• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un président ordinaire, Donald s’en va t’en guerre

Un président ordinaire, Donald s’en va t’en guerre

 

Le 23 novembre 2016, nous écrivions ceci : « Depuis sa création, en 1776, la République des États-Unis d’Amérique a été en guerre 220 années sur ses 240 années d’existence. Chaque Président yankee a promis la paix et a mené la guerre.

 

Homme d’affaires et politicien prévisible

Le 23 novembre 2016, nous écrivions ceci : « Depuis sa création, en 1776, la République des États-Unis d’Amérique a été en guerre 220 années sur ses 240 années d’existence. Chaque Président yankee a promis la paix et a mené la guerre. Trump promet la paix et la prospérité, il fera la guerre et il répandra la pauvreté, ni plus ni moins que la prétendante Clinton ne l’aurait fait si elle avait été élue ». Depuis, chaque jour qui passe confirme notre pronostic.

Le 45e président de la République des États-Unis d’Amérique sera bientôt intronisé, assermenté, muni des papiers lui conférant la légitimité et lui attribuant les « pleins pouvoirs » incombant à sa charge… et après ? Après, « bizness as usual ». Nous l’avions précisé avant l’élection et nous le confirmons à nouveau après l’élection bidon, un Président des États-Unis est ni plus ni moins que le maillon d’une chaine qui emprisonne l’ensemble de la nation américaine consubstantiellement multiethnique et multiculturelle de manière que ce soit la classe capitaliste hégémonique qui soit au pouvoir à travers ses plumitifs politiques. Donald Trump est tout sauf un « self maid man », un anti-establishment ayant conquis la Maison-Blanche seul contre tous (sic). Ce fut la rhétorique électoraliste présentée au paumé pour les alléchés eux qui sont prêts à en découdre avec tout ce qui les opprime. Maintenant que cette salade du milliardaire anti-establishment a donné les votes escomptés, qu’elle a été gobée et qu’elle a porté la potiche blonde au pinacle – du Capitole – il est temps de passer aux choses sérieuses.

 

La mascarade électorale terminée, passons aux choses sérieuses

Les choses sérieuses c’est par exemple que toutes ces promesses faites au cours de l’élection n’engagent que ceux qui y ont cru, pas celui qui les a essaimées sur son parcours électoral au gré du vent d’opportunisme qui balaie toujours ce type d’exercice alambiqué, « Je vous promets ce que vous voulez entendre et je ferai ce qui plaira à mes sponsors le jour venu ». Ainsi, l’« Obama care » ne sera pas résilier, mais seulement amender, le protectionnisme et l’isolationnisme n’auront été que des slogans de campagne pour justifier la renégociation des traités de libre-échange, que le pauvre homme croit pouvoir améliorer en faveur de ses protégés, les milliardaires du clan américain de Wall Street. Rien n’est moins certains Donald, car l’Amérique n’est plus ce qu’elle était et elle ne le sera plus jamais. Range ta casquette « Make America Great Again » tout juste bonne pour les bobos et les pèquenots. Ces renégociations concerneront des puissances impérialistes plus puissantes que l’Amérique et qui ne s’en laisseront pas imposer par un pugiliste de show de téléréalité, on n’est pas à Las Vegas ici, on est à la Cité. 

Donald, qui n’est pas du tout naïf en politique comme les médias mainstream ont tenté de le présenter (pour crédibiliser le personnage frondeur) connait tout cela et c’est la raison pour laquelle il a placé des faucons criminels de guerre endurcis à la tête des armées et des services secrets yankees. Vous avez aimé le programme d’assassinat sélectif d’Obama, vous adorez le programme de meurtres collectifs de Donald Trump. Plus de budgets pour la guerre, plus de navires d’attaques sur les mers (350 au minimum), plus de crédits pour les 400 bases d’agression militaires à l’étranger, et un ciblage plus serré sur les deux ennemis les plus vindicatifs de l’Amérique, l’Iran des hydrocarbures et la Chine mécanisée et robotisée, technologique et productiviste, l’atelier du monde doit être remise à sa place au service de l’impérialisme mondial. Pour la Russie, un corridor de sortie de crise lui sera promis si elle souhaite se mettre à l’abri aux côtes des Européens qui sont invités à se ranger derrière le général en chef. L’Ère Bush est de retour « Vous êtes avec nous ou vous êtes contre nous ! », les finasseries de la période Obama ont assez duré, voilà la raison de l’élimination de la challenger Clintonnienne, qui promettait huit années supplémentaires de tergiversation alors que le palais impérial brule, que le feu couve à Ferguson, à Chicago et à Milwaukee. Donald veille au grain et les forces de l’ordre éradiqueront le désordre à coup de fusil mitrailleur et de canons ravageurs au sein même de la nation croit ce pygmalion. Les immigrants illégaux seront menacés – mais pas renvoyés – il s’agissait simplement de les terrorisés afin de les faire pliés à leurs nouvelles conditions de sujétion. L’Amérique ne saurait se passer de cette main-d’œuvre surexploiter maintenant une salutaire pression sur l’ensemble du prolétariat américain ou les travailleurs pauvres (60 heures de travail par semaine pour un salaire insuffisant pour assurer la survie). La go-gauche sera fière d’avoir fait reculer Donald sur ses « menaces » de murs à la frontière et d’expulsion des immigrants, et d’avoir contribué à maintenir l’épée de Damoclès sur les travailleurs salariés paupérisés. La go-gauche a toujours joué les idiots utiles.

 

Le déficit – la dette – le dollar US – le déclin de l’empire américain

Pour financer ces déficits récurrents, astronomiques, la planche à crédit sera mise de la partie. C’est ici que vous devez comprendre pourquoi la Chine, l’Iran, l’Allemagne et éventuellement l’Arabie Saoudite sont les pires ennemis de l’Amérique, même si chacun de ces aspirants est traité différemment par le grand Timonier du Bureau ovale. Cette profusion de monnaie de crédit – de pétrodollar – de « monkey money » mènera l’Amérique tout droit à la faillite, plus vite que ce qu’Obama performait, d’où les alliés arnaquer et les concurrents baisers vont tentés de s’éclipser – de se débarrasser de leurs dollars plombés – c’est ici que la cavalerie aéroportée, les drones et les 540 000 soldats parqués dans les 350 bases essaimées de la Méditerranée à la mer de Chine seront utilisés pour rappeler à l’ordre les alliés récalcitrants et les prétendants au poste de commandant des armées alliées. Pour commander, il faut payer, même en « monkey money ».

Tout ceci n’est que planification désespérée de la part d’une puissance qui avec à peine 540 000 soldats et une économie en confetti, alignant moins de 100 millions de prolétaires producteurs de plus-value, contre bientôt 800 millions de Chinois producteurs de plus-value. L’Amérique n’est plus que l’ombre d’elle-même et elle ne peut espérer en imposer au monde entier. Il est donc facile de prévoir que la partie est perdue d’avance pour le clan impérialiste américain. Il est à craindre cependant que le lion blessé ne s’aventure dans des gestes désespérés. Ce n’est pas la go-gauche américaine ou mondiale qui nous en préservera, mais le prolétariat américain et international.

 

Notes

 

Dans une série de textes parus sur notre webmagazine, nous avons dessiné le portrait de cette élection américaine de 2016, à la fois exceptionnelle et usuelle. Exceptionnelle, parce que les médias mainstream l’ont manipulé plus qu’à l’accoutumée, l’enjeu était de taille. Ils se sont acharnés chacun pour leur clan plus qu’habituellement. Usuelle, parce que les mêmes tromperies, promesses électoralistes de bas étages ont été déployés comme à l’accoutumée. Seul le prolétariat américain se sera sorti indemne de cet affrontement entre clans.

 

Trump le candidat des hedges-funds (24.10.2016) http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/donald-trump-le-candidat-des-hedges-funds/

La seconde révolution américaine (9.11.2016) http://www.les7duquebec.com/7-au-front/la-seconde-revolution-americaine/

Rififi à la maison blanche, Trump la chimère (20.11.2016) http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/rififi-a-la-maison-blanche-trump-la-chimere-deuxieme-partie/

Futé le prolétariat américain (23.11.2016) http://www.les7duquebec.com/7-au-front/fute-le-proletariat-americain-comment-instrumentaliser-une-potiche/

 L'ARTICLE EST DISPONIBLE SUR LE WEBMAG http://www.les7duquebec.com/7-au-front/trump-un-president-comme-les-autres-donald-sen-va-ten-guerre/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • fred.foyn 17 décembre 2016 09:19

    Encore un article anti-Trump..écrit par une « Baveuse » jalouse de la réussite de cet homme, alors que le « PONDEUR » de ce chiffon se masturbe sue sa bêtise et sa méconnaissance de ce pays !


    • JL JL 17 décembre 2016 09:55

      @fred.foyn
       

       voilà encore sous votre plume, un beau morceau de rhétorique sioniste : la psychiatrisation récurrente de ceux dont les idées vous défrisent.

    • fred.foyn 17 décembre 2016 12:48

      @JL= la baveuse sur agora !


    • JL JL 17 décembre 2016 14:57

      @fred.foyn
       

       Tiens ! On dirait un automate qui ignore ce qu’il vient de dire : si je suis la baveuse, alors Robert Bibeau ne saurait être une baveuse !
       
       fres.foyn = un automate sioniste ?


    • Le421 Le421 17 décembre 2016 17:49

      @JL
      Je cherche la traduction en degré kelvin du -273°C pour établir le niveau des réflexions de ce bon troll de fred !!


    • Doume65 18 décembre 2016 00:22

      @Le421
      Juste pour info, les kelvin ne sont pas des degrés. On parle de degré pour les unités lorsque le zéro n’est pas absolu mais attribué de manière arbitraire. Ce qui est le cas des Celsius et Fahrenheit, mais pas des kelvin.


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 09:20

      Bonjour,


      Votre article a le mérite de sortir des sentiers battus, pour autant, j’ai noté quelques approximations, concernant Trump qui, comparativement à Killary, a beaucoup moins de comptes à rendre à ses sponsors, dans la mesure où sa propre fortune a quasiment financé sa campagne.

      Pour autant il ne s’agit pas de se faire d’illusion quant à la politique qui sera menée par Trump, mais attendons au moins de voir les premières mesures qu’il prendra concrètement, une fois investi officiellment de sa (lourde) charge.

      Enfin, je pense que vous exagérez quelque peu les intentions de Donald quand vous dites :

      ’’’Donald veille au grain et les forces de l’ordre éradiqueront le désordre à coup de fusil mitrailleur et de canons ravageurs au sein même de la nation croit ce pygmalion.’’ 

      Vous pensez vraiment que Trump a l’intention, lui qui est qualifié de populiste extrémiste par les médias mainstream de la planète entière, de faire tirer sur le Peuple Américain au fusil mitrailleur et au canon ravageur si ça ne suffit pas ???

       smiley



      • Trelawney Trelawney 17 décembre 2016 09:50

        @Piere CHALORY

        Vous pensez vraiment que Trump a l’intention, lui qui est qualifié de populiste extrémiste 
        par les médias mainstream de la planète entière, de faire tirer sur le Peuple Américain au fusil mitrailleur

        attendez de voir les prochaines émeutes raciales à Coptown, Oakland ou Detroit pour vous faire une opinion

      • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 11:20

        @Trelawney


        Attendons de voir, en effet !

        Si les M16 et les canons ravageurs sévissent aux prochaines émeutes raciales, et pourquoi pas les tomawaks tant qu’on y est, et qu’une opération genre gaza-plomb-durci était décidée par le Déplorable Trump à l’encontre des minorités ethniques défavorisées, je serai le premier à écrire un article à charge.


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 19:01
        @Piere CHALORY

        Il ne faut pas croire tout ce que vous lise dans les journaux bourgeois monsieur

        NON Donald n’a pas finance sa campagne Vous save ce que ca coute une campagne presidentielle USA ?

        i milliards de dollars US


      • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 19:23

        @Robert Bibeau


        OK,


        ’’NON Donald n’a pas finance sa campagne Vous save ce que ca coute une campagne presidentielle USA ?

        i milliards de dollars US’’


        i milliards ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 décembre 2016 19:31

        @Robert Bibeau
        Voui, mais Trump est passé par les réseaux sociaux, ça coûte très moins cher ...
        « La communication de Trump »


      • JL JL 17 décembre 2016 09:44

        Bonjour Robert Bibeau,

         
         je suis assez d’accord avec ce point de vue que vous exprimez ici. Je dirais pour ma part : Clinton c’était la guerre, demain ; Trump c’est la guerre, après demain.

        Questions :
         
         C’est quoi un « self maid man » ?
         
         C’est qui, la ’’gogauche’’ ?


        • Trelawney Trelawney 17 décembre 2016 09:51

          @JL
          C’est quoi un « self maid man » ?

          C’est un homme qui s’est fait tout seul sans l’aide de personne. Pour Trump on peut dire qu’il s’est un peu raté

        • Victor 17 décembre 2016 10:02

          @Trelawney
           
          self made man
           
          maid veut dire bonniche, self maid man voudrait dire bobo devenu homme d’intérieur,


        • lautrecote 17 décembre 2016 10:04

          @Trelawney
          https://en.wikipedia.org/wiki/Maid

          vous vouliez dire « made », I guess..


        • JL JL 17 décembre 2016 10:07

          @Victor
           

           c’est en effet la réponse que je comptais faire à Trelawney. qui décidément n’apprend pas vite.
           
           Ceci dit, ma question à Robert Bibeau concernait, non pas les bobos de gauche, mais la gogauche. Nuance.

        • Trelawney Trelawney 17 décembre 2016 10:09

          @lautrecote
          Rhoo !!! vous chicanez sur une faute d’orthographe, J’avais compris la pensée de notre canadien. Un peu d’indulgence pour les colonies


        • JL JL 17 décembre 2016 10:21

          @Trelawney
           

           vous êtes lamentable : si j’a posé cette question à notre Canadien, c’est parce que je voulais savoir si cette expression n’avait pas une autre signification. Je crois même que Robert Bibeau a voulu faire là un jeu de mot. Par exemple : homme bonniche de l’establishment. 
           
           Mais vous êtes vraiment trop bête.
           
           

        • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 11:07

          @JL


          ’’Je crois même que Robert Bibeau a voulu faire là un jeu de mot. Par exemple : homme bonniche de l’establishment.’’

          j’ai failli remarquer le self-made-man devenu soubrette chez Bibeau, mais comme vous je pense qu’il l’a fait exprès, par méchanceté.

           smiley...

          Mais, outre les nombreuses fautes de français, excusables vu la distance France-Canada, ce jeu de mot est ridicule car si Trump est potiche blonde, valet ou bonniche de l’Establishment (malgré que milliardaire ?), que dire alors de miss Klingon, qui a été fastueusement sponsorisée, puis littéralement adulée par cet Establisment, et ce au 4 coins du monde, avant son éviction sur-prenante...

          Souvenons des figures de zombies de nos télé-prédicateurs avariés, avérés à cet instant impuissants et décontenancés, comme si s’ils s’étaient pris une méga-Baffefaçon King Kong !

           smiley

          Un type qui se fait ainsi non-stop dézinguer par 95% des médias ozordres ne peut pas être foncièrement mauvais...




        • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 11:11

           comme s’ils s’étaient pris une Méga-Baffe façon King Kong !


        • JL JL 17 décembre 2016 11:45

          @Piere CHALORY
           

           Disons que les médias ozordres se sont trompés de cheval ce coup ci.
           
           Je crois qu’il y a une sorte de désobéissance civile (ou civique ?) qui est en train de s’installer partout, par le fait que les gens doutant de plus en plus des médias en viennent à douter des sondeurs et des sondages auxquels ils ne répondent plus aussi naïvement que par le passé. Mais ce n’est peut-être qu’une idée.
           
           En tous les cas, je pense que ce serait une bonne idée.

        • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 12:48

          @JL


          Possible que les gens mentent délibérément aux sondeurs mensongers, juste pour se venger ?

          Possible encore que les gens en aient marre d’être pris pour des imbéciles et votent le contraire de ce qu’on leur suggère, ou plutôt impose comme étant le BON choix.

           smiley

          Possible aussi que les sondages soient délibérément bidonnés par les instituts sondagiers, qui ne seraient alors qu’une sorte d’agence de pub, dûment rétribuée pour sortir des chiffres favorables aux payeurs de ces sondages ? 


          L’effet moutonnier bien connu faisant le reste, ce système a fonctionné pendant long temps, les mougeons votant toujours comme il faut. Mais on dirait que ce temps là est révolu, en partie grâce au Web.

          Le politiquement correct, le changement dans la continuité, le Juppé, le Valls, le Sarkozy-Paris-Matché, le Renzi, la Clinton...

          Ceux là ont déjà dégagé, ou vont payer les pots cassés, en attendant le Grand Remplacement, pas celui du Peuple, celui des horribles zélites, menteuses, voleuses, criminelles...

          L’Opération Main Propre mondiale semble commencée, il sera difficile de l’arrêter, et même les milliers, les millions (?) de journaputes et de trolls qui enfument 24/24H la populace, n’y pourront rien.

          Souvenons nous des paroles de sarkozy, qui jusqu’à sa chute aura paradé dans les magazines comme un people, un artiste, alors qu’il devrait moisir au fond d’une geôle depuis bien longtemps :

          ’’un nouvel ordre mondial se mettra en place, et personne, je dis bien personne ne pourra l’arrêter’’

          Sachant que ce clown est désormais hors d’état de nuire, ainsi que plusieurs autres ténors de ce concept démentiel qu’est le NWO, on peut être aujourd’hui certain qu’il ne verra jamais le jour, du moins pas sous la forme qu’espèraient ses instigateurs, et tant mieux.


           


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 20:53
          @JL

          selfmaid man est l’expression aux USA signifiant le gars qui a fait sa fortune tout seul en volant de ses propres ailes (en volant de toute les manières)

        • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 20:57
          @JL

          Go-gauche c’est tout ce que la bourgeoisie qualifie de gauche PCF, PRCF, marxiste-léniniste trotskyste maoiste anarchiste, etc. etc. Il y en a des tas de groupuscules opuscules

          Rien à voir avec le proletariat revolutionnaire

        • JL JL 18 décembre 2016 08:40

          @Robert Bibeau, bonjour,

           
          Et le prolétariat révolutionnaire, c’est qui, selon vous ?

        • Trelawney Trelawney 18 décembre 2016 14:34

          @JL
          Et le prolétariat révolutionnaire, c’est qui, selon vous ?

          Un incident collatéral

        • JL JL 18 décembre 2016 15:43

          @Trelawney
           

           vous vous appelez Robert Bibeau ?

        • Victor 17 décembre 2016 09:52

          Une dette c’est virtuelle.
           
          Mussolini s’ est débarrassé de la dette de l’Italie en brûlant un papier sur une grande vasque romaine.
           
          Bizarre pour un marxiste de croire à la religion de Rothschild.
           
          (je retiens le terme bobo de la gogoche  smiley )


          • Hecetuye howahkan howahkan 17 décembre 2016 11:43

            @Victor

            non pas bizarre, le lien est même direct.....l’intégralité des gauches viennent de là..elles sont toutes de fausses oppositions...

            ce serait à développer, ce que je ne ferais pas smiley


          • Norbert 17 décembre 2016 19:34

            @howahkan

            Ben oui puis la connerie c’est comme la culture : Plus on en a moins on l’étale !


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 21:01
            @Victor

            Mussolini ne s’est debarrasse de rien du tout en brulant un papier 

            Et les puissances allies lui ont fait ravaler les pieds en l’air son papier et a la fin de la guerre l,Italie a du payer les reparations de guerre et les intérêts

            Pour se debarrasser de sa dette de cette façon IL FAUT GAGNER LA GUERRE COMME LES USA L’ONT FAIT 

            Idem pour l’Allemagne qui a du rembourser les dettes contractees car l’Allemagne a fait partie des perdants 



          • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 21:03
            @howahkan

            Ca tombe bien je ne suis pas de gauche ni de droite ni du centre

            je ne suis pas pro-bourgeois (quelque soit la tendance ) je suis proletarien revolutionnaire

            Notre classe vous emmerde avec vos categorisations gauche - droite bourgeoise

            On est hors categories man


          • Hecetuye howahkan howahkan 18 décembre 2016 09:54

            @Robert Bibeau

            hello man....non pas du tout, tu es en le sachant ou sans le savoir un sous produit du mondialisme apatride financier ,rien de plus ,rien de moins..une fausse opposition amenée a être la roue de secours du vrai pouvoir parasite apatride en cas de problèmes...
            cqfd....


          • alinea alinea 18 décembre 2016 20:15

            @Robert Bibeau
            Sauf qu’elle n’a pas remboursé, la Grèce déjà, puis les occidentaux à la botte des US déjà, lui ont fait une ristourne ! elle a payé peu !!!


          • Trelawney Trelawney 17 décembre 2016 10:00

            La go-gauche a toujours joué les idiots utiles.

            Et bien nous, on a les même à la maison et ça va de Mélenchon à Macron, c’est dire que le panel est large smiley 

            • JL JL 17 décembre 2016 10:16

              @Trelawney
               

               vous pourriez dire ici à quelle cause selon vous, la go-gauche joue le rôle d’idiot utile ?
               
               Si vous aviez un minimum d’intelligence vous arriveriez à la conclusion que votre discours revient à dire : les gens de go-gauche sont des idiots-utiles à la go-gauche.
               
               


            • Trelawney Trelawney 18 décembre 2016 14:52

              @JL
              Observez bien la gauche, qui va de Besancenot à Macron. Vous pouvez les classer en 2 catégories :

              Les purs et durs qui qui développent un concept économique et politique propre et qui n’arriveront jamais au pouvoir, car ce concept est « marginal » et n’a jamais fonctionné et surtout n’a pas l’aval de l’ouvrier qui le juge trop jusquauboutiste. 
              La seconde catégorie se sert de ce réservoir d’électeurs pensant à tort que cette idéologie politique aboutira à plus de justice sociale, pour arriver non pas à modifier le sort de l’ouvrier, mais à s’élever personnellement dans l’échelle sociale au détriment de l’ouvrier qu’il est sensé défendre. 
              La classe dirigeante va se servir de ces politiciens de gauche, qui avec l’aide des médias vont calmer un temps ces ouvriers et faire passer des lois contraires à leurs intêrets.
              La loi El Khomri en est un exemple. Elle montre à tout le monde que Vals Hollande sont des usurpateurs. C’est derniers, une fois discrédités, seront lâchés par les classes dirigeantes et remplacés par des nouvelles têtes (Macron, Mélenchon), qui feront exactement la même chose une fois au pouvoir si jamais ils y arrivent. le concept est tellement subtil qu’il y en a qui voteront à droite car elle au moins n’a pas besoin de jouer les hypocrites pour appliquer son programme.
              Donc go-gauche = idiot utile, mais l’idiot est celui qui vote, pas celui qui se fait élire

            • Robert Bibeau Robert Bibeau 18 décembre 2016 15:12
              @TrelawneySpéculation oiseuse et futile. Il n’y a aucun purs et durs - pro-ouvriers dans les exemples que vous donner. 

              Et vous mêmes vous convener que toute cette machination ne vise qu’a attirer du vote - de l’électeurs pour la mascarade électorale qui est par définition - intrinsèquement - organisée PAR ET POUR le pouvoir bourgeois Le premier geste que pose la classe ouvrière pour se démarquer en tant que classe consciente EN SOI ET POUR SOI c’est de rejeter totalement l’électoralisme - le parlementarisme - la démocratie bourgeoise ce qui inclut le NPA et LO et autres gauchistes électoralistes petits-bourgeois.

              L’affaire est en marche (en France y compris)  et dans mes premiers articles sur l’election américaine je signalais que le seul indicateur intéressant sera le taux d’abstention -et il fut élevé quoi que moins que la fois précédente. 

              Cet indicateur nous dit que la classe prolétarienne coupe peu à peu avec le démocratisme bourgeois et se met en condition pour rejeter l’ensemble de ce mode de production décadent

              Alors Macron - Besancenot et Montebourg de grâce on parle de choses sérieuses ici SVP...


            • JL JL 18 décembre 2016 15:48

              @Trelawney
               

               
               vous dites l ’’idiot utile est celui qui vite, pas celui qui se fait élire’’. Donc si je vous suis bien, pour vous la go-gauche ce sont ceux qui votent, pas ceux qui se font élire ?
               
               Vous confondez idiot utile et victime.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès