• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vers une nouvelle guerre Iran-Irak ?

Vers une nouvelle guerre Iran-Irak ?

A mon avis, Benyamin Netanyahou ne veut pas que le Moyen-Orient retourne à l’état d’avant le 11 février 1979, quand la république islamique fut proclamée en septembre 1979 à Téhéran. L’avènement de la révolution qui avait pris de court et le Pentagone et la CIA a totalement changé la donne dans cette région du monde tout en en brouillant les cartes.

De gauche à droite : les chefs des diplomaties des États-Unis (John Kerry), de la Grande-Bretagne (Philipp Hamond), de la Russie (Sergei Lavrov), de l'Iran (Javad Zarif) et de l'Allemagne (Frank-Walter Steinmeier), à Vienne, le 24 novembre. (Copyright : LEONHARD FOEGER, REUTERS).

Quand Benyamin Netanyahou rappelait, à la veille de son envol pour Washington, où il devait prononcer, le 3 mars 2015, un Discours devant le Congrès sur le nucléaire iranien sans l’assentiment de la Maison Blanche (une première dans les annales des relations plus que privilégiés entre les Etats-Unis et l’Etat hébreu) que le projet d’accord entre les 5 (États-Unis, la Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) et l’Iran « est plus qu'un mauvais accord, c'est un très mauvais accord(…) » il ne voulait pas uniquement signifier que ledit accord ouvrira un boulevard devant Téhéran pour la fabrication rapide de sa bombe A. S’il n’y avait que l’acquisition de l’arme fatale qui inquiétait « Bibi » et les ultras qui sont derrière lui, Tsahal aurait détruit les infrastructures nucléaires depuis longtemps comme elle l’avait fait en Irak avec le réacteur Osirak en juin 1981 et en Syrie en septembre 2007. Appuyée par la 6e Flotte de l’US Navy qui croise dans le Golfe arabo-persique, l’aviation israélienne est capable de détruire toute installation atomique iranienne quelle que soit les profondeurs verticales et horizontales de sa situation et l’éventualité que l’Iran possèderait des batteries des terribles missiles défensif russes S-300 aptes de suivre les lâcher 24 cibles, et tirer quatre missiles concomitamment à partir d’une plateforme mobile (camion), ne semblerait pas lui faire peur outre mesure. Quel serait donc le vrai motif qui fait entrer Benyamin Netanyahou en transe et dans une colère bleue chaque fois que l’un des 5 négociateurs occidentaux du dossier du nucléaire iranien déclare à la presse que la république islamique montre pour une fois « une volonté sérieuse de régler la question » ? Evident : il y a le souci politique. A la mi-mars prochaine, en effet, des élections législatives anticipées auront lieu et la fibre sécuritaire, essentiellement le nucléaire iranien, se présente comme une carte gagnante face aux adversaires du Likoud de Netanyahou. Mais il y a autre chose.

L’ennemi de mon ennemi est mon ami

A mon avis, Benyamin Netanyahou ne veut pas que le Moyen-Orient retourne à l’état d’avant le 11 février 1979, quand la république islamique fut proclamée en septembre 1979 à Téhéran. L’avènement de la révolution qui avait pris de court et le Pentagone et la CIA a totalement changé la donne dans cette région du monde tout en en brouillant les cartes. La chute du régime du Shah d’Iran et la féroce guerre Iran-Irak qui l’a suivie a considérablement profité doublement à l’Etat d’Israël : d’un côté le danger d’un Irak surarmé a été réduit par un long conflit qui durera 9 ans et de l’autre l’épouvantail d’un Etat chiite qui veut exporter le chiisme a tellement fiché la peur aux monarchies du Golfe que ces dernières ont décidé, dans la foulée, de créer le Conseil de coopération des Etats du Golfe (CCG), de se réconcilier avec Washington en oubliant les péripéties du 1er Choc pétrolier, d'octobre à décembre 1973, (notamment l’embargo pétrolier déclenché par l’OPEP sur demande insistante de l’Arabie saoudite contre les Etats-Unis) et surtout de se rapprocher d’Israël ! En vertu de la règle qui dit que « l’ennemi de mon ennemi est mon ami ». Un rapprochement qui est arrivé à son maximum avec la réélection de Netanyahou à la primature en 2009. Entre temps il y a eu le fameux Sommet arabe de Fès de septembre 1982 qui pour la première fois a scellé la reconnaissance d’Israël par les Arabes. Pourquoi Israël de Netanyahou ne veut pas d’un retour du Moyen-Orient à l’avant 1979 ? Deux raisons. Primo : La réussite des négociations entre les 5 et l’Iran sera sanctionné par la levée de l’embargo économique sur la république islamique et in fine consacrera un Etat iranien qui reprendra sa place au sein du concert des Nations et qui ne chercher plus ni à se doter de l’arme nucléaire(*) ni exporter sa doctrine chiite avers les pays étrangers notamment arabes. Cette éventualité signifie pour Israël la perte de sa suprématie au Moyen- Orient. Deusio : le retour de l’Iran parmi les Nations fréquentables induira immédiatement, du moins à court terme, l’effritement des monarchies du Golfe qui n’auront plus entre les mains un épouvantail extérieur à agiter pour se maintenir. Un autre danger pour Israël. Des dangers qui peuvent être éliminés du moins atténués si une nouvelle guerre entre un Iran, même réhabilité par l’Occident, et un Irak débarrassé du pouvoir chiite, éclatait à nouveau. Evidemment, pour que cette guerre éclate à nouveau, il faudra que l’Irak soit redirigé par les sunnites, ennemis jurés et historiques des chiites. Ce serait en cours : le « califat islamique » de Daesch, s’il voit le jour, consacrerait ce nouvel Irak sunnite qui sera plus fort que jamais !

(*) Même du temps du Shah, l’Iran rêvait de se doter de l’arme nucléaire. Il était près du but mais la révolution de Khomeiny a tout fait capoter. « En effet, En effet dès la fin de la deuxième guerre mondiale, la France qui cherche à mettre au point la bombe nucléaire a besoin d’un approvisionnement en uranium, elle se tourne donc vers l’Iran une région particulièrement riche en cette matière(…) « dans les années 70, l’Iran devient actionnaire à 10 % de l’usine de production en uranium enrichi nécessaire pour toute utilisation nucléaire et en échange reçoit 10 % de la production. Mais la révolution islamique fait changer la France de position et celle-ci ne respecte plus l’accord. Une vague d’attentats en France en 1986 et des enlèvements d’otages français au Liban semblent secouer le gouvernement français qui finit par rembourser une partie de l’investissement sans pour autant fournir l’uranium (…) »

http://chankou.over-blog.com/2015/03/vers-une-nouvelle-guerre-guerre-iran-irak.html


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    



    • bourrico6 6 mars 2015 10:41

      @MagicBuster

      La ou c’est fort, c’est qu’il risque bien d’avoir raison, ils font tout pour accélérer le mouvement.

      Le nucléaire, c’est une question de temps et de moyen, il semble que l’Iran dispose des deux.

      Moi je serai à leur place, je me maintiendrait juste au seuil.
      Pas d’arme fabriquées, mais possibilité de finir le programme en quelques (dizaines ?) de mois.
      Ainsi, je n’agite pas de chiffon rouge devant les excités Israéliens, mais s’ils deviennent trop agressif, je me réserve le moyen de les calmer.
      D’autant plus que le pays qui me menace le plus dispose lui de l’arme atomique, donc je ne suis pas particulièrement rassuré.


    • MagicBuster 6 mars 2015 10:53

      @bourrico6

      L’État israélien refuse catégoriquement que ses installations nucléaires militaires soient contrôlées par l’AIEA, et l’AIEA a rejeté à plusieurs reprises la résolution appelant Israël à placer ses installations nucléaires sous sa supervision

      C’est donc un état terroriste selon la définition israélienne.


    • bourrico6 6 mars 2015 14:14

      @MagicBuster

      Oui, c’est bien pour ça que je serais l’Iran, je ne cèderai pas non plus complètement et j’irai au seuil, sans franchir le dernier pas. (Certains soupçonnent le Japon d’être dans ce cas de figure, et il récemment suscité une certaine curiosité avec un lanceur dont l’accent était mis sur la facilité et la rapidité de mise en oeuvre, capacité inutile pour un lanceur à vocation civile, mais très recherchée pour un ICBM.)
      La « bonne volonté » n’apporte rien au niveau international.

      l’AIEA a rejeté à plusieurs reprises la résolution

      Il doit y avoir une coquille non ?


    • Le p’tit Charles 6 mars 2015 12:36

      Adolphe Nétanyahou à force de menacer l’Iran va finir par s’en prendre une sur la gueule de la part de ce pays... !


      • bourrico6 6 mars 2015 14:30

        @Le p’tit Charles

        Faut pas abuser non plus, c’est loin pour y aller, et c’est pas la poignée d’antiquités volantes Iraniennes (belle performance de les maintenir en l’air, ce qui témoigne d’un savoir faire) qui vont faire peur à Israël.
        Or à part avec des avions, je vois pas comment il pourrait faire quoi que ce soit.

        Donc quoi, une bombe atomique ?
        Allons, même le plus taré des barbus ne l’est pas assez pour risquer de s’en prendre une, ces gens au pouvoir n’ont aucune envie de le perdre, l’apocalypse pour les autres, ça oui, mais pas pour eux.
        Or ce genre de pétard, quand ça pète, ça ne passe pas inaperçu.
        Et je garanti qu’un truc comme ça sur Israël, ça va faire un sacré chambard au niveau international, il est fort probable que l’Iran soit vitrifiée dans la foulée, quant à la suite, on ne peut qu’imaginer le pire.
        Donc non, d’autant que ce sont loin d’être des « tarés ».


      • Montdragon Montdragon 6 mars 2015 12:52

        Quand vous empruntez les lignes RATP 7 et 13, pensez que vous montez dans le métro de Téhéran !
        Rames jamais livrées pour cause de cessation d’activité en 1979.


        • MagicBuster 6 mars 2015 14:00

          @Montdragon
          [SECOND DEGRE ON]
          Ah c’est pour ça , tous ces arabes dans la ligne 13 ... ?!
          [SECOND DEGRE OFF]

          Bon OK je sors  smiley


        • HELIOS HELIOS 6 mars 2015 14:56

          ... vous confondez « perses » (les iraniens) et arabes (la majorité des populations moyen orientales et est+noo-Ýafricaine). Les turcs non plus ne sont pas arabes.


          Les arabes se sont répandus partout, actuellement ils le font en Europe, mais les populations locales existent encore.

          Face aux noirs, orientaux, jaunes.. c’est vrai que les blancs caucasiens ont du soucis a se faire. Il faudrait peut être protéger les espèces en voies de disparition

        • bourrico6 6 mars 2015 15:02

          @HELIOS

          Ah, le « péril jaune » a fait des petits. smiley


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 6 mars 2015 15:37

          A moins que ça ne soit une guerre déguisée Iran-monde occidental comme un nouveau complot qui couvrira les énormités occidentales, l’Iran pourrait envahir l’Irak en 24 heures !

          En fait les USA, LA France et d’autres pays européens veulent en finir avec la « question iranienne » qui s’attarde autour du nucléaire. Une guerre avec un pays voisn mais conduite avec un appui massif occidental pourrait détruire l’Iran avant qu’il ne développe sa technologie nucléaire...L’Irak étant déjà mort depuis des années !!!


          • Alren Alren 6 mars 2015 17:34

            @Mohammed MADJOUR


            Comme toujours, M. Madjour cache mal dans cette intervention sa haine et sa rancœur pour l’Occident qui a le mauvais goût de dominer le monde au lieu de l’Oumma tel qu’il est promis.
            Cela le conduit comme d’habitude à proférer des contre-vérités. 

            Non, l’Iran ne pourrait pas envahir l’Irak en 24h avec l’armement qu’il possède aujourd’hui !

            Et non encore l’Irak qui n’existe plus comme nation, ne pourrait détruire l’Iran même avec l’aide occidentale !

            C’est d’ailleurs pourquoi je conseille aux dirigeants iraniens d’accepter les inspections de leurs installations nucléaires. 
            Je comprends fort bien qu’ils ne veuillent plus connaître le cauchemar sanglant qu’a été l’attaque de leur pays par Sadam Hussein et l’horrible et interminable guerre qui a fauché sa jeunesse ensuite. 
            Et je dis qu’ils ont raison de penser qu’une arme nucléaire les mettrait à l’abri d’une attaque conventionnelle (cf. le différend Inde-Pakistan).

            Mais comme le seul pays qui pourrait les attaquer, l’Irak n’est plus en état de le faire, la filière nucléaire militaire est un mauvais choix. 
            Car outre les bombes qu’il faut fabriquer et maintenir de longues années en l’état (la charge est radioactive), les missiles porteurs et toutes les installations périphériques sont ruineuses.

            Pendant que la France dépensait tant et plus pour cet armement, l’Allemagne augmentait sa puissance industrielle et sa capacité d’exportation. Cela explique en partie sa domination actuelle de l’Europe.

            Dirigeants iraniens, ne tombaient pas dans le panneau de l’armement nucléaire. Et laissez vos ennemis être obligés de le constater. Rien ne peut davantage les gêner !

          • soi même 6 mars 2015 16:04

            Je vous invites à lire l’exilent article :

            Le fin fond de l’histoire au sujet de l’Iran, des USA, de la Russie et de la Chine

            Illustration éloquente, pendant que Bibi il faut bombarder l’Iran prononçait sa harangue de trente-neuf minutes à Washington, le secrétaire d’État des USA, John Kerry, et le ministre des Affaires étrangères de l’Iran, Javad Zarif, étaient engagés dans leur troisième ronde de négociations sur le nucléaire à Montreux.

            Le fin fond de l’histoire, c’est aussi en partie ce roman à l’eau de rose perpétuel qu’est le dossier nucléaire iranien. Il faudra parvenir à un accord-cadre d’ici la fin du mois puis, si tout va bien, à un règlement global et définitif à la fin juin.

            Ce qui est en jeu au plus haut niveau, les principaux acteurs en sont conscients depuis des lustres. Téhéran n’acceptera rien de moins que la levée de la série de sanctions sauvages et illégales qui lui sont actuellement imposées. Washington n’arrête pourtant pas de changer les poteaux du but de place à mesure que les négociations progressent, conformément à la politique autoproclamée de l’administration Obama, qui consiste à ne pas faire de conneries.

            L’exemple le plus récent, c’est Obama qui demande le gel des activités nucléaires de l’Iran pour une période de dix ans. Zarif a qualifié la demande d’excessive et d’illogique.

            La paranoïa légendaire de la bande de néocons d’extrême-droite aux USA n’est pas moins illogique. Il suffit de la comparer à ce que dit publiquement depuis belle lurette le guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Khamenei, à propos de l’énergie nucléaire et de toutes ses implications.


            • soi même 6 mars 2015 16:06

              Je vous invites à lire l’exilent article :

              Le fin fond de l’histoire au sujet de l’Iran, des USA, de la Russie et de la Chine

              Illustration éloquente, pendant que Bibi il faut bombarder l’Iran prononçait sa harangue de trente-neuf minutes à Washington, le secrétaire d’État des USA, John Kerry, et le ministre des Affaires étrangères de l’Iran, Javad Zarif, étaient engagés dans leur troisième ronde de négociations sur le nucléaire à Montreux.

              Le fin fond de l’histoire, c’est aussi en partie ce roman à l’eau de rose perpétuel qu’est le dossier nucléaire iranien. Il faudra parvenir à un accord-cadre d’ici la fin du mois puis, si tout va bien, à un règlement global et définitif à la fin juin.

              Ce qui est en jeu au plus haut niveau, les principaux acteurs en sont conscients depuis des lustres. Téhéran n’acceptera rien de moins que la levée de la série de sanctions sauvages et illégales qui lui sont actuellement imposées. Washington n’arrête pourtant pas de changer les poteaux du but de place à mesure que les négociations progressent, conformément à la politique autoproclamée de l’administration Obama, qui consiste à ne pas faire de conneries.

              L’exemple le plus récent, c’est Obama qui demande le gel des activités nucléaires de l’Iran pour une période de dix ans. Zarif a qualifié la demande d’excessive et d’illogique.

              La paranoïa légendaire de la bande de néocons d’extrême-droite aux USA n’est pas moins illogique. Il suffit de la comparer à ce que dit publiquement depuis belle lurette le guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Khamenei, à propos de l’énergie nucléaire et de toutes ses implications.


            • Tillia Tillia 6 mars 2015 16:23
              Vers une nouvelle guerre Iran-Irak ?
              Je me demande bien pourquoi il y aurait une guerre entre gouvernements chiites ? smiley



              • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 6 mars 2015 16:55

                @Tillia
                Il faut lire l’article jusqu’à la fin


              • Tillia Tillia 6 mars 2015 17:41

                @Abdelkarim Chankou
                Je l’ai lu, mais il ne s’agit que d’hypothèses et pour le moment c’est loin d’être arrivé, mais indirectement l’Iran est déjà en guerre aux côtés du Hezbollah en ayant engagé les Pasdarans dans le conflit contre les crasseux de dach où qu’ils soient.


                A mon avis il vous manque des infos, on note un réel renversement de la vapeur.


                Le commandant de la force de l’air des Pasdarans a déclaré que « 86 pays ont tenté de renverser Assad. Mais l’Iran et le Hezbollah les en ont empêchés ! ».

                Et il y a les Kurdes aussi contre dach.
                De plus d’anciens militaires, canadiens et américains sont venus en renfort pour protéger les Chrétiens, contre dach.

                Donc vous voyez on est assez loin de vos prévisions, à mon avis, les chiites resteront au pouvoir en Irak, après tout ce sont les américains qui les y ont mis et ils appliquent le « j’y suis, j’y reste » 

              • Massada Massada 6 mars 2015 17:14
                L’Iran et ses supplétifs chiites d’Irak sont en train de mener un nettoyage ethnique anti-sunnite.Le Hezbollah chiite irakien exécute un enfant sunnite de 11 ans


                Défoulez vous sur Netanyahu les USA ou les illuminatis smiley c’est bien d’avoir un diable pour transférer ses frustrations


                • Tillia Tillia 6 mars 2015 17:45

                  @Massada
                  Anti-sunnites ou anti dach ? les crasseux sont des sunnites déviants takfiristes.

                  Mon instinct me dit que cette vidéo est suspecte ... 

                • egos 6 mars 2015 18:38

                  L’Iran détient une part conséquente (considérable) des réserves mondiales de pétrole et de gaz naturel (qui dit pétrole dit Moyen Orient, Far East au méthodes du Far West, gmep, déstabilisations, renversements, interventions militaires, Desert Storm, Plomb Durci, milices djihadistes manipulées, 9/11 …)


                  L’Iran et ses atouts, histoire, langue (Le mot Iran a une racine aussi ancienne que les langues indo-européennes), poids démographique (malgré le déclin récent et continu de la natalité) position géographique stratégique , culture millénaire& raffinée (qui parviendra à surmonter les rigidités de l’ordre théocratique au pouvoir) désignent avec clarté l’enjeu majeur que constitue pour les grandes puissances (établies ou en devenir) ce joyau du moyen orient.


                  Ces facteurs expliquent aussi , tt autant que l’élément religieux, le conflit opposant les héritiers de Babylone à ceux de Persepolis.


                  Quant au matamore de Jérusalem, hormis terroriser ou à l’occasion massacrer les populations avoisinantes, ses imprécations & harangues ne devraient avoir d’autre portée que de rassembler les plus irréductibles des siens ou des ses alliés.


                  nb : la fable d’un accès imminent (depuis qqs années déja) de l’Iran à l’arme atomique à fait long feu (au même que le plat réchauffé E.Cat servi avec une ponctualité bi-annuelle …)

                  étonnant de la part d’un pays (Iran) si bien doté en chercheurs, physiciens, ressources financières et géologiques de ne pas être parvenu à se doter en toute discrétion d’un arsenal nucléaire comparable à celui d’Israel ou atteindre l’étape des tests souterrains réalisés par une nation exsangue, la Corée du Nord, à la barbe de l’Occident.


                  En complément à l’article, une tentative de fresque de l’ordre mondial en perpétuel renouvellement

                  http://www.counterpunch.org/2015/03/03/the-brics-plus-germany/



                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_réserves_de_pétrole_prouvées

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_réserves_de_gaz_naturel_prouvées

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Persan


                  • Paul Leleu 6 mars 2015 18:59

                    « Israël ceci, Israël cela, Israël ceci, etc. » Je crois que l’iran et les puissances arabes sont capables toutes seules de faire leurs salades géopolitiques et impérialistes. 


                    Je ne nie pas les jeux d’influence d’Israël ou des USA. Mais, réduire au rang de pure mécanique extérieure la géopolitique de l’Iran et des puissances arabes, c’est erroné. 

                    Il reste aussi à se poser la question de savoir si Israël lui-même ne réagit pas en fonction des manoeuvres de ses adversaires. Car l’Iran se déclare régulièrement pour l’erradication d’Israël. Face aux propos du pouvoir iranien, l’embargo c’est rien du tout. Et les massacreurs de l’Etat islamique sont encore pire. 

                    Je ne vois pas comment Israël pourrait se réjouir de voir un pays qui a juré sa perte, revenir dans le jeu international. Je crois qu’on pourrait demander des petits comptes un jour à Môssieur Amadinejad... Si il décompressait sur les « sionistes » peut-être qu’Israël serait aussi moins crispé avec l’iiiiran... 

                    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 6 mars 2015 23:54

                      Auteur
                      Si certains liens ne s’ouvrent pas dans cet article sur l’Iran-Irak-Israël,
                      se référer au site :
                      http://chankou.over-blog.com/2015/0...
                      Merci


                      • jocelyne 7 mars 2015 19:38

                        L’Irak n’existe plus comme la Lybie, et surement aussi l’Egypte, ce sont des marionnettes otanisées, donc ce sera une guerre Iran vs occident. (mais ce n’est pas demain la veille ouf)


                        • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 7 mars 2015 21:13

                          Youpih ! Une nouvelle Guerre de Cent Ans avec des morts partout !

                          On peut jouer nous aussi ?

                          -p

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité