• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un nouveau rapport Covid de l’OMS prouve que la Suède a encore raison (...)

Un nouveau rapport Covid de l’OMS prouve que la Suède a encore raison !

Tout au long de la pandémie, la Suède a fait face à une énorme quantité de critiques et de pressions internationales en raison de sa volonté de s’en tenir aux principes établis de santé publique et à la planification pré-pandémique.

Au lieu de suivre la pensée de groupe incessante et anti-scientifique qui est devenue une partie d’une religion politique induite par le virus, la Suède a plutôt choisi de ne pas imposer les verrouillages stricts qui, selon le Dr Fauci, n’ont pas été essayés aux États-Unis .

La Suède n’a jamais imposé le port de masques dans les espaces publics intérieurs, identifiant correctement le manque de preuves à l’appui de leur utilisation.

Ils ont maintenu les écoles ouvertes au mépris des syndicats d’enseignants et des « experts » politiquement motivés aux États-Unis qui ont plaidé pour une politique sans avantages et sans préjudices énormes .

Essentiellement, la Suède a suivi la science réelle et non The Science™, avec la marque et les majuscules requises. Cela inclut les guides qui ont été préparés avant que la panique, les modélisations inexactes, les motivations politiques et l’obsession de la crise ne prennent le dessus.

Même l’année dernière, il est devenu évident que personne dans les médias ou l’élite de la santé publique n’était disposé à discuter de la réalité incontestable que les résultats de la Suède n’étaient pas pires que de nombreux pays à travers le monde – et nettement meilleurs que beaucoup, beaucoup d’autres.

En général, les comparaisons se sont principalement concentrées sur les résultats spécifiques au COVID, mais maintenant l’Organisation mondiale de la santé, qui vient d’exiger des pouvoirs autoritaires sur les nations souveraines chaque fois qu’elle le juge nécessaire, a publié un nouveau rapport sur ses estimations de la surmortalité.

La surmortalité est simplement le nombre de décès au-dessus du taux attendu dans un pays donné sur une période donnée.

La surmortalité capture tous les résultats dans un pays – elle ne se limite pas aux mesures liées au COVID ou à toute autre cause spécifique.

Pour cette raison, il peut souvent être un meilleur indicateur du véritable coût de la pandémie, qu’il s’agisse de la mortalité par COVID ou des conséquences des fermetures, de la politique hospitalière ou des problèmes de santé mentale.

Le rapport de l’OMS contient de nombreuses statistiques éclairantes sur les deux premières années de la pandémie qui montrent que l’approche de la Suède était sans aucun doute la bonne ; contredisant une fois de plus le « consensus » dérivé d’experts qui préconise des restrictions sans fin à la vie normale.

Le succès relatif de la Suède est facilement visible lorsque l’on compare trente pays européens en termes de taux de surmortalité estimé pour 100 000 :

La Suède se classe 25e sur 30 pays

24 pays avaient un taux de surmortalité plus élevé pour 100 000.

En résumé, la Suède, le pays qui a évité les verrouillages stricts, avait l’une des utilisations de masques les plus faibles au monde, a maintenu les écoles ouvertes et la société en fonctionnement autant que possible, et avait l’un des taux de mortalité globale les plus bas de tous les pays de leur région. .

Bien qu’un seul graphique ou graphique ne réfute pas nécessairement les arguments en faveur du mandat, celui-ci s’en rapproche remarquablement.

Si les confinements, les masques et autres restrictions étaient aussi importants que les experts et les politiciens le prétendent, ces résultats ne devraient pas être possibles.

Des pays comme l’Allemagne, le Portugal et la République tchèque ont tous été félicités pour avoir des réponses « scientifiques » avec des verrouillages stricts et des taux extrêmement élevés de conformité des masques.

Le succès vaccinal du Portugal

« Master class en communication scientifique » en Allemagne

La « leçon qui sauve des vies pour porter des masques » de la République tchèque

La Suède a largement surclassé chacun d’eux.

Mais allons un peu plus loin.

L’un des refrains les plus courants des défenseurs des masques est que les États américains tels que New York, le New Jersey et d’autres ont de mauvais résultats cumulatifs parce qu’ils ne savaient pas très tôt que les masques « fonctionnaient », donc leurs politiques ont été ajustées et la propagation a été inversée avec succès. par des mandats de masque et d’autres restrictions après la première vague.

Cependant, la Suède montre exactement le contraire.

Les restrictions en Suède pour l’intégralité de 2020 et 2021 ont toujours été parmi les moins autoritaires et invasives par rapport aux autres pays occidentaux.

Encore une fois, si les mandats de masque, les verrouillages et les politiques strictes basées sur les vaccins étaient si importants et efficaces, nous nous attendrions à ce que les résultats en 2021 soient pires en Suède, car la majeure partie du monde a connu une propagation accrue avec des variantes plus transmissibles.

Au lieu de cela, nous voyons exactement le contraire :

Les barres noires indiquent le taux de 2020 dans chaque pays, tandis que les barres oranges sont les taux de 2021.

Dans de nombreux pays européens, la surmortalité s’est considérablement aggravée en 2021 malgré l’arrivée des vaccins, la croyance ancrée sans preuves dans les masques et les politiques discriminatoires généralisées de passeport vaccinal. La Suède a obtenu des résultats exactement opposés, avec des taux nettement inférieurs en 2021 malgré ses règles « laxistes ».

La comparaison exclusive des chiffres de 2021 met également en évidence le succès de la Suède :

 

Bien que la détermination des fanatiques pro-mandat à comparer exclusivement la Suède aux autres pays scandinaves soit absurde, les taux de surmortalité de 2021 montrent que la Suède a des chiffres inférieurs à la Finlande et au Danemark.

Leur nombre était également inférieur à celui d’un certain nombre d’autres pays qui ont imposé des mandats de masque et des passeports de vaccination stricts comme l’Irlande, le Portugal et la Grèce.

En revisitant le graphique global de 2020-2021, il est important de souligner plusieurs autres pays qui avaient des règles beaucoup plus strictes que la Suède :

La France, l’Autriche, la Belgique, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie avaient tous des confinements, des niveaux variables de discrimination des vaccins, des mandats de masque et des conditions d’entrée strictes.

Tous ont moins bien réussi que la Suède.

Les apologistes du verrouillage et du masque n’ont tout simplement offert aucune explication à cela.

Oh, bien sûr, il y a des excuses et des erreurs de direction, mais aucune explication réelle.

Oui, la Suède avait des taux cumulés plus élevés que les autres pays scandinaves, mais les regarder dans leur contexte montre à quel point ils étaient réellement similaires, en dehors de la Norvège, qui était essentiellement une exception mondiale.

La Norvège, cependant, avait des taux de propagation importants à la fin de 2021 qui ne seraient pas comptés avant que les données de 2022 ne soient disponibles.

En général, les pays scandinaves étaient plus laxistes que la plupart des pays d’Europe continentale.

Plus important encore, le contexte plus large de l’Europe montre à quel point les politiques suédoises ont été couronnées de succès.

Voici plusieurs pays notables et à quel point les taux de surmortalité étaient supérieurs à ceux de 2020-2021 :

  • République tchèque 229%
  • États-Unis 163 %
  • Italie 147%
  • Espagne 106%
  • Royaume-Uni 100 %
  • Allemagne 96%
  • Portugal 71%
  • Grèce 63%
  • Pays-Bas 57%
  • Belgique 35%

Tous ces pays avaient des restrictions beaucoup plus sévères que la Suède avec des résultats bien pires.

Peu importe leurs efforts, toutes les données et preuves disponibles continuent de contredire les affirmations faites par des experts incompétents désespérés de protéger leur réputation déshonorée et leurs futures subventions.

Les masques, les verrouillages et la discrimination stricte dans presque toutes les entreprises intérieures se sont tous avérés totalement inefficaces, à la fois pour réduire les infections et la mortalité globale.

La volonté de la Suède de suivre la science et non The Science™ signifiait qu’elle limitait les impacts négatifs du COVID tout en évitant un nombre plus élevé de décès dus à d’autres conséquences dérivées du confinement.

La grande majorité des médias grand public n’ont aucun intérêt à couvrir ces résultats car cela contredit les politiques qu’ils ont fortement préconisées et systématiquement promues.

CNN, MSNBC, le New York Times et de nombreuses autres publications grand public de gauche ont fait de leur mieux pour s’assurer que les entreprises, les politiciens, les syndicats d’enseignants et d’autres décideurs aient la couverture nécessaire pour appliquer des mandats apparemment sans fin.

Fait troublant, les tout-petits sont toujours masqués à New York, qui semble revenir aux mandats de masque et aux passeports vaccinaux (maintenant avec des rappels !).

Les districts scolaires des États-Unis ont déjà décidé d’imposer des masques en raison d’une légère augmentation des cas.

Ces politiques seront désormais une menace récurrente et sans fin dans des zones anti-science comme Chicago, San Francisco et Los Angeles.

Tout est basé sur le mensonge que les masques fonctionnent. Un mensonge que la Suède aide à dénoncer.

www.geopolitique-profonde.com


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    



    • Roberto Rastapopulos Séraphin Lampion 31 mai 17:46

      @Clocel

      et pourtant, ça tourne !


    • Clocel Clocel 31 mai 17:57

      @Séraphin Lampion

      E pur si muove ! Ça a quand même plus de gueule !? smiley


    • mac 31 mai 17:36

      En cas d’expatriation forcée tant notre pays deviendrait invivable, il faudra regarder du côté des pays qui ont le moins zélé dans cette coviderie (folie ?) collective.

      Ce sont peut-être les pays qui tomberont le moins facilement dans le communisme 2.0 aux dépends des libertés individuelles que veulent nous imposer les mondialistes au nom de la santé et de la sauvegarde de la planète, prétextes probablement fumeux car ces élites en ont cure de l’un et de l’autre.


      • Roberto Rastapopulos Séraphin Lampion 31 mai 17:44

        @mac

        qu’est-ce que le communisme vient foutre ici ?


      • mac 31 mai 17:50

        @Séraphin Lampion
        C’est très simple le communisme c’est quand l’état commence à penser à notre place et à décider de notre « bien » sans notre consentement.
        Qr code covid et bientôt Qr code empreinte carbone pendant que les élites continueront à prendre des jets. Ces élites ont sans doute réalisé que le modèle chinois était assez efficace : contrôle total des populations et enrichissement d’une poignée, leur rêve...


      • mac 31 mai 17:58

        @Séraphin Lampion
        Le communisme 2.0, cela peut-être aussi quand une technocrate non élue au sommet de l’Europe commande 10 doses (on se demande pourquoi 10 et pas 20 ?) par habitant d’injections à l’efficacité réelle assez discutée ,à des compagnie pharmaceutique avec lesquelles elle semble assez « copine », tout en incitant les états à forcer ces injections...


      • eddofr eddofr 31 mai 18:28

        @mac

        Ce que vous décrivez là, c’est la dictature, pas le communisme.

        Revenons aux fondamentaux.

        Les modèles économiques :
        Communisme : tout appartient à tous (représentés par l’état).
        Collectivisme : chaque chose appartient à tout ceux qui en ont l’usage ou qui le font fonctionner
        Capitalisme : chaque chose appartient à celui qui a eu le capital pour l’acheter ou le faire produire.
        Les modèles sociétaux :
        Dictature : un individu ou un groupe d’individus décide pour les autres.
        Démocratie : la majorité décide pour tous
        Anarchie : l’unanimité régit les nécessités communes, chacun fait d’abord ce qu’il doit et accessoirement ce qu’il veut dans le respect des règles communes (ce qui suppose que chacun et tous respectent les règles).
        Théocratie : Dieu décide par l’intermédiaire de ses représentants (ce qui suppose que tout le monde croie en Dieu et en ses représentants).
        Oligarchie : une ou plusieurs classes d’individus décident pour tous (la différence entre la dictature et l’Oligarchie, c’est juste une affaire de nombre).
        L’aristocratie élective : Une forme particulière d’Oligarchie maquillée en « démocratie représentative ».

        Est-ce que le communisme conduit systématiquement à la dictature ? Peut-être ...
        Est-ce que le capitalisme est compatible avec la démocratie ? A voir ...

        Ce qui est certain, c’est que ce que vous appelez « Communisme 2.0 », c’est juste de la bonne vieille oligarchie 0.1 !


      • mac 31 mai 18:59

        @eddofr
        On peut laisser cohabiter deux systèmes dans le même pays, il n’y a qu’à voir la Chine...
        Le « vous ne posséderez rien et vous serez heureux » c’est juste pour le plèbe, ceux qui feront payer les loyers et les abonnements, eux, posséderont tout !

        Appelez les choses comme vous voulez, mais quand des oligarques commandent indirectement aux états de voter des lois liberticides ou totalitaires (confinement, injections forcées, interdiction de bouger, couvre-feu, QR codes, crédit social, placements dans des centres (camps ?) , contrôle de ce que les gens achètent..), c’est utiliser la puissance des états pour imposer une forme de totalitarisme, c’est ce que d’aucuns appellent le communisme 2.0...


      • baliste 31 mai 22:23

        @mac
        « Le « vous ne posséderez rien et vous serez heureux » »

        Et pourtant c’est un fait , moins on possède moins on a de charges , plus on est heureux .
        La propriété privés et l’argent font qu’on n’est pas heureux .
        Heureux était les nomades ....Mais bon je pinaille .


      • PascalDemoriane 1er juin 11:49

        @mac
        « le communisme c’est quand l’état commence à penser à notre place »
        Faudrait d’abord prouver qu’on pense par soi-même au lieu de répéter des mots en circulation vidé de leur sens comme un mouton. Communisme + 2.0 çà le fait ! Super !


      • Roberto Rastapopulos Séraphin Lampion 31 mai 17:43

        Pourquoi ne parle-t-on jamais de l’Algérie qui accuse Pfizer de chantage ?

        La big pharma n’a eu ce comportement qu’avec ce pays ?


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 31 mai 18:27

          @Séraphin Lampion
           
           ’’ ... l’Algérie qui accuse Pfizer de chantage ?’’

           
          À ce niveau c’est du terrorisme.


        • sylvain sylvain 31 mai 21:54

          @Séraphin Lampion
          nos dirigeants ont acceptés tout ça avec tant d’empressement qu’on ne peut pas parler de chantage, plutot de connivence .
          Qui se rappelle des quelques députés européens qui ont protestés car il ne pouvaient même pas savoir combien ça nous couterait ni la composition exacte des vaccins ??
          La loi sur le secret des affaires, portée par notre cher président et adoptée par la commission est une insulte a la démocratie



          • sylvain sylvain 31 mai 22:07

            dire qu’après tout ce qu’on a vécu, ils vont nous ressortir leurs fariboles et que ça remarchera a coup sur, c’est a désespérer de nos concitoyens.

            Pour les « élites », il n’y a plus rien a espérer, il faut virer cette bande mafieuse du gouvernement, il en va de nos vies.


            • PascalDemoriane 1er juin 11:43

              @sylvain
              il en va de nos vies ? a h bon ?
              fallait commencer par réagir le 24 avril dernier, mais bon d’aucuns ont tenu à jouer, rejouer aux castors et aux pudibonderies abstinentes. Donc dire maintenant « il faut virer cette bande mafieuse du gouvernement, il en va de nos vies. » n’est-ce pas se moquer du monde ? Tous le monde était prévenus.
              C’est d’abord çà, le castorisme, qui « remarche à tous les coups » et qui désespère !


            • sylvain sylvain 1er juin 21:06

              @PascalDemoriane
              c’est quoi votre message ?? il aurait fallu voter FN pour que ça change ?? vous êtes vraiment si naif ??


            • PascalDemoriane 2 juin 14:06

              @sylvain
              Oui je suis naïf, et c’est cette naïveté qui me permet de me distancier des préjugés dictés par l’environnement. Qui permet à un enfant de comprendre que le feu brûle, une fois, deux trois fois et qu’il finit par ne pas reproduire les facteurs de la brûlure.
              Voilà. Le castor lui, fait des barrages qui le détruise, mais il continue, une fois trois, fois, dix fois... mais il ne comprend pas. Il dit que ne pas faire de barrage, c’est de la naïveté.
              Mon pauvre Sylvain, éveillez vous, sortez de vos préjugés, faites un pas de côté !


            • La suède a eu le seul tort d’être instable politiquement ...
              La suède, la norvège etc etc etc ... Ces pays du nord européen pro-ricains .


              • I.A. 2 juin 17:12

                « Tout est basé sur le mensonge que les masques fonctionnent. Un mensonge que la Suède aide à dénoncer ».

                Excellente conclusion.

                À ce titre, le texte dont voici l’adresse a de quoi faire réfléchir... :
                Gouvernement.fr
                https://www.gouvernement.fr/actualite/ouvrir-les-fenetres-c-est-diviser-par-dix-la-quantite-de-virus# : :text=fen%C3%AAtres%2C...-,%C2%AB%20Ouvrir%20les%20fen%C3%AAtres%2C%20c’est%20diviser%20par%20dix%20la,du%20Premier%20ministre%2C%20Jean%20Castex.

                Pourquoi ?
                Parce qu’il dit, d’une part, qu’aérer les espaces clos divise par 10 la quantité de virus dans l’air et, d’autre part, que les virus respiratoires en question proviennent du rhinopharynx des personnes présentes dans cet espace clos (paroles, éternuements, respiration, toux...).

                Par conséquent, porter un masque revient à faire l’inverse d’une division par 10 des virus aérosols : le masque augmente la concentration réinhalée des virus respiratoires commensaux !

                ... Entre autre. Parce qu’il majore également la réinhalation de CO2, se qui modifie l’équilibre acide-base (par acidose respiratoire chronique). Mais pas que...

                Enfin, ce texte révèle sans le dire que confiner une population pour cause de virus respiratoire est une énorme ânerie.

                Les 20 ans de la loi Kouchner, c’était en mars 2022, je crois. Personne n’en a parlé, parce tout le monde s’est assis dessus, comme tout le monde s’est assis sur le code de Nuremberg...

                Maintenant que tout le monde s’est bien rempli les poches, l’OMS veut faire son travail... ?


                • nono le simplet 2 juin 17:23

                  @I.A.
                  Parce qu’il majore également la réinhalation de CO2, se qui modifie l’équilibre acide-base
                   smiley
                  le personnel des services de réa qui passe des heures tous les jours avec des masques FFP2 ne semblent pas souffrir de ces symptômes ... on se demande bien pourquoi ...
                  imbécile !


                • I.A. 3 juin 10:27

                  @nono le simplet

                  Parce qu’il n’y a pas de symptômes, petite chose.

                  Il y a habituation progressive, on parle d’hypercapnie et d’acidose chronique, toi pas pouvoir comprendre.

                  Des soignants avec un masque FFP2 sur le nez toute la journée, arf arf... ! Tu regardes trop la télé, nono.



                • jjwaDal jjwaDal 5 juin 11:24

                  @I.A.
                  Un parent a vécu pendant 8 ans sous oxygène avec un taux de CO2 tellement élevé que son propre pneumologue se demandait pourquoi elle n’était pas comateuse... Je peux témoigner qu’elle était capable de gérer sa vie quotidienne, soutenir une conversation, etc...


                • jjwaDal jjwaDal 5 juin 11:46

                  @I.A.
                  Aux USA l’obligation de port du masque dans les écoles relevait du choix des Etats et une étude comparant les écoles avec masque imposé et celles où le masque était laissé en libre choix n’a montré aucune différence dans les contaminations. Au demeurant c’était prévisible pour des raisons tout à fait compréhensibles (taille du virus, possibilité de contamination oculaire, fuites d’air massive autour du masque,etc). Dans ma propre collectivité de travail, sur un échantillon témoin de 500 personnes, aucune différence dans le nombre et la fréquence des cas Covid-19 entre la période avec masques et sans masques. Le confinement a également été démontré par la statistique comme étant au mieux sans efficacité, au pire contre productif.
                  Il faut se souvenir qu’on a obligé massivement des populations au port du masque en plein air, sans qu’aucune étude, aucune, ne puisse montrer un bénéfice à le faire.
                  J’ai pris une amende pour non port de masque dans une avenue déserte au retour du travail, alors que je croisais en tant que piétons une moyenne de dix personnes, toujours à une distance minimale d’un mètre ne durant pas une seconde. Il aurait fallu qu’une de ces dix personnes soit contagieuse et m’éternue au visage au point de plus grande proximité, un risque que je pouvais prendre, n’étant pas vacciné et pas plus à risque particulier de faire une forme grave.
                  A part les simples d’esprit, je pense que beaucoup de gens ont compris que cet amateurisme dramatique dans la gestion de l’épidémie aura servi des intérêts qui ne sont pas ceux ni de la santé publique, ni de l’économie. Pas grave, vu que c’est nous qui avons payé et nos enfants qui rembourseront les emprunts pour éponger les dommages collatéraux de ces conneries.


                • Olivier Claude 5 juin 21:18

                  « Un nouveau rapport Covid de l’OMS prouve que la Suède a encore raison ! »
                  Attention ! Il faut comprendre que l’OMS ne tente pas ici de prouver quoi que ce soit, ni que ce rapport Covid ne prouve quelque chose.
                  L’auteur de cet article, en revanche, lui, y voit une preuve de ce que LUI a envie d’y voir ! Attention, cet article sera donc « orienté » !
                  Le manque de rigueur dans les propos est souvent signe de prétention.
                  On pourrait ne pas en commencer la lecture de cet article rien qu’à cause du titre. (Mes mots ne commentent pas le contenu de l’article).
                  O. C.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès