• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une certaine idée des Foulards rouges et d’une partie de (...)

Une certaine idée des Foulards rouges et d’une partie de l’électorat du locataire de l’Elysée

 

         Les Foulards rouges, cette France qui n'a qu'un seul besoin : un besoin d'ordre, toujours plus d'ordre et puis aussi, un besoin de silence de la part de ceux qui refusent de se taire à propos de leurs difficultés quotidiennes ; une France qui n'a besoin de rien d'autre !

Ils étaient 10 000 à défiler dans les rues de Paris selon la préfecture de police (autant dire 5000)... et c'est une bonne nouvelle car cette mobilisation plus que modeste confirme le fait que personne ne descendra dans la rue pour ce locataire de l'Elysée élu par défaut tout comme tous ses prédécesseurs depuis le "quinquennat Chirac". 

 

***


                

 

        Ventriloques des chaînes d'information en continue, les propos confusionnistes des Foulards rouges (vidéo à 16:30) recueillis par Vincent Lapierre, prouvent sans l'ombre d'un doute que ces médias ont bien travaillé depuis 12 semaines : les Gilets jaunes ne seraient donc que violence ; une violence qui met en danger les Institutions de la République. 

C'te bonne blague !

 

      Âges, tenues vestimentaires, le profil de ceux qui se sont mobilisés ce dimanche 27 janvier 2019 suscitent quelques réflexions : couvrant tout le spectre de l'ancienne droite ( de l'ex-RPR à l'ex-FN), sous le prétexte de vouloir condamner les violences qui accompagnent les rassemblements Gilets jaunes, ces hommes et ces femmes ne sont-ils pas ce que l'on pourrait appeler "le fond du panier d'une conscience sociale et politique" d'une France profondément anti-sociale, à la limite de la "socio-pathie", dans leur absence, tout aussi irréductible, de compassion pour la colère de ceux qui refusent de survivre avec des revenus humiliants ? 

Sorte de "France Thénardier" dans leurs moralité et mentalité, France qui se serait invitée chez les classes moyennes supérieures après s'en être donnée les moyens, composée ou non d'héritiers, une France d'exécutants qui a manifestement su tirer, en silence, en catimini, au fil des ans, les marrons du feu, l'ironie n'est-elle pas que cette France est finalement tout aussi invisible que celle des Gilets Jaunes même si on soupçonnait son existence car la littérature anti-bourgeoise (on pensera à Léon Bloy - "Exégèse des lieux communs" et" La femme pauvre") n'a pas cessé de nous la décrire pour mieux la conspuer et n'y trouver rien à sauver, à juste titre ?

Car enfin, chez ces Foulards rouges, sur leurs visages, dans leurs propos... on ne peut pas ne pas être frappés par le fait qu'on cherchera en vain la trace d'une intelligence capable de désintéressement et d'un quelconque talent contrairement aux Gilets jaunes ; en effet, élever une famille avec 1200 Euros, cela demande de la débrouillardise qui elle-même exige du talent, de l'intelligence et une volonté de fer. 

Néanmoins on préférera la vérité brute, sans fard, de ces Foulards rouges au mensonge de ceux qui n'ont pas assez de mots pour exprimer leur compréhension envers cette colère qui est la leur, dans l'attente de pouvoir leur taper sur les doigts à tous (le personnel des médias avec eux) à la première vitrine fracassée d'une boutique des Champs Elysées car... "Dites ! Il y a des limites tout de même !"

       Alors oui ! la recherche de la vérité quelle qu'elle soit, sera toujours plus souhaitable que le mensonge d'une tartuferie vraiment désespérante. 

 

_______________

 

       A propos de Vincent Lapierre et de sa technique ou absence de technique en tant que reporter...

Il semblerait qu'il n'ait toujours pas compris à quel point c'est important de préparer un reportage, dans ses fins et ses moyens : avec ce reportage, qu'est-ce que je cherche à révéler ? Qu'est-ce que je dois obtenir de mes interviewés ? Quelles questions poser ?... 

Et plus particulièrement face aux Foulards rouges ; une population sans visage ni visibilité. 

Poser les bonnes questions et attendre patiemment les réponses : Lapierre ne connaît pas "l'écoute active" ni la "reformulation", la "découverte" non plus... découverte succincte qui permet de "créer le lien" ; il est vrai que... pour y parvenir, il ne faut en aucun cas être "dans le jugement". Or, Lapierre commet cette erreur fatale ; erreur coutumière chez lui.

D'autant plus qu'en ce qui concerne les Foulards rouges, il est important de leur permettre à tous d'expliciter jusqu'où ce qu'ils croient être "un raisonnement avisé, informé, objectif ou honnête), est susceptible de les emmener et nous tous avec eux. Souhaitent-ils y aller ? Ont-ils réfléchi aux conséquences ? les assumeront-ils ? Comment ?

Haine du pauvre qui refuse sa condition ? Haine de tous ceux qui usent de leur droit de manifester ? Méconnaissance de ce qu'est une République ? De ce qu'est une véritable démocratie ? Liberté d'expression... quel usage, dans quel cadre ? De ce monopole de la violence qui est le sien, quel usage l'Etat doit-il en faire ? Et jusqu'où ?... 

Même si l'on peut en partie déjà soupçonner les réponses qui seront apportées à toutes ces interrogations, l'important, ce n'est pas ce qui est pensé mais pourquoi "ça l'est pensé" et plus important encore : est-ce que ce qui est pensé l'est vraiment ou bien s'agit-il d'une simple opinion dépourvue de raisonnement ? Explicitant à haute voix ses opinions, maintenant audibles par tous, l'interlocuteur en viendra-t-il alors à réaliser qu'il n'a, dans les faits, même pas encore commencé de penser ? Car derrière une opinion, l'on peut très bien ne rien trouver, et certainement pas "le début d'un raisonnement qui maîtrise son sujet". 

Faire accoucher un esprit, c'est lui permettre de se re-trouver face à lui-même dans la pleine exposition de ses contradictions, de ses affects, de ses insuffisances... disons.... intellectuelles ; face à ses blessures aussi, celles de l'existence : haine de soi, haine de l'autre, haine du "social", haine de l'humanité en tant que communauté. 

N'oublions jamais que les opinions, quelles qu'elles soient, ne sont jamais portées par des individus tout à fait respectables ou tout à fait indignes car les êtres humains ne sont jamais aussi mauvais ou louables que ce que l'on serait tentés de penser à leur sujet - à quelques exceptions près ; celles d'individus qui seraient alors entièrement "tout bon" ou "tout mauvais."

C'est la typologie d'une population en particulier, aujourd'hui retraités ou encore en activité... sans soucis matériels, incapable d'empathie envers ceux dont ils ne partagent pas le sort injuste, qu'il nous faut cerner même et surtout si par leurs opinions, cette population se situe à des années lumières des nôtres.

    

____________

 

Pour prolonger cliquez  : Gilets jaunes - le dossier

       


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Habana Habana 4 février 15:12

    Vous semblez mettre beaucoup d’espoir dans le fait que le Français se mette à réfléchir ! Mais le Français rejette en bloque (et par conséquent sans aucune raison logique) ce qui lui est inconnu. Il veut du changement sans changement et s’obstine à remettre en place un système dans lequel il semble finalement bien installer en espérant, bien évidemment, que cela va changer.

    Albert Einstein définissait un idiot exactement de cette manière : c’est celui qui répète inlassablement la même opération en espérant un résultat toujours différent !

    Et puis, l’idiot tombe de l’armoire à chaque fois en s’étonnant du résultat !

    Qu’est-ce qui n’était pas clair ?

    C’était limpide dès le départ en 2017 : inutile de faire les étonnés !

    https://www.youtube.com/watch?v=177oZZxKLIQ



    • Serge ULESKI Serge ULESKI 4 février 19:08

      @Habana

      Mon billet n’a pas pour sujet la bêtise des uns et la non-bêtise des autres. 


    • sweach 4 février 17:34

      Les Foulards rouges n’existe pas !

      Vous avez quelques clapins qui ont défilé quelques heures, la belle afaire, ça c’est un mouvement, largement de quoi les inviter pour confronter leur revendications à celles des gilets jaunes.

      Les Foulards rouges est un truc inventé de toute pièce par nos médias qui a besoin de faire s’affronter deux camps sur un plateau de TV.

      Sans la TV ce truc n’existe pas, par contre avec ou sans la TV les gilet jaunes sont sur les rond point et ils se contrent fous de ce que peu bien raconter le gouvernement, les médias ou n’importe qu’elle tartufe pseudo représentant, il attend juste que sa vie s’améliore pour ne plus être un gilet jaune.

      Ça peut durer longtemps cette histoire si les médias et le gouvernement s’obstinent à ne pas comprendre.

      @Habana

      Moi je voudrai avoir ce qu’on eu mes parents, on pourrait croire que je voudrai un retour en arrière, mais en fait ça reste un changement, c’est juste que la direction des changements de ces 30 dernière années ne me correspond pas et n’améliore pas ma vie.


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 4 février 19:07

        @sweach

        Certes les GR n’existent pas ! Mais là n’est pas le sujet ; ceux qui sont sortis ce dimanche-là existent bien... il représente près de 30% de la population  : des classes moyennes et supérieures à l’hyper-classe. Le fond permanent électoral de toutes les droites depuis 50 ans et plus : de Fillon à Lepen et parfois Macron car faute de grives on vote pour des merles. 


      • aimable 5 février 00:01

        @Serge ULESKI
        Et certains qui les accompagnaient , ( qui eux avec leur un petit peu plus, devraient se trouver chez les gilets jaunes ) étaient là pour se montrer avec les foulards rouges pour une question d’image au cas ou ils seraient filmés par la télé .


      • sweach 5 février 11:04

        @Serge ULESKI
        *il représente près de 30% de la population ... Le fond permanent électoral de toutes les droites depuis 50 ans et plus*
        Oui les foulards rouges sont montés de toutes pièce par la droite, comme ça a été le cas de la manif pour tous.
        C’est a se demander pourquoi nos médias tendent un micro à ces gens ?

        Mais c’est comme ça aujourd’hui avec les médias

        Prenez l’exemple du scandale pour 800 Kilo gramme de viande dite « avarié »

        Personne ne tique ? 800Kg !!!! 
        Est-ce que vous savez combien pèse un boeuf ou une vache ?
        Est-ce que vous savez combien on consomme de viande de boeuf par an en France ?

        Soyons claire on parle de 1 carcasse d’animal malade car ça fait 800kg et on consomme 1 550 000 000 Kg de viande de boeuf par an

        Le mot « avarié » sans préciser ça ne veut rien dire, dans ce cas il s’agit de bovin malade sans préciser qu’elle maladie ? En réalité manger un animal malade (infection bactérienne ou virale) ne représente pas un risque sanitaire très important, dans la natures c’est les animaux malade qui se font bouffer, avant la vache folle c’était une carcasse comme une autre qui passe les contrôles sanitaire sans problème.

        Les conséquences de genre d’information sont beaucoup plus importante et beaucoup plus grave que l’information en elle même.

        Donc nos médias nous mentent, nous manipule et rendent quelques chose de vraiment insignifiant en quelques chose d’important, ils nous force à changer nos comportements.


      • StephenShepherd 28 février 08:07

        It is the typology of a specific populace, today resigned or still in action without material stresses, unequipped for compassion with those whose inconceivable destiny they don’t share, that we should characterize even and buy assignment uk particularly if by their feelings.


        • Stephanie 5 mars 12:01

          A Need For Silence on the hand of a people Who refuses to be silent Approximately Their problems Each Day is this ideal news Because this mobilization more than modest Confirms Help Me With My Homework the Truth That no one will take to the streets. A France of people who have manifestly controlled to shoot, silence, at the sly, over the years, the chestnuts of fire.


          • isabellaamelia 9 mars 10:29

            Those people are read this post definitely they will loved every little bit of it University Dissertation .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès