• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ZEN et centres tibétains, pourquoi j’ai tout laissé tomber. (...)

ZEN et centres tibétains, pourquoi j’ai tout laissé tomber. Témoignage

J'ai pratiqué le ZEN pendant trois ans et j'ai arrêté.

Quoi ?

Mais mon cher, il faut au moins dix ans de pratique assidue pour ne serait-ce, qu'appréhender juste l'essence du ZEN !

Et pour le satori (l'éveil en japonais) une vie n'y suffit pas !

Ah le satori … C'est la grosse plaisanterie des pratiquants entre eux. Tout le monde en parle mais PERSONNE ne l'a vécu, même pas les "maitres" ?

Et comme ces "maitres" (entre guillemets) n'ont jamais expérimenté le satori, ils ont trouvé un moyen commode pour écarter toute velléité de connaissance.

Il faut pratiquer sans but ni esprit de profit (mushotoku en japonais)

Autrement dit, ne rien attendre et surtout ne pas vivre des expériences

Conséquence, il ne faut pas leur avouer avoir vu la lumière, senti un chatouillement bizarre dans la colonne vertébrale ou le cervelet suivi d'une illumination (kundalini) comme beaucoup l'ont vécu sans avoir rien demandé (comme moi !) et sans oser en parler dans leur entourage.

N'oublions pas qu'au siècle dernier on envoyait directement à l'asile ceux qui déclaraient avoir vu la lumière (au début du siècle) et ensuite, (à la fin du siècle et maintenant encore !) chez le psy qui vous bourrera d'antidépresseurs : - (

Quoi, quoi, vous répond le maitre, vous prétendez avoir vu la lumière !

Ouh la, mais c'est très mauvais il faut absolument vous méfier de ce genre d'expérience.

Pensez donc, lui, il ne l'a jamais vu ;-)

NON, NON, NON il ne faut pas vivre d'expériences comme l'état de psychostatose, un terme inventé en 1985 par Jacques LECLERC secrétaire général du Groupement National des Hypnotiseurs de France. Ce terme qualifie le moment idéal pour implanter une suggestion dans l’inconscient, le moment où il n’existe plus de mouvement continuel de pensées parasites, le moment où le mental est au repos et en quelque sorte, statique (en anglais le STILL POINT, le point immobile, le point tranquille, le point silencieux).

NON, NON, NON, il faut faire zazen en position du demi-lotus (bonjour les genoux), le dos bien droit et ne pas hésiter à demander de temps en temps un grand coup de bâton dans le dos (le kyosaku) pour éviter de s'endormir. Un point c'est tout !

Lors d'une sesshin (période de plusieurs jours consacrés à la pratique) au grand quartier général, j'eu le bonheur de rencontrer un vieil adepte rempli d'humour. Il me dit n'avoir jamais rencontré de godo (instructeur de zen) ayant connu le satori. Mieux, il m'avoua avec un grand sourire qu'il pratiquait depuis plus de quinze ans et qu'il lui arrivait de se demander pourquoi ! Peut être pour m'occuper me dit-il songeur ?

C'en était trop, je décidais alors de me tourner vers les moyens habiles des tibétains. Un sujet de plaisanterie très courant chez les zen people. C'est fou chez les bouddhistes comme on adore railler les autres écoles !

 

Je m'oriente alors vers un grand maitre tibétain, un rinpoché auteur d'un best seller vendu à plus de deux millions d'exemplaires dans le monde qui parle de la vie et de la mort (un gros pavé de près de 600 pages)

Il enseignait assez près de chez moi (enfin à 300 kms) au nord de Montpellier dans son centre sur lequel plus tard, il construisit un immense temple à l'architecture bling-bling qu'il inaugura en grande pompe en 2008 en présence du dalaï-lama, de Carla Bruni-Sarkozy, Rama Yade et Bernard Kouchner. Excusez du peu !

Il ne fallu pas plus de trois weekends d'enseignement à mon mauvais esprit pour remarquer que ce petit bonhomme grassouillet et jovial se contentait de répéter comme un perroquet les enseignements de sa lignée.

Pire, des rumeurs folles couraient sur les mœurs dissolues de ce soi-disant maitre (des abus sexuels qu'il étouffait à grand renfort de dollars).

Encore un de ces faites ce que je dis mais pas ce que je fais  : - (

Ajoutez à cela que j'en eu vite assez d'être constamment sollicité pour cracher au bassinet, en clair verser des billets de banque dans l'urne qui m'assureraient moultes bénédictions pour ma prochaine réincarnation. En fait pour assurer le train de vie fastueux du gourou

ADIOS rinpoché continue de t'amuser mais pas avec mes sous !

 

Bien dépité, je trouve quelque temps plus tard un lama français ou plutôt une lama car c'était une femme au demeurant d'un physique agréable provenant d'une école différente de l'autre rinpoché.

Elle avait suivi la traditionnelle retraite de 3 ans, 3 mois et 3 jours nécessaire pour devenir lama.

Une retraite enfermée dans une cellule de monastère sans contact avec l'extérieur (enfermée dans une boite comme disait le maitre ZEN Deshimaru. FOU encore, comment les maitres s'adorent entre eux ?)

C'était un week end consacré au yoga de toutou rinpoché (j'ai changé le nom).

Durant une pause questions je me mets à lui parler de la lumière et d'autres expériences plus ou moins mystiques que j'avais vécues. Une autre élève dans le temple s'exclama, moi aussi j'ai vécu ça ! Note : nous étions une vingtaine d'élèves.

Oh la la, qu'est-ce qu'on n'avait pas dit. Je vis ses yeux devenir tous ronds. Pensez donc, elle était restée cloitrée 3 ans, 3 mois, 3 jours, à réciter des millions de mantras et effectuer les 100.000 prosternations rituelles et elle n'avait pas vu la lumière. Et voila que ces deux béotiens lui disent l'avoir vu !

Fin immédiate de la pause et reprise des enseignements avec récitation de prières en tibétain.

Pour info, j'appris plus tard que son maitre "toutou rinpoché" avait utilisé des adeptes (des jeunes filles) comme esclaves sexuelles pour en faire des dakinis.

Bref, ce n'est pas encore là que je pourrai savoir.

 

L'année suivante dans le massif central, je visite un temple perdu au milieu des volcans d'auvergne. L'endroit est désert, il n'y a personne. Je parle avec le "garde" du monastère occupé à dépoussiérer amoureusement les photos des maitres de la lignée. Il avait fait deux retraites et je lui demande à visiter le temple. Pas possible, il est seulement ouvert le week end.

Quoi, vous auriez pu l'écrire sur votre site, j'ai fait un détour de 200 kms pour vous. Il appelle le responsable internet qui arrive. Lui ce n'est pas deux retraites mais trois qu'il avait effectué soit 9 ans, 9 mois, 9 jours. Un retraité à vie.

Je lui dis, il est bien votre site, la vie du fondateur, l'histoire de la lignée, les photos du temple en construction mais par contre, vous avez oublié d'indiquer les jours et les heures d'ouverture du temple !

Profitant de mon relatif avantage je pose la question qui tue : Dites moi, entre nous, de vos retraites, qu'est-ce que vous en avez retiré en quelques mots ?

Ouaaaahhhh, grand silence. ZZZZZZZZ, une mouche vole.

Finalement celui qui n'avait fait que deux retraites me répondit laborieusement : Euh, euh, ben, je, je, je, je dirais … la préciosité de la vie.

Pour info : La préciosité de la vie fait partie de leur enseignement ;-)

Sur ce, se sentant merdeux le responsable du site internet prit sur lui de me faire visiter rapidement le temple (j'espère que son karma ne lui en a pas tenu rigueur).

 

Sur le chemin du retour j'en profite pour revoir le premier temple tibétain construit en Europe et dont j'avais participé à l'inauguration en 1987. Un temple perdu au cœur de la Bourgogne profonde que l'on peut visiter tous les jours moyennant péage (c'est normal pour l'entretien) et petit passage par la boutique souvenirs.

Et hasard ou connexion comme disent les tibétains (?), je tombe sur un jeune jardinier avec qui j'engage la conversation.

Et là, surprise, il me déclare "qu'il se tire à la fin de la semaine". Six ans que je suis scotché ici à jardiner, faire le ménage, aider en cuisine et assister aux rituels quotidiens. Mais durant la dernière retraite des vacances, j'ai rencontré deux parisiennes qui se sont mis en tête de me sortir de là (deux bobos, bourgeoises bouddhistes).

C'est l'AMOUR qui m'a sauvé me déclare t-il avec un grand sourire.

Ah l'AMOUR. Si il y a un truc qui fait des miracles sur cette terre, c'est bien ça : - )

Curieusement les bouddhistes ne parlent JAMAIS d'AMOUR, Ils préfèrent la compassion !

Il fallait donc me rendre à l'évidence il n'y avait pas de maitres vrais.

Peut être en existait-il mais ils n'avaient pas d'écoles encore moins de disciples, ils n'écrivaient pas de livres et n'avaient pas d'adresse puisqu'ils habitaient … AILLEURS

 

Je laissais donc tout tomber et décidais de me débrouiller tout seul en utilisant ce qui me semblait marcher le mieux pour moi.

A savoir la respiration pneumatique, le pneuma, le souffle, le Chi, le Ki, le prana quoi !

Ce que les adeptes du pranayama appellent la respiration spinale.

Et ça marchait pas mal, même plutôt bien !

Jusqu'au jour où ……

 

En guise de conclusion

Sur un article à propos du manichéisme, j'avais mentionné la présence de forces terriblement malfaisantes qui empêchaient notre libération. Curieusement aucun lecteur n'avait capté ?

Pour moi ce fut l'arrivée soudaine et fulgurante d'un acouphène strident dans l'oreille gauche. Un sifflement aigu de cocotte minute qui m'accompagne 24 heures sur 24 et qui m'interdit à tout jamais d'écouter le … SILENCE.

AMEN

 

A lire 43 pages merveilleusement écrites de Marc Boshe (décédé)

http://www.histoireebook.com/index.php?post/Bosche-Marc-Le-Lama-et-l-anthropologue

Pour rire voir :

http://www.marianne.net/Le-lama-Rinpoche-a-Paris-pas-si-zen-ces-bouddhistes_a211593.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.93/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 14 octobre 2014 18:02

    "j’avais mentionné la présence de forces terriblement malfaisantes qui empêchaient notre libération. Curieusement aucun lecteur n’avait capté ?"
    mon dieu ! et c’est qui ? vite, vite ! information importante !
     smiley


    • trevize trevize 14 octobre 2014 19:31

      Bé c’est écrit dans l’article
      Il s’agit de tous ces maîtres charlatan. Et on peut même sortir du cadre du bouddhisme zen ou tibétain, et extrapoler cette leçon à tout le reste du monde réel.


    • Ruut Ruut 15 octobre 2014 08:47

      C’est le premier principe de toutes les religions qui demandent des contributions monétaires.


    • JL JL 15 octobre 2014 18:29

      ’’on peut même sortir du cadre du bouddhisme zen ou tibétain, et extrapoler cette leçon à tout le reste du monde réel.’’

      En effet : dans le monde réel, ces maîtres charlatan s’appellent éditorialistes ou chroniqueurs dans les médias industriels, lobbyites et autres Think tanks libéraux, et la liste est longue, jusque ici sur Ago, ceux que l’on connait trop bien, et qui tous s’emploient selon la formule d’Orwell à influencer la conscience des masses dans un sens négatif.


    • trevize trevize 16 octobre 2014 11:21

      « [...] influencer la conscience des masses dans un sens négatif. »
      C’est pour moi ça je crois smiley
      Je n’ai pas répondu l’autre jour, c’est un manque de savoir vivre, je répare rapidement ici.
      Chacun voit midi à sa porte comme vous dites. Pour moi, le sens négatif, c’est celui qui consiste à désigner un bouc émissaire, quel qu’il soit, quel que soit le nombre de preuves à charge contre ledit bouc émissaire.
      Quand une société tourne mal, c’est la preuve de la faillite de son organisation. Le système est en cause, pas ses acteurs. C’est un échec collectif, et désigner un bouc émissaire c’est juste un moyen de se dédouaner de ses propres erreurs.
      Je ne crois pas qu’on fondra une société vraiment pérenne par la purge des élites, ça ne suffit pas. Cette situation s’est déjà présentée de nombreuses fois au cours de l’histoire, et elle se répète toujours parce que nous, le peuple, ne tirons pas de leçons des erreurs que nous avons commises, celles de rester au chaud dans nos pantoufles et d’attendre le dernier moment pour s’attaquer aux problèmes communs.

      Dans 1984 il y a 3 acteurs : le peuple abruti, les élites dégénérées, et... le système. On confond toujours les deux derniers, qui sont pourtant deux choses bien différentes. C’est le système qui établit et définit les rapports de force entre les deux classes. Ce livre montre ce qui se passe lorsqu’on laisse un système tourner en roue libre, sans mécanisme de rétroaction : il dévie toujours de sa trajectoire initiale. C’est alors que la situation naturelle s’inverse, l’esclave dépasse le maître, le système prend les commandes pour assurer sa survie et l’humain devient la variable qui s’adapte.
      Le danger dénoncé dans 1984 est là, pas dans la propagande, l’hypersurveillance ou la novlangue qui ne sont que des effets secondaires.


    • JL JL 16 octobre 2014 11:31

      Quel rapport avec la conscience des masses ? Ce n’est pas le Système qui de sa propre initiative, œuvre à influencer négativement ladite conscience, voyons.


    • trevize trevize 16 octobre 2014 12:17

      Réveiller la conscience des masses, c’est bien, sauf si c’est juste pour la mettre en mode berserk et détruire les élites, auquel cas ça n’apporte rien de neuf, parce que c’est ce qu’on fait tout le temps, c’est une réaction primaire, un réflexe mal maîtrisé.

      Le système a besoin de stabilité pour fonctionner, donc à sa création nous le parons de mécanismes pour assurer cette stabilité, notamment des rapports de force entre les classes, une hiérarchie stricte et rigide entre les hommes.
      Cette hiérarchie est peut-être comprise et acceptée par les premières générations, mais avec le temps, les nouveaux arrivants ne font que la subir, ils ne font que répéter ce qu’on leur demande de faire, adopter le comportement que le système attend d’eux en le recopiant des générations précédentes. Evidemment, ce sont des hommes qui maintiennent la hiérarchie en place, mais ils le font parce qu’ils ont été programmés pour ça, ils ont été élevés dans cette optique : la conscience du système s’exprime par la voix des générations précédentes vers la nouvelle génération.
      Les élites de 1984 sont tout aussi manipulées et prisonnières du système mortifère dans lequel ils ont grandi que le reste de la population. Et ils sont tout aussi zombifiés, si ce n’est plus. Tous ces gens, élites et population, sont les purs rejetons du système. Ils ne font que maintenir le système en vie -> inversion des rôles. Et le mécanisme de stabilité ultime du système consiste à supprimer tous les éléments déviants, alors que c’est d’eux que peut venir son salut, son renouvellement.


    • JL JL 16 octobre 2014 12:56

      ’’le mécanisme de stabilité ultime du système consiste à supprimer tous les éléments déviants, alors que c’est d’eux que peut venir son salut, son renouvellement.’’

      Mais c’est cela que j’appelle influer négativement sur la conscience des masses ! La novlangue, les stigmatisations (antisémite, homophobe, révisionniste, etc ...), c’est tout le discours que tient la pensée unique dans ses médias industriels, les médias du Système.

      En culpabilisant les masses, vous ne faites que nous chanter la gamme de cet autre principe énoncé par Raoul Vaneigem et cousin de celui d’Orwell,  : « Le secret d’une autorité, quelle qu’elle soit, tient à la rigueur inflexible avec laquelle elle persuade les gens qu’ils sont coupables. »


    • trevize trevize 16 octobre 2014 13:36

      Ha on progresse !
      Le problème c’est que les masses en veulent aux élites, pas au système. C’est ce que j’essaie de faire comprendre, et que vous appelez « culpabiliser les masses ».
      Détruire l’élite pour la remplacer ne suffit pas, il faut comprendre dans les détails pourquoi et comment on en arrive toujours à cette situation, sinon on reste encore les pantins du système, et on reproduira la même erreur.
      Et affirmer que les élites sont seules responsables ne suffit pas à expliquer ça, puisque c’est la raison qu’on fournit à chaque révolution, et que pourtant ça recommence encore et encore.

      Je suis désolé, on devra reprendre cette discussion une autre fois, à partir de la semaine prochaine


    • Gollum Gollum 16 octobre 2014 13:53

      Le problème c’est que les masses en veulent aux élites, pas au système. C’est ce que j’essaie de faire comprendre, et que vous appelez « culpabiliser les masses ».


      Je me permets d’intervenir dans votre petit débat pour dire que je suis infiniment d’accord avec trevize. On le voit ici sur Avox où l’on n’arrête pas de cracher sur les élites financières qualifiées souvent de satanistes ce qui permet de se croire vertueux à bon compte et de se penser exempté de tout effort spirituel conséquent qui permettrait d’améliorer les choses.. Non ce qu’on veut c’est les têtes des banquiers et des élites bien plantées sur des piques sans se rendre compte que cela ne changerait strictement rien, l’appel d’air créé par les quelques têtes coupées permettrait aussitôt une nouvelle élite puisée dans les exploités d’hier et tout aussi corrompue sinon pire. On l’a en effet vu à chaque révolution, c’est en effet toujours la même chose et le cirque recommence.

      La seule révolution valable est la révolution intérieure, se réformer soi-même avant même de songer à refaire le monde. C’est du reste l’attitude prônée par toutes les spiritualités du monde, en premier le bouddhisme, mais aussi ce bon vieux christianisme avec le « faites retour sinon vous périrez tous » de Jean le Baptiste.
      Comme pas grand monde a fait retour on va en effet périr collectivement.

      Mais quand on prône un tel discours en général ça intéresse que très peu de gens.
      Pourtant faudra bien qu’on y vienne...

    • JL JL 16 octobre 2014 14:55

      Ce sera inutile de reprendre une discussion qui tourne au dialogue de sourds.

      Si vous n’avez pas compris ce que j’ai expliqué au dessus, soit vous ne comprendrez jamais, soit vous ne voulez pas comprendre.


    • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 14 octobre 2014 18:52

      salut avant de relire et éventuellement de dire un mot ou deux, je vois que tu parles de sogyal rimpoche quand tu dis : Pire, des rumeurs folles couraient sur les mœurs dissolues de ce soi-disant maître,
       
      qui joue un rôle dans« little bouddha », ici en Irlande il a eu les memes problemes et maintenant il enseigne par video depuis l’australie....


      • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 14 octobre 2014 19:06

        en fait sur le pseudo bouddhisme tibétain je n’ai rien a dire..les rituels sont pour moi une marque décisive pour ne pas m’y intéresser ..
        cela dit je passe au centre de temps en temps, on y rencontre des gens ...sympa, a croc, je m’en foutistes, dragueur, serieux , etc etc etc


        • Doume65 14 octobre 2014 19:07

          L’enseignement bouddhiste est très clair : si le maitre n’est pas l’exact reflet de son enseignement, alors c’est un imposteur.


          • Jean 14 octobre 2014 19:07

            pipo total je ne te vois pas en zen, ni même essayer d’y réfléchir.


            • Gollum Gollum 14 octobre 2014 19:26

              Passionnant… smiley Quel texte d’une profondeur abyssale.


              Bon, plus sérieusement votre expérience on s’en tape. Pour ceux que ça intéresse plutôt aller voir du côté de Jacques Brosse qui lui a su voir la saveur subtile du Zen…

              Vous connaissez le mot de Lao Tseu : Quand un idiot entend parler de la voie il rit aux éclats.

              Pour ce qui est du bouddhisme tibétain il y a Matthieu Ricard.. et d’autres..

              Bonne lecture smiley Ah merde j’oubliais, vous n’aimez pas lire.. smiley C’est vrai que quand on a eu la grande illumination de la Kundalini on n’a plus besoin de ce moyen tout à fait primitif.. smiley

              • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 15 octobre 2014 10:18

                Salut a ce qu’il me semble ce que tu décris ici est bien une religion avec des dieux....
                le bouddhisme tibétain semble être une religion avec ses rituels ,pouvoirs etc etc maître et élèves..

                de ce que je connais , un peu, de ce sujet,des personnes comme Wapola Rahula de sri lanka, me semble ne pas avoir grand chose comme lien avec les tibétains...
                il n’y a ni dieu ni réincarnation , dans ce qui semble être proche du bouddhisme orignal,dommage que le bouddha n’ai rien écrit lui meme, la port est ouverte a des interprétations non originelles..cela dit..c’est comme compter sur une livre de cuisine pour se nourrir que de ne lire que les autres...à un moment on est tout seul....sans aucunes références, il reste alors a se lire soi meme...

                ceci n’est aucunement éloigné de la vie pratique...tout est lié...

                un éveil a soi multiplié par X milliards d’humain signifie la fin de cette société démente...

                voila pourquoi il fallait tout pervertir.....

                salutations


              • Gollum Gollum 15 octobre 2014 17:28

                Salut a ce qu’il me semble ce que tu décris ici est bien une religion avec des dieux….


                Les différentes formes de bouddhisme ont bien plus de points communs que de réelles divergences. Pour ce qui est des dieux tibétains il s’agit juste de forces personnifiées. L’essentiel reste toujours la libération et le Nirvana.

                 le bouddhisme tibétain semble être une religion avec ses rituels ,pouvoirs etc etc maître et élèves.. 

                Pas plus qu’ailleurs. Mais il est vrai que le bouddhisme tibétain est très ritualisé. Cela peut convenir à certains tempéraments.

                 de ce que je connais , un peu, de ce sujet,des personnes comme Wapola Rahula de sri lanka, me semble ne pas avoir grand chose comme lien avec les tibétains... il n’y a ni dieu ni réincarnation , dans ce qui semble être proche du bouddhisme orignal,

                Il y a bien réincarnation, voir les pages 55 et 56 de l’ouvrage de Rahula : Qu’est-ce que la renaissance ? Quant à l’absence de dieu c’est une constante des différents bouddhismes y compris tibétain…


              • leypanou 16 octobre 2014 16:36

                " Il est d’ailleurs très intéressant de constater que l’homme domestiqué (certains préfèrent dire civilisé) est d’autant plus dépendant des bonimenteurs des églises qu’il est méchant et pervers car il peut se purifier par tout un tas de simagrées " : vous auriez dû mettre églises/mosquées/synagogues/temples/etc,etc au lieu d’églises seulement, cela reflète plus la réalité.

                Quand on se rappelle nos journalistes compétents montrer G W Bush en train de prier avec ses collaborateurs !!!


              • philouie 14 octobre 2014 21:21

                Ben oui, c’est ça la mort de Dieu.
                 
                vous ne croyez plus dans vos traditions et vous allez chercher à l’autre bout du monde ce qui hier encore se trouvait près de chez vous.
                 
                Mais à 20 000 bornes de chez elle, la tradition en question ne vaut plus tripette.
                 
                Et vous êtes là, comme des cons.
                 

                Bon, Quand retournez vous à la vraie religion ?


                • Rounga Rounga 14 octobre 2014 23:38

                  C’est l’histoire d’un type qui va chez le médecin, il lui dit :

                  « Docteur, quand j’appuie ici j’ai mal, quand j’appuie là j’ai mal, et pareil quand j’appuie là, là et là.
                  -Vous avez le doigt cassé ».

                  • Enabomber Enabomber 15 octobre 2014 00:54

                    Il fallait essayer l’inanimisme.


                    • gaijin gaijin 15 octobre 2014 07:45

                      gnostic
                      vous confondez tout !
                      le satori n’a rien a voir avec les phénomènes mystiques ou la kundalini
                      ce n’est pas quelque chose que l’on peut atteindre par conséquent les enseignements divers traitent d’autre chose : de créer les conditions nécessaires a ce qu’il puisse se produire .... :
                      immersion dans l’instant , détachement de l’idée de soi , supression de l’objectif .....
                      tant que Vous Voulez Quelquechose il ne se produira pas
                      vous avez raison sur un point : les enseignements anciens ne sont pas adaptés a l’époque actuelle
                      ( ce qui ne signifie en aucun cas qu’il n’aient rien a nous apprendre )
                      s’envoyer en l’air avec des exercices de respiration c’est fun mais ça ne fait pas avancer le schmilblic
                      vous êtes sur de tomber a un moment sur des blocages internes et de vous faire mal


                      • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 15 octobre 2014 08:56

                        certes gaijin,..salut smiley, mais le raisonnement analytique lui non plus ne meme à rien d’autre, car vouloir ne pas vouloir est encore et toujours vouloir...comme une immersion dans l’instant aussi, le détachement, la suppression de l’objectif etc ne sont qu d’autre formes plus subtiles d’une vie toujours auto centrée sur soi meme et sa propre pensée non ? comme l’est la respiation et tout le reste,

                        notre pensée n’a aucun accès à autre chose que elle meme ,il devient alors important devient de connaître ce qu’est la pensée, or de ce que je vois elle n’a pas les moyens de cela...

                        bouddha n’ayant rien écrit, la source n’est pas fiable...
                        A notre époque on a les écrits de krishnamurti,déjà en route vers une sorte de nouvelle religion aux usa, ou ils ont capté ce qu’il a dit pour en faire un business as usual...il aura fallu seulement 25 ans pour cela....meme si partout dans ses écrits ce qui est dit empêche de créer une autre religion...

                        on tourne en rond...comme en économie, en pseudo politique, en education etc etc

                        la pensée que j’appelle cerveau analytique mène le bal et c’est bien la le problème......

                        cela crée un monde qui est celui de « moi contre l’univers », un monde binaire ou rien n’est unifié et tout est en conflit..mais tout cela ne se passe comme concept que dans un cerveau, ça n’a aucune réalité ....

                        pour moi la souffrance qui ne peut pas se résoudre mais seulement se vivre unitairement et non binairement est LA clé du moment, une des clés...

                        mais entre vivre cela et être tenté par la vie et ses artifices de plaisirs futurs idéal est bien sur très tentant....alors le coté obscur gagne ..

                        le pseudo ego ne peut qu’être vaincu par le poids de sa propre souffrance dues à ses erreurs ......
                        ------

                        amic.........alement smiley


                      • gaijin gaijin 15 octobre 2014 13:01

                        bien sur la pensée analytique ne mène a rien comme tout le reste mais il serait plus juste de dire que précisément elle mène a plein chose ....sauf a l’éveil , le satori ou peu importe le foutu nom qu’on lui donne ....
                        comme le reste : la méditation, la respiration , le footing .....c’est très bien, très utile ......voire même indispensable mais ......

                        les krishnamurtiens réussissent l’exploit d’être encore plus absurdes que les musulmans ( les musulmans tournent autour d’une pierre , les krishnamurtiens tournent autour de rien .....)
                        les clefs existent ( la souffrance, l’amour , le silence ......) mais il faut encore que ça soit la bonne clef adaptée a la bonne porte et au bon moment .....pas si simple
                        il n’ y a pas de solution, pas de recette .....rien

                        la pensée qu’elle soit remplie d’idées sur la non pensée ou pas est toujours de trop ( sauf que les moines zen sont moins nuisibles que les traders )
                        pour les écrits il y a aussi ceux de rajneesh il est plus rigolo que krishnamurti
                        question d’une disciple
                        « qu’en pense tu ais je la moindre idée de ce dont tu parle ou la moindre idée serait elle justement la chose a ne pas avoir ? »
                        réponse :
                        « précisément ! »
                        qu’y aurait il a dire de plus ? le reste n’est que des millions de pages de remplissage pour distraire le mental , le faire tourner encore plus en rond en espérant qu’épuisé il s’arrête .....
                        alors on s’en va et puis c’est tout ......

                        question : « combien faut il de psychanalystes pour dévisser une ampoule ?
                        réponse : un seul mais il faut que l’ampoule veuille être tournée .. »
                        plus rigolo .... smiley


                      • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 15 octobre 2014 15:15

                        re salut....tations !

                        pas de solutions, moi je dis si ,cela existe mais elles ne sont pas de notre fait,pas de notre niveau de la pensée, la pensée analytique n’a pas de solutions à ce qui est autre chose que dans les champs pratiques purs ! et encore même dans son domaine elle se plante aussi .....voir pollution,fukushima,et cetera..

                        pas de recettes, aussi longtemps que sur cette route la pensée analytique est encore concernée recette il y a......si je dis par experiences renouvelées que que de laisser la souffrance libre est ce qui libère de la souffrance, ce qui veut dire que ce qui se cache derrière est le facteur libérateur d’elle même ceci est un fait avéré pour moi,cela devient, après avoir été vécu une fois sans le savoir, une connaissance, je sais cela ,ça a marché un fois, et voila que cette souffrance revient, je me dis OK ca a marché une fois donc je fais pareil,bien sur rien ne se passe...chaque « éveil » amène une situation nouvelle, le passé ne sera plus, il ne se passera jamais deux fois la même chose, je ne peux alors reproduire la même chose que précédemment, !! nez en moins, reste cette vérité : la souffrance elle me est ce qui libère de la souffrance !!!
                        La souffrance n’a pas d’issue par l’analyse toujours binaire...voila un problème qui l’est intéressant..

                         ....ensuite se pose la question : OK laisser la souffrance libre une deuxième fois , puis ainsi de suite, on remplace au bout d’un moment souffrance par problèmes (cela inclut aussi la souffrance). ...mais bon sujet si sérieux alors que le monde des loisirs drôles, fun etc m’attend...bon je verrais plus tard, et je ne vois jamais rien plus tard.. !! 

                        laisser la souffrance libre i veut dire non seulement ne pas essayer d’interférer en AUCUNE manière donc ni faire face, ni affronter, ni essayer d’oublier, ni refuser, ni amadouer, ni s’y habituer , et surtout ni absolument rien attendre du tout du fait de ne rien faire et de la laisser libre,cela va donc impliquer la coopération de ce qui est inconscient (ceci se montra après coup la première fois ) ,ceci est un genre de recette......en clair « je » voit c qu’il est pour UNE fois : une grosse merde en souffrance,terrorisé, angoissé,livide ,blême ,dépassé etc etc et vaincu par ce poids trop lours , POUR UNE FOIS, il reste avec cela..................pendant un moment X, il n’y a plus que cela....même l’inconscient la ferme..dans un tel moment ma vie dont je suis le centre est tout simplement détruite..................SANS AUCUN mouvement mental de fuite.......je suis cette grosse merde !! au début je n’ai pas saisie la porte de cela,maintenant je vois quee je suis passé de moi contre la souffrance,situation binaire , à moi en souffrance situation unitaire.............

                        et là les connections perdues du cerveau vont commencer à se faire.....de méthodes il n’y aura plus des que l’analyse n’est plus concernée,cependant elle reste active, mais ne dirige plus, car elle est vitale, mais des connaissances d’erreurs que je ne ferais plus il y a..

                        A ce stade tout imaginaire , attente, conscient ou pas etc est systématiquement faux............

                        Ayant vécu des moments genre kundamachin (mot ridicule pour moi mais bon !!) et bien plus..ce ne sont pas DU TOUT ces états qui ont produit un changement radical de direction et dans la psyché,PAS DU TOUT ..ces états marquent le contact direct par et avec une sorte d’énergie étrange, en paix, profonde et belle dont je m’en fou de connaitre la nature voir de l’expliquer..c’est la souffrance vécue qui devient le guide ou plutôt le catalyseur, pour moi indispensable,et si il n’y en avait pas d’autres comme première marche pour geler le pouvoir de l’analyse même pour un court instant ,ceci est tres tres possible...d’où peut être l’insistance bouddhique sur les 4 nobles vérités !! .....puis d’une manière générale les problèmes sont vécus comme souffrance,puis on perçoit que tiens le problème semble se régler tout seul à sa facon si lui aussi est laissé libre, je suis le problème..., puis ensuite il est possible des fois de ressentir le début de la création d’un problème qui alors n’atteint pas le stade de problème..donc ne crée plus de souffrance etc
                        les problèmes vécus sont pour moi l’accès unique qui contourne la pensée, les problems comme la souffrance ne sont pas un hasard mais une nécessité ,voulue ? OK si oui par qui/quoi ??.......mais si la pensée dit,toujours essayant de tirer profit, tiens je vais laisser mes problèmes me guider.....bingo, + de problemes et de souffrance il y aura...

                        c’est ce que je vis pour le moment.......et je tiens a le dire ici ou ailleurs...si c’est faux ca tombe a l’eau tout seul, si il y a un peu de verite de toutes façons personne ne pouvant faire ce chemin pour un autre..il n’y a pas de dangers......

                        soit ca ne représente aucun sens pour un lecteur donc c’est rejeté, soit ah ah ah , soit sans commentaires. soit ca un une sorte de sens alors celui qui le lit en fait son sujet à sa facon....

                        Je trouve cela vital............par expérience,voila pourquoi mon insistance....cette sorte de pseudo introspection indirecte et passive a bien sur une incidence sur le pseudo extérieur comme tu sais..


                      • Gollum Gollum 15 octobre 2014 17:52

                        Salut gaijin smiley 


                        tant que Vous Voulez Quelquechose il ne se produira pas 

                        Ben oui c’est aussi simple que ça… Ceux qui veulent dormir n’y arrivent pas justement pare qu’ils le veulent.. Alors qu’il faut arriver à lâcher prise.. Une fois le lâcher prise effectué on dort comme un bébé..

                        C’est pareil pour la méditation d’où le conseil de pratiquer sans esprit de profit, (raillé par notre Gnostic, qui n’y comprend rien,) sans chercher à obtenir quoi que ce soit. Et dans ce cas les progrès sont très rapides..

                        Il n’y a pas besoin de 3 ans mais trois mois suffisent à obtenir un calme intérieur source de bien des mutations par la suite. La méditation est tellement efficace qu’elle commence à être utilisée dans les milieux psychiatriques et hospitaliers..

                        En France Christophe André est un fervent adepte de la méditation vue comme une médecine de l’âme.


                        Nombreuses sont les études montrant les bénéfices médicaux de la méditation : régulation du rythme cardiaque, de l’humeur, développement de l’empathie, etc..

                        Deshimaru avait lui-même écrit un livre en collaboration avec le médecin Paul Chauchard adepte de la méthode Vittoz fondée elle aussi sur la vigilance.

                        Alors les trois ans perdus de notre Gnostic ne l’ont été que parce qu’il n’a rien compris au film et ce pendant trois ans…

                        Perso je n’attends pas trois ans avant de m’apercevoir que quelque chose ne va pas. En général je me suis barré bien avant.. Ou alors je me remets en question, c’est en général la meilleure chose à faire. Encore faut-il être capable d’un minimum d’humilité pour cela. Et donc paradoxalement d’être déjà dans un certain dégagement vis à vis de soi pour en être capable..

                        Autrement dit n’est pas disciple qui veut mais disciple qui peut.

                      • Rounga Rounga 15 octobre 2014 23:16

                        Je n’ai accordé à cet article médiocre qu’un commentaire lapidaire (mais fort synthétique), car d’une part je n’avais pas beaucoup de temps, et d’autre part je savais que je n’aurais aucune réponse de la part d’un auteur qui pense avoir tout compris. Cependant il ne faut jamais perdre une occasion de rappeler certaines vérités, telles que celles écrites plus haut par gaijin et gollum, car on peut toujours espérer qu’elles ne tomberont pas dans l’oreille d’un sourd.
                        L’attitude qui se révèle au travers de cet article m’évoque fortement celle d’un adolescent préférant Iron Man 3 à un film de Bunuel, au prétexte que dans ce dernier il n’y a pas d’effets spéciaux, qu’il y a zéro action, et que ça ne « pète » pas. Notre auteur, ne sachant pas apprécier le zen, qui est sans doute possible la pratique religieuse la plus sobre et la plus épurée du monde, allant droit à l’essentiel, se tourne vers des pratiques plus faciles, mais qui, au lieu d’apporter la libération, permettent simplement d’accéder à des états de conscience modifiés, autrement plus « planants » que la simple assise en zazen. Notre homme est déçu de ne pas trouver au sein des enseignants qu’il a rencontré quelqu’un qui pourrait lui faire connaître l’éveil, comme si c’était un dû du maître envers son disciple. Ce que Gnostic ne comprend pas, c’est que le zen est fondé sur la transmission. C’est-à-dire qu’avant qu’un maître donne le satori à un disciple, il faut que celui-ci soit mûr, comme un fruit prêt à tomber. Le maître n’est là que pour donner la pichenette qui va détacher le fruit de l’arbre. Cela explique, d’une part, que le disciple, fournisse de son côté un travail acharné, et ne soit pas dans l’attitude du client qui réclame son produit parce qu’il l’a payé, et d’autre part, que ceux qui ont eu le satori le taisent. Un pratiquant au sein d’un dojo qui atteindrait le satori et qui le dirait autour de lui provoquerait des dégâts immenses, car il perturberait grandement les autres disciples, qui viendraient lui demander inutilement des conseils. Le simple fait de dire qu’on a le satori prouve qu’on ne l’a pas eu, ce qui ramène à ce que disait Lao-tseu : « celui qui sait ne dit pas, celui qui dit ne sait pas ».
                        Si Gnostic a été dans le zen pendant trois ans, il a dû entendre parler de l’histoire de Tokujo. Tokujo, après avoir reçu le satori de son maître, se fit passeur, et attendit 30 ans de rencontrer le disciple à qui il pourrait transmettre la vérité ultime qu’il avait reçue. Quand arriva un homme du nom de Kassan, il sut que c’était l’homme qu’il attendait, et, à l’issue d’un mondo musclé, Kassan eut le satori. Mais parmi toutes les personnes qui étaient allées voir Tokujo pendant ces 30 ans, combien y eut-il de Gnostic qui se sont dit que ce vieux n’avait rien à leur apprendre ?


                      • gaijin gaijin 16 octobre 2014 09:08

                        hotah
                        oui pour tout
                        je ne me serais pas hasardé a essayer de formuler ça .....alors bravo pour l’effort smiley

                        gollum
                        juste salut ....

                        rounga
                        j’aime bien la comparaison cinématographique
                        ça me ramène a un truc que je voulais dire : après l’éveil on ne marche pas sur l’eau .....il ne se passe pas forcément des trucs spectaculaires vu de l’extérieur ( en fait on a plus de chances de finir a l’asile ) et ce n’est pas non plus la fin du chemin c’est un commencement la suite dépend de la nature profonde et de la personnalité de chacun certains deviennent hystériques et fondent des religions d’autres disparaissent purement et simplement ..... entre les deux tout est possible .....
                        la seule constante pour autant que je puisse en juger c’est que chaque fois la personne devient originale : il n’y aura pas de deuxième siddartha gautama , de deuxième hui neng .......
                        la seule chose que l’on peut prédire c’est qu’un éveillé sera quelque chose d’ inattendu, de fondamentalement neuf : pas le fruit improbable d’un croisement entre un xmen et un moine thibétain pas forcément un gourou avec le look règlementaire et des répliques a la maitre myagi ( karaté kid )
                        .........


                      • gaijin gaijin 16 octobre 2014 09:10

                        ben ou qu’il est gnostic ?
                        aurait il enfin disparu ?
                        gate gate paragate ........


                      • Gnostic GNOSTIC 16 octobre 2014 09:16

                        @rounga

                        et d’autre part je savais que je n’aurais aucune réponse de la part d’un auteur qui pense avoir tout compris

                        TOUT FAUX mon pauvre, vous n’avez rien compris car vous ne savez pas lire entre les lignes

                        Tout ce que je sais c’est que je ne sais pas (vous ne pouvez pas comprendre)

                         

                        Votre texte me rappelle tous ceux que j’ai lus dans la revue ZEN

                         

                        Vous aussi vous vous révélez derrière votre grand profil de ZEN, il n’y a aucun AMOUR

                        Vous êtes la froideur ZEN par excellence comme j’en ai vu tant parmi les pratiquants

                         

                        Je vous plains smiley

                         

                        PS rassurez-vous j’ai fini ma tétralogie (catharisme- zoroastrime- manichéisme -gnosticisme et cet article pour vous faire chier)


                        Good bye


                      • Gnostic GNOSTIC 16 octobre 2014 09:23

                         @gaijin

                         

                        Mais il est là gaiijin il est là le gnostic

                         

                        Pas tres ZEN le commentaire smiley

                         

                        Faut dire que perdre son temps sur AVOX (comme moi) ce n’est pas très ZEN

                        Quand on a l’éveil on va AILLEURS smiley

                         

                        Et puis le drapeau anar Ce n’est pas très ZEN aussi smiley

                         

                        Petit rigolo va !


                      • Rounga Rounga 16 octobre 2014 10:17

                        TOUT FAUX mon pauvre, vous n’avez rien compris car vous ne savez pas lire entre les lignes

                        Tout ce que je sais c’est que je ne sais pas

                        Justement c’est parce que je lis entre les lignes que je vois que vous êtes bouffi de certitudes. 

                        Vous aussi vous vous révélez derrière votre grand profil de ZEN, il n’y a aucun AMOUR

                        Vous êtes la froideur ZEN par excellence comme j’en ai vu tant parmi les pratiquants

                         

                        Je vous plains

                        Vous ne pouvez pas savoir cela à la lecture de mes commentaires. Je fais remarquer que dans votre prose non plus on ne sent aucun amour (un texte « pour vous faire chier »...mais comme ceci est aimable !).


                      • Gnostic GNOSTIC 16 octobre 2014 10:29

                         @ rounga

                         

                        Et cet article pour vous faire chier

                         

                        Mais justement c’est rempli d’AMOUR !

                        Décidemment tout ZEN que vous êtes vous ne comprenez rien aux koan

                         

                        Allez LOVE

                         

                        Et à bientôt cette fois sur un article de vous 

                        Note : d’avance je l’approuve en modération

                         smiley



                      • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 16 octobre 2014 10:32

                        Salut gaijin....

                        je t’ai bien lu..juste pour dire que je ne fais pas d’effort...

                        ciao !


                      • Gnostic GNOSTIC 16 octobre 2014 10:37

                         Salut howahkan Hotah

                         Excuses, je n’ai pas causé avec toi sur ce fil, ce n’était pas son but. Je voulais juste me moquer de certains « je sais tout et j’ai réponse à tout »  smiley

                         

                        Mais peine perdue, ils sont restés aussi suffisants et prétentieux

                         smiley

                        Comme quoi refaire le monde ce n’est pas pour demain

                         

                         

                         


                      • Rounga Rounga 16 octobre 2014 10:38

                        Mais justement c’est rempli d’AMOUR !

                        Bon, si vous le dites...

                        Et à bientôt cette fois sur un article de vous 

                        Note : d’avance je l’approuve en modération

                        Encore faudrait-il que vous le lisiez jusqu’au bout.

                        Mais je ne pense pas faire d’article sur la spiritualité prochainement. Je vais essayer de revenir sur la politique et la philosophie. Mais pas tout de suite, car je suis très paresseux et qu’écrire m’est très pénible.


                      • Rounga Rounga 16 octobre 2014 10:47

                        Et je remarque incidemment que vous ne faites aucun commentaire sur le fond du sujet, que vous vous en tenez à une critique de ma personne et de mon manque supposé d’amour.


                      • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 16 octobre 2014 11:23

                        pas de problèmes.............................GNOSTIC !


                      • Gollum Gollum 16 octobre 2014 12:00

                        De Gnostic (qui pensait avoir trouvé un allié supplémentaire) à Gaijin : Pas tres ZEN le commentaire


                        Mais justement c’était un koan plein d’amour smiley

                        Décidément vous ne percevez pas les subtilités de la spiritualité profonde..

                        Allez, LOVE. (ça mange pas d’pain)

                        Dans le fond c’est vrai que l’on ne sait rien sauf que vous êtes un sacré clown..

                        C’était encore un koan zen plein d’amour. smiley

                        Ah l’Amour changera le monde quand on voit de tels apôtres. Heureusement que la Kundalini vous a transformé.. Z’étiez pire avant ? smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès