• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Women’s Forum : être ou pas une femme quota ?

Women’s Forum : être ou pas une femme quota ?

Ecouter la position de Brigitte Grésy, qui a défendu sa proposition de loi sur les quotas, lors de la 5e édition du Women’s Forum for the Economy and society, ce vendredi 16 octobre 2009.

Brigitte Grésy, nous propose deux pistes pour parvenir à l’égalité hommes/femmes :

  • une piste individuelle : mettre fin aux stéréotypes hommes/femmes ;
  • une piste collective : une loi sur les quotas, sur le modèle norvégien, à titre transitoire.

Cette année encore (cf. chroniques ici), j’ai la chance d’être invitée au Women’s Forum for the Economy and Society, à Deauville du 15 au 17 octobre 2009, porté par le thème Think again, think ahead !
Cette thalasso du cerveau (Brain spa), est l’opportunité d’entendre des intervenants prestigieux, d’improver mon english, de revenir dans mon coin de 9cube pour le perso comme pour le boulot (pour rappel je vis et travaille en Seine-Saint-Denis) avec tout plein d’inspiration, d’énergies positives, d’élan pour trouver ma place dans ce monde, où les femmes sont certes 52%, mais où elles détiennent une très faible partie du pouvoir de la planète.

Les conversations et autres déclarations d’intentions, ne parviennent pas à faire bouger les lignes, alors une loi sur les quotas est-elle un mal nécessaire ?

Dans un rapport remis le 8 juillet 2009, à
Xavier Darcos (ministre des relations sociales), Brigitte Grésy, inspectrice générale des affaires sociales, propose que la loi impose, d’ici à six ans, un quota de 40 % de femmes en France dans les conseils d’administration des entreprises publiques et des sociétés cotées en Bourse (contre 10% aujourd’hui). Ce document est le rapport préparatoire de la concertation sur l’égalité professionnelle qui interviendra à l’automne 2009.

Vidéo 2 : une femme quota est-elle une femme d’excellence ?
Les hommes qui fonctionnent aujourd’hui en réseau et en cooptation, à travers le fils de... (allusion polémique Jean Sarkozy), l’ami de… : n’est-ce pas une forme non transparente et non réglementée de quotas ?
Bien sûr, la loi prévoit qu’une femme quota soit choisie à compétences équivalentes.

Vidéo 3 : quid des résultats en Norvège ?
A permis de passer à 43% de femmes dans les Conseils d’administration en 2008. Sanction du non-respect de la loi : la dissolution de l’entreprise. Bonne nouvelle aucune entreprise norvégiennes n’a déposé le bilan depuis cette loi.
Clin d'oeil
En France, Brigitte Grésy a proposé la non-réélectibilité du dirigeant de l’entreprise qui ne respecterait pas la loi.

Vidéo 4 : Quelle différence entre égalité et diversité ?
Faire venir plus d’hommes dirigeants au
Women’s Forum, afin qu’ils découvrent la perception du monde du travail par les femmes : l’égalité ne peut se faire qu’AVEC les hommes. Les femmes sont-elles moins intégrées que les hommes ?

Vidéo 5 : Quelle entraide entre les femmes de pouvoir ?
Nouveau phénomène de réseau féminin, les femmes se font la courte échelle. Quand les femmes seront 30% de dirigeantes dans une entreprise, alors ne se posera plus la question de la rivalité ou de la non-aide.

Vidéo 6 : Women’s Forum = communautarisme ?
Non, bien sûr ;-) Simplement, le besoin d’être ensemble, on travaille autant pour les hommes, que pour les femmes au Women’s Forum.


Et vous, vous en pensez quoi de l’égalité hommes/femmes ?
Comment faire pour que le monde d’après la crise soit (plus) féminin ? Et Pour quoi faire ?
Réponses dans une chronique à venir… : le Women’s Forum continue encore jusque demain samedi…

@suivre donc…
© rédactionnel Valérie Bernard pour chroniquesmabanlieue.com


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • jondegre jondegre 19 octobre 2009 12:12

    Bonjour,

    Que pense Brigitte Grésy de la résidence alternée, des éloignements géographiques volontaires des enfants par leurs mères ?

    Comme toutes les féministes, je suis certain qu’elle se dit pour, mais ne milite pas pour smiley , bien qu’elle travaille « autant pour les hommes, que pour les femmes au Women’s Forum. »


    • jltisserand 19 octobre 2009 22:13

      Vous proposez la discrimination positive chère à notre éminent ? Voilà bien la pire chose qui puisse arriver aux femmes ou aux autres « ethnies » ou « minorités ».

      Dès lors que l’on imposera, ça ira à l’encontre de « la bonne idée ».

      Des femmes sont présentes aux différents stades de l’économie et de la politique, dans l’avenir il y en aura encore plus. Je crois que la meilleure des politiques est de laisser faire le temps.

      Après, bien évidemment que les femmes sont communautaristes. Je l’ai un peu suivi de près dans un groupe de femmes chef d’entreprises dans un département du Sud Ouest. Il n’y a pas trop de différences avec ce qui se fait chez les hommes.


      • pigripi pigripi 20 octobre 2009 11:04

        Je vous remercie pour cet article sur le Women’s forum dont on parle bien trop peu. Il est pourtant remarquable que des dirigeantes veuillent se rassembler pour oeuvrer à la promotion des femmes tellement discriminées dans l’éducation, la politique et le travail.

        Je crois que vous n’avez pas rappelé que le women’s forum paient le voyage de femmes qui n’ont pas de moyens mais ont des choses à dire sur leur action auprès de leurs semblables.

        Beaucoup d’ignorants critiquent ce forum : élitiste, mondain, communaitariste, ségrégationniste, libéral, etc...
        Oui, c’est tout ça mais pas seulement ça et à mes yeux, le bilan est plus que positif.

        Pour ce qui est dé quotas, j’y suis entièrement favorable à titre de coup de pousse (sic). Ca fait des siècles qu’on se bat pour l’égalité en refusant le système des quotas par respect des lois et philosophie républicaines et il y a encore des discrimination sexistes à l’éducation, à l’embauche, à la promotion, 30% d’écart de salaire avec les hommes avc pour conséquence des retraites plus faibles, etc.

        Il est plus facile d’établir des quotas à Science po que dans les entreprises ...

        Alors oui aux quotas à titre transitoire et si ça se prolonge ce sera la faute aux machos au pouvoir !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->