• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une bonne raison de voter Mélenchon

Une bonne raison de voter Mélenchon

Depuis 1989 le monde politique a vu la victoire du capitalisme, caché sous le vocable emblématique de libéralisme, ce qui me fait écrire souvent que je suis opposant au "libéralisme capitalistique", car je suis un libéral qui reconnait à chacun le droit d’entreprendre, de rester propriétaire de son investissement, mais s’il doit se faire aider pour atteindre son but, ceux qui l’aident doivent rester propriétaire du fruit de leur participation.

Nous pouvons convenir que lorsqu’un particulier prend l’initiative d’un investissement créatif, il est normal qu’il dispose des revenus et profits de ce dont il est le propriétaire.

Mais lorsque son projet doit utiliser l’aide de tiers, alors c’est lui qui est demandeur ; et c’est une évidence que de comprendre que sans ces aides, il ne parviendrait pas à ses fins.

De fait une collaboration s’impose, et si le propriétaire veut être le maître absolu de ses décisions, s’il veut disposer du fait du prince, alors il doit rester seul. Dans tous les autres cas il y a une collaboration à imaginer pour que le propriétaire conserve les profits de son investissement et atteigne ses buts, sans s’approprier ceux générés par les tiers.

Nous franchirions donc là un pas vers la civilisation de l’économie, un pas qu’avait initié De Gaulle avec la participation, non comme un pas « civilisationnel » mais comme une régulation des profits.
Nous changerions alors de relations économiques par rapport, à celles d’aujourd’hui qui reposent sur un rapport de dominants à dominés dont ces derniers acceptent, et réclament cette contrainte volontaire que l’on appelle le salariat.

Cette relation permet aux possédants de transformer le travail de ceux qui l’aident, dans la réalisation d’un projet de production, en capital qu’ils s’approprient légalement dans une acceptation reposant sur la base de rapports instinctifs animaliers (dominant /dominé) que nous avons modélisé par toutes nos théories économiques et comptables.

Nous croyons par elles avoir muselé nos instincts alors que par le capitalisme nous les avons exacerbés, justifiant en cela que le possédant domine comme s’il s’agissait d’un pas en avant vers la civilisation de nos relations économiques, alors qu’il ne s’agissait que d’un changement de paradigme introduit par le christianisme qui limitait les possédants au droit d'ainesse pour faire court, se devant d’être charitable.

L’opposition au capitalisme vers une recherche d’équité a donné le socialisme avec ses différentes variantes, et une tentative de socialisation de la vie économique par toutes les législations qui en sont sorties démontrant a contrario « l’asservissement » du système capitaliste justifié par l’appropriation du concept du libéralisme par les seuls possédant, soumettant à ses conditions de compétition "sauvage" ceux qui travaillaient à leurs services, et que le libéralisme historique ne visaient pas.

La liberté d’entreprendre n’emporte pas la liberté d’exploiter, encore aujourd’hui il est difficile de faire comprendre cela.


La chute du mur de Berlin a valorisé la représentation aliénante du libéralisme, qui démontre aujourd’hui ce que nous savions de son développement par l’analyse de notre histoire sociale.

Nous savions qu’il justifiait la concentration des moyens financiers, économiques, et du pouvoir politique qui en découle en oligarchie ou ploutocratie, donnant naissance à la contestation par le socialisme qui en découla par l’émancipation des travailleurs avec ces deux branches, révolutionnaire et réformiste.

La disparition de l’idéologie communiste, et de sa représentation dogmatique par certains états, a libéré le comportement hégémonique du "libéralisme capitalistique", jusqu’à la reconnaissance par le PS de sa suprématie par l’acceptation de la loi du marché, qui cache non pas le libéralisme dont il se prévaut, mais la loi des plus forts, soit le capitalisme organisé en société anonyme morale fondatrice d’un mode de vie que soutient en France le MEDEF.

Le PS concrétisa sa transformation en parti social démocrate se donnant pour volonté la gestion de cette relation économique victorieuse, avec ses paradoxes, car chez lui cohabite des fidèles du socialisme historique réformistes et les nouveaux gestionnaires de la "financiarisation" de la vie, dont certains dénoncent les méfaits aujourd’hui.

Situation qu’ils ont en commun avec la droite l’UMP qui a suivi un parcours similaire car ceux qui étaient favorables à la régulation des excès du "libéralisme capitalistique (les keynésiens) ont perdu la partie au bénéfice de ceux qui étaient partisan de la "financiarisation" de la vie. Le réveil du keynésianisme par De Villepin sera difficile.

Dans ce schéma les autres partis ont été réduits à des portions congrues, pour la gauche, ce sont le NPA, le MPTT, les Communistes. Ce sont ceux que j’appelle les restes du mur de Berlin, rien de péjoratif en cela, comme à droite il y a les restes de la régulation Keynésienne.

Avec ces vestiges du socialisme, et un socialisme inféodé dans le PS à la logique de la loi du marché par la pensé social démocratie, les perspectives semblaient bouchés, jusqu’à ce que Mélenchon fonde le parti de gauche, et se lance dans une refondation des vestiges de la gauche historique.


C’est cette action que je soutiens, mais avec une ambition qui dépasse de loin celle que beaucoup attendent de ce parti de gauche.


Pour le moment, il est accolé aux réalités actuelles de l’existence car il se doit de prospérer et offrir des espérances, mais il pose dans celles-ci quelques marques d’un futur qui va s’écarter du communisme, car le communisme est mort et il ne sert à rien de le ressusciter.

Ceci ne signifie pas que l’analyse marxiste du capitalisme soit fausse, mais elle doit s’ajuster à aujourd’hui.

Il faut en reconstituer une autre idéologie ou utopie en rapport avec notre monde qui par la technologie est devenu ultra rapide, universaliste (mondialisation, globalisation), qui par cette même technologie est devenu polluant, destructeur et suicidaire face à l’augmentation de la population engendrée par le bien être, issus de la compétition politique et sociale (capitalisme/socialisme) que chaque pays réclame et qui ne pourra pas être satisfaite sur la base de nos productions actuelles, de notre croissance.


Il y a donc une autre évolution "civilisationnelle" à mettre en route, et je pense qu’il en a la capacité, pour cela il faudra qu’il refonde tous les restes de la gauche, quitte à changer d’acronyme.

 Alors ceux qui vivent les affres de leur attachement paradoxal au socialisme historique dans le PS pourront le rejoindre, et ceux qui dans UMP vivent leur paradoxe keynésien pourront aussi se regrouper dans une social démocratie régulatrice des excès du "libéralisme que veut capitalistique" représenter De Villepin (la moralisation du capitalisme) tandis que Mélenchon essaiera de définir un nouvel avenir au delà du capitalisme égoïste.


Il faut comprendre que si le capital peut être un outil nécessaire, il n’est écrit nulle part qu’il n’est efficace que dans les mains de quelques-uns, mais surtout c’est envisager une autre forme de croissance qui est à inventer en la faisant émerger de nos difficultés, et dans ce domaine les verts ont toute leur place.

Nous pouvons donc penser si nous ne sommes pas trop mauvais (ce qui n’est pas le cas actuellement) que nos difficultés engendreront des révoltes qui réorganiseront nos comportements et détermineront de nouveaux modèles théoriques autre que la refondation du paradigme du dominant animalier, même s’il ne nous abandonnera jamais (les taoïstes l’appellent le vieil homme qui nous habite), que sont le capitalisme et son corollaire la loi du marché qui se sont appropriés le libéralisme pour justifier de leur hégémonie..

Je crois que 2012 va être un tournant, si Hollande est élu à la présidentielle il y aura une scission dans le PS car les miracles ne se produisent pas à l’Elysée mais à Lourdes, et les primaires démontrent toutes les divergences de pensée qui ne cohabiteront pas avec un parlement aux ordres.

Si Sarkozy est élu l’on fera un pas de plus vers le renforcement d’une dictature molle et un grand saut suicidaire (je m’en expliquerai dans un autres article).

Quand à Mélenchon je ne vois pas son action se concrétiser par la conquête du pouvoir.

Il demeurerait, comme tout autre, prisonnier de ceux qui détiennent le pouvoir économique et financier.

Les difficultés pour affronter ceux-ci sont telles que ceux mêmes qui l’auraient élu l’abandonneraient, pour une raison simple, chacun ne réclame que du travail afin d’obtenir un revenu pour consommer un peu plus, c’est-à-dire accroitre les problèmes qui sont issus de cette seule vision consumériste du monde, et comme la notion de classe a disparu au profit de l’individualisme, de « l’égologisme tribal », presque tous quitteraient le bateau.

Il faudrait donc donner du temps au temps, ce qui me parait peu possible aujourd’hui, tant les marchés pressent les états et les citoyens s’écartent des hommes politiques.

Ceci est la conséquence de l’abandon du débat d’idée pour la recherche de l’homme salvateur qui s’occupe du quotidien des français (l’infantilisation) auquel à conduit la présidentialisation de notre politique, ancré par l’inversion du calendrier électoral, alors que les français peuvent peser sur les choix politiques par leur représentation parlementaire.

Nous avons donc besoin d’un parti qui lise et traduise le présent dans la perspective d’un futur plus civilisateur de nos relations économiques qui n‘ont pour tout horizon qu’un affrontement pour le partage des richesses.

La politique a abandonné l’idéologie pour le pragmatisme financier, et très vite le dogme de la loi du marché a démontré sa dictature en annihilant la liberté de penser autrement, mais surtout en entretenant une fracture intellectuelle, dans un monde où le savoir se multiplie à la vitesse des découvertes et des technologies alors que l’enseignement pour la plupart des français s’arrêtent avec leur scolarité qui ne leur donne plus les moyens de lire le monde.

Tenu de s’informer politiquement (88% par la télé) sur des médias médiocres qui ne véhiculent que des polémiques et des ragots, ils s’éloignent de ce qui devrait les rapprocher comme en témoigne cette enquête d’opinion.

69% des français se méfient des autres.

29% des français ont confiance en leur président,

31% en leur député européen

38% en leur député (parlement)

43% en leur conseil général

52% en leur maire.

Cela s’appelle un replie sur soi, car il faut attendre le niveau le plus étroit pour dépasser les 50%.

83% des français pensent que les hommes politiques ne se préoccupent pas des gens comme eux.

57% pensent que la démocratie ne fonctionne pas bien

56% n’ont confiance ni dans la gauche ni dans la droite

C’est pire pour les organisations sociales économiques

13% ont confiance dans les partis politiques 81% s’en méfient

20% ont confiance dans les banques 74% s’en méfient

22% ont confiance dans le G20 72% s’en méfient

27% ont confiance dans les médias 67% s’en méfient

29% ont confiance dans l’OMC 65% s’en méfient

33% ont confiance dans les syndicats 61% s’en méfient

37% ont confiance dans les grandes entreprises privés 57% s’en méfient

40% ont confiance dans l’Union Européenne 54% s’en méfient

43% ont confiance dans les grandes entreprises publiques 51% s’en méfient

64% ont confiance en leur police 30% s’en méfient

78% ont confiance dans les hôpitaux 16% s’en méfient.

Nous voyons dans ce champ d’opinions que c’est la peur et la crainte qui prédomine.

27% des français sont pour l’ouverture au monde, 40% estime qu’aujourd’hui l’on doit s’en protéger, 32% ni l’un ni l’autre.

96% sont pour la réforme du capitalisme

69% estiment que leurs enfants auront moins de chance de s’en sortir

29% estime qu’il y a plus de corruption, 64% autant mais l’on n’en parle plus, 6% moins.

74% ont de la méfiance envers la politique au sens générique.

59% estime qu’il y a trop d’immigré en France.


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 décembre 2011 10:45

    À l’auteur :
    « Nous avons donc besoin d’un parti qui lise et traduise le présent dans la perspective d’un futur plus civilisateur de nos relations économiques qui n‘ont pour tout horizon qu’un affrontement pour le partage des richesses. »


    Oui ! Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) ! ! !

    Le Dividende Universel.

    Synthèse capitaliste pour instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

    Ce projet de « Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

    Objectif Principal :
    Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique

    Objectifs Spécifiques :
    I)
    Transformer le « capitalisme ordinaire » en un authentique Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    II)

    Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage. 


    • Francis JL1 15 décembre 2011 11:19

      Pensée magique, quand tu nous tiens !

       smiley


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 décembre 2011 11:29

      jl 1 :

      Pendant fort longtemps, bien trop longtemps !, j’ai tenté d’argumenter rationnellement avec vous : ce fut vain.

      Par ailleurs, plusieurs fois, plusieurs intervenants ont aimablement tenté de vous faire entendre raison et de vous expliquer, explicitement ou implicitement, que les réponses infirmant vos questions se trouvaient déjà dans mon texte : ce fut également vain.

      Vous proférez des énormités dans tous les domaines. Un exemple entre « mille » (à ce jour, vous avez plus de 18.000 commentaires ; nets de tous ceux qui furent supprimés pour injures et insultes) :
      Quote
      Les milliardaires vous remercient, par Lisa SION 2 ; mercredi 28 juillet 2010.
      Par JL (xxx.xxx.xxx.180) 29 juillet 2010, 08:50.
      le propre d’une agriculture vivrière est précisément que çà ne se vend pas : çà va directement du producteur au consommateur, par le troc si besoin est, ou le don !

      Unquote
      Combien de céréaliculteurs beaucerons avez-vous vus troquer ou donner leur blé, produit vivrier par excellence ? Aucun, car ils vendent leur blé ! ! !... Et il en va de même pour les produits vivriers, dans des proportions différentes, dans les pays dits en développement.

      Face à votre obstination, quiconque ne peut que déduire avec certitude que votre grand-père était un aigle et votre père un faucon. Quant à vous...

      De plus, vos commentaires témoignent assurément d’une grave pathologie. Vous devez être atteint d’une entropie cérébrale.

      Entropie :
      L’entropie mesure le degré de désordre d’un système par rapport à son état initial probable.

      Dans votre cas :
      Plus vous vieillissez, plus s’accroît le désordre de vos « idées ».


    • Francis JL1 15 décembre 2011 11:34

      Vous ne vieillissez pas vous ?!

      Imbécile !


    • foufouille foufouille 15 décembre 2011 12:50

      certains viellisent tres mal
      debut d’alzheimer ?


    • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 13:08

      bonjour jean pierre.

      pourquoi pas , mais il faut savoir aussi cela.

      j’ai déjà écris que nous avons remplacé les dieux d’en hauts par ceux temporel, il n’y aucune vérité dans la comptabilisation capitalistique de nos échanges, nous pouvons sortir de cette pensé unique en modifiants nos relations humaines,

      le Savoir est l’élément dans lequel baigne notre nature culturelle, et il nous faudra regarder notre existence à l’échelle de l’espèce et de sa durée, tout en sachant chacun prendre au quotidien au travers des mots qui définissent l’humain et son monde, le plaisir que cela nous offre d’y appartenir.

       

      Tout ceci commande d’être convaincu qu’il y a un absolu où tout ce que nous concevons s’écroule, Il est donc nécessaire de comprendre que quelqu’un qui dispose d’une certitude absolue peut se suicider car il est déjà mort. En fait c’est un mort vivant qui ne pourra plus rien apporter au monde, hormis sa destruction, car pour vivre il ne peut développer que la mort qu’il porte.

      ddacoudre.over-blog.com .
      cordialement.


    • Francis JL1 15 décembre 2011 13:50

      foufouille,

      l’alzheimer qui fait tache ici ici serait plutôt celui de Llabrés qui copie-colle non seulement son tract idiot, mais en plus sa philippique ridicule à mon encontre.

      Je lui ai pourtant dit qu’il s’entête à donner de l’agriculture vivrière une définition erronée. Je croyais foufouille que vous saviez ce qu’est une agriculture vivrière.

      Pour ce qui est de son dividende universel, je vous ai déjà expliqué qu’il s’agit ni plus ni moins d’une sorte d’allocation citoyenne matinée du principe des fonds de pensions ; un truc sensé permettre le versement d’une rente de misère à tous les citoyens et que nous devrions racheter au prix d’un abandon de toutes nos autres allocations pendant une durée indéterminée avant d’en voir la moindre couleur. Bref, un truc qu’à coté, Madoff c’était de la broutille.

      Ce truc c’est un peu comme de proposer aux moutons d’acheter des sécateurs pour se tondre eux-mêmes la laine sur le dos !

      Mais j’arrête : on devient chèvre quand on cherche à expliciter l’absurdité d’une proposition.


    • Francis JL1 15 décembre 2011 13:53

      erratum :

      « un truc censé » et non pas « sensé » : ce lapsus est vraiment idiot de ma part, puisque ce truc n’est pas sensé, mais littéralement insensé !


    • foufouille foufouille 15 décembre 2011 13:59

      @ jl
      pas suivi cet echange
      mais ca m’etonnerait que le ble soit donne

      je n’adhere pas non plus a sa version du RU
      trop faible et trop privee et trop idealiste


    • foufouille foufouille 15 décembre 2011 14:06

      "En réalité, malgré tous les efforts entrepris financés par l’Aide Publique au Développement (Économique ?) (APD), les paysans ne sont jamais parvenus à vendre correctement leurs produits vivriers."
      ca marche tres bien en vente directe

      Les cultures industrielles sont parfaitement compatibles avec l’existence de l’agriculture vivrière. Le seul problème est de résoudre ceux de l’agriculture vivrière

      les industriels sont gros et veulent toujours plus
      et comme il y a pas de limite, c’est pas compatible
      sans compter, la propagande du technocrates comme quoi les poules pondent mieux en hangar avec OGM


    • Francis JL1 15 décembre 2011 14:27

      Foufouille,

      ne pas confondre agriculture vivrière et produits vivriers sous peine de commettre un sophisme. En effet, tout ce qui se mange est vivrier : dès lors, toute agriculture, même industrielle serait vivrière ? C’est faux évidemment.

      L’agriculture vivrière est une agriculture essentiellement tournée vers l’auto-consommation et l’économie de subsistance. La production n’est destinée ni à l’industrie agroalimentaire ni exportée. Elle est en grande partie auto-consommée par les paysans eux-mêmes et la population locale.


    • foufouille foufouille 15 décembre 2011 16:06

      « en grande partie »
      le reste peut donc etre vendu
      ex : a une epoque, et meme encore maintenant, certains boucher ou marchands de legumes en camion achetent les excedents des particuliers ou troquent


    • foufouille foufouille 15 décembre 2011 16:10

      "On parle d’agriculture vivrière d’autoconsommation lorsque la production est principalement consommée par le paysan qui la met en œuvre et d’agriculture vivrière commerciale lorsque la production est principalement vendue sur les marchés locaux, mais il est toutefois difficile de définir telle ou telle pratique d’agriculture vivrière."

      ecrit plus bas

      ce qui a toujours fait chier les gros bourgeois


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 décembre 2011 16:28

      jl 1 :
      Voilà une énormité de plus.
      un truc sensé permettre le versement d’une rente de misère à tous les citoyens et que nous devrions racheter au prix d’un abandon de toutes nos autres allocations pendant une durée indéterminée avant d’en voir la moindre couleur.

      FAUX ! ! !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 décembre 2011 16:38

      Par foufouille (xxx.xxx.xxx.30) 15 décembre 14:06
      « En réalité, malgré tous les efforts entrepris financés par l’Aide Publique au Développement (Économique ?) (APD), les paysans ne sont jamais parvenus à vendre correctement leurs produits vivriers. » (J-P LLABRÉS)

      Foufouille : ca marche tres bien en vente directe

      J-P LL : Bien entendu, vous avez vérifié cette dernière affirmation dans les pays dits en développement.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 décembre 2011 16:46

      Par foufouille (xxx.xxx.xxx.30) 15 décembre 13:59
      « je n’adhere pas non plus a sa version du RU trop faible et trop privee et trop idealiste »

      RU trop faible ?
      RU trop trop privée ?

      Plus d’explications, SVP.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 décembre 2011 16:55

      Par foufouille (xxx.xxx.xxx.30) 15 décembre 16:10
      [...] il est toutefois difficile de définir telle ou telle pratique d’agriculture vivrière."
      ecrit plus bas
      ce qui a toujours fait chier les gros bourgeois

      Ce qui veut dire ? ? ? ...


    • @l’auteur

      TOUT A FAIT D’ACCORD AVEC VOUS  !!!!

      sans un accord avec a montebourg et jl melenchon eva joly et sègo

      1er ministre jl ou arnaud

      2 education-santé_travail famille sègo

      3 justice eva joly pour nettoyer les écuries dAUGIAS du monde politique...et ENVOYER LES CORROMPUS AU BAGNE DE CAYENNES...inquiètant...y aura t il assez de places...

      et DIVISER PAR 10 LE NOMBRE D ’ELUS DE COMMUNES...DE MINISTRES...DE SENATEURS

      nous en avons 10 fois plus qu aux usa et 80 fois plus en angleterre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      sinon une guerre civile est a prevoir.........25% DES JEUNES DE MOINS DE 34 ANS SANS TRAVAIL...
      10 MILLIONS DE CITOYENS TOUCHANT LE MINIMUM VITAL QUAND SARKO PAYE UNE CHAMBRE A 37000 EUROS chacun AUX MEMBRES DU G20 pour satisfaire son ego hyper mégadimensionné


    • foufouille foufouille 15 décembre 2011 17:51

      @ J P Ll
      on a deja discute de ta version RU

      la vente directe fonctionne bien en france
      pour l’afrique, c’est differend
      faut deja une idee du « terroir » et du gout
      je me souviens plus du pays, mais les industriels du poulet avait beaucoup de mal a vendre leur merde face a la concurrence des paysans sur le marche
      cuit sur place, en plus


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 décembre 2011 19:01

      « pour l’afrique, c’est differend »

      Limiter les pays dits en développement à la seule Afrique démontre un grand souci d’argumenter avec profondeur, pondération, et cætera...


    • foufouille foufouille 15 décembre 2011 20:28

      tu me pretes tes bras ?
      le systeme est differend en inde aussi, etc
      le producteur de cannelle se fait bien arnaquer
      genre 5,5€ du kg


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 décembre 2011 08:15

      « tu me pretes tes bras ? »

      Que voulez-vous dire ?


    • Emmanuel Aguéra LeManu 16 décembre 2011 10:21

      C’est de la politique ésotérique intuitive, assez difficile à capter. Mais j’aime bien les pieds dans le plat de Foufouille, ils sont directs et francs.
      Quand ils me sont compréhensibles.


    • foufouille foufouille 16 décembre 2011 17:03

      « tu me pretes tes bras ? »

      Que voulez-vous dire ?

      que je peut pas ecrire longtemps

      probleme de sante


    • Robert GIL ROBERT GIL 15 décembre 2011 10:57

      Une vraie gauche a le devoir de porter des projets nouveaux,  pas de rafistoler ce qui a été détruit. Il faut redonner l’espoir et la confiance à nos concitoyens afin qu’ils se réapproprient leur avenir.  L’abolition de l’esclavage, la journée de 8H, les congés payés, les retraites et la sécurité sociale ... ; ça c’était de l’utopie à l’époque ! Et pourtant ! Donnons nous aussi les moyens de rêver ! Donnons-nous les moyens de réaliser nos rêves ! Ne nous trompons pas d’adversaires, ne nous trompons pas de colère....

      http://2ccr.unblog.fr/2011/02/06/en-france-aussi-la-revolution/


      • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 13:14

        bonjour gil

         j’ai lu le lien rien à rajouté, j’ai déjà écris la déstructuration de la France par Sarkozy.
        l’on se comprend donc.
        ddacoudre.over-blog.com .
        cordialement.


      • Muriel74 Muriel74 15 décembre 2011 11:09

        Ah ! l’indice de confiance, qui me fait toujourst penser au serpent Khâ du livre de la jungle
        http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=mowgli%20aie%20confiance&source=web&cd=1&ved=0CCQQtwIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.dailymotion.com%2Fvideo%2Fx6z8p7_le-livre-de-la-jungle-kaa-aie-confi_shortfilms&ei=u8LpTs2nIpG0hAfM9IG2CA&usg=AFQjCNGDRTmNxk9aIXgR49Ui_v7BOqOqoQ&cad=rja
        Ce ne sera peut-être pas la raison qui me fera voter en 2012, mais le discernement, l’objectivité et qui sait, le risque
        Merci pour votre article


        • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 13:21

          bonjour muriel 74

          jolie comparaison, mais c’est l’inverse, c’est parce que nous vivons comme cela que nous pouvons le décrire par des images en l’espèce.
          nous ne pouvons concevoir autre chose que ce que nous sommes, mais par l’apprentissage et le cumul d’information et de Savoirs nous pouvons donner à nos sens de nouveau moyen d’expression et d’autres possibilités bloqué cela est suicidaire, c’est dans cette démarche que nous sommes inscrits.
          ddacoudre.over-blog.com .
          cordialement.


        • Francis JL1 15 décembre 2011 11:18

          En gros : Le communisme, c’est zéro économie de marché ; zéro liberté ! Le goulag.

          Le libéralisme : l’économie est zéro% de services publics ; zéro égalité ! La guerre de tous contre tous.

          Une seule voie raisonnable : fikty fifty ! 50% économie de marché, 50% de services publics.


          • Francis JL1 15 décembre 2011 11:33

            J’ajoute : évidemment, dans ce partage fifty fifty, il est hors de question que l’État demeure sous la coupe de la finance.

            ça va mieux en le disant.


          • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 13:36

            bonjour jl1

            tu te méprends, le communisme prévoyait la dictature du prolétariat, et j’ai lutté contre cela, mais pas pour la donner au capitalisme, même si j’ai l’honnêteté de reconnaitre que j’ai fait son lit, mais je ne le dois qu’a l’action de ceux qui ont proposé le stalinisme.

            aujourd’hui en russie, c’est presque la « corruption » qui dirige suivant les informations que l’on reçois car je n’y ai pas mis les pieds.
            enfin je n’ai pas à opposer des type de marché et me laisser embarquer par ce mot.
            notre existence repose sur nos relations humaines qui incluent celles de produire ce dont nous estimons avoir besoin, et ce que nous appelons économie n’est que mesure quantitative et qualitative de ces relations.
            si nous voulons en changer ce n’est pas le marché qu’il faut changer ça ne veut rien dire, mais nos relations humaines. et peut être y trouverons nous ce fyfty fifty ou autre chose.
            les services public ne sont que le résultat de ce que les intérêts privé que les individus confient à leur représentation, et çà ne s’oppose pas au libéralisme, mais à la domination capitaliste.
            ddacoudre.over-blog.com .
            cordialement.


          • agent orange agent orange 15 décembre 2011 11:18

            Melanchon ? Vous risquez une autre deconvenue.
            Rien a attendre d’un personnage qui a vote au parlement europeen pour la guerre coloniale de l’Empire en Libye.


            • Alin Tranca 15 décembre 2011 12:52

              Mensonges. Mélenchon a voté au Parlement Européen une motion qui appelait l’ONU à se saisir de la question libyenne (et je n’ai absolument pas été d’accord avec lui sur la vision des évènements en Libye, qui n’avaient rien d’une révolution populaire).


              Voici sa position sur le vote au Parlement Européen : (13 mars 2011) : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/03/13/tremblements-et-stupeurs/

              « La Lybie est venue en débat pendant cette cession au parlement européen. En effet nous avions à nous prononcer sur une motion commune à tous les groupes en tant que tels. Sauf le groupe GUE, celui où je siège. En effet il n’est pas parvenu à un accord interne sur la ligne à suivre. Mais notre président de groupe, Lothar Byski, de »Die Linke« , l’a signé. Cette résolution commune comportait un paragraphe, numéro 10 qui fit débat. Il propose en effet de se « tenir prêts » à l’application d’une « mesure d’exclusion de l’espace aérien libyen ». Ce point 10 faisait largement problème entre nous au groupe. Mais aussi dans les rangs de nos partis respectifs compte tenu de la gravité du sujet. Comme souvent dans ce genre de débat, les arguments respectifs sont très pointus et souvent contradictoirement convaincants. Il faut donc une solide boussole de principe pour répondre à la question posée. Pour ma part j’ai bien compris qu’il ne pouvait être question de décider tout seul.

              J’ai donc beaucoup consulté, par téléphone. Au dernier moment. Car rien n’avait été prévu ni organisé en amont. J’ai fixé mon vote en accord avec la direction du PCF, celle de la Gauche Unitaire, et naturellement celle du Parti de gauche, notamment du bureau de sa Commission des relations internationales. Autant dire qu’il y a eu une intense activité de sms et de coups de téléphone. Pour faire comprendre notre position, je donne d’abord le texte exact du paragraphe concerné par cette affaire d’espace d’exclusion. Mieux vaut en effet débattre à partir de textes précis plutôt que par ouïe dire. Le voici dans la version officielle en langue française. 

              Le parlement européen » invite la haute représentante et les États membres à se tenir prêts pour une décision du Conseil de sécurité concernant d’autres mesures, y compris la possibilité d’instaurer une zone d’exclusion aérienne pour empêcher le régime de prendre pour cible la population civile ; souligne que toute mesure émanant de l’Union et de ses États membres devrait être conforme à un mandat des Nations unies et se fonder sur une coordination avec la Ligue arabe et l’Union africaine, en encourageant ces deux organisations à guider les efforts internationaux« . 

              Il résulte de ceci que la décision d’exclusion de l’espace aérien ne sera pas prise par l’Union Européenne. Mais qu’elle s’y tient prête. A plus forte raison ne peut-elle l’être à l’initiative d’un de ses membres comme le propose monsieur Sarkozy. Si elle doit l’être ce sera par l’ONU en lien avec la Ligue Arabe et l’Organisation de l’Unité Africaine. C’est-à-dire par les organes institutionnels de la seule « communauté internationale » légitime. Avant de trancher sur ce point j’ai été vérifier auprès d’anglophones que l’utilisation du mot « should » était bien impérative comme je le comprenais et donc nullement conditionnel comme le serait « would ». Détail ? Non puisque c’est de là qu’est traduit dans la version française que les décisions « devrait » être conforme à un mandat de l’ONU. Dans ces conditions j’ai voté pour la résolution et le passage concerné, avec l’explication de vote que voici.

              « J’ai voté pour le texte et les mesures proposées concernant l’espace aérien dans le but d’aider le peuple en action contre le tyran qui le bombarde. Mon vote s’entend dans le strict cadre suivant : tout acte de guerre comme la création d’une zone d’exclusion aérienne ne peut être décidée que par l’ONU et exclusivement par elle. Cette action doit être placée sous l’autorité du commandement militaire de l’ONU et lui seulement. Toute décision doit être prise en concertation avec l’organisation de l’Union Africaine et de la Ligue arabe. Je m’oppose formellement à l’idée états-unienne de bombardement préventif et à l’intervention de l’OTAN. Tout autre développement nécessiterait un autre texte et d’autres dispositions.  » Mes deux dernières phrases sont des réserves que je voulais marquer contre une exploitation de ce vote pour justifier des actes d’escalade militaire dont je connais parfaitement le risque.

              Mon vote a ses objectifs. Le premier est d’aider concrètement la révolution libyenne. Pour cela il faut aussi compter sur l’effet de pression pour un départ qui s’exerce sur Kadhafi et ses sbires à mesure que son isolement international s’accroit et que cet isolement prend la forme d’une menace. Deuxièmement, et c’est tout aussi important, parce que ce texte fait de l’ONU et des organisations internationales légitimes les protagonistes directs de l’action. Tous mes votes précédents, dans le passé, contre les guerres avaient le même motif. Ils furent émis par opposition à ce fait que rien ne fut jamais décidé par l’ONU mais par l’OTAN. L’ONU est représentative de toutes les nations du monde. L’OTAN est une alliance politico militaire autour des Etats Unis d’Amérique qui la dirige d’après leurs intérêts d’empire. J’ai toujours dit que, dans ce cas, quand la décision était prise par l’OTAN, le remède serait pire que le mal. Cela ne s’est démenti nulle part. Que ce soit en Irak, dans le Kosovo serbe ou en Afghanistan. Voyez le bilan.

              L’ordre international établi dans ces conditions est d’abord l’ordre des américains. Tel fut le cas de la première guerre du Golfe dont le secrétaire général de l’ONU à l’époque déclara qu’elle n’était pas « légale ». Tel fut le cas de l’intervention en Serbie. Absolument contraire au droit international puisque faite sans mandat de l’ONU dans un pays membre de l’assemblée et pour le scissionner. Quand à l’invasion de l’Afghanistan elle fut faite à l’initiative de l’OTAN, de nouveau. Certes, l’ONU reconnu aux USA un « droit de légitime défense ». Mais rien ne prouva jamais que ce fut à bon escient. En effet les USA n’ont jamais donné, ni chercher à donner la preuve, que c’était bien d’Afghanistan qu’était parti l’organisation de l’attentat du onze septembre. Il est vrai que sur dix neuf personnes arrêtées, onze étaient saoudiennes !   »



              « L’OTAN, dont je condamne l’existence et dont je souhaite que la France se retire, n’a rien à faire en Libye. La résolution 1973 de l’ONU concernant la Libye doit être fidèlement appliquée. Son objet est clairement délimité. Il s’agit de mettre en place une zone d’exclusion aérienne, actuellement effective, pour protéger les civils libyens.

              La résolution 1973 n’a pas d’autre objectif et exclut clairement toute autre intervention militaire. Le Conseil de Sécurité de l’ONU dispose d’un organe militaire chargé de mettre en œuvre ses décisions, le comité d’Etat-major établi par l’article 47 de la Charte de l’ONU. C’est à lui et à lui seul de piloter les opérations. Le respect du strict périmètre de cette résolution est la condition de sa pérennité. Faute de quoi dans les heures qui viennent, l’intervention changeant de signification, l’accord international qui a permis l’absence de veto au sein du Conseil de Sécurité, sera remis en cause. Pour ma part, comme beaucoup de ceux qui ont approuvé la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne, je ne soutiendrai pas davantage que par le passé une nouvelle guerre de l’OTAN.

              Dès lors, c’est le moment de constater la faute qu’a été le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN et la nomination d’officiers français dans la chaine de commandement que dirigent les Nord-américains. La pression qui s’exerce pour imposer la présence de l’OTAN dans l’action en Libye ne correspond à aucune nécessité militaire pour les Français. Elle signale seulement l’avilissement de ceux qui s’y soumettent, leur perte d’indépendance. Elle rappelle le caractère impérial de cette alliance belliciste dirigée par les Etats Unis d’Amérique. La sortie de l’OTAN et le retrait de l’aventure sans principe en Afghanistan figurent au même agenda que la ferme volonté d’empêcher cette organisation de prendre la direction d’une opération dont nous attendons seulement qu’elle protège la révolution populaire en Libye. »

              Nouvelle prise de position le 24 mars : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/03/24/avant-le-second-tour/ 

              « Le point négatif est que l’ordre onusien n’a pas tenu une semaine. Pour des esprits superficiels tout cela ce sont des détails, du pareil au même. Ils ne remarquent pas le poids des officines sur la presse par exemple. Avez-vous vu revenir le vocabulaire de la période de guerre du Kosovo ? On parle de « la coalition », de la guerre de Libye et ainsi de suite. Tout ce vocabulaire aide le glissement qui vide l’ordre onusien de son sens. Il couvre le bras de fer entre puissances qui ramène dans les mains de l’Otan ce qu’il a fallu lâcher quasi par surprise à l’ONU. Dès lors, c’est le moment de constater la faute qu’a été le retour de la France dans le commandement militaire intégré de l’OTAN. La nomination d’officiers français dans la chaine de commandement que dirigent les nord américains est un fil à la patte ! Celle de l’officier qui commande le pseudo organe de planification stratégique de cette alliance militaire est une caution incapacitante ! La pression qui s’exerce pour imposer la présence de l’OTAN dans l’action en Libye ne correspond à aucune nécessité militaire pour cette action et notamment pour les Français. Elle signale seulement notre lamentable perte d’indépendance. Je crois utile de rappeler ici que le programme partagé du Front de gauche prévoit le retrait de la France de l’OTAN et la sortie de ses opérations à commencer par celle en cours en Afghanistan.

              J’ai donc rédigé une déclaration publiée en alerte de ma précédente note. Elle dit que l’OTAN n’a rien à faire en Lybie. La résolution 1973 de l’ONU concernant la Lybie dont l’objet est bien délimité doit être strictement appliqué. Il s’agit de mettre en place une zone d’exclusion aérienne pour protéger les civils Libyens. La résolution 1973 exclut sans ambigüité toute autre forme de l’intervention militaire. Si la question de la coordination de l’action se pose il n’y a pas de difficulté à répondre au problème dans le cadre du système onusien. En effet le Conseil de Sécurité de l’ONU dispose d’un organe militaire. C’est lui que les statuts de l’organisation charge de mettre en œuvre ses décisions. C’est le comité d’Etat-major. Il est institué par l’article 47 de la Charte de l’ONU. C’est à lui et à lui seul de piloter les opérations de l’organisation. J’ai argumenté en faisant valoir l’enjeu du point de vue de l’action engagée. « Le respect du strict périmètre de cette résolution est la condition de sa pérennité. Faute de quoi dans les heures qui viennent, l’intervention changeant de signification, l’accord international qui a permis l’absence de veto au sein du Conseil de Sécurité, sera remis en cause. » Je ne soutiendrai pas davantage que par le passé une nouvelle guerre de l’Otan. Je suis donc ce qui se passe, les yeux grands ouverts et l’esprit tout autant. »

              Je te recommande également la lecture de ce billet (dernière partie) : 

              http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/03/30/lendemain-de-vote/


              Une bonne journée à toi. 


            • Scual 15 décembre 2011 13:05

              Mélenchon n’a pas voté pour une guerre coloniale en Libye. D’ailleurs personne n’a voté pour une guerre coloniale en Libye puisqu’à aucun moment on a consulté le parlement Européen ou national.

              Par contre il a voté pour la création d’une zone d’exclusion aérienne,c e qui n’a rien à voir ni de près ni de loin avec ne serait-ce que le début d’un bombardement, alors une intervention vous imaginez...

              Bref vous êtes soit un gros menteur, soit sacrément mal informé.

              Le gros scandale dans cette affaire Libyenne au niveau légal (pas au niveau humain où l’horreur a dépassé toutes les limites) c’est qu’elle est totalement illégale.


            • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 13:42

              bonjour agent orange

              sur ce sujet visite son blog.
              tout les partis en ont un, il est donc facile de faire des vérifications, et de recouper les informations.
              mais comme je l’ai expliquait c’est l’alternative qu’il met en place qui m’intéresse, il n’est pas dit que cela aboutisse et devillepin en offre une autre.
              ddacoudre.over-blog.com ..
              cordialement.


            • SEPH SEPH 15 décembre 2011 17:44

              @ Alin Tranca

              Mélanchon aurait du se méfier et se renseigner sur les réelles motivations de l’Empire et de Sarko.

              Quand on sait que l’OTAN a mené que des guerres coloniales (Irak, Afghanistan, Yougoslavie,...), le bon sens politique était d’être méfiant.

              Il fallait pas être très malin, pour voir que cela sentait le pétrole et l’installation d’une base US pour contrôler le nord de l’Afrique.

              On savait depuis le début que les rebelles étaient lourdement armés et ont attaqué caserne, commissariat, palas de justice. Rien à voir avec les mouvements de masse pacifiques de Tunisie ou du Caire.


            • le journal de personne le journal de personne 15 décembre 2011 11:20

              Je suis le nouveau porte-parole officiel
              De notre candidat aux prochaines élections présidentielles
              Et je m’apprête à vivre ma première conférence de presse
              Mon Leader Maximo m’a demandé d’improviser
              De bien viser avant de tirer dans le tas ah ! ah ! ah !

              Bonjour… bonjour … et bonjour
              Pas besoin de me faire la cour… avec moi, on ne tourne pas longtemps autour
              Pas de pot, juste un marteau
              Pour clouer le bec à la langue de bois
              Hein c’est nouveau… la politique au marteau
              Je vais tout de suite vous fournir les réponses aux questions que vous vous posez
              Oui j’anticipe parce que je n’aime pas qu’on me prenne pour un participe passé

              Non je ne vous fais pas marcher mais je sais à qui je m’adresse
              En me débarrassant de toutes les compresses :
              Sur les indignés du monde entier, vous avez consacré à peine quelques lignes dans la presse donc : Allez vous faire mettre, si vous oubliez l’esprit et ne retenez que la lettre.
              Non je ne suis pas le maître… mais le valet des valets
              Des valets qui sont plus dignes que leurs maîtres
              Sa majesté : le roi ou la reine des indignés. C’est lui… c’est moi.
              Personne n’en a encore parlé, je le sais
              Parce que personne n’y croyait tout à fait
              Non madame, il n’y a que la bonne foi qui puisse soulever les montagnes…
              Oui monsieur, vous êtes de mauvaise foi et même si vous croyez avoir les pleins pouvoirs, la montagne vous dira : merde !
              M… pour être poli avec tous ceux qui cherchent à se faire mousser.
              Qu’est-ce que vous croyez ?
              Que nous croyons à un idéal ? Ah ! Ah ! Ah !
              Mais, ma parole vous êtes encore plus bêtes que ce que vous êtes.
              L’idéal on va le réaliser, NOUS, le REALISER…OUI… en battant le pavé
              Quand vous aurez vu tous les masques tomber
              Vous comprendrez enfin l’inconvénient d’être niais.
              Quels masques ? A bas les masque !
              Le masque du banquier qui fait semblant de servir son client
              Le masque du privé qui pisse sur la raie du public
              Le masque de l’état régalien qui croit vous rendre service en se réduisant comme peau de chagrin : justice et police. Un point et une barre.
              Le masque de l’état-nation qui ne réalise pas que la prison est au-dedans et nos âmes au-dehors.
              Le masque de l’état mondialisant soit disant mendiant mais en vérité spolié, paupérisé et transformé en objet par des hommes devenus… complètement fous
              Des voyous… qui crient aux loups pour détourner l’attention et s’emparer des bijoux !
              Money…money…money… par ici la monnaie !
              Oui je vais apprendre à tous les indignés
              De nager à contre courant
              L’avenir est entre leurs mains
              Et quand ils l’auront enfin compris
              Ils voudront tout défoncer : Aux armes !
              Cela s’appelle : le peuple
              Et le peuple, messieurs dame, vous dit merde
              Pas d’autres questions
              Parce que la réponse sera toujours : merde !

              http://www.lejournaldepersonne.com/2011/07/vous-allez-voir-ce-que-vous-allez-voir/


              • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 14:13

                bonjour journal de personne

                j’apprécie.
                cordialement..


              • _Ulysse_ _Ulysse_ 15 décembre 2011 13:53

                Chaque semaine, vous pouvez aller voter (750 votes la semaine passée) :

                http://resultatselections-2012.over-blog.fr/


                • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 14:23

                  bonjour ulysse

                  j’ai visité le site, c’est amusant cela fait partie de ce que l’on appelle les radios trottoirs(sans connotation péjorative) et qui peuvent être utilisé au gré de ses motivations.
                  cela pullule dans les radios comme s’il s’agissait de donner la parole au français il ne s’agit que d’une mystification, tout comme nous quand nous écrivons dans ago.
                  il y a une impossibilité matérielle a avoir l’opinion de 65 millions de personne, en dehors d’un vote organisé ou d’une trituration statistique. comme celles que je fournis, il faut avoir cette lucidité.
                  ddacoudre.over-blog.com .
                  cordialement


                • logan 15 décembre 2011 21:23

                  ils se font plaisir les fans d’asselineau ;)


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 15 décembre 2011 14:13

                  Bof... voter Mélanchon.....je nie pas l’intérêt d’avoir à la gauche du Ps un parti : Le Front de Gauche en l’occurrence. Mais lorsque celui-ci méne campagne en insultant le candidat du PS, il y a un problème.
                  Le PS ne peut gouverner seul il a besoin d’un accord avec les verts et le Front de Gauche, quant à Bayrou on verra ce qu’il dira à l’issue du 1er tour.
                  Mais je constate qu’Eva Joly et Mélenchon agisse de concert pour affaiblir François Hollande et renforcer les attaques de la droite.
                  C’est assez troublant et inquiétant, les électeurs d’Eva Joly et de Mélenchon devraient bien réfléchir avant de voter et de mesurer leur envie de se débarasser de Nicolas Sarkosy.
                  http://jmpelletier52.over-blog.com/


                  • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 14:32

                    bonjour jean

                    j’ai lu ton dernier article j’ai apprécié, également la référence à Doisneau dont j’ai un magnifique livre plein de photos.

                    je ne crois pas qu’il veuille être insultant vis a vis du PS, moi j’ai quitté le PS bien avant Mélenchon, ils n’en restent pas moins mes amis tout comme j’en ai à droite et ailleurs, il lui reste tout à faire et j’ai bien peur que ce soit son successeur qui le réalise.
                    ddacoudre.over-blog.com .
                    cordialement


                  • SEPH SEPH 15 décembre 2011 14:43

                    Mélanchon est un politicard comme les autres. Toujours du bon coté du manche, il n’oublie pas de faire de la démagogie pour y rester. En effet :

                    -Sur la question du foulard il a hurler avec les faschos laïcards ou d’extrème droite.
                    -Sur la Libye, il s’est ranger derrière les faschos de l’OTAN.

                    Il se garde bien de proposer des mesures concrètes pour protéger les plus faibles
                    (SDF, chômeurs, personnes sans droit, précarité,......) Il ne sait que hurler sur les médiats (c’est facile !). Mais il est comme ses copains du PS incapable d’affronter Sarko.


                    • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 17:33

                      bonjour seph

                      c’est amusant ce que tu dis car la politique est l’essence de la démocratie, donc heureusement que c’est un politicard comme les autres et comme nous même quand nous proposons des solutions pour organiser la société, a moins que tu n’en aies pas ce qui me semblerait assez exceptionnel pour être mentionné.
                      j’ai tout de même compris le sens de ton commentaire, il faut donc t’interroger pourquoi l’on peut en arriver à rejeter la totalité du monde politique, ne me dit pas pour se tourner vers un dieu, c’est du pareil au même, dans la négation par une abstention ou un vote blanc, alors l’existence se déroulera sans toi et tu la subiras.
                      nous n’avons guère de choix, mais une chose est sure le dénigrement s’il peut pointer des anomalies n’édifie rien en soi.
                       ddacoudre.over-blog.com.
                      cordialement.


                    • NOJ71 15 décembre 2011 15:20

                      UNE BONNE RAISON DE NE PAS VOTER MELENCHON

                      Article indigeste d’enfumage.
                      Le Front de gauche allemand,Die Linke, en critiquant surtout le SPD et en gelant 10% des voix, a permis à Merkel de gagner.
                      Mélenchon, qui souhaite nuire à Hollande, s’accommoderait bien de la réélection de S.          Il jubilerait en devenant le leader de l’opposition.
                      Ses éventuels électeurs feraient bien d’ouvrir les yeux .

                      • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 17:43

                        bonjour noj71

                        j’espère que tu n’auras pas vomi. ceci dit je comprend bien ton point de vue, et effectivement il se peut qu’il faille perdre le PS, comme villepin et d’autres peuvent faire perdre Sarkozy.
                        en quoi serions nous soumis à bonnet blanc et blanc bonnet.
                        Mélenchon est un keynésien il appellera à voter PS car le PS c’est repositionné sur cet axe.
                        il y a encore quelques inquiétude à avoir quand il envisage un grand marché unique avec les states et boude le BRIC l’avenir tranchera je n’ai pas la science infuse.
                        mais comme tu as pu le lire ce n’est ni sur l’un ni sur l’autre que je me positionne, car tout deux vont enfumer la planète et nous ne pourrons même pas vomir.

                        cordialement


                      • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 17:50

                        bonjour soulmanfred

                        je ne ferais pas de commentaire, mais pas pour les même raisons que toi.
                        les primaires été un piège à ! j’ai déjà écrit le mal que j’en pensais.
                        ddacoudre.over-blog.com
                        cordialement.


                      • SEPH SEPH 15 décembre 2011 17:02

                        Mélanchon a voté pour la guerre en Libye. Or cette guerre est une guerre coloniale de l’OTAN.

                        Ceux qui ont Voté pour cette guerre, ont commis bien plus qu’une faute politique : c’est un crime. Examinons les faits :

                        - D’abord, c’est sur des allégations sans preuve que le Conseil de Sécurité de l’ONU a déclaré la guerre au peuple Libyen.

                        La preuve de tout ceci est le film de Julien TEIL , de 19 minutes , LA GUERRE HUMANITAIRE EN LIBYE : IL N’Y A PAS DE PREUVE ! : http://www.laguerrehumanitaire.fr/

                        En effet, le secrétaire général de la ligue libyenne des droits de l’homme le Dr Sliman Bouchuiguir avoue n’avoir AUCUNE PREUVE sur les 6000 morts, 12000 blessés et les 700 viols attribué a Kadhafi qui ont été à l’origine de l’intervention de l’OTAN.

                        Notons, après avoir longtemps affirmé n’avoir pas participé aux combats en Libye qu’en envoyant quelques avions, le Qatar a admis il y a une dizaine de jours avoir déployé des centaines de combattants au sol.

                        Le Qatar avait envoyé pas plusieurs milliers de membres de ses forces spéciales en Libye, bien avant la chute du colonel Kadhafi, selon une source diplomatique française qui suit le dossier. Chargées d’épauler les rebelles, les troupes de Doha se sont d’abord déployées à Tobrouk puis ensuite à l’ouest dans le djebel Nefoussa, où le chef d’état-major qatarien, le général Hamad ben Ali al-Attyiah s’est rendu à plusieurs reprises.

                        Enfin, le Qatar a organisé un pont aérien pour approvisionner les mercenaires d’Al Qaida en armes de l’OTAN. 

                        - Par ailleurs, la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera a joué un rôle déterminant dans la propagande de guerre, allant jusqu’à tourner en studio de fausses images de l’entrée des « rebelles » dans Tripoli.

                        Le journaliste du Figaro, réputé proche des services de renseignement français, Georges Malbrunot, avance désormais le chiffre de 5 000 soldats qataris ayant combattu en Libye.
                        5 000 soldats étrangers, cela n’est pas compatible avec la version des médias atlantistes selon laquelle il se serait agi d’un soulèvement populaire contre Mouammar el-Kadhafi et d’une intervention humanitaire internationale. Cela correspond par contre à la version des médias russes et chinois selon laquelle « Protecteur unifié » était une guerre impérialiste.
                        http://www.letempsdz.com//content/view/65398/1/

                        - De plus,  6 mois avant la « révolte » de Benghazi, il y avait sur place en Libye des services secrets des USA, France et Grande Bretagne pour préparer cette pseudo révolution, et que des armes ont été fournies et qu’ au deuxième jour des manifestations des bâtiments publics ont été attaqués avec des armes anti-char. Ce qui n’était pas le cas à Tunis ou au Caire !!!
                        ( Cf : Médiamensonges, encore et toujours propos de Michel Collon)
                        Par ailleurs, je vous invite à lire l’excellent article de Bernard DESGAGNE sur les crimes de guerre de l’OTAN : http://www.vigile.net/Les-crimes-de-guerre-de-Charles

                        Cet article comporte des vidéos sur les crimes « humanitaires » des rebelles et de l’OTAN. Après 6 mois, enfin des images sur la guerre de Libye menée principalement par les USA, la France,la Grande Bretagne et le Qatar .

                        ON EST BIEN LOIN D’UNE RÉVOLUTION POPULAIRE SPONTANÉE COMME EN TUNISIE OU EN D’ÉGYPTE.

                         IL SE CONFIRME QUE CETTE GUERRE A ÉTÉ PRÉPARÉE PAR L’EMPIRE ET SES ALLIES POUR S’EMPARER DES RICHESSES DE LA LIBYE ET METTRE EN PLACE UNE CHAPE DE PLOMB SUR LE PEUPLE LIBYEN.

                        Le but de l’OTAN était de faire main basse sur les fonds souverains de 150 milliards de dollars et les réserves connues de 60 milliards de barils de pétrole d’un pays riche.

                        Le ratio de la dette sur le PIB de la Libye est de 3,3 %, soit l’un des moins élevés au monde, comparativement à 85,9 %, 88,5 %, 97,3 % et 101,1 % respectivement pour le Canada, le Royaume-Uni, la France et les États-Unis, grands donneurs de leçon de démocratie par les bombes, qui ont décidé de coloniser militairement l’Afrique et le Moyen-Orient pour s’assurer de pouvoir continuer d’en piller les richesses au profit d’une petite clique de requins voraces, tout en maintenant leurs populations dans la servitude.

                        La Libye, oasis de prospérité en Afrique sera désormais le royaume de la barbarie.

                        Le Ps est resté dans sa grande tradition d’être un parti colonialiste ( cf guerres ; Madagascar, Moyen Orient, Algérie, Afrique centale,..). Sur ce point Mélanchon etle PS sont aussi méprisables que les partis de droite.

                        Nota : Voici des images sur les « bienfaits » de la guerre coloniale de l’OTAN en Libye :

                        Images terribles et choquantes des massacres de l’OTAN http://www.alterinfo.net/Natostop-Otanstop-democratie-de-l-Otan-en-image_a66582.html.

                        Faut-il dire merci à ceux qui ont voté pour cette guerre ?




                        • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 18:03

                          re seph

                          elles ont l’air plus terribles que celles de la Shoah ou du Vietnam car elles sont en couleur.
                          si tu classes les horreurs de la guerre, il faut donner une palme à celle de 14 /18.

                          ceci précisé je ne m’en réjouis pas et je n’ignore pas la réalité des enjeux qui n’ont rien avoir avec une quelconque chute d’un dictateur, c’était l’occasion rêvé par les occidentaux de faire main basse sur le pétrole dans la foulée des événements de Tunisie et d’Égypte.

                          par d’ailleurs la Russie et la chine veillent jalousement sur l’iran pour les mêmes raisons.
                          nous sommes tout petit face à des enjeux géopolitique. cela n’empêche pas de s’émouvoir contester et se faire entendre, un jour cela se juxtaposera pour réaliser un événement, mais quand ?
                          quand au vote de mélenchon je ne suis pas son porte parole je te renvoie à son blog dans lequel il s’explique et tu a la liberté d’en penser ce qu’il te conviens.
                          ddacoudre.over-blog.com .
                          cordialement.


                        • Yvance77 15 décembre 2011 17:31

                          Salut,

                          Effectivement vaudrait mieux un Mélenchon que tous les diables de malheur incarnés dans la candidature de Flamby au régime !

                          Mais c’est comme tout, on a beau avoir de vrais chevaux de course (Mélanchon, Montebourg, Chevènement...), la majorité choisira toujours l’âne.

                          C’est désespérant !


                          • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 18:12

                            bonjour yvance77

                            ce n’est pas très sympathique ce que tu dis car il n’est pas sur que ce soit la réalité du personnage qui m’avait l’air consensuel.
                            mais il est observable que notre société juge plus sur l’apparence que sur le contenu d’ailleurs notre président en est la preuve vivante.

                            par contre j’ai bien aimé ta seconde phrase, il y a une explication à cela, l’on choisit ceux qui nous ressemblent. plus sérieusement cela correspond a une structuration psychique que j’évoque dans mon dernier article http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=106262.
                            ddacoudre.over-blog.com .

                            cordialement.


                          • al.terre.natif 15 décembre 2011 17:48

                            « Quand à Mélenchon je ne vois pas son action se concrétiser par la conquête du pouvoir. »

                            Et ben alors ? c’est en contradiction avec le titre ça, non ?


                            • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 18:23

                              bonjour al.terre.natif

                              tant que les citoyens seront des capitalistes qui s’ignorent, ils ne voterons pas pour quelqu’un qui leur retire l’illusion de pouvoir être un jour milliardaire
                               si tu as observé comme je la crois notre société elle repose sur le déversement des poubelles et sur le jeu, il ne peut sortir que des dictatures de cela, j’espère que Mélenchon pourra relancer le débat idéologique vers un futur dont je n’ai que des brides qui se dessinent, et comme je l’ai écrit à seph il n’y a pas à choisir entre le grand marché « Euroatalantique » et le BRIC, car tout deux vont nous emmener au désastre.

                              si mélenchon fait un bon score il enclenchera une dynamique, qui l’emmènera à changer d’acronyme et à faire le lit pour son successeur.
                              les miracles ne se produisent qu’à lourdes.
                              ddacoudre.over-blog.com .
                              cordialement


                            • SEPH SEPH 15 décembre 2011 18:20

                              Libye, ONU : Mélenchon persiste et signe

                              Le soutien de Jean-Luc Mélenchon à l’intervention en Libye est largement critiqué, non seulement par de très nombreux militants du PCF, mais également au sein du Parti de Gauche. Mercredi, sur son blog, Mélenchon a tenté une nouvelle fois de défendre sa position. Il écrit : « Ce qui est en cause c’est mon attachement à l’ONU. Celle-ci est décrite par divers bulletins […] comme une officine vouée aux impérialismes dominants. Je n’en crois pas un mot pour ma part. » La Riposte fait partie de ces « bulletins » qui affirment que l’ONU est effectivement une « officine vouée aux impérialismes dominants ». Il suffit de rappeler le rôle joué par l’ONU dans la première guerre du Golfe, la guerre en Serbie, la guerre en Afghanistan – ou encore dans l’embargo meurtrier de l’Irak, douze années durant. L’ONU sert de couverture légale aux menées impérialistes. Telle est sa principale fonction et sa raison d’être. Et oui, elle est dominée en premier lieu par les Etats-Unis, puis par d’autres puissances impérialistes, dont la France.

                              Mélenchon « n’en croit pas un mot ». Il voit dans l’ONU et dans « l’ordre international » qui la sous-tend un « renversement total de logique où les droits universels de l’homme sont supérieurs dans la hiérarchie des normes aux intérêts particuliers des Etats. » Ce « renversement total » des relations internationales daterait, selon lui, de la fin de la deuxième guerre mondiale. Avant cela, les Etats étaient engagés dans un « rapport de force permanent. Et par conséquent, ce sont les puissances militaires et économiques du moment qui [dictaient] leur vision du monde. »

                              C’est bien ainsi que l’ONU se présente : comme une instance veillant au respect des « droits universels de l’homme ». C’était aussi la mission officielle de la Société des Nations (SDN), créée au lendemain de la première guerre mondiale. Mélenchon ne l’évoque pas. Il est vrai que la SDN a lamentablement sombré dans le carnage impérialiste de la seconde guerre mondiale, qui avait assez peu de rapports avec la défense des « droits de l’homme ». Toujours est-il que la façon dont l’ONU se présente, sa « charte » et toutes les bonnes intentions qu’elle affiche ne pèsent pas plus lourd, dans « l’ordre international », que le papier sur lequel elles sont écrites. Ce que Mélenchon se refuse à voir, c’est le caractère monstrueusement hypocrite des beaux « principes » de l’ONU, dont la fonction fondamentale est de couvrir et justifier les guerres et interventions impérialistes.

                              Au lieu de déchirer ce voile d’hypocrisie et d’exposer les véritables objectifs des grandes puissances en Libye, Mélenchon – comme bien d’autres, à gauche – renforce les illusions dans l’ONU. Il affirme qu’il faut « s’appuyer » sur l’ONU pour « stigmatiser le refus de certains pays d’appliquer [ses] dispositions ». Mais en réalité, ce sont les impérialistes, à travers l’ONU, qui s’appuient sur Mélenchon (et tant d’autres) pour justifier la guerre en Libye. Le dirigeant du Parti de Gauche aurait souhaité qu’on « s’abstienne de [le] repeindre en agent de l’impérialisme américain ». Nul doute que Mélenchon n’est pas un salarié de la CIA ou d’une autre officine de ce type. Mais sa position revient toute de même, de facto, à soutenir les actions des impérialistes américains – et des impérialistes français, britanniques, etc.

                              Mélenchon évoque les résolutions de l’Assemblée Générale de l’ONU qui demandent (très poliment) l’arrêt de la colonisation israélienne en Palestine, la levée de l’embargo sur Cuba, des mesures pour protéger les enfants des pays sous-développés – et ainsi de suite. Ces résolutions, cependant, ne sont jamais suivies d’aucun acte. Pourquoi ? Parce qu’elles contredisent les intérêts fondamentaux des grandes puissances impérialistes. Elles sont de la poudre aux yeux, ni plus ni moins. Les gouvernements réactionnaires qui les votent les oublient aussitôt. Ne demeure que le règne du « rapport de force permanent » dont Mélenchon parle au passé, alors qu’il est toujours d’actualité. Le mouvement ouvrier n’a pas besoin de ces « résolutions » hypocrites pour lutter contre l’impérialisme israélien ou le blocus de Cuba. Il ne doit compter que sur ses propres forces et ses propres organisations. Il faut expliquer aux travailleurs le véritable rôle de l’ONU, son caractère de classe. Lénine décrivait la Société des Nations comme la « cuisine des bandits impérialistes ». L’ONU n’est rien d’autre.

                              Avant de voter pour la résolution du Parlement européen favorable à une intervention en Libye, Mélenchon affirme avoir consulté les trois autres députés européens du Front de Gauche : Jacky Hénin, Patrick le Hyaric et Marie-Christine Vergiat. « Puis je me suis rapproché de la direction du PCF en la personne de Pierre Laurent et de Gauche Unitaire en appelant Christian Piquet », ajoute-t-il. Tous lui auraient fait part de leur accord, sur ce vote. Nous ne voyons pas de raison d’en douter. Malheureusement, cela confirme la confusion qui règne, au sommet du parti, sur la question de la guerre en Libye. Dans l’Humanité et l’Humanité Dimanche, des positions contradictoires sont publiées par différents dirigeants du parti. Par exemple, Patrick Le Hyaric a défendu une position semblable à celle de Mélenchon. A l’inverse, Jacques Fath, responsable du parti aux relations internationales, s’est exprimé contre la position de Mélenchon, contre la résolution de l’ONU et contre l’intervention. Pour notre part, nous sommes persuadés que la grande majorité des militants communistes sont hostiles à cette guerre impérialiste. Il faut que la direction nationale du parti se prononce formellement contre, en exposant l’hypocrisie des impérialistes et leurs véritables objectifs. Cette question doit être mise à l’ordre du jour Conseil National des 8 et 9 avril prochain – et tranchée par un vote.

                              Voir aussi :
                              Jean-Luc Mélenchon et la guerre en Libye
                              Le PCF et l’intervention impérialiste en Libye


                              • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 18:37

                                bonjour seph

                                tu soulève un débat millénaire, faut-il se retirer d’un instance ou y rester pour en modifier les décisions et au minimum être au courant de ce qui si trame.
                                cela dépend des circonstances. les communistes pour ne citer qu’eux les investissaient pour les noyauter, ceux qui avaient assez de billes pour monter une instance parallèle les quitté ou se faisait viré.
                                oui l’onu est sous influence étasunienne (c’est eux qui versent la plus grosse cotisation), quand l’on s’engage il y a toujours des inconvénients ils faut les connaitre.
                                mais parfois ce n’est pas se tromper qui est important c’est reconnaitre quand l’on se trompe et que l’on fait un mauvais choix, mais il semble qu’en politique ce soit interdit, nous sommes entrain de le vivre.
                                cordialement.


                              • SEPH SEPH 15 décembre 2011 18:52

                                EN RESUME : LES FAITS SONT TETUS !

                                Trente ans de militantisme au parti socialiste, ça laisse des traces.... J.L. Mélenchon, aspirant candidat Front de Gauche aux Présidentielles, qui s’oppose en parole à la guerre à Paris, vote pour les frappes à Strasbourg, tout comme Mm Vergiat l’autre élue du PG au Parlement Européen.

                                Ces deux députés européens, membre du PG ont voté la résolution commune droite-PS du Parlement incluant l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne en Libye, ce qui signifie évidemment des frappes aériennes et une intervention inévitable des aviations....

                                Les députés des PC grec, portugais, chypriote, le Parti socialiste hollandais auxquels il faut rajouter le député du Parti communiste d’Espagne ont bien sûr voté contre.

                                La résolution adoptée votée par les députés droite, socialiste et PG précise notamment :
                                "Les gouvernements de l’UE doivent se tenir prêts pour une décision du Conseil de sécurité des Nations unies concernant des mesures supplémentaires, y compris la possibilité d’une zone d’exclusion aérienne".

                                Les révolutions au Maghreb ont besoin d’un soutien politique, pas d’une intervention militaire. Chasser le naturel, il revient au galop, chez l’ancien ministre de Lionel Jospin qui participa sans état d’âme à un gouvernement qui battit tous les records de privatisations.

                                Pour conclure  : il reste que le recours au double langage, le feu vert donné aux interventions impérialistes des Etats-Unis et de leurs vassaux sont incompatibles avec sa prétention à représenter le Front de Gauche à la Présidentielle.


                                • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 21:17

                                  re seph

                                  je pourrais t’en retourner au tant tant tu tiens les classiques du communisme que j’ai connu pour présenter le leur comme salvateur.
                                  la guerre n’est jamais une bonne chose , et celle de Libye une belle arnaque, et je ne pense pas que tu puisse en faire porter la responsabilité au PG, et tu omet de dire que l’intervention de l’onu visait la protection des populations civiles.
                                  alors je ne suis pas naïf et je sais traduire les non dit d’une déclaration, mais l’on ne peut lui faire dire ce qu’elle ne dit pas.
                                  quand à la Libye il n’y avait pas de « révolution » populaire, çà a été construit de toute piéce par le retournement de proches de kadafie et l’exploitation d’une organisation tribale, comme c’est souvent le cas dans les pays africains nous avons eu suffisamment d’exemple sur le sujet.
                                  cordialement


                                • SEPH SEPH 15 décembre 2011 22:57

                                  @ ddacoudre

                                  Mélanchon aurait du se méfier et se renseigner sur les réelles motivations de l’Empire et de Sarko.

                                  Quand on sait que l’OTAN a mené que des guerres coloniales (Irak, Afghanistan, Yougoslavie,...), le bon sens politique était d’être méfiant.

                                  Il fallait pas être très malin, pour voir que cela sentait le pétrole et l’installation d’une base US pour contrôler le nord de l’Afrique.

                                  On savait depuis le début que les rebelles étaient lourdement armés et ont attaqué caserne, commissariat, palas de justice. Rien à voir avec les mouvements de masse pacifiques de Tunisie ou du Caire.

                                  De plus la protection des civils ne tient pas. En effet, le principe des guerres dites « humanitaires » est d’attiser le feu dans les zones de contestation, pour pouvoir ensuite crier au loup. Ainsi, la France, la Grande Bretagne, les États-Unis propageant des informations mensongères (1) ont fabriquer un prétexte « humanitaire » pour intervenir en étant les protecteurs des civils face à un « monstre ».

                                  C’est le principe de l’agresseur qui se fait passer pour l’agresser ou le protecteur. Les exemples ne manquent pas :
                                   - Le Vietnam où soit disant les Nord Vietnamien avait attaqué la flotte US. Depuis les US on reconnu que c’était faux : Combien de civils morts ? des dizaines de milliers

                                   - L’Irak où soit disant ce pays menaçait la planète avec ses armes de destruction massives. Depuis tout le monde sait que c’était faux : Combien de civils morts ? des centaines de milliers (8 ans de bombardements quotidiens)

                                  - Pour la Libye, même scénario, avec un triste bilan entre 50 000 et 100 000 morts  et un pays détruit. L’OTAN les a bombardé pour les sauver, comme au Vietnam où l’armée US détruisait les villes pour les sauver notamment pendant l’offensive de la fête du têt.

                                  Cordialement

                                  (1) c’est sur des allégations sans preuve que le Conseil de Sécurité de l’ONU a déclaré la guerre au peuple Libyen.

                                  La preuve de tout ceci est le film de Julien TEIL , de 19 minutes , LA GUERRE HUMANITAIRE EN LIBYE : IL N’Y A PAS DE PREUVE ! : http://www.laguerrehumanitaire.fr/

                                  En effet, le secrétaire général de la ligue libyenne des droits de l’homme le Dr Sliman Bouchuiguir avoue n’avoir AUCUNE PREUVE sur les 6000 morts, 12000 blessés et les 700 viols attribué a Kadhafi qui ont été à l’origine de l’intervention de l’OTAN.


                                • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2011 23:44

                                  re seph

                                  je ne suis pas à convaincre qu’en Libye ce fut une arnaque, il y a long temps que je prend de la distance avec les informations tant la manipulation est devenue monnaie courante et qu’il ne nous est pas possible de vérifier par nous même.nous avons comme nous le voyons parfois des prise de vidéo de participants mais ceux qui les diffusent les exploitent aussi dans l’intérêt des but qu’il poursuivent. rien de nouveau sous le soleil hormis les moyens technologiques, et la vitesse à laquelle circule les informations qui fait que le temps d’une vérification le but poursuivit par la manipulation est atteint.

                                  j’ai écrit un court article sur le sujet dans un autre domaine que j’ai appelé l’hameçonnage.http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=106262.

                                  cordialement.
                                  .


                                • Mylène 16 décembre 2011 07:24

                                  ddacoudre 


                                  ben, il y a des milieux qui savaient bien avant l’intervention en Libye que ce n’était pas une révolution comme en Tunisie. Si les français étaient plus conscient de ce qui leur pend au nez, ils iraient comme moi dans des débats, comme je l’ai fait en mars derniers pour y rencontrer des libyens et d’autres maghrébins venus de là bas pour expliquer le contexte.... ce n’est pas en restant le nez collé sur un écran qu’on s’informe, mais en rencontrant des personnes en chair et en os mais surtout pas des politicards à deux balles.. perso, pour 2012, je me dis que quelque soit le candidat élu, on est dans la merde point barre !!! 

                                  • ddacoudre ddacoudre 16 décembre 2011 10:18

                                    donjour mylène

                                    hier soir je faisais un mot au représentant du PS au parlement européen sur un autre site concernant leur projet pour sortir de la crise de l’euro et envisager une nouvelle Europe qui correspond à peu prés à ce que j’explique dans un article « l’Europe au bord de la chute »
                                    bien sur qu’il y a les moyens de faire racheter la dette par la BCE de lui faire financer des fonds d’investissements c’est même une solution parmi d’autres, le seul hic c’est comment y parvenir pour le faire accepter par les autres états quand un seul véto peu tout bloqué.
                                    il y a donc des chances comme tu l’écris que quelque soit l’homme choisi nous seront dans la merde, évidement.
                                     ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas faire de choix.

                                    ta réaction est typique de ce que l’on appelle la politique de immédiateté à laquelle nous avons souscrit depuis long temps pour tout un tas de raisons qui seraient longues a développer et qui marquent nos esprits, et donc nos espérances aussi.

                                    ceci a conduit tous les candidats àtoujours promettre la solution pour demain, et les citoyens de ne pas la voir venir.
                                    c’est bien normal car la solution ne dépend pas de ce que nous disons seulement, mais de ce que nous faisons, de nos actes quotidiens dont la plus part d’entre nous nous moquons royalement de leurs portés (ce n’est pas un reproche nous ne pouvons pas vivre en observant nos comportements) mais il existe des études pour le faire, comme celle dont je fais état.

                                    il en résulte que pour modifier l’Europe il faut se placer sur le moyen terme ou engager le combat, c’est a dire menacer de quitter l’euro ou l’Europe. il est certain que des pays attendent cela car l’Europe les gênes, mais a un moment il faut toujours aller à la lutte pou faire avancer des idées et sortir du déclin qui se profile.
                                     dans mon article avec mélanchon je me place sur le long terme et même dans l’incertitude donc tout le contraire de l’immédiateté,

                                     si je choisissais l’immédiateté je ne voterais pour personne comme beaucoup de français qui ont compris qu’aucun de détient la solution et non pas le « courage » de comprendre qu’elle dépend des luttes qu’ils veulent bien engager.

                                    alors dans le cadre des proposition du PS s’ils envisage de mener une lutte ils aurons intérêts a se choisir leurs alliés car s’il s’en font un de Bayrou lui n’ira pas.
                                    merci de ton commentaire qui me donne l’idée d’un article.

                                     cordialement.


                                  • SEPH SEPH 16 décembre 2011 09:28

                                    Pour élargir le débat, des questions se posent concernant la position de la gauche au sujet de la Libye :

                                    – Comment le mouvement anti-guerre a-t-il laissé faire ?

                                    – Comment des militants avertis en sont-ils parvenus à gober tout ce que Sarkozy, TF1, Le Monde, France 24 et le Figaro leur balançaient sur Kadhafi ?

                                    – Comment se peut-il que des êtres doués d’une conscience et d’une intelligence aiguës n’aient pas tiré les leçons de la tragédie afghane ou irakienne qui se déroule encore sous leurs yeux  ?

                                    – Comment l’extrême gauche européenne en a pu arriver à applaudir la coalition militaire la plus prédatrice du monde ?

                                    – Comment se fait-il que le lynchage d’un chef d’Etat tiers-mondiste, torturé à coups de pieds, de poings et de crosses de fusil, sodomisé avec un tournevis, le supplice d’un grand-père de 69 ans qui a vu quasi toute sa famille anéantie, bébés compris, ait réuni dans une même chorale les « Allah ou Akbar » de djihadistes voyous, les « Mazel Tov » du philosophe légionnaire franco-israélien Bernard-Henri Lévy, les tchin-tchin des Messieurs de l’OTAN, l’explosion de joie cynique d’Hillary Clinton diffusée sur la chaîne CBS et les hourras des pacifistes européens  ?

                                    La tragédie Libyenne a été possible grâce aux mensonges, à la diabolisation de Kadhafi et à la grande entreprise de manipulation des masses. En France (comme partout en Europe) la gauche a bonne mine, elle s’est tue, beaucoup de ses sympathisants ont approuvé cette agression. Mais où est l’humanisme ???? leur laïcité est sans doute toute retournée (1)  !!!!!.

                                    Cette gauche Française incapable d’affronter le pouvoir en France, mais qui sur la scène internationale se met à la remorque des fascistes de l’OTAN dont l’objectif est de faire main basse sur les richesses et d’asservir les peuples (futurs esclaves modernes) en utilisant la plus grande démagogie (prétexte humanitaire).

                                    La gauche s’est discréditée en soutenant les « rebelles », elle sombre désormais dans le ridicule !

                                    (1) Après la victoire de l’OTAN, la législation de la Libye serait fondée sur la Charia (loi islamique).

                                    En effet, "En tant que pays islamique nous avons adopté la charia (loi islamique) comme loi essentielle et toute loi qui violerait la charia est légalement nulle et non avenue", a indiqué le président du Conseil national de transition (CNT) Moustapha Abdeljalil


                                    • ddacoudre ddacoudre 16 décembre 2011 10:29

                                      re seph

                                      les pays laïques sont rares, même les usa jurent sur la bible, l’on ne dissocie pas d’un coup de baguette la croyance et le temporel,

                                      En 1999 j’écrivais ceci :Pourtant, rien n’est écrit d’avance, d’autant plus que les sociétés Laïques porteuses d’un idéal républicain sont en déclin. Elles ont trop cru qu’une économie libérale était synonyme de démocratie, et qu’il suffisait de se faire l’apôtre du libéralisme, pour voir l’idéal républicain se développer ; qu’il suffisait, d’une part, d’aboutir à une « employabilité » capitaliste en amenuisant l’activité socialisante syndicale des citoyens pour qu’ils fassent l’éloge de la république ; qu’il suffisait d’autres part de respecter les confessions, pour qu’elles ne deviennent pas un recours idéologique identitaire devant la faiblesse et la réduction de l’action socialisante du travail, définie comme charge. D’une certaine manière la laïcité républicaine est attaquée de tout bord, autant par les initiatives privées, que par celles confessionnelles. Si bien que les responsables politiques, qui ne sont que le reflet de leurs électeurs, s’appauvrissent dans leur débat, incapables de reformuler des idéaux qui se réforment devant les événements. Et leur rôle de guide s’est transformé en celui de gardien d’un potentiel mercantile, sans philosophie autre que son expansionnisme.

                                      cordialement.


                                    • Attilax Attilax 16 décembre 2011 10:30

                                      Tipol, faudrait lire autre chose que la propagande officielle. De nombreux journalistes ont pu voir sur place que les choses étaient beaucoup moins évidentes qu’on nous les présente ici. L’attaque sur la Syrie était de toute façon prévue depuis 2001, dans le projet israelo-américain de remodelage du moyen orient.
                                      http://www.voltairenet.org/Mensonges-et-verites-sur-la-Syrie
                                      Et il n’y a pas que Meyssan (dont je me méfie) qui le rapporte...
                                      Les guerres américaines contre l’Afghanistan, l’Irak, la Libye ont fait plus de 1 million de morts, mais c’est marrant, ça ne choque personne dans nos belles démocraties... Et partout où l’amérique « libère » les peuples s’installe l’islamisme.
                                      CQFD


                                    • Attilax Attilax 16 décembre 2011 10:31

                                      Rappelle toi quand même que 90% de la presse appartient à trois marchands d’armes...


                                    • Attilax Attilax 16 décembre 2011 10:23

                                      L’article semble de bonne foi, et je suis d’accord avec beaucoup de jugements exprimés ici. Hélas, je crains fort que Mélanchon ne soit à la gauche que ce que le FN est à la droite : un sous-marin destiné à faire gagner l’un des deux « grands » partis. De plus je suis très sceptique sur sa sincérité, vu comment il bouffe à tous les rateliers. Il conspue l’Europe, mais est député européen (comme le FN, tiens !) et touche gentiment ses 6000€ (en plus des autres cumuls), il veut quitter l’euro mais pas l’UE (c’est impossible), il a fait toute sa carrière au PS, bref, je ne crois pas deux secondes au bonhomme. D’ailleurs, plus généralement, je ne crois pas du tout que le système des élections soit une gageure de démocratie, puisque l’oligarchie financière s’en est emparé il y a déjà longtemps...
                                      La seule vraie démocratie possible se passe d’élus superstars : c’est le tirage au sort au sein de la population, comme le pratiquaient les grecs il y a 2000 ans, seule façon d’éviter la professionnalisation, la corruption et la propagande des partis dont on besoin tous ces parasites qui composent l’oligarchie qui nous gouverne vraiment...
                                      Si vous devez voter, votez Asselineau, lui au moins veut vraiment récupérer les rênes du pouvoir de notre pays.


                                      • ddacoudre ddacoudre 16 décembre 2011 10:39

                                        bonjour attilax

                                        je crois que si nous tirions au sort comme du temps des grecs, nous serions plus rapidement en dictature pas par celui qui serait élus mais par ceux qui devant le bordel que çà engendrerait prendrait le pouvoir par un coup d’état.
                                         nous pouvons dire ce que tu dis de Mélenchon sur tous les hommes politique, c’est ce que nous faisons d’ailleurs quand je lis les commentaires des uns et des autres qui soutiennent leur partisans, je n’ai rien a redire si l’on a pas l’ambition de s’’engager l’on ne va pas loin dans ce monde de requins, comme cela n’a pas du t’échapper.
                                        alors si son programme te convient vote pour lui, s’il propose de laver plus blanc que Omo choisit en un autre. car c’est l’attrape nigaud par excellence et dieu sait s’il est utilisé sur la scéne politique, et sa dernière utilisation à conduit au massacre de libye, c’est toujours un atout mortifère.
                                        ddacoudre.over-blog.com
                                        cordialement


                                      • Attilax Attilax 16 décembre 2011 19:21

                                        Vous abondez dans mon sens, très cher :
                                        puisque vous admettez que l’oligarchie ne supporterait pas que le peuple gouverne vraiment et qu’elle organiserait un coup d’état, vous reconnaissez donc que la situation actuelle leur convient parfaitement, quel que soit le candidat pour lequel vous voterez...
                                        Nous sommes d’accord.
                                         :)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès