• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vol au dessus d’une charliènation élaborée

Vol au dessus d’une charliènation élaborée

Il a été affirmé, de source sûre, "puisque cela a été diffusé à la télé" (sic), qu'il existerait, en France, une "idéologie des non-dits" et en même temps, s'installent doucement des "interdits de dire", bref le règne ordinaire de l'absurde, sauf que cela commence à prendre des proportions ubuesques. La faculté de penser par soi-même des français était déjà bien menacée par les mitraillages et les bombardements répétés des médias, sur les opinions des français "du quotidien".

 
 
La production massive de l’aliénation trouve désormais sa source et ses points d’appui principaux dans la guerre totale que les industries combinées du divertissement, de la publicité et du mensonge médiatique livrent quotidiennement à l’intelligence humaine. — (Jean-Claude Michéa, entretien publié dans À Contretemps n°31, mai 2009)
 

 

Les opinions des français soumises à une propagande généralisée et à des média-mensonges d'état, essentiellement pour le profit de certains grands intérêts privés d'une façon si massive que parvenir à s'en désintoxiquer équivaudrait, en tous cas d'après certains "intoxiqués", à atteindre le niveau de "malade mental" . Mais cela ne suffisait pas, car de plus en plus immunisés aux diatribes politiques stériles et aigris par la dégradation de la situation politique, sociale, économique, les citoyens français, réalistes et pragmatiques, avaient de plus en plus de mal à croire à ces discours médiatiques qui se contredisaient parfois dans la même journée. Et que dire des discours de "fondamentalisme" politique : "fais ce que je dis, pas ce que je fais", qui semblaient être devenus une norme.

Terroriser, aliéner les esprits, diviser, empoisonner, emprisonner les opinions essentiellement en les polarisant en mode "division", ne suffisaient donc pas, une "opération" fut alors décidée, pour détruire aux bulldozers des quartiers de la liberté d'expression. Les opportunistes extrêmes n'étaient que quelques uns, bien armés, des professionnels.

Ils se sont mis à occuper, coloniser des territoires entiers de libertés déracinant, tel des oliviers, des aspects attachés à l'image de la France, plantés pourtant profondément dans la conscience populaire collective, des libertés nées du sang versé de tellement de héros historiques français, qui s'étaient sacrifié pour ces idées. Qui aurait songé à un tel scénario ?

Qu'à cela ne tienne, donc, grâce à un décret, il y aura des check-points de la pensée et de la parole, où il faudra montrer patte blanche qu'on est bien Charlie. Sans un permis d'opinion "conforme", certains territoires de paroles critiques seront "rayés", d'autres seront interdits d'accès aux non Charlie ou à ceux qui oseraient remettre en question la "parole sacrée".

Une palissade de séparation se dressera donc pour la sécurité des intérêts de "quelques uns". La création d'armées de trolls de la pensée "labéllisée" gouverne-mentale sur internet n'aura pas, non plus suffi. Le web, deuxième lieu saint de la liberté de pensée et de parole, était visé depuis un moment, il semblerait que le but soit presque atteint aujourd'hui, grâce aux conséquences de cette opération d'envergure psy-élaborée, il faut avouer que l'armada médiatique fut vraiment impressionnante, mais cela n'aurait jamais pu aboutir sans le nombre imposant de coeurs intensivement "émotionnés", l'anesthésie de l'auto-réflexion, de la raison et du sens critique fut déterminante. Nombreux furent ceux qui, sincères, se sont laissé "oublier" à s'unir pour le droit à la division et au blasphème, tous en accord quasi religieux hystérique. Ce fut une union à fausse lumière

Aucun ciel maussade pour déranger la grande messe de la tromperie.

L'unité avec le peuple fut totale sur les images du moment dans les médias.

 

 

 

 

Pour ces "quelques uns", ensuite, il est apparu nécessaire d'agir rapidement, l'émotion, avec le temps, a tendance à se dissoudre. Car oui, forcément l'éternel retour de la raison ne pouvait qu'avoir lieu. Déjà, les incohérences s'entrechoquaient furieusement, même pour ceux dont les yeux sont encore ensommeillés ou semi clos. L'arme ultime fut déployée : crier à l'agression infâme des thèses complotistes, répondre à chaque missile conspirationniste, en se positionnant en victime attaquée et allergique à tous dévoilements de faits troublants ou gênants. Les adeptes de la religion cathodique furent soulagés car la vérité médiatique les illumina submergea, ils pouvaient enfin mettre en doute ces révélations troublantes puisqu'elles étaient condamnées et décrédibilisées dans les médias, cette catégorie d'informations "diaboliques" et non "bénies" par "l'autorité" des saints écrans digitaux. Les ignorer devint un des commandements que tous se devaient de respecter. Ecouter d'autres avis pour se faire sa propre opinion fut déclaré comme péché impardonnable.

Prendre sa liberté à Dieu donné s'avéra une entreprise lourde de contradictions et de risques, malgré l'appui de prêches enflammés de nombreux faux prêtres de la religion cathodique. Tenter par abus d'orgueil gouverne-mental de l'empêcher de faire ses spectacles était également une entreprise risquée et une erreur pour tout bon sens commun, quel camouflet pour le gouvernement que le droit, au travers de l'avis du conseil d'état l'ait confirmé.

Il a été annoncé concernant la surveillance de l'expression des opinions sur les sites web, que la censure d'utilité publique en France, pour la sécurité et le bien être mental de tous, pourrait être effective dans quelques jour... pour le meilleur et pour le pire. C'est à demander pourquoi diable, il était devenu si nécessaire de légiférer à ce sujet ? En effet, pour quelle raison, tous ces gens, ces "déviants", ces "naifs manipulés", ces "cerveaux malades" chercheraient-ils en masse à se "désinformer" sur ces sites internet diaboliques ? La religion cathodique serait-elle face à une crise de la foi et une réduction du nombre de fidèles ?

Ces manoeuvres pour "chasser" les opinions sur internet ne représentent-elles pas l'aveu flagrant que la colossale machine de propagande des médias maintream est mise en échec face à la possibilité de choix étendue concernant les échanges d'informations et les partages d'analyses, sur internet. Une pratique qui unit d'une manière virtuelle les internautes, malgré l'usage de moyens bien plus modestes.

Imposer une limitation de la pensée ou une interdiction de la libre parole n'est-elle pas une entreprise vaine ? N'est ce pas comme tenter de mettre au cachot la nature elle-même ?

Est-il possible de façon durable d'atteindre l'objectif de dominer la pensée et les paroles d'une majorité par l'interdiction de quelques uns ? Nul doute que le monde aura les yeux braqués sur Charlie-Land, il scrutera avec curiosité et fascination, le pays qui aura fais mieux que la NSA.

Techniquement parlant, et au niveau pratique, il est difficile d'envisager sérieusement, qu'une loi parvienne à empêcher l'expression des opinions dans un espace aussi virtuel et évolutif qu'internet. Et l'idée de zapper l'avis d'un juge peut sembler être une folie. A partir de quels critères, sera effectué ce "filtrage" ? Par exemple : Un ivoirien critiquant avec virulence l'ingérence de la France sera t-il considéré comme "radical" ou un extrémiste ? Les déclarations, d'un ex-militaire israélien, critiquant le gouvernement de son pays, pourront elles être considérées comme des propos antisémites ? Dénoncer les racisme "anti-blancs" ou "anti-noirs" seront-ils considéré comme des racismes ? Les déclarations d'un arabe chrétien du Liban en faveur des combattants du Hezbollah seront-elles qualifiées de "Jihadistes" ? Qui surveillera ceux qui surveilleront ?

Comme si la conscience pouvait être enchainée, emprisonnée. La profondeur des mots hébreux fascinants "EYE ASHER EYE", qui pourraient être interprété par le célèbre "Je suis ce que je suis", ont toujours intrigué et inspiré les esprits, avec une portée symbolique restée vivante au travers des siècles. On retrouve la profondeur de cette idée également chez certains grands penseurs arabo-musulmans, (et la pensée unique médiatique du moment, voudrait que tout ce qui est relié au mot musulman soit associé avec des qualificatifs se terminant en -istes ) tel le soufi Ibn Arabi et son chant final des théophanies. Que l'on soit croyant ou athée, philosophe ou pas, le sens profond de ces mots simples permettent de toucher ou de songer à cette intelligence vivante, évoluant en chacun, cette sorte d'évidence du sentiment d'être, ce souffle de vie qui nous entraine, cette notion de conscience sans cesse en mouvement, que certains égos, dans leurs délires illusoires et narcissiques, tellement de fois, au gré des siècles et des millénaires, ont tenté de s'accaparer, de mettre sous leur contrôle et d'enfermer dans les limites étroites de leurs concepts idéologiques, inspirés de leur nombril. Certains parviennent à "vendre" leurs pseudo-idéologies de division par des ruses subtiles ou l'impose par la force, mais à l'échelle de l'humanité, et de l'histoire, cela dure qu'un temps. Pour les rares qui obtiennent un succès durable, ce n'est jamais un tout petit peu plus longtemps que leur temps de vie sur terre, comme des élans éphémères de totalitarisme, entrainant parfois quelques générations d'humains dans l'erreur, le temps que la souffrance, l''injustice ou l'indignation soient suffisamment insupportables pour déclencher l'élan inverse, souvent avec la pulsion des révolutions authentiques ou le vent puissant des changements de paradigmes qui de façon naturelle, rétablissent l'équilibre. Il arrive également, et cela, de plus en plus souvent d'après moi, en ces temps derniers, que le destin s'amuse à manifester l'inattendu, l'imprévu qui change le scénario, l'événement qui passe de l'insignifiant vers l'évident, comme sortant du hasard et qui vient perturber l'équation des plans bien huilés de ces égos en mal de contrôle et fige leur machinerie à tromperies, réduisant à néant leur système d'enfumage et d'asservissement. Et le temps d'un soupir, comme foudroyé, ils chutent de leur trône illusoire, sur lequel se croyait confortablement installé leur égo. Ils ont alors beau aboyer, grogner, crier, et parfois dans leur rage et leur fureur, entrainer les morts d'innocents, aucun de ces égos n'ont pu empêcher le sens du mouvement de cette intelligence de vie consciente.

Chaque tunnel comme celui qu'on nous "vend" aujourd'hui, aussi obscurcissant qu'il puisse paraitre, une fois traversé, toujours, forcément nous permet retrouver la clarté extérieure. Certains semblent avoir les yeux encore habitué à l'obscurité. Si traverser ce tunnel est le prix qu'il reste à payer pour que le plus grand nombre trouvent le temps de réaliser l'évidence et l'importance d'un élan nouveau pour se libérer des "chaines" actuelles, alors payons le ... comptant, traversons ce tunnel, puisque cela semble encore s'avérer nécessaire.

A mes yeux, les incohérences sont trop nombreuses et les concepts et idéologies, des "égos-en-chef du moment", sont trop médiocres, superficielles pour qu'elles puissent "accrocher" et durer. Leurs inconsistantes participeront même à plus facilement réaliser l'évidence des manipulations et démytifier les faux "experts" et faux "maitres à penser".

Unissons nous, là où certains clans, à peine quelques uns, solidement unis, tentent de nous diviser. Il y a pas si longtemps, un prêtre "cathodique", tel un prophète apocalyptique, prédisait, je l'interprète avec mes mots : "nous irons à la soumission, avant ou après une guerre, si elle s'avère nécessaire". Dans notre quotidien et avec notre entourage, chacun, faisons en sorte qu'il se trompe et que ni l'un, ni l'autre n'arrive. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • howahkan Hotah 9 février 2015 12:35

    Merci de ce travail salutaire et « éveillé »

    pour ma part je retiens ceci

    Chaque tunnel comme celui qu’on nous « vend » aujourd’hui, aussi obscurcissant qu’il puisse paraitre, une fois traversé, toujours, forcément nous permet retrouver la clarté extérieure. Certains semblent avoir les yeux encore habitué à l’obscurité. Si traverser ce tunnel est le prix qu’il reste à payer pour que le plus grand nombre trouvent le temps de réaliser l’évidence et l’importance d’un élan nouveau pour se libérer des « chaines » actuelles, alors payons le ... comptant, traversons ce tunnel, puisque cela semble encore s’avérer nécessaire

    -----------------------
    c’est une vision que je partage totalement...
    Pour le reste, je ne suis pas en France ,alors Charlie n’est absolument pas un sujet..

    Ciao !


    • mahatma mahatma 9 février 2015 19:17

      Ciao

      et merci...


    • Diogène diogène 9 février 2015 13:34

      « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des autres. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.

      Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière

      drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle.

      Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limitée, et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter.

      Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.

      Surtout pas de philosophie. Là encore il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des informations et des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif.

      On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

      On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant sociale, il n’y a rien de mieux.

      En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté : de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain est le modèle de la liberté. « 

      Aldous Huxley

      Le meilleur des Mondes


      • mahatma mahatma 9 février 2015 19:21

        excellent complément ...
        merci pour cet ajout.

        Il y a également ceci qui est pertinent
        Nous sommes tous des éléphants


      • JL JL 9 février 2015 13:58

        A lire, et surtout, à déguster : je parle des dessins.

        Un grand bravo au dessinateur.


        • mahatma mahatma 9 février 2015 19:26

          Deux des trois dessins en n&b sont de Quino
          un grand ...


        • velosolex velosolex 9 février 2015 14:21

          Oui, bravo au dessinateur, dans la tradition de « Crumb »...


          .Le dessin est souvent plus efficace que les longs discours, qui peut et doit faire dans le raccourci, pour vous amener ces trois points de suspension qui vous apportent des questions en vous évitant de vous donner des réponses.

          Pour le reste je suis assez dubitatif.
           Le prêt à penser à toujours existé, les contrôles aussi. 

          Je l’avoue ce texte m’a semblé abscons, ennuyeux, et très manipulateur. Je retiens sa pensée dominante : Il ne faut pas légiférer ce formidable espace de liberté qu’est internet. ...


          Faire ressortir la police de la pensée, à propos du charlie obligatoire me semble un exercice un peu périlleux. 

          Faudrait pas quand même oublier ce qu’est à l’origine de ce mouvement de foule assez jouissif : Le bras d’honneur à ces gros cons qui veulent museler la parole en faisant un carton dans la crème du dessin humoristique. 

          Urgence de rappeler ce truc tout de même ; à propos de cet article prônant la liberté d’expression, et construisant là une belle contradiction
          Ce Dutreix, je parle du nom de ce bon dessinateur, aurait pu très bien être ce matin être assis à coté de cabu...
          J’ai été charlie comme tant d’autres. 
          Ca faut pas dire que c’est une posture naïve, et même le contraire, une posture de combat, qui dépasse le nom d’un magazine. 

          L’électrochoc n’a pas fini de générer des ondes...

          Faut pas être très malin tout de même pour croire qu’ exiger qu’internet soit un espace de liberté total, est totalement ridicule, et risque rapidement de tuer la liberté. Il est d’internet comme du capitalisme : La liberté d’un renard libre dans un poulailler libre. 

          De pauvres ados perdus , séduits par les sites islamiques vont se faire trouer en Syrie. Si certains ne voient pas le problème, et je ne parle pas d’autres sites, tout aussi pathologiques, ils risquent fort d’être réveillé par le principe de réalité. 

          Mais peut être entretiennent ils les mêmes intérets ?

          • tf1Groupie 9 février 2015 18:09

            Bien analysé.

            D’ailleurs les survivants de Charlie Hebdo ne sont pas Charlie eux-mêmes au sens où l’entend l’auteur c’est-à-dire une attitude de benêt qui dit oui à tout et renonce à toute contestation.

            La façon dont on caricature abondamment le « je suis Charlie » finit par être lassante.


          • mahatma mahatma 9 février 2015 19:36

            @velosolex : abscons ...
            des mots et des raisonnements simples pourtant

            « un texte ... manipulateur »
            je suis curieux, expliquez ou es la manipulation ...
            arguments ?


          • Crab2 9 février 2015 14:47

            On est parfaitement réveillé

            Je ne compte pas le nombre d’émission sur la laïcité organisées par les chaînes de télévisions, ( dont notamment C dans l’air, que pour ma part, excédé, je boycotte depuis bientôt près de trois ans ) en s’abstenant d’inviter des représentants de l’athéisme qui sont pourtant des personnes parfaitement réveillées puisqu’elles ne vivent pas dans l’illusion
            Devant cette situation inégalitaire reflétant le mépris de la conscience des incroyants, c’est donc à chacun de nous, citoyennes ou citoyens laïcs, d’agir pour le respect du droit commun contre les privilèges des particularismes religieux
            Ce que fait Nicolas Bedos quand il fait observer que les chaînes de télévisions sont squattées par les religions, lire sa …

            Suite :

            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/on-est-parfaitement-reveille.html

            ou sur

            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/09/on-est-parfaitement-reveille-5555317.html


            • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 9 février 2015 19:59

              Charlie Hebdo, c’est la justice.

              Grâce à ce torchon dégénéré les cons ont aussi leur religion !


              • Le p’tit Charles 10 février 2015 07:51

                +++

                Travail de lobotomisation de la pensée inique du PS...Ils sont bien plus dangereux que le FN...et de loin.. !


                • bourrico6 10 février 2015 10:53

                  .Ils sont bien plus dangereux que le FN...et de loin.. !

                  Je te demanderait bien de préciser, mais ce serait pas sympa de te mettre le nez dans ta merde de cette façon.


                • Le p’tit Charles 10 février 2015 11:47

                  1)...Ils ont mit Pétain au pouvoir en 40 (fait historique dans tous les livres d’histoires)...
                  2)..Mitterant entre au gouvernement Pétain...
                  3)..Pétain décore de la francisque Mitterant...
                  4)..le PS se réfère à la doctrine de Mitterant.. ?
                  5)..Hollande aurait du rester concierge de PS..il ne fait que des conneries...
                  6)..je ne parle même pas des condamnés dans ce parti (pour exemple le secrétaire du PS..Cambadélis...)
                  ETC...la liste est bien trop longue des turpitudes de ce parti...


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 10 février 2015 09:49

                  Très pertinent.

                  Cependant une lecture pertinente n’atteint pas souvent la masse pour laquelle elle est normalement destinée : le résultat est que la société française aujourd’hui est déjà embarquée et l’auteur ressemble à quelqu’un planté sur le quai qui regarde le train s’éloigner...

                  Peu de gens soupçonnent le profond changement de la société française juste en l’espace de quelques semaine, depuis le 7 janvier. C’est un changement qui refusera le véritable changement pour très longtemps ; les Français qui savent ce qu’est devenue « l’Algérie » à cause de l’idéologie de la terreur et du terrorisme du régime politique, savant aussi que leur pays est irrémédiablement FOUTU : Malédiction ! Complément de lecture ici : https://www.facebook.com/M.A.Madjour/notes


                  • mahatma mahatma 10 février 2015 15:24

                    L’auteur vous regarde, et il vous voit,
                    concernant le train (amusant),
                    il est bien plus intéressant de pouvoir percevoir, discerner la différence entre l’obscurité du tunnel, la lumière artificielle des wagons du « train » comme vous l’appelez, celle de l’extérieur une fois sorti du tunnel et celle que j’évoque dans l’article, qui est présente partout même sur le quai sur lequel vous prétendez que je suis.

                     


                  • Garance 10 février 2015 09:54

                    J’adore le dessin de la voyante avec ses prédictions improbables et pourtant arrivées 


                    Merci à l’auteur pour cet excellent article

                    • Aldous Aldous 10 février 2015 11:44

                      L’une des obscénités de cette tueries est que tout ce que la France propose face à la barbarie, c’est une tripotée de blageurs potache.

                      C’est aussi une chronique de la décrépitude intelectuelle et de la lâcheté politique.


                      • philouie 10 février 2015 11:48

                        Mais quelle rigolade .

                        des blagueurs potaches assassinés par des barbares  ?

                        non.

                        Des pourvoyeurs de guerres assassinés par leur maître.


                      • tf1Groupie 10 février 2015 11:56

                        Merci pour les militaires qui luttent contre la barbarie, Aldous ...


                      • Crab2 15 février 2015 12:10

                        Ce matin ( 15/01/2015 ) invité sur itélé : Laurent Fabius ( fin gourmet de carottes rappées ) répond à Jean-Pierre Elkabbach que ’’ les terroristes sont de faux religieux mais de vrais criminels qui s’appuient sur la religion ’’ - chercher l’erreur [ ? ]

                        Suites :

                        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/le-venin.html

                        ou sur

                        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/15/le-venin-5559549.html


                        • Crab2 16 février 2015 10:21

                          ’’ Mort aux juifs ’’

                          La laïcité comme l’athéisme ne tuent pas, le fanatisme religieux, l’islamo-fascisme tuent, c’est la conséquence d’un combiné dû à des politiques françaises pro palestiniennes relayées, depuis de nombreuses années par le soutient apporté aux terroristes de Gaza par …

                          Suites :

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/mort-aux-juifs.html

                          ou sur

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/16/mort-aux-juifs-5560146.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

mahatma

mahatma
Voir ses articles







Palmarès