• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une ambassade des EAU en Israël

Une ambassade des EAU en Israël

JPEG

Il y a quelques années, le simple fait de parler d’une ambassade émiratie en Israël relevait de l’imagination. Aujourd’hui, grâce à l’ouverture de l’ambassade des EAU en Israël, les relations entre les deux pays sont institutionnalisées.

Les étapes à ce niveau se déroulent à un rythme accéléré. C’est la preuve de la volonté commune des deux pays de profiter de la précieuse opportunité créée par la signature de l’accord de paix. Le message le plus important lors de l’ouverture de l’ambassade des EAU en Israël vient de l’emplacement de celle-ci.

Elle est hébergée dans le nouveau bâtiment de la bourse de Tel-Aviv, qui est lui-même situé au cœur du quartier financier d’Israël. Ça souligne la position de l’économie, des affaires et des investissements dans les relations de coopération entre les deux pays.

Le pari commun des deux parties porte sur la créativité et l’innovation dans le domaine technique comme locomotive pour construire un avenir plus prospère non seulement pour les deux peuples mais aussi dans toute la région. La sécurité, la stabilité et la paix sont autant de conditions nécessaires au développement, qui à son tour a besoin d’un environnement approprié, pour croître et prospérer.

La coopération entre les Émirats arabes unis et Israël se poursuit comme prévu, malgré les affirmations de certains selon lesquelles la normalisation des relations a été menée à son terme, que ce soit avec l’explosion de la violence entre Israéliens et Palestiniens à Gaza en mai dernier, ou le passage de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu dans l’opposition après avoir échoué à former une coalition gouvernementale à la suite des récentes élections législatives.

Certes, les relations bilatérales reposent sur des domaines d’intérêt communs, des fondements bien pensés et une vision stratégique à long terme qui ne procède pas d’une perspective temporaire ou encore d’un désir de faire de l’esbroufe politique et médiatique.

Les Émirats arabes unis sont un pays doté d’une stratégie d’avenir compétitive. Il doit atteindre les objectifs de ces stratégies ambitieuses en coopérant avec divers pays distingués dans des domaines vitaux tels que la science et les technologies modernes, y compris Israël.

Les statistiques indiquent que ce dernier se classe au cinquième rang mondial pour l’indice d’innovation. Sa part d’articles scientifiques publiés est bien supérieure au rapport entre sa population et la population mondiale. Elle a l’un des taux de brevets les plus élevés au monde.

Les contributions israéliennes en matière de technologie et de recherche scientifique sont tout à fait admirables et tentent tout pays qui cherche à se développer et à progresser dans le cadre d’une coopération conjointe, avec toutes les retombées et les avantages que ça comporte pour l’avancement des plans de développement des pays.

Le secteur de la haute technologie d’Israël représente plus de 40 % de ses exportations. Israël n’est pas appelé la «  startup nation  » pour rien.

De leur côté, les grandes villes des Émirats arabes unis sont les plus à même d’attirer de telles entreprises grâce à l’environnement favorable et au soutien du gouvernement. Plus de 35 % des startups du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord sont basées aux Émirats arabes unis, selon les statistiques officielles. Le processus de coopération entre les EAU et Israël se déroule en effet à un rythme très rapide.

Il ne se passe guère de mois sans visites officielles mutuelles, sans la signature d’accords de coopération bilatéraux ou sans l’annonce de la mise en œuvre des plans et objectifs contenus dans les accords signés précédemment.

Depuis août dernier, date de l’annonce de la signature de l’accord de paix entre les deux pays, les étapes s’enchaînent une à une. La volonté commune des deux pays de construire un modèle de normalisation des relations entre Israël et ses voisins arabes est ainsi démontrée.

En s’appuyant sur une coopération sérieuse et productive en matière de développement, les sociétés ressentiront les retombées de cette coopération loin de la rhétorique politique et des détracteurs.

Ce qui se passe actuellement dans les relations émiro-israéliennes montre ce qui était prévu depuis le début de la normalisation des relations «  pour tracer une nouvelle voie qui permettra de libérer un grand potentiel dans la région.  »

La déclaration conjointe publiée par les États-Unis, les EAU et Israël le 13 août à l’occasion de l’annonce de l’accord de paix a révélé l’orientation des deux pays vers une coopération intensive dans les domaines de l’investissement, du tourisme, des vols directs, de la sécurité, des communications, de la technologie, de l’énergie, de la santé, de la culture et de l’environnement et de l’établissement d’ambassades mutuelles.

Les rapports actuels entre les EAU et Israël montrent la vision de nos dirigeants que la vraie paix et une culture de coexistence nécessitent une action sérieuse liant les sociétés à ce qui se passe sur le terrain pour récolter les bénéfices des politiques, pour motiver la partie israélienne à s’engager fortement dans les efforts pour trouver un vrai règlement de la question palestinienne, et pour mettre fin au conflit et rétablir la paix.

Ça permettra aussi de priver les extrémistes de l’une des armes les plus dangereuses qu’ils utilisent pour rester sur le devant de la scène régionale en tant qu’acteurs capables de créer des tensions et d’enflammer la violence déstabilisante. L’ambassade des EAU en Israël est une étape importante dans la construction d’un modèle pour les relations futures entre Israël et les pays de la région.

La coopération dans des domaines tels que la construction, le développement, le commerce et les investissements, dans l’intérêt des deux peuples, ouvre la porte à l’élargissement des avantages et à la collaboration pour le reste de la région.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion 28 juillet 14:15

    Cadeau : cet outil devrait vous faciliter la tâche fastidieuse de faire reluire du skai afin de le faire passer pour du velin.


    • chantecler chantecler 28 juillet 18:43

      Enfin , une bonne nouvelle !

      Les juifs aiment les arabes qui ont du pognon . !


      • cedricx cedricx 29 juillet 13:23

        Cela va renforcer l’image exécrable que les émirats ont dans le monde et spécialement arabe, mais clairement le marché est soutien et protection du trône (illégitime) contre reconnaissance d’Israel, seule cette dernière est gagnante quant aux palestiniens...


        • Moi ex-adhérent 29 juillet 15:35

          Peut-être que les pays du golf persique se rendent compte du danger que représentent à la fois l’Iran et la Turquie, tous deux présents en Syrie et deviennent très encombrants.

          Ils ont peut-être aussi été surpris et déçus par l’attitude des USA envers les kurdes, qu’ils avaient pour alliés pour combattre l’Etat Islamique dit Daech en Irak, en Syrie, et abandonnés aux turques en Syrie, seulement après la défaite de Daech.

          Israël n’est pas loin et répond assez efficacement aux dangers avant qu’ils ne se produisent, en clair par anticipation. Israël en allié, ça rassure ...

          Tout ça, c’est peut-être ???

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité