• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une VIeme République pour démocratiser la Justice

Une VIeme République pour démocratiser la Justice

Je m’interroge sur les rêves que doivent faire les magistrats qui pourrissent pendant 25 ans la vie d’un citoyen en le mettant en examen pour de graves motifs, puis qui finalement l’innocentent ; ces magistrats, ni coupables ni responsables, n’ont à rendre compte à personne, et défendent becs et ongle leur d’indépendance… en réclamant toujours plus ! Dans un monde d’interdépendance totale ! Les journalistes aussi défendent leur indépendance, mais ils travaillent dans des organes de presse qui ont une ligne éditoriale, et peuvent se faire virer s’ils dépassent les lignes rouges… Les magistrats ne bénéficient pas de ces procédures : ce sont des intouchables !… Cette justice est hors sol, ayant rompu tout lien démocratique avec la société : un ministre peut être jugé sur sa mission ministérielle pour des motifs les plus divers, il suffit qu’une association de n’importe quoi trouve un avocat qui veut un peu de lumière médiatique. Rappelons le cas Fabius, celui du sang contaminé : il est évident qu’un Premier Ministre n’a pas à connaître le contenu des poches de sang… Le juger était totalement ridicule. Plus récemment il y a le cas Balladur qui vient d’être acquitté et qui montre une dérive de l’Institution judiciaire, qui se précipite sur tout ce qui, devant l’opinion et les médias, peut donner prétexte à accusation d’un ministre, d’un député, d’un maire… – car une mise en examen vaut accusation, il suffit de lire les plaidoiries des procureurs ! Les Parlements doivent reprendre la main pour tout ce qui touche les représentants élus du peuple. Ceci vaut bien une VIeme République.

N’est-ce pas en effet sur ce lien démocratique qu’il faut interroger tous les aspects de la Justice ? Oublions la désignation des magistrats par la voie électorale, mais ne tombons pas dans l’angélisme d’une nomination de caste. Et au-delà interrogeons-nous sur le « pouvoir de juger ».

Il faut partir du sommet de la pyramide, c’est-à-dire du Conseil d’Etat et du Conseil constitutionnel, qui aujourd’hui « font la loi », par des décisions sans appel et des interprétations de la Constitution sinon fantaisistes, du moins contestables : le Principe de précaution permet tout et son contraire : la foudre fombe sur les Parlements – comme naguère la décision de Louis XIV ! –, qui se demandent pourquoi ils votent des textes qui sont cassés sans appel pour des motifs contestables. 

Pourquoi ne pas faire du Sénat l'arbitre de la vie judiciaire en le chargeant de valider la conformité des lois avec la Constitution, donnant ainsi le cutfinal à la promulgation de la Loi ? C'est revivifier la vie démocratique, les Conseils d’Etat et Constitutionnel ne donnant que des conseils aux Parlements qui décident.

Enfin l’Europe. L’Europe politique n’est pas prévisible à vue humaine. Le noyau dur formé de quelques Etats non plus. Il faut donc redonner la priorité au droit des Etats sur le droit de l’Union. Par référendum. En finir avec ces pratiques hybrides de type fédéral dans une réunion d’Etats qui rejette la voie vers le fédéralisme (Et cela nous permettra également d’ignorer (enfin) les décisions allemandes de la Cour de Karlsruhe.) Une revanche de la raison face à la boulimie judiciaire… La justification du Brexit !


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Attila Attila 28 avril 12:08

    Nous ne sommes déjà plus dans la Cinquième République dont la Constitution a été approuvée par référendum en 1958 par plus de 80% des électeurs.

    En raison de nombreuses modifications de cette Constitution effectuées dans notre dos par les députés et sénateurs réunis en Congrès (procédure hélas prévue par la Constitution), la gouvernance de la France a été profondément modifiée : ce n’est plus le gouvernement qui décide de la politique économique et sociale de la France, mais une instance supra-nationale.

    .


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 28 avril 12:32

      Changer de logo ne sert à rien si les délinquants d’en haut peuvent se payer les meilleurs avocats et s’assurer le soutien d’une classe soudé


      • Parrhesia Parrhesia 28 avril 14:17

        @Florian LeBaroudeur
        Exact !!!
        Sans compter qu’en termes de Justice, les meilleurs avocats sont quelques fois les pires !!!
        Des gens qui ont oublié que leur mission est de veiller à ce que la défense des inculpés soit équitable, et non de veiller à ce que les assassins soient élargis, voir acquittés !!! 
        Bonne journée.


      • Attila Attila 28 avril 12:35

        « les Conseils d’Etat et Constitutionnel ne donnant que des conseils aux Parlements qui décident. »

        C’est faux pour le Conseil Constitutionnel : quand il invalide une loi ou un article de loi, elle est immédiatement annulée et les tribunaux ne la reconnaissent plus.

        Exemple d’un article de loi de finance voté sous Hollande dont un article instituait une taxe sur les bénéfices de certaines entreprises et de leurs filiales : le CC a déclaré cet article contraire à la Constitution, il a été aussitôt invalidé et le gouvernement suivant a été obligé de rembourser les taxes illégalement perçues pour un montant de 10 milliard d’€.

        Les décisions du Conseil constitutionnel s’imposent aux pouvoirs publics

        ,


        • Gerald 28 avril 16:55

          @Attila
          « les Conseils d’Etat et Constitutionnel ne donnant que des conseils aux Parlements qui décident. » C’est ce que je propose ! Evidemment les règles du jeu sont actuellemant autre, et c’est bien là qu’est le problème !


        • Attila Attila 28 avril 17:26

          @Gerald
          Exact, j’ai lu trop vite : méat coule pas !
          Moi, je suis partisan d’un organisme comme le Conseil Constitutionnel, à condition de garantir son impartialité.
          Le Conseil Constitutionnel actuel freine quand même la tendance des pouvoirs à n’en faire qu’à leur tête. Sa grosse lacune est que ceux qui sont susceptibles de voter des lois contraires à la Constitution ont la possibilité de modifier cette Constitution. Du coup, si une loi est invalidée par le CC, ils peuvent la faire passer plus tard en modifiant la Constitution.

          .


        • Gerald 28 avril 19:28

          @Attila
          Vouai... mais ils ont tendance à s’étendre, comme toute administration. Et il n’y a pas de lien démocratique ! Le pouvoir des juges, je n’en veux pas ! Aux USa ils sont élus... pas pour moi ; en Egypte ce sont des familles qui forment le corps des magistrats de pères en fils etc. Pas pour moi ! Il reste quoi ? le rôle des parlements comme décisionnaires en dernier ressort. Cordialement.


        • sirocco sirocco 28 avril 13:58

          « Pourquoi ne pas faire du Sénat l’arbitre de la vie judiciaire... »

          Houla !... Entre la sieste durant les séances (pour les quelques péquins présents), l’apéro avant chaque repas, les entretiens particuliers accordés aux innombrables (mais généreux) lobbies, vous croyez que les sénateurs ont le temps de s’occuper de « justice » ?


          • samy Levrai samy Levrai 28 avril 14:09

            Une sixième république dans une autre Europe... Ca doit s’adresser à des mal finis, l’auteur prend vraiment ses lecteurs pour des quiches ou bien il n’est vraiment pas affuter et devrait s’abstenir.


            • samy Levrai samy Levrai 29 avril 23:10

              @cettegrenouilleci
              Tu as raison, je les prends pour des agents de propagande, ils ne le sont pas tous.


            • njama njama 28 avril 14:27

              Pas besoin d’une VI° République pour la Justice

              @ l’auteur, connectez-vous avec Valérie Bugault REVOLUDROIT

              https://valeriebugault.fr/revoludroit


              • njama njama 28 avril 14:29

                @ l’auteur

                si vous ne la connaissez pas ? et pour comprendre les dérives législatives actuelles

                De l’État profond au gouvernement mondial
                (...) « – A partir de la seconde GM et en particulier à partir de la signature des accords de Bretton Woods, le terrain de la « géopolitique » s’est déplacé du champ de bataille militaire vers le champ de bataille économique et monétaire et
                – Depuis quelques mois, nous assistons à une seconde évolution de la « géopolitique ». Le terrain économique et financier est en effet en cours de déplacement vers le terrain juridique. Le « droit » existait auparavant mais il n’était pas perçu comme enjeu majeur. Il était perçu comme un simple moyen d’action car les finalités du droit n’étaient plus discutées depuis trop longtemps. On arrive aujourd’hui à un moment particulier de l’Histoire où le droit va devenir, il faudrait dire « redevenir », le véritable champ de bataille, supplantant le domaine monétaire et économique, pour devenir le véritable enjeu de la géopolitique moderne.
                Le « droit anglo-saxon » et le « droit continental » véhiculent une conception antagoniste de la vie en Société. Le droit britannique est, depuis le XVIème siècle, conçu comme une arme règlementaire au profit des puissants tandis que le droit continental traditionnel s’est développé, jusqu’à l’avènement du Code civil de 1804, comme un art politique : l’art d’améliorer la vie du groupe (c’est-à-dire de la Société), le moyen de pacifier les relations interpersonnelles en imposant aux « hommes de l’art » la recherche de justice.

                Alors que le droit civil est le seul « Droit » à véhiculer le concept de justice, de vie en commun et in fine de civilisation, ce dernier est, malheureusement, en voie de fusion-absorption par le système britannique commercialiste.

                Pour la France, et par extension pour le monde, l’enjeu majeur des prochaines décennies sera de réinitialiser notre droit civil en tant que « droit commun », lui-même développé autour du droit naturel.

                 » (.......)

                https://valeriebugault.fr/de-letat-profond-au-gouvernement-mondial-avec-pierre-bergerault-tvl


                • njama njama 28 avril 14:31

                  ou à écouter sur Youtube pour TVLibertés sur le même thème si vous préférez

                  De l’Etat profond au gouvernement mondial - Politique & Eco n°291
                  (54’54) https://www.youtube.com/watch?v=AVZiNDMKOjk

                  pour faire court, la conception anglo-saxonne du droit, utilitariste, « commercialiste », est en train de phagocyter celle du droit continental pour nous ici en Europe par le biais de l’U€

                  L’État profond, Valérie Bugaut le définit (à 33’56 dans la vidéo) comme « la haute finance globalisée d’origine britannique »

                  La crise du Covid n’est qu’un prétexte à un changement de paradigme politique et d’éthique sociale, la question de la santé publique une question transversale dans l’univers des nations, et un cheval de Troie pour transférer davantage de pouvoirs vers l’Union €uropéenne, et la dette engendrée par cette crise pour la création d’une nouvelle monnaie dématérialisée ou quelque chose dans le genre.

                  La propagande contre la Russie va donc plus loin que le simple renforcement de l’OTAN, c’est une question civilisationnelle.

                  Le passeport vert, ou sanitaire, la vaccination, des actes symboliques de coercition et de soumission consentie...


                • Gerald 28 avril 20:12

                  @njama
                  Très intéressant, mais je m’intéresse à un point particulier : au qui t’a fait Roi, il y a le qui t’a fait Juge ? Ce qui revient à chercher le lien démocratique. On a des magistrats hors sol, et ça vient d’en haut : Conseils d’Etat et Constittionnel. Je dis que ce n’est plus tolérable car nous assistons impuissan à la juridiciarisation de la société : par ex les Juges se prononcent sur l’action des ministres... absude ! (sauf en pénal). Et tout le reste suit : affaire Roybon, Balladur, Fillon, Bétencourt-Sarkosy etc., et Halimy ! Pour en sortir par le haut donnons du pouvoir aux Parlements, et pourquoi pas au Sénat, en le retirant aux dits Conseils. Point barre. 


                • njama njama 28 avril 22:00

                  @Gerald
                  Je suivais il fut un temps l’honorable « Syndicat de la Magistrature », par empatthie, et pour m’instruire, car j’avais intuitivement foi et confiance dans nos Magistrats, dans la Justice, même s’il se pouvait en trouver parmi eux une infime poignée parmi eux de... d’ opportunistes... voire de corrompus, comme dans n’importe quel domaine professionnel

                  Je ne jetterai jamais le bébé et l’eau du bain avec, il faut garder honneur envers tous ceux complétement honnêtes, la leçon est même Biblique,...

                  Et donc l’un de ces Magistrats dont j’ai oublié le nom (qu’il me pardonne) écrivait un jour, « il n’y a de bonne loi que des lois générales »... et combien avec ma toute petite culture juridique j’avais trouvé cela tellement VRAI !

                  Le pouvoir législatif ayant été attribué à tort ou à raison, sans frein ou garde-fous, pourrait expliquer les dérives juridiques, dans le sens où c’est bien « là » que ce façonne les lois... dans ces enceintes politiques.
                  alors laissons les Magistrats en paix... ils ne sont pas responsables des lois.


                • Gerald 29 avril 13:43

                  @njama
                  On peut comprendre que le Droit c’est pour les anglosaxons un moyen de faire du business,
                  alors que pour des latins le Droit est une fin en ce sens qu’il exprime une morale irréductible à une pratique (dont le business).
                  Mais ai-je compris, ce qui relève plus de l’intuition que de l’analyse...


                • eddofr eddofr 28 avril 15:25

                  Pour une vrai justice démocratique, les juges doivent être élus par le peuple ...

                  Bon après, un juge élu, quand on voit la qualité des élus en général ...


                  • Jeekes Jeekes 28 avril 16:34

                    ’’Je m’interroge sur les rêves que doivent faire les magistrats qui pourrissent pendant 25 ans la vie d’un citoyen en le mettant en examen pour de graves motifs, tsétéra...’’

                     

                    Sans blague ?

                    En effet c’est insupportable de patienter 25 ans avant d’être jugé. Les chirac, balkany, fillon, balladur, sarkosy et consorts doivent souffrir mille morts au quotidien. Tout ce suspens, c’est vraiment trop injuste et ne parlons pas de ceux qui ne passeront jamais devant un juge...

                    Envions donc le GJ de base qui se fait condamner à toute vitesse ! 

                     

                    Ben moi je m’interroge sur ce qui motive ces ordures de magistrats à mettre 25 ans pour finir par accoucher d’une souris quand il s’agit d’un puissant, alors qu’ils n’ont pas besoin de plus de 10 minutes pour fracasser la vie d’un pauvre citoyen qui a eu le culot d’aller manifester son désespoir.

                     

                    S’il fallait démocratiser la justice (pour autant que ça veuille dire quelque chose) il faudrait commencer par virer toutes ces pourritures auxquelles ont a accordé le droit de briser leurs semblables en récompense du devoir de ne jamais faire de tort à leurs bons maitres.

                     

                    Donc repartir à zéro, oui. Mais sur quelles bases ?

                     

                     

                     


                    • Captain Marlo Captain Marlo 28 avril 19:00

                      Billet de l’avocat Régis de Castelnau :« Pétition des militaires : Pinochet bientôt à l’Élysée ? »

                      (...) Alors grand émoi dans le poulailler, chacun y va de son couplet, et dans un jeu de rôle finalement assez classique on entend d’une part des «  ben quoi ? » pour ceux qui sont contents, et d’autre part les « no pasaran » de ceux qui dans la gôgoche s’imaginent pouvoir se sentir un peu moins seuls en psalmodiant les vieux slogans.(...)

                      Les réactions maintenant :

                      • c’est l’acrobate Jean-Luc Mélenchon qui a tonné que les barbares étaient aux portes et la république en danger. Acrobate parce que rattrapé par des tweets antérieurs dans lesquels il rappelait que depuis la Révolution française, l’insurrection était un devoir, il vient dire maintenant que l’insurrection même imaginaire, c’est juste trop mal. Quelques seconds couteaux LFI, également équipés d’éléments de langage ronflants, s’y sont collés. Avant déposer des plaintes au procureur, ce qui est pour eux désormais une habitude donnant l’impression d’un concours avec Plenel, le premier délateur de France. On rappellera qu’à LFI, on passe son temps à se plaindre d’être victime de « law fare » ces manœuvres (réelles) de la magistrature socialiste à leur encontre. Mais qu’ils trouvent plus confortable de combattre leurs adversaires politiques par procureurs et juges interposés.(...)


                      • Octave Lebel Octave Lebel 28 avril 20:35

                        @Captain Marlo

                        A part ça, vous allez encore vous défendre de vous situer à la charnière droite-extrême droite.

                         Il est difficile de ne pas voir que c’est un symptôme de plus de notre décohésion sociale et que l’heure est à la restauration de la place des citoyens correctement et loyalement représentés de la commune au sommet de l’État. Qui cherchent à se faire entendre et veulent avoir leur mot à dire sur les objectifs, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques . Qu’il n’y a plus de raisons de tergiverser sauf à s’abandonner aux solutions autoritaires qui seront les dernières protections de ceux qui sont responsables de la situation et qui y trouveront leur compte. En cocufiant ceux qui les auront suivis comme à chaque fois dans l’histoire.

                        Ou alors en nous cocufiant tous une fois de plus grâce à un ou une qui nous ferons l’appel au drapeau, au front républicain contre cette diablesse aux deux visages (elle capte le mécontentement des travailleurs en rassurant le milliardaire du CAC 40) si bien mise en lumière par les médias afin de sauver leur peau le temps d’un mandat et de quelques directives européennes et lois sur le travail et la vie sociale afin de nous tenir en respect, de plus en plus ficelés et dépendants et nous empêcher d’ouvrir la bouche ou de remuer les oreilles. Jusqu’à épuisement et reddition complète.

                        Pourquoi ne pas expliquez que le mieux, c’est que la princesse en question ne se retrouve pas au second tour. La, on pourrait commencer à parler de république.

                         

                         


                      • Captain Marlo Captain Marlo 28 avril 20:49

                        @Octave Lebel
                        A part ça, vous allez encore vous défendre de vous situer à la charnière droite-extrême droite.

                        C’est la Gauche qui, en abandonnant les classes populaires et la souveraineté, alimente le Front National, pour lequel je n’ai jamais voté.
                        Soit je vote Frexit/UPR ou je m’abstiens, capito ?

                        « La haine de Gauche de la souveraineté » par Jacques Sapir

                        Sapir est facho, lui aussi, pauvre pomme ?!


                      • Durand Durand 29 avril 10:25

                        @Captain Marlo

                        « Soit je vote Frexit/UPR ou je m’abstiens, capito ? »

                        ... Et c’est comme ça que vous avez laissé élire Macron sans lever le petit doigt...

                        En 2022, surtout ne changez-rien, hein..., les européistes compte sur vous !

                        Ah oui, c’est vrai, le FN, le RN, MLP comme son père..., enfin tous ceux qui n’ont jamais voté pour aucun traité européen, ce sont eux, les européistes !... Macron lui, ça va...

                        ..


                      • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 10:37

                        @Durand
                        ... Et c’est comme ça que vous avez laissé élire Macron sans lever le petit doigt...

                        Je ne vote pour aucun Parti européiste, c’est clair ?
                        Parce que c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

                        Que ce soit Macron, le Pen, Mélenchon ou le Pape, une fois élus ils appliquent tous les Gopé. Et pas leur merveilleux programme attrape couillons.

                        Voici un exemple des GOPé pour chaque pays européen. Vos programmes mirifiques ne seront jamais mis en place, la Commission européenne y veille.

                        C’est elle qui est garante de la bonne application des Traités. Et elle se fiche complètement de la couleur politique des Présidents.

                        Allez raconter vos sornettes à qui vous voulez, mais pas à l’UPR, qui connaît le fonctionnement européen par coeur.


                      • Durand Durand 29 avril 10:59

                        @Captain Marlo

                        « Je ne vote pour aucun Parti européiste, c’est clair ? »

                        Vous pouvez mème dire que vous ne votez pour aucun parti politique tout court mais uniquement pour le champion de votre secte de décérébrés hors-sol !... 

                        Passer de 0,92% à 0,93% en cinq ans, voilà le seul défi qui est devant vous ! 

                        Au fait, pourquoi L’UPR n’affiche-t-elle plus le nombre de ses adhérents,... un problème informatique ? ^^

                        ..


                      • Durand Durand 29 avril 11:34

                        @Captain Marlo

                        « Allez raconter vos sornettes à qui vous voulez, mais pas à l’UPR, qui connaît le fonctionnement européen par coeur. »

                        Oui, c’est bien ça le problème à L’UPR... On sait tout, on n’arrive à rien mais surtout, on ne change pas d’un poil, hein !...

                        Y’a pas à dire, ça donne envie de vous prendre au sérieux !... 

                        ..


                      • Octave Lebel Octave Lebel 29 avril 12:07

                        @Captain Marlo

                        Toujours la même escroquerie autour de la confusion des gauches.

                        La comédie qui consiste à critiquer avec véhémence le gérant actuel du pouvoir et ses assistants afin de préserver le système libéral dont l’enfant reconnaissant est le néolibéralisme qui nous a menés là où nous sommes en réservant systématiquement ses meilleurs coups à ceux qui veulent changer la donne a fait long feu.

                        Cette tactique que vous appliquez sans dosage ni répit abuse de moins en moins nos concitoyens qui n’apprécient pas d’être sous-estimés.

                        Vous auriez été plus crédible si vous défendiez ce que vous avez à défendre en partant de vos bases. Pourquoi est-ce si difficile de le faire ? Si vous pouviez nous dire ce qu’il faut faire dans l’année qui vient pour une fois.

                         

                        Je comprends mieux votre insistance à critiquer si violemment l’UE tout en disant que nous y sommes pieds et poings liés en nous enfermant dans une impasse politique qui conduit tout droit au vote de protestation, de dispersion, à l’abstention au premier tour. C’est-à-dire à l’impuissance et au champ libre laissé à ceux qui veulent à tout prix prolonger la situation actuelle en l’accommodant et la relookant, version élites prétentieuses et donneuses de leçon ou élites autoritaires et populistes, spécialistes de la capture du mécontentement de ceux qui vivent de leur travail afin de donner des gages aux devenus milliardaires du CAC 40 sur leur dos.

                        Elites qui ont mis au point un travail de marketing méthodique auprès des intermittents de l’emploi ou des déqualifiés et insécurisés socialement sans espoir de stabilité. Des déqualifiés et sous-estimés sans perspective d’évolution ou de véritable promotion. Des relégués du logement aussi et de l’accès à la réussite scolaire pour leurs enfants, comprimés par l’impôt et les taxes et déprimés par une redistribution injuste qui les pénalise. Des ghettoïsés victimes de la concentration identitaire. Elites qui s’apprêtent à cocufier ceux qui les auront suivis comme à chaque fois dans l’histoire (il n’ y a juste qu’à jeter un coup d’œil sur leurs propositions à l’adresse de leur site). A l’italienne par exemple si on cherche un exemple proche et récent.

                         

                        Désolé de ce coup de projecteur mais merci pour votre contribution qui nous aide à prendre du recul.

                        Là où vous avez raison, c’est sur l’importance de la dimension européenne. Pas question d’abandonner l’Europe à l’UE ni de laisser s’y dissoudre les états-nations. Pas question d’abandonner à l’UE la place de la France dans l’Europe ni sa diplomatie mondiale, ni sa culture, ni sa langue, ni la francophonie, ni….

                        A chacun de prendre le temps d’y réfléchir et de prendre ses responsabilités en connaissance de cause.


                      • Octave Lebel Octave Lebel 29 avril 12:10

                        @Octave Lebel

                        Pourquoi ne pas expliquez que le mieux, c’est que la princesse au double visage du RN en question ne se retrouve pas au second tour. La, on pourrait commencer à parler de république.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 17:17

                        @Durand
                        Vous pouvez mème dire que vous ne votez pour aucun parti politique tout court mais uniquement pour le champion de votre secte de décérébrés hors-sol !...


                        Il paraît que les finances du FN sont fauchées comme les blés ? Vous feriez mieux de vous en occuper que de vous occuper de l’ UPR qui ne représente rien, selon vous.

                        Vous pouvez nous expliquer quelles sont les différences entre l’européiste Sarkozy, l’européiste Hollande, l’européiste Macron, l’européiste Tsipras et l’européiste Salvini ? Il n’y a aucune différence, donc je ne vote pour aucun européiste, parce que le résultat est le même.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 17:27

                        @Octave Lebel
                        Toujours la même escroquerie autour de la confusion des gauches.

                        Voulez-vous que je vous rappelle l’épisode grec avec Syriza qui devait « violer les Traités, renverser la table et changer l’Europe » ?
                        Il n’y a aucune confusion. Il y a 36 gauches et elles sont toutes pro européennes.
                        Elles promettent toutes « Une Autre Europe ».
                        C’est écrit en gros sur leurs affiches électorales, difficile de ne pas le voir.

                        L’UPR s’occupe de la France et des Français. Vis à vis des autres pays, l’objectif est de signer, à la place des Traités européens, des accords de coopération avec les pays qui le voudront, en Europe, en Asie, en Afrique et plus si affinités.


                      • Durand Durand 29 avril 17:42

                        @Captain Marlo

                        Oui, tout le monde sait qu’en dehors de L’UPR, il n’y a que des européistes !... On se demande même comment les Britanniques ont réussi à se passer de vous !

                        ..


                      • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 17:55

                        @Octave Lebel
                        Vous auriez été plus crédible si vous défendiez ce que vous avez à défendre en partant de vos bases. Pourquoi est-ce si difficile de le faire ? Si vous pouviez nous dire ce qu’il faut faire dans l’année qui vient pour une fois.

                        La base de l’UPR, c’est le constat que l’Europe n’est pas la solution, mais le problème. Cf la Charte fondatrice de l’UPR.

                        Ce qu’il faudrait faire cette année ? Persuader les leaders des Partis de Gauche de se réveiller, s’ils ne veulent pas finir comme le Parti Travailliste en GB. Car les Français sont, dans le monde, les plus opposés à la mondialisation !

                        Ils ne veulent plus voir les entreprises délocaliser leurs productions.
                        Ils veulent des produits français et des emplois en France.
                        Le remède, c’est une bonne louche de protectionnisme. Remettre en place les lois qui protégeaient justement les emplois, comme le contrôle des mouvements de capitaux, et certaines taxes & quotas aux importations.
                        Avant Maastricht, la France n’était pas la Corée du nord pour autant !

                        Mais c’est impossible en restant dans l’UE : « Liberté de circulation des capitaux, des marchandises, des hommes et des services », c’est écrit dans le marbre des Traités européens.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 18:08

                        @Durand

                        Oui, tout le monde sait qu’en dehors de L’UPR, il n’y a que des européistes !... On se demande même comment les Britanniques ont réussi à se passer de vous !

                        Les Britanniques avait Farage, dont les déclarations et les discours au Parlement européen étaient répercutés par une partie de la presse britannique.

                        .

                        Ben oui, en dehors de l’UPR, il n’y a que des Partis européistes, exemple le FN.

                        Le FN est pour une Autre Europe, « Une Europe des Nations ».

                        Il faudrait pour cela, que 27 Marine le Pen soient élus en même temps dans les 27 pays européens, puisqu’il faut 100% d’unanimité pour changer les Traités européens.

                        Alors que pour retrouver la souveraineté et sortir de l’UE, il suffit que la majorité des Français soient d’accord.


                      • Durand Durand 29 avril 19:31

                        @Captain Marlo

                        « Alors que pour retrouver la souveraineté et sortir de l’UE, il suffit que la majorité des Français soient d’accord. »

                        Ah d’accord..., je n’avais pas vraiment compris que L’UPR avait une vision à si long terme !... Mille excuses, je vous prenais pour des voyants extralucides mais vous êtes de véritables visionnaires !

                        Respect !

                        ..


                      • Attila Attila 29 avril 19:49

                        @Durand
                        Voudriez-vous sortir de l’UE sans l’accord de la majorité des français ?

                        .


                      • @Attila

                        Voudriez-vous sortir de l’UE sans l’accord de la majorité des français ?

                        Nan, on extermine ceux qui ne sont pas d’accord comme ça on aura quand même la majorité. Légal, légal !


                      • Captain Marlo Captain Marlo 28 avril 19:03

                        Suit, il y en a pour tout le monde et il en reste !

                         " Ils ont été rejoints par toute une cohorte de gauchistes fourbus, rangés en deux catégories : ceux qui ont vraiment peur, et ceux qui ont peur vraiment. Vraiment peur du fascisme, il y a suffisamment d’imbéciles pour garnir cette catégorie. Les autres c’est plutôt la panique d’y voir un symptôme de l’effondrement général de leur gogôche. Et les lendemains matériellement pénibles que cela annonce pour leurs niches alimentaires respectives. Certains de ces castors se disant terrifiés ont fait référence, avec la publication de ce texte, à la pantalonnade du 22 avril 1961 à Alger qui aurait menacé la France d’une dictature fasciste. Charles de Gaulle avait torché ça en cinq minutes et en avait profité pour remettre de l’ordre dans une armée que les socialistes de Guy Mollet avaient dévoyée en lui donnant le goût de la sédition. On pouvait lire ici et là, que l’appel des 1000 avait été publié le 13 avril volontairement à proximité de la date anniversaire du 22 !!!

                        • Du côté macroniste, on a eu droit à un communiqué désinvolte et méprisant de Florence Parly, paraît-il ministre de la défense. On a avec elle, un concentré d’apparatchik socialiste cupide ayant passé toute sa carrière à se gaver d’argent à coup de pantouflages juteux et de parachutes dorés exorbitants. Et une fois lancé son crachat, assorti de demandes de sanctions , elle est vite retournée à son néant lucratif.etc "


                        • Octave Lebel Octave Lebel 28 avril 20:38

                          @Captain Marlo

                          ● Décohésion sociale parce l’inverse est toujours dangereux pour ceux dont la conception de la politique et de la citoyenneté est de contourner l’intelligence collective, le dialogue social, le débat public et la recherche de l’intérêt général.

                          ● Une décohésion sociale qui n’est pas spontanée mais qui se fabrique et s’entretient. Mascarades, ruses et coups montés électoraux suivis d’autodissolution des promesses et paroles tenues engendrant de l’abstention comme un réflexe de défense et un sentiment d’impuissance. Médias contrôlés par des milliardaires du CAC-40 qui créent une image artificielle de notre pays. Problèmes identitaires et sécuritaires transformés en outils de pilotage (une loi sur le sujet tous les 18 mois depuis 20 ans), la rentabilité du capital et la sacro-sainte liberté des marchés contre la valeur du travail et l’utilité sociale avec promesse magique de ruissellement, les forces de l’ordre mises en porte-à faux vis-à-vis des problèmes sociaux traités par le pourrissement etc…

                          ●Des institutions en déshérence et des responsables politiques dépassés sans autre alternative que de se tourner vers la rhétorique et la communication qui révèlent cruellement l’absence rédhibitoire d’apprentissage par l’expérience .

                          Les problèmes ne sont pas nouveaux. Les verrous sont identifiés depuis longtemps. La population est tenue à distance institutionnellement par des dirigeants , bien servis par les médias, qui comptent bien continuer l’instrumentalisation des appareils politiques et des institutions pour tenir en respect la société qui cherche à se faire entendre et veut avoir son mot à dire sur les objectifs, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques .

                          M’étonnerait que la solution vienne de militaires à la retraite ou non mis en scène par une revue d’extrême-droite qui se nourrit de cette décohésion pour au jour le jour insister sur le jeu des causes et des effets immédiats afin d’entraîner la troupe dans un jeu de dupe, un de plus.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 08:07

                          @Octave Lebel
                          ’heure est à la restauration de la place des citoyens correctement et loyalement représentés de la commune au sommet de l’État. Qui cherchent à se faire entendre et veulent avoir leur mot à dire sur les objectifs, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques .

                          Le programme de l’ UPR contient le Référendum d’Initiative Populaire comme en Suisse, ce n’est pas à moi qu’il faut vanter la démocratie directe !
                          Mais pour changer la réalité encore faut-il ne pas se tromper de cible.
                          Vous vivez hors des réalités en faisant croire que le pouvoir est à Paris. Depuis Maastricht, les décisions essentielles ne sont plus prises à Paris, mais à Bruxelles, à Francfort, parfois à Berlin et à Washington siège de l’Otan.

                          L’UE est un système supranational, la France ne gère plus rien :
                          ni ses frontières.
                          ni ses lois qui doivent être soumises au Droit européen, qui est supérieur aux Droits des Etats.
                          ni sa Constitution qui doit être conforme aux Traités et au Droit européen.
                          ni son budget qui est sous tutelle.
                          ni sa diplomatie, ni sa défense, soumises à l’ OTAN.
                          ni son économie qui doit être conforme aux Traités libéraux.
                          ni son système social soumis à l’austérité budgétaire etc

                          Voir suite sur le Droit Communautaire.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 08:19

                          @Octave Lebel
                          Suite : LA PRIMAUTE DU DROIT COMMUNAUTAIRE

                          "(...) Étendue du principe

                          La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. Ainsi, tous les actes européens ayant une force obligatoire en bénéficient, qu’ils soient issus du droit primaire ou du droit dérivé.

                          De même, tous les actes nationaux sont soumis à ce principe, quelle que soit leur nature : loi, règlement, arrêté, ordonnance, circulaire, etc. Peu importe que ces textes aient été émis par le pouvoir exécutif ou législatif de l’État membre. Le pouvoir judiciaire est également soumis au principe de primauté. En effet, le droit qu’il produit, la jurisprudence, doit respecter celui de l’Union.

                          La Cour de justice a estimé que les constitutions nationales sont également soumises au principe de primauté. Il revient ainsi au juge national de ne pas appliquer les dispositions d’une constitution contraire au droit européen.

                          Responsables du respect du principe

                          À l’instar du principe d’effet direct, la Cour de justice exerce le contrôle de la bonne application du principe de primauté. Elle sanctionne les États membres qui ne le respectent pas à travers ses décisions rendues sur les fondements des différents recours prévus par les traités fondateurs, notamment le recours en manquement.etc"


                          PS : 1/ Les magistrats français sont recrutés par concours, leur formation a lieu à l’Ecole nationale de la Magistrature de Bordeaux. Ils appliquent les lois votées par le Parlement, ce n’est pas eux qui les inventent.

                          2/ Les Juges de la Cour européenne de Justice ne sont élus par personne.
                          Ils sont nommés par les Gouvernements. Comme les Commissaires européens et les dirigeants de la BCE.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 08:43

                          @Octave Lebel
                          Il se peut que vous fassiez allusion au Parquet national financier ? Régis de Castelnau, que vous prenez pour un facho, vient de publier un livre qui devrait vous intéresser : « Une justice politique, des années Chirac au système Macron ».

                          "(...) on peut dire qu’on a là en main un guide précis, circonstancié, d’analyse, sinon de procédure du moins des processus en jeu dans la partie de dés pipés qui se joue entre le monde politique et le monde judiciaire -deux pouvoirs a priori séparés- dont la démocratie et le peuple sont les témoins écartés et perdants, dépossédés de l’institution chargée de les protéger et au nom desquels la justice est, en vertu de quelque légende urbaine, supposée être rendue.(...) 

                          " (...) le Parquet National Financier et le Pôle d’instruction financier choisissent leurs proies avec méthode et selon des objectifs et une temporalité précis. Bien à l’abri donc, contrairement aux adversaires politiques et sociaux sur qui pleuvent les procédures parfois totalement saugrenues comme à Gravelotte : Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon en font par exemple régulièrement l’expérience, mais ce fut par exemple également le cas de Gérard Collomb aussitôt après sa chute en disgrâce… Une magistrature également prompte à s’abattre sur les opposants sociaux, comme l’a démontré le traitement judiciaire des Gilets Jaunes, étant entendu qu’il appartenait à la justice de contrôler et garantir les libertés publiques, et non pas d’aider à en réprimer l’expression au gré de procédures plus que douteuses.etc" 


                          PS : L’UE est une dictature qui refuse les referendum qui ne conviennent pas, et dont les responsables ne sont élus par personne, je ne vois pas ce qui dépare dans le paysage... !?
                          Etienne Chouard « L’UE est un piège fasciste et anti social ».
                          Vous vous plaignez de quoi exactement ?
                          La justice en France est à l’image de tout le reste du système européen.


                        • chantecler chantecler 29 avril 09:44

                          J’aime E. Chouard : « mais c’est pas tout... ! »


                        • Gerald 29 avril 16:40

                          @Captain Marlo
                          En finir avec cette Cour Européenne... cela justifie le Brexit... et tous les xit à venir.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 16:59

                          @Gerald
                          En finir avec cette Cour Européenne... cela justifie le Brexit... et tous les xit à venir.

                          Il n’y a pas que la Cour européenne de Justice qui n’est élue par personne...
                          Les Commissaires européens, les dirigeants de la BCE et de l’Otan, c’est pareil.

                          Ils sont nommés, jamais élus. Et ils se sont dotés d’un statut qui les met à l’abri, non seulement de la curiosité et de l’influence des citoyens, mais de toute poursuite judiciaire.

                          En clair, ceux que nous élisons, des Maires aux Députés européens, ne décident de rien d’essentiel. Et ceux qui décident ne sont élus par personne. Et ils font des guerres un peu partout, au nom de la démocratie...


                        • Durand Durand 29 avril 17:16

                          @Gerald

                          « En finir avec cette Cour Européenne... cela justifie le Brexit... et tous les xit à venir. »

                          Certes, mais il ne faut pas trop compter sur l’UPR pour le prochain xit...

                          Asselineau nous dit que la désobéissance aux traités, prônée par les autres programmes présidentiels souverainistes, nous conduirait à la guerre avec nos voisins ou à la guerre civile...



                          En réalité, aucun état membre important n’aurait intérêt à insulter l’avenir dans ses futures relations avec la France en s’acharnant à lui mettre des bâtons dans les roues et ce, quelle que soit la méthode de sortie utilisée, qu’elle soit légale ou pas. Et ceci d’autant plus que, quelle que soit la méthode, la sortie de la France ferait immédiatement exploser l’UE qui, dès lors qu’elle exploserait, ne constituerait plus le bloc antagoniste puissant qui a si longtemps empoisonné et ralenti la sortie effective des Britanniques.


                          On peut donc dire qu’Asselineau ressent le besoin d’appuyer sa thèse en brandissant une menace de guerre largement fantasmée, comme est déjà fantasmée sa possibilité d’être élu, quand on sait que les deux tiers des électeurs sont opposés au frexit ou ont peur d’un frexit direct et qu’ils ne voteront jamais pour un programme qui proclame haut et fort cet objectif.


                          Mais si toutefois le frexit rendait une guerre inévitable, qu’il se console, notre Chamberlineau national entrerait tout de même dans l’Histoire, qui retiendrait de lui :


                           « Il avait le choix entre l’aveuglement et la guerre..., il a choisi l’aveuglement et il aura la guerre... »...


                          ..






                        • Durand Durand 29 avril 17:36

                          @Gerald

                          Regardez la dernière partie de cette vidéo, dans laquelle Gilles Casanova dénonce (à 52:50) le programme de sortie directe de L’UPR, non-pas parce qu’il s’agit de la procédure légale, mais parce qu’elle est totalement hors-sol, irréaliste...

                          https://www.upr.fr/actualite/gilles-casanova-francois-asselineau-lentretien-uprtv/

                          ..


                        • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 18:22

                          @Durand
                          On peut donc dire qu’Asselineau ressent le besoin d’appuyer sa thèse en brandissant une menace de guerre largement fantasmée, comme est déjà fantasmée sa possibilité d’être élu, quand on sait que les deux tiers des électeurs sont opposés au frexit ou ont peur d’un frexit direct et qu’ils ne voteront jamais pour un programme qui proclame haut et fort cet objectif.

                          La fermeture du robinet bancaire de la Grèce par la BCE, le FMI, la Commission européenne et plusieurs pays européens,
                          c’est un phantasme ??

                          La fermeture des banques à Chypre en 2012, pour siphonner les comptes bancaires, c’est un phantasme ?

                          Les sanctions économiques européennes contre la Russie, c’est un phantasme ?

                          Vous prenez les dirigeants européens pour des demeurés ?
                          Vous croyez qu’ils vont vous laisser faire votre tambouille sans réagir, ni sanctions ? Le Brexit, pourtant légal, a fait l’objet de 4 ans d’attaques incessantes, de menaces et de prévisions apocalyptiques.

                          Quant à l’opinion des Français, elle est manipulée par les médias euro atlantistes et les Partis européistes. Aucune information contraire, puisque l’UPR est censurée depuis 14 ans.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 18:26

                          @Durand
                          Et vous, vous défendez quand le Frexit ?
                          Quels médias défendent le Frexit ?
                          Quels Partis politiques défendent le Frexit ?
                          Si les Français ont peur de sortir de l’UE et de l’euro, c’est que tous ces faux culs expliquent que ce serait la cata. Comme ils l’ont fait pour le Brexit pendant 4 ans.


                        • Durand Durand 29 avril 21:53

                          @Captain Marlo

                          « Vous prenez les dirigeants européens pour des demeurés ?

                          Vous croyez qu’ils vont vous laisser faire votre tambouille sans réagir, ni sanctions ? Le Brexit, pourtant légal, a fait l’objet de 4 ans d’attaques incessantes, de menaces et de prévisions apocalyptiques. »


                          Si la France sort, l’UE explose. Même Asselineau le reconnais. Alors que deviennent les condamnations émanant d’une juridiction que l’on ne reconnaît plus ?... Et dès lors que tous les états membres constateront que la France va au clash sans reculer, n’est-il pas prévisible que chaque état membre soit davantage préoccupé par sa réadaptation à la liberté nationale et par ses futures relations avec la France, plutôt qu’à se lancer dans des procédures sans fin, comme le seront déjà et de toute manière, les comptes ordinaires entre les états membres, jusqu’a leur solde définitif ?


                          La guerre, les sanctions, les amendes, les menaces, les attaques incessantes..., vous en êtes réduite à agiter tous les chiffons rouges que vous trouvez pour disqualifier le moindre écart d’avec vos saintes écritures... Et d’ailleurs, Nigel Farage, puisque vous en parlez, essuyait déjà vos critiques en 2014 parce qu’il ne disait pas « tout-bien-exactement-comme-L’UPR »... Il n’y a guère que depuis le "out” britannique que vous lui rendez grâce, alors qu’il était député européen eurosceptique depuis 1999...


                          L’UE a pu emmerder les Britanniques pendant 4 ans parce que leur départ ne la faisait pas exploser. Mais maintenant qu’ils sont partis, la France a un atout majeur qu’ils n’avaient pas mais que le Brexit nous offre.


                          En comparant la sortie de la France et celle des Britanniques, vous démontrez une fois de plus, d’une part, votre incapacité à analyser et à tenir compte des contextes et d’autre part, votre perversion pour leur faire dire ce qui vous arrange...


                          ..




                        • Durand Durand 29 avril 22:05

                          @Captain Marlo

                          « Quels Partis politiques défendent le Frexit ? »

                          Vu l’état actuel de l’opinion publique sur la question, seul un parti qui a un ADN sectaire suffisamment marqué peut être assez sourd et aveugle pour continuer à verser dans cette absurdité.

                          ..


                        • Octave Lebel Octave Lebel 30 avril 23:28

                          @Captain Marlo

                          Je comprends mieux votre insistance à critiquer si violemment l’UE tout en disant que nous y sommes pieds et poings liés en nous enfermant dans une impasse politique qui conduit tout droit au vote de protestation, de dispersion, à l’abstention au premier tour. C’est-à-dire à l’impuissance et au champ libre laissé à ceux qui veulent à tout prix prolonger la situation actuelle en l’accommodant et la relookant, version élites prétentieuses et donneuses de leçon ou élites autoritaires et populistes, spécialistes de la capture du mécontentement de ceux qui vivent de leur travail afin de donner des gages aux devenus milliardaires du CAC 40 sur leur dos.


                          Désolé de vous contrarier mais merci pour votre contribution qui nous aide à prendre du recul.

                          Là où vous avez raison, c’est sur l’importance de la dimension européenne. Pas question d’abandonner l’Europe à l’UE ni de laisser s’y dissoudre les états-nations. Pas question d’abandonner à l’UE la place de la France dans l’Europe ni sa diplomatie mondiale, ni sa culture, ni sa langue, ni la francophonie, ni….

                          A chacun de prendre le temps d’y réfléchir et de prendre ses responsabilités en connaissance de cause.

                          Il me semble que dans votre admonestation vous oubliez l’essentiel. Nos concitoyens qui ne sont pas les bénis oui-oui des appareils politiques savent peser les enjeux et les mécanismes d’une élection. Pas de dispersion de voix au 1er tour, pas d’abstention, pas de RN au second tour. Vous devriez le répéter avec moi.




                        • Gaulois gaulliste Gaulois gaulliste 29 avril 06:41

                          Je me demande bien jusqu’à quelle version de la Sainte République les gens vont ils la cautionner ?

                          C’est elle qui est à la base de tous nos problèmes, c’est elle qu’il faut exterminer et toutes ces sociétés secrètes et autres états profonds qui conspirent contre les peuples et les nations.

                          Ca fonctionne tellement bien, qu’en à peine 200 ans, il aura déjà fallu 5 mises à jour quand la Royauté a tenu plus de mille ans avec quasiment le même système.


                          • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 08:52

                            @Gaulois gaulliste
                            Je me demande bien jusqu’à quelle version de la Sainte République les gens vont ils la cautionner ?

                            Les Gaulois gaullistes sont royalistes maintenant ?
                            Je vous signale que sa gracieuse Majesté britannique s’est barrée par le Brexit.
                            Et que 6 pays européens sont des monarchies, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, le Luxembourg, les Pays Bas & la Suède.
                            Et que cela ne change strictement rien.
                            Ils appliquent aussi les Traités foireux et le Droit communautaire.


                          • Gaulois gaulliste Gaulois gaulliste 30 avril 04:10

                            @Captain Marlo
                            Ai je prétendu être royaliste ? Je ne crois pas, je faisais simplement un constat.

                            De Gaulle était il royaliste ? Oui il l’était au plus profond de lui, révélé par Peyrefitte, mais comme les français ne l’étaient plus, il a mis en place l’élection du monarque républicain qui est une sorte de Roi temporaire. Souvenez vous que le président français est le président qui a le plus de pouvoir au monde et qui lui sont conférés de par sa fonction. Il a bien plus de pouvoirs que le président US.

                            Les exemples monarchiques que vous énoncez correspondent à des monarchies constitutionnelles, celle à laquelle je me réfère était absolue de droit divin, je ne pense pas que l’on puisse les comparer facilement vu que les constitutionnelles, pour beaucoup d’entres elles, sont devenues des protectorats américains alors que la notre était indépendante, d’où cet acharnement anglo à la détruire, ce qu’ils sont parvenu à accomplir avec notre mythique Révolution abondement financée par des sociétés secrètes.

                            Mais chez les royalistes, il y a des personnes très intéressantes, voire même plus que FA qui est en train de sombrer à pic, je le déplore mais il n’a pas la carrure pour l’emploi maintenant que l’on sait qu’il se sert de son parti aussi pour « courir les jupons » tout en prenant la posture gaullienne de l’homme droit et intègre que rien ne pourrait corrompre. Il s’est bien fait avoir.


                          • Attila Attila 30 avril 11:27

                            @Gaulois gaulliste
                            Courir les jupons -ou les caleçons n’est pas une activité condamnable, à condition qu’elle respecte les personnes.
                            Ceux qui se sont fait avoir, ce sont surtout les militants de terrain qui se sont défoncés pendant des années à se taper tout le boulot ingrat : coller des affiches, distribuer des tracts, organiser des réunions publiques, etc.
                            Sans eux, François Asselineau n’aurait pas pu obtenir ses 500 signatures car ce sont eux qui ont été voir les maires.
                            Si FA est effectivement en train de couler à pic, il le doit avant tout à lui-même. Il suffit d’écouter le témoignage de plusieurs de ces militants de terrain qui représente bien le point de vue de l’ensemble. De tous ces militants de terrain qui tenaient la structure de l’UPR, il n’en reste plus qu’une poignée :
                            Crise à l’UPR : à qui la faute ?

                            .


                          • Gerald 29 avril 16:35

                            La fin du Conseil Constitutionnele, c’est la fin des Sages, la fin d’un pouvoir monarchique, la fin du narcissisme d’une certaine élite qui se prend pour telle, parcequ’à l’ENA on a bourré le crâne des mecs en leur disant qu’ils étaient l’élite... 

                            Et c’est la renaissance du Sénat, qui a autant de compétences juridiques que ledit Conseil Constitutionnel, et aura enfin quelque chose d’utile à faire !


                            • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 17:03

                              @Gerald

                              la fin du narcissisme d’une certaine élite qui se prend pour telle, parcequ’à l’ENA on a bourré le crâne des mecs en leur disant qu’ils étaient l’élite... 

                              Et c’est la renaissance du Sénat, qui a autant de compétences juridiques que ledit Conseil Constitutionnel, et aura enfin quelque chose d’utile à faire !

                              Je crois que c’est l’inverse, l’ENA n’est que le reflet de la classe dominante.
                              Si un jour nous sortons de ce boxon européen et que le RIC ou le RIP est mis en place, vous pourrez proposer votre solution aux Français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gerald


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité