• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Violences policières au lycée Paul-Bert, le 2 juin à Paris

Violences policières au lycée Paul-Bert, le 2 juin à Paris

Réunis ce matin aux portes du lycée Paul-Bert, dans le 14e arrondissement à Paris, pour accueillir François Fillon, Xavier Darcos et Rachida Dati, venus animer un débat au lycée, une centaine de lycéens, de professeurs et de parents d’élèves subissent l’assaut des CRS, donnant lieu à des scènes d’une violence injustifiée.

Petite pluie fine sur les policiers qui barrent la rue Huyghens, ce matin aux environs de 8 h 15. Au lycée Paul-Bert, on attend la visite de M. Fillon, M. Darcos et Mme Dati, venus animer un débat avec les élèves sur la prévention de la toxicomanie. Prévenus très tardivement de cette visite, il y a seulement quelques jours, environ 150 lycéens, professeurs et parents d’élèves se sont réunis pour une brève manifestation, un "comité d’accueil" pacifique.

J’étais là. Cet article péchera sans doute par défaut de documentation ; étant présente, mais pouvant à peine croire le spectacle que j’avais devant les yeux, je ne livrerai que ce que j’ai vu. Les journaux nationaux, eux, se chargeront sans doute d’une information plus globale.

Il est encore très tôt, mais l’organisation des forces de l’ordre semble déjà se déployer. Du côté du boulevard Raspail, des policiers barrent la rue, des membres de l’administration de l’établissement contrôlent et filtrent les élèves. À l’autre bout de la rue, pourtant, l’accès est libre, personne ne nous retient ; élèves d’un autre lycée, nous aurions pu sans problème pénétrer dans l’établissement. Nous nous faufilons entre quelques policiers, pour occuper une partie de la rue Huyghens. La plupart des personnes présentes sont des lycéens curieux, tranquilles, et nous attendons l’arrivée de "nos ministres". L’un de mes voisins réclame un autographe. Une première voiture se présente, les policiers nous demandent, plutôt gentiment, de reculer. Nous nous serrons sur les côtés, et attendons encore. "On veut étudier, pour pas finir policiers !" Quelques slogans, plutôt appropriés en la circonstance, résonnent parmi nous, des voix s’élèvent, mais aucun mouvement ne se produit.

Soudainement me semble-t-il, tranchant avec le calme des lycéens assemblés sous la pluie, une rangée de CRS se déploie, boucliers brandis devant nous pour nous forcer à reculer. Devant eux, les lycéens résistent, restent immobiles, refusent de reculer. Comment dire cela ? Soudain, les CRS se mettent à charger, enfonçant les rangs des lycéens, qui ne représentaient pourtant ni une menace ni un obstacle bien solide pour eux. Derrière les premières lignes, rudement atteintes par les boucliers des CRS, nous reculons, téléphones portables et appareils photos levés très haut pour filmer cet instant.







Un car de pompiers l’a sans doute emmené. D’autres ont filmé une jeune fille violemment tirée en arrière par un policier. Plusieurs jeunes, le souffle coupé, ont reçu de violents coups de boucliers dans la gorge et sur la poitrine.

Nous avons reculé sur le côté, de part et d’autre de l’extrémité de la rue Huyghens. Lorsqu’un certain calme revient, nous sommes serrés sur le trottoir et au croisement du boulevard Raspail. Nous décidons de faire à nouveau le tour pour gagner l’autre bout de la rue. Mais en un clin d’œil, des barrières ont été dressées derrière nous : une ligne de policiers nous bloque l’accès : "Non non, on ne sort pas. Restez là." Après plusieurs tentatives vaines — y compris lorsque nous demandons à rejoindre notre lycée pour assister à nos propres cours —, nous devons nous résigner à attendre sur la chaussée, encerclés par une trentaine de policiers. Pendant près d’une heure et demie, nous attendons la fin du débat de M. Fillon, M. Darcos et Mme Dati. Il y a là de nombreux lycéens, certains élèves du lycée Paul-Bert arrivés tardivement sur les lieux, mais aussi des représentants des parents d’élèves, notamment de la FCPE ou encore de l’UNL, l’un des principaux syndicats lycéens. Aucun moyen d’obtenir le droit de quitter les lieux ou d’aller aux toilettes dans le café voisin. Parqués comme des moutons, piétinant dans les flaques d’eau, attendant sans bouger et presque sans bruit le bon vouloir de ces messieurs. Quelques slogans familiers là encore, mais le temps semble affreusement long, jusqu’à ce que, sous les huées, les ministres accueillis au lycée Paul-Bert ne sortent de l’établissement. "Libérez nos camarades", crions-nous encore. Je ne suis pas sûre des chiffres définitifs : il me semble avoir entendu parler de trois blessés, et trois jeunes interpellés par les services de police. Après cela, et quelques brefs regards de consultation entre les policiers, nous sommes libérés et pouvons nous disperser. Je suis partie sans me retourner, car je sais que nous sommes nombreux à avoir filmé l’ensemble de la scène, à pouvoir garder une trace de cette violence inattendue et injuste.

En attendant une réaction médiatique devant ce déploiement de violence, quelles leçons tirer de cet événement ? La certitude que les manifestations de ce genre, en petit groupe, sont inefficaces et dangereuses ? Et celle, plus terrible, que les forces de l’ordre "ont la matraque facile", et ne reculent devant rien pour impressionner un groupe d’inoffensifs manifestants ?…

Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (206 votes)




Réagissez à l'article

160 réactions à cet article    


  • hihoha 3 juin 2008 11:11

    Bah, un bon petit coup de trique sur les jeunots ne fait pas de mal...

    Au fait les indigènes de la société qui frappent et blessent griévement un français de souche(forcément raciste et mauvais) ne vous dérangent pas ma minaninino


    • faxtronic faxtronic 3 juin 2008 11:28

      hihoha, toi t’es toujours aussi con


    • Zalka Zalka 3 juin 2008 11:51

      T’as du t’en prendre un paquet de coup de trique sur le crânes quand tu étais jeune. Visiblement, cela ne t’as pas arrangé.


    • Pie 3,14 3 juin 2008 11:52

      Vous m’enlevez les mots de la bouche , ce hihoha est vraiment un roi dans son genre...


    • Gazi BORAT 3 juin 2008 12:20

      Peut-être une victime de l’éducation autoritaire..

      Selon la psychologue Alice Miller, développé dans son ouvrage "C’est pour ton bien" :

      • C’est à l’âge adulte que l’enfant maltraité jadis commencera à en souffrir et en faire souffrir les autres. Il ne s’agit pas là d’un problème de la famille uniquement, mais de toute la société parce que les victimes de cette dynamique de violence, transformées en bourreaux, se vengent sur des nations entières, comme le montrent les génocides de plus en plus fréquents sous des dictatures atroces comme celle de Hitler. Les enfants battus apprennent très tôt la violence qu’ils utiliseront adultes en croyant à ce qu’on leur a dit : qu’ils ont mérité les punitions et qu’ils étaient battus « par amour ». Ils ne savent pas qu’en vérité la seule raison des punitions qu’ils ont subies était due au fait que leurs parents ont subi et appris la violence très tôt sans la remettre en cause. A leur tour ils battent leurs enfants sans penser leur faire du mal..

      Reste la psychanalyse.. mais doit peut-être le déranger le fair que Sigmund Freud fut Juif..

      gAZi bORAt

       


    • todoynada 3 juin 2008 13:54

      Par pitié, arrêtez de répondre aux trolls !!!

      La seule manière de s’en débarasser, c’est de les ignorer ! Ils nourrissent leur pauvre ego de vos réactions de colère, alors qu’ils ne méritent que le silence.

       

       


    • Zalka Zalka 3 juin 2008 14:00

      Peut être. Mais ça défoule.


    • La mouche du coche La mouche du coche 3 juin 2008 14:25

      Ca fait de l’animation smiley


    • jpeg 3 juin 2008 20:51

      lors de certaines emeutes en banlieue lorsque ce sont des français issus de l’immigration qui sont face aux crs il ne se passe rien ou presque ces gents ont le droit de tout casser et bruler mais pour des blancs les crs chargent


    • Bulgroz 3 juin 2008 11:51

      "Soudainement me semble-t-il, tranchant avec le calme des lycéens assemblés sous la pluie, une rangée de CRS se déploie,..." nous dit l’auteur

      Effectivement, c’était assez tranchant puisque la main d’un CRS a été victime du cutter d’un lycéen passablement calme et légitimement dans ses droits.

      Je comprends que la visite du Premier Ministre dans un lycée pour y parler de plan anti drogue soit considérée comme une provocation.

      C’est comme si les CRS se mettaient à visiter les caves de certains dealers dans certaines banlieues, ça gène et c’est d’un très mauvais goût.

      Le calme ’tranchant’ des lycéens est olympien.


      • foufouille foufouille 3 juin 2008 11:59

        vu l’equipement des CRS, le cutter se casse sur leur gants........


      • Castor 3 juin 2008 12:07

        Foufouille,

        Je confirme...

        D’ailleurs, comme ils portent des gilets pare-balle, on peut leur tirer dessus.


      • Medicis 3 juin 2008 14:01

        Bulgroz était présent et il a vu LE CUTTER !!!


      • thirqual 3 juin 2008 14:56

        Rumeur infirmée par France Info. Ooops, encore raté bulgroz.


      • arroc 4 juin 2008 09:10

        C’était d’ailleurs le cutter qui avait été utilisé pour détourner l’avion du 11 septembre !!!

        Quand va-t’on enfin foutre les adeptes du cutter dans des camps ?

         

        Le peuple a peur !


      • wesson wesson 3 juin 2008 14:14

        ouh mais c’est vrai, une poignée de lycéens maigres, trempés comme des soupes et en tee-shirt s’attaquent à un bataillon entier de CRS lourdement équipés et avec des gillets pare-balles et des matraques. C’est bien connu, les lycéens ont des kalachnikov pour tirer sur les gentils CRS qui passent là par hasard..

         

        Cela fait bien longtemps que lors des déplacements "publics" du roi et de sa (basse) cours, seule la claque est admise à proximité. Et pour les autres, le bâton !

         

         


      • Traroth Traroth 3 juin 2008 18:52

        Les histoires de lycéens de 15 ans qui tabassent des gros CRS qui font du bodybuilding, ça me fait toujours marrer !


      • Proudhon Proudhon 3 juin 2008 19:57

        Ah mais oui, c’est bien sûr pauvre tâche, c’est un peu comme pendant la guerre de 39-40 et les vilains juifs qui attaquaient sans relâche les SS et la milice française. Et ensuite comme ils avaient honte d’avoir attaqué l’autorité bienvaillante, ils se jetaient dans les chambres à gaz ou dans les fours crématoires.

        Les pétainistes ont fait des gosses à ce que je vois !


      • snoopy86 3 juin 2008 20:01

        Premier point godwin pour Proudhon !

        On l’attendait plus tôt...


      • Gazi BORAT 3 juin 2008 20:40

        @ Snoopy

        "On l’attendait plus tôt"

        • C’est parce que je somnolais.. Un repas trop riche, sans doute.

        gAZi bORAt


      • Proudhon Proudhon 3 juin 2008 20:50

        Tiens je connaissais pas ce fameux point Godwin, comme quoi on se cultive sur Agoravox. Par contre celà prouve que le point Goldwin est une connerie, en tous les cas me concernant. Car mes références multiples aux nazisme viennent du fait que j’ai beaucoup étudié cette période. J’ai aussi créé un site sur les camps de déportations et d’exterminations nazis.

        J’estime que la nazification de la pensée n’est pas morte avec le nazisme, mais qu’elle a continué son chemin de formatage de l’entité humaine. Elle se retrouve sous toutes les formes du mal.


      • dom y loulou dom 4 juin 2008 12:01

        vos interventions hihihi commencent à me faire vomir.


      • chmoll chmoll 3 juin 2008 11:56

        c d’la faute au temps, quand il pleut ça énerve

        surtout quand il pleut des , Fillon, Darcos et Dati


        • Plum’ 3 juin 2008 11:59

          Je ne peux que m’étonner de la façon dont les pouvoirs publics traitent différemment les lycéens / grévistes et les pêcheurs / transporteurs routiers / paysans. Selon qui vous êtes, les blocages sont combattus ou tolérés. Le parti-pris de ceux qui nous gouvernent est évident. En leurs mains l’état est partisan plutôt que juste, il divise la société plutôt que de la réunir.

          Le bling-bling médiatique des Fillon / Darcos / Dati est tombé à l’eau, tant mieux, mais dommage pour ces lycéens meurtris qui ont courageusement voulu résister à cette exhibition.


          • Fred 3 juin 2008 13:45

            Ce n’est pas pour être médisant mais la société est déjà divisée chacun cherchant à récupérer un peu plus sur le dos des autres. Car à chaque fois que quelqu’un fait la grève et obtient gain de cause, il ne faut pas se faire d’illusion c’est le reste de la société qui paie. On balance des mots comme solidarité pour faire joli mais chaque manifestant se bat pour ses intérêts même si ça signifie que d’autres doivent payer pour.


          • foufouille foufouille 3 juin 2008 12:05

            quand les pecheurs tabassent un vigile ou allument les CRS a coup de fusees........c’est bizarre qu’ils se fassent pas embarquer


            • arroc 4 juin 2008 09:14

              Les crs sont comme tout le monde. Un routier ou un pécheur énervé, ça peut faire très mal aux dents. Alors qu’un lycéen ou un vieux, ça pèse pas très lourd.

              Soyez bourrin, on vous écoutera.


            • Pie 3,14 3 juin 2008 12:12

              Avez-vous remarqué que lorsque les fonctionnaires font grêve , ils prennent les usagers en otage alors que lorsque les pécheurs ou conducteurs de taxis bloquent des routes ou des dépots de carburant , ce sont des professionnels désespérés...

               

              Quand un lycéen donne un coup de cutter à un crs habillé en robocop , c’est une agression sauvage , quand des dizaines de manifestants se font bousculer sans vraiment de raisons par des forces de l’ordre dont le boulot consiste surtout à les placer hors du champ des caméras c’est parce qu’ils sont des gauchistes haineux...


              • Olga Olga 3 juin 2008 16:45

                "un crs habillé en robocop"

                Moi je les préfère en maillot de sauveteur, sur les plages en été. Mais je crois que Sarkozy va leur retirer cette mission. Pourquoi ? Parce que les CRS ils ont mieux à faire. Cogner sur des lycéens gauchistes, c’est quand même beaucoup plus utile... Et en plus, vu le prix des tenues "robocop" (toutes options), il faut les sortir souvent pour les rentabiliser.


              • wesson wesson 3 juin 2008 22:25

                "un coup de cutter"

                 

                bon en fait depuis cet après midi, il semblerai que le cutter était en fait une règle en alu, et que la blessure importante à la main soit en fait une légère égratignure ...

                 


              • Nobody knows me Nobody knows me 4 juin 2008 09:36

                Quand un lycéen donne un coup de cutter à un crs habillé en robocop , c’est une agression sauvage , quand des dizaines de manifestants se font bousculer sans vraiment de raisons par des forces de l’ordre dont le boulot consiste surtout à les placer hors du champ des caméras c’est parce qu’ils sont des gauchistes haineux...

                Ci-dessous pallas, un lycéen qui fait grève, c’est un sale gosse de riche...

                Comme on dit, il n’y a jamais d’articles sur les trains qui arrivent à l’heure...

                 smiley


              • pallas 3 juin 2008 12:13

                Franchement qu’est ce qu’ont peut en faire de cette histoire de violence policiere ?.

                Des gamins de petits riches vivant allant dans un lycée petit bourgeois, qui n’ont qu’un seul but vivre d’amour et d’eau fraiche engluer dans les sermons des profs 68 ares, tranquille eux aussi. Pas besoin d’effort dans un lycée bien cotté pour un prof, une place bien tranquille, avec des eleves bien pris pour de la marchandise auquel le bac est devenu une vitrine electorale, derriere la gauche se servant de cela pour dire que la droite c’est nul pas bien et inversement aussi, vous etes des pions, pris pour des choses, des profs qui n’ont d’autres interet que de garder leurs petits privileges. Attention je fait une distinction entre prof de lycée bourgeois et les Vrais Profs qui ont a coeur d’apprendre a des eleves en difficulté et dont bizarrement l’education national ne cesse de les delavorisé en comparaison par rapports aux etablissement bien coté. Imaginez vous un seul instant qu’un etablissement dans une banlieue en difficulté avec des eleves qui ont des parents pauvres, avec comme seul education de la societe, tu n’est pas de chez nous ont ne t’aime pas, ton pere est balayeur et ta mere travail a l’usine et toi gamin, regarde les reves inaccessibles que tu ne pourra jamais avoir. L’education nationnal n’a guere tendance a aidé les profs des lycées en difficulté, a laissé l’imagination des profs pour eduquer, non bien au contraire, la dictature de l’administration et des cours qui sont digne de l’incurrie, comment un gamin peut apprendre convenablement a etre gavé comme une oie ? comment est il justifier qu’un gamin des colleges est un cartable lui brisant le dos ? comment est il justifier qu’un prof ne puisse faire cours de la maniere qui lui semble la plus juste ?. Non, jamais dit, jamais parler, les etablissement scolaire devenant insalubre, sale, faute de moyen financier, preferant les pauvres petits lycées de riche qui sont bien dans toutes les coutures et dont la femme de menage qui a des gosses dans un lycée de banlieue. Vous vous plaigniez des violences policieres ? je crois que vous ne connaissez rien du monde, d’ailleur de violence policiere, provoquer la police il est evident qu’ils ne vont pas vous donnez des roses et des confiseries en disant c’est bien tu est brave. Vous etes pitoyables la demoiselle qui a redigé cette article, au nom de la notion de liberté et egalité, vous ecrasez sans peine celle des autres et ignorer l’egalité de ceux de votre age qui sont deja condamné a devenir la bobonne ou le balayeur car vous etes née dans une famille qui vous offre les moyens alors qu’eux n’ont rien. Vos profs sont tous aussi minable a se sujet.


                • Medicis 3 juin 2008 14:05

                  QUELLE RAGE ! QUEL MEPRIS ! Vite fuyons...


                • pallas 3 juin 2008 12:53

                  T’inquiete pas petite lycéenne, tu pourra toujours aller en boite de nuit le week end, bien habiller, bien proteger par la police pour eviter qu’un de ces salauds de pauvre ou de banlieusard vienne t’adresser la parole ainsi que ces salauds de fumeurs. En plus tu a plein de supebers emissions d’ordres culturelles tel que Ruquier et la star academy sa fait bien travailler le cerveau et l’imagination. Tu vois tu n’a pas de quoi etre inquiete. Ouai bon apres le bac, tu fais musicienne, toute maniere, tu va etre rentiere ainsi que tes amis, au pire, papa ou un ami a papa te trouvera un job, donc l’avenir est assuré sur et certain. Salaud de societe hein ? vous etes les futurs parasites de la nation et vous osez critiquer l’Hote qui vous herbeges, tout de meme, c’est gonflé, mais bon vous etes de tous jeunes parasites, l’apprentissage est en cours.


                  • dom y loulou dom 4 juin 2008 12:09

                    voilà la pensée bien structurée de Hihihi... copier-collé le texte d’un autre... cervelet en mouvement... votre cortex et neo-cortex ne vous pèsent pas trop à force de ne pas les utiliser ?


                  • C.C. C.C. 3 juin 2008 12:55

                    Très amusantes ces vidéos ... Elles me rappellent furieusement une de mes connaissances qui, l’été venu, adore lire des bios du Che et s’offusquer de la droite capitaliste raciste colonialiste et anitijeune qui nous gouverne... Le tout au bord de la piscine de sa somptueuse villa dans une très chic et très branchée station balnéaire de sud-est de la France ... et entre deux visites du sous prefet ... naturellement ... on a du savoir vivre, quand même.

                    Pour le reste, le témoignage est intéressant mais très insuffisant pour se faire une idée précise de ce qui s’est passé. Pour ma part, j’ai plutôt l’impression d’une opération de maintien de l’ordre rondement menée.


                    • sisyphe sisyphe 3 juin 2008 16:49

                      Et d’une ; vous avez de droles de fréquentations

                      Et de deux ; il faudrait songer à changer vos lunettes

                      Et de trois : une "opération de police rondement menée", c’est quand des cordons de CRS Robocopisés tabassent des étudiants devant un lycée, en empêchent l’accès, et le passage des épreuves ?

                      Vous deviez être un admirateur de Pinochet, vous : ach ! la nozdalchi...


                    • C.C. C.C. 3 juin 2008 19:51

                      Contrairement aux moinseurs maladifs comme vous qui ne supportent pas un avis contraire, je suis assez éclectique quant à mes fréquentations. Pour le reste, je ne sais pas si je dois commenter la fin de votre commentaire puisqu’il se limite à un minable procès d’intention. Je dirai juste qu’ayant subit de véritables charges de CRS avec matraques, lacrymo et tout le tremblement, je trouve que ce que montrent les vidéos ressemble à une aimable bousculade. Cela dit, si votre militantisme se limite à étaler vos préjugés derrière un écran d’ordinateur, je comprends que vous soyez effarouchés par ses images ... Je suis sûr, d’ailleurs, que tout le 16ème arrondissement en frémit encore


                    • sisyphe sisyphe 3 juin 2008 20:15

                      C’est bien ce que je disais : ah, la nostalgie des vraies charges guerrières, avec énucléation, fractures ouvertes, tirs à bout portant, enfoncements de la cage thoracique, traumatismes craniens...

                      C’était le bon temps, n’est-ce pas ...

                      C’est sûr que par rapport à ça, ou à Abou Graib, nos CRS actuels sont un peu mous du genou...

                      Tout part à vau l’eau, mon brave...


                    • C.C. C.C. 3 juin 2008 20:57

                      Visiblement, tu es incapable de faire abstraction de tes préjugés. Dommage.


                    • sisyphe sisyphe 4 juin 2008 05:52

                      Non ; mais, en fait, nous sommes d’accord.

                      C’est vrai que les charges n’étaient pas particulièrement violentes : on a connu bien pire.

                      Mais je disais ça pour le principe. Mobiliser des centaines de CRS, boucler tout un quartier, repousser et bloquer tout le monde, empêcher les lycéens d’entrer dans leur bahut, bref une vraie opération commando, tout ça pour une simple visite de ministres dans un lycée : ça donne quand même une idée de l’état actuel de notre "démocratie", et de la confiance accordée à la relation des ministres avec les simples citoyens.

                      La confiance règne, comme on dit...

                      Remarque, ils avaient prévenu...


                    • Fabien 09 Crazy Horse 4 juin 2008 11:02

                      La confiance règne...

                      Cela dit, si il n’y avait pas ce genre de dispositif de sécurité (et les crs déployés n’en sont que la face visible à mon humble avis), ça ferait longtemps qu’un extrémiste ou un autre se serait chargé de mettre un terme définitif au mandat de certains de nos chers hommes politiques. Vous ne croyez pas ?

                      Tout le monde n’est pas tombé dans le panneau de la non-violence poussée jusqu’à la déraison. Je suis convaincu que l’autorité a de bonnes raisons de s’inquiéter de sa sécurité. Un assassin ou un terroriste (entendez... non j’dis rien) pourrait bien se cacher parmi la foule, prêt à bondir sur Notre Sainte Mère Rachida Dati, béni soit son nom, et alors quel drame pour la Nation.

                      Non, c’est de bonne guerre...

                      Inutile de résister de front aux CRS. Après faut pas s’étonner si l’on se fait rosser. Soit on décide de respecter les règles de la so-called "democracy", et on se plie à l’autorité "par principe". Soit on agit autrement, et on ne vient pas réclamer un droit dont on s’est privé en transgressant les règles.

                       

                       

                       


                    • Tristan Valmour 3 juin 2008 13:06

                       

                      Bonsoir,

                       

                      Il faudrait d’abord se souvenir si ces incidents sont une spécificité de la mandature Sarkozy ou s’ils se sont produits sous celles de ses prédécesseurs. Répondre par l’affirmative incriminerait notre président, et par la négative, le disculperait. Ceci afin d’évacuer la question politique.

                       

                      Je note ensuite que votre slogan « On veut étudier, pour pas finir policiers ! », que vous reprenez à votre compte augure bien de la disposition initiale des manifestants à l’encontre des forces de l’ordre, d’une hostilité au moins dans la pensée à défaut de s’exprimer dans les actes. Il s’agit là d’un premier point de friction, d’un détonateur. Je ne dirai naturellement pas que les policiers passent des concours et sont nombreux a avoir poursuivi des études supérieures, ce qui invalide le slogan.

                       

                      Enfin, si le point de vue des lycéens a été abordé, il faudrait également énoncer celui des forces de l’ordre, de leur méthode de travail. Nous savons tous qu’un groupe agit différemment d’un individu et l’émotion emporte la raison. Un groupe est toujours plus dangereux que l’ensemble des individus qui le composent. Les forces de l’ordre ont reçu une formation et un entraînement à la gestion de ces crises, et s’il en avait été différemment, les dégâts auraient été nettement plus importants. Qu’il y ait des comportements individuels inacceptables de la part de certains policiers ne remet pas en question les méthodes de la police. Prenons également en compte que le groupe des policiers est moins important en nombre que celui des lycéens, c’est une donnée capitale pour l’impact psychologique dans la gestion de crise. Les policiers doivent avoir l’initiative. Le groupe des lycéens est donc plus important et plus imprévisible puisque les individus qui le composent n’ont pas reçu de formation ni d’entraînement. Tout groupe, même pacifique, est par définition menaçant puisqu’il suffit d’une étincelle, d’une émotion, pour altérer la perception du réel et le groupe peut alors devenir une menace. Un lycéen tombe tout seul, et le groupe aura l’impression qu’il a été bousculé par un policier. Un policier se tord violemment de douleur et ses collègues croiront qu’il a été touché par un lycéen, alors que les causes sont autres. Et la situation dérape, ça va vite.  Chacun pourra faire l’expérience de la menace psychologique potentielle provoquée par un groupe, puisque nous changeons de trottoir lorsque nous en rencontrons un dans la rue, même si celui-ci ne compte que 4 personnes ! Imaginons un groupe de centaines de personnes.

                       

                      Mon propos ici n’est pas de prendre parti mais d’expliquer pourquoi ces phénomènes arrivent. Si l’on avait opposé deux groupes de civils, la situation aurait été nettement pire. C’est bien la formation des policiers et leur méthode d’engagement, la prise en compte de la psychologie des groupes, qui a permis à la situation de ne pas trop se dégrader, malgré les images et le texte de cet article qui trahissent un état émotionnel. On peut cependant appeler les forces de l’ordre à faire preuve de davantage de retenue, et les lycéens à changer leur perception initiale de la situation, notamment les clichés qu’ils véhiculent sur la police. Peut-être les uns pourraient-ils manifester tranquillement, et les autres assister en spectateurs. Tout le monde aurait à y gagner. Mais au vu de la nature humaine, ce sera un vœu pieu.

                       

                       


                      • Artius 3 juin 2008 17:47

                        Enfin un commentaire qui dit autre chose que :

                        - Les CRS, c’est mal, les lycéens c’est bien.

                        ou

                        - Les CRS, c’est bien, les lycéens, c’est mal.

                        @micalement,


                      • snoopy86 3 juin 2008 13:33

                        salut Calmos

                        extra et parlantes les vidéos...Plutôt zen les flics...Si c’est de la violence policière, toi et moi somme de vrai hippies...

                        nous avons vu bien pire sur les terrains de rugby...

                        Souhaitons à la petite Mina de ne jamais faire l’expérience de la véritable violence.


                      • Medicis 3 juin 2008 14:07

                        Calmos est-il CRS ?


                      • armand armand 3 juin 2008 14:35

                        Certes, Snoopy,

                        Mais de notre temps les CRS n’étaient pas harnachés comme des samouraïs et dressés comme des vigiles privés à répondre à la moindre ’provoc’ (regard de travers, commentaire) par une violence immédiate.

                        Et les lycéens et étudiants avaient l’habitude de jouer de la barre de fer et du coup de poing.

                        Sans parler d’un certain sens de la stratégie... comme lors d’une réunion d’une organisation que je ne nommerai pas au Palais des Sports, quand les trotsks ou les maos (je ne me souviens plus) ont mis les CRS en déroute dans un premier temps. Je leur accorde au moins ça même si je n’étais pas précisément dans leurs rangs.

                        Bon, blague à part, je trouve que la réaction policière pour le coup était très exagérée. Explication : le gouvernement a la trouille.


                      • snoopy86 3 juin 2008 17:55

                        Bonsoir Armand,

                        Je t’accorde bien volontiers que, de notre temps, CRS et gardes mobiles n’avaient pas l’air déguisés en Goldorak comme ceux-là ... ( au passage ils leur arrivait de ne pas nous oublier...)

                        Mais quand on regarde les vidéos le terme de violences policières me semble quand-même un peu abusif...J’observe au passage que nos braves pandores étaient fort heureusement beaucoup plus fermes avec la racaille lors des émeutes des banlieues

                        Mais si celà peut donner aux gamins le sentiment d’être des rebelles celà ne peut être que positif, notamment pour leur acné

                         


                      • jaja jaja 3 juin 2008 18:54

                        @ à Armand,

                        "Sans parler d’un certain sens de la stratégie... comme lors d’une réunion d’une organisation que je ne nommerai pas au Palais des Sports, quand les trotsks ou les maos (je ne me souviens plus) ont mis les CRS en déroute dans un premier temps. Je leur accorde au moins ça même si je n’étais pas précisément dans leurs rangs."

                        Le Palais des Sports c’était principalement les maos, si je me souviens bien, caisses à bière portées à deux et chargéées de cocktail molotov, en mars 1971... ( l’orga que vous ne nommez pas c’était "Occident" ancêtre du FN...)

                        Les trotsk comme vous dites c’était à la Mutualité contre les mêmes, en 1973, je crois me souvenir, plus de 100 CRS blessés...


                      • Traroth Traroth 3 juin 2008 19:02

                        Et les inévitables épais de service qui trouvent normal que des gamins se fassent tabasser par la police sans raison, parce qu’ils ont eu l’audace de critiquer le gouvernement. Ca montre l’idée qu’ils se font de la démocratie...


                      • snoopy86 3 juin 2008 19:38

                        Tu as vu un tabassage Traroth ?

                        A l’évidence tu ne sais pas trop ce que c’est !


                      • Philou017 Philou017 3 juin 2008 19:39

                        Il est assez édifiant de voir à quel point les trolls pro-sarkosy sont :

                        - des racistes anti-jeunes

                        - des beaufs qui considerent que quelques coups de matraque ca ne peut pas faire de mal

                        - des supporters de la police inconditionnels

                        - des réactionnaires capables de justifier tout et n’importe quoi

                        Je ne sais pas qui avait raison dans cette échaffourée, mais je vois bien qui représente Sarkosy dans notre beau pays : la chienlit, la vraie, celle qui aime l’ordre et la violence d’état.


                      • Rabelais Rabelais 3 juin 2008 13:44

                        Je suis éminenemnt choqué de certains commentaires (seb ?).

                        Quel pays sommes-nous devenus pour considérer que des lycéens, part du peuple, n’ai pas le droit d’exprimer ce qu’ils souhaitent lors de la venue de représentants de l’Etat ?

                        Quel Etat acceptons-nous qui ne puisse pas supporter la moindre voix de désaccord ?

                        Quel pays sommes-nous devenus pour que des lycéens se fassent ainsi agresser, car il n’y a pas d’autres mots face à ces images ?Quel parano peut justifier de mettre en face d’enfants de 20 ans maximum, des spécialistes des manifestations, casqués et bottés comme s’il y avait une insurrection ? La justice reconnait aux citoyens le droit de se défendre à condition que la riposte soit PROPORTIONNEE à l’attaque. Les représentants de notre état ne sont manifestement pas des citoyens.

                        Policier, autoritaire, liberticide ? Dans certtains pays totalitaires oui. Mais pas en France !

                        Et si je n’ai pas regardé les journaux télévisés, je n’ai en tout cas rien entendu à la radio ! Trop banal ? C’est bien là le danger.

                        Et qui sème le vent...


                        • C.C. C.C. 3 juin 2008 15:02

                          J’ai du mal à croire que l’auteur de ce commentaire ait écrit le fameux "La foulle estoit à qui premier y saulteroit après leur compaignon. Possible n’estoit les en guarder, comme vous sçavez estre du mouton le naturel, tous jours suyvre le premier, quelque part qu’il aille. Aussi li dict Aristoteles, lib. 9, de Histo. animal. estre le plus sot et inepte animant du monde. " Eh, François, réagit ma poule !


                        • Cincinnatus 3 juin 2008 20:11

                          @ C.C

                           

                          C. C Ca veut dire Complètement Con ?


                        • C.C. C.C. 3 juin 2008 21:05

                          Merci pour cette remarquable contribution qui porte le débat a des sommets rarement atteints. 

                          Moi je reste interloqué de l’incapacité du gouvernement à instaurer un dialogue normal avec des lycéens (sur un sujet, a priori consensuel !) ... et je suis interlolqué que personne ne s’attarde sur ce point, tout le monde préférant s’attarder sur une intervention policière qui n’a, en elle même, rien de spécialement original. Il faut dire aussi que je ne suis pas aidé  : je suis complètement con.


                        • arroc 4 juin 2008 09:21

                          tu restes interloqué ? tu restes surtout un imbécile :D


                        • C.C. C.C. 4 juin 2008 10:23

                          On est toujours le con d’un autre, n’est-ce pas ?


                        • Fabien 09 Crazy Horse 4 juin 2008 11:08

                          " Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet "


                        • polo 3 juin 2008 13:46

                          Au regard de votre âge, ne soyons pas trop sévère...
                          Allez... essayez donc d’aller gémir dans une de ces nombreuses émissions torche-culs du PAF (genre la fiotte ruquier). Je suis sûr que les petits bobos bien pensants verseront une larme quand vous leur expliquerez à quel point Sarko est un vilain fasciste à la tête d’un état policier. Et surtout n’oubliez pas de parler des sans-papiers, tant qu’à faire !


                          • alex75 3 juin 2008 13:59

                             En 4 lignes, un sarkosiste se dévoile anti-vieux et homophobe. En dix lignes, il serait probablement aussi anti-juif, femmes, noirs, intellectuels, chômeurs. C’est ça le sarkosisme et on s’en doutait…


                          • Zalka Zalka 3 juin 2008 14:05

                            Bah non, c’est pas ça le sarkozysme. Je n’aime pas Sarko, mais faudrait quand même voir à éviter de lui mettre sur le dos la débilité profonde de certains de ses supporters.


                          • alex75 3 juin 2008 16:01

                             Bien envoyé… Je parlais du sarkozysme des sarkozystes de base, justement…Certains sont assez gratinés.

                            Quant à Nicolas, il y en a deux : l’intelligent, celui qui est ami avec Julien Dray, qui peut être très en avance par rapport à une UMP de notables conservateurs et l’autre, celui qui lit les discours de son plumitif : "ceux qui sont couchés, ceux qui se lèvent tard, ceux qui ont des "faiblesses", l’homme africain sans vision de son futur, "vous avez les bras, nous avons l’intelligence", la pédophilie d’origine génétique" et toutes ces vieilleries des année 30


                          • Traroth Traroth 3 juin 2008 19:04

                            @Zalka : Ca, vous pourriez le dire si Sarkozy ne caressait pas cet électorat dans le sens du poil...


                          • polo 3 juin 2008 21:26

                            Au regard de votre âge, ne soyons pas trop sévère...
                            Allez... essayez donc d’aller gémir dans une de ces nombreuses émissions torche-culs du PAF (genre la fiotte ruquier). Je suis sûr que les petits bobos bien pensants verseront une larme quand vous leur expliquerez à quel point Sarko est un vilain fasciste à la tête d’un état policier. Et surtout n’oubliez pas de parler des sans-papiers, tant qu’à faire !


                          • Zalka Zalka 4 juin 2008 10:01

                            A-t-il fait un coup d’état ? A-t-il interdit la liberté de la presse ? Met il ses opposants en prison ?

                            Non

                            Donc l’accuser de facisme est non seulement de mauvaise foi, mais en plus tout à fait idiot d’un point de vue stratégique pour ceux qui prétendent combattre son influence.


                          • Deneb Deneb 3 juin 2008 13:50

                            C’est confirmé, le gendarme soi-disant sérieusement blessé n’a été qu’égratiné.

                            http://www.france-info.com/spip.php?article143595&theme=69&sous_theme=69


                            • anomail 3 juin 2008 13:52

                              Ah oui tiens. Confirmé par la plus grande radio d’état.


                            • Zalka Zalka 3 juin 2008 14:19

                              Hier, un policier du commissariat de ma commune a été victime d’un terrible attentat. Son état est jugé stable mais sérieux. Le gardien de la paix souffre un traumatisme cranien et il a failli perdre une main. Les médecins pensent qu’il pourra remarcher après une longue période de rééducation.

                              La police est à la recherche d’un terrorriste écolo extrèmiste qui a jeté une peau de banane dans le caniveau après l’avoir mangé. La victime était tombé à la renverse en se tordant cruellement la cheville et avait tenté de se rattraper avec les bras (d’où incrustation de gravillons dans la paume) mais n’avait pu empêcher de cogner la tête au sol.

                              Nicolas Sarkosy qui a fait savoir que la peine de mort pourrait peut être bientôt être rétabli pour les criminels agressant les policiers, devrait se rendre au chevet de la victime dans la journée.

                              On apprend par ailleurs à l’instant, que les parents des collégiens fauchés deux jours auparavant par une voiture de police au passage piéton du collège voisin, ont été interpellés. Ils sont soupçonnés d’avoir commandité l’attentat. Rappellons que les investigations avaient mis en lumière la responsabilité des adolescents qui s’adonnaient au trop populaire jeu du "saute sur la voiture" et à un dysfonctionnement du feu de signalisation qui aurait du être vert de fait du passage des forces de l’ordre. Le procureur avait donc classé sans suite l’affaire du au décès des responsables.


                            • Deneb Deneb 3 juin 2008 16:14

                              rigolez, rigolez, mais vous êtes bien plus proche de la réalité que vous ne le pensez. J’ai déjà vecu dans une dictature, et des choses que vous décrivez sont tout à fait plausibles, malheureusement. Vous verrez dans quelque temps, votre commentaire ne fera plus rire personne.


                            • Olga Olga 3 juin 2008 17:15

                               

                              Deneb,

                               

                              Je crois que cette dictature est déjà en phase finale de réalisation. Encore quelques tour de vis pour peaufiner le contrôle des médias dominants. Une intégration ( une désintégration) complète des pays européens dans l’OTAN. Toujours plus de pain (pour ceux qui en ont...) et de jeux. Des guerres sans fin (la paix c’est la guerre) avec des ennemis qu’on fabrique soi-même, c’est plus pratique. Des organismes supra-étatiques (Union Européenne, Africaine...) qui vont centraliser cette marche en avant vers "un monde meilleur". On contrôle les populations par la peur (si le pain et les jeux ne suffisent pas) : peur, de l’ennemi sanguinaire, du terroriste , de perdre son emploi, de ne pas arriver à boucler son budget, des manifestants , des grévistes, etc. Heureusement nos dirigeants sont là pour nous protéger, à grand renfort de CRS, de vidéosurveillance, de passeports biométriques, de militaires surentraînées, de sous-marins nucléaires,...

                              J’arrête là, j’ai envie de vomir...


                            • Artius 3 juin 2008 17:55

                              @ Olga

                              La dictature de l’argent, oui.

                              La cupidité de l’homme l’a toujours rendu fou et prêt à commettre toutes les ignominies possibles.

                              Par bonheur, la terre que notre espèce a dévalisé sans se soucier du lendemain, ne pourra plus nous nourrir, et nous nous éteindrons. Comme les dinosaures que nous sommes.

                               smiley


                            • Olga Olga 3 juin 2008 18:25

                               

                              @Artius

                               

                              Je viens de vomir de joie, après cette bonne nouvelle. Ca fait du bien, parfois...

                               


                            • Deneb Deneb 3 juin 2008 19:06

                              Olga, vous avez l’air d’avoir recemment (re)lu 1984. C’est vrai que le squatteur et SDF parisien G. Orwell était d’une clairvoyance exeptionnelle. Mais ça donne le blues de le lire, et encore plus de se rendre compte que le monde qu’il décrit, c’est le notre, à quelques détails près. Heureusement il y a le Canard demain.

                              Souriez, ma belle, votre galère prendra bientôt fin. Il est en effet assez incomprehensible comment quelqu’un de votre culture ne trouve pas de job qui lui convient. Je vous livre une sagesse de mon pays natal : La patience graisse les rouages divins.


                            • Traroth Traroth 3 juin 2008 19:07

                              "le troisième lycéen voulait déposer plainte mais un gendarme a menacé de porter plainte contre lui à son tour et les deux partis ont décidé de renoncer" : Et voila, de nos jours, les gendarmes vous menacent froidement d’un faux témoignage si vous ne vous taisez pas. L’omerta, comme dans la mafia. Les forces de l’ordre sont décidément des fripouilles comme les autres...


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 juin 2008 19:19

                              Vous devriez essayer la dictature de Bernard Pivot ...


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 juin 2008 19:26

                              Mince alors , pendant que les énervés de service habituels chouinaient , j’ ai été obligé de faire une partie de boules ... comme c ’est bête ....


                            • Artius 3 juin 2008 19:57

                              @ Olga

                              Un prêté pour un rendu.

                              Si ce n’est déjà fait, je vous invite à lire l’excellentissime site de Sylvain Timsit (wow ! l’allitération en "s")

                              www.syti.net/Topics.html

                              Bon appétit !

                               


                            • Olga Olga 3 juin 2008 19:58

                               

                              @Deneb

                               

                              Finalement, vous vous en remettez à la machinerie graisseuse du Grand Mécanicien en Chef. Je suis très surprise...

                              Bien vu pour 1984. C’est une très saine lecture. Je vais bientôt m’attaquer à la version "in english", parce que la traduction "Gallimard" date un peu (1950). Si j’en ai le courage, j’écrirai ma propre traduction "actualisée". Mais alors là, c’est un job à plein temps... Why not ? Maybe my brain is too slow ...


                            • Olga Olga 3 juin 2008 20:12

                              @Artius

                               

                              Entre George Orwell et Sylvain Timsit, c’est le cauchemar assuré. Je n’ai pas fait d’allitérations, mais j’y pense pour la prochaine fois...


                            • Deneb Deneb 3 juin 2008 20:27

                              Olga, c’est vrai que, vu la grande actualité du livre, une retraduction pourrait avoir de l’intéret - en utilisant les termes plus actuels, un langage plus "branché", qui le rapprocherait du public plus jeune. Je vous souhaite donc du courage et de l’inspiration dans votre entreprise. Quand aux rouages divins, c’est bien sûr une métaphore à l’ancienne - le dicton date en peu et mon pays a toujours été très catho. Et puis, si l’on éliminait toute l’influence de l’inspiration religieuse dans les oeuvres anciens, on n’aurait droit ni aux fresques de Michel-Ange, ni aux passions de Bach, c’eût été fort dommage. On peut juste se dire que dieu leur doit tout.


                            • Fabien 09 Crazy Horse 4 juin 2008 11:14

                              La dictature de l’argent, hein ? Ca me fait penser à ceci :

                              "Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché." (Benito Mussolini)

                              Intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché... Hmmm...

                               


                            • anomail 3 juin 2008 13:50

                              Et oui mima,

                               

                              Les CRS sont dressés à cogner. La première fois ça surprend.

                              D’un autre côté, si vous souhaitez leur tenir tête, il y a des méthodes pour vraiment les faire suer, mais il ne faut pas avoir peur de prendre quelques baffes.

                              C’est ici :

                              http://www.desobeir.net/onparle.htm

                               

                               

                               

                               


                              • A. Nonyme Trash Titi 3 juin 2008 18:40

                                @anomail

                                Hahahaha, très bon ce lien. Le gars qui prend 40 euros pour expliquer comment faire chier les CRS sans s’en prendre plein la tête est vraiment un gros malin. Quand l’altermondialisme devient un buziness ! J’espère que ses stages sont frappés du sceau du commerce équitable !


                              • anomail 5 juin 2008 10:17

                                Il ne prend pas 40 Euros pour "Expliquer" car tout est déjà sur le site.
                                Il prend 40 Euros pour faire des ateliers et des exercices pratiques.
                                 
                                Ceux qui participent à des manifs (et par là à mon sens, exercent pleinement leur droit à la démocratie,
                                car les urnes ont leur limites), risquent tôt ou tard de se retrouver face à une situation tendue.

                                Or face à une situation tendue, rien ne vaut l’entraînement.
                                Cela augmente l’efficacité de l’opération tout en réduisant les risques de dérive.


                              • pallas 3 juin 2008 13:59

                                Ne serait ce donc pas un prof derriere cette article ? il me semble que sous l’anonymat on peut toujours deguisé son identité, surtout a couvert de politique et ecrit pareillement, je doute que l’auteur soit une lycéenne, a mon humble il y a un certain foutage de gueule et une petite manipulation pour des fins politiciennes.

                                 


                                • Medicis 3 juin 2008 14:09

                                  Et qui se cache derrière Pallas ? La Madonne des Sleepings ?


                                • sisyphe sisyphe 3 juin 2008 16:56

                                  Non. Derrière Pallas ne se cache, hélas, personne : il est tel qu’il l’exprime : personne n’accepterait un masque aussi ridicule...

                                   


                                • superesistant superesistant 3 juin 2008 14:03

                                  interdiction formelle de critiquer le gouvernement bling bling de not présipauté...

                                  s’ils se déplacent, c’est pas pour ce faire emmerder par quelques boutonneux en culotte courte.... y vont réformer l’éducation, et vite fait.. on supprime 30 000 postes par an, dans la foulée on supprime les IUFMs et on sucre une année de salaire aux nouveaux profs... ( dernière année de stage ! )

                                  alors les djeuns en cours et on bachotte début juin, on joue pas aux manifestants, mai 08 c’est fini !

                                   

                                   


                                  • Bulgroz 3 juin 2008 16:40

                                     

                                    Google AFP : Un gendarme a été "sérieusement blessé à la main", selon une source policière, qui a aussi fait état d’une arme blanche trouvée sur l’un des lycéens.

                                    http://afp.google.com/article/ALeqM5i_KKOAO_Hzidh5aiKPgvcQj5ucUQ

                                    Le Monde : Un officier de gendarmerie a été "sérieusement blessé à la main" lors d’échauffourées

                                    http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/06/02/echauffourees-devant-un-lycee-parisien-avant-la-visite-de-mm-fillon-et-darcos_1052569_823448.html

                                    20 Minutes :Du côté des forces de l’ordre, un officier de gendarmerie a été « sérieusement blessé à la main », a-t-on appris auprès de la préfecture.

                                    http://www.20minutes.fr/article/234550/France-Interpellations-au-lycee-Paul-Bert-les-trois-lyceens-liberes.php

                                    Le Figaro : Les gendarmes mobiles ont violemment repoussé les manifestants. Parmi eux, trois personnes ont été interpellées et un gendarme a été « sérieusement » blessé à la main. Selon les policiers, un lycéen avait sur lui une « arme blanche ». Les trois lycéens interpellés ont été remis en liberté après avoir été entendus par la police.

                                    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/06/02/01016-20080602ARTFIG00438-visite-ministerielle-mouvementee-dans-un-lycee.php

                                    Le Parisien :Au sein des forces de l’ordre, un gendarme est « sérieusement blessé » à la main dans la bousculade.

                                    http://www.leparisien.fr/home/maville/paris/articles/LA-VISITE-DES-MINISTRES-PARALYSE-PAUL-BERT_298541940

                                    Libération:Selon la police, un officier de gendarmerie a été « sérieusement blessé à la main » dans les heurts et l’un des lycéens portait une arme blanche.

                                    http://www.liberation.fr/actualite/societe/329473.FR.php

                                    Europe1 : Ils tentaient de franchir un barrage établi par les forces de l’ordre. L’un portait une arme blanche. Un officier de gendarmerie a été sérieusement blessé à la main.

                                    http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Faits-divers/Fillon-chahute-dans-un-lycee-parisien/(gid)/140180

                                    France Info : L’un des lycéens appréhendés aurait eu une arme blanche, selon les gendarmes, et un officier aurait été “sérieusement blessé” à la main.

                                    http://www.france-info.com/spip.php?article143347&theme=9&sous_theme=43


                                  • sisyphe sisyphe 3 juin 2008 16:58

                                    Ben voyons : il doit avoir une incapacité de travail d’au moins 24 heures, le blessé.

                                    Quant à l’arme blanche, on l’a retrouvée : il s’agit d’un dangereux pot de yaourt nature, qui n’aurait pas été utilisé...

                                    On l’a échappé belle.... ...


                                  • C.C. C.C. 3 juin 2008 21:46

                                    Ce qui effrayant dans ton commentaire, Bulgroz, c’est le "remarquable" travail journalistique qui transparait derrière la dizaine de journaux que tu cites. Pas un journaliste n’a changé la moindre ligne de la dépêche qu’il a reçu.


                                  • thirqual 4 juin 2008 09:32

                                    ET bulgroz évite de préciser que depuis, il y a eu un démenti. Oooops.


                                  • ARMINIUS ARMINIUS 3 juin 2008 15:18

                                    Parlons en des conférences sur la drogue ! mon fils, agé de 14 ans, s’est mis au H, comme nombre de ses copains, après une conférence de ce type organisée par un "brave "gendarme. Les jeunes passent obligatoirement par ce stade de critique systèmatique de l’"autorité", il faut être un peu plus psychologue qu’un gendarme où que les pieds nicklés qui nous gouvernent pour s’en rendre compte. C’est comme la réintroduction de la morale à l’école quelle foutaise !

                                    Ce dont ont besoin les jeunes c’est qu’on leur aprenne à se prendre en mains, à respecter et à se faire respecter etc... le donnant donnant ils comprennent fort bien et pas le "faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais" sont pas cons !


                                  • Zalka Zalka 3 juin 2008 15:21

                                    C’est sûr que si le gendarme avait le nez rouge et dégageait une forte odeur de pastis, on peut douter du fait qu’il puisse convaincre des jeunes des méfaits du hasch.


                                  • Zalka Zalka 3 juin 2008 17:42

                                    Ne dit-on pas "l’âge bête" pour désigner l’adolescence ?


                                  • Djanel 3 juin 2008 23:17

                                     

                                     

                                     

                                    Bref Actias qui n’est qu’un pauvre réactionnaire comme tous les vieux qui ont un pied dans la tombe et pour se montrer tolérant envers les autres cultures n’a pas trouvé autre chose que de justifier cette ablation comme étant un acquis culturel que nous devrions respecter. Tant pis pour ces gamines qui subissent cette opération avec des lames de rasoirs récupérées dans une poubelle, tant pis pour elles si la personne pratiquant cette opération n’a aucune compétence médicale, tant pis si l’opération s’effectue sans anesthésie et sans hygiène, tant pis s’il faut trois hommes pour effectuer l’opération dont l’un tient les jambes, l’autre les bras et le dernier s’occupant de l’ablation, tant pis si la gamine de 5 ou 6 ans crie sa douleur çà fait parti du spectacle, tant pis si un vieux chnoc voyeur se masturbe dans l’assistance tout çà n’est que pornographie et le vieux chnoc d’ACTIAS appelle cela : civilisation.

                                     

                                    Alors lycéens si vous prenez des coup de matraques sur la tronche ou si les forces de l’ordre vous diffament devant les tribunaux pour vous accuser, il y aura toujours dans le club des impuissants et des lâches des types comme actias qui viendront justifier l’injustifiable.


                                  • snoopy86 3 juin 2008 23:47

                                    Djanel

                                    On a du mal a te suivre sur ce coup...

                                    Actias et les CRS auraient pratiqué l’excision de lycéennes ?

                                    Là, on pourrait parler de violences policières !!!


                                  • pallas 3 juin 2008 14:33

                                    pauvre petits lycéens et prof 68 ares dans un lycée bourgeois dans une ville qui expulse les gens de la moyenne classe, soit disant ecolo et surtout bobo


                                    • keiser keiser 3 juin 2008 14:37

                                      "on attend la visite de M. Fillon, M. Darcos et Mme Dati, venus animer un débat avec les élèves sur la prévention de la toxicomanie."

                                       

                                      Ah mais vous n’avez pas compris que c’etait des jeunes manipulés par le syndicat des dealers .

                                       

                                      Dommage que Charles Villeneuve soit parti de TF1 , il nous l’aurait demontré .

                                      Bon il reste quand même Jean Pierre Pernaut


                                      • Zalka Zalka 3 juin 2008 15:19

                                        Et puis charles villeuneves, il s’y connait à mort !

                                        La preuve, il connaissait très bien son collègue chargé de l’acquisition des fictions à l’international. Vous savez ? Le type qui organise des partouzes avec décès par overdose.


                                      • MagicBuster 3 juin 2008 15:12

                                        La violence n’engendre QUE la violence.

                                        Les policiers sont évidemment les plus forts, mais ils sont surtout les moins nombreux.

                                        Les forces de l’ordre ne peuvent maintenir l’ordre que dans un périmètre finallement très restreint.

                                        La généralisation (en cours) du mécontentement CONTRE SARKOZY s’amplifie chaque jour un peu plus.

                                        Merci Sarko de donner raison aux Français.


                                        • Falkland 3 juin 2008 15:26

                                          Quand les CRS tapent , c est qu’ils en ont reçus l’ordre. Ou alors vous pensez qu’ils mettent en jeu leur carriere pour assouvir un desir de violence ? Et d’ailleurs cette violence, vient-elle de celui qui ordonne ou de celui qui execute ?


                                          • geko 3 juin 2008 16:02

                                            "Et d’ailleurs cette violence, vient-elle de celui qui ordonne ou de celui qui execute ?"

                                            Je crois qu’on tient le cézar de la connerie sur AV, quoique Weinstein arrive juste en dessous mais il concoure pour le cézar de l’aigreur patentée !


                                          • Fabien 09 Crazy Horse 4 juin 2008 11:25

                                            Non, c’est pas idiot de parler de l’emprise de l’autorité sur les hommes.

                                            On avait vu en psycho. une expérience menée là-dessus (le genre d’expérience qui ne se font plus, jugées trop peu éthiques).

                                            Pour résumer, on prenait des gens dans un échantillon représentatif et on leur proposait de "rendre service à la science" en réalisant une expérience sous l’autorité de scientifiques (blouse blanche et tout et tout). Un acteur était placé sur une fausse chaise électrique, et on lui posait des questions. A chaque fois qu’il répondait faux, le scientifique demandait au sujet d’envoyer une décharge à l’homme sur la chaise.

                                            Je n’ai plus en tête les chiffres exact, mais l’expérience montrait qu’une écrasante majorité des gens allait jusqu’à provoquer la mort (simulée) de l’acteur. Ca me fait encore froid dans le dos...


                                          • Weinstein 3 juin 2008 15:30

                                            Ce petit article sur une manif m’a bien fait rire,Badge sur les balcons d’une teenager, l’oeil de verre, ah quel grand handicapé

                                            Mais au fait, que voulait faire passer comme message notre lolita, future écrivaine sous l’éternel ?

                                            Les flics sont des porcs ?

                                            Ah, que de beaux souvenirs à raconter a vos petits enfants, moi quand j’étais jeune et belle, j’étais une rebelle !

                                             

                                            Bien à vous lolita de mon coeur.


                                            • Deneb Deneb 3 juin 2008 16:49

                                              "teenager, l’oeil de verre, ah quel grand handicapé"

                                              vous êtes ignoble, je voudrais bien vous y voir.


                                            • sisyphe sisyphe 3 juin 2008 17:02

                                              par Weinstein (IP:xxx.x1.94.103) le 3 juin 2008 à 15H30

                                               
                                              Ce petit article sur une manif m’a bien fait rire,Badge sur les balcons d’une teenager, l’oeil de verre, ah quel grand handicapé
                                               
                                              C’est sûr que quand on compare à la façon dont tu es handicapé du bulbe, ça relativise.....

                                            • Weinstein 3 juin 2008 17:44

                                              Ce petit article sur une manif m’a bien fait rire,Badge sur les balcons d’une teenager, l’oeil de verre, ah quel grand handicapé

                                              Mais au fait, que voulait faire passer comme message notre lolita, future écrivaine sous l’éternel ?

                                              Les flics sont des porcs ?

                                              Ah, que de beaux souvenirs à raconter a vos petits enfants, moi quand j’étais jeune et belle, j’étais une rebelle !

                                               

                                              Bien à vous lolita de mon coeur.


                                            • Deneb Deneb 3 juin 2008 18:45

                                              weinstein, qu’est-ce que cette manie de reposter le commentaire caché parce que non apprécié ! Il n’est pas moins nul pour autant, et ça demontre en plus que vous êtes un c... irrecuperable. Je vous plains, vous me faites pitié.


                                            • Icare 3 juin 2008 15:58

                                              Franchement, je trouve les commentaires très dure envers une si jeune personne. On peut certes douter de l’identité, mais jusqu’à preuve du contraire, elle se présente à nous lecteurs en toute honnêteté et mérite le respect. Je suis désolé pour toi Mina : quand la vérité crue apparait devant l’innocence de l’adolescence, cela fait toujours mal. Cela est un mal nécessaire car il te permettra de t’endurcir, ne prete pas trop attention à tous ces trolleurs.

                                              Pour en revenir au fait, il me semble clair que le gouvernement use et abuse de désinformation(un policier grièvement blessé, les lycéens portaient des d’armes blanches alors qu’il s’agit là de parfaits mensonges) et de déstabilisation (un lycéen souhaitant porter plainte a renoncé car un gendarme allait faire de même contre lui).

                                              Les JT ont présenté les manifestants comme potentiellement hostile et susceptible de dégénérer en affrontement alors que selon le témoignage de l’auteur, les forces de l’ordre se sont montrés agressifs face à une manifestation pacifique.

                                              Pour finir, je ne saurais que trop vous conseiller de lire Propagande ou comment manipuler l’opinion en démocratie par Edward Bernays à tous ceux qui douteraient encore ...


                                              • Bulgroz 3 juin 2008 16:07
                                                "Soudainement me semble-t-il, tranchant avec le calme des lycéens assemblés sous la pluie, une rangée de CRS se déploie,..." nous dit l’auteur

                                                Effectivement, c’était assez tranchant puisque la main d’un CRS a été victime du cutter d’un lycéen passablement calme et légitimement dans ses droits.

                                                Je comprends que la visite du Premier Ministre dans un lycée pour y parler de plan anti drogue soit considérée comme une provocation.

                                                C’est comme si les CRS se mettaient à visiter les caves de certains dealers dans certaines banlieues, ça gène et c’est d’un très mauvais goût.

                                                Le calme ’tranchant’ des lycéens est olympien.


                                                • geko 3 juin 2008 16:16

                                                  Ha encore un aigri de la vie qui n’aime pas les jeunes ! AV devient un repère de "Tati danielle’s " en rebellion


                                                • sisyphe sisyphe 3 juin 2008 17:08

                                                  par Bulgroz (IP:xxx.x97.232.124) le 3 juin 2008 à 16H07

                                                   

                                                  "Soudainement me semble-t-il, tranchant avec le calme des lycéens assemblés sous la pluie, une rangée de CRS se déploie,..." nous dit l’auteur

                                                  Effectivement, c’était assez tranchant puisque la main d’un CRS a été victime du cutter d’un lycéen passablement calme et légitimement dans ses droits.

                                                  Bulgroz est arrivé à trouver un jeu de mots, qui plus est pour prendre la défense d’un pauvre petit CRS sans défense malmené par un étudiant assoiffé de sang, et (musique générique des infos de TF1) armé

                                                  Mais dans quel monde vit-on, tonton ?

                                                  Il parait même qu’il y avait des étudiants armés de stylos pointus, et certains de compas.... Dorénavant, pour la visite d’un ministre, faudra envoyer le GIGN, l’armée, le RAID ; et bulgroz, avec l’infirmerie...


                                                • sisyphe sisyphe 3 juin 2008 17:13

                                                  Tiens, bulgroz : des nouvelles de ta victime ....

                                                  Manifestation devant un lycée : le gendarme blessé n’a été qu’"égratigné" 02/06/2008-[19:31] - AFP

                                                  PARIS, 2 juin 2008 (AFP) - Le gendarme présenté comme "sérieusement blessé à la main" par la préfecture lors d’échauffourées lundi matin devant le lycée parisien Paul-Bert (XIVe arrondissement) lors d’une visite ministérielle, a seulement été "égratigné", ont affirmé des enseignants.

                                                  Lundi soir, au cours d’une conférence de presse regroupant 80 professeurs, parents d’élèves et élèves, un enseignant, Marc Touret, a affirmé que le gendarme "avait été soigné à l’infirmerie du lycée et qu’il n’était qu’égratigné au doigt"

                                                   

                                                  Encore de la propagande bobo-estudianto-enseigno-gauchiste : allez, trouve nous le certificat médiacal de la police, bulgroz.....


                                                • Mr Mimose Mr Mimose 3 juin 2008 16:49

                                                  Pourquoi avoir dit qu’un lycéen a donné un coup de cutter à un CRS ? Que celui ci est gravement blessé ? Le pauvre, bléssé par un ado pré-pubère, la honte ! Nos CRS sont-ils devenus des tafiottes ? Si un simple lycéen arrive à le blesser gravement, j’imagine pas ce qu’il lui arrivera quand un marin pecheur en colère voudra vraiment casser du CRS !


                                                  • Cug Cug 3 juin 2008 17:13

                                                    Bienvenue dans le monde réel Mina.

                                                    Un monde ou les policiers sont pour la plupart des gros cons au service des puissants. Ce qui me fait rire c’est que Sarko and co aient choisi le lycée Paul Bert à Vavin, il n’est pas réputé pour être une zone de non droit peuplée de dangereuse racailles venues d’Afrique ...

                                                     

                                                     


                                                    • sisyphe sisyphe 3 juin 2008 17:15

                                                      Ca, ce n’est pas étonnant : les lycées un peu "chauds", y a belle lurette que Sarko, ni ceux du gouvernement n’y mettent plus les pieds. Là, ils pensaient se la jouer tranquilles, sans doute. C’est beau, la popularité.....


                                                    • A. Nonyme Trash Titi 3 juin 2008 17:16

                                                      Holalala ! Les CRS aussi ont droit de commémorer mai 68.

                                                      Bon d’accord, ils le font à leur manière, mais quand on fait la fête, parfois, on exagère un peu !

                                                      Et quand ils seront devenus adultes, nos lycéens pourront dire à leurs enfants : "tu sais, mai 2008, j’y étais... Ah, on voulait changer le monde. T’aurais vu ça, les charges de CRS, les lacrymos... c’était l’bon temps...".

                                                       


                                                      • Goz Goz 3 juin 2008 18:01

                                                        Il est dommage que le seul passage que je trouve intéressant de l’article tienne sur deux phrases, le reste est typique d’une charge de CRS. Pour ne pas avoir de problème, il suffit en général de se tenir à l’écart, on voit bien que la foule de journaliste ou de curieux sur les vidéos ne sont pas en difficulté.

                                                        Donc ... le passage intéressant :

                                                        "Devant eux, les lycéens résistent, restent immobiles, refusent de reculer. Comment dire cela ? Soudain, les CRS se mettent à charger, enfonçant les rangs des lycéens, qui ne représentaient pourtant ni une menace ni un obstacle bien solide pour eux."

                                                        Il y a eu donc ordre de charge. Pourquoi ?
                                                        Je pense que le "comment dire cela" est important et conditionne tout l’article ! Les CRS s’étaient positionnés ? Ils avaient avertis de leur charge ? Les lycéens les ont agressés ou ont mis en péril la sécurité des officiels ? La charge était une erreur de commandement ?


                                                        • Falkland 3 juin 2008 22:54

                                                          "La charge était une erreur de commandement ?"

                                                          Vous avez tous dit, derriere la charge il y a forcement quelqu’un.


                                                        • Fabien 09 Crazy Horse 4 juin 2008 11:31

                                                          "erreur de commandement" ?

                                                          Non, on leur dit reculez. Première sommation. reculez. Deuxième sommation. Puis une troisième.

                                                          Personne ne veut obéir ? Bon, ben dans ce cas... Chargez !

                                                          Cela pourrait être aussi simple que ça, non ?


                                                        • moji 3 juin 2008 18:11

                                                          "Nous nous serrons sur les côtés, et attendons encore. "On veut étudier, pour pas finir policiers !" Quelques slogans, plutôt appropriés en la circonstance, résonnent parmi nous, des voix s’élèvent, mais aucun mouvement ne se produit."

                                                           

                                                          Et apres on vient pleurer qu’on prend des coups de matraque.

                                                          Franchement, on voit bien que les lyceens sont des petites caisses.

                                                          Ca provoque, ca provoque et ca pleure sur agoravox dès qu’on se prend le retour du baton.

                                                           

                                                           


                                                          • Bulgroz 3 juin 2008 18:18

                                                            "Soudainement me semble-t-il, tranchant avec le calme des lycéens assemblés sous la pluie, une rangée de CRS se déploie,..." nous dit l’auteur

                                                            Effectivement, c’était assez tranchant puisque la main d’un CRS a été victime du cutter d’un lycéen passablement calme et légitimement dans ses droits.

                                                            Je comprends que la visite du Premier Ministre dans un lycée pour y parler de plan anti drogue soit considérée comme une provocation.

                                                            C’est comme si les CRS se mettaient à visiter les caves de certains dealers dans certaines banlieues, ça gène et c’est d’un très mauvais goût.

                                                            Le calme ’tranchant’ des lycéens est olympien.


                                                            • Bulgroz 3 juin 2008 18:26

                                                              "Prévenus très tardivement de cette visite, il y a seulement quelques jours, environ 150 lycéens, professeurs et parents d’élèves se sont réunis pour une brève manifestation, un "comité d’accueil" pacifique.’"

                                                              Il ya quelques jours seulement : c’est vrai avec le téléhone mobile et internet (payés par papamaman et l’alloc de rentrée scoilaire), c’est difficile de rameuter tout le monde, 150 personnes seulement, les motivations étaient sans doute trop profondes en dehors d’être pacifiques.

                                                              C’était quoi au fait la motivation de cette manif sympa ? J’ai pas bien saisi.


                                                            • melanie 3 juin 2008 18:18

                                                              Juste une chose :

                                                               

                                                              C’est recruté comment un CRS ???

                                                              ça doit avoir quel niveau d’instruction ??

                                                              C’est formé comment, par qui, et avec quelles directives ??

                                                              Quels sont les tests psychologiques éventuels de maitrise de soi, de self contrôle qu’on leur impose ???

                                                              Ont-ils seulement reçu quelles notions de la psychologie de groupe et de la prise de distance quant à une provocation éventuelle ? ??

                                                              Bref les a-t-on seulement formés à leur fonction de fauteurs de l’ordre - comme les appelait Léo Ferré pour faire pendant aux fauteurs de trouble - dans la cité ? ??

                                                              Si l’instruction se résume à une formation de barbouze, cela pourrait expliquer la tendance à l’impulsivité agressive dont on serait tentés de les taxer ...

                                                               

                                                               

                                                               


                                                              • C.C. C.C. 3 juin 2008 19:55

                                                                "Quels sont les tests psychologiques éventuels de maitrise de soi, de self contrôle qu’on leur impose ? ? ?"

                                                                 

                                                                HA ha ha ha ! Hi hi hi hi hi ! hohohoho ! Vous avez déjà rencontré un CRS en vrai, vous ? Les CRS, on leur apprend à reconnaître les meneurs et à les exploser. Pour le reste ....


                                                              • melanie 3 juin 2008 20:32

                                                                @ C.C

                                                                 

                                                                C’était mi sérieux, mi ironique...mais j’aurais voulu qu’on sorte des commentaires, un peu légers, de CRS, grosses brutes, CRS bastonneurs...Même baclée , il existe bien une formation avant de les larguer sur le terrain ???

                                                                Dire que ce sont des brutes épaisses, c’est un peu court..

                                                                Quelle est leur spécificité par rapport aux gendarmes, aux policiers ??

                                                                D’où remonte leur corps ??

                                                                C’est pas si con, zut, comme questions quand même...Et ça réclame des réponses pour expliquer leur comportement depuis "CRS SS " à leur propension à l’action "musclée".

                                                                 


                                                              • C.C. C.C. 3 juin 2008 21:14

                                                                Mais ma réponse était sur le même ton que votre réponse. Pour etre CRS, il faut être policier (Bac + 1 an de formation) et suivant le classement au concours il peut choisir CRS et là il a un truc comme un mois de formation spécifique. Les CRS sont donc essentiellement ... des brutes ... c’est d’ailleurs un ami CRS, au demeurant absolument charmant, qui me le confiait.


                                                              • melanie 3 juin 2008 22:43

                                                                @ C.C

                                                                 

                                                                Merci.

                                                                Tous les flics ne sont pas des brutes....Mais un bon entrainement entre Mecs seulement , façon rivalité virile dans la violence et montée de testostérone...ça peut "arranger" tout ça...


                                                              • melanie 4 juin 2008 10:59

                                                                @ Calmos

                                                                 

                                                                T’es très con...Mais très très con....

                                                                La question de comment on les recrute, ce qu’on exige d’ eux, qui les forme - armée ou civils - formation style GIGN , ou formation de policier est quand même moins primaire que TOUS DES BRUTES EPAISSES ...

                                                                Sortir du Gentil/Mechant est sans doute plus intelligent que ce flot de poncifs sur des types dont on ne connait rien...etr dont on ne veut rien savoir.

                                                                Je n’aime pas les fauteurs de l’ordre - ordre policier, psychiatrique, ordre "moral", ordre religieux,, et je m’en méfie comme de la peste, mais essayer de comprendre les dessous des cartes est plus intelligent que débaler des tirades sur une corporation dont on ne connait rien.

                                                                 

                                                                 


                                                              • Nobody knows me Nobody knows me 4 juin 2008 11:22

                                                                Sortir du Gentil/Mechant est sans doute plus intelligent que ce flot de poncifs sur des types dont on ne connait rien...etr dont on ne veut rien savoir.

                                                                Ne vous fatiguez pas avec Calmos, il est issu de l’époque binaire de la Guerre Froide... C’est une sorte de Daltonien de la vie. Il ne distingue pas vraiment les nuances.

                                                                Quant à la formation des CRS et des forces de l’ordre en général, je suis surpris :

                                                                • qu’on ne forme pas plus les effectifs au côté social/médiateur de leur boulot (qui à mon avis devrait être la partie la plus importante), j’ai l’impression qu’on les forme uniquement à sauver leur peau ou à défoncer la gueule des manifestants.
                                                                • qu’on ne recherche pas plus des personnes motivées pour faire "du social" que des bourrins qui cherchent de l’action (c’est d’ailleurs un peu le même schéma dans l’armée qui devrait être censée faire régner la paix mais on ne voit que de "l’action" dans les campagnes de recrutement).

                                                                Après, j’ai peut être une vision utopique des forces de l’ordre...

                                                                La trouillasse que se payent nos dirigeants me fait sourire quand je vois le petit Nicolas provoquer tout le monde, jouer le gros dur avec les marins bretons, avec les petits vieux dans les salons d’agriculture, et mettre 50 régiments de CRS pour le moindre déplacement où il serait envisageable de croiser "des castes non dociles".


                                                              • melanie 4 juin 2008 11:40

                                                                C’est parfois un peu navrant que dès qu’on essaie de sortir des tirs groupés de ceux qui hurlent avec les loups, et qu’on essaie de sortir d’un débat manichéen , ce soit la curée,mais il n’empêche que je préfère la démarche de celui qu’essaie de saisir ...chacun son truc.

                                                                 


                                                              • melanie 4 juin 2008 11:54

                                                                @ Nobody Knows

                                                                 

                                                                Tout à fait d’accord.

                                                                Surtout pour la fin..Le pouvoir a toujours eu une trouille démesurée de la jeunesse et MAI 68 n’a rien fait pour changer la donne...

                                                                D’ailleurs plus les mesures prises étaient liberticides et coércitives plus les gouvernement avaient la trouille des débordements éventuels de la jeunesse qui possède une force phénoménale dans la mesure ou non encore "installés " ils n’ont peur de rien ...

                                                                Défendus par leurs parents - ce qui n’était pas le cas en 68 -,il font plier l’état, cf CPE...donc l’état les craint.

                                                                Mais revers de la médaille, ils sont la cible privilégiée car moins "dociles" que beaucoup de leurs ainés et moins puissants que les lobbys - type FNSEA -.

                                                                Je vois mal des CRS tabasser des mères de famille manifestant contre la flambée des denrées alimentaires.... du moins sous nos contrées.

                                                                Ou charger des étudiants en Medecine...car le lobby du conseil de l’ordre veille au grain.

                                                                 


                                                              • Nobody knows me Nobody knows me 4 juin 2008 12:30

                                                                Calmos,

                                                                011100011001010111 010010011101110 1001101101011 11011 010 1 0101001110 011110110 ?


                                                              • Traroth Traroth 3 juin 2008 18:47

                                                                Comme à chaque fois que la droite est au pouvoir, la police devient d’une brutalité inouïe. Et ce n’est pas Malik Oussekine qui dira le contraire !


                                                                • Soleil2B Soleil2B 3 juin 2008 22:26

                                                                  Ils savaient très bien ce qu’ils faisaient en allant dans cet établissement.

                                                                  - Tous ces cons sont des provocateurs qui cherchent tous les moyens pour marginaliser et culpabiliser certaines classes et s’attirer une partie de l’opinion.

                                                                  - C’est vouloir monter une partie de la Nation contre l’autre et c’est criminel.

                                                                  - Discussions sur la drogue ? Vous avez vu un représentant du ministère de la Santé ? Non ! Mais la Rachida oui !

                                                                  - Sàrköléon est un déviationniste au sens dur du terme.

                                                                  - Peur être même un nostalgique de la Gyorshadtes


                                                                • Yohan Yohan 3 juin 2008 19:20

                                                                  Les CRS s’ennuient à mourir dans leurs casernes. On leur promettait un nouveau petit 68 leur permettant de tester leurs nouveaux équipements. Las, le mois de Mai plutôt pluvieux est passé et puis pas un manifestant excité à se mettre sous la dent. Faut comprendre..... Beaucoup de frustration derrière cette apparente nervosité. Moi, je réclame de l’indulgence pour un métier bien difficile 


                                                                  • melanie 3 juin 2008 19:48

                                                                    Et les réponses à mes questions ???

                                                                    Elles étaient sérieuses...

                                                                    Comment sont formés er recrutés les CRS ???

                                                                    Il y a des femmes policier, des femmes gendarme,je n’ai jamais vu de CRS femme ...

                                                                    Comment sont recrutés ces types ???

                                                                     


                                                                    • Soleil2B Soleil2B 3 juin 2008 22:10

                                                                      Avec un bac+8 ou une agreg.

                                                                      - Un Camion Rempli de Singes, c’est toujours ça de moins dans les prisons !

                                                                      - Si vous voulez faire baisser la population carcérale, recrutez des CRS !


                                                                    • Olga Olga 3 juin 2008 22:42

                                                                       

                                                                      Vous êtes décidement impitoyables avec ces CRS. N’oubliez pas que derrière chaque arnachement, à la robocop, il y a un petit coeur qui bat...

                                                                      Vous me direz, il y a aussi une main qui bat, à coups de matraque. C’est vrai. Et parfois même un pied. Et si ça ne suffit pas, un bon coup de flashball dans les dents.

                                                                      Finalement, ils ne sont pas vraiment sympas, malgré leur petit coeur qui bat...


                                                                    • foufouille foufouille 4 juin 2008 11:52

                                                                      il suffit de chercher un peu sur internet..........

                                                                      la formation et le recrutement n’est pas le probleme. les CRS comme les policiers et les autres professions sont issues d’une caste. ils font le meme metier que leur parents car ils ont herites

                                                                      apres vient l’ambiance et le lavage de cerveau subit. on leur montre des pauvres avec des BMW en bon etat, des dealers "etrangers", des manifestants gauchistes........on les envoie des le debut en banlieue chaude

                                                                      tout est donc fait pour que la mentalite brute epaisse reste dominante grace a leur immunite

                                                                      de nos jours, pour faire couleur et parite, il y a meme des femmes et des pas blancs. mais comme ils sont ajoutes au compte gouttes ds une majorite de facho, ils doivent s’adapter et devenir comme les autres

                                                                      ceux qui n’acceptent pas sont pousses a demissionner

                                                                      jospin a cree la BAC, mais ca on leur dit pas.....sauvignac et juppe sont des gens biens.........


                                                                    • E-fred E-fred 3 juin 2008 20:08

                                                                      La cause ?

                                                                      "on attend la visite de M. Fillon, M. Darcos et Mme Dati, venus animer un débat avec les élèves sur la prévention de la toxicomanie"

                                                                       

                                                                      Des jeunes lycéens, bien propre sur eux, on peut se lâcher, ce n’est pas la banlieue "racaille"...

                                                                      Olivier Bonnet avait fait cet article : 

                                                                       
                                                                      Je me permet de reposter les liens :

                                                                      Contre les violences policières :

                                                                       

                                                                       

                                                                    • Des dépôts de plainte quasi systématiques des policiers pour "outrage et/ou rébellion" dont le but est, le plus souvent, de justifier les violences illégitimes par l’attitude belliqueuse de la victime. Les délits d’outrage et de rébellion ( articles 433-5 et 433-6 du code pénal) sont punis d’une peine maximum de 6 mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende et relèvent du tribunal correctionnel. L’un des objectifs de toutes les démarches décrites dans ce guide sera de faire joindre dans une même audience, la plainte de la victime de violences policières et la plainte des policiers pour outrages et rébellion. Au Commissariat : Il est inutile de tenter de le faire dans un commissariat. Dans la majorité des cas, les policiers refusent de prendre ces plaintes contre leurs collègues et s’ils le font, il arrive qu’elles ne soient pas transmises. Il en est de même en ce qui concerne les plaintes à la gendarmerie, s’il s’agit de la brigade à laquelle appartiennent les gendarmes, auteurs présumés de violences.
                                                                      Il faut donc directement porter plainte auprès du Procureur de la République par lettre recommandée avec Accusé de Réception (AR) au Tribunal de Grande Instance (TGI) du lieu où les faits se sont produits (Cf. modèle de lettre en ANNEXE 1).
                                                                      Si l’on est certain , par expérience, que le parquet (Procureur) classe systématiquement ces plaintes, se constituer partie civile auprès du doyen des juges d’instruction du TGI du lieu où les faits se sont produits.


                                                                      Petit rappel : La Police Républicaine

                                                                      Nous avons choisi ce métier mus par un idéal de service, pour faire respecter les lois de la République, protéger la vie, les biens, les droits de nos concitoyens. Nous sommes fiers de cet idéal que nous portons chevillé au coeur, nous sommes fiers d’être policiers. Mais nous avons honte de ce qu’on nous fait faire, de l’image que donne d’elle-même notre institution (…).

 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

mina

17 ans, lycéenne de Paris


Voir ses articles

Inscrivez-vous pour participer à AgoraVox

Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur


A lire dans la même rubrique

Tribune Libre
Voir tous les articles de la rubrique


Les thématiques de l'article


Palmarès

3 derniers jours

Articles les plus lus

  1. La mortalité en Europe : l’urgence d’arrêter la psychose
  2. Starbase : l’incroyable projet d’Elon Musk pour coloniser Mars depuis le Texas
  3. Avant de faire vacciner les jeunes lisez cette étude et regardez ce qui arrive aux souris ...
  4. Protection rapprochée : « tu vas en prendre plein la gueule »
  5. Peut-on réellement parler « d’identité nationale Française » ?
  6. Laïcité : qui finance les lieux de culte en France ? Les contribuables !
  7. Coronavirus et masques : quand Philippe Laurent et Philippe Froguel prennent les Français pour des cons...
  8. Potion magique à Roland Garros
  9. Les sulfureuses tourtes de la rue des Marmousets
  10. Mélenchon a-t-il encore toute sa raison ?

Derniers commentaires