• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Valeureux Liégeois : à l’alarme, citoyens !

Valeureux Liégeois : à l’alarme, citoyens !

 

VALEUREUX LIEGEOIS :

A L’ALARME, CITOYENS !

Liège (Belgique), mardi 29 mai 2018, aux environs de 10h30’. Ce funeste matin-là, un délinquant multirécidiviste bénéficiant d’un congé pénitentiaire y abattait, de sang froid, trois personnes : deux policières (Lucile et Soraya) dans l’exercice de leur fonction et un jeune étudiant (Cyril) qui s’apprêtait à entrer dans la noble carrière d’instituteur avant que ce tragique destin ne vienne le faucher devant les yeux atterrés de sa propre mère. L’innocence massacrée par un acte d’une barbarie sans nom !

Ce tueur, abattu ensuite par le peloton anti-banditisme accouru sur les lieux, est aujourd’hui formellement accusé par la Justice, preuves à l’appui, d’ « assassinat terroriste ». Et pour cause : radicalisé, au contact de fanatiques islamistes, dans les diverses prisons qu’il avait fréquentées auparavant, il a perpétré son criminel geste en s’écriant « Allah Akbar  » avant que, deux jours après seulement, le jeudi 31 mai 2018, les sanguinaires djihadistes de l’autoproclamé « Etat Islamique » ne revendiquent ouvertement, par agence de presse interposée, cet odieux attentat.

ISLAMO-FASCISME ET RADICALISATION

Certes est-il encore un peu tôt, ne fut-ce que par le nécessaire respect dû aux morts de cette tragédie humaine, pour que je m’associe ici, moi aussi, au compréhensible concert d’interrogations, et autres polémiques tout aussi justifiées, concernant l’opportunité de ce fameux « congé pénitentiaire », considéré comme la première étape vers une possible « réinsertion » au sein de la société, de cet abject individu : un homme particulièrement violent, aussi dangereux qu’instable sur le plan caractériel, aussi fragile au niveau psychologique qu’ignorant à l’échelon intellectuel, et, comme tel, proie rêvée pour les irrationnelles prêches de ces « fous d’Allah ». Ils n’auront donc probablement fait ainsi que l’instrumentaliser, à force de manipulations doctrinaires et d’autant de lavages de cerveau, pour parvenir à leurs ignobles fins. Dont acte !

Mais il est, en revanche, un point, et non des moindres, sur lesquels je souhaiterais toutefois m’attarder en cet hommage en forme de réflexion. Car s’il est exact qu’une élémentaire pudeur m’empêche, en d’aussi pénibles circonstances, de me livrer à quelle que spéculation sociologique, et encore moins à quelle que récupération politique, que ce soit, il n’en demeure pas moins vrai que, mû ici par le même respect dû à ces malheureuses victimes justement, et afin qu’une aussi cruelle mort ne reste pas vaine, je m’interroge très sérieusement - moi qui, profondément attaché aux valeurs de la démocratie, suis pourtant un ardent défenseur des droits de l’homme, du débat d’idées et de la liberté d’expression - sur le fait qu’un parti aussi extrémiste et rétrograde, sur le plan politico-religieux, que le parti « Islam », matrice idéologique d’un fascisme qui ne dit pas son nom, prônant la moyenâgeuse charia (la pseudo loi coranique) et préconisant la ségrégation sexuelle (au mépris de la femme), puisse se présenter librement en Belgique, pays au cœur de l’Europe dite moderne et civilisée, lors des prochaines élections communales et provinciales de ce 14 octobre 2018 !

De ce parti « Islam », en voici, par ailleurs, quelques éléments programmatiques, qu’il suffit de consulter pour en percevoir aisément toute l’horreur : https://www.7sur7.be/7s7/fr/14836/Elections-2018/article/detail/3405200/2018/04/06/La-charia-et-la-segregation-sexuelle-dans-les-bus-le-programme-interpellant-du-parti-Islam.dhtml

NON AU PARTI « ISLAM » EN BELGIQUE

Je connais par avance, bien évidemment, l’éventuelle riposte. On me rétorquera, non sans fondement conceptuel, que, contrairement à la France, dont l’un des pivots constitutionnels est, depuis la loi de 1905, la laïcité (la stricte séparation entre la sphère de l’Etat et la sphère de l’Eglise), la Belgique, quant à elle, privilégie plutôt, comme principe en la matière, la neutralité, c’est-à-dire le fait que ce pays ne puisse se prononcer juridiquement, dans le domaine politique, à propos des croyances religieuses. Soit ! A quoi je répondrai alors, me basant ainsi sur le simple code civil et pénal, qu’un parti politique, quel qu’il soit, ne peut s’adonner légalement, sauf à verser dans un délit hautement répréhensible, à quelle que discrimination, encore moins haine, que ce soit : ni à la ségrégation sexuelle, ni à l’intolérance religieuse, ni à la stigmatisation morale, ni même encore, et plus simplement, au « vivre ensemble » entre peuples libres, civilisés et solidaires des vertus égalitaires de la démocratie.

Ainsi, n’y a-t-il pas plus de raison pour que l’on autorise ce parti « Islam », à partir du moment où il enfreint la loi, l’esprit tout autant que la lettre de notre législation même, qu’un parti ouvertement fasciste, voire aux nauséabonds relents, par son antisémitisme notoire, nazi ! Davantage : ceux qui prétendent en conduire les listes lors de ces prochaines élections communales et provinciales, à travers une bonne partie de la Belgique, ne se servent-ils pas précisément des mêmes arguments fallacieux, aussi criminels qu’éhontés, que ceux-là mêmes qui ont contribué à endoctriner ce sinistre tueur, en ce fatidique 29 mai 2018, de Liège ? C’est dire si, afin d’éviter d’autres drames de la même espèce, et peut-être de bien plus terrible ampleur encore, l’interdiction pure et simple de ce parti « Islam » s’avère aujourd’hui, et plus que jamais, nécessaire, sinon urgente, ne serait-ce que, par-delà même l’hommage dû au souvenir des victimes, pour une impérieuse raison, de sécurité publique ! Cela, tout en réduisant les inévitables parts de dérive sectaire, aurait peut-être le mérite, en outre, d’enrayer pareil fléau : une plaie purulente qui, si on ne la referme pas à temps, avec le soin tout autant que l’attention qu’elle requiert, pourrait encore assassiner, à l’avenir, bon nombre de nos enfants. A l’alarme, citoyens !

UN C(H)OEUR DE RESISTANCE FACE A LA BARBARIE

Davantage ! Il y a un peu plus de sept ans déjà, le 13 décembre 2011, cette même ville de Liège, où je suis moi-même né il y a soixante ans et où je suis aujourd’hui professeur de philosophie à l’Ecole Supérieure de l’Académie Royale des Beaux-Arts, vivait une autre tragédie : un déséquilibré y tirait aveuglément dans la foule, faisant cinq morts et quelques dizaines de blessés. Aux humbles morts de pareille folie meurtrière, j’avais tenu, bien sûr, à rendre déjà, et publiquement, hommage. En voici, alors publiée sous le titre de « Requiem pour Liège – In Memoriam », une des indélébiles traces écrites : https://blogs.mediapart.fr/daniel-salvatore-schiffer/blog/201211/requiem-pour-liege-memoriam

Tel est également le motif pour lequel, m’associant ici à la douleur de ma bonne ville de Liège, cette chère « cité ardente » dont je porte aujourd’hui le deuil moi aussi, il me vient d’entonner en c(h)oeur, tel un chant de résistance, mais aussi de courage, face à la barbarie, le refrain de cet hymne portant l’emblématique titre de « Valeureux Liégeois », écrit et composé en 1790 déjà, par l’abbé Ramoux, au lendemain même de la Révolution Française, à l’illustre Siècle des Lumières :

« Valeureux Liégeois,
Fidèles à ma voix,
Volez à la victoire !
Et la liberté de notre Cité
Vous couvrira de gloire. »

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

*Professeur de philosophie à l’Ecole Supérieure de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège, professeur invité au Collège Belgique, sous le parrainage officiel du Collège de France, et délégué général du Prix Littéraire Paris-Liège.

 

JPEG - 37.4 ko
Liège ©Marc Salvatore

Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Montdragon Montdragon 31 mai 18:53
    Merci à tous les sémites pour leur participation à l’invasion.
    C’était un message des sous-chiens en voie de disparition.


    • McGurk McGurk 1er juin 01:37

      @Montdragon


      Merci Adolphe.

    • waymel bernard waymel bernard 31 mai 21:33

      Nos dirigeants vont se contenter de déposer des fleurs et d’allumer des bougies. S’attaquer de front aux islamistes fous furieux en interdisant un parti qui les représente, vous n’y pensez quand même pas.


      • McGurk McGurk 1er juin 01:39
        J’aurais aimé qu’on parle ici d’un vrai plan pour que ceci ne se reproduise plus jamais.

        Pourtant, même en ayant des flics partout et en étant nous-même fouillés comme des voleurs à l’étalage à l’entrée des magasins, ça ne suffit pas. Comme quoi le mal de la radicalisation est plus profond que ce qu’en font les journaux et que les mesures prises sont loin d’être suffisantes.

        • bob14 1er juin 09:03

          Café-Liégeois..la routine !


          • McGurk McGurk 1er juin 15:44
            @bob14

            ’faudrait quand même lui préciser que ça ne se fait pas avec des bouts de cadavre smiley .

          • picpic 1er juin 12:28

            Le système chante que c’est « un terroriste qui tue des innocents ! »...et la pensée est ainsi déjà prémâchée, prêt à réchauffer.

            et si on titrait le réel ? en substance ?
            titrons : « Un homme à tuer d’autres hommes »...voilà le vrai titre !
            C’est autre chose ça non ? quand on le titre comme ça ?
            ça fait pas penser pareil n’est ce pas ?

            un titre qui conduit à d’autres pensées, d’autres réflexions.
            Réflexions interdites par le système marchand, car ces réflexions amèneraient à découvrir la réalité tel qu’elle est.

            Avez vous seulement remarqué que les médias ne nous nommes jamais pour ce que nous sommes réellement ?
            Nous sommes des consommateurs, des ménages, des usagers, des spectateurs, des internautes, des victimes, des terroristes, des monstres, des tueurs en séries, des grévistes, des français, des russes etc....
            Nous sommes définit dans les médias de milles manières, mais jamais, on ne nous appelle des « être-humains ».
            Les médias n’utilisent que des termes qui divisent et cantonnent dans un « agir » extérieur, le mot être humain, lui, rassemble et s’articule dans l’être, dans l’intérieur.



            • Elliot Elliot 1er juin 13:08

              L’individu avait des problèmes psychiatriques., ça c’est un fait avéré par les rapports pénitentiaires.

              A partir du moment où il s’en prend à des représentants de l’état, il fait acte de terreur donc il est terroriste.

              Jusque là, rien à redire, c’est la définition même de l’esprit du terrorisme qu’il soit spontané ou réfléchi.

              Il est à la mode aujourd’hui d’ »islamiser »beaucoup d’actes de cette nature et celui qui les commet pense se grandir en leur donnant cette coloration.

              Le terroriste supposé islamiste était devenu musulman par le seul fait de conversations avec des codétenus ( experts illettrés en Islam ! ) qui tourne à la conversion : il ne connaît probablement rien au Coran, sans doute est-il par son parcours scolaire même bâclé plus au courant de la bible mais qu’à cela ne tienne pour parfaire le décor il est devenu un terroriste islamiste.

              La démarche scientifique y perdra ce que le sensationnel y gagnera.

              Un fait divers comme il s’en passe ailleurs où des policiers sont la cible de truands ou de citoyens excédés ou en rupture de ban devient terroriste et gagne une audience internationale. 

              La preuve : Daech le revendique comme il pourra bientôt revendiquer au nom d’Allah les catastrophes naturelles.

              J’ai ( et je ne suis pas le seul ) comme vaguement l’impression que l’on va parfois un peu vite en besogne pour donner à la couverture de l’événement des colorations que l’on cherche à analyser ensuite et où l’on est la plupart du temps contraint à des rétropédalages qui n’intéressent plus personne : l’assassin n’est en fin d’un compte qu’un déséquilibré qui a pété les câbles sous l’emprise ou par manque de sa cam.

              Quant au parti Islam : Islam , c’est un acronyme pour Intégrité ( tout un programme pour les politiciens en Belgique ) Solidarité, Liberté, Authenticité, c’est un parti dont les 5 points fondamentaux, respect de l’opinion de chacun, Droit à la propriété privée, Protection de la famille, Droit au Savoir, Droit à la vie en font un mouvement conservateur mais il n’y a rien la-dedans qui pût justifier une interdiction.
              Rien sinon la volonté pour certains de faire le buzz avec un parti dont les scores sont et resteront insignifiants car il n’a ni prébendes à distribuer, ni pistons à assurer, il offre la paix au paradis peut-être mais cela ne risque pas d’enthousiasmer les foules.


              • foufouille foufouille 1er juin 13:57

                @Elliot

                donc il a hurler allah akbar pour faire beau.


              • Carl V 1er juin 14:06

                @foufouille 

                Voilà, oui, juste pour faire joli ; et le fait que l’Etat Islamique ait immédiatement revendiqué ce meurtre islamiste est un pur hasard, ils se sont probablement trompés. Un simple fait divers donc, on peut se rendormir ou circuler, y a rien voir...

              • generation désenchantée 1er juin 15:12

                @Carl V
                il y a le terroriste et le parti qui veut mettre la charia , pourquoi ils ne vont pas dans un pays musulman , quoique certains pays vont être a éviter pour les fans de l’ état islamique


              • zak5 zak5 1er juin 14:07

                Le terroriste supposé islamiste était devenu musulman par le seul fait de conversations avec des codétenus ( experts illettrés en Islam ! )

                ben oui, on devient musulman comme quand on entre dans un moulin, il suffit de prononcer une seul phrases qui en gros déclare que l’on est soumis a Allah et a son prophète. Conseillez a vos frères d’être un peu plus exigeants, mais dites leurs aussi que qualité et quantité font mauvais mariage et que leur prosélytisme débridé qui consiste a ouvrir les portes a tous les vents peut devenir problèmatqiue


                • generation désenchantée 1er juin 14:58

                  @zak5
                  tu dit une simple phrase et tu est musulman ?

                  ils n’ont même pas besoins d’ avoir une simple compréhension de texte du livre ?


                • McGurk McGurk 1er juin 15:46

                  @generation désenchantée


                  Apparemment non, sinon on aurait jamais eu de terrorisme ni de communautarisme religieux

                • generation désenchantée 1er juin 16:24

                  @McGurk
                  d’ accord , surtout que tu as pas mal d’ Imams autodidactes , puisque tu n’ a pas de clergé formé a la théologie chez les sunnites
                   chaque imam doit avoir sa petite interprétation du livre 


                • McGurk McGurk 1er juin 16:28

                  @generation désenchantée


                  En même temps, c’est aussi notre faute. On a pas directement encadré leur religion, les religieux sont formés au maghreb et l’institution qu’on leur a créé est gouvernée par des fanatiques voulant faire construire à l’Etat des lieux de culte tous les dix mètres. Cherche l’erreur.

                • generation désenchantée 1er juin 18:52

                  @McGurk
                  c’est une des erreurs , on n’a pas encadré leur religion et on a laisser un certain fanatisme importé d’ autres pays
                  mais on n’ a plus des politiques qui peuvent avoir des convictions fortes sur le rôle de la séparation de l’état et du religieux , prêt a déplaire a une fraction se pensant plus membre d’ une religion que citoyen d’un pays et voulant imposer leur mode de vie , règles religieuses a la majorité de la population


                • popov 1er juin 19:18

                  Toutes mes pensées aux familles des victimes.

                   
                  Combien fraudra-t-il encore d’attentats pour que l’on se rende compte que l’islam n’est pas une religion mais une secte malfaisante qu’il est interdit de quitter sous peine de mort et dont le but est de soumettre l’humanité entière à la grotesque idole des Bédouins.
                   
                  Il faut cesser de subventionner cette secte. Les mosquées doivent être fermées, les imams renvoyés dans leurs trous à rats, toute la littérature islamique retirée des librairies, les canaux TV islamiques brouillés et les sites islamiques bloqués.
                   
                  Il faut mettre fin à l’immigration de populations islamiques. Ceux qui passent à travers les mailles doivent être logés provisoirement dans les mosquées financées par la Turquie. Ceux qui sont refusés doivent être renvoyés par charter et pour chaque véritable réfugié accepté, un migrant turc partisan d’Ergodan doit lui être renvoyé pour faire de la place.

                  • generation désenchantée 1er juin 20:07

                    @popov
                    c’est plus une ligne aérienne , c’est un pont aérien dont tu va avoir besoin pour renvoyer le fan club d’ Ergodan en turquie


                  • popov 1er juin 19:24

                    Quant au parti islam, il faut déclarer ses dirigeants « agents d’une puissance étrangère qui vous a déclaré la guerre », et leur signifier qu’ils ont une semaine pour quitter le territoire sur la pointe des babouches, sinon les services secrets s’occuperont d’eux comme il sont payés, équipés et formés pour le faire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès