• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une marée humaine, vous savez, ça ne nous arrête pas...

Une marée humaine, vous savez, ça ne nous arrête pas...

Samedi 26 mai 2018, le matin de la Grande Marée Populaire.

Un grand espoir nous anime. J'ai grand espoir qu'il se passe quelque chose, nous avons grand espoir qu'un mouvement immense se lève, qui agrège les inquiétudes, les colères, les mécontentements et les désespoirs, tous ceux qui sont liés à l'orientation que Macron, héraut momentané des classes dirigeantes, donne à la politique française. Au monde que ces gens là nous promettent.

Nous avons grand espoir, car face à la manière dont les possédants s'organisent pour perpétuer, augmenter leur emprise et leur domination, une prise de conscience se fait jour indéniablement. La nécessité d'une « convergence » des luttes semble à tous de plus en plus évidente. Et les options stratégiques qui en découlent, elles aussi se précisent. Tout le monde semble avoir lu la récente tribune de F. Lordon, ou qui sait le texte de J.M Harribey datant de quelques années déjài, qui suggèrent que les échecs répétés des mouvement sociaux ne sont pas l'effet du hasard, mais l'obstination dans l'erreur stratégique. Cette réflexion est un tremblement de terre qui secoue jusqu'à la fameuse « Charte d'Amiens » définissant les territoires respectifs des partis politiques, des syndicats, des associations, du mouvement social. Ça y est, ça devient clairii, si les confédérations syndicales ne font pas de politique, rien ne reliera jamais la lutte des cheminots à celle d'Air France, de Neyrpic ou des travailleurs d'Uber. Tous les espoirs sont donc permis, et aujourd'hui ça y est, des dizaines d'organisations appellent à la Grande Maréeiii... Et cette Marée, contrairement à ce que nous répètent à l'envi les « petits soldats du journalisme », n'est pas celle du Grand Méchant Mélenchon, non, c'est la nôtre à tous.

Dans les jours qui ont précédé, j'ai fait tout ce que je savais faire pour annoncer la manif du 26, pour mobiliser militants et sympathisants, et même leurs « amis » facebook... Dans les jours précédents, nous avons réfléchi à nos slogans, nos panneaux, nos flyers, nos saynètes. Jean a construit les panneaux, Pierre a réuni le matériel Jules a imprimé les tracts. Nous avons fait avec nos moyens dérisoires, qui ne sont pas ceux dont disposent Edouard Leclerc ou Henri Castorama pour emplir nos boîtes aux lettres. Nous avons fait avec notre cœur et notre engagement.

Nous avons opté pour une mise en scène de la célèbre et désastreuse image de la « cordée » chère à Macron. Car nombreux sont ici les montagnards, qui ont été horrifiés par la vision qu'a l'homme providentiel de ce que peut être une cordée. Horrifiés, apitoyés devant cette ignorance, ce contre-sens volontaire ou pas, si emblématique du calcul des « communicants »iv.

Notre mise en scène a eu beaucoup de succès. Nous avons été photographiés sans répit. On nous a demandé des « selfies » ; pas d'autographes, mais tout juste.

Et pourtant, quelle déception. Quel désenchantement. Nous avons participé à une belle manif, mais la Grande, l'immense Marée que nous espérions ne s'est pas produite. Nous l'avons senti, nous l'avons deviné, nous l'avons vu. Nous avons fait contre mauvaise fortune bon cœur, mais nous savions déjà que cette journée était un blanc seing à l'équipe d'arrivistes gouvernementaux et à l'arrogant président qui les entraîne dans son ascension. Nous avons compris qu'un boulevard s'ouvrait maintenant devant lui pour « réformer la France » et laminer tout ce qui ne fait pas partie de leur monde.

Certains le reconnaîtront, d'autres s'y refuseront ou noieront le poisson. Mais ils ne donneront pas le change, ils ne truqueront pas le rapport de forces.

Laurent Delahousse, lui, ne s'y est pas trompé et en a déduit sans hésiter son titre phare pour le 20 h d'Antenne 2 : de gros orages avaient éclaté samedi sur la façade Atlantique. La Marée Populaire ne valait pas un gros orage. Dimanche, la journée serait également agitée, mais la perturbation se décalerait vers l'est. Il faut dire que l'appellation « Côtes de Bourg » est particulièrement touchée, ce qui est très grave, et je compatis sincèrement avec les viticulteurs concernés. Tout en me disant tout de même que si les malheureux parviennent à surmonter le gel de 2017 et les orages de 2018, cela devra peu aux concepts macroniens. Peu aux nouvelles technologies, peu aux startups, peu aux « indispensables réformes ». Je me demande même si la « Concurrence libre et non faussée » leur sera d'une quelconque aide, ou si ce n'est pas plutôt la solidarité, qu'elle soit nationale ou pas, qui les aidera à surmonter l'épreuve... ?

La Marée populaire, donc, n'aura pas eu cette fois-ci la puissance nécessaire pour ébranler Macron et ses séides. Macron qui d'ailleurs — outre la gratuitement méprisante provocation répétant : « qu'ils promettent ! »— avait longuement expliqué avec l'arrogance inutile et pathétique du « fort en thème » que RIEN ne le ferait changer de trajectoirev.

Elle n'aura pas été à la hauteur de l'enjeu, et l'on doit sans doute s'en réjouir ce soir dans les chaumières élyséennes et matignonesques, en rêvant à un glorieux avenir plein d' « indispensables réformes ». Plus aucun obstacle sur la route du « progrès » à reculons.

Il faut reconnaître que nos adversaires sont puissants, habiles et outillés. Outre leur ténacité et leur ambition, ils ont pour eux, on le sait, la domination de presque tous les moyens d'information. Mais ils ont également su patiemment organiser le monde de manière à prendre au piège implacable de leur logique (leurs journalistes diraient : « prendre en otages ») l'ensemble du monde du travail. Qu'il s'agisse de l'emploi, des conditions de travail, ou des prêts à la consommation, tout concourt à empêcher les travailleurs de s'opposer aux « réformes ». Ils ont su convoquer jusqu'à l'esprit de ceux qu'ils considèrent comme leurs domestiques en les persuadant de l'omnipotence et des vertus de la concurrence. Ils ont su convaincre « ceux qui vivent avec 1500 € que la cause de leur problème sont ceux qui vivent avec 2000 € ou avec 500 € »vi , et nombre de ceux qui attendent sur un quai de gare un hypothétique TER que tous leurs malheur viennent des cheminots.

Alors sommes nous tristes et déçus, défaits, suis-je triste, déçu et défait ? Je ne sais pas. Un peu abasourdi, certes, mais surtout inquiet. Car que signifie cet échec, cette désillusion ? Est-ce que je me trompe, est-ce que nous nous trompons, est-ce qu'au fond, la grande majorité, la Majorité Silencieuse, celle là même qu'on nous objecte depuis toujoursvii, est-ce que la grande majorité approuve Macron et la manière dont il raconte l'Histoire, la manière dont il prétend construire l'avenir ? Est-ce qu'elle approuve la précarisation généralisée, la répartition aberrante des fruits du travail, l'aliénation Uber et l'humiliante métaphore des premiers de cordée ? Est-ce que vraiment elle n'attend rien d'autre qu'un Homme fort, déterminé, condescendant, inflexible et imbu de lui même jusqu'à la caricature ? Est-ce qu'elle pratique dans la bonne humeur la soumission volontaire ? Est-ce que vraiment la seule chose qu'attend le peuple de France c'est d'être ainsi rabaissé, commandé et guidé ?

Il est fort probable que non. Il est fort probable, mais ce n'est pas Laurent Delahousse qui en fera la synthèse, que dans tous les secteurs bouillonne une colère forte, qui partout s'exprime par des grèves, par des revendications, par des actions déterminées, parfois violentes... ou par du désespoir et des « burn outs » innombrables. Mais pour le savoir, il faut, comme François Ruffin, comme avant lui Marcel Trillat ou comme Daniel Mermet, vouloir suivre au plus près les mouvement sociaux, laisser s'exprimer les acteurs et rompre avec le micro-trottoir téléguidé et les dépêches de l'AFP.

Si là est la vérité, le demi-échec de la Marée Populaire est très inquiétant. Et gageons que la lecture ironique et condescendante qu'en feront les classes dominantes et le gouvernement ne peut faire qu'aggraver les choses. Si telle est la situation, si le MEDEF et la République En Marche ne le comprennent pas et s'obstinent à ignorer l'état de la société et les dégâts potentiels de leurs choix, l'avenir est explosif. Si telle est bien la situation, l'échec relatif de ce jour de Marée de coefficient modéré traduit simplement la disqualification des structures existantes, des partis politiques aux syndicats, en passant par les dizaines d'associations appelant au mouvement. Il traduit la désorientation totale des victimes des politiques néolibérales, et l'impuissance des « corps intermédiaires » à les représenter, à les comprendre, à leur inspirer confiance.

Et ce n'est une bonne nouvelle pour personne. Car pour autant, la marmite de la colère ne cessera pas de bouillir, aucune soupape ne viendra plus la laisser refroidir dans cette macronie qui -comme D. Trump- « fait ce qu'elle a promis de faire ». L'impuissance politique n'est pas bonne conseillère, et le décalage entre la perception aujourd'hui universelle de l'injustice sociale, et l'impuissance politique est extrêmement malsain.

Combien donc d'avertissements faudra-t-il aux « maîtres du Monde », combien de Brexit, de Cinq Étoiles, de Victor Orban et de Trump leur faudra-t-il avant de comprendre le chaos où leur égoïsme rapace et leur projet de société nous entraînent ? Combien d'occupations avec « dégradations », combien de chemises de dirigeants malmenées ?

S'en sortiront ils encore en dégainant l'insulte du « populisme » ?

Mais peut-être au fond savent-ils tout ça. Après tout, M. Macron est réputé intelligent. Peut-être s'en moquent-ils, peut-être savent-ils pouvoir tirer leur épingle du jeu même dans ces situations de désastre. Cela, hélas, s'est déjà vu dans l'histoire. Dont on sait que M. Macron est friand.

 

Gérard Collet

 

iOrdonnances SNCF : l’occasion. legrandsoir.info/ordonnances-sncf-l-occasion.html et Pour sortir de la folle époque, reconstruire une stratégie. (http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/europe/debat-sortiedeleuro.pdf)

iiPas pour tous, puisque Laurent Berger, lui, pense que la moindre mention politique mène le syndicalisme à sa perte...

iiiLes classes dominantes et leurs organes de presse ne s'y trompent d'ailleurs pas, qui crient déjà au Loup, en répétant que les syndicats ne doivent pas faire de politique.

vRévélant fort bien à quel électorat « ni de droite ni de gauche » s'adresse un tel discours de matamore.

viOlivier Besancenot sur France 2 le 4 mars 2018.

viiEn tous cas depuis Pompidou, le ministre de l'intérieur Marcellin, De Gaulle et tant d'autres...


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 30 mai 2018 09:37

    Bonjour, Gustave

    Excellent article auquel j’adhère totalement tant ce qu’il décrit est ce que je ressens profondément.

    Il est urgent pour toutes les forces syndicales ou politiques qui tentent de s’opposer à la politique de casse sociale orchestrée par Macron de cesser de se payer de mots, temps d’affronter les réalités sociologiques qui tiennent l’écrasante majorité des victimes du macronisme hors des luttes, et même hors des manifestations.

    Sur ce plan-là, au plan politique Ruffin est beaucoup plus lucide et nettement plus crédible que Mélenchon. Les militants de la FI feraient bien d’en prendre conscience !


    • troletbuse troletbuse 30 mai 2018 09:43

      @Fergus
      Mais il ne faut pas caricaturer Macaron en SS. Inadmissible smiley


    • troletbuse troletbuse 30 mai 2018 09:45

      @Fergus
      Et dire que vous avez voté Mélenchon. Tiens, je me gausse  smiley


    • Aristide Aristide 30 mai 2018 10:06

      @Fergus


      Au plan politique Ruffin est beaucoup plus lucide et nettement plus crédible que Mélenchon.

      Alors là ? Comment peut on voir dans cet homme autre chose que des gesticulations lui permettent de continuer dans sa posture de sauveur du bas peuple. 

      Allons, on peut reprocher beaucoup de choses à Mélenchon sa haute opinion de lui-même, ses propos sans nuances, ... mais de là à déduire que Ruffin est plus lucide sur le plan politique. 

      Mélenchon est un vrai politique, insupportable par les simplifications outrancières dans l’expression de son « programme », de l’absence complète dans son discours de ce qui constitue la base de l’action politique : le compromis. Mais il le sait ... il en joue ...

      Ruffin lui se pose en sauveur, comme dans son film dégoulinant de prétention, d’auto-congratulation, de dénigrement des personnes, ... et d’une nullité assez époustouflante sur le plan politique. 



    • zygzornifle zygzornifle 30 mai 2018 13:18

      @Fergus


      Fini le bon temps des baragouinages et du politiquement correct, la casse dans la rue est la seule alternative en réponse a la casse sociale autrement rien de bougera et meme ça reculera encore plus , on ne peut pas supporter des gifles toute sa vie il faut cogner dur ou ça fait mal et vite ....

    • Legestr glaz Ar zen 30 mai 2018 13:49

      @zygzornifle

      Il ne faut pas désespérer ! Les manifestations jouent manifestement leur rôle. Elles mènent à .....

      Très efficaces, visiblement, toutes ces manifestations, n’est-ce pas ? 


      Grèce : Il y a eu « juste » plus de 20.000 manifestations depuis le début de la crise il y a 4 ans, un record mondial… 



    • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 30 mai 2018 15:02
      @zygzornifle

      Ah bon ?
      « la casse dans la rue est la seule alternative en réponse à la casse sociale »
      Vous prévoyez un embrasement dans l’UE ?
      Une casse dans la rue, en prévision, doit être la raison pour laquelle l’armée américaine débarque en Belgique, au prétexte de renforcer l’Otan à l’Est, (2.500 véhicules 3.000 hommes et femmes viennent des USA pour aller à la frontière russe via la Belgique.)
      Lu sous
      Et


    • Paul Leleu 30 mai 2018 18:10

      @zygzornifle


      la « casse dans la rue » doit être organisée, stratégique, et menée par des hommes tels que Lénine ou Trotsky. Façon prise du Palais d’Hiver. Avec des objectifs militaires clairs, et une efficacité de putschiste. Mais les conditions sont-elles réunies ? La Garde Populaire est-elle entrainée et en armes ? La percussion idéologique est-elle affûtée dans nos rangs ? 

      Sans cela, c’est l’effet inverse qui se produit. Les petits anarchistes, infiltrés par les casseurs de la police en civil, ne nous conduisent nulle part. Je crois plutôt que les « débordements » savament orchestrés par la police, et les pilleurs de Mac Donald jointés, vont déboucher sur un surcroit d’autoritarisme et de capitalisme. 

      De ce point de vue, la « stratégie Mélenchon », de rester dans la « grève civile », de fédérer les « honnêtes gens » et les « familles », de mettre sur le gouvernement la responsabilité de l’ordre dans les manifs (pas de milice), est la bonne. Dans le contexte actuel, la « résistance civique » prônée par Mélenchon n’est pas si bête. Rien ne nous dit qu’une « radicalisation amateure » de la lutte mènera au succès... bien au contraire... 

    • Paul Leleu 30 mai 2018 18:15

      @Ar zen


      c’est une façon de voir les choses... je le vois bien aussi... mais d’un autre côté, vous sous-estimez complètement l’importance de la « formation idéologique » des peuples, promue par les manifestations et l’expérience des echecs. 

      Nos peuples sont ramollis du cerveau par 50 ans de rock-CIA et pétard-Marley... ils croient qu’une cuite remplace une révolution. Il faut leur laisser le temps de redevenir des hommes, pour l’instant c’est des serpillères à pisse, des punks et de faux-jetons. 

      On ne peut -malheureusement- pas faire l’économie, tous autant que nous sommes, de cette lente maturation idéologique des peuples. De ce point de vue, une défaite (comme en Grèce) est riche de leçons. 

    • keiser keiser 30 mai 2018 18:41

      @troletbuse


      Alors, après la loi fake-news ...
      On va se pencher su la loi anti-carricatures.
      Non mais franchement, c’est quand qu’on va où !? ...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2018 19:31

      @Paul Leleu

      La Gauche n’inspire plus confiance, voilà où est le problème.
      Et les syndicats, encore moins.

      Pendant 40 ans, tous les Mamamouchis des 65 organisations de la manif, ont vendu aux citoyens l’Europe des banksters, avec la promesse fallacieuse « d’une Europe sociale à la St Glinglin ».

      De plus en plus de gens comprennent que vous vous trompez de cible.
      Macron ne fait qu’appliquer les GOPé de la Commission européenne, qui elle même, applique les Traités européens.

      Mais aussi bien dans ce billet, que dans la manif, la grande absente, c’est l’ Europe.



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2018 20:32

      @Paul Leleu

      la « casse dans la rue » doit être organisée, stratégique, et menée par des hommes tels que Lénine ou Trotsky. Façon prise du Palais d’Hiver.

      Rêve ! Le Parti Communiste, depuis les années 80, a laissé tomber la révolution pour devenir européiste. Avant, le PCF était anti européen, il dénonçait la main mise des USA sur l’Europe et la propagande « l’ Europe c’est paix », « L’Europe pour faire contre poids aux USA »etc...

    • Legestr glaz Ar zen 30 mai 2018 20:38

      @Paul Leleu

      Puissiez-vous être entendu, au moins sur la maturation idéologique des peuples.

    • izarn izarn 30 mai 2018 20:51

      @troletbuse
      Ein UE, Ein Volk, Ein Macron !
      ...De merde bien sur !
       smiley


    • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 20:56

      @Fifi Brind_acier

      ...et l’ UPR !

    • Paul Leleu 30 mai 2018 22:29

      @Fifi Brind_acier


      allez écouter l’analyse de Vincent Brousseau du 13/12/17 sur la chaine votre propre parti... de 1h23’50’’ à 1h36’11’’... il y répond à 2 questions intéressantes. https://www.youtube.com/watch?v=eHFN4u-XZIo&nbsp ;

      Il dit en clair qu’il n’est pas possible de lutter contre les sociétés écran (et tout le tintouin) sans une législation de type soviétique. Et d’autre part, que le Frexit ne changera RIEN à l’influence des milieux financiers sur la vie économique et politique. Il ne fait que confirmer ce que je pense du programme de l’UPR... 

      Allez aussi vous renseigner sur « l’opération Persil » menée par votre modèle De Gaulle, lorsque la Guinée a choisi de quitter le Franc CFA... ça vous donnera une petite idée de certaines réalités du monde... Dans l’état actuel des choses -sans un peuple communiste révolutionnaire- nous ne sortirons de l’Euro que si l’oligarchie nous en donne l’autorisation : la sortie de l’Euro ne se fera jamais au bénéfices des peuples, mais de l’oligarchie elle-même, quand elle changera de pied pour nous faire danser... pensez à cela... 

      Bon... le PCF... je m’en fiche totalement... le communisme « hors-les-murs » est beaucoup plus nombreux que dans cette momie social-démocrate. Mais de grâce, que Asselineau l’ancien bras-droit de Tibéri ne fasse pas trop la leçon. Il dit des choses réellement très intéressantes, mais il devrait aussi écouter les argements des autres. Comment peut-il sincèrement « draguer » les communistes français, tout en nous sortant régulièrement ses rengaines sur « l’échec du socialisme » etc. ? LA construction du socialisme reste justement l’objectif ! ... Bien à vous. 

    • Paul Leleu 30 mai 2018 22:43

      @Ar zen


      ça a toujours été une lutte... comme dans la vie. On apprend de ses échecs au moins autant -sinon plus- que de ses succès. ... on va apprendre beaucoup vous me direz smiley ... mais c’est la démo-cratie... les peuples font leurs expériences à leur propre rythme... c’est comme les enfants (nous l’avons tous été) qui ont besoin de faire leur propre expérience, au-delà du savoir transmis par leurs parents. C’est humain... et si c’est plus long et plus douloureux, ça apporte aussi des réponses plus profondes et plus belles. 

      En tous cas, dans ces phases de « concrétion » de la pensée du peuple, les militants politiques et les intellectuels ont tout leur rôle. Ils ne peuvent pas faire la révolution à la place du peuple. Mais ils peuvent aider le peuple à synthétiser son expérience et sa pensée. Et de son côté, le peuple enrichit et « éprouve » la pensée des intellectuels, en les obligeant à s’approfondir... 

       Et puis après... c’est le peuple qui voit, et qui agit... ou pas. Mais enfin, le passé nous donnes quelques raisons de ne pas perdre totalement l’espoir... comme d’habitude... 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mai 2018 06:12

      @Paul Leleu

      Brousseau explique qu’en revenant au Franc, on peut interdire aux banques en faillite de ponctionner les comptes des clients, et revenir au système d’avant l’ euro avec des banques, qui mutualisaient les risques de faillite. 

      Sur les sociétés écran dans les paradis fiscaux, qui ne sont donc pas en France, il explique qu’on ne peut rien faire. Mais vous avez sûrement un moyen pour intervenir en Irlande, à Singapour ou dans l’ Etat du Delaware !?
      Merci de nous expliquer comment.

    • Paul Leleu 31 mai 2018 13:45

      @Fifi Brind_acier


      Brousseau explique simplement : « avec une législation de type soviétique »... ça laisse songeur... c’est donc possible. Avec des législations de type communiste, Vincent Brousseau explique que c’est possible. Alors, pourquoi s’en priver ?? 

      En fait, implicitement, il rejoint le point de vue d’organisations marxistes : pour eux c’est tout le droit des affaires qui est conçu par et pour la corruption ; on ne peut pas le réformer, il faut le changer radicalement. Brousseau n’explique rien d’autre avec cette phrase : « ça impliquerait de changer tout la logique de notre droit ». Les communistes révolutionnaires ne disent rien d’autre. Sauf que eux proposent de franchir le pas. 

      L’UPR reproche à Mélenchon de s’en prendre au lampiste Macron... c’est pas faux... mais l’UPR ne s’en prend-elle pas au lampiste UE-Euro-OTAN ?? C’est une question pertinente. Voilà tout... mais vous remarquerez que je prends le temps d’écouter attentivement ces longues et intéressantes conférences. 

    • Extra Omnes Extra Omnes 30 mai 2018 09:50

      les francais sont des mougeons


      • Aristide Aristide 30 mai 2018 10:07

        @Extra Omnes

        Et vous vous êtes belge ?

      • Ciriaco Ciriaco 30 mai 2018 11:09

        Bon article qui reflète bien le sentiment qu’on peut avoir !

        Je pense que les virages ultra-libéraux pris ces dernières décennies imprègnent fortement les générations. La route sera longue pour retrouver une politisation citoyenne suffisante (il ne faut pas se décourager...) !

        Quant à une politisation des syndicats, ce sera sûrement nécessaire ; je me rappelle que la CGT avait été un acteur très actif de la construction de la sécurité sociale impulsée par Ambroise Croizat.


        • Paul Leleu 30 mai 2018 18:28

          @Ciriaco


          oui... bien-sûr... cette « dépolitisation » des syndicats est une totale hérésie, et une illusion stratégique... c’est un truc américain, libéral : faire croire que la défense du Travail relève d’une condition purement conjoncturelle et locale. Au contraire, autrefois, le syndicalisme a été le terreau de la conscience politique générale. 

          En vérité, cette « dépolitisation » correspond à la victoire à plate-couture de l’industrie culturelle américaine, qui a injecté dans les cerveaux et dans les coeurs, une culture de la soumission et de l’attitude « jaune » individualiste. C’est le « rêve américain », que de trahir les siens. Toute une certaine esthétique de la crapulerie mise en scène dans les films d’hollywood (Weinstein et autres porcs millionnaires relayés par les CIA). 

          Dès lors, les syndicats ont suivi la « pente descendante » de la société toute entière. On ne relèvera pas la tête sans reprendre la lutte culturelle radicale. C’est un gros travail, quand on voit comment une partie (et une partie seulement) des classes populaires à adulé Johnny Hallyday : ça veut dire qu’il l’ont profond. Et l’amour rend sourd et aveugle... 

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2018 19:39

          @Ciriaco

          Exact, mais la CGT d’aujourd’hui, comme le PCF, n’ont plus rien à voir avec l’après guerre...Voici ce que la CGT écrivait dans les années 50/60 au sujet du Marché commun, l’ancêtre de l’ Union européenne...

          "- La libre circulation des marchandises, donc le déchaînement de la concurrence fondée sur l’infériorité des salaires et de la législation sociale, l’harmonisation par le bas des conditions sociales dans les différents pays, l’opposition renforcée à toutes les revendications des travailleurs. (...)

          - La libre circulation des capitaux, le danger d’évasion des capitaux, de dévaluation et même de remplacer la monnaie nationale par une monnaie commune. (...)"

          (...) L’enjeu est énorme : le Marché commun conduit infailliblement, à plus ou moins brève échéance, à la disparition des souverainetés nationales, à la création d’un super-État européen, réduisant à sa plus simple expression tout ce qui pourrait subsister d’individuel, de politiquement et économiquement indépendant chez les membres de la Communauté. Ce super-État sera dominé par le pôle d’activité économique le plus puissant : la Ruhr ; par la puissance la plus énergique et la plus dynamique : l’Allemagne de l’Ouest. [...] Pour la France, la réalisation du Marché commun c’est l’acceptation de l’hégémonie allemande. Son industrie ne pouvant lutter contre la concurrence d’outre-Rhin tombera sous la coupe des konzerns de la Ruhr."


        • Ciriaco Ciriaco 30 mai 2018 19:55

          @Paul Leleu
          Plus jeune j’avais un parti pris très tranché sur cet aspect de la culture. Le « new-age » arrivait, avec sa musique et ses films, il y avait un côté écoeurant. Ne sachant au fond qu’en penser, j’ai mieux compris par quel bout prendre cette question en lisant « La société de verre - Pour une éthique de la fragilité » de Philippe Corcuff, sociologue français sérieux (et donc invisible sur les medias mainstream).


          Je sais qu’un livre arrive rarement dans les mains de celui à qui on le souhaite (un livre est toujours une rencontre un peu différente de cela), mais mon intention est bonne - je vous fais part d’un contre-poison - et Corcuff est de la cause insoumise.

          Pour le reste et aussi dans les affaires politiques, je crois au temps (même si je devine que le mien ne me permettra de vivre un changement heureux).


        • Ciriaco Ciriaco 30 mai 2018 20:48

          @Fifi Brind_acier

          Que conseilleriez-vous alors à vos enfants ? Qu’ils s’énervent ou s’endorment avec du prêt à penser ou qu’ils lisent, pourquoi pas, feu René Char pour comprendre par eux-mêmes le vol culturel ?

        • Paul Leleu 30 mai 2018 22:54

          @Ciriaco


          vous touchez au tréfond de ce que c’est que la colonisation culturelle, la domination culturelle d’une classe arrogante, l’idéologie dominante bourgeoise... c’est à dire que la culture n’est pas une « érudition », mais une part de l’essence de la vie elle-même. 

          En effet, comment trancher ce dilemme ? dois-je inciter mes enfants à devenir « bêtes comme tout le monde » afin de s’intégrer ? ou au contraire à « résister » quitte à se désintégrer, avec tout ce que cela veut dire ? Ou encore, dois-je m’abstenir de faire des enfants (cf. l’effondrement de la natalité) ? 

          La culture, avant d’être une érudition, c’est d’abord la palpitation de nos intimités. C’est pourquoi elle est si essentielle à préserver. 

          Einsenhower disait : « le jazz est le meilleur ambassadeur de l’Amérique »... Cette musique n’était pas plus neutre ou bienveillante que le cinéma d’hollywood... il s’agissait de nous détruire et de nous soumettre. Ce qui fut fait avec succès. 

          Petite remarque sur votre émouvante réponse sur « le temps du changement »... Jésus disait « soyez prêts, car vous ne savez ni le jour ni l’heure »... Et Lénine en janvier 1917, disait à des ouvriers « je ne verrai pas la révolution de mon vivant »... Je ne cherche pas à vous dédire bêtement, mais juste à vous signifier que nous en sommes tous plus ou moins là, quel que soit notre âge... 

        • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 23:10

          @Paul Leleu
           dois-je inciter mes enfants à devenir « bêtes comme tout le monde » afin de s’intégrer ? ou au contraire à « résister » quitte à se désintégrer..Gros dilemme.

          Cela dépendra du caractère de l’ enfant : ma fille s’ est très bien intégrée bien qu’ elle ait été nourrie de complotisme par mes bons soins dès son plus jeune âge, 
          mais mon fils nourri à la même mamelle prétend que certains profs sont des trous du cul. Il faut dire à sa décharge, que moi-même..
          Donc , ce que vous ferez n’ aura peut-être pas tant d’ importance que cela, le mieux dans certains cas, étant encore de ne pas intervenir..si vous le pouvez.
          Je n’ ai bien sûr, pas suivi le conseil !

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mai 2018 06:24
          @Ciriaco
          La colonisation économique des pays européens par les USA a été précédée par une colonisation culturelle des esprits et la promotion du « mode de vie américain ».

          C’était la contrepartie du Plan Marshall : des prêts pour reconstruire les économies européennes, contre l’engagement de passer un maximum de films américains. Et cela n’a pas cessé depuis, démultiplié par la télévision et Internet.


        • Paul Leleu 31 mai 2018 13:51

          @Fifi Brind_acier


          tout à fait... et pour tout dire, cette colonisation a connu une première vague après 1918... avec l’arrivée de JP Morgan et du jazz, dans les fourgons de l’armée américaine. 

          Les bolcheviques ont publié les archives diplomatiques du Tsar. Il y apparait clairement qu’avant 1914, l’Angleterre joue un double jeu secret : d’une part inciter l’Allemagne a attaquer en disant qu’elle ne soutiendrait pas la France, et dans le même temps, inciter la France à riposter en lui diant qu’elle la soutiendrait. C’est la vieille stratégie anglaise vis-à-vis du continent : diviser pour régner, y compris par le massacre. Et tier les marrons du feu. D’où vient l’expression : « la perfide albion ». 

          Mais les anglais se sont trouvés malgré tout entrainés trop loin dans cette guerre, et ce sont les (capitalistes) américains qui ont tiré les marrons du feu. Voilà comment l’Amérique est devenue la première puissance mondiale sur les charniers d’Europe. Quelle élégance ! 

        • Ciriaco Ciriaco 1er juin 2018 22:12

          @Paul Leleu

          Ce « nous » s’est en effet trouvé du collectif ; la façon dont il s’est structuré le fonde à la verticale, à l’inverse du mouvement des ZAD par exemple. Une telle force politique n’est pas assez sociale. Sortir une pensée qui prend corps de l’isolement massif de ceux qui la composent nécessite également une organisation horizontale.

          Certaines conditions sociologiques me semblent permettre des assimilations de cet ordre, même si d’autres, puissantes, vont a contrario ; c’est un exercice de la liberté.

        • Attila Attila 30 mai 2018 11:20

          «  les échecs répétés des mouvement sociaux ne sont pas l’effet du hasard, mais l’obstination dans l’erreur stratégique »
          Et l’erreur stratégique est de ne pas voir la réalité en face : nous ne sommes plus sous Chirac ou Mitterand. Depuis Sarkozy, nous avons changé de classe politique, ce ne sont d’ailleurs plus des politiques mais des mercenaires payés pour faire le sale boulot. Leur cote de popularité ou leur réélection ne sont plus une priorité car ils savent que leurs maîtres les récompenseront une fois le sale boulot effectué. C’est pour cela que les mouvements revendicatifs n’ont plus prise sur eux, ils n’acceptent même plus un compromis.
          De plus, les échecs répétés ont un fort effet démobilisateur.
          .

          Un petit village indien perdu dans la forêt amazonienne s’est retrouvé pris entre deux feux : l’armée colombienne et les FARC (Force Armée Révolutionnaire du Peuple Prolétaire et Démocratique).
          A force de recevoir des roquettes et des obus sur leurs maisons, les habitants en ont eu marre. Ils se sont réunis, ils se sont organisés et ils ont pris d’assaut la casemate des militaires et l’ont entièrement démontée après avoir sorti les soldats. L’autre moitié des habitants a fait le siège de l’unité des Farcs. Malgré les menaces de mort, ils ont tenu bon et les Farcs sont partis.
          Le président de la Colombie est même venu les rencontrer et a promis des aides pour les villages perdus dans la forêt amazonienne.
          .
          Alors, les français, on n’est pas capable de faire le dixième des indiens d’Amazonie ?

          .


          • Lugsama Lugsama 30 mai 2018 13:05

            @Attila

            « des mercenaires payés pour faire le sale boulot. Leur cote de popularité ou leur réélection ne sont plus une priorité car ils savent que leurs maîtres les récompenseront une fois le sale boulot effectué. »

            Bah tant que l’oposition restera dans ce genre de critique absurde et complotiste Macron sera tranquil. Quand quelqu’un accepte de diviser ses revenus pour entrer en politique et qu’on ne trouve rien d’autre que l’accuser de vénalité ou de thèse conspirationniste c’est qu’on à pas grand chose à proposer.


          • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 19:50

            @Attila, aucun lien de comparaison entre les indiens d’ Amazonie et les pervers individualistes et consuméristes que nous sommes ! Ces indiens là n’ ont pas eu besoin d’ inscrire la recherche du bonheur dans la constitution et ils y arrivent !


          • Attila Attila 30 mai 2018 21:27

            @Yanleroc
            J’ai proposé cet exemple de réussite d’une action pour essayer de comprendre ce qui nous manque pour en faire autant.
            Les habitants de ce village perdu dans la forêt ont été capables de :
            se réunir,
            décider d’une action,
            adopter une stratégie ensemble,
            s’organiser,
            passer à l’action.

            Et tout le monde s’y est mis. Ici, quand une poignée de bénévoles de dévouent, les autres regardent faire en attendant de bénéficier des résultats.

            .


          • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 21:38

            @Attila, on ne gère pas une tribu comme on gère une planète, et le groupe n’ est pas la multitude !

            Plus nous sommes nombreux, plus nous sommes seuls. Internet étant de ce fait une grande Illusion , mais c’ est un excellent indicateur pour le Pouvoir !
            Ce qui nous manque..c’ est plutôt ce qu’il y a en trop !!

          • Attila Attila 30 mai 2018 21:42

            @Yanleroc
            Quand on a envie de faire une chose, on cherche des moyens.
            Quand on n’a pas envie, on trouve des excuses.

            .


          • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 23:22

            @Attila, d’ accord, mais sur des millions de citoyens, il y a autre chose que des excuses. Il y a émergence d’ une impossibilité structurelle à être tous d’ accord, c’ est tt simplement du au nombre considéré ! Donc il ne peut y avoir consensus des individus. Consensus des partis (difficilement) et des politiques, oui, à outrance et dans notre dos mais je ne crois pas qu’ il soit possible de fédérer la Masse sans un ennemi commun clairement défini !

            Et c’ est loin d’ être le cas.

          • Yanleroc Yanleroc 4 juin 2018 00:05

            Super post !


          • foufouille foufouille 30 mai 2018 11:21
            macron a de toute façon prévenu qu’il ne tiendrait pas compte des manifs.


            • Attilax Attilax 30 mai 2018 12:18
              Si les manifs FI voulant rassembler tout le monde se plantent, ce n’est pas parce que les gens soutiennent Macron mais parce que beaucoup ne veulent pas soutenir la FI. Mélenchon a fait une OPA sur la gauche avec la mort du PS, mais ce que les militants FI ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre, c’est que leur mouvement est aussi clivant que le FN. La preuve ? Vous êtes incapables de manifester ou de vous battre ensemble, pour des raisons purement idéologiques. Pourtant, vous avez moult revendications communes, et 30% + 20%, ça fait la moitié des votes. Regardez ce qui s’est passé en Italie : 5 étoiles s’est allié aux « fachos », et ils ont gagné. La trahison du président qui a refusé le résultat des élections les soudera encore plus et aux prochaines, ce qui reste d’européistes sera littéralement balayé. Sauf que pour les miltants FI, c’est hors de question, les militants FN sont tous des « fachos », à peine des êtres humains, pas vrai ? Et vous préférez finalement faire élire Macron que de vous acoquiner avec pareille engeance. Et c’est pareil de l’autre côté, des vrais débiles ! Continuez ce bel entre-soi, et rien ne changera. Unissez-vous et vous gagnerez. C’est aussi con que ça : oublier ses différences pour se fédérer sur l’intérêt général, aujourd’hui c’est tout ce qui compte à mon avis. Le reste, c’est de la branlette de gens qui ne savent pas définir des priorités, à savoir récupérer les rênes du pays. Vous voulez le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière, d’un côté comme de l’autre, ça n’arrivera pas, réveillez-vous, tous.

              • Ruut Ruut 30 mai 2018 12:41

                @Attilax
                Bien vue.
                Il n’y as pas en France d’opposition visible crédible.
                C’est ce qui fait la force de Macron.
                FI fait parti du duo qui donne la puissance a Macron.
                Et les médiats censurent efficacement la seule alternative crédible Asselineau.

                Un excellent coup de Macron et des puissants.
                Tant que la contestation restera majoritairement chez FI, Macron gagnera.


              • Lugsama Lugsama 30 mai 2018 13:13

                @Attilax

                Le M5S est contre l’austérité mais se considère et s’affiche comme pro-européens.



              • Dzan 30 mai 2018 13:39
                @Ruut
                Asselineau ? Rassurez moi, le même que le copain de Pasqua ?

              • Jonas 30 mai 2018 13:44
                @Attilax "Regardez ce qui s’est passé en Italie : 5 étoiles s’est allié aux « fachos », et ils ont gagné.....Sauf que pour les miltants FI, c’est hors de question, les militants FN sont tous des « fachos », à peine des êtres humains, pas vrai ? « 

                Il n’y a pas de comparaison possible, la FI est un parti politique pro-immigrationniste et pro-islamiste, ce que n’est pas le cas du mouvement 5 étoiles.
                Pour Jean-Luc Mélenchon, »la France n’a pas d’avenir sans les Arabes et les Berbères du Maghreb« ,  »les occidentaux, ça n’a pas de réalité« , il méprise les  »blancs catholiques« , se réjouit de l’éradication de la race blanche par le métissage, ne supporte plus de vivre avec des  »blonds aux yeux bleus« , et méprise les habitants du pays de Caux en Normandie, qu’il traite d’ »alcooliques épouvantables" !
                Donc l’alliance avec le FN ne peut avoir lieu.

              • foufouille foufouille 30 mai 2018 13:45

                @Ruut

                UPR = 0.7%. presque tout le monde a internet ..................


              • gogoRat gogoRat 30 mai 2018 13:50

                @Attilax
                 Unissez-vous ?

                 L’idée de ce pis-aller est certes intéressante, mais ce n’est que :

                 - soit de la rhétorique ( a priori inconsciemment manipulatoire ) -
                 - soit une fausse ’bonne idée’ ; et l’enfer est pavé de bonnes intentions :
                 une mauvaise mise en perspective des atouts de l’idéal démocratique !
                 

                 
                 Quand la ’volonté générale’ se partage grosso-modo, et à peu près à parts égales, entre, mettons 3 azimuts à des angles de vue équidistants : alpha, bêta et oMesGars ...
                 il est alors clair que l’union de 2 clans perdants l’emporterait temporairement sur le clan dominant (ou disons : le clan légitimationné).
                 MAIS, si est maintenu le même stratagème de légitimation, l’union des 2 anciens perdants, devenus vainqueurs, ne tardera pas à se rescinder ... pour donner lieu, fatalement à un nouveau ’vainqueur’ (inchangé ou pas, là n’est pas la question : peu importe, en matière de stabilité à long terme) contre lequel pourront se liguer les 2 autres tiers de population ! ...
                 D’où cette histoire qui se répète de rêvOlution qui tourne en rond ...
                 

                 Pourquoi à ce point refuser de voir que la liberté de penser ( de ’sapere aude’) doit laisser la population se diviser non pas globalement entre deux ou trois chapelles/maîtres/ducs-conducteurs-chefs-caudillo ... mais, point par point, avec des recompositions de partages chaque fois différentes, entre une myriade de sujets politiques (= choses publiques) différents !

                 
                 D’où la suggestion de co-réinventer des cahiers de ’doléances’ dignes de d’état de l’art moderne ...


              • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 14:40

                @Attilax, il existe un nouveau mot au dictionnaire : Transpartisant !

                Il est temps de l’ inclure dans le langage courant !


              • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 20:12

                @Fifi Brind_acier
                FiFi, répétez après moi, ce vocable salutaire : Transpartisant, Transpartisant..


                TRANS 
                PAR 
                TI 
                SANT

                Au début était le verbe, puis la pensée, puis l’ action !
                Comme celle de descendre dans la rue au moins pour se faire connaître !


              • Attilax Attilax 30 mai 2018 20:20
                @Jonas,
                C’est ce que je dis : c’est un repoussoir, mais contrairement au FN, ils n’en sont même pas conscients.

                @gogorat
                L’intérêt général, ça existe, et c’est le même pour tous. Je ne connais aucun facho ni aucun gaucho qui soit contre l’hôpital public, l’éducation nationale ou les transports pour tous, aucun qui veuille privatiser les centrales nucléaires, les barrages hydroliques ou les autoroutes. Les facteurs de dissension sont uniquement sociétaux ou moraux : ce n’est pas une priorité concrète, c’est de l’idéologie, on s’en fout.

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2018 20:46

                @Yanleroc

                Mais l’ UPR est transpartisane, elle regroupe plus de 30 000 citoyens venant de tous les horizons ! Vous avez encore raté une occasion de vous taire.

                L’UPR a manifesté le 1er Mai à Paris, mais comme il s’agissait d’une manif contre l’ UE, aucun média ne s’est déplacé.

                Par contre, pour les manifs anti Macron, pas une seule pancarte anti UE, c’est retransmissions open bar, toute la journée !

              • fou666 30 mai 2018 21:04

                @Fifi Brind_acier

                le premier mai est la fête du travail, bouffon. pas la manif de tes 3000 adeptes.


              • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 21:21

                @Fifi Brind_acier
                 Transpartisan (sans T) Politique : Qui concerne ou rassemble plusieurs partis politiques.

                C’ est-à-dire, « au-dessus », transcendant si vs préférez !
                Pas en dessous !

              • gogoRat gogoRat 31 mai 2018 00:05

                @Attilax
                 pas capté le message que vous me destinez, et/donc encore moins l’interprétation que vous avez pu vous concocter de ce qui est écrit dans ma précédente intervention

                 ’Les facteurs de dissension uniquement sociétaux ou moraux’ ?  :

                 - selon quel livre sacré ? 
                 - dans quels domaines ? : stratégie géopolitique ? militaire ? économique ? représentation mentale des réalités physiques et adoption d’une théorie astrophysique ? prospectives d’évolutions techniques ? ...


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mai 2018 06:31

                @fou666

                Et pour avoir du travail, vous comptez toujours sur votre belle Europe de la prospérité ? Cela fait 30 ans que les Français sont confrontés aux fermetures d’entreprises, aux licenciements et au chômage, vous préférez sans doute qu’ils n’aillent plus voter ? ou qu’ils votent FN, plutôt que de sortir de vos rêves européens ?

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mai 2018 06:35

                @Yanleroc

                Les Français ne font plus confiance aux Partis politiques, ils sont tous plus européistes les uns que les autres !
                Rassembler plusieurs bourricots n’a jamais fait un cheval de course !

              • Attilax Attilax 31 mai 2018 20:19

                @gogoRat


                Allons, allons : presque 30% du FN est composé d’ancien cocos. Pourquoi, à votre avis ?
                Il y a plein d’objectifs communs, les différences se situent essentiellement sur le concept de « nation » qui est « waaah » pour le FN et « Oooh » pour ce qu’est devenue la « gauche ». « je marche pas avec des racistes », d’un côté, « je marche pas avec des islamophiles » de l’autre. Vous voyez que ça se situe au niveau du sociétal. C’est les tripes qui parlent.

              • gogoRat gogoRat 1er juin 2018 20:22

                @Attilax
                 dois-je en conclure alors que votre thèse n’est due qu’à un alignement sur l’erreur (ou faute !) commise par ces faux antagonistes sectataires (genre ’FN ’cotre ’cocos’) ?
                 
                 Effectivement, ’qui va trop à l’est va à l’ouest’ ... et ceux qui croient s’opposer sur une ligne donnée ne font en fait que s’aligner sur la même ligne en oubliant de balayer un espace non pas à deux dimensions, mais au moins trois ! 
                 

                 Désolé, mais même quand les tripes parlent du même côté, il peut y avoir, et il est fort sain que cela se trouve, que des oppositions se fassent jour quant à des questions d’entendement, de perception, de calcul, de prospective, de représentations mentales et mille autres choses.

                 Ce n’est pas le simplisme d’oppositions tribales qui pourra faire une démocratie. L’union qui fait la force émerge plutôt lorsque les différences en tous genres se complémentent statistiquement vers une tendance ’moyennée’, plus pertinente que la plus pertinente des lignes de visées individuelles : le ’théorème du jury’ de Condorcet (mathématiquement démontré) ne dit pas autre chose !
                 D’où une possible éventualité de richesse de la diversité : encore faut-il être bien conscient des conditions démocratiques pouvant rendre possibles de telles émergences


              • Attilax Attilax 2 juin 2018 22:03

                @gogoRat


                La démocratie se fera forcément tous ensemble ou pas. Cela inclut nos adversaires. Ceux-ci cessent de l’être momentanément quand nos intérêts mutuels sont menacés, et nous nous groupons contre un ennemi commun. Une fois qu’on a gagné, on peut se refoutre sur la gueule. C’est une affaire de priorités. Si De Gaulle de s’était pas allié aux communistes pendant la guerre, il n’aurait jamais pu réussir à libérer le pays, les nationalistes n’auraient pas suffit.
                C’est logique : plus on est nombreux plus on est fort. C’est après la Libération qu’on règle ses comptes, pas avant. Sans ça on perd et l’occupation continue.

              • petit gibus 30 mai 2018 12:46
                Merci Gustave 
                pour ton analyse de la situation

                A l’aube de mes 73 balais je ne sais plus si je dois rester
                optimiste ou verser dans un pessimisme
                qui serait pour moi une attitude contre nature 

                • Blé 30 mai 2018 13:13

                  A partir du moment où les média dominants appartiennent aux multinationales et les journalistes font ce que les propriétaires de ces journaux veulent, aucun candidat de gauche ne sera crédible car il est vite fait bien fait descendu en moins de 2 mn.

                  Je ne vote pas pour un individu mais pour son programme ce que la propagande essaie de faire oublier. Il n’y a pas d’homme providentiel, c’est ce que Mélenchon dit, hurle sur tous les toits. Mais on lui fait souvent dire des choses qu’il n’a pas dite et cela semble arranger bien du monde aussi bien chez les Insoumis que dans l’opinion plus générale.

                   Qui a voté pour le programme de Macron ??? Et ceux et celles qui ont votés Macron étaient -ils la grande majorité ?

                  La finance en France n’a pas l’intention de laisser vivre la démocratie, comme on peut le voir en Italie.

                  Effectivement, il faut attendre encore avant que les gens comprennent que d’année en année, rien ne s’améliorera pour les salariés et encore moins pour leurs enfants.


                  • CRICRI59 CRICRI59 30 mai 2018 19:01

                    @Blé
                    Sur ceux qui on voté macron

                    Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous somme dans une république bananière


                  • Fergus Fergus 30 mai 2018 19:36

                    Bonsoir, CRICRI59

                    « nous sommes dans une république bananière »

                    Arrêtons avec ce fantasme ! Je vous remets un lien sur mon article de 2017 intitulé Tous les présidents de la Ve République ont été mal élus !

                    Et ce qui vaut pour la France se vérifie également pour l’exécutif de quasiment tous les pays occidentaux. Or, je ne lis pas dans vos interventions que vous qualifiez ces pays de « républiques bananières » !



                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mai 2018 06:39

                    @Blé

                    Je ne vote pas pour un individu mais pour son programme

                    C’est justement ce qui pose problème, le programme de la FI rassemble des propositions qui sont interdites par les Traités européens.

                    - Soit vous voulez faire une politique sociale et écologique, il faudra sortir de l’ UE et de l’euro.
                    - Soit vous allez vous retrouver dans la même situation que la Grèce et l’ Italie.

                  • Fergus Fergus 31 mai 2018 09:11

                    Bonjour, Fifi Brind_acier

                    Pas d’accord : le programme de la FI permettrait, en cas de succès électoral, de mettre l’UE au pied du mur en l’obligeant, soit à se réformer, soit à se faire hara-kiri du fait de la procédure de Frexit qu’un refus de réforme entraînerait. Est-ce si difficile à comprendre ???


                  • malitourne malitourne 31 mai 2018 09:17

                    @Fergus
                    Obliger l’UE à se réformer ? Comment ça ?


                  • troletbuse troletbuse 31 mai 2018 09:20

                    @malitourne
                    En priant notre seigneur  smiley


                  • Legestr glaz Ar zen 31 mai 2018 09:35

                    @Fergus

                    Il est impossible de « désobéir » aux traités européens Fergus. Quelqu’un d’aussi ouvert que vous arrive sans aucune difficulté à lire les articles 55, 61, 62 et 88-1 de la Constitution française.

                    Par conséquent, toute loi contraire aux traités européens serait retoquée et annulée par le C.C,. La jurisprudence de ce dernier est constante de ce point de vue depuis plus de 15 années. Si vous voulez des exemples je les tiens à votre disposition. J’ai écrit un article la dessus d’ailleurs « Mélenchon désavoué par le C.C ». 

                    Maintenant, si vous n’avez pas l’honnêteté intellectuelle de prendre acte du dispositif constitutionnel français, vous pouvez continuer à propager de fausses informations. 

                    Il n’y a aucun moyen constitutionnel de mettre l’UE au pied du mur. Il y a, d’une part, la CJUE qui veille au grain concernant l’application des règlements et des directives européennes et, d’autre part, le C.C qui doit veiller à ce que les lois et règlements français correspondent au droit et au droit dérivé européen. Comment se fait-il qu’une personne comme vous puisse passer à côté d’une chose aussi simple ?

                    Je n’ai pas « inventé » les articles 61 et 62 de la Constitution ! Ils existent et s’imposent au président élu, au gouvernement, à l’assemblée nationale. Vous pensez, Fergus, que Mélenchon élu, pourrait détourner l’avis du C.C. et « désobéir » aux traités, ce qui serait totalement « anticonstitutionnel » ? La seule manoeuvre possible au plan « constitutionnel » c’est l’utilisation de l’article 50 du TUE. Toute le reste, les rapports de force, la désobéissance, la renégociation, sont des fumisteries et des pièges à gogos. 

                    Afin que vous alliez prendre connaissances des articles 55, 61, 62 et 88-1 de la Constitution : 

                  • zygzornifle zygzornifle 30 mai 2018 13:15

                    La marée des fois ça pue grave et le pêcheur n’a rien dans son filet pour nourrir sa famille pendant que le politique censé défendre ses intérêts a le bide qui lui descend aux genoux  ....


                    • Jonas 30 mai 2018 13:18
                      "Et pourtant, quelle déception. Quel désenchantement. Nous avons participé à une belle manif, mais la Grande, l’immense Marée que nous espérions ne s’est pas produite."

                      Ces manifestations politiques pro-immigrationnistes et pro-islamistes sont vouées à l’échec, car il y a bien longtemps que les syndicats ne défendent plus le peuple français.




                      • zygzornifle zygzornifle 30 mai 2018 13:21

                        @Jonas

                        Whouhahaha en plus parmi les manifestants beaucoup ont veautés Macron en faisant leur sursaut républicains, les veaux croisés mougeons et maintenant ils chouinent ....

                      • Jonas 30 mai 2018 13:32

                        @zygzornifle "Whouhahaha en plus parmi les manifestants beaucoup ont veautés Macron en faisant leur sursaut républicains, les veaux croisés mougeons et maintenant ils chouinent ...."


                        Lobotomisés par le système médiatico-politique.
                        Rappelons que TOUS les mass-média ont appelé explicitement à voter Macron aux dernières présidentielles, ils ne font pas du journalisme mais du militantisme politique.
                        http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/22/tout-sauf-eux-la-une-engagee-de-liberation-a-la-veille-du-pre_a_22050471/
                        https://francais.rt.com/france/37949-en-pleine-periode-reserve-liberation-appelle-voter-macron-en-une
                        https://www.mediapart.fr/journal/france/010517/dire-non-au-desastre
                        http://www.liberation.fr/liseuse/publication/06-05-2017/1/?refresh=832349
                        http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/24/les-risques-d-une-explosion_5116380_3232.html
                        http://www.lejdd.fr/politique/le-pire-est-malheureusement-possible-lappel-de-61-associations-et-ong-avant-le-second-tour-3315047
                        https://www.allary-editions.fr/wp-content/uploads/2017-04-26-LES-INROCKUPTIBLES-26-AVRIL-_-02-MAI-17-10000000051206255.pdf
                        http://www.zinfos974.com/photo/art/default/7150286-10962939.jpg?v=1415347228
                        http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20120918.OBS2752/les-nouveaux-fachos-et-leurs-amis.html
                        http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/05/05/31001-20170505ARTFIG00322-l-editorial-du-figaro-presidentielle-le-choix-de-la-raison.php
                        https://www.la-croix.com/Debats/Editos/Presidentielle-notre-choix-2017-05-01-1200843739
                        https://www.marianne.net/debattons/tribunes/nous-avons-vote-melenchon-au-1er-tour-nous-voterons-macron-contre-le-pen

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2018 20:03

                        @Jonas

                        Il y en a même qui manifestent pour le port du voile islamique.

                        L’Extrême-droite voit des islamistes dans chaque musulman, ce qui est faux, il y a 36 variétés d’Islam.

                        Et une partie de la Gauche croit que les Islamistes Frères Musulmans représentent l’ensemble des Musulmans, ce qui est faux aussi...

                        Les Frères Musulmans, c’est l’ Islamisme politique, pas les petits voyous de banlieues qui vont faire le djihad. C’est l’ Islamisme qui s’infiltre dans les Institutions comme l’ UOIF ou l’UNEF.



                        "(...) Dès la fin des années 1990, Tariq Ramadan avait un succès fou auprès des altermondialistes. La perte des ouvriers, dont une partie s’est tournée vers le FN, a renforcé cette attraction pour les intégristes musulmans, identifiés comme les nouvelles victimes de « l’impérialisme », en imaginant qu’ils représentent l’ensemble des musulmans. C’est cet héritage que nous voyons aujourd’hui. Une partie de la gauche soutient aveuglément les islamistes. Auréolés de leur statut de victimes permanentes des méchants colons blancs racistes et oppresseurs, déclamant des discours sur les problèmes sociaux dans les quartiers populaires, sur la lutte contre le « néocolonialisme occidental » ou les questions socio-économiques, cela ne pouvait que séduire une bonne partie de l’extrême gauche (car toute l’extrême gauche ne les soutient pas) en mal d’opprimés à défendre.(...)

                      • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 20:17

                        @Fifi Brind_acier




                        L’historien égyptien Helmi Nimnim vient de publier une nouvelle biographie du théoricien du jihad au sein des Frères musulmans, Sayyid Qutb (1906-66). Le livre reproduit un article du maître intitulé « Pourquoi je suis devenu franc-maçon »,

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2018 20:53

                        @Yanleroc

                        Laissez tomber les Francs Maçons, c’est la 3e république !

                        Et Cohn Bendit a même créé le mouvement des Young Leaders européens !



                      • covadonga*722 covadonga*722 30 mai 2018 20:54

                        @Fifi Brind_acier
                        L’Extrême-droite voit des islamistes dans chaque musulman, ce qui est faux, il y a 36 variétés d’Islam. 


                        non et je pense que monsieur Recip Erdogan connait mieux l’islam que vous et lui proclame .
                         il n ’y a pas d’islam modéré
                         il n’y a pas d’islamisme 
                         IL N Y A QUE L ISLAM ......

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mai 2018 06:51
                        @covadonga*722

                        C’est sans doute parce qu’il n’y a qu’un seul Islam que plus de 80 % des victimes des terroristes sont des musulmans ?


                        L’OTAN et la Maison Blanche vous remercient bien de propager « le choc des civilisations », qui leur permet depuis 2011 de mener des guerres d’ingérence partout où il y a du pétrole ou des intérêts géopolitiques qui intéressent les USA ! Sauf en Arabie Saoudite, évidemment ...






                      • Sparker Sparker 30 mai 2018 14:23
                        Pour le moment nous sommes encore dans la contestation « idéologique » d’une réflexion dite de gauche et de droite, le social contre le capital pour faire vite.

                        Certes il y a 9 millions de pauvre en france donc 60 millions qui vont de pas trop mal à très bien, 9 millions pour la contestation et le renversement de table ça n’est pas suffisant. Il en faudra bien plus.

                        Dire que nous allons vers la dictature du Capital et le Tina version police renforcée ne génère pas de mouvement tant que la majorité continue de s’en sortir en espérant en laisser assez pour que ses enfants ne soit pas obligés de galérer pour vivre décemment.

                        Reste l’exploitation de « la vie des autres » qui à la longue et dans nos sociétés de l’individualité commence à peser lourd, 50% d’abstention en gros par démission et réorientation vers d’autres « socialités » genre les alternatifs, avec des jeunes (et moins jeunes) éduqués et revendicatifs.
                        Illusion certainement de l’alternatif qui reste malgré tout relié au « système » mais le retour à la soumission intégrale au Tina me semble devenue impossible pour cette frange de la population qui s’agrandit. La jeunesse qui à pris cher à NDDL ne s’en laissera pas compter et ne rentrera pas dans le rang.

                        De toute façon le monde de Macron initié par le putch des entreprises sur le politique à l’élection de Sarkosy ne peut tenir très longtemps de par son manque de fond mais il peut générer beaucoup de dégâts en s’en lavant les mains comme tous les vaniteux.

                        Les élections de Trump et Macron suppôt des lobbys et de la banque sont symptomatique de la dérive des sociétés et du putch des oligarchies.

                        Bon pour reprendre la main ça va pas être simple, tout est bon à faire ou à prendre. Les marées sont pour le moment timides mais comme la pression du banquier président va aller en augmentant car il ne peut en être autrement dans les sociétés compétitives, les coéficients de marée devrait monter.

                        Il en fallait une première pour initier le mouvement des vagues, cela devrait devenir un rendez vous populaire dégagé de référence politiques et/ou syndicales qui peut ouvrir une nouvelle porte.

                        Sinon y’a pu qu’a s’pendre...

                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2018 20:16

                          @Sparker

                          Histoire de vous faire retomber sur terre, voici la feuille de route économique et sociale de Bruxelles pour 2018/2019 que Macron va appliquer.

                          Il faudrait peut-être vous décider à parler de l’euro et de l’ Europe, non ?

                          Mais en dehors de Macron, vous êtes d’une discrétion de violette sur tout ce qui touche à l’ Union européenne...

                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 mai 2018 15:05

                          Et puis plus rien, Gustave !


                          Il ne reste dans le cour de la Bastille que l’odeur des frittes-Merguez mélangée au fumigènes !

                           Missieu Macron n’ a même pas remarqué cette « marée » pour la bonne raison que c’est bizarrement la solidité populacière qui fond sous le réchauffement du climat social et non pas le dur Glacier de l’Elysée ! Il suffit que les merdias disent « La mobilisation faiblit, pour que cela devienne vrai » !

                          Mais tout d’un coup... Miracle ! Après la « marée », le calme plat et un bébé a été vu suspendu au balcon du énième étage d’un immeuble parisien ! Un seul « sans papier », un mamadou égaré a sauvé l’enfant de la Ve République comme si les 66 millions qui en ont n’ont jamais osé regardé vers le Ciel de peur de croiser le regard méchant de missieu Macron ! 

                          Ainsi Missieu Macron-Petit-Pharaon sachant qu’il est confortablement assis sur le sommet pointu de sa pyramide et dominant la très large base populeuse et rampante, il l’enrichie par l’apport d’un fier citoyen fraîchement naturalisé et déjà encombré du titre de « pompier de la république » ! 

                          Rassurer-vous mes amis, il y aura d’autres marées, car bien des choses et bien des acquis encombrants vont fondre et disparaître au rythme des réformes de Missieu, mais pas le feu !!! 

                          • Trelawney Trelawney 30 mai 2018 16:33

                            J’ai discuté pas mal de temps avec un voisin qui partait à Paris manifester avec FI, CGT et tout le cirque. Cette personne sincère qui travail au conseil régional, m’a dit que ça ne pouvait plus durer, que Macron et sa bande mettait en coupe réglée la France et s’attaquait à nos « acquis sociaux ». Il me dit cela en mai, mais en février il est parti 1 semaine faire de la voile aux Caraïbes, il a profité des vacances de Pâques pour faire du ski avec sa famille et va partir au Canada en Aout.


                            Je veux bien croire que lorsque des entreprises ferment et que le tissu industriel se détruit, il y a des familles entières qui se retrouvent dans la détresse à toucher le peu d’allocation chômage ou pire de RSA. Mais bizarrement ce ne sont pas ces personnes que nous retrouvons dans la rue. D’ailleurs ce ne sont pas pour ces personnes que d’autres viennent manifester, mais pour la défense d’intérêts comme le statu du cheminot, celui du personnel navigant Air France ou la retraite du fonctionnaire, voir la CSG du retraité.

                            Aussi pour ceux qui ont la capacité de le faire, essayez d’imaginer comment était votre niveau de vie du temps de Mitterrand président et dites moi aujourd’hui s’il n’a pas évolué en mieux. En répondant sincèrement à cette question vous comprendrez pourquoi ce genre de manifestations n’attirent plus que des « professionnels de la revendication » qui se déplace sans trop savoir pourquoi comme on se déplace à la dernière garden party du roi



                            • petit gibus 30 mai 2018 17:02
                              @Trelawney

                              Raisonnement oh combien imbécile !
                              Et pourtant combien de fois rencontré !

                              A partir du cas particulier de ton voisin en faire une généralité !

                            • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 17:05

                              @Trelawney
                              essayez d’imaginer comment était votre niveau de vie du temps de Mitterrand président et dites moi aujourd’hui s’il n’a pas évolué en mieux. 


                              NON !
                              Parce que ce n’ est pas qu’ une question financière. Les plus pauvres récupèrent les déchets de ceux situés juste dans la classe supérieure et nous nous retrouvons tous (même les pauvres) noyés sous des tas d’ immondices, c’ est ce que tu appelles une amélioration du niveau de vie ?
                              La CMU a démocratisé les soins mais concomitamment, une médecine à deux vitesses a vu le jour,
                              la technologie ne sert plus qu’ a isoler le terrien,
                              terrorisme, pollution, malbouffe, gaspillage, très peu de recyclage, etc..Qualité de vie ?

                              Tu peux me donner des millions, mais qu’ en ferais-je sur une terre pourrie ?

                              Donne moi plutôt de l’ amour, beaucoup, c’ est le ciment de l’ Univers, c’ est lui qui commande aux particules !

                            • foufouille foufouille 30 mai 2018 17:21

                              @Trelawney

                              "Aussi pour ceux qui ont la capacité de le faire, essayez d’imaginer comment était votre niveau de vie du temps de Mitterrand président et dites moi aujourd’hui s’il n’a pas évolué en mieux."
                              pas vraiment, c’est la technologie qui a été améliorée.

                            • Trelawney Trelawney 30 mai 2018 17:54

                              @petit gibus
                              A partir du cas particulier de ton voisin en faire une généralité !

                              Parce que dans le cortège il y avait des anciens salariés de GMS la Souterraine, ou de Whirpool Amiens ou PSA d’Aulnay etc ?
                              Non car ce n’était pas le sujet des revendications. 
                              Le problème dans tout ceci est qu’une personne est arrivée à l’Elysée grâce à la faillite intellectuelle de tous (et quand je dis tous c’est tous sans exception) les partis politiques. Que cette personne s’est construit une majorité politique à l’assemblée nationale et que le l’opposition politique n’existe plus autrement que dans la rue. 
                              Et vous voudriez que le français lambda d’Aulnay, d’Amiens ou de La souterraine s’associe aux politiques comme Mélenchon, Faure, Hamon, Laurent, Le Foll, Batho etc pour leur donner un semblant de crédibilité ?

                              PS : Ce cas particulier comme vous dites était dans la manifestation. C’est suffisant pour en tirer les conclusions qui s’imposent


                            • Eric F Eric F 30 mai 2018 18:53

                              @Trelawney

                              Evolution du pouvoir d’achat : la question n’est pas de comparer par rapport aux années 80, mais de considérer la situation de ces 10 dernières années : le pouvoir d’achat a stagné, voire baissé pour certaines catégories (retraités..), alors que les très haut revenus se sont envolés.
                              Rétrocativement, on constate que la période chiraquienne avait connu une augmentation sensible du pouvoir d’achat

                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2018 20:23

                              @Trelawney

                              Vous confondez le passé, le présent et le futur !
                              Le futur, c’est la fin de tous les acquis que vous décrivez.
                              Les salaires sont souvent de 500 ou 600 euros.


                            • Eric F Eric F 30 mai 2018 18:36
                              Pourquoi la manifestation du 26 Mai n’a pas été un franc succès ?
                              1° parce que c’est la cinq ou sixième « grande manifestation » du mois (1er mai, fête à Macron, cheminots etc.), chaque leader ou formation appelle tour à tour les autres à se rassembler sous sa bannière.
                              2° parce que que c’était une auberge espagnole de thèmes disparates, dont la majorité portait sur la fonction publique, principale citadelle syndicale. Il n’y a pas d’enjeu concret que puisse obtenir ce genre de manifestation multi-propos
                              3° parce que cette manifestation correspondait politiquement à la gauche radicale, qui ratisse au sein de 20% de l’électorat.
                              4° parce qu’il y a désormais la crainte que les black blocs viennent saboter la manifestation 

                              • glenco01 30 mai 2018 20:38

                                @Eric F
                                5° parce que les français sont de plus en plus nombreux à comprendre que c’est l’UE qui décide via les traités et les GOPÉ. 


                              • Eric F Eric F 30 mai 2018 21:24

                                @glenco01
                                à vrai dire, rien n’empêchait de venir avec des banderoles anti-UE le 26 mai, il suffisait de préciser qu’il s’agit de sortir de l’Europe des financiers, et cela se serait inséré au thème du jour.


                              • glenco01 30 mai 2018 22:10

                                @Eric F
                                L’UPR n’est pas le bienvenue dans les manifestations.

                                Nous nous faisons virer par la CGT qui est financée par l’UE via la CES (confédérations européenne des syndicats).
                                Et lorsque l’UPR défile à part et dénonce les traités UE et les GOPÉ elle est censurée.


                              • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 23:29

                                @glenco01, d’ où la nécessité de mettre les bouchées doubles la prochaine fois, et peut-être pas « à part » !


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mai 2018 06:52
                                @Eric F
                                Merci pour vos bons conseils, j’en parlerai à mon cheval !

                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mai 2018 07:08
                                @Eric F
                                rien n’empêchait de venir avec des banderoles anti-UE le 26 mai

                                Et oui, sauf que ce n’est jamais le cas ! Demandez- leur pourquoi, ils ne vous répondent jamais .


                              • George L. ZETER George L. ZETER 30 mai 2018 19:30

                                Lire ou relire le Discours de la servitude volontaire rédigé par Étienne de La Boétie ; là explique l’apathie généralisée…

                                g z


                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2018 21:00

                                  @George L. ZETER

                                  Ils ne sont pas apathiques, ils sont en colère, mais ils ne font plus confiance aux Partis politiques.

                                  Le constat est implacable :

                                  • -89 % pensent que les hommes et les femmes politiques ne se préoccupent pas des attentes des Français ni de ce qu’ils pensent ;
                                  • -82 % sont convaincus que les promesses ne seront pas tenues ;
                                  • -75 % pensent que le personnel politique est corrompu ;
                                  • -70 % trouvent qu’il n’y a pas beaucoup de démocratie en France, qu’elle ne fonctionne pas bien ;
                                  • -67 % considèrent que les responsables politiques se s’intéressent qu’aux riches et aux puissants ;
                                  • -40 % éprouvent de la méfiance envers les politiques ;
                                  • -28 % ressentent même du dégoût ;
                                  • -Seuls 11 % des interrogés font “confiance” aux partis politiques.
                                  Les classes populaires les plus exposées aux conséquences de la mondialisation sont les plus sévères.

                                • Eric F Eric F 30 mai 2018 21:29

                                  @Fifi Brind_acier
                                  ces chiffres sont en effet représentatif d’une coupure entre les élites politico-médiatiques et la population, c’est un extraordinaire subterfuge que celui qui a été élu président soit celui, de tout le plateau des candidats, le plus représentatif du « système » eurolibéral-mondialiste


                                • tugehela@ethersportz.info 30 mai 2018 20:54
                                  ’’les inquiétudes, les colères, les mécontentements et les désespoirs,’’

                                  Pas besoin d explication, rien de bon ne peut en sortir ....

                                  • tugehela@ethersportz.info 30 mai 2018 21:34

                                    il faudrait un modele qui ppar definition est perime avant meme d etre formule, je ne parle meme pas d adoption, alors on pourrait se retrancher ds un nouveau de pensee, mais comme notre pensee est frelatee par programmation a l origine, alors il faut re-penser l origine et donc notre destinee, et alors par defintion on est confronte a un infini de possible, inconcevable par la pensee, donc il faut arreter de penser, une idee ?


                                  • covadonga*722 covadonga*722 30 mai 2018 20:58

                                     une marée basse qui sentait la vase 


                                    j’en veux pour preuve la magnifique banderole

                                    tout le monde déteste la police


                                    derriere laquelle défilait la moitiée du gang pardon famille Traoré ..

                                     parce que trés exactement ce sont ces terres électorales la que labourent OBONO ET COQUEREL les intégrateurs de la FI 


                                    • izarn izarn 30 mai 2018 21:01

                                      Faut etre bourré du mou pour croire 15 secondes (Et encore j’exagére) que la Merluche puisse réunir une marée humaine. Même Hitler en 1933 avait eu besoin de tout le capitalisme mondial, IGFarben, Du Pont de Nemours, Ford, Standart-Oil(Rockefeller), et tous les industriels français collabos (Voir Annie Lacroix Riz)
                                      Pov’Meluche sans fric tu peux pas etre à la hauteur de Lénine...
                                      T’es bien trop bourgeois, bien trop étriqué dans ton costard de député-sénateur...
                                      Tu nous fais bien rigoler....
                                      Mais qui peut te croire ?
                                      Les hallucinés ? Les drogués ?
                                      T’es trop médiocrement faiblard, t’as peur de casser du flic, t’as peur de casser du patron, t’as peur de tout...
                                      Mais qui es-tu ?
                                      Un Lénine ?
                                      Hahhahahahhhahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhahhahahahahhahahaahahhaaaaaaaaaah haaa !
                                      Un pov’con !

                                       


                                      • papat 30 mai 2018 21:20

                                        @izarn


                                        Les 500 Français les plus fortunés possèdent 571 milliards d’euros, soit 117 milliards de plus qu’en 2016 (+26%). Entre 1996 et 2017, le montant total de la fortune des 500 plus riches du classement Challenges a été multiplié par sept tandis que le PIB français a seulement doublé au cours de cette période. Ainsi, les actifs des « 500 » ont progressé, en valeur, trois fois et demi plus vite depuis 1996 que la production de richesse en France, avec une accentuation particulière parmi les plus grandes fortunes. La fortune minimale d’insertion dans le classement a quant à elle presque décuplé en l’espace de 21 ans, atteignant 130 millions d’euros cette année.
                                        pendant que vous vomissez sur la france insoumise et son représentant ces 500 la vous prennent à 4 pattes !
                                        vous pensez sans doute que le ruissellement va venir jusqu’à vous ?

                                      • Eric F Eric F 31 mai 2018 14:05

                                        @papat

                                        en effet, je pense également que le problème primordial est l’accentuation de l’accumulation de fortune et d’explosion des revenus tout en haut de l’échelle, ce n’est pas un ruissellement mais un pompage.
                                        Pour autant, il existe aussi une question sur les aides sociales cumulables sans limitation de durée, l’augmentation de 50% en dix ans des allocataires du RSA pose question, alors que certains emplois au niveau du SMIC ne trouvent pas preneur. La caractéristique de la France est ce grand écart.

                                      • lloreen 30 mai 2018 21:37
                                        Avant de surchauffer l’atmosphère et de vouloir tout casser, sachez ce qui suit et vous comprendrez.

                                        • Pierre 31 mai 2018 01:35

                                          Comme quoi et heureusement, le créateur a contingenté les couillons...


                                          • pipolo 31 mai 2018 09:16

                                            ne Melenchon pas tout ,pour faire court ce tribun a toujours été le rabatteur des voix de gauche de second tour et il continue , je le soupçonne même d’être a la solde de ...Macron il faut ratisser large après Hollande et son copain Camba quelle belle ouvrage la droite « pure » est balayée . il fallait voir son bel étonnement lors de son demi succès du premier tour des présidentielles et sa gène a la fin de la journée de se retrouver peut être a la deuxième place des prétendants , son soulagement ensuite de ne pas y participer et son dynamisme de reprendre son rôle d opposant virtuel du pouvoir . Melenchon est a la bière ce qu’est la Tourtelle il ne peut que nous donner l’illusion de nous soûler de bonnes paroles et d’utopies en nous laissant sur la table de nuit une tisane de camomille , bonne nuit peuple de France !


                                            • papat 31 mai 2018 10:39

                                              @pipolo
                                              l’année prochaine macron s’attaque aux retraites , préparez vous à bosser jusqu’a 70 ans !



                                            • pipolo 1er juin 2018 11:13

                                              @papat
                                               rassurez vous , je ne voterai jamais pour un enfant , l ordre du monde est trop compliqué pour lui et il est trop manipulable , la preuve ses sorties de boy scout sur le terrain de la politique Étrangère . a quant un homme d’état en Europe ?


                                            • Montdragon Montdragon 31 mai 2018 11:58
                                              De la merde, l’essentiel de la logorrhée insoumise vise des groupuscules identitaires non violents, on se croirait en 32 camarade.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gustave


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès