• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Walter Hallstein, 1er Président de la Commission Européenne

Walter Hallstein, 1er Président de la Commission Européenne

Walter Hallstein, premier président de la Commission Européenne, est un inconnu du Grand Public. L'UE oublie de le mentionner dans la liste de ses pères fondateurs. Son rôle est pourtant loin d'être négligeable. Enquête sur ce personnage historique.

Le Discours de Rostock de Walter Hallstein (1939)

Le discours prononcé par Walter Hallstein [1], futur président de la Commission Européenne (1958-1967), le 23 janvier 1939 à Rostock, prouve sans aucun doute que le travail pratique et théorique d’unification du droit pour une « Europe Nouvelle » était déjà bien avancé.

Ce discours ne traite quasiment que du droit des États et avance en autre les principes suivants :

  • Primauté de l’état Européen totalitaire (exécutif).
  • Pouvoir de proposition d’amendement des lois du pouvoir judiciaire (pas de jurisprudence).
  • Formation d’une « entité économique sous contrôle allemand ».
  • La loi comme le moyen éducatif et disciplinaire pour former un « Peuple […] essentiellement formé par des convictions et des valeurs communes ».
  • Une réflexion sur l’impossibilité d’imposer immédiatement les lois du Reich aux pays dominés.
  • Le processus juridique de la directive pour introduire dans les autres pays d’Europe les lois [nationales-socialistes].
  • Structuration administrative dans les pays conquis en entités de villes et de comtés. Les comtés constituent un mélange de circonscriptions administratives de l’État des corps auto-administrés dirigés par un directeur administratif.
  • Les entités régionales, qui seront également un mélange de circonscriptions administratives de l’État des corps auto-administrés. Ils seront dirigés par des gouverneurs.

Walter Hallstein dit très clairement au début du dernier chapitre de son discours que :

« la structure de l’organisation administrative de l’Autriche et du territoire des Sudètes, qui est actuellement en train d’être formée, servira de modèle pour la future administration du Reich européen tout entier ».

Le plan pour la Nouvelle Europe Nazi est déjà dans la tête de ce juriste et de ses collèges en 1939.

Le fait que la conférence d’Hallstein n’était pas simplement un rassemblement de l’université, mais un événement officiel de l’Etat nazi, est souligné par la présence du ministre d’Etat nazi, le Dr. Scharf – représentant d’Hitler au gouvernement d’Etat de Mecklenburg, dont Rostock était la capitale – ainsi que de l’élite entière de l’Etat nazi de cette région.

Le 24 janvier 1939, le journal « Niederdetsher Beobachter » relate la conférence de Walter Hallstein en ces termes :

497x463x04-03-2019-18-25-52.png.pagespeed.ic.FVNKSvvSqF

La Grande Allemagne en tant qu’entité légale
Soirée de conférences de l’Université de Rostock

Le conférencier de la soirée était Dr. Hallstein, professeur de droit, qui a acquis une expérience considérable dans les politiques juridiques européennes avec ses recherches comparatives. Il a discuté de la structure de l’organisation administrative de l’Autriche et du territoire des Sudètes.

Dans son courrier officiel au doyen de l’université (ci-dessous), Hallstein se décrit comme un expert du Droit Européen et particulièrement familier avec les objectifs du 3ème Reich.

744x571x04-03-2019-18-46-55.png.pagespeed.ic.XmYKFj-YZO

 

Universität unterm Hakenkreuz

Pour l’historien allemand Helmut Heiber, Walter Hallstein a exercé la fonction d’officier-instructeur en national-socialisme (NSFO) au sein de la Wehrmacht  : les NSFO avaient pour mission de diffuser l’idéologie nazie au sein de l’armée régulière, notamment ses délires racialistes et antisémites. Cette information qui a été reprise par le journaliste d’investigation allemand Ernst Klee et par l’historienne française Annie Lacroix-Riz, se trouve dans l’ouvrage suivant  : Helmut Heiber. «  Universität unterm Hakenkreuz. Teil I  : Der Professor im Dritten Reich  ». Munich, Saur, 1991, p. 360. dont voilà un extrait traduit :

«  Qui s’en étonnera après ce qui précède  ? En début d’année 1944, sur requête, l’université de Francfort a rapporté à la direction des maîtres de conférence du Reich un total de quinze hommes ayant rang d’officier, qualifiés en tant qu’officiers-instructeurs en national-socialisme, à commencer par Walter Hallstein pour finir par Wilhelm Ziegelmayer […].  »

Helmut Heiber a travaillé de 1954 à 1989 à l’Institut für Zeitgeschichte (Institut d’histoire contemporaine). Sa tâche initiale consistait à organiser les documents rassemblés en vue du procès de Nuremberg (1946-1949) et de les rendre disponibles pour la recherche scientifique. Au milieu des années 1970, Heiber a été chargé de la reconstitution des dossiers de la chancellerie du NSDAP, en grande partie détruits à la fin de la guerre.

Das Personenlexikon zum Dritten Reich

Dans son livre Das Personenlexikon zum Dritten Reich, Ernst Klee, journaliste spécialiste de la période nazie, a répertorié près de 4300 noms de l’élite sociale au sein du régime nazi. La fiche biographique de Walter Hallstein se présente ainsi :

Hallstein, Walter. Juriste. * 17.11.1901 Mayence.

À partir de 1927, lnstitut Kaiser-Wilhem de droit privé étranger et international à Berlin. 1930 Professeur à Rostock. D’après Hammerstein (Goethe) membre de la Fédération national-socialiste de protection anti-aérienne, la Fédération nationalsocialiste pour le bien-être populaire et la Fédération des juristes nationaux-socialistes.

1941 : professeur de droit commercial, droit du travail et de droit économique à Francfort, doyen.

D’après Heiber (Professeur, p. 360), au début 1944, l’Université propose Hallstein à la Fédération des professeurs nationaux-socialistes en tant qu’officier instructeur national-socialiste qualifié ayant le rang d’officier.

Avril 1946 à septembre 1948 Recteur.

1950 Secrétaire d’État à la Chancellerie fédérale,

1951 au Département des Affaires étrangères.

Président de la Commission de la Communauté économique européenne en 1958.

Décédé le 21.03.1982 à Stuttgart*1.

J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu

sans-titre

Dans son livre « J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu » [10], Philippe de Villiers démontre que Walter Hallstein, à droite sur la photo, a fait partie de la petite délégation des quinze juristes de haut niveau conduite par le ministre du Reich, et qu’il avait une admiration religieuse pour Hitler….

Extraits du Livre de Philippe De Villiers :

« En écoutant religieusement exalter « le génie législatif inaccessible de Mussolini et de Hitler », Hallstein ne se doute pas que l’Histoire le ramènera ici même, au Capitole, dans presque 20 ans, pour signer, au nom de l’Allemagne, le traité européen devant amorcer sa rédemption. »

« Afin de l’aider dans sa mission pour la nazification du droit allemand, Hans Frank créa l’Académie de droit allemand. Walter Hallstein y a œuvré comme expert auprès de quelques-uns des quarante-cinq groupes de travail »

« Si ce « pionnier » de l’intégration supranationale européenne, inconnu du grand public, est l’un des rares dont on n’a pas donné le nom à l’un des bâtiments du quartier européen, c’est peut-être tout simplement parce qu’il est le père encombrant. » »

Walter Hallstein : « La création du grand Reich allemand n’est pas seulement un fait politique, un acte du Führer de portée universelle, c’est aussi un événement historique et juridique d’une importance extraordinaire »

Plus d’extraits sur le site de l’UPR :

https://www.upr.fr/actualite/france/le-livre-de-philippe-de-villiers-paru-ce-6-mars-2019-apporte-de-nouvelles-revelations-accablantes-sur-walter-hallstein-concepteur-de-la-nouvelle-europe-et-enseignant-le-nazisme-aux-troupes-de-la/

De Ribbentrop à Adenauer

Dans le dossier officiel du ministère des Affaires étrangères de la RDA De Ribbentrop à Adenauer, datant de 1961, Hallstein est certes décrit comme

«  un partisan nazi actif au sein des universités de Rostock et de Francfort »

Dissimulation

Avec son lourd passé, on peut alors se poser la question de comment Walter Hallstein a pu échapper au procès de Nuremberg comme d’autres juristes Nazi.

La réponse est qu’il a nié avoir des affiliations aux organisations nazis. En cela, il a commis un parjure resté impuni.

538x620x04-03-2019-19-11-24.png.pagespeed.ic.AndlPv5Xoj

683x556x04-03-2019-19-55-54.png.pagespeed.ic.VjeYILbxFz

Deuxièmement, il a dû s’assurer que ses nombreuses publications et présentations en tant que croisé de la conquête européenne, étaient détruites.

L’illustration ci-dessous reprend une impression provenant de la Bibliothèque nationale allemande après avoir utilisé, pour une recherche, les mots-clés ‘Walter Hallstein’. Cette bibliothèque – qui est la bibliothèque en ligne la plus complète de toute l’Allemagne – énumère les publications suivantes rédigées par celui-ci :

• Avant 1933 (l’année où la coalition des Nazis et du Cartel s’est emparée du pouvoir en Allemagne), on ne trouve qu’une seule publication.

• Après 1945 et la défaite de la coalition des Nazis et du Cartel, on peut trouver plus de 100 livres et publications rédigés par Hallstein.

• De façon étonnante, entre 1933 et 1945, durant le régime de terreur de la coalition des Nazis et du Cartel, on ne peut trouver qu’une seule publication rédigée par Hallstein. Cette liste ridiculement courte d’une publication en 12 (!) ans mérite une explication en particulier si l’on tient compte du fait que, durant cette période, Hallstein était le doyen de la faculté de droit de deux grandes universités allemandes.

Il n’y a qu’une explication à ce fait : Hallstein s’est assuré qu’aucun de ses discours et publications n’avaient survécu.

645x653x04-03-2019-19-22-46.png.pagespeed.ic.egapd650nZ

L’expert en brevets, Carl Friedrich Ophüls

Walter Hallstein ne fut pas seul dans sa fonction d’architecte en chef de « l’UE de Bruxelles ». Il s’entoura de technocrates juridiques comme Carl Friedrich Ophüls qui avaient déjà été des acteurs utiles avant 1945.

Le 17 décembre 1941, le siège du parti nazi à Francfort, dans une lettre officielle adressée au recteur de l’université de Francfort, atteste que C.F. Ophüls est un nazi “politiquement fiable” [“politisch versläßlicher”].

661x560x04-03-2019-19-42-45.png.pagespeed.ic.j7MIwWzL3h

Le questionnaire de dénazification des Alliés datant de 1946 révèle qu’Ophüls était membre du parti nazi, le NSDAP, et portait le numéro de membre 2 399061.

809x613x04-03-2019-19-34-42.png.pagespeed.ic.GP-6i7on8p

Du fait de son passé nazi, le bureau de la sécurité des Alliés, en 1947, classifia Ophüls comme suit :

“Cet individu n’est pas employable pour n’importe quelle position au dessus du travail ordinaire »

600x552x04-03-2019-19-38-01.png.pagespeed.ic.44JDl8BNb8

Cependant, le jugement qu’avait Hallstein concernant Ophüls était en contradiction directe avec le bureau des Alliés. Avec Gerhard Schiedermair – un membre du tristement célèbre clan d’avocats Nazis des Schiedermair – Hallstein promut Ophüls en un an (1949) au rang de ‘docteur’ et de ‘professeur’ de droit à l’Université de Francfort. Un an plus tard, en 1950, Hallstein nomma Ophüls au poste « d’ambassadeur à Bruxelles », et en fit son bras droit personnel.

En 1958, Carl Friedrich Ophüls signe les ‘Statuts de la Cour européenne de Justice’, en tant que son architecte principal.

619x511x04-03-2019-19-45-45.png.pagespeed.ic.AqcmeJNRud

 

Références

[1] Discours en français de Walter Hallstein, 1939.

http://lucien-pons.over-blog.com/2016/05/discours-de-conquete-de-walter-hallstein-23-janvier-1939-rostock-mecklembourg-pomeranie-anterieure.html

Archives numériques du texte original.

http://www.profit-over-life.org/books/books.php?book=54&pageID=1&expand=no&addPage=0

[2] The Hidden Nazi Background Of Walter Hallstein, Founding President Of The EU Commission

https://youtu.be/3Kub69c6Sr4

[3] Aude, la youtubeuse coquine qui débunke avec humour François Asselineau

http://lucien-pons.over-blog.com/2019/02/aude-la-youtubeuse-coquine-qui-debunke-avec-humour-francois-asselineau.html

[4] Walter Hallstein, un nazi devenu président de la commission européenne

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8641

[6] Walter HALLSTEIN, un NAZI, 1er Président de la Commission Européenne, conférence de François Asselineau

https://www.youtube.com/watch?v=nwS0E1N1OCg

[7] Qui sont les pères fondateurs européens ?

https://www.youtube.com/watch?v=kR8DRBZ-wrw&feature=youtu.be

[9] Recherche dans les archives Allemandes des ouvrages de Walter Hallstein

https://apps.bundesarchiv.de/F/SR3HXERSV7R289MX279E1FTEEKUBTN68F1LAAKRKHYK1MDR64C-09733?func=find-b&request=walter+hallstein&find_code=WAU&adjacent=N&local_base=BAB_PAC&filter_code_1=WLN&filter_request_1=&filter_code_2=WYR&filter_request_2=&filter_code_3=WYR&filter_request_3=&filter_code_4=WFM&filter_request_4=&x=21&y=7

[10] Europe : « J’accuse », par Philippe de Villiers

https://www.amazon.fr/Jai-tir%C3%A9-mensonge-tout-venu/dp/221371228X/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1551900052&sr=8-2&keywords=de+villiers

http://www.lefigaro.fr/vox/histoire/2019/03/01/31005-20190301ARTFIG00002-europe-j-accuse-par-philippe-de-villiers.php?redirect_premium

https://www.crashdebug.fr/loisirss/73-livres/15732-europe-j-accuse-par-philippe-de-villiers-le-figaro

https://www.upr.fr/actualite/france/le-livre-de-philippe-de-villiers-paru-ce-6-mars-2019-apporte-de-nouvelles-revelations-accablantes-sur-walter-hallstein-concepteur-de-la-nouvelle-europe-et-enseignant-le-nazisme-aux-troupes-de-la/

[11] Das Personenlexikon zum Dritten Reich

https://de.wikipedia.org/wiki/Das_Personenlexikon_zum_Dritten_Reich

[12] The Nazi Roots of the ‘Brussels EU’

http://www.relay-of-life.org/en/2016/10/the-nazi-roots-of-the-brussels-eu/

[13] Helmut Heiber. «  Universität unterm Hakenkreuz. Teil I  : Der Professor im Dritten Reich  ». Munich, Saur, 1991, p. 360.


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    



    • Bendidon Bendidon 13 août 11:34

      @The White Rabbit
      Tiens un lecteur de l’IMMONDE ce torchon financé par Bill Gates ?
      Y’en a encore qui lisent ce canard de l’oligarchie ?
      C vrai que dans le temps ça faisait intello d’avoir le monde sur soi pour draguer les petites connes  smiley


    • Attila Attila 13 août 11:35

      @The White Rabbit

      Vous êtes vraiment nul sur ce coup. On dirait que vous débarquez sur Agoravox. De nombreux articles ont été publiés sur ce sujet. Toutes vos références ont été critiquées comme étant de la propagande des puissances de l’Argent. En les citant à l’appui de vos points de vue, vous révélez aux yeux de tous que vous êtes un larbin de ces puissances de l’Argent.
      Vous êtes sur Agoravox, pas sur le courrier des lecteurs du Monde, vous ne pouvez pas faire illusion sur ce sujet ici.

      .


    • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:29

      @The White Rabbit

      Votre affirmation est péremptoire et dépourvues d’arguments


    • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:31

      @The White Rabbit

      toutes mes excuses, je n’avais pas vu que votre affirmation était un lien vers l’immonde, journal eurofanatique par excellence. Merci de donner cette contre source afin que chacun se fasse son idée.



      • Captain Marlo Captain Marlo 13 août 19:49

        @The White Rabbit

        Ce n’est pas un nazi qui a créé l’Union européenne, ce sont les USA !
        UPR— Qui gouverne la France et l’Europe ?
        .

        Le Monde devrait se pencher sur les similitudes entre le projet économique d’Hitler pour l’Europe après la guerre, et le projet européen actuel.
        Mais, évidemment, c’est un sujet craignos, donc silence ! 
        .
        Projet économique d’Hitler pour l’Europe.

        "Le 22 juin 1940, en tant que grand chef du plan quadriennal, Herman Göring a ordonné qu’on réfléchisse à l’organisation économique de l’Europe après la guerre. Suite à cela, la chancellerie du Reich produisit un memorandum le 9 juillet 1940 qui servira de base pour l’organisation de la nouvelle Europe économique voulue par les nazis. Dans ce mémorandum, on y trouve quelques pistes de travail :

        (...) 

         Une zone économique européenne
         sans frontières
         sans barrières douanières
         un marché unique,
         une politique agricole commune,
         la relocalisation des usines au plus rentable,
         un taux fixe entre les monnaies,
         et l’idée que plus cette zone économique de libre échange est large et plus elle aura de poids pour négocier dans le commerce international....etc


      • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:32

        @The White Rabbit
        Oui les médias eurofanatiques ont vite fait de nous traiter de tous les noms. 

        Merci de donner cette référence afin que chacun puisse se faire son idée avec tous les points de vue


      • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:33

        @Captain Marlo

        On pourrait aussi dire que ce sont les USA en recyclant le travail de Walter Hallstein.


      • Attila Attila 13 août 11:34

        Le point commun des projets européens nazi et américain est la lutte contre le bolchevisme : réaliser une grande union de pays face au bloc soviétique.
        La spécificité du projet nazi est de réunir tous les peuples allemands dans un même pays : le pangermanisme. Et pour réunir tous ces peuples s’est développé le concept d’« espace vital ». C’est un projet d’union raciale et ethnique au profit de l’Allemagne. Tiens, l’Union Européenne actuelle profite surtout à l’Allemagne : coïncidence ?
        Le Nouvel Ordre européen

        .


        • Aristide Aristide 13 août 11:45

          @Attila

          l’Union Européenne actuelle profite surtout à l’Allemagne : coïncidence ?

          Voilà donc le second dispositif après le point Goldwin voilà le « à qui profite le crime ? ».

          Vraiment le niveau zéro de l’argumentation. Vous pourriez argumenter autour des nombreux problèmes de l’UE, le mode de gouvernance, la représentativité, les objectifs libéraux, l’abandon des nationalités, les déséquilibrées économiques, les institutions pléthoriques, ...

          Mais non, nous voilà proche de l’inanité du raisonnement  ...


        • Attila Attila 13 août 11:59

          @Aristide
          L’inanité du raisonnement consiste à se focaliser sur un détail pour occulter l’important : le point commun entre les projets européens des nazis et des américains, la différence entre les deux projets.
          Et, bien entendu, vous ne lisez pas le document mis en lien qui aborde un aspect rarement traité du projet Nouvelle Europe des nazis.
          .
          Quant aux autres problèmes de l’UE, ils font l’objet de nombreux autres articles, ce n’est pas le sujet ici.
          Votre message se révèle n’être que du dénigrement sans aucun intérêt pour le sujet traité.

          .


        • Aristide Aristide 13 août 12:18

          @Attila

          Comment donc voilà un article qui prétend que l’UE actuelle est la réalisation du projet nazie sur la seule base que les nazis avait un projet de domination de l’Europe.

          Voilà donc le seul fond de ce .. machin ...


        • Attila Attila 13 août 12:29

          @Aristide
          Ce que vous dites est faux :
          «  voilà un article qui prétend que l’UE actuelle est la réalisation du projet nazie »
          Ce que dit l’article :
          Walter Hallstein, premier président de la Commission Européenne, est un inconnu du Grand Public. L’UE oublie de le mentionner dans la liste de ses pères fondateurs. Son rôle est pourtant loin d’être négligeable. Enquête sur ce personnage historique. "
          Enquête sur ce personnage historique : voilà le sujet de l’article.

          .


        • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 13 août 14:35

          @Attila
          Oui mais, la lutte contre le bolchévisme et pour créer l’espace vital n’ont été que des prétextes pour établir une dictature du capital avec le troisième Reich sur l’Europe.
          Tout cela est amalgamé sous le vocable actuel du « nazisme » à géométrie variable selon l’usage que l’on veut en faire comme si les travailleurs du NSDArbeiterP avaient pu promouvoir et financer la guerre ce qui est un conte pour rassurer et endormir les enfants.
          Par exemple, Hjalmar SCHACHT pour ne citer que le plus éminent nazi (au sens commun d’aujourd’hui mais n’ayant pas sa carte au NSDAP de la même façon qu’Aude le prétend pour W Hallstein) Hjalmar SCHACHT qui

          a été la pièce maîtresse dans le financement de la guerre et la montée en puissance du 3ième REICH, n’a pas été condamné à Nuremberg.
          Or Hitler, sans l’aide des financiers et autres publicitaires n’aurait pu que continuer à vociférer dans les arrières salles des bistrots à propos de son « lebenraum » pour sa race.
          SCHACHT et consorts, disais-je, n’a pas été condamné au tribunal de Nuremberg. Dit autrement le tribunal de Nuremberg n’a condamné que les nazis qui s’étaient illustrés dans les basses œuvres criminelles mais n’a pas condamné les nazis commanditaires de la surpuissance du Reich et de la guerre. Autrement dit encore, le tribunal de Nuremberg n’a pas jugé le capitalisme, ni la libre circulation des biens (par exemple celle du pétrole indispensable à la guerre) ni celle de la circulation des capitaux (par exemple les garanties par des réserves d’or que les financeurs de l’effort de guerre seraient payés et feraient des bénéfices dus au pillage des pays envahis) sans lesquels la guerre n’eut pas été possible et l’idéologie nazie n’eut pas pu prendre corps.
          En France, Louis Renault le plus fou et le plus imprudent des industriels, a payé pour tous ceux qui préféraient Hitler au front populaire. Ils étaient trop nombreux pour les juger tous.... De Gaulle a eu un souci d’apaisement pour les individus et leur idéologie prospère toujours.


        • Aristide Aristide 13 août 15:36

          @Attila
          Ce que vous dites est faux : ...

          Et pourtant vous avez écrit : « l’important  : le point commun entre les projets européens des nazis et des américains, la différence entre les deux projets.
          Et, bien entendu, vous ne lisez pas le document mis en lien qui aborde un aspect rarement traité du projet Nouvelle Europe des nazis. »


        • Attila Attila 13 août 19:19

          @Aristide
          «  Et pourtant vous avez écrit : »
           . . . que le point commun des projets européens nazi et américain est de créer un bloc de pays pour s’opposer à l’Union Soviétique, les deux projets ayant été mis au point juridiquement par qui ???
          Walter Hallstein !

          .


        • Attila Attila 13 août 19:24

          @jesuisdesordonne
          Oui mais, la lutte contre le bolchévisme et pour créer l’espace vital n’ont été que des prétextes pour établir une dictature du capital avec le troisième Reich sur l’Europe "
          Pour les nazis ce n’était pas un prétexte. Pour les américains, oui, on comprend leur motivation.
          Très intéressantes vos informations sur Hjalmar SCHACHT.

          .


        • Captain Marlo Captain Marlo 13 août 20:01

          @Aristide
          Voilà donc le second dispositif après le point Goldwin voilà le « à qui profite le crime ? ».


          .
          Et oui, les faits sont têtus comme disait Lénine ! L’euro en particulier, dont le taux de change est bien plus bas par rapport au $, que si l’Allemagne avait gardé le mark, a largement profité aux exportations allemandes.
          .
          Tout en plombant les économies des pays du sud de l’ Europe.
          Si vous voulez savoir pourquoi et comment : « UPR La tragédie de l’euro ».
          .
          D’ailleurs, le couple franco allemand est une légende urbaine servie uniquement aux Français. Le vrai couple est germano américain, c’est même sur le site Internet de la Maison Blanche : The German-American Alliance for the 21st Century Joint Statement by President George W. Bush and Chancellor Gerhard Schroeder


        • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 14 août 01:57

          @Attila
          Sauf que tous les nazis n’étaient pas sincères, tout particulièrement les grands bourgeois allemands qui soutenaient le pouvoir conquérant allemand (dit nazi aujourd’hui) qui se confondait avec les intérêts du capitalisme mais détestaient Hitler parce qu’il n’était qu’un petit parvenu relativement inculte et surtout sans capital. Et tous les américains n’étaient pas des financiers. Certains adhéraient à l’idéologie nazie ou à la « bonne guerre » de Jacques PAUWELS mais une grande majorité du peuple américain ne souhaitait rien tant que la paix car ces américains avaient de la famille en Europe et souvent en Allemagne.


        • Captain Marlo Captain Marlo 14 août 07:10

          @jesuisdesordonne
          Or Hitler, sans l’aide des financiers et autres publicitaires n’aurait pu que continuer à vociférer

          Exact, mais depuis le début du 20e siècle, les Gouvernements américains ont une obsession : mettre la main sur l’immense Russie et ses immenses ressources naturelles. Qu’elle soit gouvernée par les Tsars, par Staline ou Poutine, même combat !  Et surtout que la Russie ne puisse jamais s’allier à l’Europe !

          Avec l’Asie, elle constituerait une puissance économique telle, que les USA en crèveraient ! Bzrezinski : "(...) Mackinder au début du siècle avait tracé déjà ce que nous avions vu plus haut développé par Brzezinski, à savoir que « qui gouverne l’Europe de l’Est domine le heartland, qui gouverne le heartland domine l’île-monde, et qui gouverne l’île-monde domine le monde » (le heartland étant le coeur continental). L’Amérique suit donc cette voie pour parvenir au maintien de son rang....etc

          .
          D’où le boxon mis en Ukraine et les sanctions contre la Russie, quand Poutine a voulu se tourner vers l’ Europe ! Manque bol pour les USA & pour l’ Europe, leur plan de rejet systématique de la Russie a échoué. Poutine s’est tourné vers l’est et vers le sud ( Iran, Syrie), et l’Eurasie taille maintenant des croupières aux USA !

          •  
          Sur le financement d’Hitler et surtout de l’armement et sur le financement de ses guerres, il faut écouter l’historien américain Anthony Sutton, spécialiste des archives des entreprises US : « Wall Street et l’ascension d’Hitler » !

        • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:35

          @Attila

          a l époque de la guerre froide, créer un bloc atlantiste pour contrer le bloc communiste avait toute sa logique. 

          l’UE était la face politique de l’OTAN dans la stratégie de domination américaine

          mais l’histoire mythologique officielle cherche plutôt à cacher ces faces sombres


        • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:36

          @Aristide

          Avez vous lu l’article dans son entier ? 


        • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 16 août 00:31

          Et si les deux blocs n’étaient que les deux mâchoires des tenailles tenues par les mêmes financiers pour broyer toute révolte sociale ?
          Voir
          Comment les banquiers américains et britanniques ont fait chuter Ernest MAKNO et les paysans révolutionnaires soviétiques, au profit des bolcheviques.


        • Aristide Aristide 13 août 11:36

          Un point Goldwin assez ... désespérant quand on veut analyser une vraie question que constitue l’Europe telle que mise en oeuvre dans l’UE. 

          Il existe tellement de sujets sur lequel il existe de vraies oppositions à l’UE, justifiées ou non, on peux en discuter, que de contraindre le débat avec ce genre de manipulation est indigne d’un parti qui souhaite avoir des représentants.


          • Attila Attila 13 août 11:45

            @Aristide
            Inversion accusatoire : c’est Aude Favre qui a été fouiller dans les déclarations d’Asselineau et a monté cette affaire en épingle, croyant pouvoir tacler FA avec. C’est elle qui est responsable de la répétition des articles sur le sujet en forçant l’UPR à se défendre.
            Aude Favre

            .


          • Captain Marlo Captain Marlo 13 août 20:17

            @Aristide
            avec ce genre de manipulation est indigne d’un parti qui souhaite avoir des représentants

            .
            L’indignité, c’est le parti Socialiste !
            Il distille la propagande euro-atlantiste, depuis, au moins 1948, date du Congrès fondateur de la construction européenne, le Congrès de la Haye, où Mitterrand était présent ! Le PS ment aux Français depuis toujours sur toutes les questions qui touchent à la construction européenne.
            .
            Les autres Partis politiques mentent aussi, mais la Gauche (ou ceux qui se disent de Gauche) auraient dû défendre les classes populaires contre la construction européenne.
            C’est ce qu’on fait le PCF & la CGT des années 1947 aux années 80.
            .
            Mais pas le PS, qui a signé quasiment tous les Traités depuis le Traité de Rome.
            Et qui nous vend son « Europe sociale à la St Glinglin » depuis plus de 30 ans !


          • Captain Marlo Captain Marlo 13 août 20:44

            @Aristide
            Un point Goldwin assez ... désespérant quand on veut analyser une vraie question que constitue l’Europe telle que mise en oeuvre dans l’UE. 


            .
            Et bien non, le sujet principal de l’UE, ce sont ses origines sur lesquelles tous les politiques nous ont menti. Et quand on ment, c’est qu’on a quelque chose à cacher. La construction européenne est l’arnaque du siècle, qu’ils ont essayé de faire passer pour un projet « pour la paix et la prospérité »...
            .
            Quand on voit qu’en 1992, avant Maastricht, la France était au 4e rang mondial, et qu’elle est en passe de devenir la 10e économie mondiale, on comprend l’étendue du désastre, pas vous ?
            .
            Sinon, il existe encore d’autres documents sur la vie de Hallstein, en voici un que j’ai trouvé particulièrement intéressant. Il est sur le site Observatoire de l’ Europe :« Fallait-il se mouiller pour défendre Walter Hallstein ? »


          • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:41

            @Aristide

            C’est un sujet purement historique.

            Il est tout à fait normal dans le contexte de l’époque que les états unis aient voulu reprendre le travail accompli par un juriste allemand.

            Il ont fait pareil avec les ingérnieurs allemands qui ont construit les V2 et pourtant personne ne dit que les fusées qui ont ammené les américains sur la lune sont nazis.

            Ce que je dénonce par contre, c’est la culture du mensonge et de la mythologie historique. 


          • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:45

            @Attila
            L’UPR ne s’est pas défendu. J’étais sur le discord de l’Olivier et j’ai vu le travail immense de plusieurs personnes pour faire les recherches historiques et démonter point par point les arguments de cette youtubeuse.

            Mais finalement, ce travail immense, comme beaucoup d’autres a été abandonné pour éviter de monter un sujet polémique lors des élection européennes. 

            Et comme bien d’autres, ce sujet a été enterré malgré les promesses d’y répondre.

            Encore un travail bénévole immense mis à la poubelle et c’est bien dommage.

            Je n’avais malheureusement pas eu le reflexe à l’époque de sauvegarder ce travail qui se trouvait sur le discord de l’Olivier. Il est donc perdu à jamais dans les corbeilles numériques.



            • troletbuse troletbuse 13 août 14:12

              @The White Rabbit
              Un article du Point : donc inutile de le lire.Le titre suffit


            • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:46

              @troletbuse
              Il est toujours bon d’avoir tous les points de vus pour se faire une opinion. 


            • chantecler chantecler 13 août 11:47

              Oui, bon je ne compte pas sur Philippe de Villiers pour écrire l’histoire .

              Ce qui ne veut pas dire que tout ce qu’il écrit est faux .


              • Captain Marlo Captain Marlo 13 août 20:26

                @chantecler
                Oui, bon je ne compte pas sur Philippe de Villiers pour écrire l’histoire .


                .
                Quel sectaire vous faites !
                Vous devriez le lire, comme Annie Lacroix Riz, il fournit tous les documents.
                Perso, je ne suis pas sectaire, je lis les livres de ceux qui font un travail de recherches dans les archives et qui les donnent.
                .
                En fait, les vrais historiens font ce que devraient faire tous les journalistes : donner leurs sources ! C’est la différence avec les faux historiens qui compilent les livres des autres, c’est moins fatiguant.


              • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:49

                @chantecler
                Oui en effet, il faut diversifier ses sources.

                Malheureusement en histoire, les seuls historiens subventionnés sur fond public doivent aller dans le sens de l’UE sous peine d’excomunication de fonds européens. J’avais fait un travail de recherche (perdu depuis) sur les liens d’intérêt avec l’UE qu’avaient les historiens qui démontaient le travail de De villiers. On est typiquement dans le meme cas de figure que Gilead qui finance ses experts. l’UE profite de l’argent qu’on lui donne pour réécrire une histoire qui lui soit beaucoup plus favorable et tenter d’écrire une histoire « européenne » qui remplacera les programmes d’histoire nationales


              • C4R0T C4R0T 13 août 15:35

                Et Charlemagne pleure dans sa tombe .... Bande de Charlots ! 


                • Captain Marlo Captain Marlo 13 août 20:33

                  @C4R0T
                  Et Charlemagne pleure dans sa tombe .... Bande de Charlots ! 

                  .
                  Charlemagne aussi est concerné par l’Europe des banksters !
                  Il existe, depuis 1950, un prix Charlemagne donné aux personnalités qui ont le plus contribué à l’Europe ! Et la liste des « nominés » est passionnante à découvrir !


                • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:50

                  @C4R0T
                  Charlemange est repris par plusieurs personnes qui veulent voir renaitre un empire européen sous une forme ou sous une autre


                • robert 13 août 17:23

                  Walter c’est le petit malingre à droite de la photo, il faut toujours se méfier du principe de peter, cela n’avait pas été avec le malingre adolfo


                  • Captain Marlo Captain Marlo 13 août 20:55
                    L’auteur du billet, Alexis Comte Le combat pour le Frexit continue ! Indépendance, relocalisation, démocratie...Reprenons le contrôle avec Génération Frexit !

                    .

                    C’est un article écrit par un des putschistes qui ont essayé de torpiller l’UPR il y a quelques semaines... Toute honte bue, ils finissent, comme Philippot, par copier les dossiers d’Asselineau !


                    • Captain Marlo Captain Marlo 14 août 07:32

                      @Survivant
                      Et ils ont raison , s’associer avec une fiote à 0,92% est contre productif.


                      .
                      Et ta soeur, pauvre ignorant ! Aux élections municipales, en Mars, 2 listes UPR ont fait plus de 10 % des voix ! 10,14% à la Courneuve et 11,78% dans les Yvelines ! Étonnant, non ?
                      .
                      Notez-le donc le sur vos tablettes ! Après 13 ans de censure, l’UPR a fait plus de 10% des voix, et lâchez-nous les baskets avec vos insinuations malveillantes !
                      .
                      Je ne crois pas aux coïncidences en politique. C’est 1 mois après ces 2 résultats à + de 10%, que les putschistes se sont attaqués à Asselineau et donc à l’UPR.
                      .
                      Tant que les résultats de l’ UPR tournaient autour de 1%, il n’y avait pas le feu au lac, mais à + de 10%, c’est plus pareil... !
                      .
                      Et que racontent-ils maintenant, ces traitres ? La même chose qu’Asselineau, puisque tout ce qu’ils savent, ils l’ont appris des analyses d’Asselineau !


                    • JC_Lavau JC_Lavau 14 août 08:48

                      Ordure à jamais, le furtif pervers.


                    • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:53

                      @Captain Marlo

                      Non désolé, vérifiez mais je ne fais pas partie des putchistes. J’ai même défendu la présomption d’innocence pour FA.

                      Je faisais parti de la liste UPRD et pas Conte pour promouvoir plus de démocratie.

                      J’ai rejoint Génération Frexit car je ne suis pas en accord avec la stratégie de l’UPR pour l’objectif du Frexit. Si vous voulez en savoir plus :

                      https://youtu.be/9zNstyza6cY


                    • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:56

                      @Captain Marlo
                      JE connais bien Laurent Cocheton de Saint Arnoult et j’ai participé le plus possible à sa campagne sur les RS. S’il a eu ce score c’est surtout car c’est une personalité locale et qu’il a fortement mouillé sa chemise. Bravo. Je ne pense pas que les 1% qui ont voté pour lui soient favorable à un Frexit.


                    • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 13:57

                      @Alexis Comte
                      12 %


                    • Français du futur Français du futur 13 août 23:12

                      Comment osez-vous ? L’Allemagne est un modèle capitalistique exemplaire !

                      Un peuple soumis et obéissant, des emplois ultra précaires payés 1 euro-mark de l’heure, des élites franchement pro américaines. Que voulez vous de plus ?

                      Sans compter les relents nazis d’ici ou là permettant de manipuler les masses pour des révolutions hautes en couleurs !

                      Danke schön, Deutschland über alles !


                      • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 14:04

                        @Français du futur
                        J’ai vécu en allemagne et j’ai pu voir les différences culturelles énormes.

                        Peuple sérieu, travaileur , ordonnés à l’extrême, obéissant

                        Mais les Français ont pour eux

                        Beaucoup plus d’inventivité, d’innovation, de créativité, 

                        la communication en France se fait beaucoup plus par la machine à café, chose impossible en Allemagne où ils sont tous scotchés devant leur poste de travail, réglés comme des horloges pour sortir du travail une fois l’horaire terminé.

                        Chacun a ses atouts, il faut pouvoir garder ses spécificités nationales au lieu d’essayer de les gommer par une unifiormisation supra-nationale préjudiciable à tous

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité