• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vaccination de masse en Israël : avec Pfizer, Netanyahou joue à la roulette (...)

Vaccination de masse en Israël : avec Pfizer, Netanyahou joue à la roulette russe

Bibi, Pfizer et les élections israéliennes

Par Gilad Atzmon, le 20 février 2021

Source : Tlaxcala

Traduit par Fausto Giudice

Le plus grand média israélien, Ynet, a rapporté il y a quelques heures que dans le pays qui s’est volontairement fait le terrain d’essai de Pfizer, « 75,4% des personnes diagnostiquées positives hier avaient moins de 39 ans. Seuls 5,5% avaient plus de 60 ans ». Le nombre de patients critiques est tombé à 858 – le plus bas depuis le 4 janvier. Cependant, ce nombre est plus du double de celui de la mi-décembre, juste avant qu’Israël ne commence son expérience « pionnière » de vaccination de masse. Ynet rapporte aujourd’hui que « En Israël, 59,9% des patients en état critique ont plus de 60 ans. 18,2 % sont âgés de 50 à 59 ans. En outre, 10,8% sont âgés de 40 à 49 ans et 7,5% ont la trentaine. À ce jour, plus d’un tiers des patients en état critique ont entre 30 et 59 ans ».

La signification de ce qui précède peut difficilement être niée ou, du moins, exige une attention immédiate. Le pays qui est champion dans le concours de vaccination de masse signale un changement radical dans la nature de la pandémie. Il ne faut pas être un génie pour soupçonner qu’il peut y avoir une corrélation entre la campagne de vaccination de masse et la vulnérabilité croissante des groupes d’âge plus jeunes, notamment les femmes enceintes et les nouveau-nés. Ici aussi, la biologie est loin d’être si compliquée. Le virus qui, au départ, s’attaquait aux personnes âgées et vulnérables s’est transformé par mutation et est désormais suffisamment en forme pour s’attaquer à d’autres segments de la société et en particulier aux groupes d’âge plus jeunes.

Carlos Latuff on Twitter: "After weeks of mounting pressure from the  international community, #Israel announced that it will be giving 5000  doses of its COVID-19 vaccine supplies to the Palestinian Authority an

Israël fait « don » de 5 000 doses à 5 millions de Palestiniens… Rappelons que selon le droit international, une puissance occupante est ENTIÈREMENT RESPONSABLE de la population occupée.

Jusqu’au 20 décembre, le jour où Israël a lancé sa campagne de vaccination de masse, le pays avait enregistré 3 074 décès. En moins de deux mois de vaccination de masse « réussie », ce nombre a presque doublé. Au moment de la rédaction de cet article, il s’élève à 5 526. Cette augmentation spectaculaire du nombre de décès (80 % en moins de deux mois) s’est produite alors que le pays était en état de confinement, et ce n’est donc pas exactement le « rassemblement social » qui a contribué à la propagation du virus. La seule chose qui se répandait en Israël pendant ces deux mois étaient les vaccins Pfizer et fameux mutant britannique qui est apparemment plus populaire à Bnei Brak [ville au nord-est de Tel-Aviv, la plus grande concentration de juifs ultra-orthodoxes du monde, NdT] que dans le Kent. La question inévitable ici est de savoir s’il existe un lien entre la vaccination et les mutants, mais c’est une question que personne n’est autorisé à poser en Israël.

https://twitter.com/lecridespeuples/status/1360548999497998338

En novembre 2020, les données du ministère israélien de la santé ont révélé qu’Israël avait détecté 400 cas de coronavirus chez des enfants de moins de deux ans. En février 2021, ce nombre est passé à 5 800. Nous avons affaire à une nette augmentation d’environ 1300%, impressionnante en effet. Le Ynet israélien rapporte que ce genre d’augmentation du nombre de nouveaux-nés atteints de la morbidité Covid-19 est signalé dans le monde entier, j’ai enquêté mais je n’ai pas réussi à trouver de confirmation que c’est bien le cas. En Grande-Bretagne, par exemple, je n’ai trouvé que des rapports sur le « baby boom de Covid-19 » et quelques inquiétudes concernant une augmentation de l’obésité infantile. En fait, aucun pays ne signale une augmentation de 1300 % des nouveaux-nés atteints de Covid-19, sauf Israël.

Image

Je ne suis pas en mesure de déterminer ce qui a poussé les Israéliens à se transformer en cobayes pour un géant pharmaceutique au bilan éthique et de sécurité douteux. Il faut envisager la possibilité qu’en Israël, le succès d’une campagne de vaccination de masse pourrait être le principal stratagème de Netanyahou et de son parti à l’approche des prochaines élections. Netanyahou est confronté à une sérieuse bataille judiciaire, et gagner l’élection va bien au-delà de la politique pour lui. Il s’agit d’une bataille existentielle pour sa survie. Je crois que Bibi a dû choisir entre la guerre avec l’Iran et un vaccin Pfizer. Il avait de bonnes raisons de penser que Pfizer est de loin une option meilleure et plus pacifique.

Voir Big Pharma & sang contaminé : pourquoi l’Iran rejette les vaccins occidentaux

Netanyahou a probablement compris qu’une campagne de vaccination de masse réussie lui assurerait la victoire. C’était en effet une considération raisonnable de sa part, et elle pourrait s’avérer correcte. Il convient de mentionner qu’aucun des opposants politiques à Netanyahou de la gauche ou du centre israélien en voie d’extinction n’ose contester sa politique de vaccination. De plus, aucune institution de gauche en Israël n’a pris la défense des nombreux Israéliens réticents à se faire vacciner (actuellement plus de 50%). Pas un seul politicien n’a pris leur parti et n’a défendu leurs droits élémentaires.

Pendant ce temps, le gouvernement est désespéré de s’assurer que toute la nation soit vaccinée. Le gouvernement n’hésitera pas à introduire des mesures totalitaires. Le Jerusalem Post a rapporté aujourd’hui qu’ « un passeport vert sera nécessaire pour entrer dans certains endroits et participer à certaines activités. Seules les personnes qui ont été vaccinées ou qui se sont remises d’un coronavirus pourront en obtenir un. Dans le cadre de ce programme, les gymnases, théâtres, hôtels, concerts et synagogues enregistrés pourront fonctionner à partir de la semaine prochaine ». Israël a déjà signé des accords avec des pays qui n’ouvriront leurs portes qu’aux Israéliens munis d’un passeport vert.

https://twitter.com/lecridespeuples/status/1361402165420523523

On peut se demander pourquoi le gouvernement israélien est si obsédé par la vaccination de toute la population, y compris les jeunes, l’armée et d’autres segments qui ne sont pas nécessairement à haut risque. Une possibilité est que le gouvernement israélien connaisse maintenant les implications réelles du vaccin. Israël ne peut pas fermer les yeux sur l’augmentation de 1300% des cas de Covid-19 chez les nouveau-nés. Il ne peut pas non plus ignorer que le nombre de décès dus au Covid-19 depuis le début de la campagne de vaccination est égal à celui des décès de l’armée israélienne lors de la guerre du Kippour en 1973, une guerre dont le pays est encore traumatisé.

https://www.youtube.com/watch?v=mRxhIKS-igE

Voir Raoult sur le vaccin Pfizer : Israël joue à la roulette russe

Il est possible que les dirigeants israéliens reconnaissent maintenant l’erreur fatale qu’ils ont commise en distribuant largement le vaccin. Il est peut-être plausible que la seule solution qu’ils aient trouvée soit de vacciner toute la population, en espérant que cela puisse fournir une protection au moins temporaire, qui pourrait durer jusqu’à la date des élections de mars.

http://players.brightcove.net/5377161796001/GiDkQjdsz_default/index.html?videoId=6232615315001

Si ma description sombre de la réalité israélienne est valable, il est raisonnable de conclure qu’avec Bibi à la barre et Pfizer dans la seringue, les Israéliens n’ont pas vraiment besoin d’ennemis.

***

Covid-19 : Nasrallah se fera-t-il vacciner ?

Dernière question de la grande interview annuelle du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 27 décembre 2020, sur la chaîne libanaise panarabe Al-Mayadeen. Cet entretien a duré près de 4 heures.

Journaliste : […] Nous avons reçu des milliers de questions (à votre intention) que nous n’avons pas pu (toutes) poser, mais une question était récurrente : allez-vous vous faire vacciner (contre le Covid-19) ?

Hassan Nasrallah : Wallah (par Dieu), je n’y ai pas pensé.

Journaliste : Est-ce que vous allez prendre le vaccin américain ? (Pfizer)

Hassan Nasrallah : [Rires] Le vaccin américain, certainement pas ! Certainement pas !

Journaliste : Vous ne vous êtes pas encore demandé si vous allez vous faire vacciner.

Hassan Nasrallah : Nous n’avons même pas réfléchi ou discuté de cette question. Mais en fin de compte, généralement, pour les questions techniques, je m’en remets à l’avis des spécialistes. Il y a (autour de moi) des médecins plus savants que moi en qui j’ai toute confiance, et je place ma santé et ma vie entre leurs mains. Je leur demanderai. S’ils le recommandent, je le ferai. Sinon, je ne le ferai pas. Ce n’est ni une question politique, ni une question de jurisprudence [pour que je puisse me faire mon propre avis]. C’est une question exclusivement médicale. C’est aux spécialistes (de confiance) de dire faites-vous vacciner ou pas, faites confiance en ce vaccin mais pas en celui-là. Nous les écouterons et suivrons leur recommandations.

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (y compris par Mediapart) et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook et Twitter.


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Plum’ 25 février 17:23

    Comparaison des morts Covid en France, Suède et en Israël sur 7 jours glissants :

    https://ourworldindata.org/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&minPopulationFilter=1000000&time=2020-03-22..latest&country=FRA SWE ISR®ion=World&deathsMetric=true&interval=smoothed&perCapita=true&smoothing=7&pickerMetric=location&pickerSort=asc

    Comparaison du total des injections de vaccin Covid en France, Suède et en Israël :

    https://ourworldindata.org/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&minPopulationFilter=1000000&time=2020-03-22..latest&country=FRA SWE ISR®ion=World&vaccinationsMetric=true&interval=total&perCapita=true&smoothing=0&pickerMetric=location&pickerSort=asc

    On en déduit que le confinement, le couvre-feu, les masques à l’extérieur et les vaccinations ont peu d’influence sur l’évolution des décès Covid. Pour les vaccinations, on a un recul de deux mois, on verra plus tard, mais à court terme cela devrait nous inciter à être prudents...

    J’aurais aimé avoir les chiffres des traitements précoces (ivermectine, azithromycine...) pour une comparaison avec les décès, mais ces stats là sont prohibées...


    • Et hop ! Et hop ! 25 février 18:57

      @Plum’

      L’absence d’influence positive sur l’épidémie du confinement et du port généralisé du masque est maintenant prouvé par plusiurs études, dont une communication dans le du Pr Faucy.

      Il n’y avait jamais eu d’étude montrant l’intérêt thérapeutique de ces deux mesures, il y a maintenat des études montrant que qu’elles n’ont aucune utilité. Par contre elles ont des effets indésirables importants.


    • Plum’ 25 février 20:00

      @Plum’
      Je n’avais pas lu l’article de France-Soir https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/vaccin-en-israel-des-chiffres-troublants qui conclut pareillement « il faut donc rester très prudent ».

      On y trouve d’autres comparaisons, notamment : "Même phénomène étrange à Gibraltar, petit territoire britannique qui a vacciné encore plus massivement qu’Israël : alors qu’il n’y avait eu que 10 décès Covid au total en 2020, Gibraltar a déploré 44 morts Covid en deux semaines, en pleine campagne vaccinale."


    • simir simir 26 février 14:16

      @Plum’
      Dans le premier lien que vous donnez il est intéressant d’aller voir la courbe du Belarus. Elle est plate depuis un an, sans confinement ,sans masque, et avec des bars et restaurants ouverts.
      Par contre la république tchèque que Zemour avait pris en modèle en 2020 a des chiffres catastrophiques.


    • alinea alinea 26 février 15:59

      @simir
      On dit qu’il n’y a pas beaucoup de tourisme là-bas, ni beaucoup d’affaires à faire, si bien que même les virus contournent ses frontières ! C’est pas comme nous, tellement intéressants ! smiley


    • Ouallonsnous ? 27 février 02:35

      @Plum’

      Comment pouvez vous polémiquer sur des chiffres que nous savons totalement fantaisistes car inventés pour la propagande du régime, comme de parler de décès « covid » qui eux aussi sont inventés, une simple rhino pharyngite suffit à vous faire classer covid si vous avez la bêtise de vous faire tester ?

      NB : La rhino et les rhumes de l’hiver sont dues à des virus, ceux du bouquet de la grippe annuelle !


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 février 17:26

      C’est quand même incroyable que le gouvernement Macron avait osé d’exclure les médecins traitants du combat contre le Covid-19 qui doivent être sollicité surtout dans la phase précoce des personnes infecté, dans la phase virale.

      .

      Sur quelle base scientifique le gouvernement Macron à t-il exclu les médecins du terrain contre le combat contre le Covid-19 ? Aucune !!!!

      .

      Les 30000 (trente mille) médecins du terrain qui ce sont regroupé dans le Collectif Coordination Santé Libre ont certainement plus d’expérience que le les 3 médecins du dit conseil « scientifique » car ils sont journellement en contact avec les patients !

      Écoutez ce message du microbiologiste DR Claude Escarguel un des représentants du collectif

      .

      Écoutez aussi Le Pr Perronne
      39.9 « laissez les médecins prescrire » entretien exclusif avec le Pr Christian Perronne

      .

      Dr Astrid Stuckelberger
      En 2005 la France avait signé, parmi d’autres pays du monde, un règlement sanitaire international avec l’OMS !
      .
      La définition d’une pandémie, sont d’après ce règlement sanitaire international, tout taux de mortalité surnuméraire. Surnuméraire signifié qu’il y à beaucoup plus de morts, en pourcentage que les années précédentes, et bien figurez vous jusqu’à ce jour il n’y à pas de taux surnuméraire de mortalité !
      .
      Pr Raoult
      « Les mesures que nous avons pris, de distanciation ou de lavage des mains, le nettoyage à l’alcool ont probablement eu un rôle bénéfique sur la disparition des infections respiratoires et digestives mais pas du tout sur le COVID !  »

      .

      Il est urgent de limiter les dégâts en annulant très rapidement toutes les mesures folles et liberticides prise par le gouvernement Macron qui doit être jugé pour crime contre l’humanité. Ce gouvernement c’est laissé aveuglement guider par le dit conseil scientifique qui avait pris des décisions qui ne reposant pas sur des bases scientifiques mais sur la base sur des intérêts financiers, conflits d’intérêts avec BIG Pharma, le tout animé par quelques allumés comme Bill Gates qui veut vacciner 7,5 milliards d’humain !


      • leypanou 25 février 18:03

        Ce n’est pas sur les médias en France que l’on risque d’apprendre tout çà.

        Cela étant, les morts après vaccination, il y en a eu un peu partout, Allemagne, Norvège, etc, mais dans les médias, on n’en parle pas.

        Une fois de plus, tout ce qui est négatif sur le vaccin est banni sur les msm.


        • GerFran 26 février 18:29

          @leypanou

          Rappel sur les effets indésirables graves du vaccin contre H1N1 en 2009.

          Vytenis Andriukaitis, commissaire européen pour la santé :

          « Des enfants souffrent d’expériences terrifiantes, liées aux effets secondaires du vaccin Pandemrix (GSK) contre la grippe porcine (H1N1) de 2009. » Près de 1.700 adultes et enfants à travers l’Europe souffrent de maladie neurologique à vie, de narcolepsie causée par cette vaccination.

          https://inews.co.uk/essentials/news/health/eu-health-commissioner-narcolepsy-swine-flu-vaccine/

          i.news. February 22, 2017.

           


        • Jeekes Jeekes 25 février 18:22

          ’’Israël fait « don » de 5 000 doses à 5 millions de Palestiniens…’’

           

          Marrant, moi j’aurais plutôt parié qu’ils allaient leur refiler un max de doses de ce foutu poison...

           

          Mais on ne va pas s’en plaindre.

          ’’Seulement’’ 5 000 doses, y’a pas trop de risques.

          Alors, pour une fois qu’ils font quelque chose de bien pour les Palestiniens !

           

           


          • JPCiron JPCiron 25 février 21:21

            @Jeekes

            En fait, Israël a envoyé des tas de vaccins en surplus en République Tchèque, en Hongrie, au Guatemala, au Honduras,... avant que Netanyahu se fasse rappeler discrètement à l’ordre par l’administration de Blinken... en rappelant que la vaccination des Palestiniens dans les territoires occupés et dans les territoires sous blocus est une obligation internationale dans les ’’pays civilisés’’. On sait que le gouvernement Israélien ne se considère plus concerné par le Droit International qui a pourtant donné naissance à l’Etat.

            Comme les 5000 doses sont une goutte d’eau, D’autres interviennent : ici Bernie Sanders .
            https://www.haaretz.com/israel-news/bernie-sanders-slams-israel-for-sending-covid-vaccines-to-allies-before-palestinians-1.9567856?utm_source=mailchimp&utm_medium=content&utm_campaign=daily-brief&utm_content=94f9c3986e


          • Jeekes Jeekes 25 février 22:03

            @JPCiron
             
            ’’D’autres interviennent’’
             
            Ben merde, z’ont vraiment pas de bol les Palestiniens !
            Dire qu’ils auraient pu passer à coté de l’empoisonnement de masse.
            Sont déjà bien assez emmerdés comme ça... 
             


          • racbel 25 février 22:27

            @Jeekes C’est pas faux


          • Giordano Bruno 26 février 11:35

            @Jeekes
            Cela implique surtout qu’ils croient vraiment que le « vaccin » a une utilité sanitaire ! Consternant !


          • Jonas 27 février 14:52

            @JPCiron
            En tant que « Frère musulman » , JPCiron , vous devriez demander au Qatar où est réfugié , votre pape des égouts Youssef Al Qaradawi , pourquoi , ce confetti islamique offre 360 millions de dollars aux « Frères musulmans » du Hamas pour payer ses milices et pas de vaccins pour sauver des vies ? Et pourquoi l’autre faction ennemie de la première , le Fatah ne bénéficie pas de ses largesses ? Pourquoi cette différence ? 

            La Russie et les Emirats arabes unis ont offert 30 000 doses de vaccins au Hamas et au Fatah sans qu’Israël ne s’interpose .

            Israël n’a aucune obligation de vacciner le Hamas et le Fatah , parce que la santé , l’éducation, les impôts etc relèvent des autorités des factions Hamas et Fatah. En revanche , Israël , pour préserver la santé de ses citoyens à vacciner les 100 000 palestiniens qui viennent travailler chaque jour en Israël bénéficiant des mêmes droits que les Israéliens . Contrairement a la situation des 6 500 , travailleurs /esclaves au Qatar pays arabo-musulman.

            L’Emirat de Gaza a deux frontières , une avec Israël , fermée pour cause de terrorisme et l’autre avec l’Egypte , pays arabo-musulman , fermée , je suppose par solidarité fraternelle toute arabo-musulmane. 

             Par ailleurs les deux Palestine , avec ou sans blocus , ne feraient pas mieux , que les 21 pays arabo-musulmans ( l’Algérie , malgré ses liens avec la Russie, son premier fournisseur d’armement , vient seulement de recevoir 50 000 doses de vaccins , sur les 500 000 commandées. Les autres pays musulmans non arabes au nombre de 35 ne font guère davantage. 

            Le pourcentage de personnes ayant reçu la première dose de vaccin s’établit comme suite : moins de 7% pour l’Union européenne, 28,57 % pour le Royaume -Uni, 20,41% pour les Etats-Unis et 91,55% pour Israël. 
            Pourquoi ? Parce que comme le rapporte Le Monde , grâce a la réactivité de son gouvernement , la capacité de mobilisation de la culture technologique de ses citoyens ,un système de santé performant sur un territoire de petite taille. 


          • Olivier 25 février 22:12

            Personnellement je ne crois plus à aucune statistique, tellement elles sont manipulées. Il suffit de voir les fameux « cas positifs » que la propagande du système nous répète ad nauseam, obtenus avec des PCR à 50 cycles qui détectent tout et n’importe quoi, ou les « morts du COVID », qui ne sont que des morts avec le COVID. (autopsies interdites par exemple). A ce compte-là les accidents de voiture peuvent aussi être inclus dans le total ! 

            Je crois qu’il est tout à fait inutile d’épiloguer d’un point de vu sanitaire, où on n’a affaire qu’à une grippe saisonnière.

            La « pandémie » est une manipulation politique, financière et sociétale de l’élite mondialiste qui veut faire avancer son agenda de liquidation des peuples.


            • devphil30 devphil30 26 février 05:28

              "Je ne suis pas en mesure de déterminer ce qui a poussé les Israéliens à se transformer en cobayes pour un géant pharmaceutique au bilan éthique et de sécurité douteux

              "

              PDG de Pfizer

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Bourla


              • malhorne malhorne 26 février 11:42

                netatoutou doit se faire injecter du sérum physiologique !!!


                • troletbuse troletbuse 26 février 18:09

                  @malhorne
                  Ils ont réquisitionné un vieux qui ne voit rien et il luik ont donné une seringue avec aiguille retractable  smiley


                • Doume65 26 février 12:44

                  « 75,4% des personnes diagnostiquées positives hier avaient moins de 39 ans. Seuls 5,5% avaient plus de 60 ans »

                  Tout seul, cet élément ne dit en réalité pas grand-chose. IL faudrait savoir comment se répartie la pyramide des âges et savoir si les personnes âgées se confinent plus que les autres et si elles se font dépister autant.

                  Le ratio personnes dépistées / personnes contaminées aurait beaucoup plus de sens.


                  • Copain 26 février 15:27

                    Israël, le spectacle d’un échec. Bibi, Pfizer et les élections
                    Le plus grand média israélien, Ynet, a rapporté il y a quelques heures que dans le pays qui s’est volontairement fait le terrain d’essai de Pfizer, « 75,4 % des personnes diagnostiquées hier avaient moins de 39 ans. Seuls 5,5 % avaient plus de 60 ans ». Le nombre de patients critiques est tombé à 858 – le plus bas depuis le 4 janvier. Cependant, ce nombre est plus du double de celui de la mi-décembre, juste avant qu’Israël ne commence son expérience « pionnière » de vaccination de masse.
                    Ynet rapporte aujourd’hui que « en Israël, 59,9 % des patients en état critique ont plus de 60 ans. 18,2 % sont âgés de 50 à 59 ans. En outre, 10,8 % sont âgés de 40 à 49 ans et 7,5 % ont la trentaine. À ce jour, plus d’un tiers des patients en état critique ont entre 30 et 59 ans ».

                    La signification de ce qui précède peut difficilement être niée ou, en tout cas, cela exige une attention immédiate. Le pays en tête du concours de vaccination massive signale un changement radical dans la nature de la pandémie. Il ne faut pas être un génie pour soupçonner qu’il peut y avoir une corrélation entre la campagne de vaccination de masse et la vulnérabilité croissante des groupes d’âge plus jeunes, notamment les femmes enceintes et les nouveau-nés. Ici aussi, la biologie est loin d’être trop compliquée. Le virus qui, au départ, s’attaquait aux personnes âgées et vulnérables s’est transformé par mutation et il est désormais suffisamment ragaillardi pour s’attaquer à d’autres segments de la société et en particulier aux jeunes.

                    Jusqu’au 20 décembre, le jour où Israël a lancé sa campagne de vaccination de masse, le pays avait enregistré 3.074 décès. En moins de deux mois de vaccination de masse « réussie », ce nombre a presque doublé. Au moment de la rédaction de cet article, il s’élève à 5.526. Cette augmentation spectaculaire du nombre de décès (80 % en moins de deux mois) s’est produite alors que le pays était en état de confinement, et ce n’est donc pas exactement la « promiscuité sociale » qui a contribué à la propagation du virus. La seule chose qui s’est propagée en Israël pendant ces deux mois ce sont les vaccins Pfizer et le soi-disant mutant britannique qui est apparemment plus populaire dans le Bnei Brak que dans le Kent. La question inévitable ici est de savoir s’il existe un lien entre la vaccination et les mutants, mais c’est la (seule ?) question que personne n’est autorisé à poser en Israël.

                    En novembre 2020, les données du ministère israélien de la Santé ont révélé qu’Israël avait détecté 400 cas de coronavirus chez des enfants de moins de deux ans. En février 2021, ce nombre est passé à 5.800. Nous avons affaire à une nette augmentation d’environ 1300 %, impressionnante en effet. Le Ynet israélien rapporte que ce phénomène d’augmentation du nombre de nouveaux-nés atteints de la morbidité Covid-19 est signalé dans le monde entier ; j’ai enquêté mais je n’ai pas réussi à trouver de confirmation que c’est bien le cas. En Grande-Bretagne, par exemple, je n’ai trouvé que des rapports sur le « baby boom » dû au Covid-19 et quelques inquiétudes concernant une augmentation de l’obésité infantile. En fait, personne ne signale une augmentation de 1300 % des nouveaux-nés de Covid-19, sauf Israël.

                    Je ne suis pas en mesure de déterminer ce qui a poussé les Israéliens à se transformer en cobayes pour un géant pharmaceutique au bilan éthique et de sécurité douteux. Il faut envisager la possibilité qu’en Israël, le succès d’une campagne de vaccination de masse pourrait être le principal stratagème de Netanyahou et de son parti à l’approche des prochaines élections. Netanyahou est confronté à une sérieuse bataille juridique, et gagner l’élection va bien au-delà de la politique pour lui. Il s’agit d’une bataille existentielle pour sa survie. Je crois que Bibi a dû choisir entre la guerre avec l’Iran et un vaccin Pfizer. Il avait de bonnes raisons de penser que Pfizer est de loin une option préférentielle, et plus pacifique.

                    Netanyahou a probablement compris qu’une campagne de vaccination de masse réussie lui assurerait la victoire. C’était en effet une considération raisonnable de sa part, et elle pourrait s’avérer correcte. Il convient de mentionner qu’aucun des opposants politiques de Netanyahou de la gauche ou du centre israélien en voie d’extinction n’ose contester la politique de vaccination de Netanyahou. De plus, aucune institution de gauche en Israël n’a pris la défense des nombreux Israéliens réticents à se faire vacciner (actuellement plus de 50 %). Pas un seul homme politique n’a pris leur parti et n’a défendu leurs droits élémentaires.

                    Pendant ce temps, le gouvernement tente désespérément de s’assurer que toute la nation soit vaccinée. Le gouvernement n’hésitera pas à introduire des mesures totalitaires. Le Jerusalem Post a indiqué aujourd’hui qu’ « un passeport vert sera nécessaire pour entrer dans certains endroits et participer à certaines activités. Seules les personnes qui ont été vaccinées ou qui se sont remises d’un coronavirus pourront en obtenir un. Dans le cadre de ce programme, les gymnases, théâtres, hôtels, concerts et synagogues enregistrés pourront fonctionner à partir de la semaine prochaine ». Israël a déjà signé des accords avec des pays qui n’ouvriront leurs portes qu’aux Israéliens munis d’un passeport vert.

                    On peut se demander pourquoi le gouvernement israélien est si obsédé par la vaccination de toute la population, y compris les jeunes, l’armée et d’autres segments qui ne sont pas nécessairement à haut risque. Une possibilité est que le gouvernement israélien connaisse maintenant les implications réelles du vaccin. Israël ne peut pas fermer les yeux sur l’augmentation de 1300 % des cas de Covid-19 chez les nouveau-nés. Il ne peut pas non plus ignorer que le nombre de décès dus au Covid-19 depuis le début de la campagne de vaccination est égal à celui des décès de l’armée israélienne lors de la guerre du Kippour en 1973, une guerre dont le pays est encore traumatisé.

                    Il est possible que les dirigeants israéliens reconnaissent maintenant l’erreur fatale qu’ils ont commise en distribuant largement le vaccin. Il est peut-être plausible que la seule solution qu’ils aient trouvée soit de vacciner toute la population, en espérant que cela puisse fournir une protection au moins temporaire, qui pourrait durer jusqu’à la date des élections de mars.

                    S’il y a une quelconque validité dans ma sombre description de la réalité israélienne, il est raisonnable de conclure qu’avec Bibi à la barre et Pfizer avec sa seringue, les Israéliens n’ont pas vraiment besoin d’ennemis.

                    Gilad Atzmon ;

                    lundi 22 février 2021


                    • Copain 26 février 15:32

                      @Copain
                      Le vaccin efficace à 98%, moi je vous fais le crépis de votre maison et vous garanti que le travaille sera bien fait à 98% ; absurde. Dans la restauration le serveur vous garanti que sont menu est à 95% frais .... etc ect ... . Le Sans Vaccin efficace à 99,9% avec un taux de décès qui ne dépasse pas les ?? 0.1%


                    • nono le simplet nono le simplet 26 février 16:41

                      des nombreux Israéliens réticents à se faire vacciner (actuellement plus de 50%)

                      amusant ... plus de 50% de réticents et 53.7% avaient reçu une dose hier ...

                      réticents .. mais pas tous cons smiley

                      sinon Israël a connu une troisième vague bien avant de vacciner et confine le 27/12, date à laquelle seuls 4.5% des Israéliens avaient reçu une dose ...

                      en résumé, la chronologie de la 3é vague n’a rien à voir avec celle de la vaccination ! par contre la vaccination a sûrement un rôle non négligeable sur la baisse actuelle des cas et des décès ... par comparaison, la Belgique (population équivalente) , dont le pic se situe en novembre a plus de morts qu’Israël en ce moment (pic mi janvier) 


                      • damocles damocles 26 février 17:36

                        @nono le simplet

                        Je suppose que les 50% de réticents sont parmi ceux qui n’ont pas reçu de vaccins , c’est à dire parmi les 46,3% non-vaccinés....
                        Tous ces pourcentages suivant les tranches d’âges différentes sont sujets à des interprétations diverses et au final très peu lisibles 

                        « je ne crois les statistiques qu’après que je les ai personnellement rectifiées »
                        Churchil


                      • nono le simplet nono le simplet 26 février 17:46

                        @damocles
                        ah ok ! ... 50% de 40% ... donc dans les 80% favorables au vaccin ... ça a une autre gueule, non ? smiley


                      • Plum’ 26 février 19:52

                        @nono le simplet
                        Le 21 janvier, Nono le simplet écrivait à propos d’Israël : « une baisse significative des morts devait intervenir en fin de semaine prochaine ». Baisse oui, comme ailleurs, significative non, même plus d’un mois après. Mais il persiste... Ca va bien finir par être significatif...


                      • troletbuse troletbuse 26 février 21:39

                        @nono le simplet
                        Quand tu seras vacciné, tu pourras changer ta photo d’ahuri par une autre photo mais avec la muselière. Tu pourras mettre comme légende : Vacciné et muselé
                        Parce qu’il te faudra toujours cette muselière pour aller chez Emmaus vu que tu seras toujours contaminant dans tous les sens du terme  smiley


                      • nono le simplet nono le simplet 27 février 02:18

                        @Plum’
                        Baisse oui, comme ailleurs, significative non, même plus d’un mois après.

                        il suffit de regarder les graphiques pour s’en convaincre ... et bien sûr la réouverture progressive des salles de sport, des commerces ... un mois après le sommet du pic ...
                        aux dernières nouvelles on n’en prend pas le chemin chez nous même en l’absence de pic depuis novembre ... comme en Italie, en Espagne, en Allemagne ... seule la Grande Bretagne est en forte amélioration ... un hasard sans doute ...


                      • CYRUS CYRUS 27 février 02:26

                        @nono le simplet

                        deja la pose aita ? tu tient plus la route mon gars smiley
                        Arrete la soupe , repasse a la bidoche smiley


                      • Legestr glaz Legestr glaz 27 février 05:36

                        @nono le simplet

                        De la pure« propagande » nono le simplet, voilà ce que vous faites, vous êtes : un propagandiste. 

                        Les résultats ? 0,05% de la population mondiale qui meure du SARS-COV2 ; l’âge médian, en France des défunts = 85 ans !

                        Par ailleurs, le nombre de décès SARS-COV2 est très fortement corrélé au taux d’obésité par pays. Ce qui montre que ce qui est au centre de cette affaire c’est la baisse de l’immunité des populations, pour des raisons maintenant comprises, et non la « létalité » d’un virus. Les « comorbidités », les raisons véritables de leur survenance devraient être au centre de la réflexion. Mais de ça il n’est jamais question. Nono le simplet fait « comme si » cela n’existait pas ! 

                        Le SARS-COV2 est un virus qui est exploité à des fins « politiques » ! Toutes les mesures « politico-sanitaires » qui ont été prises, et sont toujours édictées, n’ont strictement aucun sens, n’ont aucun effet en population générale. Tout ceci est de l’ingénie sociale. Il est facile, maintenant que l’on connait comment le SARS-COV2 fonctionne, et chez qui il est potentiellement mortel, de prendre les mesures appropriées pour lutter contre ce virus. Mais le « notre projet » n’est pas de lutter contre un virus, hélas ! Il est d’une autre nature, selon Klauss Schwab !

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_d%27obésité

                        Voilà nono le simplet, il suffit de mettre en relation le taux d’obésité des pays et leur nombre de décès SARS-COV2, pour comprendre la supercherie. Il faut ajouter une donnée « modératrice » = le taux d’humidité de l’air du pays considéré qui permet de réduire la mortalité. Froid « sec » à l’Est et « humidité » en Bretagne !
                        « En Bretagne, l’humidité de l’air extérieur est assez élevée, en particulier en hiver où elle peut frôler les 100%. Cette météorologie est en grande partie liée au climat océanique dont jouit la quasi totalité de la région en raison de son format péninsulaire. »
                        Par ailleurs le Bretagne est une région où le taux d’obésité est faible comparé à d’autres régions, comme les « Hauts de France » !

                        Des données qui sont connues de tous ! Même du « figaro », c’est dire ! 
                        Pour que la grippe s’épanouisse au sein de la population, il faut que la température baisse soudainement autour de 0°C et que l’humidité soit faible. Une fois installée, peu importe la météo, l’épidémie progressera. Des chercheurs de l’université de Gothenburg, en Suède, ont mené l’enquête et sont arrivés à une conclusion relativement simple : pour que l’épidémie de grippe démarre, il faut qu’elle soit précédée « d’une semaine froide avec une température moyenne au-dessous de zéro », précise Nicklas Sundell, chercheur au centre hospitalo-universitaire de Sahlgrenska. Selon les chercheurs, dont les travaux sont publiés dans la revue journal of clinical virology, une faible humidité est très importante. Les virus sont transportés par des microparticules souvent composées d’eau. Un air sec, en favorisant la diminution du taux d’humidité, rend les microparticules plus légères et permet ainsi aux virus de se répandre beaucoup plus facilement dans l’air ambiant.
                        https://sante.lefigaro.fr/article/un-temps-froid-et-sec-une-aubaine-pour-la-grippe/

                        Etonnant non, nono le simplet ?

                        https://www.youtube.com/watch?v=NVsjihFERFA&feature=emb_logo


                      • Legestr glaz Legestr glaz 27 février 05:49

                        @Legestr glaz

                        Des données scientifiques qui sont « connues » depuis 10 ans mais qui passent à travers les mailles du filet. Comment « expliquer » que tous les « conseils scientifiques » du monde passent à travers le sujet ? Y aurait-il « rétention de l’information », d’une information « capitale » ? 

                        https://aem.asm.org/content/aem/76/9/2712.full.pdf

                        « Cette étude montre clairement que le maintien d’une humidité moyenne dans les hôpitaux et les établissements de santé serait une mesure efficace pour réduire les risques de transmission des coronavirus.

                        Bien que cette étude vise à mieux comprendre les mesures potentielles de lutte contre le SRAS-CoV (le virus de la pandémie de SRAS en 2002/2003), les résultats sont très probablement pertinents pour la propagation de COVID-19, la maladie transmise par le SRAS-CoV -2, un coronavirus génétiquement très proche du SARS-CoV.

                        Les organismes de réglementation et les concepteurs d’hôpitaux doivent tenir compte des données scientifiques disponibles, telles que cette étude, et mettre davantage l’accent sur l’utilisation du contrôle de l’humidité comme mesure de contrôle standard des infections. »

                        https://www.condair.ch/fr/sante/etudes-scientifiques/effets-de-l-air-temperature-et-humidite-relative-sur-la-survie-du-coronavirus

                        https://aem.asm.org/content/76/9/2712


                      • devphil30 devphil30 27 février 06:57

                        @Plum’

                        Baisse des morts à venir quand il n’y aura plus de morbidité potentielle.

                        Quand tous les candidats au décès auront franchi le pas alors seuls resteront les plus vaillants.

                        A ce moment on nous expliqueras que grâce aux vaccins il y a eu moins de morts et qu’ils ont pu vivre plus longtemps

                        Et que si il n’y avait pas eu le vaccin alors cela aurait été pire mais que le pire a été évité grâce au vaccin ....etc ....

                        Avec des si et des suppositions ont fait gober n’importe quoi aux gogos 


                      • nono le simplet nono le simplet 27 février 07:41

                        @Legestr glaz
                        le taux d’humidité de l’air du pays considéré qui permet de réduire la mortalité. Froid « sec » à l’Est et « humidité » en Bretagne !

                        c’est lumineux ... bon Dieu mais c’est bien sûr ! la vague de froid sec en Amazonie explique la flambée d’épidémie ... en plein hiver (décembre-janvier) smiley
                        en plus ils ne boivent pas de chouchen ....
                        ah ! les brise-glace sur l’Amazone en janvier, quel spectacle magnifique ...


                      • nono le simplet nono le simplet 27 février 07:47

                        @Legestr glaz
                        Cette étude montre clairement que le maintien d’une humidité moyenne dans les hôpitaux et les établissements de santé serait une mesure efficace pour réduire les risques de transmission des coronavirus.

                        par contre pour les bactéries nosocomiales ça serait que du bonheur smiley
                        tu fumes de la skonk ? gaffe au THC ...


                      • Legestr glaz Legestr glaz 27 février 08:20

                        @nono le simplet

                        Il existe des CLIN(s) dans les hôpitaux non ! Ces comités savent pertinemment comment lutter, au mieux, contre les maladies nosocomiales. Ils savent, d’ailleurs, que les masques sont absolument inutiles pour se prémunir de la propagation des virus respiratoires aérosols. Cela vous en bouche un coin nono ? Pas vraiment parce que cela vous le savez, comme tous les intervenants en milieu hospitalier. 

                        Alors nono on refuse de regarder la réalité en face ? On continue sur le chemin de la propagande et de la manipulation des esprits ? 

                        Toutes les données examinées d’une manière « rationnelle » indiquent que ce SARS-COV2 pouvait être combattu efficacement avec les mesures appropriées. Ce n’a pas été le cas, « parce que », le « notre projet » n’était pas « sanitaire ». 
                        Avez-vous consulté Klauss Schwab nono ? Il est très ouvert à la discussion et il écrit même des livres qui indiquent l’orientation générale du « notre projet ». Et je peux vous assurer que Klauss n’est pas « complotiste » pour deux ronds !

                        https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/100_recommandations.pdf

                        Je récapitule :
                         
                         Le SARS-COV2 a été fatal pour 0,05% de la population mondiale
                         L’âge médian des défunts en France est de 85 ans
                         les pays les plus touchés par la mortalité SARS-COV2 sont ceux qui se trouvent dans les premiers rangs du taux d’obésité mondiale
                         Le SARS-COV2 provoque une « endothélite » chez les infectés, en lien très étroit avec l’obésité.
                         Le taux de mortalité SARS-COV2 se superpose au taux d’obésité par pays dans le monde.
                         L’humidité relative est un facteur déterminant lors de la transmission du SARS-COV2. 

                        J’ai oublié quelque chose nono le simplet ? 


                      • Legestr glaz Legestr glaz 27 février 08:31

                        @nono le simplet

                        C’est un bon exemple l’Amazonie pour parler d’un froid sec ? Et c’est vous qui demandez si je bois du chouchen ? C’est trop drôle ! 
                        Flambée de décès SARS-COV2 en Amazonie ? Il y aurait donc une forte mortalité chez les Guaranis ? 

                        Pour vous répondre, oui, je bois du chouchen avec le foie gras, c’est vraiment top. J’en mets également dans ma compotée de choux rouge, c’est fabuleux. Il remplace avantageusement le miel parce qu’il apporte bien moins de glucose.

                        Vous savez, ce glucose qui, en excès dans la circulation sanguine, finit par endommager vos vaisseaux, les affaiblit et, au bout d’une vie, vous porte candidat au SARS-COV2 et à l’endothélite. 


                      • nono le simplet nono le simplet 27 février 08:48

                        @Legestr glaz
                        Ces comités savent pertinemment comment lutter, au mieux, contre les maladies nosocomiales.

                        on ne dit pas « maladies » nosocomiales mais infections nosocomiales et c’est le principal fléau des hôpitaux et cliniques ... entre 5000 et 10 000 morts par an ... et plus de 300 000 personnes infectées ...
                        et va donc leur raconter qu’avec un bon air humide tout va s’arranger ... au mieux ils vont rigoler, au pire tu prendras un pain ...
                        t’es un sacré baltringue smiley


                      • nono le simplet nono le simplet 27 février 08:51

                        @Legestr glaz
                        C’est un bon exemple l’Amazonie pour parler d’un froid sec ?

                         smiley ta capacité de compréhension est proche du zéro absolu ... voire pire ...


                      • Legestr glaz Legestr glaz 27 février 08:55

                        @nono le simplet

                        — Le SARS-COV2 a été fatal pour 0,05% de la population mondiale
                        — L’âge médian des défunts en France est de 85 ans
                        — les pays les plus touchés par la mortalité SARS-COV2 sont ceux qui se trouvent dans les premiers rangs du taux d’obésité mondiale
                        — Le SARS-COV2 provoque une « endothélite » chez les infectés, en lien très étroit avec l’obésité.
                        — Le taux de mortalité SARS-COV2 se superpose au taux d’obésité par pays dans le monde.
                        — L’humidité relative est un facteur déterminant lors de la transmission du SARS-COV2. 

                        J’ai oublié quelque chose nono le simplet ? 


                      • Legestr glaz Legestr glaz 27 février 08:55

                        @nono le simplet

                        — Le SARS-COV2 a été fatal pour 0,05% de la population mondiale
                        — L’âge médian des défunts en France est de 85 ans
                        — les pays les plus touchés par la mortalité SARS-COV2 sont ceux qui se trouvent dans les premiers rangs du taux d’obésité mondiale
                        — Le SARS-COV2 provoque une « endothélite » chez les infectés, en lien très étroit avec l’obésité.
                        — Le taux de mortalité SARS-COV2 se superpose au taux d’obésité par pays dans le monde.
                        — L’humidité relative est un facteur déterminant lors de la transmission du SARS-COV2. 

                        J’ai oublié quelque chose nono le simplet ? 


                      • Legestr glaz Legestr glaz 27 février 08:56

                        @nono le simplet

                        — Le SARS-COV2 a été fatal pour 0,05% de la population mondiale
                        — L’âge médian des défunts en France est de 85 ans
                        — les pays les plus touchés par la mortalité SARS-COV2 sont ceux qui se trouvent dans les premiers rangs du taux d’obésité mondiale
                        — Le SARS-COV2 provoque une « endothélite » chez les infectés, en lien très étroit avec l’obésité.
                        — Le taux de mortalité SARS-COV2 se superpose au taux d’obésité par pays dans le monde.
                        — L’humidité relative est un facteur déterminant lors de la transmission du SARS-COV2. 

                        J’ai oublié quelque chose nono le simplet ? 


                      • nono le simplet nono le simplet 27 février 08:59

                        @Legestr glaz
                        J’ai oublié quelque chose nono le simplet ? 

                        non non ! tout baigne smiley
                        dès que le poste de directeur général de l’OMS est à pourvoir tu devrais postuler ...


                      • pemile pemile 27 février 09:20

                        @nono le simplet « non non ! tout baigne »

                        Un documentaire belge à voir mardi à 22h30 ou sur arte.tv
                        https://www.arte.tv/fr/videos/097044-000-A/le-grain-de-sable-dans-la-machine/


                      • Spiroulegroom Spiroulegroom 27 février 14:16

                        @nono le simplet Non rentre à la grange. tu fais fuir les oiseaux et même le covid a peur. 


                      • nono le simplet nono le simplet 26 février 17:55

                        un peu hors sujet ..

                        l’INSEE vient de publier ses premiers résultats provisoires pour Janvier 2021 ...

                        66 100 décès ... les complotistes vont exulter ... c’est, pour le moment, moins qu’en Janvier 2017 avec 68145 décès ... 


                        • @nono le simplet

                          C’est quand même étrange, c’est la première fois dans l’histoire de l’épidémiologie qu’on continue à additionner en 2021 les morts de 2020, si on avait dû faire ça avec la grippe on serait en dizaines de millions, non ?

                          Je dis ca...

                          Sacré clowns smiley


                        • troletbuse troletbuse 26 février 17:58

                          @nono le simplet
                          On s’en fout. Morts de quoi ? Cancers et vieillesse.
                          Tu dois être en érection, là !
                          J’espère que ton voisin n’a pas une chèvre !  smiley


                        • @nono le simplet

                          Et en même temps, annonce 70.000 morts « chiffres 2020 définitifs », tu y croyais sachant qu’ils n’avaient pas les remontées 2020 au complet ?

                          Qu’est-ce que tu ne piges pas dans « prospective », « projection » ou « extrapolation » ?


                        • nono le simplet nono le simplet 26 février 18:50

                          @Philippe Huysmans, Complotologue
                          on continue à additionner en 2021 les morts de 2020

                          kéketudi ? l’INSEE donne les chiffres de janvier 2021 toutes causes confondues comme pour janvier 2017 ...
                          et, au passage, pour la grippe espagnole, les estimations portent sur 2 ans environ soit 2 hivers ... comme pour la grippe asiatique ou celle de Hong Kong ...
                          t’es vraiment au niveau zéro des connaissances et tu proposes de concurrencer l’INSEE smiley


                        • pemile pemile 26 février 19:18

                          @nono le simplet

                          Et pour la période 1 janvier au 15 février 2021, +14% par rapport à 2020.

                          Attendons les analyses promises par Huysmans sur les données covid au bout d’un an, pour la période du 1 mars 2020 au 1 mars 2021 !


                        • CYRUS CYRUS 27 février 01:02

                          @Philippe Huysmans, Complotologue

                          @nono le simplet

                          C’est quand même étrange, c’est la première fois dans l’histoire de l’épidémiologie qu’on continue à additionner en 2021 les morts de 2020, si on avait dû faire ça avec la grippe on serait en dizaines de millions, non ?

                          Je dis ca...

                          Sacré clowns

                          > faudrais compter depuis 1916-1917 , la on les aurais nos chiffre pendemic pour affoler la population .... PFFFF meme la c’ est des amateur smiley

                        • @CYRUS

                          pour affoler la population .... PFFFF meme la c’ est des amateur


                          Surtout que dans l’intervalle ils ont « perdu » 10.000 morts, c’est ballot smiley


                        • CYRUS CYRUS 27 février 01:11

                          @Philippe Huysmans, Complotologue

                          as t’ on chercher sous les racine d’ olivier , a droite des bullsozer ...
                          parce ce que si on les trouve la ca m’ etonerais que ce soit le covid smiley


                        • devphil30 devphil30 27 février 06:59

                          @Philippe Huysmans, Complotologue

                          Mince ils sont où ?

                          Peut être qu’ils les ont mis en réserve pour les ressortir plus tard dans leurs manipulations de chiffres

                          Félicitation pour votre promotion comme complotologue


                        • GerFran 26 février 18:29

                          Rappel sur les effets indésirables graves du vaccin contre H1N1 en 2009.

                          Vytenis Andriukaitis, commissaire européen pour la santé :

                          « Des enfants souffrent d’expériences terrifiantes, liées aux effets secondaires du vaccin Pandemrix (GSK) contre la grippe porcine (H1N1) de 2009. » Près de 1.700 adultes et enfants à travers l’Europe souffrent de maladie neurologique à vie, de narcolepsie causée par cette vaccination.

                          https://inews.co.uk/essentials/news/health/eu-health-commissioner-narcolepsy-swine-flu-vaccine/

                          i.news. February 22, 2017.

                           


                          • devphil30 devphil30 27 février 07:02

                            @GerFran

                            Peu importe les labos ne seront pas inquiétés...

                            Ce sont les états qui prendront en charge les dégâts dus à la vaccination donc les contribuables qui vont payer ...

                            C’est pas beau ça comme tour de passe passe

                            Rien que la non responsabilité des labos m’incite à refuser toute approche de leur saloperie ARN des savants fous...
                            Je ne suis pas un cobaye de laboratoire


                          • jjwaDal jjwaDal 27 février 17:03

                            @devphil30
                            Les « pousse aux crimes » sont les Etats. Ce sont eux qui voulaient une solution ultra rapide aux conséquences devenues évidentes des politiques passées et de leur impréparation totale et incompétence grave face à une épidémie un peu sévère. Ils ont demandés aux labos des résultats très rapides et comme les labos savent qu’on ne fait pas un vaccin « sûr » en 6 mois ils se sont protégés. Ceux qui ont accordé cette prise en charge ne sont pas les payeurs et on a l’exemple de H1N1 où des jeunes handicapés à vie se battent encore pour faire reconnaître la responsabilité (pourtant avéré) du vaccin dans leur vie gâchée.
                            Au demeurant les labos n’avaient pas besoin qu’on les pousse fort dans le dos pour mettre sur le marché des vaccins torchés au « pique moi ça ! ». Ils sont là pour faire du profit d’abord.


                          • GerFran 26 février 18:31

                            Quand l’ANSM reconnaît que les vaccins peuvent tuer :

                            ANSM. Vaccins RotaTeq et Rotarix : Depuis le début de la commercialisation en France de ces deux vaccins et jusqu’au 31 octobre 2014, plus de 1 million de doses ont été distribuées. 508 notifications d’effets indésirables médicalement confirmées, dont 201 graves, ont été recueillies et analysées.

                            (Remarque : Soit 201 effets indésirables graves pour 1 million de doses)

                            Parmi les observations graves, 47 cas d’invaginations intestinales aiguës, survenues dans le mois suivant la vaccination, ont été rapportés, dont quelques-uns d’évolution fatale.

                            http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Vaccins-contre-les-rotavirus-RotaTeq-et-Rotarix-et-rappel-sur-la-prise-en-charge-de-l-invagination-intestinale-aigue-du-nourrisson-Point-d-Information

                            ANSM, le 31 mars 2015.


                            • devphil30 devphil30 27 février 07:04

                              @GerFran

                              Les décès immédiat sont une chose qui peut être envisagés suivant l’état de santé de la personne.

                              Pour les vaccins ARN il faut parler du long terme sur la majorité des personnes.
                              Le plus grand danger est là et peut être un but non avouable de réduction de la fertilité et de la population 


                            • Eric F Eric F 26 février 19:11

                              "On peut se demander pourquoi le gouvernement israélien est si obsédé par la vaccination de toute la population, y compris les jeunes, l’armée et d’autres segments qui ne sont pas nécessairement à haut risque"

                              Ils ont vacciné les plus âgés, si bien que les plus de 60 ans ne représentent plus, selon l’article, que 5,5% des nouveau cas. Donc ça parait cohérent de vacciner désormais ceux qui constituent désormais 94,5%, même si la proportion de cas grave est faible parmi eux.

                              A propos des contaminations chez les moins de 2 ans, il est probable qu’ils les testent désormais plus intensément, je ne sais pas si en Europe il y a eu des dépistages massifs chez les très jeunes enfants.


                              • jjwaDal jjwaDal 26 février 19:22

                                L’article oublie qu’il y a des chiffres bien plus intéressants qui circulent sur les résultats précoces (il faudra plus de recul pour juger mieux) de la campagne de vaccination en Israel. L’hospitalisation des + de 60 ans s’effondre là bas depuis le début de la campagne de vaccination (ils furent vaccinés en premier) et elle est désormais largement sous celle des moins de 60 (ce qui n’arrivait pas avant). Il y a donc un effet indéniable, ce qui n’empêche nullement de surveiller l’évolution de la mortalité sur cette tranche d’âge.


                                • Jonas 27 février 09:26

                                  Même « Médiapart » ne veut plus de la propagande du « porte-parole »de l’Etat criminel des mollahs le « cri des peuples » ce qui vient conforter dans mon analyse. Je n’ai jamais pris cette officine au sérieux , elle avait déjà accusé les Etats-Unis et Israël d’avoir fabriqué la Covid-19 en laboratoire pour abattre la Chine et le régime des mollahs. 

                                  Le porte -parole du régime islamique « le cris des peuples » ose critiquer israël , mais oublie l’état sanitaire des habitants de l’Iran frappés de la civid-19 et de la répression pour garder le silence. 

                                  << L’irruption du coronavirus en Iran a été rapide et meurtrière . Sa gestion par un régime qui a largement épuisé , au cours des deniers mois , son crédit vis-vis de la population porte déjà en elle la promesse d’une nouvelle crise de confiance .... Certains médecins vont même jusqu’à accuser le régime d’avoir tenté de cacher pendant des semaines l’arrivée du coronavirus dans le pays. 

                                   Et comme le poisson pourri par la tête , le Guide de la révolution islamique , Ali Khamenei, , depuis 1989, juge que la Covid-19, est un « prétexte » utilisé par les ennemis de l’Iran.

                                  Pourtant dans plusieurs provinces du pays , les autorités ont annoncé la fermeture des écoles , des universités , des cinémas , théâtres et autres lieux culturels et l’annulation des rencontres sportives. etc.

                                  Le« cri des peuples » est le frère islamique adultérin de la« Pravda ». 


                                  • Jonas 27 février 19:26

                                    Le porte parole du régime criminel des mollahs «  Le cri des peuples » passe sous silence les crimes commis par les mollahs contre l’admirable peuple iranien et la répression qu’il fait subir aux femmes iraniennes ces « mères courages »

                                    Le régime criminel selon Amnesty international vient en deuxième position en termes de statistiques sur la peine de mort , 251 personnes exécutées , en 2019 . La première place revient à la Chine. 

                                    Comment le régime des mollahs exécute par pendaison , une femme , Zahra Ismaili , bien que morte à la suite d’une crise cardiaque , après avoir vu, 16 hommes pendus devant ses yeux. Les bourreaux ont empoigné son corps sans vie , l’emmenant à la potence en lui mettant la corde au cou.

                                     L’histoire de cette femme est rapportée par The Times de Londres.

                                    << Zahra Ismaili , mère de deux enfants , avait été déclarée coupable du meurtre de son mari , un haut fonctionnaire au ministère du Renseignement . Selon son avocat Omri Moradi , le mari était violent et la femme a agi en légitime défense , pour se protéger et protéger sa fille.. 


                                    • zak5 zak5 28 février 06:29

                                      C’est 13 et trange (ne cherchez pas c’est cabalistique), on a toujours les yeux braqués sur ce minuscule pays !

                                      Et c’est encore plus étrange qu’un propagandistes qui accuse régulièrement les israéliens d’assassiner, « a bout portant », les enfants palestiniens exige qu’Israël vaccine les palestiniens. La mauvaise foi des anti-israeliens est impénétrable...


                                      • chantecler chantecler 28 février 07:09

                                        @zak5
                                        Oui, et la cécité de ses supporters est très curieuse .
                                        Ce « petit » pays qui n’a pas délimité ses frontières , aurait donc toutes les qualités et ne mériterait qu’admiration ?


                                      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 février 09:25

                                        @zak5
                                         
                                         ’’La mauvaise foi des anti-israeliens est impénétrable’’
                                         
                                         Ne serait-ce pas plutôt la mauvaise foi des pikouzeurs ?


                                      • Jonas 28 février 09:45

                                        @chantecler

                                        Et l’ignorance de certains accentue encore plus la cécité. 
                                         Une ligne d’armistice entre deux pays , n’est pas une frontière mais simplement un cessez-le feu momentané. ( voir les lignes de cessez-le-feu au Cachemire entre , l’Inde et le Pakistan , l’Inde et la Chine. Entre Chypre Sud et Chypre Nord etc ) 

                                        Une frontière se décide entre deux Etats souverains, ayant deux ordres juridiques, deux systèmes politiques , monétaires , deux histoires nationales. Les frontières sont ces lignes où s’exercent une série de fonctions , comme les ports , aéroports etc. 

                                        Un peu d’histoire. 
                                        A la suite des attaques des pays arabo-musulmans lors de la création d’Israël et de leur défaite , des négociations ont été menées à Rhodes , qui débouchent sur la conclusion de quatre armistices : Israélo/Egyptien signé en février 1949. Israélo/Jordanien en avril, Israélo/Libanais en mars et Israélo/Syrien en Juillet , toujours en 1949. Donc ces pays arabo-musulmans se disant toujours en guerre , puisqu’il a eu les guerres de 1967 et 1973. 

                                        La paix a été signée entre Israël et l’Egypte seulement en 1979 , avec des frontières reconnues par chaque partie.
                                        La paix a été signée entre Israël et la Jordanie en 1994. avec des frontières reconnues par chaque pays.

                                        Il n’y a pas de paix entre Israël et la Syrie ni entre Israël et le Liban , par conséquent , les lignes d’armistices restent toujours en vigueur. 
                                        Ce n’est pas la soi-disant communauté internationale qui a décidé de la frontière entre l’Algérie et le Mali , l’Algérie et la Tunisie , ni celle entre l’Egypte et le Soudan, ni celle de la Bolivie et du Brésil etc. Ce sont ces Etats en toute indépendance et reconnaissance qui se sont mis d’accord. 


                                      • zak5 zak5 28 février 10:34

                                        @Jonas


                                      • chantecler chantecler 28 février 11:11

                                        @Jonas
                                        Quel rapport avec les frontières ?


                                      • Jonas 28 février 12:06

                                        @chantecler
                                        Qui a écrit « ce petit pays qui n’a pas limité ses frontières ? »


                                      • zak5 zak5 3 mars 06:04

                                        @Jonas
                                        mais vous êtes dingue de tenter de discuter avec un antisémite notoire


                                      • BA 28 février 11:04

                                        Dimanche 28 février 2021 :


                                        Covid-19 : la France pourrait enregistrer plus de 50.000 cas à la mi-mars, selon l’Institut Pasteur de Lille.


                                        Les courbes de Philippe Amouyel et Luc Dauchet, professeur et maître de conférences en santé publique au CHU de Lille, laissent craindre une forte reprise épidémique en mars. 


                                        A la lecture de leurs nouvelles projections, que le JDD publie en exclusivité, la conclusion de Philippe Amouyel et Luc Dauchet, professeur et maître de conférences en santé publique au CHU de Lille (Nord), laisse craindre le pire  : "La courbe s’est décalée dans le temps mais on retrouve toujours la même. Ça remonte."


                                        Comprendre  : on a gagné un peu de temps sur le virus, mais pas assez pour éviter une nouvelle vague. 


                                        "Au 15 février, on pouvait penser que ça passerait et on n’a d’ailleurs pas bien compris pourquoi ça a baissé, reconnaît Philippe Amouyel, dont la précédente projection, publiée dans le JDD le 7 février, prévoyait une augmentation des cas il y a deux semaines, ce qui ne s’est pas produit. Mais il n’y a finalement pas tant de différence entre ce qui s’est passé et ce qu’on avait projeté. Il y a eu le même effet au mois de septembre avant la deuxième vague  : une baisse puis une augmentation."


                                        Après la baisse relative de la mi-février, la courbe des contaminations a repris son ascension avec une augmentation de 8%, la semaine du 15 au 21 février, par rapport à la semaine d’avant, d’après les données de Santé publique France. Et ces derniers jours, les infections ont même atteint un pic à plus de 30.000 cas, une première depuis novembre.


                                        Et d’après les projections de Philippe Amouyel et de Luc Dauchet, si la courbe poursuit sa course, au 20 mars, la France pourrait enregistrer plus de 50.000 nouveaux cas de Covid-19.


                                        En cause entre autres, l’augmentation des variants, notamment du britannique, déjà majoritaire dans près d’un tiers des départements. A cette même date, les variants auront d’ailleurs quasiment remplacé la souche originelle.


                                        "Même à 20.000 contaminations par jour, c’était beaucoup en chiffre absolu, sachant que mi-décembre l’objectif était de retomber à 5.000 cas, rappelle Philippe Amouyel. Ça permet au virus de se multiplier et donne plus de chances de générer des variants."


                                        Dès lors, le pari d’éviter un reconfinement est-il raté ? "On a gagné du temps sur le moment où on n’aura pas d’autre choix que le confinement, pense Luc Dauchet. Mais plus on agit tôt, mieux c’est."


                                        "A Dunkerque, le maire a lancé une alarme début février en demandant des mesures un peu plus restrictives, complète le Pr Amouyel. A ce moment-là, ça avait encore une chance de fonctionner. Mais là, ce n’est plus possible."


                                        Le spécialiste nuance toutefois  : "Le pari aurait pu payer, mais il aurait fallu des mesures supplémentaires. Car c’est intéressant de retarder le confinement si on arrive à faire la jonction avec la vaccination. En Bretagne, par exemple, ça pourrait marcher."


                                        Aussi, selon eux, il ne faut pas baisser la garde dans les Régions où le taux d’incidence est inférieur, comme l’ont demandé certains élus locaux, bretons notamment. D’autant que, d’après les modélisations de l’Institut Pasteur publiées mercredi, sans de nouvelles restrictions, le rythme de la vaccination ne sera pas suffisant pour éviter un niveau d’hospitalisations supérieur au pic de la première vague.


                                        https://www.lejdd.fr/Societe/Sante/covid-19-la-france-pourrait-enregistrer-plus-de-50000-cas-a-la-mi-mars-selon-linstitut-pasteur-de-lille-4028111


                                        • pierrot pierrot 28 février 12:48

                                          La légère remontée du nombre de cas positifs au tests est inquiétante et résulte certainement du fait de la prédominance du variant « anglais » plus contaminant.

                                          Mars et avril seront des périodes difficiles avant que la vaccination de masse (Pfizer, Moderna, Astra, Johnson, Spunick 5 ... ) soit largement diffusé aux personnes à risques.

                                          Il restera toujours un petit noyau de trouillards ignorants qui ont peur de la piqure et écoutent des gourous non experts en mal de renommée facile, mais il fonderont comme neige au soleil.


                                          • Ben Schott Ben Schott 1er mars 05:44

                                            @pierrot
                                             
                                            « Il restera toujours un petit noyau de trouillards ignorants qui ont peur de la piqure »
                                             
                                            Toi, je t’ai déjà expliqué qu’il serait opportun que tu fermasses ta grande gueule tant que tu ne t’es pas fait vacciner.
                                             


                                          • jjwaDal jjwaDal 1er mars 04:28

                                            Les chiffres pour les USA sont connus. Après 41 millions de doses injectées on dénombre 1170 décès à bref délai après injection, soit 0,003%. C’est la proportion de décès naturels qu’on peut attendre, injection ou pas sur les populations vaccinés. Personne ne s’attend vraiment à voir une hécatombe à bref délai car les essais, mêmes bâclés l’aurait montrée. Ce sont plus les effets à long terme qu’aucun essai n’a pu investiguer qui sont à craindre par manque de recul évident.

                                            A noter aussi que l’évolution naturelle de l’épidémie peut choisir de repartir à la hausse (ou baisse) au moment de la vaccination de masse et corrélation n’étant pas causalité fait croire que la vaccination est la cause de la hausse (la diminution) et non le virus.

                                            Il faut donc se garder de conclusions hâtives mais aussi laisser tous les cobayes volontaires nous instruire sur la pertinence de se faire vacciner ou non. D’ici deux ans on devrait savoir si c’est une bonne idée ou non...


                                            • QAmonBra QAmonBra 1er mars 09:14

                                              Merci @ l’auteur pour le partage.

                                              J’ai toujours pensé que les $ionnards de Palestine travaillaient obstinément à leur perte depuis des décennies, l’officialisation de leur apartheid à la face du monde en juillet 2018, après plus de 70 ans de ségrégation officieuse, constituait, si besoin était, une preuve formelle, mais là ils font très fort avec ce prétendu vaccin empoisonnant pour des générations leur seule population !

                                              Difficile de comprendre une telle connerie, pourtant rien de nouveau sous le soleil, nos anciens connaissaient déjà : « Les dieux aveuglent ceux qu’ils veulent perdre »

                                              et se mettre à dos tous les dieux du monothéisme, fallait le faire. . .


                                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 1er mars 11:25

                                                Heureusement dans ce marigot vaccinal, une start-up française se démerde pas mal !

                                                XAV-19 le médicament qui pourrait empêcher la pneumonie et l’entrée en réanimation



                                                https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=xav-19-medicament-qui-pourrait-empecher-pneumonie-lentree-reanimation&utm_source=newsletter&utm_campaign=actualites-medicament-pneumonie-covid&utm_medium=actualites-01032021&ium=39000000380672


                                                autres résultats Google :Sources.


                                                @+ P@py



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité