• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Violence pour violence... ne trouve-t-on pas toujours plus violent que soi (...)

Violence pour violence... ne trouve-t-on pas toujours plus violent que soi ?

Un jeune homme dit "militant antifasciste" (1) est mort après un affrontement mercredi soir à Paris avec des jeunes dits "fascistes".

 Médias, indignations, récupération... détournement et diversion...

Le gouvernement donne de la voix : le fascisme est dans la place !

 Du pain béni pour un PS qui ne sait plus comment survivre à gauche ce fait divers et de société hyper-clivant ?

Qu'il soit permis ici de rappeler que toute politique antisociale nourrit le fascisme ; les extrêmes et la violence n'ont jamais prospéré dans une société de justice et de liberté car les extrêmes sont les meilleurs alliés de toutes les politiques antisociales et c'est la raison pour laquelle l'hyper-classe (la banque, l'industrie et le commerce international) a toujours eu recours à ses services ; et c'est aussi la raison pour laquelle le PS a eu si longtemps besoin du FN, et aujourd'hui encore, semble-t-il.

Aussi, gardons-nous bien de tout amalgame (le fantôme de l'affaire du cimetière juif de Carpentras n'est pas loin !) et prenons au plus vite nos distances avec, au mieux, des imbéciles et des égarés manipulés, au pire des salauds qui font le jeu d'une politique... une seule : marche ou crève... quand alors il n'y a plus de politique.

Gardons-nous bien d'exonérer les responsables d'une telle politique d'une violence sans précédent.

____________________

 

Une autre version des faits à propos du décès de ce jeune homme :

"... trois jeunes hommes et une fille, la compagne de l’un des jeunes se sont rendus à une vente privée dans le quartier Saint-Lazare : Ils ont été pris à partie par cinq militants d’extrême gauche qui leur ont promis de les massacrer à la sortie. Le service d’ordre de la vente privée en a été témoin. Il a proposé à ces trois jeunes plus la gamine d’attendre [...]. La sécurité est descendue pour demander aux jeunes d’extrême gauche de s’en aller. Au bout d’une demi-heure d’attente, la sécurité leur a proposé (aux autres jeunes, NDLR) de descendre en disant que cela s’était calmé [...]. Quand ils sont descendus dans la cour – la vente se situait dans les étages –, les jeunes d’extrême gauche les attendaient. La sécurité est sortie une deuxième fois pour les accompagner dehors [...]. Un peu plus loin, ces cinq jeunes hommes les attendaient encore. À ce moment-là, les jeunes d’extrême gauche ont porté les premiers coups ; en tout cas il y a eu une bousculade[...]."

 Violence pour violence : manifestement, on trouve toujours plus violent que soi.

***

 


 Nombreux sont ceux qui désignent encore le danger fasciste à l’extrême droite tout en apportant une définition totalement obsolète de ce fascisme – pour rappel : un marxisme dévoyé et une conception ethnoculturelle de la nation - comme pour mieux faire diversion et nous cacher un autre fascisme, taillé sur mesure pour demain celui-là... le fascisme d’une mondialisation contrôlée par les multinationales et la pègre ; un fascisme loi d’airain du fric et du pilonnage permanent des humbles et des relégués au nom d’une justice sociale emballée dans les cartons d’une science économique sans visage, sans morale et sans honneur ; loi qui ordonne la fin des toutes les controverses et de tous les débats.

 La santé, la sécurité, le droit à la vie… tout y passera ! Et nous devrons tous nous soumettre à cette relation marchande souverainement barbare, inculte et cynique. Les chantres de cette relation n’ont qu’un seul maître : Al Capone ! C’est lui, le maître à penser cette relation… et à pourrir tout ce qui ne l’a pas encore été. Oui, c’est bien lui, Al Capone, racaille marchande et illettrée, qui contrôlera ce nouveau siècle.

Ce qu'on nous propose depuis trente ans à une échelle aussi bien locale qu'internationale n'est ni de droite ni de gauche ! Sans précédent… il se situe maintenant ailleurs… là où au royaume des aveugles les borgnes et les antifas sont rois et les salauds des Empereurs !


Alors oui ! Le fascisme, c'est ici et maintenant

_____________________

1 - Qui a formé ce jeune homme dit « d’extrême gauche » dit « antifa » ? Qui lui a dit que le fascisme, c'est les bombers et les semelles lourdes ? Quand cesseront-ils tous d’envoyer au casse-pipe des ados contre des paumés guère plus âgés qu’eux qui sont au fascisme ce que les élections sont à la démocratie ? Un épouvantail pour les uns, une consolation pour les autres derrière lesquels se cache un fascisme bein réel celui-là ! Un fascisme en costume Armani des plus beaux quartiers (résidences et finances) des capitales du monde entier et qui décide de qui vivra, où, comment et sous quelles conditions.

 

 Pour prolonger, cliquez http://sergeuleski.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/02/16/la-france-et-le-fascisme-autant-de-questions-sans-reponses.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 8 juin 2013 12:18

    Dramatique et désespérant ....

    Ouest France du samedi 08/06/2013

    « C’est bien un violent coup-de-poing qui est à l’origine du décès d’un jeune homme de 25 ans, cette nuit.

    Cela serait une simple bousculade qui serait à l’origine du décès, dans la nuit de jeudi à vendredi, d’un jeune homme de 25 ans. « Dans la nuit de vendredi à samedi dernier peu après 1 h, Yoann Savalle, sort d’un café situé rue Saint-Michel » explique Jean-Paul Le Tensorer, directeur régional de la police judiciaire. « Selon les premiers éléments de l’enquête, un homme l’aurait bousculé et fait tomber son verre. Il a protesté et c’est à ce moment qu’un troisième homme lui a porté un violent coup à la mâchoire droite ».

    Il sombre dans le coma

    Sonné, Yoann Savalle rentre chez lui par ses propres moyens et c’est peu de temps après qu’il commence à se sentir mal. Il appelle alors les pompiers qui le transportent au CHU de Rennes. Trois jours plus tard, il tombe dans le coma puis, jeudi, il est déclaré en mort cérébrale. Il est décédé vendredi matin. Le coup reçu aurait atteint sa carotide et les vaisseaux du cou et entraîné de graves lésions au cerveau. Les médecins n’ont rien pu faire.

    Appel à témoins

    La police judiciaire lance un appel à témoin. Toutes personnes susceptibles d’apporter des éléments sur ce qui s’est passé rue Saint-Michel dans la nuit de vendredi à samedi dernier peuvent joindre la Direction interrégionale de la DIPJ de Rennes au 02 99 79 87 87 (service de permanence 24 heures/24).

    Le choc rue Saint-Michel

    La nouvelle de la mort du jeune homme s’est peu à peu répandue ce vendredi rue Saint-Michel. Les commerçants se sont avoués choqués. « Il était venu là pour passer un bon moment. Pas pour mourir » résume le propriétaire d’un bar. ».


    • ddacoudre ddacoudre 8 juin 2013 13:11

      bonjour serge
      nous sommes dans une société qui instrumentalise toutes les violence en cela le PS et à l’image de ce que furent les ministres de l’intérieur de Sarkozy..
      Nous sommes dans une société qui se fascise lentement mais surement, mais le fascisme le plus dangereux n’est pas celui qui se voit, c’est celui que portent dans leurs analyses au quotidien des citoyens lambda sans même le savoir trouvant même de bon sens point de vue.
      l’acceptation de services de sécurité privé en est un élément, il ne faut pas oublier les chemises noires de Mussolini, les SS de l’Allemagne ni même tous les groupements de dictatures de part les états veillant à la pensé unique.
      J’écris assez souvent que l’accroissement de la « policiarisation » et de la judiciarisation d’une société sont des indicateurs sociologiques de disharmonie d’une société dont l’individuation nécessaire à sa collectivisation (vivre en collectivité et non en communauté), devient régressive car elle ne d’épanoui plus vers des espérances d’interdépendances réciproques mais acerbes les égoïsmes, les intégrismes, les dogmatismes et les aliénations qu’elle confond avec les nécessaires jalons qui nous ouvrent des voies dans l’assurance de ne pas se perdre.

      La recherche de chefs charismatiques, les boucs émissaires, les ennemies de intérieurs, la peur des autres, les défiance du système libéral sont autant d’élément qui concourent au développement de la fascisation dont celui qui se prépare sera différent et certainement pire que ceux que nous avons étudier comme référence. Car les moyens technologiques dont nous disposons sont en œuvres. le fascisme n’est pas qu’a droite celui là on la identifié.
      cordialement.ddacoudre.over-blog.com .


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 9 juin 2013 14:32

        On nous bien d’accord là-dessus.


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 9 juin 2013 14:33

        Je vous lirai aussi.


      • Rensk Rensk 8 juin 2013 14:20

        L’employé du service d’ordre privé est un menteur, c’est lui qui dit n’importe quoi (ce doit être dû a son choix du travail qu’il effectue)... Heil (Bonne glisse pour le skieur, bonne pêche pour l’autre).

        Il a vu 5 de gauche et 3 hommes et une femme sur sa droite... Pourquoi donc il y avait 6 personnes arrêtées dont une a été libérée (la femme) et que les 5 autres ont été présenté au juge ???

        Il n’a pas vu le poing américain et pourtant les légistes disent que ce n’est pas la chute qui a tué (blessure a l’arrière du crâne) mais bien le coup donné par l’avant !?

        Les boxeurs a mains nu ne tuent pas (il ne mettent que les gens dans le coma plus où moins long), le poing américain lui tue les gens et c’est pourquoi il est interdit de par la loi.


        • foufouille foufouille 8 juin 2013 14:30

          Qui lui a dit que le fascisme, c’est les bombers et les semelles lourdes ?

          ils sont habillés de la même façon


          • Scual 8 juin 2013 14:32

            Ben quand je vois la manière dont les médias traitent l’info il me semble qu’il est temps d’ironiser, c’est mieux que de pleurer.

            Donc y a eu provocation. Comment ? Insulte ? Regard de travers ? Moi dans ma vie j’ai très souvent été insulté. Des amis, ma femme, même de la famille... je suis bête, j’aurais du tous les tuer.

            D’ailleurs c’est pas la victime mais son pote qui a apparemment « provoqué ». Non content de tuer tout ceux qui m’ont provoqué, j’aurais du tuer aussi toutes les personnes qui ont provoqué des amis à moi... enfin si je les avais pas déjà tous tué après qu’ils m’aient provoqué.

            Mais quand même j’ai connu des gens qui se détestaient de toutes leur force, presque au point de l’obsession. Des histoires de femmes, de vol, de dénonciation et autres. Le genre à passer l’année à dire qu’ "un jour ils vont le buter"... ben s’ils se sont battus et même plus d’une fois dans certains cas, ils ne se sont jamais entretué. C’est quand même pas rien d’appeler une bande de pote en renfort et de tuer quelqu’un, même pas le type qui a provoqué en plus. Peut-être que j’ai pas assez d’expérience de la vie, mais dans mon patelin, le seul type qui a fait un truc dans le genre ressortira surement jamais de prison et tout le monde le juge comme un psychopathe ennemi de la société. Alors qu’en fait c’est vrai qu’il avait été provoqué, donc c’est normal qu’il lui ait roulé sur la tête... les médias auraient du lui donner un coup de main pour sa défense.

            Mais je me demande quand même... Un type qui se balade en exhibant une croix gammé tatouée comme l’agresseur, et qui donc se réclame des génocidaires plus grands criminels de l’Histoire et de cette idéologie d’éradication, c’est un peu limite quand même. Après tout c’est comme si on se tatouait "je suis content qu’on ait tué tes grands-parents et je veux aussi te tuer toi et tes enfants." Ça pourrait peut-être être vu par certains comme de la provocation, non ?

            En fait peut-être que les gentils nazis se sont mal défendus à Nuremberg, les juifs avaient surement du les provoquer mais personne à cherché à savoir... ils avaient malheureusement pas l’appui de nos médias désormais amis des nazis pour les aider. C’est vraiment trop triste pour ces pauvres nazis, en réalité victimes.

            Je dis qu’ils sont les amis des nazis parce que jamais, mais vraiment JAMAIS depuis au moins 30 ans ils ont cherché à savoir si la victime d’un crime avait provoqué son agresseur. Je les regarde et je les lis souvent et j’y ai vu passer des wagons de viols, de meurtres et de passages à tabac, mais ils ont jamais cherché à savoir si y avait eu de la provocation. Alors comme la seule différence c’est que cette fois-ci c’est ces bons vieux nazis qui ont fait le coup, je me dis que les médias doivent bien les aimer pour faire différemment de tout ce qu’ils ont fait depuis 30 ans, rien que pour eux.

            Pour revenir à la provocation, c’est évident que la croix gammée, qui dit que ce gentil nazi voulait recommencer l’éradication des communistes, juifs, tsiganes, handicapés etc, peut être vue par certains comme de la provocation... et en fait même comme de la préméditation puisqu’elle annonce déjà qu’il voulait tuer sa victime puisqu’elle faisait partie des cibles. Pour dire à quel point il le voulait, il se l’ai même carrément tatoué alors que c’est pourtant interdit par la loi de montrer une croix gammé, et c’est pas pour rien. Hier un journaliste voulait pas laisser Mélenchon dire que c’était un assassinat parce que ça veut dire qu’il y a préméditation. Pourtant y a un témoin qui a vu la preuve, ça doit valoir autant que le témoin qui dit qui a eu provocation, non ?

            Au fond le courageux qui est aller leur faire la leçon, il aurait du les tuer. Ils a été provoqué par la croix gammé et quand on tue quelqu’un qui a provoqué c’est pas si grave... mais quelque chose me dit que les médias auraient pas réagit de la même manière. Peut-être que pour tuer avec l’appui des grands médias, faut simplement se tatouer une croix gammé, pour qu’ils cherchent à rendre la victime coupable, même par procuration puisque c’est en fait son copain qui aurait cherché.

            Donc les nazis ont désormais l’appui des médias si ils tuent les copains des gens qui les « provoquent » après qu’ils aient exhibé leur croix gammé. Je me demande si on va encore me prendre pour un conspirationniste confusionniste communiste extrémiste si je dis encore que les médias sont fachos. Ou est-ce qu’il va falloir attendre qu’un seul mort se transforme en plusieurs millions... qui l’auront surement provoqué j’imagine.

            Bon ben maintenant j’hésite à me faire discret parce que je commence à avoir sacrément les jetons que ce genre de messages soit vu comme une provocation. Et puis si ils me tuent aussi, j’ai pas vraiment envie que les médias disent que c’est de ma faute, ça serait pas un beau cadeau d’adieu à mon fils et ma femme. Remarque les nazis tuent pas des gens mais des groupes de gens, alors ils leur réservent surement le même sort... du coups je crois que je vais quand même continuer à écrire ce genre de trucs, j’aurais au moins essayé de les sauver mais contre les grands médias neonazis, j’ai vraiment pas beaucoup de chances d’y arriver.

            Peut-être que je devrais commencer à chercher à publier mes opinions ailleurs que dans les commentaires du coup parce que maintenant je suis certains qu’ils ont plus de valeur que les « articles » des professionnels de la propagande pro nazi. Si on a peur de crier plus fort qu’eux, ils seront les seuls à être entendus et nos morts seront traités comme les coupables et nos bourreaux comme les victimes. Le cauchemar a déjà commencé.

            J’espère qu’Acrimed va compter le nombre de fois où l’ont trouve le mot « provocation » dans les grands médias alors qu’on ne sait pas grand chose de celle-ci, et combien de fois ils y comptent le mot « nazi » alors que l’agresseur avait bel et bien une croix gammé... histoire que leur parti pris pro nazi soit pour nous un critère objectif. Là ils ne défendent même pas le FN ou autres qui dissimulent leur vraie nature, là c’est carrément des nazis à qui ils cherchent des circonstances atténuantes, ça s’est pas vu depuis Vichy.


            • Scual 10 juin 2013 19:30

              Merci pour cet exemple qui va me permettre d’étayer ce que je dis sur les faux antifas...

              Donc l’antifas va lutter pour la cause palestinienne et le changement politique en Israel.

              Le faux antifas va lutter contre les juifs, traités de nazis, peu importe le pays dans lequel ils se trouvent d’ailleurs, et Israel sera stigmatisé en tant qu’Etat juif maléfique à supprimer plutôt que de stigmatiser sa politique actuelle et chercher la paix pour tout le monde...

              Ainsi certains seraient tentés face au discours haineux et raciste du faux antifas de se dire que les défenseurs des palestiniens, supposés de gauche ou d’extrême-gauche, sont des extrémistes dangereux. Mais en réalité on a affaire à un discours purement et uniquement de la pire extrême-droite imaginable. Il n’y a pas un demi-cheveux de début de gauche là-dedans, peu importe d’où on sort la définition de ce qu’est la gauche, toutes époques, pays et tendances confondues...

              Racisme, violence, antisémitisme, généralisation, amalgame et j’en passe. La totale... faire croire que c’est gens là sont de gauche, même extrême est une débilité sans limite.


            • Loatse Loatse 8 juin 2013 15:38

              Pour les malcomprenants....

              « La cathédrale Saint-Pierre de Nantes a été vandalisée dans la nuit de vendredi à samedi, avec notamment des »évocations à caractère nazi« , a indiqué à l’AFP le préfet de Loire-Atlantique Christian de Lavernée. »Les dommages ont défiguré une partie de la partie sacrée du choeur ainsi que l’autel le plus ancien au fond du choeur« , a-t-il ajouté. »Les évocations sont mélangées : il y a des 666 (le chiffre satanique), ainsi que des évocations à caractère nazi, un buste de Femen ainsi que des petits bonshommes, style manif pour tous« , »

              http://www.lepoint.fr/societe/la-cathedrale-de-nantes-vandalisee-08-06-2013-1678664_23.php

              Cette affaire, tragique certes mais qui aurait pu être traitée différemment par les médias soit « bagarre entre jeunes extrémistes, un mort » , prend une très mauvaise tournure.


              • Scual 8 juin 2013 15:50

                Le tueur avait une croix gammé, il était donc extrémiste... par contre je vois pas ce que les victimes avaient d’extrémiste. Si vous avez des infos qu’on a pas, dites les. Sinon, arrêtez d’inventer.


              • Loatse Loatse 8 juin 2013 16:04

                Scual

                Anti fa, je ne savais vraiment pas à quoi cela correspondait donc j’ai cherché sur le net... groupes, idéologie, logos,actions etc....

                je ne vous met pas les liens heing, donc extrémistes oui. Les deux. redskins et skins... je maintiens.


                • foufouille foufouille 8 juin 2013 17:01

                  mais d’un certain point de vue, ils ont le droit (le leur)
                  un redskin est quand même moins violent. a une époque
                  cela fait quelques années que les antifas cherchent la « merde »
                   


                • Scual 9 juin 2013 09:50

                  Oh moi, depuis que j’ai suivi l’affaire où des « antifas » se sont fait chopper par le site « le Grand Soir » à être des vrais gros fachos, je sais à quoi m’en tenir. Ils ont besoin pour leur stratégie anti-système de se faire passer pour des victimes, de nous faire passer pour des violents et de jouer de la confusion. Ils sont obéissant, discipliné et déterminé et agissent à la manière de militaires dans leur « guerre »... créer des faux groupes violents de gauche fait partie intégrante de leur stratégie depuis toujours et ils se sont déjà fait attraper plus d’une fois...

                  Pourquoi est-ce que vous croyez qu’à chaque manif on est obligé de faire gaffe à quels groupes veulent nous rejoindre ? Qui les connait ? Qui se porte garant de leur intégrité et tout, ou sinon on ne les ajoutes pas à la liste officielle des invités et restons le plus loin possible d’eux ? Parce qu’on sait très bien que les fachos ont pour objectif d’infiltrer et de faire partir en couille nos manif pour nous faire passer pour des violents.

                  Les antifas sont non-violents, ils sont pour le dialogue et pour la défense démocratique, pas l’attaque par tout les moyens. Leur crédo c’est d’ailleurs pas la guerre comme les fachos, mais la résistance. L’attaque contre la défense, la violence contre le dialogue. Si ils ne sont pas comme ça, ils ne sont pas non plus antifas et si les sites que vous avez vu vous ont fait peur, alors les fachos ont bien fait leur travail. Ça aussi on le sait, qu’ils multiplient les faux sites de toute sorte. Ils en ont besoin pour étayer leur propagande sur internet de liens faisant croire au sérieux de ce qu’ils disent et ça aussi ils se sont fait attraper plus d’une fois.

                  Pour en revenir à l’affaire, soit on me donne des preuves que les victimes étaient de violents chercheurs d’embrouilles bagarreurs et extrémistes, des textes d’eux ou des associations dont ils faisaient parti appelant à la violence etc, soit on arrête tout de suite de les ranger dans le même sac que des gars qui se tatouent et exhibent en publique la croix gammée qui dit qu’ils veulent tuer plein de gens ainsi que leurs gosses et se réjouissent de la mort de leurs grands parents.



                • alinea Alinea 8 juin 2013 17:01

                  La jeunesse, l’enthousiasme, la violence ! Lui, il était politisé ; il est allé dans un lieu où il était sûr de rencontrer des extrémistes ; il était un héros, brave, sans peur et sans reproche ; sauf qu’ils n’étaient pas à armes égales ; là, c’est la jeunesse, l’ignorance ou l’innocence. Perdre sa vie par innocence, ça arrive, mais, bon sang que ça fait mal à ceux qui restent, car quand on est innocent ( au sens « naïf »), c’est qu’on n’est pas très dangereux.
                  Dans le village d’à côté, pour ses trente ans, un garçon organise une fête ; ils boivent des bons coups ; à cette fête vient son ex, et son nouveau copain ; le jeune qui fêtait ses trente ans va vers elle, lui parle, essaie peut-être de la toucher ; là arrive l’autre ; début de bagarre : l’autre avait un couteau, il le lui a planté dans le coeur. Mort le jour de ses trente ans, avec un peu d’alcool dans le sang et un reste de passion et de jalousie envers son ex ! Il n’était pas politisé ; mais l’un comme l’autre ignorait qu’ils se frottaient à des armes mortelles ; eux, étaient désarmés !
                  Jusqu’à preuve du contraire, le port d’armes est interdit dans notre pays. Provoc, bagarre, sans armes, pas de morts !


                  • foufouille foufouille 8 juin 2013 18:59

                    un coup de poing dans la pomme d’adam est suffisant pour tuer


                  • Rensk Rensk 8 juin 2013 17:13

                    Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour homicide volontaire.

                    Je le savais de Suisse au vu des information vu sur le NET et non sur « Le Monde » où les TV...


                    • Rensk Rensk 8 juin 2013 17:19

                      Moi je revendique que le témoin des service privé de sécurité soit aussi mis en examen pour faux témoignage caractérisé...


                    • redneck calibre50 8 juin 2013 18:14
                      Mascarade atroce où un pauvre garçon tombé pour rien devient le symbole d’une gauche sans cause.


                      • RBEYEUR 8 juin 2013 19:35

                        De @Scual, le 8 juin à 14h32 :  

                        « …Mais je me demande quand même... Un type qui se balade en exhibant une croix gammé tatouée comme l’agresseur, et qui donc se réclame des génocidaires plus grands criminels de l’Histoire et de cette idéologie d’éradication, c’est un peu limite quand même. Après tout c’est comme si on se tatouait "je suis content qu’on ait tué tes grands-parents et je veux aussi te tuer toi et tes enfants." Ça pourrait peut-être être vu par certains comme de la provocation, non ?... ».

                        Quelle merveilleuse providence que cette croix gammée !
                        Quelle arme absolue pour les exorcistes de la sainte inquisition bien-pensante !    
                        Avec quelle suave délectation les culs bénis de la sublissime et gauchissime inspiration prononcent l’excommunication sociale de ceux qui brandissent cette croix gammée !
                        Et la gauchissisme n’est pas avare des qualificatifs du genre « génocidaires » ou « plus grands criminels de l’histoire »  !
                        Mais que savent-ils vraiment des génocides et des criminels dans l’histoire humaine, particulièrement dans l’histoire contemporaine ?
                        Si l’on s’arrête seulement à la croix gammée avec son génocide de six millions de juifs, est-elle vraiment la seule incriminable dans l’élimination juive ?
                        Serait-il indécent de demander à la gauchissime ce que devenaient les juifs à la signature du pacte entre la croix gammée  et la faucille et le marteau en septembre 1939 ?
                        Mais bon !
                        Pour ce qui est actuel, que dire des discours gauchissimes oxygénés sur l’éradication du sionisme, c’est-à-dire des juifs ?
                        Á cet égard, agoravox regorge d’articles et de communications gauchissimes particulièrement édifiants dans ce sens !
                        Mais bon !
                        S’il y eu le génocide juif commis par la croix gammée, que dire du génocide de la faucille et du marteau qui fit cent millions de victimes et dont le compteur tourne encore aujourd’hui en Chine, en Corée du Nord et à Cuba ?    
                        Mais qu’en est-il pour ceux qui brandissent la faucille et le marteau en regard de ceux qui brandissent la croix gammée ?  
                        Serait-ce une question sacrilège ?
                        La gauchissisme prétendrait-elle que les linceuls des cent millions de victimes de la faucille et du marteau seraient ornés par les strophes de  « l’internationale  » ?


                        • Rensk Rensk 8 juin 2013 21:48

                          Je constate qu’en France les fascistes ont plus de pouvoir que la loi, que le parquet, que la « justice »...

                          A voir les commentaires, en Suisse et en France ainsi qu’en Belgique... ce sont les latins qui demain remplacerons Hitler...


                        • Le chien qui danse 8 juin 2013 23:13

                          Le rbeyeur s’amuse de bons mots, qui des gauchos revendique la violence politique pour mettre au pli une société de nos jours, nib’s, pas de faucille et de marteau tatoués, pas d’adulation de staline, mao ou polpot
                          Qui prône l’ordre à coup de botte en copie conforme de l’histoire et adulation de ses promoteurs à s’en tatouer le symbole sur la peau, dites moi, défilant avec l’aigle nazi et tout tintouin...

                          Encore un de repéré sur Avox...


                        •  C BARRATIER C BARRATIER 8 juin 2013 19:46

                          Il ne faut pas juger le tueur du 5 juin, les impératifs de la religion sont au dessus des lois. Il faut le béatifier, ce vigoureux tueur, car il roule pour une religion d’ obéissants qui a voulu et préparé cette montée de la violence.
                          Voir sur le site retraités dans la république :
                          Ecole catholique et mariage pour tous

                           http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=233


                          • hauteville 13 juin 2013 09:50

                            @c barratier, j’ai failli réagir négativement à votre remarque, car je pense, moi, que dans la société ce sont les lois des hommes qui s’imposent et non les lois des religions. C’est en lisant le lien, remarquable, que j’ai compris qu’il fallait vous lire au second degré, en anti phrase. J’aurais dû le voir tout de suite, car c’était quand même gros !


                          • Rensk Rensk 8 juin 2013 21:44

                            Voyez la France et ses juges d’instructions obéissant aux politiques... Le juge d’instruction ne suit pas le parquet... Le juge d’instruction n’est toujours encore pas « libre » du pouvoir alors que la France a été condamné plusieurs fois a cause de cela... (république bananière)

                            Le juge d’instruction n’a pas retenu l’homicide volontaire, qualification qui avait été choisie par le parquet dans l’ouverture de l’information judiciaire. Et tout a coup le mort n’avait que 18 ans selon le juge d’instruction (toujours majeurs selon la loi) au lieu des 19 ans du parquet...

                            Jamais plus je ne vais en France, c’est un pays dangereux car les juges se payent de notre gueule et de celle du parquet...


                            • RBEYEUR 9 juin 2013 00:42

                              De @le chien qui danse, le 8 juin à 23h13 :

                              « …Le rbeyeur s’amuse de bons mots, qui des gauchos revendique la violence politique pour mettre au pli une société de nos jours, nib’s, pas de faucille et de marteau tatoués, pas d’adulation de staline, mao ou polpot Qui prône l’ordre à coup de botte en copie conforme de l’histoire et adulation de ses promoteurs à s’en tatouer le symbole sur la peau, dites moi, défilant avec l’aigle nazi et tout tintouin...Encore un de repéré sur Avox...... ».

                              En quoi cela répond-il au génocide commis par la faucille et le marteau (cent millions de victimes) ?

                              En quoi cela répond-il à l’alliance de l’aigle nazi avec la faucille et le marteau en septembre 1939 ?

                              « … Le rbeyeur s’amuse de bons mots.. ». Ah bon ? Un génocide de cent millions de victimes c’est ça un bon mot ?

                              « …qui des gauchos revendique la violence politique pour mettre au pli une société de nos jours.. ». Ah bon ? Imposer une loi qui heurte profondément la conscience intime d’une majeure partie des citoyens par la dictature de 19,71% d’entre eux en refusant catégoriquement un referendum c’est quoi ? C’est quoi d’autre qu’une violence politique de la pire espèce ? Qui, dans ces conditions, « …prône l’ordre à coup de botte en copie conforme de l’histoire… », dès lors que cette copie conforme  est celle du bolchevisme, du stalinisme, du fascisme et du nazisme, tous réunis dans le pacte de septembre 1939 ?   

                              Quelle différence entre défiler avec l’aigle nazi et défiler avec la faucille et le marteau ?  

                              Quelle différence entre se tatouer la crois gammée sur la peau et se tatouer la faucille et le marteau dans la tête ?


                              • Nevenoe Nevenoe 9 juin 2013 10:05

                                Le juge d’instruction a retenu le qualificatif d’homicide involontaire, ce qui est une évidence lorsque l’on sait que les agresseurs sont les pseudo anti fascistes.

                                 

                                "Les fascistes de demain se feront appeler antifascistes.” Winston Churchill


                                • Serge ULESKI Serge ULESKI 9 juin 2013 14:29

                                  Complément....



                                  Mais alors, qui a formé ce jeune homme dit « d’extrême gauche » dit « antifa » ? Qui lui a dit que le fascisme, c’est les bombers et les semelles lourdes ? Qui n’a trouvé rien de mieux que d’envoyer au casse-pipe des ados contre des paumés guère plus âgés qu’eux qui sont au fascisme ce que les élections sont à la démocratie ? Un épouvantail pour les uns, un pis-aller pour les autres derrière lesquels se cache un fascisme bien réel celui-là ! Un fascisme en costume Armani des plus beaux quartiers (résidences et finances) des capitales du monde entier et qui décide de qui vivra, où, comment et sous quelles conditions.

                                  Quant à l’amalgame des extrêmes que semblent pratiquer les médias... le système, dont les médias assurent la promo, n’aime pas la violence qui lui échappe car tout ce qui lui échappe représente un danger. Aussi, pour les médias, grande est la tentation de présenter ce fait de société comme une rixe entre deux extrêmes.. deux camps de lumpenactivistes incontrôlables.

                                  Pour fonctionner à plein régime, les médias ont besoin d’un gentil et d’un méchant : un Juif, un Arabe... un Arabe qui soit sans reproche, au casier vierge (mais... vraiment vierge !) ou bien un vieillard atrocement mutilé ; or, dans cette agression, les médias sont confrontés à deux extrêmes qui, de plus, n’ont que du mépris pour les médias dominants - à juste titre ! ; d’où leur réserve à tous et la tentation de l’amalgame : tous des extrémistes !.

                                  De plus, la lutte antifas n’a pas la « classe » ni le prestige de la lutte contre le racisme. Quant à la lutte contre l’antisémitisme...

                                  Reste alors la personnalité des deux protagonistes ; dans le cas qui nous occupe, côté compassion, il semblerait que les médias penchent du côté de la victime parce que très jeune et frêle de corpulence bien que les faits semblent indiquer que la victime soit à l’origine d’une provocation insistante : quitte à être antifa... pourquoi ne l’être qu’à moitié ! C’est sûr !

                                   

                                   En revanche, Au PS et dans ses officines et autres satellites, à gauche et à l’extrême gauche, on a choisi son camp et l’on donne de la voix comme jamais ! L’alliance contre la peste brune est reformée ; rue de Solferino, les fenêtres ouvertes, du trottoir, il paraît qu’on entend des hurlements de rire jusqu’aux larmes à n’en plus finir à propos de ces retrouvailles ! Une aubaine pour un PS qui ne savait plus comment continuer d’exister à gauche.

                                  Mais... rira bien qui rira le dernier ! Attendons les prochaines élections.

                                  Qu’il soit permis de rappeler ceci : il n’y a pas deux France ; il n’y en a qu’une ! Et s’il y en a deux, ce n’est sûrement pas celle des Fas et celle des Antifas (1) mais bien plutôt la France de ceux qui, jour après jour, vendent sur le marché international de la traite du monde du travail tous nos droits et nos libertés au plus fort et au moins offrant.


                                  • vesjem vesjem 9 juin 2013 15:13

                                    je m’interroge souvent sur le mot « extrémiste » ; ne pourrait-t-on pas transposer ce qualificatif sur les partis qui se revendiquent démocrates ; en effet , en dissimulant leur cause et leurs effets dans une bienpensance de façade (bien orchestrée et médiatisée) , ils représentent bien l’excès extrême de leur pouvoir sans partage .


                                    • COLRE COLRE 9 juin 2013 16:23

                                       smiley « je m’interroge souvent sur le mot ’extrémiste’ »… pas assez.

                                      C’est nouveau, ça vient de sortir : c’est pas l’extrême-gauche, c’est pas l’extrême-droite, ce n’est même pas l’extrême-centre de Kahn, non : L’EXTRÊME-DÉMOCRATIE…
                                      C’est vrai quoi, l’excès de démocratie c’est vraiment dangereux… smiley



                                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 juin 2013 23:41

                                      Serge Uleski

                                      Complément à votre complément :

                                      Vous posez la question : Qui a formé ce jeune homme dit »d’extrême gauche« , dit »antifa«  ? Et, plus loin, »Quand à l’amalgame des extrêmes que semblent pratiquer les médias… le système, dont les médias assurent la promo, n’aime pas la violence qui lui échappe car tout ce qui lui échappe représente un danger« . 

                                      Ne trouvez-vous pas que, parfois, les médias passent un peu vite, avec beaucoup de complaisance, voire de complicité, comme s’ils aimaient bien, au contraire, la violence, quand celle-ci, formatrice des jeunes »antifas" est exprimée, comme ici, de la manière la plus explicite ?  

                                      http://www.youtube.com/watch?v=55RoSQixO8E

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès