• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une ferme géante dans la ville...

Une ferme géante dans la ville...

JPEG

C'est indéniable : dans nos villes bétonnées, nous perdons le contact avec la nature... nous ne connaissons plus les noms d'arbres, de fleurs, nous ne côtoyons plus les animaux de la ferme : poules, coqs, oies, vaches, moutons, lapins dont il existe tant de variétés et de races !

 

Les Journées Méditerranéennes des Saveurs ont permis aux Nîmoises et aux Nîmois de se reconnecter avec la nature, le monde paysan, le travail des éleveurs...

Une ferme géante s'est installée le temps d'un week-end non loin des Arènes...

 

Des odeurs de fumier, de bétail ont envahi les rues du centre ville...

 

Les enfants, les adultes étaient ravis de découvrir toutes sortes de races de vaches : Gasconne des Pyrénées, Aubrac, Salers, Charolaise, Limousine etc.

On les voyait ruminer paisiblement dans leurs box, des images apaisantes...

Des veaux se bousculaient, approchaient familièrement leur museau du public...

Les enfants étaient impressionnés par la puissance, la taille imposante de ces animaux.

 

Ils s'attardaient volontiers auprès des chevaux, des ânes, des lapins, des moutons...

Raïole, Caussenarde des garrigues, Tarasconnaise, Lacaune, Mérinos d'Arles, Blanche du Massif Central, autant de noms pittoresques de races de moutons...

Les Shetlands d'Audabiac remportaient un vif succès auprès des enfants...

On pouvait découvrir des variétés étonnantes de pigeons : le cravaté italien, le pigeon paon, de poules : wyandottes noires, d'autres au plumage chamarré de blanc et de noir...

Des lapins : gris de Touraine, Sallander, Fauve de Bourgogne, Bélier noir, Fech Feu...

Des oies : Rollen, oies de Sam, des poules gardoises à la crête rouge vif, Gournay...

Des dindons : le Bronzé d'Amérique, des chèvres : Saanen, Alpines, du Massif central...

 

Alors, bien sûr, dans une telle exposition, les animaux sont parqués, domestiqués, encagés, ce n'est pas la panthère des neiges traquée par Sylvain Tesson.

Mais, on est sensible à la beauté des plumages, des fourrures, à la puissance de certaines espèces.

On baigne dans un monde d'odeurs du terroir...

On entend un tintamarre de cris, de meuglements, de glapissements, de bourdonnements...

Quelle ambiance ! On a vraiment l'impression d'être à la campagne !

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2020/09/une-ferme-geante-dans-la-ville.html

 

Vidéos :

 

Photo et vidéos : rosemar


Moyenne des avis sur cet article :  1.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Bendidon Bendidon 29 octobre 18:47

    Ils s’attardaient volontiers auprès des chevaux, des ânes, des lapins, des moutons...Raïole, Caussenarde des garrigues, Tarasconnaise, Lacaune, Mérinos d’Arles, Blanche du Massif Central, autant de noms pittoresques de races de moutons...

    Ah ben moi j’ai pas besoin d’aller à Nimes pour voir des moutons, suffit que je sorte dans la rue j’en vois plein avec une muselière sur le bec !

    Je me demande bien de quelle race ils sont ces moutons ?

    et ils bêlent fort de peur, heureusement ils ont des bergers qu’on appelle des Mi..Ma je ne me rappelle plus, enfin un mot qui se termine en ON

     smiley


    • foufouille foufouille 29 octobre 19:49

      @Bendidon

      tu as eu 6 mois de prison ferme sans masque ?

      co*na** fini à la pisse.


    • Bendidon Bendidon 29 octobre 21:03

      @foufouille
      Trop marrant, tu peux causer toi smiley
      Et toi t’es fini à quoi, à la crotte comme ton image ?
      tu n’es que méchanceté et rancoeur, je te plains, reste dans ton gourbi à chier sur tout le monde afin que ta douce odeur de crotte embaume ce site
       smiley


    • foufouille foufouille 29 octobre 21:10

      @Bendidon

      c’est une patate de 1.6kg crétin.

      dans ton cas ta mère t’a chier dans un caniveau en sortant d’un bistrot


    • rosemar rosemar 29 octobre 21:17

      @Bendidon

      Et si vous étiez médecin, soignant, infirmier, est-ce que vous réagiriez de la même façon ??


    • Bendidon Bendidon 30 octobre 10:47

      @rosemar
      Ces 11 dernières années les salopards qui nous ont gouvernés ont supprimé 65000 lits d’hopital, limité le nombre de médecins et d’infirmiers
      Voila pourquoi les hopitaux sont engorgés maintenant pour une grippe plus forte que les autres



    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 octobre 19:27

      L’agriculture et l’élevage, c’est le contraire de la nature, justement !

      Tous les ruraux le savent, mais le citadins font toujours la confusion.

      Dans « La Maison du Berger », Vigny donne la parole à la nature sous la forme d’une prosopopée qui met en évidence l’hostilité d’un système dont l’harmonie a été brisée par un intrus iconoclaste :

      Elle me dit [la nature] : « Je suis l’impassible théâtre
      Que ne peut remuer le pied de ses acteurs ;
      Mes marches d’émeraude et mes parvis d’albâtre,
      Mes colonnes de marbre ont les dieux pour sculpteurs.
      Je n’entends ni vos cris ni vos soupirs ; à peine
      Je sens passer sur moi la comédie humaine
      Qui cherche en vain au ciel ses muets spectateurs.

       »Je roule avec dédain, sans voir et sans entendre,
      A côté des fourmis les populations ;
      Je ne distingue pas leur terrier de leur cendre,
      J’ignore en les portant les noms des nations.
      On me dit une mère et je suis une tombe.
      Mon hiver prend vos morts comme son hécatombe,
      Mon printemps ne sent pas vos adorations.

      « Avant vous j’étais belle et toujours parfumée,
      J’abandonnais au vent mes cheveux tout entiers,
      Je suivais dans les cieux ma route accoutumée,
      Sur l’axe harmonieux des divins balanciers.
      Après vous, traversant l’espace où tout s’élance,
      J’irai seule et sereine, en un chaste silence
      Je fendrai l’air du front et de mes seins altiers. »


      • foufouille foufouille 29 octobre 19:44

        @Séraphin Lampion

        faut vraiment consulter un psy ou crever de faim dans ta nature.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 octobre 20:31

        @foufouille

        tu as lu Vigny ?


      • foufouille foufouille 29 octobre 20:38

        @Séraphin Lampion

        j’ai lu ton postdébile.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 octobre 20:42

        @foufouille

        lis Vigny, ça t’instruira


      • foufouille foufouille 29 octobre 20:53

        @Séraphin Lampion

        jelisla fac de médecine et rustica avant 68, c’est mieux.


      • rosemar rosemar 29 octobre 21:19

        @Séraphin Lampion

        Tout dépend de quelle agriculture et de quel élevage on parle ! 


      • rosemar rosemar 29 octobre 21:20

        @Séraphin Lampion

        Il existe des éleveurs respectueux de la nature : regardez les vidéos ! Les vaches, les veaux sont magnifiques...


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 octobre 10:17

        @rosemar

        « Tout dépend de quelle agriculture et de quel élevage on parle !   »

        peu importe la présentation et les rubans 
        si vous préférez, vous confondez « nature » et « environnement »
        dans une ville, vous préférez sans doute un parc à une zone industrielle ? 
        moi aussi
        mais je ne dis pas qu’un jardin public, c’est la nature
        il n’y a rien de moins naturel qu’un jardin, aussi « bio » soit-il
        ce sont les jardiniers qui on inventé le terme de « mauvaises herbes »
        les plantes ne sont ni bonnes ni mauvaises, mais celles qui font chier les jardiniers sont condamnées au glyphosate, même par les intégristes verts qui ont des convictions à géométrie variable quad il s’agit de la production de céréales ou de l’aspect des bordures de leur maison de banlieue

        par définition, élevage et agriculture sont des transformations de la nature, entreprises au néolithique par sapiens qui, auparavant, était un chasseur cueilleur
        le mythe du paradis perdu ne s’est pas forgé sur le fait d’avoir été chassés de l’Eden, mais par le fait d’avoir voulu l’améliorer« . 
        l’arbre de la »connaissance« porteur de la fameuse pomme est un arbre greffé !

        il ne s’agit pas de vouloir vivre comme les Pygmées, les Inuits ou les Amiches, il s’agit seulement de ne pas confondre le »livre de la jungle« et la »petite maison dans la prairie".


      • rosemar rosemar 30 octobre 11:37

        @Séraphin Lampion

        Ah ! bien sûr, ce n’est pas la panthère des neiges... comme je le dis dans l’article...


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 octobre 12:38

        @rosemar

        A relire : LES ANIMAUX DÉNATURÉS - Vercors


      • Jeekes Jeekes 29 octobre 21:50

        Ahhh, marie-rose, je vois que ta diarrhée ne t’empêche pas de sortir, ni d’aller trainer ta trouille, et ta piteuse carcasse, dans tout les ’’évènementiels’’

         

        Une bonne petite bobasse qui se croit écolo.

        J’espère que tu n’avais pas oublié ta muselière !

         

        Et sinon, mémère, c’est pas trop chiant le groin sur le museau pour faire toutes ces photos et vidéos de daube ?

        Au fait, c’est bien un ’’numérique’’ ton boitier clic-clac ?

        Tu te rends comptes que tu es passée du coté obscur ?

        Une bonne consommatrice, accro aux nouvelles technologies sur lesquelles tu chouines en permanence. Il en dit quoi ton psy, c’est pas un tantinet schizophrène comme comportement ?

        Bon, c’est vrai que t’es pas à ça près !

         

        Nan, paske faut quand même être sacrément barrée pour croire qu’il suffit que trois bouseux amènent leurs bestiaux manger du foin et de la farine en centre ville, que ça va éduquer nos chères petites têtes blondes.

        Faire le taf à ta place, en somme.

         

        T’en est une sacrée, toi !

        Tiens, faudrait t’encadrer à coté de l’autre tarée de mais l’usine.

        Une sacrée paire de baltringues...

         

         


        • rosemar rosemar 29 octobre 22:58

          @Jeekes

          « diarrhée, piteuse carcasse, bobasse, mémère, schizophrène, bouseux, tarée, baltringues... » un chapelet d’insultes...vous les accumulez ! Quelle variété dans le vocabulaire !

          BRAVO !!


        • rosemar rosemar 29 octobre 22:59

          @Jeekes

          Et à part ça, vous savez argumenter ?


        • Jeekes Jeekes 29 octobre 23:29

          @rosemar
           
           
          T’en veux des z’arguments, ben, en v’la.
          Mais d’abord, à part ça, tu sais de quoi tu parles ?
           
           
          ’’Des odeurs de fumier’’
           
          Ben non mémé, des odeurs de litières, parce que ça m’étonnerait que les bouseux se soient fait chier à apporter du fumier, juste pour tes petites narines.
          Pour ta culture, le fumier, c’est quand la litière est décomposée.
          Et pas que... 
           
           
          ’’se reconnecter avec la nature, le monde paysan, le travail des éleveurs’’

           
          Tu t’es reconnectée, toi qui gémit sans cesse sur le monde connecté ?
          Et avec la nature, le monde paysan ?
          C’est vrai que l’espace d’un après-midi, t’as du en découvrir des mystères du monde paysan. Dans tes fantasme de bourge, ouais !
           
           
          ’’Les enfants étaient ravis de découvrir toutes sortes de races de vaches’’
           
          Tu leur a expliqué, aux gosses, qu’elles allaient finir en steack haché, ou pire en Mc Do, les vaches ? 
          Ha ouais, c’est moins romantique, hein ?
           
           
          ’’dans une telle exposition, les animaux sont parqués, domestiqués, encagés’’
           
          Parqués, encagés... Ailleurs aussi, quasiment toujours.
          Domestiqués... Quelle cruche, tu savais pas ?
          Tu croyais qu’ils vivaient en liberté à l’état sauvage ?
           
           

          ’’On entend un tintamarre de cris, de meuglements, de glapissements, de bourdonnements...

          Quelle ambiance ! On a vraiment l’impression d’être à la campagne !’’

           

          Le pompon de la bobasse.

          Ah l’ambiance de la campagne.

          Mais pauv’ naze, la campagne est largement plus silencieuse que ton univers bétonné dans lequel tu essayes de nous faire croire que tu existes !

           

          Bon, tu devrais arrêter, tu deviens à chaque fois plus ridicule...

           

           

           

           


        • Jeekes Jeekes 29 octobre 23:30

          @rosemar
           
          T’accumules bien des monceaux de navrantes stupidités.
          Que veux-tu, chacun son truc !
           


        • rosemar rosemar 30 octobre 11:38

          @Jeekes

          Oui, chacun son truc : je vous laisse à vos insultes !!


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 octobre 09:15

          Un parisien part en vacances à la campagne.

          Un jour, il voit un troupeau de vaches, mais il est surpris qu’elles n’aient pas de cornes. Complètement fasciné par cette anomalie, il finit par aller voir le fermier d’à côté et lui demande :

          - Dites mon brave, pourquoi ces vaches n’ont-elles pas de cornes ?

          Le fermier le regarde longuement, puis après une grande réflexion il lui répond :

          - Ben en fait, y’a trois raisons qui font que les vaches è z’ont pas d’cornes.

          - Ah bon !

          - Oui ! La première, c’est qu’è naissent sans cornes… mais là, c’est pô l’cas.

          La deuxième, c’est qu’è s’battent et qu’è s’les cassent… mais là, c’est pô l’cas.

          Enfin, des fois, y’en à qui choppent une maladie, l’véto y dit que c’est la décalcification, et les cornes, è tombent… mais là, c’est pô l’cas.

          - Mais alors, pourquoi donc ces vaches n’ont pas de cornes, mon brave ?

          - Ben en fait, si ces vaches è z’ont pô d’corne, c’est surtout pac’que c’est des chevaux……


          • rosemar rosemar 30 octobre 11:35

            @Daniel PIGNARD

            Très drôle ! MERCI...


          • Decouz 30 octobre 10:42

            Bonzour Madame, chez moi aussi je veux dire dans ma ville il y a une ferme avec des canards, des poules, des sangliers, des animaux de la ferme, même qu’il y a une bête elle est morte parce que tout le monde lui donnait à manger ce qu’il ne fallait pas fer.

            forêt


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 octobre 17:32

              Une parisienne circule dans la montagne et sa voiture hoquète, elle va donc stationner sur la place d’un village paumé. Elle ouvre le capot et regarde ce qu’il pourrait bien y avoir.

              Tout à coup elle entend les sabots d’un cheval qui s’approche, clap clop, clap clop, celui-ci met son nez sous le capot, regarde un instant, et lui dit « C’est les bougies »

              Interloquée, la parisienne se précipite dans le bistro de la place et elle raconte affolée que sa voiture est en panne et qu’un cheval mettant la tête sous le capot lui a dit tout de go « c’est les bougies ».

              Le patron du bistrot la met en garde : « Oh ! Ma petite dame, surtout ne l’écoutez pas, il n’y connaît rien en mécanique ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité