• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vaccins : ce que des médecins en disaient déjà en 1875

Vaccins : ce que des médecins en disaient déjà en 1875

Les fanatiques des vaccins ont pour habitude de rappeler dans un discours pour le moins contradictoire que le corps médical soutient unanimement la vaccination mais que, d'autre part, les critiques sur la vaccination existent depuis le début de cette pratique. Selon ce qu'ils se contentent de dire, ces critiques étaient essentiellement d'ordre religieux ou philosophique.

’, $(’.barre_inserer’)[0]) ;" style="text-align : left" title="Double-cliquez pour insérer ce raccourci dans le texte"> Dans un document rare d'époque publié en 1875 par le médecin Dr J Emery-Coderre, de l'Université de Montréal, on peut découvrir avec surprise que les raisons de la controverse médicale sont exactement les mêmes qu'aujourd'hui et qu'elles ne sont absolument pas d'ordre religieux ou philosophique :

- déni systématique du moindre effet secondaire, assimilé à une "coïncidence" ou "une exception" et très vite attribué à toute autre chose.

- sur-estimation de l'efficacité des vaccins, sans cesse présentés comme "infaillibles".

- conflits d'intérêts des médecins qui vaccinent.

- collusion entre l'Etat et les vaccinateurs (de nos jours c'est surtout entre l'Etat et les firmes) et entre l'Etat et la presse.

- effets tout à fait contre-productifs de l'obligation vaccinale qui favorisait les flambées épidémiques par rapport aux zones non ou moins vaccinées.

- manque de rigueur scientifique des travaux de Jenner

- démonstration, sur base des données épidémiologiques officielles(!), de l'inefficacité criante de la vaccination

- fuite du débat de la part des officiels qui attaquaient ad hominem les contestataires par incapacité de répondre SUR LE FOND.

etc etc

C'est assez surprenant de découvrir cela parce qu'il n'existait à l'époque qu'un seul vaccin, celui contre la variole alors qu'il en existe à présent plusieurs dizaines. A l'époque, la liberté de ton des médecins était beaucoup plus grande et cela se sent par les mots nettement plus tranchants qu'ils osaient utiliser comparativement à aujourd'hui.

Il y avait plus de 100 000 personnes dans ce qu'ils appelaient "la Ligue des Anti-Vaccinateurs" en Angleterre à cette époque avec quantité de médecins, de notables etc... comment alors a-t-on pu en arriver au stade de harcèlement, pressions et tyrannie vaccinales d'aujourd'hui ?

Les raisons en sont déjà données dans cet ouvrage du Dr Coderre avec, en raison N°1 : le manque d'indépendance et la partialité des médias qui avaient déjà pour triste habitude de marginaliser et de villipender les médecins contestataires. Ce faisant, il n'est guère difficile d'imaginer comment l'opinion a pu être "ajustée" en un peu plus d'un siècle de matraquage médiatique et de déséquilibre informationnel constant entre les deux points de vue.

Car, il faut le souligner : à l'époque, le public osait se battre vigoureusement pour empêcher les obligations vaccinales et il y arrivait. En Angleterre, l'obligation a fini par être levée grâce à la légitime contestation populaire. Certaines personnes préféraient déjà aller en prison, payer des amendes et se faire confisquer leurs biens plutôt que de devoir subir la vaccination pour eux et leurs enfants.

Et il faut croire que ces gens étaient très inspirés et avaient BIEN RAISON quand on lit les aveux des officiels sur le vaccin anti-variolique actuel (dit de deuxième génération) qui est déjà considéré comme "dangereux" alors qu'il est censé l'être beaucoup moins que celui dit "de la première génération" qui ne "répond plus aux standards actuels" mais qui est sans doute celui (ou proche de celui) que ces gens étaient forcés de recevoir sous la menace de sanctions.

Voici quelques extraits, encore particulièrement d'actualité (Dr J. Emery-Coderre) :

"Je puis affirmer que mes recherches qui datent de plus de 20 ans, n'ont été faites que dans le but de connaître les résultats de la vaccination, et toujours j'ai pu me convaincre de l'inefficacité de cette pratique, et de l'erreur dans laquelle sont tombés les médecins qui en sont partisans. Cette erreur s'est perpétuée et se perpétue encore, malheureusement, malgré les efforts de ceux qui ne cessent de se récrier à la vue des maux qu'elle cause."

"La plupart des médecins ont préféré, plutôt que d'étudier la vaccination, la pratiquer sans s'occuper de ses résultats ni tenir compte de l'opposition des anti-vaccinateurs. Pour beaucoup de vaccinateurs, la vaccination est une question de lucre ; en Angleterre surtout, les officiers de santé font de £1200 à £1500 stg. et même plus, par année."

"Les arguments de Jenner en faveur de sa théorie sont réellement futiles. Encore aujourd'hui, selon les fidèles disciples du maître, lorsque la vaccine (= vaccin anti-variolique de l'époque) ne préserve point ou que des accidents surviennent après l'inoculation du vaccin, c'est dû à ce que les gens n'ont pas été bien vaccinés...[...] et Jenner n'avait d'autre raisonnement que le persiflage à l'adresse de ceux qui ne partageaient pas ses vues. Selon lui, il n'y avait que des ignorants qui pussent s'opposer à sa découverte, comme aujourd'hui ceux qui s'opposent à la vaccination devraient être envoyés dans les maisons de santé."

"D'après Sir James Paget, la vaccination produit un véritable empoisonnement du sang. Mais dans quel but empoisonne-t-on ainsi le sang ? Dans le but de prévenir une maladie que l'on n'aura peut-être jamais ; car il ne faut pas croire que tout le monde est condamné à avoir la variole ; et il ne faut pas croire, non plus, que tous ceux qui sont vaccinés et qui sont exempts de variole, le doivent à la vaccine (= au vaccin.)."

" En Autriche, le Dr Josef Hermann, médecin en chef de l'hôpital des syphilitiques à Vienne, ayant été nommé pour faire le service des variolés dans l'hôpital impérial de Wiede, depuis le mois d'août 1858 jusqu'à la fin de l'année 1864, a donné le résultat des observations qu'il a faites pendant cette période de temps ; et il en est venu à la conclusion que la vaccination était la plus grande erreur médicale des temps modernes."

"Si la vaccination n'était qu'une opération inutile, sans inconvénient pour celui qui s'y soumet, vous auriez bien peu de raison de la combattre ; mais les faits et l'expérience sont là pour prouver qu'elle est toujours dangereuse et souvent suivie d'accidents fâcheux." (Dr A. Dagenais dans une lettre au Dr J. Emery-Coderre)

Dr Terzé (de France) : " L'erreur que nous combattons aujourd'hui a déjà coûté des millions d'êtres à l'Europe. Quand donc voudra-t-on la détruire ? Quand on songe aux graves conséquences des erreurs qui, comme de mauvais génies, escortent l'homme depuis le sein de sa mère jusqu'à la tombe, on est péniblement affecté de cette fatale condition.

Les erreurs en médecine, ne s'opposent pas seulement au progrès de la science, à la pratique de l'art ; elles donnent souvent naissance à la routine, qu'il faut ensuite des siècles de luttes pour détruire."

"Tel est le préjugé que nous cherchons à renverser aujourd'hui, en démontrant de la manière la plus évidente la triste influence que la vaccine a eue sur l'espèce humaine, dont elle a opéré la dégénérescence physique et morale." (Science Populaire, Tome 1, pp 333 et 334.)

"Depuis que nous avons des vaccinateurs publics, la maladie s'est accrue d'année en année ; ce fait a été attesté devant le bureau de santé et personne n'osera le nier. Et pourtant, le même bureau suggère de nouveaux moyens d'augmenter la vaccination. Est-ce pour se venger de n'avoir pu jusqu'à présent faire adopter sa loi compulsoire (= loi d'obligation vaccinale) ?

J'ose espérer que, pour l'honneur de Montréal, le bureau de santé ne renouvellera pas les tentatives qu'il fit en 1875 pour nous imposer forcément la vaccination.

Il est heureux que les citoyens aient alors ressenti aussi vivement quel crime allait commettre le Conseil de ville en passant des règlements qui, s'ils fussent devenus loi, eussent trop souvent froissé les chefs de famille dans leurs sentiments les plus chers."

’, $(’.barre_inserer’)[0]) ;" title="Double-cliquez pour insérer ce raccourci dans le texte"> Manifestation anti-vaccination à Montréal (1885)

Scènes en face de l'hôtel-de-ville, par les anti-vaccinateurs, dans la soirée du 28 septembre. Le Monde illustré, vol. 2 no 76. p. 185 (17 octobre 1885) ...

"La population de la cité, représentée par plus de 10 mille personnes qui envahissaient les alentours et les salles du Conseil-de-ville en imposaient par leur présence, manifeste sa volonté et fit comprendre aux conseillers tout le danger de la position, s'ils adoptaient ces règlements. Le sentiment d'indignation qu'éprouvait cette assemblée était tel, qu'il eût suffi d'un seul mot adressé imprudemment à la foule pour que l'Hôtel-de-Ville fût saccagé et la vie des conseillers mise en danger. Et encore que ces fameux règlements aient été abandonnés, les fenêtres de l'Hotel-de-Ville furent brisées, ainsi que les lustres de la salle des délibérations, et plusieurs personnes furent blessées.

Cette démonstration populaire fit comprendre tout l'odieux de cette mesure et le manque de confiance qu'on avait dans l'action préservative de la vaccination. Si le Bureau de Santé et le Conseil-de-Ville ont oublié les quelques heures de malaise qu'ils ont passées lors de cette assemblée monstre, les citoyens, eux, ne les ont pas oubliées.

Cette démonstration indiquait clairement que les citoyens ne se laisseraient jamais imposer la vaccination compulsoire (= obligatoire) sans y opposer de la résistance."

Le continuum de la mauvaise foi des officiels, englués dans leur idéologie, devrait nous faire prendre conscience à tous de l'urgence qu'il y a, dans l'intérêt des générations futures, à ne surtout pas continuer tête baissée dans cette voie des vaccins à tout prix. Car si l'on compare l'épidémiologie des maladies chroniques affectant les adultes et les enfants à cette époque et ce qu'il en est aujourd'hui, force est de constater que les maladies chroniques ont plus qu'explosé, sans parler des cancers et des atteintes neuro-dégénératives (certains qu'on voit déjà venir, vont invoquer d'autres facteurs pour espérer ainsi nier purement et simplement le moindre rôle néfaste des vaccinations systématiques !)

Ceux qui prétendent que l'espérance de vie ira encore en augmentant se trompent selon nous. Il y a au contraire fort à parier que l'espérance de vie va aller en régressant, et ce d'autant plus que l'incidence des cancers ira notamment en augmentant. L'espérance de vie en bonne santé ne cesse déjà de se réduire avec, à l'heure actuelle, déjà pas moins de 80% des plus de 65 ans atteints d'au moins une maladie chronique ! (selon les chiffres des Mutualités Neutres, cfr page 5/41)

Dans quel état de santé les bébés et les jeunes d'aujourd'hui, ayant reçu l'Infanrix Hexa + Prevenar + Rotarix + Priorix+ Menjugate + Revaxis + Boostrix +Gardasil ou Cervarix, seront-ils à 30, 40 ou 50 ans ? Les parents désinformés n'en ont absolument aucune idée, pas plus que le moindre expert et ces parents sont donc hélas en train de plonger malgré eux, par inconscience, leurs enfants dans une vaste expérimentation que leur descendance risque bien de regretter amèrement. Car il n'y a absolument AUCUN expert au monde en mesure de prouver scientifiquement que ces vaccinations incessantes du berceau à la tombe, ne sont pas un facteur majeur de maladies et de souffrances inutiles.

 

« Celui qui ne connaît pas l'histoire

est condamné à la revivre. »

Karl Marx

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 15 novembre 2012 11:49

    oui ++++
    il viendra un jour ou la vaccination sera rangée a sa place au rang des barbaries moyenageuses
    avec la saignée systématique et les lavements ........


    • JL JL 15 novembre 2012 12:19

      Vacciner systématiquement tout le monde avec les mêmes produits et les mêmes doses est probablement aussi stupide que d’administrer les mêmes médocs avec les mêmes posologies à tous ceux qui présentent des symptômes identiques sans autre forme de procès.


      • JL JL 15 novembre 2012 12:20

        J’oubliais, merci Initiative citoyenne pour cet excellent article.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 novembre 2012 12:41

        « Vacciner systématiquement tout le monde avec les mêmes produits et les mêmes doses est probablement aussi stupide que d’administrer les mêmes médocs avec les mêmes posologies à tous ceux qui présentent des symptômes identiques sans autre forme de procès. »


        Pas du tout, car ce sont deux procédés différents. La vaccination vise à forcer la production d’anticorps par le système immunitaire de façon à le préparer à l’avance à une infection virale ou bactérienne. La dose injectée n’est d’aucune importance, au contraire du médicament qui consiste en l’absorption d’une substance chimique ou organique afin de pallier à une faiblesse du système immunitaire ralentissant la lutte contre une infection.

      • JL JL 15 novembre 2012 13:04

        Merci mmarvin, je ne le savais pas !

         smiley  smiley  smiley

        nb. La culture, comme la confiture, moins on en a plus on l’étale.

        Ceci dit, il y a une chose qui m’échappe : comment put-on être lobbyiste de Big-Pharma, du nucléaire, du gang des démolisseurs, j’en passe et des meilleures ? Vous êtes lobbyiste multicartes ?


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 novembre 2012 19:22

        Je suis lobbyiste anti-cons.


        Et croyez-moi, y’a du boulot...

      • 1984 15 novembre 2012 20:07

        Mais oui Marvin, t’es surtout du lobby des perroquets vaselinés !


      • JL JL 16 novembre 2012 08:11

        mmarvin se dit « lobbyiste anti-cons ».

        Or je ne l’ai jamais vu être d’accord avec quelqu’un qui n’est pas d’accord avec l’establishment, càd ici, la domination instituée ou de fait.

        Autrement dit, mmarvin traite de cons tous ceux qui ne sont pas embrigadés d’une manière ou d’une autre, dans le contrôle et l’asservissement des masses. Mais avec ses petits bras musclés, il va venir à bout du sacré boulot qu’il a entrepris ! Bénévolement !

        Aaaallez marvin ! aaaallez marvin ! aaaallez mmarvin !

         smiley


      • lionel 16 novembre 2012 11:31

        Les ours, ne sont-ils pas sensés dormir en cette saison ? Ca doit être le réchauffement climatique...


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 novembre 2012 12:15

        Or je ne l’ai jamais vu être d’accord avec quelqu’un qui n’est pas d’accord avec l’establishment, càd ici, la domination instituée ou de fait. C’est normal. Comment peut-on sincèrement être au côté de ceux qui prétendent que le dentifrice est un poison, que Chavez est un Saint intéressé uniquement par le bien-être de son peuple et d’une honnêteté irréprochable, que Vénus a été un satellite de Jupiter et que les mouches en sont originaires, que Gergovie était la capitale de l’ Atlantide, que des rayons de la mort fassent exploser trois immeubles de Manhattan en 2001, que les 747 crachent des produits chimiques aux effets divers et variés, que les catholiques veuillent le bien-être des enfants et que JL se trouve intelligent parce que quand on lui montre la Lune, il regarde les orteils par réflexe ?


        Autrement dit, mmarvin traite de cons tous ceux qui ne sont pas embrigadés d’une manière ou d’une autre, dans le contrôle et l’asservissement des masses. Mais avec ses petits bras musclés, il va venir à bout du sacré boulot qu’il a entrepris ! Bénévolement !  : Je ne désespère pas un jour voir un truffiste me sortir UN argument valable. Les autres complotistes aussi d’ailleurs. Cela me changerai un peu des mantras récités par coeur et des tentatives de sarcasmes érigés en arguments.


        Aaaallez marvin ! aaaallez marvin ! aaaallez mmarvin ! : JL, je te l’ai déjà dit ! Pas ici, ils vont finir par se douter qu’on est ensemble ! Tiens tu ramèneras du pain ?


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 novembre 2012 12:52

        Cela montre juste qu’il y a toujours eu des abrutis même parmi les disciples d’ Hippocrate.


        En général, ce sont les mêmes barbons qui soutenaient que la femme était par nature inférieure à l’ homme et que cela justifiait son statut de mineure à peine mieux traitée qu’une domestique.

        La laisser conduire une voiture ? Mais vous n’y pensez pas ! Cette pauvre créature en est nerveusement incapable ! Pourquoi pas les laisser voter aussi pendant qu’on y est !

        Le meilleur, c’était quand même quand ils affirmaient doctement que le chemin de fer serait responsable de génocides sans noms, le passage dans les tunnels causant des épidémie de fluxions de poitrines fatales en nombre...


        Ce sont des connards sans noms, mais ils nous font bien rire parfois quand même.

        • gaijin gaijin 15 novembre 2012 15:56

          bien sur !
          et les membres de la sectes des vaccinateurs ne faisaient pas partie de ceux qui soutenaient que les nègres étaient une espèce inférieure ....... ?


        • gaijin gaijin 15 novembre 2012 15:57

          ps :
          ce sont des connards sans noms et en plus ils ne sont pas drôles smiley


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 novembre 2012 19:23

          « et les membres de la sectes des vaccinateurs ne faisaient pas partie de ceux qui soutenaient que les nègres étaient une espèce inférieure ....... ? »


          Oui et non. En fait à cette époque tout le monde ou presque en faisait partie tu sais. Les pros comme les antis.



        • gaijin gaijin 15 novembre 2012 22:42

          oui je sais
          c’était la pensée scientifique dominante
          comme quoi ........


        • Soi même Soi même 15 novembre 2012 14:20

          Rentré dans l’histoire caché, vous ne savez pas c’est interdit, et vous avez osez, bravo, la vérité doit triompher qu’elle que soit le prix de ses révélations désastreuses !

           Ce n’est que dans la vérité que l’on est sur de pas se trompé de chemin !


          • alberto alberto 15 novembre 2012 17:41

            Vous n’avez pas entendu la radio : La Rougeole, qui peut être très très grave (!) , revient en masse , sous une forme sévère !!!

            Parents : pour la Santé de vos enfants, n’oubliez pas de les faire vacciner et revacciner et (rerevacciner ? )et vous aussi par ma même occasion...Et puis la grippe, aussi...

            Un trou dans la Sécu pour renflouer les caisses des fabs de médocs ?


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 novembre 2012 19:38

              Rougeole : virus à ARN, provoquant des éruptions cutanées et une forte fièvre dans les cas habituels. Virus apparu aux alentours du XIè siècle, suite à la mutation d’une souche de peste bovine.


              Les cas d’infections sont le plus souvent bénins chez l’enfant en bonne santé.

              En cas d’enfant fragile, des complications comme l’encéphalite, les diarrhées ou la pneumonie peuvent survenir.

              Dans ce cas, le taux de mortalité est de l’ordre de 10 %.

              Les atteintes pulmonaires sont fréquentes si la rougeole est contractée à l’âge adulte.

              Comme pour tout virus, il n’ y a pas de traitement, les médicaments donnés agissant pour éviter les sur-infection et pour soulager les douleurs.

              La vaccination se fiat en deux injections : à 1 an puis entre 3 et 6 ans. Le sujet vacciné est immunisé à vie.

            • CHIMERE 15 novembre 2012 22:07

              Avant la campagne de vaccination contre la rougeole à grande échelle (vaccins du type ROR),cette maladie était classée comme « maladie infantile ».


              Cette affection virale est « sérieuse »chez l’enfant,comparable à une « mauvaise grippe ».

              Dans un système de santé publique permettant l’acces au soins et des hopitaux de qualité,la rougeole ne constitue pas un vrai problème,du moins,existe-t-il bien d’autres priorités avant la rougeole.

              Chacun la contractait au décours de son enfance,ce qui conférait une immunité de fait,immunité qui était constamment « mise à jour » par contact régulier avec des porteurs du virus ou de nouvelles souches de virus (circulation épidémique).

              Donc,depuis la vaccination à grande échelle,on voit apparaitre de très nombreux cas graves de rougeole chez de jeunes adultes,qui,soit n’ont jamais été vaccinés,et de ce fait,comme le virus ne circule plus dans la population,ne l’ont jamais contracté dans leur enfance et n’ont aucune protection immunitaire,soit ont été vaccinés dans leur enfance et comme ils n’ont pas eu de « booster » (rappel) par contact auprès d’une population d’enfant contagieux (du fait de la disparition des phénomènes épidémiques) se trouvent démunis sur le plan immunitaire.

              On peut donc conclure que ce programme de vaccination de masse a conduit à l’aggravation de cette maladie.

              Seuls les fabricants de vaccins y trouvent,en fait,un bénéfice.



            • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 novembre 2012 12:19

              « On peut donc conclure que ce programme de vaccination de masse a conduit à l’aggravation de cette maladie. »


              On peut aussi en conclure qu’il manque des campagnes régulières de vaccination massive afin d’éradiquer le virus.

              Cela est possible car l’ Homme est le réservoir naturel du virus. Il était absent des Amériques avant l’arrivée des colons européens ( ce dont les Indiens s’en sont rapidement aperçus à leur défaveur... ) et des campagnes répétées ont permis d’y éradiquer la maladie qui reste endémique en Europe et en Afrique.


            • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 15 novembre 2012 17:47

              Les vaccins s’accompagnent d’adjuvants parfois très dangereux, comme l’aluminium qui est un neuro toxique. On trouve de l’ aluminium dans des vaccins comme celui du tétanos, mais nos autorités de santé disent que tout va bien.... ,qu’ il n’y a aucun problème avec les adjuvants !
              Je vous conseille de chercher la liste des adjuvants aux vaccins, c’est une vraie poubelle...


              • parousnik 15 novembre 2012 20:38
                Les épidémies ont disparu grâce aux vaccins... http://www.info-vaccination.be/?Les-epidemies-ont-disparu-grace-aux-vaccins 

                • BARTH 15 novembre 2012 21:21

                  Il a été largement démontré par de nombreux scientifiques, dans le monde entier, que si les vaccins n’existaient pas, l’espérance de vie serait supérieure d’environ 19ans 4 mois et 18 jours.

                  Pour le nombre de jours, on est pas sûr, sûr !

                  C’est d’ailleurs le problème de l’Afrique, où l’espérance de vie est de beaucoup inférieure à la notre, car 101,63 % de la population est vaccinée.


                  • gaijin gaijin 15 novembre 2012 22:47

                    très drôle
                    ce qui est curieux c’est que quand on voit la disparité des obligations vaccinales en france et par exemple en allemagne on se demande comment il se fait que ce pays ne soit pas dévasté par les épidémies .....

                    quand a l’ afrique son problème principal est qu’il n’ y à de vaccin ni contre la corruption ni contre les balles de kalach


                  • BARTH 16 novembre 2012 09:10

                    Et j’ose espérer que, si on trouvait un vaccin contre le sida, on ne l’utiliserait pas et surtout ni en Afrique, ni en Asie !!!!!


                  • BARTH 16 novembre 2012 09:12

                    On se demande d’ailleurs pourquoi on le cherche ce vaccin !

                    Pareil pour Ebola !


                  • gaijin gaijin 16 novembre 2012 09:28

                    « On se demande d’ailleurs pourquoi on le cherche ce vaccin ! »
                    voyons voyons .....
                    parce que des gens sont payés pour le chercher ?
                    pour pouvoir le vendre ?
                    non ça peut pas être ça .......... smiley
                    imposer de vendre un médicament a toute une population de gens en bonne santé, (en fait a ceux qui ont les moyens ) au frais du contribuable avec une marge de 500 % ça ne peut en aucun cas être un motif pour valable pour ces oeuvres philantropiques que sont les labbos pharmaceutiques


                  • BARTH 16 novembre 2012 09:50

                    Hééééé !

                    C’est du 2ème degré !

                    Pas du 0 degré  !


                  • gaijin gaijin 16 novembre 2012 09:55

                    oups
                    il faut faire gaffe avec le deuxième degré sur avox il y a tellement de posts qui y ressemblent et qui n’en sont pas ........
                     smiley


                  • BARTH 16 novembre 2012 10:10

                    J’aurais dû préciser « 0 degré de jugeotte » !

                    Votre obsession anti-labo (pour lesquel je n’ai pas d’atome crochu) vous amène à considérer que la recherche de vaccins contre le sida et ebola n’est pas justifèe !

                    Pour moi, c’est direct La Haye, avec ceux qui interdisent le préservatif et précinsent l’abstinence.


                  • Constant danslayreur 16 novembre 2012 10:21

                    St Barth
                    "C’est d’ailleurs le problème de l’Afrique, où l’espérance de vie est de beaucoup inférieure à la notre, car 101,63 % de la population est vaccinée."

                    Des sources ? Non je dis ça parce qu’au sinistère des campagnes supranationales de vacci des nations il est question au 15/11/12 de 100.13% à peine, soit un point et demi de moins excusez du peu... Feriez vous dans la désinformation ?


                  • BARTH 16 novembre 2012 10:32

                    Désolé, mes chiffres sont un peu anciens (15/11/2011), mais proviennent du même sinistère !

                    Merci d’avoir actualisé !


                  • gaijin gaijin 16 novembre 2012 10:34

                    je me disais aussi ......
                    obsession anti labbos ? oui un peu.... mais on se demande pourquoi ?
                    peut être parce que je trouve que laisser la recherche sur la santé aux mains de gens dont la fonction première est faire des bénéfices est risqué
                    peut être aussi parce que leur position centrale les met en situation de toute puissance
                    ils contrôlent la recherche
                    ils contrôlent la formation des médecins
                    ils contrôlent la politique ( via le financement des partis et le lobbysme )
                    ils contrôlent les organes chargés de les contrôler
                    qu’est ce qui manque ?
                    ben rien
                    ah si : ils engrangent les bénéfices
                    peut être aussi parce que j’ai connu des gens qui y bossaient ainsi qu’a l’institut pasteur ( et pas des femmes de ménage )
                    peut être aussi parce que dans notre beau pays j’ai vu des gens être vaccinés de force

                    enfin bon je ne sais pas au juste pourquoi j’ai cette obsession ....

                    cela dit j’ en ai d’autres ( monsanto, areva, goldman sachs........ )

                    en fait il se pourrait que souffre d’une hypersensibilité du rectum et là s’il y avait un vaccin je serais preneur ( a condition qu’il ne soit pas en suppositoires .....)


                  • BARTH 16 novembre 2012 10:46

                    Je suis d’accord avec 99,9% de votre dernier post.

                    Mais, la recherche reste nécessaire - p..., je nen reviens pas d’être contraint de dire des trucs pareils - j’arrête !


                  • gaijin gaijin 16 novembre 2012 11:54

                    oui ! bien sur la recherche reste nécessaire !!!
                    il ne s’agit pas de jeter le bébé avec du bain mais d’ exiger de l’eau propre .......
                    seulement dans l’espace médiatique et face a des interlocuteurs qui refusent toute forme de débat tenir un discours nuancé est totalement inaudible ......


                  • ctadirke 15 novembre 2012 21:55

                    Pasteur était un triste sire qui passa beaucoup de temps à lécher les bottes de Napoléon III


                    Il faut lire « Pour en finir avec Pasteur », à défaut de trouver le peu connu livre « édifiant » écrit par son propre neveu qui travailla avec lui 

                    • Françoise Bayle Françoise Bayle 15 novembre 2012 22:09

                      Bref, il est temps de se réveiller, et d’arrêter d’accepter tout et n’importe quoi sans se poser de question.


                      • Christian Labrune Christian Labrune 15 novembre 2012 22:58

                        « Bref, il est temps de se réveiller, et d’arrêter d’accepter tout et n’importe quoi sans se poser de question. »

                        @Françoise Bayle

                        Vous avez bien raison. Il faudrait peut-être commencer par cesser d’accepter les discours de tout obscurantisme nostalgique d’un état des choses antérieur à la révolution du néolithique, antérieur même, peut-être, à la domestication du feu et à la taille du silex.

                        Ah ! le bon vieux temps ! L’âge d’or !

                         


                      • gaijin gaijin 16 novembre 2012 09:32

                        christian
                        Vous avez bien raison. Il faudrait peut-être commencer par cesser d’accepter les discours de tout ces scientistes progressivistes ........qui confondent plus avec mieux et veulent progresser sans savoir vers ou ni pourquoi ( a part faire du pognon et tirer des gonzesses ....)


                      • Christian Labrune Christian Labrune 16 novembre 2012 10:34

                        @gaijin

                        Vous avez raison, il est toujours difficile de prévoir, surtout lorsqu’il s’agit de l’avenir. Si des crétins, il y a un peu moins d’un demi-million d’années, en s’appliquant à maîtriser les techniques qui permettent de faire du feu, avaient pu prévoir qu’on en viendrait un jour, et à cause d’eux, à inventer les centrales nucléaires et ces vaccins qui sont les premiers responsables assurément d’une diminution de l’espérance de vie laquelle, à cette époque, était bien inférieure à vingt ans, ils se seraient peut-être abstenus. 

                        En tant qu’écologiste radical, je propose qu’on renonce définitivement à l’usage du feu. Les gisements de silex ne sont pas inépuisables. L’interdiction de la taille du silex (et je ne parle pas de cette abomination que serait le polissage !) s’impose d’urgence sur toute la planète, aussi bien que celle de la fabrication des cabanes et des vêtements, fussent-ils simplement faits de peaux de lapins, dont l’espèce, à plus long terme, pourrait être menacée.

                        Le bonheur des générations futures est à ce prix.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès