• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une affiche du parti d’extrême-droite suisse jugée xénophobe : mais (...)

Une affiche du parti d’extrême-droite suisse jugée xénophobe : mais est-ce si simple ?

Une affiche du parti suisse d’extrême-droite, l’Union démocratique du centre (UDC), n’est pas passée inaperçue dans la campagne du référendum « anti-minarets » qui aura lieu le 29 novembre prochain. Il faut dire qu’elle a été conçue pour avoir le maximum de force de frappe, non seulement pour capter l’attention mais pour stimuler les réflexes socio-culturels conditionnés voulus.

 
Un concentré de symboles
 
C’est un dessin dont la stylisation propre au symbole, s’accompagne en retour de schématisation et de simplification outrancières. Le territoire suisse, symbolisé lui-même fort logiquement par le rectangle de son drapeau rouge à croix blanche, fait penser, par intericonicité, à un jeu d’échecs, vu en plongée, hérissé de pièces dont il ne reste que les pions noirs et leur dame. Une autre intericonicité ne laisse aucun doute sur ces pions filiformes : ils ressemblent à des minarets jetant leur ombre sur le pays ; et si doute il y a, il est levé par la présence en premier plan de la silhouette noire et massive d’une femme couverte du voile islamiste avec sa meurtrière à hauteur d’yeux qui, selon le procédé de mise en abyme, paraît guetter dans l’ombre le spectateur. Mais une troisième intericonicité suscite une ambiguïté volontaire : ces minarets fuselés peuvent très bien faire penser aussi à des missiles dressés vers le ciel, assimilant les manifestations de cette culture à des armes ! D’ailleurs, n’est-ce pas Kateb Yacine, le dramaturge algérien, lui-même, qui voyait dans les minarets des fusées ? Mais ils les jugeait incapables de décoller.
 
Les couleurs sont particulièrement étudiées : le rouge et blanc sont les couleurs nationales suisses et visent, à elles seules, à stimuler le réflexe patriotique, mais pas seulement. Elles entrent en contraste violent voire en collision avec le noir des minarets et du voile. Or, la couleur noire a une charge culturelle symbolique en Occident : elle est originellement la couleur du mal, de la mort, du deuil et de la culpabilité. Le blanc, forcément, est son contraire : il est le symbole du bien, de la vie, de la lumière, de l’innocence. La croix suisse est, quant à elle, le symbole du Christianisme, à elle toute seule.
 
Deux métonymies et une métaphore
 
Lui sont ainsi opposés dans un autre contraste minarets et voiles comme deux métonymies présentant la partie pour le tout et l’effet pour la cause appartenant à une culture étrangère, l’Islam. Le minaret est, en effet, une partie de mosquée qui, elle-même, est le temple de la religion musulmane. De son côté, le voile est l’effet dont cette religion est la cause : et il représente, lui-même, l’effet de la condition féminine que prescrit cette religion ; il est l’image de l’asservissement que celle-ci impose à la femme en réglementant d’abord son apparence sociale par le vêtement. Loin d’être comme en Occident une mise en scène avantageuse du corps féminin et de l’épanouissement d’une personnalité, le voile n’est que dissimulation et incarcération de la femme soumise à l’homme.
 
Ces deux symboles de l’Islam comme de sa variante, l’Islamisme, sont ici, dans le même temps, les éléments constitutifs d’une métaphore : celle de l’invasion et de la suprématie. Ils envahissent, en effet, l’affiche au sens propre comme ils colonisent au sens figuré la Suisse représentée par son drapeau. 
 
 De leur côté, les deux mots du slogan s’opposent aussi dans un autre contraste qui ne se limite pas à celui des couleurs noire et rouge de leurs caractères gras. Le premier mot « Stopp » barrant en noir l’affiche, tire un élan de la ligne oblique ascendante de gauche à droite, qui est celle du mouvement, comme le trait rageur qui raie ce dont on ne veut pas. Le second « Ja » en rouge, au contraire, a l’assise horizontale et verticale d’une décision carrée et nette : c’est la réponse attendue des électeurs à la demande d’interdiction des minarets. 
 
 Le réflexe patriotique de la forteresse assiégée
 
On ne saurait exprimer graphiquement avec plus de force le stimulus visant à déclencher d’abord le réflexe inné de peur de l’invasion d’une culture étrangère si opposée à la culture suisse. L’ennemi désigné est toutefois original : d’armes, il n’en a pas à proprement parler, sauf à assimiler par amalgame les minarets à des missiles aux mêmes effets dévastateurs. Il n’arbore qu’instruments apparemment inoffensifs ; c’est justement, selon l’affiche, ce qui le rend plus redoutable en tirant une force d’autant plus efficace de la domination religieuse et de l’asservissement des femmes, dont il fait des armes.
 
La peur suscitée doit être à son tour le stimulus du réflexe patriotique de la forteresse assiégée, déjà envahie. Il ne reste sur l’échiquier que les noirs avec leurs pions et leur dame : par métonymie, doit-on en déduire, c’est l’effet d’une éviction des blancs. La mise hors-contexte du « jeu » montre enfin que tel est le problème majeur que la Suisse doit affronter : en regard, toutes les querelles internes deviennent subalternes. Une seule cause doit réunir la nation dans une « Union sacrée » autour de son drapeau face à l’ennemi islamiste commun déjà dans la place.
 
« Xénophobie ! Racisme ! » crie-t-on ça et là. La ville de Bâle a interdit l’affiche. La Commission fédérale contre le Racisme a estimé qu’elle « (attisait) la haine ». Un expert du Comité des droits de l’homme de l’ONU a dénoncé une campagne d’ « affiches sinistres ». Est-ce aussi simple ? Cette affiche simplificatrice et outrancière aurait-elle pu voir le jour si l’Islamisme ne donnait pas d’abord prise à cette caricature, si le voile islamique ne paraissait pas plus répandu aujourd’hui qu’il y a vingt ans, si la laïcité n’était pas régulièrement bafouée avec les plages horaires de piscine réservées aux femmes, les repas de cantine satisfaisant aux exigences alimentaires religieuses ? Imagine-t-on, pour s’en convaincre, une affiche électorale semblable, mais symétriquement inversée, exhibant une femme en bikini et devant le drapeau d’Arabie saoudite hérissé de clochers d’église ? Paul Villach
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article    


  • Jean-Paul Doguet 29 octobre 2009 11:47

    Le problème de fond Villach c’est que vous êtes plutôt d’accord avec l’UDC et réceptif à ses « arguments » . On le voit bien lorsque vous qualifiez l’islamisme de « variante » de l’islam, ce qui est une manière de les amalgamer. Il faudrait être plus prudent et sans doute plus vigilant, pas simplement vis-à-vis de l’islamisme. Il faudrait aussi être plus vigilant vis-à-vis de l’islamophobie d’extrème-droite, car elle se distingue souvent fort peu de l’islamophobie d’extrème-gauche. Comme l’antisémitisme avant elle elle peut fédérer des sensibilités politique assez éloignées l’une de l’autre. 


    • Paul Villach Paul Villach 29 octobre 2009 12:23

      @ Doguet

      Le problème de fond, Doguet, est que vous m’imputez un raisonnement vieux comme le stalinisme : non seulement vous faites le jeu de l’ennemi, mais vous en partagez l’idéologie ! Je vous renvoie aux procès de Moscou et de Prague !

      La ficelle est usée !

      1- J’analyse précisément cette affiche : est-ce que je que n’en souligne pas l’outrance ?
      2- Mais une fois l’analyse faite, dois-je fermer les yeux sur les raisons qui font naître une telle affiche ?
      Il est tellement plus commode de fermer les yeux pour se donner bonne conscience. Paul Villach

       


    • Gazi BORAT 29 octobre 2009 12:48

      @ JP DOGUET

      Pour paraphraser Edgar J Hoover sur le communisme, on pourrait dire aujourd’hui :

      « L’islamophobie amène parfois d’étranges compagnons de lit »...

      Tout comme parfois - hélas ! - le soutien à la cause palestinienne...

      gAZi bORAt


    • Jojo 29 octobre 2009 13:01

      Admirable ce que vous dit Jean-Paul Doguet seulement voilà, à force d’être bien élevé, à force de jouer la diplomatie on se retrouve parfois tellement en deçà de la vérité, qu’on permet à l’agresseur de se poser en victime, en droit (par voie de conséquence), de vous agresser derechef (mais au nom de la légitime défense cette fois).

      Vous avez choisi cette affiche pour passer vos messages. Et vos messages n’ont plus grand-chose à voir avec l’idéal laïc. Grand bien vous fasse, l’UDC vous ira comme un gant. C’est vrai que riposte laïque, ça commence à être un peu mou...

      Et dire que vous osez citer Kateb Yacine, un peu grosse la ficelle non ? En tout cas, grossière tentative de récupération d’un MONSIEUR aux antipodes de votre … conception de certaines valeurs, qu’il avait intégrées à la plus petite nuance près… lui.

      Quand je pense que vous avez passé des années à Alger ! Descartes, Ben-Aknoun et El Biar c’est vrai que ce n’est pas Sahet Chouhada ni gué de Constantine, mais je suis bien placé pour savoir que des femmes voilées, ce n’est pas ce qui y manque.

      Vous avez côtoyé ces femmes là au quotidien pendant des années et c’est comme ça que vous les perceviez, vous avez vécu au milieu des musulmans pendant des années et c’est ce que vous pensez d’eux.

      La haine et le mépris à ce point là, ce n’est plus de l’aveuglement, j’ignore comment ça pourrait s’appeler, mais je sais déjà que ça ne peut relever que du pathologique.
       
      Gaffe quand même à l’AVC ou même à une malencontreuse chute dans les escaliers, car un beauf suant la haine par tous les pores de la peau comme vous, ça ne réussit généralement qu’une seule chose dans sa triste vie de triste sire : Faire le vide autour de lui. Alors qui prendrait soin de vous dans ce cas ? Docdory ?


    • docdory docdory 29 octobre 2009 13:43

      @ Jean Paul Doguet


      Vous faites un amalgame abusif entre l’islamophobie et l’antisémitisme ,concepts qui n’ont strictement rien à voir l’un avec l’autre :
      1°) L’islamophobie est un concept inventé par l’ayatollah Khomeiny, pour faire en sorte que la critique de l’islam soit assimilée à du racisme.
      Or , l’islamophobie est à l’islam ce que l’anticommunisme est au communisme, que l’antinazisme est au nazisme et l’anticapitalisme est au capitalisme.
      Il ne vous viendrait certainement pas à l’idée de traiter de racistes les anti-nazis , les anticommunistes ni les anticapitalistes .
      Il ne vous viendrait pas non plus à l’idée de qualifier ceux qui se moquent de la doctrine mormonne de racistes anti-habitants de l’Utah , ou ceux qui se moquent des croyances vaudoues de racistes anti-antillais .
      2°) L’antisémitisme est une variante du racisme qui consiste à affirmer , d’une part que les gens de religion juive forment une race ( ce qui est une absurdité scientifique : les races n’existent pas et la religion n’est pas un caractère génétique ), et d’autre part à affirmer que cette « race » est inférieure aux autres . 
      Vous voyez donc bien que ces deux concepts sont entièrement différents .

    • Gazi BORAT 29 octobre 2009 13:55

      @ DOCDORY

      L’antisémitisme s’est toujours nourri de discours convergents..

      L’un, à support religieux, attisait la haine contre le « peuple déïcide ».. l’autre, apparu ensuite se targuait des lumières de la science, qu’il s’agisse d’anthropologie raciale ou d’hygiénisme médical..

      Il en est de même pour l’islamophobie. qui voit se rejoindre xénophobes bas-du-front haïssant Arabes e-t populations sub-sahariennes et autres à prétentions supérieures se voilant de « la critique légitime d’une religion » en ne tenant compte que de la version politique de celle ci..

      Il n’est qu’à se promener sur les fils de discussion d’Agoravox pour y voir les camaraderies qui se créent sur le rejet du nouveau « bouc émissaire » de nos dysfonctionnements sociaux..

      gAZi bORAt


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 29 octobre 2009 14:10

      Quoiqu’il en soit, le coran est non seulement LIBERTICIDE ( discrimination négative des non musulmans et des femmes - fussent elles musulmanes ) mais en plus MENSONGER cfr la bagarre de magie entre Moise et les sorciers de Pharaon !

      Il est donc parfaitement NORMAL et SALUTAIRE que des personnes sensées s’insurgent contre cette doctrine détestable !

      Cette religion doit être REJETEE au nom de la LIBERTE et de la RAISON !



    • docdory docdory 29 octobre 2009 14:16

      @ Gazi borat


      Le problème est que , depuis l’invention de l’islam par Mahomet , il n’y a jamais eu de version « non politique » de la religion musulmane , ou que ce soit dans le monde !

    • Jean-Paul Doguet 29 octobre 2009 14:31

      Docdory
      Je ne fais aucun amalgame, islamophobie et antisémitisme sont deux choses différentes. Mais il y a quelque chose de comparable, qui est qu’il s’agit de sensibilités fédératrices qui peuvent réunir en fait des hommes d’horizon politique très différent. La haine et la peur de l’islam constituent aujourd’hui un sentiment puissant et une certaine extrème-droite a parfaitement compris qu’elle pouvait l’utiliser pour faire venir à elle des gens qui ne votent pas spontanément pour elle. C’est vrai du Vlaams Belang, du BNP et de l’UDC (qui à l’origine n’était pas une formation d’extrème-droite). Il ya des gogos de la gauche laique, peu intelligents et peu vigilants, qui en France ne demandent qu’à se laisser séduire par ce genre de rhétorique.
      Soyons clair : L’UDC ne s’intéresse pas du tout à l’islamisme ni au sort des femmes musulmanes. Cette affiche n’est qu’une manière détournée de dire « la Suisse aux Suisses », c’est-à-dire en fait la Suisse aux Chrétiens. Ce sont les héritiers de Schwarzenbach et consort. Ce qui est attaqué c’est la liberté de culte et surtout l’égalité des religions devant la loi. C’est un premier pas dans la discrimination officielle. 


    • Gazi BORAT 29 octobre 2009 16:08

      « Soyons clair : L’UDC ne s’intéresse pas du tout à l’islamisme ni au sort des femmes musulmanes. »

      D’autant plus que le nombre de minarets litigieux est de ... TROIS ! Et que l’UDC est familier de campagnes à relents ouvertement xénophobes, telle par exemple, celles qu’ils mè,nent contre les frontaliers français, empruntés par ailleurs au vocabulaire de Nicolas Sarkozy..

      http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/des-xenophobes-suisses-contre-les-racailles-d-annemasse_792572.html

      gAZi bORAt


    • Ali 29 octobre 2009 20:49

      un loup quelque peu clair prouva par sa harangue que de lui venait tout le mal (j de la fontaine)
      en fait C P Villach qui réussi à rassembler tout ce qu’’il y a de xénophobe raciste islamophobe sur Ag
      je suis atterré par la virulence de certain posts
      quand vous aurez déclanché des ratonnades N Sarkozy décrètera l’état d’urgence et s’intronisera et il aura raison


    • morice morice 29 octobre 2009 12:08

      « Xénophobie ! Racisme ! » crie-t-on ça et là. et on raison, purement et simplement. 


       « Cette affiche simplificatrice et outrancière aurait-elle pu voir le jour si l’Islamisme ne donnait pas d’abord prise à cette caricature » 

      Vous confondez, et c’est extrêmement grave, une religion avec sa variante extrémiste. L’islam n’est pas plus caricatural que le catholicisme et moins que l’évangélisme ! Vous confondez les dérives islamiques que sont le soufisme ou le wahhabisme.


      • Paul Villach Paul Villach 29 octobre 2009 12:35

        @ Morice

        Je ne confonds rien !
        Toute religion ouvre sur des interprétations diverses. Au temps de l’Inquisition, où était selon vous la véritable religion chrétienne ?

        Je ne suis pas théologien, et n’ ai aucun goût pour le devenir et pour accréditer telle interprétation plutôt qu’une autre. Je suppose que vous n’êtes pas plus théologien que moi ! Paul Villach
         


      • Gazi BORAT 29 octobre 2009 13:16

        "Cette affiche simplificatrice et outrancière aurait-elle pu voir le jour si l’Islamisme ne donnait pas d’abord prise à cette caricature« 

        Selon la même logique (nauséabonde ?) pourrait-on dire de ceux qui figurent sur ce type d’affiches haineuses peuvent être jugés responsable d’avoir donné prise à cette caricature ?

        http://www.ac-grenoble.fr/lycee/diois/Latin/Francais/Image/Iconographie/Affiches%20gouvernementales%201939-1945/Web/original/Exposition%20Le%20Juif%20et%20la%20France%20Michel%20Jacquot%201941.jpg

        http://www.liguededefensejuive.net/local/cache-vignettes/L200xH266/derriere_le_juif-d22c7.jpg

        http://ecoles.ac-rouen.fr/blum-deville/photos/derewigeJude.jpg

        http://www.memorial-caen.fr/fr/phototheque/images/PCD120732432062-IMG0070.jpg

        A noter que la vente de ces affiches ignobles (qui auraient peut-être aujourd’hui, fait l’objet d’un article de décryptage sur Agoravox ?) a fait l’objet d’une protestation...

        http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.liguededefensejuive.net/local/cache-vignettes/L200xH266/derriere_le_juif-d22c7.jpg&imgrefurl=http://www.liguededefensejuive.net/spip.php%3Farticle852&usg=__dUwXcK_DP9iKXZU1YIOVY73yPUc=&h=266&w=200&sz=9&hl=fr&start=12&um=1&tbnid=cncvCLalSluggM :&tbnh=113&tbnw=85&prev=/images%3Fq%3Dle%2Bjuif%2Bet%2Bla%2Bfrance%26hl%3Dfr%26um%3D1

        Et que celles de l’UDC, qui ont en commun avec les sinistres exemples cités ci-dessus, la même recherche d’efficacité graphique et de simplicité au service d’un message de stigmatisation et d’exclusion  font l’objet de rejets et détournements ingénieux par des Suisses »bon teint" qui font honneur à leur confédération..

        http://poscia.romandie.com/get/8604/moutonsUDC.JPG

        http://www.lomag-man.org/europe_travail_schengen/images-propagandes-etrangers-suisse/mouton-noir-udc-heureux.jpg

        gAZi bORAt



      • Paul Cosquer 29 octobre 2009 19:19

        Morice : Toute religion n’est que caricature.


      • Gazi BORAT 30 octobre 2009 07:44

        @ Philbrazov

        Les liens du nazisme avec le monde musulman... mais aussi avec Catholiques, Orthodoxes et Hindouistes ...

        Les alliances de circonstances ne manquèrent pas, Hitler signa même un pacte avec l’Union Soviétique. Dira-t-on aujourd’hui que celui ci était coupable d’empathie avec le communisme ?

        Les Musulmans tombés durant le deuxième conflit mondial le furent majoritairement dans le camps allié.

        A ce propos, savez-vous qu’il existe à Villefranche de Rouergue, depuis 1944 une « Avenue des Croates en souvenir de soldats de la fameuse division »Handschar« , vitrine de la fameuse politique »musulmane" du Führer et tarte à la crême de la propagande nationaliste israelienne.

        Il s’avère en effet que la division Handschar ne fut pas si fiable que cela.. et largement infiltrée par la résistance communiste. D’où cette mutinerie en 1944 à laquelle les habitants du village tendirent à rendre hommage à la Libération.

        gAZi bORAt


      • Gazi BORAT 30 octobre 2009 11:17

        @ MARC GELONE

        Je ne cherche nullement à influencer les votants suisses... ce qui n’est pas le cas de l’auteur de cet article et de nombres de commentateurs à l’égard de la population française, rêvant de voir proliférer ici affiches et campagnes comme celle de l’UDC.

        Mais je doute de leur influence en ce sens..

        gAZi bORAt


      • kitamissa kitamissa 29 octobre 2009 12:12

        aujourd’hui ! grande braderie de ’ l’intériconicité" !

        blague à part,les Suisses ont compris et refusent de baisser leur froc,eux !


        • abdelkader17 29 octobre 2009 12:20

          "Loin d’être comme en Occident une mise en scène avantageuse du corps féminin et de l’épanouissement d’une personnalité, le voile n’est que dissimulation et incarcération de la femme soumise à l’homme."

          Mise en scène avantageuse ou objet de dégradation et d’aliénation mentale ?


          • Gazi BORAT 29 octobre 2009 12:20

            @ PAUL VILLACH

            3Les couleurs sont particulièrement étudiées : le rouge et blanc sont les couleurs nationales suisses et visent, à elles seules, à stimuler le réflexe patriotique, mais pas seulement. Elles entrent en contraste violent voire en collision avec le noir des minarets et du voile. Or, la couleur noire a une charge culturelle symbolique en Occident : elle est originellement la couleur du mal, de la mort, du deuil et de la culpabilité"

            L’alliance de ces trois couleurs a aussi une charge historique importante en Europe : elle renvoient à l’extrème de la famille idéologique de ce parti suisse.

            Ce pays resta neutre durant la tourmente qui secoua l’Europe et auxquelles ces trois couleurs renvoient ?

            http://users.skynet.be/vonweyersberg/Knowledge/DE.gif

            Il fut aussi un pays qui mit en place un programme de stérilisation des associaux, aida à l’exfiltration de nombres de dignitaires nazis, étape aux ambassades latino-américaine du cru avant le grand départ et qui se fit tirer l’oreille pour rendre l’argent déposé par les Juifs chassés d’Allemagne et bien conservé en ses coffres.

            Pourquoi votre oubli de la symbolique de ces trois couleurs ?

            gAZi bORAt


            • Paul Villach Paul Villach 29 octobre 2009 12:37

              @ Gazi Borat

              Ne pratiquons pas d’amalgame, voulez-vous ! Libre à vous de vous réclamer d’un passé pour justifier les exactions présentes.
              Je n’entre pas dans ce raisonnement ! PV


            • Gazi BORAT 29 octobre 2009 12:45

              @ L’AUTEUR

              Toute mise en comparaison peut-être qualifiée d’amalgame ? c’est commode !

              Mais analyser la symbolique des couleurs d’une affiche et oublier le poids dans notre inconscient d’une telle association chromatique, c’est un peu fort de café !

              D’autant plus que d’une part le parti qui utilise ces trois couleurs ne peut ignorer cette part de l’histoire européenne et, d’autre part, que cette symbolique était si lourde que, ayant à choisir un drapeau national, la RFA pris soin de remplacer immédiatement le blanc par l’or ...

              gAZi bORAt


            • Gazi BORAT 29 octobre 2009 13:25

              @ L’AUTEUR (suite)

              Cela m’avait échappé ...

              Mais pourquoi avoir choisi alors la version germanophone de cette affiche dont il existe aussi deux autres variantes, l’une en français et l’autre en italien.. pour renvoyer ensuite dans le placard aux amalgames une symbolique chromatique renvoyant au passé récent de l’Allemagne.. et de l’Europe toute entière ?

              gAZi bORAt


            • Paul Villach Paul Villach 29 octobre 2009 13:55

              @ gazi Borat

              Votre leurre de diversion est habile ! Mais revenons à nos moutons ! Voyez où mène le couple diabolique islamisme/extrême-droite ? il s’agit d’une interaction dangereuse ! Je renvoie dos à dos les deux acteurs ! Paul Villach


            • Gazi BORAT 29 octobre 2009 14:00

              Et bien soit !

              Renvoyons les extrémistes droitiers de l’UDC dans un panier de crabes où ils s’ébattront avec leur compatriote Tariq Ramadan...

              gAZi bORAt


            • Jurassix Jurassix 29 octobre 2009 17:55

              @l’auteur : je trouve que vos réponses aux questions et problèmes soulevés sont malsaines, et le fait de toujours retourner la question, ou de dire « ce n’est pas le sujet » montre un manque d’arguments et de courage.

              Que voulez vous dire ? Ce n’est pas le sujet ? Allez au fond de votre pensée, étalez la nous !

              Pour revenir au sujet, est ce que l’affiche est choquante ? Non, pas dans une démocratie. Et très certainement que le cas ne serait pas isolé, notamment en France, si la liberté de parole était respectée.
              Voilà donc la Suisse qui se pleins de ses envahisseurs. D’abord les frontaliers français qui viennent piller vos campagnes, égorger vos fils et vos compagnes. Puis l’islam, et son symbole le plus visible, le minaret, avec le drap tant décrié qui cache sa propriété, une femme, comme on cache des économies sous le matelas.

              Lorsque dans la sombre nuit,  La foudre éclate avec bruit, Notre cœur pressent encore le Dieu fort ; Dans l’orage et la détresse Il est notre forteresse (extrait du cantique). La forteresse Suisse, l’imprenable neutre de toujours, collabo diront certains, souffre du même mal que les autres dès que la crise surgit. Un commencement de réflexion sur la nation, un protectorat de l’emploi.
              Une montée de l’extrème droite.

              Respirez le (bon) air suisse, ca va passer, comme c’est passé ailleurs.


            • Gazi BORAT 30 octobre 2009 11:05

              à MARC GELONE

              L’Homme nouveau national socialiste était un fantasme de l’hygiénisme du XIX° siècle : pureté raciale, biologique, pas de tares génétiques ni de handicaps physiques.

              L’homme nouveau communiste impliquait seulement un changement d’ordre psychologique : un être dévoué à la collectivité et débarrassé de tendances individualistes.

              D’où le paradoxe de l’éducation nazie. Pour ses cadres, elle prônait une morale de « Surhomme » nietzchéen, qui concevait lui même ses propres règles de conduite.. Ce qui fit que, malgré serments au Führer et fidélité gravée sur la lame des poignards.. les cadres nazis étaient des plus corrompus..

              gAZi bORAt


            • abdelkader17 29 octobre 2009 12:25

              l’islamisme n’est pas une variante de l’islam mais sa négation complète,en effet le wahabisme propagée par L’arabie saoudite et ses maitres de la cia constitue une des lectures les plus pauvres du message coranique ,l’interprétation la plus fermée qui en existe.


              • King Al Batar Albatar 29 octobre 2009 12:47

                Je dirai, arrete moi si je me trompe, que l’Islamisme est surtout un terme inventé pour définir une pratique extrème de l’histoire, mais qui n’a pas de légitimité à proprement parler.

                Pourquoi quand on dit judaisme ou christiannisme, il n’y a pas de notion d’extrème et quand on parle d’Islamisme, on pense tout de suite au terroriste.

                L’utilisation de mots, et la creation de mot font parti aussi de la manipulation mediatique et politique dont nous faisons l’objet.


              • abdelkader17 29 octobre 2009 13:02

                @Albatar
                http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=852&var_recherche=hazan
                « LQR la propagande du quotidien Eric Hazan éditions la Fabrique. »


              • Paul Villach Paul Villach 29 octobre 2009 14:00

                @ Albatar

                Erreur ! Le Christianisme a connu ses extrémismes ! « L’Action Française » en est une variante !
                Et l’Inquisition donc ! Mais, voilà, l’Église catholique a fini par accepté la Laïcité ! Elle a mis le temps, ça n’a pas été sans mal !
                L’Islam ne sait pas ce qu’est la Laïcité ! Voilà tout le drame ! Et sans doute lui faudra-t-il des siècles, comme l’Église catholique pour s’y résigner.
                Seulement, les citoyens d’aujourd’hui n’ont pas le temps d’attendre ! La vie est trop courte pour rejouer une partie qu’on croyait terminée  ! Paul Villach


              • Gazi BORAT 29 octobre 2009 14:13

                @ PAUL VILLACH

                Le cas de l’Action Française n’est pas des plus judicieux puisque le mouvement fit l’objet d’une excommunication entre 1926..et 1939

                Ne plaisait point à Pie XI le pragmatisme d’un Charles Maurras considèrant la religion catholique comme un moyen d’assurer l’ordre public et non une fin en soi..

                Par contre le parti rexiste belge, à l’idéologie inspirée l’encyclique Quas Primas de Pie XI, qui prônait la royauté sociale du Christ et qui virera ensuite au franc national socialisme n’encourrut pas les foudres du Vatican

                gAZi bORAt


              • King Al Batar Albatar 29 octobre 2009 14:13

                @ l’auteur,

                Vous n’avez pas bien comris mon propos, je parle du terme Christiannisme, ou Jadaisme. Ces terme reprennent le mot lié à la religion « Christian » ou « Juda » et ajote le sufixe « isme », et n’ont aucune connotation d’extremisme.

                Le mot Islamisme reprend la racine Islam et le suffixe isme mais l’islamisme inclut une notion d’extremisme qui n’a pas lieu d’etre puisque semantiquement le mot Islamisme devrait simplement désigner le fait d’être musulman.


              • Paul Villach Paul Villach 29 octobre 2009 14:23

                @ Gazi Borat

                Je vois que vous suivez de près l’extrêmisme catholique. D’accord avec vous sur Maurras !

                Mais cet éloignement de l’appareil ecclésiastique s’inscrit tout de même dans la nouvelle donne de la séparation de l’Église et de l’État de 1905 !
                La séparation de l’Église et de l’État, est-ce que l’Islam sait ce que sait ? Je ne crois pas que ça ait un sens pour cette religion qui prétend régenter les moeurs d’une société ! Paul Villach


              • Paul Villach Paul Villach 29 octobre 2009 14:29

                @ Albatar

                Ce débat est propre à toutes les religions ! Qui est intégriste ? Qui ne l’est pas ?
                Ce n’est pas mon problème ! Quelle est la vraie religion, quelle est la fausse ?

                Les modérés, s’ils existent, sont en général emportés dans leur sillage par les extrémistes.
                Je ne vois pas où est la modération quand on juge le voile islam(ique/iste) acceptable ! Paul Villach


              • King Al Batar Albatar 29 octobre 2009 15:30

                @ l’auteur,

                Il s’agit exactement de la même modératioin que de toleré qu’un nonne ne baise jamais de sa vie, ou qu’un rabbin se ballade guirlande et barbe en tête.....


              • Gazi BORAT 29 octobre 2009 16:03

                @PAUL VILLACH

                « Les modérés sont emportés par les extrémistes »

                Cette règle que vous énoncez serait-elle valable en politique ?

                Les vertueux « laïques modérés » seraient-ils en train d’être emportés vers l’extremisme xénophobe par la grâce d’une affiche efficace ?

                gAZi bORAt


              • Paul Villach Paul Villach 29 octobre 2009 16:52

                @ GAZI BORAT

                Vous m’étonnerez toujours ! Vous connaissez bien l’Islam, mais non la laïcité.
                Les rapports des modérés aux extrêmes sont différents dans les deux cas.

                Je ne vois pas où mon article fasse la moindre concession à l’extrême droite ! En revanche, je vois bien ce que que l’islamisme apporte à l’extrême-droite ! Ce sont deux frères ennemis qui se nourissent l’un l’autre !
                Qui permet l’élaboration de pareilles affiches sinon un islamisme conquérant ? Ne jamais oublier l’interactivité dans une relation d’information !

                Voyez ce que vient de dire le recteur Boubakeur devant la commission qui réfléchit sur l’interdiction de la burqa : la bataille du voile est perdue parce qu’on a trop longtemps laissé faire, et tergiversé !!! Paul Villach


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 30 octobre 2009 10:50

                Pour ma part, j’utilise l’expression « nazislamiste » quand il s’agit d’extrémistes musulmans, ce qui évite les amalgames avec l’adjectif « islamique » qui est trop vaste pour désigner uniquement les extrémistes.

                Et en plus, il y en a que ça fait plutôt chier alors ...


              • King Al Batar Albatar 29 octobre 2009 12:29

                Il existe un racisme de riche et un racisme de pauvre.

                Le racisme du pauvre c’est de ne pas aimer les juifs, car ils sont dans l’imaginaire du pauvres raciste, le symnole du vendu et mauvais qui tire son épingle du jeu etoccupe une situation qu’il ne merite pas.

                Le racisme du Riche, c’est de ne pas aimer les musulmans, car dans l’imaginaire du raciste riche, le musulman est une menace qui veut coloniser religieusement la France, et il a peur de voir sa fille se faire baiser par un arabe. Le mépris d’ex colonisateur d’autrefois (qui est toujours présent en ce qui concerne les noirs) s’est transformé en crainte d’être colonisé.

                La Suisse étant un pays riche, et de riche, il s’y développe une islamophobie, proportionnelle à la richesse de ses habitants. Dnas tous les cas ce sont des sales con, qui feraient mieux d’apprendre à connaitre les gens avant de les detester !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires