• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une semaine dans un monde de malades !

Une semaine dans un monde de malades !

Le Brexit n'a pas eu lieu, encore une fois, tout a été fait pour qu'il soit repoussé, tout est encore fait pour permettre l'organisation d'un contre-référendum pour satisfaire les exigences des fédéralistes qui ne se remettent pas qu'un « peuple » puisse décider à contre-courant de leurs aspirations mondialistes et surtout libérales-radicales.

 

Comme je l'avais expliqué dans cet article : http://chroniques-humaines.over-blog.com/2019/10/brexit-quand-l-union-europeenne-prouve-qu-elle-est-un-traquenard.html , les pseudos-démocrates pissent sur la démocratie, et entendent soit avoir gain de cause, soit faire tout ce qui sera en leur pouvoir pour faire payer l'affront au peuple britannique. À l'image du pseudo-philosophe Raphaël Enthoven qui Tweet, je cite : "Pourvu que ça leur coûte cher [aux Anglais]. Pourvu qu'ils perdent leur puissance et leur rang. Pourvu que le pays s'appauvrisse, que les barrières douanières explosent, que les investisseurs s'en aillent, que la croissance chute, et que même les joueurs de foot s'exilent."

 

Le point nous rapporte les propos de Nathalie Loiseau, tête de liste Macroniste aux Européennes, et qui se gausse de l'échec de Boris Johnson, qui face à son parlement, n'a pu que constater toute la roublardise mise en œuvre pour « faire suer » les Britanniques, l'obligeant à provoquer de nouvelles élections pour obtenir une légitimité. Je continue à parier que le Brexit aura lieu, mais il n'est pas inutile d'observer comment se comportent les tenants du fédéralisme européen face à toute forme de contestation. Nathalie Loiseau nous ressortant la carte : les Britanniques ont voté le Brexit parce qu'ils n'avaient pas les bonnes informations, ou auraient subit une forme de lavage de cerveau populiste. Voilà ce qui s'appelle réduire un peuple à l'état de sombre tribu de dégénérés. Mais il faut du toupet pour exiger de la démocratie qu'elle aille dans le sens d'une Union technocratique qui n'a pas de respect pour les choix des peuples, et qui d'ailleurs ne leur demande que très rarement leurs avis.

https://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/nathalie-loiseau-le-brexit-est-un-jeu-de-dupes-pour-les-britanniques-05-11-2019-2345267_1897.php

 

Ne nous y trompons pas, les prochaines semaines seront consacrées à détruire les Brexiteurs, et à tout faire pour que les gens se disent que le vote a été faussé par je ne sais quelle raison obscure. Et ça a déjà commencé avec cet article qui joue la carte pourrie de l'ingérence Russe :

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/le-premier-ministre-britannique-boris-johnson-presse-de-publier-un-rapport-sur-les-ingerences-russes_3689813.html

Ils ne reculeront devant rien, au mieux pour empêcher le Brexit, au pire, pour le faire payer aux Britanniques.

 

Mais en rappelant tout de même que le Commonwealth englobe pas moins de 52 États, dont l'Australie et le Canada, j'attends encore de savoir comment l'Union européenne compte renvoyer la couronne d'Angleterre au rang de Nation du tiers-monde. Car malgré les menaces de Nathalie Loiseau semblant vouloir dire que même en cas de Brexit les Britanniques n'auront pas d'autres choix que de se plier aux exigences de la vision Unioniste, je pense que du fait de leurs appuis extérieurs, c'est plutôt les continentaux qui ont intérêt à ne pas déclencher une guerre économique avec les Britanniques.

 

Cet article, paru dans l'Express, met le doigt sur l'irrespect total de la démocratie dans cette affaire de Brexit, et conforte ma position sur le sujet, voici quelques morceaux choisis :

 

« On s'est beaucoup inquiété ces derniers temps des aspirations illibérales qui peuvent traverser les classes populaires des pays développés. On a moins analysé un autre phénomène qui lui fait désormais face : une tentation, chez certaines élites, à ne plus voir en la démocratie que son minimum syndical - celui de garantir les droits individuels -, tout en réfutant de plus en plus au "peuple" la capacité à décider de son destin. "Ces élites-là disent : 'On vous garantit la liberté, et pour le reste, fichez-nous la paix', résume le philosophe Marcel Gauchet. Comme si les affaires du pays et du monde étaient devenues choses trop complexes pour ne pas être décidées par les experts. Comme si le peuple souverain était une sorte de superstition superflue, un héritage honorable mais obsolète du passé. » 

 

« Une chose est de se projeter. De se dire que soi-même, à la place d'un Britannique, on aurait voté pour rester dans l'Union européenne. De penser qu'il y a plus à perdre qu'à gagner dans cette sécession. Une autre est de prévoir - de souhaiter, même - l'apocalypse, à la suite du verdict populaire. »

 

« Plutôt que de souhaiter le pire aux Anglais pour se repaître de leurs regrets, ne peut-on espérer que, par sa simple existence, le Brexit conduise les dirigeants européens à l'autocritique ? A se demander ce qu'ils peuvent changer, réformer, améliorer pour qu'ailleurs d'autres n'en viennent à réclamer la sécession ? » 

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/brexit-qui-veut-encore-de-la-democratie_2105546.html

 

Il faut tirer à balles réelles !

 

Zineb El Rhazoui ni va pas de mains mortes, mais est-ce un sentiment isolé d'une journaliste égarée et déconnectée des réalités, ou ne fait-elle que dire tout haut, ce que d'autres pensent tout bas ? Est-ce que finalement, les lanceurs LBD n'ont pas quelque part empêché les schmitts d'en arriver à ce genre d'extrémité ? Plusieurs pays ont déjà utilisé les armes pour enrayer les contestations et en qui nous concerne, c'est à peu près tout ce qui manque encore à l'arsenal gouvernemental pour nous faire taire ! Entre la diabolisation dans les médias, l'utilisation d'armes anti-émeutes, et les procès bâclés, les contestataires jaunâtres et autres ont eu droit à leur lot de violences policières et gouvernementales.

 

Alors où est la limite, et qu'elle est la légitimité pour un gouvernement, d'empêcher un peuple censé être souverain de faire entendre sa voix ? L'utilisation d'armes par les forces de l'ordre ne peut et ne doit se faire qu'en cas de légitime défense, pourtant, il semble que les mains arrachées et les yeux éclatés cette année n'ont pas été suffisants pour que la masse se révolte. Alors, le ferait-elle plus si l'utilisation de balles réelles venait à venir ? Cette déclaration est tout sauf un fait divers anodin, au contraire, elle soulève bon nombre de questions et nous remet face à une réalité bien actuelle. Le peuple est un danger pour nos élites, et nos forces de l'ordre ne sont plus qu'une milice à leur service. Ce journalisme collabo n'en finit plus de s'enfoncer dans l'abject et les réactions de ce genre finiront par transformer ces énormités en sujet de débat, et à terme pourraient devenir une réalité normalisée. J'en viens même à me demander si ce n'est pas une façon « de prendre la température ».

 

Il ne faut pas laisser passer ces propos et ce genre de déclaration doit être jugé comme tout appel à la haine ou à la violence. Rappelons que Finkelkraut appelait au meurtre de Dieudonné, qu'une autre prétend qu'il ne faut pas divorcer lorsque l'on est au SMIC. Quand les chroniqueurs se transforment en penseurs philosophes, c'est souvent pour le pire.

https://www.lesinrocks.com/2019/11/05/actualite/medias-actualite/il-faut-que-la-police-tire-a-balles-reelles-zineb-el-rhazoui-appelle-au-meurtre-en-direct-sur-cnews/

 

Une cagnotte pour Balkany !

 

Voilà que les Levaloissiens veulent se cotiser pour sortir leur maire historique de prison ! Bien sûr, il y a de quoi rire, mais cela n'a rien de drôle. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres que l'on vit dans un pays où tout va de travers. Souvenons-nous de Dettinger, ce boxeur qui était rentré dans le lard des CRS, et dont la cagnotte a été « choquante » pour une presse unanime, et qui a été stoppée net par un tribunal. Pourtant Balkany est l'archétype parfait de la politique pourrie, mais que voulez-vous, pour certains, il reste admirable au point que même condamné dans un pays où les politiques ont l'art et la manière de passer entre les mailles du filet, et en étant défendu par un « ténor » du barreau, monsieur Dupont-Moretti, cela n'est pas suffisant pour certains.

 

Dans un pays où la misère fait rage, où des familles font des appels aux dons pour soigner leurs enfants malades, où les sans-abris se comptent par centaines de milliers, les gens ouvrent une cagnotte pour sortir un escroc de prison. Et Isabelle qui nous fait son show pour collecter les 500 000 balles nécessaires pour payer sa caution.

 

Je ne sais pas si nous devons rire ou pleurer, mais cette histoire nous montre clairement le gouffre entre une société idéale à laquelle nous rêvons, et la réalité d'un triste monde où l'intelligence et la raison sont en instance de divorce. J'estime pour ma part que si cette cagnotte devient effective, les donateurs mériteront le mépris, et la justice aura intérêt à y mettre un terme, ou alors nous nous cotiserons nous aussi pour payer les procès de tous les gilets jaunes et de tous les contestataires lâchement enfermé par la dictature.

https://www.francetvinfo.fr/politique/affaire/affaire-balkany/association-pour-aider-patrick-balkany-a-payer-sa-caution-on-le-fait-avec-le-coeur-on-ne-force-personne_3690179.html

 

Les bonnes idées continuent d'affluer

 

Halte au gaspillage alimentaire

 

Heureusement, au milieu de toutes ces informations à faire pâlir le plus insensible de nos concitoyens, d'autres continuent d'avancer et de faire mieux. C'est le cas notamment de cette chaîne d'épiceries appelée : Nous, et qui s'est donné pour mission de lutter contre le gaspillage alimentaire, en mettant à la vente ce qui ne se vend pas dans les grandes surfaces classiques. Voici ce que nous rapporte 20 minutes sur le sujet :

 

Lancée à Melesse, au nord de Rennes, en mai 2018, la chaîne d’épiceries anti-gaspillage « Nous » s’étend peu à peu jusqu’à gagner Paris ce mercredi. Vincent Justin et Charles Lottmann, les deux cofondateurs, y lancent leur sixième magasin.

Le principe ? Des rayons remplis avec des produits que la grande distribution ne veut pas. Non pas parce qu’ils sont impropres à la consommation, mais parce qu’ils sont difformes, mal étiquetés, à date de consommation courte.

Ces produits hors calibre représentent une part importante du gaspillage alimentaire générée chaque année en France. Vincent Justin et Charles Lottmann tentent de leur trouver un échappatoire à la poubelle en les proposant 30 % moins chers.

https://www.20minutes.fr/planete/2644647-20191106-apres-grand-ouest-epicerie-anti-gaspillage-debarque-paris

 

Le gaspillage alimentaire est un vrai problème, mais c'est aussi aux consommateurs de prendre leurs responsabilités en arrêtant de se porter vers une esthétique là où seule la qualité intrinsèque du produit compte. Je mets régulièrement en avant ce genre d'initiatives, mais c'est aussi et surtout tout une éducation à refaire pour que le consommateur s'implique plus vers une meilleure alimentation pour lui-même et pour l'environnement.

 

Vieillir ensemble

 

à l'heure de la réforme des retraites, il me paraît intéressant de rappeler qu'une bonne retraite n'est pas seulement due à quelques dollars de plus sur une pension. Le système d'HEPAD à la française coûte une fortune et n'offre qu'une qualité de vie très médiocre à nos ainés. J'ai mis en avant plusieurs initiatives qui tentent d'améliorer tout cela, et je le ferais encore. Cette fois, je vous présente une initiative Danoise trouvée sur le journal des bonnes nouvelles :

 

« À Roskilde au Danemark, 8 amis ont élaboré le projet de vieillir ensemble afin de briser l’isolement. Rejoins dans leur rêve par d’autres, ils sont aujourd’hui 46 dans 26 maisons. Nous y retrouvons Ida et Olga qui tous les matins, été comme hiver, après une séance de gym partent se baigner dans le fjord. Entre préparatifs des repas communs, visite dans un autre cohabitat, les habitants nous expliquent pourquoi la vie en communauté est tellement présente au Danemark. Ici les retraités sont véritablement actifs. Ainsi, un groupe de musiciens se réunit dans une salle de la maison commune pour jouer du rock. Un couple fabrique son schnaps avec les herbes du jardin. Pendant que certains ont choisi de se rendre toutes les semaines dans une maison de retraite afin de promener des personnes âgées en rickshaw, d’autres s’investissent dans des veilles de nuit pendant lesquelles ils distribuent des condoms et des bonbons, faisant ainsi de la prévention auprès des jeunes de la ville. »

 

Je pense que ce genre d'initiative devrait être imité et développé avec l'encouragement des États, même s'il paraît évident que les profits démentiels du système à la française n'encourageront pas nos élites à aller dans ce sens. La bonne nouvelle c'est que nous n'avons pas besoin d'eux pour lancer et concrétiser ce genre d'exemple. Notre devoir est d'expliquer à notre entourage qu'il existe des alternatives aux mouroirs actuels qui ruinent les familles et font place à tous les excès.

 

Le respect des anciens est un indicateur puissant de l'état d'une société, et quand on voit comment on traite les nôtres, il y a de quoi s'inquiéter pour notre propre vieillesse. Mais les choses avances, et je reste persuadé que le positif peut prendre le pas sur le négatif, si tant est que nous nous mettions enfin à y croire.

https://www.jdbn.fr/danemark-la-nouvelle-tendance-vieillir-entre-amis-plutot-quen-maison-de-retraite-un-exemple-a-suivre/

 

Les Australiens chantent sous la pluie !

 

Finissons avec une note de joie, ne dit-on pas : après la pluie le beau temps ? Eh bien voici un article qui nous démontre encore que tout est question de point de vue !

 

« Un homme qui court en slip sous la pluie, une femme qui nage dans une flaque… Les Australiens sont contents de retrouver la pluie. Il faut dire que, dans le sud-est de l’Australie, l’État de Nouvelle-Galles du Sud (où se situe Sydney) a été déclaré en état de sécheresse en décembre 2018. »

 

Pour ces Australiens victimes de sécheresse depuis des mois, la pluie salvatrice a entraîné des scènes de joie et de liesse, donnant parfois lieu à des comportements que l'on pourrait qualifier d'excessifs, mais qui sont pour moi le reflet d'une vie scintillante toujours capable de s'émerveiller devant les caprices d'une nature parfois rude, mais nourricière.

 

Il y a encore de belles choses dans ce monde, et de vraies raisons de pouvoir se réjouir. Ne restons pas focalisé sur les mauvaises nouvelles et ce qui va mal. Les médias nous enferment dans la peur et nous incitent à nous recroqueviller. Faisons le contraire, soyons ouvert et dirigeons nos regards sur les bonnes idées, les bonnes nouvelles, et faisons ressortir ce qu'il y a de meilleur en nous.

 

Blog : http://chroniques-humaines.over-blog.com/

Tipeee : https://fr.tipeee.com/chroniques-humaines-club

Discord : https://discord.gg/WC5a2eK

Chroniques-Humaines Club : https://www.youtube.com/channel/UCKpctdrmDm3ZkCzveO5v3nw

Chroniques-Humaines Vlog : https://www.youtube.com/channel/UC4jXISuNBdlbN7Pv6QJcwBw?view_as=subscriber

Agoravox : https://www.agoravox.fr/auteur/chroniqueshumaines

Facebook page : https://www.facebook.com/Chroniques-Humaines-104347867640221/?modal=admin_todo_tour

Facebook groupe : https://www.facebook.com/groups/420189118633096/

Twitter : https://twitter.com/ChroniquesH


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 11 novembre 17:09

    Excellente synthèse de la folie humaine de cette semaine.

    52 semaines dans l’année et toutes aussi affligeante , consternante , injuste et inhumaine et ceci aussi en France que dans tous les pays du monde.

    La nature humaine est foncièrement mauvaise , destructrice et suicidaire.

    A la semaine prochaine....


    • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 11 novembre 19:44

      @devphil30
      Merci, à la semaine prochaine... smiley


    • Jjanloup Jjanloup 11 novembre 17:24

      Constatant qu’il n’y avait aucun commentaire relatif à cet article que j’approuve à 100%, je me suis décidé à renseigner mon profil afin de mettre mon grain de sel...

      Continuez à produire ces articles, vos analyses font du bien.


      • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 11 novembre 19:43

        @Jjanloup
        merci smiley


      • kimonovert 11 novembre 18:38

        Quelle soupe cet article ! HEPAD ? entre autre... Un EHPAD est un établissement médical, cela n’a rien à voir avec une maison de retraite sous quelque forme que ce soit...Quand vous serez confronté à l’Alzheimer ou le Parrkinson, vous ferez moins d’incantations sur le statut des « vieux » !


        • lloreen 11 novembre 21:03

          La Couronne britannique n’est pas une nation mais la City de Londres, un état souverain dirigé par la dynastie bancaire des Rothschild.

          Vous confondez sans doute avec la royauté britannique dirigée par la reine d’Angleterre qui dirige le gouvernement territorial britannique (Commonwealth) qui appartient au Saint-Siège et qui est administré par le monarque britannique.

          http://www.wikistrike.com/article-qui-dirige-l-entreprise-privee-appelee-etats-unis-d-amerique-121557976.html



          • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 11 novembre 23:22

            @lloreen
            Wikistrike ? Nous n’avons visiblement pas les mêmes références...



          • Lambert 11 novembre 21:31

            Très bel article ! Merci !


            • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 11 novembre 23:22

              @Lambert Merci à vous


            • zygzornifle zygzornifle 12 novembre 10:10
              Une semaine dans un monde de malades !

              On s’en fiche on a Buzyn et ses 11 vaccins bourrés d’aluminium et ses urgences en grève depuis des mois ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès