• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vaccin de la grippe A : un médecin de Marianne2.fr déraille en direct sur (...)

Vaccin de la grippe A : un médecin de Marianne2.fr déraille en direct sur le Net

Elie Arié, 71 ans, fut le créateur, sans doute involontaire, d’une belle tempête, lundi 21 décembre, sur le site Web du journal Marianne. A la suite d’un article maladroit, dès le titre « Pourquoi il faut absolument se faire vacciner », l’ancien médecin, à court d’argument, s’est mis à insulter ses contradicteurs.

Elie Arié, dans ses nombreux commentaires sur Marianne2.fr s’est lui-même présenté : ancien cardiologue, 71 ans, enseignant au CNAM (chaire de la gestion de la santé). L’homme n’en n’est pas à son coup d’essai. Ancien collaborateur de J. P. Chevênement, il a commis plusieurs ouvrages qui ont déclenché la polémique, ainsi un brûlot contre l’homéopathie. Récemment, il a cru bon de commettre un article dans Le Monde, à la suite de la fameuse main de Thierry Henry, réclamant l’interdiction des matchs de foot. Pas moins !

La grippe A « mutante » : 90 fois plus meurtrière que la grippe de 1918, dit M. Arié

Mais lundi, les quelques plus de 304 commentateurs de son article sur le site Marianne2.fr n’en sont probablement pas encore revenus, de même que les quelques 18 500 internautes qui ont lu l’article puis les commentaires hargneux de l’ancien cardiologue. Faut bien avouer que l’article d’Elie Arié contenait en lui-même tous les ingrédients d’une bonne controverse. Après avoir comparé la grippe A à la grippe espagnole qui aurait fait « 100 millions de morts », alors qu’il s’agit de l’hypothèse la plus haute, et qui, nous dit M. Arié « tuerait bien plus aujourd’hui, parce que la terre compte 8,8 milliards d’hommes (…) On ( ?) considère aujourd’hui la grippe contaminerait en une journée autant de monde que celle de 1918 en trois mois. » ajoute l’ancien cardiologue pour enfoncer le clou, soit, si l’on calcule bien, 90 fois plus meurtrière ! Or, tous les historiens sérieux de cette période savent que si la grippe de 1918-1919 fut aussi catastrophique, c’est, certes, en raison du caractère virulent du virus, mais également du fait de circonstances historiques exceptionnelles causées par la guerre : des millions de soldats en voie de démobilisation, dans un état sanitaire indicible, avec des mélanges de troupes de tous les pays concernés par la guerre, le tout couronné, on ne le sait pas assez, par un retour dans les foyers qui dura des mois, souvent à pied. La population mondiale a augmenté depuis lors et les moyens de communication se sont démocratisés. Mais qui peut sérieusement affirmer, toute nuance oubliée, qu’une grippe A mutante tuerait plus de monde, en une journée, que celle de 1918 en trois mois ?

Les anti-vaccins : assimilables aux « complotistes »

Le Dr Arié ne s’arrête pas là. Niant les travaux de certains virologues, il écrit : « L’idée est donc de faire cesser cette épidémie, actuellement bénigne, en vaccinant le plus de gens possible… » Dans l’un de ses commentaires, il ajoute « comme en Chine ! ». Or, certains scientifiques pensent, d’une part que la vaccination systématique ne ferait qu’inciter le virus à muter, tandis que d’autres, ne décolèrent plus devant les millions d’euros dépensés par l’OMS pour combattre la grippe dans les pays occidentaux, tandis que famine, SIDA et pénurie d’eau entraînent des centaines de milliers de morts au Sud. Oubliant les principes élémentaires de la communication, qui imposent que l’on ne commencent pas par discréditer ses contradicteurs quand on veut les convaincre, le médecin ose une comparaison : « Ceux qui sont dans le domaine de l’irrationnel (comprenez les « anti-vaccins ») sont « souvent les mêmes que ceux qui défendaient la théorie du complot du 11.9 ! et sont animés par « une conviction intime » qui trouve son origine dans une certaine structuration de leur psychologie et qu’aucun argument ne pourra évidemment entamer… » Plus haut, il suggère que la « dimension collective est totalement étrangère aux préoccupations des adversaires de la vaccination. » Plus loin, il avance que « triste ironie, cet égoïsme individuel est souvent le fait de gens qui se réclament de « gauche » et qui se justifient par des prétextes à la puérilité dérisoire… »

Il n’en fallait pas plus pour déclencher les propos des internautes ahuris de ce qu’ils lisaient. Ainsi, l’ancien cardiologue, en savait plus que les historiens sur la grippe espagnole, davantage que d’éminents virologues, était capable de mesurer statistiquement les ravages d’une possible grippe mutante, puis, cerise sur le gâteau, faisait l’amalgame entre les « complotistes du 11.9, les gens « de gauche », et les gens qui, soucieux de leur santé, inquiets évidemment du tapage médiatique fait autour de la grippe, avaient pris le parti de s’informer le plus complètement possible avant de se faire vacciner.

40 000 habitants : pas un seul cas de déficience respiratoire

En ce qui me concerne, faisant plutôt confiance à la médecine, j’étais plutôt favorable au vaccin, il y a quelques semaines. Puis, évidemment, j’ai perçu comme beaucoup le décalage qui existe entre la catastrophe annoncé et la réalité. Par exemple, dans mon entreprise, il y a moins d’arrêts de travail qu’à la même période l’an dernier, et aucun cas d’hospitalisation dû au virus dans ma ville de 40 000 habitants. Aussi, ce flot d’informations contradictoires entre la « communication officielle » et la réalité, les euros dépensés pour le vaccin, l’empressement du gouvernement, ses ratés dans la communication comme dans l’organisation de la vaccination, l’avis du médecin de quartier (qui bien souvent ne s’est pas fait vacciner), ne peut qu’interroger et inciter les usagers à s’informer le plus possible. Pour ma part, c’est ce que j’ai fait car je ne suis pas seul en cause et j’ai une famille, des enfants. Je suis donc allé voir ce qu’en disait par exemple le syndicat des infirmiers, le pharmacologue Marc Girard, sur Naturavox, des virologues, qu’ils soient « pro-vaccins » ou « anti-vaccins ». Je n’ai prêté aucune crédibilité à des sites « farfelues » qui assimilent la vaccination à un complot mais j’ai lu attentivement des articles sérieux et scientifiques. Et j’ai pris, avec ma famille, la décision de ne pas nous faire vacciner.

On est donc loin du portrait « complotiste » et de la « puérilité » ou encore de la structure « psychologique » suggéré par le Dr Arié. Cependant, fort de son savoir tout puissant, l’ancien cardiologue de 71 ans s’est peu à peu enferré dans ses commentaires face à ses contradicteurs. Sur le fond, ses propos n’apportèrent aucun nouvel argument par rapport à son article. Surtout, il commença par insulter ses contradicteurs, y compris quand ils lui posaient des questions censées, traitant de « cons » ou de « crétins » les internautes de Marianne2.fr. En insultant de la sorte ses lecteurs, il viole la charte que Marianne2.fr impose à ses propres « forumeurs », notamment sur l’article 3. Sans parler du code déontologique des auteurs de presse… Un comble, non ? Alors qu’il est collaborateur du journal ?

Le débat a duré plusieurs heures, de 17h à mardi et se poursuit encore. Puis, vers 23h, lundi, le Dr Arié, après avoir insulté les adversaires de la vaccination systématique, a lui, annoncé qu’il partait en vacances et a déserté le site. On lui souhaite bonnes vacances. Après s’être décrédibilisé lui-même, le journal auquel il collabore, le CNAM, et tous les scientifiques qui essaient de raisonner un peu plus sérieusement.

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • Napakatbra Napakatbra 23 décembre 2009 10:43

    La grippe A en chiffres, ça donne ça : 4 millions de malades, 150 morts (11 000 dans le monde). La France présente donc un ratio apparent (à confirmer) de 3,75 morts pour 100.000 personnes infectées... tout juste 25 fois moins que la grippe saisonnière !

    => Lire « Tamiflu : Il y a aiguille sous Roche ! »

    Mais la philosophie d’Elie Arié est : moins une maladie dangereuse, plus il faut se faire vacciner...


    • mandra 23 décembre 2009 13:24

      @Leon : L’auteur ne confond rien du tout... 90 fois plus de personnes contaminées provoque effectivement 90 fois plus de morts... simple calcul statistique pas très dur à comprendre...


    • mandra 23 décembre 2009 15:34

      @Leon : Le taux de mortalité dont il est question est bien celui de la grippe espagnole "qui a tué 100 millions de personnes, mais qui en tuerait bien plus aujourd’hui, parce que....blablabla...".

      Citation :
      Ce n’est pas un mythe, la chose s’est déjà produite en 1918-1919, avec la grippe dite « espagnole », qui a tué 100 millions de personnes, mais qui en tuerait bien plus aujourd’hui, parce que la terre compte 6,8 milliards d’habitants contre 1,9 à l’époque, et que les échanges et moyens de communication se sont beaucoup développés (on considère qu’aujourd’hui, la grippe contaminerait en une journée autant de monde que celle de 1918 en trois mois).


    • njama njama 23 décembre 2009 20:32

      @ mandra
      Ce n’est pas un mythe, la chose s’est déjà produite en 1918-1919, avec la grippe dite « espagnole », qui a tué 100 millions de personnes, ...

      Certaines données donnent 20 millions, soit 5 fois moins, ce n’est pas rien.
      Quelles études historiques avons-nous sur cet événement ... qui aurait causé plus de morts que la guerre ?
      Eh bien pas grand chose à vrai dire ! Étonnant tout de même que cette hécatombe qui n’est pas un mythe n’ait pas été documentée par des historiens !
      Par contre la souche A/H1N1 connue depuis les années trente, a toujours été appelée dans les documentations scientifiques « souche espagnole », la A/H3N2 « souche asiatique » ...
      Elles font partie l’une comme l’autre des ingrédients des vaccins contre la grippe saisonnière avec la souche dite B.
      Les canadiens disent qu’elle est apparue chez eux avec le retour des soldats de Vimy. En gros cette épidémie a suivi le parcours des soldats américains, il n’est donc pas surprenant qu’elle ait touché des jeunes personnes.

      J’ai été témoin de l’épidémie de grippe de 1918
      Eleanor McBean

      Extrait du livre « Exposition à la grippe porcine » (1977)


    • Alpo47 Alpo47 23 décembre 2009 10:58

      Parfois, la vieillesse est un « naufrage » ... Mieux vaut raison garder devant ces délires verbaux.


      • Alpo47 Alpo47 23 décembre 2009 11:16

        Ah bon ? Dans ce cas, je pense qu’on doit tous aller vite l’acheter et le lire..
        Tout ce qui tape sur l’UMPS,, dénonce les abus actuels, les manipulations du pouvoir ... est bon pour nous, le peuple.

        « Nous sommes le peuple. Nous sommes le Droit. »


      • John Lloyds John Lloyds 23 décembre 2009 11:48

        Quand on fera le bilan des effets néfastes du vaccin, ainsi que du Tamiflu, c’est pas les complices journalistes, toubibs, politiques de la grosse bache qui manqueront, et qu’il faudrait faire comparaître pour crime contre l’humanité.


        • JL JL 23 décembre 2009 13:11

          « D’autant que nous allons bientôt approcher le milliard de victimes ! » (chantecler)

          Dans tes rêves, avec Bachelot et Big pharma !

          Ne rigolez pas : si demain un virus résistant se développe vous ne serez épargné ni par la maladie, ni par le le ridicule, ni par l’infamie.  smiley


        • perlseb 23 décembre 2009 17:33

          En France : Grippe A : un enfant décède après s’être fait vacciner

          Dans l’article, comme pour tous les animaux qui sont morts pendant les tests, on précise bien :

          Suite à ce décès brutal, sans cause apparente [...]

          Oui parce qu’un gamin de 9 ans qui meurt subitement comme cela, c’est assez fréquent.

          Ce vaccin est un vrai poison : on prend beaucoup plus de risques en se faisant vacciner qu’en attrapant très éventuellement une petite gripette très rarement mortelle.


        • Marc Paul 24 décembre 2009 06:34

          Encore un crime contre l’humanité ?N’en jetez plus !


        • Le Hérisson Le Hérisson 23 décembre 2009 12:24

          Bonjour,

          Voici le lien vers l’article du Dr Arié et les réactions :

          http://www.marianne2.fr/Grippe-A-pourquoi-il-faut-absolument-se-vacciner_a183198.html


          • friedrich 23 décembre 2009 13:37

            Jouissif :) et une réponse de Kervasdoué ?


          • friedrich 23 décembre 2009 13:41

            Et lorsqu’ il n’ est pas insultant c’ est du genre, je cite :


             « imbécillité » (ça prend deux « L » monsieur le « journaliste ») - que je mets entre guillemet, gnagnagna !

            N’ avez vous pas vacillé devant tant de répartie ?

          • jako jako 23 décembre 2009 14:35

            Merci du lien et de votre article, c’est vrai que cela vaut le détour, et il enseigne en plus !
            Dommage qu’ils n’aient pas un système de vote comme ici


          • tvargentine.com lerma 23 décembre 2009 13:00

            Juste pour votre information l’hiver vient de commencer et vous en avez pour 3 mois

            Il est préférable de se faire vacciner et d’ailleur je viens de le faire,car la prévention est préférable à la maladie

            Quand à tous ces obsurantismes qui crient aux complôts ,combien etaient-ils pour dénoncer en 1984 le scandale du sang contaminé et en 86 le nuage de Tchernobyl

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Cons%C3%A9quences_de_la_catastrophe_de_Tchernobyl_en_France

            Pour une fois que nous avons une véritable politique sanitaire de prévention ,même une vie mérite d’être sauvée

            http://www.tvargentine.com


            • JL JL 23 décembre 2009 13:05

              Sauf erreur de ma mémoire, pendant les grèves des personnels techniques, ce M. Elie Arié était l’autre jour l’invité des matins de France Culture où il a pu déverser la bonne parole en toute quiétude.

              Le Tamiflu devrait d’urgence être retiré de la circulation ! Tout est fait pour que le virus mut. Le seul moment où ce monsieur semble avoir un peu de lucidité c’est a raison c’est quand il fait le rapprochement entre le 11/9 et cette obstination à fourguer ces vaccins : les deux procèdent d’un même logique mortifère mise en oeuvre par des puissances colossales condamnées à la logique du « ça passe ou ça casse ».


              • Thierry LEITZ 23 décembre 2009 14:00

                Bon rapport. La conclusion m’a beaucoup fait rire :

                « Puis, vers 23h, lundi, le Dr Arié, après avoir insulté les adversaires de la vaccination systématique, a lui, annoncé qu’il partait en vacances et a déserté le site. »

                Quelle classe !
                Là oui, en effet, la vieillesse est un naufrage.
                Mais comme le chantait Brassens
                Le temps ne fait rien à l’affaire...

                Bonnes vacances à tous les chanceux qui ont échappé, ô miracle, aussi bien au H1N1 qu’à son vaccin !


                • Krokodilo Krokodilo 23 décembre 2009 14:06

                  Même si cet article était contestable par sa forme, ou un peu rapide sur certaines affirmations, cet auteur fait néanmoins de très bons articles sur la médecine et l’industrie pharmaceutique.
                  Quand vous l’accusez d’avoir insulté ses détracteurs, la moindre des choses serait de fournir des citations précises des dites insultes et des commentaires auxquels elles répondaient, eux-mêmes peut-être insultants. Je ne vais pas lire 500 commentaires pour vérifier les dires de votre article.
                  Par ailleurs, avoir commis un brûlot contre l’homéopathie est plutôt une qualité à mes yeux !


                  • cyberhomosapien 24 décembre 2009 06:53

                    TOUS les articles d’Arié sont de la fumisterie.

                    Ce n’est pas un médecin, c’est un mandarin plein de morgue et de condescendance.

                    Les insultes les voilà :
                    bribes de ce monument de grossièreté , et de jugements gratuits parfaitement déplacés à l’encontre des mariannautes. 

                    « Triste ironie, cet égoïsme individuel est souvent le fait de gens qui se réclament « de la gauche », et qui se justifient par des prétextes à la puérilité dérisoire : « c’est le gouvernement Sarkozy 
                    Cette approche est illustrée par ceux qui avancent sans sourciller que si l’effet nocif du squalène n’a pu être démontré 
                     ... conviction intime » qui trouve son origine dans une certaine structuration de leur psychologie 
                    la régression extraordinaire de l’esprit de solidarité collective et d’approche rationnelle des problèmes qui caractérise notre époque…et pas seulement en matière de vaccinations. » 
                    © 

                    Si ces mêmes mariannautes ont réagi à cette diatribe avec violence, il se trouve que l’auteur n’est pas en reste dans ses commentaires : 

                     « Vous n’êtes absolument pas journaliste (d’ailleurs, si vous l’êtiez, vous ne signeriez pas sus un pseudo). » 
                    « Mais cet article, inspiré par eux, ne s’adresse pas à eux ; il s’adresse aux gens mal informés qui pourraient lire leurs conneries.N’oubliez pas que seuls 1% des lecteurs d’un article y postent des commentaires (souvent toujours les mêmes). » (il parle des mariannautes) 
                    « Et il n’y a que les cons que je prends pour des cons, pas les autres. «  » 
                    « Bon : fin de mes commentaires à cet article, qui a vraiment déclenché une »levée en masse« des cons. » 
                    « Et ce sera tout pour aujourd’hui, pauvre connard. » 
                    « Mais non, mon petit connard : quand on écrit un article, on n’est pas pour autant tenu de se laisser injurier, »le client n’est pas roi", et, qui plus est, par des pseudo-journalistes comme vous, sous un courageux anonymat, qui écrivent des lettres (anonymes,** » 
                    « Mais non, mais non : je n’injurie que les connards qui m’injurient les premiers et qui se croient tout permis grâce à l’anonymat d’un pseudo.* » 
                    « Mais je n’ai absolument pas à respecter un type comme vous, quelle drôle d’idée ! » 
                    « Il a été successivement délateur, indic, puis corbeau.** » 
                    « Bon, ça suffit comme ça, je pars en vacances. » 
                    « Tout ce déchaînement de haines, de passions, de bêtise, d’injures, de complotisme , le tout sans le moindre argument rationnel, confirme le contenu de mon article. » 
                    © 
                    **(réponse d’un posteur au sujet du « corbeau »  :@ 235 E Arié 
                    Mr Martin Francis s’est annoncé dans son post 169 avec sa profession . Facile de retrouver sur le Net . Vous MENTEZ donc en écrivant qu’il écrit de façon anonyme . ) 



                  • QuidNovi QuidNovi 23 décembre 2009 14:07

                    Il est assez flatteur de faire le parallèle entre les « théoriciens du complot » du 11/9 et les anti-vaccins.
                    J’avais bien remarqué une étrange similitude dans la connerie entre ceux qui nous expliquent qu’il faut se faire vacciner à tous prix contre cette pandémie du siècle et ceux qui nous font avaler que des tours puissent s’effondrer toutes seules.
                    Si ça pouvait ouvrir les yeux de nombreux citoyens sur bien des sujets, ce serait une bonne chose. Quant à moi j’en ai de plus en plus marre d’être pris pour un gros débile par tous ces soit-disant experts-journaleux-artistes à longueur de journée.


                    • Le Hérisson Le Hérisson 23 décembre 2009 14:31

                      « Quand vous l’accusez d’avoir insulté ses détracteurs, la moindre des choses serait de fournir des citations précises »

                      En voilà une, en début de soirée. Ensuite, M. Arié s’est encore révélé plus insutlant encore, passant au joli mot de « cons », « petits cons », etc..

                      « Devant le niveau de désinformation effarant que l’on peut constater (aggravé par les sites-bidon sur Internet qui racontent n’importe quoi), je tente de faire un peu de vulgarisation, par des articles et des bouquins ; mais ça ne s’adresse pas à des crétins comme vous. »


                      • Krokodilo Krokodilo 23 décembre 2009 19:38

                        J’ai bien précisé avec le commentaire auquel il répondait, car pour avoir été moi-même harcelé par la bande à Asp et sa dizaines de pseudos, je sais qu’il y a parfois de quoi s’énerver.


                      • Elie Arié 23 décembre 2009 15:15

                        Bonjour ; je suis l’auteur de l’article en question.

                        D’abord, je ne vois pas en quoi lle fait que je sois cardiologue (retraité) et enseignant en économie de la santé au CNAM (toujours en activité) me disqualifierait pour parler de cette question plus que vous ou que n’importe qui.

                        Passons sur le contenu de votre article truffé d’erreurs (la population mondiale n’est pas de 8,8 millards, mais de 6,8 milliards...) et de mauvaise foi : je n’injurie que les commentateurs qui m’injurient, ce qui ne fait pas partie des « droits des lecteurs » ; je n’ai jamais calculé le nombre de morts que ferait aujourd’hui la grippe dite « espagnole » mais affirmé, sans risques de me tromper, qu’ils seraient bien plus nombreux ; je n’ai pas déserté le débat, comme vous auriez pu le constater facilement, puisqu’il se trouve que je dispose d’une connexion Internet sur mon lieu de vacances, ce que j’ignorais en partant ; etc.

                        Mais je réponds à l’ensemble des « commentaires » (ce à quoi je ne suis nullement obligé, d’ailleurs) par un nouvel article que je viens d’envoyer à Marianne2.fr, dans lequel j’enfonce un peu plus le clou, et dont j’espère que, si vous décidez d’en parler, vous prendrez, cette fois, la peine de le lire avant.

                        Cordialement,
                        Elie Arié


                        • mandra 23 décembre 2009 15:51

                          « ...mais affirmé, sans risques de me tromper, qu’ils seraient bien plus nombreux... »

                          Sur la base de quels éléments concrets pouvez-vous affirmer cela sans vous tromper ?

                          Sur la base du taux de mortalité ridiculement bas du A(H1N1) cuvée 2009 ?
                          En extrapolant le taux de mortalité de 1918 à la population actuelle ?
                          En tenant compte des progrès accomplis en matière d’hygiène et de soins ?


                        • njama njama 23 décembre 2009 15:40

                          Le scoop de l’article d’Elie Arié, je cite, c’est un morceau d’anthologie qui va rester gravé dans l’histoire sanitaire du pays :

                          « Rappelons l’objectif de cette campagne de vaccination, qui n’est évidemment pas motivée par une grippe dont la mortalité ne dépasse pas celle des grippes saisonnières banales : il consiste, pour la première fois, à anticiper sur un risque grave, celui de la mutation d’un virus particulièrement contagieux, en un virus qui deviendrait mortel ;
                          [...]
                          Cet objectif est fondé sur un pari ... ».

                          Eh, nous sommes bien contents de le savoir. Cela fait des mois que l’on cherche le bug dans cette histoire d’un vaccin pour une grippette !

                          Eh bien, non, il s’agissait juste d’une répétition, comme on fait des alertes incendie par exemple.
                          C’est Bernard Dugué qui va être épaté, je suis sûr qu’il n’y avait pas pensé à ce scénario !
                          Puis voilà l’auteur d’accabler notre individualisme (celui des adversaires de la vaccination), « cet égoïsme individuel » qui est souvent le fait de gens qui se réclament « de la gauche » ...
                          Ah, je croyais que c’était plutôt l’inverse, qu’à gauche l’idée de conscience collective, de solidarité, était un peu plus forte que chez les gens de droite ?
                          Drôle de façon tout de même de justifier un geste de médecine par des arguments socio-politiques. A droite, ils seraient plus docilement disposés qu’à gauche pour se laisser vacciner ... !!!!!!!!

                          Pourquoi les français n’ont-ils pas été informés qu’il s’agissait juste d’une répétition générale ?
                          Il suffisait de le dire. Après on s’étonne que les français fassent les difficiles, et que ça cafouille, mais ils avaient raison de trouver ça louche ! On ne leur avait pas tout dit.


                          • Patrick FERNER 23 décembre 2009 20:19

                            "il consiste, pour la première fois, à anticiper sur un risque grave, celui de la mutation d’un virus particulièrement contagieux, en un virus qui deviendrait mortel"

                            Justement , si le virus mute, le vaccin sera inopérant.


                          • timiota 24 décembre 2009 02:31

                            Non, les mutations ne concernent pas les protéines de surfaces utilisées pour la reconnaissance antigénique, ou pas assez, les mutations dangereuses concernent les protéines codées par le virus qui s’expriment dans la cellule, et lui donnent plus ou moins de chance de se répliquer et d’exploiter la cellule jusqu’à plus soif. C’est l’idée que je m’en fais à partir des schémas qu’on a donné des huit protéines (compte délicat, il y en a des « doubles », des demis") codées par le génome de H1N1...

                            et pour info, la H = hémaglutinine, c’est celle de la surface du virus qui se fixe sur la surface de la cellule pour entrer, et la N = Neuramidinase (ou neuraminidase ?), c’est la clé pour sortir, se coller sur la paroi depuis l’intérieur cette-fois ci, et zou. Sympa hein ? Ces H et N ont des variantes (deux-cents acides aminés en gros chaque, quelques uns varient...)


                          • Le Hérisson Le Hérisson 23 décembre 2009 15:47

                            « population mondiale n’est pas de 8,8 millards, mais de 6,8 milliards »

                            Effectivement, il s’agit d’une erreur de frappe. Quant aux « erreurs », elles ne sont que dans vos citations. Et en ayant bien relu chacun des commentaires, j’ai parfaitement constaté que vous avez commencé, de vous-même, à injurier vos lecteurs. Sur le fond, assimiler les « complotistes du 11.9 » aux gens qui sont méfiants envers le vaccin décridibilise, pour ne citer que cet exemple, tout votre article

                            Refaites un article dans Marianne si vous le voulez, mais n’oubliez pas l’adage :

                            commettre une erreur une fois est excusable, deux fois est une faute.


                            • JL JL 23 décembre 2009 15:58

                              @ Le Hérisson : ceux qui doutent de l’un doutent de la parole officielle. Il leur est donc naturel de douter de toutes les affaires douteuses. Je crois que les pouvoirs en place jouent sur la naïveté des opinions publiques : le peuple est si oublieux, amnésique ! C’est si terrible d’admettre que ceux qui dirigent ne veulent pas notre bien, mais le leur !

                              « Les gens sont libres de croire ce qu’ils veulent du moment qu’ils obéissent. » (Noam Chomsky)


                              • JL JL 23 décembre 2009 16:48

                                Oui, c’est ça, les pouvoirs en place sont naïfs ! 

                                 smiley


                              • QuidNovi QuidNovi 23 décembre 2009 16:15

                                Monsieur Arié
                                Je vous suggère d’écrire un article sur Marianne2 traitant des arguments des opposants à la vaccination massive contre la Grippe H1N1 ou bien, puisque vous n’êtes nullement disqualifié pour le faire, traitant des nombreuses zones d’ombres concernant le 11/9.
                                Je prends les paris que vous ne serez pas publié.
                                Il n’est plus vraiment étonnant que les médias mainstream ne publient plus rien qui ne caressent dans le sens du poil la pensée unique.
                                En ce qui me concerne j’ai cessé mon abonnement à marianne lorsqu’il était devenu trop flagrant que ce journal, sous des aspects d’opposition sensé, ne franchissait jamais le Rubicon et usait du mensonge et du dénigrement envers ceux qui veulent mettre sur le devant de la scène certains sujets tabous.


                                • Elie Arié 23 décembre 2009 17:04

                                  Merci d’avoir confirmé, comme je l’ai écrit dans mon article, que les anti-vaccins sont souvent (pas tous !) des adeptes de la théorie du complot du 11.9.
                                  RV sur Marianne2.fr, je ne vais pas mener le même débat sur plusieurs sites à la fois.


                                • QuidNovi QuidNovi 23 décembre 2009 17:16

                                  Votre commentaire comme votre article entretien la confusion entre ’théoriciens du complot" et les personnes soulevant les zones d’ombres du 11/9. Et de même pour la grippe A...
                                  C’est du déjà vu et déjà entendu, pas d’autres arguments à me mettre sous la dent.
                                  Comment voulez vous ralliez des gens à votre cause avec des arguments si faibles ?
                                  Merci pour votre ouverture d’esprit...


                                • curieux curieux 23 décembre 2009 22:05

                                  Sur le torchon qu’est devenu Marianne, j’ai vu dans un kiosque : « Les plus grands mensonges de l’Histoire »
                                  Eh bien , pas question du 11/9
                                  En revanche les ADM en Irak sont un mensonge de Blair et Bush
                                   Finalement, le 11/9, il ne servait à rien. Un acte gratuit


                                • JL JL 23 décembre 2009 16:45

                                  Appeler « farine » ceux qui ne croient pas au Père Noël, voilà qui relève de la plus grave confusion mentale !


                                • Philou017 Philou017 23 décembre 2009 18:32

                                  Léon va-t-il bientôt migrer sur marianne ? Que se ressemble s’assemble....


                                • timiota 24 décembre 2009 02:42

                                  Mais ce n’est pas la première question.
                                  Car Il se peut bien qu’Arié et Kervasdoué ait grandement raison.
                                  Ils ont pu chacun, si vous les avez suivis, raconter de justes remise en place (qui de Ségo, qui des écolos).

                                  Mais sur cette vaccination, la comparaison entre pays reste des plus flous, et le degré d’injonction contradictoire atteint un somment pour le péquin.

                                  J’en déduis que le système d’information (sanitaire) est , sans complot aucun, en train de tourner en chèvre, ou de faire tourner les décideurs en chèvre, suite à quoi, ils jouent au joueur de flute de Hamelin sans le savoir.
                                  Gentilini peut se payer le luxe de rester les pieds sur terre parce qu’il n’ a plus de compte à rendre, c’est pas évident pour la majorité des autres qui ont accès aux médias...

                                  Eco datait de 1958 le bouclage de la télé comme distordeuse de réalité, quand on avait modifié le ballon de foot (« a schacchi » = a carreau) pour qu’il soit visible sur les caméras de la coupe du monde.

                                  Eh bien la grippe H1N1 marque le bouclage du système sanitaire qui ainsi n’a plus de juste mesure. La comparaison aux autres pays laisse assez pantois. Les virologues réputés (pas les sources ici, sorry) disent que 30% de vaccination suffit à endiguer l’épidémie.
                                  Ne pouvait-on faire un contrat vaec des clauses graduelles de retrait ? Car si l’on avait envoyé Gentilini, Arié ou Kervasdoué en hémisphère sud, c’est dès aout qu’on aurait pu par des informations fiables dire que l’on pouvait vacciner « mollo », pas 94 millions de doses. C’est cruel, mais ou dépense-t- ailleurs 1 million d’euro par mort évitée par an ? Pour la circulation routière, on doit investir effectivement un ordre de grandeur 1 milliard par an pour 1000 morts gagnées, mais c’est cumulatif, grosse nuance, et c’est couplé à une demande naturelle de circulation fluide (sans parler ici de l’impact écologique qui n’est pas au RV.. plus de routes = plus de bouchons, ce système est aussi un « pharmakon », mais moins « kon »).


                                • bigoudi7 23 décembre 2009 17:29

                                  Partisans du vaccin,vous allez payer comme nous la facture énorme du vaccin(prix des 94000000 de vaccins+frais d’organisation des vaccinations")...sur vos cotisations de mutuelle dans 10 jours !3.5%d’augmentation,ça nous console mais quel gâchis pour une gripounette !


                                  • perlseb 23 décembre 2009 17:44

                                    Cette facture ne sera peut-être rien par rapport aux effets indésirables graves imputables aux vaccins Le vaccin H1N1 mal testé risque d’être bien pire que la vaccination anti-hépatite B des années 90. L’histoire se répète, ce sont juste les personnes qui changent.


                                  • sycander sycander 23 décembre 2009 17:46

                                    On pourrait en venir à se demander si la maladie existe vraiment... non ?
                                    Imaginez qu’on nous décrive les symptomes d’une maladie banale, en la suggérant nouvelle et meurtrière... Enfin, je dis ça, je dis rien, hein.

                                    Seulement, personne ne verifie si, pour toutes les personnes soit disant infectée, il s’agit bien du virus de la grippa, et non d’une grippe toute bête, ou pire, d’une angine méchante. Alors voila : ces symptômes, messieurs dames : toux, fièvre, maux de tête, affaiblissement général... sont ceux du virus de la mort.

                                    La grippe a toujours existé. Elle est devenue le bouc émissaire de notre époque. Un remède à la crise financière, dont on a, bizarrement, beaucoup moins parlée depuis le printemps ?

                                    La mode est à l’alarmisme, à la fin du monde, c’est un terreau non négligeable pour le secteur économique.

                                    Je ne pense pas être un amateur de la théorie du complot... Enfin, si, mais je pense que le complot est beaucoup moins malin qu’on pense (ou qu’on aimerait ?) qu’il soit.

                                    Cette maladie est une illusion à la Gérard Majax.
                                    Et les gens se font vacciner contre le vent.
                                    Toujours est il qu’un de mes proches est décédé la semaine dernière, quatre jour après sa vaccination.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès