• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vel’ D’hiv : Chevènement en désaccord avec Hollande. Ni la (...)

Vel’ D’hiv : Chevènement en désaccord avec Hollande. Ni la France ni les Français ne sont responsables du génocide des juifs

Selon Jean-Pierre Chevènement, le président d'honneur du MRC, François Hollande fait "comme si Pétain était la France"(http://www.chevenement.fr/)

Il a exprimé lundi dernier, sur son blog son désaccord avec François Hollande, qui a déclaré dimanche que la rafle du Vel d'Hiv fut un crime "commis en France, par la France". Il regrette que François Hollande "a malheureusement omis de dire que les crimes commis par les policiers et les gendarmes français, lors de la rafle du Vel d’Hiv, l’ont été sur l’ordre de l’Etat français de Vichy collaborant avec l’Allemagne nazie."

Selon lui, tenir un tel discours, "c’est occulter les accords passés avec la gestapo par René Bousquet, alors secrétaire général de la police, agissant pour le gouvernement de Vichy. C’est faire comme si Pétain était la France et comme si le véritable coup d’Etat opéré le 10 juillet 1940 par un gouvernement de capitulation n’avait pas existé."

Jean-Pierre Chevènement rappelle que "deux Présidents de la République, Charles de Gaulle et François Mitterrand, avaient tenu sur la ligne selon laquelle l’Etat français de Vichy n’était ni la République ni la France."

On remerciera ce républicain pour son courage politique, qui plaide en faveur d’une « France qui a besoin d’une conscience claire de son histoire si elle veut la poursuivre. »

François Hollande a ouvert une boite de Pandore qui fait le lit de l’anti-France

Dans le prolongement de cette critique constructive, que ne lit-on pas à la suite de cette déclaration inique et déconcertante de François Hollande. Il a ouvert une boite de Pandore. Sur Agoravox même on va jusqu’à dire que ce serait non seulement la France, mais « les Français » (Rafle du Vel’ d’Hiv : la France ou les Français ?- http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/rafle-du-vel-d-hiv-la-france-ou-120380), qui se seraient rendus responsables du pire, concernant les responsabilités du Vel’ d’hiv et de façon plus générale du drame des juifs, de cette barbarie sans nom. Hollande a en quelque sorte donner un feu vert au déferlement du sentiment anti-France de certains qui n’attendaient que ce signe pour répandre ce poison qui nourrit des ressentiments qui ne nous promettent pas de lendemains qui chantent mais toujours plus de haine qui renforce les extrêmes. A quand ensuite la demande de vote à l’Assemblée nationale de la reconnaissance devant l’histoire de la France comme génocidaire des juifs ? Allons donc au bout !

Cette relecture qui rend « les Français » responsables des exactions d’un régime au service des nazis, vaut celle d’un FN qui à l'autre bout disserte sur l'existence ou pas des chambres à gaz de façon toute aussi obscène. C’est une déformation des choses contre le sens de l’histoire qui identifie la collaboration de façon incroyable aux Français ! On renvoie ainsi la responsabilité de la déportation aux initiatives de dénonciations individuelles, au peuple de France… Une ignominie, mais qui n’aurait jamais pu voir le jour sans cette confusion gravissime orchestrée par le président de la République.

Qu’est-ce que dit l’histoire ? Tout le contraire de cette France et des Français qu’on diffame !

Des initiatives individuelles des Français que les trains de la mort ? Les opérations de ratissage systématiques rue par rue en 1943 à Paris ? Les visites systématiques d’écoles par la police et la milice pour repérer ceux qui étaient circoncis ? Les lois anti-juives qui s'appliquent sur l'ensemble du territoire, les décrets allemands et l'étoile jaune, l’infâme exposition antisémites du régime dès septembre 1941“Le Juif et la France” » « le juif sus ! » ? Les Brigades Spéciales (BS) des Renseignements Généraux, qui constituent 10 % des effectifs de chaque commissariat, spécialisées dans la traque aux « ennemis intérieurs » aux communistes et aux juifs et plus tard aux réfractaires au STO (Celle-ci formait régulièrement des barrages filtrant dans le métro et établissait des contrôles au faciès) ? L’action de René Bousquet qui coordonne la police sur le territoire au-delà de cette police spéciale qu’il met en totalité au service de cette épouvante, la création par Pierre Pucheu, ministre de l'Intérieur, d’une Police aux questions juives (PQJ) par un arrêté du 19 octobre 1941 (non publié au Journal officiel : seul le Commissariat général aux questions juives (CGQJ), la police nationale de Bousquet et la Gestapo est au courant) ? Les organisations politiques d’idéologie fasciste qui sont créés dans le cadre du régime qui prônent le principe de la collaboration politique (Rassemblement national populaire (RNP), Parti populaire français (PPF) ou militaires (LVF) qui jouent pleinement ici leur rôle… ?

Avec la rafle du Vel’ d’hiv, ce sont tous les juifs étrangers que Bousquet propose d’arrêter, faciles ainsi à identifier en raison des fichiers spéciaux établis à partir de l’état-civil et des services de renseignement, selon une préparation minutieuse. C’est tout un appareil d’Etat qui a été au service de l'innommable ! Les dénonciations n’ont pas manqué certes, et par trop nombreuses, mais comme me le confiait un jour passé un des plus jeunes résistants de France, le défunt poète regretté Jean-Pierre Rosnay(†19.12.2009 -http://www.livreshebdo.fr/les-gens/actualites/jean-pierre-rosnay-rejoint-le-club-des-poetes-disparus/3844.aspx), la Résistance n’aurait jamais tenu si elle n’avait été aidée et soutenue par une part non négligeable de la population. De ces individus ordinaires qui font justement l’histoire dont le courage n’éclate pas nécessairement au grand jour et resteront des anonymes essentiels.

L’Etat pétainiste n’était pas la France !

Sans l'Etat pétainiste tout cela aurait été rendu impossible, et non de l'Etat français puisque la France avait été vaincue et défaite, encore moins de cette France dont la République était hors la loi et sa constitution abolie. Pourquoi vouloir faire assumer aux Français ce qui fut le fait de collabos ayant investi l'Etat pour aider l'occupant à la réalisation de son grand projet de "solution finale. Cet acharnement à taire des responsabilités en en accusant d'autres pour les leurs faire endosser est suspecte d’intentions qui peuvent nous donner le frisson dans le dos. Il y a des affirmations qui n'engagent pas que ceux qui les font, mais une relecture de l'histoire de la France et de son peuple qui peut légitimement s’en sentir diffamer !

On veut faire oublier que ce fut un système au service d’une machine de destruction massive, d’un génocide. Laisser planer cette confusion c’est un péril mortel pour notre liberté.

Quant aux pleins pouvoirs à Pétain, la démocratie était déjà saccagée avec un parti communiste interdit, une élite qui avait trahi et un pouvoir politique d’une France défaite qui ne représentait déjà plus rien dont d’ailleurs le tiers avait déjà choisi la fuite ou l’absence. Seuls 670 (sur les 907 parlementaires) prennent part au vote - qui n’est qu’un sabordage « légal » de la République, qui met la France entre parenthèses pour quatre ans, des plus sombres de l’homme.

De la trahison des élites à la conquête de la liberté : La France c’est la République !

Ce ne fut pas plus le fait d’initiatives individuelles des Français que de la France ni de la République, on en jugea d’ailleurs quelques-uns des principaux responsables accusés d’avoir trahi et commis l’irréparable, eux, pour de bon. Mais on en laissa bien trop de coté aux mêmes manettes comme un certain Papon.

Et pour finir, il n’y a qu’une voie, celle de ne pas renoncer à cette France belle de son histoire dont les racines sont profondément ancrées dans les idéaux de la Révolution française, avec un modèle politique, une République indivisible, démocratique, laïque et sociale que le monde entier nous envie, pleine de cet humanisme débordant de révolutions et de mouvements sociaux à la conquête de notre liberté.

Laissons la conclusion à Jean-Pierre Chevènement : « La France a besoin de retrouver confiance en elle-même. Elle ne pourra le faire que sur la base d’une conscience claire de son Histoire. La vérité exige que le débat continue » 

Guylain Chevrier, historien, formateur en travail social, petit-fils de juif déporté de France.


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (93 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    



    • La mouche du coche La mouche du coche 26 juillet 2012 13:18

      1 article par jour sur l’holocauste. Ils sont devenus fous. Combien de temps vont-ils tenir ? smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 26 juillet 2012 14:32

      Si on rassemble dans un livre tous les articles sur l’Holocauste pour les lire un chaque jour, nous obtenons un missel. Sans nous en rendre compte, nous assistons à la naissance d’une RELIGION. C’est étonnant. smiley


    • antonio 26 juillet 2012 09:40

      Entièrement d’accord avec vous, M.Chevrier.
      Je suis lasse de ces politiques qui , pour de bas intérêts électoralistes, instrumentalisent
      l’Histoire à leur profit, la tronquent, la déforment....
      Lasse de ces politiques qui, dans le « rétroviseur » choisissent l’image ou la scène qui leur convient, faisant fi du contexte historique, de la moindre bribe d’analyse....

      Et François Hollande en se drapant dans les linges de l’émotion facile ne se grandit pas : il fait comme M. Sarkozy avec la lettre de Guy Moquet....


      • Mitsu Mitsu 26 juillet 2012 13:30

        Hollande clair comme de l’eau de roche. Supprimer le mot race de la constitution, culpabiliser les français, se battre contre le racisme et surtout l’antisémitisme.

        Hollande ? un sayanim de compétition pour ceux qui n’auraient pas compris car ce monsssieur qui se veut discret et secret cache bien son jeux.

      • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:11

        Son jeu est pourtant évident : perpétuer la nouvelle tradition génocidaire de la France en tentant d’agresser le Syrie et en finir une fois pour toute avec la souveraineté populaire en ratifiant des accords la déléguant à l’UE, tout en créant une polémique au sujet d’un crime bien plus ancien.
        Et il faut dire que les interventions de ses « opposants » (mon oeil, ils participent exprès à faire monter la polémique afin d’aveugler le peuple pendant que de concert ils le dépouillent.
        Allez, c’est bientôt les JO, on va pouvoir faire la trêve olympique (sauf en Irak, Afghanistan et Syrie, faut pas exagérer hein, c’est pour nous qu’ils le font) et s’occuper plutôt du refus des organisateurs d’imposer une minute de silence en souvenir des victimes des attentats de Munich.
        Bon, si vous pouviez passer un film sur la shoah pendant les pauses, ça nous éviterait de devoir engager de nouveaux journalistes.


      • Saber Saber 26 juillet 2012 10:26

        Tu est un gros menteur qui occulte la vérité historique !!

        La vérité statistique c’est que 75% des Juifs vivant en France pendant la guerre aient pu échapper à la Shoah !! La France fut le pays d’Europe où les réseaux de sauvetage juifs furent les plus nombreux, les plus actifs et les plus efficaces.

        Hein tout ça c’est Alain Michel qui vit en Israël et a été le responsable du bureau francophone de l’École internationale pour l’enseignement de la Shoah à Yad Vashem (2004-2009) qui le dit et le démontre !!

        çe te trou le cul hein ???

        Et c’est loin d’étre le seul, Hilberg aussi l’a dit.

        Alors dégage avec ta propagande mensongère car la vérité historique est tout autre !!

        Vichy et la shoah, enquête sur le paradoxe français. d’Alain Michel.
        http://www.amazon.fr/Vichy-Shoah-enqu%C3%AAte-paradoxe-fran%C3%A7ais/dp/2854435494


      • justice99 justice99 26 juillet 2012 11:15

        Il faudrait arrêter la pleurniche matsada, on dirait du Elie Wiesel.


        L’holocauste de la seconde guerre mondiale, c’est du passé, faudrait passer à autre chose.

        Je te rappel que la shoah n’est pas une religion.

      • Talion Talion 26 juillet 2012 12:31

        « Je te rappel que la shoah n’est pas une religion. »

        Non, mais pour certains c’est une excellente source de devises et une excuse en or pour justifier un racket particulièrement juteux.

        Et pendant ce temps bien sûr, les palestiniens sont génocidés par les israéliens sans la moindre once de repentance de la part de ces derniers.

        Bref... « Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! »


      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 26 juillet 2012 15:36

        Justice, il y a un rapport entre votre intervention sur la « shoa » et votre avatar ?  smiley


      • globulos nilasse 26 juillet 2012 15:39

        mais la shoa est une religion,une religion d’état,avec ses héros,ses saints,ses lieux de pèlerinages,etc............. j’ai trouvé ça sur le net et ça me parait être une bonne synthèse en vidéo :  http://www.metacafe.com/watch/5845663/la_religion_de_la_shoah/?noFBRedirect=1#_=_

        d’autant que de lécher le cul du crif et d’israel de cette manière ne peut créer que l’inverse de l’effet escompté. si il fallait que la france s’auto-flagelle,elle a de la matière,autre que l’invention de sa supposée participation a la shoa. le cameroun,le vietnam,l’algérie,madagascar,le rwanda,etc............. mais remuer le passé de cette manière en flux tendu,c’est remuer la merde et cultiver les haines et les divisions.

      • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:15

        Au lieu de se repentir pour les actes de l’occupant il y a plus de 50 ans, le peuple de France ne devrait-il pas, et c’est un devoir démocratique que de s’opposer à toute politique amorale, exiger de Hollande qu’il s’excuse pour les crimes commis sous Sarkozy et ceux qui sont actuellement perpétués en Irak, en Afghanistan et en Syrie ?
        Ah non, le peuple préfère lutter contre le FN, regarder les JO et se demander si Mélenchon est dans l’opposition.
        Bon, alors peut-être un voyage organisé à Auschwitz, puisqu’on n’a pas de camp sous la main en France ?
        Le Gouvernement nous versera sûrement une subvention.


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 26 juillet 2012 17:49

        «  puisqu’on n’a pas de camp sous la main en France  » (Francillon)


        Si, nous en avons un : Struthoff-Natzwiller, en Alsace, transformé en musée du souvenir.
        Il est vrai que les nazis avaient alors récupéré l’Alsace qui était redevenue un land allemand.

      • jaja jaja 26 juillet 2012 17:54

        J’ai visité ce camp, resté à peu près en l’État et très impressionnant....Struthoff où a été déporté un de mes grand-oncles décédé à Vaihingen juste avant la Libération.....


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 26 juillet 2012 19:44

        Je pense que Matsada (que je salue) le fait exprès et vous provoque. Son E majuscule à Epouvantable est quand même carrément impertinent smiley

        Matsada, vous seriez un meilleur troll avec un peu plus de finesse !


      • tf1Goupie 27 juillet 2012 12:32

        La repentance d’Israel, pour ses atrocités commises, je crois qu’on peut l’attendre d’ici quelques décennies.
        Le devoir de mémoire à géometrie variable.

        Matsada sera mort d’ici là, bonne conscience et superiorité victimaire en bandoulière


      • Gérard Luçon Gerard Lucon 27 juillet 2012 14:12

        et aussi a Beaune la Rolande, pres de Pithiviers


      • Talion Talion 27 juillet 2012 14:37

        « De la provocation ? Dans quel but ?
        Faire parler ? Énerver ? Si c’est le cas c’est en défaveur des juifs alors. »

        Je crois que le but de Matsada et de quelques autres imbéciles est justement de faire monter la judéophobie dans notre pays afin d’obliger nos compatriotes de confession judaïque à faire leur Alya et qu’Israël puisse ainsi vampiriser la population juive française.

        Cet état raciste a en effet besoin de maintenir un flux constant d’immigrants juifs -de préférence blancs et si possible ashkénazes- afin que ces derniers soient toujours majoritaires par rapport à la population arabe et à l’électorat progressiste, qui aspirent à laïciser et à démocratiser ce pays en mettant fin à sa politique d’apartheid et d’occupation absolument inique.

        Un électorat paranoïaque, xénophobe et terrifié par un retour fantasmé (et monté de toutes pièces) de « l’antisémitisme » est en effet plus à même de voter pour les xénophobes rabiques du Likoud et ainsi à les aider à se maintenir au pouvoir.


      • alinea Alinea 27 juillet 2012 16:08

        Talion : il faut un minimum de cinquante années entre les faits et la repentance ; ainsi nous ne connaitrons jamais la repentance israélienne !


      • Talion Talion 27 juillet 2012 21:07

        Hé, ho !... J’ai bien l’intention de vivre vieux moi ! Ne m’enterres pas si vite ! ^_^


      • voxagora voxagora 26 juillet 2012 10:49
        .
        J’ai vu un reportage ahurissant dans une émission : une femme enseignant à un cercle d’enfants (2 cercles, en fait : autour de la table des enfants au teint mat, et derrière eux 2 petits garçons au teint blanc) sa phobie de la nourriture. A un moment elle leur montre un bocal dans lequel on distingue un tas de boyaux beiges-roses qui, comme prévu, les dégoutte. Et tout à coup elle enlève le capuchon du bocal et surgit .. une tête de petit cochon rose : une vision qui entraîne chez les enfants des cris d’horreur, de dégoût et de panique.
        Version imagée d’un discours en direction d’enfants : l’intervenante voulait les dégoûter du chewing gum, et elle a choisi pile poil à quelle vision il fallait l’associer pour déclencher la panique.

        La version « son » fait aussi son effet :
        pour un très grand nombre de français, les sons « lafrance », « lesfrançais » ont aussi un effet délétère, au sens de destructeur. Car ils font se lever en eux tout un tas de représentations négatives, à croire qu’il ne reste plus que celles-là.
        C’est ainsi qu’une certaine honte, chez des français mêmes, empêche de prononcer les mots qui sont alors négativés (franchouillard, par ex) parce qu’il faut prouver son innocence.
        Il y a des mots et des noms qu’on n’entend qu’avec crainte et dégoût : Hitler, par exemple, ne peut que faire se lever des représentations négatives parce qu’on sait ce qu’il représente. Ce qui est enfoncé dans le crâne de nos enfants qui ne sont pas sourds, c’est que « lafrance » et « lesfrançais » sont coupables de crimes. Ils ne peuvent pas faire le tri, ils ne peuvent appréhender le monde dans sa globalité et ses particularités qu’avec du temps et du travail.
        En attendant ils sont sensibles aux DISCOURS, surtout si ces discours sont chargés d’affects (de culpabilité par ex) et surtout si ces discours affectent les adultes qui les entourent.
        Comment peut-on espérer que l« instruction » en général porte ses fruits en éludant ce qui est transmis dans les discours publics ? comment des jeunes, remontés à bloc contre « lafrance » et « lesfrançais » iraient-ils tranquillement en cours de « francais » apprendre le « français » avec le prof de « français » parce que c’est important de savoir le « français » ?
        François Hollande a eu tort. Comme je l’ai déjà écrit dans un autre post, espérons que cette bourde sera rattrapable. Quand on recouvre quelqu’un de merde, il faut travailler à le laver ensuite correctement, sinon l’odeur reste.



        • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:24

          Vous constatez fort justement la réalité, voxagora, mais vous n’avez pas bien compris le sens de l’éducation : c’est précisément l’éducation, organisée par le pouvoir à son service et non à celui du peuple (acte de traitrise selon la loi, et puni fermement), qui a élevé ces gens dans cet état d’esprit et il est évident que c’en était le but.
          Quand le Gouvernement dépense de l’argent dans un projet il porte grande attention, toujours, à ce qu’il apporte les résultats escomptés.
          Que cela ne soient pas les résultats que VOUS escomptiez ne change rien à l’affaire : ils font ce qu’ils veulent, quand ils le veulent (ici ils créent une polémique sur un fait ancien afin de masquer les crimes qu’ils commettent pendant que nous en parlons) et ont très bien remarqué que le peuple plonge avec enthousiasme dans la boue qu’affectueusement ils lui versent dessus.
          Car ne vous y trompez pas : le Gouvernement n’est PAS là pour vous servir et il ne fera RIEN qui puisse le faire dévier de son objectif : enrichir ses amis, ses maîtres et lui-même en nous spoliant et nous asservissant.
          Car il sait bien que s’il dévie de son objectif il sera rapidement remplacé, demandez un peu à Berlusconi.


        • stanh 27 juillet 2012 16:15

          @H.Francillion
          Car ne vous y trompez pas : le Gouvernement n’est PAS là pour vous servir et il ne fera RIEN qui puisse le faire dévier de son objectif : enrichir ses amis, ses maîtres et lui-même en nous spoliant et nous asservissant.
          Car il sait bien que s’il dévie de son objectif il sera rapidement remplacé, demandez un peu à Berlusconi.

          Mais cette vérité les gens ne veulent pas l’entendre. Vraiment, ils la refusent de toute leur âme. Ils demandent une somme de preuves infinie (comme si tous les outrages flagrants de nos castes supérieures n’étaient pas assez nombreux et scandaleux), jamais atteinte donc, pour éviter d’avoir à le considérer réellement .
          Accepter ceci serait comme sortir de la Matrice pour eux, se réveiller d’un rêve pour revenir à une réalité plus dure encore, une réalité qui n’est pas qu’un long fleuve un peu tumultueux (mais sans réel danger) sur lequel on navigue sur le paquebot de croisière appelé « France » . Ca les forcerait à accepter qu’ils sont « seuls » un peu comme un croyant et son dieu.
          La croyance en l’Etat c’est le même mécanisme psychologique que la croyance en un dieu. Les similitudes sont d’ailleurs nombreuses : tel dieu, l’état est partout mais intangible, on le « sent » mais on ne le voit pas. Tel dieu, l’état est « en haut », perché sur son nuage il nous regarde tantôt avec bienveillance, tantôt avec sévérité mais dans le fond on est sûr qu’il nous aime et veut notre bien, comme un papa... Il dirige notre petit monde de là haut, on a pas tous les détails car les voies du seigneur sont trop complexes pour l’humain/citoyen moyen, mais on a quelques infos, plus ou moins vraies, interprétées et métaphorisées par les prophètes (experts économistes, analystes, journalistes etc etc ) pour que le bédouin que nous sommes puisse le comprendre et si tu comprends pas c’est pas grave , tu sait que là haut, il sait ce qu’il fait. L’état a une table des lois, des commandements.... il a son clergé, ses castes.

          Donc, les gens ne veulent pas accepter/savoir/penser que personne ne s’occupe réellement de leur bonheur pendant qu’ils regardent tf1 ou sont en vacances au club Machin en tunisie . Ils ne veulent pas croire que cet état est aux mains de . Ils préfèrent taxer ces propos de « conspirationnistes » et donc, dignes de l’opprobre . Le conspirationniste c’est le nouvel hérétique .


        • Jean-Louis CHARPAL 26 juillet 2012 10:51

          Les prises de position de Chirac et de Hollande sur ce sujet sont lamentables et scnadaleuses.

          Une République n’a pas à s’excuser des crimes d’une dictature fasciste.

          Si des partisans du régime de Vichy encore vivants se répentent et expriment des regrets grand bien leur fasse ; c’est leur problème.

          Si on pousse la « logique absurde » jusqu’ au bout et si Jean Moulin était encore vivant aurait-on le culot de lui demander de s’excuser des crimes de Klaus Barbie ?



          • stanh 27 juillet 2012 16:17

            Canal + : la chaine des petits bourgeois qui ignorent être les beaufs de leur classe sociale.


          • joelim joelim 26 juillet 2012 11:33

            Au travers de son discours, Hollande nous fait savoir que selon lui la France n’est pas respectable. Pas mal pour un président français...


            La raison (peut-être inconsciente) en est simple : il faut qu’il justifie le fait qu’il obéit au doigt et à l’œil à des intérêts étrangers. Je fais référence au positionnement de la France vis-à-vis du peuple syrien.

            Ce positionnement n’est pas dans l’intérêt de la France ; une telle propagande mensongère sur qui est responsable des massacres entame significativement la réputation et le sérieux de notre pays.

            Donc Hollande nous fait savoir que, puisque la France n’est pas respectable — ni les français d’ailleurs —, il n’est pas immoral de sa part de faire une politique étrangère dictée par d’autres. Ça parait monstrueux comme ça mais ce n’est de sa part que de l’impulsivité psychologique plus ou moins refoulée.

            Bien évidemment, l’Etat français d’alors, ainsi que certains français, furent pleinement responsables de l’abomination du Vel d’hiv. Mais ce n’est pas pour ça que la France doit ramper devant le CRIF et ses lubies de droite extrême, et que l’on doit n’accepter QUE leur point de vue sur les ondes, comme ça se passe actuellement !!!! 

            Contrairement aux approximations présidentielles, ce n’est ni la France ni les français dans leur ensemble qui doivent subir l’opprobre. Il y eu résistance, active et passive, et elle ne fut pas négligeable. Que Hollande biffe cet aspect d’un coup de crayon révèle à tous que la France est tombée bien bas. 

            Avec Sarkozy on croyait avoir touché le fond de la piscine, mais non ! Hollande s’est engagé clairement dans la voie tracée par Obama : pratiquer le néo-conservatisme et le néo-libéralisme pour imiter et même dépasser l’ignominie de son prédécesseur...

            • al.terre.natif 26 juillet 2012 11:58

              « Hollande nous fait savoir que selon lui la France n’est pas respectable. »

              votre interprétation du discours n’engage que vous. Rien ne dis que la France n’est pas respectable, simplement que OUI, NOUS avons participé à cet évènement.

              Maintenant rien ne dit que cela fait de nous des personnes détestables !

              N’oublions pas que Hitler est juste un être humain, pas un monstre engendré par le diable lui même !!!!!

              Il faut se rappeler des résistants, des justes, de tous ceux qui se sont battus pour l’honneur de la France et la vie de leur concitoyens de confession juive. Mais il faut également se rappeler que dans des périodes difficiles, 3 comportements se distinguent :
              - ceux qui se battent contre les occupants
              - ceux qui se battent avec les occupants
              - ceux qui ne veulent que vivre paisiblement et qui fuient toute situation conflictuelle.

              N’oublions pas que nous sommes tous capables du meilleur, comme du pire !!


            • joelim joelim 26 juillet 2012 13:41

              Peut-être, mais en affirmant que la France et les français sont responsables du Vel d’hiv, si on prend ça pour vrai, comment peut-on penser que la France est respectable ?


              L’Etat de Pétain était-il respectable ? Non !

              Arguer que la France (en général) est responsable du Vel d’hiv permet de justifier qu’Israël nous impose notre politique étrangère ainsi que les narratives unilatérales et mensongères de nos médias. La Syrie d’Assad est l’ennemie d’Israël, elle ne serait pas la nôtre si nous étions encore souverains.

              La France est bafouée, y compris par son représentant.

            • al.terre.natif 27 juillet 2012 09:09

              « Peut-être, mais en affirmant que la France et les français sont responsables du Vel d’hiv, si on prend ça pour vrai, comment peut-on penser que la France est respectable ? »

              La respectabilité d’un état n’est pas un status intemporel ! La respectabilité d’un état est fonction de ses actions. Lorsqu’un pays, occupé ou non, participe à une opération aussi terrible que le Vel d’hiv, il n’est pas respectable. Lorsque le même pays reconnait que ce qui s’est passé sur son sol, et donc malgré tout sous sa responsabilité (au moins passive), n’est pas une bonne chose, il regagne un peu de respectabilité, en tout cas à mes yeux.

              « Arguer que la France (en général) est responsable du Vel d’hiv permet de justifier qu’Israël nous impose notre politique étrangère »

              Je trouve que cet argument est un raccourci un peu facile. Israël n’a pas à nous dicter notre politique, c’est sûr. Concernant la syrie, je ne suis pas du tout sûr que ce soit téléguidé par Israël ! Les enjeux sont tellement complexe concernant la Syrie, entre les intérêts russes, ceux des américains concernant l’Iran et son invasion préparée depuis longtemps, ceux des Israëliens... Quant à ceux de nos chers dirigeants, qu’ils suivent les intérêts d’Israël, ou bien des EU ne me paraît pas si clair que ça semble l’être pour vous.

              « La France est bafouée, y compris par son représentant. »

              Vous allez un peu loin, il y a bien d’autres situation ou la France (ou plutôt son peuple) est bafoué !! L’Europe est déjà un vaste système qui imposent depuis des années des directives décidées sans aucune intégration de la volonté des peuples. L’exemple des lois sur les semences (Certificat d’obtention végétal), qui interdit aux paysans d’utiliser leurs propres semences (ce que l’humanité fait depuis le début de l’agriculture) est un affront bien plus grand fait à la respectabilité de notre état, que quelques vulgaires phrases sorties pour occuper l’espace médiatique et l’espace de réflexion des citoyens ...

              Alors ... respectabilité à deux vitesses ? ;)


            • Gérard Luçon Gerard Lucon 27 juillet 2012 16:00

              depuis des decennies les socialistes francais sont avant tout atlantico-sionistes


            • lsga lsga 26 juillet 2012 11:36

              Pétain est encore et toujours la France. 


              • Saber Saber 26 juillet 2012 12:13

                Tu peux développer lsga ? smiley


              • ffi ffi 26 juillet 2012 12:26

                Pétain, fut en effet le dirigeant de la France. Mais dire cela n’est pas connaître ses véritables motivations. La Rafle a eu lieu dans la zone occupée sous tutelle Allemande, pas à Vichy.
                 
                En zone occupée, les Allemands ont pris le contrôle des corps institutionnels (Police).
                Par exemple, le « commissaire à la question juive » Louis Darquier de Pellepoix fut imposé par les Allemands à la place de Xavier Vallat, jugé trop mou. Mais celui-ci incrimine René Bousquet.

                Il semble (à l’article René Bousquet wikipédia), que la police Française entre le 9 mars et le 8 août 1942 était sous tutelle Allemande et que son Chef, était le général SS Karl Oberg.

                Donc Responsable de la Rafle : le Chef de la Police = Karl Oberg = Allemagne Nazie.


              • Traroth Traroth 26 juillet 2012 14:12

                @Isga : Pétain n’avait pas de légitimité démocratique. De Gaulle non plus. En fait, ça parait une tautologie de devoir le rappeler, mais entre 1940 et 1945, il n’y a plus de république française. L’Etat français de Pétain est bien responsable de la rafle du Vel’ d’Hiv, mais pas la république. Ou alors, elle est aussi responsable des emprisonnements arbitraires à la Bastille par Louis XIV !

                Ce qui apparait dans ces interrogations, c’est l’ambiguïté de ce qu’on peut appeler « la France ». L’« Etat français » pétainiste, est-ce la France ? Un type égaré à Londres qui parle à la radio, est-ce la France ? Un gouvernement non-démocratiquement élu, est-ce la France ? Si oui, la France a-t-elle été créée en 1789 ?


              • lsga lsga 26 juillet 2012 15:51

                Ce qui apparait dans ces interrogations, c’est l’ambiguïté de ce qu’on peut appeler « la France ».

                Superbe réflexion matérialiste, je ne peux qu’être d’accord. 

                La ’France’ n’existe pas. Ce qui existe, c’est le territoire français, ce sont les français (ceux qui vivent sur ce territoire), le gouvernement français, le prolétariat français, la bourgeoisie française, etc. 

                On doit donc dire : La Police française est responsable de la rafle du Veldhiv. 

              • toug toug 26 juillet 2012 16:00

                Très juste Igsa. Pétain, vichy c’est toujours la France et c’est bien la république qui a amener à cela. Très facile à comprendre quand on a lu l’oublié Jean marie Guyau, ce grand penseur du républicanisme français qui a formulé une idéologie républicaniste  racialiste hygiéniste nataliste ect dangereusement parentes de l’idéologie de Vichy à venir...


              • Henri Francillon Henri Francillon 26 juillet 2012 16:39

                J’en déduis donc, Isga et Toug, que vous affirmez fièrement être des collabos.
                Sachant votre attitude, Isga, envers ceux qui osent discuter vos opinions, je suis persuadé que seuls les camps de travail pour les opposants (et d’extermination aussi hein, je sais bien que vous n’accepteriez pas que je survive longtemps) vous manquent pour vous sentir à l’aise dans ce pays.
                Vous devrez donc vous contenter de vous dire qu’après tout, les villes sont des camps de travail à ciel ouvert, et vous vous chargerez vous-même de mon exécution pour délit d’opinion.
                Faites-vous aider de Toug et de Jaja, ils accepteront sûrement et à trois contre un c’est toujours plus facile.


              • toug toug 26 juillet 2012 16:51

                Mais qu’est ce qui raconte lui ? Faut se faire aider à ce niveau là...


              • al.terre.natif 27 juillet 2012 09:16

                @Henri Francillon

                n’importe quoi ...

                vous allez vraiment trop loin !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès