• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vote bloqué : le gouvernement abandonne les agriculteurs retraités

Vote bloqué : le gouvernement abandonne les agriculteurs retraités

Le gouvernement vient de s’opposer à un projet de loi, porté par le député communiste André Chassaigne, visant à revaloriser les pensions de retraites des agriculteurs de 75% à 85% du SMIC. En utilisant la procédure du vote bloqué, ce nouveau coup de force antidémocratique ne laisse rien présager de bon, à l’heure où un profond débat sur la réforme institutionnelle s’instaure.

  • Des paroles, mais pas d’actes

Alors en déplacement au salon de l’agriculture, Emmanuel Macron avait pourtant tenu un discours de solidarité envers les agriculteurs.

« Je sais l’importance qu’a notre agriculture, je sais les attentes, les angoisses et la souffrance sur le terrain. »

Mais une fois de plus, les promesses et les paroles ne suivent pas en actes. Sinon, pourquoi s’être obstiné à bloquer cette loi, de bon sens, et acceptée par tous les bancs de l’Assemblée ? Car la situation des agriculteurs reste l’une des plus préoccupantes et dramatiques de notre pays. 30% d’entre eux gagnent, en effet, moins de 350 euros par mois (1), tandis que la part des suicides dans cette profession est supérieure de 20 à 30% au reste de la population, et que le nombre de suicides a été multiplié par trois en 2016- soit un suicide par jour (2).

Le vote bloqué est prévu dans la Constitution par l’article 44-3. Il stipule que « Si le Gouvernement le demande, l’assemblée saisie se prononce par un seul vote sur tout ou partie du texte en discussion en ne retenant que les amendements proposés ou acceptés par le Gouvernement. » Mais dernièrement, cette procédure n’a été utilisée que très rarement. En 2013, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault en avait fait usage, mais c’était il y a 25 ans- en 1993- qu’il avait été utilisé, pour la dernière fois, contre une proposition de loi.

Dictature-technocratique-a-l-Assemblee-le-communiste-Chassaigne-s-en-prend-au-gouvernement

  • Une réforme de bon sens et d’urgence sociale

Adoptée à l’unanimité le 2 février 2017 à l’Assemblée nationale, la proposition portée par André Chassaigne (PCF) et la députée d’Outre-mer Huguette Bello, visait à revaloriser les pensions de retraites, pour une carrière complète, des agriculteurs. Ces dernières sont parmi les plus faibles de notre pays, 840 euros pour un paysan, 570 euros pour une femme, d’où l’urgence de la situation.

Cette réforme devait ainsi permettre de passer de 75% du SMIC, à 85%, tout cela financé par une augmentation de la taxe sur les transactions financières de 0,1%. Dans une interview donnée à Sud Radio, André Chassaigne regrettait que cette nouvelle taxe soit refusée par le gouvernement, alors même que la droite n’y voyait aucun inconvénient :

« Le problème, c’est que j’ai proposé que ces retraites soient financées par une recette qui ne plaît pas : l’augmentation de la taxe sur les transactions financières de 0,1%. Ça ferait une recette de 500 millions d’euros par an, et ils n’en veulent pas ! » (3).

Mais qu’importe, car une fois de plus cette proposition avait fait la quasi-unanimité en commission des Affaires sociales du Sénat puisque votée à une très large majorité, droite comprise. Son vote au Sénat était donc une certitude, d’où l’étonnement général des sénateurs d’apprendre que le gouvernement préférait utiliser la procédure du vote bloqué afin d’empêcher une mesure d’urgence.

La volonté du gouvernement est de repousser cette - éventuelle - réforme à 2020 dans le cadre d’une loi plus générale. A raison d’un suicide par jour chez les agriculteurs, combien ne seront déjà plus là en 2020 ? A moins que le but de ce blocage ne soit d’éviter à la finance de payer un surplus de 0,1% ?


(1).https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/revenus-des-agriculteurs-des-chiffres-qui-restent-inquietants_2414339.html

(2).https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-suicide-des-agriculteurs-en-chiffres-1517491824

(3). https://www.sudradio.fr/politique/blocage-de-la-revalorisation-des-retraites-agricoles-andre-chassaigne-est-furieux

 

Lien de l'article : https://republiquesocialeblog.wordpress.com/2018/03/14/vote-bloque-le-gouvernement-abandonne-les-agriculteurs-retraites/


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • flourens flourens 14 mars 20:18

    arghhhhhhh faire payer 0,1% à la finance, vous voulez la fin du monde ou quoi, vous voulez que les créateurs de richesses quittent notre pays, vous voulez tarir le ruissellement qui marche si bien et puis c’est la porte ouverte à tous les abus de ces goinfres, les pauvres, aujourd’hui 0,1% mais demain, 0,15 et 0,2% ces rapaces n’en ont jamais assez, donnez leur un bout de doigt mais c’est le bras qu’il vous mangeraient ces cannibales, alors Macron a bien fait, en plus il a été mis en place par ses maitres pour ça


    • RICAURET 14 mars 23:32

      @flourens
      Les riches partent de se pays quand ils veulent ce n ai pas les taxes qui les font fuir
      C est toujours le dernier acheteur qui paie la TVA et le diverses taxes pour eux une taxe de plus ou de moins


    • Christ Roi Christ Roi 15 mars 17:05

      Tous ces vieux qui étaient ravis de veauter pour un jeune et faire barrage à la Haaaaiiinnnnne se retrouvent gros jean comme devant. J’espère que la prochaine fois, ils veauteront mieux. Pour l’instant, il faut qu’ils souffrent pour que ça rentre.


    • Decouz 15 mars 09:52

      Il y a un mot que les macroniens emploient volontiers : « tabou », entendez il faut lever les tabous sur le financement de la dépendance par les intéressés eux-mêmes, il faut lever les tabous sur les fonctionnaires, il faut lever les tabous sur ceci, sur cela, M.Macron n’est il pas à l’en croire un grand leveur de tabou, un vrai révolutionnaire.

      Sauf que lever les tabous sur les inégalités, sur le scandale de la spéculation financière, et sur bien d’autres sujets, il n’en est pas question, autrement dit ces tabous que l’on se propose courageusement de lever, ce sont des tabous qui gênent la tribu au pouvoir, quant aux tabous de la tribu dominante, ils sont et restent tabous.

      • Buzzcocks 15 mars 11:33

        Les paysans ont des terres et une ferme.... souvent ils mettent tout ceci en viager et arrivent à mettre un peu de beurre non bio dans leurs épinards frelatés au glyphosate.


        • Alren Alren 15 mars 13:20

          @Buzzcocks

          « Les paysans ont des terres et une ferme »

          Ce n’est pas le cas de tous. Ce sont plutôt des machines dont ils sont propriétaires et leur valeur subit la décote de tous les engins d’occasion.

          Et pour les propriétaires des bâtiments, le viager n’est pas intéressant car les étables, les remises, les hangars, ne leur sont d’aucune utilité s’ils restent à vivre en viager dans la résidence principale.

          Leur rêve est de retrouver un repreneur s’ils n’ont pas d’enfants pour les remplacer.
          Mais un jeune qui veut s’installer doit avoir des prêts des banques qui préfèrent spéculer sur le marché financier car cela leur rapporte plus.


        • Tom France Tom France 15 mars 14:48

          Bien fait pour tous ces ploucs, ils récoltent ce qu’ils ont semés à vouloir rester dans l’ue/l’euro et tous ces accords de libre échange qui ne sont que des aberrations, ils ont toujours votés pour les mêmes depuis plus de 40 ans malgré l’évidence de la volonté oligarchique de destruction de la classe moyenne et laborieuse, comme tous les autres retraités ! 


          • zygzornifle zygzornifle 15 mars 14:58

            Vous vous attendiez a quoi les mougeons ? Vous l’avez élu les cocos en tete et maintenant ça vient couiner , profitez en vite pour acheter de la vaseline car bientôt vous serez trop pauvres pour .....


            • zygzornifle zygzornifle 15 mars 14:59

              Macron va vous faire payer le fait que les riches ne le sont pas assez .....


              • foufouille foufouille 15 mars 15:40

                « 30% d’entre eux gagnent, en effet, moins de 350 euros par mois (1), » c’est toujours faux.


                • Spartacus Spartacus 15 mars 16:32

                  Pauvre communistes, les pyromanes se plaigne d’avoir le feu...


                  Le responsable se plaint des conséquences dont il est la cause...

                  Les agriculteurs sont à la MSA. La sécurité sociale..
                  Vous savez amis cocos....La merde identitaire et corporatiste que vous imposez a tous mais pas a vous même..

                  Mais Chassaigne lui n’a pas proposé de prendre sur sa « retraite spéciale » qui n’est pas la sécu...
                  Non Non Non ! Pour lui il veut pas ce qu’il impose aux autres..
                  Gamelle bien ordonnée commence par la sienne...

                  Chassaigne, si ce type bouffeur de gamelle publique dans vie au lieu de passer son temps à interdire aux agriculteurs une retraite privée indépendante par fond de pension avait eu une autre attitude, les agriculteurs n’aurait pas a avoir de si petites retraites...

                  A part utiliser les agriculteurs comme excuse pour faire de l’esbroufe pseudo-sociale ce tocard de Chasseigne ferait mieux de la mettre en veilleuse...

                  Vous avez voulu la « sécu » à crédit sr les générations suivantes...
                  Recevez CSG, CRDS et corporations entières en détresse.

                  Les cocos sont a 80% des abonnés aux régimes spéciaux.
                  Ce concept identitaire corporatiste qui favorise les castes les plus proche de l’influence de l’état, à se servir sur le compte de tous les autres....



                  • foufouille foufouille 15 mars 16:54

                    @Spartacus

                    « interdire aux agriculteurs une retraite privée indépendante par fond de pension avait eu une autre attitude »

                    tu es un vrai débile profond vu que les agriculteurs ne veulent pas cotiser et peuvent toujours vendre leurs terres et maisons.


                  • air pur air pur 15 mars 17:18

                    D’abord il s’agit des patrons de l’agriculture, pas des salariés qui touchent la même retraite que ceux du régime de la sécu et deuxièmement la retraite est le reflet des cotisations....
                    Il serait parfois sain de comparer les comptes titres de certains agriculteurs avec leurs retraites, mais il ne faut pas rêver et plutot se plaindre.


                    • Le421 Le421 15 mars 18:38

                      Pour une fois que les épandeurs de glyphosate se font taper sur la couenne...
                      Vont-ils sortir les tracteurs ?? Bien sûr que non.
                      La FNSEA mange dans la main du pouvoir.
                      Une surprise ?

                      Bienvenue à « Franceland », le dernier pays anglo-saxon...
                      Isn’t it ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès