• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une vague bleue... et alors ?

Une vague bleue... et alors ?

C’est étonnant mais je ne me joins pas aux pleureuses de tout bord qui s’inquiètent de voir se constituer par les urnes une Assemblée toute bleue ...
Je ne vois pas est le problème !
Après tout Nicolas Sarkozy a été élu assez nettement, et donc, il m’apparaît plus que logique qu’il obtienne une majorité au Parlement.
Sinon, c’était pas la peine de l’élire à 53 % cet homme-là !
La cohabitation, merci, on a vu ce que ça a donné : du temps de perdu !
Et nous n’avons pas de temps à perdre.
Ah bien sûr, il se trouve que cette majorité sera comme qui dirait écrasante.

Et alors ?

Qu’elle soit écrasante ou qu’elle ne le soit pas, ça reste une majorité.
Qu’ils soient 299, 320 ou 412 députés UMP, qu’est-ce que ça change  ?
Oh ! bien sûr, plus ils sont nombreux, et plus il risque d’y avoir des bourrins de première.
Faut pas se mentir, y a pas quatre cent douze lumières à l’UMP.
Ca non.
Loin de là, même.
Mais encore une fois, ce n’est pas leur nombre qui "pose problème", une majorité restant une majorité de fait.
Certes, il n’y aura pas beaucoup d’espace pour l’opposition - donc pour le sacro-saint pluralisme - qui sera quasi condamnée à regarder les lois passer, passer, passer ..
Mais est-ce de la faute des électeurs si les socialistes sont illisibles ?
Est-ce la faute des électeurs si François Bayrou a été beaucoup plus vite que le vent, oubliant au passage, quelle machine puissante et impitoyable était l’UMP ?
Est-ce la faute des électeurs si les antilibéraux se sont présentés à cinq (Besancenot, Buffet, Bové, Laguiller, Schivardi) à l’élection présidentielle, donnant ainsi l’impression qu’ils se souciaient plus de leur ego que des préoccupations délocalisables des classes moyennes ?
Ben non.

Cependant, il y a tout de même un problème.
Hormis le fait que Nicolas Sarkozy ait trop d’amis-carpettes dans les médias.
Ce problème c’est le profil-type du député de cette future Assemblée nationale.
Il restera le même.
Soit un homme blanc, fonctionnaire, et s’acheminant vers la soixantaine.
Autrement dit pas vraiment représentatif.
Ca manque cruellement de jeunes, de femmes, d’ouvriers, de représentants de la société civile, et de couleurs, aussi.
De mixité, quoi.
Et il est bien là, le problème.
D’autant plus quand on a - dixit Nicolas Sarkozy - l’ambition de rénover la politique de ce pays, de la moderniser.
Eh ben, c’est mal barré avec des godillots pareils.

Oubliez cette vague bleue, c’est anecdotique, ce qui est ennuyeux, c’est son profil : homme de près de 60 ans, fonctionnaire et blanc.
Une vague bleue... bite.
Et là, oui, on peut craindre de l’avoir dans le "Fillon" ...


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • miaou miaou 14 juin 2007 13:29

    « Soit un homme blanc, fonctionnaire, et s’acheminant vers la soixantaine. »

    Plutôt que de taper constamment sur le nombre de fonctionnaires à l’Assemblée Nationale, il est intéressant de connaître le nombre de chefs d’entreprises, cadres supérieurs et autres professions libérales, très largement surreprésentés également.

    A titre d’information :

    http://www.assemblee-nationale.fr/12/tribun/csp1.asp#P758_44192


    • Roger Robert 14 juin 2007 13:43

      Quel problème ? Trop d’homme blanc âgé en bonne situation ? Ca me parait évident qu’en France, sur toutes les personnes qui ont des ambitions politiques, il y a plus d’homme agé blanc en bonne situation que de jeune femme noire chomeuse par exemple. C’est donc normal qu’ils soient plus représentés.

      Les quotas c’est débile. Imaginons un parti avec 10 candidats pour 2postes. 9hommes et 1femmes. Ba avec vos histoires, on aura un homme et une femme d’élu. C’est représentatif ? C’est juste ? C’est en fonction des compétences et des qualités ? Pas vraimment.

      On va pas mettre des gens à des postes juste pasqu’ils sont noirs, jeunes, femmes ...


      • daryn daryn 14 juin 2007 14:24

        Ce n’est pas tellement un problème de quota que d’auto-préservation d’une classe politique qui fait carrière. On a en France le parlement le plus âgé d’Europe. Avec un nombre de cumulards impressionnant (de l’ordre de 80%). Et une carte électorale conçue par Pasqua qui encourage encore ce phénomène.

        L’interdiction du cumul des mandats, et de la reconduction d’un même mandat plus de deux fois, changerait considérablement le paysage. Ca a été tenté en 1998. Problème : il faut que cela soit voté par l’assemblée et le sénat... On imagine sans peine le résultat.


      • LE CHAT LE CHAT 14 juin 2007 13:48

        des professionnels de la politicaille , de droite comme de gauche , des gens qui vivent pas la même vie que nous de toutes façons , si loin , si loin du peuple ......


        • Forest Ent Forest Ent 14 juin 2007 14:39

          Il est fort possible que l’UMP ait à l’Assemblée une majorité des deux tiers. Si elle l’avait aussi au Sénat, cela lui permettrait de changer seule la Constitution. Et avec un fou comme Pinocchio comme chef de la majorité, on se retrouverait vite 52ème état.

          Cela devrait faire réfléchir les contempteurs du bicamérisme.


          • maxim maxim 14 juin 2007 14:42

            tiens pour rire ,rue de Solférino au siége du PS ,ils se sont fait livrer un sous marin ,ils veulent être au sec lorsque la vague bleue déferlera .....


            • LE CHAT LE CHAT 14 juin 2007 14:47

              @maxim

              tiens pour rigoler , ça c’est pour les réglements de compte rue solferino smiley http://choucrouteweb.net/Jeux/Chasse.html

              gélatineux comme une méduse , flamby peut attendre la vague bleue smiley


            • Tab Tab 14 juin 2007 15:54

              Très bon ce lien... smiley


            • maxim maxim 14 juin 2007 16:16

              salut le Chat .....

              c’est sympa comme lien,je me suis bien marré .......

              à +


            • CoolRaoul CoolRaoul 14 juin 2007 22:41

              Un des problèmes posés par cette vague bleue annoncée est qu’une modification constitutionnelle (qui exige la majorité des 2/3 des deux assemblées) pourrait devenir possible avec l’accord des représentants de moins de 50% des français, puisque, cela ne vous a pas échappé, le sénat penche du même coté aussi. Et cela m’inquiète un peu.


              • T.REX T.REX 15 juin 2007 08:21

                Question : Est-ce la faute des électeurs ? Réponse : Ben Non !

                Belle façon de déresponsabiliser les citoyens. C’est toujours de la faute des électeurs, sinon à quoi bon voter. C’est pourquoi, c’est aux Français que l’on reprochera un manque de discernement.

                La victoire pour la démocratie de la présidentielle est attribuée aux électeurs pour leur engagement massif ; de même la défaite pour la démocratie est à leur reprocher pour cette démobilisation générale, notamment aux électeurs de « gauche » et du MoDem.

                La non ou sous représentation des autres partis est dangereuse pour la démocratie et le débat parlementaire, notamment du fait du mode de financement des partis politiques en France ; cela pourrait conduire à leur disparition.


                • Utaupix 16 juin 2007 09:51

                  La fameuse vidéo a été censurée pour permettre la vague bleue peut-être. Interrogation formulée par des flamands et autres journalistes !

                  Actuellement qui est informé de l’inculpation en Belgique du conseiller pour la justice de monsieur Sarkozy, à savoir : Patrick Ouart.

                  Espionnage informatique.

                  Belle censure. Vive la vague bleue.

                  Sans doute est-ce un canular d’un journaliste belge qui fait son travail, lui ?

                  Allez voter, avant le désastre !

                  Votez censé et non censure !


                  • Y. DESGREES 27 juin 2007 18:03

                    Votre article se termine par un pessimisme de « pleureuse »... une de plus ! Dommage !

                    A côté de cela, il est intéressant de parcourir la teneur des récents articles parus sur AgoraVox, presque au hasard :

                    « la fin de l’état de grâce »

                    « première élimination »

                    « Ca grince ! »

                    « qui fera la prochaine boulette ? »

                    « franchise médicale, un pansement sur une jambe de bois... »

                    « le gouvernement ne propose rien »

                    « Fadela Amera au gouvernement, une bonne nouvelle pour la gauche »

                    « mise en scène d’un président omnipotent »

                    « préférences partisanes »

                    « verrouillage annoncé des médias »

                    Etc...

                    On pourrait inutilement allonger la liste des expressions amènes envers le Président et le gouvernement !

                    Quelle mouche a donc piqué tous ces anciens anti-Sarko, qui ne savent peut-être pas encore que le programme qu’il a présenté et promis de mener à son terme fait que , ne leur en déplaise, près de 70 électeurs sur 100 le considérent aujourd’hui positif... Même si tous ne font pas confiance les yeux fermés, l’immense majorité attend plutôt de voir les résultats que de critiquer systématiquement. Il me semble qu’une majorité des « journaleux » d’AgoraVox préfère peut-être se distinguer en perdant inutilement beaucoup de son temps !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès