• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vel’ D’hiv : Chevènement en désaccord avec Hollande. Ni la (...)

Vel’ D’hiv : Chevènement en désaccord avec Hollande. Ni la France ni les Français ne sont responsables du génocide des juifs

Selon Jean-Pierre Chevènement, le président d'honneur du MRC, François Hollande fait "comme si Pétain était la France"(http://www.chevenement.fr/)

Il a exprimé lundi dernier, sur son blog son désaccord avec François Hollande, qui a déclaré dimanche que la rafle du Vel d'Hiv fut un crime "commis en France, par la France". Il regrette que François Hollande "a malheureusement omis de dire que les crimes commis par les policiers et les gendarmes français, lors de la rafle du Vel d’Hiv, l’ont été sur l’ordre de l’Etat français de Vichy collaborant avec l’Allemagne nazie."

Selon lui, tenir un tel discours, "c’est occulter les accords passés avec la gestapo par René Bousquet, alors secrétaire général de la police, agissant pour le gouvernement de Vichy. C’est faire comme si Pétain était la France et comme si le véritable coup d’Etat opéré le 10 juillet 1940 par un gouvernement de capitulation n’avait pas existé."

Jean-Pierre Chevènement rappelle que "deux Présidents de la République, Charles de Gaulle et François Mitterrand, avaient tenu sur la ligne selon laquelle l’Etat français de Vichy n’était ni la République ni la France."

On remerciera ce républicain pour son courage politique, qui plaide en faveur d’une « France qui a besoin d’une conscience claire de son histoire si elle veut la poursuivre. »

François Hollande a ouvert une boite de Pandore qui fait le lit de l’anti-France

Dans le prolongement de cette critique constructive, que ne lit-on pas à la suite de cette déclaration inique et déconcertante de François Hollande. Il a ouvert une boite de Pandore. Sur Agoravox même on va jusqu’à dire que ce serait non seulement la France, mais « les Français » (Rafle du Vel’ d’Hiv : la France ou les Français ?- http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/rafle-du-vel-d-hiv-la-france-ou-120380), qui se seraient rendus responsables du pire, concernant les responsabilités du Vel’ d’hiv et de façon plus générale du drame des juifs, de cette barbarie sans nom. Hollande a en quelque sorte donner un feu vert au déferlement du sentiment anti-France de certains qui n’attendaient que ce signe pour répandre ce poison qui nourrit des ressentiments qui ne nous promettent pas de lendemains qui chantent mais toujours plus de haine qui renforce les extrêmes. A quand ensuite la demande de vote à l’Assemblée nationale de la reconnaissance devant l’histoire de la France comme génocidaire des juifs ? Allons donc au bout !

Cette relecture qui rend « les Français » responsables des exactions d’un régime au service des nazis, vaut celle d’un FN qui à l'autre bout disserte sur l'existence ou pas des chambres à gaz de façon toute aussi obscène. C’est une déformation des choses contre le sens de l’histoire qui identifie la collaboration de façon incroyable aux Français ! On renvoie ainsi la responsabilité de la déportation aux initiatives de dénonciations individuelles, au peuple de France… Une ignominie, mais qui n’aurait jamais pu voir le jour sans cette confusion gravissime orchestrée par le président de la République.

Qu’est-ce que dit l’histoire ? Tout le contraire de cette France et des Français qu’on diffame !

Des initiatives individuelles des Français que les trains de la mort ? Les opérations de ratissage systématiques rue par rue en 1943 à Paris ? Les visites systématiques d’écoles par la police et la milice pour repérer ceux qui étaient circoncis ? Les lois anti-juives qui s'appliquent sur l'ensemble du territoire, les décrets allemands et l'étoile jaune, l’infâme exposition antisémites du régime dès septembre 1941“Le Juif et la France” » « le juif sus ! » ? Les Brigades Spéciales (BS) des Renseignements Généraux, qui constituent 10 % des effectifs de chaque commissariat, spécialisées dans la traque aux « ennemis intérieurs » aux communistes et aux juifs et plus tard aux réfractaires au STO (Celle-ci formait régulièrement des barrages filtrant dans le métro et établissait des contrôles au faciès) ? L’action de René Bousquet qui coordonne la police sur le territoire au-delà de cette police spéciale qu’il met en totalité au service de cette épouvante, la création par Pierre Pucheu, ministre de l'Intérieur, d’une Police aux questions juives (PQJ) par un arrêté du 19 octobre 1941 (non publié au Journal officiel : seul le Commissariat général aux questions juives (CGQJ), la police nationale de Bousquet et la Gestapo est au courant) ? Les organisations politiques d’idéologie fasciste qui sont créés dans le cadre du régime qui prônent le principe de la collaboration politique (Rassemblement national populaire (RNP), Parti populaire français (PPF) ou militaires (LVF) qui jouent pleinement ici leur rôle… ?

Avec la rafle du Vel’ d’hiv, ce sont tous les juifs étrangers que Bousquet propose d’arrêter, faciles ainsi à identifier en raison des fichiers spéciaux établis à partir de l’état-civil et des services de renseignement, selon une préparation minutieuse. C’est tout un appareil d’Etat qui a été au service de l'innommable ! Les dénonciations n’ont pas manqué certes, et par trop nombreuses, mais comme me le confiait un jour passé un des plus jeunes résistants de France, le défunt poète regretté Jean-Pierre Rosnay(†19.12.2009 -http://www.livreshebdo.fr/les-gens/actualites/jean-pierre-rosnay-rejoint-le-club-des-poetes-disparus/3844.aspx), la Résistance n’aurait jamais tenu si elle n’avait été aidée et soutenue par une part non négligeable de la population. De ces individus ordinaires qui font justement l’histoire dont le courage n’éclate pas nécessairement au grand jour et resteront des anonymes essentiels.

L’Etat pétainiste n’était pas la France !

Sans l'Etat pétainiste tout cela aurait été rendu impossible, et non de l'Etat français puisque la France avait été vaincue et défaite, encore moins de cette France dont la République était hors la loi et sa constitution abolie. Pourquoi vouloir faire assumer aux Français ce qui fut le fait de collabos ayant investi l'Etat pour aider l'occupant à la réalisation de son grand projet de "solution finale. Cet acharnement à taire des responsabilités en en accusant d'autres pour les leurs faire endosser est suspecte d’intentions qui peuvent nous donner le frisson dans le dos. Il y a des affirmations qui n'engagent pas que ceux qui les font, mais une relecture de l'histoire de la France et de son peuple qui peut légitimement s’en sentir diffamer !

On veut faire oublier que ce fut un système au service d’une machine de destruction massive, d’un génocide. Laisser planer cette confusion c’est un péril mortel pour notre liberté.

Quant aux pleins pouvoirs à Pétain, la démocratie était déjà saccagée avec un parti communiste interdit, une élite qui avait trahi et un pouvoir politique d’une France défaite qui ne représentait déjà plus rien dont d’ailleurs le tiers avait déjà choisi la fuite ou l’absence. Seuls 670 (sur les 907 parlementaires) prennent part au vote - qui n’est qu’un sabordage « légal » de la République, qui met la France entre parenthèses pour quatre ans, des plus sombres de l’homme.

De la trahison des élites à la conquête de la liberté : La France c’est la République !

Ce ne fut pas plus le fait d’initiatives individuelles des Français que de la France ni de la République, on en jugea d’ailleurs quelques-uns des principaux responsables accusés d’avoir trahi et commis l’irréparable, eux, pour de bon. Mais on en laissa bien trop de coté aux mêmes manettes comme un certain Papon.

Et pour finir, il n’y a qu’une voie, celle de ne pas renoncer à cette France belle de son histoire dont les racines sont profondément ancrées dans les idéaux de la Révolution française, avec un modèle politique, une République indivisible, démocratique, laïque et sociale que le monde entier nous envie, pleine de cet humanisme débordant de révolutions et de mouvements sociaux à la conquête de notre liberté.

Laissons la conclusion à Jean-Pierre Chevènement : « La France a besoin de retrouver confiance en elle-même. Elle ne pourra le faire que sur la base d’une conscience claire de son Histoire. La vérité exige que le débat continue » 

Guylain Chevrier, historien, formateur en travail social, petit-fils de juif déporté de France.


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (93 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    



    • La mouche du coche La mouche du coche 26 juillet 2012 13:18

      1 article par jour sur l’holocauste. Ils sont devenus fous. Combien de temps vont-ils tenir ? smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 26 juillet 2012 14:32

      Si on rassemble dans un livre tous les articles sur l’Holocauste pour les lire un chaque jour, nous obtenons un missel. Sans nous en rendre compte, nous assistons à la naissance d’une RELIGION. C’est étonnant. smiley


    • antonio 26 juillet 2012 09:40

      Entièrement d’accord avec vous, M.Chevrier.
      Je suis lasse de ces politiques qui , pour de bas intérêts électoralistes, instrumentalisent
      l’Histoire à leur profit, la tronquent, la déforment....
      Lasse de ces politiques qui, dans le « rétroviseur » choisissent l’image ou la scène qui leur convient, faisant fi du contexte historique, de la moindre bribe d’analyse....

      Et François Hollande en se drapant dans les linges de l’émotion facile ne se grandit pas : il fait comme M. Sarkozy avec la lettre de Guy Moquet....


      • Mitsu Mitsu 26 juillet 2012 13:30

        Hollande clair comme de l’eau de roche. Supprimer le mot race de la constitution, culpabiliser les français, se battre contre le racisme et surtout l’antisémitisme.

        Hollande ? un sayanim de compétition pour ceux qui n’auraient pas compris car ce monsssieur qui se veut discret et secret cache bien son jeux.

      • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:11

        Son jeu est pourtant évident : perpétuer la nouvelle tradition génocidaire de la France en tentant d’agresser le Syrie et en finir une fois pour toute avec la souveraineté populaire en ratifiant des accords la déléguant à l’UE, tout en créant une polémique au sujet d’un crime bien plus ancien.
        Et il faut dire que les interventions de ses « opposants » (mon oeil, ils participent exprès à faire monter la polémique afin d’aveugler le peuple pendant que de concert ils le dépouillent.
        Allez, c’est bientôt les JO, on va pouvoir faire la trêve olympique (sauf en Irak, Afghanistan et Syrie, faut pas exagérer hein, c’est pour nous qu’ils le font) et s’occuper plutôt du refus des organisateurs d’imposer une minute de silence en souvenir des victimes des attentats de Munich.
        Bon, si vous pouviez passer un film sur la shoah pendant les pauses, ça nous éviterait de devoir engager de nouveaux journalistes.


      • Saber Saber 26 juillet 2012 10:26

        Tu est un gros menteur qui occulte la vérité historique !!

        La vérité statistique c’est que 75% des Juifs vivant en France pendant la guerre aient pu échapper à la Shoah !! La France fut le pays d’Europe où les réseaux de sauvetage juifs furent les plus nombreux, les plus actifs et les plus efficaces.

        Hein tout ça c’est Alain Michel qui vit en Israël et a été le responsable du bureau francophone de l’École internationale pour l’enseignement de la Shoah à Yad Vashem (2004-2009) qui le dit et le démontre !!

        çe te trou le cul hein ???

        Et c’est loin d’étre le seul, Hilberg aussi l’a dit.

        Alors dégage avec ta propagande mensongère car la vérité historique est tout autre !!

        Vichy et la shoah, enquête sur le paradoxe français. d’Alain Michel.
        http://www.amazon.fr/Vichy-Shoah-enqu%C3%AAte-paradoxe-fran%C3%A7ais/dp/2854435494


      • justice99 justice99 26 juillet 2012 11:15

        Il faudrait arrêter la pleurniche matsada, on dirait du Elie Wiesel.


        L’holocauste de la seconde guerre mondiale, c’est du passé, faudrait passer à autre chose.

        Je te rappel que la shoah n’est pas une religion.

      • Talion Talion 26 juillet 2012 12:31

        « Je te rappel que la shoah n’est pas une religion. »

        Non, mais pour certains c’est une excellente source de devises et une excuse en or pour justifier un racket particulièrement juteux.

        Et pendant ce temps bien sûr, les palestiniens sont génocidés par les israéliens sans la moindre once de repentance de la part de ces derniers.

        Bref... « Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! »


      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 26 juillet 2012 15:36

        Justice, il y a un rapport entre votre intervention sur la « shoa » et votre avatar ?  smiley


      • globulos nilasse 26 juillet 2012 15:39

        mais la shoa est une religion,une religion d’état,avec ses héros,ses saints,ses lieux de pèlerinages,etc............. j’ai trouvé ça sur le net et ça me parait être une bonne synthèse en vidéo :  http://www.metacafe.com/watch/5845663/la_religion_de_la_shoah/?noFBRedirect=1#_=_

        d’autant que de lécher le cul du crif et d’israel de cette manière ne peut créer que l’inverse de l’effet escompté. si il fallait que la france s’auto-flagelle,elle a de la matière,autre que l’invention de sa supposée participation a la shoa. le cameroun,le vietnam,l’algérie,madagascar,le rwanda,etc............. mais remuer le passé de cette manière en flux tendu,c’est remuer la merde et cultiver les haines et les divisions.

      • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:15

        Au lieu de se repentir pour les actes de l’occupant il y a plus de 50 ans, le peuple de France ne devrait-il pas, et c’est un devoir démocratique que de s’opposer à toute politique amorale, exiger de Hollande qu’il s’excuse pour les crimes commis sous Sarkozy et ceux qui sont actuellement perpétués en Irak, en Afghanistan et en Syrie ?
        Ah non, le peuple préfère lutter contre le FN, regarder les JO et se demander si Mélenchon est dans l’opposition.
        Bon, alors peut-être un voyage organisé à Auschwitz, puisqu’on n’a pas de camp sous la main en France ?
        Le Gouvernement nous versera sûrement une subvention.


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 26 juillet 2012 17:49

        «  puisqu’on n’a pas de camp sous la main en France  » (Francillon)


        Si, nous en avons un : Struthoff-Natzwiller, en Alsace, transformé en musée du souvenir.
        Il est vrai que les nazis avaient alors récupéré l’Alsace qui était redevenue un land allemand.

      • jaja jaja 26 juillet 2012 17:54

        J’ai visité ce camp, resté à peu près en l’État et très impressionnant....Struthoff où a été déporté un de mes grand-oncles décédé à Vaihingen juste avant la Libération.....


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 26 juillet 2012 19:44

        Je pense que Matsada (que je salue) le fait exprès et vous provoque. Son E majuscule à Epouvantable est quand même carrément impertinent smiley

        Matsada, vous seriez un meilleur troll avec un peu plus de finesse !


      • tf1Goupie 27 juillet 2012 12:32

        La repentance d’Israel, pour ses atrocités commises, je crois qu’on peut l’attendre d’ici quelques décennies.
        Le devoir de mémoire à géometrie variable.

        Matsada sera mort d’ici là, bonne conscience et superiorité victimaire en bandoulière


      • Gérard Luçon Gerard Lucon 27 juillet 2012 14:12

        et aussi a Beaune la Rolande, pres de Pithiviers


      • Talion Talion 27 juillet 2012 14:37

        « De la provocation ? Dans quel but ?
        Faire parler ? Énerver ? Si c’est le cas c’est en défaveur des juifs alors. »

        Je crois que le but de Matsada et de quelques autres imbéciles est justement de faire monter la judéophobie dans notre pays afin d’obliger nos compatriotes de confession judaïque à faire leur Alya et qu’Israël puisse ainsi vampiriser la population juive française.

        Cet état raciste a en effet besoin de maintenir un flux constant d’immigrants juifs -de préférence blancs et si possible ashkénazes- afin que ces derniers soient toujours majoritaires par rapport à la population arabe et à l’électorat progressiste, qui aspirent à laïciser et à démocratiser ce pays en mettant fin à sa politique d’apartheid et d’occupation absolument inique.

        Un électorat paranoïaque, xénophobe et terrifié par un retour fantasmé (et monté de toutes pièces) de « l’antisémitisme » est en effet plus à même de voter pour les xénophobes rabiques du Likoud et ainsi à les aider à se maintenir au pouvoir.


      • alinea Alinea 27 juillet 2012 16:08

        Talion : il faut un minimum de cinquante années entre les faits et la repentance ; ainsi nous ne connaitrons jamais la repentance israélienne !


      • Talion Talion 27 juillet 2012 21:07

        Hé, ho !... J’ai bien l’intention de vivre vieux moi ! Ne m’enterres pas si vite ! ^_^


      • voxagora voxagora 26 juillet 2012 10:49
        .
        J’ai vu un reportage ahurissant dans une émission : une femme enseignant à un cercle d’enfants (2 cercles, en fait : autour de la table des enfants au teint mat, et derrière eux 2 petits garçons au teint blanc) sa phobie de la nourriture. A un moment elle leur montre un bocal dans lequel on distingue un tas de boyaux beiges-roses qui, comme prévu, les dégoutte. Et tout à coup elle enlève le capuchon du bocal et surgit .. une tête de petit cochon rose : une vision qui entraîne chez les enfants des cris d’horreur, de dégoût et de panique.
        Version imagée d’un discours en direction d’enfants : l’intervenante voulait les dégoûter du chewing gum, et elle a choisi pile poil à quelle vision il fallait l’associer pour déclencher la panique.

        La version « son » fait aussi son effet :
        pour un très grand nombre de français, les sons « lafrance », « lesfrançais » ont aussi un effet délétère, au sens de destructeur. Car ils font se lever en eux tout un tas de représentations négatives, à croire qu’il ne reste plus que celles-là.
        C’est ainsi qu’une certaine honte, chez des français mêmes, empêche de prononcer les mots qui sont alors négativés (franchouillard, par ex) parce qu’il faut prouver son innocence.
        Il y a des mots et des noms qu’on n’entend qu’avec crainte et dégoût : Hitler, par exemple, ne peut que faire se lever des représentations négatives parce qu’on sait ce qu’il représente. Ce qui est enfoncé dans le crâne de nos enfants qui ne sont pas sourds, c’est que « lafrance » et « lesfrançais » sont coupables de crimes. Ils ne peuvent pas faire le tri, ils ne peuvent appréhender le monde dans sa globalité et ses particularités qu’avec du temps et du travail.
        En attendant ils sont sensibles aux DISCOURS, surtout si ces discours sont chargés d’affects (de culpabilité par ex) et surtout si ces discours affectent les adultes qui les entourent.
        Comment peut-on espérer que l« instruction » en général porte ses fruits en éludant ce qui est transmis dans les discours publics ? comment des jeunes, remontés à bloc contre « lafrance » et « lesfrançais » iraient-ils tranquillement en cours de « francais » apprendre le « français » avec le prof de « français » parce que c’est important de savoir le « français » ?
        François Hollande a eu tort. Comme je l’ai déjà écrit dans un autre post, espérons que cette bourde sera rattrapable. Quand on recouvre quelqu’un de merde, il faut travailler à le laver ensuite correctement, sinon l’odeur reste.



        • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:24

          Vous constatez fort justement la réalité, voxagora, mais vous n’avez pas bien compris le sens de l’éducation : c’est précisément l’éducation, organisée par le pouvoir à son service et non à celui du peuple (acte de traitrise selon la loi, et puni fermement), qui a élevé ces gens dans cet état d’esprit et il est évident que c’en était le but.
          Quand le Gouvernement dépense de l’argent dans un projet il porte grande attention, toujours, à ce qu’il apporte les résultats escomptés.
          Que cela ne soient pas les résultats que VOUS escomptiez ne change rien à l’affaire : ils font ce qu’ils veulent, quand ils le veulent (ici ils créent une polémique sur un fait ancien afin de masquer les crimes qu’ils commettent pendant que nous en parlons) et ont très bien remarqué que le peuple plonge avec enthousiasme dans la boue qu’affectueusement ils lui versent dessus.
          Car ne vous y trompez pas : le Gouvernement n’est PAS là pour vous servir et il ne fera RIEN qui puisse le faire dévier de son objectif : enrichir ses amis, ses maîtres et lui-même en nous spoliant et nous asservissant.
          Car il sait bien que s’il dévie de son objectif il sera rapidement remplacé, demandez un peu à Berlusconi.


        • stanh 27 juillet 2012 16:15

          @H.Francillion
          Car ne vous y trompez pas : le Gouvernement n’est PAS là pour vous servir et il ne fera RIEN qui puisse le faire dévier de son objectif : enrichir ses amis, ses maîtres et lui-même en nous spoliant et nous asservissant.
          Car il sait bien que s’il dévie de son objectif il sera rapidement remplacé, demandez un peu à Berlusconi.

          Mais cette vérité les gens ne veulent pas l’entendre. Vraiment, ils la refusent de toute leur âme. Ils demandent une somme de preuves infinie (comme si tous les outrages flagrants de nos castes supérieures n’étaient pas assez nombreux et scandaleux), jamais atteinte donc, pour éviter d’avoir à le considérer réellement .
          Accepter ceci serait comme sortir de la Matrice pour eux, se réveiller d’un rêve pour revenir à une réalité plus dure encore, une réalité qui n’est pas qu’un long fleuve un peu tumultueux (mais sans réel danger) sur lequel on navigue sur le paquebot de croisière appelé « France » . Ca les forcerait à accepter qu’ils sont « seuls » un peu comme un croyant et son dieu.
          La croyance en l’Etat c’est le même mécanisme psychologique que la croyance en un dieu. Les similitudes sont d’ailleurs nombreuses : tel dieu, l’état est partout mais intangible, on le « sent » mais on ne le voit pas. Tel dieu, l’état est « en haut », perché sur son nuage il nous regarde tantôt avec bienveillance, tantôt avec sévérité mais dans le fond on est sûr qu’il nous aime et veut notre bien, comme un papa... Il dirige notre petit monde de là haut, on a pas tous les détails car les voies du seigneur sont trop complexes pour l’humain/citoyen moyen, mais on a quelques infos, plus ou moins vraies, interprétées et métaphorisées par les prophètes (experts économistes, analystes, journalistes etc etc ) pour que le bédouin que nous sommes puisse le comprendre et si tu comprends pas c’est pas grave , tu sait que là haut, il sait ce qu’il fait. L’état a une table des lois, des commandements.... il a son clergé, ses castes.

          Donc, les gens ne veulent pas accepter/savoir/penser que personne ne s’occupe réellement de leur bonheur pendant qu’ils regardent tf1 ou sont en vacances au club Machin en tunisie . Ils ne veulent pas croire que cet état est aux mains de . Ils préfèrent taxer ces propos de « conspirationnistes » et donc, dignes de l’opprobre . Le conspirationniste c’est le nouvel hérétique .


        • Jean-Louis CHARPAL 26 juillet 2012 10:51

          Les prises de position de Chirac et de Hollande sur ce sujet sont lamentables et scnadaleuses.

          Une République n’a pas à s’excuser des crimes d’une dictature fasciste.

          Si des partisans du régime de Vichy encore vivants se répentent et expriment des regrets grand bien leur fasse ; c’est leur problème.

          Si on pousse la « logique absurde » jusqu’ au bout et si Jean Moulin était encore vivant aurait-on le culot de lui demander de s’excuser des crimes de Klaus Barbie ?



          • stanh 27 juillet 2012 16:17

            Canal + : la chaine des petits bourgeois qui ignorent être les beaufs de leur classe sociale.


          • joelim joelim 26 juillet 2012 11:33

            Au travers de son discours, Hollande nous fait savoir que selon lui la France n’est pas respectable. Pas mal pour un président français...


            La raison (peut-être inconsciente) en est simple : il faut qu’il justifie le fait qu’il obéit au doigt et à l’œil à des intérêts étrangers. Je fais référence au positionnement de la France vis-à-vis du peuple syrien.

            Ce positionnement n’est pas dans l’intérêt de la France ; une telle propagande mensongère sur qui est responsable des massacres entame significativement la réputation et le sérieux de notre pays.

            Donc Hollande nous fait savoir que, puisque la France n’est pas respectable — ni les français d’ailleurs —, il n’est pas immoral de sa part de faire une politique étrangère dictée par d’autres. Ça parait monstrueux comme ça mais ce n’est de sa part que de l’impulsivité psychologique plus ou moins refoulée.

            Bien évidemment, l’Etat français d’alors, ainsi que certains français, furent pleinement responsables de l’abomination du Vel d’hiv. Mais ce n’est pas pour ça que la France doit ramper devant le CRIF et ses lubies de droite extrême, et que l’on doit n’accepter QUE leur point de vue sur les ondes, comme ça se passe actuellement !!!! 

            Contrairement aux approximations présidentielles, ce n’est ni la France ni les français dans leur ensemble qui doivent subir l’opprobre. Il y eu résistance, active et passive, et elle ne fut pas négligeable. Que Hollande biffe cet aspect d’un coup de crayon révèle à tous que la France est tombée bien bas. 

            Avec Sarkozy on croyait avoir touché le fond de la piscine, mais non ! Hollande s’est engagé clairement dans la voie tracée par Obama : pratiquer le néo-conservatisme et le néo-libéralisme pour imiter et même dépasser l’ignominie de son prédécesseur...

            • al.terre.natif 26 juillet 2012 11:58

              « Hollande nous fait savoir que selon lui la France n’est pas respectable. »

              votre interprétation du discours n’engage que vous. Rien ne dis que la France n’est pas respectable, simplement que OUI, NOUS avons participé à cet évènement.

              Maintenant rien ne dit que cela fait de nous des personnes détestables !

              N’oublions pas que Hitler est juste un être humain, pas un monstre engendré par le diable lui même !!!!!

              Il faut se rappeler des résistants, des justes, de tous ceux qui se sont battus pour l’honneur de la France et la vie de leur concitoyens de confession juive. Mais il faut également se rappeler que dans des périodes difficiles, 3 comportements se distinguent :
              - ceux qui se battent contre les occupants
              - ceux qui se battent avec les occupants
              - ceux qui ne veulent que vivre paisiblement et qui fuient toute situation conflictuelle.

              N’oublions pas que nous sommes tous capables du meilleur, comme du pire !!


            • joelim joelim 26 juillet 2012 13:41

              Peut-être, mais en affirmant que la France et les français sont responsables du Vel d’hiv, si on prend ça pour vrai, comment peut-on penser que la France est respectable ?


              L’Etat de Pétain était-il respectable ? Non !

              Arguer que la France (en général) est responsable du Vel d’hiv permet de justifier qu’Israël nous impose notre politique étrangère ainsi que les narratives unilatérales et mensongères de nos médias. La Syrie d’Assad est l’ennemie d’Israël, elle ne serait pas la nôtre si nous étions encore souverains.

              La France est bafouée, y compris par son représentant.

            • al.terre.natif 27 juillet 2012 09:09

              « Peut-être, mais en affirmant que la France et les français sont responsables du Vel d’hiv, si on prend ça pour vrai, comment peut-on penser que la France est respectable ? »

              La respectabilité d’un état n’est pas un status intemporel ! La respectabilité d’un état est fonction de ses actions. Lorsqu’un pays, occupé ou non, participe à une opération aussi terrible que le Vel d’hiv, il n’est pas respectable. Lorsque le même pays reconnait que ce qui s’est passé sur son sol, et donc malgré tout sous sa responsabilité (au moins passive), n’est pas une bonne chose, il regagne un peu de respectabilité, en tout cas à mes yeux.

              « Arguer que la France (en général) est responsable du Vel d’hiv permet de justifier qu’Israël nous impose notre politique étrangère »

              Je trouve que cet argument est un raccourci un peu facile. Israël n’a pas à nous dicter notre politique, c’est sûr. Concernant la syrie, je ne suis pas du tout sûr que ce soit téléguidé par Israël ! Les enjeux sont tellement complexe concernant la Syrie, entre les intérêts russes, ceux des américains concernant l’Iran et son invasion préparée depuis longtemps, ceux des Israëliens... Quant à ceux de nos chers dirigeants, qu’ils suivent les intérêts d’Israël, ou bien des EU ne me paraît pas si clair que ça semble l’être pour vous.

              « La France est bafouée, y compris par son représentant. »

              Vous allez un peu loin, il y a bien d’autres situation ou la France (ou plutôt son peuple) est bafoué !! L’Europe est déjà un vaste système qui imposent depuis des années des directives décidées sans aucune intégration de la volonté des peuples. L’exemple des lois sur les semences (Certificat d’obtention végétal), qui interdit aux paysans d’utiliser leurs propres semences (ce que l’humanité fait depuis le début de l’agriculture) est un affront bien plus grand fait à la respectabilité de notre état, que quelques vulgaires phrases sorties pour occuper l’espace médiatique et l’espace de réflexion des citoyens ...

              Alors ... respectabilité à deux vitesses ? ;)


            • Gérard Luçon Gerard Lucon 27 juillet 2012 16:00

              depuis des decennies les socialistes francais sont avant tout atlantico-sionistes


            • lsga lsga 26 juillet 2012 11:36

              Pétain est encore et toujours la France. 


              • Saber Saber 26 juillet 2012 12:13

                Tu peux développer lsga ? smiley


              • ffi ffi 26 juillet 2012 12:26

                Pétain, fut en effet le dirigeant de la France. Mais dire cela n’est pas connaître ses véritables motivations. La Rafle a eu lieu dans la zone occupée sous tutelle Allemande, pas à Vichy.
                 
                En zone occupée, les Allemands ont pris le contrôle des corps institutionnels (Police).
                Par exemple, le « commissaire à la question juive » Louis Darquier de Pellepoix fut imposé par les Allemands à la place de Xavier Vallat, jugé trop mou. Mais celui-ci incrimine René Bousquet.

                Il semble (à l’article René Bousquet wikipédia), que la police Française entre le 9 mars et le 8 août 1942 était sous tutelle Allemande et que son Chef, était le général SS Karl Oberg.

                Donc Responsable de la Rafle : le Chef de la Police = Karl Oberg = Allemagne Nazie.


              • Traroth Traroth 26 juillet 2012 14:12

                @Isga : Pétain n’avait pas de légitimité démocratique. De Gaulle non plus. En fait, ça parait une tautologie de devoir le rappeler, mais entre 1940 et 1945, il n’y a plus de république française. L’Etat français de Pétain est bien responsable de la rafle du Vel’ d’Hiv, mais pas la république. Ou alors, elle est aussi responsable des emprisonnements arbitraires à la Bastille par Louis XIV !

                Ce qui apparait dans ces interrogations, c’est l’ambiguïté de ce qu’on peut appeler « la France ». L’« Etat français » pétainiste, est-ce la France ? Un type égaré à Londres qui parle à la radio, est-ce la France ? Un gouvernement non-démocratiquement élu, est-ce la France ? Si oui, la France a-t-elle été créée en 1789 ?


              • lsga lsga 26 juillet 2012 15:51

                Ce qui apparait dans ces interrogations, c’est l’ambiguïté de ce qu’on peut appeler « la France ».

                Superbe réflexion matérialiste, je ne peux qu’être d’accord. 

                La ’France’ n’existe pas. Ce qui existe, c’est le territoire français, ce sont les français (ceux qui vivent sur ce territoire), le gouvernement français, le prolétariat français, la bourgeoisie française, etc. 

                On doit donc dire : La Police française est responsable de la rafle du Veldhiv. 

              • toug toug 26 juillet 2012 16:00

                Très juste Igsa. Pétain, vichy c’est toujours la France et c’est bien la république qui a amener à cela. Très facile à comprendre quand on a lu l’oublié Jean marie Guyau, ce grand penseur du républicanisme français qui a formulé une idéologie républicaniste  racialiste hygiéniste nataliste ect dangereusement parentes de l’idéologie de Vichy à venir...


              • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:39

                J’en déduis donc, Isga et Toug, que vous affirmez fièrement être des collabos.
                Sachant votre attitude, Isga, envers ceux qui osent discuter vos opinions, je suis persuadé que seuls les camps de travail pour les opposants (et d’extermination aussi hein, je sais bien que vous n’accepteriez pas que je survive longtemps) vous manquent pour vous sentir à l’aise dans ce pays.
                Vous devrez donc vous contenter de vous dire qu’après tout, les villes sont des camps de travail à ciel ouvert, et vous vous chargerez vous-même de mon exécution pour délit d’opinion.
                Faites-vous aider de Toug et de Jaja, ils accepteront sûrement et à trois contre un c’est toujours plus facile.


              • toug toug 26 juillet 2012 16:51

                Mais qu’est ce qui raconte lui ? Faut se faire aider à ce niveau là...


              • al.terre.natif 27 juillet 2012 09:16

                @Henri Francillon

                n’importe quoi ...

                vous allez vraiment trop loin !


              • Traroth Traroth 27 juillet 2012 10:13

                @Toug :

                « c’est bien la république qui a amener à cela » : Je vous mets au défi de démontrer ça ! C’est totalement faux !


              • Traroth Traroth 27 juillet 2012 10:18

                @Isga : la police française responsable de la rafle du Vel d’Hiv ? Ce n’est pas ce que j’ai dit, en tout cas.

                Je ne pense pas que la police ait décidé de cette rafle de son propre chef, et vous ? Donc, même si elle a une responsabilité, elle ne saurait être la seule responsable. De plus, vous ne tenez pas compte des nombreux actes de coulage de l’opération par des fonctionnaires de la police, permettant à de centaines de victimes potentielles de s’en sortir.


              • armand 27 juillet 2012 18:13

                Bizarre que ce post soit le plus mal noté alors qu’il est le plus vrai


              • Acid World Acid World 26 juillet 2012 11:44

                « Pétain n’était pas la France »

                Mais si c’était la France. Sommes-nous incapables de l’assumer ?
                En revanche je ne pense pas que ce soit une raison pour faire d’éternelles courbettes devant les juifs, qui ont déjà le pouvoir dans notre pays.

                Ca n’empêche pas que la France ait un passé antisémite, mais nous n’en sommes pas responsables aujourd’hui.


                • ffi ffi 26 juillet 2012 12:28

                  Le chef de la Police était le Général SS Karl Oberg...


                • joelim joelim 26 juillet 2012 13:49

                  Ca n’empêche pas que la France ait un passé antisémite


                  Ecoutez Henri Guillemin sur l’Affaire Dreyfus. 

                  Il dit que si les français ont été globalement contre Dreyfus à un moment, ce n’était pas par antisémitisme mais parce que des antisémites avaient falsifié des faits, falsification que les médias d’alors avaient amplifiée.

                  Ceux qui pensent les français globalement antisémites à cause de l’affaire Dreyfus font une erreur, ou bien instrumentalisent les faits à leur propre profit.

                • Traroth Traroth 26 juillet 2012 14:14

                  « Sommes-nous incapables de l’assumer ? » : Pourquoi devrions-nous avoir à « assumer » les actes de gouvernements qui n’ont pas été démocratiquement élus ? Devrons-nous assumer aussi les emprisonnements arbitraires à l’époque de Louis XIV ?

                  Personnellement, je n’assume que les décisions de mes propres décisions. Pas de celles des autres.


                • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:41

                  L’Algérie ayant été sous domination française pendant l’occupation allemande, n’est-il pas ignoble que ce pays ne participe pas à la repentance ?
                  Car voyons, nous savons tous que les Algériens sont antisémites.
                  Tous et pour toujours, exactement comme les Français.


                • stanh 27 juillet 2012 16:29

                  @h.francillon

                  Oui mais comme le jour de la libération en 45, pendant que les troupes américaines défilaient à Paris, l’état français par son armée, commençait le massacre (répression) de dizaines de milliers d’algériens qui avaient été pris d’un fol espoir de liberté en voyant la notre retrouvée ... pour ça, la FRRRRrrraance (ton de journaliste des années 50) n’aime pas trop parler de tout ça, de cette époque. Les sionistes non plus d’ailleurs car leurs congénères d’Algérie ont également énormément de compte à rendre niveau crimes et barbaries sur des natifs ..
                  Libérée d’un côté , massacrant de l’autre, en même temps.
                  Ah les bourgeois, quels grands humanistes !


                • Traroth Traroth 27 juillet 2012 17:42

                  Il fallait lire « Personnellement, je n’assume que les conséquences* de mes propres décisions. Pas de celles des autres »...


                • al.terre.natif 26 juillet 2012 11:48

                  Et bien .... je ne comprend pas bien le problème.

                  Mis à part la récupération politique, je ne comprend pas votre reproche (ni celui de Chevenement) ...

                  Alors à cette sombre période, notre pays n’était pas la France ? Notre pays était dans une parenthèse qui nous défausse de nos responsabilités ? Quelle idée !

                  Puisque vous considérez que cette période est une dictature (je n’ai pas un avis aussi tranché, mais je comprend votre point de vue), cela entraine-t-il que ce n’était pas la France à cette époque ? Impensable !!!!

                  Donc, si je suis vos propos, la France n’existait pas avant 1789, car la royauté n’implique pas la représentation de l’ensemble de son peuple ... si ?

                  Nous devons assumer notre histoire, les bons moments comme les mauvais. Quelle schizophrénie que de ne se souvenir que des bons moments (la résistance, les justes, les FFL ...) et d’oublier allègrement que dictature ou non, la France, représentée par Pétain, à fait des mauvais choix !

                  Si on commence à choisir les moments de notre histoire et à écarter les périodes sombres, c’est là que se trouve le danger. Le devoir de mémoire, ce n’est pas QUE se souvenir que d’autres ont fait des choses atroces ! C’est aussi se rappeler qu’il n’y avait pas tant de jean-moulin que ça !!!! C’est se rappeler que nous avons eu notre rôle à jouer et que tous n’ont pas eu l’occasion / le courage / l’envie ? d’aider leurs voisins, leurs amis, visés par ces rafles et ces lois !

                  Le devoir de mémoire, c’est utile lorsqu’aujourd’hui, par exemple, on expulse les Roms !

                  Doit-on dire que l’année 2010 ce n’était pas la France mais une dictature qui à pris ces décisions à la place du peuple ???? Excluez vous cette année de notre histoire pour que nous en ayons « une conscience claire » ?

                  Je ne suis pas pour Hollande, ni pour la récupération politique de l’histoire. Mais votre position me parait juste hallucinante !!!!


                  • lucmentin 26 juillet 2012 12:01

                    Monsieur CHEVENEMENT, vous n’avez rien à dire. Veuillez vous taire, vous resterez important. PETAIN ou SARKOSY, ce n’est pas les France qui les a élus. Et pourtant ? Semblables.

                    N’en déplaise à tous ces faux penseurs qui l’ouvrent parce qu’ils ne sont rien et par là n’ont rien à dire.

                    Alors, foutez-nous la paix avec le VEL’DIV, nous en savons assez et nous en souffrons assez.

                    De même pour mettre en avant le CRIF qui devrait s’occuper de ce qui se passe dans le pays où ont été déplacés les JUIFS : savoir ce qu’ils en ont fait sur le plan social. Ca me fait vômir.


                    • stanh 27 juillet 2012 16:38

                      De toutes façons, élus ou pas, ils ne le sont en général que par à peine plus de la moitié. 51% de la france n’est pas 100% de la france.
                      Ce débat est idiot car il s’articule autour de catégories qui n’existent pas : la France, les français, les justes, les collabo . Tout ça c’est de la simplification et ça n’est pas comme ça que l’on fait de la science. C’est de la rhétorique .


                    • Soi même Soi même 26 juillet 2012 12:47

                      Je suis pas tous à fait d’accord avec Chevènement sur ce point, car il ne faut pas oublier à l’époque des faits à une tradition d’anti judaïsme séculaire qui ce ne limite pas à la France.

                      Une des sources est dans les idéologues xénophobes entre le 19 siècles et le 20 siècles ont eux leurs ages d’or !
                      Il y a plus causes à ce faits le retour à une radicalisation d’exprimé sa foi religieuse, le racisme qui c’est justifier par le colonialisme et les théories délirantes de Darwin qui l’on nourrie, et un fait qui par ailleurs à été très bien étudier par les historiens , la fièvre nationaliste patriotique.

                      Si le Vel d’Hiv a été possible, c’est que le terrain étaient bien préparée non seulement par la défaite de 40, mais bien aussi dans la tête de certains qui rêvait à un retour mythique d’époque révolue où la pureté d’une nation étaient en apparence effective !

                      Car il ne faut pas oublier dans cette rafle, il y a aussi l’idéologie de se débarrassé de tous traces exogène de la nation, en utilisant le terme de métèque, ce n’est pas seulement les population juives qui sont fustiger, mais bien tous les apatrides et tous ceux qui sont typer racialement où qui ont du sang mêler.

                      C’est pourquoi ce focalisé sur c’est événement est une erreurs, car il masque les autres répressions qui on eu lieux de tous ceux qui sont sont trouver comme indésirables.

                      L’autre problème, que soulève se fait, et l’implication du rôle de toute l’Administration Française sous l’occupation et plus particulièrement l’honneur nauséabond de la police Française.

                      Cette affaire soulève bien en réalité le devoir d’obéissance du fonctionnaire en cas de force majeur, et heureusement qu’ils aient eux des fonctionnaires qui se sont émanciper de ce devoir, et je pense en particulier à Jean Moulin qui à sauver en partie de l’infamie l’ administration en désobéissant et en privilégiant une attitude humaniste, par son geste et avec tous ses anonymes qui étaient animées de ces mêmes convictions. Ils ont contribuer à sauver l’honneur des corps de l’État qui en réalité auraient du être condamné dans sont ensembles non par pour collaboration mais bien pour leurs lâchetés à ignorée les basses essentielles de l’humanisme ! 


                      • ffi ffi 26 juillet 2012 13:11

                        Il ne faut pas confondre l’anti-judaïsme, qui est un refus de suivre les principes de la philosophie du Talmud, et l’antisémitisme, qui est de croire en l’ignominie congénitale des juifs.

                        D’autre part, et ceci c’est factuel, le commandement des corps intermédiaires de ce qui restait de l’Etat (justice, police, administration) était le fait du général SS Karl Oberg.


                      • Henry Moreigne Henry Moreigne 26 juillet 2012 13:53

                        Arrêtez de voir l’Histoire de France telle que vous auriez aimé qu’elle soit et regardez la telle qu’elle fût. La thèse gaullienne est uniquement revendicable par DG et ses compagnons. Pour les autres la vérité est crue : l’attentisme de beaucoup la compromission et la résistance pour quelques uns.

                         Il n’y a pas de droit d’inventaire avec l’histoire sinon à avancer aussi que l’Allemagne nazie ce n’était peut être pas l’Allemagne ...


                        • La mouche du coche La mouche du coche 26 juillet 2012 14:44

                          Derrière son clavier, Henri Moreigne est un résistant de la première heure. Il saura résister à la torture, s’il le doit. smiley


                        • alinea Alinea 26 juillet 2012 14:03

                          Peut-on nier qu’une majorité de citoyens, aujourd’hui encore, se range du côté du pouvoir, par couardise ou par intérêt ?
                          C’est bien gentil, et juste d’une certaine manière, cette critique de Chevènement mais tout de même, la France collabo, elle n’a pas existé ?
                          Il est toujours facile, une fois l’histoire passée, de braquer les projecteurs sur les justes ! Mais tout le monde sait qu’ils sont une minorité !
                          Et trouver, après coup, notre noblesse dans celle de quelques uns, n’est-ce-pas aussi un abus ?


                          • xmen-classe4 xmen-classe4 26 juillet 2012 14:41

                            C’est une idée du RPR. c’est pas pour le 70eme « anniversaire » que l’état français doit changer de discours.


                            l’armistice du 22 juin 1940, c’etais plus responsable que de demander au gosses de jeter des pierres sur les SS.

                            • lulupipistrelle 28 juillet 2012 05:29

                              L’armistice du 22 juin 1940 était une infamie, une traîtrise... l’armée française avait encore des ressources, et le combat n’était pas perdu. La clique qui a rendu les armes, l’a fait pour prendre le pouvoir et imposer son idéologie.


                            • alain_àààé 26 juillet 2012 15:45

                              je suis d accord avec CHEVENEMENT bien qu il ne soit pas d un grand courage mais c est un fait que grace a CHIRAC comme je l ai déja écri et cEnsuré que lorsque pompidou et mort on l as nommé dauphin de celui ci mais surtout a toujours été a la botte des rotchilds et des juifs.comme je l écrivais avec VEIL comme ministre sous d ESTAING elle a écrassé et critiqué DE GAULLE et mitterrand mais CHIRAC veillait pour que des milliards soit donné aux juifs et j ajouterai, bien que je me demande si je ne vais pas écrire aussi un article,que nous avons des monuments édifié aux juifs et que l on commémore plus les juifs méme avec HOLLANDE que les vrais patriotes qui comme beaucoup de gens dont les miens ont combattu les ALLEMANDS et payé de leur vie.MAIS DONT LES SURVIVANTS DEPUIS 1975 NE SONT PLUS INVITER AUX COMMEMARATIONS LES CONC ERANT


                              • travelworld travelworld 26 juillet 2012 16:04

                                L’administration française si zélée qu’elle en a étonné les nazis, ce n’était pas la France ?
                                Et Turenne qui s’est comporté comme les SS à Oradour sur Glane dans le Palatinat, ce n’était pas la France ? Il faut assumer ! c’est bien triste mais c’est l’histoire, sur Vichy relisez Paxton.

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Ravage_du_Palatinat


                                • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:47

                                  Bizarre tout de même qu’il n’y ait jamais célébration de la résistance héroïque d’une minorité de courageux, qu’on devrait montrer en exemple, mais toujours des actes de contrition par la reconnaissance éternellement répétée des actions des pires.
                                  La France est un des seuls pays au monde à se concentrer uniquement sur les personnages et actes les plus ignobles commis par les siens, et son peuple s’est complètement laissé manipuler.
                                  Allez-donc demander aux Américains qu’ils s’excusent pour le génocide des Amérindiens, ou aux Musulmans Marocains qu’ils se repentent pour avoir colonisé tout le Maghreb.
                                  Ils vous riront au nez et ils auront bien raison, alors souffrez que le monde entier se moque de vous car vous l’avez bien cherché.
                                  Car nous savons tous que pendant que vous hurlez au loup à croix gammée votre propre pays se livre à des exactions ignobles en Afghanistan et en Irak face à des peuples qui ne lui ont jamais rien demandé ni mise en danger.


                                • al.terre.natif 27 juillet 2012 09:27

                                  @Henri Francillon

                                  Il y a des manifestations pour rendre hommage aux résistants ... chaque année !

                                  Le devoir se mémoire, c’est se rappeler des bonnes actions des résistants, ET des atrocités commises sous le couvert des collabos ET des gens qui n’ont rien fait ...

                                  Pour justement réfléchir et refuser que notre pays soit mêlée à nouveau à des atrocités qu’amène la guerre (Afghanistan, Irak, Libye, ... bientôt Syrie et Iran !)

                                  « souffrez que le monde entier se moque de vous car vous l’avez bien cherché » ... que peut vous apporter cette réflexion ? Très peu je penses....

                                  « Allez-donc demander aux Américains qu’ils s’excusent pour le génocide des Amérindiens, »

                                  Mais ils devraient le faire, ce qui permettrait de rééquilibrer un peu le status de ces autochtones, parqués encore aujourd’hui dans des réserves, comme des animaux !!! Ils devraient éprouver un peu de honte au sujet des massacres passés, mais surtout au sujet de la situation actuelle qu’ils ne veulent surtout pas changer ! Car reconnaitre des droits aux amérindiens serait reconnaitre le vol de leurs terres, reconnaitre aussi leur sagesse et leur rapport à la nature, ce que les gouvernements successifs ne souhaitent absolument pas !!!


                                • lulupipistrelle 28 juillet 2012 05:31

                                  Ben non , l’Administration ce n’est pas la France. C’est une machine qui fonctionne dans son intérêt au service de n’importe quel maître.


                                • lulupipistrelle 28 juillet 2012 23:42

                                  La France est pays, c’est à dire un territoire, une langue , une population.Quand on veut situer un évènement c’est à un moment donné, et le fait de x ou y... Après c’est fini. Les responsables sont morts, on n’hérite pas ni de leur crimes ni de leur gloire.

                                  Je regrette de vous l’apprendre, mais toute l’Histoire de France est une invention du XIXème siècle. Je sais bien qu’on nous saoûle de commémorations diverses, qu’on exige de nous un devoir de mémoire. C’est imbécile.

                                  On ne recule devant aucun anachronisme pour jeter l’opprobre sur tel ou tel personnage historique,ou pour l’encenser, on travestit les faits, on dénigre notre passé ou on l’enjolive... C’est toujours de la propagande. Nul n’est obligé d’y croire.

                                  Cette affaire du vel d’hiv, le 10 mai journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage en France, , etc... j’en ai marre !

                                  On ferait mieux de rappeler que les Français ont aboli l’esclavage 45 ans après les Anglais... ou 17 ans avant les Américains...ou encore que c’est la colonisation qui a aboli l’esclavage en Afrique du Nord...ha, ha, ha...


                                • al.terre.natif 27 juillet 2012 09:28

                                  tout à fait !


                                • pjf971 29 juillet 2012 17:57

                                  @ursulin
                                  Tout à fait d’accord !
                                  Pétain a été élu par une assemblée légitime, et à cette époque (juin-juillet 1940) une immense majorité de Français le considéraient comme le sauveur de la France...Bien sûr à tort, mais ça ne retire rien au fait qu’il était le pouvoir légal, et qu’il représentait le pays.

                                  Fort heureusement, la résistance, tant intérieure qu’extérieure (de Gaulle) s’est très vite organisée, alimentée par les abus intolérables de la collaboration institutionnelle ; et dans ce domaine, il est certain que la persécution des juifs a joué un rôle important ; de nombreux rapports de préfets indiquent que la population n’approuve pas les mesures antisémites ; les cas d’hébergement d’enfants juifs (et même de familles) sont nombreux, favorisés par l’action de nombreuses associations laïques, protestantes, et (plus tardivement) catholiques. C’est là bien sûr qu’a résidé l’honneur de la France, par opposition au gouvernement légal devenu de fait illégitime.

                                  Mais il n’est absolument pas scandaleux d’affirmer, comme l’ont fait Chirac et Hollande, que la France (c’est à dire son gouvernement légal de l’époque) a une part évidente de responsabilité dans la déportation des juifs.

                                  Dire le contraire, c’est vouloir se donner bonne conscience à bon marché...

                                  Il serait tout de même temps qu’on dépasse ce genre de discussion stérile. Le passé d’un pays, quel qu’il soit, comporte inévitablement des aspects blancs et des aspects noirs. Il faut savoir les assumer.


                                • travelworld travelworld 26 juillet 2012 16:08
                                  Retentissement et conséquences jusqu’à notre époque !

                                  Turenne va frapper les esprits, mais pas de la façon escomptée. Dans toute l’Europe, ce n’est qu’un cri d’horreur indigné. Ces pratiques d’une cruauté que l’on croyait l’apanage de l’armée ottomane11, exercées dans un « pays uni et fertile, couvert de villes et de bourgs opulents12 », au lieu d’effrayer les princes vont les dresser plus encore contre la France.

                                  Jean Bérenger voit dans cet épisode l’origine du lourd contentieux franco-allemand, qui ne sera réglé qu’avec la construction européenne, après la Seconde Guerre mondiale13.

                                  La réputation de Turenne, en France, n’en souffre pas14. On préfère voir en lui le stratège de la campagne d’Alsace qui suivit (conclue de façon extraordinaire, en décembre 1674 et janvier 1675.

                                  Les deux sacs du Palatinat ont un retentissement d’autant plus grand qu’ils surviennent dans une période de relatif adoucissement des conflits. Les pillages et saccages de la Guerre de Trente Ans s’expliquaient par l’épuisement financier des États, l’impossibilité de payer les troupes, et par la haine religieuse (catholiques contre protestants). Les exactions françaises en Palatinat, comme le bombardement de Gênes en 1684, sont des actes de terreur délibérés d’un État qui dispose de finances saines et de troupes disciplinées. L’opinion du temps les juge d’autant moins excusables.

                                  Ce premier ravage, occulté par le second, peu détaillé par les historiens français, est de nos jours mal connu. Une source de confusion est constituée par la belle marche Les Dragons de Noailles. Elle associe en effet Turenne à quelque incendie de Coblence, à un pillage du Palatinat non précisé, ainsi qu’au régiment Noailles-Dragons qui n’est pas contemporain des ravages.

                                  L

                                  • pigripi pigripi 26 juillet 2012 16:17

                                    Les mêmes personnes qui pensent que la France n’est pas responsable de la déportation de ses citoyens juifs pensent que la France est responsable de la colonisation et qu’il est légitime pour les anciens colonisés de réclamer le paiement de la dette coloniale.

                                    Pourquoi Les Français seraient-ils responsables de certains dérapages historiques et pas d’autres ?
                                    Et inversement pourquoi devrait-on les gaver avec la colonisation des Africains et pas avec la déportation des juifs ?

                                    • joelim joelim 26 juillet 2012 18:04

                                      L’Etat français et certains français d’alors étaient responsables. Même si on était sous occupation. Mais faut-il pour cela condamner tout un pays, tous les français ?


                                      Certains pensent que oui. En tout cas cela permet d’imposer sans effort à la France la politique étrangère du Likoud, parti au pouvoir en Israël. 

                                      Vu le bidonnage généralisé et avéré des infos sur la Syrie en France (1) , ce texte particulièrement misérabiliste de Hollande ne mange pas de pain.

                                      Il contribue à éviter de se poser la question de savoir si la volonté d’agresser la Syrie est une bonne stratégie pour la France, si c’est moral, si c’est légal...

                                      Non, ça fait plaisir au CRIF (vraisemblablement). Donc, puisque nous sommes, a longtemps insisté notre Président, le pays du « Vél d’hiv », il serait inconvenant — voire, si on insiste, antisémite — que nous nous interrogions sur notre politique extérieure.

                                      Conclusion : nous avons maintenant des médias dignes de l’époque soviétique, c’est notre punition.

                                      (1) « German intelligence estimates that “around 90” terror attacks that « can be attributed to organizations that are close to al-Qaeda or jihadist groups » were carried out in Syria between the end of December and the beginning of July, as reported by the German daily Die Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). This was revealed by the German government in a response to a parliamentary question. (Dedefensa.org)

                                    • USA 613 26 juillet 2012 16:59

                                      OUI les Justes ont existé

                                      OUI tous les Juifs de France N’ont PAS disparu dans la tourmente
                                      OUI Pétain et Laval ainsi que son gouvernement ont été collaborationnistes
                                      OUI Laval a RAJOUTE les enfants juifs de manière à ce qu’EUX aussi soient déportés
                                      Les Nazis N’avaient pas eu une telle exigence 
                                      La responsabilité de cette décision incombe à Laval
                                      Tous les responsables politiques, tous les miliciens, tous les journalistes, tous les acteurs, tous les chansonniers, tous ceux qui ont versé dans la délation (ils furent nombreux), tous les concierges, tous les collaborationnistes parmi eux ont été les complices ACTIFS des responsables de tous ordres
                                      Bien entendu ce le fut à des degrés divers
                                      Ils ont permis que l’infamie et la honte soit celle de LA FRANCE
                                      Il a la France des Justes
                                      Il y a la France des complices ACTIFS
                                      Il y a la France des complices PASSIFS coupables par LEUR silence et LEUR complaisance.
                                      BON NOMBRE donnaient leur bénédiction aux exactions et aux meurtres de masse perpétrés par BON NOMBRE au nom de LA France
                                      Les Justes ont existé
                                      La France des Justes était-elle LA FRANCE ?
                                      NON les Justes NE furent de LOIN PAS majoritaires en France. 
                                      Ils N’étaient PAS LA FRANCE
                                      Merci à eux d’avoir existé 
                                      Ils ont sauvé l’honneur d’une CERTAINE France.
                                      Les Français étaient MAJORITAIREMENT pour le Maréchal, pour Laval, pour le gouvernement, pour les miliciens, CONTRE les Juifs, CONTRE les Communistes.
                                      CES Français on les voit aux actualités de l’époque 
                                      Ils saluent le bras tendu, ovationnent les Nazis, les collabos et pourchassent avec joie et VOLONTAIREMENT les victimes.
                                      Ces MEMES Français se sont retrouvés avec des brassards FFI 
                                      Ils braillaient le plus et tondaient les femmes (elles ne furent pas toutes nazies) 
                                      Ils faisaient la chasse à un tas de monde 
                                      Parfois ils en exécutaient certains pour cacher leurs propres forfaitures.
                                      Alors que l’on cesse de verser dans le manichéisme
                                      Les Français de l’époque furent ceux des années 30 ainsi que celle des années 50.
                                      LES MEMES 
                                      Bousquet, Touvier, Papon, et les autres ont survécu protégés par qui ? 
                                      Qui recevait un homme NON fréquentable à SA table ?
                                      Qui fleurissait la tombe du Maréchal ?
                                      C’est le même Mitterand (ancien maurassien, ancien ministre de Pétain, ancien .... que plus haut on donne en exemple pour justifier que l’Etat Français ne fut pas la République Françaaise
                                      TOUTE la France ne fut pas coupable. 
                                      Combien de Justes en France dénombre-t-on ? 
                                      Soudain la France serait majoritairement peuplée de Justes ? 
                                      Ce serait faire insulte à ces Justes.
                                      La France a eu ses Justes.
                                      On honore leur mémoire
                                      Malgré CES justes il y en eu d’autres qui ne furent pas innocents (Affaire Finally, Lustiger, etc...)

                                      Qu’en serait-il de la France si aujourd’hui la situation se renouvelait ? 

                                      Quel fut le pourcentage des Justes ?
                                      TOUS les autres furent L’ECRASANTE MAJORITE
                                      Tous CES autres furent ... LA FRANCE
                                      Cette France là ne se limitait pas au seul gouvernement de Vichy

                                      • ourston 26 juillet 2012 19:33

                                        USA 613 :

                                        Entièrement d’accord. Le fait que Bousquet, Touvier, Papon aient été protégés pendant des dizaines d’années après la Libération montre que l’ex régime de Vichy a bénéficié d’une coupable indulgence de la part de la Justice, de l’Eglise, de Présidents élus de la Républiques, de la presse...pendant une bonne partie de la 5° République, dans un pays qui n’avait plus l’excuse d’être militairement occupé, ni celle d’être soumis à un régime non démocratique. 


                                      • al.terre.natif 27 juillet 2012 09:32

                                        Très bien dit !! Merci :)


                                      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 26 juillet 2012 18:01

                                        Quand on n’est pas capable d’agir, on parle... Et à l’occasion on se repent, avec d’autant de bonne conscience qu’on sait bien qu’on bat sa coulpe sur la poitrine des voisins !

                                        C’est fou ce qu’on est fort dans le repentir, en France, depuis qu’on est devenu incapable d’agir !
                                        Pauvre Hollande qui, à défaut de pouvoir tenir ses promesses, se repent des crimes de ses prédécesseurs !

                                        • dawei dawei 26 juillet 2012 19:39

                                          et pourquoi devrait il y avoir un traitement de faveur pour un pays plus qu’un autre, tout pays honnête ne mérite t il pas l’équité ?
                                          et pourquoi devrait il y avoir un traitement de faveur pour un citoyen en fonction de son ethnie, de sa couleur ou de sa religion, tout citoyen honnête ne mérite t il pas l’équité ?
                                          Israel est il le seul pays au monde subissant une certaine défiance ?
                                          Les juifs du monde sont ils les seuls insultés ?
                                          Et si Israël faisait preuve d’inéquité, que fait on ? Rien par peur d’être traité d’antisioniste et defacto d’antisemite car c’est un peuple qui a beaucoup souffert ?
                                          Et si des juifs insultent des non juifs, que fait on ? Rien par peur d’être traité d’antisioniste et defacto d’antisemite car c’est un peuple qui a beaucoup souffert ?

                                          Et si on arretait tout simplement de créer toutes ses cloisons fictives, arbitraires et sans fondements entre les gens, en les jugeant pas rapport à leur être, et pas par rapport à leur appartenance, ne serait ce pas une certaine forme de progrès ?

                                          Vous savez, je fais une grosse difference entre mes amis et ceux qui le sont pas par le fait que les vrais amis te disent quand tu fais erreur, alors que les faux amis te donnent toujours raison même quand t’as tord.
                                          Les personnes qui donnent raisons aux juifs et/ou aux israeliens systematiquement, même quand ils ont tord, ne sont pas des amis mais de perfides hypocrites dont vous gagnerez à vous méfier.
                                          Ce qui vous expliquent que vous avez tord et raison quand vous avez raison sont portentiellement vos seuls amis fiables ! !


                                        • OMAR 26 juillet 2012 20:29

                                          Omar 33

                                          Allez constater dans tous les forums :

                                          Dés que l’on parle d’Israël , il y a un ou au maximum, deux sionistes qui à eux seuls répondent aux commentaires..
                                          Cela fait parti de enseignement appliqué dans la hasbara..

                                          Et ce que s’évertue à faire notre adepte du bétard, Matsada...


                                        • al.terre.natif 27 juillet 2012 09:45

                                          « l’antisionisme donc l’antisémitisme »

                                          l’un ne précède pas forcément l’autre. Mettre ces deux mots côte à côte, avec de surcroit une relation de cause à effet .... VOILA la désinformation, et la propagande classique et répétitive.

                                          Sachez que certains sont capables de faire la distinction entre religion et état, qu’ils ne mélangent pas la foi et la politique.

                                          Certains commentaires glissent vers un rejet « du juif » comme aux heures sombres du 20ème, qu’il est important de se rappeler, non pas comme un vague souvenir, mais comme un avertissement de ce qu’est capable la société humaine.

                                          Ne mélangez pas ceux qui ont des griefs à l’encontre de l’état et de la politique d’Israël, et ceux pour qui « le juif » reste une catégorie à part, avec de multiples étiquettes honteuses !

                                          Vous défendez Israël ? Pourquoi pas, ça se discute, je ne vous le reproche pas. Juste, s’il vous plait, ne versez pas dans des raccourcis qui jettent de l’huile sur les braises encore chaudes. Même en face de l’incompréhension, cherchez l’apaisement plutôt que la haine.

                                          Shalom :)


                                        • al.terre.natif 27 juillet 2012 11:35

                                          Etes vous hostile à la politique Iranienne ?

                                          Appelez vous pour autant à la disparition de la plus grande communauté iranienne du monde ?

                                          J’espère que non, sinon vos beaux discours y trouverais une contradiction fatale.

                                          Et dans le cas ou vous n’êtes pas pour la disparition de cette état, et de sa communauté, alors peut être pouvez vous comprendre qu’on puisse ne pas cautionner la politique et les ambitions expansionnistes d’Israël, et pourtant ne pas aller jusqu’au rejet des êtres humains qui vivent dans ce pays ... en d’autre mot, être contre le sionisme (et surtout son expansion !!!) et pourtant ne rien avoir à reprocher à la religion juive et à ses pratiquants....

                                          Enfin, et pour petit rappel, tous les habitants d’Israël ne sont pas juifs pratiquants ! loin de là. Il y a aussi des chrétiens, des musulmans ... des athées également, ce qui ne peux pas faire d’Israël la terre uniquement des juifs ...

                                          Shalom


                                        • jaja jaja 27 juillet 2012 11:57

                                          Notez que la plupart des chrétiens et que l’ensemble des musulmans vivant dans les territoires occupés en 1948 se revendiquent Palestiniens et non israéliens ... Ce sont les habitants originels que la colonisation sioniste n’a pu expulser ni massacrer jusqu’à maintenant.......

                                          http://www.abnaa-elbalad.org/html/index.php
                                          (peu de langue française sur ce site mais on comprend vite le message de ces Palestiniens de l’intérieur....)


                                        • al.terre.natif 27 juillet 2012 09:47

                                          bah, juste nul ce commentaire.... et la photo de profil est juste ... débile !


                                        • Saber Saber 27 juillet 2012 13:55

                                          Sa photo de profil n’est juste que la strict réalité. Le deux poids deux mesure dans la reconnaissance des souffrances et des drames de l’humanité.
                                          Tu comprend ou mon commentaire est trop stupide pour toi ?


                                        • ourston 26 juillet 2012 18:32

                                          C’est fou le nombre d’intervenants qui sont d’accord avec Guaino, l’ancien ministre de Sarko. Lequel Guaino n’est pas cité dans l’article. Un oubli, sans doute. 


                                          • ddacoudre ddacoudre 26 juillet 2012 18:50

                                            bonjour guylain.

                                            ce serait bien si chacun pouvait faire l’histoire suivant sa convenance, mais Pétain était bien le président du gouvernement français, et pierre Laval un français. les politique qu’il menèrent ce fut au nom de la France, qu’elle soit occupé ou pas, et l’on ne peut pas dire que la France libre était à Londres parce que De gaule le disait, et à constitué un gouvernement en exil.
                                            Au nom de sa victoire et de son opiniâtreté nous ne pouvons pas dire que la France c’est libéré, sans occulter la participation de français résistant actifs ou passif, mais ce n’est pas la France qui c’est révolté, mais les opposants à l’occupation et au gouvernement de Vichy.
                                            notre histoire ne se découpe pas en tranches dont l’on ne prend que celles respectables.
                                            comme citoyen français nous sommes la continuité de l’histoire de nos prédécesseurs donc les succès ou les échecs nous ont fondés, et nous devons l’assumer sans en être responsable. tous ceux qui ont participé et contribué a collaboration l’on fait sur ordre du gouvernement de la France d’alors, et l’on ne peut historiquement dire que cette France là n’était pas la France. il n’y a que les politique pour tenir de pareil discours et arranger l’histoire à leur desseins. il n’y a qu’à dire que la France esclavagiste ce n’était pas la France, en clair que tout ce qui nous déplait n’est pas la France. nous devons tout assumer, mais il est exact aussi qu’elle n’est pas responsable des crimes contre l’humanité commis par les nazis, mais nous ne pouvons nier sa participation et sa collaboration en tant qu’entité nationale ce qui n’invalide en rien l’action des opposants et résistants qui le faisaient au nom d’une même France. l’on n’écrit plus l’histoire parce que l’on est vainqueur.
                                            il est certain qu’ayant reconnu le génocide des juifs la France pourrait être regardé comme génocidaire pour sa participation, mais en droit au moment des faits le crime de génocide n’était pas constitué, tout au plus ce serait complicité d’un crime contre l’humanité.
                                            je ne vois pas en quoi hollande oppose les français entre eux dans cette commémoration qui rappelle des faits historiques dont les actifs français n’ont pas eu a répondre devant la justice en leur temps a l’exception de certains.
                                            http://ddacoudre.over-blog.com/article-le-genocide-une-bonne-intention-en-deroute-par-abus-de-droit-108516020.html. cordialement.


                                            • JUILLARD MICHEL 26 juillet 2012 19:02

                                              le vel’d’hiv c’est en juillet 1942, et à cette époque il y a la ligne de démarcation jusqu’en Novembre 1942 donc la zone dîte occupée ou se déroule la rafle est sous le contrôle total de l ’administration allemande ce qui signifie que le pouvoir est allemand et que la police française qui pratique les arrestations ( et qui le fait avec zèle le fait sous l’autorité allemande) donc on peut rendre le régime de Vichy responsable de pleins de choses ignobles et il y a matière, il n’en reste pas moins vrai que ce sont les nazis qui sont quand-même les principaux responsables, il ne faut pas les dédouaner de cela, l’état Vichyste n’a pas de pouvoirs décisionnels dans la zone occupée, il a un rôle subalterne et sert d’écran aux activités allemandes , cela ne le rend pas plus légitime, ni plus sympathique mais ce sont des faits, rien que des faits !


                                              • mouais 26 juillet 2012 19:35

                                                Un petit point de nuance d’avec l’article de Guylain Chevrier.
                                                La déclaration de Hollande sur le Vél d’hiv est inique, mais pas déconcertante : cette négation de la nature de la République, cet abandon national qui choque tant de lecteurs de ce forum, sont-ils vraiment étonnants de la part de ceux qui sont les toutous zélés de l’Union européenne, Wehrmacht bis ?
                                                Quelle différence de fond peut-on faire entre la collaboration d’une partie des industriels français avec les nazis (dès avant l’occupation), et la destruction actuelle de l’économie et de l’indépendance de la France par *les mêmes globalement*, ceux qui ont soutenu financièrement la campagne de Hollande et des socialistes (cf déclaration célèbre de Hollande sur le Guardian) ? Alors, ceux qui ont payé et continuent à payer, continuent à commander ...
                                                Quel changement de fond par rapport à Sarkozy ?


                                                • pigripi pigripi 26 juillet 2012 21:06

                                                  Omar 33 a écrit : Allez constater dans tous les forums :

                                                  Dés que l’on parle d’Israël , il y a un ou au maximum, deux sionistes qui à eux seuls répondent aux commentaires..
                                                  Cela fait parti de enseignement appliqué dans la hasbara..

                                                  -------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                  C’est peut-être vrai mais dès qu’on parle d’Israël, des USA, du capitalisme, de la crise, du 11 nov, de la France, du chômage et du fromage, ce ne sont pas deux islamistes qui monopolisent les forums mais des hordes de djihadistes prêts à exterminer toutes celles et ceux qui ne récitent pas par coeur les versets les plus haineux du coran.

                                                  Et c’est même pas la peine d’aller voir ailleurs, il suffit de regarder les commentaires d’alqaqavox...


                                                  • OMAR 26 juillet 2012 22:56

                                                    Omar 33

                                                    Oui Pigripi, c’est cette horde qui bombarde l’Angleterre, ou déverse ses bombes au phosphore sur New-York, ou lance ses missiles à l’uranium sur Paris.....

                                                    Et on peut vérifier cela à......Gaza, Tripoli, Bagad, Kaboul.., suffit d’éviter CNN, TF1, A2, la BBC, la meute, quoi...

                                                    Pigripi  ?, la nouvelle pigiste de la hasbara...


                                                  • RBEYEUR RBEYEUR 26 juillet 2012 23:58


                                                    Sous le gouvernement de Vichy fleurissait une presse antisémite qui, à l’examen, se trouverait plutôt en retrait dans par rapport à ce que l’on peut lire et entendre aujourd’hui !

                                                    Dans cette volumineuse et exhaustive base de données historique de la presse antisémite éclose sous Pétain on trouve notamment :

                                                    L’Appel, organe de La Ligue française, dirigé par Pierre Costantini.
                                                    L’Action française, journal du mouvement de ce nom.
                                                    Aujourd’hui, quotidien
                                                    Le Cri du Peuple, quotidien de Jacques Doriot, subventionné par les nazis,
                                                    Devenir (journal), organe officiel de la Waffen-SS française.
                                                    La France au travail, journal de Charles Dieudonné, qui devient La France Socialiste.
                                                    France-Révolution.
                                                    La Gerbe
                                                    , dirigé par Alphonse de Châteaubriant.
                                                    Je suis partout, dirigé durant la guerre par Charles Lesca, avec pour rédacteurs en chef successifs Robert Brasillach et Pierre-Antoine Cousteau.
                                                    La Légion.
                                                    Le Matin
                                                     dirigé par Maurice Bunau-Varilla.
                                                    La Nouvelle France, « Organe nationaliste antijuif ». Directeurs politiques Henry Coston et Jacques Ploncard.
                                                    Le Cahier Jaune, revue fanatiquement antisémite lancée par l’Institut d’étude des questions juives, officine de propagande antisémite parrainée par les nazis.
                                                    Les Nouveaux Temps.
                                                    L’Œuvre
                                                    , dirigée par Marcel Déat.
                                                    Paris-Soir, et son supplément Paris-Midi qui titre lors d’un voyage de Pétain : « Les Marseillais courent sus aux Juifs ».
                                                    Le Petit Parisien.
                                                    Au Pilori
                                                    , financé par les Allemands, qui déclenche des campagnes contre des individus.
                                                    La Terre française, dirigée par André Bettencourt, futur ministre de la IVe et de la Ve République.

                                                    À ces publications il faudrait ajouter la quasi-totalité de la presse régionale de l’époque, notamment :

                                                    Le Journal de Rouen, suspendu en 1944 et remplacé par Paris-Normandie.
                                                    Le Petit Marseillais, suspendu en 1944 et son directeur, Albert Lejeune, sera exécuté.

                                                    Nul doute que si les animateurs de cette « presse » avaient pu deviner ce qui s’écrit et se dit aujourd’hui, ils eussent usé d’une transmission « back to the futur », si c’eut été possible, pour venir pomper quelques-unes de ces formes antisémites « avancées » et « progressistes » faisant le chic écolo/intello/socialo/gaucho de  notre présent !


                                                    • ALasverne ALasverne 30 juillet 2012 10:38

                                                      Je ne vois, aujourd’hui, aucun titre national ou local ouvertement antisémite. Quant à trouver l’expression antisémite bcp plus développée qu’à cette période où le nazisme régnait, je crois que c’est pur fantasme.
                                                      Par contre, l’islamophobie, elle, est en pleine expansion, mais peut en parlent sauf pour en rajouter une nouvelle couche de haine, par fanatisme ou par intérêt bien compris.


                                                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 27 juillet 2012 03:42

                                                      Le génocide, non. C’est vrai.

                                                      Mais la déportation, avec le concours des fumiers de la police, oui.

                                                      L’Etat a prêté ses moyens, la France était donc complice. C’est comme ça, c’est ainsi, il fallait le dire. Hollande a raison.


                                                      • Saber Saber 27 juillet 2012 10:20

                                                        L’Etat a prêté ses moyens ?? La France était sous occupation ennemie, elle s’est fait volé ses moyens de force, c’est complétement différant.


                                                      • Arnes Arnes 27 juillet 2012 09:13

                                                        « Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »

                                                        Tous les souverainistes partent ce cet article 3 de la déclaration des droits de 1789 où l’on fait sortir du chapeau un concept de « nation » pour remplacer la royauté. Après ça, il suffisait de représenter la nation pour faire n’importe quelle saloperie : Robespierre, Napoléon ou De Gaulle.
                                                        La Nation ne se décrète pas de façon dogmatique (voir la nation belge crée en 1830 sur base de catholicisme et royauté, totalement explosée depuis l’affaiblissement de ses bases) mais est la résultante des actions du peuple et des gouvernements qu’il se donne ou subit.

                                                        Ainsi, c’est bien la France qui est responsable du vel d’hiv, et aussi du radicalisme colonial juste après la 2ieme guerre mondiale (pour effacer la défaite honteuse de 1940 ?) ayant entraîné les massacres de Madagascar et de Setif ainsi que les conflits d’Indochine et d’Algérie.

                                                        D’où l’éclat de rire sarcastique de cet étudiant Tunisien devant un Bartelone se réferant à la France « patrie des droits de l’homme »

                                                        • Analis 28 juillet 2012 16:04
                                                            D’accord dans l’ensemble. Chevènement dit que Pétain ne représentait pas la France au motif qu’il n’était pas élu, mais il se garde de rappeler que Pétain est bien arrivé au pouvoir légalement. Il n’hésiterait pas à se contredire aussi en disant que la France ce n’était pas les atrocités coloniales, alors que c’est bien la République et exclusivement elle (avec un peu d’Empire) qui en est à l’origine. La France, c’était la colonisation, une atrocité à elle seule. Chevènement est juste un nationaliste sectaire et hypocrite.
                                                            De même, les souverainistes disent constamment que la France c’est la nation, or la Nation pour eux ce n’est que l’Etat (ce qui est d’ailleurs juste historiquement, mais n’excuse en rien leurs égarmeents). Mais quand elle commet des crimes, ils disent que ce n’est pas la France ou la nation qui en sont responsables, mais l’Etat. Il faudrait savoir. 

                                                            Et quand on leur parle de la politique française à l’égard de la Syrie, ceux qui ont gardé la raison et reconnaissent ce qui s’y passe réellement répliquent que ce n’est pas la France qui en est coupable, mais un gouvernement inféodé à l’étranger (c.a.d les USA). Même défense que pour le Vel d’Hiv. Mais ils ont tout faux : la politique suivie en ce moment est celle de la France, et les gouvernants français ont choisi librement de la commettre parce que cela correspond à leurs choix idéologiques. Sarkozy et Hollande ne sont pas des traîtres inféodés à des USA qui ne pourraient de toute façon pas leur imposer grand-chose, mais ils appliquent cette politique parce qu’elle correspond à l’orientation profonde de la France, grand pays colonialiste devant l’Eternel. Les français sont tout-à-fait capables de faire le mal sans aide extérieure. 

                                                            En conclusion, si Chevènement arrêtait la politique, ce serait bien, car ça nous ferait un jacobin/bonapartiste de moins. 

                                                        • Hervé Hum Hervé Hum 27 juillet 2012 10:01

                                                          A l auteur :

                                                          "Quant aux pleins pouvoirs à Pétain, la démocratie était déjà saccagée avec un parti communiste interdit, une élite qui avait trahi et un pouvoir politique d’une France défaite qui ne représentait déjà plus rien dont d’ailleurs le tiers avait déjà choisi la fuite ou l’absence. Seuls 670 (sur les 907 parlementaires) prennent part au vote - qui n’est qu’un sabordage « légal » de la République, qui met la France entre parenthèses pour quatre ans, des plus sombres de l’homme."

                                                          Tout est dit ici. Tout vient de cet abandon de la république par ses représentants politiques. C est leur lâcheté qui donne à la république une part de responsabilité dans la rafle du Vel d Hiv.

                                                          Une démocratie se fonde sur sa majorité, non sur sa minorité pour décider ce qu elle est. Sinon, autant passer à la dictature ou retourner à la monarchie absolu.

                                                          Le génocide est la responsabilité de l Allemagne, la rafle du Vel d Hiv n y échappe pas, mais la France y fut complice. Le nier ne fait qu ajouter à la haine.

                                                          En effet, qui montre sa haine dans cette affaire ? Ceux qui nient les faits...


                                                          • debase 27 juillet 2012 10:45

                                                            Trollage redémarré ce jour à 10h01...


                                                            • Hervé Hum Hervé Hum 27 juillet 2012 11:05

                                                              Votre fidélité me touche !!!


                                                            • ALasverne ALasverne 27 juillet 2012 11:23

                                                              Avant de se présenter, encore une fois, comme conscience morale, j’aimerais savoir si M. Chevènement a balayé devant sa porte.
                                                              http://www.liberation.fr/politiques/01012370761-logement-social-chevenement-ne-veut-pas-demenager


                                                              • debase 27 juillet 2012 13:09

                                                                Personne dans la France de Juillet 1942, ne savait ce qu’il advenait vraiment des juifs étrangers, originaires justement pour la plupart des pays de l’Est, forcés à monter dans les bus...

                                                                Personne ne croyait vraiment possible l’existence de camps d’extermination car cela dépassait l’entendement.

                                                                Personnellement je suis convaincu que Pétain lui-même l’ignorait... Je suis sûr qu’il n’aurait jamais cautionné, en toute connaissance de cause, une opération similaire en zone sud car il aimait la France et savait qu’elle se déshonorerait en participant activement à une telle horreur...

                                                                La vérité n’a été connue de manière certaine qu’en 1944, auparavant aucune information fiable et crédible n’existait...

                                                                Comment peut-on oser aujourd’hui reprocher aux français de l’époque de ne pas s’être levé comme un seul homme pour s’opposer avec force, avec leurs mains nues, aux mesures imposées par l’occupant nazi ?

                                                                Il n’y a aucune honte a ressentir vis à vis de nos parents ou grand-parent vivant à l’époque qui, en dépit de leurs immenses problèmes immédiats, ont réussi à sauver la majorité des juifs de France.

                                                                Le comportement de nos dirigeants et l’intox faite par les médias sur cette question ne vise qu’à détruire toujours plus l’âme de la nation et mieux propager chez nous les ’valeurs’ du mondialisme, du trotskysme et de la franc-maçonnerie.


                                                                • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 27 juillet 2012 14:07

                                                                  Dire tout bas ce que tout le monde pense tout haut !!!

                                                                  Les 78% de soutien à l’article sont explicites.

                                                                  L’opinion publique évolue de manière inversement proportionnelle à la propagande. Ce qui est plutôt rassurant.

                                                                  SUGGESTION : Je suis pour que les gens qui cumulent trop de votes négatifs soient réduits au silence.

                                                                   


                                                                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 27 juillet 2012 14:17

                                                                    sur votre suggestion, que dire de ceux qui , moderateurs, rejettent 75% des articles proposes ...


                                                                  • La mouche du coche La mouche du coche 27 juillet 2012 15:09

                                                                    Les petits censeurs de service se révèlent ; C’est du propre. La dictature est debout. smiley


                                                                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 27 juillet 2012 15:57

                                                                    la censure est l’arme du faible d’esprit, il sufit de donner un tampon a un abruti pour voir de suite ce qu’il est capable de faire avec


                                                                  • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 27 juillet 2012 16:34

                                                                    @lamouche

                                                                    Vous devez vous sentir concerné par ma suggestion.

                                                                    Sur ce site il existe quelques spécialistes de la provoc qui font perdre beaucoup de temps et de patience à la plupart des lecteurs. Leurs commentaires sont souvent très courts et dénués d’intérêt. Ils n’apportent rien au débat, ni éléments nouveaux ni analyse construite et sont sanctionnés « démocratiquement » par une pluie de votes négatifs.

                                                                    Dans nos super démocraties, les éléments perturbateurs ont toujours été mis à l’écart (prisons, censure, HP...) et sont de ce fait réduits au silence. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant.

                                                                     


                                                                  • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 27 juillet 2012 16:39

                                                                    La censure est partout Mr Lucon. Ne faites pas le naïf.

                                                                    Quant à vos 75% d’articles censurés, vous en savez plus que la plupart d’entre nous !!!


                                                                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 29 juillet 2012 11:43

                                                                    sorry mais je n’ai pas de statistiques sur le % de mes articles censures, simplement si vous entrez sur les noms des « moderateurs » vous avez les pourcentages des articles valides et de ceux censures, tout simplement. Je n’en sais pas plus que d’autres, simplement je me renseigne avant de l’ouvrir, faites de meme, cela ne vous nuira pas !


                                                                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 27 juillet 2012 14:15

                                                                    un peu dommage de ne pas voir Mitterrand mentionne comme participant dans le gouvernement de Petain, decore de l’ordre de la Francisque, protecteur de Rene Bousquet ....

                                                                     

                                                                    quand a la rafle du Vel-d’Hiv c’est une acte abject, mais comme le mur des lamentations existe toujours, autant faire les commemorations la-bas, en plus cela favorisera le tourisme en Israel


                                                                    • USA 613 27 juillet 2012 14:56

                                                                      Il nous est donné de lire témoignages de HAINES, MENSONGES, DESINFORMATIONS, MANIPULATIONS & INTOX...

                                                                      Y en a ras le bol....

                                                                      Ici mes MISES au point pour RETABLIR les vérités HISTORIQUES

                                                                      OUI les Justes ont existé

                                                                      OUI tous les Juifs de France N’ont PAS disparu dans la tourmente
                                                                      OUI Pétain et Laval ainsi que son gouvernement ont été collaborationnistes
                                                                      OUI Laval a RAJOUTE les enfants juifs de manière à ce qu’EUX aussi soient déportés
                                                                      Les Nazis N’avaient pas eu une telle exigence
                                                                      La responsabilité de cette décision incombe à Laval
                                                                      Tous les responsables politiques, tous les miliciens, tous les journalistes, tous les acteurs, tous les chansonniers, tous ceux qui ont versé dans la délation (ils furent nombreux), tous les concierges, tous les collaborationnistes parmi eux ont été les complices ACTIFS des responsables de tous ordres
                                                                      Bien entendu ce le fut à des degrés divers
                                                                      Ils ont permis que l’infamie et la honte soit celle de LA FRANCE
                                                                      Il a la France des Justes
                                                                      Il y a la France des complices ACTIFS
                                                                      Il y a la France des complices PASSIFS coupables par LEUR silence et LEUR complaisance.
                                                                      BON NOMBRE donnaient leur bénédiction aux exactions et aux meurtres de masse perpétrés par BON NOMBRE au nom de LA France
                                                                      Les Justes ont existé
                                                                      La France des Justes était-elle LA FRANCE ?
                                                                      NON les Justes NE furent de LOIN PAS majoritaires en France.
                                                                      Ils N’étaient PAS LA FRANCE
                                                                      Merci à eux d’avoir existé
                                                                      Ils ont sauvé l’honneur d’une CERTAINE France.
                                                                      Les Français étaient MAJORITAIREMENT pour le Maréchal, pour Laval, pour le gouvernement, pour les miliciens, CONTRE les Juifs, CONTRE les Communistes.
                                                                      CES Français on les voit aux actualités de l’époque
                                                                      Ils saluent le bras tendu, ovationnent les Nazis, les collabos et pourchassent avec joie et VOLONTAIREMENT les victimes.
                                                                      Ces MEMES Français se sont retrouvés avec des brassards FFI
                                                                      Ils braillaient le plus et tondaient les femmes (elles ne furent pas toutes nazies)
                                                                      Ils faisaient la chasse à un tas de monde
                                                                      Parfois ils en exécutaient certains pour cacher leurs propres forfaitures.
                                                                      Alors que l’on cesse de verser dans le manichéisme
                                                                      Les Français de l’époque furent ceux des années 30 ainsi que celle des années 50.
                                                                      LES MEMES
                                                                      Bousquet, Touvier, Papon, et les autres ont survécu protégés par qui ?
                                                                      Qui recevait un homme NON fréquentable à SA table ?
                                                                      Qui fleurissait la tombe du Maréchal ?
                                                                      C’est le même Mitterand (ancien maurassien, ancien ministre de Pétain, ancien .... que plus haut on donne en exemple pour justifier que l’Etat Français ne fut pas la République Françaaise
                                                                      TOUTE la France ne fut pas coupable.
                                                                      Combien de Justes en France dénombre-t-on ?
                                                                      Soudain la France serait majoritairement peuplée de Justes ?
                                                                      Ce serait faire insulte à ces Justes.
                                                                      La France a eu ses Justes.
                                                                      On honore leur mémoire
                                                                      Malgré CES justes il y en eu d’autres qui ne furent pas innocents (Affaire Finally, Lustiger, etc...)

                                                                      Qu’en serait-il de la France si aujourd’hui la situation se renouvelait ?

                                                                      Quel fut le pourcentage des Justes ?
                                                                      TOUS les autres furent L’ECRASANTE MAJORITE
                                                                      Tous CES autres furent ... LA FRANCE
                                                                      Cette France là ne se limitait pas au seul gouvernement de Vichy

                                                                      • Chienne de Guerre Chienne de Guerre 27 juillet 2012 16:01

                                                                        La France a baissé son froc en 40 et donné un bon coup de main à l’occupant.
                                                                        On ne peut pas et on ne doit pas faire l’impasse sur cette page peu glorieuse -parmi tant d’autres - de l’histoire de notre pays.
                                                                        On ne bidouille pas l’Histoire à sa convenance.
                                                                        Les faits sont là. 
                                                                        Et ce qui m’a le plus révolté c’est la protection dont a profité les Papon, Bousquet et bien d’autres qui n’ont jamais eu à répondre de leurs saloperies.
                                                                        Reconnaitre notre participation à la déportation des Juifs fait partie d’un devoir de mémoire, même si par ailleurs, on peut se désoler de la politique d’Israël vis à vis des palestiniens.
                                                                        L’un n’empêche pas l’autre.

                                                                        Comme partout et dans tous les conflits, il y a eu des purs salauds, des justes, des résistants actifs, et une majorité silencieuse dont la préoccupation première était de survivre sans se faire remarquer, et trouver à bouffer.

                                                                        Et j’ai une pensée toute particulière pour mon grand-oncle torturé pendant 3 jours à la Carlingue, par de bons-français-bien-de-chez-nous oeuvrant à la solde de la gestapo.
                                                                        J’ai une pensée pour ce soldat allemand ayant filé à bouffer à la gosse affamée qu’était ma mère.
                                                                        Et une dernière pour ma grand-mère qui aurait été fusillée par les FFI sous le seul prétexte qu’elle avait un accent allemand (suisse-allemande de naissance) si mon grand-père n’avait pas fait barrage.
                                                                        Rien n’est tout blanc ni tout noir dans ce monde.


                                                                        • Massaliote 29 juillet 2012 17:48

                                                                          « La France a baissé son froc » A OSE ECRIRE UNE CHAROGNE PUANTE  !

                                                                          « Le 6 Juin 2006, le Prince Charles d’Angleterre soulignait que » Sans Dunkerque et l’héroïque résistance de l’armée Française en Mai-Juin 1940, il n’y aurait pas eu le 6 Juin 1944".
                                                                          En effet, en permettant à l’Armée Britannique professionnelle de pouvoir rembarquer à Dunkerque, en infligeant de très lourdes pertes à la Wehrmacht ( 160 000 Soldats tués ou blessés et 1800 Chars détruits), en mettant hors de combat environ 50 % des avions de la puissante Luftwaffe ( 1400 avions abbatus et 600 endommagés ), l’Armée Française a Largement contribué au succès de la bataille d’Angleterre.
                                                                          Hitler ne Dispose plus de sa supériorité numérique écrasante pour battre la Grande Bretagne à l’été 1940, surtout sur le plan Aérien. Et, c’est de Grande Bretagne que les armées alliées vont débarquer en Normandie le 6 Juin 1944.
                                                                          Les Principaux Généraux Allemands, notemment Erwin Rommel, ont reconnu que l’Armée Française leur avait opposé une résistance Acharnée et Héroïque en Mai-Juin 1940.
                                                                          Pour eux, la défaite militaire française est purement tactique et Stratégique et ne met pas en cause la combativité des Soldats Français. Outre les fautes tactiques et tratégiques du haut commandement Français, il y a la déficience d’une partie du matériel ( inéfficacité de nombreux chars Français face aux Panzers Allemands, Système de transmissions défaillant, aviation beaucoup moins puissante, mauvaise répartitions des munitions...

                                                                          A plusieurs Reprises, l’Armée Française remporte en Mai-Juin 1940 des succès tactiques sur le Terrain, malgré un rapport des forces défavorable : Hannut et Gembloux, Stonne, L’Escaut, Amiens, Voncq, Rethel, Ligne Maginot, Alpes...etc.

                                                                          Karl-Heinz Frieser ( Historien Allemand ) Dit : " L’effondrement de L’Armée Française n’est pas à imputer aux soldats mais à leur commandement. Quand on les a engagés à bon escient, en effet, Ces Hommes ont toujours donné des exemples étonnant de bravoure« .

                                                                          ( Partie Extraite du Magazine » Ligne De Front « édition Juin-Juillet 2009 ) »

                                                                          100 000 Morts, qui sont tombés pour notre Liberté . Et des vermines se permettent d’outrager leur mémoire .


                                                                        • debase 27 juillet 2012 18:06

                                                                          @Amaury Watremez

                                                                          Ce texte démontre bien qu’à l’époque nul ne savait le sort réservé aux juifs...

                                                                          Je répète : l’existence de camps d’extermination était inimaginable !

                                                                          Même pour un prélat exerçant en zone sud (pas encore sous la botte nazie) et pouvant donc bénéficier presque en toute liberté d’informations transmises par la communauté ecclésiastique transnationale.

                                                                          Le nombre évoqué (’par dizaines de milliers’) est bien supérieur à la réalité (environ 13 ou 14000) ce qui prouve le flou régnant à l’époque concernant ce genre d’information...

                                                                          En 1944, Simone Veil ne savait toujours rien du sort qui l’attendait si elle se trouvait attrapée par la milice ou les allemands !

                                                                          Comment le français moyen pouvait-il savoir ? Devait-il risquer sa vie à priori pour empêcher les convois sans savoir où ils menaient ?

                                                                          Honte définitive à Hollande et toute sa clique qui ne cherchent qu’à nous rabaisser toujours plus !

                                                                          On peut imaginer comment se seraient comportés tous ces beaux parleurs donneurs de leçon dans le contexte de l’époque sachant qu’ils ne sont aujourd’hui que des ’collabos’ inféodés au mondialisme ?


                                                                        • ourston 27 juillet 2012 18:50

                                                                          Debase :

                                                                          Certes on ne savait pas quel sort était réservé aux juifs déportés. Mais le prélat cité par Wautremez est très clair : « des Juifs ont été traités avec la plus barbare sauvagerie.....envoyés vers une destination inconnue, avec la perspective des plus graves dangers. »

                                                                          Même en ignorant le sort des déportés, le traitement qu’il subissait ne laissait présumer rien de bon pour eux.


                                                                        • ourston 27 juillet 2012 17:33

                                                                           « la Résistance n’aurait jamais tenu si elle n’avait été aidée et soutenue par une part non négligeable de la population. » selon l« historien » auteur de l’article.

                                                                          la collaboration n’aurait jamais tenu si elle n’avait été aidée , soutenue ou toléré par une part non négligeable de la population.

                                                                          Et compte tenu du peu de zèle mis à sanctionner les collaborateurs après la guerre, on peut se poser des questions sur la façon dont la France s’est penché sur son passé. Papon fut préfet de police, maire, député, ministre sous la 5° République. Bousquet a exercé des fonctions de direction dans des entreprises de 1° plan. Il a bénéficié de la protection de Mitterand et de magistrats aux ordres pour échapper à la justice. Il a fallu attendre 1991 pour qu’il soit inculpé. Touvier a trouvé de nombreux appuis dans l’Eglise.

                                                                          Alors soyons sérieux. Vichy ne fut pas une parenthèse honteuse qui pris fin en 1944. Il y eu, pendant des dizaines d’années, trop de signes de complicité ou de mansuétude coupable pour qu’on puisse exonérer la France de sa responsabilité.


                                                                          • debase 27 juillet 2012 18:20

                                                                            @matsada

                                                                            Renseignez vous un peu pour savoir qui continue à promouvoir et organiser l’immigration massive en France, responsable de la très forte hausse de l’antisémitisme...

                                                                            Curieusement, ces gens là ne sont généralement ’français’ que par leurs papiers, souvent récents !

                                                                            Curieusement également, ils sont très souvent juifs ????

                                                                            Incompréhensible !!!


                                                                          • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 27 juillet 2012 19:14

                                                                            @ Matsada

                                                                            10% de Juifs en Iran et pas une seule aggression antisémite !!?

                                                                            Chapeau Mahmoud !


                                                                          • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 27 juillet 2012 19:20

                                                                            Bizarre je n’arrive pas à trouver le nombre d’agressions commises par la LDJ et le Betar

                                                                             


                                                                          • tf1Goupie 27 juillet 2012 20:50

                                                                            Ben non : l’endroit où il y a le plus d’actes antisémites c’est Israel ; t’es vraiment à la ramasse Matsada.

                                                                            Après, quand tu auras retrouvé un peu de memoire et de dignité tu nous diras où est-ce qu’on trouve les plus grandes communautés juives dans le monde...

                                                                            Vous êtes vraiment bien conditionnés là-bas, y a pas à dire


                                                                          • dixneuf 27 juillet 2012 18:11

                                                                            Les responsables et coupables sont presque tous morts, ceux de l’esclavagisme, du moins en France, disparus depuis longtemps :  ALORS FOUTEZ-NOUS LA PAIX !!! 

                                                                            et préoccupez-vous de ce qui se passe MAINTENANT.

                                                                            • arobase 27 juillet 2012 22:01

                                                                              pas d’accord mon ami ça c’est tout frais ! certains sont encore vivants, et tous leurs fils et leur famille les ont connus.

                                                                              trop facile !! on efface tout ? la misère,   la faim ; la détresse, la torture, la mort pour rien (au nom de quoi !!) ?

                                                                              et puis analyser les fautes passées, ça sert à ne pas les reproduire. les jeunes d’aujourd’hui doivent savoir que quoi leurs pères pouvaient être capables.

                                                                              pas pour les culpabiliser, mais pour les convaincre de faire en sorte qu’eux, qui n’en sont pas responsables, n’en fassent pas autant un jour.

                                                                            • arobase 27 juillet 2012 21:55

                                                                              le titre est amusant !  chevenement n’est pas d’accord ?? et alors ? en quoi sa vérité serait_elle la vérité ?


                                                                              on aurait pu titrer : Hollande pas d’accord avec chevennement...................quelle différence ?

                                                                              quand va t-on arrêter de prendre pour paroles d’évangile les propos de tous les gogos médiatisés pour une raison ou une autre ?

                                                                              sur ce sujet comme sur des milliers d’autres, chacun a son avis qui vaut celui des autres, puisque personne ne peut se targuer d’avoir la science infuse.


                                                                              l’essentiel dans tout ça, avec le recul et hors situation, on peut raisonner sur les faits, les trouver abjectes, insuportables .

                                                                              l’essentiel c’est que chacun puisse se convaincre intiment que ça ne doit plus se reproduire. c’est pour ça qu’on en parle.

                                                                              • Chienne de Guerre Chienne de Guerre 27 juillet 2012 22:48

                                                                                Pfff... Vous me faites marrer...
                                                                                Quand bien même le pékin moyen ne savait pas pour les camps d’extermination ou ne voulait pas y croire, vue l’ambiance de l’époque, le caractère de nos « hôtes » et la politique anti-juive mise en place, fallait pas être bien malin pour deviner qu’après les avoir obligés à porter l’étoile jaune, les avoir raflés et parqués comme des bêtes, on n’allait pas leur offrir des vacances au soleil.

                                                                                Si l’évêque de Montauban a écrit ça :

                                                                                « A Paris, par dizaines de milliers, des Juifs ont été traités avec la plus barbare sauvagerie. Et voici que dans nos régions on assiste à un spectacle navrant ; des familles sont disloquées ; des hommes et des femmes sont traités comme un vil troupeau, et envoyés vers une destination inconnue, avec la perspective des plus graves dangers. »

                                                                                c’est qu’il se doutait bien qu’il y avait anguille sous roche.
                                                                                Et arrêtez de dire que personne ne savait rien à cette époque.
                                                                                Même une gosse de 13 ans comme Anne-Frank le savait par la radio britannique déjà au fait des traitements subis par les juifs.
                                                                                 (http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=76&ID_dossier=331)
                                                                                vendredi 9 octobre 1942 : « Nous n’ignorons pas que ces pauvres gens - les juifs capturés par les nazis - seront massacrés. La radio anglaise parle de chambre à gaz. Peut-être est-ce encore le meilleur moyen de mourir rapidement. J’en suis malade... »
                                                                                .
                                                                                Enfin merci à arobase pour ces dernières paroles pleines de sagesse.


                                                                                • guylain chevrier guylain chevrier 27 juillet 2012 23:40

                                                                                  Attention à ce que certains ne remplacent pas systématiquement le mot juif par sioniste, ce qui induit la connotation d’arrière-pensées où il semble que cet article ne soit que le prétexte à parler d’autres choses que notre sujet.

                                                                                  Pour y revenir précisément, il en va avec ce qu’à dit Hollande, en exposant ainsi la France à la déchéance morale d’une responsabilité qui n’est pas la sienne, de la cohésion sociale et des valeurs collectives qui font le pays de 1789 et du Front populaire, de la résistance à l’oppression jusqu’aux plus importants mouvements contre le colonialisme et les dictatures dans le monde, la solidarité internationale, jetés avec l’eau du bain. La France républicaine c’est tout autre chose, c’est l’idée de faire société sur ce que l’on met en commun, de la liberté de l’individu à l’intérêt général.

                                                                                  Il a entaché, en jetant cette confusion sur la France, la République elle-même, ce qui est une faute alors que sa devise Liberté, Egalité et Fraternité qui fait notre fierté était piétinée avec la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Que Chirac accuse la France des Lumières d’avoir trahi avec le Vel’ d’hiv, c’est dans le logique d’une droite toujours revancharde contre une Révolution française qu’elle rêve de faire à l’envers, mais qu’un président de gauche qui représente la France la dégrade ainsi à quelque chose de symbolique d’un temps où droite et gauche semblent se perdre dans les mêmes marécages et les mêmes périls. Il faut dire qu’il y a derrière une politique obsédée par l’effacement de la nation faisant place nette à l’Europe de la mondialisation libérale. Pourquoi donc dans ces conditions défendre la France et puis en plus, cela ne peut que faire plaisir à nos amis Allemands que de la voir ainsi prendre sur elle une part de leur mauvaise conscience. N’est-ce pas mettre de l’huile dans les rouages d’une Europe défaillante, conduite par un couple improbable franco-allemand, qui n’en finit plus d’étouffer les peuples ?


                                                                                  • guylain chevrier guylain chevrier 28 juillet 2012 00:59

                                                                                    ddacoudre a écrit :

                                                                                    « bonjour guylain.

                                                                                    ce serait bien si chacun pouvait faire l’histoire suivant sa convenance, mais Pétain était bien le président du gouvernement français, et pierre Laval un français. les politique qu’il menèrent ce fut au nom de la France, qu’elle soit occupé ou pas, et l’on ne peut pas dire que la France libre était à Londres parce que De gaule le disait, et à constitué un gouvernement en exil. » et explique que la France devrait être mise en cause pour sa complicité dans ce crime contre l’humanité ?!!

                                                                                    Mais comment peut-on être d’aussi mauvaise foi ? « Laval était français » donc, c’était la France ?! le Pen est français et c’est donc la France ?! N’importe quoi ! Mais quel animal se cache derrière ce pseudo ? « Pétain était bien le président du gouvernement français » dit-il : pas un historien ne soutient une telle bêtise, d’accord ou pas avec Hollande ou Chevènement ! Tout Français qui commet une exaction, la France en serait redevable ? Ceux qui représentent la France sont choisis par elle et pas plus Pétain que Laval n’ont été choisis par le peuple pour la représenter, donc ce n’était pas elle et ce gouvernement était celui de collabos alliés des nazis, de monstres innommables. Et vous, vous n’êtes qu’un petit imprécateur cherchant par la confusion à jeter le trouble. C’est toujours la même vieille méthode de ceux qui, à la moindre occasion, crachent l’air de ne pas y toucher, leur haine imbécile de la France. 

                                                                                    Vous ne savez rien de ce qu’est l’histoire comme matière où il est question de situer une action dans un temps et un sens des faits, avec responsabilité ! Allez donc donner vos leçons ailleurs sur ce sujet, vous êtes percé à jour !

                                                                                    Vos chausse-trape n’ont rien à voir avec le minimum de sérieux que ce débat exige.


                                                                                    • guylain chevrier guylain chevrier 28 juillet 2012 01:30

                                                                                      Par stabilob0ss dit  :
                                                                                      « Se faire donner des leçons de repentance par des types d’un pays (Israël) au gouvernement clairement d’extrême droite, ultra nationaliste, sioniste, belliqueux, et qui enferment des gens considérés comme animaux au milieu de murs de bétons de 6m de haut, qui exproprient, colonisent, humilient, spolient, c’est au mieux satanique. »

                                                                                      Israël n’est pas un pays d’extrême-droite mais gouverné par une droite élue au suffrage universel, élections auxquelles participent un million et demi d’arabes israéliens (20% de la population totale-musulmans essentiellement) qui ont leurs représentants à la Knesset (La chambre des représentants de ce pays). Israël est une République parlementaire multipartite et une démocratie libérale qui fonctionne sur le mode du suffrage universel. Cela n’est pas à confondre avec sa politique extérieure.

                                                                                      Ceci étant, ce pays a des ministres religieux comme du côté des palestiniens c’est par trop la religion qui gouverne les choses aussi, et rien ne pourra se régler ici si ce n’est sur le plan politique en sortant de l’instrumentalisation religieuse de ce conflit de part et d’autre, et donc de votre discours caricatural parce que haineux.


                                                                                      • Méfrange 28 juillet 2012 06:18

                                                                                        A mon avis on devrait laisser l’histoire aux vrais historiens non tributaire du pouvoir politique pour leurs financements ou leur avancement. Ces politiques qui réécrivent l’histoire pour favoriser telle ou telle tendance sont pathétiques.
                                                                                        Quand la France croule sous les dettes, que la guerre arrive et que la plus grande crise économique depuis le XIVème siècle arrive, un président normal n’aurait de cesse de rassembler et pas de diviser.
                                                                                        La thèse de de Gaulle selon laquelle la République n’a pas a être responsable des actes d’un régime niant les valeurs de la République était loin d’être mauvaise. Je propose de considérer le quinquennat de Sarkozy comme de cette nature et que « tous loi, règlement, circulaire, décret, modification de constitution ayant eu lieu sous le quinquennat de Sarkozy soient déclarés nul et non avenus ».

                                                                                        On peut rêver mais Sarko a quelque-chose à voir avec Vichy. Les temps sont différents et le style aussi mais l’intuition comprend que pendant 5 ans Sarkozy a servi tout sauf les intérêts de la France (pour ne pas parler des français) et a perverti les valeurs fondamentales de la République.

                                                                                        Hollande serait plus dans son rôle en s’occupant du quinquennat qui l’a précédé que de faire allégeance au CRIF tout puissant en divisant les français. C’est la même politique que la précédente avec un style différent. Quand Nicolas Sarkozy sera-t-il jugé par un tribunal ad-hoc pour répondre de ses crimes (et les payer) ?


                                                                                        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 28 juillet 2012 14:36

                                                                                          Les historiens non dépendants du pouvoir sont les historiens indépendants... de l’Université smiley


                                                                                        • arobase 28 juillet 2012 09:01

                                                                                          - Rien n’est pire que d’excuser un massacre sous prétextes que d’autres ont eu lieu.


                                                                                          -Quand on fait partie d’une communauté nationale, d’un pays, on assume individuellement le bon et le mauvais, même si on n’est pas personnellement concernés.

                                                                                          -Quand on dit : « les produits allemands sont de qualité, » tous les allemands en sont fiers, même ceux qui n’en ont jamais fabriqué. 

                                                                                          -Quand on dit :« les vacanciers français se conduisent mal à l’étranger », ça ne concerne que quelques connards mais je me sent concerné par les critiques, étant français.

                                                                                          La France était un pays occupé par des bêtes sauvages qui n’avaient rien d’humain.
                                                                                           la logique veut qu’elle se préoccupe de s’en débarrasser par tous les moyens et non pas d’accepter passivement, collaborer même avec les bêtes sauvages, faire même du zèleen livrant ses propres enfants..

                                                                                          Oui la France a fauté gravement, mais ne pouvant nommément ceux qui par millions l’on fait, je me sent personnellement et collectivement responsable bien que fils de martyr de la résistance.

                                                                                          à ceux qui minimisent, excluent, trouvent des circonstances atténuantes :

                                                                                          que chacun d’entre eux ferment les yeux aujourd’hui un instant et se disent :
                                                                                           
                                                                                          -" sans aucune raison, sans que j’ai commis la moindre faute, tout à l’heure, des sauvages vont venir, ils vont prendre mes enfants, ma femme, ma mère, ont m’enchaîner, m’enfermer dans des wagons cadenassés avec des centaines d’autres inconnus, me transporter pendant des jours sans boire ni manger, sans hygiène, puis à l’arrivée vont me gaze , me brûler........

                                                                                          imagine, c’est toi qui est concerné ! pourquoi ? qu’ai-je fait pour subir ça, mes enfants, qu’ont-ils fait ? où sont-ils ?.............

                                                                                          demandez vous alors quelle seraient vos sentiments.




                                                                                          • arobase 28 juillet 2012 12:55

                                                                                            voilà qu’ils moinssent, les nostalgiques !! smiley


                                                                                          • tf1Goupie 28 juillet 2012 15:01

                                                                                            Vous oubliez toutes les tonnes de bombes qui ont été déversées sur des Français sans distinction de religion, de sexe , ni d’âge.

                                                                                            La France et les Français, dont ceux qui n’avaient rien fait de mal, se sont bien faits martyrisés pendant cette guerre, alors si en plus on leur met dans la gueule leur manque de civisme ça tourne vraiment à l’acharnement malsain.

                                                                                            Tous ceux qui hurlent avec les loups comme Hollande, qu’est-ce qu’ils faisaient pendant la guerre de 40 ? Et puis qu’ont-ils fait pendant la guerre d’Algérie ?


                                                                                          • arobase 28 juillet 2012 09:13

                                                                                            Les politiciens pourris qui font de la haine leur fond de commerce sont parvenus à mettre dans beaucoup d’esprits faibles et fragiles une telle haine du juif et de l’arabe que la lecture de certains posts montre à quel point des gens sont devenus inhumains et perméables aux lavages de cerveaux que les médias, pour vendre, contribuent à entretenir. 


                                                                                            Dans bien des campagnes de la France profonde, beaucoup d’ imbéciles qui n’ont jamais vu un arabe ou un juifs sont parfois les plus virulents. j’en connais pas mal.


                                                                                            • mortelune mortelune 28 juillet 2012 11:32
                                                                                              « Ni la France ni les Français ne sont responsables du génocide des juifs »
                                                                                              Faut ! Dans l’immense majorité les français n’ont pas résister sous quelques formes que ce soit. Seuls quelques courageux l’ont fait en donnant trop souvent leur vie pendant que d’autres vivaient le plus bourgeoisement possible en ignorant tout de la guerre et se laissant intoxiquer par le gouvernement de Vichi. D’autres encore ont choisi clairement leur camp en collaborant avec l’occupant.
                                                                                              Bien sur que par leur indifférence ou leur complaisance, les français sont responsables de l’omnipotence politique pro nazie. Ils sont responsables du génocide des juifs, mais aussi de tous les autres qui ont été exterminés dans les camps de la mort. ils le sont aussi pour les arrestations des résistants, et tout autres chasses ’aux sorcières" qui ont conduit beaucoup de communistes et des prêtres aussi dans les camps de la mort. 

                                                                                              Il ne faut quand même pas déconner et dire n’importe quoi par soucis de démagogie franchouillarde qui voudrait que nous sommes cons au point de n’être responsables de rien. 
                                                                                              De la même manière nous sommes responsables de se qui se passe en Syrie, en Afganistan, en Libye et partout où la France veut jouer un rôle. Ne pas le reconnaitre c’est reconnaitre que nous donnons carte blanche à nos gouvernants pour qu’ils fassent n’importe quoi sans aucune réaction de notre part. 
                                                                                              Les français sont des adultes responsables et l’ont toujours été. Les français ne sont pas des naïfs. Les français savent ce qu’ils veulent ; ils veulent vivre, vivre avec le moins de soucis possible et éviter les problèmes et c’est tout à fait louable. Les français ont peur, et alors ?Mais qu’on ne disent pas qu’ils sont irresponsables. 
                                                                                              Il vaut mieux avouer les erreurs que de passer pour un idiot.


                                                                                              • pierrerc30 28 juillet 2012 19:39

                                                                                                Ce passage de l’histoire est un non évènement fabriqué de toute pièce dans sa dimension criminelle.
                                                                                                Il s’agit d’une simple opération d’expulsion d’étrangers comme la France le pratique aujourd’hui avec près de 30 000 clandestins expulsés chaque année : sans intérêt historique particulier.

                                                                                                Deux ans avant ( en 1940) le Vel d’Hive « accueillait » 12000 femmes allemandes et autrichiennes pour exactement le même motif. Personne ne s’en préoccupe aujourd’hui.
                                                                                                pour les mêmes bonne raisons : sans intérêt.

                                                                                                A la liberation les suspects de collaboration ont été parqués au même endroit. : Idem

                                                                                                L’arnaque de cette commémoration tient au fait qu’on affirme faussement que tout le monde savait : « on envoyait des enfants dans les chambres »disent les propagandistes d’aujourd’hui ,dont notre N°1.

                                                                                                Or personne ne savait ce qui n’existait pas encore.(1942) 
                                                                                                L’Union générale des israelites de France (UGIF), qui, il faut le rappeler ,avait préparé la rafle avec la préfecture (Elle planifiait la ventilation des enfants en France) n’a rien ébruité de la rafle auprès de la communauté étrangère. Son Vice président, Mr Helbronner, détestait cette présence de (je cite) « bons a rien » et « racailles ».
                                                                                                Des organisations juives chrétiennes, et un diplomate américain ont fait pression pour maintenir les enfants avec les parents... !

                                                                                                De mon point de vue il y a triple manipulation :

                                                                                                Faire croire que c’est un crime
                                                                                                Masquer le rôle de l’UGIF dans l’organisation de la Rafle.
                                                                                                Préparer le terrain à des réparations indus. « dette imprescriptible... »

                                                                                                c’est aussi faux et idiot qu’une condamnation d’une agence de voyage pour avoir vendu des billets pour un vol qui s’est écrasé au dessus de l’atlantique.

                                                                                                La propagande c’est déjà la guerre !


                                                                                                • guylain chevrier guylain chevrier 29 juillet 2012 02:27

                                                                                                  Avec les raisonnements de mortelune ou d’arobase il n’y a plus d’histoire, tout n’est que confusion et il n’y aura bientôt plus avec ce genre de discours relativiste ni bien ni mal, tout se valant. Il n’y a pas pire bienpensance qui prépare de nouveaux périls par cette confusion qui détruit toute échelle de valeurs. L’histoire d’un pays tient à la responsabilité de ses actes : lorsqu’un pays prend des chemins qui ne sont choisis collectivement par personne mais dans un contexte de défaite où les rats quittent le navire, trahi par une élite qui ne représente plus rien, il faut arrêter d’en rendre responsables les Français qui n’étaient de 1941 à 1945 que des sous-individus, sans droits politiques, qui avaient perdu une guerre soumis à un occupant qui avait fait de la France une province allemande, plus exactement de l’Allemagne nazie. La France ce sont les Français au sens d’un corps politique maitre de son destin, ce qui évidemment n’était pas le cas. La France c’est la Nation et la Nation a pour définition la souveraineté du peuple qui avait été proscrite. Les  mortelune ou autre arobase par leur ignorance font le lit  de ces confusions gravissimes qui ne permettent plus de voir où se situent les responsabilités à partir desquels comprendre ce qui s’est joué là pour que cela, précisément, ne se reproduise pas : 50 millions de morts que l’on doit au nazisme ! S’il y a eu la collaboration, il y a néanmoins eu une résistance comme dans aucun autre pays qui, comme le souligne le témoignage du poète défunt Jean-Pierre Rosnay, un des plus jeunes résistants de France, n’aurait pu tenir sans la complicité de nombreux Français. L’histoire est une chose sérieuse qui n’a rien à voir avec les analyses puériles mais dangereuses de ces deux internautes qui croient détenir la vérité universelle en jouant sur les mots et un certain ressentiment envers la France. Si on ne comprend pas d’où on vient on ne peut savoir où on va, c’est ainsi. Un peuple sans mémoire restera toujours un peuple sans défense. C’est ici que se porte l’effort de cet article pour tenter de clarifier des références au regard de la confusion jetée par François Hollande sur la France, à propos du Vel’ d’hiv, qui nous fragilise, dans un contexte de crise mondiale où il faudrait au contraire avoir les idées claires. Nous sommes entrés dans une zone de montée des périls aussi en raison de cette confusion qui fait trembler la pensée et le bras.


                                                                                                  • ourston 29 juillet 2012 03:55

                                                                                                    La confusion, vous la cultivez Chevrier. et votre mémoire est sélective. La réaction de la France au cours du demi siécle qui a suivi l’occupation est significative.. On a mis un voile opaque sur le passé dérangeant de collaborateurs avérés. On a fabriqué l’histoire d’une France essentiellement résistante . Comment une telle France a pu laisser des Papon, Bousquet et autres continuer à exercer des responsabilités de premier plan ? 

                                                                                                    Vous parlez de mémoire ? Moi j’ai la mémoire de Papon, maire, député, ministre de la 5° République. J’ai la mémoire de Mitterrand président de la 5° République, copain de Bousquet .Ce Miterrand, démocratiquement élu, et qui a incarné notre pays, allez-vous le mettre entre parenthèses parce qu’il fait tache sur la photo ?


                                                                                                  • Analis 30 juillet 2012 22:52
                                                                                                     La France ce sont les Français au sens d’un corps politique maitre de son destin, ce qui évidemment n’était pas le cas. La France c’est la Nation et la Nation a pour définition la souveraineté du peuple qui avait été proscrite. 

                                                                                                      La France c’est la Nation ? Non, d’un point de vue historique la France c’est l’Etat, un Etat créé par les rois de France. Elle n’est pas devenue une nation par magie au moment de la Révolution ni de la (des) République(s), ne se fonde pas sur des valeurs « éternelles », pas sur une mystique de la souverraineté du peuple dont les dirigeants de la République n’ont jamais eu rien à faire. Il n’y a jamais eu de « volonté générale » que personne n’est de toutes façons capable de définir, juste des dirigeants tentant de justifier leur pouvoir. Tous ces discours pompeux, ce sont des propagandes idéologiques dont les dirigeants révolutionnaires se sont servis pour justifier leur pouvoir. Cet Etat en 1941 était aux mains du maréchal Pétain. Qui n’aurait certes jamais accédé au pouvoir s’il n’y avait pas eu la défaite française de juin 1940, mais cela ce sont des circonstances historiques. En 1940, De Gaulle n’était rien, si ce n’est un déserteur qui avait refusé d’obéir à l’ordre de ses chefs. Personne ne pourrait de toute manière dire ce que voulait le « peuple français » à cette époque, pas plus qu’à une autre. 

                                                                                                      Et définir la France par ses les valeurs, j’insiste, mais c’est de la malhonnêteté. C’est la France, le plus souvent sous sa forme de République qui a soumis et opprimé des peuples entiers outre-mer ; réduit en esclavage des millions de travailleurs forcés ; massacré de multiples révoltés ; embrigadé et endoctriné durant des décennies des millions d’hommes, puis envoyé à la boucherie sauvage de la Première Guerre Mondiale avec la rigueur d’une gestion de camp de concentration, et gare aux récalcitrants ; mis en camp les réfugiés de la Guerre d’Espagne ; ouvert le feu sur les manifestants tout au long du XIXème siècle ; imposé l’ethnocide drastique de nombreux peuples et supprimé toute diversité sur son sol dans le cadre d’une centralisation soviétique, éliminant tout contestataire ; liquidé férocement la Commune ; exploité les anciens peuples de l’Afrique coloniale même après leur soit-disant décolonisation etc... Donc non, il n’y a rien d’incongrü à affirmer que les actes de Vichy ne s’écartent pas d’une certaine et profonde tradition française. L’imposture, c’est bien d’affirmer qu’ils n’ont rien à voir avec « la France ». 

                                                                                                  • guylain chevrier guylain chevrier 29 juillet 2012 13:26

                                                                                                    Jaja dit n’importe quoi sur les Palestiniens Israéliens. Ce sont des citoyens israéliens à part entière et n’ont jamais été inquiétés pour leur religion ou origine. Ce qui ne fait pas moins d’Israël un pays impérialiste dans la région. Il faut rester pour un Etat palestinien mais par pitié qui soit laïque comme le voulait Arafat ! Il faudrait arrêter côté palestinien d’enseigner l’antisémitisme dans les livres à destination des écoliers en fondant le débat politique sur ce poison qui trouble la raison en faisant des esprit belliqueux et conduit tout droit à la guerre.

                                                                                                    pierrerc3 nous dit « Ce passage de l’histoire est un non évènement fabriqué de toute pièce dans sa dimension criminelle. Il s’agit d’une simple opération d’expulsion d’étrangers comme la France le pratique aujourd’hui avec près de 30 000 clandestins expulsés chaque année : sans intérêt historique particulier. » Voilà le genre de discours révisionniste qui ne sert qu’à justifier de défendre les clandestins d’aujourd’hui comme s’ils étaient l’objet d’une politique de même nature. Un propos extrêmement dangereux, qui nie l’histoire et verse donne un bon coup de main par cette propagande à une Marine Le Pen qui peut se frotter les mains d’une telle imbécilité. C’est la lutte des classes partout et non l’invitation à immigré qui est la solution aux rapports entre le Nord et le Sud pour que tous les peuples s’en sortent et non d’inviter à quitter le sud pour venir au nord en rentrant dans le jeu du capitalisme.

                                                                                                    Ourston ne change pas, il ne lit pas ce qu’on écrit et cherche à imposer ses vues à tout prix en utilisant des arguments spécieux. Mon article ne dédouane nullement les collabos qu’il fustige, mais les citer tels Papon et autre Bousquet une nouvelle fois ne fait pas plus de la France un pays qui a choisi la collaboration. Il ne faut pas confondre la France, dont la Constitution était abolie avec le régime de la Révolution nationale de Pétain, comme le fait de façon impardonnable Hollande, ce qui saute aux yeux de tout historien qui se respecte. C’est une partie de l’élite politique qui a trahi et ne représentait en rien la France vaincue militairement et occupée. Ceux qui se sont mis au service de l’occupant à la tête de l’Etat en ont fait un Etat de la nouvelle colonie allemande qu’était la France occupée. C’est de gaulle et son geste de résistance qui avait très bien fait la différence entre la continuité historique d’une France fondée sur le triptyque Liberté, Egalité et Fraternité avec ceux qui l’avaient remplacé par Travail, famille et Patrie plus l’antisémitisme d’une droite anti-dreyfusienne qui voyait ici sa revanche.

                                                                                                    D’autre part : Et oui, j’ai choisi de parler de Chevènement comme référence sur ce sujet et non de Guainau, même si, sur certaines questions, il y a transgression des clivages politiques telles que sur la laïcité, l’euthanasie, l’écologie... Chevènement réagit bien, avec honnêteté intellectuelle après avoir soutenu l’élection d’Hollande dans cette tradition où il a su prendre ses responsabilités avec courage, comme en 1991 contre la première guerre du Golfe en démissionnant du gouvernement de Rocard, Mitterrand étant président de la République, ce que j’avais salué en son temps dans la revue Les Cahiers d’histoire. C’est cette contradiction interne aux socialistes qui est intéressante à souligner d’autant que, Chevènement ne ferme pas le débat comme je le conclus dans mon article. La nécessité d’un débat qui ne saurait s’arrêter aux déclarations politiciennes sur ce sujet d’Hollande qui s’avère ici bien fragile et sans hauteur historique, faisant de la re-sucée de Chirac qui n’a jamais été un grand intellectuel et a largement contribué à livrer la France à l’Europe libérale qui ne cesse de rêver à ce que le pays de Voltaire n’oublie son identité révolutionnaire jusque dans l’idée de résistance.


                                                                                                    • jaja jaja 29 juillet 2012 13:55

                                                                                                      "Jaja dit n’importe quoi sur les Palestiniens Israéliens. Ce sont des citoyens israéliens à part entière et n’ont jamais été inquiétés pour leur religion ou origine.« 

                                                                                                      C’est Guylain Chévrier qui dit n’importe quoi.... Les Israéliens ne les inquiètent ni pour leur religion ni même pour leur origine mais tout simplement les répriment pour les empêcher de se revendiquer et d’agir en tant que Palestiniens.... C’est leur appartenance nationale palestinienne qu’ils interdisent car elle représente la négation de leur entité coloniale raciste... De même que les sionistes interdisent qu’ils manifestent ou se présentent aux élections sous leur drapeau national.....

                                                                                                      Et pourtant ils manifestent les arabes Palestiniens des territoires conquis par la force et la terreur en 1948 (Israël), notamment chaque année à l’occasion de la journée de la terre.....

                                                                                                      http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/03/30/journee-de-la-terre-un-palestinien-tue-et-des-dizaines-blesses-par-les-forces-israeliennes_1678477_3218.html

                                                                                                      Et comme le dit mon ami Ahmad de Jérusalem  »En Palestine la terre parle partout arabe« ....

                                                                                                      La jeune fille héroîque de cette vidéo vit avec un activiste juif en »Israel".... Croyez-vous qu’elle ait cessé un seul instant de se revendiquer palestinienne...

                                                                                                      http://www.dailymotion.com/video/x7zayc_1-palestinienne-courageuse-video-ce_news?search_algo=2


                                                                                                    • ourston 29 juillet 2012 18:53

                                                                                                      Chevrier ne change pas. Il veut découper l’Histoire en tranches étanches . Il ne voit pas que la période postérieure à la guerre montre une France bien éloignée de celle qu"il tente de fabriquer, en bon historien digne de la Pravda qu’il est.


                                                                                                    • pierrerc30 30 juillet 2012 10:30

                                                                                                      Désolé Mr Chevrier,quand j’aborde des faits historiques je ne soucie pas d l’actualité. Vous mettez en cause le fait que les propos servent le F N car je défends les clandestins d’aujourd’hui.
                                                                                                      Vous allez vite en besogne, soyez plus rigoureux.

                                                                                                      Je dis simplement qu’une rafle d’étranger reste une rafle qui consiste à expulser des personnes dont on estime qu’elles ne doivent pas rester sur le territoire. Rien de plus, je laisse chacun approuver ou pas cette vision des frontières et de l’unité nationale.
                                                                                                      Mon propos était plutôt de rappeler que la communauté juive française , par ses représentants, y était favorable. Cette vérité a complètement disparu de notre mémoire. Pire, cet oubli permet de mettre ne accusation le peuple de France (sous entendu catholique) « complice » des chambres à gaz...du grand n’importe quoi. 

                                                                                                      Je persiste en affirmant que la commémoration est une arnaque historique, qui travestit les faits, faite à fes fins de politique contemporaine.


                                                                                                    • suumcuique suumcuique 29 juillet 2012 14:28

                                                                                                      Pendant que certains sont encouragés à se lamenter très-démocratiquement, très-républicainement, à faire du sentiment sur le passé, sur les « heures noires », etc. - et ne s’en privent pas - la racaille du haut regarde vers l’avenir, s’entend le leur :

                                                                                                      "Le président normal François Hollande a créé une commission de rénovation et de déontologie de la vie publique. Cette commission est chargée de proposer les réformes à répondre aux préoccupations exprimées par le Président de la République dans une lettre, et de formuler toutes les autres recommandations qu’elle jugera utiles. Elle remettra son rapport au Président de la République avant le 15 novembre 2012

                                                                                                      Voici la liste des membre de la commission : Jospin, ancien Premier ministre, est nommé président de la commission instituée par le présent décret. Sont nommés membres de la commission : Schrameck, président de section au Conseil d’Etat ; Arens, présidente du tribunal de grande instance de Paris ; Bachelot-Narquin, ancienne ministre ; Benetti, professeure à l’université de Reims ; Casanova, membre de l’Institut, président de la Fondation nationale des sciences politiques ; Duport, préfet de région honoraire ; Gallet, conseiller à la Cour de cassation, vice-président du Tribunal des conflits ; Lepetit, chef du service de l’inspection générale des finances ; Mastor, professeure à l’université Toulouse-I ; Melin-Soucramanien, professeur à l’université Bordeaux-IV ; Roblot-Troizier, professeure à l’université d’Evry ; Rousseau, professeur à l’université Paris-I ; Ruiz-Fabri, professeure à l’université Paris-I.

                                                                                                      Est nommé rapporteur général de la commission : Ménéménis, conseiller d’Etat.

                                                                                                      Jospin sera rémunéré à hauteur de 122.000EUR pour ce travail difficile, Madame Bachelot 92.000EUR et les autres auront 80.000EUR.

                                                                                                      Mais ce n’est pas tout : Il est écrit dans le décret n° 2012-875 : La commission peut entendre ou consulter toute personne de son choix. Ces personnes nommées « Consultant » toucheront une indemnité de 35.000EUR pour leurs conseils 34 ont déjà été nommés dont voici deux noms : Agacinski philosophe épouse de Mr Jospin Pierre Bachelot Fils de Mme Bachelot

                                                                                                      La commission va coûter au contribuable : 2.444.000EUR sans compter les frais annexes de ces personnes."

                                                                                                      Rappelons que la commission en question s’intitule « Commission de rénovation et de déontologie de la vie publique. »

                                                                                                      http://www.dorffer-patrick.com/


                                                                                                      • guylain chevrier guylain chevrier 29 juillet 2012 14:30

                                                                                                        Jaja est pour la fin d’Israël, et le rejet des juifs pour ne pas dire pire, il ne peut donc que faire preuve d’un parti pris qui n’a rien à voir avec l’histoire et les faits. C’est toujours le même gauchisme fascisant sur ce sujet parce que ses partis pris conduisent à vouloir instrumentaliser un débat pour justifier une toute autre cause qui ne sort pas de la logique de la haine. Le sujet d’histoire que j’aborde ne lui sert qu’à attaquer les juifs, comme à chaque fois, de façon aveugle. Si les Palestiniens peuvent être représentés à la Knesset de façon démocratique, cela de l’autre côté est absolument impossible, pour tout ce qui n’est pas musulman, c’est un fait.

                                                                                                        Je ne suis pas sioniste mais pour le respect d’Israël comme pays légitime, autant qu’un Etat palestinien reconnu et en paix est légitime, s’il est toutefois vraiment démocratique et renonce à l’antisémitisme, ne soit pas un nouvel Etat religieux préparant sa guerre contre l’Occident et les juifs. Le Hamas créé de toute pièce par l’Iran qui a fait de l’antisémitisme et d’un nouveau génocide des juifs sa cause ne dérange pas cet internaute qui ne voit que ce qui intéresse sa propagande. Tant que le Hamas sera là rien ne sera possible, car c’est l’extrémisme religieux qui guide les destinées des Palestiniens et non la raison politique.


                                                                                                        • jaja jaja 29 juillet 2012 15:55

                                                                                                          "Jaja est pour la fin d’Israël, et le rejet des juifs pour ne pas dire pire, il ne peut donc que faire preuve d’un parti pris qui n’a rien à voir avec l’histoire et les faits« 

                                                                                                          Vous êtes bien docteur en histoire....mais en histoire à dormir debout ! A qui allez-vous faire croire que vous n’êtes pas sioniste et que vous ne travaillez pas au service de cette idéologie coloniale et meurtrière ?

                                                                                                          Toujours les mêmes cibles sur Avox, les musulmans, les Palestiniens.... il faut avoir de la merde dans les yeux pour ne pas le voir.....

                                                                                                          Je n’attaque d’autre part aucunement »les juifs" comme vous le prétendez malhonnêtement ceux-ci étant d’ailleurs largement présents dans les cercles militants que je fréquente.... Il va vous falloir trouver autre chose....


                                                                                                        • jaja jaja 29 juillet 2012 16:11

                                                                                                          Et en ce qui concerne la rafle du Vel d’hiv vous feriez mieux de lire l’ouvrage d’un rescapé de la rafle, Maurice Rajfus qui fait partie de ces cercles militants dont je parlais plus haut et qui, concernant le sionisme n’hésite pas à le dénoncer :

                                                                                                          Antisioniste, il dénonce l’utilisation de l’accusation d’antisémitisme qui est, selon lui, devenue «  une arme brandie contre tous ceux qui s’opposent au sionisme..."


                                                                                                        • Arafel Arafel 29 juillet 2012 15:14

                                                                                                          Oui, la France est responsable du Vel’D’hiv  : ces rafles ont été menées par la police et la gendarmerie françaises, sur ordre des autorités françaises reconnues de l’époque.



                                                                                                          • clostra 29 juillet 2012 15:47

                                                                                                            Aussi doit-on aller plus loin, au delà de l’histoire et rappeler que de Gaulle a « transfiguré » la France en en faisant un pays de Résistants, lui donnant une chance de se reconstruire, d’aller au-delà. ’et malgré de sévères événements qui allaient se (re)produire.

                                                                                                            Les enfants des années 40 sont à l’âge où les questions éludées se posent avec une acuité quasi psychanalytique, à la mesure des refoulements, des non-dits, des trahisons et peu y échappent, tant les histoires familiales en ont été bouleversées.

                                                                                                            Pour autant, est-ce là l’intérêt pour la France d’aujourd’hui ? n’est-ce pas les mêmes constantes qui amènent les mêmes délires ? l’indifférence, le prêt à penser : après tout, oui, la police, la gendarmerie, les exécutants sont là pour obéir et les citoyens l’admettent et s’y réfugient. On a pourtant inventé la désobéissance civique. Qui est prêt à désobéir dans le contexte actuel au discours sécuritaire lié à un contexte économique déplorable, à la désignation de boucs émissaires qui transforment progressivement tout citoyen en suspect ?

                                                                                                            Nous en sommes là, à peu près comme dans les années 30 et l’expérience des événements ne semble pas frapper la plupart d’entre nous et les quelques uns qui restent se disent - épuisés - « ils » vont voir ce qu’ils vont voir et tant pis pour eux, pour nous...


                                                                                                          • guylain chevrier guylain chevrier 29 juillet 2012 15:51

                                                                                                              Arafel , si vous n’êtes pas un contradicteur précédent mécontent qui se présente sous un nouveau pseudo pour faire de la provocation, lisez donc l’article au lieu de réagir sans avoir pris connaissance des faits, puisque la France n’était plus la France, c’est ainsi ! Je vous renvoie à mes précédentes réactions où tous les éléments pour vous répondre sont déjà consignés. Vos affirmations ne servent qu’à vous contentez vous-même. C’est insignifiant et hors de l’histoire, c’est bien ce que l’on peut reprocher à Hollande que de servir sur un plateau des satisfécits à tous ceux, communautaristes juifs ou non, qui relisent l’histoire pour la faire correspondre avec leurs buts qui tournent le dos à l’idée d’un vivre ensemble et d’une laïcité qui caractérisent la France. Ce beau pays au regard duquel Hollande s’est déjà discrédité pour le représenter. 


                                                                                                            • Arafel Arafel 30 juillet 2012 15:28

                                                                                                              Je suis ...Arafel, tout simplement, je n’ai pas pour habitude d’avoir plusieurs pseudo...et je n’en vois pas l’intérêt.
                                                                                                              Au risque de paraitre simpliste, je maintiens.
                                                                                                              Oui, je maintiens, oui, la France est responsable.
                                                                                                              Le régime de Pétain est arrivé au pouvoir grâce au votes des parlementaires, pas par un coup d’État.
                                                                                                              Ce même régime a été longtemps reconnu par les USA qui y avait un ambassadeur.
                                                                                                              Pétain représentait donc le pouvoir légal.
                                                                                                              Cette rafle a été ordonnée par le pouvoir légal et executée par le bras armé du pouvoir légal, c’est à dire la police et la gendarmerie composées de fonctionnaire légaux, rémunérés à ce titre par l’État.
                                                                                                              La France est donc responsable.

                                                                                                              Il y a peut être eu des fonctionnaires, et c’est tout à leur honneur, qui ont avertis certaines des personnes qui devaient être arrêtées, mais elles l’ont fait à titre personnel, et non pas au nom de la France.
                                                                                                              Maintenant on peut toujours regretter qu’une purge n’ai pas eu lieu, mais c’est ainsi.


                                                                                                            • Zobi Aldo Rifort 29 juillet 2012 17:18

                                                                                                              On joue sur les mots ici. Ce n’était pas la France, mais pourtant ce sont des gens qui agissaient en son nom. Officiellement, c’était la seule représentation du pouvoir français. Ce n’était pas la France, ni les français, mais alors c’était qui, c’était quoi ?


                                                                                                              • lebreton 29 juillet 2012 18:25

                                                                                                                ceux qui hurlent le plus sont sans aucun doute les enfants des collabos cette vermine que De Gaulle à protégé plus ou prou et sans laquelle il n’aurait pas eu le pouvoir ,le reste on peut s’en battre les couilles les souchiens des collabos se retrouvent dans un parti qui vient de perdre le pouvoir et tant mieux ,je suis français ,pas fier de l’etre quand je sais que je reste entouré par des ordures ,qui ne souhaitent que le retour de cette déchéance . Quand a Chevenement ,tout le monde sait ce qu’il vaut !


                                                                                                                • Pie 3,14 29 juillet 2012 19:52

                                                                                                                  « Commis en France, par la France ». Il n’y a rien à redire à la déclaration de Hollande, c’est la stricte vérité historique.
                                                                                                                  Il n’a pas dit par la République française puisqu’elle n’existait plus de fait, il demeure que c’est un pouvoir français collaborateur qui a participé à la répression des juifs.

                                                                                                                  Je ne suis pas choqué qu’un président de la République s’excuse au nom de la France des exactions commises par un pouvoir non républicain. Il ne s’agit pas de repentance, c’est simplement le signe que ce « passé qui ne passe pas » est en train de passer.

                                                                                                                  J’y vois une preuve de maturité politique et je trouve la réaction des républicains sourcilleux plutôt mesquine. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès