• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un inexorable retour en arrière ?

Un inexorable retour en arrière ?

 

Un manifeste circule, actuellement, en Italie, proposé par "La Lega", parti populiste et nationaliste au pouvoir.

Je rappelle que l'accent circonflexe reste un mystère sur mon clavier italien.

 

Le plus écoeurant tient en ce qu'il a été rédigé à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Son titre est aguicheur : "Qui offense la dignité de la femme ?". Toutefois, quand on voit le logo du parti juste au-dessus, on n'entretient aucun doute sur le contenu. L'absence de doute n'est néanmoins pas un obstacle à l'effarement.

Effectivement, la puanteur de l'idéologie soutenue par des individus comme Mussolini selon laquelle la femme a pour role essentiel celui de procréer et d'etre une ménagère attentive (pour ne pas dire soumise ?) figure en bonne place. Selon l'écrit en question, celui qui n'affime pas que le "role naturel" de la femme est tel lui fait offense.

Ce document (c'en est un qui, malheureusement, pourra rester dans les annales de l'extrémisme, au meme titre que d'autres, de triste mémoire) évoque aussi l'"instrumentalisation" dont feraient l'objet les femmes par les "migrants et les homosexuels" pour "des finalités idéologiques dans le seul but de faire la "révolution" et rendre la société toujours plus faible et dénuée de points de référence solides".

On pourrait ironiser sur l'aberration de tels propos, mais on n'en a pas le coeur au nom de nos responsabilités, parce que nous exigeons le respect de tout un chacun et que sont attaqués, ici, les femmes, les migrants et les homosexuels, les femmes pouvant etre les trois à la fois.

Noémie Renard (1) a bien raison quand elle parle de ce "puissant outil du patriarcat" qu'est "l'objectivation sexeulle de la femme". Je rappelle que cette théorie développée par Barbara Fredrickson et Tomi-Ann Roberts, explique que le corps des femmes est, dans certaines situations et selon certaines idéologies, séparé de sa personne globale pour les réduire à des instruments (de reproduction, d'esclavagisme sexuel, domestiques, d'assouvissement, ...).

(1) Noémie Renard : auteur, bloggueuse.

Il existe mille écrits relatifs au fascisme et à son oppresion sur les femmes. Qu'attendent les Italiennes - et les autres femmes et hommes- pour les lire ? Je prends celui intitulé "Le fascisme est le pire ennemi de la femme : l'exemple de l'Italie fasciste", publié sur wordpress.com ce 7 mars. Si les femmes, en 1934, ont constitué le Comité mondial des femmes, après les deux congrès européens anti-fascistes d'Amsterdam en 1932 et de Paris en 1933, pourquoi ne se mobiliseraient-elles pas actuellement ? Allons-nous accepter de reprendre le role que voulait nous attribuer le fascisme alors que nous sommes conscientes que cette idéologie n'a rien de bon ? Selon elle, la femme doit procréer, éduquer et s'occuper du ménage. Quelle est la différence avec le texte de la Lega ?

On sait également la violence des pouvoirs fascistes sur les "étrangers" et sur les homosexuels. 

L'étranger ... le bouc émissaire des peurs, des hantises, de l'hermétisme culturel, du repli communautaire. Ce sont des voix faciles gagnées sans rien apporter aux électeurs.

L'homosexuel ... dont le rejet ne traduit qu'une ignorance abyssale.

Alors que l'homosexualité avait été dépénalisée (car cette discrimination était légale !) par le Code pénal de 1791 en France, le régime de Vichy l'a remise à l'ordre du jour en aout 1942 (il s'agissait d'élever la majorité sexuelle pour des relations homosexuelles).

Quant aux religions, elles ne sont pas innocentes non plus par rapport au rejet de l'homosexualité.

Dans l'Allemagne hitlérienne, l'homosexualité était, entre autres, considérée comme un péril pour la fécondité germanique. De nouveau cette fameuse procréation ... Entre 1933 et 1945, 100000 hommes (on ne parle donc pas de femmes) furent arretés parce qu'homosexuels. Sous le III° Reich, des milliers furent déportés. Mussolini a expédié 45 hommes homosexuels, que lui et son régime considéraient "dégénérés" sur l'ile de Tremiti.

Et aujourd'hui le bannissement de l'homosexualité refait surface dans un dangereux silence complice.

Quant à ma réponse à cette outrecuidante question sur ce qui offense la femme, elle est : ce fétide torchon porteur d'idées extrémistes.

Françoise Beck

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Pere Plexe Pere Plexe 8 mars 17:39

    le retour en arrière c’est moche.

    le retour en avant en revanche...

    mais le top est la progression vers le point de départ !


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 8 mars 18:07

      Ha bin justement en parlant de retour en arrière : il fallait y penser avant.

      Ca fait des années que les italiens sont traités de PIGS, hou les vilains fainéants, hou les vilains tricheurs... qu’on leur impose une politique économique qui n’a aucun sens et qui écrase la classe moyenne vers la pauvreté, qui fait fuir les jeunes au point de déstabiliser le système des retraites et instille un esprit No Future dans les coeurs.

      C’est là qu’il fallait penser agir.

      Les gouvernants tentant de faire passer la pilule sans sombrer dans l’amoralité se sont mis à prendre comme caution morale tout ce qui tombait sous la main : homos, juifs, immigrés, animaux, végétaux...

      C’est à ce moment qu’il fallait réagir.

      Alors aujourd’hui vous pensez être capable de défaire cette association d’idée construite de toute pièces avec un lancinant hou les vilains homophobes. Bon courage !


      • cétacose2 8 mars 18:31

        Le comble :une femme juive ,lesbienne ,immigrée ,qui ne sait pas cuire un œuf ,qui est moche et qui a voté pour qui vous savez.....


        • Pere Plexe Pere Plexe 9 mars 11:42

          @cétacose2
          Ne pas savoir faire cuire un œuf étant pour moi le seul grief recevable


        • Julien S 8 mars 19:14

          Les couveuses du Meilleur des Mondes qui vont de 0 à 9 mois sont le véritable instrument de libération de la femme.


          • Julien S 8 mars 19:15

            @Julien S
            .
            après Moulinex, évidemment. 


          • troletbuse troletbuse 8 mars 22:29

            La journée de la femme n’est qu’une vase fumisterie comme les autres journées d’ailleurs.

            Chaque fois que les gouvernants dénoncent hypocritement un problème, ce n’est que pour l’attiser et en tirer des bénéfices ou voter des lois liberticides.


            • sls0 sls0 9 mars 04:30

              Je ne vais pas commenter l’article, il ne m’inspire rien.

              Par contre ça fait deux fois que vous parlez de problème d’accent circonflexe. Il y a le code ASCII, par exemple le î c’est la touche Alt + 0206.

              Chez moi c’est hispanophone, même problème qui se résoud avec un second clavier à 10€.

              Nota : chez moi ce n’est pas fachiste mais le statut de la femme est à raz des paquerettes.


              • Julien S 9 mars 08:09

                @sls0
                .
                Cette pauvre académie française à qui je mets désormais des minuscules n’a pas seulement « légalisé » les prétentions féministes ; elle a accepté les rectifications orthographiques de 1991 qui suppriment l’obligation d’accent circonflexe partout où il n’est pas nécessaire à la distinction entre mots accentués ou non (fut et fût, parait et paraît rot et rôt...)
                .
                Donc le texte comporte moins de fautes qu’on ne pense. 



                • byle 9 mars 13:26

                  Et un lien vers ce manifeste, ce serait trop demander ?


                  • Zolko Zolko 9 mars 17:05

                    @byle : ben oui, c’est à ça qu’on reconnaît la propagande. Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque-chose.
                     
                    D’ailleurs, il y a un manifeste qui circule qui dit que Françoise Beck découpe des bbés et les mange. Vous voyez, n’importe quel débile peut raconter n’importe quelle ânerie, accuser sans preuves, c’est trop facile. Mais il suffit de dire « parti populiste et nationaliste » et là tout est autorisé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès