• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une « Montagne d’or » de la boue et du cyanure

Une « Montagne d’or » de la boue et du cyanure

Extraction minière responsable pour les affairistes ou catastrophe écologique pour les écologistes. La vérité est comme souvent entre les deux. Certes, pour plusieurs milliards de dollars le consortium russo-canadien (Nordgold et Colombus Gold) pourrait lâcher 300 millions d'euros d'impôts aux collectivités locales et à l'État français. 

Mais, imaginez en pleine forêt tropicale au sud de Saint-Laurent-du-Maroni, une "tranchée de 2,5 km de long sur 400 mètres de large et de 120 mètres de profondeur en moyenne" jusqu'à 300 mètres par endroit. Une monstruosité minière de 1500 hectares à seulement "quelques centaines de mètres d’une réserve biologique intégrale, où vivent de nombreuses espèces protégées". Forcément, la ruée vers l'or français de Guyane du milliardaire Russe Alexei Mordachov qui détient 55,01% des actions et du canadien Colombus Gold, fait peur à une grande partie de la population locale. 

La balle est maintenant dans le camp du président de la République qui prétendait il y a peu, que "le projet n’était pas acceptable en l’état". L'ex ministre de l'économie de François Hollande, qui est aussi un écologiste d'un vert très pâle, osera-t-il refuser cette montagne d'or avec à la clé 200 emplois directs pendant la construction, 750 pendant l'exploitation, plus 3000 indirects. Des chiffres qu'il faudra vérifier si le projet industriel se réalise dans un département où le taux de chômage dépasse les 20%, jusqu'à 60% chez les jeunes. La décision définitive pour ou contre la "Montagne d'or" devrait être annoncée après le déplacement au mois de juin en Guyane du ministre de la Transition écologique, François de Rugy.

La cyanuration

Elle consiste à rendre l'or soluble. Pour cela il faut ajouter 300 à 2000 grammes de cyanure par tonne de minerai. Seulement voilà, d'après le WWF la "Montagne d’or propose d’exploser un flanc de montagne pour obtenir 1,6 gramme d’or par tonne de minerai, alors qu’il suffit de recycler des téléphones pour obtenir 200 grammes d’or par tonne de cartes électroniques recyclées.".

Pascal Canfin, qui a quitté le WWF pour rejoindre LaREM et sa liste pour les européennes, pourrait parler rapidement à Emmanuel Macron, de "l'utilisation de la cyanuration dans l’industrie aurifère en Guyane et des impacts potentiels sur l’environnement et recommandations".

Car on sait le danger que représente "la présence de larges quantités de boues liquides chargées en produits dangereux, stockées derrière des digues" et les "effets désastreux sur l’environnement en cas de fuite ou de rupture de ces digues". Surtout si près du fleuve qui alimente en eau la population de villages à 100 km de la mine d'or.

Revoir le code minier qui dans l'état autorise de ne pas respecter l'environnement est une option. Mais les affairistes ne seraient pas spécialement pressés. Car "s’il ne sont pas soutenu par cette présidence, il suffira d’attendre des vents plus favorables aux prochaines élections". 

Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique, était contre la "Montagne d'or", mais peut-être pas tout à fait quand même, puisqu'il préconisait de "tout remettre à plat", une façon de gagner du temps avant d'aller voir ailleurs. L'ancien ministre, très sensible à la protection de la nature et toujours prompt à donner sa démission, se réjouissait qu'un débat public soit en cours sur le projet industriel de la Montagne d'or, ça c'est quelque chose de nouveau disait-il, "car contrairement au passé, aucune décision n'est prise, on doit d'abord écouter les citoyens, leurs inquiétudes". Faut-t-il lui rappeler que le gouvernement a déjà par le passé, donné la preuve qu'il écoute mais entend faire ce qu'il veut.

Enfin, Hulot n'a pas tort de dire que la Guyane souffre déjà de "terribles conséquences de l'orpaillage illégal, qui déverse mercure et cyanure en toute clandestinité dans les rivières".

Est-il besoin de prendre le risque d'en rajouter pour 95 tonnes d'or ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.21/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 23 mai 17:44

    Ah enfin un nouvel article ou Grouniche ne nous parle pas de Micron. Ca nous manquait. Bravo


    • Si c’était du lithium , ou des « terres rares » , les « écolos » laisseraient faire l’extraction minières même si elle étaient aussi voir plus catastrophique

      Parce qu’ils seraient face a une de leurs contradictions , ils veulent de la « hight tech » , des voitures électriques , de l’ « énergie dite renouvelables » mais voient pas la quantité de produits , d’extractions minières , de pollution que va provoquer leurs préconisations


      • gruni gruni 23 mai 19:06

        @generation désenchantée

        « les écolos laisseraient faire l’extraction minières même si elle étaient aussi voir plus catastrophique  »

        En fait, les écolos savent parfaitement que l’extraction des métaux rares est extrêmement polluante. Et bien sûr ils plaident pour une exploitation minière responsable. Voire même la décroissance. Parfois les écologistes sont sales


      • @gruni
         Ils sont illogiques , ils prônent des solutions qui leurs semblent « écologique » mais ne s’ intéressent surtout pas aux conséquences de leurs choix
        Ils pensent pas que le lithium est une matière dangereuse , lors des accidents de la route des voitures Tesla , elles prennent feu de façon incontrôlable quand les batteries sont touchées

        https://fr.sputniknews.com/insolite/201805151036393288-tesla-accident-mortel/

        https://www.automobile-propre.com/breves/incendie-explosif-dune-tesla-model-s-en-chine/

        https://www.youtube.com/watch?time_continue=55&v=UrT5MA_iTXs

        entre le rechargement des batteries , le fait qu’il faut les changer tous les 2 ou 3 ans , que aucunes filières de recyclage n’a été prévue , et que la batterie ne serait recyclables qu’en partie

        Les « écolos » vont créer une pollution pire que celle qu’ils dénoncent


      • Fergus Fergus 23 mai 18:55

        Bonsoir, gruni

        Excellent article sur un projet délirant.

        Fort heureusement, la raison semble l’avoir emporté : après le « Conseil de défense écologique », De Rugy a annoncé que ce projet était abandonné. 


        • gruni gruni 23 mai 19:11

          @Fergus

          Bonsoir Fergus

          Oui, j’ai appris l’abandon du projet. Mais je pense qu’un jour ou l’autre on reparlera de la Montagne d’or. Enfin, une bonne nouvelle au bon moment pour LaREM.


        • Positronique 23 mai 19:54

          @Fergus

          Excellent article ??? Fergus faut toujours que vous exagériez , même si c’est votre pote , c’est pas le Pulitzer non plus hein.


        • bernard29 bernard29 23 mai 21:02

          @Fergus

          Bonsoir, voilà une raison de plus de confirmer le vote « Renaissance ». 


        • Positronique 23 mai 19:57

          Ce projet se fera , ce n’est qu’une question d’arrosage comme pour l’or , et peu importe la couleur de la politique au pouvoir. Au delà d’un certain chiffre il n’ y a plus de conscience , ce n’est qu’une question de zéro après le un.


          • gruni gruni 23 mai 20:24

            @Positronique

            « et peu importe la couleur de la politique au pouvoir. »

            J’écris dans le texte que les investisseurs ne sont pas pressés, si c’est pas Macron qui autorise l’extraction ça sera un autre. Et puis, il faut de l’argent pour gagner une élection. 


          • sls0 sls0 23 mai 20:35

            Gruni, Gruni, Gruni,....

            Demander l’avis à Macron ? Jusqu’à maintenant il a surtout démontré son incompétence sur tout les sujets autres qu’apauvrir les français.

            Au niveau mondial le BRGM est une référence, on vire les politiques et on laisse faire ceux qui maitrisent.

            Jusqu’à preuve du contraire l’orpaillage illégal n’est pas suivi et eux le mercure ils s’en foutent.

            Pour moi si on enlève la matière première de l’illégal avec une méthode surveillée c’est pas plus mal.

            C’est la fin des ressources minières en or, la pression se fera tellement forte que l’illégal va encore se développer et plus de mercure illégal.

            On surveille sérieusement ou on exploite sérieusement. Je réside où la forêt tropicale est courante. On fait attention à son chemin.

            Deux fois j’ai fait la forêt guyannaise, j’y vais pas sans GPS ou guide indien. Hors rivière t’es paumé, va faire de la surveillance. Il y a l’hélicoptère bien sûr, à 2000€ de l’heure et c’est bruyant.

            Si on veut être efficace, pas de moteur. C’est parfois moins de 6km par jour sans moteur.

            La surveillance efficace c’est un Gruni par km² en zone aurifère. Si Gruni est volontaire, on aura un km² de protégé.

            Comme des yaka fokon il y en a un paquet on pourait les envoyer surveiller à moins qu’il aient une meilleure solution qui tienne la route.

            La surveillance serait efficace on ne parlerait pas d’opaillage illégal, CQFD. On a pas fini d’avoir du mercure en Guyane.


            • gruni gruni 24 mai 07:22

              @sls0

              gruni n’est pas d’accord pour surveiller 1 km²

              Mais bien d’accord que la pollution au mercure va continuer, Montagne d’or ou pas.
              Je crois avoir lu que le mercure est présent naturellement dans le sol guyanais, pas une raison pour en rajouter.
              Merci pour votre témoignage.


            • sls0 sls0 24 mai 21:07

              @gruni
              Sauf que la montagne d’or, on stocke et on traite le mercure.
              Le BRGM connait très bien les normes de stockage et les lois. Faire du stockage étanche et solide on sait faire en plus il y a des drains de contrôle qui sont prévus à la conception.
              Il y a une réserve naturelle à coté, de la surveillance il y en aurait sans oublier la drire locale.


            • Le conseil de défense écologique,,,,,
              De qui se moque t on .... ! 
              On peut cibler les faux-jetons qui se gargarisent de mots et d’hypocrisie. Macron est un champion dans ce genre d’exercice,

              Un simple exemple la polémique sur le diesel. Si ces écolos abusif et surtout malsain étaient vraiment sérieux, ils privilégieraient la distribution du carburant diesel avec additif reconnu moins polluant et plus efficace.

              Ils feraient en sorte que le 220 Volts alternatif ne soit plus la norme électrique dans les habitations pour l’éclairage mais le 12 volts continu. Le 220 volts serait réservé uniquement aux appareils de forte puissance (machine à laver).

              Quant aux batteries pour voiture électrique, elles sont autant polluante que les carburants.

              D’autre part Renault étant incapable de fabriquer une formule 1 hybride et de gagner des grands prix, la réputation de leur futur batterie sera entaché d’un doute de compétence ......etc

               


              • gruni gruni 24 mai 07:35

                @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                « Quant aux batteries pour voiture électrique, elles sont autant polluante que les carburants. »

                En fait, la voiture électrique n’est pas toujours propre...

                « Le point noir ? La fabrication de la batterie des véhicules.  »Elle contient des métaux parfois rares, comme le néodyme ou le cobalt, ainsi que du graphite et du lithium, issus notamment de Chine, de République démocratique du Congo et d’Amérique du Sud« , explique Guillaume Pitron, journaliste et auteur de La Guerre des métaux rares, à franceinfo. L’extraction et le raffinage de ces métaux nécessitent l’emploi d’énormément d’eau et de produits chimiques. La pollution est ainsi déplacée dans les pays pauvres. »

                Ça dépend également si vous considérez l’électricité d’origine nucléaire, propre ou sale.

                Bon, pour ce qui est des déchets nucléaires, vous me les envoyez en Lorraine, comme nous sommes déjà en première ligne grâce aux centrales au charbon de nos amis allemands, ce n’est pas grave. Dans l’Est, nous avons l’habitude de ramasser la saleté des autres.



              • Jean Keim Jean Keim 24 mai 07:59

                @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                Pourquoi le 12 V continu pour l’éclairage, sous quelle forme ?


              • @gruni

                Les matières radioactives sont dangereuses Ok sans contestation je le sais, mon corps le sait dans une moindre mesure .
                Mais les centrales nucléaires fournissent le KW à bas prix .
                La hausse du coût du KW sert à financer les confortables retraites EDF et les centrales EPR à venir .
                Les anciennes centrale nucléaire ont été totalement payées par les abonnés et vendus sur le dos du contribuable, au privé.
                Sarkozy l’escroc « number one » de la franchise américaine .

                Mais alors pour quelle mauvaise raison passe-t-on sous silence toutes les munitions et les blindages enrichis à l’uranium appauvri . ??????

                Franchement les écolos sont des politiciens de petite zone qui bouffent à tous les râteliers.
                Donc une dictature de plus dans le cirque politique .

                Macron a fait de ce conseil écolo une grossière manipulation électoraliste .

                Quant à de Rugy j’ai lu son parcours et ses différentes déclarations. Vraiment ce type est un parvenu, un opportuniste .
                 


              • @Jean Keim

                forme continu en 12 ou 24 volts : par la technologie Solaire.ou par un convertisseur AC/DC blindé .....etc
                Les petits circuits de leds ou les rubans 12 volts ou 24 volts sont financièrement abordable. 

                Le 220 volts dans les murs n’est pas très confortable, voir pollution par rayonnement électrique du fait que ce courant est cadencé à 50HZ....

                Une maison ne se construit pas bêtement, le type longère est très bien adapté avec une bonne orientation . L’orientation est indispensable pour une bonne solution durable et positive(énergétiquement) .


              • Jean Keim Jean Keim 27 mai 07:50

                @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                Seulement le problème avec une tension faible c’est la chute de la tension, quand un circuit dépasse qq. mètres, elle devient excessive, de plus un convertisseur ac/dc consomme de l’énergie.

                Quel que soit le choix technologique de l’énergie électrique d’un bâtiment, il y aura toujours des avantages, des inconvénients, et nos mode de vie sont devenus trop sophistiqués.


              • Quant à la guyane même si il abandonne le projet montagne d’or, ce que je doute complètement, voir la loi sur le privilège d’état de propriété sur l’or en territoire français . Bande de bouffons.

                Tout les faux-jetons Macroniste d’AGV n’en sont pas à une magouille prêt.

                La guyane dysfonctionne lourdement sur beaucoup de sujet et de principe, forte criminalité notamment ..........


                • Jean Keim Jean Keim 24 mai 07:56

                  L’extraction de la pierre, de l’or ou encore l’exploitation d’une forêt, rapporte de la pierre, de l’or, du bois, le gain en « argent-fric » c’est autre chose, c’est une invention humaine abominable, cela ne rapporte rien de tangible et dévaste le monde.

                  Cette évidence n’a même pas encore franchi le seuil des consciences de la plupart des gens.


                  • Aristide Aristide 24 mai 09:20

                    J’aime bien les écolo-bobos ...

                    Il faut abandonner un projet pour les risques environnementaux. Ce serait assez logique si on ne savait pas traiter ces risques et les ramener à un taux suffisamment bas pour les rendre acceptables, ce serait logique si on n’obligeait pas le concessionnaire à une remise en état à la fin de la concession, ...

                    Voilà donc l’interdiction, la conséquence ? Le projet industriel avec des sociétés connus va laisser la place à l’orpaillage sauvage. En place de bosser pour cette mine, de nombreux locaux se verront proposer des emplois dans ce qui est un vrai saccage. L’orpaillage illégal ne fait pas courir un risque environnemental, c’est une certitude.

                    95 tonnes d’or. L’abandon de son extraction légalisée et encadrée laissera la place à une extraction sauvage, mais faisons leur confiance, les écolo-bobos du WWF ne manqueront pas de condamner cette extraction sauvage.


                    • gruni gruni 24 mai 10:07

                      @Aristide

                      « Le projet industriel avec des sociétés connus va laisser la place à l’orpaillage sauvage »

                      En fait...

                      « Les deux sujets sont souvent mis en parallèle alors même qu’ils sont bien différents. L’exploitation d’or primaire – c’est-à-dire celle de l’industrie – repose sur une extraction en profondeur des minerais, là où l’orpaillage illégal est alluvionnaire : il se joue près des cours d’eau, qui charrient des minéraux. Cela ne le rend pas moins offensif : les orpailleurs illégaux utilisent du mercure qui « aimante » l’or… et qui pollue ensuite directement les cours d’eau, contaminant les poissons dont dépendent les habitants. »

                      Par contre, j’ai un lien très long mais intéressant qui va dans votre sens...


                      http://www.slate.fr/story/175158/economie-ecologie-projet-mine-montagne-or-guyane


                    • Aristide Aristide 24 mai 11:02

                      @gruni

                      Les orpailleurs illégaux ne s’arrêtent pas au bord de rivière. : "Depuis les dix dernières années, 27.122 hectares ont été déforestés suite à l’activité d’orpaillage, avec ses techniques actuelles. » soit l’équivalent du département du Val de Marne et de Paris réunis. Je veux bien croire au petit orpailleur artisanal avec sa pelle, mais vu les dégâts forestiers il s’agit plus d’une industrie illégale ...

                      Refuser toute exploitation de richesses naturelles au prétexte d’une écologie mal comprise est problématique pour l’avenir des populations locales. C’est exactement le même problème consistant à sanctuariser et interdire toute exploitation forestière sous les mêmes prétextes écologiques mal compris. Je n’ose prononcer le nom de gaz de schistes ...


                    • joletaxi 24 mai 11:20

                      @Aristide

                      ben les populations locales...cela créerait des emplois, du travail, mais d’après les locaux, travailler hein.....et dans une mine, pour des capitalistes

                      les gaz de schistes
                      mais vous n’y pensez pas ?
                      et le CO2
                      c’est qu’il est vilain le CO2
                      il est méchant le CO22 panpan cucul le CO2

                      https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2019/05/23/norwich-councillors-discuss-climate-change-with-3-year-olds/

                      merveilleux enfants dont la fibre écologique ne demande qu’à s’épanouir

                      La Présidence organisera ce jeudi prochain, pour les enfants de maternelle, et ceux en grève de crèches , un goûter débat, afin de recueillir des conseils pour le nouveau « machin » le conseil de guerre anti dérèglement climatique
                      seules les couches tricotées seront admises

                      le CO2 rend fou

                      Même le moustachu n’avait pas osé


                    • gruni gruni 24 mai 11:25

                      @Aristide

                      « Refuser toute exploitation de richesses naturelles au prétexte d’une écologie mal comprise est problématique pour l’avenir des populations locales. »

                      Jusqu’où faut-il aller, voilà la grande question. Je n’ai pas la réponse. 


                    • zygzornifle zygzornifle 24 mai 12:44
                      Une « Montagne d’or » de la boue et du cyanure

                      Belle description de l’Élysée


                      • Spartacus Spartacus 24 mai 14:30

                        Nous avons besoin d’or, ou alors n’achetez plus d’électronique, de médicaments, ne fabriquons plus de satellites de piles à combustible, d’éoliennes et moults utilisations.

                        Besoin d’or souvent dictés par l’écologie et les moralisateurs bobos des villes qui n’ont jamais foutu les pieds en Amazonie, mais qui si on le supprimait vivrait à l’age de pierre.

                        Une mine d’or légale est peut être plus intéressante écologiquement que des dizaines illicites artisanales et sans cahier des charges réglementaire anti-pollution.

                        De nos jours, on élimine le cyanure par la Chloration alcaline. Les bassins de rétention des eaux respectent des normes de plus en plus contraignantes.


                        Vous allez renoncer a votre Smartphone ? Aux batteries dernière génération ?

                        Non ? Alors ne refusez pas qu’on en extraie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès