• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Yann Moix l’accusateur

Yann Moix l’accusateur

En prenant le parti des migrants contre le chef de l’état, Yann Moix nous rappelle courageusement que l’honneur de la France ne se ramène pas qu’à des questions économiques

 

 Qu’est-ce qu’un intellectuel ? Un homme – ou une femme – qui travaille avec des éléments symboliques, bien sûr, une personnalité dotée d’une capacité à organiser ses idées. Mais aussi un citoyen interpellé par les problèmes de son temps, désireux d’intervenir avec les moyens qui sont les siens dans l’arène publique, prenant parti pour ce qu’il estime être le juste contre l’injuste, quelles que soient les formes que ces notions-là prennent momentanément. Pas question, pour lui, de laisser s’émousser sa capacité à juger. Pas question d’abandonner aux seuls spécialistes la catégorisation du monde. Car l’intellectuel- au sens moderne du terme – se situe d’emblée dans le champ de l’éthique. C’est sous cet angle-là qu’il observe et commente les phénomènes sociaux ou les décisions politiques (quand bien même il aurait ses propres engagements). Son domaine à lui, c’est l’universel, ce qui doit être plutôt que ce qui est. Il est ce fragile aiguillon des consciences et son influence est, bien sûr, proportionnelle à sa notoriété.

On sait ce que firent Voltaire et Zola pour la réhabilitation de Calas et Dreyfus. Aujourd’hui c’est Yann Moix qui assume un peu de leur héritage avec sa lettre ouverte au président de la République, publiée lundi dernier dans Libération. Ainsi entend-il rappeler, à celui qui incarne présentement la voix de la France, ses obligations morales dans la crise migratoire actuelle. On sait que l’écrivain-chroniqueur n’a pas la langue dans sa poche quand il s’agit de dénoncer les errements de notre époque - comme la mise au pilori de Colbert et du Code Noir par les associations anti-racistes d’aujourd’hui. A trop vouloir juger les oppresseurs d’hier, on en oublie presque les exactions de leurs épigones qui se déroulent en ce moment avec l’aval tacite de nos dirigeants. Non, nous ne devons pas nous tromper de cibles et Yann Moix remet à sa façon les pendules à l’heure avec des mots qui claquent comme des coups de fouet : « Chaque jour, vous humiliez la France en humiliant les exilés. ». Ou, plus loin : « Les mesures anti-migratoires sont toujours populaires. Mais, voulant faire plaisir à la foule, vous trahissez le peuple. ».

 Le point de départ de cette philippique est dans les brimades que font subir des fonctionnaires français à des migrants qui continuent de se rassembler à Calais dans l’espoir de pouvoir passer en Angleterre. C’est aussi le double discours officiel que met en avant l’écrivain. Que signifie, par exemple, « un usage des gaz lacrymogènes fait dans le respect de la réglementation » argué par le préfet du Pas de Calais ? Imagine-t-on un zélé tortionnaire qui écrirait, dans son rapport, que les séances de baignoire ou de gégène n’ont pas dépassé le seuil autorisé par les médecins ? Cette hypocrisie langagière, Emmanuel Macron en a usé lui-même en déclarant, lors de sa visite à Calais le 16 janvier, « s’élever contre l’idée que les forces de l’ordre exercent des violences physiques en confisquant les effets des migrants  », menaçant de sanctions les policiers si ces agissements étaient prouvés. Car il est difficile de croire à la sincérité du chef de l’état face à ce que Moix appelle « un protocole de la bavure ».

La France est-elle en train de devenir comme la Chine ? Obnubilée par sa croissance économique, elle met de plus en plus sous le boisseau les Droits de l’Homme et les problèmes humanitaires afférents. C’est pour tenter d’enrayer cette dérive fatale de la politique que nous avons, plus que jamais, besoin de la parole critique des intellectuels. Dont Yann Moix est, momentanément, le surgeon le plus flamboyant.

 

Jacques LUCCHESI


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 25 janvier 16:12

    Mauvaise nouvelle les gars.... On est pas la premier avril !


    • bluerage 25 janvier 18:48

      @Clocel

      Ben non, pourtant cet « article » est tordant, la gauchitude sirupeuse et dégoulinante dans toute sa splendeur, une caricature d’une autre caricature (Moix).

      Voilà, maintenant que j’ai bien ri, je vais dire à l’auteur : « arrête ton char Ben Hur, personne n’y croit à tes états d’âme de mauvais comédien ».


    • Elliot Elliot 25 janvier 16:27

      Yann Moix n’est pas spécialement ma tasse de thé, je le trouve parfois exagérément obscur dans ses interventions sur le plateau d’ONPC.
      J’ai écrit obscur parce que je ne le soupçonne pas d’être malhonnête et de tomber dans le travers de Christine Angot qui, trop souvent, fait valoir dans ses éreintements la profonde antipathie qu’elle éprouve pour celui qu’elle soumet à son regard critique.

      On sent aussi trop souvent chez elle une approche qui n’est pas fort rigoureuse comme si elle n’avait fait que survoler sans réellement l’approfondir l’oeuvre des malheureux qui ont l’inconscience d’aller dans cette pétaudière.

      Yann Moix donne l’impression d’un travail plus achevé mais parfois les mots pour dire son sentiment ne lui viennent pas facilement et se perdent dans des digressions fumeuses dont on peine à tirer la substantifique moelle.

      Pourtant dans sa lettre ouverte à Macron, il apporte un témoignage poignant car vérifié sur place de toutes les vexations que font subir – sur ordre ? - les forces de l’ordre aux migrants et qui étaient rapportées par les médias non soumis aux directives du pouvoir.

      En l’occurrence, certains agents de l’état ne font pas toujours preuve de respect dans d’autres circonstances, c’est un mal lié à l’autorité dont certains ont tendance à abuser..

      Tchékhov qui a si bien décrit les travers de la bureaucratie russe de son époque et son irrépressible tropisme à faire valoir son pouvoir sur ceux qui en sont dépourvus aurait de quoi alimenter sa verve avec les comportements que l’on peut relever partout sur le territoire français et dans beaucoup de conditions de la vie.

      On ne voit d’ailleurs pas à quoi de positif pourrait mener une telle politique que caractérise la seule noirceur de ceux qui la dirigent : enlever leurs couvertures ou leur abris à des migrants ne les fera pas disparaître du paysage comme par enchantement car des gens qui ont risqué leur vie pour arriver au seuil de la terre promise qui n’est pas la France mais l’Angleterre ont un courage qui ne saurait se laisser impressionner par des avanies aussi vulgaires


      • Cateaufoncel 25 janvier 17:03

        @Elliot

        "En l’occurrence, certains agents de l’état ne font pas toujours preuve de respect dans d’autres circonstances, c’est un mal lié à l’autorité dont certains ont tendance à abuser...« 

        On peut se demander combien de temps il tiendrait, Moix, s’il était contraint, de chaque jour réécrire le même texte d’une vingtaine de pages ? Et bien, c’est ce qui est exigé des flics depuis des années.

        Pour vérifier, il suffit de taper »Calais« et »Migrants" sur You Tube


      • Ar zen Ar zen 25 janvier 16:38

        Vous écrivez : « Obnubilée par sa croissance économique, elle met de plus en plus sous le boisseau les Droits de l’Homme et les problèmes humanitaires afférents. »

        Etes vous bien certain d’avoir tous les renseignements pour écrire ce que vous écrivez ? Vous fondez votre opinion sur des informations incomplètes. Parce qu’une opinion n’est qu’une « croyance » non examinée. 

        Je vous propose d’examiner votre opinion en prenant connaissance du contenu de ce livre et de faire les mises en perspective qui s’imposent. Après vous pourrez parler des « droits de l’homme », d’une autre manière.




        • Spartacus Spartacus 25 janvier 16:40

          Les immigrants, légaux et illégaux, veulent principalement aller en Europe pour travailler ou être assisté ou soigné ou sortir de la misère...


          La France a un marché du travail ou les peu qualifiés ont beaucoup de mal. Les soins sans mutuelle sont élevés et une sécu en déficit et des difficultés pour se loger eux même dans les grandes villes.

          Dire que ce n’est pas une question économique est un non-sens.
          Y’a pas plus économique comme question que les migrants.

          La immoralité dénoncée de Moix se fonde-t-elle sur la recherche de la meilleure solution aux problèmes des migrants ou la posture du bobo en recherche de reconnaissance sociale de la caste des intello gauchistes ?

          • Attilax Attilax 26 janvier 12:12

            @Spartacus

            Pouvoir vous plusser est un plaisir rare.

             smiley


          • Maitre Ratatouille Ratatouille 26 janvier 14:48

            @Attilax
            Pouvoir vous plusser est un plaisir rare
            .
            je n’ose pas, j’ai peur de prendre l’habitude ,on sait jamais. smiley


          • Attilax Attilax 26 janvier 21:06

            @Ratatouille

            Osez ! C’est comme le caviar, deux-trois fois dans une vie... C’est une fête !


          • Cateaufoncel 25 janvier 16:40

            Ce Moix est trop stupide pour comprendre qu’il roule pour Macron en le faisant passer pour un dur sur la question migratoire.

            Il donne pourtant l’impression d’avoir compris en écrivant :

            « Les mesures antimigratoires sont toujours populaires. »

            Ce qui est vrai, mais il ajoute :

            « Mais voulant faire plaisir à la foule, vous trahissez le peuple. »

            Ce qui est stupide, parce que la foule, c’est elle, le peuple le jour des élections.

            En d’autres temps, d’autres zinzintellectuels, sur des thèmes en rapport avec les dommages collatéraux de l’immigration, avaient mêmement assurer la promotion de Sarközy.

            Le problème, avec la caste intellocratique, c’est qu’elle croit que ses indignations sont partagées par tout le monde.


            • Choucas Choucas 25 janvier 17:41

               
              LES MONDAINS MERDIATIQUES A VOMIR
               
              Sociologues appointés par la caste, stars du show-biz boursouflée de leur ego, maîtres de conférences à la Sorbonne pédophiles où trafiquant de drogue, pensionnaires attitrés du cirque merdiatique
              Bobo narcissique à vomir a ses saints, prébendiers du système, plein de soupe perfusé par l’oligarchie mondialiste. Parisot, Moix même combat. Détruire les peuples pour que les requins de la Finance nagent dans le purin
               
              Quand je pense aux générations de combattants morts pour le pays pour voir de pareil larves traîtres pontifier, qui ne seraient que des Sartre collabo en temps de vraie guerre...
               
              Ces nomades du haut, en jet, prennent de haut les bas du front souchiens, les nomades du bas trop bêtes pour être « ouverts » anti-fascistes, ils se maturbent à la charité qui ne leurs coûtent rien, mais leurs rapporte pub et entrée dans la propagande des seigurs des merdias. De quoi être bien planqué dans leurs îles du Pacifique où leurs quartiers chic bunkérisés.
               
              Zélés maquisards des plateaux, à gerber !


              • Choukass 26 janvier 09:40

                @Choucas
                Depuis que je suis Choucas, le clone de Roucas, la sociologie de comptoir est pour les bobogochons du 16eme. Car Choucas pas trois pattes à un canard. C’est Soros qui le dit.
                Je mets du gras, car c’est joli.


              • Gatling Gatling 25 janvier 19:52

                Moix qui a tellement de casseroles au cul qu’il doit lécher tous azimuts ...

                 smiley

                • Jonas 25 janvier 21:28

                  L’INVASION DE L’EUROPE PAR LES MIGRANTS :


                  • Walker 26 janvier 10:51

                    @Jonas

                    Cette vidéo n’est pas très sérieuse, rien que la fin en dit long sur les intentions de l’auteur. Il choisit de conclure avec Barbara Lerner Spectre, alors qu’il aurait pu par exemple choisir Pamela Geller ou même Melanie Philips. Mais ces deux dernières ne vont pas dans son sens, elles ne montrent pas la présence d’un complot juif derrière l’immigration massive et le multiculturalisme.


                  • Allexandre 25 janvier 22:29

                    Le problème de Moix, c’est qu’il est dévoué corps et âme à BHL. Or, ses propos ne sont qu’un copié/collé des idées de BHL et du sionisme en général. Combien Israël recoit-il de migrants musulmans ?


                    • erichon erichon 26 janvier 10:17

                      Merci pour cet article.

                      Habituellement je n’aime pas le chroniqueur Yan Moix. Mais la je lui tire mon chapeau.

                      Pas grand chose à dire de plus qu’il n’ai écrit dans libération. Sauf à répéter RENDEZ NOUS NOTRE DIGNITE  !!! ( bordel de merde !!! )

                      Honte à tous ces gouvernants et à tous ceux qui les approuvent !!! 


                      • ZenZoe ZenZoe 26 janvier 10:45

                        On sait ce que firent Voltaire et Zola pour la réhabilitation de Calas et Dreyfus. Aujourd’hui c’est Yann Moix qui assume un peu de leur héritage

                        Comparer Yann Moix à Voltaire et Zola décrédibilise tout le reste. On a les valeurs et les maîtres à penser qu’on peut !


                        • Moax est à l’image d’une intelligentsia de bobos sans valeurs ni principes qui vivent aux crochets des autres et des frères de leur loge maçonnique. S’il aime les migrants qu’il les accueille chez lui pour commencer... Quand il aura montrer l’exemple, on verra pour la suite.


                          • bob14 bob14 26 janvier 12:16
                            C’est pas Moix mais luix l’encusateur politique !

                            • Attilax Attilax 26 janvier 12:25

                              "En prenant le parti des migrants contre le chef de l’état, Yann Moix nous rappelle courageusement que l’honneur de la France ne se ramène pas qu’à des questions économiques"

                              Ahaha, le courageux posteur qui prend courageusement la défense d’un faux rebelle mais vrai chien de garde, c’est trop bon !

                              Moi je l’aurais écrit comme ça :

                              En prenant le parti des migrants comme préconisé par l’Union Européenne contre le chef de l’état qui n’a pris position que pour marquer des points dans les sondages, Yann Moix nous rappelle lâchement que l’honneur de la France a été vendu à des puissances étrangères pour des questions économiques : briser les acquis, flexibiliser le travail et démanteler l’état nation dans le cadre de l’union européenne.

                              Je n’ai rien contre ces pauvres gens qui viennent chercher une vie meilleure ici, mais ils sont les outils de ceux qui veulent nous asservir.


                              • Alter 26 janvier 12:37

                                L’honneur de la France résiderait surtout dans le fait que les politiques changent leur rapport avec l’Afrique.
                                On n’accueillerait pas des millions d’immigrés clandestins, à qui on ne peut pas donner de travail, ni d’avenir.

                                Loin de moi, de haïr ces gens. (au contraire je leur souhaite aussi un avenir). Certains viennent parce qu’ils ont de réels raisons, quand aux autres, ils viennent parce qu’ils pensaient décrocher la lune en Europe. Ils ont pour la plupart décroché la pauvreté, la rue et la saleté. L’Europe n’a rien d’autre à offrir et c’est ce qu’elle réserve aux peuples européens.

                                Que dire de plus... quand on vote En Marche, France Insoumise et même le Front National ou tout autre parti parasite promu par les médias officiels (parce que le ministère de la vérité a dit qu’ils avaient la vérité) alors... on ne devrait pas s’étonner de ce qui arrive.
                                On peut en faire tout un roman : parlons de la Libye, de la Syrie.... etc...

                                Il faut pas être courageux à mon humble avis pour aller dans le sens de la propagande médiatique. Je ne lui donne aucune once de courage à ce Monsieur Moix et je ne lui donnerait aucune médaille, ce n’est pas un héro. Ils sont légions c’est soi-disant intellectuel dont la bible et la religion est les « Droits de l’Homme ».....


                                • foufouille foufouille 26 janvier 12:39

                                  ça sent le bon bourgeois libéral esclavagiste.

                                  les chauffeurs roumains et polonais sont payés sous le smic français, ce qui est le rêve de l’auteur. quand ses gentils migrants que son bourgeois n’accueille pas chez lui dans ses nombreux palais, balancent des arbres sur la route et tuent des gens, ça ne dérange pas le libéral.


                                  • foufouille foufouille 26 janvier 12:47

                                    6000€ brut pour une journée de travail par semaine ............


                                    • Esprit Critique 26 janvier 17:06

                                      Un article débile, les migrants, les clandestins sont des enfants de cœur , et nos flics sont des SS ou des gestapistes ....

                                      Au lieu de blablater achetez du terrain a Calais et faite y un elevage modèle !


                                      • samson samson 27 janvier 10:19

                                        « Qu’est-ce qu’un intellectuel ? »

                                        tout sauf Yann moix ...que rien

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès