• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une invitation au théâtre : Une demande en mariage tout terrain...

Une invitation au théâtre : Une demande en mariage tout terrain...

JPEG

Une invitation au théâtre, dans un cadre champêtre...

 

Au programme : "Une demande en mariage tout terrain", adaptée d'une célèbre pièce d'Anton Tchékhov...

Les spectateurs assis en cercle, au coeur même du spectacle, sont invités à prendre part à cette réunion de famille...

Une réunion pour le moins houleuse qui met en scène une mère, sa fille, Natalia et un homme de quarante ans, Ivan qui vient faire sa demande en mariage.

Reçu par la mère, le prétendant exprime son désir... 

On assiste, ensuite, au monologue de ce personnage Ivan, avec des répliques savoureuses : " Je ne peux pas ne pas me marier...Si tu espères trouver l'amour véritable, tu ne te marieras jamais", se dit-il... Il se plaint aussi d'avoir déjà quarante ans et énumère ses nombreux soucis de santé : psoriasis, manque de sommeil, digestion difficile, souffle au coeur...

La jeune promise intervient, alors, et le dialogue s'engage entre la jeune fille et son prétendant : ils évoquent les relations amicales entre leurs parents respectifs...

Mais, très rapidement la discussion s'envenime à propos de "petits prés aux vaches", dont les personnages se disputent la possession.

Le ton monte, à tel point qu'ils se mettent à hurler : Natalia s'en va, son prétendant la poursuit : il est au bord de l'apoplexie...

Les acteurs prennent, alors, à témoin les spectateurs "Ils sont à moi, à moi !"

La mère réapparaît, entre dans la dispute qui se propage et devient un paroxysme d'insultes violentes... Les pires mots sont prononcés de part et d'autre : "cinglé, pervers, hypocrite, menteur, crapule, épouvantail à moineaux... ce petit lustucru, cet oeil de taupe..."

Le fiancé est bientôt chassé de la maison à coups de pieds.

C'est alors que la mère apprend à sa fille que le jeune homme était venu la demander en mariage.

Aussitôt, on assiste à un coup de théâtre : intéressée par la proposition, elle ordonne à sa mère de ramener le prétendant.

 

La pièce met en oeuvre toutes sortes de ressorts comiques : comique de gestes, de mots, de répétition, de caractère, comique de situation, avec de brusques renversements ou coups de théâtre...

Les situations se répètent car une nouvelle dispute éclate, tout aussi futile que la première...

L'outrance est au rendez-vous et le grossissement comique provoque les rires complices des spectateurs.

 

Les acteurs se donnent à fond dans ce jeu de la démesure : tous trois se retrouvent à terre anéantis par la violence de la confrontation...

Les conflits se focalisent sur les biens matériels, l'argent qui divise les familles, qui perturbe les relations entre les gens...

Finalement, le mariage sera décidé, bien sûr et la mère tire cette conclusion : "Ce sont les joies de la famille qui commencent !"

Dans cette pièce, Tchékhov nous met sous les yeux nos querelles éternelles, nos envies de domination, des rancoeurs familiales de tous les temps.

Les passions féroces, exacerbées sont soulignées par le jeu des acteurs qui évoluent tout près des spectateurs : ceux-ci sont interpellés, associés à l'action, on leur offre des petits cannelés, et même du champagne, à la fin de la pièce.

 

Création de la compagnie Les Lubies

Les acteurs : Nathalie Marcoux, Vincent Nadal, Mercedes Sanz

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/06/un-spectacle-sous-les-tilleuls-une-demande-en-mariage-tout-terrain.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Christ Roi Christ Roi 17 décembre 2017 07:36

    « adaptée d’une célèbre pièce d’Anton Tchékhov... » cela veut que cette pièce est une énième merde contemporaine pro-lgbt que l’auteur veut nous faire voir en citant le nom de Tchekhov pour nous attirer parce que sans ce nom, il sait que personne ne viendra voir une telle cochonnerie. A fuir donc. Préparons plutôt nos cadeaux de Noël, c’est plus sain smiley


    • Pere Plexe Pere Plexe 17 décembre 2017 11:53

      @Christ Roi
      Tchékhov est surtout connu pour ses descriptions d’une société russe injuste, par sa dénonciation des conditions faite au plus modeste, non ?

      Et sauf à vouloir l’original en Russe il s’agit forcement d’adaptation...

    • rosemar rosemar 17 décembre 2017 18:50

      @Pere Plexe

      Merci pour ces rappels...

    • Christ Roi Christ Roi 17 décembre 2017 20:51

      @Pere Plexe
      Non. Quand une piéce est de Tchekhov. On écrit « de Tchekhov » peu importe la langue. Je maintiens mon commentaire : cette pièce est une cochonnerie contemporaine (pléonasme) et cherche à nous tromper. Préparons nos cadeaux ! smiley


    • mmbbb 18 décembre 2017 18:51

      @Pere Plexe la mouette


    • mmbbb 17 décembre 2017 09:28

      le monde ancien n etait pas plus vertueux que celui d aujourd hui ; Rosemar , Petit esprit chagrin et comptable ou tout etait sujet à querelle. et de surcroit belle moeur , eviction du prétendant coup pied au cul Quelle elegance Quelle courtoisie Et vous vous offusquez qu un animateur fasse une grosse blague . Vous qui nous gonflez avec vos « on » on nous fait bouffer n importe on nous ment .on vit dans une societé mercantile Quand a votre style inimitable n ecrivez pas de piece de théâtre On serait saturer de « on » et nous quitterions la scene rapidement . on aurait vite ete las de cette répétition monotone ..


      • foufouille foufouille 17 décembre 2017 13:42

        rosemar est la deuxième à gauche sur la vidéo.
         smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires