• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un magazine gay grime Poutine en Hitler et le nomme « personnalité de (...)

Un magazine gay grime Poutine en Hitler et le nomme « personnalité de l’année » : un choix audacieux

Le président russe Vladimir Poutine, l'homme le plus puissant de la planète selon le magazine "Forbes", vient d'être désigné "personnalité de l'année" par le magazine gay et lesbien américain "The Advocate", une véritable institution auprès de la communauté homosexuelle, un peu partout à travers le monde. Une distinction qui ne devrait pas plaire du tout au colérique et capricieux maître du Kremlin car elle lui est attribuée en raison de son homophobie viscérale et obsessionnelle qui a déjà fait couler beaucoup d'encre à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi qui se sont déroulés au mois de février dernier.

JPEG - 57.8 ko

Les journalistes de "The Advocate" estiment que "Vladimir Poutine est devenu de plus en plus autocratique et son idéologie anti-gay de plus en plus extrême" et qu'il a été "la plus grande menace pour les LGBT dans le monde en 2014".

Pour bien appuyer son propos, le magazine publie en couverture une photo photoshopée de Vladimir Poutine, les traits vieillis et les cheveux grisonnants, avec le titre qui tient lieu de moustache, lui donnant ainsi un air de ressemblance frappant, qui n'aura échappé à personne, avec le dictateur nazi allemand Adolf Hilter. Le directeur éditorial de "The Advocate", Aaron Hicklin, s'explique : "Nous ne chercons pas à dire que 'c'est le nouveau Hitler'. Nous voulons juste dire 'voici l'homme qui continuera à aller plus loin si vous le laissez tranquille'". Le message est on ne peut plus clair...

 

 

L'année dernière, c'est le pape François qui avait été désigné "personnalité de l'année" - dans un sens positif, cette fois-ci - par "The Advocate", qui le considérait "différent" par rapport à son prédécesseur Benoît XVI, en rappelant la phrase qu'il avait prononcée dans l'avion qui le ramenait à Rome, après les JMJ de Rio : "Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ?".

 

 

La Russie, dirigée par une main de fer par Vladimir Poutine – qui a entamé un troisième mandat présidentiel en 2012, après un tour de passe-passe constitutionnel surprenant – mène une chasse acharnée et sans pitié aux homosexuels. Elle prend de plus en plus d'ampleur et devient de plus en plus violente.

En 2012, la Gay Pride de Moscou a été interdite, par un tribunal de la capitale, pour une durée de 100 ans. En juin 2013, une loi – qui a suscité l'indignation générale de la communauté internationale – condamnant la "propagande homosexuelle" a été votée, à l'unanimité, par les députés de la Douma. Un projet de loi, qui devrait être débattu dans les mois qui viennent, prévoit de retirer ses enfants à tout parent ayant des "relations sexuelles non traditionnelles". Au début du mois de novembre, le monument en forme d'iPhone 5, installé dans la cour de l'université des sciences de Saint-Péterbourg et dédié à Steve Jobs, le fondateur d'Apple décédé en 2011, a été démantelé suite au coming out de Tim Cook, l'actuel dirigeant de la célèbre firme. Il a été considéré par les autorités comme une oeuvre de propagande homosexuelle. 

 

Monument dédié à Steve Jobs, fondateur d'Apple, à Saint-Pétersbourg, lors de son inauguration en janvier 2013 (Wikimedia).

Les homosexuels vivent un véritable calvaire quotidiennement. Ils sont obligés de vivre cachés pour ne pas être persécutés, torturés ou même assassinés, comme c'est parfois le cas. Dans l'indifférence quasi-générale de la communauté internationale...

Violences homophobes en Russie par Human Rights Watch (YouTube).

L'Eglise orthodoxe est toute puissante et très proche du pouvoir, qu'elle influence énormément. Elle a une grande part de responsabilité dans la montée de l'homophobie en Russie. Le patriarche Cyrille Ier s’est exprimé, entre autres, sur la légalisation du mariage pour les couples homosexuels en Europe en l’assimilant à "un symptôme alarmant de l’approche de l’apocalypse" et qu’il faut "tout mettre en œuvre pour empêcher qu’en Sainte Russie, le péché soit approuvé par une loi".

 

Vladimir Poutine avec le patriarche Cyrille Ier, en 2012 (Wikimedia).

 

En Russie, l'homosexualité a été considérée comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999. Malgré tout, les mentalités n'ont pas changé. Selon un sondage, 72% des Russes pensent que l'homosexualité est "moralement inacceptable".

Au mois d'avril dernier, une délégation de la Manif pour tous était reçue à Moscou en grande pompe. Pour certains opposants au mariage pour tous, Vladimir Poutine serait le meilleur défenseur des "valeurs morales". En 2013, des militants de la Manif pour tous manifestaient devant l'ambassade de Russie à Paris pour demander de l'aide à Vladimir Poutine. Mais, rassurez-vous, le mouvement se défend toujours de toute accusation d'homophobie...

Manifestation de la Manif pour tous devant l'ambassade de Russie à Paris, en 2013 (YouTube).

 

Dans de telles conditions, particulièrement préoccupantes et inquiétantes, on peut comprendre et saluer la démarche audacieuse de "The Advocate", même si la référence au nazisme peut choquer et risque de susciter une vive polémique, qui tire la sonnette d'alarme avant qu'il ne soit trop tard... 

Vladimir Poutine est un tyran mégalomane - il ne faut pas avoir peur de le dire haut et fort - qui malmène durement et lâchement une partie de ses compatriotes uniquement parce qu'ils ont une orientation sexuelle et affective différente. 

Et nous sommes pourtant au XXIe siècle. N'aurions-nous tiré aucune leçon du passé ? "Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre" (Karl Marx). 


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 12 novembre 2014 12:38

    Que les russes considèrent majoritairement l’homosexualité comme une tare ne fait pas de Poutine un dictateur sanguinaire. Pas plus que les occidentaux qui pensent la même chose vis à vis de leurs dirigeants.

    Le fait « homosexuel » heurtent les convictions des personnes éduquées dans des cultures encore très influencées par les religieux. Ne jugeons pas les autres à l’aulne de la pensée qui nous domine.

    Il y a encore 50 ans, en France, les femmes portaient toutes des foulards sur la tête. Aujourd’hui, certains terroristes de la pensée voudraient criminaliser cette pratique. Est-ce bien raisonnable ? 

    Si l’on considère les faits, la Russie de Poutine fait infiniment moins de dégâts humains que les USA d’Obama. Par contre, si l’on considère ce qui est écrit dans les médias occidentaux, c’est l’inverse qui apparaît.

    A chacun d’en tirer la morale qu’il voudra. Cela pourrait-il être « la raison du plus fort est toujours la meilleurs. » ?


    • bourrico6 12 novembre 2014 12:41

      Mon pauvre ami, poster un message raisonnable sur ce site... ou avez vous donc la tête.


    • doctorix doctorix 12 novembre 2014 15:45

      Poutine est ici calomnié, comme il l’est sur d’autres sujets où il serait plutôt à louer.
      C’est le premier élément de la nouvelle guerre froide voulue par les USA. : la diabolisation, et tous les prétextes sont bons.
      Mais ce qu’il interdit, ce n’est que la propagande en faveur de l’homosexualité.
      Il n’y a rien à dire contre ça, parce que tous les êtres humains passent par un stade ambivalent où ils hésitent entre deux tendances plus ou moins marquées. Et il serait dommage que la propagande homosexuelle, qui se fait parfois omniprésente et pesante, parfois obscène d’ailleurs, il faut bien le dire, les fasse basculer d’un côté où la vie ne leur sera pas facile, ni garante de la pérennité de l’espèce. Contrairement à ce que dit la young leader Najat Vallaud-Belkacem, on ne choisit pas son sexe comme au supermarché.
      L’homosexualité n’est pas à condamner, mais elle reste quand même une bourde de Dame Nature dont il n’y a pas lieu de faire la promotion, et qui ne facilite la vie de personne.
      Et j’attends au tournant quiconque soutiendra le contraire.
      Je ne connais pas beaucoup d’hétérosexuels qui souhaiteraient changer de bord, mais je connais beaucoup d’homosexuels qui aimeraient ne pas porter ce fardeau. Preuve que ce n’est pas un cadeau.
      Alors tolérance, mais pas de promotion.


    • doctorix doctorix 12 novembre 2014 16:46

      Un exemple de la mauvaise foi de l’auteur est dans son article cité (du Figaro, naturellement) :
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/10/09/97001-20131009FILWWW00493-russie-nouveau-projet-de-loi-anti-gay.php
      "Les députés russes se préparent à débattre dès février d’une nouvelle loi anti-gay qui retirera leurs droits parentaux aux homosexuels en raison de leur orientation, selon le programme de débats publié aujourd’hui."
      L’ennui est que cet article est d’Octobre 2013, et que février, c’était il y a 9 mois, pendant les jeux de Sotchi.
      Ce qui veut dire que cette proposition n’est pas passée, car sinon l’auteur se serait empressé de nous la citer comme une loi et non comme un projet.
      Donc cette proposition est restée lettre morte, et je suis heureux de plonger le nez de l’auteur dans son caca.


    • Ouallonsnous ? 12 novembre 2014 17:50

      « Alors tolérance, mais pas de promotion ».

      Tolérance, bien sûr, mais aussi mise en place d’un suivi médical et psychologique pour les déviants homos afin de les aider à retrouver la normalité !


    • adeline 12 novembre 2014 19:42

      ouvastu, qui fixe la normalité ?


    • doctorix doctorix 12 novembre 2014 19:56

      ouallonsnous n’a pas bien compris.
      Les homos sont homos par nature, pas par maladie ni par vice.
      Ils n’ont pas à être traités médicalement ni psychologiquement.
      Il faut juste être sur qu’ils ont fait le bon choix, ce qui ne regarde qu’eux.
      Il faut être sur qu’ils n’ont pas été entraînés dans cette voie par des prosélytes alors qu’ils hésitaient sur leur orientation.
      C’est pourquoi Poutine est dans la bonne voie quand il refuse la propagande auprès des jeunes, aux hormones souvent capricieuses et aux choix hésitants.....


    • foufouille foufouille 12 novembre 2014 20:07

      « Les homos sont homos par nature, pas par maladie ni par vice. »
      ça dépend des versions homos. la théorie du genre dit l’inverse.


    • doctorix doctorix 12 novembre 2014 20:28

      La théorie du genre, c’est de la merde et c’est vicieux.
      C’est un peu un encouragement à la dépravation sexuelle qui a vu la fin de la civilisation grecque.
      C’est pourquoi c’est très bien vu par le nouvel ordre mondial, qui est pervers par essence, et qui espère régner plus facilement sur une humanité déchue et décadente.
      C’est du moins ainsi que je la perçois.


    • foufouille foufouille 12 novembre 2014 20:36

      c’est un peu plus compliqué. il y a un effet mouton qui fait le Zhomo voudrait être plus nombreux et que tout le monde soit comme lui. le pire étant le Zhomo végétarien vert.


    • Abou Antoun Abou Antoun 12 novembre 2014 21:21


      Mais ce qu’il interdit, ce n’est que la propagande en faveur de l’homosexualité.
      C’est tellement vrai que de nombreuses personnalités homosexuelles ont table mise sur les chaînes de télé d’état. Mais il est vrai qu’elles ne font pas de pub. Elles sont homo, ne s’en cachent pas mais ne recrutent pas, c’est le contrat.
      Je peux citer des noms mais cela n’a guère d’intérêt pour le lecteur français ce sont des célébrités russes du monde du spectacle, de la danse, de la mode.
      Par ailleurs, ces gens sont réellement populaires en Russie, par leur talent reconnu pas pour leur orientation sexuelle.



    • doctorix doctorix 12 novembre 2014 22:34

      ce sont des célébrités russes du monde du spectacle, de la danse, de la mode.
      Mais aussi des arts.
      Et que le monde serait triste sans ces hommes et ces femmes exceptionnels !
      Mais ils doivent retrouver un statut discret.
      Pas se cacher, mais palus faire trop de vagues.
      Les parents que nous sommes ne sautent pas de joie quand leurs enfants prennent cette direction, personne ne me dira le contraire.
      Et Poutine n’est-il pas le nouveau petit père des peuples ?
      Alors il est bien dans son rôle.
      Il est d’ailleurs très bien dans tous ses rôles, et personnellement, j’envie les Russes de l’avoir, plutôt que nos sous-merdes occidentales, qui sont toutes à mettre dans le même panier.
      Exception faite d’Asselineau bien sûr.
      Mais je crois l’avoir déjà dit... smiley


    • Ouallonsnous ? 13 novembre 2014 12:15

      Non Doctorix, c’est vous qui ne voulez pas comprendre ou admettre.

      La pédérastie comme l’homosexualité sont des déviances sexuelles et une déviance sexuelle est une maladie, car c’est un déréglement du fonctionnement de la machine humaine.

      Je maintiens qu’ils doivent être traités médicalement et psychologiquement ainsi que « protégés » dans des structures ad’hoc, pendant le temps de leur traitement  !


    • bourrico6 12 novembre 2014 12:40

      Ringard, un non évènement.

      Je serait Poutine, je crois que je ne serais même pas au courant, et j’en aurai rien à carrer.

      Et tous ces fumiers hypocrites d’Occidentaux, Ricains en tête, avec leur puritanisme à la con, de grands amoureux des homos, et que dire des réticences par chez nous ?


      • Laurent 47 12 novembre 2014 12:48

        Poutine est tellement détesté en Russie, qu’il ne recueille que 80 % d’opinions favorables ! Si l’on excluait de l’ONU tous les états qui considèrent l’homosexualité comme un délit, il ne resterait plus beaucoup de pays autour de la table ! Si les homosexuels détestent tant que ça leur président, ils peuvent s’installer aux Etats-Unis, ce grand pays respectueux des droits de l’homme et de la démocratie ! Et pour parachever la panoplie des chefs d’états à affubler d’une petite moustache à la Hitler, pourquoi ne pas y ajouter ceux qui ont encouragés, aidés et financés le putsch du Maïdan néo-nazi à Kiev, c’est-à-dire Obama, Calderon, Hollande, ainsi que les chefs d’états de la Pologne, de la Lituanie, de l’Estonie ? Grâce à Internet, ce ne sont ni les preuves, ni les vidéos, ni les piratages téléphoniques qui manquent, et les médias français sont maintenant incapables de masquer la vérité plus longtemps. Je ne connais pas le journal « The Advocate », mais j’aimerais savoir s’il est imprimé sur le même papier que « The Sun », ce torchon anglais qui m’est d’une grande utilité quand je vais satisfaire un besoin naturel !


        • doctorix doctorix 12 novembre 2014 15:58

          C’est le moment de rappeler que Rockefeller, Rothschild, Esso, Ford, Général Motors, CII et bien d’autres multinationales américaines ont financé et soutenu Hitler, y compris dans ses programmes d’eugénisme et de lutte contre les minorités, qu’elles soient homosexuelles, juives, tziganes et j’en passe..
          Et qu’Obama et sa valetaille européenne soutiennent aujourd’hui à fond le régime de Kiev, essentiellement nazi.
          Alors, qui est pro-nazi ? Qui mérite la petite moustache ?
          Certainement pas le digne descendant des 17 millions de Russes qui ont donné leur vie pour détruire le régime nazi.


        • sylvie 12 novembre 2014 12:57

          Bonjour Giuseppe, vous allez retrouvez vos « amis » habituels, bonne journée.


          • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 12 novembre 2014 13:13

            Bonjour Sylvie. C’est le but. Ils commencent à me manquer ces « amis »... Bonne journée à vous.


          • bourrico6 12 novembre 2014 12:59

            Le prochain article de l’auteur portera l’analyse de la première page du magazine « Minutes ».

            Y a pas moyen pour Poutine de faire une procès et de gagner du pognon avec cette photo ?
             smiley


            • legrind legrind 12 novembre 2014 13:14

              J’aurais remplacé audacieux par pathétique, minable.. Le fait qu’il existe des « magazine gay » est assez cocasse en soi.


              • devphil30 devphil30 12 novembre 2014 13:44

                Manipulation et préparations des consciences pour disposer d’une justification à des actions plus violentes que celle promu par ce torchon américain. 


                Imaginons le contraire , un journal russe dénigre Obama sur sa couleur de peau , son orientation sexuelle , le nombre de morts auquel il a directement contribué en tant que prix nobel de la paix.

                J’ose pas imaginer la réaction des américains , déjà Poutine procurant son manteau à la première dame de la Chine fût largement relayé dans les médias comme quoi il s’agissait d’une drague de sa part.

                Vraiment du grand n’importe quoi mais à visée de déstabilisation et de manipulation de l’opinion.

                Philippe 


                • Ruut Ruut 13 novembre 2014 06:34

                  Il faut croire que la galanterie est devenue une tare.
                  C’est étrange le progrès.


                • alinea alinea 12 novembre 2014 13:54

                  Il y a peut-être plus urgent, plus important aujourd’hui que le cul des lesbiens, non ?


                  • foufouille foufouille 12 novembre 2014 14:11

                    prochain article sur la situation des homos au Qatar ?
                    ou en Israël ?


                    • filo... 12 novembre 2014 15:00

                      @l’auteur

                      Pédérastie est une déviance sexuelle et une déviance sexuelle est une maladie.

                      Donc...


                      • César Castique César Castique 12 novembre 2014 15:07

                        «  »En juin 2013, une loi – qui a suscité l’indignation générale de la communauté internationale – ...« 


                        C’est qui la »communauté internationale" ? Une infime minorité de bobos ayant un accent libre et permanent à la quasi-totalité des médias, pour y épancher ses états d’âme !

                        • volpa volpa 12 novembre 2014 15:30

                          Je clique directement non sur l’homosexticus déclaré qui voudrait nous voir partager sa couche.


                          • rubicon rubicon 12 novembre 2014 15:43

                            Où sont les personnes qui approuvent cet article ?
                            les commentaires sont étonnamment univoques...

                            L’article contient un certain nombre d’affirmations douteuses : le journal GL américain « The Advocate » serait une véritable institution auprès de la communauté homosexuelle, un peu partout à travers le monde. Sur quel(s) fait(s) fondez-vous cela ?

                            En juin 2013, une loi – qui a suscité l’indignation générale de la communauté internationale – condamnant la « propagande homosexuelle » a été votée, à l’unanimité, par les députés de la Douma.
                            => Pourquoi tronquer l’information dans un certains sens ? Ne pouvez-vous pas assumer la réalité ? Cette loi concernait la publicité de l’homosexualité faite aux mineurs. Si Poutine était le diable, alors il n’est pas nécessaire de noircir le trait par la manipulation, le diable est visible de lui-même.

                            Les homosexuels vivent un véritable calvaire quotidiennement. Ils sont obligés de vivre cachés pour ne pas être persécutés, torturés ou même assassinés, comme c’est parfois le cas. 
                            => possible, je n’en sais rien.

                            Dans l’indifférence quasi-générale de la communauté internationale...
                            =>Sauriez-vous définir précisément cette fameuse communauté ? S’agit-il de gouvernement(s) ? de parlement(s) ? de peuple(s) ? d’association(s) ? d’un ordre religieux ?

                            En Russie, l’homosexualité a été considérée comme un crime jusqu’en 1993 et comme une maladie mentale jusqu’en 1999. Malgré tout, les mentalités n’ont pas changé.
                            =>Deux réflexions.
                            1. Oui, le regard sur l’homosexualité a changé récemment. Peut-être pas assez vite à votre goût, mais laissez-donc les gens un peu libres d’évoluer à leur vitesse et dans la direction qu’ils ont décidé de suivre.
                            2. D’après Wikipedia,

                            • L’Organisation mondiale de la santé supprime, en 1990, l’homosexualité de la liste des maladies mentales.
                            • Le fichage des homosexuels par la police en France n’est plus pratiqué depuis 1981
                            Donc ce n’est pas comme si la Russie était décalée de quelques siècles (ce que vous n’affirmez pas, je le reconnais)

                            Selon un sondage, 72% des Russes pensent que l’homosexualité est « moralement inacceptable ». => Et alors ? L’attitude de Poutine coïncide bien démocratiquement avec ce que, d’après ce sondage dont j’ignore la source, son peuple pense. Je pensais naïvement que c’était bien quand un dirigeant agit selon ce que pense la majorité de son peuple.

                            Et nous sommes pourtant au XXIe siècle. N’aurions-nous tiré aucune leçon du passé ? « Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre » (Karl Marx).
                            => arguments d’autorité, à portée généraliste. Est-ce un concours victimaire avec les personnes déportées et exterminée dans les goulags soviétiques ?


                            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 12 novembre 2014 15:57

                              Qui d’entre-vous sait que
                              Adolf Hitler a été élu « homme de l’année » en 1938 par le magazine TIME ?

                               http://fr.wikipedia.org/wiki/Personnalit%C3%A9_de_l%27ann%C3%A9e_selon_Time_Magazine


                              • vesjem vesjem 12 novembre 2014 16:32

                                à l’auteur
                                tu fais partie de la pensée minoritaire dominante , et tu propagandes pour sa cause


                                • wesson wesson 12 novembre 2014 18:08

                                  bonsoir l’auteur,


                                  votre « article » démarre très mal :  

                                  « Une distinction qui ne devrait pas plaire du tout au colérique et capricieux maître du Kremlin »

                                  merci de nous fournir les éléments qui vous permettent d’affirmer ceci. Vous aurez bien une preuve vidéo indiscutable d’un pétage de plomb de Poutine, en raison d’une question sur l’homosexualité ?


                                  « car elle lui est attribuée en raison de son homophobie viscérale et obsessionnelle » 

                                  Idem, qu’est-ce qui vous permet d’affirmer cela ? J’ajoute que si on pouvait éventuellement être « colérique » à cause des homosexuels, j’ai du mal à comprendre en quoi cela pourrait vous rendre « capricieux ».

                                  Je croit pouvoir écrire que ces affirmations sont tout à fait gratuite et tout à fait diffamatoires. En tout cas, elles m’ont permis d’arrêter la lecture à cet endroit.

                                  Sur la forme, comparer Poutine à Hitler est franchement tout à fait stupide, et montre bien que politiquement parlant, la communauté homosexuelle est un nain qui se prête aux manipulations les plus grossières. 


                                  Puis-je rappeler que si en 2013 s’est tenu à Kiev la 1ère Gay Pride, sous la présidence de Yanoukovitch « le pro kremlin ». En 2014, sous la présidence des putschites, la manifestation a été interdite, sans que la communauté Homosexuelle n’y ai rien trouvé à y redire. 

                                  Pas plus qu’elle n’as protesté lorsque un club gay de Kiev s’est fait attaquer par les gentils manifestants de Maidan.

                                  On attends avec impatience dans votre journal une moustache d’hitler sur les princes Saoudiens ou Qatari, dont on sait tout le bien qu’ils pensent de l’homosexualité dans leurs pays respectifs.


                                  • wesson wesson 12 novembre 2014 18:17

                                    j’ajoute tout de même que tout ceci n’as qu’un seul but : nous vendre le début de la 3ème guerre mondiale.


                                    Parce que en réalité, c’est bel et bien de cela qu’il s’agit : « allons faire la guerre à Poutine parce qu’il aime pas les homos »


                                  • Abou Antoun Abou Antoun 12 novembre 2014 21:49

                                    Une distinction qui ne devrait pas plaire du tout au colérique et capricieux maître du Kremlin
                                    Oui, oui c’est l’éternelle chanson « le maître du Kremlin », « l’homme fort de Moscou » traduction directe de l’américain ’strongman’. Le but est de persuader que Poutine n’est pas légitime, alors que finalement il l’est infiniment plus que Hollande. A qui viendrait-il l’idée d’intituler ce dernier « l’homme fort de l’Élysée » ?


                                  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 novembre 2014 22:02

                                    A qui viendrait-il l’idée d’intituler ce dernier « l’homme fort de l’Élysée » ?


                                    Ah ah ! Bien vu en effet !! 

                                  • cevennevive cevennevive 12 novembre 2014 18:35

                                    Il est des gens qui regardent le monde par le petit bout de la lorgnette.


                                    D’autres le regardent par le trou de leur fondement.

                                    La vision est étrécie, forcément.


                                    • alinea alinea 12 novembre 2014 18:42

                                      J’y vois un petit côté décalé également, vu l’état du monde ! En tout cas cevennevive, bravo pour la finesse de votre humour !


                                    • tf1Groupie 12 novembre 2014 22:54

                                      Faut dire que la limite entre une partouze et un false-flag est parfois ténue sur Avox smiley


                                    • c’est pas grave 13 novembre 2014 01:37

                                      « D’autres le regardent par le trou de leur fondement. »

                                      c’est tout de même à saluer , car ça doit exiger une très grande souplesse


                                    • yvesduc 12 novembre 2014 20:45

                                      Sans avoir d’opinion sur la politique de Poutine vis-à-vis des homosexuels (en tant que français, c’est assez difficile à juger), cet article me semble excessif même si Poutine menait effectivement une politique réactionnaire. À force de comparer tout et n’importe quoi à Hitler, on en vient à oublier ce qu’est le fascisme.


                                      • FritzTheCat FritzTheCat 12 novembre 2014 20:54

                                        Vald... lui au moins a des couilles .... et toi ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès