• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vidéosurveillance dans l’église...

Vidéosurveillance dans l’église...

Un fidèle de l'église Saint-Pierre d'Arènes (Nice) s'est senti trahi après avoir découvert une caméra «  indiscrète " installée à l'intérieur de l'édifice religieux sacralisé et non signalée aux croyants ni aux visiteurs ou intervenants extérieurs : pompes funèbres, fleuristes, artisans, etc. ! La vidéo de Fr3 PACA, un drone survolant l'intérieur de la dite église, disponible sur You Tube, se garde bien de s'attarder sur la camera installée sur l'abat-voix de la chaire de vérité située à la jonction de la nef et de la croisée du transept, partie sacralisée de l'édifice !

Les fidèles n'ont-il donc que des devoirs envers l’Église et aucun droit ? Si l'abbé-doyen de l'église Saint-Pierre d'Arènes a en charge la sécurité des fidèles, celle des objets sacrés ou précieux et de l'édifice, sa proximité avec certains édiles ne saurait faire de lui un intouchable. Il reste un justiciable qui doit se conformer aux lois de la République et, accessoirement, au Code du Droit Canonique qui régit l'ensemble des lois et des règlements adoptés ou acceptés par les autorités catholiques pour le gouvernement de l'Église et de ses fidèles : « Les lois civiles auxquelles renvoie le droit de l'Église doivent être observées en droit canonique avec les mêmes effets, dans la mesure où elles ne sont pas contraires au droit divin et sauf disposition autre du droit canonique ».

 

Les démarches à respecter lors de l’installation d’un système de vidéosurveillance diffèrent selon qu'il s'agit d'une installation sur la voie publique, d'un établissement accueillant du public ou mixte, une partie publique (sacristie) et une partie privée (presbytère). L'église est un Établissement Recevant du Public (type V, établissement de culte), et l'affectataire d'un édifice religieux ayant recours à la vidéosurveillance est tenu de se conformer aux lois relatives à la protection des données personnelles : « La vidéosurveillance dans les lieux ouverts au public (lieux accessibles à tous sans autorisation spéciale de quiconque) relève de la loi 95-73 du 21 janvier 1995, d’Orientation et de Programmation relative à la Sécurité, du décret 96-926 du 17 octobre 1996, de l’article 226-1 du Code Pénal, et de la loi du 23 janvier 2006, relative au Terrorisme. Le système (...) doit correspondre à une finalité de sécurité des personnes et des biens, contre les agressions, les vols, le terrorisme. (...) La collecte, l’enregistrement, l’organisation, la conservation, l’adaptation ou la modification, l’extraction, la consultation, l’utilisation, la communication par transmission, diffusion ou toute autre forme de mise à disposition, le rapprochement ou l’interconnexion ainsi que le verrouillage, l’effacement ou la destruction ».

 

L'accord est délivré par la Préfecture pour une durée de 5 ans, renouvelable, (loi du 21 janvier 1995 dite « loi Pasqua ») après avis de la Commission Départementale des Systèmes de Vidéosurveillance composée d’un magistrat du Tribunal administratif, d’un maire, d’un représentant de la Chambre de Commerce et d’une personnalité qualifiée choisie par le Préfet. La Commission a la possibilité de s’autosaisir pour contrôler les conditions de fonctionnement d’un système de vidéosurveillance, et faire des recommandations ou suspendre le système. Le demandeur dispose alors de trois mois pour installer l'équipement de vidéosurveillance. Si l’édifice religieux est propriété de la commune (construction antérieure à la loi de décembre 1905 sur la séparation de l’Église de l’État), une autorisation du maire est requise.

 

La Commission Nationale Informatique des Libertés est une autorité administrative indépendante chargée de protéger les données personnelles en veillant au respect du Règlement Général de Protection des Données (RGPD) qui pose les principes de proportionnalité et de nécessité applicable : « La CNIL est chargée de vérifier la proportionnalité et la pertinence du système au regard de la finalité indiquée, ainsi que l’adéquation entre les fonctions d’outils et les objectifs poursuivis (type d'établissement, emplacement des caméras, leur nombre, leur orientation, leur fonctionnalité, la période de fonctionnement, la conservation des données, l’accès aux informations, aux moyens de sécurité mis en place, l’enregistrement ou non du son, etc. Une procédure d’autorisation devra être mise en place, s’il y a utilisation d’une technique biométrique ». 

 

Les ecclésiastiques et autres religieux de passage, le personnel laïc, les fidèles, les intervenants et tous visiteurs doivent être informés de la présence d'un système de surveillance par l'apposition de panneaux d'information visible. Le dit panneau se doit d'afficher le nom du responsable ainsi que la procédure pour accéder aux enregistrements. Seul l'affectataire de l'église et la justice sont susceptibles de pouvoir visionner les images enregistrées dont la durée de conservation ne doit pas excéder 30 jours...

 

Le marché de la vidéosurveillance propose la caméra IP filaire reliée à un routeur ou à une box internet via un câble Ethernet - la Webcam IP qui emprunte une connexion WIFI - la caméra GSM (2G, 3G, 4G, 4G, 5G) qui communique avec un Smartphone ou un centre de télésurveillance en utilisant le réseau Global System for Mobile Communication. Pas besoin d'Internet, une carte SIM suffit (souscrire un forfait data). Une caméra IP peut être neutralisée en suspendant la ligne Internet (perte de réseau), l'alimentation électrique (certaines sont dotées d'une batterie de secours) ou par une impulsion à THT. Et une caméra GSM par brouillage à distance. L'objectif de la caméra peut être fixe et couvrir environ 135°, être activé par le suivi d'un mobile, soit télécommandé par l'opérateur. L'objectif (focale fixe ou zoom) peut être aspergé de peinture (bombage), devenir la cible d'un tir de Paint Ball ou aveuglé par un Laser de poche.

 

Autre revers de la médaille, pas celle de l'Immaculée Conception, une caméra vidéo peut se transformer en cheval de Troie. Les Webcams ne sont pas à l'abri d'un piratage. Imaginons qu'un individu mal intentionné en prenne le contrôle pour déclencher et superviser une action hostile ! Il suffit parfois de télécharger un IP scanner (NetSpot par exemple) pour voir s'afficher les objets connectés actifs, et ensuite de cliquer sur l'entrée repérée. Si l'invite de commande demande un mot de passe, c'est qu'il est connecté, une requête sur Internet suffit pour prendre connaissance du mot de passe constructeur... Si celui-ci n'a pas été modifié, ce qui est courant, c'est « Bingo ». Autre procédure, utiliser le moteur de recherche Shodan HQ consacré à la sécurité informatique ou consulter le site Insecam qui retransmet les prises de vue de certaines caméras dont les propriétaires, inconscients, ont omis d'en changer le code ! Ce site propose également les mots clefs (dorks, abrutis) permettant l'accès aux IP caméras via Google !

 

La CNIL a été saisie, l'affectataire écopera-t-il d'un simple rappel à la loi ou sera t-il verbalisé. Ce dispositif est-il indispensable ? tous les abords de l'église Saint-Pierre d'Arènes sont déjà couverts par les caméras de protection de la ville de Nice qui compte une caméra pour 110 habitants. Pour L'archevêque du diocèse de Dijon : « la question de la vidéosurveillance ne se pose pas (...) Si on en vient à sécuriser de la sorte, c'est un constat d'échec. Le statut d'accueil de l'église serait mis à mal. Chacun doit se sentir libre de venir se recueillir. La meilleure protection, c'est la présence des fidèles ».

 

Le prochain palier inquisiteur reposera-t-il sur une application d'Intelligence artificielle permettant de : mesurer l'assiduité des paroissiens - ceux qui contribuent à la quête - le titulaire d'un pass sanitaire - la reconnaissance d’émotions afin de discerner le niveau d'implication des croyants ou celui au sermon - la reconnaissance biométrique couplée avec une banque de données consignant : le baptême, la communion, la confirmation, les passages à confesse, le mariage, la mention du fidèle qui a fait un don, un legs ou qui a souscrit une assurance vie au profit de la paroisse..., sans y omettre la débâptisation ou l'ex-communion et ainsi permettre à l'Eglise de remporter le Grand Prix de la Vidéosurveillance 2.0 ? « L'abbé ne fait pas le moine » (Balzac).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • confiture 19 novembre 2021 08:04

    Ce serait plus utile dans les mosquées non ?


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 novembre 2021 09:09

      @confiture

      Ni dans les églises, ni dans les synagogues ni dans les mosquées ce ne sont des caméras de surveillance qui assureront la sécurité, même si elle ne sont pas « de trop ».

      L’indispensable c’est que s’installe en chacun des pratiquants la réflexion personnelle sur la violence que les rabbins, les prêtres et les imams continuent d’enseigner comme justifiée parce qu’elle est dans les textes fondateurs de chacune des religions.

      C’est la somme des oppositions personnelles qui doit conduire à la désacralisation de la violence scandaleusement attribuée à Dieu dans les trois principaux monothéismes.


    • nemesis 20 novembre 2021 09:00

      @confiture
      Ce serait plus utile dans les mosquées non ?

      Une Règle professionnelle  : Le délinquant agit loin de son repaire !


    • Schrek Gidouille 19 novembre 2021 08:11

      ça faisait déjà longtemps que l’œil était dans la tombe et regardait Caïn. Maintenant, il regarde tout le monde, partout.


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 novembre 2021 09:04

        Vous pourriez faire un petit effort de novlangue (très bientôt ça deviendra le critère d’indexation des article). De nos jours on dit « vidéo-protection ».


        • Gasty Gasty 19 novembre 2021 12:23

          @Opposition contrôlée

          C’est bien vrai ! Vidéo-surveillance, on se sent surveillé. Vidéo-protection, on se sent protégé. Mais une chose est sûr, dans les deux cas on est surveillé. Quant à savoir si ça nous protège... le doute est permis et c’est probablement pour ça qu’on cherche à nous convaincre que c’est seulement pour nous protéger.


        • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 2021 12:34

          @Gasty

          « Perpétuellement en guerre, l’État doit gouverner avec les instruments de la peur. »

          La manipulation de cette population par la peur a été cruellement efficace. Nous ne voulons pas la preuve d’être un champignon atomique. Armes de destruction massive et d’al-machina en Irakistan. Conceptions nucléaires en Iran et empoisonée en syrie. mac gyver était une série. Alerte orange. tout argument équivaut à la trahison, tout simplement parce que tout le monde a été fait pour sentir la peur en permanence. Une population effrayée est facilement gouvernée ; Cette leçon a été bien apprise et maitrisée. Cette leçon a été magistralement appliquée (une fois de plus.) à tous les citoyens politisés, et le troupeau de se déplacer comme un seul corps. Même la surveillance des citoyens innocents par l’État est brossée comme un mal nécessaire. N’oubliez pas : vous êtes surveillé.


        • Ruut Ruut 22 novembre 2021 07:26

          @Opposition contrôlée
          Le bon coté avec ses outils connectés a internet, c’est que les criminels ont directement accès a ces informations.
          Ils savent donc ou chercher directement (ça leur fait prendre moins de risque de se faire chopper car ils n’ont plus a chercher) et peuvent s’assurer que plus personne n’est a la maison avant de commettre rapidement leur larcin.
          C’est le progrès.....


        • ETTORE ETTORE 19 novembre 2021 13:21

          Certains préfèrent avoir des églises, ou des chapelles fermées, que de se sentir espionnés en visite à confesse ?

          Certains préfèrent avoir une église vidée de ses décors, comme un loft sans âme, où la seule décoration envahissante, et hétéroclite, est l’âme des contrits ?

          Certains préfèrent trouver dans leur église des étrons, à la place des livres de cantiques, se disant que Dieu reconnaitras les siens. par la forme, et par la présence ?

          Certains sont convaincus, que leur propre liberté de mouvement, en pénétrant dans un lieu sacré, est valeur absolue, pour ceux qui n’y entrent que par besoins pernicieux ?

          Certains, coincé du bulbe, devraient se porter volontaire comme bedeau, afin de remplir leur mission d’égalité des genres.


          • Samson Samson 19 novembre 2021 18:42

            @ETTORE
            « Certains préfèrent avoir des églises, ou des chapelles fermées, que de se sentir espionnés en visite à confesse ? »

            Ben, idéalement, ni l’un ni l’autre !

            Préférant quand l’humeur m’en prends me recueillir seul que durant un office, je vous avoue mon dépit de trouver régulièrement porte close à tant de lieux de cultes désormais inaccessibles.
            Et je doute fort que les placer sous l’implacable Œil de Sauron pour conditionner leur ouverture aide au recueillement !

            Comme vous l’écrivez, Dieu reconnaîtra les siens, et si la sérénité trouvée dans un lieu de culte pouvait jadis y contribuer, notre belle modernité nous incite de toutes les manières à plutôt aller la rechercher ailleurs ! smiley

            Bien à vous ! smiley


          • wagos wagos 19 novembre 2021 13:59

            Perso c’était à St Sulpice à Paris , pour trouver un peu de fraicheur par temps de canicule ...


            • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 2021 14:46

              Chic on va filmer Dieu et éventuellement ceux qui crachent dans le bénitier et ne mettent pas une pièce dans le tronc ...


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 novembre 2021 21:27

                Un drôle de paroissien ... J’adore .


                • ᗪᗩᖇTH Ƭᖇ〇〇ᖘᕮᖇ Dark trooper 19 novembre 2021 21:35

                  faut areter de deconner , des camera y en as partout , dans les supermarché , sur les parking , dans les rue , sur l’ autoroute , au travail , dans les distributaeur bancaire .... Poursuoi pas dans les mosquée et les synaguogue ...

                  Y a t’ il des gens qui ont moins besoin d’ etre videoproteger que d’ autre ?

                  Alors soit on demonte TOUTE les camera , et on garde l’ intimité ..

                  Soit on en fout partout , surtout la ou ca sert le citoyen en protégeant son domicile des intrus et dans ce cas autant les coupler avec un P90


                  • Ruut Ruut 22 novembre 2021 08:00

                    @Dark trooper
                    Une caméra de surveillance pourquoi pas.
                    Mais pourquoi la connecter a internet en libre accès a tous via un profil internet constructeur et un mot de passe codé en dur et non modifiable (90% des caméras et baby-phones vendus) ?


                  • nemesis 20 novembre 2021 08:59

                    Si les délinquants ne peuvent plus officier sans risque, c’est pas du jeu.

                    Il faut admettre que les bisounours s’offusquent.... surtout les athées.


                    • zygzornifle zygzornifle 21 novembre 2021 09:56

                      Il faut la vidéo surveillance dans le slip des curés pour lutter contre la pédophilie .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité