• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vérité en-deçà du Bosphore, erreur au-delà

Vérité en-deçà du Bosphore, erreur au-delà

Que signifie cette soudaine compassion des pays européens pour les réfugiés ?

Les mêmes dirigeants européens qui ont passé des accords avec la Turquie pour retenir les réfugiés syriens, libanais et irakiens sur la rive asiatique du Bosphore ont pris des mesures rapides pour offrir un soutien aux Ukrainiens victimes de l'intervention militaire russe que tous s’entendent à qualifier d’« invasion ». L'Union européenne a réussi à activer en un temps record la « directive sur la protection temporaire » du 20 Juillet 2001 pour aider les personnes fuyant cette guerre. Cette directive est entrée en vigueur le 4 mars, offrant une protection immédiate et un statut juridique clair pour les trois prochaines années à des millions de personnes. Bizarrement, les politiciens d'extrême droite opposés à l’immigration et habituellement hostiles à l’accueil des réfugiés dans leurs propres pays d'Europe centrale ont pris parti pour les réfugiés ukrainiens et des citoyens de toute l’Europe se sont rendus aux frontières de l'Ukraine pour prendre en charge des réfugiés et les accueillir chez eux.

Nous ne pouvons qu’être fiers de constater cet élan de solidarité pour des êtres humains en situation de détresse, mais cela n’empêche pas de se demander ce qui a changé pour que les Européens ressentent autant d'empathie pour les réfugiés aujourd’hui, alors qu’ils n’avaient pas éprouvé les mêmes sentiments pour d’autres réfugiés, aux frontières de la Pologne, de la Grèce et de la Hongrie notamment. Se poser une telle question peut sembler provocateur ou monstrueux alors que l’urgence est là, et on ne peut que se féliciter de la célérité des autorités en l’occurrence, mais ces actes de solidarité semblent être spécifiques à cette situation et à cette population, et les réponses humanitaires de l'Europe ne devraient pas faire l’objet de discrimination ethnique et/ou politique.

La Hongrie, la Croatie et la Pologne ont militarisé leurs frontières pour empêcher d'entrer sur leur territoire (et dans l'UE) les réfugiés du Moyen-Orient et d'autres horizons depuis 2015. La Commission européenne a attribué à ces états des millions d'euros pour améliorer leurs dispositifs d’interception de « migrants irréguliers ». Ce régime de surveillance et d'interception a eu pour résultat de fermer les frontières de l'Europe aux personnes déplacées aussi bien qu’aux « clandestins », et les a laissées exposées à une situation d’insécurité permanente. Parmi eux se trouvaient entre autres des Afghans fuyant les talibans et des Yéménites fuyant l’armée saoudienne. Eux se sont vu refuser l'assistance juridique et ont été repoussés de l'autre côté de la frontière vers la Serbie, la Bosnie-Herzégovine ou un autre état non membre de l'UE chaque fois qu'ils ont essayé d'entrer dans un pays membre de l'UE pour demander l'asile, sans parler des actes de violence commis impunément à leur encontre par les agents des patrouilles frontalières, comme celles qui se sont produites à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie en 2021 : lorsque la Biélorussie a expulsé des personnes déplacées du Moyen-Orient vers la frontière polonaise, l'UE a rapidement fermé le passage, sans états d’âme.

Par contre, lorsque les Ukrainiens se sont retrouvés attaqués, non seulement les mêmes dirigeants ont abandonné leurs politiques frontalières restrictives de « sécurité d'abord », mais ils ont tout fait pour faciliter l'accès des civils à la sécurité, et les organisations politiques qui s’opposaient à quiconque défendait les « droits » des réfugiés sont devenues leurs premiers « protecteurs ».

On peut penser que de nombreux Européens des anciens « pays de l’Est » sympathisent avec les réfugiés ukrainiens parce que les images de chars russes dans les villes ukrainiennes leur rappellent l'histoire de leur propre pays, comme l’épisode de 1968 à Prague, dans l'ancienne Tchécoslovaquie à l’époque soviétique. Ils se sentent peut-être concernés par la guerre en Ukraine en raison de la proximité géographique de ce pays, et craignent d’y être impliqués. On peut penser que de nombreux habitants de pays comme la Pologne, la Hongrie et la République tchèque connaissent personnellement des Ukrainiens, et que cel produise des réactions émotionnelles compréhensibles.

Mais qu’en est-il dans les pays d’Europe occidentale ? Les Européens qui restaient indifférents au sort des réfugiés du Moyen-Orient sont-ils prêts à aider et à protéger les Ukrainiens parce qu'ils pensent qu'ils sont eux aussi « civilisés » et issus d'une « culture européenne ». La logique qui détermine qui est accueilli en tant que réfugié, et qui est refoulé et exclu en tant que « migrant irrégulier » doit-elle reposer sur un critère d’affinités socioculturelles ? Notre désir d'aider d'autres êtres humains est-il conditionné par notre représentation subjective du « nous » et du « eux ». Il s’agit là, on l’aura compris, de leviers psychologiques de manipulation utilisés par les stratèges et les communicants en suivant les recommandations développées par Edward Bernays dans son célèbre ouvrage « propaganda ».

JPEG

S’il est satisfaisant de constater l’efficacité actuelle des institutions en matière de protection des individus en cas de conflits armés, on peut se demander comment, dans les années qui viennent, les autorités pourront gérer les différences de traitement entre les populations en fonction de leur origine géographique et non pas en fonction de leur situation objective de demandeur de protection face à un danger vérifiable.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Aristide Aristide 4 avril 09:01

    Peut-être que la proximité géographique est aussi porteuse de proximité des moeurs, des usages, des modes de vie ... et en conséquence facilite l’intégration dans la société qui reçoit ces personnes en détresse. 


    • Séraphin Lampion Kaa 4 avril 09:24

      @Aristide

      C’est sans doute ce que pense le Pape.


    • Clocel Clocel 4 avril 09:29

      @Kaa

      Le pape luciférien...


    • Aristide Aristide 4 avril 09:38

      @Clocel

      Vous avez raison il faudrait envoyer les Ukrainiens en Amérique du Sud, les Congolais en Chine, les Ouigours en Egypte, les Palestiniens en Afrique du Sud, les Syriens au Japon, ....

      Il est trop fort le Kaa !!!


    • Clocel Clocel 4 avril 09:59

      @Aristide

      Les laisser en Ukraine, dans un pays nettoyé, c’est en cours...

      Partis comme on est, on aura bientôt plus de perspective en Ukraine qu’en Europe et en France en particulier...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 avril 11:21

      @Clocel
       
      ’’Les laisser en Ukraine, dans un pays nettoyé, c’est en cours.’’
       
      Sauf qu’un pays nettoyé au sens poutinien dénazifié ? ne ferait pas l’affaire de l’Occident.
      Et c’est là que le bât blesse.


    • Joséphine Joséphine 4 avril 14:06

      @Aristide

      Bonjour Aristide, vous avez tout à fait raison. En outre, ces réfugiés là sont vraiment des femmes et des enfants, et non des males en âge de prédation sexuelle ou en âge de se battre. Dans notre petite ville du centre de la France, nous avons connu bien des problèmes avec les réfugiés afghans, syriens, érythréens ...coups de couteau, viols, agression. Ils ont même agressé une femme française enceinte. 

      Il serait bon de faire un referendum et de nous demander notre avis avant d’importer toutes ces peuplades chez nous ! 


    • Clocel Clocel 4 avril 09:03

      ORDO AB CHAO...

      Le prochain confinement avec une ukrainienne, bon plan, non !? smiley

      Vérifie ses tatouages à réception !



      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 avril 11:18

        @Clocel

        Elles seront QRcodées, approuved by UE ^^


      • Clocel Clocel 4 avril 11:38

        @bouffon(s) du roi

        Si « elle » a la teub bleue, faut refuser le colis, c’est « une » artiste ! smiley



      • Clocel Clocel 4 avril 11:53

        @bouffon(s) du roi

        Gaffe, on va encore se faire éjecter, y aura plus que les clowns de Davos sur Avox bientôt... smiley


      • Joséphine Joséphine 4 avril 14:07

        @bouffon(s) du roi

        Les ukrainiens ne se sont pas fait vaccinés contre le Rhume 19. Pas fous les ukrainiens. 


      • Joséphine Joséphine 4 avril 14:09

        vacciner voulais-je dire, c’est mon pu...de dictaphone ! 


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 09:38

        Toujours aussi sournois le Séraphin quand il fait semblant de n’avoir rien compris tout en ayant très bien compris où il veut en venir.

        On dirait du Médiapart : t’es sûr que tu t’appelles pas Edwy Plenel, dans la vraie vie ?? smiley

        1e Qu’y a-t-il de monstrueux à être plus touché par ce qui t’es le plus proche ?

        Vous faites un article sur l’indifférence des sud aficains, des kenyans, des viétnamiens ou des argentins sur l’ukraine ? Non ? C’est bizarre ça smiley !!!

        2e il ne vous échappe pas que le pays agresseur, c’est un pays « responsable et respectable », qui a un siège au Conseil de Sécurité de l’ONU :

        on n’est pas dans une guerre civile aux enjeux pas aisément captables quand on n’est pas sur place, de style Rwanda, Bosnie, Syrie, Yémen. Ton avis sur le leadership iranien ou séoudien dans le Golfe « arabo-persique »  ? Tu crois que c’est une question qui passionne les foules ici ?

        3e Si tu veux accueillir la planète entière, fait le chez toi.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 09:43

          @Olivier Perriet

          Ou sur le conflit entre chiites et sunnites, entre Hutus et Tutsis, ou entre Croates et Serbes, ou entre Houtis et gouvernement légal du Yémén, lol

          qu’est-ce que tu crois mon bon ? Les gens ils ont découvert ça à la télé sans rien y comprendre.


        • Séraphin Lampion Kaa 4 avril 09:48

          @Olivier Perriet

          « …il fait semblant de n’avoir rien compris tout en ayant très bien compris où il veut en venir. »

          Merci de me prêter la maîtrise de ce neurone-là. C’est déjà ça.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 10:38

          @Kaa

          il ne faut jamais sous-estimer ses ennemis !!

          Les trotskards, grâce à leur force de frappe médiatique, influencent largement au-delà de leur audience politique réelle, toujours squelettique


        • Séraphin Lampion Kaa 4 avril 11:08

          @Olivier Perriet

          je n’ai jamais été trotskiste
          tiens, au fait, vous savez que Trotski était ukrainien ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 11:29

          @Kaa

          1er : on s’en fout, l’Ukraine, c’est un pays qui n’existe pas.

          2e : d’habitude on on insiste plus sur la judéité de Lev Davidovitch Bronstein


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 09:41

          La guerre dans le monde en 2022 :

          Le Vénézuela est en guerre contre qui ? C’est le seul exemple d’une crise économique extrême, sans même qu’il y ait une guerre. Encore un ami de Poutine.

          L’Iran je dis pas...



          • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 10:16

            @Kaa

            Evidemment, ce sont ces débordements de guerilla colombienne qui expliquent la diminution de 80% du PIB du pays smiley


          • tonimarus45 4 avril 10:37

            @Olivier Perriet-----«  »«  »Evidemment, ce sont ces débordements de guerilla colombienne qui expliquent la diminution de 80% du PIB du pays «  »«  »"dites vous
            Non mais peut-etre l’embargo des etats unis sur ce pays assorti de l’extraterritorialite de ces sanctions,


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 10:39

            @tonimarus45

            il n’y a pas d’embargo sur le Vénézuela, et les sanctions renforcées ont commencées avec Trump en 2019 :

            bien APRES la ruine du pays


          • sylvain sylvain 4 avril 17:26

            @Olivier Perriet
            Si il existait bien une crise économique au vénézuela avant les sanctions américaines, elle n’avait rien a voir avec ce qui s’est passé après .Aucun petit pays comme le venezuela ne peut résister a ce genre de chose .On leur a quand interdit d’acheter des antibiotiques. Autant dire que c’est un meurtre de masse


          • tonimarus45 5 avril 06:10

            @Olivier Perriet——sanctions economiques afin d’affamer un peuple afin qu’il se retourne contre ses dirigeants, ce qui est pour moi un crime contre l’humanite cela vous vas ; a la place d’embargo


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 avril 09:38

            @tonimarus45

            le Vénézuela s’est cassé la figure bien avant 2019


          • tonimarus45 6 avril 10:18

            @Olivier Perriet Et donc etait ce besoin de leur enfoncer encore plus la tete sous l’eau.Et juste une question ete vous d’accord avec ces « dechet d’humanite » qui approuvent ces sanctions economiques qui ont pour but d’affamer un peuple afin qu’il se retourne contre ses dirigeants. ;Comme a cuba depuis plus de 60 ans, la syrie, l’irak et là je parle de l’embargo contre ce pays qui fit des centaines de milliers de victimes ???.


          • xana 4 avril 09:58

            Bof.

            Ca n’a rien à voir avec la « proximité » (qui fleure plus le racisme latent et inavoué qu’autre chose).

            Par contre ça a tout à voir avec la propagande permanente dans laquelle est baigné le monde occidental. Propagande que les gens refusent de voir. « La propagande ? Y en a pas chez nous, c’est dans le camp d’en face ». Evidemment.

            De la même façon qu’on accueille avec beaucoup de prudence les témoignages sur ce qu’ont fait les Ukrainiens, mais sans aucune retenue les faux drapeaux sur ce qu’auraient commis les Russes. Evidemment, la télé est dans notre camp, les journalistes sont aussi dans le camp de « bien ».

            Sauf qu’en matière de faux-drapeau, la Russie est incapable de lutter contre l’Occident, qui a des siècles de mensonges d’expérience. Tout le monde le sait, mais continue de « faire semblant » de croire.

            Je ne pense pas que ce soit de la bêtise. C’est plutôt de la lâcheté.

            S’opposer à ce que racontent les médias, c’est déjà se mettre dans une situation de résistance. Croire la propagande permet de rester dans le rang. Et qui a envie de se mettre à dos la famille, les voisins, et qui sait la Police ? On le sait : Au maximum quelques pourcents de la population.

            Peuple de lâches.


            • Séraphin Lampion Kaa 4 avril 10:00

              @xana

              Merci pour cet éclairage pertinent.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 10:14

              @xana

              Le lâche c’est aussi celui qui discours sur la France depuis la Roumanie, en oubliant de nous indiquer ce qu’ils en pensent en Roumanie :

              ils sont aussi détendus que toi face à ce qui se passe à leurs portes ?


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 10:20

              @xana

              On en déduit donc que vous vous considérez comme un grand résistant, et qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même.

              quel mérite en effet pour celui qui prend la vérité des médias, mais attention, en l’inversant.

              à vrai dire, mon chien est capable d’en faire autant par réflexe pavlovien smiley


            • xana 4 avril 12:23

              @Olivier Perriet
              Olivier Perriet, tu es pitoyable.
              Mais c’est vrai que toi tu crois (ou tu veux croire) les médias.
              Tu as peur de te sentir seul ?
              Mais non, il y a 75% de la population qui croit tout ce qu’on lui raconte.
              Je ne sais pas si tu as vraiment un chien, mais je la plains, la pauvre bête.


            • xana 4 avril 12:31

              @Olivier Perriet
              Les Roumains savent ce que c’est que la propagande. Ils ont subi les discours interminables de Ceaucescu (défense de ne pas regarder la télé). Donc maintenant ils ne croient plus ce que raconte le poste.
              C’est pourquoi nous avons eu le taux le plus bas de vaxxinations en Europe.
              Au grand dam des médias d’ici.
              Les Roumains n’aiment pas particulièrement les Russes, mais ils savent aussi ce que valent les promesses des Anglo-Américains, qu’ils ont attendus pendant quarante ans d’occupation Russe. Mais personne ne croit les fables sur Poutine. Grosse différence avec l’Ouest !


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 13:20

              @xana

              personne ne croit les fables sur Poutine, du genre « il a envahi le pays voisin » ?

              Heureusement que les Roumains vous ont, pour les éclairer


            • xana 4 avril 14:22

              @Olivier Perriet
              Ben tu vois, les Roumains ne craignent pas d’être envahis par les Russes.
              Ils savent que c’est de la propagande, pas comme toi qui penses encore que c’est de l’information.
              Mais bon. On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif... Crois donc et que tu veux. Pour ce que ca changera...


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 avril 09:31

              @xana

              C’est vrai que c’est de la pure propagande : on n’envahi pas un pays qui n’existe pas.

              On est dans la 4e dimension


            • Clocel Clocel 4 avril 10:18

              Leonarda, reviens !!! smiley

              Oh p’tain...


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 4 avril 11:36

                @Clocel

                Il faut cependant savoir que la mission Léonarda pouvait remplacer à bon compte la mission Rosetta destinée à permettre d’élucider les origines de la vie.

                D’après les comptes-rendus sur la comète 67P : Pas de douces effluves mais sent l’alcool et l’oeuf pourri, présence de son basse fréquence, on pourrait voir l’origine de la vie. Mais on avait tout ça sous la jupe de Léonarda sans aller jusque là-bas.


              • Clocel Clocel 4 avril 11:50

                @Daniel PIGNARD

                Pas cool, j’aimerais pas être Roms en Ukraine en ce moment...


              • grangeoisi grangeoisi 4 avril 10:19

                Et des Russes pleurent de honte pour les crimes commis par ..FSB ?Groupe Wagner ? Conscrits russes transformés en pilleurs ? Peu importe c’est en leur nom que cela a été fait…cela va mal se terminer pour Poutine et les clowns en chemises vertes.


                • xana 4 avril 13:12

                  @dolicho
                  Vous regardez trop la télé...
                  Depuis le début on vous a prévenus : Les occidentaux sont beaucoup plus forts pour les false-flags que pour les frappes directes.
                  Et on sait tous que nos médias attendaient ces false-flags avec délectation...
                  Ce qui aurait été surprenant c’aurait été une guerre sans coup fourré médiatique : C’est le point le plus fort des Anglo-américains...

                  Maintenant, croyez ce que vous voudrez.
                  Je pense que de toutes façons vous aussi vous n’attendiez que cela pour crier « haro sur Poutine » comme les médias vous le demandent.


                • Joséphine Joséphine 4 avril 14:15

                  @dolicho


                • xana 4 avril 14:28

                  @joséphine
                  Inutile de chercher à les convaincre, ils font partie de la propagande atlantiste de mauvaise foi. Il y a des gens qui ne savent pas que croire, mais ce n’est pas leur cas : Eux sont là pour aboyer contre Poutine, c’est tout !
                  Ils ne pensent rien, ils haïssent et ça leur suffit.


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 avril 09:34

                  @Joséphine

                  en fait il ne fallait pas faire la guerre, si tu ne voulais pas avoir des « false flag » sur les bras.

                  Le reste c’est du baratin


                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 avril 09:59

                  @Olivier Perriet
                   
                  ’’en fait il ne fallait pas faire la guerre, si tu ne voulais pas avoir des « false flag » sur les bras.’’
                   
                  Pour l’empire du mensonge, tous les coups sont permis.
                   
                  Félicitations pour cet aveu.


                • I.A. 4 avril 12:41

                  Hé hé hé... ! Nous l’attendions tous, ce n’artik, et c’est Kaa qui s’y est collé...

                  Bon, ben nous voilà devant le fait accompli, il faudra que chacun se mette face à un miroir ce soir et se demande de qui il est le métèque, hein, pour le cas où quelque bombinette vienne à péter pas loin dans pas longtemps...

                  Sinon, sur-armer une population qui fuit une guerre, ça a un air de déjà vu, non... ?
                  Se pourrait-il que toutes ces armes se retrouvent ici et là, dans toute l’Europe, et entre de mauvaises mains ? 

                  Hmmm, sont trop sympas, ces Ricains... !





                  • xana 4 avril 12:58

                    Ni Roms en ukraine, ni Russe dans les pays occidentaux.

                    Le racisme ne demandait qu’une occasion, ca y est. On a de nouveau des sous-hommes contre lesquels se lâcher sans crainte.


                    • Laconique Laconique 4 avril 13:30

                      Les occidentaux sont les seuls à promouvoir une vision universaliste au point de manifester une préférence extra-communautaire. C’est là un héritage direct de l’universalisme chrétien. Par une étrange ironie de la dialectique historique, les anti-chrétiens les plus acharnés sont en réalité ceux chez qui l’esprit originel du christianisme s’exprime avec le plus de force. Cet article est l’expression la plus poussée du christianisme vécu, un christianisme non pas professé, mais assimilé au point de dicter des positions anti-naturelles (ce qui est le propre du message évangélique).


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 avril 13:33

                        @Laconique

                        en vérité, la « pensée » de Séraphin est tellement complexe que je ne suis même pas sûr s’il sait lui-même ce qu’il veut smiley

                        il est du genre à élaborer des raisonnements tellement tarabiscotés qu’il sera le premier à se prendre le seau qu’il a lui-même déposé au dessus de la porte de ses WC.


                      • Séraphin Lampion Kaa 4 avril 13:47

                        @Olivier Perriet

                        j’ai une chasse d’eau, et quand je l’ai tirée, tout à l’heure, tu as disparu !


                      • Séraphin Lampion Kaa 4 avril 14:21

                        @Laconique

                        Vous savez, quand on parle ou écrit en français, on fait du christianisme sans le savoir, comme M. Jourdain faisait de la prose. C’est dans la syntaxe et le lexique.

                        Quand on dit « merci », est-on conscient d’invoquer la « grâce », la « miséricorde » et la « pitié » ?

                        Crïer merci signifiait « demander grâce », recevoir aucun a merci signifiait « gracier quelqu’un » et être sanz merci, c’était être « sans pitié ».

                        Pour être exempt de toute pensée chrétienne, il faudrait instaurer une nouvelle langue. Le globish semble être assez pauvre pour jouer ce rôle.


                      • sylvain sylvain 4 avril 17:29

                        @Kaa
                        le globish semble être assez pauvre pour jouer ce rôle.

                        les anglo saxons ne sont pas moins chrétiens que nous


                      • xana 4 avril 14:46

                        Oui Kaa, mais Laconique est aussi un prétentieux.

                        Il ne vient pas sur ce site pour apprendre ou pour partager, mais seulement pour étaler sa « culture ». Pauvre type, mais on ne peut rien pour lui.

                        Quant aux autres genre Perriet, ce sont simplement des haineux. Ils ne comprennent rien (et ça ne les intéresse pas), ils viennent juste pour aboyer avec la meute des imbéciles, aujourd’hui contre Poutine, hier contre les anti-vaccins, demain contre ce qu’il plaira aux médias de nous faire haïr. Ils haïssent, ils n’ont pas besoin de réfléchir.

                        Dans toute société il y a 75% de connards incapables de penser par eux-mêmes. Parmi ceux-là il y a quelque aboyeurs du genre Perriet, il suffit de leur désigner un « ennemi » imaginaire et ils aboient. Ca fait du bruit mais ca n’a réellement aucune importance. De toutes façons cette majorité dépend largement de la propagande généreusement déversée par les médias. Seul le changement des propriétaires des médias pourra leur faire modifier leur point de vue.

                        Sur les 25% restants, il y a des convaincus pour ou contre, et des gens qui cherchent où pourrait bien se trouver la vérité. Ce qui explique qu’il soit si difficile d’expliquer ce qu’on croit sincèrement.

                        Parfois je me demande pourquoi je reste un démocrate convaincu !


                        • nemesis 5 avril 00:16

                          @xana

                          Parfois je me demande pourquoi je reste un démocrate convaincu !

                          Essaie d’être un démocrate relatif ou pondéré, c’est plus facile, moins ingrat, moins usant !
                           smiley


                        • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 avril 09:32

                          @xana

                          à la différence que j’ai pas envahi ni bombardé le pays voisin qui n’existe pas et qui est dirigé par des nazis, pauvre pomme.


                        • Adèle Coupechoux 4 avril 15:13

                          Une piste peut-être (à 0:58)

                          https://ne-np.facebook.com/karinedubernet/videos/la-dr%C3%B4le-de-chronique-du-140322/1142425926298456/

                          Plus sérieusement, la compassion suscitée par l’attentat contre Charlie Hebdo avait été tout aussi surprenante. Pas 1/10ème des français ne lisaient Charlie. Et ne l’appréciaient...


                          • sylvain sylvain 4 avril 17:34

                            Je ne vois pas vraiment ce qu’il y a de surprenant a ce que les européens se sentent plus proches des ukrainiens que des adfghans .C’est juste humain L’ukraine est dans l’europe, elle est chrétienne, ses habitants sont blancs ...

                            Evidemment dans le système de valeur humanisto mondialiste c’est pas censé être le cas, mais ça l’est un peu quand même .

                            Ceci dit, cela explique bien pourquoi les gens se sentent plus près a acueillir des ukrainiens que des afghans, mais ça n’explique pas tellement le positionnement du pouvoir vis a vis de cette question .


                            • nemesis 5 avril 00:19

                              @sylvain

                              En ce moment, c’est le Ramadan...
                              ça veut dire que si tu héberges une famille afghane tu dois élever un mouton dans ta baignoire ou sur le balcon... avec des Ukrainiens tu aurais moins de contrainte..
                              C Q F D
                               smiley


                            • sylvain sylvain 5 avril 11:31

                              @nemesis
                              Il faut juste éviter d’avoir les deux en même temps, sinon tu te retrouves avec la baignoire plein de cornichons lacto fermentés et un mouton sur le balcon

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité