• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Valls, le traître, favorable à la règle d’or !

Valls, le traître, favorable à la règle d’or !

Il fallait qu'il y en ait un qui commence. C'est lui.

Le Lang et le Besson n°2.

Le petit protégé du Bilderberg qui fait plaisir à ses mentors.

Valls, dans une lettre adressée aux candidats à la primaire socialiste, vient de prendre parti pour la règle d’or de Sarkozy ! On y est !

Mais change de parti, Valls ! N’accable pas les tiens ! Ne te ridiculise pas, toi et toute la bande ! Ils se remettent à peine de l’affaire DSK, laisse-les respirer avant de les violer publiquement ! Oh ! Le cochon !

Je ne sais quels arguments les fervents "socialistes " de ce site vont trouver pour justifier cette trahison…dont on ne parle guère. J’attends avec impatience.

Mais venons-en à l’origine de la faute : la fameuse règle d’or.

Pour ceux qui ignorent encore de quoi il retourne disons que nous sommes, nous les Etats, comme de vaillants taureaux que l’on pousse dans l’arène et que la règle d’or, c’est le mec habillé chic, genre trader, qui va, après quelques passes élégantes, nous plonger son épée dans le ventre. C’est ça la règle d’or.

On pourrait aussi l’appeler la règle : « Dors ! » Comme dans ces spectacles de magiciens où l’on vous hypnotise pour que ne vous rendiez compte de rien. Oui ! « Dors peuple ! Voici la règle que l’on t’a mijotée pour que tu ne sois plus que du bétail ! »

Quel culot de l’appeler ainsi, sinistres politiciens, quand on sait que la règle d’or est une morale fondamentale dont le principe est trouvé dans toutes les grandes religions et cultures, et signifie simplement : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse ».

Quel cynisme !

 

Voilà déjà plusieurs mois que le piège est posé autour de notre avenir et que l’on nous présente cette règle comme le premier pas vers un monde idéal ! Si nous acceptons de nous serrer un peu la ceinture, nous aborderons enfin aux zones paradisiaques d’une vie sociale enfin débarrassée de nos dettes effroyables ! Voilà pourquoi, pour ne plus avoir de dette, pour être certains que des inconscients ne feront pas les fous, comme Sarkome par exemple avec son avion, on va inscrire cette règle dans la Constitution posant ipso facto l'obligation de limiter les déficits publics et de ramener à l'équilibre le budget de l'Etat.

Vivrons-nous mieux quand cet équilibre sera établi ?

Nous, non.

Mais ceux qui nous piquent notre fric, oui, car il sera à eux et nous ne gaspillerons plus notre argent pour nous aider les uns les autres, en vertu de cette solidarité qui déplaît aux marchés. Leur devise à eux, c’est : « Regardez-vous crever les uns les autres. »

La phrase importante et nouvelle de cette « règle d’or », c’est « inscrire dans la constitution » car ainsi, le chef de l’Etat et surtout le fameux chef de la gouvernance Euro qu’on veut glisser dans notre lit subrepticement, n’aura plus à demander l’ombre d’un compte aux élus de la patrie. A-t-on besoin d’argent parce qu’on entame une guerre inutile et honteuse ? Manque-t-on d’argent ? Piquons dans la sécurité sociale et ne remboursons plus certains médicaments. Laissons crever les cancéreux. Personne n’aura rien à dire.

Que ce soit Sarkome, le président le plus inconscient en matière de dépenses publiques, qui tout à coup crie au loup alors qu’il est la mâchoire la plus vorace, voilà qui ne manque pas de sel ! Mais il nous a habitués à tant de médiocrités ! Il n’en ferait plus, on demanderait à « Alerte enlèvement » de s’occuper de sa disparition.

 

Revenons à l’actualité :

Sarkozy, lors de sa réunion avec Merkel, avait donc émis le vœu que la fameuse règle d'or soit appliquée dans tous les Etats Européens à l’horizon 2012.

Chez nous cette règle a été adoptée par l’Assemblée Nationale et le Sénat mais pour être inscrite dans la constitution elle doit être votée devant les deux chambres au congrès de Versailles, la majorité des 3/5èmes étant requise.

Or il manque vingt-sept voix pour que les trois cinquièmes soit atteints, plus encore, après le renouvellement partiel au Sénat, il manquera quarante voix. C’est trop pour convaincre les récalcitrants un par un, comme ce fut le cas en 2008, lors du vote par le Congrès, de la réforme constitutionnelle, à deux voix près, dont celle de Jack Lang. Depuis Lang, encore un brillant « socialiste », a été récompensé par de petites missions. 

Or Sarkome ne souhaite pas prendre le risque d’une gifle publique à Versailles, lui le président aimé de son peuple et des marchés. Qu’en penserait ses amis de Standard and Poor’s ?

Donc, que faire ? Stratégie, stratégie…

Dans les films, c’est à cet instant qu’on appelle Bruce Willis. Chez nous, on appelle Fillon ! L’homme surprend depuis plusieurs années par une inactivité foudroyante. Lui demander d’intervenir sur ce dossier, est un gage de succès. L’opposition tremble.

Fillon prend les choses en main par deux actes décisifs. Il prend la parole en plein conseil des ministres, ce qui fait l’effet d’un coup de tonnerre : « Nous verrons si l'opposition est en mesure de prendre ses responsabilités, et si les trois cinquièmes du Parlement sont réunis pour aller au Congrès »

Ensuite il signe une lettre que « le Figaro » édite en son nom. Damned !

C’est à ce moment-là qu’Hollande qui a assez donné de preuves de soumission à son électorat de droite, étant même plus rigoureux que Sarkome, se rappelle qu’il souhaite aussi les voix de la gauche et avec Aubry critique vivement la rencontre avec Merkel.

Jusque là, l’intervention de Fillon n’a suscité que rires et quolibets.

C’est le moment que choisit Valls pour se mettre à plat ventre.

Il se met à plat ventre à Evry et va parcourir les kilomètres qui le séparent de l’Elysée en rampant le nez dans la poussière. Devrait-il avaler toutes les crottes de chien du trajet, il le ferait, tant il est persuadé de la grandeur mystique de son acte. Il a entendu des voix (dans le sens que vous le voulez). Il se prend pour Jeanne d’Arc. Mais le bûcher est pour les autres.

Voici son billet doux, adressé aux candidats à la primaitre PS et publié dans « Libération ». 

"Je suis favorable au principe d'une 'règle d'or'. Sacrifier l'avenir et les nouvelles générations est insupportable. Laisser filer le déficit de la dette, c'est se mettre dans les mains des marchés. Face à l'inquiétude des Français, nous devons formuler nos propositions. Proposons une vraie règle d'or, un engagement contraignant de retour progressif aux équilibres, étalé dans le temps pour ne pas menacer l'activité, mais commençant tout de suite"

On n’a jamais lu autant de bêtises en si peu de lignes : Surtout la fin. Bien sûr, on va la voter tout de suite cette règle , on va sauter dedans à pieds joints, comme ça le peuple sera tondu tout de suite et lèchera la main de Valls ! Il suppose qu’on va le dire « rusé » prenant Sarkome à son propre piège, la règle d’or devant être appliquée par lui. Mais elle sera votée, crétin ! Dans la constitution !

Certains disent que cette règle d’or serait inapplicable. Je n’en suis pas si sûre. Ceux qui reçoivent des allocations sociales, apprenez à vivre de l’air du temps et de l’herbe des fossés. Vous serez les première victimes de notre « socialiste ! » Au niveau de l’Europe, l’aide aux nécessiteux a été divisée par cinq !

 

Pauvre Valls ! Il se discrédite totalement et ridiculise les autres participants aux primaires créant ce que l’on reproche sans cesse aux « socialistes », une impression de bordel ingérable à l’intérieur de leur parti.

Il est payé pour ça ?

Il fait ça pour que la droite aille voter pour lui aux primaires ?

Parce que sur ces primaires ouvertes au public, il y a quand même beaucoup à dire ! Ce sera à étudier de près ! Là aussi, l’idée qui vient en particulier de Terra Nova et du grand démondialisateur Montebourg, mérite que l’on se penche sur ses méandres.

 

Ceci dit, au sujet de ce fameux désir de rembourser toutes les dettes et d’arriver enfin à un équilibre, curieuse idée chez des banksters qui ne vivent que du déséquilibre mondial, disons ceci à nos amis « socialistes » qui ont des idées de gauche « pour faire rentrer de l’agent »

Vous pouvez bien faire toutes les économies que vous voulez, faire payer les riches, supprimer des niches fiscales , à quoi cela servira-t-il puisqu’en en une nuit de spéculation tout sera bouffé et détruit !

A quoi sert-il de mettre les économies d’un peuple sur l’autel de la rigueur si ces mêmes économies sont les croquettes Friskies des grands loups qui rôdent sur nos terres ?

Ah ! Le parti « socialiste », plus branquignol que toi, tu meurs !

Ah ! Les faux socialistes ! Votre manque de rigueur et votre volonté de manger à tous les râteliers vous condamne .

Tellement à droite, et soudain se débattant pour prouver qu’il est à gauche, rabaissant le Sarko et la Merkel tout ça pour que Valls aille bouffer dans la main de Sarko !!!

 

On va dire que j’en veux aux « socialistes ».

Excusez-moi, je ne suis pas la conseillère politique de Manuel Valls !


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (137 votes)




Réagissez à l'article

239 réactions à cet article    


  • cheikhkhan 22 août 2011 12:20

    Ahhhhhh !!!

    Les nostalgiques des procès staliniens. Quel souffle ! Quelle prétention !

    • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 12:27

      Cheikh,

      C’est tout comme argument ??? c’est pauvre.
      C’est sûr qu’argumenter une telle position, ça doit être dur !


    • titi 22 août 2011 13:04

      Quand on fait un article à charge où l’on prétend que sa victime à je cite « manger les crottes de chiens », on ne mérite pas grand chose de plus que ce qualificatif : stalinien...

      La moitié de votre article est une sucession d’insultes et vous réclamez en face des arguments.

      Vous n’êtes pas sérieuse... ou victime de la canicule...


    • cheikhkhan 22 août 2011 13:14

      Merci Titi, j’allais le dire 


    • Esperanza Esperanza 22 août 2011 14:37

      euh ! pour une agrégée des lettres n’est-ce pas un peu « osé » de s’exprimer ainsi ?


      C’est le moment que choisit Valls pour se mettre à plat ventre.

      Il se met à plat ventre à Evry et va parcourir les kilomètres qui le séparent de l’Elysée en rampant le nez dans la poussière. Devrait-il avaler toutes les crottes de chien du trajet, il le ferait, tant il est persuadé de la grandeur mystique de son acte. Il a entendu des voix (dans le sens que vous le voulez). Il se prend pour Jeanne d’Arc. Mais le bûcher est pour les autres.

      Un tantinet lourdingues ces expressions crasseuses. Encore un effort, je pense que vous pouvez faire mieux dans l’excrétion. 


    • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:38

      Oser est un devoir.
      de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !


    • Emmanuel Aguéra LeManu 23 août 2011 04:04

      Ce type est un non-évènement. Trop drôle.


    • pat30 pat30 23 août 2011 07:43

      ce type fait ch.er, voilà pourquoi.



      GRAINS DE VALS
      Mis à jour : Jeudi, 23 Juin 2011.
      Laxatif stimulant
      Dans quel cas le médicament GRAINS DE VALS est-il prescrit ?
      Ce médicament contient des laxatifs stimulants qui augmentent les sécrétions et la motricité de l’intestin.
      Il est utilisé dans le traitement symptomatique de la constipation.



    • brandon_de_la_discorde brandon_de_la_discorde 22 août 2011 12:26

      Manuel Valls est une homme cohérent et respectable. Il ne fait pas de l’anti-sarkozysme primaire contrairement à l’auteur de l’article.
      Si Sarkozy était contre la règle d’or demandée par Merkel, alors toute la gauche serait pour. Je me marre !


      • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 12:30

        Brandon,

        Vous vous marrez, c’est bien, mais si vous voulez défendre manuel Valls, argumentez s’il vous plaît !

        « anti-sarkozisme primaire » , que c’est vieillot comme expression !
        donc vous reconnaissez que valls est sarkoziste. rassurez-vous, on s’en doutait !


      • francois 22 août 2011 13:08

        Valls est de droite comme DSK et pas mal d’autres.

        Si Valls etait cohérent comme vous dites, il irait à l’UMP


      • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:37

        merci, kerjean, je profite de votre connaissance du dossier...


      • Traroth Traroth 22 août 2011 17:49

        « Si Sarkozy était contre la règle d’or (...) » : Mais Sarkozy EST contre. La preuve ? Il refuse de se l’appliquer à lui-même ! Inventer des règles avec lesquelles les autres devront vivre juste avant de quitter le pouvoir, c’est être responsable, ça ?


      • Emmanuel Aguéra LeManu 23 août 2011 05:09

        reflexion : ce Sarko est vraiment l’enfumeur type. Il nous présente sans complexe sa regle d’or qui ne va ni plus ni moins à l’encontre de tout ce qu’il a fait jusqu’ici. C’est le pompier pyromane qui ne se cache même plus, remarque, il aurait bien tord, vu l’obscurantisme ambiant.
        Quant à Vals... qui c’est Vals ?


      • TOHT 22 août 2011 12:28

        Vous accablez Valls, mais il est un pur produit du PS. Voulez vous la liste, Besson, Bockel, Krouchner, Tapie, BHL, Bennamou, Rocard, Lang etc.... à vous en voulez d’autre DSK, Val philippe, Cambadélis etc... encore Désir, Sopo Dominique, Dray etc... rien que des gens bien


        • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 12:32

          TOHT,
          Mon opinion est faite sur ces gens-là.
          mais j’aimerais bien que les électeurs Français en soient aussi persuadés que moi.

          enfin, il n’y a qu’un « socialiste » pour démolir brillamment le « parti socialiste ! » Encore !!


        • bobbyz 22 août 2011 13:54

          n’y a-t-il donc plus un socialiste qui soit encore crédible même aux yeux des gens de gauche ???


        • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:59

          bob,

          on cherche en vain.
          Si vous avez un nom...


        • Defrance Defrance 22 août 2011 15:22

           A voir la listes des « Zelites » du PS on peut se demander si le S signifie Socialistes ou Sodomisés ?


        • gotjy gotjy 22 août 2011 16:29

          Bonne réponse à l’article ,je ne sais pas quelles-sont vos idées,hélas moi je suis de gauche ,la vraie ,s’il en existe encore une et j’ai honte de voir ces socialistes se vautrer ainsi, la frontière gauche droite n’est plus que virtuelle et les extrêmes se frottent les mains,mais aussi celà donne du grain à moudre aux absentionnistes dont je vais faire partie,j’ai 65 ans ,j’ai toujours voté,mais quand je vois ce douloureux spectacle,désolé,je n’ai plus envie.


        • Traroth Traroth 22 août 2011 17:50

          Un nom ? Vincent Hamon.


        • gaspadyn gaspadyin 22 août 2011 12:51

          Bien vu et bien dit, Mme. Walter ! Ainsi que votre précédent article sur le $trau$$.

          Je ne suis pas sûr que Valls soit tzarkolâtre, mais ce dont je suis totalement sûr, c’est qu’il existe un grand ( = vaste) parti , incontestablement nuisible à la démocratie et à la France, et même à l’Europe : l’UMPS.

          Il est dommage que les seuls rebelles sensés, Montebourg et Royal ( laquelle ne renie pourtant pas l’eurokratur, et ça, ça mérite la défiance), soient toujours ds cette formation de menteurs-manipulateurs-tricheurs.

           


          • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 12:54

            gaspadyin,

            tous méritent la défiance. Montebourg de même.
            je viens de remarquer qu’il était à l’origine de ces primaires ouvertes (avec terra nova ! ) ce qui ouvre la porte à de somptueuses magouilles !!

            mais ce sera un autre sujet.


          • titi 22 août 2011 13:02

            Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

            En tout cas vous paraissez vraiment aggressive voire haineuse.

            C’est donc cela les valeurs de gauche... :)))))))))))))))))

             


            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:14

              titi,

              Oui, j’ai la haine contre ceux qui veulent vendre mon pays.
              Ce sont des valeurs humanistes.
              Je privilégie l’humain plus que la Finance.


            • Claire29 Claire29 22 août 2011 13:45

              Comme Titi je fais partie de cette «  majorité de gens qui ne sont encartés nulle part et qui se disent qu’il y a des idées interessantes à prendre partout. »Je ne suis par pour l’Etat-providence qui déresponsabilise les citoyens ! Aucun parti politique n’arrive à résoudre les problèmes de cette planète car ils ont perdu le pouvoir d’agir sur l’économie et ils en sont réduits à faire voter des lois liberticides ou qui ne servent à rien ou qui ne peuvent être appliquées.Les choses ne changeront pas sur cette planète tant que son sort dépend de dirigeants sans éthique qui ne pensent qu’à prendre ou à garder le pouvoir !


            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:52

              désolée, claire, il n’y a pas des idées intéressantes à prendre partout ; il y a des clans où elles sont notoirement mauvaises (pour les autres) de A jusqu’à Z.
              D’accord avec vous pour le reste.
              sauf sur un point.
              On vous a mis dans la tête cette idée , mauvaise « d’assistanat ».

              mais l’homme est né dans un monde qui l’assiste totalement et où l’air, le bois, le feu, l’eau sont gratuits ainsi que les forêts et les pierres pour construire sans compter les métaux.

              bientôt devrons-nous payer pour regarder passer les nuages ?


            • Sheld 22 août 2011 13:53

              Il me semblait que ceux qui vendaient notre pays étaient ceux qui émettaient à tour de bras des obligations d’état pour combler le déficit de notre budget. On m’aurait donc menti ?


              Il faudra aussi nous expliquer en quoi supprimer cette source sûre de revenus que sont ces obligations est un cadeau aux marchés ?

              Vous donneriez un peu plus de crédibilité à vos propos si vous vous absteniez d’utiliser des sobriquets comme Sarkome. La première fois ça peut être amusant, mais à la longue ça fait au mieux cour de maternelle, au pire rhétorique façon Le Pen.

            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:58

              moi, ça me plaît « sarkome » sarkome« , sarkome ».
              je suis gamine, vous savez.
              et comme les enfants je vois quand le Roi est nu.


            • Defrance Defrance 22 août 2011 15:32

               Claire29,

               Je comprends votre réaction mais pour ce qui me concerne, n’étant pas encarté non plus je pense que le problème vient du fait que la Finance dirige le Politique, alors que cela devrait être l’inverse ?

               Il est évident que les comptes doivent être équilibrés, mais l’homme politique doit avoir les mains libres et ne pas hésiter a s’endetter en cas de nécessité ! Imaginez un ménage qui n’aurait jamais droit au Crédit ?

               Et de plus c’est l’équipe qui a créée le TROU qui se charge de faire une loi pour y COINCER ses successeurs ?


            • BOBW BOBW 22 août 2011 16:08

              J’aime beaucoup ce terme que j’utilise aussi pour son homophonie avec sarcome « Un sarcome est une tumeur maligne  » wikipedia.

              Fort heureusement le Sarkome subit actuellement une forte régression et va peut être extirpé fort probablement de notre corps malade l’an prochain. smiley

            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:16

              Ouf ! chic !!!! Enfin guéris !


            • simir simir 22 août 2011 18:06

              Pour moi les assistés sont ceux qui touchent le bouclier fiscal, ce sont les entreprises du CAC 40 qui ne paient pas d’impôt et plus généralement ce sont ceux qui en 30 années ont fait passer 10 points de richesse créee du salariat vers les poches du patronat. 


            • jacques35 23 août 2011 08:10

              La lecture de cet article me laisse songeur : tant de haine concentré sur un seul homme, est-ce bien raisonnable et bon pour la santé ?

              Ces réactions de café du commerce sont intéressantes soit par ce qu’elles apportent comme élément de réflexion, soit par leur humour, jamais par la haine de l’autre qu’elle dégage.

              Partez en vacances, fumez des joints, lisez un bon livre, buvez une bonne bouteille, ou faites quoi que ce soit d’autre qui vous détende, vous verrez le monde avec d’autres yeux après.

              Quant au fond du problème, je ne sais pas si cette « règle d’or » est bonne ou mauvaise, mais il me semble que lorsque l’on dépense davantage que ce que l’on gagne, alors on est en déficit (dans le rouge à la banque, quoiâ ?).

              La règle de « Maastricht » instaurant un plafond de déficit de 3% est dépassée car avec une croissance nulle ou très faible (1,5%), comment espérer un jour combler les trous accumulés par tous nos gouvernements (droite, gauche, droite, gauche...) depuis trente ans et plus ?

              Voilà le fond du problème. Quelle solution préconisez-vous pour le régler ? Augmenter les impôts des « riches », « profiteurs » (c’est à dire : chefs d’entreprises, professions libérales, et autres indépendants) ?

              Ne faut-il pas s’interroger sur la façon de dépenser « l’argent public » (qui n’est que l’argent privé celui de nos impôts) ?

              La « règle d’or » prévoit le principe d’équilibre des comptes : il me semble que cela peut se faire de deux manières : augmenter les impôts ou réduire les dépenses. Il est évident que nous aurons droit à l’augmentation des impôts et la réduction des dépenses pour combler la gabegie de nos représentants. Bonne journée


            • Euskaldun 22 août 2011 13:04

              Je partage votre point de vue sur l’opportunisme écoeurant de beaucoup d’hommes/femmes politiques à la tête de notre pays. Je vous trouve cependant assez prompte à dénigrer les personnes qui essayent d’agir pour nous sortir d’une spirale négative qui n’est pas la seule oeuvre des « méchants banquiers » comme on voudrait trop souvent le faire croire, mais le fruit de dizaines d’années de politiques économiques irresponsables (de gauche comme de droite). On peut reprocher à M. Sarkozy un tas de choses (le bouclier fiscal parmi tant d’autres), mais cette « règle d’or » relève d’un pragmatisme qu’il nous faudra bien un jour, pas la force des choses, adopter. Il ne faut pas inverser les rôles. Cette règle d’or n’est pas là pour satisfaire les vilains matadors-traders, mais bien pour revenir à un peu de bon sens économique qui nous a tant fait défaut. Les grandes puissances occidentales vivent au-dessus de leurs moyens depuis des décennies, cela ne pouvait pas durer. Il aura fallu une crise systémique pour que l’on s’en aperçoive, il était temps.

              Pour me faire l’avocat du diable, je pense que pour une fois, il faut sortir des conflits partisans et construire une économie viable. Cela passe par cette mesure mais évidemment elle en est une possible parmi d’autres, il y a énormément de choses à faire pour nous remettre sur les rails, et tenter de laisser autre chose « à nos enfants » que les dettes de leurs parents. Revoir la fiscalité est une nécessité par exemple.

              Mais s’il ne faut se contenter du peu qui est fait, je salue tout de même la volonté de certains (même s’ils doivent passer pour des traîtres) de prendre le taureau par les cornes et d’agir à mon sens de façon responsable.


              • titi 22 août 2011 13:10

                En fait c’est trop drole la sémantique agoravoxienne...

                Valls pense que la règle d’Or c’est pas mal : ca fait de lui le valet du capitalisme.
                Une partie de l’UDF fait secession avec armes et bagages en s’éloignant du l’UMP : c’est un débat d’idées constructif.

                Allez je vais vous faire une révélation : il y a en France, un majorité de gens qui ne sont encartés nulle part et qui se disent qu’il y a des idées interessantes à prendre partout.

                Ce qui me semble etre une facon d’entrevoir la politique de façon plus interessante que de prendre sa chaussure et de taper sur la table ou de traiter ceux qui ose sortir de la ligne du parti de « caniche ».

                 


              • titi 22 août 2011 13:12

                Oups.. cela s’adressait à l’auteur.

                Euskaldun je suis d’accord avec vous.


              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:15

                entre amis, ce n’est pas surprenant...


              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:18

                Euskaldun,

                Tant que la spéculation ne sera pas muselée, aucun règle économique ne sera viable.
                c’est rajouter de l’eau dans une piscine qui fuit.

                Ca arrange les marchands d’eau.


              • Gabi 22 août 2011 14:10

                kronfi : L’un de nous s’est perdu en route entre l’information et la désinformation.
                A moi, il me semblait que la règle d’or interdisait d’avoir un déficit budgétaire de + de 3% du PIB. Donc 3%, au lieu de +.

                Je veux bien avouer que je ne vois pas en quoi on retourne vers l’équilibre juste en s’en éloignant moins vite (mais en s’en éloignant toujours cependant).
                Je veux bien comprendre que pour atteindre cet objectif, en situation de crise, le budget devra être réduit, ce qui nuira probablement à la croissance si les dépenses ne sont pas rationnalisées (je n’y connais rien, mais au choix, je préfererais qu’on coupe dans le budget de l’armée).

                Mais dire qu’elle va augmenter les dettes permises alors qu’à mes yeux elle les limite, non, là je ne comprends pas.

                Quand la BCE vole au secours d’une banque, et qu’elle protège les banques de la faillite, l’épargne du peuple et elle aussi protégée non ? Ceux qui sont dans le rouge chaque mois s’en fichent, je suis d’accord. mais il y a un monde entre ceux-là et les spéculateurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires