• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vers un fascisme rose ?

Vers un fascisme rose ?

 Une centaine de manifestant·es a décidé qui doit avoir une récompense et qui n’y a pas droit lors d’une cérémonie dédiée au cinéma. Est-ce un épiphénomène ou un comportement de ce type correspond-il à une vague de fond ? Et laquelle ?

JPEG

 Il est difficile d’imaginer qu’une quelquefois toute jeune femme emplie par sa beauté puisse offrir son corps et ses soins à un monstre sur le déclin de l’âge, bedonnant, amolli par les ans, éructant du haut de sa puissance des commandement dérisoires. Cette chose arrive cependant et Cora Pearl qui ne détestait pas les plaisirs charnel voulait avant tout s’enrichir grâce au duc de Rivoli, Victor Masséna, duc de Morny, le Prince Napoléon… La quête d’un statut social prestigieux à l’aide d’avantages naturels mais éphèmères relève du tout-venant.

 La puissance conférée par un statut social élevé est indubitablement un élément de ‘séduction’ et ce n’est pas la compagne de l’homme le plus puissant du monde qui peut dire le contraire. La séduction est bien une tentative d’emprise sur ‘l’autre’ et n’a rien d’illicite si elle est partagée, sinon les dérapages vers le harcèlement et les agressions surviennent inévitablement. Le viol, tout comme les autres types d’agressions sexuelles, sont punis par la loi. En 2015 on comptait environ 75.000 viols et 200.000 tentatives de viols en France. Ce crime représentait de l’ordre de 50% des condamnations en Cour d’assises. L’agresseur est passible de 15 à 20 ans de prison, peine nettement plus clèmente que celle recommandée par le code Hammurabi (1750 av. J.-C.) qui préconisait la mise à mort. La répression, quoique utile, n’arrive pas à extirper l’alliance domination-rapports sexuels.

 Une méthode semble-t-il beaucoup plus efficace est actuellement utilisée pour policer quelque peu les rapports homme-femme. Le mouvement #MeToo cible des personnalités connues des médias et du grand public et offre à leurs victimes une tribune afin qu’elles puissent dénoncer les abus dont elles ont été victimes. En octobre 2017, des enquêtes accusant Harvey Weinstein d'agressions sexuelles sont publiées. Harvey Weinstein est alors âgé de 65 ans. C’est l'un des producteurs les plus célèbres de Hollywood. Le retentissement fut considérable, tellement même qu’il engendra des émules dans beaucoup des pays du monde. Il n’est pas exagéré de prétendre que le comportement des hommes à l’égard des femmes en fut presque immédiatement changé en tout cas pour les viols ou agressions sexuels en milieu professionnel.

 Ce changement salutaire prit quelquefois des libertés avec le Droit. Il fut démontré au procès de M. Weinstein que beaucoup des jeunes femmes souvent ambitieuses qui rêvaient d’Hollywood voyaient en lui le moyen d’y parvenir. Cet ardent désir de célébrité conduisit l’une d’entre elles à rencontrer de nouveau son agresseur deux semaines après son agression. L’hyperdiffusion médiatique conduit inéluctablement à ce type d’approximations pouvant être jugées marginales compte tenu de la justesse et de la grandeur de la cause.

 L’utilisation de la caisse de résonance des médias et des réseaux sociaux permet de traiter les abus, lorsque ce sont des abus, en se passant de la justice traditionnelle trop lente, trop pointilleuse, pas assez efficace selon les initiatrices du mouvement. La mort sociale précède une éventuelle condamnation, comme la peine capitale, elle est irrémédiable. En conséquence une morale médiatique basée sur les grands nombres se substitue, au moins partiellement, à la loi.

 Un combat acharné pour se défaire d’un mécanisme de domination est presque toujours justifié. Il ne l’est plus lorsqu’il s’agit d’expulser les gens de pouvoir pour prendre leur place.

 « Jamais vous ne serez dignes du bonheur, tant que votre haine des apparatchiks viendra uniquement de votre besoin enragé d’être des apparatchiks à leur place. »

 L’idée générale d’un fascisme rose, dont #MeToo représenterait les prémisses, serait de segmenter autant que faire se peut les sociétés constituées sur une valeur (la nation, le régime politique) en clans, en clusters, dont les membres peuvent se reconnaître indépendamment d’une classe sociale. Il peut s’agir des femmes bien sûr (une minorité de 52,6%), les homosexuel·les, les gens de couleur, les hindous, les athées, tout groupement de personnes liées entre elles par de quelconques affinités. Il s’agit d’abandonner toute proposition politique universaliste censée rassembler l’ensemble (ou une majorité) de la population. Il faut ensuite oeuvrer pour que dans chacun des clusters une reconnaissance médiatique et financière soit développée. Un système de quotas censés représentés toutes les minorités peut alors être proposé au sein de tous les lieux de pouvoir. La démocratie, qui par essence inclut chacun et chacune avec ses différences, est la principale perdante du processus. La possibilité d’unir les forces des démunis pour réclamer une meilleure distribution des richesses ne peut évidemment plus aboutir.

 Ainsi on détruira toute idée d’Égalité, de Fraternité, de Liberté en tablant sur des saynètes débordantes d’émotion basées sur des enfants malmenés, des femmes meurtries, des vieillards agonisants pour créer des clusters visibles des pouvoirs. Chaque clan aura son ‘meilleur’ géographiquement, sectoriellement. L’humanité sera guidée par les meilleurs de tous les clans réunis en prenant soin de laisser la plèbe à l’écart, d’où les démocraties voulaient, avec un succès discutable, la tirer.

 Se débarasser des hommes est un objectif qui peut être proposé. Les hommes possèdent 10 fois plus de testostèrone que les femmes et, les mâles dominants, plus agressifs que les autres, tendent à en avoir encore davantage. La testostérone est l’hormone du désir sexuel, et toutes les enquêtes démontrent que les besoins féminins sont moins importants que ceux des hommes. Ceci a fourni de tous temps une arme à qui savait la manier, les réseaux sociaux la transforme en arme de destruction massive. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

297 réactions à cet article    


  • rita rita 2 mars 09:38

    Polanski est coupable de pédophilie envers une gamine de 13 ans, il doit pour cela être jugé et condamné !

    Sa place est en prison !

     smiley


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 09:50

      @rita
      Pourquoi pas en prison. 


    • Legestr glaz Legestr glaz 2 mars 09:50

      @rita

      En réalité, qu’est-ce que vous en savez ? De quelle information particulière disposez vous pour « accuser » Polanski d’être coupable de pédophilie ? 

      Vous connaissez les tenants et aboutissants de son dossier judiciaire ou vous répandez, comme d’aucuns, des « rumeurs » ou des « faits » dont vous ignorez tout ? 
      Que connaissez vous du dossier Polanski ? Fournissez vos « preuves » et après on discute. Parce que « accuser » sans preuve c’est un peu trop facile. 


    • rita rita 2 mars 10:09

      @Legestr glaz
      Il a reconnu lui même l’acte et surtout ne pas se présenter devant la justice pour éviter la prison !
      La place des pédophiles est en prison, et ceux qui osent défendre ces salopards sont aussi coupable que les pédophiles !


    • rita rita 2 mars 10:12

      @Legestr glaz

      Roman Polanski accusé de viol sur mineure pour la quatrième fois

       - Renate Langer affirme avoir été agressée sexuellement par le cinéaste à Gstaad en février 1972 alors qu’elle n’avait que 15 ans. L’ex-comédienne allemande est la quatrième femme qui l’accuse publiquement. Une enquête a été ouverte en Suisse.

      Il s’agit de la quatrième femme à sortir de l’ombre pour accuser d’agression sexuelle Roman Polanski, aujourd’hui âgé de 84 ans. En 1977, le cinéaste avait reconnu avoir eu des relations sexuelles illégales avec Samantha Geimer alors âgée de 13 ans !


    • rita rita 2 mars 10:14

      @rita
      Il y a sur ce site des gens douteux soutenant les pédophiles, que fait la censure ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 10:45

      @rita. Prenons l’exemple de la façade « Wanted pedo » : 

      Scandale : Le Syndrome d’Aliénation Parentale alias SAP

      Il/elle/elles défend bec et ongles une criminalité massivement féminine et judiciairement protégée : le dressage des enfants comme aide-bourrelle contre un de leurs parents.
      Les dégâts collatéraux obtenus sur les aides-bourreaux et aides-bourrelles sont sans importance : on ne fait pas d’omelettes de pères sans casser des enfants, autant d’enfants que nécessaire. La sainte cause de la guerre sexiste oblige !


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 11:16

      @rita
      Pourriez-vous vous abstenir d’insultes. Si M. Polanski est soupçonné d’un délit ou d’un crime, il a, comme tout le monde, à en répondre devant les tribunaux, mais pas devant les réseaux sociaux.


    • Raymond75 2 mars 11:35

      @rita

      L’ex gamine en question a retiré sa plainte depuis longtemps.


    • rita rita 2 mars 11:39

      @Jacques-Robert SIMON
      Insultes ?
      Cher Monsieur, je relève simplement le soutien a ce monsieur sur le site, sans insulte sinon de dénoncer son côté pédophile !
      Bien à vous !
      Quand aux soutiens, la police ferait bien de faire des enquêtes sur ces soutiens non ?
      Êtes vous pour ou contre la pédophilie ? 
      A vous lire
      Merci


    • rita rita 2 mars 11:42

      @Raymond75
      Contre de l’argent en effet le système américain !
      La même chose était arrivée au chanteur Jackson qui pour éviter une condamnation a payer 23 millions de dollars aux parents de la petite victime !
      Vous avez sur le net le compte rendu du procès !


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 11:49

      @rita. Es tu pour ou contre l’assassinat ?
      Es tu pour ou contre le vol ?
      Es tu pour ou contre les accusations mensongères ?
      Es tu pour ou contre le vol d’enfant ?
      Es tu pour ou contre les forfaitures ?

      Bin, ça dépend si les criminelles sont des femmes, alors elles sont méritantes, et il convient de les porter en triomphe.


    • eddofr eddofr 2 mars 12:07

      @rita

      Mais il a été jugé et condamné. Et il a été en prison.

      Vous voulez qu’on le rejuge combien de fois pour le même crime ?


    • Rita, vous avez raison, les hommes sont naturellement des prédateurs. Mais pourquoi n’accusent-on pas les parents qui n’ont pas préparé leurs enfant ou leur fille face à ceux-ci. Laissez un enfant dans les mains de Jackson était un fameux risque,...


    • Vivre est un village Vivre est un village 2 mars 12:58

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      pourquoi n’accusent-on pas les parents qui n’ont pas préparé leurs enfant ou leur fille face à ceux-ci.

      Judidieux rappel à l’ordre et à la morale !!!

      A bientôt.
      Amitié.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 13:26

      @rita
      Vous écrivez : « Il y a sur ce site des gens douteux soutenant les pédophiles. » Chacun peut se faire une opinion, pour moi c’est une insulte.


    • rita rita 2 mars 14:15

      @Jacques-Robert SIMON
      Répondez, êtes vous pour ou contre la pédophilie ?
      Un peu de courage mon cher ?
      Les plus soutenant le pédophile sont une insulte, mais là vous ne dites rien ? 
      Bizarre ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 14:25

      @rita. 

      Pour la délocalisation des pères devenus inutiles.

      Pour les pères devenus inutiles, le coût de l’entretien de ces travailleurs est devenu intolérable, et cela grève excessivement la rançon qu’il nous versent après avoir été bannis du domicile familial.
      Ils doivent payer des loyers excessifs, achètent une nourriture trop chère, dépensent trop de voyages pour tenter de voir leurs enfants et pour se rendre au Tribunal des affaires antifamiliales,
      et restent tentés par tous les derniers gadgets électroménagers qui devraient nous être réservés.

      Notamment, ils accèdent encore à Internet, ce qui est intolérable.

      Nous proposons donc une solution en deux temps :
      Le premier temps est provisoire, le temps qu’ils restent capables de travailler au moins seize heures par jour.
      Le second temps est définitif et final, quand ils ne sont même plus capables de travailler seize heures par jour.

      Si vous le voulez bien, nous n’allons pas décrire en détail aujourd’hui les camps de travaux forcés qui rationaliseraient la première période de leur vie de bannis. Dès qu’ils ne sont plus nécessaires à la reproduction, dès qu’ils ont émis ce qu’il nous convient comme compte d’enfants, et laissé en banque de sperme des réserves pour nos changements d’avis ultérieurs, pour nos bébés de rechange au cas où les premiers exemplaires ne nous donneraient pas pleine satisfaction, les pères devenus inutiles seront saisis et emportés vers des camps de travail forcé. Ils y seront alors soustraits aux tentations de la vie moderne, ils ne pourront plus polluer l’esprit pur de nos enfants, ils pourront consacrer toutes leurs forces au travail, rien qu’au travail. Logés en dortoirs de 40 hommes ou 8 chevaux à deux cents mètres seulement de l’usine, nourris en cantine, ils mèneront une vie saine et rude, qui sera peu coûteuse, et améliorera considérablement leur taux d’exploi­tation. Le travail rend libre.

      Les médecins qui les surveilleront tous les six mois pour contrôler leur état de marche, évalueront leur rendement. Lorsque la baisse sera sérieuse, les faisant passer en dessous de la norme mini­male, ils seront mis à la retraite d’office, et seront expédiés en camps de loisirs de retraités, en Mon­­golie Intérieure, là où la vie est la moins chère.

      Nous allons vous présenter la vie riante du retraité selon notre formule :

      Alors fous arrifez frais et dispos après fingt-gatre chours de foyage.
      De la gare, vous vous rendez au fillache de retraite au pas gadencé.
      Pas besoin de gamions : fingt guilomètres zeulement.
      Au fillache, vous recefez un accueil chaleureux au bazooka,
      Puis l’appel est fait sur l’AppelPlatz, et vous êtes dirigés vers vos baraguements.
      Nous afons prévu de grands jeux d’exploration d’un des déserts les plus poétiques du monde.
      Nos Chentilles Organisatrices vous embarguent tous dans des gamions qui partent dans toutes les diregzions, font cinq heures de route, puis vous chettent en bas de la benne. Gongours de fitesse pour rentrer au villache ! Cela fous donne une oggasion unique de foir de près les animaux les plus recherchés des fourreurs, tels que chacals dorés, onces ou léopards des neiges, und so fort... Cette oggasion restera à jamais unigue, du reste !
      Zeux gui arrivent zont faingueurs. Ils ont droit à regommencer une deuxième fois. Mais tous les autres zont éliminés.

      Fous faites aussi des gongours de fitesse pour creuser le sable. La première éguipe gui trouve de l’eau au fond de zon puits aura droit à boire deux fois par chour.

      Le zoir, nous organisons aussi des cheux de zociété.
      D’abord on tire à la gourte paille pour safoir gui,
      Gui, gui, qui sera mangé
      Ohé ohé !
      Ensuite autour du méchoui qui rôtit,
      Fous apprenez des chansons à la gloire du Nazional-féminism.
      Guand la cuisson du malchanceux au cheu est parfaite, les surveillantes choisissent les meilleurs morceaux, puis ze retirent à l’abri des miradors, fous laissant fous battre pour fous nourrir des zavoureux restes.

      A minuit, egztingtion des feux de choie. Fous tirez alors à la gourte paille pour safoir gui zera chargé d’inspegter les baraguements, chasser tous les zerpents trop fenimeux, les scorpions et araignées. Puis zommeil réparateur.

      A zinq heures, la musique fous appelle à une nouvelle chournée de choie et de découverte de la nature, qui commence par un appel sur l’AppelPlatz.

      Et z’est comme cela tous les chours au glub SOS-Sexism. En abrégé le glub SS.

      Foilà gomment se déroulera votre retraite heureuse, délocalisée en Mongolie.

      Pour zeux gui préfèrent les zports nautiques, nous organisons auzzi des retraites zur des plates-formes pétrolières désaffectées. La vie sera zaine et égologique : vous vous nourrissez du poisson que vous pêchez, et vous vous habillez de peaux de bêtes.
      Guand le temps permet à la gabarre d’accoster la plate-forme, nous organisons une grande randonnée marine. La gabarre vous emmène à touze milles au loin de la plate-forme, puis on fous balance tous à la mer ! Gongours de fitesse pour rentrer !
      Zeux gui arrivent zont faingueurs. Ils ont droit à regommencer une deuxième fois. Mais tous les autres zont éliminés.

      Ze zera la zolution finale au problème démographique : nous zommes trop de deux zexes sur cette planète.
      _________________

      Les morts ne témoignent pas. Pour l’instant, moi si.

    • Legestr glaz Legestr glaz 2 mars 16:16

      @rita

      Et si j’annonçais que vous m’avez violé en 1972, est-ce que cela serait vrai ? De quelles informations disposez vous pour juger ? C’est toute la question. 

      Vous n’avez pas eu accès au dossier. Vous parlez sans savoir. Cette histoire me fait l’effet d’une meute qui attaque en bande. Vous vous érigez en juge sans connaitre le moindre élément du dossier. La chasse aux sorcières est ouverte. Auriez vous été parmi les accusatrices de ces pauvres femmes accusées de « sorcellerie » ? « On » les a brûlées, il n’y avait strictement aucune preuve, et pour cause !

      Je vous demande simplement de montrer les arguments dont vous disposez. Ce n’est pas parce que certains journaux rapportent certaines choses qu’elles sont vraies au plan judiciaire !


    • Armelle Armelle 2 mars 16:43

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      « Rita, vous avez raison, les hommes sont naturellement des prédateurs »

      Certains diraient que vous exhibez votre bêtise avec ce genre de propos imbécile !!! Et que de prétendre que les femmes seraient naturellement des salopes ne serait pas plus con !!! et les enseignants des pédophiles aussi pendant que vous y êtes ?!?!!
      Les mots ont un sens, je ne saurais vous conseiller un petit retour en primaire car votre propos insinue que TOUS les hommes ayant pouvoir sur des personnes faibles, abusent de celles-ci systématiquement et sans exception.
      Ces discours féministes dénués de raison et de discernement me gavent, J’ai honte parfois de faire partie de cette gente féminine quand je lis des âneries pareilles !!! D’autant que des postures comme la vôtre sont souvent adoptées pour se rassurer ou se dédouaner pour certaines de leur côté « marie couche toi là » et espérer occulter ce caractère vénal qu’a la femme par nature !!!
      Comme certaines greluches ayant déposé plainte pour viol 10 ans après les faits, et dont on apprend ensuite qu’ils se sont déroulés dans une chambre d’hôtel à 22h00 lors d’un RV professionnel !!! La bonne blague ; un RV pro à 22h00 dans une chambre d’hôtel...la rigolade... Ou comme certaines que j’ai connue, prenant systématiquement une cuite en espérant se faire sauter et prétexter l’excuse du « il a abusé de moi alors que j’étais saoule »... 
      Ce genre de récit ne les élève pas, ce qui les regarde mais le plus gênant est qu’il laisse un sentiment de « bêtise féminine naturelle » qui là en revanche m’agace bougrement !!!
      Pour le coup, la supériorité masculine ancestrale ne semble pas due qu’à la force physique...il se pourrait bien bien qu’en matière de neurones, le chef du haut, ait malheureusement eu un coup de fatigue quand le tour de madame est arrivé !!!


    • @Armelle N’ayant pas lu mes autres commentaires, vous n’avez même pas perçu le second degré de celui-ci. C’est la difficulté de l’écrit et je n’aime pas les émoticônes


    • astus astus 2 mars 17:17

      @rita
      On peut essayer de garder raison au lieu de s’invectiver car les gens normaux ici ne soutiennent ni la pédophilie, ni les violences commises sur quiconque. Or le jury des Césars a la compétence pour savoir si un film (et non une personne) mérite d’être nominé. Ce qui a été le cas pour celui réalisé par Polanski avec le concours d’un nombre important de personnes : cameramen, preneurs de sons, historiens, maquilleuses etc... Mais ce jury de Cannes n’est pas compétent pour rendre la justice, ce n’est pas son travail car c’est le métier des spécialistes du droit. Seule la Justice peut s’occuper des plaintes reçues pour faire appliquer les lois en vigueur, sinon c’est la vendetta permanente. Ceux qui n’aiment pas le réalisateur peuvent boycotter son film car personne n’est obligé d’aller le voir en salles. Mais je remarque que les petits censeurs intoxiqués par les réseaux dyssociaux ont déjà pu interdire une pièce d’Eschyle (qui montre justement comment on peut sortir de la vendetta par la justice !) une conférence d’Agacinski, un livre de Hollande etc... mais demain ils vous interdiront de parler à vous, rita, si vous criez avec les louves et les loups. Cdlt.


    • @astus Excellent commentaire qui recadre le débat. Que pouvait-on reprocher à AGACINSKI ? : RIEN.


    • S.B. S.B. 2 mars 17:57

      @astus

      « comment on peut sortir de la vendetta par la justice »

      Justement, la justice n’est pas passée avec Polanski, c’est ça le problème, en partie. On ne peut pas appeler « justice » les quelques semaines de prison en regard de ce qu’il a fait à une gamine de 13 ans, droguée (préméditation) et violée. Pour la dernière affaire, qui semblait très étayée par Le Parisien, il y a prescription. Donc la justice n’est pas passée.
      Maintenant, ce serait bien d’avoir un minimum d’empathie avec toutes ces femmes. C’est la même chose avec Cantat d’ailleurs. Comment imaginer qu’il est possible que ces victimes, ou leur famille quand elles ne sont plus là, puisse supporter de voir ce genre d’hommes fêté, applaudi, encensé, récompensé ? C’est tout simplement impossible et c’est très compréhensible. Le problème est que nous manquons de la plus élémentaire empathie, qui nous ferait rejeter spontanément les créations artistiques de ces hommes car émanant de criminels, de gens qui sèment la souffrance et la désolation. C’est notre problème fondamental : le manque d’empathie. Sur cette aridité on peut bâtir des arguments type : c’est le film pas la personne, ou, beaucoup de gens ont travaillé sur le film. Des arguments qui tombent dans la seconde quand on a un minimum d’empathie.


    • velosolex velosolex 2 mars 21:48

      @rita
      Polanski est un repris de justice en, cavale, des états unis
      Gohn " ………………………………………...du Japon


    • velosolex velosolex 2 mars 21:56

      @Jacques-Robert SIMON
      Ca serait un maçon ou un mécanicien, nulle doute qu’il y serait. Un cas accablant. S’étant fait la mal des states pour échapper à la prison !.
      Une dizaine d’agressions sur des gamines….

      La provocation ultime étant le choix du titre du film « J’accuse », grossier procédé pour tenter d’inverser l’accusation. 

      Qui lui est tout naturellement revenu dans la gueule, et c’est tant mieux ; Il y a là dans cet univers vérolé, une morale !
      J’ai écrit un article sur ce sujet. Je ne ferais que de me répéter https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/polanski-le-facteur-sonne-toujours-219246


    • SwissBoy 2 mars 22:13

      @rita
      Et il y a ici des gens douteux ici qui sont contre un des fondements de toute démocratie, le respect ABSOLU et inaliénable de la présomption d’innocence...

      … et merci de ne pas me traiter de pote de méchants pédophile, je ne pourrais l’accepter, car il n’y a aucun rapport direct dans mes propos...


    • SwissBoy 2 mars 22:20

      @rita
      Non, mais sérieux : « Répondez, êtes vous pour ou contre la pédophilie ? »
      Vous vous attendez à ce que ce pauvre homme dise : Oui, je suis pour !

      Hallucinant, mérpisant, insultant et simplificateur, vos « propos »...


    • Fifi35 Fifi35 2 mars 22:33

      @Armelle
      Bonsoir Armelle
      vous mettez en évidence la différence de nature entre les hommes et les femmes.
      Sans porter de jugement moral ou éthique, vous pointez la différence fondamentale et nécessaire entre les deux sexes.
      Halte à la victimisation systématique des femmes versus la culpabilité des hommes d’être plus forts et dominants.
      Chacun est utile à l’autre, chacun a ses travers et chacun s’harmonise pour la survie de l’espèce.
      J’aime les femmes pour leurs différences, j’aime les hommes pour leur courage et leur silence face aux côtés tumultueux et indomptables de leurs compagnes.
      L’égalité oui ! La similarité NON !
      Merci aux femmes, merci aux hommes d’être ce qu’ils sont.

       


    • velosolex velosolex 2 mars 23:25

      @Legestr glaz
      Le problème, c’est qu’il n’y a pas qu’une affaire. Celle ci étant aberrante d’ailleurs. Car faut il le rappeler, Polanski et c’est avéré, a drogué et abusé sa victime, la sodomisant entre autre, pour parler crument.
      Entre 69 et 77 il n’y a que l’année 71 et 74, où l’homme n’a pas été accusé de passages à l’acte sur la plupart du temps des mineures ; On peut dire que c’est des racontars, c’est sûr...
      Mais il faut une sacré foi du jardinier, quand on jette un coup d’œil sur chaque affaire. Et rien de plus facile à moins de vouloir se bander les yeux. 
      Il y a là plus qu’une intime conviction. Des faits répétitifs et étayés, qui se sont poursuivis très tard. 
      . https://bit.ly/2Q4ws66 « Sans J’accuse", je serais restée dans mon silence, comme je le fais depuis quarante-quatre ans », affirme Valentine Monnier.
      Encore une mytho, diront les groupies de Polanski
      C’est vrai que le titre du film est un vrai pied de nez aux victimes. Polanski en effet avait parlé que le thème de Dreyfus lui tenait à cœur, car voyant en lui un écho de sa propre vie…... Ca lui est revenu en plein dans la gueule. C’est le problème de ce genre de personnalité, surtout quand la célébrité leur tombe dessus. Manipulateur, pervers, ils finissent souvent par prendre trop d’assurances, et mépriser trop leur victime, faisant l’erreur de trop au casting. 


    • velosolex velosolex 2 mars 23:50

      @Legestr glaz
      « En réalité, qu’est-ce que vous en savez ? De quelle information particulière, etc...  »
      .Même technique de dilution que ceux qui nient le réchauffement…….
      « Quelles sont vos sources. ».

      Inversion de l’accusation, pour tenter de nier le problème, malgré les preuves confondantes, et les jugements, les témoignages concordant, à disposition sur le net...


    • Armelle Armelle 3 mars 02:09

      @Fifi35
      Oui et d’ailleurs quand vous évoquez l’harmonisation pour la survie de l’espèce, je pense sincèrement qu’avec ce genre de discours permanent, ces victimisations et culpabilités systématiques et récurrentes, étalées en permanence à toute une génération de jeunes femmes, je ne suis pas certaine que l’on soit en train de préparer une quelconque harmonisation. Nous sommes plutôt en train de préparer cette génération de femme à l’homosexualité par la diabolisation et le dégoût de l’homme. 
      Ces gens qui colportent ces discours et font de la surenchère sont juste des irresponsables, les attardés mentaux, incapables d’avoir la moindre analyse sensée !!!
      C’est pathétique
      Et en l’occurrence, pour en revenir à l’article, dont l’auteur mélange tout manifestement, il sera bon de lui rappeler que les votes des césars portent sur les prestations des artistes et non les turpitudes de ces derniers dans leur vie privée, lesquelles ont du ressort de la justice !!!
      ...Du grand n’importe quoi !!! La bêtise n’est prête de disparaître ici bas...


    • @rita

      Le pseudo de circonstance ...hahahhaaaa

      Vous oubliez que dans les camps de concentration les femmes de l’état nazi étaient présente et active .

      Le très bon film The reader ........

      Continuez la Schutzstaffel va vous recruter.....

       smiley


    • Ruut Ruut 3 mars 10:33

      @Fifi35...
      j’aime les hommes pour leur courage et leur silence face aux côtés tumultueux et indomptables de leurs compagnes.

      Merci.


    • tashrin 3 mars 12:49

      @rita
      Répondez, êtes vous pour ou contre la pédophilie ?
      C’est quoi le rapport avec la choucroute ?
      Si Polanski avait tué quelqu’un (au lieu d’un rapport sexuel imposé) et qu’il était dans la meme situation qu’aujourd’hui, à savoir condamné par la justice d’un autre pays et refusant de se soumettre à la condamnation, est ce qu’on aurait la meme discussion ? Oui, donc le probleme n’est pas ce qu’on lui reproche mais le fait qu’il cherche à se soustraire à une décision de justice et que dans le même temps on le laisse exercer un metier necessitant une exposition mediatique et publique
      Cantat a été interdit de concert APRES avoir purgé sa peine. 
      Polanski refuse de se soumettre à une condamnation est est encensé...
      C’est soit l’un, soit l’autre. Mais la différence de traitement est indigne
      Qu’on resume le probleme à Etes vous pour la pédophilie, ca indique bien le probleme principal de notre pays. Beaucoup de gens ne comprennent plus grand chose à plus grand chose et sont incapables d’analyse


    • astus astus 4 mars 10:10

      @astus

      « Chaque fois que cette notion de morale et ses soubassements politiques se sont emparés de l’art, c’est toujours la liberté dans son ensemble qui s’est vue mise en danger. » (Benjamin Sire) dans le remarquable article paru ici : 

      https://www.lefigaro.fr/vox/societe/ceremonie-des-cesars-quand-la-morale-s-empare-de-l-art-la-liberte-est-mise-en-danger-20200228


    • Massaliote 4 mars 11:05

      @velosolex

      Claude Sarraute avait dit à la télé qu’elle avait occupé une chambre d’hôtel voisine de celle de Polanski et qu’elle avait vu « défiler des gamines d’une douzaine d’années ». Bon, il y en aura pour croire que c’était un « casting ».


    • vesjem vesjem 8 mars 14:29

      @Legestr glaz
      13 femmes (mineures au moment des faits ) l’ont accusé de viol ; il s’est sauvé pour ne pas répondre de ses actes ; qu’est-ce que tu en penses ? il est innocent ?


    • Arogavox 2 mars 10:02

      « Un système de quotas censés représenter toutes les minorités peut alors être proposé au sein de tous les lieux de pouvoir. »


       Cela est à rapprocher du lapsus révélateur du plus retors des « racismes » commis par l’emploi de l’impayable oxymore : « discrimination positive » !


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 11:17

        @Arogavox
        On peut en effet s’interroger sur le sens et surtout sur l’efficacité.


      • Il fut un temps où les femmes qui se refusaient à leur mari était une cause de divorce,... Remettez-nous dans le climat des années 70. Toutes les jeunes voulaient être initiées à la sexualité (souvent par des hommes plus âges : cf le film : EMMANUELLE). C’était dans l’air du temps.... 50/50. 


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 11:19

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          Vous avez raison mais la vague #Me Too utilise tous les moyens qui lui semblent adaptés.


        • Vivre est un village Vivre est un village 2 mars 12:39

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

           Sylvia Kristel est une actrice et mannequin néerlandaise , née le 28 septembre 1952 à Utrecht et morte le 17 octobre 2012 à Amsterdam. Elle est connue pour avoir tenu le rôle principal dans cinq des sept films (au cinéma) de la série Emmanuelle dans les années 1970 et 1980.

          Ayant beaucoup fumé (dès l’âge de 11 ans), Sylvia Kristel a été soignée pour un cancer de la gorge en 2002 puis du poumon en 2004. Fin juin 2012, elle est victime d’un accident vasculaire cérébral12,13. Quelques mois plus tard, elle meurt d’un cancer du poumon dans la nuit du 17 octobre 201214. Elle résida à Amsterdam jusqu’à sa mort.

          En 2006, elle publie son autobiographie sous le titre Nue, dans laquelle elle raconte son calvaire : victime de sa naïveté, escroquée, puis dépossédée, sa vie s’est effondrée, minée par l’alcool et la drogue.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvia_Kristel

          ...un hasard, ou...peut être pas...

          A bientôt.
          Amitié 


        • @Vivre est un village Mariér à Hugo Claus (Le chagrin des belges). 


        • Vivre est un village Vivre est un village 2 mars 13:01

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          Ce livre, le chagrin des belges de Hugo Klaus, m’a marqué profondément en me pemettant de comprendre la « belgitude » ...

          A bientôt.
          Amitié.


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 13:28

          @Vivre est un village
          Je ne connaissais pas la vie post-Emmanuelle de Sylvia Kristel. Merci


        • Traroth Traroth 2 mars 17:25

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          La notion de consentement vous semble étrangère. De plus, quand vous dites jeunes, vous voulez dire 13 ans comme pour Polanski ? Dans ce cas, je pense que vous dites n’importe quoi.


        • velosolex velosolex 2 mars 22:12

          @Jacques-Robert SIMON
          La vie post « le dernier tango à paris » de Maria Schneider n’est pas mal non plus. Un film où elle a été violé sur le plateau, ce qui l’a complètement démoli.
          Dommage qu’elle n’est pas vu ça comme une performance

          Le parallèle entre prostitution et métier d’actrice a d’étranges similitudes. On y rencontre des maquerelles, des abuseurs, des chefs d’orchestre lubriques et décadents, s’étant dégagés des contingences du vulgaire. 
          Mais voilà qu’on leur demande des comptes. 
          Choquant, n’est il pas !...Des artistes tout de même...
          Maria Schneider….C’était avant l’affaire weinstein, et Polanski ,auxquels il ne manque que Eptstein, et sans doute quelque autres, rasant sans doute les murs.
          Elle est morte il y a quelques années. https://bit.ly/2TkePR7


        • Vivre est un village Vivre est un village 5 mars 18:48

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Wim Hazeu dans Hervormd Nederland :

          « Après Claus, il n’y a probablement personne dans notre zone linguistique qui sera capable d’écrire un livre aussi grand et aussi réussi sur de nombreux aspects, à propos de la Belgique durant la guerre. Il est le seul capable de traiter un tel sujet et il l’a fait. »2

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Chagrin_des_Belges

          Je partage cette affirmation !!!


        • Une allumeuse doit s’attendre à susciter des émois chez les hommes. Autrement, c’est une ingénue perverse. C’est aux femmes à apprendre à se défendre. On ne peut vouloir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière. 


          • @dimitrius Attaque ad hominem. 


          • @dimitrius. C’est le propre des tous ceux qui écrivent : allumer le lecteur, le violer d’une certaine manière. Mais c’est par les mots..... 


          • Vivre est un village Vivre est un village 2 mars 10:56

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            La liberté réelle de l’abonné (e)...
            La liberté réelle de l’abonné - c’est à dire l’étendue des capacités qui lui sont offertes, l’accès à une relative autonomie, la possibilité de développer des amitiés nouvelles - n’est donc pas le résultat inné d’une nature autonome, mais celui d’un lien intense établi avec une figure d’attachement.

            ...bientôt sur Agoravox !!!


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 11:21

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Je ne suis pas gêné si on limite les abus de position dominante.


          • @Vivre est un village

            Beau message : le phallus, l’homme qui porte l’oiseau de la paix,...Accordons nos « viol »ons....


          • Rectification au terme de phallus (pouvoir), je préfère celui de pénis (accord). 


          • eau-pression eau-pression 2 mars 11:53

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Tout comme ma femme qui préfère tenir que courir


          • JL JL 2 mars 12:33

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
             
             vous préférez donc la chose au symbole. Je peux comprendre.
             
             smiley


          • Vivre est un village Vivre est un village 2 mars 12:56

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            C’est aux femmes à apprendre à se défendre. On ne peut vouloir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière. 

            En 2006, Krystel publie son autobiographie sous le titre Nue, dans laquelle elle raconte son calvaire : victime de sa naïveté, escroquée, puis dépossédée, sa vie s’est effondrée, minée par l’alcool et la drogue...terrible, tout simplement terrible crime machiste...

            A bientôt.
            Amitié.


          • eau-pression eau-pression 2 mars 13:07

            @JL
            Mélusine se voile de peur qu’on la viole comme on met à l’ombre une toile de peur qu’elle s’étiole. Simagrées pour celui dont la femme est un violon.


          • Vivre est un village Vivre est un village 2 mars 13:08

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            En vie de dire merci « wikipedia » qui a choisi cette oeuvre d’art !!!
            Le responsable français vivait dans ma commune française et je regrette sincèrement et amèrment de ne pas l’avoir rencontré lorsqu’il étati en vie...
            Je l’ai appris à l’occasion du décès de son épouse...

            A bientôt.
            Amitié.


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 13:31

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Intéressant jeu de mots.


          • bebert 2 mars 17:02

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            on dit q


          • Traroth Traroth 2 mars 17:27

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Prétendre que les victimes sont responsables de ce qui leur arrive parce qu’elles ne sont pas assez défendues est abject.


          • @Traroth

            Je suis une femme et ne m’estime pas pour autant viciime. Dans le milieu du spectacle et des artistes, tout ce sait. Les actrices devaient être préparées à affronter le « monstre » : Weinstein. 


          • sylvain sylvain 2 mars 18:17

            @Vivre est un village
            en même temps si on devait faire le compte de tous ceux qui se sont mis à picoler après des histoires liées au sexe, on serait pas couché .
            On pourrait raconter l’histoire de michel, sa femme est partie avec son pote et elle a la garde des gosses . victime de sa naïveté sa vie s’est effondrée, il s’est mis à picoler, tout ça tout ça
            Les relations amoureuses sont bien souvent dramatiques dans nos contrées . Il faut dire que fonder la famille sur le couple dans sa signification actuelle, c’est à dire sur l’Amour des amoureux est d’une bêtise sans nom



          • San Jose 2 mars 20:37

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            .
            Citation  : Dans dix ans les jeunes couples ne feront plus l’amour
            .
            C’est une évolution souhaitable. L’amour physique est avilissant pour la femme qui y est la proie de l’homme. Si en plus la femme y trouve du plaisir, elle est doublement avilie. Honte aux femmes qui ne savent pas refréner le criminel instinct bestial masculin. 
            ................................
            On a cru se libérer des entraves à la sexualité en se débarrassant de Dieu. Lourde erreur. La pauvre bête malade qu’est l’humain s’est empressée de retrouver ses chaînes d’une autre façon. Elle réinvente donc la chasteté religieuse, mais les infractions seront punies par les tribunaux au lieu de l’être par des menaces de châtiments après la mort : c’est beaucoup plus sûr ! 
            D’autre part on peut dans la religion forniquer tous les matins et aller se confesser tous les soirs en repartant exonéré de punition sérieuse. Allez donc expliquer tous les soirs à un procureur que vous avez encore délinqué le matin, et qu’en échange de votre aveu vous prétendez ne pas être puni ! 


          • velosolex velosolex 2 mars 22:26

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            J’avoue que sur ce coup là, je ne vous suis pas trop, de même que l’auteur.

            Pour Maria Schneider, cette métaphore du beurre et de la crémière n’est vraiment pas très adaptée...Une gamine sacrifiée aux mains de quelques pervers, et qui l’ont détruit. Il aura fallu attendre 45 ans encore pour qu’on s’émeuve de son sort, à l’occasion de sa mort précoce.
            Quoique non, déjà à l’époque, cette histoire écœurante avait fait jasé. 

            Je me réjouis de voir ces salopards inquiétés, pour reprendre une vieille terminologie, qui me semble bien plus adapté que« pervers polymorphe ».
            Ces Césars en toc et stuc tombent sur leur cul.
            Ils ne l’ont pas volé.
            Depuis combien d’années cette institution vérolée continue t’elle à encenser des productions indigestes, sans imagination.
            « Les misérables » c’est sûr ont apporté du neuf, de la jeunesse, de la révolte, de l’esprit neuf. 
            De l’autre coté le clan Polanski, défendant leur petit commerce,, Dujardin se prenant pour Dreyfus, et Deneuve tendue comme une tente de camping, faisant sa Tenardieu.
            Conflit de génération.. Ou plutôt d’intérêts….Un bon sujet de film franchouillard….Chabrol aux manettes ... Un p’tit rôle de victime pour Polanski ?...


          • Fifi35 Fifi35 2 mars 22:45

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Un jour j’ai vu dans la lande vierge de toute trace humaine (la femme), un piquet fiché en pleine roche : pour moi, le signe exact de l’Homme. Verticalité, puissance, affirmation (le phallus).
            Le pouvoir, c’est rendre possible l’impossible. Seul l’homme en est capable. Seule la femme en rêve (sans en prendre le risque).
            Seuls ces deux êtres rendent la chose possible.  


          • chantecler chantecler 3 mars 09:11

            @velosolex
            Comment et pourquoi M. Schneider n’a pas su , pu dire : non , stop !
            La libération sexuelle , c’était tout est permis ?
            Ou alors il y avait une sacrée dose de refoulement, de névrose dans nos sociétés (ça me rappelle les virées ados sans les pays scandinaves )
            ....
            Et les spectateurs devenus voyeuristes ?
            Car à l’époque ce film a joué sur l’attirance de la transgression, de la perversité et du sexe, à l’écran ...
            Enfin faut pas oublier la vague pornographique dans les cinémas , les cassettes , certains médias (« chérie je t’aime ») de cette époque .
            Le sexe faisait vendre , rapportait des sous ...
            ....
            Il me semble ne pas vouloir abonder dans le puritanisme (hypocrisie anglo saxonne qui confine à la période Hoover et Maccarthyste,des années 50 concernant l’anti communisme) en mentionnant cela .


          • velosolex velosolex 3 mars 10:34

            @chantecler
            Il y a ce livre de cette jeune femme, alors gamine, abusée par Matzneff, et qui parle très bien de cela, l’’emprise, une soumission liée à un conditionnement psychologique, très employé dans les mouvements sectaires.

            Pour Maria, alors une gamine de 19 ans, en mal d’identité, le viol est évident, et admis d’ailleurs même par les protagonistes.
            "A la mort de Maria Schneider en 2011, le réalisateur italien avait affirmé à l’agence italienne Ansa qu’il aurait voulu lui présenter ses excuses : « Sa mort est arrivée trop tôt. Avant que je ne puisse l’embrasser tendrement, lui dire que je me sentais liée à elle comme au premier jour, et, au moins pour une fois, lui demander pardon. Maria m’accusait d’avoir volé sa jeunesse et aujourd’hui seulement je me demande si ce n’était pas en partie vrai. »


          • @velosolex Chaque cas est différent. Je connais une dame qui m’a raconté avoir été déflorée à 13 ans par un homme de trente (à moitié consentante). Avec le recul elle le remercie, car il lui a permis de se sortir d’une famille toxique... Moindre mal,...


          • Vivre est un village Vivre est un village 5 mars 18:51

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            ...peut être accorder un piano avec un violon, le piano n’étant pas forcément tenu par l’homme !!!


          • Vivre est un village Vivre est un village 5 mars 18:54

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Plus que violer allumer

            • Je ne suis pas un pilier de fête, telle Raphaëlle qui électrise l’ambiance, ou Colombe qui allume les garçons, j’ai plutôt l’impression de camper en accessoire discret et non indispensable au fond de la salle. — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 117)

            https://fr.wiktionary.org/wiki/allumer


          • Vivre est un village Vivre est un village 5 mars 19:00

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Avec la libération des mœurs, certaines femmes histrioniques vont aller plus loin en utilisant le sexe pour attirer l’attention. — (François Lelord & ‎Christophe André, Comment gérer les personnalités difficiles, Odile Jacob, 1996, p.97)

            https://fr.wiktionary.org/wiki/allumeuse

            • Je crois que l’aréopage histrionique n’est pas riche en comédies ; tous les jeunes gens qui ont la rage des vers font des tragédies dès qu’ils sortent du collége. — (Voltaire, Lettre Thiriot, 28 avr. 1769 — cité par Littré)

            https://fr.wiktionary.org/wiki/histrionique


          • Toutes ces féministe sont des homosexuelles refoulées. Les pires,... DES ERYNIES,...Elles ignorent que cette haine est en fait dirigée contre leur mère. Les hommes sont les boucs émissaires ;


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 11:21

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Je n’ai pas d’expérience de ce sujet.


            • @Jacques-Robert SIMON. Fruit d’une longue analyse,...


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 13:33

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Je me suis tenu à l’écart des mégères.


            • Goldored 4 mars 07:53

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Cliché parfaitement imbécile.


            • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 10:31

              Moi je suis accusé d’être « un islamiste honteux ». Donc c’est moi et non l’insulteur qui doit être condamné.

              Et le reste des criminalités organisées qui se partagent le pouvoir est à l’avenant.


              • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 10:46

                @dimitrius. On savait depuis longtemps que tu es inféodé à une criminalité organisée.


              • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 10:48

                @JC_Lavau. Erreur : à plusieurs criminalité organisées.
                Une compulsion...


              • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 10:56

                @JC_Lavau. ... inféodé à plusieurs criminalités organisées.


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 11:22

                @JC_Lavau
                Je ne fais pas ce genre de descriptif comportemental.


              • Le sexe dit faible a un énorme pouvoir : celui de pouvoir faire des enfants...(jusqu’à présent,....).


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 11:23

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  Le chef d’oeuvre le plus achevé ne vaut rien à côté d’un enfant.


                • njama njama 2 mars 12:26

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  ou de ne pas en avoir
                  Le pouvoir est aussi d’en avoir et de ne pas s’en servir
                  ... ce qui serait une forme de saine révolte genre celle de Lysistrata, non plus une grève du sexe, mais une grève de la fécondité


                • Vivre est un village Vivre est un village 2 mars 16:52

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  ...et surtout de maîtraiser les affects des hommes...

                  A bientôt.
                  Amitié.


                • bebert 2 mars 17:06

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  « (jusqu’à présent,....). »

                  vous écrivez celà en pensant à l’I.A ?


                • Fifi35 Fifi35 2 mars 22:47

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  Un pouvoir et une terrible responsabilité !
                  Quel courage et quelle insouciance !


                • chantecler chantecler 3 mars 09:13

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  Et parfois de les casser .


                • @chantecler, Oh oui, la fameuse mère juive,...


                • Inquiet 2 mars 11:10

                  Le fameux argument comme quoi il faudrait séparer l’œuvre de son auteur ne tient pas.

                  Si la justice faisait son travail correctement, tout justiciable serait traité de la même façon. Le fait même qu’il existe des quartiers VIP en prison est déjà une honte en soit. La prison n’est pas et ne doit pas être un endroit agréable, même si ça ne doit pas devenir l’antre des criminels les plus endurci, mais c’est une autre histoire.

                  De la même manière, interpeler un individu sur son lieu de travail est monnaie courante, donc arrêter Polanski à la remise des César : no problemo :)

                  Ou avant même qu’il termine une œuvre, peut importe il doit être traité comme tout le monde.

                  ------------------

                  D’autre part je pense que certains font la confusion entre l’Histoire et l’Actualité.

                  Quand on retrouve une oeuvre d’un individu peu recommandable, des siècles après, il est évident que la justice actuelle ne peut pas s’appliquer. Dès lors, les historiens, les critiques d’arts peuvent avoir des choses à dire, à interpréter, cela est la plus normale, voir essentielle des choses à faire.

                  Qu’en réaction à une actualité la justice légale intervienne, et que l’opinion des peuples interagisse et parle fort pour sanctionner non seulement l’homme, mais aussi son oeuvre, là aussi c’est absolument normal. Certaines interpellations de psychopathes se font sans révéler le fond de l’affaire pour ne pas laisser croire au psychopathe que son oeuvre intéresse qui que ce soit.

                  Enfin, quand même, si Polanski avait fait un film sur la guerre de cent ans par exemple, je n’aurai pas aimé qu’on le récompense, mais je me serais certainement contenté de ronger mes ongles. Mais là, « J’accuse » de Zola ??? Comment laver plus blanc que blanc sa moralité, un comble.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 11:14

                    @Inquiet. OK, fais nous l’exégèse du Scum Manifesto.


                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 11:25

                    @Inquiet
                    J’ai vu le film, il est très bon. Le reste appartient aux tribunaux.


                  • San Jose 2 mars 12:58

                    @Inquiet
                    .
                    Ne faites pas attention aux fourberies de physicien de plus de cinquante ans de Lavau. Que peut-il savoir de la physique ? La vraie physique, c’est la physique de femme. Voir dans Sokal et Bricmont la sociologue belge qui remet très valablement en cause la formule E = mc² au motif qu’on y a mis « c », c’est-à-dire la plus grande vitesse possible : idée d’homme ! Une femme aurait mis une vitesse plus tranquille mais non moins utile.
                    Donc, Lavau le fourbe vous jette le Scum Manifesto dans les pattes, un texte magnifique, pour vous embêter parce que son auteuse... a tenté d’assassiner un nartiste !! Elle devait avoir ses raisons qu’un homme ne peut comprendre, et c’est d’une mesquinerie navrante de déconsidérer une oeuvre pour un motif si peu en rapport avec son contenu. 

                     


                  • velosolex velosolex 2 mars 22:37

                    @Inquiet
                    Polanski a avoué ses crimes 100 fois dans ses films.
                    Il met cent fois en scène l’ogre qui abuse la gamine, ou jouit dans la manipulation. (Tess, rosamary baby)
                    Certains créateurs se contentent de mettre leurs fantasmes dans leurs œuvres pour ne pas passer à l’acte.
                    Ce n’est pas le cas pour Polanski. Personnellement, j’ignorais tout de sa vie jusqu’à il y a quelques années.
                    Et maintenant regarder ces œuvres que j’aimais m’est devenu pénible.
                    J’y vois non plus le talent, mais la manipulation, et l’esthétisation du crime.

                    Cela en dehors de toute théorisation. Le parfum s’est envolé, le charme s’est rompu ; Il ne parvient plus à m’abuser. Bien sûr, comment pourrait on séparer l’artiste et l’homme ?. Il faudrait être schizophrène. On ne laisse pas la moitié de sa tête en rentrant au cinéma. 
                    Qui imaginerait aller voir un film d’Adolph Hitler, intitulé « les deux orphelines » ?


                  • velosolex velosolex 2 mars 23:41

                    @Inquiet
                    Bravo.
                    Pour mémoire comme je le disais plus haut, c’est ce « J’accuse », faut il s’en rappeler qui a foutu le feu aux poudres !. 
                    Le nom du film a explosé dans la tête de Valentine Monnier, une victime de Polanski qui a immédiatement pris sa plume, un papier et commencé à écrire. Voilà la génèse de l’œuvre. Le « J’accuse » saison 2. 
                    Voilà comment les choses se passent.
                    Voilà ce qu’on appelle un effet boomerang. 

                    C’était le temps exact, celui de l’indignation naissante déjà, avec l’affaire weinstein.
                    Du kairos pour valentine Monnier, qui a fait œuvre de résilience, qui s’est armé d’une sainte colère. 
                    Et cet imbécile de Polanski avec sa vanité de vieillard satisfait de lui, n’ayant aucune empathie, ne voyant pas le fond de l’air, s’était cru avisé de jouer au malin en se prenant pour le capitaines Dreyfus, sans voir que ça allait l’amener sur l’ile du diable. 
                    Tous les ingrédient de l’explosion. 
                    La cérémonie des césars étant la consécration. Mais de quoi. Du crime. De l’indignation, des tartufes,
                    A la façon de sainte virginie Despentes en Marianne !


                  • chantecler chantecler 3 mars 09:18

                    @Jacques-Robert SIMON
                    J’en ai lu des critiques ...
                    Très machiste paraît il : les femmes y sont totalement accessoires .
                    Non , je n’irai pas le voir .
                    De toutes façons qui n’a pas entendu parler de l’affaire Dreyfus , ou mieux ne s’est pas renseigné , documenté sur cette affaire (d’antisémitisme !).


                  • San Jose 3 mars 09:27

                    @chantecler
                    .
                    Citation  :  j’en ai lu des critiques ... Très machiste paraît-il : les femmes y sont totalement accessoires.
                    .
                    Evitez les films suivants : Casabianca, Torpilles sous l’Atlantique, l’Odyssée du sous-marin Nerka, Das Boot... toutes histoires de sous-marins où les femmes sont terriblement sous-représentées. 
                    .
                    Regardez des films pornos ; les femmes y sont largement en vedette. 


                  • San Jose 3 mars 09:30

                    @chantecler
                    .
                    Emporté par ma colère contre les films sans femmes, j’ai injustement cité Casabianca. Je bas ici ma coulpe, car justement beaucoup de scènes à terre soulignent largement l’héroïsme des femmes, et quelles femmes puisque ce sont les femmes corses ! 


                  • @velosolex
                    Il y a deux faits sur Polansky , qui peuvent , peut être , expliquer du moins en partie son changement de comportement après 1969

                    Pendant la seconde guerre mondiale , il a eu ses parents et sa soeur déporté , seul le père a survécut a la déportation et au camps de concentration

                    C’est déjà pas mal comme source de problème psychologique

                    Par contre , le deuxième fait est certainement extrêmement dévastateur pour lui ,
                    C’est certainement cela qui le fait partir en vrille

                    Vous avez dût entendre parler ou vous connaissez le nom de Charles Manson , le « gourou » d’une secte ayant commit plusieurs assassinats , pour réaliser la prophétie de Manson 
                    Le premier de ces assassinats s’est dérouler chez Polansky qui n’était pas présent , il était en train de préparer un film au royaumes unis

                    Les assassins ignorer que la vraie cible , un producteur de musique ayant refuser de produire Manson avait déménagé récemment et que les nouveaux habitants n’avaient rien a voir avec leur cible

                    Sa femme Sharon Tate , enceinte de 8 mois a été assassinée ainsi que 4 autres victimes , dont 3 étaient des amis proches et dans conditions assez atroces
                    le meurtre de Sharon Tate a été qualifié de « meurtre rituel »

                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sharon_Tate

                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Manson

                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Folgers


                  • @generation désenchantée

                    Avec Pig écrit sur le mur, nous avions déjà une idée du futur : BALANCE TON PORC. Revoir l’excellent film de Polanski : La JEUNE FILLE ET LA MORT qui commence avec un viol de la vague dans les rocher,...


                  • @generation désenchantée. Merci de rappeler que ces « monstres » furent eux-même victimes d’une monstruosité bien plus indicible : le nazisme.


                  • San Jose 3 mars 16:32

                    @San Jose
                    .
                    Autocitation : beaucoup de scènes soulignent l’héroïsme des femmes corses....
                    .
                    Moinsser une telle phrase revient à gifler toutes les femmes corses... ainsi que leurs frères, leurs époux et leurs pères... Ouille ouille ouille, je ne voudrais pas être à la place des moinsseurs. 


                  • eddofr eddofr 2 mars 11:12

                    Bonjour,

                    A tous les pourfendeurs de Polenski je dis attention !

                    Les prisons, américaines en particulier, sont pleines d’innocents condamnés à tort ou qui ont accepté un deal pervers : reconnaître un délit punit d’une peine légère contre l’assurance d’éviter une procès pour crime accompagné d’une longue incarcération en attendant le procès et le risque d’une peine plus lourde encore si « pas de chance ». 

                    Souvent même reconnaître le délit permet / est le seul moyen de sortir de prison.

                    Polenski a reconnu un délit dans le cadre d’un accord de ce type, contre une peine de 92 jours (au lieu de quelques dizaines d’années s’il était condamné pour les 5 ou 6 chefs d’accusation dont il était menacé).

                    Après l’accord et sa reconnaissance des faits, dans le cadre de cet accord, le juge, sous la pression médiatique a annoncer vouloir alourdir la peine pour la mettre en adéquation avec la gravité du crime, ceci en se basant sur les aveux obtenus en échange d’une peine allégée.

                    Autrement dit, la justice américaine invite Polenski a avouer en échange d’une peine légère puis utilise ces aveux pour prétendre le condamner à une peine bien plus lourde.

                    C’est à la convocation du juge qui voulait alourdir sa peine, sans nouveau jugement, sur la base de sa reconnaissance de culpabilité que Polenski a fui les états-unis. et c’est sur cette base qu’il est toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt international.

                    Je ne porte aucun jugement sur l’éventuelle culpabilité de Polenski.

                    je pense qu’il aurait du retourner au Etats-Unis. Avec un bon avocat, il aurait obtenu gain de cause (après 2 ou 3 ans de prison préventive, manière indirecte de le punir pour sa « culpabilité médiatique »).

                    Il ne l’a pas fait, et il vit depuis avec un mandat international sur le dos dont on peut sérieusement contester la constitutionnalité (c’est d’ailleurs pourquoi la Suisse, la Pologne et la France ont refusé de l’extrader).

                    Vous pouvez considérer qu’il est indigne des Césars.

                    Vous pouvez éventuellement considérer qu’il ne devrait pas être autorisé à faire de cinéma.

                    Attention tout de même aux implications d’un tel choix (si vous voulez on peut en discuter par ailleurs, mais c’est la fin de la notion de « réhabilitation » et la porte ouverte à des interdictions d’exercer « punitives »).

                    Par contre, vous ne pouvez pas clamer qu’il est coupable et mérite d’aller en prison.

                    Il a déjà effectué la peine correspondant au délit dont il a reconnu la culpabilité

                    Il était donc coupable mais il a déjà effectué sa peine.


                    Il n’existe aucune raison valable de le mettre aujourd’hui en prison.


                    Il est bien accusé (médiatiquement), d’autres agressions, mais prescrites, ou ne faisant pas l’objet de dépôt de plainte et il ne fait l’objet d’aucune nouvelle poursuite.

                    Il en sera donc pas reconnu coupable (ni innocent d’ailleurs, s’il l’est) et n’ira donc pas en prison. 

                    Donc, non, il ne mérite pas d’aller en prison, il l’a mérité et il y a été (au passé).


                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 11:28

                      @eddofr
                      Merci pour vos informations concernant M. Polanski qui paraissent sérieuses et documentées.


                    • sleeping-zombie 2 mars 21:14

                      @eddofr

                      c’est d’ailleurs pourquoi la Suisse, la Pologne et la France ont refusé de l’extrader

                      Enfin !
                      enfin, l’once de bon sens que je cherche dans les coms depuis bien trop longtemps.
                      Si on veux manifester pour que justice soit faite, c’est pas à une remise de prix publicitaire-masturbatoire qu’il faut manifester, mais devant le Sénat ou l’Elysée.

                      merci pour cette oasis edddofr


                    • velosolex velosolex 2 mars 22:52

                      @eddofr
                      Hors effet de manche, Polanski a été plus rapide que DSK pour gagner l’aéroport, c’est tout. Il s’est barré à temps pour échapper à la prison de façon quasi sûre, après avoir drogué, et sodomisé une gamine.
                      Peut être comme vous le dites avec un bon avocat, il aurait été blanchi, si on peut dire les choses comme ça. 
                      La prison, je suis pas forcément pour, mais il faut avouer qu’elle a au moins un intérêt, c’’est qu’elle empêche les prédateurs de recommencer. Ce qui, c’est dommage, aurait sans doute empêché la carrière du cinéaste, mais mis un terme au moins pour un temps aux crimes ci dessous, dont vous pouvez trouvez les dessous de chaque affaire, très facilement sur le net
                      Une série de noms, ou d’x, de dates, et l’âge des victimes au moment des faits
                       X , 1969 10 ans
                       x 1969 16 ans
                       Malory 1970 29 ans
                       x 1972 9 ans
                       Robin 1973 16 ans
                      Valentine 1975 18 ans
                      Marianne 1975 10 ans
                       x 1976 15 ans
                       x 1976 12 ans
                      Samailla 1978 13 ans
                      Charlotte 1983 16 ans


                    • sleeping-zombie 3 mars 00:00

                      @velosolex
                      mais il faut avouer qu’elle a au moins un intérêt, c’’est qu’elle empêche les prédateurs de recommencer.

                      je voudrais pas être mesquin, mais son arrivée en France, c’est début 1978, donc, sur ta liste, seules les deux dernières entrées sont valables de ce point de vue.

                      Ensuite, puisque vous pouvez trouvez les dessous de chaque affaire, très facilement sur le net, je me suis pris au jeu : les 5 « x » correspondent à des témoignages anonymes recueillis, non par la justice, mais rémunérés par un quidam. Bonjour la fiabilité.

                      Ensuite, sur ta propre sélection de sources, je te trouve très... partial, pour ne pas dire « militant ». Par exemple :
                       Marianne, à charge, selon un tabloïd anglais.
                       Charlotte, selon un autre tabloïd anglais, était une prostituée à cette époque. Mais là, ça va pas dans le sens de l’histoire que tu souhaites raconter, alors c’est probablement plus une source fiable...

                      Et sinon, vous pourriez pas lui reprocher un fait qui soit à fois avéré et qui ait moins de 35 ans ? Histoire d’être un peu plus crédible dans le choix de vos symboles. Triste épouvantail.

                      Tout ça pour un non-évènement d’un format publicitaire complètement has-been...


                    • velosolex velosolex 3 mars 10:17

                      @sleeping-zombie
                      Je vois que vous êtes parfaitement au courant, via les tabloïds anglais…
                      .Si ce sont vos sources, il n’y a rien à ajouter !...

                      La question qu’on se pose est qu’elle est la raison qui vous pousse à prendre la défense d’un criminel sexuel multirécidiviste, sur mineure, qui plus est

                      Il n’est pas difficile de comprendre la psychologie de ceux qui sont dans un système d’identification, non dans la victime, mais du prédateur 


                    • sleeping-zombie 3 mars 11:22

                      @velosolex
                      ce ne sont pas mes sources, mais également celles de wikipedia. Mais si vous avez de meilleures sources, donnez les plutôt que de dire « elles sont accessibles » sans les citer.

                      Je note également que vous êtes étonnement coi sur les 5 « x » qui sont des témoignages anomymes rémunérés.

                      Ce que je pense, c’est que quand un tabloïd est cité par un militant A, le militant B s’imagine que la source est le militant A, donc digne de confiance, plutôt que le tabloïd. Aveuglement volontaire.
                      Si ce sont vos sources, il n’y a rien à ajouter !


                      Si, ajoutez les vôtres.

                      Il n’est pas difficile de comprendre la psychologie de ceux qui sont dans un système d’identification, non dans la victime, mais du prédateur 


                      Et si c’était ton fils qui était accusé, à qui t’identifierais-tu ?
                      Le prétexte de l’empathie pour justifier le lynchage est difficile à contrer. Mais puisque tu préfères le sentiment à la raison, je t’invite à écouter l’une des plus belles chansons de Renaud : Les charognards.
                      Pour faire simple, les victimes sont des humains, les agresseurs aussi. Et à mes yeux, ils n’y a que les tribunaux pour statuer. Les coupables sont condamnés, ils purgent leur peine, et une fois leur peine purgée, ils perdent leur statut de coupable. Sinon, autant pousser la logique « idenfication à la victime » et condamner à mort toute personne qui soit juste accusée d’un truc qui relève du pénal...


                    • eddofr eddofr 3 mars 12:03

                      @velosolex

                      Ce que vous dites est simplement faux !

                      Polanski a été condamné sur la base d’un plaidé coupable, a effectué une peine de prison et a été libéré.
                      Ce n’est que quand le juge a décider de le juger une deuxième fois, pour le même fait, qu’il a fuit (décision du juge d’ailleurs contestée par la défense ET l’accusation).

                      Pour le reste, apportez moi autre choses que des accusations sans preuves, dans des médias, douteux, dans des Tabloïds honteux ou rémunérées sur Internet, apportez moi des dépôts de plaintes en bon et due forme, de faits non prescrits, et des enquêtes concluant à une culpabilité indubitable, et là, moi aussi je demanderai la mise en détention.

                      La justice est affaire de faits, pas d’émotions.


                    • Raymond75 2 mars 11:39

                      C’est certain que de jeunes actrices qui acceptent un rendez-vous ’de travail’ dans une chambre d’hôtel (pas au bar, au restaurant ou dans une salle de réunion) avec un producteur important et notoirement porté sur la chose, ne sont que de pauvres petites victimes innocentes d’un mâle blanc hétérosexuel de plus de cinquante ans dominateur ...

                      Les femmes sont de gentilles petites créatures toutes innocentes et pas calculatrices du tout. Une incarnation vivante de la très sainte vierge, qui a négocié une GPA avec l’esprit saint.


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 13:37

                        @Raymond75
                        Les femmes naïves doivent aussi exister dans le milieu du cinéma. De toute façon, certains comportements sont inacceptables.


                      • San Jose 2 mars 11:50

                        @l’auteur

                        .

                        Citation  : un épiphénomène ou un comportement de ce type correspond-il à une vague de fond ? 

                        .

                        Ni épiphénomène ni même vague de fond, mais déterminisme politique.

                        Du temps de la splendeur du PCF et de l’URSS, on parlait de la « gauche démocratique » pour désigner PS, RdG, etc., et bien signifier que le communisme était peut-être de gauche mais certainement pas démocratique. 

                        Le communisme a coulé corps et bien même si quelques débris sont restés flotter à la surface, comme par exemple certains auteurs et commentateurs de ce forum. 

                        Maintenant que la gauche non communiste est seule en lice, elle étale son insupportable mépris de tout ce qui n’est pas aussi caricaturalement, déliquescement et sociétalement suicidairement « progressiste » qu’elle. 

                        Je l’ai dit plusieurs fois et le redirai encore  : cette gauche profondément imbécile fait le lit du RN en exaspérant les électeurs. 


                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 13:39

                          @San Jose
                          Le texte que j’ai écrit ne prétend pas être de droite, ni de gauche. Quant au communisme, une discussion détaillée serait nécessaire.


                        • Raymond75 2 mars 12:02

                          Polenski est mis au banc du microcosme des Césars, et banni par la bienpensance féminine autoproclamée ; mais Ladj Ly, réalisateur du film ’Les Misérables’ est encensé par les mêmes ...

                          Il est vrai que ’De sources concordantes, un « Ladi Ly » a été condamné à Bobigny, le 2 mars 2011, à trois ans d’emprisonnement pour enlèvement et séquestration (et non pour violence). Une source judiciaire précise qu’en appel, en 2012, la culpabilité de « Ladi Ly » a été confirmée, et sa peine réduite à deux ans de prison ferme et un an avec sursis. Un maintien en détention a alors été prononcé’, ce qui est sans gravité bien entendu, et que son film met en valeur des ’racisés’ noirs, arabes et gitans dans leur milieu naturel ; ce serait risible si cela se passait à la maternelle, mais les gamins se feraient sermonner.


                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 13:42

                            @Raymond75
                            La bienpensance des réseaux suit une logique impénétrable.



                            • Vivre est un village Vivre est un village 2 mars 16:55

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                              L’ART EST UNE ALCHIMIE.
                              En créant, on participe à la CREATION UNIVERSELLE et on se construit soi-même.
                              Peu à peu ... en effet !!!

                              A bientôt.
                              Amitié.


                            • Inquiet 2 mars 15:55

                              Quand les riches enculent les pauvres, les pauvres sont priés de se taire et d’applaudir.

                              Je pense de plus en plus qu’une séance de torture serait nécessaire avant de mettre à mort ses monstres.

                              Qu’on ne me dise pas les genres de conneries habituelles sur « si tu fais ça tu deviendra comme eux », car jusqu’à maintenant il ne me serait jamais venu à l’idée de faire cela, mais il faudra bien laisser une trace dans l’histoire pour que ces monstres y réfléchissent à deux fois avant de recommencer.


                              • Decouz 2 mars 16:49

                                J’ai lu une biographe d’un des Rolling Stones, c’étaient des dizaines, des centaines qui étaient baisées rapidement et oubliées, mais elles le cherchaient et sans doute en tiraient quelque fierté.


                                • Decouz 2 mars 17:00

                                  @Decouz
                                  Une autre interrogation annexe : toutes les actrices ou presque, idem les acteurs sont beaux et belles, du moins considéré(e)s comme tels par les spectateurs, il en est de même pour les chanteuses, est-ce-normal ? Je n’ai pas de réponse, mais on peut en conclure qu’à talent égal, une femme moins belle aura moins de chance de réussir (sauf avec quelques réalisateurs qui cherchent à rompre les codes).


                                • Vivre est un village Vivre est un village 2 mars 17:00

                                  ttp ://blogs.mediapart.fr/blog/m-artin/290314/expo-sur-leau

                                   Harmonie

                                  Le conséquentialisme en morale ne consiste pas à reconnaître que les conséquences de nos actes « ajoutent » à leur volonté ou à leur malice. Il consiste à soutenir que la valeur morale d’un acte est contenue tout entière ou essentiellement dan ses conséquences.

                                  En effet, il est important de noter qu’il n’est pas nécessaire au conséquencialisme de faire preuve de purisme en affirmant que seules les conséquences d’un acte entrent en ligne de compte afin d’en déterminer la valeur morale.

                                  On peut distinguer ici deux grandes façons de comprendre le sens du concept de conséquencialisme.

                                  Il y a pour commencer le conséquencialisme selon l’acceptation du sens commun, ou encore selon des théories que l’on peut qualifier d’« absolutistes », qui soutient effectivement que la valeur morale d’un acte est contenue tout entière dans les conséquences de celui-ci.

                                  Il existe ensuite une seconde forme de conséquencialisme en philosophie morale.

                                  Cette dernière ne dit en rien que les conséquences morales sont le seul critère moral de celui-ci. Elle affirme seulement que nous devons accomplir un acte quelconque de façon à ce qu’il ait les meilleures conséquences prévisibles, afin de maximiser une valeur morale, "toutes choses étant égales par ailleurs", ce qui signifie que d’autres facteurs normatifs peuvent assurément entrer dans l’évaluation morale de l’acte mais que l’examen des conséquences est essentiel à l’évaluation morale, à titre de facteur prioritaire

                                  (Kagan, 1998,p.60, même si Kagan https://fr.wikipedia.org/wiki/Elena_Kagan défend finalement la première interprétation). cité dans « Introduction à l ’éthique » de Jean-Cassien Billier http://formation.sciences-po.fr/en/enseignement/2013/chum/1260 : page


                                  • Le Comtois 2 mars 17:25

                                    Je pense que toute les bonnes âmes qui condamnent la pédophilie ici, condamnent bien évidemment les abus de certaines religions en la matière.... Pour ma part, je désapprouve le fait qu’on condamne quelqu’un avant même que la justice ne se soit prononcée, ce n’est pas aux réseaux sociaux de se transformer en tribunal du peuple 


                                    • vaietsev1 2 mars 18:22

                                      Comme aime à le dire mon ami JPPernault et ses copines du show biz : RACONTE ! sur un ton que l’on connait ,ce sont les français pas courageux qui vous aide bluffer et triste,par contre ,les migrants et les pays d’europe de l’est n’ont pas fini de se gausser . 



                                      • pallas 2 mars 18:50
                                        Jacques-Robert SIMON

                                        Bonsoir,

                                        La réputation du Français est d’être pédophile, que cela concerne les hommes et les femmes.

                                        Le Français est de plus en plus détesté de part le monde et devient un pestiféré, demander aux expatriés et ambassadeurs.

                                        Je crois que vous ne saisissez pas l’ampleur du problème.

                                        En 3 jours ont c’est mis a dos La Chine et l’Arabie Saoudite, deux pays de plus.

                                        Ce que les gens et vous meme ne comprenez pas, c’est que tout est visible.

                                        La France est devenu « Persona non grata ».

                                        L’apologie du fric, du bling bling, du sexe à outrance, la pédophilie, l’incompétence pour finir, font de ce pays impropre à toute fréquentation.

                                        La Grande Bretagne et La Suede, sont sur ce même chemin.

                                        Voila la réalité de la situation

                                        Salut


                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 mars 20:40

                                          @pallas
                                          Je ne partage pas votre analyse.


                                        • In Bruges In Bruges 2 mars 23:02

                                          Polanski est-il un salaud ?

                                          Je ne sais pas.

                                          Il faudrait demander à une certaine Sharon Tate, mais il semble qu’elle ne soit hélas plus joignable...( pour les incultes, Wikipédia est votre ami...)

                                          Parce que je ne sais pas jusqu’à quel point rentrer de voyage en retrouvant sa femme égorgée et éventrée, avec le foétus de son enfant de 7 mois qu’elle portait , et sur les murs marqué « pig » avec son sang, ben je ne sais pas jusqu’à quel point cela ne déstabilise pas un brin. Peut être même jusqu’au point d’enc.. une gamine de 14 ans.

                                          Je n’en sais rien.

                                          Je contemple avec effroi et mépris de vieux retraités donner leur avis sur tout et sur tous, des ménopausées leur faire cortège.

                                          Il y en a des crevures mentales par ces contrées...

                                          A gerber.

                                          Allez, tchao, pantins.

                                          Qu’ est-ce que vous connaissez de la vie ?

                                          La vraie, celle qui pue un peu, forcément...


                                          • velosolex velosolex 2 mars 23:05

                                            FORMIDABLE COUP DE GUEULE DE VIRGINIE DESPENTES (extraits)

                                            Il n’y a rien de surprenant à ce que l’académie des césars élise Roman Polanski meilleur réalisateur de l’année 2020. C’est grotesque, c’est insultant, c’est ignoble, mais ce n’est pas surprenant. Quand tu confies un budget de plus de 25 millions à un mec pour faire un téléfilm, le message est dans le budget. Si la lutte contre la montée de l’antisémitisme intéressait le cinéma français, ça se verrait. Par contre, la voix des opprimés qui prennent en charge le récit de leur calvaire, on a compris que ça vous soûlait. Alors quand vous avez entendu parler de cette subtile comparaison entre la problématique d’un cinéaste chahuté par une centaine de féministes devant trois salles de cinéma et Dreyfus, victime de l’antisémitisme français de la fin du siècle dernier, vous avez sauté sur l’occasion. Vingt-cinq millions pour ce parallèle. Superbe. On applaudit les investisseurs, puisque pour rassembler un tel budget il a fallu que tout le monde joue le jeu : Gaumont Distribution, les crédits d’impôts, France 2, France 3, OCS, Canal +, la RAI… la main à la poche, et généreux, pour une fois. Vous serrez les rangs, vous défendez l’un des vôtres. Les plus puissants entendent défendre leurs prérogatives : ça fait partie de votre élégance, le viol est même ce qui fonde votre style. La loi vous couvre, les tribunaux sont votre domaine, les médias vous appartiennent. Et c’est exactement à cela que ça sert, la puissance de vos grosses fortunes : avoir le contrôle des corps déclarés subalternes. Les corps qui se taisent, qui ne racontent pas l’histoire de leur point de vue. Le temps est venu pour les plus riches de faire passer ce beau message : le respect qu’on leur doit s’étendra désormais jusqu’à leurs bites tachées du sang et de la merde des enfants qu’ils violent. Que ça soit à l’Assemblée nationale ou dans la culture – marre de se cacher, de simuler la gêne. Vous exigez le respect entier et constant. Ça vaut pour le viol, ça vaut pour les exactions de votre police, ça vaut pour les césars, ça vaut pour votre réforme des retraites. C’est votre politique : exiger le silence des victimes. Ça fait partie du territoire, et s’il faut nous transmettre le message par la terreur vous ne voyez pas où est le problème. Votre jouissance morbide, avant tout. Et vous ne tolérez autour de vous que les valets les plus dociles. Il n’y a rien de surprenant à ce que vous ayez couronné Polanski : c’est toujours l’argent qu’on célèbre, dans ces cérémonies, le cinéma on s’en fout. Le public on s’en fout. C’est votre propre puissance de frappe monétaire que vous venez aduler. C’est le gros budget que vous lui avez octroyé en signe de soutien que vous saluez – à travers lui c’est votre puissance qu’on doit respecter.Il serait inutile et déplacé, dans un commentaire sur cette cérémonie, de séparer les corps de cis mecs aux corps de cis meufs. Je ne vois aucune différence de comportements. Il est entendu que les grands prix continuent d’être exclusivement le domaine des hommes, puisque le message de fond est : rien ne doit changer. Les choses sont très bien telles qu’elles sont. Quand Foresti se permet de quitter la fête et de se déclarer « écœurée », elle ne le fait pas en tant que meuf – elle le fait en tant qu’individu qui prend le risque de se mettre la profession à dos. Elle le fait en tant qu’individu qui n’est pas entièrement assujetti à l’industrie cinématographique, parce qu’elle sait que votre pouvoir n’ira pas jusqu’à vider ses salles. Elle est la seule à oser faire une blague sur l’éléphant au milieu de la pièce, tous les autres botteront en touche. Pas un mot sur Polanski, pas un mot sur Adèle Haenel. On dîne tous ensemble, dans ce milieu, on connaît les mots d’ordre : ça fait des mois que vous vous agacez de ce qu’une partie du public se fasse entendre et ça fait des mois que vous souffrez de ce qu’Adèle Haenel ait pris la parole pour raconter son histoire d’enfant actrice, de son point de vue.

                                             Ce soir du 28 février on n’a pas appris grand-chose qu’on ignorait sur la belle industrie du cinéma français par contre on a appris comment ça se porte, la robe de soirée. A la guerrière. Comme on marche sur des talons hauts : comme si on allait démolir le bâtiment entier, comment on avance le dos droit et la nuque raidie de colère et les épaules ouvertes. La plus belle image en quarante-cinq ans de cérémonie – Adèle Haenel quand elle descend les escaliers pour sortir et qu’elle vous applaudit et désormais on sait comment ça marche, quelqu’un qui se casse et vous dit merde. Je donne 80% de ma bibliothèque féministe pour cette image-là. Cette leçon-là. Adèle je sais pas si je te male gaze ou si je te female gaze mais je te love gaze en boucle sur mon téléphone pour cette sortie-là. Ton corps, tes yeux, ton dos, ta voix, tes gestes tout disait : oui on est les connasses, on est les humiliées, oui on n’a qu’à fermer nos gueules et manger vos coups, vous êtes les boss, vous avez le pouvoir et l’arrogance qui va avec mais on ne restera pas assis sans rien dire. Vous n’aurez pas notre respect. On se casse. Faites vos conneries entre vous. Célébrez-vous, humiliez-vous les uns les autres tuez, violez, exploitez, défoncez tout ce qui vous passe sous la main. On se lève et on se casse. C’est probablement une image annonciatrice des jours à venir. La différence ne se situe pas entre les hommes et les femmes, mais entre dominés et dominants, entre ceux qui entendent confisquer la narration et imposer leurs décisions et ceux qui vont se lever et se casser en gueulant. C’est la seule réponse possible à vos politiques. Quand ça ne va pas, quand ça va trop loin ; on se lève on se casse et on gueule et on vous insulte et même si on est ceux d’en bas, même si on le prend pleine face votre pouvoir de merde, on vous méprise on vous dégueule. Nous n’avons aucun respect pour votre mascarade de respectabilité. Votre monde est dégueulasse. Votre amour du plus fort est morbide. Votre puissance est une puissance sinistre. Vous êtes une bande d’imbéciles funestes. Le monde que vous avez créé pour régner dessus comme des minables est irrespirable. On se lève et on se casse. C’est terminé. On se lève. On se casse. On gueule. On vous emmerde


                                            • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 23:41

                                              @velosolex. Tu en as bien besoin, toi, de l’industrie du pestacle...
                                              Ta seule compétence, semble-t-il.


                                            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 3 mars 08:14

                                              @velosolex
                                              « On vous emmerde » dites-vous : on s’en doutait.


                                            • velosolex velosolex 3 mars 09:56

                                              @Jacques-Robert SIMON
                                               Ceci est la conclusion de Despentes, qui a fait un buzz. ¨Pas la mienne

                                              Mais je veux bien admettre que mes réflexions vous déplaisent. 


                                            • La tendance est à réduire la population donc assécher la reproduction et sélectionner la reproduction sont les objectifs .

                                              D’ailleurs le développement d’une matrice artificielle est l’objectif ultime .

                                              Les zélotes agissent pour trier leur ADN .

                                              https://orientxxi.info/lu-vu-entendu/en-quete-du-gene-juif,3600


                                              • Bonjour Velosolex, je comprends votre étonnement et j’avoue m’être faite un peu l’avocat du diable car le fascisme rose m’a SURTOUT rappelé l’affaire AGACINSKI qui m’a révoltée. Il faut trier le bon grain de l’ivraie et ne pas se laisser emporter par l’émotion. Attention, les femmes ne sont pas de parfaites petites victimes,...



                                                • @Vivre est un village. Le rose est une allusion à peine voilée au mouvement LGBTQ. Le nazisme et le fascisme ne sont-ils pas d’essence profondément homosexuelle ? Revoir l’excellent film : Les damnées avec Helmut Berger.


                                                • jocelyne 4 mars 13:09

                                                  @Vivre est un village
                                                  Pourquoi ce changement de cv ?


                                                • Vivre est un village Vivre est un village 5 mars 18:41

                                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                                  Sylviane Agacinski est une philosophe française, née le 4 mai 1945 à Nades, dans l’Allier1.

                                                  Elle milite contre la prostitution et la gestation pour autrui (GPA), qu’elle perçoit comme une marchandisation du corps des femmes.

                                                  Dans un essai, publié en juin 2019 et intitulé L’Homme désincarné, elle estime qu’avec la procréation médicalement assistée ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules, « on crée le rêve de l’enfant sur commande », et déplore que tout soit désormais justifié au nom « des intérêts individuels et des demandes sociétales »14.

                                                  Dans le bon sens me semble t-il...
                                                  D’où vient le mot « affaire » ?


                                                • @Vivre est un village Les antifas lui ont interdit de faire une conférence à l’Université de Bordeaux ;


                                                • Perso, je ne prendrais pas le Défense de Virginie Despentes (la bien nommée). Une psychotique ;


                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 3 mars 08:19

                                                    @Mélusine ou la Robe de Saphir. Qui aurait cru qu’un jour je serais d’accord sur un point avec « Mélusine » ?


                                                  • JL JL 3 mars 08:34

                                                    @JC_Lavau
                                                    @Mélusine ou la Robe de Saphir

                                                     
                                                    je crois que le minimum que nous devions aux victimes, quelles qu’elles soient, c’est de respecter leur parole, leurs plaintes. Qui sait ce que nous aurions fait ou dit, à leur place.
                                                     
                                                    On ne peut pas fustiger le pouvoir qui nous divise ici ou là, et tomber dans le premier panneau qui nous émeut personnellement, jeté par lui sous nos pieds.
                                                     
                                                    En attribuant le César à Polanski, le Pouvoir s’est comporté en pouvoir : il est dans son rôle sombre, celui que l’on combat.


                                                  • @JL Si je me suis faites l’avocate du diable, c’est que je crains une évolution déplorable : la haine des femmes contre les hommes. C’est bien plus complexe et enplus, entre les lignes se profilent une certaine forme d’antisémitisme. Tous des juifs : Polanski, Weinstein, Epstein, DSK. Cela me fait peur,...


                                                  • JL JL 3 mars 08:46

                                                    Je regrette que cet excellent article de Jacques-Robert Simon qui dénonce au travers d’une affaire spécifique,

                                                    l’instrumentalisation des clivages par le pouvoir, ne suscite que des prises de position en faveur ou contre les protagonistes de ladite affaire.


                                                  • @JL Oui, tout ou rien alors que c’est bien plus nuancé. Le tout ou rien est le socle du fascisme. Si tu n’es pas avec moi tu es contre moi,...(psychose). Nuance : névrose...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès


Derniers commentaires