• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une secrétaire d’État aux Droits de l’homme peut très bien (...)

Une secrétaire d’État aux Droits de l’homme peut très bien servir à s’essuyer les mains avant d’ avoir serré celles ensanglantées d’un dictateur

Si on ne sait pas ce que le pSarkozy avait à dire à Mme Rama Yade en la convoquant dare-dare à l’Élysée lundi matin 10 décembre 2007 après sa sortie tonitruante sur la visite du président libyen à Paris, on peut le deviner en raisonnant sur une représentation des faits la plus fidèle possible. Que sait-on ?

Les données du problème


1- Mme RamaYade, secrétaire d’État aux Droits de l’homme, a publiquement condamné la venue du colonel Kadhafi en des termes d’une rare violence qui a rendu toute autre désapprobation inaudible. Deux images restent à l’esprit : « le paillasson » - France sur lequel le dictateur viendrait « s’essuyer les pieds du sang de ses forfaits » - et « le baiser de la mort » que recevrait ainsi le « pays des droits de l’homme ».
2- Mme Rama Yade est ressortie du palais de l’Élysée en Secrétaire d’État, comme elle y était entrée.
3- Un désaveu aussi définitif de la politique gouvernementale, comme l’était celui de M. Chevènement à propos de la première guerre du Golfe en 1990-1991, est toujours traduit par une démission du ministre, qu’elle soit spontanée ou exigée.

Une hypothèse vraisemblable

Le maintien de Mme Yade au gouvernement invite donc à imaginer une hypothèse vraisemblable qui l’explique. Sa sortie fracassante, non suivie d’une sortie automatique du gouvernement, ne lui aurait-elle pas été demandée par le président de la République lui-même afin de couvrir les voix qui s’élevaient contre cette visite compromettante ? Dans ce cas, on peut très bien supposer ce que les deux complices ont pu se raconter lundi matin 10 décembre dans le bureau de l’Élysée : ils se sont félicités, le leurre a marché au-delà de toute espérance. Les propos de la secrétaire d’État aux Droits de l’homme ont été pris au sérieux. La preuve ? Ils ont fait le tour du monde des médias au point que la seule opposition au voyage à Paris de Kadhafi qui ait été entendue, est celle de Mme Rama Yade. C’est un comble ! Mais ce n’est pas le seul bénéfice de l’opération :
1- Mme Rama Yade a pu ainsi démontrer qu’elle n’était pas qu’une potiche, qu’elle servait à quelque chose, du moins quand le président décide de tirer sur les fils qui la mettent en mouvement, pour, par exemple, s’essuyer les mains avant même d’avoir serré celles ensanglantées d’un dictateur. Dans le cas contraire, comme lors du voyage en Chine dont Mme Yade a été privée, elle reste sur le tapis.
2- En second lieu, le président fait la preuve de sa capacité d’ouverture et de tolérance au point d’accepter au sein de son gouvernement des critiques que même l’opposition n’aurait pas l’audace de formuler.

Le leurre de l’information donnée déguisée en information extorquée

D’où la question : comment a-t-il été possible de faire croire à une information aussi incroyable ? Tout simplement par l’usage du leurre de l’information donnée déguisée en information extorquée.
1- On sait que l’information donnée n’est pas crédible parce qu’elle est livrée volontairement par un émetteur qui y a intérêt. On s’en méfie donc. Quelle est ici l’information que le président de la République avait intérêt à diffuser ? Je ne veux pas recevoir Kadhafi, ce terroriste même pas repenti ; je le fais à contre-cœur, je « fais don de ma personne » à la raison d’État. Qu’on se le dise ! Je suis héroïque.
Voit-on le président convoquer PPDA et Mme Chabot pour leur faire cette confidence ? C’est insensé. Non pas que ces éminents journalistes ne se précipiteraient pas à l’Élysée toutes affaires cessantes ! Mais personne ne croirait à cet état d’âme. Si vous ne voulez pas recevoir Kadhafi, lui répondrait-on, ayez donc le courage de ne pas le recevoir. Les infirmières bulgares sont libérées : « c’est double plaisir de tromper le trompeur », dit La Fontaine.
2- Il s’agit donc de donner du crédit à cette information incroyable en la déguisant en une information extorquée. Cette variété d’information tire sa plus grande fiabilité de l’enquête que mène le récepteur plus ou moins sérieusement, et qui peut malheureusement se résumer à un simple raisonnement.
- Il suffit donc de vicier son raisonnement en lui livrant une prémisse majeure qui conduira logiquement à la conclusion attendue. Ici, la prémisse majeure est la réprobation publique du Premier ministre et du président exprimée par un rappel à l’ordre lancé de l’étranger par le premier et par une convocation immédiate de la fautive par le second.
- On en déduit logiquement que Mme Rama Yade a agi de sa propre initiative et sans en référer à quiconque, mettant dans un grand embarras le président qui s’apprête à recevoir son hôte encombrant. On a pu entendre dire ici et là que le président aurait été « très énervé », qu’ « il (aurait) passé un savon » à sa « ministre inexpérimentée » et qu’elle en serait sortie « habillée pour l’hiver ».
- On voit d’ici la poilade que les deux compère et commère se sont payée ! Le raisonnement qui conduit à une information extorquée fiable, car passée au crible de l’enquête sommaire du récepteur, repose en fait sur une prémisse majeure qui n’est qu’une idée reçue non démontrée, fondée sans doute 99 fois sur 100, mais peut-être pas cette fois-ci. La preuve ? Mme Rama Yade est toujours à son poste et nul ne songe à le lui retirer.

Si cette hypothèse est vérifiée, on serait donc en présence d’un nouvel usage du leurre de l’information donnée déguisée en information extorquée par les stratèges publicitaires qui assistent le président. On a vu déjà ce leurre à l’oeuvre dans les photos floues du yacht maltais où le président se reposait des fatigues de sa campagne après son élection. Ce leurre permet de faire savoir ce qu’on paraît ne pas vouloir faire savoir. L’information qui en ressort, devient fiable avec une apparence d’information extorquée, en sollicitant à son insu la coopération du récepteur à son propre égarement. C’est du grand art.


Moyenne des avis sur cet article :  3.98/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 11 décembre 2007 11:49

    Pourquoi avoir nommé un secretaire d’Etat aux droit de l’Homme en France ?????

    Voila comment se mordre la queue dans une économie mondialisée ou la démocratie (la chine,les pays africains...)ou le bizness et les droits de l’homme ne vont pas toujours ensemble.

    « Mme RamaYade, secrétaire d’État aux droits de l’Homme, a publiquement condamné la venue du colonel Kadhafi en des termes d’une rare violence qui a rendu toute autre désapprobation inaudible »

    Nous ne l’entendons pas assez par dénoncer les memes choses quand elle va en Afrique concernant tous ces despotes africains et corrompus.

    Ce secretariat ne sert à rien,il vaudrait mieux utiliser l’argent public (et le salaire de cette secretaire d’Etat) à autre chose de plus utile pour le pays.

    Ensuite elle oublie de condamner TONY BLAIR qui est a l’origine de la regularisation de la situation de la Libye et de son président dans la communauté des nations

    Ainsi,les anglais,les allemands,les italiens,les américains pourraient faire du bizness avec KADHAFI mais pas les français ??? smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

    Le ridicule s’appelle MmeRama Yade

    Combien elle gagne par mois ?


    • ZEN ZEN 11 décembre 2007 12:02

      « Ce secretariat ne sert à rien »

      Lierma, réfléchissez ! vous êtes en train de faire une critique de Nicolas, qui l’a choisie...Grave !


      • claude claude 12 décembre 2007 01:26

        chez zen, vous m’ôtez les mots du clavier !

        nicolas est-il faillible ??? smiley seigneur tout puissant !!! r appelez le vatican, convoquez un réunion extraordinaire du concile !! encore un dogme qui s’écroule !!!

        tremblez et repentez vous, pauvres gens, le maître a perdu la divine connaissance... nous allons succomber aux attaques de propagande insidieuse des fonctionnaires socialo-communistes alliés des sanguinaires végétariens et altermondialistes boboïsés... bouh ! jai peur !


      • non666 non666 11 décembre 2007 12:11

        Non je vais repondre a toutes vos interrogations.

        Comme je l’ai déja repondu dans un commentaire sur un sujet proche, le seul role de rama yade est justement de s’emouvoir et de carresser la legende d’une lybie terroriste dans le sens du poil.

        Le seul interet de sa convocation a l’Elysée est de caresser l’opinion « de droite » , les « realistes », les milieux d’affaires sur la volonté du « patron ».

        Du coup on a dans le meme gouvernement l’opposition et la majorité.. a quoi sert le P.S ?

        La lybie est devenue personna grata depuis la première guerre du golfe et tous les arguements pour la maintenir sur la liste des etats terroristes ne tiennent plus la route.

        Doit t’on inscrire Israel sur la liste des etats terroristes sous le pretexte que l’Irgoun, la Haganah et le groupe Stern assassinèrent lachement quelques soldats anglais entre 1940 et 1948 ?

        On ne peut pas militer pour que les comportements des pays arabes changent et continuer a les traiter pareillement quand ils ont changé.

        Accepter de serrer la main aux etats unis des Bush, responsables d’un à deux millions de mort en irak, depuis 1990, seulement 5 ans après les faits, est tout a fait compatible avec le pardon de kadhafi qui n’a que quelques centaines de victimes innocentes a son actif, 20 ans après.


        • Nobody knows me Nobody knows me 11 décembre 2007 14:29

          Mais personne ne croirait à cet état d’âme. Si vous ne voulez pas recevoir Kadhafi, lui répondrait-on, ayez donc le courage de ne pas le recevoir.

          Mais le courage, Mr Sarkozy ne l’a pas, il n’a même pas le pouvoir de refuser ces contrats !! Trop occupé à faire gagner des contrats à ses copains !! Vous croyez qu’il essayerait de vendre plutôt de quoi se développer à la Lybie plutôt que des avions de chasse ? Non, non, non, on vend des armes, ça c’est un pas en avant vers la démocratie !! Bravo !!

          Merci Mr Sarkozy, rien ne change finalement, vous n’êtes qu’un pantin à la solde des grands décideurs financiers et des vendeurs d’armes français.

          Je félicite Rama Yade de l’ouvrir un peu dans ce milieu qui pue la pensée unique. Se faire engueuler par Sarkozy et ses sbires ne fera que la faire remonter dans mon estime.


        • Fred 11 décembre 2007 15:05

          « Accepter de serrer la main aux etats unis des Bush, responsables d’un à deux millions de mort en irak, depuis 1990, seulement 5 ans après les faits, est tout a fait compatible avec le pardon de kadhafi qui n’a que quelques centaines de victimes innocentes a son actif, 20 ans après. »

          C’est sur quand la France a cautionné la mort d’un million d’Irakiens en supportant le régime de Saddam Hussein puis un autre million quand la France a cautionné l’embargo de l’ONU, on se dit que l’on peut pardonner aussi à Kadhafi.


        • Nobody knows me Nobody knows me 11 décembre 2007 14:35

          Ne vous inquiétez pas, ils verront bien les USA -et tout ce qui traîne derrière eux- se prendre un bon gros mur dans la gueule d’ici peu. Espérons qu’ils soient assez malins pour ne pas les imiter...


        • Internaute Internaute 11 décembre 2007 12:47

          Il semble qu’insulter un visiteur juste avant sa visite soit la nouvelle façon d’opérer en diplomatie. Sarkozy se fait traiter de valet de Sion par un ministre algérien avant d’arriver à Alger et Khadafi reçoit des compliments du même ordre par l’un de nos ministres.

          Est-ce un nouveau style qui s’installe ? Si c’était le cas je ne vois pas ce que l’on a gagné. La surenchère arrivera trés vite à un point tel que ces sorties médiatiques n’impressioneront plus personne.


          • Antoine Diederick 11 décembre 2007 21:58

            nouveau style en effet, c’est l’effet de la nouvelle diplomate....

            Comment cela marche-t-il ? :

            Etape une : dire pis que pendre de son futur hôte avec qui on négociera de toute façon (histoire de dire à l’opinion que si on négocie c’est à contrecoeur)

            Etape deuxième : recevoir l’ami pas vraiment ami car il n’est pas possible de faire autrement et le signaler à l’opinion en serrant les mains mollement mais signer les contats fermement.

            Etape troisième : Souffler un coup et penser :« Ouf, mon hôte est parti et retourné dans son pays.... »

            C’est fou comme nous nous aimons smiley

            Bref, après les otages infirmières ou autre (heureusement qu’elles étaient là ces pauvrettes, sans elles point de diplomatie ni de contrats) le plaisir de la réconciliation...

            Pas beau tout cela ??


          • morice morice 11 décembre 2007 12:50

            Le combat ? Il arrête quand, le gnôme de Jean-Marie là avec ses postures guerrières ? « Nous avançons »... oui, vers une jolie prolifération nucléaire : dites moi, Mr Jacob, vous qui ne voulez pas de nucléaire pour l’Iran, ça ne vous gêne pas un nucléaire pour la Lybie ? Franchement, à voir les deux dirigeants, je me demande lequel est le plus fêlé des deux... ah oui, mais c’est vrai, Khadafi à promis... de ne faire que du civil avec... c’est marrant, c’est la même chose de l’autre côté, mais vous le mettez en doute, même encore aujourd’hui... vous avez deux façons de voir tout, Mr Jacob ? C’est bien pratique, en tout cas... aujourd’hui.


            • Imhotep Imhotep 11 décembre 2007 13:27

              Cette théorie est contredite par les déclarations ultérieures de Rama Yade qui a dit qu’elle avait été mal comprise et que l’on avait caricaturé ses propos. Dans le cas de votre théorie elle serait restée sur ses positions. A mon avis elle navigue entre : ne pas être une potiche, garder sa place (on ne quitte pas un navire en rase campagne - déclaration qui me laisse béat d’admiration car on ne voit pas en quoi cela justifie sa non démission), être réellement indignée et une contradiction en elle qui lui semble naturelle comme sa sortie contre l’expulsion des sans papiers d’une ville communiste bien que cela fût légal.


              • Paul Villach Paul Villach 11 décembre 2007 14:53

                Ce repli stratégique ne contredit pas l’hypothèse que j’ai avancée. Il est même logique pour donner une apparence de fondement à son maintien au gouvernement, une fois l’objectif atteint, du moins celui que je présente comme hypothèse. Paul Villach


              • Paul Villach Paul Villach 11 décembre 2007 14:54

                Ce repli stratégique ne contredit pas l’hypothèse que j’ai avancée. Il est même logique pour donner une apparence de fondement à son maintien au gouvernement, une fois l’objectif atteint, du moins celui que je présente comme hypothèse. Paul Villach


              • Imhotep Imhotep 11 décembre 2007 17:55

                Non seulement je persiste à dire que votre théorie me semble très loin de la réalité mais en plus vous participez par cette théorie à accréditer ce que maintenant essayent de faire courir certains conseillers de l’Elysée comme quoi tout était prévu d’avance selon la bonne technique de : quand tu te trouve devant un os que tu n’as pas prévu, fais croire de l’avoir organisé.

                Décidément votre théorie me paraît fortement fumeuse.


              • morice morice 11 décembre 2007 13:44

                Elle lui a serré la main en Lybie, , les photos l’attestent : à partir de là elle peut se draper dans ce qu’elle veut. Si elle voulait rester elle-même, elle n’avait pas à lui serrer la main. C’est simple. A partir de là elle peut gêmir, c’est du cinéma. Elle peut toujours en effet s’essuyer les mains. Khadafi aura transformé l’intégralité de ce gouvernement de pacotille en paillasson. Des paillassons à Serge Dassault, tout heureux de fourguer l’invendable (même Morrin n’en veut pas !). Si elle avait encore un tantinet d’honneur, elle démissionnerait sur le champ. Mais ça fait bien longtemps que cette notion échappe à notre nouveau gouvernement : quand on se plie à ce point à un pouvoir, c’est que ce pouvoir est proche de la dictature. Finalement, sur le perron, y’en avait pas un... mais deux ! Aucune fierté, aucun amour propre : et ça voudrait défendre les droits de l’homme chez les autres ? Le premier des droits, c’est le respect de soi- même : elle ne l’a plus, et ça, c’est une évidence. Elle est jeune, mais apprend vite : pour allez loin, faut apprendre à se vautrer. C’est la seule alternative avec ce président là. La France, aujourd’hui, est la honte de l’humanité. Elle y rejoint les Etats-Unis qu’elle admire (depuis peu) tant. Une honte, une honte !


                • Fred 11 décembre 2007 15:12

                  bah c’est pas grave, quand le gouvernement aura récupéré l’impôt sur les sociétés EADS, Dassault... sur ces contrats, tout le monde sera bien content que ça participe à financer l’état providence. Ça fait des décades que c’est comme ça et certains humanistes gesticulent mais au fond ça les arrange aussi car personne n’est prêt à perdre son petit confort.


                • Philou017 Philou017 12 décembre 2007 01:04

                  Assez d’accord avec vous. Sauf que c’est les réductions d’impôts qu’on financera plutôt que des services publics dont les libéraux ne voient pas l’intérêt.


                • wesson wesson 12 décembre 2007 10:28

                  « quand le gouvernement aura récupéré l’impôt sur les sociétés EADS, Dassault... »

                  Touchant de naïveté

                  EADS, immatriculé au pays-bas pour des questions fiscales,

                  Dassault, celui qui veut délocaliser en zone dollar ?

                  c’est pas demain la veille que ces deux là vont payer des impôts significatifs en France...


                • Fred 12 décembre 2007 11:11

                  "Touchant de naïveté

                  EADS, immatriculé au pays-bas pour des questions fiscales,

                  Dassault, celui qui veut délocaliser en zone dollar ?

                  c’est pas demain la veille que ces deux là vont payer des impôts significatifs en France..."

                  Les filiales françaises du groupe EADS paient leur impôt en France avec un taux de 35%. Dassault pour l’instant paie ses impôts en France.

                  Le problème de la fiscalité par rapport aux autres pays est un autre problème. C’est sur qu’il faut imposer pour le faire fonctionner notre système, après ça a des conséquences la forte imposition.


                • morice morice 11 décembre 2007 14:46

                  Euh, M’sieur Jacob ,même pas certifié, maîtrisé. Comme quoi vos sources en sont pas toujours bonnes... Tenez, au fait, un peu de lecture (ce ne sont pas les images du Monde, désolé, va falloir apprendre l’anglais avec un autre prof nul) : http://www.nytimes.com/2007/12/11/washington/11intel.html?_r=1&hp&oref=slogin Traduction express pour vous : la prochaine fois que la CIA fout des baffes à des prisonniers, elle mettra un cache sur la caméra. Je peux faire plus simple, mais je crois que ça va aller là... non ? Extrait : He was flown from Jordan to Afghanistan in October 2003 and held there until April 2004, when he was flown by plane and helicopter to a C.I.A. jail in an unidentified country, Amnesty found. Mr. Bashmilah and two other Yemeni men held with him were flown to Yemen in May 2005 and later released. Résumé express : « la balade en avion et hélicoptère a été sympa, je vous remercie de m’avoir posé la question de savoir comment j’ai pu être à la fois en Afghanistan et au Yemen, mais bon... le seul truc, en dehors des baffes, que je n’ai pas aimé, c’est cet uniforme orange. Quel mauvais goût ! ». C’est bon, là, vous comprenez ou faut faire encore plus simple ? Dites-moi, on est là pour ça...


                  • sale bête 11 décembre 2007 19:26

                    la bio du fils déby est fantastique :

                    Brahim Déby quitte le Tchad en septembre 2005, quand son père épouse Hinda Acyl Ahmat, que lui-même fréquentait ...

                    il continuait cependant de servir d’intermédiaire entre des hommes d’affaires « intéressés par le pétrole tchadien et la cimenterie »

                    Son corps a été rapatrié depuis un aéroport militaire français par un avion mis à disposition par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi,

                    Lors des obsèques de Brahim Déby, la famille Déby Itno a accusé Hinda Déby et sa famille (Acyl Ahmat) d’être liés a cet assassinat, des bagarres ont éclaté entre les deux familles et Idriss Déby a le plus grand mal depuis à rétablir le calme entre sa famille et sa belle famille.

                    Le 13 juillet, Idriss Déby a accusé l’ancien président Hissène Habré d’être lié à la mort de son fils, affirmant qu’il s’agissait d’une vengeance pour la mort de Daotchi Koreido (soeur de Guihini Korey l’ex-Directeur de la police politique du Président Hissène Habré et lié aux mouvements rebelles et cousine de Jean Louis Vertu, membre important de l’UFDD, lui même victime d’une tentative d’assassinat fin mai 2007 à Eldjeneina au Darfour par deux agents secrets tchadiens), assassiné le 31 mai 2007 à N’Djamena, assassinat où une soeur d’Idriss Déby serait impliqué

                    là je suis largué !!!

                     smiley


                  • toubakouta 11 décembre 2007 15:26

                    @ l’auteur

                    Je partage votre analyse. Je crois moi aussi que cette stratégie de communication s’appuie sur l’équilibre, disons le ying et le Yang au sein d’une même sphère, le gouvernement.

                    Ayant créé sa propre opposition et même sa très belle opposition, dans sa propre sphère, cela permet de rendre inaudibles voire totalement ringards les autres opposants à l’extérieur tel ce pauvre Mr Hollande ou l’ex-candidate... je sais c’est mal de tirer sur l’ambulance smiley


                    • chfav chfav 11 décembre 2007 15:40

                      Il y a tres certainement du rififi qui se prepare, et quand on voit la virulence avec laquelle les medias et notre gouvernement, ont traités l’affaire de l’arche de zoé On est en droit de se poser quelque questions. Quand on sait que le soudan et le fournisseur de petrole de la chine, La france y est censé diriger une prochaine mission de paix sous l’egide de l’onu Les states, fideles a leurs habitudes louchent aussi sur les reserves de petrole Le tchad en plus de la manne financiere en cas de pays d’acceuil des forces de l’onu voudrait aussi certainement une part de gateau Quand a notre cher khadafi on peut penser que vu la situation chaude en iran et au darfour, il espere devenir respectable (les ennemis de mes ennemis sont mes amis) et rafler au passage la mise sur ce que l’onu aurait refuser categoriquement, si la lybie ne s’etait pas trouvé dans une position geographique ideale en cas de conflit d’un coté ou de l’autre Mais bon ce ne sont que des suppositions, nous on est censé regarder du coté de notre pouvoir d’achat et de ce president vrp qui vend des avions de guerre a un mechant


                      • fouadraiden fouadraiden 11 décembre 2007 16:59

                        cela va de soi.et ce qui m’étonne presque c’est la diffusion tranqille et naive de ce leurre organisée par la presse toute entière à quelques rares exceptions près.

                        si la secrètaire d’Etat était authentique, elle aurait dù démissionner,cela n’étant pas arrivé, l’hypothèse de l’auteur de l’article est exacte.

                        une noire préposée qui l’ouvre sur commande.


                        • sale bête 11 décembre 2007 17:45

                          belle description de la technique :

                          l’un pèle les oignons, l’autre pleure !


                          • jaf 11 décembre 2007 17:46

                            « Dans la démocratie européenne, j’ajoute que tous ceux qui ont fait l’expérience de renoncer à la défense des Droits de l’Homme au bénéfice de contrats, n’ont pas eu les contrats et ont perdu sur le terrain des valeurs. »

                            Nicolas Sarkozy, parlement européen 13 novembre 2007

                            http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/europe_828/avenir-europe_14204/discours-m.-nicolas-sarkozy-devant-parlement-europeen-strasbourg-13-novembre-2007_56337.html


                            • Lucien Lacombe 12 décembre 2007 11:53

                              Précisons tout de même, par soucis d’honnêteté, que les bien pensants ont un avantage sur certains, ils sont pensants...

                              C’est un bon début non ? Pourtant il semblerait que ce soit un droit (un privilège) qui se trouve remis en question depuis le mois de mai : on a voté, on a gagné, arrêtez de critiquer et surtout arrêtez de penser.

                              Bravo, on est pas près de remonter dans le navire en rase campagne, ce qui est déjà un exploit.

                              Ceci était un message d’espoir de Lucien Lacombe


                            • Lucien Lacombe 12 décembre 2007 11:58

                              oui...

                              On dirait un concours : rendre visite au plus grand nombre possible de dirigeants autoritaires de petite taille avant d’être démasqué comme petit manipulateur (de génie, faut le reconnaître) des masses et des médias, et des mass-medias

                              Ce que je trouve effrayant, c’est la dévotion absolue d’une certaine partie des 53% envers un Président si ouvertement pervers... c’est cette attirance pour la violence et pour l’image de la force et de l’ordre qui remonte comme des effluves d’égout. Ses effluves d’égo, au Petitmonnier, devraient quand même alerter n’importe quel cerveau en état de fonctionner


                            • morice morice 11 décembre 2007 18:56

                              Pour la éniéme fois, Mr Jacob : essayez donc de vous en tenir au texte proposé. Pour la éniéme fois, Mr Jacob : cessez vos insultes, elle ne font que m’aider, pas vous. Pour la éniéme fois, Mr Jacob : cessez d’en venir à chaque fois aux PERSONNES et non à ce qu’elle écrivent : vous ne savez qu’invectiver. Pour la éniéme fois, Mr Jacob : cessez donc d’être le demeuré que l’on perçoit sous vos écrits fieleux. Pour la éniéme fois, Mr Jacob : cessez d’en vouloir à vos professeurs. Ils ont fait ce qu’ils ont pu, il semble. Mais vous prouvez chaque jour ici, que même avec la plus grande mansuétude, on a du mal avec vous, on ne peut DISCUTER, on se fait traîner dans la boue, avec des propos dignes de ceux de la Gestapo. Vous feriez devenir mère Théresa serial killer. Pour la éniéme fois, Mr Jacob :... remplissez les points vous même, j’en ai assez de ces insultes à la noix et de votre incommensurable bêtise. Vous n’avez strictement RIEN apporté au texte proposé en exergue.Ah oui, faut qu’on explique en plus ce que ça signifie... je vous renvoie à l’article WIKIPEDIA qui traite du sujet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9tin


                              • KOUINO Didier Couineau 11 décembre 2007 19:03

                                @ l’auteur et @ toubakouta : Je ne sais qui de RamaYade ou de Sarkozy est à l’origine de ce « coup ».. de ce mauvais « coup » fait à l’idée que les gens « honnêtes » se font de la politique, des droits de l’homme et de la diplomatie, mais force est de constater que les deux vont tirer grand bénéfice de l’exercice. La preuve ? Ségolène Royal, a dit, selon les médias, que RamaYade avait été extrêmement courageuse !!! Le commentaire fait par toubakouta prend dès lors un relief particulier : « ... Sarkozy ayant créé sa propre opposition et même sa très belle opposition, dans sa propre sphère, cela permet de rendre inaudibles voire totalement ringards les autres opposants à l’extérieur tel ce pauvre Mr Hollande ou l’ex-candidate... ». Sarkozy n’a pas besoin d’en faire autant. L’opposition creuse sa tombe toute seule. Gardez le moral, gens de gauche (j’en fait partie). On finira bien par s’en sortir !


                                • morice morice 11 décembre 2007 19:05

                                  Ah oui, au fait, j’ai retrouvé un de vos écrits de cet été. Comme c’est plein de bon sens, je le repropose ici, ça m’a l’air plus adéquat :

                                  « Khadafi...entre nous ».

                                  "Que pouvons nous attendre de ce demi, ou complétement fou ?

                                  Le temps est venu de lui faire clairement comprendre qu’il faut arrêter avant qu’il ne finisse comme son copain, feu saddam.

                                  Des infirmiéres vont aider ces pays à la mentalité moyenageuse et voila le résultat...Il faut les éduquer, les soigner, les nourrir...bref, les assister et ces cons vous mettent en prison avec en prime la mort au bout.

                                  Un peu comme en palestine, en afghanistan...ou des civils humanitaires O.N.G, journalistes...servent de monnaie d’échange...pour maintenir ces cons en place.

                                  Plutôt que d’envoyer des infirmières envoyons les paras, ça calmera tout le monde".

                                  Alors, cette visite à Paris, je ne comprends pas, mr Jacob, je ne les vois pas... vos paras ? Vous me parraissez bien silencieux ajourd’hui, Mr Jacob, sur votre tête de turc lybienne...« mentalité moyen-âgeuse » ? Et comment vont-ils piloter des Rafales, ces attardés ? hein ? Je me pose la question, vu que vous avez la solution...


                                  • fouadraiden fouadraiden 11 décembre 2007 19:14

                                    quoiqu’etre un objet politique entre les mains d’une équipe( celle de Guaino et consorts) toute dévouée à la France qui gagne dans le monde vaut mieux qu’appartenir à une équipe dont l’unique objectif est de marquer un ballon au bout du camp adverse.

                                    Sarko aura fait progresser la cause des noirs comme jamais personne en France ne l’aura fait avant son ère.

                                    Ramayade, dans ces conditions, a raison d’etre là ou son seul interet du moment lui dit d’etre.

                                    une noire qui défend les droits de l’homme de la France alors memes que ces droits de l’homme faont particulièrement defaut aux habitants noirs des quartiers difficiles....faut pas déconner non plus !


                                    • aurelien aurelien 11 décembre 2007 19:14

                                      "Kadhafi dément avoir évoqué les droits de l’homme avec Sarkozy

                                      Reuters - il y a 1 heure 59 minutes

                                      PARIS (Reuters) - Mouammar Kadhafi assure que la question des droits de l’homme n’a pas été évoquée lors des discussions qu’il a eues lundi avec Nicolas Sarkozy, contredisant le président français.

                                      « Nous n’avons pas évoqué, moi et le président Sarkozy, ces sujets », a déclaré le dirigeant libyen dans un entretien accordé à France 2.

                                      Nicolas Sarkozy avait déclaré lundi à la presse : "J’ai dit au président Kadhafi combien il fallait continuer à progresser sur le chemin des droits de l’homme, dans tous ses aspects, tout ce qu’il restait à faire.

                                      ..."


                                      • aurelien aurelien 11 décembre 2007 19:36

                                        Rafraîchissement des esprits :


                                      • koton 11 décembre 2007 22:26

                                        c’est clair que le sarko nous fais vraiment passer pour des guignols ,les chefs d’états étranger doivent bien se marrer lorsque le nabot de neuilly pointe le bout de son pif !!!

                                        pauvre france......


                                      • Thierry Thierry 11 décembre 2007 22:17

                                        @ Arthur Mage

                                        Pour une fois qu’elle ne fait pas dans la langue de bois, Rama Yade, ça lui réussit ! Elle a bondit de plusieurs étages dans mon estime.

                                        Donc je plusse votre commentaire, Arthur. Mais de grâce, n’écrivez plus « tâche » pour « tache » !


                                      • moebius 11 décembre 2007 20:52

                                        la tente de bédouin Kadaffi a l’air de passionner le monde, les américains en particulier. Sans parler des amazones, du tapis rouge, de la garde républicaine...et c’est une riche idée pour ce gouvernement d’avoir une petite opposition à domicile, une petite opposition privé qui ne peut au fond que faire la claque et ce dans tout les cas de figure. Un ministre ça la ferme ou ça claque la porte disait l’autre qui la claqué deux fois. Au lieu de ça ça courtise ça mange des chapeau en sucre. Que ce spectacle est réjouissant...mais nous apprenons que le contrat pour les rafales n’a pas était confirmé. encore un coup de ces parlementaires qui n’ont pas été suffisamment servile...ou alors c’est que la champagne n’était pas assez frais...le service laisse a désirer et c’est des milliards qui nous passent sous le nez. Qui veut un rafale ?


                                        • Antoine Diederick 11 décembre 2007 21:46

                                          Je me demande pkoi Sarko n’a pas mis un habit traditionnel hongrois pour recevoir Kadaf en habit de nomade, cela eut têté rigolo smiley


                                          • morice morice 11 décembre 2007 22:54

                                            « Et c’est très bien. » Ben non Mage, ça ne suffit pas. L’homme n’a rien changé de ses pratiques et ne s’est engagé à rien. Il repart alourdi de matos... militaire. Et d« une centrale nucléaire, qui dans 15 ans, lui donnera la bombe. On aura tout gagné à ce petit jeu. 15 ans de répit ? Aegidius »En regardant la photo, on voit que la poignée de main n’est pas franche, c’est tout à fait net et tout à fait fréquent dans ce milieu." Moi, j’ai surtout vue le POINT Levé dans la cour de l’Elysée : à votre avis ça signifie quoi ? Moi, ça m’a rappelé des sprinters noirs sur un podium, et vous ?


                                            • ernst 12 décembre 2007 00:25

                                              Ou bien je me trompe, ou bien je n’ai entendu personne gueuler son indignation lorsqu’on recevait en pompe Arafat ou son pianiste Ibrahim Souss, le petit couple maudit.

                                              Eux n’avaient pourtant qu’un misérable passé d’assassins de champions israéliens. Sans aucun contrat à la clé.

                                              Tant qu’à subir la honte... allez, bienvenue au colonel !...

                                              Très d’accord avec la thèse de l’auteur. Quand on n’a pas la conscience tranquille, mieux vaut monter soi-même le gibet.De préférence avec vice de forme.

                                              Bien utile, cette Rama Yade. Son style, très nettement revisité par un professionnel laisse loin derrière les pleurnicheries conjuguées de Hollande-Royal-Bayrou. Tagada-tagada, voici les Dalton !...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès