• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vol MH17 au-dessus d’un nid de frelons

Vol MH17 au-dessus d’un nid de frelons

Les deux boîtes noires du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, détruit jeudi 17 juillet dans l’est de l’Ukraine, ont été officiellement remises par Alexandre Borodaï, chef des séparatistes pro-russes, aux experts malais le mardi 22 juillet au siège de la République populaire de Donetsk tandis que les dépouilles mortelles des passagers étaient acheminées par train vers les Pays-Bas. Alors que la communauté internationale et la presse semblent découvrir que le gouvernement central de Kiev livre une guerre impitoyable aux populations de l’Est de l’Ukraine, alors que les combats font rage à Donetsk prise sous le feu des obusiers et des orgues de Staline, à Moscou le ministère de la défense, preuves à l’appui, dénonce la présence d’un chasseurs SU-25 à proximité de l’appareil civil peu avant le drame. À Washington Obama accuse encore et toujours mais baisse le ton.

Le Boeing 777-200ER de la compagnie Malaysia Airlines assurant le vol MH 17 effectuant le 17 juillet 2014 la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur a été détruit en vol avec 298 personnes à son bord le même jour à 16h15, heure française. Une centaine des 283 passagers 1 de l’avion se rendaient à Melbourne où allait se tenir une conférence mondiale sur le Syndrome de déficit immunitaire aigu [sida]. Chercheurs, praticiens et militants professionnels de cette pandémie représentaient environ le tiers des passagers du vol MH17.

Une tragédie qui précède de quelques heures le déclenchement de l’Opération terrestre et navale de l’Entité sioniste contre la Bande de Gaza. Action de représailles sans réel objectif militaire ou politique, dont le bilan humain s’alourdit d’heure en heure pour la population palestinienne soumise au feu roulant de l’artillerie et des bombes israéliennes. 570 morts civils après 15 jours de bombardements intensifs dans la quasi indifférence de la communauté internationale. En France le Premier ministre s’efforce par le truchement de stupides mesures d’interdiction de manifester pour réclamer la cessation de ce nouvel épisode d’une guerre asymétrique sans fin, d’importer le conflit israélo-arabe sur le territoire hexagonal. Encore un effort M. Valls et vous parviendrez peut-être à mettre ce pays, lui aussi, à feu et à sang.

Accusations directes

Les Services de renseignements américains ont indiqué in petto que l’avion a été abattu par un missile sol-air. Emboîtant le pas à la Maison-Blanche, le président ukrainien Petro Porochenko a derechef déclaré qu’il s’agissait d’un acte de terrorisme imputable à la rébellion russophone, les forces armées ukrainiennes étant bien entendu totalement hors de cause. De son côté Anton Gerachtchenko, conseiller du ministre ukrainien de l’Intérieur, a aussitôt affirmé que les rebelles avaient tiré un missile sol-air Bouk sur l’avion malaisien à partir de la ville de Torez, à 10 km de l’endroit où l’on a retrouvé ses débris. Remarquables célérité et précision dans ces deux prises de position. Lucky Luke, aimable personnage de bandes illustrées, tirant de la même façon « plus vite que son ombre » !

À Lougansk, les dirigeants séparatistes avançaient que l’appareil malais avait été descendu par un chasseur ukrainien, celui-ci étant un peu plus tard et à son tour, abattu par la dissidence [dhnet.be18juil14]. Le président Vladimir Poutine attendra pour sa part la fin de la soirée pour déclarer avec quelque bon sens - que les dénigreurs qualifieront de lapalissade - qu’« Il ne fait pas de doute que l’État sur le territoire duquel cela s’est passé porte la responsabilité de cette terrible tragédie… [Laquelle] ne serait pas intervenue si la paix régnait dans ce pays et si les opérations militaires n’avaient pas repris dans sa partie sud-est ». Parce qu’une chose est en effet absolument certaine : si les États-Unis et leurs séides européens n’avaient pas fomenté via leurs Services action le coup de force du Maïdan, ni encouragé les sanglantes opérations dites anti-terroristes de Kiev, opérations de nettoyage ethnique en cours dans le Donbass contre des populations qui au départ ne demandaient rien de plus qu’une régionalisation accrue, l’appareil civil n’eut évidemment jamais été détruit en vol !

Le 20 juillet le Secrétaire d’État américain John Kerry, affirmait sur CNN que le missile utilisé venait de la Fédération de Russie « Il est assez clair qu’il s’est agi d’un système qui a été transféré de Russie et remis aux mains des séparatistes… Nous savons d’où est parti le tir de missile grâce à des images satellitaires. Nous en connaissons la trajectoire et l’heure précise »… « Nous savons avec certitude que les Ukrainiens ne disposaient pas d’un tel système [missilier] dans les environs et à ce moment-là. Donc cela pointe clairement le doigt vers les séparatistes ». Comment le ministre américain explique-t-il alors que les dissidents soient accusés avec constance d’avoir récupéré sur les gouvernementaux un tel système… lequel au demeurant n’avait aucune raison de se trouver sur le théâtre des opérations puisque les insurgés ne disposent pas d’aviation de combat ? Évoquant ensuite des échanges entre séparatistes interceptés sur les réseaux sociaux, le Secrétaire d’État y voit la confirmation de ses assertions… des conversations authentifiées par des experts 2 , les mêmes sans doute qui certifièrent valides les déclarations et les vidéos qui furent régulièrement attribuées à Oussama Ben Laden au cours de la dernière décennie, mais qui de toute évidence étaient bidonnées… sauf pour le grand public perpétuellement mené en bateau.

Le plus inquiétant actuellement, hormis l’offensive lancée ce lundi 21 juillet 2014 contre le bastion dissident de Donetsk, ne sont pas à proprement dit les péripéties du terrain mais bien une escalade accusatoire de très mauvaise augure. Obama désigne en effet de plus en plus explicitement et sans la moindre vergogne la Russie comme la seule et unique responsable du drame. Comme toujours en pareille circonstance, celui qui dégaine et tire le premier a forcément raison. D’autant que le pouvoir de médire du président américain est surmultiplié par des caisses de résonnance médiatiques battant dans le monde occidental presque unanimement à l’unisson.

De piteuses dénégations en démentis incohérents, dès lundi 21 juillet 2014 Moscou mettait Kiev et Washington au défi de prouver leurs accusations contre la Fédération et la dissidence pro-russe, déclarant, par la bouche du général Igor Makouchev, qu’un chasseur de l’armée de l’air ukrainienne avait volé à moins de cinq kilomètres de l’avion de ligne à l’heure de la catastrophe… « Les systèmes russes de contrôle de l’espace aérien ont détecté un avion de l’armée de l’air ukrainienne, vraisemblablement un SU-25, en train de décoller en direction du Boeing de Malaysia… La distance entre le SU-25 et le Boeing était comprise entre trois et cinq kilomètres ». Russia today précise que « le SU-25 peut grimper à 10 km et qu’il est doté de missiles air-air R-60 qui peuvent toucher leur cible à une distance allant jusqu’à 12 km » [rt.com21juil14]. Le président ukrainien Petro Porochenko gêné aux entournures s’est ainsi vu réduit devant la caméra de CNN à un assez piteux déni : « Ce n’est pas vrai. Tout le monde sait qu’au moment de la tragédie tous les avions ukrainiens étaient au sol ! » [Reuters]. Quant au fameux système de missiles SA-11 [Bouk], l’état-major russe certifie n’avoir pas fourni ce type d’arme « ni aucune autre » aux séparatistes… et n’avoir pas détecté de tirs de missiles sol-air à proximité de la trajectoire de vol du Boeing 777. Moscou invite en conclusion les États-Unis à partager leurs images satellites « s’ils en ont ». Images que « personne au sein de la communauté internationale n’a encore vues ». Et pour cause !

PNG - 479.4 ko
Schéma du ministère de la Défense de la Fédération de Russie

Précédents

Avant de jeter l’opprobre sur qui que ce soit mieux vaut commencer par balayer devant sa porte, car Kiev n’en est pas tout à fait à son coup d’essai : le 4 octobre 2001, l’Ukraine abattait - par erreur - un Tupolev-154 russe transportant 76 passagers. Huit jours après le drame, le Secrétaire du conseil national de sécurité ukrainien, Evgueni Martchouk, reconnaissait « le tir accidentel d’un missile S-200, lors de manœuvres de la défense antiaérienne ukrainienne ». L’accident s’était produit alors que l’appareil de la compagnie Sibir Airlines ralliant Tel-Aviv à Novossibirsk se trouvait à une hauteur de 9 000 mètres [lemonde.fr18juil14]. 

L’Amérique qui accuse péremptoirement la Russie avant toute enquête devrait pourtant peut-être également refermer les portes de ses propres placards à squelettes et ne pas oublier l’erreur tragique du croiseur USS Vincennes qui le 3 juillet 1988, avait tiré un missile contre le vol 655 d’Iran Air faisant 290 victimes. Washington n’a jamais cru bon à ce sujet présenter de quelconques excuses et encore moins ses condoléances aux familles endeuillées [lemonde.fr20juil14].

N’oublions pas trop vite non plus que les Américains sont passés maîtres en matières de dirty tricks [coups tordus] et de mensonges monumentaux. Resterait cependant à savoir qui serait prêt aujourd’hui à sacrifier trois cents vie pour une sinistre provocation à la guerre ? Souvenons-nous quand même de l’Opération Northwoods de 1962, conspiration anticastriste montée par le gratin du Pentagone. Quoique dirigée contre Cuba, elle fut au final bloquée par Kennedy. Elle prévoyait en autres la destruction d’un avion civil au-dessus du Golfe du Mexique… avec des passagers fantômes il est vrai. Il n’en demeure pas moins que les esprits les plus exécrables ne manqueront pas de rappeler qu’une majorité d’Américains - hors de l’establishment bien sûr - sont à présent persuadés que le 11/9 n’a été qu’un « inside job »… avec à la clef la bagatelle de trois mille cadavres !

L’été dernier, le 21 août 2013, le même Obama et toute son Administration dénonçaient le massacre de civils syriens par les gaz dans la Ghouta de Damas. Attaque au gaz sarin qui fit entre quelques centaines et 1700 morts selon la mission d’inspections inspecteurs des Nations unies. Les images de cette tragédie font à l’époque le tour de la planète. L’Amérique et la France – le Royaume-Uni se dérobe à la dernière minute – se préparent à la guerre… qui n’aura pas lieu in extremis. Or la ressemblance est frappante entre les deux événements, celui de Syrie et la catastrophe du Donbass. Dans les deux cas le fauteur de guerre – les rebelles en Syrie, le gouvernement issu d’un coup d’État en Ukraine - se trouve en difficulté. Sur le front syrien la rébellion est en perte de vitesse et a un urgent besoin qu’une intervention internationale se porte à son secours. À l’est de l’Ukraine, l’offensive de Kiev marque le pas, la troupe est démoralisée, les pertes sévères, des unités sont encerclées, les avions, transporteurs et chasseurs, tombent comme à Gravelotte. Il était là aussi urgent que la vapeur soit renversée, qu’un deus ex machina vienne conforter les gens de Kiev et mobiliser les européens. C’est bien ce qui est advenu ce 17 juillet.

Les faits

La perte de contact s’est produite à 14h15 GMT, soit 16h15 heure française, selon un premier communiqué de Malaysia Airlines. Inutile de perdre notre temps à nous interroger sur les raisons pour lesquelles un avion de ligne effectuant une liaison régulière entre Amsterdam et Kuala Lumpur survolait une zone en guerre. Pourquoi cet espace aérien n’était-il pas fermé en effet ? Parce que, officiellement, il n’y a pas de guerre ? Parce que médiatiquement il ne se passe rien hormis une opération de routine contre des « terroristes soutenus par Moscou pour déstabiliser l’Ukraine » ? Rien de grave en somme. Karine Bechet-Golovko nous dit pertinemment à ce propos que « la première raison de la mort des 298 passages est avant tout l’hypocrisie… Il aura fallu tous ces morts pour que les médias occidentaux reconnaissent enfin l’existence d’une guerre en Europe… [La complicité du] silence médiatique est la première raison de la chute de l’avion malaisien » [comite-valmy.org19juil14]. Mais les médias n’ont-ils pas mieux à faire en mettant par exemple tout leur talent dans l’abrutissement des opinions publiques, notamment européennes, via le Mundial et le sport industrialisé ? Nous connaissons la réponse.

Le renseignement ukrainien capte une conversation entre séparatistes pro-russes : « l’avion s’est brisé en vol près des mines de Petropavloskaïa. La première victime a été découverte. C’est une femme, une civile… Merde. C’est presque sûr, c’était un avion civil… Les morceaux sont tombés dans les rues. Il y a des bouts de sièges, de chair, de corps… Des armes à bord ? Non. Des objets [de] civils, des trucs médicaux, des serviettes, du papier toilette ». Échange qui a priori ne prouve rien si ce n’est qu’un avion civil est allé au tapis [voir note2].

D’après le Ministère russe de la Défense le système de missiles ukrainiens – qui n’existe pas selon M. Kerry - était actif jeudi au moment de l’accident… « Les moyens de détection radio russes ont enregistré le 17 juillet une activité au niveau de la station radar Koupol, travaillant en liaison avec les systèmes de missiles Bouk-M1 » [AFP18juil14]. Cette station radar se trouvait à une trentaine de kilomètres de Donetsk, et comme « par ailleurs, les spécificités techniques du Bouk-M1 lui permettent d’échanger des informations sur les objectifs aériens avec les autres éléments d’un même système »… ce qui suppose que des tirs peuvent être effectués à partir de plusieurs emplacement distincts.

Ne perdons pas de vue que le tir contre l’appareil de la Malaysia est intervenu dans une zone de guerre réelle, une guerre déclenchée sans bruit par l’Europe de Bruxelles : « tous les jours ce sont des bombardements, des tirs, des roquettes, des avions descendus. Cet avion aurait donc pu se trouver au milieu d’un tir croisé. Et dans ce cas ni Kiev ni les combattants ne savent réellement qui tiré le coup fatal. C’est peu probable, mais c’est possible » [ibid.comite-valmy]. Finalement nul ne sait de quoi il retourne. Un spécialiste français, Pierre Servent, explique au Figaro que ni les forces ukrainiennes ni les séparatistes pro-russes ne détiennent actuellement des missiles capables d’abattre un avion de ligne à dix mille mètres. Alors qui a tort, qui a raison. Doit-on en déduire que ni au Kremlin, ni à la Maison-Blanche les conseillers ne savent de quoi ils parlent ? Mais à entendre notre expert auprès du journal Le Figaro, en revanche les Russes oui… Ils disposent, et eux seuls, des engins capables d’atteindre 45.000 mètres. Par conséquent capables de pénétrer l’espace aérien ukrainien [lefigaro.fr17juil14]. 

Un débat que nous garderons bien de trancher mais qui montre la relativité des assertions péremptoires des uns et des autres, à commencer par celle de Kiev et de Washington résolument et immanquablement à charge contre la Russie. En fin de compte, pour y voir un peu clair, sans doute faudrait-il très classiquement chercher à savoir à qui profite le crime ? Certainement pas à la résistance et encore moins au Kremlin où l’on fait tout pour calmer le jeu… conscients que sont les dirigeants russes de l’engrenage fatal dans lequel les grands manipulateurs de l’Ouest tentent de les faire tomber.

Thèses et antithèses

D’autres sources, tout aussi fiables, indiquent que mercredi, la veille du drame, l’armée ukrainienne aurait installé un système de missile sol-air Buk dans la région de Donetsk [ItarTass17juil14]. On se demande bien pour quelles raisons puisque la dissidence n’a pas d’avion ! En fait l’Ukraine grâce à l’électrochoc de cette tragédie peut espérer regagner le terrain perdu dans un conflit qui commence à lui échapper. Car l’enquête internationale destinée à déterminer les causes de la catastrophe, ne manquera pas de geler le conflit pour le plus grand bénéfice de Kiev… qui réclamait une zone neutralisée dans un rayon de 40 km autour du lieu de chute des débris. Profitant de l’émotion internationale et sous couvert des exigences du président Obama d’ouverture sans restriction de la zone d’investigation, Kiev a d’ailleurs lancée une offensive ce 21 juillet contre le bastion de Donetsk. Curieuse manière d’instaurer la trêve nécessaire à l’arrivée sur les lieux des enquêteurs ou de faciliter l’évacuation des cadavres ! Obligés d’ouvrir le territoire de la République de Donetsk à tout vent, la dissidence aura du mal à reprendre le terrain concédé à cette occasion et dans lequel les nervis de Kief ne manqueront pas de s’engouffrer [ibid.valmy].

Bref, la polémique fait rage et seuls des éléments tangibles, tels des clichés pris par des satellites, que se refusent à produire les accusateurs – pour toutes sortes de bonnes raisons !? – pourrait y mettre un terme. Mais est-ce là l’intérêt général ? Parce que la supposition selon laquelle l’avion aurait pu être abattu par un missile sol-air n’est, avons-nous dit, toujours pas matériellement étayée. Ce qui n’empêche pas Philippe Migault, chercheur à l’IRIS, sur France Info d’affirmer que les rebelles prorusses « se sont récemment emparés d’une batterie de missiles Bouk, engin disposant d’une portée verticale comprise entre 25 et 30 km ». Réponse d’Andreï Pourguine, vice-premier ministre de la République populaire de Donetsk, dans un entretien téléphonique au New York Times : « Nous n’avons pas les capacités techniques d’abattre un avion à cette altitude, les armes dont la résistance dispose ne lui permettant pas d’atteindre une cible volant à plus 4 km d’altitude alors que l’appareil de la Malaysia volait à plus de 10 000 mètres ». Dont acte !

Notons que les démentis ou les correctifs de Moscou et de la dissidence ne sont pas destinés au grand public mais à une élite assez curieuse de faits prouvés… la censure sans ciseau et sans caviardage est aujourd’hui d’une merveilleuse efficacité ! Dans la guerre des mots, les É-U n’ont pas de vrais difficulté à marquer des points eu égard à la surpuissance de feu médiatique dont ils disposent, mais aussi en raison du conditionnement d’opinions publiques martelées quotidiennement, et depuis des années, par de virulentes campagnes de dénigrement imprégnées des russophobies. Et c’est à celui qui crie le plus fort, qui ment avec le plus d’aplomb, qui a généralement gain de cause. Comptons donc sur la presse libre pour ne pas mentionner, ou le plus microscopiquement possible, l’hypothèse du pire… qu’avait peut-être annoncée à mots couverts la patronne du FMI, la Française Christine Lagarde à l’occasion d’un très étrange exercice d’acrobatie numérologique assez inhabituel dans les salons du Press Club de Washington 3.

Les raisons d’éliminer le président russe ne manquent pas. Outre la haine que lui porte l’Occident sans frontières [apatride/internationaliste] eu égard à ses politiques souverainistes, le mobile déclencheur serait à chercher au Brésil, à Fortaleza où venait de se tenir le sommet des BRICS [Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud]. Lesquels se sont entendus sur la création d’institutions multilatérales - Banque de développement, Fonds d’intervention et Réserves de change - qui doublent et concurrencent les grandes institutions mondialistes 4 que sont la Bird, le Fmi et la Fed. Une reconfiguration du système monétaire sans équivalent depuis la fameuse conférence de Bretton Woods, en ce qu’il préfigure d’ailleurs un processus de dé-dollarisation de l’économie mondiale les monnaies des États cocontractants prévalant alors.

La tendance à réduire la part du billet vert dans les échanges internationaux est à ce titre synonyme de déclin pour une Amérique dont les guerres sont financées en grande partie par leur fausse monnaie 5. Autant dire un franchissement de ligne rouge mortellement caractérisé [casus belli/dead line]. En tout cas un mobile suffisant pour déterminer un passage à l’acte. Une hypothèse non exorbitant du sens commun ni du réalisme géopolitique. Hypothèse qui s’applique à un État, les É-U dont le passé proche et lointain se trouve encombré de grandioses opérations d’enfumage. La liste en est longue et bien connue. En un mot, considérant les immenses capacités de propagande et d’inversion accusatoire, la guerre de l’information risque effectivement de devenir très chaude dans les jours à venir. Il suffira aux Yanks de jurer leurs grands dieux avec leurs batteries d’experts renommés qu’il s’agit d’un missile et pas d’un avion de chasse.

Enquête

Tandis que - Le Conseil de sécurité des Nations unies réclamait le 18, le lendemain de la catastrophe une enquête internationale « exhaustive, minutieuse et indépendante » une trentaine d’observateurs et d’experts de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) étaient déjà à pied d’œuvre au milieu des débris de l’épave [Reuters18juil14], Washington accuse a priori. Quant au trio d’intermittents du spectacle germano-anglo-français - Merkel/ Cameron/Hollande – ceux-ci sont convenus le 20 juillet « d’exiger » du président Poutine « qu’il obtienne des séparatistes ukrainiens le libre et total accès » à la zone des débris [communiqué élyséen]. Et pour faciliter les choses, le président ukrainien Petro Porochenko demandait aux mêmes dirigeants [par téléphone] de reconnaître les Républiques séparatistes de Donetsk et de Lougansk » comme des « organisations terroristes » ! | À l’occasion d’une allocution officielle, le président Obama dont le ton s’était fait moins incisif et moins comminatoire, a appelé son homologue russe à faire pression sur les rebelles du Donbass en vue d’obtenir leur totale coopération dans l’enquête relative à la destruction du vol MH17, répétant mécaniquement, c’est-à-dire sans même faisant semblant d’y croire, qu’il ferait « tout pour obtenir un cessez-le-feu à Gaza ». Dénonçant le chaos qui règne dans le Donbass, sur lieux de la catastrophe, il se fait volontiers moralisateur stigmatisant l’« insulte » qui serait faite aux familles des victimes par les indépendantistes. Quand la rhétorique atteint ce point d’indigence, c’est que les certitudes s’effritent.… Parce que cette verte critique des rebelles qui « ont tiré des coups de feu en l’air à l’approche des enquêteurs [et qui] retirent des éléments de preuve du site de la catastrophe. Que cherchent-ils vraiment à cacher ? » [atlantico.fr21juil14].

Oui, que cherche ici exactement à dire, ou à cacher, le président américain ? Veut-il que l’on déroule un tapis rouge à des enquêteurs tout spécialement désignés pour maquiller et falsifier la scène du crime comme ce fut le cas à Račak 6 ? Une prétendue tuerie de villageois, montée de toutes pièces, qui servit de prétexte au printemps 1999 à l’ouverture des hostilités contre la Fédération yougoslave. Une guerre d’agression engagée dans la plus complète illégalité internationale… mais avec l’active complicité des chiens courants du Démocrate Clinton, qu’étaient alors MM. Blair et Jospin. À l’époque, l’Otan était venu au secours des séparatistes et des rebelles. Aujourd’hui c’est tout le contraire, ce sont les séparatistes que l’Otan combattrait s’il le pouvait, autrement dit s’il en avait le prétexte.

Un peu plus loin, dans son allocution, les traits tirés, le président Obama a également évoqué la situation à Gaza, 14 jours après le début de l’offensive israélienne sur le territoire palestinien… « Notre priorité et la priorité de la communauté internationale est d’obtenir un cessez-le-feu pour mettre fin aux combats et préserver la vie de civils innocents, tant à Gaza qu’en Israël »… tout en précisant qu’ « Israël a le droit de se défendre contre le Hamas ». En clair de conduire une boucherie unilatérale que rien ne vient justifier… au nom de la démocratie et du droit des peuples à ne jamais disposer d’eux-mêmes. Gaza, Donbass même combat !

Léon Camus 21 juillet 2014

 

Notes

(1) 154 Néerlandais, 27 Australiens, 23 Malaisiens, 11 Indonésiens, six Britanniques, quatre Allemands, quatre Belges, trois Philippins et 1 Canadienne en dehors de ceux dont la nationalité reste inconnue.

(2) Des experts juges et parties… toujours selon M. Kerry qui se montre soit bien naïf soit travesti les faits avec le même aplomb que le Secrétaire à la Défense Colin Powell agitant en février 2003 sa fiole remplie de charbon – en fait du sucre glace - devant le Conseil de Sécurité… « Il s’agissait de conversations authentiques entre des chefs connus, en se fondant sur la comparaison entre les enregistrements audio avec des enregistrements de séparatistes identifiés » En fait ce sont les Services de sécurité ukrainiens – peut-être/sans doute avec l’assistance assistés de leurs conseillers de la Cia ? - qui avaient publié dès jeudi soir l’interception de ce qu’ils ont présenté comme étant une conversation entre deux chefs rebelles… « Ce sont les gars du check-point Tchernoukhine qui ont abattu l’avion. Il s’est désintégré dans l’air – Et alors ? – C’est un avion civil à 100 % – Y a-t-il des armes ? – Non, rien, seulement des affaires civiles – Des documents ? – Il y en a un d’un étudiant indonésien ». Autre échange tout aussi incertain entre le chef rebelle Igor Bezler, de nationalité russe, et un colonel du renseignement militaire russe, son officier traitant selon Kiev, Vassili Guéranine… « Nous venons d’abattre un avion... On est partis le chercher et prendre des photos » [lemonde.fr2014/07/20]. Un chasseur Soukhoï 25 a effectivement été abattu ce jour-là.

(3) À voir, en anglais https://www.youtube.com/watch?v=QYm... . Quelques extraits détournés et commentés sur Twitter : « Nous sommes le 17 - 07 - 2014 = 2+1+4 = 7… « you drop the zéro »… Boeing 777 vol MH 17 !!

(4) La Banque internationale pour la reconstruction et le développement [BIRD] naît le 27 déc. 1945 dans le cadre des Accords de Bretton Woods. Son objectif officiel est de réduire la pauvreté dans le monde. En fait ses prêts sont liés aux efforts consentis en vue d’une bonne « gouvernance » [alignement inconditionnel]. Idem pour le Fonds monétaire international [FMI], lequel regroupe 188 États, dont la fonction est en principe de « promouvoir la coopération monétaire internationale, de garantir la stabilité financière, de faciliter les échanges internationaux, de contribuer à un niveau élevé d’emploi, à la stabilité économique et de faire reculer la pauvreté  ». Les Accords de Bretton Woods reconfigurent à partir de 1944 les grandes lignes du système financier international. Leur but avoué étant la mise en place d’une organisation monétaire mondiale favorisant la reconstruction et le développement économique des pays affectés par la guerre. Soit d’établir pour les décennies à venir l’imperium économique et financier des États-Unis. La Réserve fédérale [Fed] créée le 23 déc. 1913 par le Federal Reserve Act, est quant à elle, est une institution privée qui tient lieu de Banque centrale aux États-Unis. Le terme « fédéral » n’étant ici qu’un leurre ou un attrape nigaud.

(5) La faible valeur du $ qu’il soit monnaie scripturale virtuelle ou monnaie de singe produite mécaniquement par les planches à billets - notamment par rapport à son concurrent l’€uro - permet de financer de grandes tueries extérieures tout en finançant et dopant son industrie de l’armement. Une réduction sensible de l’usage du dollar dans les échanges internationaux signifie à terme la fin des guerres d’agression impérialistes et l’inéluctable déclin de l’Empire nord-américain. En contrepartie les monnaies BRICS pourraient connaître une valorisation de 2.5% par an en moyenne vis à vis du dollar [source : Goldman Sachs Global Economics Paper No : 99]. Restent que les États qui s’engagent sur la voie de la dé-dollarisation ne peuvent qu’avancer prudemment : banques centrales et fonds d’investissements détiennent une bonne moitié des 17600 mds de dette publique américaine. Déprécié le dollar verrait disparaître sa légitimité en tant que monnaie de réserve. Si les choses vont trop vite, alors l’économie mondiale dans son ensemble pourrait entrer en récession.

(6) Helena Ranta, experte finnoise de médecine légale, a publié à Helsinki en 2008 une biographie - avec l’aide de Kaius Niemi l’un des directeurs du journal Helsingin Sanomat - dans laquelle elle révèle avoir été obligée sous pression de l’OSCE de confirmer a posteriori la version officielle relative aux événements de Račak, qu’elle avait eu à connaître au titre de responsable de l’équipe finlandaise d’enquêteurs. Experts internationaux chargée du rapport d’enquête médico-légale relative au « massacre » de 45 personnes dans le village de Račak au Kossovo, le 15 janvier 1999 [BalkansInfo138/déc08].

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

176 réactions à cet article    


  • adeline 23 juillet 2014 12:43

    Faux, les boites sont en route via NL vers UK


    • jmdest62 jmdest62 23 juillet 2014 18:49

      @ l’auteur

      Plus le temps passe et plus le bourdonnement des >frelons< s’atténue

      source le PARISIEN il y a deux jours :

      "C’est une preuve accablante. Un entretien téléphonique entre deux chefs rebelles enregistré par les services de sécurité ukrainiens et prouvant que leurs hommes ont abattu un avion civil a été authentifié par des experts américains, selon l’ambassade des Etats-Unis à Kiev.« 

      CQFD : Ces sa...rds de rebelles ont abattu le MH17  :->

      source le PARISIEN aujourd’hui :

       »A partir de débris de l’avion, des experts américains et britanniques supposent que le missile qui a très probablement touché l’appareil serait un système de missiles sol-air de moyenne portée « Buk », de type SA-11 ou SA-20. "

      C’est peut_être un missile ... le type on sait pas trop 11 , 20 ?   smiley... en tout cas le MH17 s’est bien crashé....

      à noter que le journaleux évoque dans les deux cas < des experts américains>... experts en quoi ? ça on sait pas encore ?!?! mais bon , c’est des amerlocks alors c’est forcément du lourd  smiley

      @+

      PS :

      source le PARISIEN dans deux jours :

      « A partir des enregistrements des boites noires, des experts américains  semblent être en mesure de confirmer que l le MH17 s’est bien écrasé en Ukraine . De ce fait , les USA menacent la Russie d’arrêter , sine die , leurs importations de vodka Nah ! »


    • doctorix doctorix 23 juillet 2014 19:25

      Les pro-russes donnent les boites noires de bon gré à la communauté internationale.

      Kiev kidnappe les enregistrements des échanges radio.
      Bonne foi d’un côté, mauvaise foi de l’autre.
      Tout est dit, tout est clair.
      Les pro-russes n’ont rien à cacher, Kiev si.

    • Nestor 23 juillet 2014 19:47

      Salut Docto,

      Et comme par hasard les Usa et l’Ue ni ne demandent ni n’imposent à Kiev de fournir leurs enregistrements pour mener l’enquête ...

      Les Hollandais devraient eux les demander ... Ce serait bien qu’ils possèdent tout les éléments avant de précipiter leur jugement comme l’on fait d’autres sans amener la moindre preuve de ce qu’ils avancent ...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 juillet 2014 12:34

      Quand vous accordez votre clientele a une entreprise dont les proftis contribuent à financer les bombes qu tuent les enfanmts de Gaza vous etes complice d’un crime conre l’humamité. Diffusez ce message.


      Pierre JC Allard

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 juillet 2014 17:40

      Le seul pouvoir reel des quidams qui dechirent leur tunique en parlant de Gaza est le boycott des commerces qui soutiennent cette intervention ; juifs ou non est sans pertinence. Le reste est bavardage. Si vous leur donner votre clientele, vous touchez vos 30 deniers et vous êtes méprisables.


      PJCA

    • Furax Furax 23 juillet 2014 12:56

      Afin d’augmenter le nombre d’arrestations et justifier les lois anti-terroristes, le FBI a encouragé et payé des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats au cours d’opérations montées de toute pièces après le 11-Septembre.

      Après Colin Powel et sa jolie éprouvette, les enregistrements de Ben Laden, le génocide au gaz en Syrie voilà la dernière production du rayon « farces et attrappes » de ces Américains qui jurent toujours, une main sur le coeur et l’autre sur la Bible, de ne dire que la vérité :
      "Afin d’augmenter le nombre d’arrestations et justifier les lois anti-terroristes, le FBI a encouragé et payé des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats au cours d’opérations montées de toute pièces après le 11-Septembre« 
      dans :

      http://lci.tf1.fr/monde/amerique/quand-le-fbi-paye-des-americains-musulmans-a-commettre-des-attentats-845


      D’ailleurs, pourquoi, après le 11 septembre ?
      Et la chorale grotesque de nos »éditorialistes" se scandalise de la propagande de Poutine !
      Lamentables bouffons !

      • Furax Furax 23 juillet 2014 18:09

        Pour se consoler, il y a quand même pire que la presse française. Une photo représentant les « unes » britanniques vous fait dresser les poils du dos ! Les ordures s’adressent aux crétins. Toujours en glosant sur la « propagande » de Poutine.
        Bon, leurs dirigeants, on connait. Cameron a déjà fait ses preuves en Libye avec son compère Sarkozy. Le monde mesure chaque jour les bienfaits apportés là-bas, et dans les pays limitrophes, par ces deux ordures, qui méritent vraiment d’être jugés par un VRAI tribunal international.
        Mais le PEUPLE anglais. Qui sait tout cela. Qui s’est fait rouler dans les grandes largeurs par Tony Blair avec l’Irak et ses « armes de destruction massive », qui le sait, et qui hait maintenant le petit Blair à la hauteur de ses forfaits, le PEUPLE anglais replonge..
        Le PEUPLE anglais est le plus con du monde !


      • kalachnikov lermontov 23 juillet 2014 13:15

        La clef du mystère est ici :

         »L’avion décolle de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, le 17 juillet 2014 à 12 h 14 locales (10 h 14 UTC). Son arrivée est prévue le lendemain pour 6 h 9 locales (soit 22 h 9 UTC le même jour) à l’aéroport international de Kuala Lumpur.

        Tandis qu’un positionnement du vol MH17 est fourni à chaque minute depuis son départ d’Amsterdam – le premier à 12 h 30 CEST (10 h 30 UTC) – son signalement disparaît à l’entrée de l’espace aérien ukrainien à 14 h 11 CEST (12 h 11 UTC, 15 h 11 heure locale d’Ukraine) à la latitude 51.2265N longitude 24.8316E, soit pratiquement à la verticale de la ville de Kove.

        Il est relocalisé plus d’une heure après, et pour la dernière fois, à 15 h 19 CEST (13 h 19 UTC, 16 h 19 heure locale d’Ukraine) aux coordonnées suivantes : latitude 48.1350N longitude 38.5030E, soit entre les villes de Chakhtarsk et Hrabove.« 

        Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_17...

         »Pourquoi le pilote s’est-il détourné de son plan de vol habituel, pourquoi a-t-il volé au-dessus d’un espace aérien soumis à des restrictions, et quelles instructions, si instructions il y avait, le contrôle aérien de Kiev a-t-il donné au pilote dans les minutes qui ont précédé l’explosion tragique » ?

        La réponse simple serait venue si l’Ukraine avait simplement publié l’enregistrement du contrôle de trafic aérien de la tour et du vol MH 17, ce que la Malaisie avait fait à la suite de la disparition du vol MH 370 qui, aux dernières nouvelles, n’a toujours pas été retrouvé.

        Il semble maintenant que la réponse ne viendra pas parce que, comme le rapporte la BBC « le SBU, le service de sécurité de l’Ukraine a confisqué les enregistrements des conversations entre les agents de contrôle du trafic aérien ukrainiens et l’équipage de l’avion condamné, a déclaré à l’agence de presse Interfax une source à Kiev. "

        Source : http://www.mondialisation.ca/les-se...

        Je résume :
        - à partir de son entrée dans l’espace aérien ukrainien, le positionnement automatique de l’avion n’est plus donné et durant un peu plus d’une heure. CAUSE ?
        - son plan de vol est modifié*. SOIT EN LIAISON AVEC LES AUTORITES UKRAINIENNES, SOIT DE SON PROPRE CHEF
        - les services secrets ukrainiens ont confisqués les enregistrements entre le sol et l’avion et refusent de les rendre publics ou de les verser à l’enquête. RAISON ?

        (*ce sont les Russes qui ont révélé ce point, documents à l’appui)


        • asterix asterix 23 juillet 2014 13:55

          Ca, c’est du lourd ! Merci mon gars.


        • Pyrathome Pyrathome 23 juillet 2014 14:12

          RAISON ?
          .
          Simple, ce sont les autorités Ukr qui ont abattu l’avion pour le mettre sur le dos des rebelles, sempiternelle et vieille ficelle abjecte pour justifier la guerre et la répression , peut-être même avec l’aide ou les conseils de l’OTAN

          Sauf erreur de manip ( ce que j’ai du mal à croire ) je ne vois pas à qui d’autre pourrait profiter ce crime immonde....

          La dénégation et la propagande anti Russe a commencé sa besogne sur les ondes merdiatiques...comme « d’habitude » si j’ose dire...


        • kalachnikov lermontov 23 juillet 2014 14:15

          C’est curieux mais il y a bien des coïncidences concernant les vols mh370 et mh17 :

          - même compagnie ;
          -même avion ;
          -même coupure du transpondeur (si j’ai bien compris, un appareil qui envoie et reçoit pings automatiquement) ;
          - changement de plan de vol et abandon de celui originel ;
          - même altitude de vol

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_370_Malaysia_Airlines


        • Pyrathome Pyrathome 23 juillet 2014 14:23

          il y a bien des coïncidences concernant les vols mh370 et mh17 :
          .
          Peut-être, mais quel pourrait en être le lien concret ??
          Je ne vois pas de rapport explicite pour l’instant....


        • Xenozoid 23 juillet 2014 14:36

          Pyrathome peut être cela....


        • kalachnikov lermontov 23 juillet 2014 14:37

          @ Alex

          Je ne suis pas expert en aéronautique.

          Si je comprends bien, i l y a dans les avions un appareil appelé transpondeur, lequel est en fait un outil permettant un contact constant entre le sol et l’appareil en vol ; ils s’envoient des pings mutuellement.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Transpondeur

          Sur cette page, vous trouverez un tableau intitulé ’position log’ :
          http://www.zerohedge.com/news/2014-07-17/here-real-time-flight-path-malaysian-airlines-flight-mh-17?page=3

          Comme vous pouvez le voir, toutes les minutes, l’avion donne au sol son altitude, vitesse et coordonnées géographiques. Si je comprends bien, c’est via le transpondeur, lequel peut-être manuellement coupé depuis l’avion.

          Sur la page wikipédia, il est noté qu’il manque une référence sur le point que vous soulevez. Je vais faire une recherche.

          Si j’ai bien saisi, entrant en Ukraine, pour une raison x, l’avion a pris une route autre que celle prévue pour soulever le territoire, avant de retrouver la route normalement prévue, au moment d’entrer en Russie. Moment de l’évènement. Comme je l’ai dit dans un commentaire il y a quelques jours, la Russie avait modifié quelques heurs auparavant les conditions d’entrée dans son espace aérien (l’altitude de vol de ce couloir de navigation en particulier).

          Pour le reste, je ne sais. Un lien pour la vidéo dont vous parlez ?


        • kalachnikov lermontov 23 juillet 2014 15:31

          @ Alex

          Le vol mh17 est une liaison régulière ; il relie Amsterdam à Kuala-Lumpur plusieurs fois par mois (ou semaine, journellement, je n’ai pas trouvé la fréquence de vol).
          La route de navigation qu’il emprunte habituellement se trouve plus sud ; elle évite les territoires rebelles ; celle qu’il a prise ce jour-là, plus au nord, passe au dessus des territoires rebelles, une zone de guerre. Figurez-vous que c’était la première fois qu’il prenait cette route du nord.

          Sur cette page, vous trouverez un gif qui montre les deux routes :
          http://www.globalresearch.ca/the-flight-path-of-mh17-was-changed-july-17-plane-route-was-over-the-ukraine-warzone/5392182


        • kalachnikov lermontov 23 juillet 2014 15:51

          @ Alex

          De surcroît, les Russes prétendent que l’avion n’aurait de surcroît pas suivi la route normale. Ils ont envoyé à l’Ue leurs documents démontrant ce point (et d’autres), photos, relevés radar, etc. La présence d’un chasseur ukrainien, la présence de l’activité de batteries de missile ukrainiennes et leur localisation via photo satellites.
          En même temps, les Russes ont exigé que l’enquête soit ’loyale, véritablement internationale et indépendante ’comme la résolution adoptée par l’onu le précise’.
          Les Américains ont balayé ça d’un revers de main selon leur axiome ’le Russe est menteur par nature’ et le Russe s’étonne que le sieur Barroso dise c’est un coup des séparatistes alors que les seules preuves matérielels qu’il ait en main soient celles russes.

          Source, à 2h38 :
          http://rt.com/news/173628-malaysian-plane-crash-ukraine/

          En français, et plus sommaire :http://fr.ria.ru/world/20140723/201912870.html


        • Zeb_66 23 juillet 2014 17:41

          Bingo, Xenozoid

          C’est aussi ce que je pense, faire d’une pierre 2 coups :

          - Mettre le plan en pratique.

          - Utiliser l’avion d’une compagnie aérienne d’un pays ennemi d’isra heil,

          on ne vise pas le gouvernement directement hein !

          Du coup ça signerait le méfait :

          La participation (hors contexte officiel américain) de factions

          américano-sionistes au montage, dans le dos des autorités

          civiles Ukrainienne.

          La collusion d’agents de la CIA avec certaines factions des services

          secrets Ukrainiens


        • kalachnikov lermontov 23 juillet 2014 19:44

          @ Alex

          Je n’aime pas être manipulé et ne crois pas à la vérité des journaux ; nous vivons et subissons et pourtant il n’y a pas un flic derrière chacun ; donc ça se passe autrement. LA manipulation de la perception est un des facteurs que je retiens.

          JE ne suis pas expert, mais je sais lire. Je t’ai demandé de jeter un oeil sur le tableau truc log ; on y trouve ce que j’ai dit, vitesse de roisière, altitude et coordonnées toutes les minutes. Que ce soit le radar ou les signaux de fumée, quelle importance.

          La fréquence est importante dans le sens où tout juillet il a pris la même route sauf ce jour-là. Hier, soit 5 jours après, la MAS a nié ce changement de route en renvoyant vers une conf de presse du 19 mai ; le problème est que dans cette conférence ils n’ont pas nié mais justifié façon fin de non recevoir : ’cette route était sûre car approuvée par l’IRCAO’. Comme vous le savez, c’est par mesure d’économie qu’ils empruntaient cette route (plus courte = moins de carburant).


        • kalachnikov lermontov 23 juillet 2014 20:15

          @ Alex

          De toute façon, vous savez ce qu’est une opinion : elle s’élève depuis la sensation et de là, on a des intuitions que l’on cherche à vérifier. Personnellement, derrière le tapage, je cherche les intentions, elles précèdent toujours les actes, et si j’ai vu de la mauvaise foi, du louvoiement, ce n’est pas chez les Russes. Je ne reviens pas là-dessus ici car je l’ai fait sur d’autres fils. Nous somemes sur un story telling classique (circonscritption de la perception, génération de contenus de pensée) ; pour moi, cela suffit, ce qui m’intéresse c’est le but de tout ça. On ne brode pas des romans comme cela pour rien.

          Ce que j’ai écrit plus haut est inexact : « Si j’ai bien saisi, entrant en Ukraine, pour une raison x, l’avion a pris une route autre que celle prévue pour soulever le territoire, avant de retrouver la route normalement prévue, au moment d’entrer en Russie. Moment de l’évènement. »

          Ce qu’il semble plutôt :

          1. le vol, qui est une liaison régulière, a ce jour-là emprunté pour la première fois une route située plus au nord et qui passe au-dessus des territoires rebelles alors que la route habituelle passe au sud et évite le survol de ces territoires. Sur ce point, la compagnie malaise se justifie en disant que la route était sûre puisque l’ICAO l’avait approuvée.

          2. selon les Russes, documents à l’appui et fournis, l’avion n’aurait pas suivi le plan de vol initial. Du fait de la coordination aérienne, les Russes étaient au courant de la route sud inhabituelle puisque quelques heures avant le crash, ils ont modifié les conditions d’accès à leur espace aérien via ce couloir. Donc, lorsqu’ils disent que l’avion n’a pas suivi la route normale, ils parlent de cette route sud.
          C’est-à-dire que non seulement l’avion aurait emprunté une route inhabituelle mais qu’en plus il n’aurait pas respectée cette route.

          3. Durant quasi tout le temps où l’avion a survolé le territoire ukrainien, le transpondeur a été arrêté et on ne peut déterminer le tracé de l’avion.

          4. Les liaisons possibles entre l’avion et le sol durant ce temps ne sont pas connaissables parce le sbu a confisqué dès le crash ces données.

          5. Le contenu des boîtes noires est encore inconnu. Les Anglais disent qu’ils vont les lire en ...2 jours (on comparera avec ce qu’il en est usuellement).

          Je trouve que cela fait pas mal de points tangents et étrangement tous sur le territoire ukrainien. Il n’y a quasi aucune donnée de l’avion entre son entrée dans l’espace aérien ukrainien et le crash. Je remarque qu’il n’y a aucune interrogation sur cette partie de l’histoire, or les crash s’expliquent toujours de façon complexe et pas simplette. Jamais un crash n’est dû à une cause unique mais à une conjugaison de facteurs (ex l’avion coréen descendu par les Russes)


        • alinea alinea 23 juillet 2014 22:04

          Et si on a un avion de chasse au cul, qu’est-ce qu’on fait ?
          Question bête : à chaque instant, un pilote sait-il au dessus de quel point terrestre il se trouve ?


        • Xenozoid 23 juillet 2014 22:38

          sauf si on truque les signaux gps


        • kalachnikov lermontov 23 juillet 2014 23:28

          @ Alex

          Je pense que vous vous méprenez sur le sens que je donne à tout cela. La vérité au sens judiciaire, telle que vous l’entendez,est accessoire ; cela m’est complètement égal que le missile (s’il y a) ait été tiré par x ou y. Je ne crois pas au politique ; ma doctrine sur le sujet est purement nihiliste. Ce qui m’intéresse c’est la vérité philosophique ; ce qu’il en est de l’intégrité, par exemple. Par exemple, des gens qui se réclament de la démocratie mais n’ont pas au coeur certaines valeurs. LE hiatus entre la parole et l’action.

          Par exemple, je trouve intéressant ce que vous dites concernant les pièces russes que vous avez rejetées par principe en disant qu’elles sont fabricables ; c’est un peu contradictoire puisque vous dites dans le présent post que vous ne croyez qu’aux pièces officielles (autres que russes donc), tout en reconnaissant que les Américains fabriquent (Irak). En un mot, on ne peut croire en rien et je vous trouve bien naïf* d’exiger la vérité alors qu’elle ne se peut et de me reprocher ma légèreté (que je vous accorde volontiers). La dimension qui m’intéresse, c’est celle du faux par principe : c’est quoi ce monde faux, cette grande comédie à laquelle personne ne croit, toutes ces belles intentions de façade alors que derrière tout apparait truqué ? Pourquoi ces gens s’y prêtent-ils ? pourquoi nous, nous y prêtons-nous ? pourquoi ne sommes-nous pas las de ce grand cirque ?

          En plus, puisque tout est faux, fabricable, vous êtes plutôt malvenu de me reprocher d’être bouffon. Comme vous avec votre masque de la vérité que j’exige mais qui est impossible puisque tout est fabricable, j’apporte modestement ma pierre à l’édifice.

          Et je vais continuer, l’exigence de vérité n’est pas une objection.

          *comme vous, j’aurais pu dire ’stupide’ ici mais je n’aime guère blesser.

           


        • wesson wesson 24 juillet 2014 00:03

          Bonsoir Alex,


          sur la trajectoire de l’avion, il y a effectivement eu des spéculations, notamment par rapport aux informations contenues sur le site Flightaware, qui donnait des routes précédentes qui ne passaient pas sur ce territoire. Ces données ont été traitées par Vagelis Karmiros, un Grec qui aurait une expérience aéronautique et militaire.
          Mais effectivement, ce point est discutable. 

          Par contre, beaucoup plus sérieux, il y a eu le communiqué de presse du ministère de la défense Russe, qui lui aussi a indiqué - entre autre - un changement de direction.

          Le vol a suivi son corridor aérien jusquà Donestk. Puis arrivé à Donestk il a changé de direction vers le Nord, s’écartant de 14 Km de son plan de vol. Puis, l’avion a amorcé une manœuvre pour revenir dans son corridor, mais n’as pas réussi, son écho radar ayant disparu avant de revenir dans son corridor aérien.

          Donc, selon le ministère de la défense Russe, appuyé par le suivi radar civil, il y a bien eu une déviation de l’avion au dessus de Donetsk suivi d’une tentative de retour dans son corridor. 

          Les Russes ont dont demandé si il y avait une justification à ce changement de direction puis retour à la direction normale
          .
          Ce point fait partie des 10 questions que les Russes ont posés à l’Ukraine et aux USA, questions auxquelles ces 2 parties ont indiqués qu’elles ne comptaient pas répondre.

          Pour en conclure, une fraude des Russes serait aisément démontrable, en opposant les documents soit des Ukrainiens, soit des Américains qui ont des satellites et 3 awacs qui tournent en permanence focalisés sur la zone. 

          Les Russes se sont même payé le luxe de citer nommément un satellite Américain d’observation qui était pile sur la zone à ce moment là, et qui aurait même pu prendre des images assez précises pour voir les avions et éventuels missiles.

          Mais la stratégie Américaine a été d’ignorer totalement les éléments fournis par les Russes et de continuer leurs accusations "basés sur le bon sens et les données des réseaux sociaux (tel quel !), pour finalement se livrer le lendemain à ce qui ressemble à un rétropédalage magistral, et ne fournir strictement aucun document provenant de leur moyens de surveillance.

          Il y a donc objectivement un camp qui apporte des éléments, et un autre qui refuse de le faire. Tirez-en les conclusions que vous souhaitez.

        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 00:18

          @ Alex

          « Malaysia Airlines has already confirmed that, in the case of MH17, Acars transmitted as normal »

          Source : http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2701145/Is-data-MH17s-black-box-USELESS-Readings-flight-recorders-wont-reveal-attack-experts-claim.html


          Mai c’est du 2nde main, toujours. Je ne sais pourquoi tu crois par principe au nytimes, par ex.

        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 00:30

          @ Wesson

          Merci de dire la chose simplement : « Il y a donc objectivement un camp qui apporte des éléments, et un autre qui refuse de le faire ».Une attitude générale, en fait ; morgue, insulte, amis rien de concret = perception

          Et donc de là, intuition : ’ce ne sont pas des automates, il doit donc y avoir un motif à leur attitude’.

          @ Alex

          Tiens, lis ça, à 8.36

          http://blogs.ft.com/the-world/liveblogs/2014-07-18-2/


        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 00:43

          @ Alex

          On ne rentre pas dans une querelle d’egos, ça me saoûle par avance. Tout le monde ne fait que ça, c’est lourd.

          Entre Poutine et Obama, aucun des deux pour moi. Mais vu qu’ils sont là et de façon factuelle, celui qui ne traficote pas. Donc,tantôt l’un tantôt l’autre au gré des circonstances et sans a priori particulier. Je n’ai aps envie d’être russe, ni américain ; je n’ai déjà pas envied’être français ; totues ces coneries imposées, obligéesme gavent.


        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 00:54

          @ Alex

          "Earlier today, Malaysia Airlines released a statement on the aircraft’s service record, which showed the aircraft had a clean bill of health. They have also confirmed that all the aircraft’s systems were functioning normally. ACARS and the aircraft’s transponders were working and transmitting as normal."

          http://www.nst.com.my/node/14631



        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 11:50

          @ alex

          Ok. Cependant, on ne peut par exemple exclure ceci : ’la MAS a dit que’ ; ce n’est pas la source directe, on rapporte que. Après, comme tu le sais, dans ces millions de pages, retrouver la source originelle, directe, est une gageure. Il y a de surcroît un facteur aggravant : c’est que les journaux souvent, par mesure d’économies, paresse, etc, recopient de fait une même dépêche, faisant dans le meilleur des cas de la paraphrase. On ne peut de surcroît exclure que la source originelle de toute façon mente, pour des raisons x ou y, car toutes les parties dans une affaire ont leur interêt particulier.
          De plus, il est difficile pour un internaute, de par le manque de moyens, d’expertise (en aéronautique ici par exemple mais dans d’autres affaires ce sera autre chose) de travailer correctement.
          Aussi, la posture Croisé de la Vérité est ridicule. C’est pour cela que je dis que la vérité au sens judiciaire n’est pas l’objet ; cette vérité est mathématique, en fait. On est plutôt dans le domaine d’échafauder un vraisemblable dans un but politique et citoyen. Faire travailler les consciences et les intelligences, réfléchir, ne pas prendre acquis ce qu’une tierce partie donne, douter.

          Au sujet de la MAS, on ne peut exclure le contexte : à savoir que ce n’est pas le premier accident et que donc il y a dans l’opinion (à tort ou à raison,c’est de l’émotionnel) soupçon d’incurie ; en conséquence danger économique (le titre boursier ’est écroûlé) ; etc. Ils sont dans un processus de communication, ce qui ne signifie pas qu’ils disent faux.


        • wesson wesson 24 juillet 2014 17:19

          Bonjour Alex,

          .
          La réponse est dans la seconde partie de la conférence, lorsque le général-lieutenant Igor Makouchev décrit les traces radar. 
          .
          A 17H20, le radar enregistre une perte de vitesse brutale de l’avion.
          .
          A 17H21 et 35 secondes, ils voient apparaître un nouveau point au radar, correspondant à un objet volant. Le contrôleur tente alors d’obtenir l’identification, sans succès ce qui est logique vu que les appareils militaires sont dépourvus d’identification secondaires.
          .
          La détection de cet appareil n’avait pas été possible auparavant, car le contrôle de la situation aérienne était réalisée par une veille radar ne pouvant localiser à cette distance qu’un appareil volant à une altitude supérieure à 5000 mètres.

          .

          La découverte de cet appareil n’a été possible que lorsque celui-ci a pris de l’altitude.

          .

          Les modifications ultérieures des paramètres de vol de cet objet montrent qu’il patrouille aux environs du point de chute du Boeing 777 et observe l’évolution de la situation.

          .

          Voilà pour leurs explications. Si elles n’étaient pas crédibles, ça aurait largement fait la une de toute la presse internationale.

          .

          En ce qui me concerne, je pense que les Russes en ont très largement plus sous la patate qu’ils veulent bien en dire. Ils ont des radars militaires qui sont probablement les meilleurs du monde, ce qui est assez logique vu l’étendue de leur territoire, et surtout la constance de la stratégie Américaine qui se base très fortement sur une supériorité aérienne. Bref, si il y a eu d’autres avions sur le théâtre des opérations, ils ont très bien vu d’où ils sont partis et où ils sont allés se poser.

          .

          Sauf qu’ils n’ont pas donné les résultats de ces radars là, parce qu’ils ne souhaitent pas révéler leurs capacités réelles d’écoute et de détection - ce qui peut se comprendre vu les tensions.

          .

          Et pendant ce temps, à Kiev le régime commence à montrer sa véritable nature : 

          .

          Le parti communiste a été officiellement dissous et interdit (et la 20aine de députés communistes chassés). 

          Il y a eu une bagarre générale à cette Rada lorsqu’un député a prononcé la phrase « ce sont des Ukrainiens qui tirent sur des Ukrainiens », et le député qui l’as prononcé a été immédiatement mis dehors. Le débat pendant lequel cette bagarre a éclaté portait sur la décision de mobilisation « partielle » de tout homme de 18 à 55 ans, pour aller combattre à l’Est, vote qui a été finalement approuvé. 

          Aujourd’hui, la coalition gouvernementale a éclaté, les partis les plus radicaux ayant souhaité la quitter, trouvant que le gouvernement de Kiev agissait avec trop de mollesse. En particulier, il y a un député du parti de Lyachko (qui sera probablement majoritaire aux prochaines élections) qui en as appelé à une « guerre totale » (c’est bien le terme exact qui fut employé) contre la Russie. 

          Il y a aussi des manifestations qui commencent à se monter un peu partout contre la mobilisation partielle qui as été décrétée.

          .

          Et pour finir le tableau du coté Russe, Poutine a convoqué la Douma en session extraordinaire pour lui soumettre une demande exceptionnelle (dont on peu parier qu’elle sera acceptée). Cela pourrait en fait prendre la forme d’un ultimatum fait à l’Ukraine : Cessez-le-feu immédiatement et mettez vous à la table des négociations avec la rébellion, ou nous les reconnaissons officiellement. Dans cette éventualité, il n’y aura pas besoin de youtube ou photoshop pour voir traverser l’antiaérien à la frontière Russe, que sera d’ailleurs bien plus probablement du 2K22 Tunguska

          C’est ça qu’il faut aux rebelles pour nettoyer leur ciel de ce qui y circule, et pas les Buk qui sont aussi appropriés que ne l’est un marteau piqueur pour planter un clou.


        • Xenozoid 24 juillet 2014 17:30

          Alex.et alors ?


        • wesson wesson 26 juillet 2014 12:21
          une précision

          « Et pour finir le tableau du coté Russe, Poutine a convoqué la Douma en session extraordinaire [...] »

          Cette information était fausse, et je me suis fait avoir par la propagande de Kiev, car ça venait du KievPost, si je me rappelle bien (j’ai pas noté l’url à l’époque, et maintenant évidemment, je retrouve pas).
          .
          Plus les jours avancent, plus il semble évident que les Russes n’interviendront pas, quelque soit l’ampleur des provocations occidentales. Il vont laisser le régime de Kiev s’effondrer tout seul, ce qui ne devrait pas prendre énormément de temps, compte tenu des informations sérieuses qui circulent.
          Pour finir, j’ai maintenant acquis la conviction que le crash du MH17 était un false flag imaginé par les Américains pour dégager la 72ème et la 79ème armée de Kiev (qui était encerclée entre les séparatistes et la frontière avec la Russie), mais que la réalisation confiée aux Ukrainiens a merdé, notamment par le fait que l’avion touché à probablement été manœuvrable pendant quelques secondes ce qui lui a permis d’amorcer un demi-tour, modifiant ainsi son point de chute bien plus avant dans le territoire Ukrainien, et ruinant par là même les explications et les fausses preuves fournies par les Ukrainiens.


        • wesson wesson 26 juillet 2014 12:33

          « On peut donc admettre qu’ils gardent leurs infos sous le coude. »


          et je pense qu’ils en gardent un paquet sous le coude, qu’ils publieront dès lors que la partie adverse se sera bien enferrée dans ses mensonges.
          .
          C’est exactement ce qu’ils ont fait dans ce cas ci, ils ont bien attendu que toute la machine médiatique se mette en branle pour accuser la Russie, et paf, le nez dans la merde pour tout le monde. Depuis d’ailleurs, on observera le magnifique rétropédalage, suivi d’un passage très clair en mode damage control.
          .
          Mais je pressent que on en est que au début des réjouissances. Par exemple, il ne fait aucun doute que les données enregistreurs de vols seront falsifiée par la NSA à qui ses amis Anglais ne sauront rien refuser. 
          .
          Puis Kiev donnera les enregistrements de la tour de contrôle au moment ou les Hollandais donneront les résultats officiels du contenu des boites, qui oh surprise correspondra parfaitement.
          .
          Seulement voilà, les boites noires ont été plusieurs jours dans les mains des rebelles, et on peut supposer que le FSB a largement eu le temps de faire une copie des données. Si les Russes continuent dans la même veine, ils referont un communiqué de presse qui mettra directement le nez dans le caca à tout le monde.
          .
          De toute manière, au point ou en sont les choses, je ne donne pas au gouvernement de Kiev une survie au delà de 3 ou 4 semaines.

        • sylvie 29 juillet 2014 18:31

          ne vous inquiétez pas lermonotov, « @ AlexJe ne suis pas expert en aéronautique. »
          lui non plus.


        • Gieller Gieller 23 juillet 2014 14:26

          Juste une petite phrase qui en dit long :

          Parution sur le LA Time d’hier :
          “U.S. officials said it was possible the SA-11 [anti-aircraft missile] was launched by a defector from the Ukrainian military who was trained to use similar missile systems.”

          Defector, autrement dit transfuge... Les américains seraient prêts à reconnaitre que le tir pourrait provenir de transfuges de l’armée officielle ukrainienne...

          http://touch.latimes.com/#section/-1/article/p2p-80870402/


          • Pyrathome Pyrathome 23 juillet 2014 14:39
            Deux Soukhoï de l’armée ukrainienne ont été abattus mercredi dans la région de Donetsk.

            http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203660610001-ukraine-deux-avions-de-chasse-de-larmee-reguliere-abattus-1027095.php

            • PiouPiou 23 juillet 2014 14:49

              Vous cassez pas.

              Les juifs tentent un racket sur la planète actuellement.

              Je rappelle quelques petits détails :

              La Malaisie ne reconnait pas Israël.
              L’Ukraine légale avait signée un contrat gazier avec la Russie et la base militaire Russe de Sébastopol
              Israël tente s’approprier le gaz de Gaza.

              Pour pas que cela ne se voit trop il faut bien inventer une petite agression Russe ou terroriste Islamiste..


              • Auxi 25 juillet 2014 18:48

                Les juifs tentent un racket sur la planète actuellement.


                Si vous pouviez dire « les sionistes », ce serait à la fois plus honnête et moins suspect. Ne serait-ce que pour les Israéliens qui sont en désaccord total avec leur gouvernement (ils existent forcément) et qui luttent contre lui. « Les juifs », ce n’est pas un groupe humain totalement homogène, cela n’existe pas, n’a jamais existé et n’existera jamais. Ou que dire alors des « Français » sous l’Occupation ? Résistants ? Collabos ? Indifférents ? Les trois, mon général !

              • PiouPiou 23 juillet 2014 14:57

                Si on vous dit d’entrer en guerre contre la Russie, refuser et tuez vos donneurs d’ordre.


                • tf1Groupie 23 juillet 2014 15:19

                  L’hypothèse la plus plausible est l’attaque extra-terrestre.

                  Si vous voulez je vous fait un petit Powerpoint qui prouve tout.


                  • mac 23 juillet 2014 19:08

                    Sans preuves à charge ou à décharge tf1g en vient aux âneries...


                  • tf1Groupie 23 juillet 2014 20:43

                    Ben quand je vois des dizaines de mecs tourner en rond à échaffauder des théories fumeuses et faire des supputations les plus aléatoires alors qu’ils n’ont aucune info sérieuse moi j’ajoute ma pierre à l’édifice de la connerie citoyenne.


                  • tf1Groupie 23 juillet 2014 20:49

                    @Boris,

                    Quand on voit le vide de tes derniers commentaires, on se dit qu’est pas le dernier à avoir rien dire, à part rien.
                    Et les mecs, nombreux, qui plussent ton vide ne regardent même pas TF1 : c’est trop compliqué pour eux smiley

                    Allez je vais émettre LE commentaire utile de ce fil : avez-vous remarqué qu’il n’y a plus de bouton « recherche » sur la nouvelle page principale d’AVOX ?
                    ça doit la faute de la CIA...


                  • Laurent 47 24 juillet 2014 00:14

                    Les preuves fournies à la Commission Internationale d’enquête par la Russie sont tellement bidons que les Etats-Unis les ont considérées comme valables et ont conclu que la Russie n’était en rien responsable du crash. Maintenant, si vous en savez plus que la D.G.A.C. ou que la C.I.A., on est preneurs ! Il ne suffit pas de baver sur tout le monde comme vous le faites, sans apporter d’éléments concrets, pour avoir raison ! Et on écrit « échafauder ». Vous embrasserez TF1 de ma part, cette chaîne m’a bien fait rigoler dans sa version des faits !


                  • Deneb Deneb 23 juillet 2014 16:29

                    Mauvaise foi et propagande sont les mamelles de la putinophilie.


                    • mac 23 juillet 2014 19:06

                      Et à par ça où sont les preuves de vos propres certitudes ?


                    • doctorix doctorix 23 juillet 2014 19:34

                      Mauvaise foi et propagande sont les mamelles de la putinophilie.

                      On peut facilement inverser :
                      Mauvaise foi et propagande sont les mamelles de la putinophobie.
                      Donc commentaire imbécile, comme dab.
                      Le chien battu a sévi une fois de plus.

                    • Laurent 47 24 juillet 2014 00:30

                      @Deneb

                      En dehors de vos invectives, on aimerait que vous apportiez des éléments concrets qui justifient votre haine de la Russie ! Vous étiez marié à une russe , elle vous a plaqué ? L’un de vos ascendants s’est pris une branlée lors de la retraite de Russie ? Ou alors, est-ce que c’était lors de la bataille de Stalingrad ? Ou, tout simplement, vous gobez comme une oie tout ce que les médias occidentaux veulent nous faire avaler ? Quel mal vous a fait la Russie, et quel bien vous ont fait les Etats-Unis, pour que vous les vénériez à ce point ? Peut-être le Coca Cola ? Mac Do ?
                      Si l’on vous déplaît à ce point, vous n’êtes pas obligé de rester sur ce forum !

                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 juillet 2014 07:15

                      Il pleure sur les emprunts russes de ses aïeux...


                    • jeanpiètre jeanpiètre 23 juillet 2014 16:53

                      désolé mais la date semble corroboré les fuites de lagarde


                      • HELIOS HELIOS 23 juillet 2014 17:37

                        ... des fuites ? a son age ?...


                        bon, je sors, je ne suis pas assez compétent dans aucun de ces domaines....

                      • Mr Mimose Mr Mimose 23 juillet 2014 17:52

                        Les services secrets américains viennent de découvrir une autre preuve de l’implication de Poutine dans le crash de l’avion. Plus aucun doute n’est dorénavant permis devant cette preuve éclatante !!!


                        • suumcuique suumcuique 23 juillet 2014 18:13

                          « s économiques. Les régions fédérales en Russie ne vivent que de dotations budgétaires. C’est pourquoi les autorités russes cherchent à stimuler le flux de migration pour que la population périphérique résolve ses problèmes de façon autonome. Ainsi, cela a provoqué d’énormes vagues de migration à l’intérieur de la Russie. L’appui du pouvoir russe sur les minorités nationales a été appliqué sur le modèle de la fédération asymétrique. Cela signifie que les sujets ethniques nationaux ont eu plus de privilèges que les autres. Un modèle quasi étatique commence à régner dans les régions ethniques de la périphérie.

                          En même temps, l’ethnie russe en tant que telle n’existe pas dans le nouveau modèle constitutionnel. Les droits du peuple russe ne sont marqués nulle part. Ils ne sont stipulés dans aucun document juridique, tandis que dans les constitutions de certaines républiques fédérales il existe des stipulations dans lesquelles les ethnies locales sont à la base de l’existence de tel ou tel état fédéral autonome. La migration intérieure est accompagnée de l’invasion des régions traditionnellement russes par des bandes nationales criminelles qui de manière très agressive envahissent la sphère d’influence.

                          Voilà la situation qui s’est développée dans les années quatre-vingt-dix, et ceci nous amène à réfléchir sur la question de la construction du nouveau modèle de la coexistence harmonieuse entre les différentes ethnies au sein de cette nouvelle Russie. De mon point de vue, les autorités russes n’ont pas encore trouvé la solution adéquate au problème.

                          Afin de répondre à ce défi, le pouvoir russe a pris pour modèle une solution soi-disant « occidentale ». On sait parfaitement qu’Eltsine et son équipe passaient pour de grands libéraux. C’est justement pour cette raison qu’ils copiaient aveuglement certains clichés que l’on a appelé des « modèles occidentaux » en Russie.

                          Comment cela s’introduit–t-il dans la réalité ? Cela provoque la croissance et le développement d’un certain phénomène que l’on peut nommer « la présomption de culpabilité » qui se répand sur la population russe de souche. On fait appel à la population locale pour augmenter la tolérance, et cette population doit accepter les flux migratoires qui envahissent le marché du travail, qui apportent avec eux leurs visions de vie et leurs modes de pensée. Ainsi, la population russe est coupable rien que par le fait qu’elle existe. En même temps, on ne fait aucun travail visant à aider les émigrés à s’associer à la population prépondérante. Dans les établissements scolaires russes se sont multipliés les cours de tolérance où les enseignants appellent les étudiants à être plus tolérants et à respecter les traditions et les mœurs des émigrés indépendamment du fait qu’on les aime ou pas. Et d’ailleurs, si on ne les aime pas, c’est qu’on a mal été élevé.

                          De mon point de vue, parfois cela dépasse l’entendement et cela se transforme en une infection psychique. Par exemple, certains peuples de la Russie, tout particulièrement les peuples du Caucase du Nord, aiment pour n’importe quelle occasion tirer non seulement en l’air, mais parfois aussi sur les personnes. Mais dans la presse russe libérale on dit que c’est normal, et que, si le peuple russe ne le comprend pas c’est à cause de son passé totalitaire.

                          Et puis, les libéraux russes développent l’idée d’une certaine déficience presque génétique du peuple russe qui ne leur permet pas de comprendre le sens de la liberté. Cela mène à la conclusion que c’est une notion que le peuple russe doit apprendre de la manière la plus sévère. Dans l’idéal, les russes devraient oublier qui ils sont et devraient être prêts à recevoir un coup de baguette de la part de leur enseignant. De plus, cela est toujours proposé de la manière suivante : « tout le monde civilisé vit ainsi ».

                          Sur ce fond-là, certaines diasporas se transforment en état dans l’état. Dans ces diasporas il existe des lois non-écrites qui sont en contradiction avec des lois promulguée par l’état. Ces mœurs locales favorisent la formation du comportement antisocial. Il s’agit d’un mélange entre le nationalisme local, l’extrémisme religieux et la mentalité criminelle.

                          Cette atmosphère conduit à une situation dans laquelle les leaders de ces diasporas et les jeunes essayent de profiter de l’état de tout ce qui est possible. Ils savent très bien quels sont leurs droits, mais ils ne veulent absolument pas accepter qu’ils ont aussi des obligations.

                          De plus, il ne faut pas ignorer le fait que derrière tout cela il y a les intérêts du marché gris et du marché noir. Malheureusement, une majorité des diasporas participent de telle ou telle manière dans les activités de cette économie souterraine. Des sommes importantes sont impliquées dans cette sphère du travail illégal des migrants. La circulation des fonds des marchés noirs russes est estimée de 1,5 ou 2 milliards de dollars.

                          Pour cacher tous ces faits, les campagnes informatiques de la presse sont régulièrement menées visant à convaincre les russes de la nécessité de cette migration. En même temps, on ne parle pas de l’encouragement de la migration des russes des républiques de l’ex-URSS ou bien des ukrainiens et des biélorusses, mais on parle surtout du développement de la migration de l’Asie centrale ou du Caucase.

                          Malheureusement, sur ce fond-là, dans les années quatre-vingt-dix, des mouvements russes radicaux nationaux, parfois des couleurs néo-nazis, se créent alors en Russie. Si l’Etat ne veut pas défendre les droits de l’ethnie-fondatrice de cet Etat, cette ethnie finira par défendre ses droits de façon autonome.

                          Le problème consiste dans le fait que les groupes radicaux ne constituent qu’un ou deux pourcents du mouvement social général de la population non-satisfaite de cet état de fait. Mais la presse libérale ainsi que les politiciens libéraux collent tout de suite l’étiquette de fasciste à toute personne qui essaie d’exprimer son mécontentement face à cette situation.

                          Je ne sais pas si les libéraux s’en rendent compte, mais cette politique va les enterrer eux-mêmes. Ils vont se retrouver entre le marteau et l’enclume : d’un côté les différentes diasporas nationales, et notamment les musulmans qui haïssent les libéraux, et d’un autre côté les mouvements nationaux russes qui les considèrent aussi comme leurs ennemis. Je suis persuadé que ces personnes, en fin de comptes, risquent de se retrouver victimes de leurs propres théories et de leur pratique.

                          Je pense donc qu’actuellement il n’existe pas de modèle multiculturel en Russie. Au contraire, on y crée un champ pour des nouveaux conflits qui peuvent avoir une ampleur des civilisations entières.

                          En ce qui concerne les échanges multiculturels, ils se passent de manière suivante : on prend un phénomène négatif présent dans toutes les cultures et on en fait le mélange. Par exemple, un des problèmes est la corruption. Evidemment, la corruption existe en Russie et s’y développe depuis plusieurs années à grands pas, mais il faut savoir que la corruption en tant que vieille tradition culturelle vient surtout de l’Asie Centrale et du Caucase. Ainsi, les flux de migration provenant de ces territoires, sans aucun doute, ont fortement encouragé le développement de la corruption en Russie contemporaine.

                          Quels sont les grands axes du développement du conflit culturel ? A mon avis, la Russie est profondément engagée dans le système des conflits de diverses civilisations. Par exemple, en Russie il n’existe aucun problème avec l’intégration des diasporas ukrainiennes, biélorusses et moldaves, même si les relations avec l’Ukraine et la Moldavie sont assez tendues. Il en est de même pour l’intégration des communautés géorgiennes et arméniennes qui se passe relativement bien.

                          Les problèmes principaux se posent avec l’intégration des communautés musulmanes. Il s’agit premièrement des communautés du Caucase du Nord et du Caucase du Sud. Je pense que l’un des facteurs principaux est qu’ils sont profondément concernés par le « projet global islamiste ». Qu’on le veuille ou non, ce projet existe. Peut-être, n’est-il pas aussi important que le projet euro-atlantique, mais il est tout à fait réel.

                          Je n’essaie même pas de donner mes interprétations, mais je vous évoque les faits tels qu’ils le sont. Nous pouvons dire que l’agressivité des communautés du Caucase du Nord est stimulée par la propagande, par le financement provenant de l’étranger et, sans aucun doute, par la guerre qui perdure dans la région depuis les années quatre-vingt-dix. Ils constituent l’avant-garde du projet islamique en Russie dans sa forme la plus primitive, agressive et même sectaire.

                          Quant à l’Asie Centrale, la situation semble bien meilleure parce que les pays de cette région sont actuellement indépendants ce qui provoque une moindre influence de ce projet islamique, mais néanmoins ce projet y est bien présent. Il y a des diasporas qui se forment souvent dans le principe de leur appartenance religieuse. Il faut noter que l’Asie Centrale est plus marquée par la propagande islamique des leaders religieux venus du Pakistan que par les idées des imams locaux. Ce sont les radicaux religieux étrangers qui depuis longtemps ont mis la main sur les esprits de la population de l’Asie Centrale. Cela mène à la radicalisation religieuse de la société locale et, compte tenu du flux de la migration importante vers la Russie, ce fait ne peut ne pas exercer une quelconque influence sur la société russe. Je ne l’ai pas appris en lisant dans les livres, mais parce que j’y travaille souvent et que je me déplace régulièrement dans les régions dont il est question. Ainsi, d’une manière générale, on voit se former un certain axe de l’instabilité.

                          En conclusion, je voudrais dire que la situation en Russie est la suivante : une grande partie de la population essaie de suivre les modèles, soi-disant occidentaux, du multiculturalisme, en abandonnant son identité nationale, tandis que les démarches agressives de certaines diasporas comblent immédiatement les lacunes qui apparaissent. Soulignons que ces diasporas se trouvent actuellement dans la phase de la redécouverte spectaculaire de leur identité et du développement intérieur dynamique.

                          Ainsi, en essayant de copier les modèles occidentaux tolérants, les russes deviennent plus faibles face à la nouvelle pression venue des voisins du sud qui ne suivent absolument pas les lois, les mœurs et les règles qui existent en Russie depuis des siècles, mais qui préfèrent dicter leurs propres lois qui démontrent souvent leurs caractères expansionnistes.

                          Malgré tout, je reste optimiste parce que je suis persuadé que nous avons beaucoup d’énergie vitale qui parfois déborde. En ce qui concerne les pistes à suivre, je pense qu’elles vont se dessiner de façon plus évidente et limpide grâce à l’orthodoxie russe qui se renforce actuellement. C’est justement l’orthodoxie russe qui est en mesure de devenir l’unique idéologie grâce à laquelle les russes seront capables de conserver leur propre identité. »

                          http://www.idc-europe.org/fr/La-politique-du-multiculturalisme-en-l-URSS-et-en-Russie-contemporaine


                          • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 01:11

                            @ suumcuique

                            Les armes, c’est folklore slave peut-être. Parce qu’en Bulgarie, j’ai vu qu’ils étaient souvent enfouraillés et tiraient en l’air à la première occasion, quand ils étaient contents, etc. Là-bas, j’avais pris un taxi à la journée, au black ; et il se trouve qu’en route, je remarque que ce type super sympa (il m’a emmené chez lui manger, me présenter sa famille, toute sa famille, même dans des bleds, le beau-frère, ceci cela) a le gros flingue à la ceinture. Gros flip, évidemment. Mais type vraiment cool et pas du tout intéressé ; n’a pas cherché à profiter de moi.
                            Et je me souviens qu’en Slovaquie, sur la porte des banques, dans la signalétique visuelle, entre interdit d’entrer avec un ice cream ou la clope, il y avait un flingue barré.


                          • Maritée Maritée 23 juillet 2014 18:47

                            Merci d’essayer de poser les différentes hypothèses. Je suis tellement fatiguée d’entendre toutes les élucubrations dans les médias et les accusations, pénitences souhaitées sans enquête.


                            • Laurent 47 23 juillet 2014 18:58

                              Barak Obama n’a aucun mal à faire avaler ses « contes de fées » à l’américain moyen qui, s’il a deux neurones, est considéré comme un génie ! A part à New-York, dans le reste des Etats-Unis, ça vole vraiment bas ! Si on les envoie faire la guerre, comme en Afghanistan ou en Irak, ils sont persuadés que c’est pour y instaurer la démocratie ! Jamais ce pays, grand donneur de leçon, n’a fait une seule guerre sans avoir un but économique ou hégémonique ( un peu comme le troisième Reich quoi ! ). Dès que ça sent le pétrole ou le gaz quelque part, le pays où se trouvent les gisements est une dictature qu’il faut abattre, pour la remplacer par une démocratie ( Irak, Libye ). L’auteur de l’article a raison de dire que la Russie constitue maintenant un bloc commercial, industriel, et militaire, avec la Chine, l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud, le Venezuela, l’Argentine, et d’autres pays d’Amérique Latine, qui dispose d’une telle puissance que Barak Obama a raison de s’inquiéter ! D’autant qu’une monnaie commune est en cours d’élaboration, et que les billets de Monopoly que sont devenus les dollars ont du souci à se faire !


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 juillet 2014 07:48

                                Laurent 47,
                                Je ne crois pas que les Américains soient d’accord avec la politique de Washington.
                                Ils sont vent debout contre les nouvelles interventions en Irak et en ont ras le bol des milliards consacrés à l’armée et à toutes les Instances, NSA, CIA, services spéciaux, qui coûtent une fortune, et laisse le pays en état de délabrement.

                                **« Les USA s’enfoncent dans la pauvreté »

                                ** « la crise en cours et la perspective de l’effondrement ».

                                ** « Les 6 domaines dans lesquels les USA ressemblent aux pays du tiers monde »


                              • Jean 28 juillet 2014 12:44

                                Laurent, pas d’accord du tout sur « l’américain moyen » ils ont autant de culture politique qu’ici en europe, mais ils restent bizarrement fatalistes et open à leur sacro-saint libéralisme, je pense que cela va changer bientôt.


                              • doctorix doctorix 23 juillet 2014 19:38

                                Pendant ce temps on massacre à Gaza sans tambour ni trompette...

                                Ici le témoignages horrifié d’un médecin-chirurgien bénévole à Gaza :

                                médecin à Gaza


                                • doctorix doctorix 23 juillet 2014 19:40

                                  Pendant ce temps on massacre à Gaza sans tambour ni trompette...

                                  Ici le témoignages horrifié d’un médecin-chirurgien bénévole à Gaza :

                                  http://resistance71.wordpress.com/2014/07/23/lettre-de-gaza-dr-mads-gilbert/


                                  • Xenozoid 23 juillet 2014 22:29

                                    Sea Breeze 2014
                                    Seven NATO countries completed naval exercises in the Black Sea on Thursday, officials said, in a signal of the alliance’s resolve to support east European members who have been unnerved by Russia’s behavior in the Ukraine crisis.
                                    “The navy exercises BREEZE 2014 successfully concluded,” a Bulgarian defense ministry spokesman said. The Romanian Navy said exercises involved commercial traffic monitoring, reaction to asymmetric threat warnings, anti-submarine warfare and artillery firing.

                                    [link to www.voanews.com]
                                    Even though this drills official date (July 4-13, 2014) did not overlap with the MH17 shootdown (July 17, 2014), several of the participating countries left their ships/equipment in the area, for days after the drill was complete (and are still there now).

                                    Sept pays de l’OTAN ont mené des exercices navals en mer Noire (Juillet 4-13, 2014), indiquaient les responsables, dans un signal de l’alliance pour soutenir les membres d’Europe de l’est qui ont été déconcertés par le comportement de la Russie dans la crise en Ukraine.
                                    « Les exercices maritime BREEZE 2014 se sont conclu avec succès », a déclaré un porte-parole du ministère de la défense bulgare. La marine roumaine a déclaré que ces exercices impliquaient la surveillance du trafic commercial, la réaction aux menaces asymétriques, tactiques anti-sous-marine et tirs d’artillerie.
                                    [lien vers www.voanews.com]
                                    Même si la date officielle de ces manoeuvres ne chevauchent pas celle du crash MH17 (17 Juillet 2014), plusieurs des pays participants ont laissés leur navires / équipements dans la région, pendant des jours après les manoeuvres (et toujours là en ce moment).


                                    • Xenozoid 24 juillet 2014 10:06

                                      Le 4 Octobre 1992 El Al vol 1862, un avion-cargo Boeing 747 de la compagnie aérienne israélienne El Al, s’est écrasé dans les appartements Groeneveen et Klein-Kruitberg dans Bijlmermeer
                                      En vertu d’un accord bilatéral spécial entre les Pays-Bas et Israël datant de la guerre de 1973 Yom Kippour, l’aviation israélienne s’est vu accorder un statut spécial à l’aéroport Schiphol d’Amsterdam. El Al, la compagnie aérienne nationale israélienne, utilise l’aéroport pour ravitailler les avions en route entre Israël et les Etats-Unis. Souvent quotidiennement, les avions cargo d’El Al atterrissent et décollent, transportant des munitions, de la technologie militaire et d’autres, souvent classés « secrets »
                                      La Sécurité à l’aéroport de Schipol est Assurée par ICTS, une société de sécurité de Israelienne et basée aux Pays-Bas, fondée par d’anciens officiers de l’agence de renseignement du Shin Beit. Ses filiales sont également impliqués dans des fonctions de sécurité clés là-bas, y compris ProCheck, Ramasso et I-SEC.

                                      je met cela car j’étais a Amsterdam a cette époque,a moins de 1 KM du crash,et je ne sais pourquoi j’ai une petite voix qui me dis de regardé plus loin que le bout de mon nez,les coincidences qui implique le crash et la disparition des 2 Avions Malaysiens et les évenements internationaux actuels, m’y oblige ,ce qui m’a remis ce crash en mémoire, alors je fouille je fouille, mais ca pue


                                    • Xenozoid 24 juillet 2014 10:19

                                      je voulais juste signalé un exercice de l’OTAN qui se tiend en Ukraine en ce moment

                                      Rapid Trident II - July 14-25, 2014
                                      Rapid Trident supports interoperability among Ukraine, the United States, NATO and Partnership for Peace member nations. The exercise helps prepare participants to operate successfully in a joint, multinational, integrated environment with host-nation support from civil and governmental agencies.
                                      Rapid Trident is a part of U.S. European Command’s Joint Training and Exercise Program, designed to enhance joint combined interoperability with allied and partner nations.
                                      The exercise also supports Ukraine’s Annual National Program to achieve interoperability with NATO and commitments made in the annual NATO-Ukraine work plan.

                                      [link to www.eur.army.mil]

                                      Rapid Trident II - Juillet 14-25, 2014
                                      Rapid Trident teste l’interopérabilité entre l’Ukraine, les États-Unis, de l’OTAN et Partnership for Peace. L’exercice aide à préparer les participants à opérer avec succès dans un environnement interarmées, multinationale et intégrée avec le soutien des agences gouvernementales et civiles du pays hôte.
                                      Rapid Trident fait parti du programme , visant à améliorer l’interopérabilité combinée conjointe avec les pays alliés et partenaires de Commandement européen et des États-Unis.
                                      L’exercice prend également en charge du programme national annuel de l’Ukraine pour assurer l’interopérabilité avec l’OTAN et les engagements pris dans le plan annuel de travail OTAN-Ukraine.


                                    • Torvald 24 juillet 2014 10:23

                                       OK mais vous l’avez déjà dit hier soir, on n’est ni aveugle ni naïf.

                                      Ca n’a aucun rapport avec le grave incident, le tri a été fait par tous les satellites.
                                        

                                    • Torvald 24 juillet 2014 10:26

                                       OK mais vous l’avez déjà dit hier soir, on n’est ni aveugle ni naïf.

                                      Ca n’a aucun rapport avec le grave incident, le tri a été fait par tous les satellites.
                                        

                                    • Xenozoid 24 juillet 2014 10:26

                                      non ce que j’ai dis hier, c’etait un autre exercice


                                    • Xenozoid 24 juillet 2014 10:37

                                      Et puis Torvald,satélittes où pas,ca n’empêche personne de chercher,même si il y a plus de questions que de rèponses,et où as tu vu que je prend les gens pour des aveugles et naifs ?


                                    • Torvald 24 juillet 2014 10:38

                                        

                                      Disons que cela revient au même.
                                      Puisque la thèse complotiste va vers sa fin - mais on ne doute pas qu’elle aura encore quelques soubresauts - il est inutile d’aller chercher complètement ailleurs, restons dans le contexte c’est déjà assez compliqué comme ça sans en rajouter.
                                         

                                    • Xenozoid 24 juillet 2014 10:46

                                      tu es ta voix officielle ok c’est bien, maintenant c’est ton probleme,moi je fouille comme je l’ai dit plus haut,je parle du nombre de coincidence énormes et la conjonction d’evènements géopolitiques,fouiller dans la merde ne veux pas dire avoir des délire complotistes ou quoi que ce soit,et de plus je peut te faire une image satélite sans satélite


                                    • Laurent 47 23 juillet 2014 23:55

                                      J’ai vu un reportage sur Russia Today, montrant un élément du Boeing 777 abattu le 17 Juillet. Dans cette video, on voit l’un des enquêteurs montrer un morceau de carlingue littéralement criblé d’impacts, qui ne peuvent pas avoir été provoqués par le crash. Il n’y a qu’un missile sol-air, conçu pour exploser à proximité de la cible en lui causant le maximum de dégâts qui peut avoir provoqué ça. Il n’a pas été conçu pour une percussion, vu les vitesses respectives de la cible et du missile . C’est le cas du missile Bouk-M1 qui équipait les trois batteries installées autour de Donetsk lors du crash. Un missile air-air tiré d’un Sukhoï Su-25 aurait touché l’un des réacteurs, et la zone de crash aurait été beaucoup plus réduite. D’ailleurs les russes ont relevé sur leur radar, l’activation du radar Koupol gérant les trois batteries, ce qui indique qu’un missile a été lancé. Or, ces trois batteries appartiennent à l’armée ukrainienne (matériel acheté à la Russie bien avant ce drame). La théorie selon laquelle ce serait un pilote dissident qui aurait abattu le Boeing de Malaysia Airlines ne tient pas la route, car plutôt que de tirer sur un avion de ligne, il aurait rasé le parlement néo-nazi de Kiev ! C’est du moins ce que j’aurais fait si j’avais été à sa place ! Dites à Obama et à Porochenko qu’il leur va falloir trouver autre chose comme enfumage !


                                      • vachefolle vachefolle 24 juillet 2014 08:40

                                        http://www.lemonde.fr/international/article/2014/07/23/crash-du-mh-17-un-chef-separatiste-reconnait-que-les-rebelles-avaient-des-missiles-buk_4461813_3210.html

                                        Les rebelles pro-russes ont enfin admis qu’ils disposaient de missiles Buk.
                                        De toute maniere vu qu’ils viennent d’abattre 2 avions de chasse, c’etait un peu evident.


                                        • Torvald 24 juillet 2014 10:05

                                            

                                          Mieux vaut tard que jamais. Que de délires autour d’une soi disant provocation du gouv. Ukrainien, du soi disant contrôleur espagnol, de l’inévitable « journaliste américain » ayant un accès privilégié à des sources secrètes. La thèse la plus plausible était déjà dans Mediapart, sans vouloir faire de pub.
                                          Ensuite, il revenait aux Russes de rapatrier immédiatement la batterie pour dissimuler les preuves, et effectivement on ne pourra pas ou peu (parce que on ne voudra pas mettre les Russes dans l’embarras) retrouver de preuves matérielle, simplement les photos satellites et le dialogue entre les tireurs. 
                                          Côté US, grosse colère et retenez moi ou je fais un malheur de B.O. qui ne se couche pas, mais veut absolument éviter que le conflit dérape en bagarre générale. Après tout W.P. n’est peut être pas Richard III c’est jouable.
                                             
                                            


                                        • chapoutier 24 juillet 2014 10:47

                                          désolé mais encore une fois il s’agit de manipulation
                                          voilà l’origine de ce mensonge
                                          Reuters pris en flagrant délit de manipulation.
                                          Hier Reuters sort une soit disant interview d’un commandant séparatiste de Donetsk sous le titre "Exclusive : Ukraine rebel commander acknowledges fighters had BUK missile".
                                          http://news.yahoo.com/exclusive-ukraine-rebel-commander-acknowledges-fighters-had-buk-165910507–sector.html
                                          Cette interview n’est en fait qu’une libre adaptation d’une interview donnée dans une revue Serbe Telegraf.
                                          Sous ce titre accrocheur, on apprend juste que les séparatistes ont saisie en avril quelques lanceurs de l’armée ukrainienne mais qu’ils n’étaient pas fonctionnels.
                                          A signaler que cette personne a immédiatement démentie la transcription de cette interview est accuse Reuters de « manipulation ».
                                          La vidéo du démentie (et d’autres sujets) :
                                          http://www.youtube.com/watch?v=axFfWcL68sA
                                          Dans la version française (et les autres langues), au miracle, la phrase "He said none of the BUKs captured from Ukrainian forces were operational." n’apparait plus.
                                          Et au miracle, le titre devient « Ukraine : les séparatistes ont des missiles BUK », un titre bien plus accrocheur…
                                          http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/23/97001-20140723FILWWW00351-ukraine-les-separatistes-ont-des-missiles-buk.php
                                          Et ce matin les medias reprennent en coeur "un leader séparatiste avoue que les insurgés possèdent des missiles Buk" (entendu sur France Info).
                                          Voilà, à chacun d’en tirer une conclusion.


                                        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 10:56

                                          L’article du Monde m’apparait tangent. Le mec est chef (en bisbille avec le chef des rebelles d’ailleurs) et il dit qu’on lui a dit que. Il va même jusqu’à incriminer la Russie. Il ne va pas rester chef longtemps, voire même vivant. Sauf s’il est piloté par la Russie et c’est évident que la Russie va admettre qu’elle a refilé des missiles et qu’ils sont revenus chez elles. Quand bien même ce serait vrai, jamais Poutine n’admettrait cela, jamais, même contre l’évidence, tout simplement parce qu’il ne peut pas politiquement.
                                          Dans le même temps, dans le fil d’actu, tu as d’autres articles qui disent ’puisque les séparatistes ont abattu hier deux avions, ils ont des Buk." Or, les séparatistes ont abattu des avions bien avant le crash, un deux jours avant le crash, par exemple.

                                          Bref, tout ça, sans rien de factuel, semble justement une propagande destinée à faire croire que les rebelles ont des buk. C’est dans la doctrine américaine : les rebelles ont des buk et flingué le zingue ’par erreur’.
                                          Rien de concret, rien de matériel. Ce qui apparait certain maintenant, c’est que les Américains ne porteront au dossier aucune de leurs traces matérielles : il y avait quand même deux awacs dans le secteur, un satellite au-dessus. Tout ce joli matériel ne sert finalement strictement à rien ; la France s’est fait livrer un awacs hier, on aurait pu faire des économies.

                                          Je remarque de plus qu’on ne dit pas que Poutine hier a très fermement engagé les Occidentaux à respecter la résolution de l’onu votée avant-hier sur ce point : que l’enquête soit faite par tel organisme.

                                          Je remarque également que depuis deux jours l’affaire a disparu de la une du fil d’actu de Google et qu’elle n’apparait au premier abord que strictement traité sur le mode : ’les cadavres arrivent au Pays-Bas’. (au compte-gouttes ; hier en titre c’était ’les cadavres arrivent au Pays-Bas’ ; aujourd’hui c’est ’les 40 premiers corps sont en Amsterdam’).
                                          Pour voir des infos un peu moins émotionnelles, il faut que le citoyen lambda fasse un effort. De l’ingénierie sociale. C’est ce qu’il font constamment, à l’échelle nationale comme occidentale. Du story telling, un feuilleton avec ses pics et ses rebondissements et les ressorts classiques (les méchants bien identifiés, etc). Généralement avec des sujets qui clivent à mort dans la population. L’objet est le suivant : capter l’attention, l’enfermer dans une dimension morale stricte ’t’es pour ou contre’. Par ex, ici, l’objet était de connaître la vérité, ils ont fait glisser le truc sur ’pour Poutine, contre Poutine’. Un des buts de cela est que l’Ue s’engage plus encore sur la pente de la guerre, avec Cameron à la manoeuvre ; que des sanctions lourdes soient prises contre la Russie dans le feu de l’action, sans q’on y réfléchisse, dans l’urgence. C’est comme ça qu’ils ont fait passer le patriot act par exemple : ’tu ne peux être que pour ou bien tu es toi-même un terroriste’.


                                        • Xenozoid 24 juillet 2014 11:04

                                          capter l’attention, l’enfermer dans une dimension morale stricte ’t’es pour ou contre.
                                          lermontov je ne peux qu’approuver ton commentaire,que je partage


                                        • Torvald 24 juillet 2014 11:05

                                             

                                          si même le Figaro le dit alors TF1 va suivre dès ce soir au JT
                                            
                                          « L’un des chefs militaires des séparatistes pro-russes de l’est de l’Ukraine, Alexandre Khodakovski, a reconnu aujourd’hui que les rebelles possédaient des missiles antiaériens BUK de fabrication russe, du type de celui qui selon Washington a détruit la semaine dernière un Boeing 777 de la Malaysia Airlines, faisant 298 morts. .../...

                                          Il n’exclut pas que le missile qui aurait atteint l’avion de ligne soit venu de Russie et y ait été renvoyé après le drame, pour escamoter les preuves. »

                                          Venu signifie installé côté Ouest proche de la frontière russe, et tiré depuis cet emplacement, puis prestement remballé et renvoyé chez son maître plus qualifié que les bras cassés.

                                          Mais alors pourquoi cet Alexandre Khodakovski fait il cette déclaration ???
                                           
                                             
                                            


                                        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 11:08

                                          @ Xenozoid

                                          Voilà, le titre de celui-là est édifiant :

                                          http://fr.euronews.com/2014/07/24/vol-mh17-les-separatistes-auraient-pu-avoir-des-missiles-buk/

                                          La fin de l’article, tout ce que je viens d’expliquer, en direct :

                                          "Alexander Khodakovski explique à mots couverts que la batterie de missiles aurait pu être renvoyée en Russie après le drame pour maquiller les preuves. Des révélations qu’il a depuis démenties, malgré l’enregistrement sonore de l’entretien.

                                          Par ailleurs, deux avions de chasse ukrainiens ont été abattus, ce mercredi, à quelques dizaines de kilomètres de la zone du crash."

                                          La dernière phrase, c’est la ponctuation, une fois que ta cervelle a bien été embarquée dans le truc, le cqfd.


                                        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 11:28

                                          @ Chapoutier

                                          Merci. Mais l’objet de tout cela n’est pas la vérité, ils s’en cognent, l’objet, c’est : perception. C’est-à-dire que l’on enferme les auditeurs-cobayes dans une problématique close et on les laisse s’echarper en leur jetant de temps à autre des os à ronger sur lesquels ils s’étripent. Avec des pics, car évidemment, ils poursuivent des buts : le lundi, c’est 1600 articles et le mardi, c’est 4, comme s’il n’y avait rien eu ; puis, on y revient, etc.
                                          Confusion, division, babélisation des esprits.


                                        • Xenozoid 24 juillet 2014 11:29

                                          sans être surpris èvidemment c’ est édifiant ici au pays bas il joue sur l’èmotion a grand renfort d’officiel et de corbillards


                                        • Torvald 24 juillet 2014 11:40

                                           « ...la Russie va admettre qu’elle a refilé des missiles et qu’ils sont revenus chez elles. Quand bien même ce serait vrai, jamais Poutine n’admettrait cela, jamais, même contre l’évidence, tout simplement parce qu’il ne peut pas politiquement... »


                                            Depuis le début, sachant cela et voyant le danger extrême dans l’urgence et sous le coup de l’émotion, B.O., tout en ayant les preuves satellites n’a pas voulu pousser W.P. dans ses retranchements.

                                          « Ce qui apparait certain maintenant, c’est que les Américains ne porteront au dossier aucune de leurs traces matérielles »   
                                          Sans vouloir présager je crois que si, et il ne restera donc au bout du compte que ces traces sat, mais il n’est pas sûr que juridiquement ce sera pris en compte.
                                             
                                          « l’affaire a disparu de la une du fil d’actu de Google »  
                                          Les medias ont fait de même, ils ont du être chapitrés pour ne pas montrer la Russie du doigt. Le Wall S J avait l’info mais comme symbole du capitalisme ça n’a pas eu beaucoup d’écho.

                                          Au sujet du chef rebelle il a du souci à se faire car s’il ne passe pas devant un tribunal ça pourrait bien être les parents des victimes qui s’en chargent. 
                                            

                                        • wesson wesson 24 juillet 2014 11:55

                                          Bonjour Vachefolle,


                                          l’article du Monde reprends une information de Reuters, que cette dernière aurait obtenue lors d’un interview.

                                          Sauf que l’intéressé dément avoir tenu les propos que lui prête Reuters, a produit une vidéo intégrale de cette interview, et les mets au défi de produire la preuve qu’il a bien dit ce qu’ils ont écrit.

                                          Bref, encore une manip de plus.

                                          De toute manière, maintenant dans la presse mainstream, lorsque je voit l’une de ces phrases « Le gouvernement de Kiev a dit ... », « Le gouvernement Américain a dit ... » ou « Un chef rebelle pro-Russe a dit ... », je ne poursuit pas la lecture plus loin, je sais que ça sera obligatoirement une connerie.

                                        • chapoutier 24 juillet 2014 12:16

                                          Wesson
                                          Reuters pris en flagrant délit de manipulation.
                                          Hier Reuters sort une soit disant interview d’un commandant séparatiste de Donetsk sous le titre "Exclusive : Ukraine rebel commander acknowledges fighters had BUK missile".
                                          http://news.yahoo.com/exclusive-ukr...
                                          Cette interview n’est en fait qu’une libre adaptation d’une interview donnée dans une revue Serbe Telegraf.
                                          Sous ce titre accrocheur, on apprend juste que les séparatistes ont saisie en avril quelques lanceurs de l’armée ukrainienne mais qu’ils n’étaient pas fonctionnels.
                                          A signaler que cette personne a immédiatement démentie la transcription de cette interview est accuse Reuters de « manipulation ».
                                          La vidéo du démentie (et d’autres sujets) :
                                          http://www.youtube.com/watch?v=axFf...
                                          Dans la version française (et les autres langues), au miracle, la phrase "He said none of the BUKs captured from Ukrainian forces were operational." n’apparait plus.
                                          Et au miracle, le titre devient « Ukraine : les séparatistes ont des missiles BUK », un titre bien plus accrocheur…
                                          http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...
                                          Et ce matin les medias reprennent en coeur "un leader séparatiste avoue que les insurgés possèdent des missiles Buk" (entendu sur France Info).
                                          Voilà, à chacun d’en tirer une conclusion.


                                        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 12:49

                                          @ Xenozoid

                                          Bien sûr que c’est édifiant. Vois le titre de celui-là et le contenu.
                                          http://www.lacote.ch/fr/nosdossiers/crise-en-ukraine/articles/mh17-les-rebelles-disposent-bien-de-missiles-sol-air-2883-1324271

                                           La même histoire, le même développé, comme s’il était écrit par une seule main.
                                          C’est le point que j’ai retenu à l’occasion d’une afaire qui a défrayé les journaux en 2002 : des milliers de journaux, une seule main derière qui poursuit son interêt. Ca m’a donné l’envie de sortir au max de cette société : tout est truqué, tu es littéralement enfermé dans une dimension dont quelqu’un tire les ficelles ; sûr que là-dedans tu peux aller jusqu’à être libre et y croire dur comme fer. Mais c’est une simple impression, une illusion.

                                          Le point particulier de leur roman qu’ils sont présentement en train de rédiger nous révèle pourtant quelque chose mais pour cela, il faut retourner en arrière. Ce que les gens ne font jamais car l’info est un vrai déluge ; ça entre dans le cadre de la manipulation mentale que de noyer l’auditeur-cobaye. Les bénéfices sont multiples, diluer le vrai, le défigurer ; mais aussi solliciter la cervelle constamment, l’empêcher à la réflexion en la bombardant de stimulii. Mieux encore par des stimulii contradictoires.

                                          Retourner en arrière. Donc, il y a quelques jours, le sieur Kerry nous expliquait qu’’il était clair’ que les Russes avaient fourni des batteries missiles et que celles-ci avaient retraversé la frontière, sous-entendant même des preuves satellites. Ca, c’était pour la première page, la manchette accrocheuse ; le bouton mental appuyé, c’est la soumission conditionnée, inconsciente et réflexe, à l’Autorité : c’est l’officiel qui parle, c’est ’sérieux’, c’est donc A PRIORI digne de foi = baisse de la vigilance mentale.
                                          En page cinq du même journal, c’est l’officieux qui va conforter. Ainsi, de l’image tout à fait fausse et hors contexte d’une batterie de missile près d’un panneau publicitaire = lien mental qui se fait tout seul chez l’auditeur-cobaye avec pour orientation ’c’est donc vrai’.

                                          Que peut-on déduire ? Il n’y a pas d’images satellite, ce qui est curieux car la zone est sous ultrasurveillance, encore plus depuis le crash.
                                          En toute logique, les séparatistes n’ont pas ces missiles et la Russie n’y pas mis la min puisqu’on s’échine à créer ex nihilo ce vraisemblable. C’est en tout cas improuvable.
                                          En toute logique encore, le fabricant de vérité a un motif à son action, donc poursuit un but, possède un interêt à tout ça.
                                          L’interêt, ce n’est certainement pas la Vérité, la Justice, le Bien, la Démocratie. Ca, ce sont les outils avec lequel le dominant qui n’a ni foi ni loi sinon lui-même hypnotise les animaux faibles en les culpabilisant et manipulant.

                                          Tiens, tu peux décrypter là. Et c’est d’un mal écrit, une fois que tu percutes, tu vois tout le mouvement, comment il font pour littéralement écrire des trucs dans la tête des gens.
                                          "La précision sur l’altitude à laquelle se déplaçaient les deux appareils est importante, car les rebelles ont affirmé à plusieurs reprises qu’ils ne disposaient pas de missiles sol-air pouvant dépasser le plafond de 2.500 à 3.000 mètres."
                                          CQFD, mon pote, CQFD qu’on te meugle dans le cerveau.


                                        • goc goc 24 juillet 2014 12:49

                                          euronews que je prenais avant comme relativement neutre, est passé de l’autre coté de la « Force »
                                          maintenant dans ses news, il n’a même plus de scrupules à reprendre les propos d’Obama, comme argent comptant, sans jamais citer les propos des russes, et surtout sans prévenir le téléspectateur du risque de partialité et de propagande coté USA

                                          dorénavant, je ne regarderais plus cette chaine


                                        • QuelaVéritésoit 24 juillet 2014 21:54

                                          Peut être parce qu’il y a enfin un mec honnête chez les rebelles, plutôt que d’anciens petits mafieux.


                                        • Lou Lou 27 juillet 2014 16:31

                                          @La véritéquisoit
                                          Les mafieux sont plutôt au pouvoir à Kiev, le CV du président est édifiant et toute la racaille qu’ il a mis en poste de direction dans les différentes régions .
                                          Rien de neuf sous le ciel des manips de l’ empire du chaos, USraël, c’ est comme au Kossovo avec Thaci ...
                                          Faut bien des mafieux pour nettoyer l’ argent sale des ventes d’ héroïne de l’ Afghanistan dont la CIA a besoin pour financer ses coups foireux autours du globe et dont l’ armée impérialiste US a besoin pour ouvrir une 1000 ième ( de mémoire je n’ ai plus le chiffre exact ) base militaire US ...


                                        • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 11:30

                                          A part ça, Paris-Match en sait encore plus que la cia et le fsb réunis.

                                          Le missile a explosé derrière le siège 5A, figurez-vous. Dire que les satellites n’ont rien vu.

                                          http://www.parismatch.com/Actu/International/Exclusif-Ukraine-Notre-enquete-sur-les-lieux-du-crash-comment-le-MH17-a-ete-abattu-576889


                                          • Xenozoid 24 juillet 2014 11:35

                                            c’est con, hein, mais ca ma fait rire,je me demande si je vis dans la même dimension....peut être le missile provient d’un multivers qui a produit une anomalie


                                          • chapoutier 24 juillet 2014 12:41

                                            encore un article à la mors moi le nœud !!!!

                                            les missiles sol-air buk explosent à plusieurs dizaines de metres sous la cible et projettent 50 000 fragments métallique afin d’occasionner le max de dégâts.

                                            les traces de ces projectiles sont visibles sur les photos du site


                                          • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 12:51

                                            @ Chapoutier

                                            Franchement, t’es pas gentil parce que j’ai entendu clairement le mec au fond de ma tête sussurer ’l’infographie est très soignée, donc tout est vrai’


                                          • barrere 24 juillet 2014 15:54

                                            pile poil sous la tablette devant le siege 5A. la canette de soda posée dessus a littéralement explosée

                                            soyons précis.


                                          • Lou Lou 27 juillet 2014 16:35

                                            @Lermontov
                                            C’ est une blague ce site de Paris Match : « notre grand reporter Alfred de Montesquiou » Come on on est dans la parodie ...


                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 juillet 2014 11:47

                                            Les Occidentaux ne veulent pas comprendre que la propagande, la désinformation, la culture des complots, les fourberies, les diversions, la recherche systématique du bouc émissaire ... Ne feront pas leur bonheur !

                                            Voir aussi ici :

                                            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mh17-retro-pedalage-devant-les-154752#forum4081407

                                            Plus que tout cela, Obama a démontré le ridicule américain ! Montrer une « preuve » n’est pas la même chose que de « fabriquer une preuve »  !

                                            En supposant que les « séparatistes » avaient eux-mêmes tiré et abattu l’avion civile et combien même que le missile utilisé était de fabrication russe pourquoi faire le ridicule et accuser bêtement les Russes « »pour avoir fourni ces armes...« » Les Américains et les Européens n’ont-ils pas armé les « rebelles » du monde entier ? Ne sont-ils pas en train de fournir armes et munitions à tous ceux qui font le sale boulot des conflits préfabriqués ?

                                            Vous ne voyez pas où est le ridicule ? Alors il faudrait bien que les Américains nous disent qui fournit gracieusement les armes de toutes sortes à tous ceux qui sont en train de déstabiliser plusieurs pays ! Les « Arabes » sont-ils peut-être des fabricants d’armes ?
                                            D’où vient cette « compétence » aux « Arabes » eux qui ne sont même pas capables de créer leur propres armées afin d’assurer leur défense ?

                                            Les radars américains qui peuvent filmer un individu en train de faire caca, n’ont sans doute jamais vu les déplacements des hommes et du matériel de guerre qui détruit aujourd’hui la Syrie et l’Irak : Les radars américains , sont sans doute politiquement daltoniens... Quels experts hypocrites occidentaux, quels journalistes de la désinformation, quelle propagande minable ???

                                            Enfin, l’origine de la « crise ukrainienne » n’est-elle pas européenne et occidentale ? Pourquoi avoir forcé les choses et voulu coûte que coûte enrôler ce pays dans l’utopie et l’embrigader au sein de la Communauté Communiste Européenne ? C’est l’Europe et c’est l’Occident qui sont responsables de la destruction de l’Ukraine : L’OCCIDENT SE GOURE !

                                            Voir d’autres explications ici :

                                            http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

                                            http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

                                            http://www.agoravox.fr/actualites/i...

                                            Vous n’êtes pas obligés de « me croire sur parole »... Mais la réalité du terrain vous interdit de me contredire ! Dans la vie, il est extrêmement difficile d’être honnête avec soi-même, essayez et vous verrez bien ...


                                            • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 12:14

                                              L’Occident dans toute sa splendeur.

                                              Comme on le sait, l’avion transportait une tripotée de sommités devant assister à uen conférence sur la lutte contre le sida.
                                              Hier, Clinton à cette conférence :
                                              http://www.lapresse.ca/international/dossiers/ukraine/201407/23/01-4786129-mh17-bill-clinton-appelle-a-la-fermete-face-aux-responsables-du-drame.php

                                              "Devant une assemblée de scientifiques, militants et politiques, réunis pour la conférence internationale sur le sida à Melbourne, l’ancien chef d’État a rendu hommage aux six passagers du Boeing de Malaysia Airlines en route pour l’Australie, via Kuala Lumpur, afin de participer à cette réunion."

                                              Pour l’ancien président, « ceux qui ont abattu l’avion et ceux qui ont fourni les moyens de l’abattre représentent l’autre versant de notre lutte pour définir notre interdépendance : la main ouverte contre le poing fermé, une politique et une économie inclusives contre la division et la domination, la coopération contre le
                                              contrôle, la vie contre la mort ».

                                              Est-ce normal de tenir pareils propos en pareilles circonstances et en pareil lieu ? Donc, si je suis bien, puisque les Russes c’est la mort, ils devraient être écarter de toute affaire mondiale. Comme la lutte contre le sida et tout ce qui est scientifique, par exemple.

                                              ’Chaque fois que j’ai vu quelqu’un se réclamant du Bien, cherchant derrière, j’ai toujours trouvé l’exact inverse’ De façon non littérale, d’un certain Nietzsche. A ériger en règle ; écarter par principe tout ce qui relève de la morale, de la religion et de l’émotionnel. 


                                              • Xenozoid 24 juillet 2014 13:17

                                                Clinton.hou la la ! la future présidente,ca va faire mal


                                              • alinea alinea 24 juillet 2014 14:25

                                                L’abondance est l’ennemie de l’écologie, par le gaspillage ; l’abondance est l’ennemie de la vérité, par la désinformation ; l’abondance est l’ennemi de la sérénité, par les stimuli incessants et l’agitation mentale qu’ils provoquent.
                                                Le manque provoque le désir, le désir incite à l’imagination ; le manque provoque l’ennui, l’ennui incite à la création ; le manque provoque la débrouille, la débrouille incite à la coopération,etc.
                                                Un peu d’abondance donne de l’aise ; l’aise n’est pas toujours bonne.
                                                Trop de manque provoque la mort.
                                                Un partage équitable des richesses, matérielles, intellectuelles, spirituelles, donnerait la paix.


                                                • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 15:03

                                                  @ Alinea

                                                  L’Otan vient de déclarer qu’elel va ouvrir une base en Pologne pour pouvoir intervenir rapidement ; elel va également donner le statut d’allié à l’Ukraine, Moldavie et Géorgie.

                                                  En conséquence, du fait que l’Otan se positionne à la frontière (il y aussi des bateaux de guerre en mer noire), Poutine vient d’exhorter les forces armées russes à développer leur aptitude au combat, ajoutant que la Russie ne laisserait pas l’otan s’installer autour de ses frontières.

                                                  source ria novosti


                                                • Xenozoid 24 juillet 2014 15:31

                                                  toutes les « manoeuvres »....et les éxercices


                                                • Xenozoid 24 juillet 2014 17:00

                                                  je souligne que les manoeuvres ,sont de rigeure depuis avant et apres la guerre « froide »


                                                • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 17:10

                                                  Lol, selon lapresse.ca, « Mardi, les membres du Parlement ukrainien en sont venus aux coups lors d’une session houleuse où il était question du vol MH17 ».

                                                  Le premier ministre ukrainien vient de démissionner.

                                                  Dans un pays en guerre, ce genre d’évènements est parlant : il n’y a pas d’unité du peuple derrière les dirigeants.


                                                • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 17:13

                                                  La France vient d’annoncer qu’elle honorera son contrat et livrera le deuxième vaisseau à la Russie.

                                                  Je dirais bien bravo à Hollande, mais il semble que cette décision ait été conditionnée par des considérations économiques. Vivement que l’Ue explose.


                                                • alinea alinea 24 juillet 2014 22:21

                                                  Oui, l’occident risque de ne pas attendre une nouvelle occasion !
                                                  Que pourra-t-on faire ? Comment supporter cela ? Les peuples pourront-ils s’unir contre leurs gouvernements ?


                                                • Deneb Deneb 24 juillet 2014 14:51

                                                  Les rebelles reconnaissent que "« Ce jour-là, (les ukrainiens) ils multipliaient les vols et juste au moment du tir, au moment où l’avion civil passait au-dessus, ils ont lancé des attaques aériennes. S’il y avait bien un BUK, et si ce BUK a été utilisé, l’Ukraine a tout fait pour qu’un appareil civil soit descendu... ».

                                                  Bref, ils ont tiré sur un avion ukrainien, qui a eu la mauvaise idée de s’esquiver. Le missile s’est verrouillé sur le jet.
                                                  C’est la faute aux Ukrainiens, ils n’avaient qu’à se laisser exploser, quel manque de savoir-mourir !


                                                  • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 15:06

                                                    @ Deneb

                                                    Je ne vois pas même l’interêt d’intervenir à ta suite. Ton propos est plutôt pauvre et dépassé à cette heure. Je ne comprends pas même que tu aies jugé nécessaire de l’écrire.


                                                  • vachefolle vachefolle 24 juillet 2014 15:44

                                                    son commentaire est largement au niveau des commentaires simplistes pro-poutine et anti-us primaires qui pullulent sur agoravox......


                                                  • barrere 24 juillet 2014 15:47

                                                    purée les dégats qu’a fait l’esb !.........


                                                  • wesson wesson 24 juillet 2014 16:01
                                                    Bonjour Deneb,

                                                    <mode Deneb ON>
                                                    Ah, vous voyez bien que vous reconnaissez votre erreur. Voilà maintenant que vous admettez que c’est [insérez ici votre suspect favoris] qui as fait le coup comme je l’ai dit. Une fois de plus j’avais bien raison, alors que tout le monde s’est moqué de moi ...
                                                    <\mode Deneb OFF>

                                                    Les faits n’ont aucune importance, au final ce qui importe, c’est d’avoir eu raison !

                                                  • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 16:47

                                                    @ vaca loca

                                                    Donc, son commentaire est simpliste pro-obama et anti-russe primaire ? Donc, commenter consiste à mesurer sa petite quéquette avec celle du prochain ?

                                                    Comme je l’ai dit, ce qui me fascine, c’est la psychologie : ce plaisir inouï que vous avez à vous rouler dans votre propre bêtise ; cette ambition bizarre a être le plus crétin du nombre.

                                                    L’inversion des valeurs, l’aboutissement d’une certaine logique de décadence, finalement.


                                                  • Deneb Deneb 24 juillet 2014 16:57

                                                    Wesson, je sais que tu te trouves hyper sexy arborant fièrement ton machisme djugachvillien, mais entre nous, ça fait franchement démodé, un peu comme le porno nazi.


                                                  • ahtupic ahtupic 24 juillet 2014 17:07

                                                    Vous avez bien choisi votre pseudo BENEd à l’envers, vous avez même fait une erreur. Vous passez beaucoup de temps à chercher des mots savants pour épater le monde ? Encore faut-il les comprendre.


                                                  • Deneb Deneb 24 juillet 2014 17:10

                                                    Quels mots savants ? Porno nazi ?


                                                  • wesson wesson 24 juillet 2014 17:30

                                                    pendant ce temps, la démocratie à l’oeuvre aujourd’hui, ici aussi hier


                                                    Au fait, le gouvernement vient de tomber, et Yatseniouk de démissionner, et la rada est gardée par un cordon de « garde nationaux ». Tout va si bien dans la ménagerie !



                                                  • ahtupic ahtupic 24 juillet 2014 17:42

                                                    Non, mais dans vos articles. Ici, vous faîtes appel à Joseph. Quelle érudition !!!!


                                                  • QuelaVéritésoit 24 juillet 2014 21:50

                                                    Tu as probablement raison, deneb.


                                                  • alinea alinea 27 juillet 2014 22:09

                                                    La France est à une vingtaine de places derrière la Russie, dans un classement mondial, en ce qui concerne la liberté d’expression !!!


                                                  • wesson wesson 27 juillet 2014 23:49

                                                    Bonjour Cassino, 


                                                    pour abonder dans votre sens, et en fait, pour céder au préalable indispensable dès lors qu’il s’agit de parler de Poutine et de la Russie, oui, la Russie n’est pas une démocratie, oui, les autorités n’hésitent pas à faire emprisonner les opposants.

                                                    Mais une fois que nous nous sommes débarrassés de ces figures imposés, permettez moi de dire que la Russie est un pays qui s’améliore constamment. Faut-il rappeler qu’ils partent de très loin, et que l’époque Ieltsine a été un traumatisme qui n’est pas près de passer. La Russie se rétabli, mais c’est encore un pays fragile, instable.C’est le pays qui chaque année est le plus durement touché par le terrorisme, principalement Islamiste. Il y a encore des tonnes de problèmes : la corruption, l’alcoolisme, la drogue, la démographie. Tout ces indicateurs sont en train de s’arranger, à mesure que l’industrie et l’économie du pays se diversifie de la rente pétrolière, et que la part du budget consacré au social augmente.

                                                    Alors on ne transformera pas la Russie qui n’as jamais été démocratique en un havre de liberté du jour au lendemain, mais il y a objectivement un espoir que dans un futur raisonnable, ça le devienne.

                                                    Quand aux médias, vouloir comparer les Russes aux occidentaux est une vaste plaisanterie. D’un coté comme de l’autre, on y pratique la censure au gré de l’intérêt de celui qui signe les chèques à la fin du mois. Et du coté occidental, les mises à mort se font du coté professionnel. Exemple criant : depuis le début du conflit à Gaza, il y a eu dans les médias américains 3 journalistes mutés et une journaliste virée. Et pour les journalistes non affiliés occident, ben Tsahal leur tire carrément dessus et bombarde leurs bâtiments. 

                                                    Bref, pour moi les médias qu’ils soient Russes ou occidentaux doivent être mis exactement sur le même plan : ce sont des outils de propagandes.

                                                  • Aristoto Aristoto 28 juillet 2014 00:37

                                                    Les états unis non plus ne sont pas une démocratie, tout du moins seulement pour ceux qui sont capable de péter une milliards de $ en campagne présidentielle !

                                                    Les état unis aussi harcèle et emprisonne « leurs opposant politique »

                                                    Voire le cas de lyndon larouche et la période Maccarthyste smiley

                                                    Ceci dit je préfère quand même vivre en Californie plutôt qu’en Russie smiley


                                                  • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 17:21

                                                    http://www.radioaustralia.net.au/french/2014-07-24/mh17-julie-bishop-%C3%A0-kiev-pour-n%C3%A9gocier-lacc%C3%A8s-%C3%A0-l%C3%A9pave/1347651

                                                    Hey, la pouf, puisque tu veux sécuriser le site, vu que t’arrives à Kiev, demande à tes amis ukrainiens de respecter le cessez le feu puisqu’à l’heure où je parle ils sont en train de bombarder Torez.


                                                    • joelim joelim 24 juillet 2014 17:52

                                                      Un commentaire intéressant de Petro Porochenko (publié dans la feuille de propagande nouvelobs) :


                                                      « « Nous ne voyons pas de différence entre les événements en Ukraine et le 11 Septembre aux Etats-Unis ou la tragédie de Lockerbie » lorsqu’un avion assurant la liaison Londres-New York explosa en vol et causa la mort de 270 personnes en 1988, un attentat dont a été accusée la Libye de Mouammar Kadhafi, a-t-il souligné dans un entretien téléphonique avec le président français François Hollande. »

                                                      Alors que même Wikipedia, officine plus ou moins néocon, écrit sur Lockerbie : 

                                                      « En août 2005, un ancien haut responsable de la police écossaise désirant rester anonyme, ayant participé à l’enquête, affirme que la CIA aurait « écrit le scénario » accusant la Libye. Il affirme que la pièce à conviction décisive, un fragment de circuit intégré du détonateur, a été « fabriquée » et « déposée » par des agents de la CIA qui enquêtaient sur la tragédie7.

                                                      Un nouveau coup de théâtre vient conforter cette hypothèse deux ans plus tard (juillet 2007), quand l’ingénieur suisse en électronique Ulrich Lumpert reconnaît avoir fourni à la police écossaise le fragment de « retardateur », présenté comme trouvé sur les lieux du crash par la justice écossaise. Lumpert, qui travaillait pour la société fabriquant ce composant, avait également expertisé cette pièce à conviction lors du procès. Il a attendu que le délai de prescription soit passé pour minimiser les risques encourus pour faux témoignage.

                                                      En octobre 2007, on apprend que le commerçant Maltais Tony Gauci (en), principal témoin à charge, se serait vu offrir une enveloppe de 2 millions de dollars, à la demande des inspecteurs chargés de l’enquête, en échange du faux témoignage ayant permis la condamnation à perpétuité d’Abdel Basset al-Megrahi.  »

                                                      Ça s’appelle se mettre le doigt dans le troufignon. smiley 

                                                      • wesson wesson 24 juillet 2014 17:57

                                                        Donc c’est confirmé. Le gouvernement Yatseniouk démissionne. Soit disant parce que la Rada suprême n’as pas voulue voter les lois qu’il fallait (pour virer les 23 députés cocos par contre, il était OK)


                                                        Mon avis est que c’est vraiment la débandade à Kiev, et que les USA leur ont dit qu’ils ne pourraient pas éviter la mise en cause de leur responsabilité dans le crash du MH17. Bref, Yats se casse fissa avant de devoir porter le chapeau. Et je donne pas très longtemps à Porky non plus. 

                                                        Je crois que ça va se finir par des soldats de l’ONU en Ukraine, disons avec pas mal de Russes, et sur demande de la communauté internationale.

                                                        Si c’est cette approche qui se trouve confirmé, on pourra qualifier cela d’un retentissant échec et mat !

                                                        • ahtupic ahtupic 24 juillet 2014 18:05

                                                          Enfin, une bonne nouvelle.


                                                        • joelim joelim 24 juillet 2014 18:11

                                                          bonjour Wesson, où as-tu pêché l’info (entre nous c’est l’Histoire qui se déroule sous nos yeux) ?


                                                          La Presse de l’Otan évoque deux avions abattus avec Kiev accusant les russes, c’est beaucoup moins intéressant...

                                                        • wesson wesson 24 juillet 2014 18:14

                                                          Et le ministre de l’économie d’indiquer : Au 1er Août, nous n’aurons plus d’argent à donner aux militaires.


                                                          Fin de la récré !

                                                        • wesson wesson 24 juillet 2014 18:16

                                                          Salut Joelim,


                                                          j’ai pris la source officielle du renseignement Américain (Twitter).

                                                          Plus sérieusement c’est le Twitter de l’AP 


                                                        • alinea alinea 24 juillet 2014 22:28

                                                          Les US, des super bons potes ! ils ont bien fait de leur faire confiance !
                                                          J’vous fous dans la merde et j’me casse ? Ah non, il y a l’ONU !!!


                                                        • Ariane54 Ariane54 25 juillet 2014 18:57

                                                          En fait, il semble que cette démission n’arrange pas les USA qui ont beaucoup investi sur lui : http://lemonderusse.canalblog.com/archives/2014/07/25/30310508.html
                                                          Donc, s’il insiste pour se casser, c’est que ça sent le roussi pour ses fesses !


                                                        • joelim joelim 24 juillet 2014 18:05

                                                          Je pense que l’industrie de communication de l’OTAN court à sa perte, et en l’espèce le ridicule devrait tuer : aucun des faits ne colle avec leur scénario (*) et on va bientôt savoir les ordres reçus par l’avion via les boîtes noires. L’OTAN pourra-t’elle survivre à ce scandale ? Les pseudo-journalistes nous ayant raconté des craques pourront-ils honnêtement conserver leur job ?


                                                          (*) - l’avion a été détourné vers la zone de combat dès la Pologne
                                                          - personne n’a vu la trace du BUK qui aurait été lancé
                                                          - la junte avait déployé des BUKs autour de la zone de combat (pourquoi donc ? smiley )
                                                          - les dégâts sur la carlingue correspondent à un missile air-air
                                                          - au moins un avion de la junte était en vol tout prêt de l’avion au moment de l’évènement

                                                          • QuelaVéritésoit 24 juillet 2014 21:46

                                                            Faux, il est strictement impossible de distinguer des dégats fait par un missile sol-air ou air-air , sauf qu’il est strictement impossible que le missile cité par les médias russe ait pu descendre un B777.

                                                            Une junte est un régime militaire. Porochenko et arseniouk ne sont pas des militaires. Ce n’est donc pas une junte.

                                                          • QuelaVéritésoit 28 juillet 2014 20:55

                                                            @Michel...

                                                            ici on est en France, et peu importe que le mot « junte » vienne de l’espagnol ou du javanais, son usage en Français veut bien dire dictature militaire.. donc junte militaire est effectivement un pléonasme.

                                                            Sinon, vous avez été viré dès le deuxième jour de votre période d’essai chez MBDA ? Parce que là, vous avez une vision un peu plan-plan de l’explosion d’un missile.

                                                            d’ailleurs, parler du gouvernement français en ces termes vous disqualifie définitivement. Adieux.

                                                          • ahtupic ahtupic 24 juillet 2014 18:24

                                                            @ Deneb
                                                            T’as pas une autre hypothèse : c’est peur-être un terroriste pro-russe Ben Ladenov qui a piqué un avion militaire ukrainien ?


                                                            • alinea alinea 25 juillet 2014 10:39

                                                              Je ne savais pas qu’il avait fait des petits à une Russe ! smiley


                                                            • Xenozoid 25 juillet 2014 15:35

                                                              Alinéa ,qu’est ce qui se passe pour l’interview que j’ai traduis et mis en modé -p
                                                              ca(cédille) passe pas ?


                                                            • chapoutier 25 juillet 2014 15:39

                                                              il est à +4


                                                            • alinea alinea 26 juillet 2014 00:01

                                                              Je ne sais pas, quand on vote, l’article sort de la liste pour soi !!


                                                            • tinga 24 juillet 2014 18:48

                                                              D’accord avec Wesson, c’est la débandade dans le camp occidental, les grosses brutes fascisantes ont cru réalisé une super opération, les usa on couvert, les russes sur de leur coup ont fait profil bas, laissant les autres s’enfoncer dans leurs grossières manipulations pour essayer de rattraper le coup, maintenant, c’est la punition, obliger de virer les mecs qui on fait le coup de force pour installer le nouveau pouvoir, qui vont être furieux, l’Ukraine est vraiment mal barrée. 


                                                              • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 19:05

                                                                Demain, Human Rights Watch sort un rapport où elle accuse l’armée légaliste ukrainienne de crimes de guerre. La Croix Rouge les charge aussi.


                                                              • tinga 24 juillet 2014 19:45


                                                                @Lermontof
                                                                Merci à vous au passage pour vos commentaires, bien documentés et instructifs.


                                                              • alinea alinea 24 juillet 2014 22:30

                                                                Quand on méprise son ennemi, on oublie de le regarder !


                                                              • Xenozoid 24 juillet 2014 23:14

                                                                surtout qu’on a pas besoin d’ennemi pour être


                                                              • hans 24 juillet 2014 19:53

                                                                 amusant le MD83 a disparu aussi aujourd’hui....


                                                                • QuelaVéritésoit 24 juillet 2014 21:43

                                                                  Il n’y a rien d’amusant à cela.


                                                                • QuelaVéritésoit 24 juillet 2014 21:42

                                                                  Avant de re-publier les informations du media de propagande du Kremlin Russia Today concernant le SU-25, il aurait peut être été de bon ton de se renseigner sur les capacités réelles de cet excellent appareil d’attaque au sol, mais absolument incapable dans les ordres domaines. Il est en réalité complètement incapable d’aller abattre un avion civil volant à 10000m+.

                                                                  D’abord son plafond maximum est de 7000m soit 3000m de moins que le MH17.
                                                                  Sa vitesse maxi est de 950km/h, à très basse altitude, et en configuration lisse, c’est à dire sans le moindre armement. à 7000m et en portant des armements, cette vitesse serait tombée à environ 600km/h
                                                                  Il ne dispose pas de radar air-air, donc est incapable d’engager une cible à grande distance. Il faut qu’il ait sa cible en visuel. Les missiles R60 qu’il peut emporter, même si c’est en général rarement le cas, car c’est l’emport de bombardement qui est privilégiée, ne servent qu’à son auto-défense en dog-fight.
                                                                  Concernant toujours ce missile R60, cité par Russia Today, sa portée réelle est de 4000m. Etant donné les 3000m de différence d’altitude, il aurait fallu que le SU-25 soit parfaitement placé pour que le missile ne soit pas en limite de portée... difficile à faire en visuel.
                                                                  Le R60 est à autodirecteur infrarouge : il aurait donc visé un des moteurs, et pas le fuselage. il doit être tiré dans l’arrière de l’avion visé pour avoir une chance de l’accrocher (il faut qu’il voit des parties chaudes). Autrement dit, cela voudrait dire que le B777 s’éloignait du SU-25. Cela complexifie encore plus le bon positionnement du SU-25. Sa charge explosive est de 3 kg, largement pas assez pour détruire un GE90 ou un rolls-royce propulsant les B777. Un élément destructeur de ce missile est le câble en tungstène qu’il relâche lors de l’explosion. Cela peut aller couper des morceaux de fuselage ou d’aile et découper des commandes de vol, mais là aussi, pas de taille face à un 777 et ses multiples redondances. Clairement pas la bonne arme face à ce géant. D’ailleurs, pour les quelques cas répertorié d’utilisation de cette arme contre des avions civils, elle ne fut pas vraiment efficace. Tous ces avions eurent réussi des atterrissages d’urgence.

                                                                  En bref, perso, si j’avait voulu abattre le B777, je n’aurait pas envoyé un SU-25... mais un SU-27... jusqu’à présent, personne n’a parlé de SU-27... peut-être qu’à la lecture de ce commentaire, les versions russes vont changer...

                                                                  • QuelaVéritésoit 25 juillet 2014 23:27

                                                                    Cassino, Il n’existe qu’un seul mot pouvant te qualifier... affabulateur.

                                                                    Mais ce qui est bien avec les complotistes. C’est qu’ils peuvent inventer n’importe quoi, et quand plus ils font évoluer leurs pseudos-théories à chaque fois qu’on leur fait remarqur qu’ils viennent de marcher dans la crotte de chien...

                                                                  • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 22:10

                                                                    Et le grand magic circus continue, fidèle à sa pauvre recette.

                                                                    Voilà donc que les Américains disent que les russes canardent l’ukraine depuis la Russie et plus fort encore ils ’ont l’intention d’envoyer plus de lance roquettes aux rebelles.’
                                                                    Les services de renseignements us lisent dans la tête de Poutine, ils devinent ses intentions !

                                                                    Personne pour dire aux scénaristes qu’ils déconnent, ça devient trop criard et peu crédible.

                                                                    http://www.lematin.ch/monde/armee-ukrainienne-bombardee-russie/story/22063692


                                                                    • kalachnikov lermontov 24 juillet 2014 22:13

                                                                      "Ceci signifie qu’avec un budget s’élevant à 100 milliards de dollars, le service de renseignement US prend des décisions susceptibles d’entraîner une guerre nucléaire en se basant sur des tweets et des vidéos publiées sur YouTube", [Daniel McAdams]


                                                                    • Deneb Deneb 25 juillet 2014 08:09

                                                                      C’est cool cet article, on peut se faire la liste des trolls rémunérés par les Russes, on les reconnaît facilement et ils sont quand-même quelques uns. Ce qui est bien, c’est qu’ils sont entre eux, les trois animateurs Asterix, Antiréac et moi-même, nous sommes là juste pour rajouter de l’huile sur ce feu auto-alimenté . Sans parler des autres psychorigides idéologiques, ils ne le font même pas pour l’argent, mais par pulsion totalitaire. On devrait les envoyer en stage chez Kim, je parie qu’ils sont même prêts à payer pour être traité comme du bétail et approfondir leur endoctrinement. Une nouvelle bussiness opportunity ?


                                                                      • chapoutier 25 juillet 2014 08:19

                                                                        Deneb
                                                                        ’’’ils ne le font même pas pour l’argent,’’’

                                                                        faut-il comprendre que deneb avoue indirectement qu’il vient déverser son fiel ’’’pour l’argent’’’ , lui ?


                                                                      • Deneb Deneb 25 juillet 2014 09:40

                                                                        Je ne déverse pas mon fiel, je m’amuse, c’est bien plus palpitant que le meilleur des reality show. Mais il est vrai que je commence à me lasser, vos arguments et réactions sont tellement prévisibles. Ah ces cocos, même pas capables de réformer le machisme soviétique, il y a pourtant tellement à faire, de la brouette sibérienne, de la branlette kolkhozienne, comme chantaient jadis les Beatles « comme and keep my comrade warm ». Tout fout le camp, ma bonne dame !


                                                                      • chapoutier 25 juillet 2014 09:52

                                                                        Deneb
                                                                        ’’’Je ne déverse pas mon fiel, je m’amuse,’’’

                                                                        pour l’argent quand même ! c’est bien de l’avouer

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès