• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vous avez dit « idéologie dominante » ?

Vous avez dit « idéologie dominante » ?

Marquer sa force et faire ostensiblement acte de son pouvoir et de sa richesse, ce furent les traits caractéristiques des rois, empereurs et autres potentats tout au long de l'Histoire. Ainsi, les Julio-Claudiens à Rome et les Barca à Carthage n'hésitaient pas à affirmer leur puissance et à dire clairement qu'ils faisaient partie du "groupe dominant". Plutarque rapporte même que Thémistocle s'adressant aux Athéniens prit son petit dernier dans les bras et clama : "Athéniens ! Voyez ce petit enfant, il dirige le monde ! Car il commande sa mère qui me commande. J'ai quant à moi l'honneur de vous diriger, Athéniens. Vous-mêmes dirigez les autres Grecs. Et la Grèce domine le monde entier !" Le message était clair.

Mais le judéo-christianisme est passé par là. Le "dominant" n'est plus sexy, c'est désormais le Pharisien, c'est Pïlate, c'est l'empereur qui persécute les Chrétiens. Bref, c'est le méchant, celui qui détient le savoir et l'autorité. Tandis que le rebelle, c'est le Christ qui, tel une caïra des cités, vandalise les commerces et répond insolemment à des lettrés qui ont l'âge d'être son grand-père parce qu'il a fait "ses propres recherches". Le rebelle, c'est aussi le martyr qui préfère finir dans l'estomac d'un lion (pauvre lion) que d'obéir à la loi. Bref, les valeurs sont inversées : pour être considéré, il ne faut plus être du côté des dominants mais des victimes. Honneur aux vaincus !

Cette inversion des valeurs est notamment visible en politique : tous les camps y dénoncent une hypothétique "caste" qui ferait régner une tout aussi hypothétique "pensée unique" qu'eux auraient la mission de terrasser à l'instar des antiques héros sauroctones. C'est cependant du côté des extrêmes que se retrouve le plus cette défiance envers l'autorité et le savoir dit "officiel". On parle volontiers des "sachants" ou d' "experts en expertise" pour moquer des personnes qui ont fait des années d'études pour acquérir une docte compétence dans leur domaine. On y dénonce également les "médias mainstream" qui musèleraient la parole et vireraient les journalistes trop indépendants. Il est d'ailleurs drôle de remarquer que les médias sont les mal-aimés de tout le monde : d'Emmanuel Macron à Marine Le Pen, en passant par Mélenchon, pas un homme politique n'épargne les journalistes accusés de tous les maux : trop alarmistes pour le pouvoir, trop godillots pour l'opposition, antimusulmans pour les islamistes, dhimmis pour l'extrême-droite. Chez les Hittites, quand un accusé était condamné à mort par l'ensemble des cent juges du tribunal royal, il était acquitté : on considérait en effet que quelque chose devait clocher pour qu'aucun juge ne souhaitât lui laisser la vie sauve.

Ce glissement sémantique revendicatif se ressent également dans le vocabulaire politique : "Il faut", "nous devons", "va-t-on arrêter de…", "je propose" etc… Ces mots, piochés dans un vocabulaire revendicatif, n'ont rien d'extraordinaire dans la bouche d'un opposant mais c'est plus grave quand un ministre est amené à s'exprimer ainsi. Lorsque l'on entend Mme. Schiappa, par exemple, on se demande si elle est une ministre en exercice ou une conseillère municipale d'opposition. On imagine mal Auguste ou Périclès parler ainsi. Ceux-là n'hésitaient pas à agir (fût-ce de manière expéditive) pour régler ce qu'ils considéraient comme un problème. Mais voilà, agir est la marque des dominants. Il est tellement plus sexy de jouer au rebelle (même quand on est ministre) et de parler comme si le pouvoir était détenu par un autre. On se contente de voeux pieux et d'actes de foi : "lutter contre la violence/haine/pauvreté/délinquance" etc... Comme si ces notions là étaient majoritairement acceptées et comme si ceux qui les dénoncent agissaient en opposants, voire en évangélisateurs. Or, on n'a jamais vu un politique défendre la violence ou la délinquance... Alors, à qui s'opposent ceux qui dénoncent ces fléaux ?

C'est à se demander s'il existe encore un "camp dominant" et, si oui, où il se situe. Chaque camp accuserait son adversaire. L'extrême-droite et la droite diraient sans doute que le camp dominant est celui des Marcheurs, des startupers, de ces jeunes qui osent créer et qui ont l'idée hérétique de se sentir en phase avec le monde qui naît. Pourtant, dans les universités, ces jeunes doivent se faire discrets et ne peuvent militer ouvertement sans craindre de se faire "bolosser" (comprenez : harceler) aussi bien par les gauchistes que par les droitards : il m'a fallu deux ans pour faire admettre à un condisciple qu'il était macroniste. Pour des dominants, ils sont bien timides… Il est de fait interdit aux militants de l'UNEF et de l'UNI de s'attabler aux côtés d'un étudiant suspecté de macronisme. Et je n'oublierai jamais cette jeune et jolie étudiante Marcheuse : prostrée et en pleurs après que son numéro de téléphone ait été divulgué et qu'elle ait reçu des messages injurieux ou photos de pénis en érection dont les auteurs (d'extrême-droite et d'extrême-gauche) sont restés impunis, tout ça parce qu'elle osait militer à LREM ! Comme "camp dominant", ça se pose là ! On imagine ce qui leur serait arrivé s'ils s'étaient comportés ainsi avec une étudiante communiste en URSS.

Pour l'extrême-gauche, c'est les fachos qui seraient le "camp dominant"… Cédric Herrou avait ainsi clamé devant les caméras : "L'extrême-droite est au pouvoir, en France !" S'il est indéniable que le gène raciste et cocardier n'a pas encore été extirpé des mentalités, on ne peut que rire à cette affirmation. Si l'extrême-droite était réellement au pouvoir, soyez sûrs qu'on n'aurait pas la possibilité de la critiquer et que vous ne seriez sans doute pas en train de lire AgoraVox qui n'existerait tout simplement plus. C'est un ancien frontiste qui vous le dit !

Alors, mystère et boule de gomme, qui est ce fichu "camp dominant" ? Et, si c'était justement le camp de la ronchonnerie, de la victimisation et de la dénonciation ? Et si, de l'extrême-gauche à l'extrême-droite, en passant par le centre, tous étaient membres de cette fameuse "idéologie dominante" ? Herrou, lorsqu'il dénonce la mainmise de l'extrême-droite sur la société française se place lui-même dans le camp dominant : et lorsque Marine Le Pen dénonce les "juges rouges" ou la "police de la pensée", elle se place aussi dans le camp dominant. Idem lorsque Schiappa parle comme le ferait une syndicaliste féministe lors d'un meeting. Dans une société gangrénée par l'esprit victimaire judéo-chrétien, celui qui dénonce les "dominants" en fait inconsciemment partie lui-même puisque la nouvelle pensée unique consiste justement à… combattre la pensée unique. Le vrai rebelle serait plutôt celui qui va bien, ce qui le rend objet d'opprobre et de jalousie. De fait, l'essentiel du jeu politique actuel consiste à dénoncer ceux qui ont l'hérétique idée d'aller bien alors que "tout va mal". Même BFM TV est allé jusqu'à évoquer avec mépris "cette France là qui va bien".

L'esprit judéo-chrétien a détrôné Crésus au profit de Lazare, le pharisien ayant fait de longues études au profit du charpentier qui a fait "ses propres recherches", le héros homérique au profit du manant zolien, l'épopée au profit du roman social, Gilgamesh au profit du canard boiteux aux rêves brisés. A n'en pas douter, nous nous dirigeons vers un monde où être épicurien, n'avoir point de causes à défendre ou d'ennemis à pourfendre, ne rien dénoncer et n'invectiver personne, bref, aller bien, sera la plus grande des rebellions.


Moyenne des avis sur cet article :  1.27/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Dr Faustroll Clark Kent 16 juillet 15:50

    L’auteur semble utiliser le terme « judéo-chrétien » en faisant référence à ce que l’on présente comme la morale »judéo-chrétienne », opposée à la morale laïque ou humaniste et qui serait une morale de l’interdiction et de la culpabilisation. En oubliant au passage que l’héritage commun du monothéisme abrahamique concerne aussi l’islam. Mais là n’est pas le plus aberrant dans l’utilisation de cette fausse catégorie inventée pour des besoins de propagande au 19ème siècle. Les juifs persécutés pendant des siècles dans les pays chrétiens auraient été très surpris d’apprendre qu’ils vivaient dans une société judéo-chrétienne1. Alors que l’évocation d’une société ou d’une culture judéo-arabe ne les aurait pas choqués à Montpellier ou à Cordoue.

    L’idéologie d’état a été forgée en France par et pour l’église catholique, protestants, vaudois, etc.. ont payé pour le savoir, et c’est bien avec Rome que napoléon a signé un concordat pour rassurer les grandes familles qui craignaient les effets du déisme des lumières après la révolution. Avant les lois laïques de 190 et 1905, l’État français s’était constitué en utilisant le catholicisme comme un outil pour obtenir la fidélité des nationaux, mais le plus souvent en soumettant l’autel au trône. Pas l’inverse.

    Aujourd’hui, la majorité des Français ont un rapport assez distancié avec les religions en général, et le christianisme en particulier. Alors, si nous sommes un pays « judéo-chrétien », que doit-on faire de toutes celles et tous ceux qui ne respectent pas les 10 commandements ?

    Si on se réfère à la représentativité supposée des religions en France, on peut dire que nous sommes, dans l’ordre d’importance, un pays christiano-aucuno-islamo-bouddhisto2-juif. Et comme il n’y aaucune raison objective de remettre en cause le caractère « français » des partisans de telle ou telle croyance ou incroyance, parler du caractère « judéo-chrétien » de la France est une arnaque.

    Alors, s’il s’agit d’exclure les « ni-chrétiens, ni-juifs », autant le dire et attention aux dommages collatéraux.


    • arioul arioul 16 juillet 16:49

      @Clark Kent
      Non Monsieur depuis 1789 , l’idéologie d’état a été forgée dans les temples Maçonniques , par la bourgeoisie détentrice du capital qui pour les plus riches n’étaient pas catholique. Aujourd’hui encore Mr Merluchon grand adorateur de l’œil qui voit tout va prendre ses directives dans ces endroits bien cachés du peuple. Ces Messieurs aujourd’hui on dans l’idée de faire la promotion de l’Islam , car ils savent que qui contrôle la religion contrôle le peuple , la religion catholique étant has been. Encore une fois tes analyses sont foireuses Superman de grandes surfaces.


    • Dr Faustroll Clark Kent 16 juillet 16:52

      @arioul

      vous ne vous reposez jamais ?

    • arioul arioul 16 juillet 16:58

      @Clark Kent
      Si quand j’arrete de lire des pseudos journalistes dans ton genre sur Avox.


    • Dr Faustroll Clark Kent 16 juillet 17:19

      @arioul

      Je ne suis pas journaliste.
      Seulement un pseudo.
      Tout court.

    • Christ Roi Christ Roi 16 juillet 21:20

      Calmez vous tous les 2. Surtout que vos 2 commentaires du début sont justes. 

      L’auteur de cet article a simplement mal au cerveau parce qu’il a suivi l’idéologie de la télévision bien comme il faut depuis tout petit et maintenant il a le sentiment de s’être fait avoir et d’avoir le cerveau tout pourri. Alors il essaie encore une fois d’accuser l’Eglise mais tout le monde y compris lui-même sent l’escroquerie de sa position. Il n’y a même plus besoin d’argumenter avec lui. Il est comme ce figuier stérile des Evangiles.

    • Jelena Jelena 16 juillet 22:08

      @l’intello avoxien >> l’idée de faire la promotion de l’Islam, car ils savent que qui contrôle la religion contrôle le peuple
       
      Parce que les médias ne contrôlent pas la masse !? Ah bon... Tu vivais ou au cours de ces 4 dernières semaines ?


    • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 16 juillet 23:17

      @Clark Kent
      Le terme « judéo-chrétien » peut effectivement prêter à confusion. D’autant plus que la France, de tradition catholique, est plus pagano-chrétienne que judéo-chrétienne contrairement aux pays protestants. Par ce terme, j’entendais plutôt la pensée occidentale dont les racines sont chrétiennes et juives puisque la Bible est avant tout le livre sacré des Juifs. Mais, évidemment, la notion de « culpabilité » diffère dans ces deux religions. Il ne s’agit bien évidemment pas de faire une diatribe contre la religion judaïque (la « judéocritique » flirte souvent avec l’antisémitisme) mais d’établir et de déconstruire les racines de la pensée occidentale. Or, celles-ci sont à puiser dans la Bible. Si les traditions populaires sont empreintes de paganisme, la pensée et le mode de fonctionnement psychique est clairement issu de l’Ancien Testament : l’homme est une créature, coupable de naissance, attendant la grâce de son Dieu et tremblant d’avance à son courroux, les puissants sont mauvais, le juste est persécuté, ce monde est méchant mais un autre viendra et sera meilleur etc... Ce tropisme et cette vision du monde se retrouve dès les Psaumes qui sont de véritables complaintes. Le christianisme n’a fait que puiser dans ce terreau et y ajouter encore plus de discours victimaire avec toute l’hagiographie victimophile des martyrs. Là où les antiques civilisations vénéraient les souverains ou les héros ayant accompli de grandes oeuvres, le christianisme vénère de simples personnes qui n’ont fait rien d’autre que subir l’oppression. Ainsi, la « médaille des victimes de terrorisme » créée par Hollande n’est que la résurgence laïcisée de ce culte de la mort inhérent au christianisme où la victime est acclamée en héros... Les réacs (notamment chez Boulevard Voltaire) ont largement critiqué cette mesure de Hollande, mais elle est directement issue de cette mentalité judéo-chrétienne : tu as subi une oppression ? tu auras une récompense.


    • arioul arioul 17 juillet 08:13

      @Nicolas Kirkitadze
      Vas y Nico , passe bien la pommade aux Feujs , y a que çà de vrai , tu as compris que pour avoir les miettes il faut que tu te soumettes , j’ai compris pourquoi tu as quitté le Front , tu veux aller au casse croute , c’est sur que tu n’as pas le panache et la résistance du vieux Jean Marie. C’est bien mon petit tu seras un bon valet du système.


    • arioul arioul 17 juillet 09:23

      @Jelena
      Pas tous ma bonne dame , moi j’y crois pas et c’est 4 dernières semaines , j’attendais justement que tu viennes nous faire part de tes lumières , pauvre demeurée.


    • Pseudo Victor Pseudo Victor 17 juillet 11:39

      @arioul

      toujours aussi en formes ?!??

      Jelena n’est pas contente parce que la facho-sphère a pris le parti de la Croatie catho contre l’équipe de France black black black black, alors que la croisade croate a bien mis à bas la Yougoslavie, avec la complicité des natios serbes, qui se sont fait rouler dans la farine 5 ans après.

      Ah elle est belle la Yougoslavie maintenant, partagée entre 10 Etats croupions.

      Mais vive la Croatie blanche et catholique (et anti serbe) quand même smiley

      Et vive Vladimir smiley


    • Pseudo Victor Pseudo Victor 17 juillet 12:21

      @arioul
      j’ai compris pourquoi tu as quitté le Front , tu veux aller au casse croute

      Ben tout le monde a besoin d’un casse croûte quand il vieilli.

      Votre pension de retraite, qui c’est qui vous la verse ???


    • arioul arioul 17 juillet 12:28

      @Pseudo Victor
      Oui mais lui il veut se gaver de grosses miettes. Attendez un jour ou l’autre vous le verrez En Marche.


    • Jelena Jelena 17 juillet 13:12

      @u petit goy à BHL qui étale avec fierté son ignorance.
       
      >> Jelena n’est pas contente parce que (...)

       
      Sache que je préfère les croates à un crasseux dans ton genre.


    • Pseudo Victor Pseudo Victor 17 juillet 13:18

      @Jelena

      Eh oui, eh oui, de si bons souvenirs, la croisade croate smiley


    • Pseudo Victor Pseudo Victor 17 juillet 13:20

      @arioul

      Attendez un jour ou l’autre vous le verrez En Marche.

      Il me semble que c’est quasiment fait


    • arioul arioul 17 juillet 17:32

      @Jelena
      Ah mais ma bonne dame vous pouvez vous faire mettre par qui vous voulez.


    • Pseudo Victor Pseudo Victor 17 juillet 20:03

      @Jelena


      Et c’était Finkelkraut qui aimait bien les Croates aussi, et Israël aussi smiley

      Comme quoi, il y a des « reclassements » dont seuls les aveugles peuvent s’étonner.

    • Jelena Jelena 18 juillet 10:42

      @Pseudo Jacob >> c’était Finkelkraut qui aimait bien les Croates
       
      Ce vieux blaireau avachi représente quelque chose parce qu’il vit en France, le pays des goys... Tu crois m’offusquer avec tes commentaires, mais tu n’est qu’un crasseux alcoolique qui connait rien de la Hrvatska.


    • Pseudo Victor Pseudo Victor 18 juillet 10:55

      @Jelena

      Je ne veux offusquer personne juste rappeler que Grande Serbie = Grand Israël


    • bibou1324 bibou1324 16 juillet 16:21

      Extrême gauche, extrême droite, camp dominant, adversaire ... petit témoignage en provenance de science po’, recueilli le weekend dernier :


      « Ici les gens n’ont pas d’idéal politiques. Enfin à part quelques troublions utopistes qui sont vite éjectés et quelque-uns qui veulent continuer dans le journalisme. 

      Non, ici les étudiants ne sont pas dans le militantisme, ils cherchent un poste, une carrière. 

      Ils défendront la droite, la gauche le centre ou les extrêmes, en fonction du réseau de relation qu’ils tisseront, en fonction de ce que leurs »amis« leur proposeront, non pas par conviction, mais simplement parce que c’est le poste le mieux payé et qui les valorisera le mieux qui leur sera proposé.

      Certains sont plus débrouillard pour tisser des relations, ils peuvent finir chef de parti, député ou mieux encore. Leur ascension est due à leur amis, au cercle de leurs relations plutôt car dans ce milieu il n’existe pas vraiment d’amitié. Ils sont redevable à ce cercle et par conséquent n’ont généralement de choix que de garder leur ligne politique. Ligne dont ils se fiche éperdument. »

      • cassini 16 juillet 17:14
        Dans cet article, que de références culturelles ! smiley
        Ah, mon père et ma mère, que je vous veux de mal de ne pas m’avoir poussé en hypokhâgne ! smiley



        • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 16 juillet 23:32
          Bonjour cher Cassini

          Si vous éprouvez des difficultés à saisir le sens de certains mots ou de certaines références, vous m’en voyez sincèrement navré. Ce sera un plaisir de vous apporter les informations nécessaires.

          Cordialement

          Nicolas K.

          PS : Les prépas sont largement surcotées et ne permettent absolument pas de jauger la culture d’une personne ! Je suis sûr que vous savez bien plus de choses que ceux qui ont fait hypokhâgne !

        • il n’y a rien de plus débile que le terme « défendre » une cause. Résistons, c’est bien assez et plus jouissif,...


          • Jonas 16 juillet 22:36
            « tous les camps y dénoncent une hypothétique »caste« qui ferait régner une tout aussi hypothétique »pensée unique"

            Je rappelle que TOUS les mass-média (Médiapart, Libération, Le Nouvel Obs, Marianne, Le Monde, Le Figaro, Le Point, le JDD, La Croix, les Inrocks, Le Huffington,...) ont appelé officiellement à voter Macron aux dernières élections présidentielles, ils ne font pas du journalisme mais du militantisme politique aux ordre de la caste de la pensée unique :
            http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/22/tout-sauf-eux-la-une-engagee-de-liberation-a-la-veille-du-pre_a_22050471/
            https://francais.rt.com/france/37949-en-pleine-periode-reserve-liberation-appelle-voter-macron-en-une
            https://www.mediapart.fr/journal/france/010517/dire-non-au-desastre
            http://www.liberation.fr/liseuse/publication/06-05-2017/1/?refresh=832349
            http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/24/les-risques-d-une-explosion_5116380_3232.html
            http://www.lejdd.fr/politique/le-pire-est-malheureusement-possible-lappel-de-61-associations-et-ong-avant-le-second-tour-3315047
            https://www.allary-editions.fr/wp-content/uploads/2017-04-26-LES-INROCKUPTIBLES-26-AVRIL-_-02-MAI-17-10000000051206255.pdf
            http://www.zinfos974.com/photo/art/default/7150286-10962939.jpg?v=1415347228
            http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20120918.OBS2752/les-nouveaux-fachos-et-leurs-amis.html
            http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/05/05/31001-20170505ARTFIG00322-l-editorial-du-figaro-presidentielle-le-choix-de-la-raison.php
            https://www.la-croix.com/Debats/Editos/Presidentielle-notre-choix-2017-05-01-1200843739
            https://www.marianne.net/debattons/tribunes/nous-avons-vote-melenchon-au-1er-tour-nous-voterons-macron-contre-le-pen

            • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 16 juillet 23:40

              @Jonas

              Bonjour

              Ce que vous dites est en partie le reflet de la réalité.

              Mais ce même schéma (inversé) s’applique aux médias dits « réinformateurs ». Si les médias « officiels » ont massivement appelé à voter Macron, ceux de la « réinfosphère » sont dans l’antimacronisme primaire : chez Boulevard Voltaire, ils seraient prêts à massacrer des bébés phoques s’ils voyaient Macron sur la banquise.

              La réinfo est bel et bien de la désinfo et n’a rien à envier aux « mass-medias » qu’elle dénonce. Elle a recours aux mêmes méthodes de manipulation et de désinformation, en pire. Ceux qui ont l’esprit critique en alerte maximale lorsqu’ils regardent BFM sont les premiers à gober servilement ce que leur sert TV Libertés. Or, quel est le sens de sortir d’une escroquerie si c’est pour entrer dans une autre ?

            • Jonas 17 juillet 00:43
              @Nicolas Kirkitadze « La réinfo est bel et bien de la désinfo et n’a rien à envier aux « mass-medias » qu’elle dénonce. »

              Les mass-média, c’est le système, la presse financée dans les kiosques et les librairies à coup de centaines de milliers d’euros, par le gouvernement avec vos impôts pour diffuser sa propagande et imposer la pensée unique, la mondialisation, l’immigration de masse, l’islamisation, le multiculturalisme, le consumérisme, uniformiser et lobotomiser les masses.
              La réinfosphère a comme seule arme Internet, et doit lutter contre la censure (TVLibertés a par exemple vu sa chaîne Youtube censurée par la police politique, Boris Le Lay, a vu son site de réinformation déréférencé de Google, et a été obligé de s’exiler à l’étranger après avoir dénoncé des islamistes).
              La réinfosphère ne lutte évidemment pas avec les mêmes armes que les mass-média.

            • pergolese 17 juillet 08:35
              @Jonas

              N’exagérons rien...La réinfosphère fonctionne exclusivement sur internet (à part « causeur » et « valeurs actuelles » qui peuvent entrer à mon sens dans cette catégorie). Or, sur Internet on n’a pas besoin des mêmes moyens financiers.

              Quant à TV libertés et youtube, il ne faut pas là non plus exagérer. Je doute que ce soit youtube qui fournissait des « webtelespectateurs » à TV libertés. En fait, cela servait surtout à avoir à disposition ne plateforme gratuite pour intégrer les vidéos dans le site. Or, une nouvelle alternative arrive qui nécessitera une financement minimal : C’est Peertube (voir https://joinpeertube.org/fr/ ).

            • Pseudo Victor Pseudo Victor 17 juillet 12:20

              @Jonas

              La réinfosphère ne lutte évidemment pas avec les mêmes armes que les mass-média.

              Tout est dit dans cette simple phrase :

              les mensonges des uns sont moindres que ceux des autres, pas en eux-mêmes, puisqu’il s’agit toujours de désinformation, mais simplement parce que la forme est censée être plus inoffensive.

              De la même manière, les Palestiniens ont toujours raison car « ils n’ont que des pierres contre des chars ».

              Peu importe qu’il s’agisse de mensonges finalement, seule l’emballage compte  smiley

              Vous venez donner raison à l’auteur par A+B


            • Jonas 17 juillet 21:05
              @pergolese « Or, sur Internet on n’a pas besoin des mêmes moyens financiers. »

              Vous raisonnez à l’envers.
              Si la réinfosphère n’est que sur Internet, c’est parce que c’est moins coûteux, et qu’elle n’a pas les moyens financiers colossaux de l’État français pour investir les mass-média (journaux, télévisions, politique, etc)

              -----------------------------------------
              "Quant à TV libertés et youtube, il ne faut pas là non plus exagérer. Je doute que ce soit youtube qui fournissait des « webtelespectateurs » à TV libertés."

              Vous plaisantez j’espère ? TVLibertés ne fonctionne que grâce à ses donateurs, en produisant des émissions télévisées, reportages, interview de personnalités et un journal quotidien.
              Or, du jour au lendemain Youtube coupe leur chaîne télévision !
              Résultat : perte d’audience, perte de l’historique accumulé des émissions télé, obligation de trouver un autre hébergeur qui acceptera de recevoir leur chaîne, mise à jour du site web, etc..
              Tout cela a un coût non négligeable pour une chaîne qui ne reçoit aucune aide de l’État.


            • Jonas 17 juillet 21:18
              @Pseudo Victor « Peu importe qu’il s’agisse de mensonges finalement, seule l’emballage compte »

              Mais qu’est-ce qui est mensonge ? Qu’est-ce qui est vérité ? La propagande totalitaire socialiste vise à prendre en charge le citoyen lambda de sa naissance à sa mort.
              Il n’est qu’un consommateur lobotomisé par les journaux télévisés, la presse écrite, les mass-média, conditionné afin d’accepter au nom de son bien-être, la destruction en masse des forêts, l’annihilation des espèces végétales et animales en recouvrant la Terre de milliers de km2 de bitume, le mariage pour tous, le génocide de masse à l’échelle industrielle avec 220 000 avortements chaque année en France, la pornographie sans limites sur Internet, la pollution et l’empoisonnement de la nature et de sa nourriture avec pesticides, gaz nocifs, édulcorants, émulsifiants, exhausteurs de goûts, colorants, polyphosphates, l’élevage intensif à la chaîne de millions de bêtes élevées et abattues dans des conditions abominables, le multiculturalisme, l’islamisation de ses quartiers, l’immigration de masse, etc...

              La réinfosphère a très peu d’espace pour lutter contre cette propagande idéologique, et quand elle commence à faire du bruit, on tente de l’éteindre (voir TVLibertés par exemple).

            • Reiki 10 août 00:12

              @Nicolas Kirkitadze

              Joli article, la pense dominante . Il s agis la d une véritable remise en question, je vous en remerci. Celle ci decoule directement du Pouvoir qu a chacun de vivre selon ses principe . Une plus grande liberté de se differencier de l autre ouvre le champs des possibilité. Des lors si chacuns es legitime, qui detient la vérité ? Plus personne La question n est pas quelle es la pense dominante , mais quand le sera t elle ? voila

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès