• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Véganistes, #MeToo, antiraciste, égalitaristes,... arrêtez de (...)

Véganistes, #MeToo, antiraciste, égalitaristes,... arrêtez de m’emmerder !

JPEG

« L'atmosphère est lourde. Les phrases, les situations qui semblaient autrefois anodines deviennent des crimes. Nous sommes tous coupables, et les inquisiteurs nous guettent. Coupables d'avoir bu un verre, d'avoir blagué sur les femmes, de manger de la viande, d'avoir offensé une minorité quelconque. Coupables d'avoir été du côté des « dominants ». Chaque jour, un citoyen qui se croyait, non pas un héros, mais un type à peu près bien, se retrouve cloué au pilori, sommé d'expier ses crimes et de faire repentance. Derrière cette traque aux dérapages et ces entreprises de rééducation, un mécanisme : la tyrannie de minorités qui instrumentalisent des combats essentiels, pour les transformer en croisade contre une supposée majorité, contre les « dominants ». Au nom du Bien, on modifie le vocabulaire, on nie le plaisir, on criminalise le désir, on réécrit l'histoire. »

Le dernier livre de Natacha Polony et de Jean-Michel Quatrepoint, Délivrez-nous du bien !, vient de sortir. Ils y dénoncent "la tyrannie des minorités" qui instrumentalisent des combats essentiels pour les transformer en "croisades contre une majorité supposée de dominants" . Veganisme, #MeToo, islamophobie, antiracisme, etc. Assez de ces "nouveaux bigots" , qui, au nom du Bien, culpabilisent, poussent à l’autocensure, rééduquent et clouent au pilori les "déviants".

Les auteurs démontrent comment pour les militantes féministes radicales toute différenciation devrait être considérée comme une forme déguisée et perverse d’oppression. Bien évidemment, les femmes sont égales en droit aux hommes, comme d’ailleurs tous les êtres humains, mais ils sont différents et complémentaires. Il était même incroyable qu'il ait fallu attendre le Général de Gaulle avant qu'on leur donne le droit de vote. Mais c’était cela le combat réel du féminisme, celui qui demandait les mêmes droits.

Mais quand l’objectif est atteint, les groupes de pression victorieux, pour pouvoir continuer à exister et même tout simplement à survivre financièrement, poussent le bouchon toujours un peu plus loin. Et là on bascule dans le déséquilibre. On en arrive à des aberrations sur la négation du genre humain, comme dans le cas des spécistes.

Prenons le cas des végans : il est très compréhensible que certains souhaitent suivre ce régime. C'est parfaitement leur droit. Mais qu'ils n'empêchent pas les autres de manger de la viande. On se retrouve avec des minorités activistes, qui en veulent toujours plus et qui souhaitent imposer aux autres leur vision du monde.

Les hommes blancs hétérosexuels sont devenus les bourreaux et l’existence même d’un fait majoritaire devient un scandale à stopper de toute urgence. Les victimes sont tous les autres. Les femmes victimes du patriarcat, les homosexuels victimes pendant longtemps de l'opprobre, les noirs du racisme, l'Islam de l'islamophobie etc. Ces minorités se sont imposées aux politiques qui vont à la pêche aux voix et qui craignent les réseaux sociaux.

Je suis plus critique lorsque Natacha Polony et Jean-Michel Quatrepoint accusent « la dérégulation, le libre-échange, les multinationales » en France quand on constate les progrès constants de la dépense publique, de l’État, de sa fiscalité délirante et de son personnel bureaucratique indéboulonnable paraît aberrant. Comment affirmer que le soi-disant « modèle néolibéral » détruirait la France et l’environnement, alors que l’État dépense 57 % de la richesse produite dans un pays ?

Cette remarque (de taille) mis à part, ce livre fera du bien à tous ceux qui sont “contre les mesures liberticides du gouvernement, voire des élites”, contre nouvelles méthodes d’éducation dans le milieu familial, contre le contrôle du comportement masculin dans la société, contre la condamnation du tabac, de l’alcool, de la viande…

Alors je vous le dis, j’ai pour valeurs la liberté et la tolérance et, qu’on arrête de m’emmerder.


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • pierre 20 septembre 16:14

    et si toi tu arrêtais de nous e----der ?


    • Xenozoid Xenozoid 20 septembre 16:25
      alerte.alerte

      l’objectif est atteint, les groupes de pression victorieux, pour pouvoir continuer à exister et même tout simplement à survivre financièrement, poussent le bouchon toujours un peu plus loin. Et là on bascule dans le déséquilibre. On en arrive à des aberrations sur la négation du genre humain, comme dans le cas des spécistes.

      Prenons le cas des végans : il est très compréhensible que certains souhaitent suivre ce régime. C’est parfaitement leur droit. Mais qu’ils n’empêchent pas les autres de manger de la viande. On se retrouve avec des minorités activistes, qui en veulent toujours plus et qui souhaitent imposer aux autres leur vision du monde.

      Les hommes blancs hétérosexuels sont devenus les bourreaux et l’existence...


      je crois que je vais devenir CANNIBALE

      • foufouille foufouille 20 septembre 16:33
        pour une fois, en partie d’accord avec l’auteur.


        • Xenozoid Xenozoid 20 septembre 16:34
          @foufouille
          ça resemble a ton papa et ta maman,je comprend

        • foufouille foufouille 21 septembre 08:55

          @Xenozoid

          pas vraiment.
          les tiens sont végétaryen ou végétarien ?


        • Xenozoid Xenozoid 21 septembre 14:46
          @foufouille

          mon grand pere était charcutier traiteur,et ma grand mere vendait des galettes bretonne,je courrait le mercredi.pour la galette au beurre...et le côte de veau normandes a mon grand pêre reste un souvenire des plus gustatif
          mes vieux était a l’usine de chaussures et a la sagem tous mangeaient de la viande,et tous on vécu la guerre

        • foufouille foufouille 21 septembre 17:05

          @cric

          il existe aussi des végétariens qui se prennent pour des aryens.


        • foufouille foufouille 21 septembre 17:08

          @Xenozoid

          mes grands parents ont aussi connu, mon grand père était résistant.
          comment tu as fait pour devenir végétarien ?
          en général, c’est plus une réaction à une obligation de manger de la viande dégeu genre paupiette de porc.

        • Xenozoid Xenozoid 21 septembre 17:22
          @foufouille
          ce qui m’a mis la puce a l’oreille c’était l’aumaillerie a 1km de la baraque,,jájoute que j’ai tué des lapins et des poules aussi,même un chien....ceci dit tout a été un progres constant contre la viande et l’agression autorisé.après l’’armée.ma fuite et beaucoup de rencontre,je n’oblige personne mais ne permet a personne de mettre en cause mes choix,je suis le seul a pouvoir le faire.

        • foufouille foufouille 21 septembre 17:48

          @Xenozoid

          j’ai tué pas mal d’animaux aussi mais toujours proprement sauf une fois quand c’était pas possible.
          j’étais objecteur de conscience vu que je ne supporte pas trop la vie en groupe avec ces cons obligatoires et pas envie de me faire couper les cheveux. quand c’était l’appel, j’étais en réa-chir donc p3 d’office. j’aime les animaux mais pas au point de me passer de viande d’élevage industriel mais pas de pure race et pas tous les animaux.


        • Xenozoid Xenozoid 21 septembre 18:09

          @foufouille


          je souligne que tu es plus fanatique que moi,envers ceux que tu décris comme aryen

        • foufouille foufouille 21 septembre 19:09

          @Xenozoid

          je ne vois quel autre nom leur donner quand il s’agit de tuer 6 milliards de personnes, autoriser uniquement la procréation à certaines personnes, pareil pour l’accès à la nature ou la pollution. ils veulent des écoles spéciales juste pour eux voire des villes.
          il faut aussi manger comme eux chez eux et chez toi.
          sans oublier le délire de supériorité au niveau santé, intelligence et argent.


        • Xenozoid Xenozoid 21 septembre 19:53
          @foufouille

          et en quoi cela regarde ceux qui ne mange pas de viande ?


        • Xenozoid Xenozoid 21 septembre 19:54
          @Xenozoid

          dans les camps on ne leur donnait pas de soupe a la viande

        • Xenozoid Xenozoid 21 septembre 19:55
          @Xenozoid

          contrairement au vaches qui sont aussi nourri de farine animales


        • foufouille foufouille 21 septembre 21:14

          @Xenozoid

          les vaches comme les oies ne peuvent manger de viande sinon elles sont malades comme les chèvres.
          elles n’ont pas les enzymes nécessaires. nous on peut pas manger juste de l’herbe.
          sauf si tu n’es pas comme tout le monde, ex le gluten.
          sans viande ou oeuf , tu es en carence de b12

        • Buzzcocks 20 septembre 16:56

          Pour la partie gênante du livre.... on a appris qu’un trader hollandais vivant à Chypre faisait passer de la viande de cheval roumaine pour du boeuf afin de produire des lasagnes Findus. Voilà la mondialisation....
          Du coup, on se retrouve effectivement avec des ONG qui dénoncent ce genre de pratiques, et ce type d’ONG qui au départ, a surement de bonnes intentions, peut se radicaliser et finir par dénoncer tout et n’importe quoi.
          C’est du coup facile pour un vegan de dénoncer la viande quand on voit ce que l’industrie en fait .... du jambon peint en rose pour le rendre attrayant, des saumons colorés pour la même raison, bourrés d’antipuce, des vaches devenues carnivores développant des prions etc...
          Les multinationales leur donnent les munitions pour attaquer un modèle de consommation.


          • Attila Attila 20 septembre 18:42

            @Buzzcocks
            « C’est du coup facile pour un vegan de dénoncer la viande quand on voit ce que l’industrie en fait  »
            Mais c’est aux artisans bouchers qu’ils se sont attaqués.

            .


          • lala rhetorique lala rhetorique 20 septembre 17:28

            eh oui souvent on se dit : merde suis pas pédé comment je vais faire, ou bien : aie suis pas noire, là je vais rien obtenir, etc la liste est longue. Donc si on fait chier personne, si on revendique rien, mais que l’on tente de vivre le mieux possible sans ennuyer qui que ce soit, ben ça va pas, on nous apprend que justement on emmerde quelqu’un. Donc suis ok avec cet article. Mais je trouve cela fatiguant, vraiment !


            • jymb 20 septembre 19:36

              C est exactement le cas des groupuscules autophobes qui ne sont (seront) jamais satisfaits tant qu il restera un véhicule sur les routes, tout entiers à la compensation de haînes personnelles, et déjà en train de mûrir leurs futures exigences...et comme celà renfloue les caisses du pays désespérément vidées par les gaspillages éhontés, et qu aucun politique courageux n’émerge pour dire stop à cette autophobie rance en renvoyant ces furieux à leurs obsessions maladives...le quidam de base comme vous et moi souffrira tant que le bon sens ne reviendra pas au pouvoir


              • Ciriaco Ciriaco 20 septembre 20:29
                Vous n’êtes empêché que dans votre tête.

                Il y a à peine 10 ans encore, être des minorités impliquait de vivre silencieusement, invisiblement et solitairement. Ce fut aussi long que plusieurs générations, pour qui vivait dans le commun, le populaire.

                La société de l’information a changé la donne et les jeunes minorités s’expriment. Jeunes, voilà ce qu’il faut entendre ; c’est-à-dire formées au biberon du media, exigeant leur existence ; on parle à ce sujet d’un libéralisme anthropologique naissant.

                Cela est constituant et je ne le déplorerai pas s’il n’y avait aussi la poudrière. Ce libéralisme là est en effet aussi lié à un contexte de profitabilité économique. Les business models de la société de l’information ont su capter ces tendances, de telle sorte qu’on puisse parler de LGBT ou de vegan et en avoir un avis sûr sans avoir jamais creusé la question en prenant un livre sérieux sur le sujet (il y en a de magnifiques en librairie), ou sans avoir même parler une seule fois de sa vie à une de ces personnes.

                Tant que vous prendrez la société des audimats pour argent comptant, vous pâtirez des caricatures, qui ne sont affichées que pour vendre la page publicitaire qui suit et dont le contenu est proposé selon avec grand soin ; un fait et un suivi tout à fait majoritaire.

                Il existe un bouton « off » sur une télécommande de télévision et une volonté de vivre déconnecté des tendances, c’est même une condition non négligeable pour savoir de quoi on parle.

                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 septembre 20:43

                  @Ciriaco

                  « Une société libérale s’arrange généralement pour » être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats «  ». Debord cité par Michea.(l’empire du moindre mal) .


                • Ciriaco Ciriaco 20 septembre 21:07

                  @Aita Pea Pea

                  On juge le résultat en se déconnectant et en observant le comportement de ceux qui suivent.
                  Édifiant.

                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 septembre 21:16

                  @Ciriaco

                  Suis connecté ce soir...dans mes bleds sur Arte ...humour chti ,deglingue .


                • Ciriaco Ciriaco 20 septembre 22:04

                  @Aita Pea Pea

                  Provocateur ^^ Je suis plus Don Camillo.

                • osiris 20 septembre 20:52

                  Pour ce qui est de l a propagande anti-tabac et anti-alcool ,ce sont les lobbies de Big Pharma qui en sont les promoteurs ,ils paient des fausses études sur les méfaits du tabac et de l’alcool pour les diaboliser comme générateurs du cancer car ils veulent qu’on achète en masse des psychotropes ,des produits-chimiques fabriqués par leur firmes à la place de l’achat du tabac ou du vin pour calmer les anxiétés qu’ils ont distillés eux-mêmes

                  C’est la guerre entre les lobbies du capital comme il ya la guerre entre les parrains d e la mafia

                   à noter que Jeanne Calman fume quelques cigarettes , boit quelques verres de vin avec quelques tranches de saucisson chaque jour ,cela ne l’empêche pas d’être la doyenne du monde qui a vécu près de 120 ans


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 20:56

                    Juste pour n’emmerder moi-même ( si si on a encore le droit ) je vais vivre Touaregs et Végan au Pôle Nord, ,.. et Esquimaux et bouffer du phoque à Tombouctou !

                    @+ P@py



                    • Rincevent Rincevent 20 septembre 22:57

                      « je suis plus critique lorsque Natacha Polony et Jean-Michel Quatrepoint accusent « la dérégulation, le libre-échange, les multinationales ». Moi pas. Ça en fait bien partie, ça s’appelle la société libérale-libertaire et, en 68, on a applaudi au libertaire sans voir le libéral qui se faufilait derrière…

                      C’est un tout : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ral-libertaire


                      • papakill papakill 21 septembre 08:00
                        Bonjour,

                        Certes il y a des minorités qui défendent leurs points de vues, mais c’est en réaction à une majorité qui impose les siens.
                        Quand on fait partie de la majorité pour un sujet, on aime pas que la minorité essaie d’imposer sa vision, quand on fait partie de la minorité on aime pas que la majorité impose sa vision.

                        Dans tous les cas, quand il y a imposition d’un point de vue différent du sien, on aime pas trop. Mais le fait que ce soit une minorité ou une majorité ne change rien.

                        D’ailleurs, je pense que nos idées sont le résultat d’une imposition, qu’elle soit éducative, contextuelle, parentale ou autre.

                        Chacun à le droit de défendre son point de vue. Un végan a le droit de dire à quelqu’un qu’il pense que c’est mal d’exploiter les animaux. Une femme a le droit de dénoncer un harcèlement, un antiraciste a le droit de dire ce qu’il pense etc...
                        Tant que les propos n’appelle pas à la violence évidemment.

                        Tous ces gens ont le droit de faire du lobbying pour imposer leur vision. C’est bien les règles du jeu de notre société non ?

                        Ils me font rire les extraits du livre,
                        « L’atmosphère est lourde. Les phrases, les situations qui semblaient autrefois anodines deviennent des crimes »
                        L’exemple typique de la tradition. Cela a toujours été alors pourquoi ça devrait changer.
                        Cette même phrase si on la place au temps de l’esclavagisme est magnifique par exemple smiley


                        • foufouille foufouille 21 septembre 08:34

                          @papakill

                          tu as de nombreux forum avec des posts de végans tarés, ici aussi. donc si ça te plait, pour un végan taré, tu es un nazi, assassin, carnivore, etc.


                        • papakill papakill 21 septembre 09:09
                          @foufouille
                          Effectivement pour chaque minorité il y a en son sein plusieurs minorités avec des niveaux différents sur le même point de vue et/ou des méthodes d’actions différentes.

                          Un végan « taré » comme tu dis ne représente que la minorité des végans « tarés » rien de plus.
                          Ok pour lui un carniste sera un nazi, de la même manière qu’un autre végan moins « radical » le sera peut être tout autant.

                          Et alors ? J’aime bien débattre avec plein de gens sur tous les sujets, mais si je tombe sur quelqu’un avec lequel il n’est pas possible de discuter, et bien je ne discute pas et vais discuter avec quelqu’un d’autre c’est tout.

                          Si un article traite mon comportement de nazi ou n’importe quoi de désagréable, je le lis, si il y a des arguments, c’est que je peux discuter, si tout n’est que ressenti, idées reçues ou autre, je laisse tomber ça ne m’intéresse pas.



                        • foufouille foufouille 21 septembre 09:43

                          @papakill

                          c’est difficile de savoir si les végans tarés sont nombreux ou pas vu que ce sont des pseudos.
                          toutefois les blogs de ce type ou sites internet sont nombreux également et j’en ai jamais lu de pas tarés ou sans tarés.

                        • papakill papakill 21 septembre 10:17
                          @foufouille

                          Peu ou nombreux c’est subjectif encore une fois et ça dépend du référentiel.
                          si ils sont à peine un millier mais très actifs, tu vas avoir l’impression qu’ils sont beaucoup.

                          T’es jamais tombé sur un site végan non taré ?
                          Attend, déjà c’est quoi un site végan taré ?





                        • foufouille foufouille 21 septembre 10:28

                          @papakill

                          c’est simple, tu as de nombreux commentaires ou parties d’article où les omnivores sont des nazis, assassins, sadiques, carnivores, mangeur de cadavre, etc.
                          tu as aussi de la pseudo science, des passages où il est écrit qu’ils sont supérieur aux autres, les restaurants doivent tous un plat pour eux. le délire peut aller jusqu’à la réduction de la population par la force, le permis de procréer ........
                          ça existe aussi pour les végétariens mais moins nombreux.
                          on a eu quelques grands malades qui en ont fait des articles. genre tarrier.

                        • papakill papakill 21 septembre 11:14
                          @foufouille

                          assassins, carnivores et mangeurs de cadavre ce sont juste des faits, rien de taré là dedans.

                          L’assimilation au nazisme peut se comprendre dans le sens ou le nazisme prônait une race supérieure qui avait finalement le droit de vie et de mort sur les races inférieures, de la même manière que certains hommes pensent être une race supérieure qui leur donne le droit de vie et de mort sur les autres animaux

                          Pour le sadisme, beaucoup d’Homme sont sadiques mais ça n’a rien à voir avec le fait de manger de la viande effectivement.

                          Mais finalement ils ont le droit de penser tout cela non ? Ca reste de la subjectivité.
                          Ca peut ne pas plaire, et on peut ne pas être d’accord mais tout ça c’est subjectif.
                          Toi par exemple, tu les qualifies de tarés, c’est ton jugement, ce n’est en rien factuel, ce n’est ni vrai ni faux dans l’absolu.

                          Leur seul problème que je verrai c’est la pseudo science, utiliser de faux ’faits’ pour justifier un point de vue c’est un problème.

                          Mais ce n’est pas avec ce genre de site ou d’avis que l’on va convaincre, on va plutôt se mettre tout le monde à dos c’est sur.

                          Si finalement les végans arrivent à convaincre la majorité de la population, à faire voter des lois, etc.. et bien les carnistes deviendront la minorité. Ils continueront à défendre leur point de vue, certains pacifiquement et d’autres de manière violente. Ils n’auront pas plus raison ou tort qu’avant. De la même manière que les végans n’auront pas plus raison ou tort quand ils seront majoritaires.

                          Beaucoup de végans essaient aussi de montrer l’irrationnalité de certains point de vue. Par exemple, ’j’aime les animaux mais je les tue pour les manger« . Dans un contexte différent où nous ne savions pas comment vivre sans, ça peut s’entendre. De nos jours en France on ne peut plus dire cela sans être irrationnel (ou vraiment penser encore qu’on meurt si on ne mange pas de viande ou autre produit issu de l’exploitation animal mais ça c’est un manque de connaissance et c’est un autre problème).

                          Par contre, un végan ne peut pas contrer un carniste qui dirait, »je ne considère pas comme mal de tuer les animaux" c’est son jugement, il n’a ni tort ni raison dans l’absolu.

                        • foufouille foufouille 21 septembre 11:37

                          @papakill

                          non ce ne sont pas des faits mais un discours de haine. en inde, ils sont majoritaire dans certaines villes mais en ils ne sont pas barjot ou haineux envers les non végans.


                        • Attila Attila 21 septembre 16:26

                          @foufouille
                          « mangeur de cadavre »
                          Haha ! C’est exactement comme cela que désignait les mangeurs de viande un végétarien très célèbre : Adolf Hitler.
                          Source : « Hitler » de Marlis Steinert

                          Alors si les végètes nous traitent de nazis, c’est le camembert qui dit au münster : « Tu pues ! »

                          .


                        • papakill papakill 24 septembre 09:20
                          @foufouille
                          Un fait c’est juste la réalité, quand on mange un steak, on mange un morceau de cadavre rien de plus. Je parle l’expression telle quelle.
                          Après le contexte peut âtre haineux.

                          Et moi les rares végans que je connais ne sont pas haineux. Les sites végans que je consulte non plus, ils sont plus à caractère informatifs.

                          Et puis c’est vraiment un problème de généraliser. Il faut arrêter cette manie.

                        • papakill papakill 24 septembre 09:32
                          @Attila
                          Hitler a utilisé l’expression ’mangeur de cadavre’... Et alors ?
                          Je ne connais pas les expressions utilisées par les milliers de personnages célèbres dans l’Histoire et même si je les connaissais, je ne m’empêcherai pas d’utiliser celles dont j’ai besoin parce que untel ou unetelle l’utilisait.

                          Et puis arrêtez de généraliser, c’est gamin.
                          « les méchants végans ils nous traitent de nazis ».
                          Non ce n’est pas vrais, quelques uns peut-être et alors ?

                          C’est comme les noirs qui généralisent et disent que tous les blancs sont racistes parce qu’ils y en a,
                          pareil pour les féministes envers les hommes en général, etc...

                          Tout ça ce sont des ultra minorités qui font du bruits

                        • foufouille foufouille 24 septembre 09:50

                          @papakill

                          ben non justement car un cadavre est mort et nous ne pouvons manger ce qui est mort. de la viande est du muscle ou un organe encore vivant. j’ai jamais lu le moindre végan aimable sauf après avoir reçu une volée de bois vert.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès