• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une affaire de Famille : le Front National

Une affaire de Famille : le Front National

 

Le changement de nom, est comme un changement de logo pour une entreprise : rien de nouveau donc depuis que le Front est devenu Rassemblement en 2018, ce Parti politique reste toujours ce qu’il a été depuis sa création en 1972, une PME familiale. L'organigramme du PCF (comité central, bureau politique, bureau exécutif) aurait servi de modèle pour son organisation, ce qui est assez cocasse. Pour avoir un historique du Parti et les CV de ses dirigeants et membres on peut se reporter utilement à Wikipédia. Je ne reprends donc pas ce qu’on y trouve, c’est très bien documenté avec les détails utiles et les autres.

Ce que je veux souligner ici, et ce qui en fait l’originalité, c’est le caractère d’entreprise familiale qui a permis à la famille Le Pen de vivre et de s’enrichir de ce Parti depuis 1972, date de la création du FNUF, c’est-à-dire depuis 46 ans à ce jour. Et si l’enrichissement provient d’un heureux héritage, celui-ci n’est dû qu’au Parti créé par l’héritier, qui devenu riche pouvait abandonner sa société d’édition de musique militaire pour se consacrer pleinement à la politique, les années Mitterrand lui apportant la lumière qui lui faisait alors défaut.

L’histoire de France n’a pas connu une saga semblable à celle de cette famille Le Pen ! Et y a-t-il un autre exemple en Europe, voire de par le vaste monde, de PME politique à caractère familial ayant eu cette durée ? Certaines familles – les Castro, les Kim par exemple – sont au pouvoir dans leurs pays depuis des décennies, mais elles y sont en tant que maîtres de l’Etat. La PME Le Pen est donc bien unique au monde, et ce constat s’impose à ses thuriféraires et ses contempteurs ; un ovni de conception franco-française qui a résisté aux aléas de l’histoire, traversant les conflits et résistant à la création de l’Union européenne, alors que les autres Partis ont tous connu les destins propres aux Partis politiques ordinaires : création, croissance, déconfiture, conflits internes, courants divers, changements de dirigeants, hybridation avec d’autres, etc…

La Famille, rien que la Famille, telle pourrait être la devise de cette PME : les allogènes ont tous été marginalisés (Gollnisch), ou balayés (Mégret, Philippot) dès qu’ils ont approché de trop près le cercle du pouvoir : « Pas touche au capital familial ! », telle serait la devise de la famille sous l’étendard de Jeanne d’Arc que l’on sort les jours de FêtNat. Et c’est ce qui permet de trouver de l’argent quand les vents mauvais ont vidé les caisses, y compris dans des sectes bizarroïdes dont les Américains ont le secret de fabrication. Et ceux qui abandonnent l’affaire laissent au vestiaire le nom de Le Pen, comme cette nièce devenue Madame Maréchal après avoir posé le dossard. Les secrets de famille ne sont pas mieux gardés là qu’ailleurs et si les luttes parricides entre père et fille ont fait les délices des magazines people et des avocats, elles n’ont jamais ébranlé l’édifice, mis en cause le business, la source des profits. Tant qu’il y a des électeurs, le reste n’est qu’incident collatéral permettant souvent de détourner l’attention de problèmes touchant les fondamentaux et ses contradictions, les alliances et les combines.

Cette PME d’un genre particulier ne publie ni bilan ni compte d’exploitation ; le Parlement de Strasbourg a brisé 46 ans de silence, mais en attendant le jugement la vie continue, et parions que tout sera après comme avant, de généreux donateurs pouvant combler les brèches sans que la fortune familiale soit appelée pour cela. Une enquête approfondie devrait permettre de savoir comment l’argent a été distribué pendant ces 46 ans, mais ce n’est pas la Cour des Comptes qui va s’y coller, et l’on sait que les incendies et déménagements sont de bons moyens pour remettre les compteurs à zéro.

Que des électeurs trouvent dans les programmes de ce Parti des propositions qui les satisfassent, peut-être ; mais qu’ils acceptent de jouer le jeu de cette PME familiale voilà qui est curieux dans un pays qui a horreur de l’argent et prône l’égalité, qui est à l’affût de tout enrichissement et demande à ses élus d’être d’irréprochables et vertueux citoyens ! Que peuvent-ils en attendre de cette PME ? Le pouvoir serait sa fin, ce qu’avait bien compris le fondateur Jean-Marie : ne pas casser la pompe à finances, n’était-ce pas l’objectif ? Mais la tentation du pouvoir semble si forte pour sa fille Marine qu’elle oublie la règle qui a donné pendant 46 ans de si bons résultats, la bonne méthode des Shadocks : pomper !


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Attila Attila 22 décembre 2018 09:14

    Vous avez raison, la famille est au centre du parti, elle se transmet une recette de père en fille.

    La recette familiale des Le Pen consiste à récupérer les électorats et les thèmes politiques dont les autres partis ne veulent pas. La gauche, ou ce qu’il en reste, a abandonné les classes populaires et les valeurs auxquelles elle tenaient. Cela a ouvert un boulevard à Marine Le Pen dans sa stratégie de dédiabolisation : elle a récupéré les thèmes politiques abandonnés par la gauche et une partie de l’électorat populaire a suivi, ne se sentant plus représenté par la « gauche ».

    .


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 23 décembre 2018 13:39

      @Attila
      Bon, comme personne n’a répondu, on va s’y coller. Le rôle d’un parti politique est justement de rassembler les mécontents et leur donner un sens dans lequel il va pouvoir agir. Car s’il n’y a pas de mécontents, à quoi bon créer un parti d’opposition ?
      Il est aussi stupide d’accuser un parti de faire ce pour quoi il existe que de reprocher à une vache de manger de l’herbe.


    • Attila Attila 23 décembre 2018 17:17

      @Gilles Mérivac
      « Le rôle d’un parti politique est justement de rassembler les mécontents  »
      Avant tout, le but d’un parti politique est de promouvoir une conception du monde et des valeurs (morales, pas financières !).
      On ne rassemble pas les mécontents du réchauffage climatique comme on rassemble les mécontents des taxes sur le gazole.
      Le FN de Jean-Marie Le Pen promouvait une politique néolibérale à la Reagan, sa fille montre plus de préoccupations sociales. Changer de doctrine pour ratisser de nouveaux électeurs ce n’est pas de la politique, c’est du commerce.
      .
      Je fais le même reproche aux dirigeants du Parti Communiste qui ont abandonné des pans entiers de leurs valeurs pour préserver quelques misérables mandats électoraux.

      .


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 23 décembre 2018 17:35

      @Attila
      « le but d’un parti politique est de promouvoir une conception du monde »
      Là vous confondez carrément avec un mouvement philosophique, un parti politique a des préoccupations beaucoup plus terre à terre sinon les gens s’en détournent.
      Qu’est-ce qu’on en à faire des valeurs morales des partis ? On en attend des actions concrètes, pas de rédiger des tables de la loi.


    • Attila Attila 23 décembre 2018 17:40

      @Gilles Mérivac
      Défendre le peuple ou défendre uniquement les intérêts de l’élite est une conception philosophique.

      .


    • Pimpin 23 décembre 2018 23:24

      @Gilles Mérivac Bravo, c’est exactement ça.


    • leypanou 22 décembre 2018 09:26

      Que des électeurs trouvent dans les programmes de ce Parti des propositions qui les satisfassent, peut-être ; mais qu’ils acceptent de jouer le jeu de cette PME familiale voilà qui est curieux dans un pays qui a horreur de l’argent et prône l’égalité 

       : cela fait partie des spécificités françaises.

      Quant à la lucidité du populo, c’est que vous mésestimez les ravages de la propagande dans la tête de certains, et cela est valable pour tous les bords.


      • GéraldCursoux GéraldCursoux 22 décembre 2018 12:05

        @leypanou
        Le grand désastre c’est la téloche et les chaînes d’info en continu... et les réseaux dits abusivement sociaux  (réseaux a-sociaux !).


      • Pimpin 22 décembre 2018 11:40

        Ah la PME familiale ! ou comment détourner l’attention sur ce sujet bidon qui n’a aucune importance. 

        On s’en tape de ces conneries, ce qui importe ce sont les analyses et le programme proposés, ce qui importe c’est que les analyses en question se révèlent particulièrement pertinentes au fil du temps, et que le programme soit clair, précis et bien adapté à la situation. 

        Que les personnes qui travaillent à ces analyses et à ce programme y tirent des revenus, comme tout ceux qui travaillent, cela me paraît tout à fait normal et sain.

        Donc la vraie question est la suivante : est-on d’accord ou pas avec ce que propose le RN, analyses, programme, si oui on vote pour lui, sinon on vote pour d’autres. 

        Tout le reste n’est que tentative de diversion.


        • Rincevent Rincevent 22 décembre 2018 15:08

          @Pimpin et Odin

          On s’en tape de ces conneries. Eh oui, mais ces ‘’conneries’’ ne sont pas là par hasard. Elles ont été mises en avant pour faire voter le bon peuple avec comme moteur principal le SENTIMENT et surtout pas l’analyse. La notion de sentiment est quelque chose de très sensible aux événements (spontanés ou provoqués) donc hautement manipulable par nos experts de la com (toutes tendances politiques confondues). Ça a parfaitement fonctionné pour les présidentielles : face à la Marine, une chèvre aurait été élue…

          La démarche qui consiste à se méfier des productions ‘’sentimentales’’ des partis et surtout des médias, pour pouvoir regarder plus froidement les programmes, me semble élémentaire en démocratie mais voila : sommes-nous vraiment en démocratie ou en démocrature ?

          https://fr.wiktionary.org/wiki/d%C3%A9mocrature


        • Pimpin 22 décembre 2018 16:04

          @Rincevent Vous avez tout à fait raison. Ce détournement d’attention est parfaitement orchestré. 


        • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2018 12:54

          Les autres partis en sont jaloux ....


          • Odin Odin 22 décembre 2018 14:20

            En raison de sondages favorables, la chasse au RN est de nouveau ouverte pour contrer d’éventuels résultats favorables pour ce parti aux prochaines élections.

            Nous allons voir, ici et ailleurs, venir de plus en plus d’aboyeurs politiques nous expliquer, avec des propos insidieux, que cette famille est le diable et donc qu’il ne faut pas voter pour elle.
            Nous allons donc subir de plus en plus de fourberies sortir de fosse à purin pour expliquer aux « mougeons » pour qui il ne faut pas voter en nous indiquant ainsi quels sont les bons candidats moralement acceptables pour l’oligarchie.    


            • izarn izarn 23 décembre 2018 14:55

              @Odin
              Seul le pouvoir macronien détient la moralité, voici le prechi-precha :
              « Derrière ces « on »(Les GJ) , un seul visage, lâche, raciste, antisémite, putschiste. »
              B.Grivois, pardon Gris Veaux...Porte parole du Macronibus.
              Ainsi c’est ce que pense le PR du peuple français...
              Macron est-il payé pour monter la sauce et foutre le bordel, en laissant dire de telles insanités ?
              Ou est-il cliniquement fou ?



            • aimable 22 décembre 2018 14:51

              L’ épouvantail est systématiquement ressorti lors des élections ou le RN serait en position de gagner une élection , je trouve qu’il est contreproductif car il ne fait que renforcer l’idée chez ses partisans qu’ils sont sur le bon chemin et permet de faire de nouveaux adeptes .

              les partis politiques qui se partage le gâteau en alternance en sont le fabricant , peut être qu’ils se trouvent déjà trop nombreux et qu’il vont en fabriquer un autre  ?


              • phan 22 décembre 2018 16:08
                Les Castro ne sont plus à la tête de Cuba !
                Parlez un peu des Netanyahu (corrompus), des Bush (assassins), des Rothschild (complotistes) ... 

                • aimable 22 décembre 2018 16:32

                  @phan
                  complotistes et corrupteurs de premier plan , de véritables marionnettistes professionnels .


                • julius 1ER 22 décembre 2018 18:06

                  il n’est pas inintéressant d’analyser ce parti attrape-tout qui a fait son fond de commerce avec le racisme et la xénophobie ... 

                  c’est d’ailleurs drôle de lire certains commentaires sur les thèmes de l’article notamment quand certains disent que ce qui importe ce sont les propositions ....

                  à cet égard il faut parler des 144 propositions du RN ... il y en a pour tout le monde mais ce qui est le plus amusant c’est dépense sur dépense, mais au niveau des financements ... rien aucune nationalisation ou expropriation notamment du secteur bancaire ... c’est juste un catalogue de surenchère démagogique .... plus de militaires, plus 1 porte-avion un budget défense à 4% du Pib Marine avait même parlé une fois de 6% .... çà racole dur du côté des uniformes !!!!

                  pour le reste rien de spécial aucune idée novatrice c’est juste du ras le plancher !!!

                  en tous cas investir ses espérances dans un Parti qui n’a rien de Démocratique ni dans sa structure ni dans son fonctionnement ... il faut être sacrément blindé !!!


                  • Pimpin 22 décembre 2018 18:43

                    @julius 1ER Non, le RN n’a jamais fait son fond de commerce avec le racisme et la xénophobie. 
                    Concernant le financement il y avait une annexe de 4 pages. Extrait : 
                    "Les économies sur la gestion de la Sécurité sociale, sur la fraude sociale et l’évasion fiscale (notamment les profits détournés), sur l’Union européenne, sur l’immigration (dont la suppression de l’AME), sur la réforme institutionnelle (suppression des doublons...) et sur la délinquance permettront de dégager près de 60 milliards d’euros en 5 ans.
                    Couplé à une croissance économique retrouvée, ceci permettra de diminuer progressivement le déficit public à compter de 2019, après un effort significatif en 2018 pour le pouvoir d’achat et les dépenses régaliennes. Ainsi, de 4,5% en 2018 (3,8% hors nationalisation des autoroutes), le déficit sera ramené à 1,3% en 2022. Parallèlement, la dette publique diminuera de près de 8 points sur la durée du quinquennat, pour atteindre 89% du PIB.
                    De même, le ratio de dépenses publiques se réduira légèrement, de 1,7 point, pour être contenu à environ 53,4% du PIB. En effet, hors mesures nouvelles et économies, les dépenses augmenteront comme l’inflation, hormis pour la Sécurité sociale où la progression sera plus importante (inflation + 50% de la croissance en volume).
                    Il faut bien comprendre qu’il s’agit d’un programme qui s’appuie sur une relance économique, avec une politique différente de l’actuelle qui a fait les preuves de sa nocivité. Donc comparer des dépenses avec les restrictions budgétaires et la mauvaise gestion évidente de ceux qui sont actuellement au pouvoir est une idiotie.
                    Quant à la démocratie, désolé mais le RN est, autant par son fonctionnement que par ses propositions, bien plus démocratique que les autres.


                  • Odin Odin 22 décembre 2018 19:50

                    @julius 1ER
                    Bonsoir,

                    « en tous cas investir ses espérances dans un Parti qui n’a rien de Démocratique ni dans sa structure ni dans son fonctionnement ... »

                    C’est assurément mieux que d’investir ses espérances dans un parti dirigé par un « frère » Lambertiste et leucophobe, qui ne pourrait survivre entouré que de blonds aux yeux bleus, de là son parachutage à Marseille où il peut respirer un peu dans l’attente, dans son imaginaire, d’une ouverture totale des frontières à l’immigration pour un métissage définitif de la population, de Perpignan à Dunkerque et de Brest à Strasbourg.


                  • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 23 décembre 2018 01:55

                    @Odin

                    Une t’it’ chanson pour requinquer pôv Cursoux :

                    In a fondé eune société


                  • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 23 décembre 2018 01:47

                    Pauvre Cursoux !

                     

                    Voilà un type qui subit, depuis 40 ans, la montée du FN, alors qu’ll posséde, depuis 40 ans, les moyens de son anéantissement. C

                     

                    C’est terrifiant comme destin : recevoir tous les matins, en allumant la radio et en pleine poire., la preuve flagrante de sa totale inutilité.

                     

                    La tragédie de Cursoux n’a qu’un seul équivalent dans l’histoire universelle, celle du charismatique François Asselineau, le Cursoux de l’art. 50, comme qui dirait. Les deux hommes les plus dangereux de France.

                     

                    Quand on voit la masse de révélations fracassantes inédites dont il dispose, on ne comprend pas.

                     

                    Ou plutôt, on comprend trop bien : le FN fait partie intégrante de la galaxie Soros !

                     

                    Mais tant pis, je vais quand même continuer de voter pour lui… A cause de la préférence nationale et du slogan « On est chez nous ! ». Il n’est scandé nulle part ailleurs.

                     

                    Alors, déçue ?

                     

                    A toi !


                    • Pimpin 23 décembre 2018 13:27

                      @Cateaufoncel3, pourquoi dites-vous que le FN fait partie de la galaxie Soro ? je ne crois pas du tout bien au contraire ! Le FN n’est pas anéanti par « les révélations fracassantes » ? c’est tout simplement parce qu’elles n’ont aucune réalité, c’est de la désinformation. Donc il résiste et moi j’ajouterai : en dépit des tentatives de Soro et Cie.


                    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 23 décembre 2018 14:21

                      @Pimpin

                      Pour abonder dans le sens d’un con (Cursoux) smiley smiley

                      Son article est d’une banalité stupéfiante


                    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 23 décembre 2018 08:22

                      Commençons la cure de désintoxication par une évidence masquée par les tombereaux de propagande officielle : il y a autant de racistes et d’antisémites dans tous les partis.

                      Pourquoi ? parce que l’une des réactions humaine la mieux partagée est l’envie ou la jalousie. C’est la raison pour laquelle les juifs ont été pourchassés tout au long de l’histoire, les israéliens attaqués sans relâche par leur voisinage, les fermiers blancs d’Afrique de Sud en passe d’être massacrés.

                      Donc le RN n’a évidemment pas l’apanage de ce genre d’attitude. Il se trouve qu’aujourd’hui que seuls les partis qui sont la cible de la justice ou des média forment la seule et véritable opposition, tous les autres sont plus ou moins vendus.

                      Quant à la « PME Le Pen » forte quand même de 11 millions d’électeurs, il est inutile de s’attarder sur un truc aussi ridicule.


                      • cyberfurax 24 décembre 2018 11:24

                        @Gilles Mérivac
                        Tu devrais réviser la bonne histoire, pas ton tas d’âneries débitées sans culture. En plus, tu ne cites que des humanistes profonds : les israéliens, les fermiers blancs d’Afrique du Sud... que des oppressés.
                        Enfin, tu m’as fait sourire, c’est pas si mal.
                        Heureusement, je crois en la prise de conscience imminente du peuple, et le sort de ces manipulateurs va s’en trouver réglé dans peu de temps. Les Le Pen sont de gros enfoirés qu’on a trop bien nourri. Mais la fête va bientôt finir


                      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 24 décembre 2018 15:07

                        @cyberfurax
                        Merci de m’éclairer, votre suffisance. Mais vous pouvez sortir toutes les grossièretés que vous voulez, la situation calamiteuse de notre pays n’est pas due aux Le Pen, puisqu’ils n’ont jamais gouverné.
                        Il serait temps pour vous de faire une petite révision de l’histoire, commencez par la Shoah et les pogroms, c’est un bon début. Ensuite, examinez le régime de Mugabe au Zimbabwe et l’évolution en Afrique du sud.


                      • cyberfurax 24 décembre 2018 11:13

                        Il ne vous semble pas qu’on n’en est plus là. Ils sont certes comme les autres. Justement. Ca fait 40 ans qu’is polluent la politique française, faisant le lit des enfoirés qui nous gouvernent depuis. Ils vont disparaitre en même temps que ces « partis » qui nous roulent dans la farine grâce à eux et leur « plafond de verre ». Mitterand avait bien joué son coup, ce fils de p.....

                        RN ou FN, ils sont complices et bien nourris par ce système dont nous voulons la peau. Ils l’aiment, l’Europe, elle leur a tellement donné. Ils sont complices de notre malheur. Leur tête nous voulons


                        • GéraldCursoux GéraldCursoux 24 décembre 2018 12:07

                          Et derrière tout ça on voit l’ombre de Little Lénine qui pense qu’une petite révolution servirait ses ambitions politiques... A condition de ne pas rogner son capital ! Little Lénine est assez proche de la famille FN-RN dont il jalouse le savoir-faire. 

                          Littel Lénine... c’est qui d’après vous ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

FN


Palmarès