• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une crise de la culture...

Une crise de la culture...

 

JPEG

Nous vivons une crise de la culture sans précédent : les programmes scolaires ont été vidés de leur substance, le niveau d'exigence a été raboté au nom d'un égalitarisme qui n'a pas de sens, les enseignants eux-mêmes sont désormais vilipendés, méprisés, considérés comme des privilégiés alors qu'ils effectuent un travail de plus en plus difficile...

 

Et, pourtant, notre culture est riche d'un patrimoine qui a une valeur universelle : la littérature classique a donné naissance à des oeuvres intemporelles, le siècle des lumières a permis de développer un esprit critique, une pensée rationnelle, dénuée de préjugés.

 

C'est Molière qui dénonce l'hypocrisie et une forme de fanatisme religieux dans Tartuffe, c'est encore Molière qui fustige des défauts de tous les temps : l'avarice, le pédantisme, la bêtise, l'inconscience.

 

C'est La Bruyère qui, en quelques traits, peint toute une galeries de portraits en action pleins de vivacité : l'égoïste, le distrait, le prétentieux, le mondain, le puissant, le riche, le pauvre...

 

C'est Voltaire qui dénonce l'absurdité et les horreurs de la guerre, le pouvoir de l'argent, le goût de l'argent facile, la religion et ses mirages, le fanatisme.

C'est Hugo qui veut supprimer la peine de mort, qui fustige les injustices, qui lutte contre la pauvreté et la misère...

 

Cette littérature riche d'auteurs variés n'est-elle pas émancipatrice ?

Elle aborde toutes sortes de sujets, elle est source de découvertes renouvelées.

Notre littérature est belle, diverse, notre langue qui remonte au grec, au latin est riche d'une longue histoire...

Elle mérite d'être défendue face aux anglicismes qui prospèrent, notamment sur la toile...

 

C'est la culture qui rassemble et réunit un peuple, c'est la culture qui nourrit les hommes, leur offre des sujets de réflexion, qui les libère.

C'est la culture qui permet à chacun de s'épanouir et de progresser.

Dans une société où l'argent est roi, la culture semble perdre toute valeur.

 

Pourtant, la culture est un ferment de cohésion, elle donne de l'élan, elle ouvre des perspectives...

Plus on apprend, plus on a envie d'apprendre.

C'est la curiosité qui nous fait progresser et découvrir de nouveaux horizons, c'est la curiosité qui nous invite à nous élever vers plus de savoirs et de réflexion.

Nous devrions tous adopter cette devise de Françoise Héritier :

"La curiosité, toujours envie d'aller voir ce qu'il y a derrière les choses... de comprendre ce qui paraît nébuleux à première vue... Cette curiosité a été le moteur et continue à être le moteur de mon existence..."

JPEG

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/03/une-crise-de-la-culture.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.94/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 10:44

    Bonjour Rosemar. Article synchro avec celui de Nabum (le respect) sur Médiapart. Effectivement, les valeurs les plus élevées n’ont plus le pouvoir de s’imposer, ni de forcer le respect. Actuellement, on parle de PRAFISTES : Plus Rien A Foutre,... Le respect....pour ce qui est élevé, hélas fut perverti par le respect imposé par les critères d’apparence sociale (typique du signe du lion) : l’étiquette, les noms à particules ou rallonges, les plaques sur les portes, le statut social,....L’autorité a deux origines : le premier : celui de domination, le second celui d’auteur (qui déteint le vrai savoir, la connaissance, héritée de ses ancêtres, ceux de sa famille, mais aussi de sa bibliothèque,...). IL est temps que les jeunes apprennent à trier le bon grain de l’ivraie. Evidemment, cela suppose d’ouvrir le yeux. PRAF, la solution de facilité,...


    • Christ Roi Christ Roi 28 juillet 2018 11:33

      Exactement comme la Bible et le livre 1984 l’avaient prévu, l’athéisme d’Etat détruit la culture française pour établir une sous-culture de consommation mondiale. C’est normal. L’homme qui se voit comme un fils de singe cherche à se comporter comme un animal ; l’homme qui se voit comme un fils de Dieu, cherche à imiter Dieu. L’un s’élève, l’autre se rabaisse. Devinez lequel. L’histoire nous montre que ces périodes de dégénerescence ne dure qu’un temps. Il suffit de se préparer au renouveau christique qui ne saura tarder. Tout va bien. smiley


    • rosemar rosemar 28 juillet 2018 13:43

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Et pourtant, même les Chinois s’inspirent de notre culture...





    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 11:57

      @rosemar


      Alors que la leur serait parmi les plus anciennes,... et tout aussi riche. Il suffit d’observer la complexité de leur calligraphie pour comprendre qu’ils accordaient une grande importance au verbe et à la filiation.

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 10:46

      lire : qui détient,...Mais l’idée de déteindre n’est pas inexacte non plus. Imposer le vrai savoir sur le vernis.


      • Jelena Jelena 28 juillet 2018 11:18

        Avoir vu toutes les saisons de « Game of Thrones », ça compte pour la culture ?


        • chantecler chantecler 28 juillet 2018 11:57
          @Robert Lavigue
          De très mauvaise humeur apparemment ....

          Pour en savoir plus aller sur le site médisons.le fr
          Là que des génies , des grosses têtes , l’élite quoi !
          Et puis contrairement à Agx jamais de censure : on accepte tout le monde .
          Non là , je galège ...
          Ce site, antiagx donc , est si extraordinaire qu’il ne doit être fréquenté aujourd’hui que par une dizaine de personnes .....par mois .
          Du coup on revient se défouler sur Agx ....
          Que l’on n’ a jamais perdu de vue d’ailleurs .
          Parce que l’entre soi à ses limites : on s’y fait chier .

        • rosemar rosemar 28 juillet 2018 13:50

          @chantecler

          On en apprend de belles ! un site antiagoravox !

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 11:22

          Rosemar, on vous reproche de revenir sur les mêmes thèmes (ce qui n’a bien sûr n’a rien à voir avec un poncif dont un précédent commentateur qui lui ne fait certes pas mieux, ne connaît pas la définition exacte,...) : cent fois sur le métier,...vous avez raison de taper sur le clou. Poncif : banal. Non, il ne sera jamais « banal » de répéter qu’une civilisation est de plus en plus perverse. La perversion n’est jamais une banalité : BOF.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 11:36

            @Robert Lavigue


            « Arbitre des élégances comme définition de la perversion ». On voit d’emblée le niveau culturel de Lavigue,...L’élégance n’ayant bien sûr RIEN à voir avec la culture,...Bel exemple surfait : Jean d’ORMESSON qui a tout piqué à d’autres auteurs,....dont Fulcanelli,...

          • rosemar rosemar 28 juillet 2018 13:51

            @Robert Lavigue

            Les insultes ne sont pas des arguments : vous devriez le savoir, à votre âge...

          • mmbbb 28 juillet 2018 17:17

            @Mélusine ou la Robe de Saphir. poncif un calque par analogie ............................. Quant a la perversité, c etait mieux avant évidement Les dignitaires nazis etaient cultives et pourtant pervers , d autres exemples Drieu de la Rochelle et tant d autres Quant à la culture moi je prefere celle des poires en espalier, c est jolie et cela sert


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 11:32

            L’expression : Tarte à la crème (poncif) vient de Molière et signifie nunuche. Une femme qui n’a aucune culture et répond à chaque question : tarte à la crème. Ce qui n’a rien à voir avec Rosemar. Nadine de Rothschild dont Brassens était amoureux était le type même de la NUNUCHE aguichante. 


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 11:54

              @Robert Lavigue


              Racisme anti-belge, le niveau monte,....

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 12:04

              @Robert Lavigue


              Exact Erasme un connard. Louis Prosper Gachard, Le César des archives (Déjà en 1842 Frédéric de Reiffenberg le surnommait le « César des archives »1. Gachard est considéré comme le véritable fondateur des archives belges.

            • Venceslas Venceslas 28 juillet 2018 16:03

              @Robert Lavigue
              Mais oui : du moment qu’il n’y a pas de « race », il n’y a plus de racisme. CQFD.



              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 12:10

                Le français est doué pour la langue (Les Précieuses Ridicules), mais le fond de sa culture, vient de Rome, d’Athènes, d’Egypte, et d’Asie,... Ils ont apporté l’emballage. Freud autrichien. Lacan, un génie du langage certes, mais un malade mental.


                • Abou Antoun Abou Antoun 28 juillet 2018 14:03

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Le français est doué pour la langue
                  Cunnilingus ?

                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 14:05

                  @Abou Antoun


                  Relire l’article sur le French Kiss,...

                • Hector Hector 28 juillet 2018 15:06

                  @Abou Antoun
                  Comme c’est drôle, on sent comme une corrélation entre votre réponse et votre pseudo.
                  Étonnant, non ? 


                • Abou Antoun Abou Antoun 28 juillet 2018 20:18
                  @Hector
                  comme une corrélation.
                  Je ne la vois pas.Quoiqu’il en soit quand on me dit que quelqu’un est doué pour ’les’ langues, je sais ce que cela signifie. Quand on me dit qu’il est doué pour ’la’ langue, j’ai des pensées impures.

                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 juillet 2018 20:25

                  @Abou Antoun

                  Vouais...et c’est moi qui suis attiré par la moule ...hypocrite !


                • Abou Antoun Abou Antoun 28 juillet 2018 22:06

                  @Aita Pea Pea

                  Vouais...et c’est moi qui suis attiré par la moule ...hypocrite !
                  Ben, en d’autres temps j’aurais dit :« T’es normal, quoi ! ».
                  Mais aujourd’hui je ne suis plus sûr qu’on ait encore le droit de dire ce genre de choses, ce doit être assimilable à de l’homophobie, un délit, un crime...Prudence, prudence ...

                • Giordano Bruno 28 juillet 2018 12:11
                  Vous écrivez :

                  les programmes scolaires ont été vidés de leur substance, le niveau d’exigence a été raboté au nom d’un égalitarisme qui n’a pas de sens, les enseignants eux-mêmes...

                  Sur le coup j’ai imaginé une suite telle que, par exemple : ..., ayant été instruits par ces programmes allégés, ne sont plus en mesure de transmettre une culture solide, n’en disposant pas pour eux-mêmes.

                  Il m’arrive de lire des manuels de littérature du début du XXème siècle. Je suis impressionné par le fossé culturel entre cette époque et la nôtre.



                  • Hector Hector 28 juillet 2018 15:24

                    @Giordano Bruno
                    Bonjour,

                    J’acquiesce avec ferveur à vos dires, mais aussi à vos goûts pour ces livres pour la jeunesse, mais pas uniquement, si bien écrits et tellement émouvants.
                    J’en ai moi aussi quelques uns de cette époque venant de mes parents et j’ai conservé comme un trésor mes Lagarde et Michard . 
                    Et beaucoup d’autres.
                    Bonne journée.

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 13:21

                    J’ai pour Principe de ne pas répondre à ceux qui me manquent de respect. Mais si je le fais c’est aussi pour dévoiler le pervers derrière le masque.


                    • Fergus Fergus 28 juillet 2018 14:36

                      Bonjour, Rosemar

                      Pas trop d’accord avec vous !

                      Certes, l’on peut regretter que des éléments constitutifs de notre culture personnelle - celle que nous avons héritée de nos parents et enseignants dans notre jeunesse - soient négligés, voire considérés comme ringards de nos jours par les adolescents et les jeunes adultes.

                      Mais ils sont remplacés par d’autres éléments constitutifs d’une culture contemporaine qui, pour être différente, n’est sans doute pas moins respectable. 

                      La question qui se pose est : quelle culture, entre celle des anciens que nous sommes et celle des modernes qu’ils sont, est la plus utile dans la société actuelle ?


                      • Jean Roque Jean Roque 28 juillet 2018 14:47

                         
                         
                        « utile »
                         
                        ça c’est bien du gocho.... bonniche du Capital...
                         
                         
                        La réponse est : Hanouna
                         
                         


                      • Aristide Aristide 28 juillet 2018 14:54

                        @Fergus

                        C’est bizarre cette propension à ne pas renvoyer dans les cordes l’acrimonie permanente de cette enseignante qui fait peur : vous entourez vos propos de tant de circonvolutions qu’ils en perdent tout le sens. Voilà donc le relativisme à l’honneur, allons, il ne s’agit pas de cela mais de la construction pierre près pierre par Rosemar d’une vraie haine de la société actuelle.

                         La voilà, ici sur la culture, ailleurs sur la communication, le foot, le sport, les loisirs, l’éducation, la travail, ... enfin toutes ce qui lui échappe et ne fait partie de son tout petit jardin. La voilà étalant ici son mépris pour ce qui ne partagent pas SES lettres. Parce que elle sait ce qui est bon, l’énumération de quelques auteurs agrémentés seulement de propos acerbes sur leur temps, lui suffit pour se placer dans le camp du vrai. Comme si les oeuvres de ces auteurs se limitaient à la critique de leur temps, à cette vision affligeante sur leurs contemporains. 

                        Elle se recroqueville ...





                      • Hector Hector 28 juillet 2018 15:47

                        @Fergus


                        « Mais ils sont remplacés par d’autres éléments constitutifs d’une culture contemporaine qui, pour être différente, n’est sans doute pas moins respectable. » 

                        J’aimerais, si vous le voulez bien, que vous me disiez par quoi notre culture est remplacée, et de plus, de façon non moins respectable. 
                        De plus je ne vois pas bien en quoi une culture est respectable ou non ?
                        Une culture est une culture. 
                        J’aimerais que vous vous en expliquiez.
                        Vous introduisez un jugement de valeur qui sous-tend une réflexion curieuse.

                      • Fergus Fergus 28 juillet 2018 15:56

                        Bonjour, Hector

                        Un exemple parmi beaucoup d’autres : les « anciens » avaient beaucoup plus de connaissances littéraires classiques ; les « modernes » sont nettement plus pointus sur le plan scientifique.

                        Sur la « respectabilité » de la culture, vous avez parfaitement raison. J’ai usé de cette formulation par rapport à la tonalité de l’article.


                      • Fergus Fergus 28 juillet 2018 16:02

                        Bonjour, Jean Roque

                        Désolé, mais la notion d’« utilité » est incontestablement plus de droite que de gauche ! Et je n’ai pas mis dans ce terme la moindre connotation productiviste.

                        Ce sont d’ailleurs presque toujours les collectivités de gauche qui ont promu des formes de culture sans rapport avec les considérations de productivité.


                      • Hector Hector 28 juillet 2018 16:13

                        @Aristide
                        Quel joli commentaire ! 

                        On sent l’intellectuel à chaque phrases, presque à chaque mots. 
                        On commence par un sport guerrier en face d’une Femme, (dans les cordes) puis on passe à des mots qui font bien dans un texte mais dont on ne connait pas vraiment le sens, (acrimonie, circonvolutions,relativisme) et on continue dans la critique acerbe de l’auteure.
                        Que tout cela est puéril.
                        Ou étale-t-elle son mépris, sa haine de la société actuelle ? Elle ne fait que la déplorer, et encore je pense qu’elle n’en a que des regrets de voir depuis des années ce nivellement par le bas dont vous êtes la plus pure illustration.
                        Vous devriez vous relire, j’ose espérer que vous seriez surpris, ne serait-ce que par vos fautes, ce qui me fait dire que lire les auteurs cités par Rosemar vous ferait le plus grand bien.
                        Quand on veut critiquer, il faut en avoir les moyens.


                      • marmor 28 juillet 2018 16:20
                        @Fergus
                        Depuis quand la culture a une valeur marchande ? Sûr que votre belle fille, grande chercheuse et scientifique, comme vous dites, va se faire tordre par sa hiérarchie si elle fait 10 fautes d’orthographe toutes les 3 lignes de son rapport !! Sachez que la culture est la résultante de toutes nos connaissances, scientifiques ou littéraires, musicales, artistiques, fondamentale, etc.. car « la culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié »Ce que vous énoncez : 

                        La question qui se pose est : quelle culture, entre celle des anciens que nous sommes et celle des modernes qu’ils sont, est la plus utile dans la société actuelle ?

                        est exactement l’inverse de la culture… 

                        Pas très étonnant de la part d’un mec comme moi, si jaloux de vous, de votre vie, de votre omniscience !!!!



                      • Hector Hector 28 juillet 2018 16:34

                        @Fergus
                        Cela veut dire quoi « Pointus sur le plan scientifique » ? Vous pensez que ces crétins qui ne sont capables que de cliquer sur une souris sont des scientifiques ?

                        Pouvez vous me dire quelle est la proportion de scientifiques dans notre population et dans quels domaines ?
                        Alors que quiconque peut lire Montesquieu ou Rousseau ou même Montaigne et tellement d’autres, plus accessibles, et se faire une solide culture humaniste et sociale ? 
                        Je pense que ce veut dire Rosemar et, ce en quoi je l’approuve, c’est qu’une culture numérique ne s’oppose pas à une culture littéraire ou même scientifique. 
                        A condition d’être curieux et de vouloir accéder à la connaissance.
                        Mais il ne semble pas que ce ne soit, hélas, la tendance.


                      • Hector Hector 28 juillet 2018 16:43

                        @arioul
                        Mon pauvre ami, voila plus de dix ans que je suis sur Avox. Vous êtes de ces gens qui, lorsqu’ils découvrent quelque chose, pensent que cela est nouveau.

                        Le royaume des cieux vous est ouvert.


                      • Hector Hector 28 juillet 2018 16:48

                        @marmor
                        Entièrement d’accord avec vous Marmor, dont j’ai toujours plaisir à lire les commentaires et les articles, intelligents et de bon sens.

                        Mes amitiés.

                      • rosemar rosemar 28 juillet 2018 16:57

                        @Fergus

                        Mais comment pourrait-on se couper du passé ? C’est ce passé qui nous structure, nous donne des bases essentielles. Notre langue est elle-même le résultat d’une longue évolution.
                        Notre littérature est elle-même imprégnée de cette culture.
                        C’est quoi la culture contemporaine ? 

                      • Fergus Fergus 28 juillet 2018 17:31

                        Bonjour, marmor

                        Où diable êtes-vous allé chercher que j’attribue à la culture « une valeur marchande » ??? Cela relève d’une ’interprétation, au mieux fantaisiste, au pire malveillante !

                        Personnellement, j’ai même toujours été partisan de favoriser ce que je nomme les « cultures de l’inutile », celles qui ne serviront jamais dans la vie professionnelle, mais qui peuvent être essentielles à la quête de chaque individu pour son épanouissement.

                        Pour ce qui est des rapports professionnels, désolé, mais vous faites erreur : il y a nombre de scientifiques et d’ingénieurs qui maitrisent très mal l’orthographe, d’où l’utilité de collaborateurs pour corriger les fautes dans ces rapports. Je le sais d’autant mieux qu’il m’est moi-même arrivé d’être sollicité pour de telles corrections, y compris pour un rapport de thèse.


                      • Fergus Fergus 28 juillet 2018 17:47

                        @ rosemar

                        Qui parle de « se couper du passé » ?

                        Bien sûr que le passé nous structure. Et bien sûr que notre littérature est imprégnée de cette culture (et vice-versa).

                        Mais je ne crois pas que l’ensemble des jeunes qui constituent les générations montantes soient si détachés de ce passé tant ces jeunes sont divers. J’en connais, à cet égard, qui sont friands de textes classiques. Mais je reconnais qu’ils ne constituent pas la majorité du genre.

                        Cela dit, intéressez vous aux nouvelles technologies, et observez avec quelle facilité les jeunes enfants pénètrent dans ce monde technique et acquièrent les connaissances et les réflexes nécessaires à l’usage des logiciels complexes. Moi-même qui ai exercé durant une quinzaine d’années dans l’informatique, je suis stupéfait de leurs capacités cognitives en la matière.

                        Tout cela pour dire que l’on peut difficilement comparer les générations dans une société qui évolue aussi vite. Et j’aoute à cela qu’il appartient, non seulement à l’école, mais également aux parents de maintenir un contact étroit entre les jeunes et la culture.

                        Et force est de reconnaître que jamais dans le système éducatif, les enfants n’ont été autant amenés dans les musées ou à des concerts. Personnellement, je n’y ai jamais mis les pieds durant ma scolarité, et du temps de mon fils, ces sorties étaient encore rares.

                        Bref, tout n’est pas aussi noir, ni aussi manichéen que le prétendent certains !


                      • marmor 28 juillet 2018 18:55
                        @Fergus
                        Désolé Fergus, mais si vous ne savez plus ce que vous écrivez, ou ne le comprenez, ……...Relisez vous donc

                      • marmor 28 juillet 2018 18:59
                        @Hector
                        Bonjour,
                        Je n’écris pas d’articles, j’en suis totalement incapable, ne maîtrisant pas les finesses de la langue comme certains érudits ci-présents. Vous me confondez avec quelqu’un d’autre
                        Ma symphatie

                      • rosemar rosemar 28 juillet 2018 19:10

                        @Fergus

                        Mais la culture passe par la maîtrise du langage et cet apprentissage a été négligé : la grammaire, l’orthographe mises au rebut...

                      • Fergus Fergus 28 juillet 2018 19:13

                        @ marmor

                        Encore une fois, désolé, mais c’est vous qui réduisez mon propos à ce qu’il ne contient pas !!!

                        En écrivant « quelle culture, entre celle des anciens que nous sommes et celle des modernes qu’ils sont, est la plus utile dans la société actuelle ? » je ne faisais pas allusion à la valeur marchande des personnes, mais à l’ensemble de ce qui constitue leur place dans la société, à savoir l’économie certes (via leur profession), mais aussi leur engagement social, leur épanouissement personnel, leurs rapports aux autres de manière générale.


                      • rosemar rosemar 28 juillet 2018 19:15

                        @Robert Lavigue

                        Mais qui consulte ces textes ? Bien sûr qu’internet est un formidable vecteur de culture, mais beaucoup de gens préfèrent aller sur Facebook !!

                      • marmor 28 juillet 2018 19:22
                        @Fergus
                        Je vais encore être malveillant, mais la culture n’a rien à voir avec l’économie, l’engagement social ou les rapports aux autres. Rien à voir ! Comme à l’accoutumée vous n’aimez pas être pris en flagrant délit . 

                      • Fergus Fergus 28 juillet 2018 19:26

                        @ rosemar

                        « beaucoup de gens préfèrent aller sur Facebook » 

                        En effet ! A l’image d’éminents professeurs de fac et de grandes écoles qui sont présents tout à la fois sur Facebook et sur Twitter. Etonnant, non ? smiley


                      • rosemar rosemar 28 juillet 2018 19:29

                        @Fergus


                        Certes, mais les éminents professeurs maîtrisent l’outil et savent aussi consulter d’autres sites et surtout lire !!

                      • Fergus Fergus 28 juillet 2018 19:35

                        @ marmor

                        Ah bon ? Parce que votre culture n’est pas une partie intégrante de la manière dont vous agissez dans la société en induisant vos choix et vos décisions ? De la façon dont vous participez de manière interactive à la vie sociale ?

                        Je serais curieux de savoir comment, hors de toute influence de votre culture personnelle, vous choisissez vos amis, vos spectacles, vos lieux de vacances, et même vos orientations professionnelles. smiley


                      • rosemar rosemar 28 juillet 2018 21:03

                        @Robert Lavigue

                        Mais vous plaisantez ! Qui lit ces textes en dehors de quelques érudits intéressés par le sujet ?? Il faut revenir à la réalité !!

                      • mmbbb 29 juillet 2018 07:59

                        @Fergus Je lui donne raison sur un point L EN a ete le laboratoire de multiples reformes pedagogiques qui a déstructuré l enseignement Il y avait deja un manque de cohérence lors de ma scolarité puisque d une année sur une autre par exemple en francais la forme etait plus importante que le fond Idem pour les mathematiques alors que l annee precedente nous avions appris l inverse Quant aux profs ils ne furent pas tous excellents mais bon l EN n est pas une institution dont les profs sachent faire une introspection, Resultat, une EN delabree , un prive renforce et une selection ardue Quant a la culture , celle ci sert a assoir le pouvoir de l elite , les rejetons ce celle ci empruntent des voies que le l enfant du peuple a peu de chance d’accéder. C ’etait deja vrai lors de ma scolarite cette assertion lest encore plus . Ce n est pas la rigueur que j exécrais c ’etait le manque de celle ci et le manque d emulation et le manque de suivi .Quel gachis


                      • Fergus Fergus 29 juillet 2018 09:34

                        Bonjour, mmbbb

                        Qu’il y ait eu des dérives expérimentales et du gâchis éducatif dans l’Education Nationale, nous sommes d’accord sur ce point.

                        En outre, j’ai toujours pensé que le charisme et les aptitudes à la pédagogie étaient beaucoup plus importants pour enseigner de manière efficace - notamment en école élémentaire et durant les premières années de collège - qu’un niveau de diplôme toujours plus élevé.

                        Pour ce qui est de l’accès à la culture, il reste vrai, comme vous le soulignez, que l’appartenance à un milieu éduqué appartenant aux classes moyennes supérieures est un gage de réussite pour les enfants relativement à ceux qui sont nés dans les classes populaires.

                        C’est injuste, et malheureusement la défiance grandissante à l’égard de l’enseignement public au profit de l’enseignement privé concourt non seulement à maintenir cette dichotomie, mais à l’aggraver.


                      • mmbbb 29 juillet 2018 10:18

                        @Fergus c ’est un problème circulaire comme on dit en mathematique Cette professeur e evoque l argent roi sauf que par nature l argent permet une selection Je connais assez la vie desormais pour m en apercevoir J avais une copine petite fille de notaire dont la famille aisee a permis sa scolarite dans le prive Si elle avait ete dans un etablissemnt public en ayant eu certains profs mediocres , elle aurait certainement coulée , C est ainsi si j avais eu de l argent cela aurait changer le cours de ma scolarite CQFD Croyez vous que les filles les fils de la bourgeoisie notamment de gauche foutent leurs morpions dans des ecoles pouraves , Hamon est venu faire de la propagande lors de la campagne a Vaulx en Velin, il a conclu sa visite par un discours de circonstance mais bon ses mioches il les fout pas dans le 9 - 3 . En France le principe est dur ( dans le cas de l ecole l egalite des chances ) mais la pratique est souple Courteline . Quoi qu il en soit je ne fus pas une chance inouie pour ce pays et je suis desormais remplace par une immigration qui s integre parfaitement bien en France . Il n y a pas de probleme c est merveilleux


                      • rosemar rosemar 29 juillet 2018 11:44

                        @Robert Lavigue

                        72 000 abonnés, mais c’est dérisoire, mon bon monsieur !

                      • Aristide Aristide 29 juillet 2018 13:21

                        @Hector


                        On sent l’intellectuel à chaque phrases, presque à chaque mots. 

                        Ouahh, l’accord avec chaque !!! Pour un donneur de leçons.

                        Vous devriez vous relire, j’ose espérer que vous seriez surpris, ne serait-ce que par vos fautes,...

                        Occupez vous des vôtres ...

                        Quand on veut critiquer, il faut en avoir les moyens.

                        C’est ce que je me disais en vous lisant ...



                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2018 15:28

                        Qui pourrait m’explique la différence exacte entre « déranger » et faire C....er le monde. ? A JEAN YANNE. UN Sacré emm...deur. Pote à Desproges.


                        • Joss Mandale Joss Mandale 28 juillet 2018 20:17

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          C’est la réaction qui diffère...


                        • Joss Mandale Joss Mandale 28 juillet 2018 19:46

                          Salut, Vite fait comme ça, de mon très humble avis, la Culture n’est pas en crise, la Culture est bien vivante... Ce sont les moyens et la volonté d’y accéder qui sont en crise... J’ai subitement la flemme de développer, mais je pense effectivement que le problème se situe au niveau de la curiosité ( comme le souligne l’auteur à juste titre) et de l’envie de nourriture intellectuelle ou spirituelle. Bon je retourne à l’apéro... Bonne soirée à tous.


                          • Henry Canant Henry Canant 28 juillet 2018 20:09

                            rosemar,


                            plutôt qu’écrire des narticles creux, pourquoi n’ecrirais tu pas des cours pour nous enseigner la culture ?

                            • Ciriaco Ciriaco 28 juillet 2018 22:17
                              La culture est un sujet vaste ; on l’aborde généralement sous deux angles : soit celui de la connaissance (la culture générale), soit celui de l’anthropologie (à mon sens le plus parlant).

                              On comprend l’attachement à la culture d’une prof qui vit au quotidien un changement profond, souvent utilitariste, dans l’abord de la connaissance. Pour l’humour - et les excellentes questions, je vous propose de (re ?)-visualiser « Inculture(s) » de Franck Lepage, drôle et stimulant.

                              Un élément de culture alternative qui parle assez bien de culture, sans pour autant, c’est un sketch, qu’il faille résumer à cela une question aussi centrale et aussi étendue.



                              • baldis30 29 juillet 2018 08:18

                                bonjour - enfin hum.... !)

                                Pourquoi hum ....

                                 Car quasiment tous les profs de français pensent que la culture c’est « EUX » et « EUX » seuls ! 

                                 hé bé on comprend ainsi bien des choses ... la culture ce sont les profs de français .. ; mais ce n’est ni la conservation de l’énergie , ni la conservation du moment cinétique , ni la réfraction.... ça c’est de la merde et les profs de français tiennent ainsi en plus bas niveau ceux qui refusent l’hégémonie mais ils profitent des acquis réalisés par CES MINUS pour asseoir leurs prétentions pseudo-philosophiques !


                                • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 2018 09:42

                                  @baldis30. Tu as oublié la conservation de l’impulsion, ou quantité de mouvement, dont l’unité n’a même pas de nom. Elle a totalement disparu de l’enseignement français au lycée.

                                  Il faut voir les conséquences dans l’inefficacité.
                                   
                                  Moins sots, les anglo-saxons disent « angular moment » là où nous préparons les confusions par le vocabulaire farfelu « moment cinétique ». Bonjour les dégâts !
                                   
                                  Une perle que tu savais déjà par un autre canal :au nouveau permis de conduire , il y a la question suivante :un paquet de 1 kg est posé sur la lunette arrière d’un véhicule roulant à 100 km/h lors d’un choc brutal, ce paquet devient un projectile : quel est le poids de ce projectile ? Réponse « officielle » : 40 kg L’enseignement de la mécanique dans mon pays est très très très malade.

                                  En revanche, de toute la 4e république le seul président du conseil qui n’ait pas été latiniste fut René Pleven. Mais il avait d’autres défauts : il était atlantiste.

                                • rosemar rosemar 29 juillet 2018 09:43

                                  @baldis30



                                  Mais, enfin, la culture est aussi scientifique, philosophique, mathématique, etc.
                                  Si je cite des exemples littéraires, c’est parce que je les maîtrise bien....

                                • Jean Keim Jean Keim 29 juillet 2018 09:06

                                  La culture... 

                                  Qui peut dire ce qu’elle est réellement ?
                                  Quel sorte d’engrais faut-il utiliser pour la faire croître ?
                                  Comment séparer le bon grain de l’ivrai, est-ce indispensable ?
                                  Est-elle universelle ou change-t-elle suivant les origines et le milieu social ?
                                  Rend-elle plus heureux ou plus en harmonie avec le milieu ?
                                  Nous rend-elle meilleur ?
                                  Qui décide qu’une chose est digne d’être qualifiée de culturelle ?
                                  Un être humain analphabète mais en harmonie avec son environnement est-il pour autant inculte ?
                                  Un érudit qui analyse le monde à coup de citations est-il un bon observateur ?
                                  Peut-elle me permettre de percevoir le vrai dans le vrai, le faux dans le faux et le faux dans le vrai ?
                                  Quelle est sa nature exacte ?
                                  Ces questions et d’autres encore sont-elles ou devraient-elles être posées à l’école ?


                                  • Jean Keim Jean Keim 29 juillet 2018 09:11

                                    Question subsidiaire : certains sont-ils détenteurs de la culture ?


                                  • rosemar rosemar 29 juillet 2018 09:40

                                    @Jean Keim

                                    La culture, c’est aussi ce qui nous rattache au passé et nous ne pouvons pas vivre coupés de nos racines...

                                  • Jean Keim Jean Keim 29 juillet 2018 11:41

                                    @rosemar
                                    La première réaction qui n’est rien d’autre qu’une réaction culturelle serait d’acquiescer à votre commentaire, mais êtes vous si sûre que les ouvenirs du passé ne soient pas le plus souvent que des casseroles que nous brinquebalons dans nos parcours de vie.


                                    Jamais éveillés
                                    Toujours avec nos histoires
                                    Tous névrosés
                                    Ce n’est qu’une affaire de mémoire.

                                  • rosemar rosemar 29 juillet 2018 11:46

                                    @Jean Keim


                                    La culture, c’est d’abord la langue que nous apprenons dès l’enfance, comment se passer de la langue ?? 

                                  • Jean Keim Jean Keim 29 juillet 2018 15:27

                                    @rosemar
                                    Oui bien évidemment et il n’est pas toujours aisé d’utiliser le mot ad hoc ; mais qui nous apprendra à relativiser la valeur ou le poids d’un vocable, qui perçoit que le mot n’est pas la chose et que certains mots déclenchent en nous des automatismes de pensée et de penser, voire carrément des tempêtes dans nos esprits, des mots comme dieu, sexe, argent, patrie, devoir, ..., des mots que notre vécu et donc notre culture ont engrammés dans les circuits de notre cerveau.


                                    Je suis d’ailleurs toujours en train de me demander si la pensée est toujours faite de mots.

                                    Le domaine de prédilection de la pensée est le concret, le réel, le pragmatique, comment réparer un robinet qui fuit, comment je vais chez le boulanger acheter du pain, là elle est dans son élément, dans son domaine de compétence, par contre pour tout ce qui touche à l’abstrait il nous faut être très circonspect, en fait la pensée ne peut reproduire que ce qu’elle connaît, c’est un truisme, il nous arrive très souvent de l’oublier.

                                  • Cadoudal Cadoudal 29 juillet 2018 15:45

                                    @Jean Keim

                                    Le « Zimbabwe » il y a 50 ans, c’était plus civilisé que Paris aujourd’hui.


                                  • Jean Keim Jean Keim 29 juillet 2018 17:50

                                    @Cadoudal
                                     ??? 

                                    Finalement la vidéo de votre lien dévoile toute la complexité de la pensée : une envie de faire pipi quoi de plus naturel, de plus concret ; par contre la miction peut en dire long sur la personnalité de celui qui passe à l’acte.

                                    Mais il faut toujours relativiser, je me souviens qu’un jour je me promenais avec ma petite fille qui avait quatre ans à l’époque dans un lieu public, quand celle-ci le visage crispé me dit qu’elle a très envie de faire pipi, l’urgence était extrême, pas le temps de chercher le lieu prévu à cet effet, j’avise un buisson un peu dense, je procède à la chose quand une dame bcbg s’approche et me rabroue vertement en me disant que c’était honteux, décontenancé par cette remarque, je lui ai rétorqué que ma petite fille ne portait plus de couche et qu’elle était bien trop jeune « ELLE » pour s’embarasser d’une protection urinaire, sur ce la fillette lui tira la langue, on en rigole encore quand je lui raconte l’histoire.

                                    Il faut reconnaître que la dame de la vidéo procède avec un grand naturel, son envie devait être insoutenable, c’est probablement son excuse. Pour nous les hommes, notre équipement anatomique est quand même bien pratique.

                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 11:39

                                    Les fruits ne poussent pas dans du sable. Société liquide de Bauman. https://fr.wikipedia.org/wiki/Zygmunt_Bauman. La question qui se pose pour les enseignants, comme pour un jardinier : que faire face à un sol stérile ? Naturellement ou pollué par un environnement toxique (parents, société, Ministre de l’Education nationale). Déserter ?? Changer d’option... Peut-être. J’ai souvent constaté dans la vie qu’il ne sert à rien d’insister. Si l’alchimie ne prend pas, les efforts son vains et voué à l’échec. Pauvre enseignant voué à jouer une pièce face à des fantômes. S’il se consacre uniquement à ceux qui le mériteraient on le taxera d’élitisme. 


                                    • Jean Keim Jean Keim 29 juillet 2018 12:04

                                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                      Une société de droit sans devoir, sans responsabilité.


                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 12:12

                                      @Jean Keim

                                      Eduquée avec les « Bons Principes de DOLTO ». Jeune, c’était le docteur Spock (pour ceux qui ont connu le gugusse). https://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Spock. Montessori et Dolto, l’empathie dans ses aspects les plus « pervers ». Surtout ne pas frustrer vos enfants sinon on vous taxera de mauvais parents. La fessée. Oh, ils méritent la prison,... Quels monstres !!! Dolto n’avait absolument pas saisi que l’enfant demande aussi fondamentalement à être : STRUCTURE, TUTORE.

                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 11:42

                                      Mieux vaut deux fois qu’une :Les fruits ne poussent pas dans du sable. Société liquide de Bauman. https://fr.wikipedia.org/wiki/Zygmunt_Bauman. La question qui se pose pour les enseignants, comme pour un jardinier : que faire face à un sol stérile ? Naturellement ou pollué par un environnement toxique (parents, société, Ministre de l’Education nationale). Déserter ?? Changer d’option... Peut-être. J’ai souvent constaté dans la vie qu’il ne sert à rien d’insister. Si l’alchimie ne prend pas, les efforts son vains et voués à l’échec. Pauvre professeur condamné à jouer une pièce face à des fantômes. S’il se consacre uniquement à ceux qui le mériteraient on le taxera d’élitisme. 


                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 11:53

                                        Seul le VERBE fait de l’humain, un humain. Il est sa source, son origine, Un inculte sera maçon, ouvrier, comme les abeilles ou les oiseaux construisent leur ruchs. Cela ne les déprécie pas puisqu’ils cimentent la société. Mais, il ne sera jamais à proprement parlé, inscrit dans l’arbre de la culture. Juste la terre qui permet à l’arbre de pousser. De nombreux parents ne supportent pas de voir leur enfant dirigé vers une orientation professionnelle (tout en maintenant des passerelles qui permettent des retours). Certains jeunes s’éveillent tardivement. Il faut aussi en tenir compte. 


                                        • Jean Keim Jean Keim 29 juillet 2018 15:36

                                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                          Une définition de l’humain ne sera jamais vérace, il est plus rationnel de dire de l’humain ce qu’il n’est pas ; c’est l’approche apophatique.


                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 15:58

                                          @Jean Keim


                                          Merci. 

                                        • Jean Keim Jean Keim 31 juillet 2018 10:34

                                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                          Pourquoi un clic sur votre pseudo donne-t-il accès à un texte illisible ?


                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 12:18

                                          Bon, Mama Dolto venait d’une famille proche de Pétain et des le PEN et comme Joffrin, elle a pris le contre-pied. Ce qui signifie que sur le plan psychologique, elle n’a jamais mûri. Etre opposé, c’est toujours être en accord, sans avoir réellement coupé le cordon et pris de la hauteur.


                                          • Ben Schott 29 juillet 2018 13:45

                                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                             

                                            « Bon, Mama Dolto venait d’une famille proche de Pétain et des le PEN »
                                             
                                            Toujours en plein délire !...
                                             


                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 13:57

                                            @Ben Schott

                                            EXTRAI : Qui était vraiment Françoise Dolto ? Plus de vingt ans après sa mort, tout n’aurait pas été dit sur cette figure emblématique de la psychanalyse de l’enfance. « Elle est devenue une icône inattaquable. Pourtant, il serait juste de dire la vérité sur son histoire ! » déclare Didier Pleux, docteur en psychologie du développement et psychologue clinicien, qui a ainsi confronté la vie de Françoise Dolto, ses autobiographies, sa correspondance privée, sa théorie, sa pratique ainsi que ses prises de position. Le but ? Retourner aux sources des théories doltoïennes et, partant, démythifier la psy présentée jusqu’ici comme irréprochable. Pour laisser apparaître une femme pleine de contradictions et d’énigmes.

                                            Entre Freud et Pétain

                                            Née en 1908 à Paris, Françoise Marette est une enfant gâtée, élevée par des parents aisés, catholiques et d’extrême droite (son père, puis elle, lisent le quotidien nationaliste L’Action française). La jeune fille passe des vacances chez des amis de Charles Maurras, théoricien nationaliste, rencontre le polémiste Léon Daudet de L’Action française qu’elle trouve spirituel. Elle profite aussi de la résidence secondaire familiale à Deauville, voyage au Maroc, en Grèce, dispose d’une automobile (un fait rare à l’époque), joue au ten


                                          • Ben Schott 29 juillet 2018 14:06

                                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                             

                                            Oui, ses parents étaient de droite (je vous laisse la qualifier d’« extrême » si ça vous fait plaisir) proches de l’Action française, qui a soutenu Pétain en 40.
                                             
                                            Ça n’en a pas fait des « proches de Pétain » et encore moins des Le Pen.
                                             

                                             
                                             
                                            Et puis ?...
                                             


                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 13:53

                                            bon, il faut payer pour lire l’article (je l’ai lu en en son temps et Le VIF est un journal très sérieux en Belgique). http://www.levif.be/actualite/international/qui-etait-la-vraie-francoise-dolto/article-normal-420715.html


                                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 14:00

                                              Désolé si je touche à une icône. .. A l’opposé de ce qu’elle rapporte de son enfance, qu’elle juge malheureuse, et de cette « période de difficultés matérielles et de véritable »rationnement«  ». Didier Pleux n’a pas non plus trouvé de trace d’une « fâcherie de quasiment huit années » avec sa mère Suzanne, que Dolto évoque dans ses récits.

                                              Dans un autre registre, l’auteur rappelle un événement peu connu de la spécialiste : sous l’occupant nazi, elle a travaillé pour la fondation d’Alexis Carrel, un centre pétainiste recourant à des procédés eugénistes. Elle a également été en analyse chez René Laforgue, son mentor et psychanalyste dont l’objectif était d’implanter à Paris un centre de psychologie aryanisée (qui militait contre la « psychanalyse juive »). « Que s’est-il vraiment passé ? Ses accointances avec l’extrême droite méritent d’être étudiées par les historiens », souligne Didier Pleux, qui juge la femme très opportuniste. « D’abord femme de droite, elle se dira trotskyste à la Libération, puis prendra le vent de Mai 68. »

                                              La mère Dolto, elle, se montre négligente, laissant par exemple son fils Carlos se mettre en danger. Le « fougueux » gamin deviendra artiste à l’âge adulte. « Que serait devenu Carlos s’il n’avait pas été intégré dans le bon réseau et épanoui sa liberté ailleurs qu’au Quartier Latin ? » s’interroge Didier Pleux. En clair, sa thèse est la suivante : les préceptes éducatifs développés par Françoise Dolto ne répondraient qu’à névroses et seraient le résultat d’une analyse ratée.

                                              Françoise Dolto. La déraison pure, par Didier Pleux Editions Autrement, 192 p.

                                              Dans Le Vif/L’Express de cette semaine, les extraits du livre :

                                              Les traumatismes de Françoise Dolto Mère toxique ou itinéraire d’une enfant gâtée ? Françoise Dolto maman L’autorité de Boris Dolto Une lettre de juin 1940 Chez l’eugéniste Alexis-Carrel Psychanalyse avec René Laforgue Virage à 360 degrés Auto conditionnement d’une théorie Une psychanalyse ratée



                                              • Ben Schott 29 juillet 2018 14:09

                                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                                 

                                                « Désolé si je touche à une icône. »
                                                 
                                                Ah sûrement pas ! Elle m’intéresse autant que j’ai pu aimer les chansons de son rejeton, mais il faut vous recadrer un peu de temps en temps !...
                                                 


                                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 14:15

                                                @Ben Schott


                                                je souligne simplement que Dolto fut l’égérie de toute la gauche bobo de 1984 à aujourd’hui. On voit le résultat,...Les mêmes inconsciemment antisémites qui rejetaient Freud (le Père,...). J’en parle pour les avoir assez côtoyé. Jusqu’à la rupture. Pour retrouver ma véritable patrie : les freudiens.

                                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 14:09

                                                Roudinesco, Dolto, Joffrin. Qui a placé Macron au sommet ? Suivez mon regard. ROSEBUD.


                                                • Emohtaryp Emohtaryp 29 juillet 2018 14:56

                                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                                                  Bonjour,
                                                  Analyse psychologique d’Ubu réalisée en mai 2017 par un psychiatre Italien, le Pr Adriano Segatori :


                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 15:54

                                                  @Emohtaryp

                                                  Je l’ai vue sur le Site de Vergnes. Bien qu’un autre psychiatre chouchou à Roudinesco et joffrin (pro PMA, GPA et tout le brol,...terme belge) ait donné un portrait louangeur de Macron. On reconnaîtra : Serge Hefez (psy des « bobos »). Il a analysé Sarkozy avec délectation. Mais quand il s’est agit de hollande. Que dalle. je n’en dirai pas plus,.... Ils ne sont pas mes amis,... http://www.elle.fr/Societe/News/Brigitte-Macron-la-bienveillante-3480275

                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 15:55

                                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                                                  Corrigé : il s’est agi de Hollande.

                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 juillet 2018 14:33

                                                  Pour avoir parcouru Alexis Carrel, il s’agit de définir les gènes les plus « purs » ou dominants selon des critères uniquement médicaux. La juive étant par conséquent dégradée,(comme la femme par rapport à l’homme)... L’intelligence et l’intérêt pour la culture n’ont rien à voir avec la « qualité » des gènes. CF article de Rosemar sur le foot. Dessin de Serre : https://www.google.be/search?q=Serre+bd&num=20&newwindow=1&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwjf5tq_qMTcAhVGj5AKHYAPDooQ_AUoAXoECBcQAw&biw=1280&bih=673#imgrc=xMGAm_GuP9aLIM :


                                                  • covadonga*722 covadonga*722 29 juillet 2018 15:14

                                                    yep , chaque fois que Rosemar prononce le mot  Kulture cela m’évoque mon ami allemand 


                                                    Walter  ......P38 est son diminutif..... 


                                                    • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2018 18:39

                                                      « Les programmes scolaires ont été vidés de leur substance, le niveau d’exigence a été raboté au nom d’un égalitarisme »


                                                      Tout à fait.
                                                      La conclusion est logique : les riches deviennent plus riches et les pauvres, plus pauvres.
                                                      Le socialisme a voulu cet égalitarisme avec un nivellement vers la bas. 
                                                      La meilleure idée est celle qui n’existe pas encore.
                                                      C’est celle-là qui vaudra de l’or

                                                      • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2018 18:41

                                                        Regardez d’où viennent les cerveaux aujourd’hui...


                                                      • Emohtaryp Emohtaryp 30 juillet 2018 13:18

                                                        @L’enfoiré

                                                        La conclusion est logique : les riches deviennent plus riches et les pauvres, plus pauvres.
                                                        Le socialisme a voulu cet égalitarisme avec un nivellement vers la bas. 

                                                        Ne dis pas n’importe quoi, cela s’appelle le néo-libéralisme ou « l’école de Chicago » ou encore les thèses ineptes de Milton Fredman testées de force au Chili avec son « ami » Pinochet le sanguinaire, ça n’a rien à voir avec un quelconque « socialisme »...
                                                        Par ailleurs, le préambule de la constitution Française est « liberté,égalité,fraternité », et celui de la Belgique c’est « bouffe tes frites et ferme ta gueule » ?
                                                        ( surtout pour venir ici dire des conneries à longueur de journée...)

                                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 juillet 2018 13:32

                                                        @L’enfoiré


                                                        A propos l’ENFOIRE, ayant eu de longs échanges sur le site de Marcel Sel, je suis allée achetée son livre Rosa. Sur place. Ce qui m’a permis de répéter : yeux dans les yeux, que j’étais clairement opposée au mariage homosexuel, la GPA, et la PMA. MALAISE, GROS MALAISE,... ;hum,...mais j’ai jamais dit que j’étais pour. Ces LOIS Font le nid du nazisme. GROS GROS MALAISE,....https://www.youtube.com/watch?v=hBlB8RAJEEc

                                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 juillet 2018 13:25

                                                        je suis belge, et je peu vous assurer que l’Enfoiré n’est en rien représentatif de la belgitude,..Oui grand clash avec Marcel SEl... Etre riche n’est pas du tout un critère de culture. Bel exemple Nadine de Rothschild et toute la clique. D’une grande vulgarité,....Et personne ne pourra me soupçonner d’antisémitisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès