• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Urgence Agricole : courrier adressé aux députés de la Nation

Urgence Agricole : courrier adressé aux députés de la Nation

Le jeudi 28 novembre 2019,

Madame, Monsieur le député.

Un an après la promulgation de la loi Egalim, les effets ne sont toujours pas escomptés.

Le pouvoir politique a fait des promesses envers notre monde paysan, notamment le discours du Président Macron en octobre 2017 qui promettait une meilleure répartition de la valeur ajoutée. 

Mais c'est toujours le même spectacle : du verbiage magique sorti de phraseurs professionnels...

Le mercredi 27 novembre 2019, le syndicat dit majoritaire a mobilisé les agriculteurs... pour rien..

Je ne suis pas du métier, je suis étudiant, mais mes racines sont agricoles.                            

Je sollicite votre attention pour vous proposer plusieurs législations qui pourraient une bonne fois pour toutes faire vivre dignement notre monde paysan : 
« Encadrer les marges au bénéfices des agriculteurs et consommateurs avec la mise en application d'un prix abusivement bas qui interdit à tout acheteur de proposer un prix inférieur au coût de production qui serait déterminé par ( l'OFPM) l'observatoire des formations des prix et des marges. »

« L'arrêt du financement de grands groupes industriels par le budget la PAC. »

« L'obligation de préciser les origines des produits transformés. »

« Une redistribution obligatoire des dividendes des coopératives aux agriculteurs, qui sont leurs adhérents. »

Le respect de l'article 44 de la Loi Egalim qui vise à interdire toute importation ne respectant pas nos standards de production. 

Je reste à votre disposition et me tiens prêt à travailler à vos côtés. 

Valentin Lagorio, 
secrétaire général adjoint à l'Union du Peuple Français.


Moyenne des avis sur cet article :  1.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 décembre 2019 09:59

     vous écrivez :


    « ...avec la mise en application d’un prix abusivement bas  ... »

    je n’ai pas compris cette formulation

    comment peut-on « proposer » quelque chose d’« abusif » ?


    • Pimpin 9 décembre 2019 10:16

      @Séraphin Lampion
      Pareil, je ne comprends pas ce qu’il a voulu dire . On ne peut pas aider les agriculteur en imposant à leur production un « prix abusivement bas » !


    • JL JL 9 décembre 2019 11:39

      @Séraphin Lampion
       
       comme l’auteur est avare de ses réponses, je me permets de suggérer qu’il a voulu signifier « institution d’un plancher au dessous duquel les prix sont considérés comme abusivement bas ».


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 décembre 2019 11:56

      @JL

      La PAC en chiffres
      • 408,3 milliards d’euros sur la période 2014-2020
      • La France est le premier bénéficiaire de la PAC, avec 9,1 milliards d’euros par an pour les agriculteurs français. 
      • Les plus gros contributeurs au budget de l’Union européenne sont l’Allemagne (23,3 milliards d’euros en 2016), la France (19,5 milliards d’euros) et l’Italie (13,9 milliards d’euros). 
      • 77% des agriculteurs français en bénéficient : environ 340 000 exploitations. 

      autrement dit, les contribuables français paient à l’UE 19.5 milliards d’euros pour que les agriculteurs français en reçoivent 9.1 milliards !

      où est la « vérité des prix », après ça ?

      c’est un système pervers de captage de fonds publics par des privés, avant tout


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 décembre 2019 13:21

      @alexis42

      effectivement
      toute la question est d’ajouter cette somme aux aides nationale, directes ou indirectes


    • eau-pression eau-pression 9 décembre 2019 17:12

      @JL
       comme l’auteur est avare de ses réponses

      Ils sont plusieurs comme lui à venir évoquer des questions de politique agricole. Perso, je ne lis plus ces articles depuis ce post. En lisant le vôtre, je suis allé voir de quoi il s’agissait. Croyez-vous vraiment qu’on puisse adresser un tel charabia à un député ?
      Demandez donc vous aussi des chocolats pour le travail de relecture !


    • JL JL 10 décembre 2019 09:58

      @eau-pression
       
       je suis assez d’accord avec vous sur ce point. Mais je ne suis pas conspirationniste au point de me priver du plaisir de donner mon petit grain de sel quand un sujet m’intéresse.
       
       smiley


    • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 23 décembre 2019 11:34

      @Séraphin Lampion
      Désolé, j’ai perdu le fil de répondre aux questions depuis fin novembre...oui en effet, le prix abusivement bas veut dire un prix plancher où on ne peut pas descendre pour rémunérer les Agriculteurs. 


    • Clocel Clocel 9 décembre 2019 10:12

      Qu’est-ce qui se passe ?

      Voila 60 ans que le monde des exploiteurs agricoles se nourrient de promesses subventionnées en nous faisant bouffer, boire, et respirer de la merde !

      De quelle Nation parlez-vous ? Celle que vous avez bradés contre la verroterie hollywoodienne ?

      Vendue par vos représentants, ceux-là même à qui vous adressez vos suppliques !

      Réveillez-vous vite, on va en prendre plein la gueule !


      • Clocel Clocel 9 décembre 2019 17:17

        @alexis42

        60 ans n’est pas mon age, mais celui de « la révolution verte ».

        En réalité, c’est faux, la mise à mort du monde paysan date de la première guerre mondiale dont c’était un des buts : Détruire la dernière corporation autonome qui n’était pas spontanément volontaire pour aller s’aliéner derrière les emporte-pièces de l’oncle Picsou. Au passage, ils en ont profité pour faire comprendre aux femmes, que s’agissant de boulot, la femme est un homme comme les autres. Plus tard ils habilleront le merdier avec les atours de l’égalité entre les sexes avec le succès que l’on connaît.
        Le plan Marshall, la dette, finira de faire basculer l’agriculture vers l’industrie, les petits exploitants se sont eux-mêmes foutus les couilles dans l’étau lorsqu’ils ont voulu s’affronter à un ennemi qu’ils ne pouvaient vaincre : La grande distribution.
        Ce n’est pas encore une priorité, mais la finance mettra bientôt totalement la main sur les terres arables, après avoir confisqué la semence et les technologies du vivant.

        On ne peut pas baisser son froc à moitié, on résiste ou on se fait enfiler, telle est la loi de l’ouest.


      • Julot_Fr 10 décembre 2019 08:57

        @Clocel

        Votre texte est trompeur. Les agriculteurs ont ete soutenus jusqu a mastricht. Maintenant la recuperation des terres EST une priorite. C est la derniere chose que les psychos n ont pas encore completement voler au peuple. Ca se traduit par la politique de l eu a venir : ceta et Mercosur sont le coup de grace


      • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 23 décembre 2019 11:35

        @Julot_Fr
        Je suis d’accord avec vous, je ne dis pas le contraire...je m’exprime mal..personne n’est parfait...


      • Julot_Fr 9 décembre 2019 10:36

        Il faudrait une transparence sur les subventions pour le monde agricole.. on se doute effectivement que les multinationale touchent vraissemblablement le pactole quand les fermiers individuels crevent sous les regulations.. ceci dit c est sur le point de s empirer avec le Mercosur, Ceta et Fachisme vert qui amplifieront l inegalite de traitement


        • Sozenz 9 décembre 2019 13:35

          revoir l article sur les subventions en fonction du CA .

           cela veut dire que les très grosses exploitations auront plus de subventions ; peuvent par la même diminuer leur marge . quantité plus grande vendue moins cher que par les petits exploitants .

           c est ce que l on retrouve GD vs petits commerçants .

          en tout cas l objectif est de demonter les petites exploitations . et si ça ne va pas assez vite ; ils rajoutent des normes pour faire investir les petits , les ruiner . et qu’ ils laissent la place aux gros .

          ça fait un bout de temps que je parle de ce ysteme ; mais bon .

           c est con comme bonjour . mais ça fonctionne

          ce n est donc pas une question d ecologie , de savoir faire de competences ; mais de pognon et de ne pas avoir de face .


        • Julot_Fr 9 décembre 2019 16:41

          @Sozenz
          Taxation, subventions et regulations sont les armes des riches (et de leur multinationales) pour crever les particuliers (et PME). Ce brave homme a bien de l’espoir en s’adressant a l’ennemi (le politique forcement corrompu par les financier pour arriver en poste) pour resoudre son probleme.. Ca ne peut se faire que par une prise de conscience generale


        • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 23 décembre 2019 11:37

          @Julot_Fr
          Fachsime vert...voilà qui est intéressant quand on sait que les associations écologistes ne veulent pas des réserves d’eau..dont les Agriculteurs auraient grandement besoin..surtout avec tout ce qui est tombé...
          Pour le reste, je ne peux vous dire le contraire... 


        • av88 av88 9 décembre 2019 17:32

          Monsieur Valentin Lagorioce que vous dites est intéressant, mais vous vous trompez d’interlocuteurs lorsque vous vous adressez à nos députés.

          C’est la Commission Européenne qui a l’initiative sur la PAC.

          Voir par exemple cet article :

          « Les parlementaires français ont dénoncé mardi un « dialogue de sourds » avec la Commission européenne au sujet de l’agriculture, en appelant à « sanctuariser » les moyens alloués à la politique agricole commune post-2021, dans un communiqué diffusé par trois commissions parlementaires.  »

          source :https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/les-parlementaires-francais-denoncent-un-dialogue-de-sourds-205-163619.html

          Vous voulez « interdire toute importation ne respectant pas nos standards de production.,  » c’est plein de bon sens, mais là aussi, il y a un problème qui s’appel le principe de libre circulation des marchandises dans l’UE.

          Par exemple, au nom de la libre circulation des marchandises, en 2008, la France a été condamnée à une amende de 10 Millions d’Euro.

          En effet la France voulait interdire la vente de produits contenant des OGM, mais c’était contraire à la « libre circulation ».

          source : https://www.liberation.fr/terre/2008/12/09/ogm-la-france-condamnee-a-10-millions-d-euros-d-amende_294995


          • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 23 décembre 2019 11:39

            @av88
            Oui, vous avez raison...pas de miracles, il faut changer de logiciels politique, social, économique, cela passe obligatoirement par une sortie de l’UE, Euro, OTAN...
            Souveraineté nationale et sécurité alimentaire retrouvées à la suite de ces sorties. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès