• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Victoire ouvrière, abstention record aux législatives françaises (...)

Victoire ouvrière, abstention record aux législatives françaises !

 Suite au premier tour des élections législatives, l’émoi est immense en France, surtout parmi la go-gauche et la petite-bourgeoisie de service. Cette effervescence a été causée par le laminage du Parti socialiste...

 la mauvaise performance de Mélenchon et ses « Insoumis » - très soumis, et du Front national, et par le raz-de-marée de la « République en Marche » macroniste, le nouveau pion du grand capital français.

Tout ce tapage médiatique et politique autour des résultats de cette mascarade électorale qui n’en finit plus démontre bien que ce cirque est monté par le capital pour servir le capital, qui par cette voie donne ses dernières instructions à ses agents politiques via les urnes formatées.

Pour la classe prolétarienne, le seul résultat qui importe est le taux d’abstention révolutionnaire, donnant un indice du niveau de rejet de ce cirque électoral et donc du niveau de maturité de la conscience de la classe prolétarienne. Ce taux est record, plus élevé que le 51 % annoncé quand on prend en compte les non-inscrits sur les listes, ceux qui même avant la présidentielle avaient déjà décider que cette mascarade ne valait pas la peine que l’on s’y intéresse. Une élection est une activité bourgeoise qui se passe entre bourgeois (incluant la petite-bourgeoisie des commis). Que la classe prolétarienne le comprenne est une avancée pour la révolution, car ce taux d’abstention indique que la go-gauche électoraliste perd son ascendant sur la classe ouvrière qu’elle ne peut plus désormais formater, puis livrer docile et soumise aux urnes – et à travers les bureaux de scrutins – aux larbins politiciens du capital.

Les insoumis ce sont ces plus de 51% (majoritairement ouvrier et prolétaire) qui déclare – « Je ne me soumets pas par les urnes que je méprise et que je renie » –. Par quels autres moyens l’ouvrier va-t-il résister (nous ne disons pas « protester » qui est un concept petit-bourgeois exfiltré vers le prolétariat) ? Il y a bien ce modèle établi par les ouvriers des raffineries de pétrole qui ont résisté aux assauts du capital… 

Laissez pleurnicher les médias à la solde, les porte-paroles de la gauche électoraliste et les politiciens qui ont perdu leurs strapontins, à propos de l’effondrement du cirque électoraliste capitaliste, et camarades, préparons la rentrée automnale sur nos lieux de travail d’abord – la grève est notre seule arme efficace pour le moment – la rue et les manifestations viendront en leur temps, quand la machine de production – commercialisation aura été stoppée et pas avant. Au deuxième tour des législatives, abstentions révolutionnaires plus élevées qu’au premier tour camarade.

Félicitation au prolétariat de France, fier contingent du prolétariat international. Depuis la Commune vous avez toujours montré la voie.

 

 

L’ARTICLE EST DISPONIBLE SUR http://www.les7duquebec.com/7-au-front/victoire-ouvriere-abstention-record-aux-legislatives-francaises/

 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 16 juin 17:42

    A trop vouloir cultiver les paradoxes, on revient au point de départ et on est obligé d’admettre qu’un chat est un chat !

    Ce n’est pas une victoire pour tout progressiste de subir les résultats d’une gigantesque manipulation dont les effets se traduiront par des fortes régressions sociales.

    Ce n’est même pas une consolation de constater le fort taux d’abstention. Il ne répondait à aucun mot d’ordre ni aucune stratégie, et les raisons qui l’ont amené sont davantage dues à de l’écœurement ou un découragement qu’à une volonté de lutte.

    Les derniers représentants du mouvement ouvrier, légitimes ou pas, Pierre Laurent en particulier, ont appelé à voter Macron aux présidentielles et soutiennet des candidats LREM aux législatives. Alors la victoire, il faudra me la démontrer plus sérieusement.

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 18:02
      @Jeussey de Sourcesûre

      VOILA où nous différons d’opinion tous les deux

      1) Tu as raison de d’écrire ceci : « les résultats d’une gigantesque manipulation dont les effets se traduiront par des fortes régressions sociales. » EN EFFET Manipulation tu as raison mais toutes élections est toujours une telle manipulation anti-démocratique TOUJOURS ET L’ABSTENTION SIGNIFIE QU’ON EN PREND CONSCIENCE ET QUE RÉPUDIE CE QUI POSE LA QUESTION SUIVANTE « Comment résister si ce n’est plus pas par les urnes inutiles et funestes ????

      2) Tu as aussi raison de dire  »FORTES RGRESSIONS SOCIALES" qui de gauche ou de droite aurait été exactement la même - le réel ^pouvoir et la crise n’est pas politique elle est économique et ces pantins font tous la même politique de régression sociale... quelque soit ton vote. 

      3) D’où ma conclusion la fin de l’illusion démocratico bourgeoise ne peut mener qu’a l’insurrection populaire et UN VRAI CHANGEMENT - Macron ce n’est pas un changement même pas une bouffonnerie son score rejoindra Hollande en peu de temps 

      Le déculottage final dela petite bourgeoisie courroie de transmission est excellente une victoire supplémentaire LES ENCOMBRES SERONT DÉBLAYÉES DE LA VOIE = EXCELLENT

      ROBERT bIBEAU HTTP ://WWW.LES7DUQUEBEC.COM


       

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 16 juin 18:12

      @Robert Bibeau

      ton raisonnement me fait penser aux Mao-spontex

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 18:47
      @Jeussey de Sourcesûre

      NO COMMENTS

    • Alren Alren 17 juin 12:48

      @Jeussey de Sourcesûre

      Les gens comme le Québecois Bibeau sont les idiots utiles de l’oligarchie. Un Tudeau peut le remercier pour son soutien objectif.

      Son « prolétarisme » anarchisant rappelle aux Français connaissant l’Histoire, les anars du début du XXe siècle qui avec des « militants » comme les criminels de la bande à Bonnot ont si bien servi les intérêts de la réaction par un effet de repoussoir auprès des travailleurs paisibles et empêché un Jaurès d’accéder au pouvoir.

      Aujourd’hui, Jaurès se nomme Mélenchon. Heureusement, Bibeau ne préconise pas la nitroglycérine comme argument ... de choc !


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 juin 15:46
      @Alren

      1) Et voici un IDIOT UTILE qui se cherche de la compagnie. 

      2) Rien à voir comme vous le dites avec la NITRO et la révolte individuelle de la petite bourgeoisie anarchiste faisant pendant à la petite-bourgeoisie électoraliste toujours prête à immoler l’ouvrier à la gloire de leur prophète. Sans soutenir les anar je dirais ET SI JAURÈS AVAIT ÉTÉ ÉLU QU’EST-CE QUI AURAIT CHANGÉ IDIOT ?? 

      3) eT SI MÉLANCHON TAIT élu qu’est-ce qui changerait dans l’économie française ??? 

      4) Une politique franchement MONÉTARISTE (on sait l’État de l’Euro) au lieu d’une politique franchement FISCALISTE COMME Macron va en imposer

      5) Dans les deux cas le précipice est au bout de l’allée à voie unique quelque soit la vitesse à laquelle vous roulez.

      6) Les électoraliste utiles (idiots je ne sais pas mais pas malins ça c’est certain) ne sont d’aucune utilité et leur bluze de Jospin ou de Jaurès ne sert à rien 




    • Ouallonsnous ? 17 juin 18:52

      @Jeussey de Sourcesûre

      A la veille de ce deuxième tour, il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus vers laquelle il se dirige !

      C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ».

      Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, seuls les noms des partis au pouvoir changeaient avec les mêmes politiques, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire.

      Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste.

      Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée.

      C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose.

      Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits.

      Quant aux législatives, les réflexes légitimistes se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise.

      Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19earrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien.

      A ce moment là, il conviendra de parler non plus de majorité mais d’hégémonie.

       Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel.

      L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper.

      En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

      Mais, quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose.

      Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

      En attendant, demain, votons pour le candidat FI où assimilé s’il y en a un dans notre circonscription, sinon en cas de duel bonnet blanc-blanc bonnet macroniste, abstenons nous, cela les déligitimera un peu plus !


    • pipiou 16 juin 18:30

      Depuis Montréal Mr Bibeau nous informe que « l’émoi est immense en France » !!

      Et quel temps fait-il sur la planète Mars monsieur l’extra-lucide ?


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 18:51
        @pipiou

        LE TEMPS N’EST PAS BON POUR CEUX QUI S’AVENTURE AUX COMMENTAIRES SANS RIEN CONNAITRE.

        Quel est l’objet de votre commentaire au juste Pipi-où ?

        Robert Bibeau http:www. ;es7duquebec.com

      • pipiou 16 juin 22:03

        @Robert Bibeau

        L’objet c’est de montrer que vous racontez n’importe de quoi depuis des milliers de kilométres d’ici, que vous faites des analystes pompeuses sur un sujet auquel vous connaissez que-dalle, et que moi ici depuis ma France je pourrais affirmer que les canadiens sont tous des abrutis juste à l’impression que me donne vos articles délirants.

        Et le pire c’est que vous êtes publié !!!!!!!!!!!!!!!!!
        Si vous en déduisez qu’un site citoyen comme Agoravox est en complète déliquescence je suis d’accord avec vous.

        Pour info : je suis abstentionniste et il n’y a aucune « révolution prolétarienne » dans ma démarche, mais peut-être que je me trompe : vous au Canada vous savez exactement pourquoi je n’ai pas voté. Vous avez une nouvelle arme qui permet de lire dans la tête des gens, et forcément ça m’inquiète smiley


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 23:31
        @pipiou

        oulala quel étalage de chauvinisme petit franchouillard mesquin et frileux un peu plus il me racontait ses ancètres Gaulois.

        Votre conscience primaire retarde sur votre conscience secondaire = PROFONDE

        Et votre amnésie vous interdit même de comprendre que vous avez ABSTENTIONN parce que c’était dans l’air du temps - dans l’atmosphère sociale ambiante si bien que des millions l’ont fait tous en même temps en pensant chacun que c’était une décision originale et personnelle 

        Comme ceux qui sont allé voter Macron en pensant bloquer la route au fascisme alors qu’ils ont voté pour le plus fasciste des deux.

        C’est la conscience en soi versus la conscience de classe POUR SOI qui elle vous portera a prendre le fusil et vous ne saurez pas encore pourquoi

        et ce comportement de classe est identique dans votre France chauvine et au Canada multiculturel et aux USA le melting put qui l’a juste fait avant vous et explosera aussi avant vous et l’Allemagne ne fera pas exception.
         

        Relisez fada 
        franchouillard 




         

      • pipiou 17 juin 00:29

        @Robert Bibeau

        C’est bien vous ne sortez pas de vos rails répétant toujours votre série de mot clés : petit-bourgeois/ ouvrier/Le capital/classe proletarienne.

        Le comportement des gens est devenu trop compliqué pour votre âge ; vous avez pris l’habitude de raisonner sur 3 stereotypes sociaux avec des clichés faciles à retenir.

        Perclus de vos convictions vous seriez capable de m’expliquer pourquoi je suis droitier et je bois du café le matin.
        Mais je comprends pas pourquoi vous nous parlez de canada multiculturel ? A part les indiens que vous parquez dans les réserves il n’y a que des bons occidentaux pur-jus, et quelques grizzlis.


      • babelouest babelouest 17 juin 01:10

        @pipiou
        Le Parti de la Démondialisation, qui est un parti français et a présenté des candidats au premier tour des élections législatives, fait exactement la même analyse que Robert Bibeau.

        http://pardem.org/legislatives-2017/718-amplifier-l-abstention-citoyenne-au-second-tour-des-legislatives

        Qu’on se le dise, et qu’on agisse tous dans ce sens !


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 juin 01:28
        @babelouest


        Avec une différence fondamentale toutefois 

        le parti de la DÉMONDIALISATION (sic) appel à un boycott de protestation afin de quémander è l’État bourgeois des RÉFORMETTES de la mascarade électorale bourgeoise = pour l’améliorer.

        MOI j’appel au rejet pur et simple global total éternel des mascarades électorales bourgeoises a tous les niveaux partout tout le temps 

        Les élections sont une affaire de la bourgeoisie et ne concerne en rien la classe ouvrière qui doit s’en défaire ici en France et partout dans le monde 

        Ce n’est pas la position du Parti de la soi-disant DÉMONDIALISATION (sic)

        Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com

         

      • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 juin 01:58
        @pipiou

        PiPI-où vous vous rompez j’agence mes concepts en fonction de la réalité analysé mais vous avez raison je simplifie l’équation que le grand capital a intérêt à confondre

        enfin faux vous ne connaissez rien au Canada si vous croyez a l’unicité ethnique du Canada 

        chinois et japonais sont majoritaire a Vancouver Paki nombreux a Winnipeg américian a Calgary multiethnique a Toronto et Montréal ou dans une classe de 30 élèves on peine a trouver un blanc parlant le Français québécois 

        Revenez nous visiter le monde change et le Canada aussi et la France bien évidemment




         

      • babelouest babelouest 17 juin 02:21

        @Robert Bibeau, il me semble pourtant avoir indiqué que ces élections n’étaient qu’un moyen pour permettre de développer devant des auditoires un programme complet et révolutionnaire.

        Ah, certes, il ne se prétend pas léniniste, et bien entendu encore moins trotskiste. Cela brouille les cartes. Il ne s’agit en rien de réformettes, mais d’une remise à plat de tout l’ensemble des rapports de société et des rapports avec l’argent.


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 juin 16:18
        @babelouest


        Alors ce n’est pas un programme électoral monsieur c’est une RÉVOLUTION SOCIALE 

        ET VOUS NE L’ENCLANCHEREZ PAS PAR UNE VICTOIRE DANS UN LOCAL D’ÉLECTION BIDON 

        ON SE COMPREND ALORS 



      • Fergus Fergus 16 juin 18:57

        Bonsoir, Robert

        Voilà une analyse pour le moins spécieuse.

        Si tous ceux qui n’ont pas voté lors du 1er tour des législatives avaient un profil d’insoumis, cela se saurait. Et si, ne serait-ce que la moitié de ces gens, avaient voté FI, c’est ce parti qui, aujourd’hui, serait le 1er parti d’opposition face à un pouvoir En Marche ! dépourvu de majorité absolue et donc exposé à une motion de censure de circonstance qui pourrait entraîner un retour devant les urnes !

        Cela démontre que l’abstention est une absurdité car les classes populaires ont bel et bien le moyen de peser en usant des armes démocratiques existantes. L’abstention est l’arme - enrayée - des faibles. Celle des forts passe par la mobilisation électorale citoyenne dans l’unité. L’oligarchie gagne parce que le peuple est désuni, et uniquement grâce à cela.


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 19:43
          @Fergus

          Je vois que j’écris utilement pour des tas de gens qui partant de leurs préjugés petits-bourgeois électoralistes parlementaires ne peuvent concevoir que quelqu’un répudie totalement - complètement - entièrement les mascarades électorales bourgeoises en France à tous les niveaux électoral et partout dans le mode capitaliste.

          1) Peu m’importe le profil ds petits-bourgeois qui ont promu le vote soi-disant « insoumis » et qui étaient d’autant plus SOUMIS QU’ILS ONT PARTICIPER À CE CIRQUE ÉLECTORAL ANTI-OUVRIER du début jusqu’a la fin

          2) Rien à faire de l’Assemblée Nationale où les élus soi-disant de gauche votent les politiques de droite et vice versa et même s’il en était autrement LACRISESERAIT-ELLE MOINS TERRIBLE POUR LE PROLÉTARIAT QUI N’EST PLUS A GAUCHE NI A DROITE ET c’est une grande victoire pour la conscience de classe ouvrière

          3) Pourquoi retourner devant les urnes bourgeoisies - il fut un temps en Italie par exemple ou les gens votaient tous les six mois si je ne me trompe et leur misère était toujours la même -et elle se poursuit aujourd’hui malgré les petits-bourgeois électoralistes.

          4) Le prolétariat Français déblaye les Écuries d’Augias et se prépare mine de rien à l’affrontement véritable dans les usines et les lieux de travail pour bloquer la production de plus value qui mettra lecapital a genoux 

          alors ton bulletin de vote tu sais - a comme une allure de dérisoire devant les fusils qui se lèveront bientôt 


          Merci pour ton commentaire 

        • Fergus Fergus 16 juin 20:39

          @ Robert Bibeau

          « une allure de dérisoire devant les fusils qui se lèveront bientôt » 

           smiley 

          A chaque début de quinquennat des Cassandre prédisent une chute rapide du pouvoir en place, balayé par la foule en colère. J’ai l’impression d’être le lieutenant Drogo du Désert des Tartares. smiley


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 23:19
          @Fergus

          Tu ne devrais jamais croire ce cassandre surtout s’il prophétise la RÉVOLUTION à court terme 


          Ce que je n’ai pas fait Nul ne sait quand l’insurrection populaire qui précèdera la Révolution prolétarienne = deux choses distinctes et différentes nul ne le sait sauf que comme la prochaine glaciation elle surviendra c’est inscrit dans le mode de production capitaliste.
           

          Je ne sais quand et je sais que ce sera plus probablement aux USA que l’étincelle enflammera la plaine et s’étendra au vieux continent le lieu de l’amalgame de toutes les contradictions du système 

          et votre émoi à propos de l’insignifiance faite homme enfant vous paraitra bien dérisoire dans ces années plusieurs à venir 



        • François Vesin François Vesin 17 juin 12:41

          @Fergus
          «  L’abstention est l’arme - enrayée - des faibles. »


          Slogan pertinente : les faibles, les laissés pour compte et 
          tous les estropiés de la mondialisation heureuse s’y reconnaîtront.

          Hélas, répond-il à la question : qui a rendu cela possible
          (et qui n’a aucun intérêt à ce que cela change) ?

          A grand renfort de « si », vous laissez entendre que le peuple
          qui ne s’est pas senti concerné par le concept d’insoumis porté
          par J.L. Mélenchon, a offert la victoire à l’oligarchie de Macron !

          Cette médiocre populace est donc responsable des maux qui l’accablent !
          Ces gueux ne sont même plus capables d’identifier leurs vrais sauveurs 
          et n’acceptent plus que quiconque prétende parler en leurs noms
          puisqu’ils savent - d’expérience - que ce ne sont que mensonges !

          Ces gens simples, qui savent compter, font la démonstration que l’addition
          de toutes ces voix censées représenter toutes les offres politiques de toutes
          les tendances confondues abouti à une minorité et qu’ils sont la majorité !

          Qu’avez-vous dès lors à proposer à ce troupeau désuni qui ne relève pas
          de recettes concoctées par les penseurs responsables de la situation ?
          Allez-vous la culpabiliser un peu plus cette majorité «  fruit d’une absurdité » ? 

          La démocratie est une arme pour lutter contre les totalitarismes.
          pas pour s’en faire la complice : la preuve vient d’en être apportée
          mais, tout sera mis en oeuvre pour expliquer le contraire. 


           




           




        • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 juin 15:54
          @François Vesin

          Bonne réplique à M. Fergus, sauf, quand à moi à propos de la démocratie bourgeoise qui n’a jamais été qu’une complice = en fait - une forme du TOTALITARISME = LA FORME DOUCE QUAND L’ALIÉNÉ EST REPU ET PASSIF MAIS QUI MONTRE SES CROCS QUAND l’exploité relève le nez 


          Et PCF ou LR ou NPA ou Mélenchon il n’y a la rien de bon pas plus qu’en Macron et autres pions.

          Merci de votre commentaire m. Vesin


           

        • Fergus Fergus 17 juin 17:15

          Bonjour, François Vesin

          « Cette médiocre populace est donc responsable des maux qui l’accablent ! »

          Je n’ai jamais sous-entendu une telle absurdité  ! Les maux qui accablent les classes populaires - qui n’ont rien à voir avec une quelconque « populace » - sont indiscutablement dus à la collusion des puissances financières et industrielles avec les partis politiques qui, depuis des décennies, agissent en complices serviles de cette oligarchie.

          Mais ce n’est évidemment pas dans abstention dont l’effet est de renforcer toujours plus la mainmise de ces politiques que se trouve la solution.

          Pour ce qui est de la France Insoumise, je ne comprends en effet pas comment et pourquoi près de 3 millions d’électeurs ont été perdus entre la présidentielle et les législatives. Il y a là quelque chose de profondément illogique, eu égard aux motivations exprimées par cet électorat le 23 avril.

          Votre conclusion est - désolé de le dire ainsi - vide de sens !



        • François Vesin François Vesin 17 juin 18:24

          @Fergus
          « Votre conclusion est - désolé de le dire ainsi - vide de sens ! »


          Cher Fergus
          Le néolibéralisme est par essence totalitaire
          puisqu’il ambitionne de conquérir le monde.

          Nul ne conteste aujourd’hui que le basculement
          a bien eu lieu en 1983 lorsque Mitterrand s’est 
          lui même converti à l’idée que c’est le marché qui fait la loi.

          Depuis cette date, de renoncements (OTAN) en trahisons
          (Maastricht / annulation du référendum de 2005 par l’adoption
          du traité de Lisbonne en 2008, etc.) droites et gauches réunies
          ont rendu possible l’avènement d’un Macron.

          Je comprends votre affliction lorsque vous dites - si ces abstentionnistes
          du premier tour avaient voté FI , ce parti serait aujourd’hui la 1ère force 
          d’opposition - mais comprenez moi lorsque je vous renvoie à votre « SI » !

          Le réel à eu lieu. Mélenchon 4ème aux présidentielles . FI laminée avec lui,
          il n’a pas été capable d’entreprendre et de concrétiser ce que nous attendions 
          de lui. Fier de ce constat, il ira siéger au palais Bourbon et, à chaque fois que
          les médias auront besoin de jouer à la démocratie, ils convoqueront les deux
          idiots utiles - Le Pen / Mélenchon - qui ne laisseront jamais passer une occasion 
          de venir faire entendre leurs idées et leurs visions critiques du système...et tous
          ces « si » alimenteront le spectacle et détourneront les citoyens de la tragédie
          qui se prépare en coulisses.

          Macron veut une victoire totale et il serait légitime de la célébrer dimanche soir
          s’il n’y manquait plus de la moitié des votants qui ne veulent ni de lui, ni de tous
          les autres sans exceptions aucunes. Le message a du sens : la démocratie
          comme ça ! Ce sera sans nous !

          Par ailleurs, n’en déplaise à R. Bibeau, la révolution qui commence porte en elle
          les germes d’une volonté démocratique qui ne consiste pas à promouvoir quelque
          insurrection que ce soit mais bien au contraire à restaurer le sens des valeurs
          citoyennes dont la République doit redevenir la garante - Liberté - Egalité -
          Fraternité - Laïcité - Féminisme -
           







        • Fergus Fergus 17 juin 18:54

          @ François Vesin

          « la démocratie comme ça ! Ce sera sans nous ! »

          Fort bien ! Mais quelle est la solution ? La « révolution » ? Permettez-moi de sourire devant tant de naïveté.

          A toutes fins utiles, je vous signale que cela fait des décennies que le NPA (anciennement LCR) et LO l’attendent. Or, plus le temps passe, plus les Français sont démobilisés, de moins en moins capables de descendre en masse dans la rue pour empêcher les régressions sociales.

          Certes, on peut vivre une situation comme celle que décrivait Tocqueville - le feu sous la cendre en quelque sorte - dans l’article que j’ai mis en lien plus haut. Mais ce n’est qu’une toute petite possibilité dans une société très majoritairement repus, la probabilité étant le renoncement dans le fatalisme.

          Cela dit, j’espère me tromper.




        • Fergus Fergus 17 juin 18:55

          Erratum : repue la société, et non repus. Pan sur la souris !


        • François Vesin François Vesin 17 juin 23:24

          @Fergus
          « La « révolution » ? Permettez-moi de sourire devant tant de naïveté. »


          Ne nous enfermons pas dans des monologues !

          Je faisais un clin d’œil cordial à notre ami québécois
          pour justement l’inviter à oublier un instant « l’insurrection »
          prolétarienne dont il rêve et le ramener à l’émergence d’une 
          citoyenneté engagée qui passe par la restauration des valeurs 
          républicaines qui sont notre socle commun !

          Pour autant, ce qui est révolutionnaire aujourd’hui c’est d’aborder
          la décroissance, le mandat impératif, l’Europe politique...etc. et
          de le faire directement avec nos concitoyens et non plus « pour » eux !

          Une fois de plus vous avez raison : la gauche dite extrême s’est
          historiquement illustrée au travers d’analyses, de réflexions et de
          concepts « révolutionnaires » mais, à chaque fois qu’elle aurait eu la
          possibilité de les mettre en oeuvre, elle s’est effacée ! 

          C’est le syndrome Tsipras dont on peut constater les dégâts sur 
          la réalité de ce qui est imposé à la Grèce....avec notre complicité ! 
          C’était le fond de commerce de Mélenchon.
          Les faits sont têtus : c’est un échec total, une Bérézina de plus pour
          le peuple qui y aura cru, un peu, passionnément, plus du tout !

          Vous qualifiez la majorité abstentionniste victorieuse de « repus ».
          Je revendique bien au contraire son appétence pacifique à la
          construction autogérée d’un avenir qui sera ce qu’elle le ferra !
          N’est-ce pas un chantier révolutionnaire autrement plus stimulant
          que la contemplation des démolitions programmées de l’entreprise 
          Macron & associés SA sous le regard blasé des « opposants » complices ?








        • Emma Joritaire 16 juin 20:26

          " Le prolétariat Français déblaye les Écuries d’Augias et se prépare mine de rien à l’affrontement véritable dans les usines et les lieux de travail pour bloquer la production de plus value qui mettra lecapital a genoux « 

          Si j’avais une garantie sérieuse de la solvabilité de Bibeau, je mettrais cent mille euros sur l’immobilisme prolétarien au cours des treize prochaines années. Et des cent suivantes pour faire bon poids !

           »Le plus grand dérèglements de l’esprit, c’est de croire les choses parce qu’on veut qu’elles soient, et non parce qu’on a vu qu’elles sont en effet." Jacques-Bénigne Bossuet.


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 23:44
            @Emma Joritaire

            une telle gageure venant de quelqu’un de majoritaire ne me surprends pas 

            votre mépris petit-bourgeois anarchiste de la classe prolétarienne vous pouvez vous l’enfoncer la ou je pense.

            Évidemment que la classe ouvrière n’attend rien de la petite-bourgeoisie aigrie amer et paupérisée.
             
            C’est un autre aspect de ces résultats électoraux que je n’ai pas souligner .. j’aurais du pourtant.

            De plus en plus les mascarades électorales bourgeoises se concluent par une scission de plus en plus nette et évidente entre la classe ouvrière et la petite-bourgeoisie que le prolétariat a laisser s’infiltrer dans ses organisations ouvrières et qui en sont chassés

            Les cirques électoraux sont de plus en plus une affaire de petits bourgeois de vieux retraités effarouchés, de cadres en cours d’être saqués, de lumpens réactionnaires d’assistés sociaux dépendants et misérables 

            66 % des ouvriers Français n’ont pas voté ai-je lu dans vos journaux 

             2 sur trois je suis avec ceux-là 



          • Emma Joritaire 17 juin 00:46

            @Robert Bibeau

            « Évidemment que la classe ouvrière n’attend rien de la petite-bourgeoisie aigrie amer et paupérisée. »

            Elle a raison, je l’emmerde ! Dans mon trou perdu, à cent kilomètres du reste du monde, avec mes lapins et mes poules, mes légumes, mes fruits et mes conserves, et les morilles et les cèpes que je fais sécher, les unes au printemps, les autres en automne, et une pratique modérée de la braconne, je vis en autarcie alimentaire.

            Je peux tenir cent piges là où tes prolos peuvent ne pas tenir trois mois sans voir leurs femmes et leurs rejetons calancher d’inanition. Le véritable émancipé, c’est moi, et je le suis plus qu’ils ne le seront jamais, parce que personne ne peut me dire « Fais ci » et/ou « Fais pas ça », et ne pourra jamais.

            Ca se passe comme ça à cent bornes du reste du monde. Où tes discours font doucement rigoler. Pignouf smiley

            P.S. - Moins aigri que moi, tu peux pas trouver, et plus rigolard, tu meurs (de rire, of course). Sacré Bibeau.


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 juin 01:50
            @Emma Joritaire

            J’ai étudié la psychologie Ma-joritaire et ton pseudo pour commencer et le ton acerbe et revanchard et agressif allant jusqu’aux  insultes ne dénote pas un homme paisible, serein comme Perette et le pot au Lait mais un homme chagrin 

            et déjà on te dit de voter et tu es aigri que quelqu’un vienne remettre en question ce qui est ton mantra

            Reste à rigoler dans ta chaumière sans l’Internet que des ouvriers t’apportent vis des satellites ou le cable coaxial qu’ils fabriquent pour toi et les tiens 

            Eux ils sont sereins ils en ont fini avec la rigolade électorale mon ami Mi-noritaire



          • Emma Joritaire 17 juin 07:58

            @Robert Bibeau

            + insultes ne dénote pas un homme paisible, serein comme Perette et le pot au Lait mais un homme chagrin...« 

            Ton homme paisible, serein, il se rapproche déjà plus du légume que du clébard. Alors, non merci. Seul le combat provoque l’enthousiasme et, parfois, l’euphorie.

             »...et déjà on te dit de voter et tu es aigri que quelqu’un vienne remettre en question ce qui est ton mantra."

            C’est n’importe quoi. Pour la première fois, cette année, je n’ai assisté à aucune des soirées électorales télévisées des 23 avril, 7 mai et 11 juin-. M’en fous les résultats, ça se passe dans l’inutile reste du monde !


          • Fergus Fergus 16 juin 20:50

            @ Robert Bibeau

            En réalité, les Français ne sont pas suffisamment motivés pour se battre car s’ils sont prompts à râler et à récriminer, peut-être savent-ils, de manière plus ou moins consciente, que la grande majorité d’entre eux ne vit finalement pas si mal que cela.

            A toutes fins utiles, cet article que j’ai écrit il y a quelques années : 1953 vs 2013 : paradoxe des conditions de vie.


            • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 23:54
              @Fergus

              Tu as raison Fergus - totalement raison 

              et tant qu’ils seront majoritairement dans ce sentiment OUBLIONS TOUTE INSURRECTION POPULAIRE 

              MAIS CE QUE TU NE PERÇOIS PAS mais que votre prolétariat perçoit lui car il est au front LE PREMIER FRAPPÉ PAR LES MESURES D’AUSTÉRITÉ et les mesures de hausse de PRODUCTIVITÉ DU TRAVAIL = PERTE D’EMPLOI OUVRIERS 

              C’EST que les choses ont déjà commencé à changer par rapport a 2013 par exemple 

              Les petits-bourgeois qui maraudent sur ce site à la recherche de quelqu’un a arranger vivront ces bouleversements en dernier et massivement et alors ils crieront contre les travailleurs qui ne leur offre pas leur labeur pour parasiter l’État des riches qu’ils croient être leur État a eux les petits-bourgeois parce qu’ils ont travailler à l’élection de Mélenchon  

              Le PIRE C’EST QU’ILS DNONCERONT LA VICTIME OUVRIÈRE QUI VOUDAIT BIEN TRAVAILLER MAIS N’A PLUS D’EMPLOI FAUTE DE HAUTE PRODUCTIVITÉ ET PAS DE MARCHÉ 

              EN ATTENDANT le crédit que Macron va étendre retarde la catastrophe .. mais ce serait Mélenchon que ce serait pareil ou pire 
               


            • Aristide 16 juin 21:15

              Il est vraiment marrant le révolutionnaire du Québec ?


              Une petite question, au Canada cela se passe comment avec le prolétariat et tout ça ? 

              • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 23:12
                @Aristide

                Je parlerai de nos camarades américains qu’un ignare doit prendre pour des demeurés - c’est le lot d la petite-bourgeoisie intellectuelle française qui hante ce site web.

                1) Ca fait 30 ans que le prolétariat américain a abandonné peu à eu ses illusions à propos de l’électoralisme parlementaire et le crétinisme électoral bourgeois ILs ne votent pas a 60% et ce taux augmente régulièrement. 

                2) Ils ont de l’avance sur le prolétariat canadien qui bercé des illusions de l’ÉTAT PROVIDENCE QUE les USA n’ont presque pas connu - ici au Canada on est au paradis perdu de l’État pour les riches qui jette des miettes aux ouvriers pour les calmés. Alors ici l’illusionnisme des mascarades électorales fait encore recette quoique la situation est en train de changer avec la crise qui s’approfondit. Le taux de rejet du démocratisme chez les ouvriers augmente

                3) Alors comment les ouvriers américains résistent-ils aux assauts du capital ?? En faisant grève sauvage. En bloquant l’entrée des usines en tirant du fusil sur la rue dans un super marché en tuant des flics qui ont tués un ouvrier (tout américain a son arme ou plusieurs)

                4) Ce n’est pas la voix que nous préconisons cependant - la révolte individuelle stérile n’apportera rien à la classe 

                5) Mais cette étape doit être franchie avant que la conscience de la classe mature au-dela de rejeter le démocratisme bourgeois et mener à l’insurrection populaire.

                Merci de m’avoir donner l’occasion de clarifier ces choses camarades français

                robert bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com



              • babelouest babelouest 17 juin 01:24

                @Robert Bibeau
                Continuons le combat, Robert, et ne nous laissons pas abattre.

                Au premier tour faute d’argent, notre parti n’a pu présenter des candidats partout, normalement j’aurais dû me retrouver entre autres face à Bruno Mégret, que l’on ne présente plus je pense.

                Il ne s’agissait pas là bien entendu de concourir pour gagner, mais d’avoir l’occasion de développer nos idées et notre programme malgré la censure réelle que subit un parti comme le nôtre.


              • Aristide 17 juin 13:58

                @Aristide


                L’ancien chef de service dans l’Etat canadien déguisé en révolutionnaire, je me marre, continuez mais n’oubliez pas vos médocs.

              • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 juin 14:58
                @Aristide

                tiens tiens le pseudo se dévoile sort de sa clandestinité frileuse

                Le gentlemen sait que j’étais Chef de service = oui = de l’État canadien = c’est faux ce qui prouve que l’Aristide incognito est français du domaine de l’éducation peut -être et totalement inculte du  fonctionnement de quoi que ce soit en dehors de l’hexagone...une tare française comme toutes les puissances coloniales. 


                Pour le Médoc tu m’en apportes j’espère et pas la piquette que tu nous a refilé la dernière fois 
                smiley Séraphin Poudrier (néologisme québécois pour embêter les chauvins)


                (mon nom véritable sans fausse modestie)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès