• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une canicule en été, et alors ?

Une canicule en été, et alors ?

Nous sommes prévenus, la semaine prochaine sera caniculaire. Encore une bonne occasion pour vous vendre la saga du changement climatique en cours et pour nous rappeler jusqu'à plus soif qu'il faut boire 1,5 litre d'eau par jour. Il est vrai qu'une surmortalité de 15 000 personnes lors de la canicule de 2003 laisse des traces dans les mémoires. Pourtant le climat a toujours été capricieux, "en 1116, les fraises étaient mûres à Noël et les merles chantaient en hiver. Idem pour les arbres qui étaient en fleur en janvier 1187." (chanoine de la cathédrale de Saint-Lambert). 

Comme chaque fois c'est pareil, il suffit d'une canicule en été pour que les médias interrogent un expert du climat comme le célèbre Jean-Jouzel, climatologue, glaciologue et ancien vice-président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). Pour qui le pic de chaleur attendu et redouté de la semaine prochaine est lié au réchauffement climatique. Car, selon lui...

"À mesure que les températures augmentent, l'intensité des vagues de chaleur et des records de températures augmentent deux fois plus vite. Pour un réchauffement supplémentaire de un degré, les records de températures ont plutôt tendance à augmenter de deux degrés. Ces vagues de chaleur et ces étés chauds, mais aussi les périodes de sécheresse ou les risques de feux de forêts, il va falloir nous y préparer, d'autant que le réchauffement sera important."

Et comme à chaque fois que l'on parle de réchauffement climatique, les spécialistes autoproclammés du climat sortent des ronces des réseaux sociaux pour prouver à qui veut écouter que la planète a toujours fait des poussées de fièvre. Et que le fameux réchauffement anthropique c'est du bidon. Après tout chacun est libre de penser ce qu'il veut. Une chose est sûre, celui qui se trompe c'est toujours l'autre.

Par chance, j'ai trouvé un mystérieux climato-agnostique qui semble assez insoumis à l'idée majoritaire d'un chamboulement climatique en cours, sans que pour autant ce spécialiste de la météo sur Europe1 nie qu'il se passe quelque chose avec le climat et que nous avons une part de responsabilité. 

Voici donc, simplement pour information et en aucun cas pour le plaisir de contrarier M. Jouzel qui en sait énormément plus sur le climat que le candide auteur de cet article. Seulement quelques exemples d'accidents climatiques du passé, sans douter que de nombreux événements de l'histoire du climat resteront inconnus à tout jamais.

Pour rappel, " le thermomètre n’existe que depuis 1750 environ, donc aucune mesure n’a pu être enregistrée auparavant".

En février 1187 "les poires avaient leur taille de consommation, et certains oiseaux commençaient à couver". 

En 1290, les cigognes "réapparaissent en Alsace dès le début du mois de février".

"En 1420, les violettes poussaient en janvier".

"En 1448, selon le Journal d’un bourgeois de Paris, une œuvre anonyme écrite entre 1405 et 1449, la Seine était si basse qu’à la Toussaint, on pouvait la traverser en se mouillant à peine les pieds".

Le XVllle siècle, aurait connu "pas moins de 2 315 cas de sécheresses, dont 21 auraient provoqué des centaines de milliers de morts (selon des calculs de l’historien Marcel Lachiver)

La sécheresse de 1921 toucha toutes les régions tempérées de l'hémisphère nord. A Paris il ne tomba que 267 mm de pluie dans l'année, ce qui en fait l'année la plus sèche du 20 siècle, loin devant 1976 avec 440 mm. 

Plus récemment, l'été 1947 s'inscrit dans cette série d'étés caniculaires qui ont touché l'Europe de l'Ouest dans les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale (1945, 1947, 1949, 1950 et 1952)". (Wikipédia). Probablement pas de rapport avec l'effet de serre et rien d'anormal lorsqu'on sait que notre planète est climatiquement surprenante et peut rapidement devenir aussi dangereuse qu'imprévisible pour l'humain.

Ce mystérieux climato-agnostique s'appelle Laurent Cabrol et il a son idée sur le changement climatique. Mais peut-être que plus personne ne l'écoute lorsqu'il prétend...

"Ma théorie est la suivante  : le réchauffement climatique existe bel et bien, mais au lieu d’épouser les thèses des scientifiques du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), j’ai plutôt tendance à croire d’autres spécialistes anglo-saxons, qui ne pensent pas que l’homme en soit responsable à 90 %. Selon moi, nous ne le sommes qu’à 60 %. Le reste est dû à une évolution naturelle de la planète, car la Terre est un organisme vivant. Comment expliquer sinon les catastrophes naturelles à répétition du temps où la pollution de l’air n’était pas la même qu’aujourd’hui  ?

https://www.francedimanche.fr/actualites/laurent-cabrol-le-thermometre-s-affole-mais-pas-de-quoi-s-affoler

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

375 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 juin 08:06

    Je suis comme vous, je ne me laisserai pas emballer par la canicule.


    • gruni gruni 24 juin 08:31

      @Séraphin Lampion

      Si vous parler de l’emballement médiatique produit essentiellement par les chaînes d’info en continu, je suis d’accord, il y a de l’abus. Plus grave est ce qui va se passer, beaucoup de gens vont souffrir voir mourir pendant cette période caniculaire. Quand à l’emballement du climat pour causes naturelles ou humaines ou les deux, voire encore pour des raisons méconnues. Il semble une réalité. Et que la responsabilité des hommes soit engagée ou pas, je ne crois absolument pas à une stabilisation du climat dans les prochaines années.


    • JC_Lavau JC_Lavau 24 juin 09:06

      @gruni. Je t’encourage à réviser ta grammaire, niveaux 7e, 6e, 5e.


    • Positronique 24 juin 09:15

      @JC_Lavau
      Et après tu traites les autres de harceleur , tu insultes tout le monde va falloir que je te recadre Lavau . Moi je t’encourage à aller te faire soigner , tu frises la crise d’hystérie.


    • tashrin 24 juin 14:35

      @JC_Lavau
      en meme temps la classe de 7eme, ca n’existe plus depuis les années 60


    • doctorix doctorix 24 juin 16:08

      @gruni
      C’est tout l’intérêt de ne plus enseigner l’Histoire.
      Parce que pour connaître l’avenir, il faut étudier le passé.
      Le passé est bien réel, les projections du GIEC sont juste des hypothèses étayées par des modèles dont on peut changer les données à volonté.
      Quand je pense que tous ces scientifiques se moquent de l’astrologie, de la voyance, mais que font-ils d’autre ?
      Une prédiction du GIEC n’a guère plus de valeur qu’un thème astral.
      J’attends avec certitude le jour (qui viendra certainement) où ces grandes gueules viendront nous expliquer à quel point ils avaient raison d’avoir tort (comme les économistes).


    • tashrin 24 juin 16:14

      @doctorix
      J’attends avec certitude le jour (qui viendra certainement) où ces grandes gueules viendront nous expliquer à quel point ils avaient raison d’avoir tort

      Mdr en même temps ds le cas contraire, vous courez pas le risque d’avoir à reconnaitre vos torts ;)


    • gruni gruni 24 juin 16:36

      @doctorix

      Il est certain qu’un jour nous saurons si le réchauffement climatique était une fable ou la réalité. Si vous êtes encore de ce monde dans 30 ans, je compte sur vous pour faire votre méa culpa si vous vous êtes trompé. D’ici là tout le monde aura oublié Jean Jouzel, mais si le réchauffement était une blague, il faudra en parler à Greta Thunberg


    • merthin 24 juin 17:01

      @doctorix

      « Une prédiction du GIEC n’a guère plus de valeur qu’un thème astral.
      J’attends avec certitude le jour (qui viendra certainement) où ces grandes gueules viendront nous expliquer à quel point ils avaient raison d’avoir tort (comme les économistes). »

      Il semblerait que les prévisions du GIEC soient meilleures que celles de Mr Gervais par exemple. Et notamment sur les années 2010-2018 où les modèles collait plutôt bien à la réalité.

      22:08
      https://www.youtube.com/watch?v=XGq4WRTLfvc&t=628s


    • Spartacus Spartacus 24 juin 19:11

      @merthin
      Parfois madame Irma tombe juste.
      Sur 100 modélisations du GIEC parfois y’en a une qui tombe juste... 
      Y’en a qui disent qui en tirent des preuves...



    • doctorix doctorix 24 juin 23:54

      Le site des climato optimistes nous dit, chiffres à l’appui ; qu’au moins pour la France, il n’y a pas d’augmentation de la température depuis 20 ans.
      http://www.climat-optimistes.com/category/chroniques/chroniques_climatiques/
      Mais si vous tenez absolument à vous faire peur, croyez au GIEC, plutôt qu’à ces chiffres, tirés des données de météo France.
      Quand à la montée des eaux, elle est actuellement évaluée à 1mm par an, soit 10 cm par siècle. A condition qu’il n’y ait pas d’inversion de tendance.
      Avec un marnage de l’ordre de 3 à 14 mètres, on doit pouvoir voir venir.


    • sls0 sls0 25 juin 01:05

      @doctorix
      La France n’est pas la terre et si on regarde bien on peut trouver de la baisse de température localisée.
      Si on regarde au niveau mondial les 10 années les plus chaudes depuis 1851 sont au XXIême siècle.


    • Jurassix Jurassix 25 juin 02:16

      @JC_Lavau, critiquer sur la forme et non pas le fond. Niveau zero de l’argumentation quoi...


    • Old Dan Old Dan 25 juin 06:49

      @Séraphin Lampion
      « pas emballer par la canicule... »
      Vous avez raison ! Vous risqueriez de ne pas en réchapper...


    • merthin 25 juin 10:05

      @doctorix

      Marseille et Marignanne doivent être les références pour les données moyennes climatique de la planète entière.

      M’enfin, les sup de l’OM pensent que leur club est le centre du monde...


    • merthin 25 juin 10:08

      @Spartacus

      100 modèles, 10 000, 1000 0000 qui dit mieux  ?

      Et pi tous les modèles montrent la même chose. ça monte. L’incertitude est sur l’amplitude local et les effets locaux sur le climat.

      Mais bon, quand on confond météo et climat comme vous le faites dans vos articles, à quoi bon discuter...


    • fborion 25 juin 14:45

      @gruni Vous soulignez là une chose essentielle. Constamment les médias repassent les mêmes reportages dans lesquels il nous disent ce qu’il faut faire lorsqu’il fait chaud, lorsqu’il fait froid, comment s’habiller, comment organiser sa journée...
      Dans de nombreux pays, on ne fait pas cela, et chaque individu se responsabilise et gère du mieux qu’il le peut. Encore ce midi, il parlaient d’un canicule devenant pesante alors qu’elle vient juste de commencer. Ensuite on voyait une dame qui nous expliquait qu’elle a décidé de sortir son ventilateur. Merci les médias, que ferions-nous sans vous ?
      Les français sont infantilisés. Il ne pensent plus, n’agissent plus, décident plus. Ils attendent les directives de nos gouvernants et des médias pour réagir.

      Si jamais cette prévention n’était pas faite systématiquement, certains crieraient au scandale. Cela dépasse l’entendement.
      Autrefois, le peuple se plaignait lorsqu’il avait le sentiment d’être infantilisé.
      Désormais une partie de la population en redemande.
      Et une autre fois, ils iront se plaindre de ne pas être pris au sérieux, mais traités comme des gamins.

      Il faut savoir ce que l’on veut...


    • Xenozoid Xenozoid 25 juin 14:55

      @fborion

      pareil ici aux pays bas,c’est une forme de société,de spectacle aussi,...mais en gros ce sont les médias(les curés modernes),avec le pouvoir de rendre les victimes coupables
      quant a l’infantilisation elle est une constante du berceau au cercueil(les religions en sont un parfait exemple ),entre les 2 c’est le bac a sâble


    • Xenozoid Xenozoid 25 juin 15:03

      @atous

      ps : ici aux paybas tous les numéros d’urgences ont été déconnecté ,hier ,ils n’avaient pas de back up,a mon avis c’était un test....


    • Ouam Ouam 25 juin 15:26

      @gruni
      «  »Ma théorie est la suivante  : le réchauffement climatique existe bel et bien, mais au lieu d’épouser les thèses des scientifiques du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), j’ai plutôt tendance à croire d’autres spécialistes anglo-saxons, qui ne pensent pas que l’homme en soit responsable à 90 %. Selon moi, nous ne le sommes qu’à 60 %. Le reste est dû à une évolution naturelle de la planète, car la Terre est un organisme vivant. Comment expliquer sinon les catastrophes naturelles à répétition du temps où la pollution de l’air n’était pas la même qu’aujourd’hui  ?"
       
      J’suis d’accord aevec ta theorie
      j’etaye un peu avec qq autres idées..

      De plus demain (j’endends demain a coups de décénnies) nous rentrerons peut etre dans une ere plutot glaciere de notre belle bleue, qui est pret à m’affirmer l’inverse (cad une courbe montante vers le chaud)

      de manière absolue, formelle et etayée scientifiquement...
      Comme je ne puis de mon coté défendre une glaciation possible en me référant sur les cycles long (cela ne serai pas sérieux)
       
       Simplement nous ne ne maitrisons pas encore l’ensemble des parametres complexes (du au recul et d’autres choses)
       
      Alors on retourne tranquillou ^^ à l’époque de Gallillée, 
      la « grande messe » des pseudos scientifiques lieé auxs politiques et aux lobby’s qui t’expliquent que le soleil tourne tous les jours autoure de la terre comme le « clergé » de l’epoque... j’exagère à peine dans le caricatural.

      Moralité : rien ne change en « profondeur » chez certains humains
      la c’est un truc « démontré & prouvé » enfin jusqu’en 2019 du moins lol + smiley smiley

      a +


    • fborion 26 juin 08:53

      @Xenozoid Hélas....


    • doctorix doctorix 27 juin 15:21

      @Ouam
      A propos du consensus mondial, voici une liste de climato-sceptiques qui paraissent autrement plus sérieux qu’Al Gore ou Nicolas Hulot :
      https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique
      Conclusion : le consensus est un leurre, qu’on se le dise.
      C’est juste une affaire de propagande orientée.


    • Ouam Ouam 27 juin 21:53

      @doctorix
      Deja merci de ta réponse en veuille m’excuser de n’avoiur répondu plus tot je ne l’ai pas vu.
      Ben ce college d’experts de l’autre voie est tout aussi faux (et pour cause... forcément) que ceuxs qui nous expliquent un réchauffement certain du à l’activité humaine, et incapables d’en définir un % de causes.
       
      Tu est un ancien, tu n’a pu oublier ces memes collèges d’experts qui autrefois (dans les 80’s) nous expliquaient comme le Giec que nous allions vers une « glaciation » du territoire.
       
      Je ne prends partie pour aucun camp, je pense que sur ce point particulier (la climatologie) qui dépend de tellement de facteurs que l’humain (nous) devons rester humbles et reconnaitre que nous ne savons pas !
       
      En revanche, les destructions des eco systemes, l’epuisement des ressources, la surpopulation galopante, les echanges mondialistes et la croissance à tout prix sur une planete finie, les mers de plastic, (etc) ceci « mesurable » ET concret.

      Je pense que c’est dans ce sens qu’il faut agir, et pas dans un hypothétique truc dont on ne mesure pas encore si c’est juste ou faux, sauf pour les partisants des différentes« chapelles » qui défendent amerement leurs bouts de gras.

      Tu a mon avis peut etre suis danns l’erreur, mais tout confirme mes craintes et elles se justifient au fil du temps qui passe....

      « Conclusion : le consensus est un leurre, qu’on se le dise. »
      Ce qui ne m’enpeches pas ici d’etre plutot en faveur du sens que tu évoque...
      Mais ... aussi la meme reserve de précaution évoquée ci dessus dans ma réponse
       
      A+


    • doctorix doctorix 29 juin 10:21

      @Ouam
      On ne peut pas durablement défendre une bonne idée (lutte contre la pollution) par un mensonge (CO2 coupable, possibilité et utilité d’en réduire le taux).
      Quand le mensonge éclate, l’édifice s’effondre.


    • Old Dan Old Dan 30 juin 10:53

      @Séraphin Lampion
      ... d’origine humaine ou pas, on s’en fout !
      Le plastique, la disparition des espèces, la malbouffe... ne laissent aucun doute !

      Il faut AGIR, expérimenter d’autres choses que la consommation, la finance, la mondialisation économique, le bla bla politique, etc...

      ... mais les « anciens » (dont je suis) en sont incapables !
      Alors place aux jeunes qui ne sont pas encore pollués...


    • victormoyal victormoyal 24 juin 08:21

      « la saga du changement climatique en cours »....Tous les 120.000 ans en moyenne !


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 juin 09:07

        @victormoyal. Ah ! La science infuse, grâce à ta crédulité envers la secte obligatoire !


      • Positronique 24 juin 09:17

        @JC_Lavau
        La tienne de science elle est comme les escrocs du GIEC inexistante , seulement faite de moi je .


      • Fergus Fergus 24 juin 09:21

        Bonjour, gruni

        Intéressant. Mais même si l’activité humaine n’est responsable qu’à 40 % du réchauffement climatique, c’est 40 % de trop.

        Il y a quelques jours, en Italie, j’ai rencontré des gens très inquiets pour l’avenir des productions agricoles dans des régions menacées d’aridification. « Dans quelques années, le Lazio (région de Rome) ressemblera au Basilicate ! » affirmaient-ils.

        Et il y a quelques semaines, c’est avec des viticulteurs cadurciens que j’échangeais sur les effets dudit réchauffement climatique ; et eux aussi étaient inquiets : « Au train où vont les choses, notre vin va atteindre les 15°, ce qui rendra notre production invendable » constataient-ils.

        Et comme pour leur donner raison, plusieurs vignes sont en cours d’implantation en Bretagne, dont l’une, pas très loin de chez moi, à l’initiative d’un Français revenu tout spécialement d’Australie où il était responsable de chai durant des années ; celui-là croit dur comme fer que le futur vignoble breton a de l’avenir. 

        Un mot encore sur les événements climatologiques exceptionnels du passé. Oui, ils ont eu lieu, mais rien ne démontre qu’ils se sont inscrits dans un phénomène durable. Or, nous vivons actuellement une période qui accumule ces années exceptionnelles sur une durée extrêmement courte, d’où les justes inquiétudes des populations potentiellement exposées à des changements radicaux. 


        • leypanou 24 juin 09:39

          @Fergus
          Intéressant. Mais même si l’activité humaine n’est responsable qu’à 40 % du réchauffement climatique, c’est 40 % de trop 

           : d’où est-ce que vous tenez les 40% : du GIEC ?
          Allons Fergus, un peu de sérieux.


        • Positronique 24 juin 09:40

          @Fergus
          Merci de nous rappeler que vous avez été à Rome , je pense que bientôt vous nous ferez un article sur le sujet , cet article tombe à point pour nous rappeler votre visite dans la ville éternelle. J’espère qu’au Vatican on vous a absout de tout les pêchés de vanités que vous affirmer sur Avox. Quand à vos compétences sur le climat elles ne sont dignes que des ragots de comptoirs que vous devriez commencer à fréquenter.


        • foufouille foufouille 24 juin 09:54

          @Fergus
          en alsace, il existe des vignes depuis longtemps.
          je me souviens d’un hiver avec moins trente trois la journée.
          le réchauffement de l’époque romaine a duré assez longtemps comme les autres.
          de plus, nous allons vers une période glaciaire plus écologique .........


        • gruni gruni 24 juin 09:56

          @Fergus

          Bonjour Fergus

          Je suis bien d’accord que 40% c’est déjà trop, mais c’est peut-être plus on moins. De toute façon, et c’est mon idée, si le principal responsable du changement climatique est l’homme, nous sommes très mal barrés pour la suite. 

          « Un mot encore sur les événements climatologiques exceptionnels du passé. Oui, ils ont eu lieu, mais rien ne démontre qu’ils se sont inscrits dans un phénomène durable. Or, nous vivons actuellement une période qui accumule ces années exceptionnelles sur une durée extrêmement courte, d’où les justes inquiétudes des populations potentiellement exposées à des changements radicaux. »

          Certes, mais c’est justement cette ignorance des événements climatiques du passé qui devrait nous interroger sur les prévisions de la science d’aujourd’hui. Je crois qu’il faut garder une certaine réserve par rapport aux projections, ce qui ne veut pas dire que le Giec à tout faux. Et puis si je comprends les inquiétudes que tu cites, je sais aussi que la peur n’évite pas le danger. 

          En tout cas merci pour ton avis 



        • Fergus Fergus 24 juin 09:59

          Bonjour, leypanou

          Ce n’est pas 40 % (toutes mes excuses pour cette erreur) mais 60 %, taux de responsabilité humaine avancé par Cabrol, cité dans l’article de gruni.

          « un peu de sérieux »
          C’est à vous que cette remarque devrait être faite. Vous êtes en effet quasiment le seul ici à nier que l’activité humaine puisse avoir un effet négatif sur le réchauffement climatique.


        • Fergus Fergus 24 juin 10:02

          Bonjour, foufouille

          La vigne ne craint pas le froid hivernal. Et la plaine d’Alsace, notamment dans la région de Colmar, bénéficie du fait de son climat continental, de périodes de très forte chaleur estivale, propice à la viticulture. C’est pourquoi l’on trouve également du vignoble de qualité en Allemagne et en Suisse.

          Bref, rien d’étonnant. 


        • foufouille foufouille 24 juin 10:53

          @Fergus
          donc rien d’extraordinaire. comme toutes les plantes la vigne craint le froid quand les bourgeons sortent donc il faut chauffer en avril/mai la nuit dans les régions froides comme la champagne et assez souvent.


        • Fergus Fergus 24 juin 11:25

          @ foufouille

          « donc rien d’extraordinaire »
          Extraordinaire, non, à ce détail près que la Bretagne n’était pas une terre de vignoble pour cause d’ensoleillement et de chaleur insuffisants en période estivale. C’est cela qui est en train de changer.

          Comme tu le soulignes, c’est effectivement en période de bourgeonnement que la vigne est exposée.


        • foufouille foufouille 24 juin 11:36

          @Fergus
          il y en a aussi un peu en angleterre .......
          je n’ai pas vu les hivers en champagne se réchauffer ou c’est très récent.
          de toute façon, on va vers une ére glaciaire. pour le reste, c’est juste une question de volonté, de moyens humains (surtout pour l’afrique) et de fric.
          les anciens égyptiens ont construit des pyramides avec rien, les incas ont fait encore mieux.


        • leypanou 24 juin 11:48

          @Fergus
          Vous êtes en effet quasiment le seul ici à nier que l’activité humaine puisse avoir un effet négatif sur le réchauffement climatique 

           : contrairement à vous, je ne suis pas obsédé par le réchauffement climatique, la lutte contre les pollutions (particules fines, algues vertes, plastic, boues rouges, etc ) est autrement plus grave et plus prioritaire.

          Et même si l’activité humaine a un effet sur le réchauffement climatique, c’est peanuts par rapport à d’autres causes possibles.

          Plus grave que çà, même si vous réduisez au maximum vos émissions de CO2, les tornades ne seront pas moins violentes ou fréquentes, etc, etc.

          On compte sur vous pour défiler derrière Sainte Greta Thunberg (reçue par Macron).

          PS Le réchauffement climatique même est de la foutaise : la neige tombe en certains endroits du Canada et des États-Unis le 1er jour de l’été, ce dont se gardent bien de parler des journalistes propagandistes.


        • Alexis 24 juin 12:49

          Qui soulignera l’irresponsabilité de ces grands voyageurs qui, pour leur simple loisir, vont de l’Italie à Cahors – et même peut-être en Suisse ou à Colmar – en brûlant de l’essence ?


        • Fergus Fergus 24 juin 12:56

          @ leypanou

          Je ne suis « obsédé » par rien. J’ai même beaucoup de doutes sur les causes du réchauffement climatique. Mais n’étant pas spécialiste, je m’en remets aux scientifiques qui, très majoritairement, mettent an cause l’action humaine, au moins pour une partie non négligeable.

          Pour ce qui est de la neige le 1er jour de l’été, cela ne démontre rien, le réchauffement en cours étant caractérisé par des épisodes atypiques de dérèglement pouvant être très spectaculaires et appelés à devenir de plus en plus fréquents. Ce n’est pas moi qui le dit, mais là encore les experts en climatologie !


        • Cadoudal Cadoudal 24 juin 13:04

          la Bretagne n’était pas une terre de vignoble pour cause d’ensoleillement et de chaleur insuffisants en période estivale.

          Vous arrêterez un jour de nous prendre pour des neuneus ?

          Ça me ferait plaisir...lol...

          On n’est quand pas tous des gauchistes suédoises trisomiques de 15 ans...

          Moi j’en ai bu de la fine de Rhuys, vous devriez en faire de même, c’est bon pour la mémoire et ça vous éviterait de raconter des conneries....

          2064 ha en 1896.... 100hl par ha.

          http://piderhuys.free.fr/vigne.htm


        • Fergus Fergus 24 juin 15:57

          Bonjour, Cadoudal

          Je connais ce vignoble... disparu. Mais de nouvelles parcelles ont été récemment plantées, à l’intitaive de la mairie de Sarzeau, sauf erreur de ma part.

          Cela dit, la presqu’île de Rhuys, très au sud et très à l’est de la Bretagne n’est pas représentative de la région, vous le savez parfaitement. Citez-moi donc les vignobles du Finistère et des Côtes d’Armor !!!


        • Cadoudal Cadoudal 24 juin 19:34

          @Fergus
          C’est pas grave, l’important c’est de participer et de vouloir m’aider à connaitre la terre de mes ancêtres...

          Et puis le pinard c’est haram, je vous vois mal commander un petit rouge à Pontanezen, les sbires de votre référent laïcité vous feraient rapidement passer le gout de raconter des conneries...lol...

          En pays de Rance , le vignoble le plus septentrional, la culture de la vigne n’est plus mentionnée au-delà du XVIIIesiècle. Réelle sans doute depuis le haut Moyen Âge, sa présence est attestée formellement par les archives à partir du XIe siècle autour de Dinan, sur les deux rives de la Rance jusqu’à la mer et dans tout le Clos Poulet. Les raisons de sa disparition ne sont pas clairement établies, mais il paraît probable que les importations de vins parisiens, poitevins et bordelais, meilleurs que les vins locaux, en soient la cause.

          http://www.bcd.bzh/becedia/fr/la-vigne-en-bretagne


        • pemile pemile 24 juin 19:55

          @Fergus « Cela dit, la presqu’île de Rhuys, très au sud et très à l’est de la Bretagne »

          Là, c’est vous qui êtes un peu à l’ouest ? smiley


        • Et hop ! Et hop ! 24 juin 23:35

          @Cadoudal

          Il y avait des surfaces énormes plantées en vigne, très au nord de la Loire, je ne sais pas si c’était parce que les rendements étaient faibles ou si on en consommait énormément.

          On trouve que Robert le Pieux (au XIe siècle), a donné toutes les dîmes sur les vignobles de ces paroisses au prieuré de Saint-Gemain-en-Laye, et que c’était un vin très recherché. Ca pourrait s’expliquer par le fait que le XIe siècle était une période de très haut climatique, comme le Ier siècle.

          Mais j’ai une vielle carte de 1703 où on voit qu’il y avait encore beaucoup de vigne à Maisons-Laffitte, Poissy, Saint-Germain-en-Laye, Chambourcy, Bougival.

          Une association de défense du patrimoine a obtenu de replanter de la vigne sur le côteau sous la terrasse de Saint-Gemain-en-Laye et on fabrique du vin du cru.


        • Ouam Ouam 25 juin 15:44

          @Fergus
          « Pour ce qui est de la neige le 1er jour de l’été, cela ne démontre rien, »

          Plus aveugle et bourré de dogmatisme que toi c’est difficile à faire par moments.
           
          On n’est plusieurs à te l’expliquer, la prioorité écologique est loin d’etre le co2,
          C’est si compliqué que cela a comprendre ?

          Meme dans le documentaire (avec de nombreuxs scientifiques) nommé « demain » (tu a un moteur de recherche ?) tu te l’achetes il coute qq euros, a plusieurs ca te fera d’un euro par personne, tu le visionne et tu comprendra... ou pas ?

          « Ce n’est pas moi qui le dit, mais là encore les experts en climatologie ! »
          Non certains experts au service des lobby’s, les memes experts qui t’expliquaient que l’amiante c’est pinuts, les memes exeprts qui t’expliquaient que la radioacrtivité de techernobill s’arraitait net auxs fronteieres, et lza recemment les memes experts hier qui te filaient une prime écolo pour ta bagnole en 2012 car tres écologique, t’explique ce jour, quec’est un monstre de pollution eet que tu est un « hitlerien » si jamais tiu descide de t’en servir..
          Ah bon le moteur a changé radicalement entre 2012 et 2017...
          Ou les pseudos « experts » se foutent royalement de ta gueule en te prenant pour une quiche bien crédule...
           
          J’opte bien sur pour la 2eme réponse...
          Et Toi ?


        • Ouam Ouam 25 juin 15:51

          @Cadoudal
          "...Et puis le pinard c’est haram,

          ...« 

          T’a raison misérable 1er...
          Peut etre est-ce un spécialiste du »thé à la menthe«  ?

          Demain avec son collège d’experts il nous expliquera les mefaits de l’alcool,
          du satanisme de ma ptite kro (et de la tienne) , c’est etre un criminel lorsque j’en »décapsule« une (comme dans les pays qui »vont bien« ),
          Et bien sur...du bienfait indéniable, démontré sur l’ensemble de la planète de ..... l’islam radical, surtout lorsque avec mon acte de bravoure et ma soumisson je »décapsulerai« un »truc orange" (comprendra qui pourra smiley )


        • Ouam Ouam 25 juin 15:55

          @pemile
           fergus  nan...


        • merthin 25 juin 16:08

          @Et hop !

          Il y a aussi des vignes à Sartrouville.

          Maintenant, il faut voir aussi la qualité des vins de l’époque. pas forcément des grands crus. Faut quand même une bonne base de sucre (donc de maturation) pour faire un vin moyen.

          ça devait être une bonne piquette, rien de plus. C’est pas un hasard également si au moyen âge il consommait beaucoup d’hypocras


        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 25 juin 16:31

          @Ouam

          En fait fabriquer tout les 5 ans une serie de nouvelle voiture est bien plus polluant que de laisser les vielles rouler .

          Les vieux diesel d’ avant 2008 , eux passerons sans peine le nouveau control , mais la voiture catalytique est jugé trop polluante , c’ est a se rouler par terre


        • Et hop ! Et hop ! 25 juin 22:25

          @merthin

          Le vin de Sartrouville était peut-être une piquette, mais au Moyen-Âge, les vignes sur les côteaux de Bougival, et en-dessous de la terrasse de Saint-Germain, faisaient un crû très estimé qui allait dans les celliers royaux à Poissy.

          Le vin de cette époque ne ressemblait pas au vin actuel, il se buvait souvent avec des épices.


        • Ruut Ruut 26 juin 10:38

          @Fergus
          Dans activité humaine, vous parler de l’activité volontaire (voyages de vacances etc …) ou subie (Europe qui impose l’importation de produits merdiques venant de pays distants via des moyens polluants en détruisant nos moyens de production locaux et technologiquement potentiellement non polluants)


        • Ouam Ouam 27 juin 21:54

          @Cyrus (TRoll de DRame)
          Oui excuse moi aussi pour n’avoir pas vu ton msg.
          Je plussoie tes remarques judicieuses, rien à ajouter


        • L'Astronome L’Astronome 24 juin 10:13

           

          Le réchauffement climatique, vraiment ? L’Égypte antique a connu une période de deux décennies de forte sécheresse (vers -4000) avec baisse du cours du Nil, appauvrissement des cultures, ce qui a causé l’effondrement de l’Égypte prédynastique. Puis la période de sécheresse a cessé, le Nil a de nouveau irrigué la vallée et tout est reparti, avec les brillantes dynasties pharaoniques suivantes.

           

          Et pourtant on ne parle pas de trace carbone, de CO2 et autres fariboles. C’est un cycle naturel normal.

           


          • Fergus Fergus 24 juin 11:35

            Bonjour, L’Astronome

            « baisse du cours du Nil, appauvrissement des cultures, ce qui a causé l’effondrement de l’Égypte prédynastique »

            Autrement dit, conséquences catastrophiques.

            Or, c’est précisément ce risque de graves perturbations des systèmes productifs pointus de l’économie moderne qui pose un problème aigu sur une planète peuplée de 7,6 milliards d’individus.

            D’où la nécessité de limiter urgemment, autant que faire se peut, la part de l’activité humaine sur le réchauffement climatique !

            Nous ne sommes plus au temps où l’on pouvait laisser crever les gens en s’en remettant aux Dieux pour rétablir la situation !


          • Ruut Ruut 24 juin 13:42

            @Fergus
            Notre souci ce n’est pas l’absence de technologie palliative, voir curatives, c’est l’incapacité de les mettre en œuvre pour des raisons politiques et lobbyistes.


          • pemile pemile 24 juin 13:43

            @Fergus "D’où la nécessité de limiter urgemment, autant que faire se peut, la part de l’activité humaine sur le réchauffement climatique !"

            Mais qui explique le réchauffement dans l’Egypte antique ?


          • baldis30 24 juin 13:57

            @L’Astronome

            bonjour,
             bien d’accord, 
            Sur l’Egypte j’ai aussi fait, ce jour, une réponse peut-être un peu plus détaillée à un article de Nabum sur les bobos ... et c’est absolument convergent avec ce que vous dites ..


          • baldis30 24 juin 14:01

            @pemile

            bonjour
             « Mais qui explique le réchauffement dans l’Egypte antique  ? »
             comme je l’ai indiqué par ailleurs la totalité de la population mondiale de l’époque, dont égyptiens, bantous, masaïs, qui a abusivement utilisé des ressources naturelles de l’Afrique au lieu de se contenter de manger des racines et quelques fruits ! Honteuses ces populations ... honteuses !


          • Cadoudal Cadoudal 24 juin 14:10

            @pemile
            Mais qui explique le réchauffement dans l’Egypte antique ?

            Ça doit être à cause des alcooliques Normands, sinon je vois pas pas trop d’explication gaucho compatible....


          • popov 24 juin 14:16

            @Fergus

            Bonjour

            D’où la nécessité de limiter urgemment, autant que faire se peut, la part de l’activité humaine sur le réchauffement climatique !

            Je serais d’accord avec cela si on me démontrait ce qui dans les activités humaines perturbe le climat. C’est loin d’être le cas.

            Et en se trompant de cause, on risque de gaspiller d’énormes ressources sans rien changer au climat, alors que nous aurons besoin de toutes ces ressources pour faire face à des changements climatiques dangereux si ceux-ci se produisent réellement et quelles qu’en soient les causes.

            Pour l’instant, je trouve révoltant qu’on nous annonce qu’il faut réduire la production de CO₂ d’autant de % pour éviter que la température ne monte de plus que d’autant de degrés, et ceci sur base de modèles mathématiques construits par des experts mais qui se sont montrés incapables de la moindre prédiction correcte dans le passé.


          • popov 24 juin 14:56

            @Fergus

            Une autre chose qui éveille ma suspicion : on parlait de réchauffement climatique jusqu’il y a peu ; maintenant, le terme officiel est « changement » climatique.
            Un peu comme si tout d’un coup les experts ne savaient plus s’il fallait s’attendre à une température vénusienne ou à l’entrée dans une époque glaciaire.


          • merthin 24 juin 16:44

            @L’Astronome

            Donc phénomène local, ponctuel et limité à un type d’aléas climatique (sécheresse).
            C’est faible pour faire une analogie avec un phénomène global, durable, concernant l’énergie totale du système climatique qui modifie tous les paramètres climatiques (températures, précipitations, vents)


          • Eric F Eric F 24 juin 18:42

            @Fergus
            « une planète peuplée de 7,6 milliards d’individus »

            elle fonce vers les 10 milliards ...alors que dans les années 1920, les projections d’alors tablaient sur un plafonnement à 2 milliards !


          • Alexis 24 juin 18:46

            @Fergus
            « ... en s’en remettant aux Dieux... »
            Je préfère m’en remettre au devin Fergus (auquel Mélenchon a sévèrement répondu...), bien que son intense activité neuronale participe au réchauffement climatique.


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 24 juin 22:08

            @L’Astronome

            Ce matin sur une téloche,( je ne souviens plus sur quelle chaîne ) il y avait un reportage sur cet événement.


            @+ P@py



          • Et hop ! Et hop ! 24 juin 23:44

            Bonjour Fergus

            Pendant les deux périodes de haut climatique du Ier et du XIe siècle, non seulement il y a eu en Gaule ou en France une grande prospérité agricole et une poussée démographique, mais l’Afrique du Nord était beaucoup plus humide, le Sahara avait reculé, la Libye et l’Algérie étaient qualifiées de grenier à blé de l’Empire romain, ils exportaient beaucoup.

            L’affirmation qu’une hausse moyenne de 2° serait une catastrophe pour l’agriculture est gratuite, cela peut aussi être très bénéfique, pour la Sibérie, pour l’Algérie, etc..

            L’Afrique actuellement est extrêmement fertile, elle pourrait très largement se nourrir en abondance, mais il y a des freins politiques, le FMI ne veut pas de cultures vivrières, il veut des cultures pour l’exportation, et que les Africains importent leur nourriture aux USA.


          • baldis30 30 juin 20:01

            @Cadoudal

            bonsoir,
             il y a un début de réponse mais pas encore de grosses publications sur le sujet. Consécutivement à des prélèvements sous-marins les scientifiques américains auraient mis en évidence l’importance du premier cycle de Milankovitch ... les publications tardent même si par bribes on apprend ceci ou cela ..
            Le problème intertropical (entre Capricorne et Cancer donc très vaste au niveau planétaire) mis en évidence par les glaciologues (Kilimandjaro et glaciers andins) pose un problème de grandes sécheresses d’une durée de plusieurs centaines d’années ... compatible ou pas avec Milankovitch ?

            A titre personnel, sans assise solide sur ce sujet précis, je pense que tant qu’on n’aura pas analysé à fond les éruptions volcaniques survenues en Arabie Saoudite sur la chaine de volcans actifs bordant la Mer rouge depuis 10.000 ans on spéculera dans le vide ! Allez donc faire comprendre cela aux gérants de la Mecque ... territoire interdit ... !


          • Ruut Ruut 24 juin 11:21

            Bouh, il fait chaud et beau....
            Tremblez citoyens....

            Mais comment font-ils en Afrique ?

            Ça devient fatiguant ces informations de la peur en permanence.
            C’est presque du terrorisme d’information. (Terroriser les téléspectateurs)


            • foufouille foufouille 24 juin 11:45

              @Ruut
              les africains sont tous morts, les supermans colons les ont exterminé.
              certains ont encore 7 enfants par femme mais ils sont morts.


            • leypanou 24 juin 11:51

              @Ruut
              Mais comment font-ils en Afrique ? 

               : pourquoi aller si loin ? Aller dire aux SDF qui dorment dehors en hiver que le réchauffement climatique est une mauvaise chose.


            • Fergus Fergus 24 juin 13:01

              @ leypanou

              N’importe quoi ! Les SDF meurent plus en été qu’en hiver !

              Certes du fait d’une prise en charge sociale relâchée, mais également par incapacité pour ces pauvres gens à se protéger des chaleurs caniculaires alors qu’une simple couverture de survie peut suffire à affronter le grand froid en période hivernale.


            • foufouille foufouille 24 juin 14:47

              @Fergus
              un SDF a juste droit à un duvet d’hiver ou été. je doute que la couverture de survie soit utile longtemps en dormant par terre ou sur un banc.


            • Fergus Fergus 24 juin 15:59

              @ foufouille

              Non, mais cela te sauve la vie en période de très grand froid.


            • foufouille foufouille 24 juin 16:13

              @Fergus
              pas vraiment car c’est vite déchiré.


            • ETTORE ETTORE 24 juin 13:14

              Faut bien alarmer la population pour qu’elle se précipite sur les packs d’eau !

              Les même qui se plaignent de la chaleur dans les grandes villes comme PARIS, sont les même à partir dans le sud de la France au mois d’Août ou à l’autre bout de la planète pour des plages ensoleillées et bronzer en plein cagnard.

              Il ne se passe plus un jour, sans que météo France ne lance une alerte, pour ceci, celà....

              Après tout, cette infantilisation générationnelle, qui à besoin de son smartphone pour savoir si sa vessie est pleine et si il doit aller trouver un arbre bien orienté contre le vent, pour éviter de se pisser dessus....n’as que les peurs qu’elle mérite.


              • gruni gruni 24 juin 13:47

                @ETTORE

                « Faut bien alarmer la population pour qu’elle se précipite sur les packs d’eau ! »

                Là nous sommes en plein dans l’effet répétitif des chaînes d’info en continu. Avec au passage un peu de pub pour l’eau en bouteille, « ça coule de source »



              • baldis30 24 juin 14:05

                @ETTORE

                bonjour,
                 « cette infantilisation générationnelle »
                ben quoi c’est au niveau de greta machinchose future prix Nobel de la paix .... ( sans oublier qu’en 1936 un certain adolf avait été nominé pour cette « distinction » ) 


              • Le Panda Le Panda 24 juin 13:30

                Bonjour gruni,

                il me semble que l’essentiel de ce que vive les gens actuellement est dans la semaine à venir nous mène bien loin d’une canicule en France. Il semble invraisemblable d’en faire un débat, il y a une chose contre laquelle toutes les espèces de la terre et certaines n’auraient pas disparues, si le climat contrairement à ce qui Fergus que je salue en même temps. Une évidence se dégage nous pouvons lutter contre tout sauf contre les aléas de la nature. Ne perdons pas de vue que l’homme est le principal ennemi de son lieu de vie et de mort. Qui a parlé de la victoire des Bleuets contre l’Afrique du Sud, de la victoire des femmes françaises sur le Brésil ? Mes articles qui dorment en modération, ce que je comprends vu les pièges que cette dernière présente. Fergus nous prenons de l’âge et nous donnons un pale reflet des réalités c’est dommage. Il est évident aussi que la légalisation du cannabis n’est pas non plus un phénomène de la société à la Macron, pauvre France ! Il y a peut-être plus de mangeurs de cannabis ici, on cherche la perfection des modèles, non nous les avons 3 à 4 fois/ semaine  smiley

                Cordialement

                Le Panda


                • gruni gruni 24 juin 14:02

                  @Le Panda

                  Bonjour

                  Le cannabis comestible bientôt vendu au Canada...
                  https://www.lemonde.fr/international/article/2019/06/15/au-canada-le-cannabis-comestible-sera-disponible-a-la-vente-en-decembre_5476520_3210.html

                  Nous n’en sommes pas encore là, mais ça viendra. 


                • Positronique 24 juin 15:56

                  @Le Panda
                  On s’en fout de tes articles miteux , qu’ils continuent à dormir , lire ton charabia est une souffrance.


                • Le Panda Le Panda 25 juin 10:35

                  @Positronique
                  Tu es plus que pourri, tu passes ton temps à insulter les gens, mais tu as fait quoi de ta vie ? Rien tu es raciste à l’extrême et tu pourris le site. Je te plains que tu puisses souffrir ainsi tu ne peux par ce type de changement climatique que vivre avec tes cafards. Tu sens mauvais de tous les côtés.


                • assouline assouline 26 juin 18:55

                  @Le Panda

                  « nous pouvons lutter contre tout sauf contre les aléas de la nature. »

                  ... semble que vous avez abandonné la lutte depuis longtemps...


                • assouline assouline 26 juin 19:06

                  @Le Panda

                  C’est quand même très troublant cette histoire de canicule qui vous donne des pâles reflets alors que personne ne parle des Françaises qui battent leurs femmes du Brésil... Encore une histoire de violences faites aux femmes...
                  Et... on ne m’enlèvera pas de l’idée que cette histoire de cannabis comestible y est pour quelque chose... Et bien plus que 4 à 5 fois par semaine... au moins six...
                  Pauvre Auvergne...


                • Très bon article qui remet les pendules à l’heure. En attendant les 50 degrés prévus en Bretagne à la fin du siècle, on nous annonçait déjà il y a 20 ans qu’il y ferait 35 degrés tout l’été en... 2020. Qui tient le pari ? 


                  • gruni gruni 24 juin 13:52

                    @France Républicaine et Souverainiste

                    Mon idée n’est pas de dire que le réchauffement climatique est un leurre. Je ne suis pas spécialiste de la chose climatique. Mais on ne doit pas tout avaler sans réfléchir un peu. Faut dire aussi que j’en ai un peu marre du réchauffé tous les jours.


                  • @gruni
                    A l’heure où je vous réponds il y a 25 degrés dans l’agglomération de Chartres (28) et le ciel se couvre... C’est loin des 31 degrés prévus aujourd’hui par les militants écolos de Météo France, qui ne m’empêcheront pas de rouler avec mon diesel 1,5DCI indispensable pour me déplacer depuis ma campagne. Il suffit de relire Leroy Ladurie et son histoire du climat pour savoir que l’homme n’est pour rien dans le « réchauffement » !


                  • HELIOS HELIOS 24 juin 16:02

                    @France Républicaine et Souverainiste

                    puis-je vous ressortir mon commentaire du 22 juin à 02:46 à Old Dan sur « l’hysterie climatique » ? il a été vilipendé", pourtant...
                    Lisez le


                  • Et hop ! Et hop ! 24 juin 23:47

                    @France Républicaine et Souverainiste : «  En attendant les 50 degrés prévus en Bretagne à la fin du siècle.. »

                    Il fait 18,5 ° aujourd’hui à Belle-Ile, pluie froide.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 24 juin 14:15

                    Anecdote :
                    En russe, vacances se dit :

                    кани́кулы

                    Phonétiquement à peu près : ’kanicouli’.


                    • L'Astronome L’Astronome 24 juin 17:13

                       
                      @Abou Antoun
                       
                      Pour ceux qui aiment l’astronomie : la canicule dans l’astronomie des Anciens est une période correspondant au lever siriaque, quand le soleil se levait en même temps que l’étoile Sirius (ou en latin Canicula : la Petite Chienne), à partir du 24 juillet et ce jusqu’au 26 août, – ce qui correspond en gros au mois du Lion.
                       
                      Parler de canicule au mois de juin est donc une erreur.
                       


                    • HELIOS HELIOS 25 juin 10:29

                      @Abou Antoun

                      ah, bon ??? la canicule ce n’est pas un outrage fait sur nos amis à quatre pattes ???


                    • Abou Antoun Abou Antoun 25 juin 10:38

                      @HELIOS
                      Nos amies les bêtes :
                      En été c’est la canicule, en hiver le ’temps de chien’.
                      Mais on a quand même du cœur avec un temps ’à ne pas mettre un chien dehors’, on n’est pas chien.
                      Qu’en pensent les 4 pattes (version SUV du monde animal) : ’Chienne de vie !".


                    • popov 24 juin 14:40

                      @gruni

                      Je vis dans un endroit où il fait au moins 7°C de plus en moyenne qu’à l’endroit où je suis né et je m’en félicite tous les jours.


                      • foufouille foufouille 24 juin 15:02

                        @popov
                        pareil pour moi, le sud est bien mieux que la champagne.


                      • gruni gruni 24 juin 15:19

                        @popov

                        Tant mieux pour vous si la chaleur vous convient. Seulement la canicule c’est autre chose, elle peut rendre la vie de gens fragiles problématique. 


                      • popov 24 juin 15:21

                        @foufouille

                        On nous moinsse, c’est bon signe.


                      • popov 24 juin 15:30

                        @gruni

                        Bonjour

                        C’est vrai que quand il fait froid, il suffit de travailler pour se réchauffer alors que quand il fait trop chaud, il ne suffit pas de ne rien faire pour se rafraîchir, et que, même si c’était le cas, certains sont quand même forcés de travailler sous la chaleur.
                        Le problème des canicules, chez vous, c’est que ça vient tout d’un coup. L’organisme n’a pas le temps de s’adapter.


                      • foufouille foufouille 24 juin 15:47

                        @gruni
                        il suffit de boire de l’eau, d’acheter un ventilo ou un brumisateur, clim etc.
                        je ne regrette pas le -33 d’une année avec le verre d’eau congelé sur la table de chevet.
                        le 10° chez moi de 94 car pas une thune. -10 à -25 tous les hivers.
                        bourgeois proprio.


                      • gruni gruni 24 juin 15:48

                        @popov

                        C’est vrai qu’il faut un temps d’adaptation, et les changements de températures se font parfois rapidement avec des écarts importants. Mais si la température dépasse 40 degrés ça peut avoir des conséquence graves. En tout cas dans les pays tempérés.


                      • foufouille foufouille 24 juin 15:49

                        @popov
                        j’en ai connu un qui sifflait 12 litres de bière et vin pour se réchauffer : mort à 43 ans dans un hosto débile qui aérait la chambre par moins 20.


                      • gruni gruni 24 juin 15:58

                        @foufouille

                        Oui, mais ça dépend aussi de ton travail... dehors ou dans un bureau climatisé. De toute façon, les températures extrêmes, froides ou chaudes, sont difficiles à vivre. Surtout si tu as pas une thune.
                        Je me souviens très bien d’une panne de chauffage par -20°, heureusement seulement quelques jours.


                      • foufouille foufouille 24 juin 16:02

                        @gruni
                        le chaud est plus facile à supporter et bien moins cher. le chauffage par moins 20 dans un vieux logement ou un taudis est impossible.
                        et je suis super « blanc ».


                      • Fergus Fergus 24 juin 16:03

                        @ Popov

                        En ce qui nous concerne, mou épouse et moi, nous avons choisi de vivre en Bretagne en partie pour la qualité de son climat : doux en hiver et modérément chaud en été ; il est vrai que nous considérons toute température supérieure à 25° comme caniculaire !  smiley


                      • popov 24 juin 16:16

                        @gruni

                        Prenez deux thermomètres identiques. Vous entourez le réservoir de l’un des deux de coton imbibé d’eau et placez les deux thermomètres à l’ombre. Celui qui porte le coton doit indiquer une température inférieure. Peu importe la température indiquée par le thermomètre sec. C’est la température du thermomètre humide qui compte. Si elle dépasse 37°C vous avez un problème. Il faut dans ce cas utiliser la climatisation ou prendre des bains froid fréquemment. Au dessus de 41°C, le cerveau coagule comme du blanc d’œuf dans une poêle.


                      • Positronique 24 juin 16:22

                        @Fergus
                        Très interessant comme commentaire sur le sujet de l’article l’avis de votre épouse et de vous même , vous m’en mettrez 2 douzaines.


                      • foufouille foufouille 24 juin 16:23

                        @Fergus
                        devient locataire avec des petits revenus et tu verras la différence.


                      • popov 24 juin 16:27

                        @Fergus

                        Ici, il fait 23,5°C maintenant, à 23:13 sur le fuseau horaire de Yakoutsk. C’est agréablement frais. La canicule, c’est à partir de la mi-juillet. L’air devient chaud et humide comme l’haleine d’un chien. Sans boire, on perd 2 kg en une heure et demi d’art martial.


                      • Aimable 25 juin 01:05

                        @Fergus
                        Hier midi , comme je suis devenu frileux j’ai remis le chauffage , il ne faisait que 17 dehors , le Cotentin pour l’instant est loin de la canicule .


                      • Traroth Traroth 24 juin 18:14

                        « j’ai plutôt tendance à croire d’autres spécialistes anglo-saxons, qui ne pensent pas que l’homme en soit responsable à 90 % »

                        Vos « spécialistes » sont payés par ExxonMobil et Gazprom...


                        • Traroth Traroth 24 juin 18:16

                          Parmi la communauté scientifique (ceux qui ne sont pas payés par l’industrie extractiviste), le débat est clos depuis longtemps. Voir des gens qui n’ont pas étudié sérieusement les arguments étaler leur ignorance, c’est comme lire un forum sur la Terre plate ou le créationnisme.


                          • Et hop ! Et hop ! 24 juin 23:59

                            @Traroth : « ... le débat est clos depuis longtemps...c’est comme lire un forum sur la Terre plate ou le créationnisme. »

                            Vous croyez au réchauffement climatique, alors vous devez aussi croire à la main invisible, à l’inversion de la courbe du chômage, aux chambres à gaz, aux armes de déstructions massives de Sadam Hussein,...


                          • doctorix doctorix 25 juin 00:45

                            @Traroth
                            Entre « ceux qui sont payés par l’industrieextractiviste » et ceux qui sont payés par l’industrie réchauffiste (éolien, photovoltaïque, écolos), il y a de quoi s’arracher les cheveux.

                            Non, le débat n’est pas clos, contrairement à ce qu’on nous assène tous les jours. De nombreux scientifiques s’insurgent contre le modèle de pensée unique que vous souhaitez imposer.

                            Vous n’êtes pas dans la science, vous êtes dans le « tout le monde sait bien que... » et dans l’incantation, à l’image de la grotesque Claire Nouvian face à Pascal Praud. Je ne m’étendrai pas sur l’émission, mais je voudrais souligner que la page Google (quand on tape Claire Nouvian vidéo) ne montre que des défenseurs de cette demie-folle, alors qu’en fait elle s’est montrée totalement ridicule, et comme vous, confite dans ses certitudes et son intolérance.

                            https://www.google.com/search?q=Claire+Nouviau+vid%C3%A9o%60&oq=Claire+Nouviau+vid%C3%A9o%60&aqs=chrome..69i57j0.3923j0j4&sourceid=chrome&ie=UTF-8

                            C’est encore un exemple de la puissance des GAFA, qui orientent littéralement la pensée des internautes par le choix de l’ordre des documents présentés.


                          • doctorix doctorix 25 juin 01:15

                            J’insiste pour préciser que c’est par ce choix de présentation malhonnête que Google a pu orienter la pensée de l’humanité en faveur des thèses réchauffistes, en mettant en retrait l’immense cohorte des chercheurs qui ne sont pas d’accord.
                            C’est du pur lavage de cerveau à l’échelle mondiale.
                            S’y ajoute une propagande médiatique insensée, telle qu’on peut la constater à l’occasion de cet épisode de chaleur, dont nous saurons dans deux ou trois jours s’il n’était pas un tout petit peu bidonné.


                          • Traroth Traroth 25 juin 15:09

                            @doctorix
                            Marrant, vous « oubliez » de citer le moindre exemple de « scientifique » qui s’insurge contre le résultat climatique. Ce qui me prive du plaisir de démonter votre exemple en 5 secondes chrono en mai ! smiley

                            Et le plus drôle, c’est que vous m’accusez de « ne pas être dans la science », alors que vous ne faites que reprendre des études subventionnées par Exxon et Toyota.

                            L’émission dont vous parlez... A votre place, j’éviterais de la ramener, vu le guet-apens que ça a représenté. Je n’apprécie pas trop Claire Nouvian (parce que c’est ça, son nom, en fait), mais là, c’est incroyable : entourée de contradicteurs qui se soutiennent les uns les autres, y compris le présentateur de l’émission, confrontée à des affirmations du type « le réchauffement climatique, bon hein, vous avez vu comme il fait froid pour un moins de mai ? », on lui coupe systématiquement la parole, etc. C’est ça, les méthodes « scientifiques » dont vous parlez ?


                          • Traroth Traroth 25 juin 23:05

                            Plus de réponse. Bien évidemment...


                          • doctorix doctorix 25 juin 23:06

                            @Traroth
                            Il n’empêche que c’est une hystérique, qui refuse tout débat en dehors de ce qu’elle croit.
                            De plus, elle a brandi la misogynie comme argument suprême !
                            Minable...


                          • doctorix doctorix 26 juin 00:27

                            @Traroth

                            « Marrant, vous « oubliez » de citer le moindre exemple de « scientifique » qui s’insurge contre le résultat climatique. »

                            Dans ce rapport de William Engdhal, (10/2018)
                            https://reseauinternational.net/la-sombre-histoire-derriere-le-rechauffement-climatique-du-giec/
                            vous verrez que 
                            Le projet de pétition sur le changement climatique [Global Warming Petition Project], signé par plus de 31 000 scientifiques américains, déclare en effet qu’« il n’y a pas de preuves scientifiques convaincantes que le dioxyde de carbone, le méthane et les autre gaz à effet de serre émis par les humains causent ou seraient de nature à causer à l’avenir dans le futur prévisible, un réchauffement catastrophique de l’atmosphère terrestre susceptible d’engendrer une perturbation du climat. 
                            http://www.petitionproject.org/
                            31.487, , dont 9027 avec un doctotat, ça ne vous suffit pas ?
                            Vous apprendrez aussi que
                            Le soi-disant « changement climatique », acc. (aussi connu comme) le « réchauffement mondial », constitue en fait un agenda de désindustrialisation néo malthusien qui fut originellement développé par des cercles d’influence autour de la famille des Rockefeller, au début des années 1970, afin de prévenir l’émergence de nouveaux rivaux industriels indépendants, de façon d’ailleurs similaire aux guerres commerciales de Trump aujourd’hui.
                            Vous voyez que les pétroliers ne sont pas derrière les climatosceptiques, bien au contraire. Ils sont les pères du réchauffisme !!!
                            Mais lisez tout, cet article est une mine !
                            Egalement :
                            Le cofondateur du Club de Rome, le Dr. Alexander King, a admis la fraude dans son livre : « La première révolution mondiale [The First Global Revolution] » (1991). Il a déclaré : « en recherchant un nouvel ennemi afin de nous unir, nous sommes arrivés à l’idée que la pollution, la menace d’un réchauffement mondial, les pénuries d’eau, les famines et autres correspondraient tout à fait à ce but […] tous ces dangers sont causés par intervention humaine […] le vrai ennemi devient alors l’humanité elle-même
                            Et le mouvement actuel est bien une lutte de l’humanité contre elle-même.


                          • doctorix doctorix 26 juin 00:40

                            Je ne me lasse pas de citer Engdhal :
                            Ainsi, en 1982, Mostafa Tolba, directeur exécutif du Programme environnemental des Nations unies (PNUE [UN Environment Program, UNEP]), avait averti que « le monde se trouvait face à un désastre écologique aussi définitif qu’une guerre nucléaire d’ici deux décennies si les gouvernements n’agissaient pas maintenant ». En 1989 c’était Noel Brown, du même PNUE qui déclarait que des nations entières pourraient être balayées de la surface de la terre du fait de l’augmentation des niveaux de la mer, si la tendance du réchauffement climatique n’était pas inversée d’ici l’an 2000.James Hansen, un autre personnage clé des scénarios apocalyptiques déclarait à cette époque que 350 ppm de CO2 étaient la limite la plus haute, « afin de préserver une planète similaire à celle qui avait permis le développement de la civilisation et à laquelle la vie serait adaptée aux conditions terrestres ». Rajendra Pachauri, qui était alors à la tête du GIEC, déclarait que 2012 étaient la date butoir climatique avant laquelle il était impératif d’agir : « s’il n’y a pas d’actions entreprises avant 2012, ce sera trop tard. » [8] Or aujourd’hui, le niveau mesuré est à 414 ppm…
                            Malgré tous ces mensonges, il semble bien que ces prophètes de malheur ait gagné la bataille aujourd’hui. Mais la guerre ?
                            Tous les menteurs finissent par être confondus un jour.
                            Il suffit d’être patient/


                          • Traroth Traroth 27 juin 11:51

                            @doctorix
                            On parle quand même de quelqu’un avec une rigueur scientifique telle qu’il défend encore la « thèse abiotique » concernant la formation du pétrole...

                            Sur l’idée principale de l’article que vous mettez en lien, c’est à dire que le réchauffement serait une sorte de conte sans cesse démenti menaçant la population d’une catastrophe qui ne se produit jamais, je pense que Engdahl, comme vous, est victime du syndrome de la grenouille. Vous trouvez déjà normale les conséquences croissantes du dérèglement (terme bien plus rigoureux que réchauffement). Avant 1999, il n’y avait pas eu d’ouragan en Europe de l’ouest, de mémoire d’homme. Avant 2003, pas de canicule tuant 50.000 personnes. Désormais, les canicules frôlant les 40°, c’est tous les étés. Le déficit pluviométrique dans certains pays atteint des niveaux inouïs. Je pourrais multiplier les exemples, et ce dans le monde entier, mais je dirais tout simplement que prétendre qu’il ne se passe rien, comme le fait Engdahl, c’est se foutre du monde. Sécheresses, canicules, inondations, vagues de froid meurtrières, ouragans, se multiplient. Les glaces polaires fondent. Les glaciers continentaux fondent. Ces phénomènes sont clairement observables. Les nier, c’est mentir.


                          • Traroth Traroth 27 juin 11:58

                            C’est ça, votre exemple de « scientifique » ? JE ME MARRE !


                          • Eric F Eric F 24 juin 18:32

                            Il existe une définition d’une période de canicule que l’on peut contester, mais qui a le mérite d’être basée sur des données mesurables (selon la région). On peut dès lors vérifier si, oui ou non, ces périodes sont plus fréquentes (graphique). Or sur une durée équivalente, le graphique fait apparaitre 4 années avec canicules entre 1947 et 1983, et 12 années avec canicules (parfois plus d’une) entre 1983 et 2016. Les projections sont peut-être hasardeuses, mais le constat d’une plus grande fréquence des canicules est incontestable.

                            Je suis assez d’accord avec l’approche indiquée en fin de l’article : l’activité humaine n’est pas la seule responsable, mais elle a une part de responsabilité sur ce réchauffement ; la quantité de rejets dans l’atmosphère ne peut pas être sans effets, parfois cumulatifs. nous en voyons du reste les effets dans les zones urbaines où le phénomène est amplifié.


                            • jef88 jef88 24 juin 18:50

                              Dans mon coin paumé des Vosges de nombreux lieux-dits contiennent le terme « la Vigne ». Actuellement elle ne peut plus rien donner donc elle n’existe plus !

                              En 1948 il y a eu de très fortes chutes de neige avec les plus fortes inondations du siècle à la fonte des glaces !

                              jusqu’aux années 60, les usines textiles qui fonctionnaient au charbon créaient une couche de fumée et de CO2 qui bouchait le ciel des vallées (vallée à 350 m d’altitude, couche à 500 m. Quand on montait sur les sommets on ne voyait que cette couche qui cachait tout ce qui était en dessous !

                              — On parle de réchauffement du à l’homme mais on zappe celui du au soleil ...

                              Pourquoi ? Cela ne rapporte pas !


                              • gruni gruni 24 juin 19:18

                                @jef88

                                on parle de réchauffement du à l’homme mais on zappe celui du au soleil ...

                                Pourquoi ? Cela ne rapporte pas !"


                                A mon avis, et je ne suis pas le seul à le penser, la responsabilité du changement climatique est partagée. Mais comme le dit un autre intervenant le débat sur le réchauffement est clos. Après tout, est-il nécessaire de savoir la proportion de responsabilité de l’homme ? Disons 100% et n’en parlons plus.


                              • leypanou 24 juin 22:20

                                @gruni
                                Mais comme le dit un autre intervenant le débat sur le réchauffement est clos 

                                 : qui a dit çà : Fergus ? Il n’en est pas à une affirmation sans valeur près, comme le « quasiment tous les scientifiques sont d’accord ».


                              • joletaxi 24 juin 22:21

                                @gruni

                                mais bien sur que ce réchauffement (cataclysmique,le gouvernement supprime les examens du brevet, le Charles De Gaule fait route à toute allure vers la France...)
                                est bien de la main de l’homme

                                https://realclimatescience.com/2019/06/tampering-past-the-tipping-point/

                                https://rclutz.wordpress.com/2019/06/24/update-on-warming-hiatus/

                                à qui faire confiance hein ?

                                Ils suppriment également des manifestations au Colorado, à Boulder, ce réchauffement a des effets inattendus non ?


                              • Et hop ! Et hop ! 25 juin 00:01

                                @gruni : «  Après tout, est-il nécessaire de savoir la proportion de responsabilité de l’homme ? Disons 100% et n’en parlons plus. »

                                Disons 2%, et là on n’en parle vraiment plus.


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 24 juin 21:42

                                Aller, juste un peu de malice, ...en préparation dans 6 mois : Il neige enhiver, est alors ?


                                Par contre bien ton historique sur les anciens « déréglements climatiques » !


                                @+ P@py



                                • ppazer ppazer 24 juin 22:16

                                  Chez moi y’a la clim. Au bureau y’a la clim. Dans la voiture y’a la clim. Dans le centre commercial y’a la clim.

                                  Donc je m’en fous. La canicule, ça ne me fait ni chaud ni froid.


                                  • Montet Montet 24 juin 22:46

                                    Un début de commencement d’une vision différente sur le fameux réchauffement... heu changement climatique ?
                                    Les moins de 30 ans (donc moins de neuf secondes de concentration, et ce n’est pas moi qui le dit,), s’abstenir ; c’est trop long pour vous...
                                    https://echelledejacob.blogspot.com/2019/06/climat-les-les-cycles-de-milankovitch.html?fbclid=IwAR1ZCGfF8jSXpo5E4B_s25ljIzg87z4hjbEiwtrPR_0792X7gWrL9HbZ2Qg#more


                                    • ETTORE ETTORE 24 juin 22:46

                                      En dehors de toutes considération se rattachant à la responsabilité des hommes ou pas pour ce « réchauffement climatique ».....

                                      Je suis tout autant sidéré par les exigences humaines souhaitant la neige uniquement pendant les vacances, à des dates bien précises, au risque d’entendre les sempiternelles lamentation des loueurs d’équipements de ski.

                                      Pareil pour le soleil, qui devient détestable, si il ose se pointer hors congés payés, et pas la bonne semaine, et surtout, surtout....à l’endroit exclusif que l’on a choisi pour se faire rôtir la couenne.

                                      Je ne pense pas que le problème soit la canicule ou pas....

                                      C’est les facilités de commander tout et n’importe quoi en tapant sur son smart phone qui rend certaines personnes totalement décalées de la réalité...imprévisible.

                                      Nous sommes mûrs pour vivre dans des villes sous cloche.

                                      Température ajustée, air filtré, environnement aseptisé .

                                      Il seras toujours temps de se demander à quoi ressemblait un coquelicot.


                                      • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 25 juin 00:20

                                        Après 9 ans d’absence de métropole, je décidais de venir passer des vacances en Alsace et en Haute-Savoie en avril dernier.

                                        Quelle ne fût pas ma surprise quand j’ai levé les yeux au ciel et aperçu toutes ces traînées blanches parallèles dans le ciel. Jamais, ô grand jamais je n’avais aperçu pareil spectacle ! J’étais le seul interloqué, j’avais beau insister sur le fait que ce n’est pas normal, qu’en tant qu’ancien personnel au sol d’une société aéronautique je trouve ça louche et dérangeant. Mais beaucoup sont convaincus qu’il s’agit des traînées des réacteurs, certainement parce qu’il s’agit de la réponse la moins dérangeante pour continuer sa petite vie bien tranquille.

                                        Que s’est il passé en 10 ans pour les avions laissent de telles traces dans le ciel ? Car je l’affirme haut et fort ! Cela n’existait tout simplement pas avant ! Est-ce ceci qui provoque des dérèglements climatiques ?

                                        Pour les climatolâtre du CO2, celui ci est limitant pour la croissance des plantes car en trop faibles quantité dans l’atmosphère, depuis quelques décennies les arbres poussent plus vite dans les régions septentrionales. De plus on ne le répètera jamais assez mais la vapeur d’eau ou le méthane sont des molécules provoquant bien plus d’effet de serre que le CO2 présent dans l’atmosphère à hauteur de 0.04% ! Même wiki l’organe de propagande américano-mondialiste fait état de ses doutes quant à la nature exacte de ce réchauffement : « il serait responsable de 26 % de l’effet de serre à l’œuvre dans notre atmosphère (la vapeur d’eau en assurant 60 %)23, où l’augmentation de sa concentration serait en partie responsable du réchauffement climatique ». Bonjour le conditionnel !

                                        Soyons sérieux et arrêtons d’avaler des couleuvres !


                                        • doctorix doctorix 25 juin 01:07

                                          @dr.jambon-beurre

                                          « mais la vapeur d’eau ou le méthane sont des molécules provoquant bien plus d’effet de serre que le CO2 »
                                          0.04% de CO2, 2% de vapeur d’eau (soit 50 fois plus, avec d’énormes variations).
                                          Mais la vapeur d’eau, c’est 10 fois plus d’effet de serre.
                                          Donc elle est 500 fois plus active en tant qu’effet de serre.
                                          Mais ça fait rien, tout le monde tape sur le CO2 qui, contrairement à l’eau (jusqu’ici), est taxable.
                                          J’ajoute que la petite fraction du spectre EM du rayonnement solaire susceptible de titiller le CO2 est déjà entièrement saturée, et qu’on peut tripler le CO2 sans rien modifier.


                                        • Et hop ! Et hop ! 25 juin 09:07

                                          @doctorix : «  Donc la vapeur d’eau est 500 fois plus active en tant qu’effet de serre.
                                          Mais ça fait rien, tout le monde tape sur le CO2 »

                                          Et d’autre part, le CO2 produit par des activités naturelles (tous les animaux, vers, paramécie, tous les végétaux, moisissures, planctons, donc toutes les forêts, toutes les prairies, tous les océans, toutes les combustions, volcans, toutes les failles, geysers, sources carbonniques, toutes les oxyde-réductions) doit être 5000 fois supérieur à celui rejetté par des moteurs ou des chaudières.


                                        • popov 25 juin 10:02

                                          @gruni

                                          On parle beaucoup de l’effet de serre dû au CO₂ alors que cet effet est saturé depuis longtemps. Des mesures du spectre d’émission thermique de la terre effectuées par satellite montrent que le CO₂ absorbe déjà pratiquement tout les IR qu’il est capable d’absorber. On peut ajouter autant de CO₂ qu’on veut dans l’atmosphère sans augmenter l’effet de serre.

                                          Il faut lire à ce sujet le livre de François Gervais « L’innocence du carbone » dont vous trouverez une introduction ici. François Gervais est un des experts convoqué par le GIEC.

                                          Ce dont on ne parle pas assez, à mon avis, c’est l’effet des suies venant de la combustion du charbon et des hydrocarbures. Ces suies sont produites en majorité dans l’hémisphère nord. Elles se déposent sur la glace du pôle nord et diminue légèrement l’albédo. Je n’ai aucune donnée qui me permettrait de conclure de l’effet de ces suies sur le climat. Je constate seulement que les glaces du pôle nord sont en retrait alors que celles du pôle sud sont en expansion.


                                        • popov 25 juin 10:05

                                          Le message ci-dessus était destiné à doctorix, mais si gruni et fergus veulent bien se donner la peine de le lire et de suivre le lien, tant mieux !


                                        • JL JL 25 juin 10:16

                                          @popov
                                           
                                           ’’Ce dont on ne parle pas assez, à mon avis, c’est l’effet des suies venant de la combustion du charbon et des hydrocarbures. Ces suies sont produites en majorité dans l’hémisphère nord. Elles se déposent sur la glace du pôle nord et diminue légèrement l’albédo.’’
                                           
                                          C’est si vrai que lorsqu’on regarde les reportages à la télé, le Grand paradis blanc" ressemble de plus en plus à un amas de congères sur le bord des routes de montagnes à skis !
                                           
                                          Le CO2 est l’arbre qui cache cette forêt de pollutions que nos politiques copains des industriels ne veulent pas voir. :

                                          la pollution des eaux par les nitrates en Bretagne (et ailleurs),◦les rejets d’eau non-traitées dans les mers,◦la surpêche,◦les pesticides,◦les rejets de PCB ,◦le nucléaire,◦la dioxine,◦le bisphénol A,◦l’amiante,◦les ondes des téléphones portables,◦la déforestation en Asie & en Amérique du sud,◦le bruit,◦(vous pouvez compléter la liste là)

                                          Sans oublier bien sûr les suies noires !


                                        • JL JL 25 juin 10:21

                                          @JL
                                           
                                           le commentaire ci-dessus a été écrit il y a 9 ans : et ça continiue, de plus belle à saloper.
                                           
                                           Et pendant ce temps, les carbonistes, ordures et idiots utiles confondus filment leurs enfants qui nous disent en chialant dans les télés des pays occidentaux (les autres je sais pas) : « il n’y a pas une minute à perdre pour réduire nos émissions de CO2 et sauver la planète, demain il sera trop tard  »,


                                        • gruni gruni 25 juin 10:24

                                          @popov

                                          Oui, pas facile de s’y retrouver dans tout ça...

                                          https://e-rse.net/definitions/definition-rechauffement-climatique/#gs.krbnid


                                        • merthin 25 juin 10:29

                                          @popov

                                          Mr gervais a développé un modèle (cycle de 60 ans) basé sur plusieurs type de cycles solaires.

                                          Malheureusement pour lui, les dernières 5 années lui donne totalement tort.

                                          Il n’a pas été convoqué par le GIEC mais me giec a pris la peine d’examiner son travail. Il s’agit au final d’un modèle mono déterministe qui se contente de regarder des cycles s(il ne tient aucun compte de tout un tas de paramètres qui influent sur le climat.

                                          Concernant le CO2, ça serait effectivement une excellente nouvelle si la quasi saturation du spectre IR ne réchauffait pas plus l’atmosphère.

                                          Voici des éléments de compréhension sur un mécanisme effectivement pas simple à aborder.

                                          https://skepticalscience.com/saturated-co2-effect.htm


                                        • pemile pemile 25 juin 10:43

                                          @merthin « Mr gervais a développé un modèle (cycle de 60 ans) basé sur plusieurs type de cycles solaires. Malheureusement pour lui, les dernières 5 années lui donne totalement tort. »

                                          Dans la même conférence il a aussi présenté un modèle plus complet (Nicola Scaffeta) qui colle pour les 5 dernières années alors que ceux de l’IPCC se plantent, non ?


                                        • pemile pemile 25 juin 10:47

                                          Erratum : Nicola Scafetta


                                        • doctorix doctorix 25 juin 11:37

                                          @popov
                                          J’ai proposé ailleurs que les écolos carbocentristes s’arrêtent immédiatement de respirer pour se mettre en conformité avec leurs théories.
                                          En effet, la nature leur offre du bon air contenant tout juste 400 petits ppm de CO2, et ils s’empressent de le transformer en un air vicié contenant 45.000 ppm de CO2 à chaque fois qu’ils expirent.
                                          Mais c’est toujours le même discours : « Faites ce que je dis, pas ce que je fais... »
                                          Si tous les écolos s’arrêtaient de respirer, la planète deviendrait très vite parfaitement respirable.
                                          Et nous, ça nous ferait de l’air.


                                        • merthin 25 juin 11:58

                                          @pemile

                                          Pour le coup ce n’est pas son modèle.

                                          Le modèle de Scaffeta prétend expliquer 60% du forçage radiatif... quid des 40 autres % ?

                                          C’est une contribution intéressante.

                                          Sa grande faiblesse c’est de ne pas partir des équations connues de la thermodynamique et de la physique radiative pour reconstruire les températures observées, mais d’appliquer des transformées de fourrier pour « trouver » la décomposition qui s’approche le plus des courbes de températures observées.

                                          Egalement, le papier de 2016 étudie la période 1850-2015. Hors, les années 2016-2107 et 2018 constituent des records qui s’écartent de son modèle et que l’IPCC avait anticipé dans les siens.

                                          http://huet.blog.lemonde.fr/2019/02/07/climat-2018-les-courbes-les-cartes-et-le-soleil/


                                        • pemile pemile 25 juin 12:38

                                          @merthin « Hors, les années 2016-2107 et 2018 constituent des records qui s’écartent de son modèle que l’IPCC avait anticipé dans les siens. »

                                          Le graphique 4 de l’article du Monde que vous donnez montre une baisse de 2016 à 2018, non ?

                                          Pour le modèle de Scafetta vous faites référence à quelle source ?

                                          "Sa grande faiblesse c’est de ne pas partir des équations connues de la thermodynamique et de la physique radiative pour reconstruire les températures observées, mais d’appliquer des transformées de fourrier pour « trouver » la décomposition qui s’approche le plus des courbes de températures observées."

                                          Je ne sais pas si c’est une faiblesse, ce n’est pas une démonstration mais c’est une corrélation que l’on ne peut zapper sans chercher, non ?


                                        • merthin 25 juin 12:57

                                          @pemile

                                          2018 est plus élevé que 2015 et 2017 constitue un pic sans précédent depuis le début des mesures.
                                          Mais je ne rentrerai pas dans ces discussions là car on ne peut pas discuter de la température année par année en disant « tiens ça baisse là, ça monte là etc... ».

                                          Jamais le GIEC n’a prétendu que chaque année devait être plus chaude que la précédente. La seule information lisible est la courbe de moyenne annuelle glissante.

                                          Et celle-ci montre une tendance haussière INDENIABLE que la variabilité naturelle seule ne peut pas expliquer.

                                          Vous pouvez avoir une variabilité cyclique, mais si chaque pic de cycle est plus haut que le précédent, alors il y a une tendance haussière que le seul cycle ne peut pas expliquer.

                                          Je ne sais pas si c’est une faiblesse, ce n’est pas une démonstration mais c’est une corrélation que l’on ne peut zapper sans chercher, non ?

                                          C’est dans le résumé de l’article de Scaffeta :

                                          https://scholar.google.fr/citations?hl=fr&user=XpseNiQAAAAJ&view_op=list_works&sortby=pubdate#d=gs_md_cita-d&u=%2Fcitations%3Fview_op%3Dview_citation%26hl%3Dfr%26user%3DXpseNiQAAAAJ%26cstart%3D20%26pagesize%3D80%26sortby%3Dpubdate%26citation_for_view%3DXpseNiQAAAAJ%3A1yQoGdGgb4wC%26tzom%3D-120

                                          Lorsque le GIEC fait son rapport et utilise les modèles établis par les scientifiques, il arrive plutôt bien à expliquer en tenant compte de tous les facteurs connus influant sur la température du système terre. En réalité il y en a peu :

                                          La terre reçoit de l’énergie sous forme d’onde visible et UV
                                          La terre émet de l’énergie sous forme d’Infra Rouge

                                          Les facteur à connaitre sont ce qui réflechi le rayonnement incident (les aérosols, nuages) et ce qui bloque le rayonnement sortant. (Les GES) et les cycles de ces facteurs.

                                          Le rayonnement cosmique aurait peut être un rôle à jouer dans la formation des nuages par exemple.

                                          Le facteur n°1 du réchauffement reste cependant le CO2 de part la rapidité de celui-ci, de sa parfaite correlation temporelle avec nos activité, des observations et mesures atmosphériques.


                                        • pemile pemile 25 juin 13:05

                                          @merthin « expliquer 60% du forçage radiatif... quid des 40 autres % ? »

                                          Je ne sais pas, je ne maitrise strictement rien dans l’ingérierie du climat et m’y intéresse que depuis quelques jours !

                                          Mais vous pensez plausible une explication mono-critère (CO2) ?

                                          Un modèle encore plus complet (Antero Ollila) semble pas mal coller aussi ?


                                        • pemile pemile 25 juin 13:13

                                          @merthin "Lorsque le GIEC fait son rapport et utilise les modèles établis par les scientifiques, il arrive plutôt bien à expliquer en tenant compte de tous les facteurs connus influant sur la température du système terre. En réalité il y en a peu"

                                          Le modèle de Scafetta (cycles solaires hors radiatif) peut laisser penser qu’on en oublie, non ?

                                          Le GIEC peut aussi être suspecté de fermer des portes et de ne prendre en compte que son fétiche, le CO2, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès