• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Espagne : le compte à rebours a commencé

Espagne : le compte à rebours a commencé

« Je ne suis pas anti système, le système est anti moi » ; « Banquiers plein de fric, citoyens indignés » ; « Mai 2011 le peuple parle : nous cherchons la solution que “ les politiques ne nous donnent pas ” » Ces trois slogans parmi d’autres, criés par les Espagnols qui se mobilisent de plus en plus dans les rues et sur les places de Madrid, résument particulièrement bien le désarroi des opinions européennes, en particulier dans les pays dit « périphériques » qui se heurtent à de colossales difficultés d’endettement.

Depuis des mois, je n’ai cessé - dans des interventions à l’Assemblée et lors de manifestations nationales organisées par DLR, mais aussi dans le livre « l’arnaque du siècle » que je viens de publier - de mettre en garde les dirigeants européens sur l’impasse de la politique économique et sociale menée en Europe.

Si aujourd’hui le peuple espagnol se réveille, ce n’est pas par hasard. C’est la conséquence directe de la politique d’austérité décidée par le gouvernement Zapatero sous l’influence, pour ne pas dire l’oukase, de l’Allemagne et de l’oligarchie de Bruxelles.

Une politique d’autant plus insupportable qu’elle est à la fois inefficace et injuste.

Inefficace, car on n’a jamais vu un plan de rigueur fonctionner quand la monnaie est surévaluée et empêche la reprise de la croissance. L’Argentine alignée sur la zone dollar s’y est essayée en son temps pour aboutir à la ruine, avant de se résoudre enfin à dévaluer sa monnaie et restructurer sa dette. Ce n’est qu’à partir de ce moment-là que son économie a pu redémarrer, l’emploi repartir et l’espoir de sa population renaître.

Il en va exactement de même pour la Grèce, l’Espagne, le Portugal et bientôt l’Italie et, au-delà, la France. Seule la sortie de l’euro permettrait à ces pays de retrouver leur compétitivité et d’offrir une perspective à leur jeunesse.

La révolte populaire espagnole s’explique aussi par l’injustice de la politique menée aujourd’hui. Au-delà du chômage de masse et de la baisse du pouvoir d’achat, c’est la dignité des citoyens qui est atteinte. Car au moment où l’on demande toujours plus d’efforts au peuple, une petite minorité se nourrit de privilèges toujours plus importants, les banques offrent à nouveau des bonus mirobolants aux traders, les grands patrons s’arrogent des salaires exorbitants.

On comprend dans ces conditions la colère du peuple espagnol qui sait que les plans mis en œuvre ne serviront à rien et le condamnent à toujours plus de souffrances. Ce qui est nouveau, cependant, c’est qu’aucune force politique n’a été capable de s’extraire de cette dépendance psychologique et financière à l’égard des nouvelles puissances. La classe politique a été absorbée, achetée par une classe dirigeante aveugle, sourde et totalement cynique.

La rue reste le seul exutoire. Ce qui se passe en Espagne devrait faire réfléchir les dirigeants européens, les obliger à renoncer à leur dogme. Mais en sont-ils seulement capables ?

Le compte à rebours a commencé. A nous, pour ce qui concerne la France, de lui offrir une vraie issue politique.


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (107 votes)




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • Roosevelt_vs_Keynes 24 mai 2011 12:47

    Nicolas Dupont-Aignan « ne tient pas à critiquer Marine Le Pen car elle vulgarise des thèmes de campagne qui sont les miens. Elle n’est pas mon adversaire ».

    Source


    • fwed fwed 24 mai 2011 14:22

      Quels sont les thèmes de campagnes dont parle NDA ?
      Pensez vous que si Madame Lepen parle d’un thème il doit être abolit de la sphère de discussion publique ?


    • Roosevelt_vs_Keynes 24 mai 2011 14:54

      @ Fwed

      NDA ne s’attaque pas à l’ennemi, frontalement, publiquement, sans relâche et avec le caractère que nécessite la période dans laquelle nous sommes.

      Dans son article, rien sur l’ennemi - La City de Londres et Wall Street. Rien sur le Glass-Steagall.

      Seulement des phrases vides du type : « Seule la sortie de l’euro permettrait à ces pays de retrouver leur compétitivité et d’offrir une perspective à leur jeunesse. » Ca me fait penser à Bayrou en 2002 qui s’exclamait : « Il faut laisser respirer l’économie ! » Ca ne veut rien dire mais ça a de la gueule, c’est tout.

      D’ailleurs, à l’automne 2010, NDA demandait lui-même publiquement conseil à Jacques Cheminade sur la manière dont il fallait aborder l’époque historique que nous vivons. C’est ici à 2’05’’40’’’


    • Claude Hubert rony 24 mai 2011 17:48

      Prendre conseil chez Cheminade... c’est osé et être perdant d’avance.


    • melody vers melody vers 24 mai 2011 18:58

      Seule la sortie de l’euro permettrait à ces pays de retrouver leur compétitivité et d’offrir une perspective à leur jeunesse.
      Je ne suis pas d’accord, c’est tout le système qui est à repenser de fond en comble, l’euro n’est que le symptôme de la pansée néolibérale qui sévit en UE depuis 30 ans.
      Il faudrait au minimum, pour sortir du marasme actuel :
      - séparer les banques de dépôt des banques spéculatives (Glass-Steagal ACT)
      - rendre la BCE responsable devant le Parlement Européen, ses missions étant étendues à la lutte contre le chômage et la protection des Européens (taxation des produits hors UE sur base sociale et environnementale)
      - harmoniser la fiscalité, les normes environnementales et sociales dans l’UE (en attendant revenir à une monnaie commune comme l’était l’écu pour permettre les dévaluations dans les pays qui sont gênés par l’euro fort)
      La sortie de l’euro n’arrangerait que les Américains qui comptent ainsi rester la seule monnaie de réserve au niveau mondial (Dupont Aignan est-il un agent de la CIA lol ?)
       


    • Croa Croa 24 mai 2011 22:32

      « Madame Lepen parle d’un thème il doit être abolit de la sphère de discussion publique ? »

      Il n’y a pas de droits d’auteur pour les idées politiques en effet.


    • Roosevelt_vs_Keynes 24 mai 2011 23:35

      @Melody vers

      Le Glass-Steagall Act implique le retour de l’émission de crédit productif public par des Etats-nations souverains. On ferme la BCE : plus besoin de cette bad bank européenne.

      Le Glass-Steagall n’est pas un truc technique en soi, c’est simplement ce qui permettra de lancer l’Alliance des Quatre Puissances, rendant possible des grands projets d’équipement de l’homme et de la nature, tels le NAWAPA ou le Transaqua ou le Pont Terrestre Eurasiatique


    • Jean Lannes Christopher Lings 24 mai 2011 13:03

      Félicitation Monsieur Dupont-Aignan. Vous devriez publier vos articles sur AgoraVox plus souvent ! Ce site est un formidable moyen de communication pour ceux que l’on entend pas assez souvent.

      Amitiés, Chris.

      > Le bréviaire des patriotes


      • goc goc 24 mai 2011 14:41

        @ christopher
        Félicitation Monsieur Dupont-Aignan. Vous devriez publier vos articles sur AgoraVox plus souvent !

        ce qui serait surtout bien, c’est que Mr Dupont-Aignan vienne ici non seulement pour poser ses articles mais aussi pour participer au débat après l’article.


      • nasko 24 mai 2011 16:52

        Genre « -T’as pas cent balles ?! »


      • Jean Lannes Christopher Lings 24 mai 2011 19:23

        @goc

        C’est vrai aussi ! Asselineau le fait lui


      • flesh flesh 24 mai 2011 19:39

        Est-il au courant que ses articles sont postés sur Agoravox ?


      • Croa Croa 24 mai 2011 22:45

        Quelque part, un auteur qui ne répond pas sur le forum, se place très au dessus de ses lecteurs. Certains se sont ainsi fait allumer grave et ils l’ont bien cherché !

        Ceci dit, nous comprendrons toujours un auteur débordé et une réponse globale sera toujours la bienvenue, même trois jour après publication... Donc attendons ! smiley


      • HELIOS HELIOS 24 mai 2011 23:00

        Peu importe les idées de Mr Dupont-Aignan... même si on est d’accord sur le fond avec lui, il n’en reste pas moins un rustre, sans aucun savoir vivre.

        Il fait partie de ces personnages qui serre la main a quelqu’un en detournant son regard ailleurs... il ecrit (ou fait ecrire, le doute existe) un article sur Agoravoix et ne prend pas la peine de repondre a ceux qui le commentent demontrant ainsi sa meconnaissance des regles d’internet (et de la politesse), un beau futur si par hasard il arrivait au pouvoir.

        Il fut un temps où une certaine sympathie allait vers ceux qui se rebellent contre un systeme broyant les gens, mais en fait, la realité a bien vite effacé la candeur. Dupont-Aignan est simplement le même que les autres, vaniteux et imbu de lui-même au point qu’il ne s’abaisse a repondre... c’est en fait un Sarkozy sans en avoir l’envergure ! Lamentable.

        il ne merite pas le temps passé par tous ceux qui ont lu son texte et repondu,.. il y a des limite a l’acceptation de ce mepris qu’ont tous ces intervenants politiques, qu’ils soient ou ne soient pas elus, bref encore une fois c’est un manque de respect et une atteinte a la dignité des internautes et des français en general puisqu’ils ne sont pas suffisament importants pour justifier une réponse...

        j’ai, de plus, bien d’autres mots plus vulgaires qui me viennent a la tête en pensant a lui, je m’abstiens.

        Bonne nuit a tous.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 24 mai 2011 23:03

        Dupont-Aignan a déjà répondu à cette question sur Agoravox. Ce qui ne justifie pas ce long silence de plusieurs mois depuis sa dernière intervention :

        « Merci pour vos nombreux commentaires auxquels je n’ai matériellement pas le temps de répondre dans le détail.

        (...)

        Plus généralement je lis tout les commentaires postés dans mon blog (la nuit) même si ces derniers temps je n’ai pas trop eu le loisir de répondre, pour ce qui est de ma participation à Agoravox, la publication de chaque tribune donnera lieu à une ou plusieurs participations de ma part dans le fil des commentaires.

        Mais comme je tiens particulièrement à répondre moi-même et que mon agenda est ce qu’il est, l’interactivité du fil sera forcement d’une qualité inférieure à ce que certains d’entre vous peuvent attendre et je vous prie de bien vouloir m’en excuser.

        Nicolas Dupont-Aignan »

        Lien.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 25 mai 2011 01:27

        Quoi qu’il en soit, c’est toujours intéressant de le lire.


      • HELIOS HELIOS 25 mai 2011 10:08

        a mr Peachy Carnehan :

        Comment appelez vous, svp, quelqu’un qui s’adresse a vous, et qui ignore votre réponse ?

        C’est un muffle, un mal poli, et helas un politicien ! Il n’est pas question d’emploi du temps ou quoi que ce soit d’autre, s’il n’a pas le temps d’ecouter ce qu’on lui dit il n’a qu’a se taire.

        Il y en aura bien d’autre pour ecouter ce que les citoyens, tous les citoyens, leurs diront... du balai... et pourtant on aurait bien besoin d’une repbublique revisitée, globalement telle qu’il la decrit, mais SANS LUI. Il represente un modele d’homme, au moins dans sa communication, qu’on ne veut plus.


      • J-J-R 25 mai 2011 13:23

        plusieurs capitales européennes, organisent des manifestations de soutien aux jeunes espagnols, comme le mouvement « réelle démocratie » à Paris. Celle-ci appelle depuis vendredi à un rassemblement tous les soirs à 19h place de la Bastille.


      • Alpo47 Alpo47 24 mai 2011 13:31

        Certains, comme M Dupont Aignan portent effectivement des idées qui vont dans la bonne direction. Mettre fin au pillage de nos pays, à la paupérisation du plus grand nombre pour la satisfaction d’une toute petite minorité.
        Le problème que nous avons, c’est qu’il faut se poser la question : Peut on leur faire confiance ? Qu’ont ils fait auparavant ? Sont ils des « sous marins » des grands partis pour « draguer large » ?
        Je n’ai pas la réponse.

        Lorsque l’auteur nous dit que le pouvoir appartient maintenant à nous tous, au travers de la rue, il va toutefois dans la bonne direction. Cette « révolte citoyenne » est effectivement notre porte de sortie du système.


        • Cocasse Cocasse 24 mai 2011 13:34

          Mouais, on en parle pas beaucoup dans les « médias ».
          Normal, chez eux, la révolution, c’est rigolo quand c’est loin. La liberté doit rester un doux rêve utopiste qui n’arrive qu’ailleurs. Mais si cela s’approche, gare, on fait comme si de rien n’était !
          Oulah, ici aussi le peuple veut reprendre ses droits et se débarrasser de la classe parasite, celle qu’il a à charge, et à qui il verse des allocations indécentes.


          • robin 24 mai 2011 14:15

            J’attends comme une révélation redoutable mais indispensable, le moment où nos soit-disant républiques démocratiques vont bientôt tirer dans le tas comme des Khadafi ordinaires pour sauver les fesses de leurs employeurs les banksters.


            • Traroth Traroth 24 mai 2011 14:20

              Une politique de droite est impossible à assumer face à une majorité d’électeurs. Elle conduit systématiquement à la défaite électorale.

              C’est pourquoi on voit les politiques de droite faire campagne sur des thèmes de gauche, campagne électorale après campagne électorale, bien qu’ils fassent ensuite une politique de droite, mandat après mandat.

              C’était le cas de Chirac (« fracture sociale »), c’est le cas de Sarkozy. Je n’ai pas l’impression que Dupont-Aignan, politique de droite faisant campagne sur des thèmes de gauche, fasse exception, pas plus que Le Pen. On sait à quoi s’attendre s’ils d’aventure ils étaient élus, si on a deux grammes de jugeote...


              • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 24 mai 2011 15:28

                Pourquoi se contenter la droite alors que la « gauche » fait pareil ?
                Partisan ?
                Ah oui pardon,au moins avec la « gauche » on a droit à un peu de vaseline........


              • ffi ffi 25 mai 2011 16:08

                Le truc c’est de bien faire la distinction entre la stratégie proposée par les partis et le but qu’ils clament.

                Des intentions correctes basées sur une stratégie erronée, ne vaut pas mieux que des buts incorrects basée sur des stratégies correctes : dans les deux cas, l’on parvient à des résultats faux. Parfois même, des buts incorrects, mais basés sur des stratégies incorrectes ont des résultats heureux...

                C’est un peu l’histoire de l’UE : tout ceux ayant clamé l’UE comme meilleure stratégie pour parvenir à une prospérité économique se sont bien trompés, et ils ont trompé le peuple ! Au final, nous voilà pris dans une crise économique intense.

                Le but affiché : la prospérité. Le moyen : l’UE. Le résultat : l’appauvrissement généralisé...

                C’est pas parce qu’un con a des bonnes intentions qu’il faut lui reconnaître unilatéralement la capacité d’y parvenir.

                Il faut donc juger la pertinence d’une politique proposées non seulement aux intentions affichées, mais surtout à l’absence d’idée fausses dans la stratégie pour y parvenir.

                La gauche, du fait de son internationalisme s’en remet d’instinct au principe d’avoir des institutions mondiales, ou supranationales, pour résoudre les problèmes contemporains du pays. Or, les « institutions mondiales » actuelles (OMC, FMI, Banque mondiale, UE, OMS) sont complètement noyautées par les multinationales bancaires ou industrielles. Par conséquent, par le réflexe de sa stratégie d’internationalisme prolétaire, la gauche s’en remet ... aux multinationales, ceci pour libérer les prolétaires des ...multinationales...

                Cherchez l’erreur...

                La solution contemporaine, vu l’état des institutions mondiales, qui ne visent plus à libérer les peuples, comme en 1945, mais à les mettre au diapason de l’Empire financier, est donc un rétablissement des instruments politiques de gestion de l’économie au niveau national : ce niveau ayant disparu, il n’est noyauté par personne.

                La solution contemporaine est donc à un retour à la souveraineté. Solution que ne peut envisager la gauche, malgré ses louables intentions.

                Comme on dit souvent : L’enfer est pavé de bonnes intentions et le diable est dans les détails...


              • Traroth Traroth 27 mai 2011 12:15

                @Mr.K : En ce qui concerne le PS, vous avez raison, et je le dénonce assez souvent moi-même. Mais d’une part, le PS ne représente pas toute la gauche, d’autre part, il me parait moins illusoire de chercher à pousser le PS à mener une politique de gauche que l’UMP, puisque c’est bien ce que tout le monde veut, finalement. Une politique de justice sociale et de solidarité. Les valeurs de la gauche sont liberté, égalité, fraternité. La droite, c’est le contraire : flicage, inégalité, individualisme.


              • criticaldistance 24 mai 2011 14:24

                excellente intervention hier matin aussi

                que NDA et F. Asselineau créent une alliance


                • Ronald Thatcher rienafoutiste 24 mai 2011 14:30

                  Le chaos et le chahut profitent aux malfaisants...
                  la droite libérale corrompue a remporté les élections des régions dimanche, où le taux d’abstention fut de 33.77% !!!
                  Appeler à ne pas aller voter pour la pieuvre de la finance mondialisé ou la gauche schizophrène, et finalement laisser les clefs des régions à leurs sbires, c’est un vrai travaille de révolutionnaire facebook, totalement déconnecté des réalités...


                  • goc goc 24 mai 2011 14:37

                    De toute façon, il n’y a pas 36000 solutions, il faut commencer par renégocier toutes nos dettes, en particulier annuler les intérêts des emprunts, voir même annuler certains emprunts, et remettre un peu d’inflation pour remonter les salaires et remettre l’immobilier à sa juste valeur (et faire sauter la bulle immobilière.

                    enfin à plus long terme, fermer les bourses spéculatives, et passer des contrats cadres (avec prix fixes pendant 5 ans) avec les pays producteurs de matière première, en particulier les pays en voie de développement


                    • Roosevelt_vs_Keynes 24 mai 2011 14:57

                      La procéudre Glass-Steagall fera encore mieux : elle redonnera aux Etats-nations l’émission de crédit productif public.


                    • platon613 25 mai 2011 12:04

                      Faut lire ça 

                      Vive les banques, à bas les Grecs !

                      La Grèce ploie sous un fardeau insupportable de prêts accordés généreusement par des banques. Dès que l’on ose parler de restructuration, c’est un tollé général. C’est les pertes des banques qui sont l’unique obstacle devant une restructuration. Il vaut mieux faire ployer la Grèce sous le poids de sa dette, étrangler son économie et bloquer sa croissance par un plan de rigueur brutal...

                      http://www.news-26.com/econmie/574-vive-les-banques-a-bas-les-grecs.htm

                       

                    • Assurancetourix Assurancetourix 24 mai 2011 14:48

                      La revue de presse internationale de Cécile de Kervasdoué du mardi 24 mai 2011 :


                      C’est un peu comme de regarder au ralenti sur un écran ...sa propre voiture qui fonce vers son propre accident
                      Le spectateur à 10 /10 à chaque œil... il voit parfaitement bien ce qui va lui arriver mais ça n’empêche pas l’accident de se produire ... ça ne réduit pas la douleur
                      C’est avec cette image que le Guardian britannique choisit ce matin d’ouvrir son éditorial
                      une image qui veut illustrer ce dont la presse internationale finit enfin ce matin par prendre la mesure alors que cela fait plus de 8 jours qu’il se passe quelque chose de très important en Espagne...
                      ce n’est pas une simple série de manifestations... pas un simple soubresaut de la société espagnole contre les mesures d’austérité... écrit le Gardian...c’est beaucoup plus large que cela... ce qui se passe en Espagne, ne doit pas être ignorer : ce mouvement du 15 mai, des indignés ou de la démocratie réelle traduit durablement le désenchantement, la désillusion, autant que le rejet de la manière dont la politique est menée dans nos démocraties occidentales... car aujourd’hui la politique ne se fait plus dans les parlements prévient le Guardian ... elle se fait dorénavant ailleurs... sur la toile ou sur la place publique.... l’ignorer c’est aller à la catastrophe... à l’accident
                       
                      ainsi l’Espagne serait un kaléidoscope de ce que vivent les démocraties occidentales... sous entend le Guardian... et c’est un point de vue repris ce matin par de très nombreux journaux européens
                      Criticatac par exemple en Roumanie considère que ce ne sont pas le mécontentement envers tel ou tel parti ou la colère contre les mesures d’austérité qui poussent les espagnols de tout âge dans la rue.... et ça n’a finalement rien à voir avec les élections de ce week-end... ou avec la situation économique... ce scrutin dit le journal roumain n’est que le détonateur... car la véritable exigence des indignés, c’est les souhait d’un autre modèle de société... d’un autre modèle politique aussi... loin du traditionnel système bipartite... et contre un modèle qui traite ses citoyens avec cynisme
                       
                      le changement... lance la Stampa italienne... tous les citoyens dotés d’un peu de bon sens le demandent cette année... c’était vrai en italien cet hivers avant ce printemps espagnol...et il est incroyable que les politiques européens prétendent ne pas le voir ou le sentir !
                       
                      parce qu’il existe partout en Europe ce mouvement... continue de Tijd en Belgique... en Espagne en Italie en Grèce en Irlande bientôt au Portugal... c’est un mouvement contre l’injustice sociale qui a exactement les mêmes exigences que les révoltés d’Egypte ou de Tunisie... un mouvement qui vient du sud donc, alors que dans la riche moitié nord de l’Europe...un mouvement égoïste s’est déjà développé pour saper la cohésion et la solidarité... mais le nord riche ne doit pas se faire d’illusion écrit le journal belge...la population affluera aussi sur nos places ici et là lorsque les inégalités augmenteront et que la cohésion sociale disparaitra
                       
                      D’où le dessin de Chapatte aujourd’hui dans les colonnes du Temps en Suisse... on y voit une tour médiévale avec tout un arsenal sécuritaire et entourée d’un mouvement de révolutionnaires qui voudraient y entrer... au sein de la tour qui porte le drapeau de l’UE... loin des yeux de tous... des manifestations brandissent les même banderoles : révolution !
                      et le commentaire d’un des policiers « pas où c’est rentré ? »
                       
                      Nous serions donc devant un printemps arabe en Espagne ?
                      Sans doute oui... écrit le site d’al Jazeera... ce mouvement de contestation venu des pays arabes est en train de se mondialiser via internet... prenant de court tous les experts européens… c’est un printemps arabe en Europe… considère aussi l’Independent en Grande Bretagne
                       
                      et la situation n’a plus rien à voir avec des manifestations de jeunes…écrit le Spiegel en Allemagne... le gouvernement de José Luis Zapatero refuse d’appeler à des élections nationales anticipées... malgré les pressions de l’opposition de droite... qui a remporté les élections locales de ce dimanche... et pendant ce temps là... la colère et la détermination de la rue ne faiblit pas
                       
                      mais qu’est ce qu’ils veulent... la question revient sans cesse chez les éditorialistes européens qui semblent se réveiller ce matin et découvrir ce qui se passe en Espagne
                      et c’est le Temps en Suisse qui répond via un entretien avec un historien spécialiste de l’Espagne contemporaine Benoit Pellistransdi
                      il y a une demande fondamentale d’une jeunesse sur diplômée et qui ne gagne même plus les mille euros d’il y a quelques années... mais moins de 300 euros par mois pour un travail à plein temps et ce jusqu’à plus de 30 ans… il y a les critiques vis à vis des mesures d’austérité économique
                      mais surtout croit savoir l’historien... le problème c’est que la gauche espagnole est orpheline... elle ne se reconnait plus du tout dans le PSOE, le parti au pouvoir, qui a appliqué sans broncher les consignes de l’UE et du FMI et qui vient de tomber sous les coups de la crise… et le Temps conclut... c’est donc un vote d’indignation et de désespoir
                       
                      Non, c’est beaucoup moins simple que cela ! réagit un chroniqueur espagnol dans les colonnes du Guardian
                      place de la Puerta del sol... à Madrid tout est débattu... absolument tout... ce qui se passe en Espagne c’est que la population est en train d’inventer quelque chose de neuf... les gens discutent sur la fin du nucléaire, l’abolition des corrida, la mise en place d’un état laïc... ce sont des gens très bien informés et très réalistes qui mènent une vraie révolution de fond…
                       
                      et il faut lire effectivement el Pais ces jours ci pour le comprendre. Plus que des récriminations face à la crise économique... c’est un mouvement éthique, moral, politique considère el Pais... c’est un mouvement de fond, un mouvement anti système à l’islandaise car il s’inspire de celui qui a fait tomber le gouvernement de Reykjavik en 2009... La colère de la population islandaise qui a refusé de renflouer les banques prises dans la tourmente financière... se traduit par une colère de la terre islandaise qui rejette sur toute l’Europe les cendres de ses volcans... et el Pais se plait à publier ce dessin : un gros doigt d’honneur fait de la fumée du volcan islandais assorti d’un slogan d’un des indignés espagnols « quand on sera grand, on sera islandais ! »
                       
                      car seule la démocratie peut sauver la démocratie rajoute le blog de Lluis Basset toujours dans les pages d’el Pais qui affirme que si cette révolution pour l’instant n’a pas d’objet précis... elle a un sens...elle est la politique à l’état pur... même si on la traite d’anti politique... il s’agit maintenant de lui trouver des représentants... ici en Espagne mais aussi dans bien d’autres pays européens où ce nuage de colère va se répandre... comme nous le savons tous… tout simplement parce que la révolution espagnole est un kaléidoscope répète el Pais
                       
                      et il y a cette même image de kaléidoscope dans les colonnes américaines de l’International Herald Tribune… mais concernant l’affaire Strauss Kahn... un kaléidoscope complexe écrit le quotidien américain qui révèle finalement plus que tout autre image, la crise profonde du rêve européen... parce que l’affaire Strauss Kahn c’est l’histoire de la chute monumentale d’une élite mondialisée, qui fait la synthèse de la division traditionnelle droite gauche et qui est perçue pour cette raison comme l’unique solution à la montée des populismes d’extrême droite... seulement cette synthèse là, avec son arrogance, sa richesse décomplexée, et ses propositions opportunistes, ne convainc plus en Europe... parce que ces eurocrates sont la caricature d’une aristocratie européenne exerçant son droit de cuissage à tout bout de champs sans jamais s’intéresser au sort des plus faibles... et encore moins à celui des femmes les plus faibles...
                      Ne pas s’en rendre compte c’est sans doute là encore, aller au ralenti vers l’accident.
                       
                       Bonne journée

                      • Croa Croa 24 mai 2011 23:13

                        Justement, à propos de « l’abolition des corrida » bon exemple s’il en est et à propos de démocratie, on s’aperçoit que, finalement, la constitution espagnole n’est pas la pire, surtout comparée à la notre !

                        En effet déclarer la tauromachie comme une partie du « patrimoine culturel immatériel » du pays est très simple en France et à la limite assez peu sérieux : Hop, le Ministre de la Culture signe et c’est fini !  En Espagne ce ne serait pas si simple et le peuple pourrait donner son avis  !


                      • platon613 26 mai 2011 18:54

                        Après l’Espagne c’est les Etats-Unis qui vont suivre !

                        L’Organisation des Nations Unies met en garde contre une crise de confiance du dollar. Au cas ou la devise américaine continuerait à perdre de sa valeur face aux autres monnaies, le risque d’effondrement serait réel...

                        http://www.news-26.com/econmie/581-lonu-craint-un-effondrement-du-dollar.html


                      • plancherDesVaches 24 mai 2011 14:53

                        Fantastique........

                        Le mouvement né en Espagne rejette toute la mascarade politique, et .... un politicien bien inclu dans le système essaie de reprendre ce mouvement à son compte...

                        Comme tout évènement repris par tout politique, me direz-vous. On a l’ « habitude »....

                        Gardez vos idées bien à droite, Monsieur Saint Aignan. Ainsi, la différence de situation qui s’annonce risque de vous faire « tout chose »...


                        • lanatur lanatur 25 mai 2011 09:25

                          Oui Plancher des vaches, c’est exactement ce que je pense,leur premier mot d’ordre est apolitique et democratie citoyenne.


                        • caramico 24 mai 2011 15:02

                          Tous les instruments financiers anglo-saxons sont au service d’une cause, la leur.

                          Avec leurs sous-marins patiemment mis en place au sein de l’ Europe, ils vont nous couler petit à petit, la Grèce, l’Irlande, ils grignotent, l’Espagne, l’Italie....
                          On s’en fout c’est pas chez nous !
                          Tout ça va s’écrouler comme un château de cartes sous l’oeil bovin de nos compatriotes (c’est pas moi qui le dit, c’est le général de Gaulle)

                          Secouez vous, montrez que vous n’êtes pas du bétail passif vers l’abattoir.

                          Mais ils ne sont pas sur Internet, non, ils sont devant TF1, alors on a beau gesticuler, ça ne sert à rien, c’est comme un tsunami qui se profile à l’horizon et contre lequel on ne peut rien, il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
                          Qui se souvient du « Baron Noir » BD de Got et Pétillon : On y voit une bande de moutons se faire régulièrement « tondre » par un vautour.
                          Un épisode qui m’avait marqué : le mouton, qui a vu le vautour arriver sur lui, se jette rageusement sur l’herbe et dit : Encore une bouchée... avant de se faire enlever.

                          Je suis extrèmement désolé d’être aussi pessimiste, mais je ne désire qu’une chose avoir tort.
                          Prouvez le moi.


                          • Roosevelt_vs_Keynes 24 mai 2011 15:17

                            Une preuve ? Trois !

                            En France, Roland Dumas s’est fait piégé en direct sur France2 il y a 15 jours

                            Aux USA, Barack Obama est politiquement fini.

                            Aux USA encore, la fin de Wall Street est en route.


                          • cameleon29 cameleon29 24 mai 2011 17:20


                            http://www.dailymotion.com/video/xffee4_la-strategie-du-choc-1-5_news
                            ( en 5 parties)

                            A voir absolument pour comprendre les années passées et pour essayer de se faire une idée de l’avenir......... moi, j’y arrive plus !!


                          • Assurancetourix Assurancetourix 24 mai 2011 17:40

                            Pose la question « en terme diplomatique » directement sur le blog de NDA où cet article a été publié hier !  smiley 

                            Laurent Pinsolle lui a publié un article sur la situation espagnole samedi dernier intitulé Espagne, Grèce : vers un printemps européen ?

                          • Yvance77 24 mai 2011 15:17

                            Salut,

                            La rue comme exutoire pas vraiment. En fait , il n’y a aucune alternative possible puisque année après année les peuples ont été tricard de toutes les décisions qu’ils prenaient et ce, pour le bien du NWO.

                            Et quand bien même ils arrivaient à en prendre une, on biffait cela d’un trait de plume pour leur faire un enfant dans le dos exemple le traité de Lisbonne en 2005.

                            Comment s’étonner dès lors que la Grèce, qui crève à dose fmi-hopatique, s’embrase régulièrement, comment être surpris que les places espagnoles soient bloquées par une jeunesse en perdition, comment ne pas comprendre les manifestations à Dublin pays étranglé par des dettes irremboursables.

                            Et demain à qui le tour ? L’Italie mal en point pour sûr et prochain candidat à la révolte sociale, la France dont le passé fait de 1789 tarde à prendre tournure, la Belgique plongée dans le désarois le plus profond sur fond de crise sans précédent.

                            Non ne soyons pas plus surpris que cela. Contres le rapaces de la finance et leurs acolytes politisés une seule solution... la REVOLUTION


                            • Roosevelt_vs_Keynes 24 mai 2011 15:23

                              Vorsicht ! Sans projet, ça s’appelle le chaos et ça fait rêver - bander, dirais-je même - l’oligarchie.


                            • PhilVite PhilVite 24 mai 2011 18:17

                              C’est ça ! Si on veut éviter les réveils douloureux, prenons bien soin de faire débander l’oligarchie !  smiley)


                            • ffi ffi 25 mai 2011 01:48

                              @Yvance77
                              la France dont le passé fait de 1789 tarde à prendre tournure...
                              Le but de 1789 ayant été de mettre en place la mondialisation, le capitalisme et la « République universelle », but en voie de réalisation avec le nouvel ordre mondial, il n’y a aucune raison que de pareils troubles à cette époque se reproduisent aujourd’hui avec succès.

                              La France de 1789 est, dès l’origine, fondée pour appuyer ce qui se passe aujourd’hui.

                              La Franc-maçonnerie a-t-elle aujourd’hui encore des velléités révolutionnaire ? Non. Aucune révolution n’est donc à attendre dans l’immédiat. Il faut attendre que la Franc-maçonnerie le veuille bien... Mais elle préfère s’affairer à agioter pour faire s’effondrer les nations dans le but de mettre en place la « République universelle » (comprendre : un système qui laisse les mains libres aux oligarchies du monde entier afin qu’elles puissent concourir et guerroyer sans entrave : la légalisation du pillage, la dissolution du politique).


                            • Aldous Aldous 24 mai 2011 15:31

                              « La rue reste le seul exutoire. »

                              Après le web...


                              • Croa Croa 24 mai 2011 23:24

                                La rue plus le ouaîbe pourraient-ils initier une révolution ?

                                Y en a marre des simples exutoires !
                                 smiley


                              • ffi ffi 25 mai 2011 01:50

                                Inscrit-toi à la Franc-maçonnerie !


                              • BABAYAYA BABAYAYA 24 mai 2011 15:32

                                J’espère bien que ça va faire tache d’huile......partout en europe !

                                marre de tout ça marre des politiciens qui se gavent tels les nantis d’antan.

                                @ assurancetourix, excellent le texte que vous publiez, j’aime beaucoup !

                                c’est dingue ça, j’étais (je dis bien j’étais !) encarté modem, et maintenant j’en suis rendu à vouloir tout foutre en l’air dans notre politicocratie ...

                                • Roosevelt_vs_Keynes 24 mai 2011 15:36

                                  Vous attendez « l’homme providentiel » ?


                                • BABAYAYA BABAYAYA 24 mai 2011 15:44

                                  non du tout mais seul on ne peut pas grand chose...


                                  l’homme providentiel ? s’il y en a un(une) il(elle) est bien caché(e)...

                                • Roosevelt_vs_Keynes 24 mai 2011 15:56

                                  Oh, ce n’est pas tant qu’il soit caché, mais c’est quelqu’un de maladroit, comme l’a avoué Roland Dumas il y a 15 jours en direct sur France2.

                                  Et l’oligarchie n’aime pas les gens maladroits, elle les préfère dans leur droit chemin...


                                • BABAYAYA BABAYAYA 24 mai 2011 16:07

                                  je ne pourrais commenter ce lien que ce soir, j’ai un pare feu qui m’empeche de le voir au boulot...


                                • cameleon29 cameleon29 24 mai 2011 17:39

                                  http://www.dailymotion.com/video/xffee4_la-strategie-du-choc-1-5_news
                                  (lien déjà mis plus haut )

                                  Excellente ouvertures des yeux BABAYAYA !!
                                  Non mais qui est-il ce petit qui veux changer les règles ?
                                  Je surveillerai sa campagne si il est candidat, attentif aux méthodes employées pour le discréditer.......
                                  Bande de rats ! (quoi qu’un rat met son intelligence au profit de ces semblables), disons plutôt qu’ils ont une odeur d’égout tous ces politicards....


                                • lloreen 24 mai 2011 17:01

                                  J’espère aussi.Surtout pour cette raison :

                                  http://www.quanthomme.info/

                                  Peut-être bientôt sur tous les écrans et votre discours ?????????????????????????????


                                  • Tristan Valmour 24 mai 2011 17:01

                                    Que voulez-vous ?

                                    Une population nombreuse, éduquée, formée, informée, oisive. Une absence de perspective d’évolution sociale. Une solidarité déliquescente minée par l’individualisme. Une augmentation continue du fossé entre personnes. Un mépris affiché par quelques super-riches. Une justice et une police malades. Un personnel politique corrompu. Un système économique qui ne met pas de frein à l’accumulation des richesses alors que la Terre est bornée. Une modification progressive des rapports géopolitiques. Une démocratie de pacotille. Etc.

                                    Sun Zu avait pourtant prévenu qu’il fallait laisser une porte de sortie à l’adversaire pour qu’il puisse fuir. Les peuples s’aperçoivent aujourd’hui qu’ils sont prisonniers et qu’il n’y a pas de porte de sortie (au sens métaphorique d’espoir). Ils se rebellent. Dieu qu’ils en ont mis du temps !

                                    Le plan d’austérité n’est pas la cause de cette révolte, mais un révélateur, un accélérateur. Elle aurait eu lieu même en période de croissance. Lorsqu’un système permet les écarts (fortune, considération, etc.) que nous connaissons aujourd’hui, la motivation chute drastiquement après une courte embellie due à l’espoir de s’élever via la compétition. Cette chute de motivation provoque deux types principaux de comportement : la violence contre soi (passivité, alcool, drogue…), la violence contre autrui (contre des individus, mais aussi le système). Les individus peuvent accepter de souffrir ensemble si tout le monde souffre. En revanche, ils ne peuvent accepter le niveau d’inégalités que l’on connaît parce que chacun d’eux est à même de faire aussi bien que son voisin. Les talents et les compétences sont modélisables, transposables, alors les gens trouvent injuste d’être laissés pour compte quand leurs sosies s’en sortent bien. C’est une crise cognitive que nous connaissons, due au fait que la connaissance que détient l’humanité double tous les 20 mois. Et Internet accélère le processus. 

                                    Cette révolte est inédite, elle ne peut se comparer à ce qu’on a connu dans le passé. C’est l’émergence d’une société horizontale contre la société verticale. J’ai déjà écrit tout cela dans mon dernier article, et je l’ai répété depuis plusieurs années dans maints commentaires. Quand l’infini (système cognitif) rencontre le fini (système économique), ça explose !

                                    Je vous adresse mes respects, monsieur le député de la Nation


                                    • lloreen 24 mai 2011 17:04

                                      absolument d’accord commando Pernod !!!
                                      Il faut informer les citioyens car beaucoup ne savent pas et on ne peut pas leur en vouloir.Ces eurodictateurs les font tellement trimer qu’il leur reste, malheureusement , peu de temps pour s’informer et chacun a un rôle à jouer dans cette « guerre » de l’information.
                                      INFORMER A TOUT VA, VOILA LE CREDO !


                                      • lloreen 24 mai 2011 17:22

                                        http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/Rothschild/Conf-Ed-Griffin-Creation-FED.pdf
                                        A lire absolument , à imprimer, à faire tourner autour de vous pour comprendre !!!!
                                        Et comme l’a dit excellemment un internaute que je cite (qu’il ne m’en veuille pas s’il se reconnait !)
                                        « Nous sommes ceux que nous attendons ».
                                        Ne comptons sur personne d’autre que nous mêmes !
                                        A l’heure actuelle, nous avons encore toujours un président dictateur, grâce à l’arme légale dont il dispose qui est l’article 49-3 de la constitution.
                                        C’est l’arme légale sont s’est servi Sarkozy pour contrer le vote des français lors du referendum sur le traité de Lisbonne.
                                        53% de NON.
                                        Résultat : Sarkozy a fait voter le parlement où il a forcément la majorité, sinon c’est la dissolution, et hop, le tour de passe passe est fait.
                                        C’est donc la preuve absolue- s’il en fallait une autre- que nous sommes dans un système électoral dictatorial.
                                        Les partis n’étant bien sûr qu’un réservoir à subventions (payés par nos impôts...) au service d’une caste, d’intérêts privés et partisans.L’un étant comme l’autre.
                                        Voilà donc pourquoi voter ne sert A RIEN.
                                        D’autre part, étant en eurodictature, c’est le traité de Lisbonne qui fait office de cadre légal.
                                        Faut-il préciser que ceci est tout à fait ILLEGITIME ET INOPPOSABLE aux citoyens car en France, nous avons la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui a valeur supra-légale.
                                        D’autre part, le traité de Lisbonne dans sa 1ère partie dispose que la BCE n’a aucun compte à rendre aux citoyens.
                                        DONC, résumé :
                                        Non seulement nous n’avons rien à dire mais en plus, les escrocs décident à notre place.
                                        ET IL FAUDRAIT ALLER VOTER ?????????????????
                                        « Grâce » au traité de Lisbonne :
                                        Nous sommes en dictature
                                        La peine de mort est rétablie
                                        Les milices privées (Eurgendfor créee par Alliot-Marie) seront chargées de faire respecter « l’ordre (mondial des eurocrates, s’entend...) en cas de désordre (que ces mêmes eurodictateurs fomentent à coup de sentences à la Wauquiez et à la Merkel- »les Espagnols feraient mieux de travailler au lieu d’être dans la rue.....les peuples du sud sont des fainéants...« -
                                        Notre »chef" est van Rompuy, à qui personne n’a jamais rien demandé......

                                        ABSTENTION 2012 TANT QUE LES PENDULES NE SERONT PAS REMISES A L’HEURE ET
                                        REFERENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE POUR TOUTE DECISION CONCERNANT LES INTERETS DES CITOYENS.


                                        • cameleon29 cameleon29 24 mai 2011 17:50

                                          Abstention OK mais si on ne revoit pas la constitution en ayant l’envie de changer de république, ben oui, une 6eme avec de nouvelles donnes, je crois que cela ne servira pas à grand chose.
                                          Je serai plutot partisan d’une feuille de PQ dans l’urne pour leur montrer qu’ils n’ont plus qu’à aller se torcher !!
                                          (Oui, je sais qu’on se contrefout des bulletins blancs mais y a du papier de couleur, non ?)


                                        • Claude Hubert rony 24 mai 2011 17:35

                                          Tout à coup, soudain, sans prévenir... Nicolas Dupont-Aignan révolutionnaire !! Ciel...


                                          • Ronald Thatcher rienafoutiste 24 mai 2011 18:23

                                            c’est un surfeur Gnangnan, il recherche le meilleur spot... l’immigration, l’oligarchie, l’europe, les révolutions, il peut tous les pratiquer car c’est un démago... smiley


                                          • lloreen 24 mai 2011 17:38

                                            Commando Pernod
                                            « tous unis » semble peut -être encore un peu utopique mais dans un premier temps faisons en sorte que tous ceux qui s’abstiennent soient déjà unis pour se rassembler, faire tourner les infos comme les deux liens que j’ai donnés(ou que d’autres donnent !!) car cela explique déjà beaucoup et cela ouvre les yeux à beaucoup !!
                                            Que tous ceux qui croient qu’ils vont changer quelque chose en votant sachent bien que c’est un marché de dupes....
                                            La majorité sait qu’elle est dupe mais ne sait pas par quels tours de passe passe...En comprenant, les gens peuvent s’opposer.


                                            • lloreen 24 mai 2011 17:43

                                              rony
                                              Oui, ce Monsieur fait des apparitions sans jamais répondre à un seul commentaire.
                                              Ce qui est bien, c’est que ces gens se discréditent eux-mêmes....


                                              • cameleon29 cameleon29 24 mai 2011 17:51

                                                Il s’est peut etre tromper de site ou il commence sa pub !


                                              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 mai 2011 18:26

                                                Monsieur Dupont Aignan, « Je vous encourage a devenir co-présentateur du projet de loi HR 1489 (…) Vous trouverez ci-joint une copie de la lettre adressée par la députée Kaptur à tous ses collègues. »

                                                " « Depuis l’abrogation de Glass-Steagall en 1999, le pays est pris dans une spirale financière toujours plus descendante (…) Les renflouements de Wall Street équivalent à 27 000 milliards de dollars ou plus, selon l’ex-inspecteur général du plan TARP, Neil Barofsky, qui ont servi à soutenir des centaines de milliers de milliards de produits dérivés et autres billets de Monopoly. Le rétablissement de Glass-Steagall mettra un terme à cette folie monétariste une bonne fois pour toutes et ramènera le pays à un système de crédit.

                                                « Sous l’égide de notre traditionnel système de crédit, le gouvernement peut émettre du crédit aux Etats pour réemployer les employés municipaux que sont les pompiers, les policiers, les enseignants, les éboueurs et autres, actuellement au chômage mais dont nous avons cruellement besoin. L’ont peut immédiatement suivre cette voie, comme on l’avait fait pour sortir de la Grande dépression, en émettant du crédit fédéral vers le secteur privé et vers les Etats afin de lancer les projets dont nous avons urgemment besoin pour reconstituer nos réseaux nationaux ferroviaire, électrique et hydraulique, créant au passage des millions d’emplois.

                                                 Je vous encourage a devenir co-présentateur du projet de loi HR 1489 ou à donner votre voix et celles de ceux qui vous suivent aux prochaines présidentielles pour Eva Joly qui soutient cette idée

                                                Merci, L.S


                                                • papi 24 mai 2011 18:42

                                                  @ NDA

                                                  Merci de votre article, Le peuple espagnol est un peuple fier et.. ruiné, je pense que cette situation
                                                  pacifique ne perdurera pas, et que des heurts se produiront à brève échéance ..
                                                  Souvenez vous : « no passaran »


                                                  • fifilafiloche fifilafiloche 24 mai 2011 19:14

                                                    L’espagne a choisi d’enrichir sa population par le capital, faisant bouillir la marmite de la bulle immobilière nourissant 80% de propriétaires, qui ont vu leur patrimoine multiplié par 4 en 10 ans. L’Allemagne elle, a choisi l’industrie, le travail. Un antagonisme culturel réuni dans une monnaie commune.


                                                    La France serait bien avisée de tirer la leçon du crédit facile à l’immobiier et de ses conséquences sur les jeunes générations : mal logement et surendètement. Elle devrait aussi s’inspirer de l’Allemagne en réindustrialisant une économie trop dépendante du secteur informel des services.

                                                    Mr Dupont Aignant, vous prenez la défense de la veuve et de l’orphelin, c’est émouvant, vous nous voyez tous la larme à l’oeil. Dans le cas de l’Espagne comme de la France cependant, le défunt est plein aux as, il s’agit de faciliter la transmission de la cassette générationelle vers les générérations entrantes moins nombreuses et donc moins représentées. Que faîtes vous concrètement pour y arriver ?

                                                    • Peretz Peretz 1er août 2011 16:40

                                                      Comment en est-on arrivé là ? Rétrospectivement ce n’est pas difficile à comprendre : nos démocraties occidentales ont toutes un ventre mou. Pourtant il y a des Cassandre qui ont prédit depuis longtemps que le monde « libre » allait à la catastrophe. Pour la Norvège rappelon que Brecht a dit « le ventre est encore fécond d’où est sortie la bette immonde ». Pour les U.S.A c’est J.Stiglitz et quelques autres qui accuse la « Cupidité ». En France, si j’osai, je dirais à M.Dupont-Aignan qu’il est bien temps de s’élever contre le système économique, quand l’exemple lui est venu de la hauteur d’un général qui pourtant disait que la politique ne se faisait pas à la corbeille, et qui a aussi laissé faire ses fidèles en installant une Constitution à sa hauteur, mais totalement inadaptée à ses successeurs. En Espagne, en Grèce, en France, etc. tous les pays occidentaux veulent se réveiller d’un cauchemar qui les entraîne dans la décadence. Le système économique, qu’on dénonce d’ailleurs très bien de l’extrême gauche à NDA, s’est installé dans un système démocratique qui a mal vieilli. Tout système finit par secréter des effets pervers qui finissent par le détruire…si on ne fait rien. Pour cela il ne reste qu’une solution, pour la France, et pour les autres pays du monde occidental : changer de Constitution pour donner enfin la parole (Agoravox et quelques autres le font, mais ça ne va pas assez loin) et surtout un pouvoir aux citoyens qui lui a toujours été promis, mais qu’il n’a jamais pu ou su garder longtemps. www.citoyenreferent.fr


                                                    • pastori 24 mai 2011 19:18

                                                      les idées de droite ont échoué partout dans le monde et le capitalisme sauvage et égoïste qui en est la résultante met tous les peuples, même ceux des pays les plus riches comme les USA, à l’agonie.


                                                      cette idéologie du fric à tout prix, de l’exploitation maximum des ressources humaines et industrielles pour y parvenir a eu largement le temps de faire la preuve de sa nuisance pour ne pas la considérer comme un accident.

                                                      bien obligés d’en convenir, les gens de droite ne peuvent plus rien proposer aux peuples car ils ne sont plus crédibles. les gens sont devenus adultes, la faim aidant.

                                                       alors ils ont inventé une nouvelle technique d’enfumage : celle du loup déguisé en agneau !

                                                      de lepen à sarkosy, en passant par dupont aignan, bayroo et cie, les voilà qui brament un discours de gauche !! qui peut les croire ?

                                                      enclins à envoyer les crs pour réprimer brutalement toute manifestation de mécontents, ce qu’ils ont fait quand ils se sont trouvés mêlés au pouvoir, les voilà qui prennent la défense des manifestants (d’autres pays bien sûr) !

                                                      Lorsque l’auteur nous dit que le pouvoir appartient maintenant à nous tous  c’est un peu tard Mr NDA. vous avez été (et approuvé) de tous les gouvernements de droite il y a peu
                                                      et je me souvient que les lacrymogènes qu’on se prenait sur la figure lors de manifestations amplement justifiés n’on jamais fait l’objet de la moindre contestation de votre part.

                                                      les révoltes populaires font peur à la droite. peur pour ses gros sous. qu’elle ne tente pas de les récupérer à son profit car ce serait le comble de la duplicité.

                                                      la droite et les nantis retomberont toujours sur leurs pieds dit le dicton. sauf qu’il est aussi arrivé qu’ils se fassent couper les têtes.


                                                      • papi 24 mai 2011 20:53

                                                         pastori

                                                         Encore une fois , tu démontres que tu n’as rien compris au sujet !! relis et recommentes , cette fois -ci à bon escient..
                                                        Réagir à un système n’est pas ta propriété, laisses les autres penser aussi !!
                                                        Demande aussi au passage pourquoi ta patronne est aussi favorable à la candidature de notre ministre des finances ? mais là tu vas avoir du mal à comprendre la politique commune de l’UMPS..


                                                      • LE CHAT LE CHAT 24 mai 2011 22:48

                                                        @pastori

                                                        ce sont des gouvernement de gauche qui font souffrir les peuples grecs , portuguais et espagnols !


                                                      • ffi ffi 25 mai 2011 02:13

                                                        @Pastori,

                                                        Surtout que ce sont des discours de gauche qui ont installé le capitalisme, en 1789...

                                                        Mais c’était des discours démago surtout... Au début, ça avait du charme. Mais un discours de gauche efficace est un discours qui produit les effets qu’il clame, non une flatterie démago qui produit l’effet inverse, discours de gauche en apparence et d’apparat, simple tartuferie. (tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute).

                                                        Alors, ne te plaint pas d’être seul face à l’argent, si tu fais tout pour que la société ignore Dieu !

                                                        Ne te plaint d’être face à des tyrans, ces gens ne savent pas qu’ils vont griller des siècles en enfer du fait de leur tyrannie, puisque tu fais tout pour que la société ignore Dieu !

                                                        Ne te plains donc pas que l’enfer commence ici-bas, puisque tu te flattes d’ignorer Dieu et l’humilie sans cesse.

                                                        La vraie gauche, elle est chrétienne. Elle soigne les vieux, les handicapées, les malades, elle éduque la jeunesse. Elle promeut les saints.

                                                        La conscience d’un Dieu qui juge les âmes selon le bien de leurs actions, voilà la seule connaissance pertinente pour adoucir le monde ! Mais la gauche athée enflamme le monde en cachant cette vérité.

                                                        La vraie pensée de gauche, c’est la monarchie de droit divin, la monarchie populaire, notre système historique, qui a produit un nombre de merveilles hallucinant, égalitaire, inventant la galanterie, ...etc

                                                        Vive le Christ, Roy de France !


                                                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 24 mai 2011 19:24

                                                        A survoler les commentaires sur votre article, j’ai constaté que vs n’y répondez pas, ce qui est un manque de savoir vivre, laissant planer en plus le fait que vs ne vs intéressiez pas aux commentaires qui sont faits, puisqu’on ne sait pas si vs les lisez !
                                                        Mais tant pis, je me hasarde à vs adresser ce post : Vs parlez de gens, « une petite minoritée se nourrit de privilèges tjrs plus importants ». Vs devriez vs regarder dans un miroir, et là vs y verriez un député qui comme tous les autres n’a pas eu la présence d’esprit, en période de crise, de réduire leur émoluments, leurs avatages en nature, leurs frais de fonctionnement et de déplacements !
                                                        Vs voyez la paille qu’il y a ds l’oeil des traders, mais vs ne voyez pas la poutre qui est dans ceux des parlementaires ! Curieux tt de même !
                                                        Pour les autres www.lepf.fr


                                                        • pastori 24 mai 2011 19:29

                                                          aucun gouvernement de gauche ne pourra jamais rien faire pour le peuple malgré toute sa bonne volonté tant que les les puissants capitalistes sauvages qui possèdent trous les moyens les en empêcheront.


                                                          Ils n’accepterons jamais de partager les richesses de bonne grâce. il faudra les contraindre, mais un pays seul ne peut le faire.

                                                          tout ce que peut faire zapattero, c’est ne pas réprimer les manifestations (alors qu’un gouvernement de droite aurait déjà fait donner la force).

                                                          l’euro, l’europe, etc... des mots tout ça. prendre capitaliste par capitaliste, affameur par affameur et les obliger à partager les richesses.

                                                          ça ne me générait pas de recevoir en euros plutôt qu’en francs une partie du bénéfice colossal de la boite où je suis employé et que j’ai contribué à créer.

                                                          tout le reste c’est du pipeau.

                                                          • cameleon29 cameleon29 24 mai 2011 20:06

                                                            promis au poste de futur président......
                                                            DSK avec tout son fric (ou celui de sa femme) comment peut-il se prétendre de gauche ?


                                                          • papi 24 mai 2011 21:05

                                                            @ pastori

                                                            Ce que tu décris , c’est la politique commune UMPS, ça te gène, et pourtant tu défends encore ton système mourant !! alors tu dis que ce sont les autres, et ça te convient !! mais regardes un peu autour de toi, et tu vérras que les deux font la même politique .. Lagarde patron du FMI !! oui répond madame la patronne, une bonne et merveilleuse politique commune , ce que dit l’un ,l’autre l’approuve, et toi tu es là et tu hurles contre les autres qui ne sont pas d’accord avec ta politique commune..tu me fais mal au cœur avec un tel aveuglement..


                                                          • lloreen 24 mai 2011 19:34

                                                            Une bonne occasion pour vous, Mr Dupont-Aignan, qui vous voulez une militant pour un mond e qui change.....
                                                            Du 8 au 12 juin2012, les Bilderberg ( les connaissez-vous, sinon c’est le moment de faire leur connaissance !) se donnent rendez-vous à Sankt-Moritz (Suisse).
                                                            Bien entendu, tous les bonnes volontés y sont attendues aussi et de nombreux activistes ont d’ores et déjà annoncé leur venue.
                                                            Entre autres nombreux citoyens il y aura Charlie Veitch, Luke Rudkovski (WeAreChange -New-York) qui voient dans cet « événement » l’occcasion de se rencontrer entre citoyens soucieux de faire grandir l’esprit de fraternité et de solidarité entre tous les peuples.
                                                            Inutile de vous dire que cette rencontre des Bilderberg est très peu du goût des Suisses qui ont précisé qu’ils ne mettront pas leur police à la disposition de personnes privées.
                                                            Voici quelques déclarations de citoyens suisses :
                                                            « S’ils se sentent menacés ils n’ ont qu’à engager un service privé de sécurité ».
                                                            « Qu’ils aillent se rencontrer à Guantanamo où ils seront bien protégés ».
                                                            « Ils n’ont rien à faire en Suisse ; leur réunion est contraire à notre état d’esprit ».
                                                            Un journaliste suisse voit d’ailleurs dans la date prévue pour le dépôt des candidatures au poste de directeur du FMI du 23 au 30 juin, une « coïncidence ».
                                                            « Comme par hasard, 8 jours plus tard ces Bilderberg se réunissent.On sait très bien que c’est lors de leurs rencontres qu’ils font et défont leurs marionnettes ».
                                                            Avis aux amateurs !!!!
                                                            Vous verrez que vous n’y serez pas seuls car ce n’est pas en restant assis devant votre écran de télévision que vous pourrez venir vous réchauffer à la formidable vague d’énergie positive que vous procure une telle mobilisation.
                                                            C’est LE MOMENT DE NOUER DES CONTACTS PRECIEUX !!!!!
                                                            Au fait, j’en oubliais la question à Monsieur Dupont-Aignan (vous voyez où j’ai la tête....) :

                                                            Serez-vous du côté des citoyens devant la caméra à St Moritz ?Vous pourrez alors passer à TF1 ou France 2 pour lire les excellentes lignes écrites par Edward Griffin :

                                                            La créature de Jekyll island

                                                            pour interpeller vos amis de la classe politique à ce sujet et à leur opinion............
                                                            Ce serait sûrement follement intéressant !Nous ferez-vous ce plaisir ?

                                                            Bob, j’ai déjà la réponse à la question, et vous aussi , je n’en doute pas un instant............

                                                            Au fait : les Bilderberg veulent disposer de la police comme d’un service dû à tout citoyen.

                                                            Au prochain rassemblement n’oubliez pas de faire de même : demander la police pour la protection !!!!!!!!!!!!
                                                            Qu’est -ce qu’on peut rire quand même.............


                                                            • lloreen 24 mai 2011 19:43

                                                              Tristan Valmour
                                                              Nous nous rendons compte que nous n’avons JAMAIS été libres !!!!!!!!
                                                              Depuis des milliers d’années.
                                                              Les citoyens se sont rendu compte que ce n’est certainement pas dans les vieilles marmites et avec les vieux cuistots qu’une énième « nouvelle » recette marchera.
                                                              C’est une évidence qu’après les cures d’amaigrissement successives nous ne sommes plus minces, mais squelettiques.
                                                              Et malgré cela, c’est notre esprit qui s’est réveillé...Et là, ça ne pardonnera pas...........contre un esprit, rien ne résiste.


                                                              • lloreen 24 mai 2011 19:49

                                                                Les vieux politicards l’ont compris, je crois, sinon ils ne s’agiteraient pas dans tous les sens comme ils le font.
                                                                Ils n’ont plus rien à dire, le journal télévisé vous apprendra bientôt comment tenir l’arrosoir pour embellir votre jardin (pas le potager,c’est chasse gardée Monsanto...), parler d’un énième film, ce qui ne vous aidera guère à boucler votre budget déjà ric-rac ou donner les températures dans les villes où vous n’ irez jamais, vu le prix vertigineux de l’essence ...........
                                                                PITOYABLE.
                                                                Et en plus, il faut payer une taxe pour être désinformé !
                                                                STOP A CE MONDE A L’ENVERS !


                                                                • yagiu 24 mai 2011 23:29

                                                                  Salut Iloreen, « payer une taxe pour etre désinformé »

                                                                  he oui, le comble de la déchéance ?


                                                                • volpa volpa 24 mai 2011 20:21

                                                                  Qu’est ce qu’il vient faire ici Dupont gnan gnan. Le jeu est de répondre au moins à certains messages.


                                                                  • papi 24 mai 2011 21:08

                                                                    à volpa ... haut

                                                                    Justement réponds au moins aux messages !! au lieu de ne rien dire et de critiquer sans amener ne serait-ce que l’étincelle d’un raisonnement.. pas haut non, pas haut..


                                                                  • Yvan 24 mai 2011 21:08

                                                                    il serait temps d’ouvrir les yeux monsieur NDA
                                                                    les grecs votent fasciste et les espagnols commencent à regretter franco
                                                                    prenez vos responsabilités, vous et Asselineau, Cheminade et d’autres...seul vous ne représentez que vous même.
                                                                    rejoignez Marine LE PEN qui incarne l’union pour LA perspective.
                                                                    le reste est secondaire.


                                                                    • Antoine Diederick 24 mai 2011 21:28

                                                                      Alors k’est ce kil raconte M’sieur Dupont-Aignan ?

                                                                      M’en vais lire....


                                                                      • Antoine Diederick 24 mai 2011 21:31

                                                                        Monsieur Dupont-Aignan que pensez-vous du livre de Monsieur Hessel ? ( Bienôt traduis en chinois et distribué en Chine).

                                                                        Cela ira plus vite


                                                                      • Antoine Diederick 24 mai 2011 21:32

                                                                        euhhh « traduit » je suis trop pressé smiley


                                                                      • Antoine Diederick 24 mai 2011 21:46

                                                                        il ne répondra pas....c’est juste pour faire acte de présence....

                                                                        C’est comme Monsieur Devedjian, qui coucou me revoilou et qui veut médiatiser la justice.

                                                                        Et, oui, il faut dire que l’on existe, c’est de bonne guerre.

                                                                        Monsieur Devedjian oublie les affaires du petit Gregory, de l’affaire Dutroux, de l’affaire Outreaux, et de toutes les autres qui ont été médiatisées jusqu’à la nausée....

                                                                        Mais, il faut comprendre, qu’il faut que les hommes politiques se médiatisent pour exister et faire passer le message (pourquoi pas, c’est normal et de bonne guerre) mais parfois à quel prix ?

                                                                        Regardez Mélenchon, qui devient si vulgaire lorsqu’il faut « tacler » le journaliste et qui ensuite entame un cent mètre pour être « dans les médias ».

                                                                        Ma curiosité est à la longueur de ma mauvaise langue. Vous ne m’en voudrez pas de cette infirmité naturelle motivée par une curiosité de bon aloi.


                                                                      • Antoine Diederick 24 mai 2011 21:52

                                                                        Hessel et le gaullisme, en somme, cela donne quoi ? Dupont-Aignan.... ?

                                                                        Je provoque....mais comme c’est uniquement de la com facile....


                                                                      • Yvan 24 mai 2011 21:45

                                                                        NDA c’est du vent , de l’esbroufe, l’apparatchik dans toute sa splendeur qui joue sa petite musique solo pour lui et quelques gogos.
                                                                        NDA dégage ! 


                                                                        • Antoine Diederick 24 mai 2011 21:58

                                                                          Bonne nuit le petits....

                                                                          C’est pour vous souhaiter bonne nuit.


                                                                          • Yvan 24 mai 2011 22:02

                                                                            mélenchon ??? smiley


                                                                            • Prometheus Jeremy971 24 mai 2011 22:33

                                                                              rejoindre Marine Lepen pour faire la révolution... Yaouh !
                                                                              Je l’imagine trop sein nu, avec un drapeau français en criant « vive la république »... Ca nous changera de la voir astiquer la statue de Jeanne d’Arc remarque...

                                                                              Et en ce qui concerne cet article, un député qui appelle à la révolution, ça me fait penser à La Fayette qui soutenait les révolutionnaires pour finalement leur tirer dessus... Une escroquerie...

                                                                              Je me demande jusuq’où cet homme est prêt à aller avant de nous tirer dessus.


                                                                              • LE CHAT LE CHAT 24 mai 2011 22:50

                                                                                ce n’est que le début , partout en Europe les peuples se réveillent et chasseront les imposteurs de droite et de gauche au service des oligarchies et du NWO  !


                                                                                • jorie 24 mai 2011 22:58

                                                                                  Je suis d’accord avec melody, effectivement, il faut désobéir au traité de Lisbonne sans pour autant rejeter l’euro, de manière à éviter les spéculations en chaîne sur les monnaies. chaise vide (comme l’a fait de gaulle), pression pour imposer à la bce de prêter aux états à 1% au lieu de faire ce cadeau à des banques privées qui reprêtent à 8%, voire 20% pour la Grèce e tl’espagne. La France (1er contributeur européen) a les moyens par l’opt-out d’imposer ses vues dans l’intérêt national. C’est ce que mélenchon propose et ça fait 2 ans qu’il annonce tout ce qui nous arrive en Europe (austérité...contraction de l’économie, explosion de la dette et...augmentation des taux d’intérêt) après avoir renfloué les banques pour soutenir la dette PRIVEE, nous avons COLLECTIVISE les pertes en imposant aux peuples une austérité insoutenable et maintenant, on paye des intérêts plus élevés, puisque cette austérité fait chuter la croissance et les recettes, donc , les banques se gavent à chaque étape et font chantage aux états qu’elles veulent détruire. Derrière les banques, vous avez les paradis fiscaux, les fonds d’investissement privés et tout cela est alimenté par l’immense pillage organisé dans les pays par la finance internationale. Cette politique est soutenue par l’UE et par le FMI. Le seul capable de lutter, méthodiquement, contre cette gabegie , c’est Le front de gauche avec Mélenchon, attaché à son pays et qui nous a bien prédit que la France était un « morceau bien juteux » qui serait attaqué à son tour. On y arrive. Renseignez-vous, nous avons les moyens de lutter contre ça. Regardez les interventions de Mélenchon sur son blog, ses entretiens avec Minc, attali, Todd, des économistes tels que M.Généreux, ses forums sur le précariat, sur la gouvernance des banques etc.... on peut infléchir cette direction, mais il faut agir de manière raisonnée, méthodique et c’est l’objectif de Mélenchon. Montebourg aussi veut s’attaquer à ça, mais dans le cadre du PS ; il ne pourra jamais le faire. Il le sait, puisqu’il avait travaillé dès 2002 avec Mélenchon sur ces points, seulement, Seul ce dernier a eu le courage de ses idées. Dommage, à eux deux ils auraient eu plus d’audience.


                                                                                  • aloha aloha 24 mai 2011 23:17

                                                                                    Avant même de lire le fil des commentaires, une réaction brute à votre, non pas article, ni même papier, mais à votre « interpellation » au peuple !


                                                                                    Vous vous adressez à nous, n’est-ce pas ??? Glumpfff ! C’est pas fréquent... Saurez-vous nous répondre en direct ??? Hé, hé...Au-delà de cette question purement « citoyenne » n’est-ce pas (?), disons, que votre analyse n’est pas dénuée de sens.

                                                                                    Oui, oui, le peuple grapille, lentement mais sûrement, la part qui lui est due. Ce furent les peuples du Magreb, c’est aujourd’hui l’Espagne au sang chaud, attendons-nous des français qu’ils se réveillent ? Vraiment ?

                                                                                    Savez-vous ce que font les français lorsqu’ils se réveillent, sincèrement ?

                                                                                    Mais que vous a donc appris l’Histoire, Messieurs-Dames, politicien(ne)s ?

                                                                                    Vous croyez-vous à ce point, protégé(e)s de toute réaction ?

                                                                                    Ha ! Ha ! Ha ! Un léger chatouillis, là, dans le bas de la nuque, une pique peut-être... ? Hmmm, vos faciès sont toujours en « têtes » de gondoles... Quel chic !

                                                                                    • lanatur lanatur 25 mai 2011 10:11

                                                                                       smiley Vous me faite penser à une auteur que j’ai beaucoup apprecié...


                                                                                    • pastori 24 mai 2011 23:38

                                                                                      le chat a encore tout compris !


                                                                                      « ce sont des gouvernement de gauche qui font souffrir les peuples grecs , portuguais et espagnols ! »

                                                                                      la couleur du gouvernement importe peu. Les gouvernants sont impuissants car le vrai pouvoir est aux mains  des requins nationaux et internationaux de la finance. 

                                                                                      rappelons quand le patron de Renault a pris l’argent de l’état puis a fait un bras d’honneur à sarkosy : « je fais ce que je veux et je t’emmerde. » idem les banques qui ont repris leur distribution de dividendes par milliards.

                                                                                      je dis plus haut :« prendre capitaliste par capitaliste, affameur par affameur et les obliger à partager les richesses. »

                                                                                      pour ça il faut une volonté politique farouche et même téméraire, mais les politiques ont besoin du soutien populaire massif  car ces requins sont puissants et ne se laisseront pas contraindre facilement.

                                                                                      la jeunesse espagnole l’a compris : elle rejette les partis de gouvernement mais aussi les partis populistes, fascisants et racistes dont le fond de commerce est la haine et qui ne sont pas pour la lutte contre les vrais requins. leur ennemi est le faible, le pauvre, l’étranger.. c’est perdre son temps que suivre ces chemins maudis.

                                                                                       la jeunesse espagnole considère que  l’avenir doit être joyeux, fraternel et humaniste, que la terre a les moyens de rendre les peuples heureux, à condition qu’une minorité ne fasse pas main basse sur toutes les richesse au seul profits de quelques uns.

                                                                                      c’est vrai le sens des évènements en cours en Espagne. eux ont compris quelle est la vraie cible. pas nous 





                                                                                      • LE CHAT LE CHAT 24 mai 2011 23:41

                                                                                        Les espagnols n’ont pas été convaincu par ta propagande car ils ont massivement voté à droite .


                                                                                      • Prometheus Jeremy971 24 mai 2011 23:45

                                                                                        Voyons le plus scandaleux ne fut pas l’affaire renault mais celle de l’aide aux banques françaises durant la crise, dix milliards donné à la BNP qui n’en avait pas besoin juste pour en faire une des dix plus grandes banques du monde. Ils ont tout remboursé, mais je vous assure que si pouviez emprunter votre argent au même taux vous arrêteriez de travailler pour ne vivre qu’à crédit....


                                                                                      • cameleon29 cameleon29 25 mai 2011 00:24

                                                                                        Je suis interdit bancaire depuis presque 2 ans car en surendettement notamment avec la BNP.
                                                                                        Je leur dois une somme d’environ 3000 euros . Quand la banque de France m’a accorder ce statut, ils m’ont spécifié que si je faisais ’meilleure fortune« je devais les rembourser..... Je me suis écroulé quand j’ai entendu le chiffre de leur bénéfice au premier trimestre l’année dernière (en milliards)........ 
                                                                                        3500 euros, j’ose imaginer que c’est meme pas le montant des dépenses festives de leur directeur en 1 weekend......
                                                                                        Des loups affamés voilà ce qu’ils sont !
                                                                                        en parlant avec ma »conseillère« de la BNP, pendant la période pré-surendettement, j’en suis arrivé à lui dire qu’il ne fallait que 30 secondes pour foutre le feu à sa banque.........car seul solution au vu de la »merde« dans laquelle j’étais et au vu des moyens qu’elle me proposé pour m’en sortir et c’était aussi en pleine »crise« 
                                                                                         Résultat : je ne l’ai plus vue !! arrêt maladie car je n’étais pas le seul et elle a craqué.
                                                                                        Si d’ici le mois d’aout (fin du surendettement) je fais meilleure fortune, je demanderai un communiqué officiel rectifiant à la hausse les bénéfices de la BNP pour 2009......
                                                                                        Merci à la Banque Postale( Banque quand meme) d’accepter les gens  »à problèmes"


                                                                                      • papi 25 mai 2011 09:37

                                                                                        @ pastori

                                                                                        Si le système financio-oligarchique s’est érigé en maitre , mon cher c’est par la complicité des politiques de droite et de gauche et ceci depuis une quarantaine d’années, car ce monstrueux système ne s’est pas battit en un jour , ni même un quinquennat, tous sont responsable de ce que nous vivions aujourd’hui,la politique UMPS touche à sa fin..


                                                                                      • Binitials 24 mai 2011 23:54

                                                                                        Entre l’UMP le PS et le front National, je ne vois pas dans les forces en présence qui peut constituer « une issue politique ». Le pays est voué à la ruine, il faudra attendre le prochain quinquennat pour que les forces se structurent et qu’une alternative apparaisse. Nicolas Sarkozy était l’homme du nouveau Cap, La France s’est faite avoir !


                                                                                        • aloha aloha 24 mai 2011 23:57

                                                                                          Je ne comprends pas l’échange un peu houleux entre « Le Chat » et « Pastori » !?!


                                                                                          De même que je ne vois pas bien ce que vient foutre le clivage « gauche-droite » ultra franchouillard, là-dedans !

                                                                                          On est bien loin de tout ça, je crois. Il est désormais question du minimum vital de chacun, la droite comme la gauche peuvent aller se rhabiller (s’il en ont encore les moyens, parce que nous, non !) .

                                                                                          La question est intrinsèquement humaine au-delà de quelque clivage que ce soit, voire même de tout parti politique tel qu’ils existent actuellement !

                                                                                          • LE CHAT LE CHAT 25 mai 2011 00:01

                                                                                            Pastori croit que la gauche va faire couler le miel des fontaines alors qu’elle va nous faire passer sous tutelle du FMI , il comprend pas que PS=UMP , tous au bilderberg et au Siècle................


                                                                                          • aloha aloha 25 mai 2011 00:08

                                                                                            Disons alors que la gauche, comme la droite dans notre pays, actuellement ne valent pas mieux l’une que l’autre et que nous avons à faire à une fantastique bataille d’« ego(s) » que nous devrions arbitrer !


                                                                                            Vraiment, tout ce système marche sur la tête et nous sommes bien, bien loin de ce genre de préoccupations individuelles alors que nous traînons langue à terre pour nous nourrir convenablement, tout en payant nos impôts en bons citoyens en même temps que nous cherchons du boulot... N’est-ce pas ?

                                                                                            Quelle société à la con, pardonnez-moi !

                                                                                            Au passage, coucou, je suis Gül, Hello ! smiley

                                                                                          • pastori 25 mai 2011 00:25

                                                                                            mon chat faut pas caricaturer. je suis assez grand pour exprimer ce que je croit sans que tu le transforme à ta façon. lis, et commente si tu veux , c’est plus honnête.


                                                                                            je dis que la droite est l’alliée des puissants qui d’ailleurs en font partie (de la droite),
                                                                                             et la gauche est impuissante devant les puissants qui sont les vrais maîtres du monde. 

                                                                                            parce qu’ils sont puissants, et parce qu’ils ont le soutient des droites. ça fait beaucoup pour les valeurs de gauches qui ne peuvent ainsi progresser et s’exprimer.

                                                                                            il faut donc que le peuple soit en masse derrière la gauche (en choisissant bien ses représentants) pour qu’elle ait la puissance suffisante pour faire rendre gorge aux puissants.

                                                                                            sinon il reste à s’exiler.

                                                                                          • LE CHAT LE CHAT 25 mai 2011 09:10

                                                                                            salut Gül ,
                                                                                            je t’avais reconnu sur la photo  smiley


                                                                                          • lanatur lanatur 25 mai 2011 10:17

                                                                                            bon ben j’avais vu juste,salut GÜll,et désolé de ne t’avoir pas répondu au dernier mail j’ai longtemp été privé d’ordi....


                                                                                          • Vipère Vipère 25 mai 2011 12:54

                                                                                            Bonjour à tous et, à Gül

                                                                                            Quoi de plus normal que la jeunesse espagnole veuille elle aussi, sa place au soleil !

                                                                                            L’insurection de la puerta del sol, dont la traduction serait, sauf erreur de ma part « la porte du soleil » symboliquement, un accès qui ne s’ouvre plus aux jeunes pour leur permettre de s’insérer économiqement dans la société espagnole, de participer à la démocratie.

                                                                                            Un même élan a réuni des milliers de jeunes d’espagnols, angoissés de constater q’’ils sont durablement confrontés à une impasse économique et politique, n’espérant plus aucun salut de la classe politique, « une caste élue », figée dans un immobilisme entretenue par la corruption, incapables de sortir le pays de la crise où il plongé. 

                                                                                            « Non » à la politique imbécile de Bruxelles qui mène les espagnols, la France et tous les pays européens dans le mur.

                                                                                            Le sitting sur la Place Puerta del Sol, serait une désobéissance civile des citoyens, angoissés par un avenir sombre, engagés dans un mouvement de rejet de leurs politiciens auxquels, ils ne croient plus, une démission collective de fait dont ils ont pris acte. 

                                                                                            Devant la faillite du pouvoir, ils refusent l’alternative entre le chômage ou l’exode et entrent en résistance pour que la démocratie ne se fasse pas plus sans eux !

                                                                                             


                                                                                          • cameleon29 cameleon29 25 mai 2011 00:00

                                                                                            et pendant ce temps là......

                                                                                            http://blogs.mediapart.fr/blog/cyberkit/040511/un-rmiste-poursuivi-pour-avoir-recherche-lemploi

                                                                                            ça devient dur de se sentir bien dans ce pays !!


                                                                                            • pastori 25 mai 2011 00:10

                                                                                              decidément le chat, c’est bouché à l’emeri.


                                                                                               ce que tu appelle la « victoire » de la droite avec 37% des voix peut aussi s’exprimer ainsi :
                                                                                              -63% rejettent la droite.  

                                                                                              ce ne sont pas les jeunes et ceux qui manifestent qui ont voté à droite mais les vieux et les retraités.

                                                                                              le jeunes savent bien qu’ils n’ont rien à attendre de la droite qui défend les requins de la finance. 
                                                                                              comme ils ont vu que la gauche ne pouvait rien contre ces mêmes requins déjà très puissants mais de plus sont aidés par la droite. double peine !

                                                                                              cette frange âgée et souvent aisée (minoritaire avec 37%) de la population qui vient de voter à droite rend la situation encore plus inextricable et désespérée , et sera responsable des graves évènements que vont connaître ce pays sou peu.l’avenir le confirmera.

                                                                                              il en sera de même chez nous si une partie de la population se trompe de cible et vote extrême droite, se jetant un peu plus dans la gueule du loup car droite + extrème droite n’est pas égale à pouvoir d’achat et bien être, mais sang et larmes. l’histoire l’a montré partout. !

                                                                                              quand la situation est difficile, il y a danger à la rendre désespérée.
                                                                                              .



                                                                                              • ffi ffi 25 mai 2011 02:54

                                                                                                Tu passes bien vite sur la Terreur révolutionnaire de 1789, les bolchéviks ou les kmers rouges...

                                                                                                Mais je ne t’en veux pas, tu est victimes de tes propres stéréotypes...

                                                                                                C’est tellement confortable les stéréotypes, cela fait tellement plaisir à dire, qu’en général l’on aime à les répéter en boucle.

                                                                                                M’enfin, faudrait pas les confondre avec la vérité quand-même.


                                                                                              • ffi ffi 25 mai 2011 12:39

                                                                                                La gauche défend elle-aussi les requins de la finance, dans la mesure où elle accepte très bien le mécanisme de financement actuel de l’état, à avoir : emprunter sur les marchés financiers la monnaie dont il a besoin. Par conséquent, la gauche accepte totalement que l’état collecte des impôts sur la totalité du peuple, même si cela pourvoit les milieux financiers en rentes confortables... (50 milliars par ans, s’il vous plaît !).

                                                                                                « Ne pas défendre les requins de la finance », c’est, en l’occurrence, rétablir le contrôle de la monnaie du pays par l’état, donc la souveraineté monétaire. Par conséquent, il faut ranger « Tous ceux qui sont pour la sortie de l’Euro » comme des « ennemis des requins de la finance ».

                                                                                                En fait, votre vision de la politique, qui consiste à considérer deux substances politiques « droite » (les mauvais), « gauche » (les bons), est inapte à décrire convenablement la réalité.

                                                                                                Par exemple, je suppose que vous classez à droite, parmi « les amis des requins de la finance », les chrétiens, qui pourtant ont toujours été contre le prêt à intérêt et contre l’usure, donc « des ennemis des requins de la finance », ce qui est paradoxal.


                                                                                              • ffi ffi 25 mai 2011 14:43

                                                                                                Ceci est tellement vrai, que la gauche révolutionnaire a glissé, en 1789, dans le paquet « abolition des privilèges », la légalisation de l’usure et l’abolition des prés communs...

                                                                                                La réalité n’est pas celle que vous croyez, mais vous préférez le confort de vos idées toutes faites à la vérité.


                                                                                              • pastori 25 mai 2011 00:16

                                                                                                Gül ! pas possible !


                                                                                                 je pensais à toi il y a peu content de te revoir. tu a manqué !

                                                                                                • aloha aloha 25 mai 2011 00:58

                                                                                                  Ton accueil est pour le moins touchant , cher « Ocatarinetabellachixchix » ! smiley


                                                                                                  Le soleil est au rendez-vous cette année plus tôt qu’il ne devrait dans nos contrées, du coup nous devenons un chouïa plus sociables ! Dingue, non ? smiley

                                                                                                • Algorab 25 mai 2011 01:13

                                                                                                  Vous dites : Seule la sortie de l’euro permettrait à ces pays de retrouver leur compétitivité

                                                                                                  D’accord mais compétitif par rapport à qui ? La Chine est le premier exportateur mondial et le pays vers lequel de nombreuses entreprise ont délocalisé. Donc pour être compétitif face à la Chine il faut dévaluer les monnaies des pays qui seront sortis de l’Euro de combien de pourcents ? 50% ? 65% ? Bien sur la dette, libellée en Euros, ne sera pas dévaluée, cela s’appelle tuer une nation.

                                                                                                  En sortant de l’Euro et en dévaluant, la seule compétitivité qu’une nation européenne va gagner c’est contre les pays voisins, c’est à dire ceux avec qui ce pays partageait la même monnaie, belle réussite !

                                                                                                  Avec votre projet vous remettez les européens les uns contre les autres, idéal pour se faire bouffer morceau après morceau par les états-continent que sont les Chine ou les USA, et l’Inde et le Brésil demain.

                                                                                                  Enfin, cette idée de printemps européen me fait doucement sourire. Dans les pays arabes ils n’y avait pas grand chose à perdre, les frigos sont vides, pas d’emploi. En Europe par contre il y a beaucoup à perdre, bien plus que le sacro-saint « pouvoir d’achat ». Ce que les mouvements nationaux en Europe on toujours faits et continuent à démontrer aujourd’hui c’est le très grand risque du « chacun pour soi ».

                                                                                                  Face aux attaque répétées et insidieuses, voir sournoise, du monde anglo-saxon contre l’Euro et la construction européenne il nous faut plus d’Europe justement, mais une Europe démocratique, à l’écoute de ses citoyens, avec des leviers qui garantissent un contrôle citoyens fort.

                                                                                                  Pour information  : la France est désormais la 10ème économie mondiale (et non pas 4ème comme certains le rêve encore - nous ne sommes plus en 1960) dans 15 ans la France aura quitté le top 20. En soit ce n’est pas si dramatique, mais ce que ce classement implique, surtout pour les nations européenne, c’est la qualité de vie dans nos contrées. Qui diminue inexorablement, faute de politique d’envergures, les nations de l’Europe ne sont plus que des nains au niveau mondial, la seule chance de survie et de défendre nos intérêts se fera dans l’union.


                                                                                                  • ffi ffi 25 mai 2011 02:47

                                                                                                    En effet, le classement importerait peu, dans la mesure où les pays plus peuplés que nous connaissaient un véritable développement. Ce serait le signe que notre niveau de vie resterait stable, quand d’autre pays parviendrait mieux organiser leur survie.

                                                                                                    Mais le fait est que la politique depuis les années 1970 détruit peu à peu toutes les superstructures de production bâties par nos ancêtres.

                                                                                                    Quand le nombre de personnes officiant dans l’agriculture passe de 1.700.000 à 600.000 entre 1986 et 2011 (1.100.000 emplois perdus, soit 65% en 25 ans...).
                                                                                                    Quand le nombre de personnes officiants dans l’industrie passe de 6.000.000 à 2.200.000 entre 1982 et 2008 (3.800.000 emplois perdus, soit 61% en 26 ans...).

                                                                                                    C’est vraiment un désastre incroyable.

                                                                                                    En fait, le classement de la France est vraisemblablement largement surévalué, puisque le PIB surévalue largement l’importation : si acheter 1000 chemise au Bangladesh pour 1 euros, ajoute 1000 euros au PIB du Bangladesh, les revendre 10 euros chacune en France, ajoute 10 000 euros au PIB de la France... (dixit Asselineau, inspecteur général des finances).

                                                                                                    A mesure des difficultés du pays, les importations vont décroître et le « PIB » du pays va chuter de manière accélérée, vu qu’il repose en grande partie sur les importations.

                                                                                                    Mais le monde Anglo-Saxon n’est pas mieux loti. La situation est encore plus catastrophique aux EU et en Angleterre, ce qui les poussent au pillage du monde en général, et de la France en particulier, chose permise par la mise en place du système « libéral » (comprendre tout est à vendre), dont les Anglo-Saxons profitent à plein du fait de leur maîtrise de la pompe à dollars (versés dans les dépenses militaires pour maintenir l’hégémonie par la terreur).

                                                                                                    L’UE est au service des Anglo-Saxons. Il ne faut pas plus d’UE. Il faut l’abolir, car ses lois sont fondées sur le principe libéral (ou guerre économique perpétuelle). Il faut juger l’arbre a ses fruits. Si ses fruits sont mauvais, alors, il ne faut plus y goûter, mais planter une nouvelle graine en espérant qu’elle produise des fruits meilleurs.

                                                                                                    Toute graine donne un arbre de son espèce et produit les fruits qui vont avec. De mauvais fruits viennent d’un mauvais arbre. Un mauvais arbre vient d’une mauvaise graine.

                                                                                                    Il est illusoire de vouloir génétiquement modifier l’UE.

                                                                                                    Il faut la mettre au feu.


                                                                                                  • yoananda 25 mai 2011 10:28

                                                                                                    Tant que la problématique du peak oil ne sera pas abordée ... rien de véritablement efficace ne sera mis en place par aucun politicien.


                                                                                                    • lloreen 25 mai 2011 10:58

                                                                                                      bonjour
                                                                                                      en France le compte à rebours a commencé depuis 2010 !!!! Et l’idée du « parti blanc » fait son chemin.
                                                                                                      Si vous voulez en connaître l’esprit, allez voir
                                                                                                      lepartiblanc.fr
                                                                                                      Appel à toutes les bonnes volontés pour officialiser cela !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                                                                                                      • lloreen 25 mai 2011 11:02

                                                                                                        vertuchou
                                                                                                        100% d’accord avec vous.Il faut s’unir et proposer une alternative à ceux qui le veulent:les solutions sont toutes là mais les gens ne le savent pas !!!!!!!!!!!!
                                                                                                        Il sont aveuglés par un écran « magique » duquel ne sort que le fiel dont les parasites se délectent.Comment leur en vouloir, assommés qu’ils sont par l’industrie de la crétinisation qu’ils financent, en plus, de leur argent durement gagné.
                                                                                                        Tous ensemble nous devons démonter cette imposture car c’est exactement ce que c’est.UNE
                                                                                                        IMPOSTURE ILLEGITIME.


                                                                                                        • lloreen 25 mai 2011 11:08

                                                                                                          http://www.youtube.com/watch?v=52cNm31c6Hs
                                                                                                          Voilà.Tout est là, il suffit de s’en servir et de propager l’idée autour de vous.


                                                                                                          • platon613 25 mai 2011 12:03

                                                                                                            Lisez cet article !

                                                                                                            Vive les banques, à bas les Grecs !

                                                                                                            La Grèce ploie sous un fardeau insupportable de prêts accordés généreusement par des banques. Dès que l’on ose parler de restructuration, c’est un tollé général. C’est les pertes des banques qui sont l’unique obstacle devant une restructuration. Il vaut mieux faire ployer la Grèce sous le poids de sa dette, étrangler son économie et bloquer sa croissance par un plan de rigueur brutal...

                                                                                                            http://www.news-26.com/econmie/574-vive-les-banques-a-bas-les-grecs.html


                                                                                                            • Néo-Résistant Néo-Résistant 25 mai 2011 12:12

                                                                                                              La classe politique d’Espagne comme celle de France n’est plus au service du peuple mais au service de l’oligarchie économico-financière et les Espagnols ont raison de se rebeller devant l’injustice sociale manifeste du libéralisme prédateur !

                                                                                                              L’idéologie libérale est probablement la plus prédatrice et la plus cynique qu’aient pu inventer les hommes.

                                                                                                              Les politiques peuvent se réfugier derrière des faux-prétextes du style : "on n’y peut rien, il faut être compétitifs... c’est la mondialisation..."... ils se gardent bien de préciser que d’une part, la classe des riches est toujours plus opulente et les pauvres toujours plus pauvres et aussi mais surtout, que ce sont eux qui ont poussé à cette mondialisation à la sauce libérale et qu’ils ont même fait passer, contre l’avis des peuples (TCE rejeté en 2005), le traité de Lisbonne (copie conforme du TCE).

                                                                                                              Le traité de Lisbonne est une Constitution qui vise à graver dans la loi les règles de gestion politique, économique et sociale du libéralisme pour rendre impossible toute velléité démocratique d’un retour à un modèle de redistribution plus favorable aux populations.

                                                                                                              Notre démocratie n’est plus que virtuelle...


                                                                                                              • Bug Cafard Bug Cafard 25 mai 2011 12:28

                                                                                                                Bug au café du commerce !

                                                                                                                - La conscience politiques est-elle dans la diversité ? Où sont les noirs et les arabes ?
                                                                                                                C’est vrai quoi on n’en voit pas sur les vidéos et les photos de la Puterta del Sol
                                                                                                                - C’est une bonne question. Allo est-ce que quelqu’un peut nous répondre ?
                                                                                                                Garçon remettez-nous ça !

                                                                                                                Ambiance cafardeuse au Café du commerce.


                                                                                                                • Antoine Diederick 25 mai 2011 12:44

                                                                                                                  Les notes de la Belgique et de l’Italie ont été abaissées hier.


                                                                                                                  • Tremendo 25 mai 2011 14:18

                                                                                                                    Ce serait bien que Dupont-Aignan parle de ce qu’il connaisse. Donne rson avis sur tout absolument tout à travers le prisme français ancré dans le socialisme ça n’aide pas à comprendre.

                                                                                                                    L’Espagne a un marché du travail plus flexible qu’en France mais très peu flexible, il ne se réforme plus depuis l’arrivée de Zapatero, des lois sociales moins vexatoires mais qui empêche la création d’entreprises, rien n’a été fait depuis l’arrivée du socialiste Zapatero, un endettement public de 65% du PIB (84% en France) mais qui glisse depuis 2007 pas seulement à cause de la crise mais du plan de relance ruineux appelé PLAN E, un déficit public de 9% en 2010 après avoir grillé les excédents réalisés par Aznar.
                                                                                                                    L’Espagne va mal parce que l’endettement privé est insurmontable. L’Espagne adore la pierre, mais beaucoup trop, 80% des foyers sont propriétaires de leur logement. Dans les années 2001-2005, les taux directeurs de la Banque Centrale Européenne étaient très bas pour favoriser les prêts et la croissance en Allemagne et en France alors que l’Espagne allait déjà bien, cela a favorisé un hyper-endettement dans la construction et l’immobilier, ceci encouragé par le gouvernement socialiste dans sa volonté à ce que les pauvres accèdent au logement et par les municipalités qui y voyaient une source de revenus fiscaux inépuisable. Par conséquent, les caisses d’épargne -trop trafiquées par les politicards- ne prêtent plus because trop de créances douteuses. Il y a un problème de financement de l’investissement en Espagne, donc aucun emploi n’est créé.

                                                                                                                    Il est intéressant de noter que les grandes banques privées ne sont pas concernées, elles se portent très bien, réalisent des bons chiffres d’affaires. Ce sont les « cajas », les caisses d’épargne dont les conseils d’administration accueillent des représentants des communautés autonomes et des provinces (équivalents des départements), qui ont des gros problèmes de solvabilité, plusieurs d’entre elles se sont faites épingler par les stress-tests pourtant très laxistes de la BCE. Elles obéïssent d’abord à des objectifs politiques avant qu’économiques, elles ont donc entièrement été complices dans la bulle immobilière, leur gestion est à remettre en cause. Le plan du gouvernement socialiste et des communautés autonomes n’est non pas de s’en désengager, trouver des actionnaires privés ni de les déréglementer -ce qui devrait être fait mais bien de les fusionner, des objectifs de solvabilité ont été mis en place, celles qui n’y répondront pas seront nationalisées tout simplement.

                                                                                                                    L’Espagne va mal aussi parce que l’Education n’est pas bonne, beaucoup de jeunes sortent sans qualifications, et influencés par l’idéologie marxiste, à cela s’est développé le phénomène ni-ni (ni estudiar ni trabajar), on pourrait les appeler des tanguys, la société ne fait rien pour leur foutre un coup de pied au cul. L’Espagne va mal aussi à cause de ses communautés autonomes dont la croissance des dépenses et des fonctionnaires est insupportable depuis 10 ans, avec la complicité et la passivité de Zapatero, la moitié des 9% de déficit public est imputable uniquement aux communautés autonomes. Il n’y a aucun contre-pouvoir localement, le tribunal constitutionnel leur passe tout et leur financement est garanti par l’Etat sans la responsabilité au niveau des dépenses. "

                                                                                                                    Bref, les responsables sont à tous les niveaux : municipalités, régions, Etat et Banque centrale européenne. L’Espagne est moins endettée que la France pourtant, mais il est normal que les investisseurs ne veuillent pas prêter sans être rémunérés pour le risque, si je prête à un type déjà endetté, j’ai très peur de ne pas revoir mon argent, je m’assure donc. A l’Espagne de mener les réformes du code du travail, supprimer les conventions collectives, réduire les réglementations qui empêchent la création d’entreprise et donc d’emplois, se désengager des cajas en trouvant des repreneurs fiables et stables permettant au système financier de se refaire une santé, réformer l’éducation avec le chèque-éducation et la rendre performante, réformer les retraites en ouvrant la possibilité aux gens de sortir de la répartition et d’épargner pour leur propre retraite, en faire de même avec l’assurance-chômage et la sécurité sociale, rñeduire le poids de l’administration qui empêche les iniciatives, réduire le poids de l’Etat-providence qui empêche les gens de s’en sortir et les transforment en assistés.
                                                                                                                    Ah oui. Et surtout, qu’elle sorte de l’euro, 27 économies différentes ne peuvent partager la même politique économique car elles n’ont pas les mêmes économies. La BCE favorise l’Allemagne, c’est une créature allemande.


                                                                                                                    • Prometheus Jeremy971 25 mai 2011 18:44

                                                                                                                      Tremendo ou comment critiquer un état socialiste en un pavé...


                                                                                                                    • pastori 25 mai 2011 20:33

                                                                                                                      ceux qui pensent que la droite et la gauche n’existe plus se trompent. car ils pensent aux hommes. UMPS semble être la traduction de cela. or il y a un océan entre la philosophie et les valeurs socialistes et la théorie des membres du Medef ou du fouquet’s. pourtant ce sont eux qui dirigent, selon leurs valeurs.


                                                                                                                      .les hommes importent peu !  il s’agit de valeurs. 

                                                                                                                      la droite sera toujours pour la liberté de s’enrichir en exploitant les autres d’une manière ou d’une autre. car sans exploitation pas d’enrichissement possible. les gens de droite ne pourront aider les peuples car leur philosophie les en éloigne.  il y a blocage idéologique.

                                                                                                                      la gauche n’est pas contre l’enrichissement mais pas forcément à n’importe quel prix et de manière non illimitée. la différence est énorme. des hommes décidés et convaincus peuvent parvenir à inverser les processus car il n’y a pas de blocage idéologique.

                                                                                                                      après il y a les homme, leurs faiblesses.... mais ça, il faut faire avec.

                                                                                                                      quand la droite a trop longtemps la bride sur le coup, elle exagère. ça fait trop longtemps que le riche devient de plus en plus riche. la conséquence c’est que ces fortunes accumulées manquent par ailleurs au plus grand nombre, aux peuples qui les ont crées et qui souffrent.

                                                                                                                       et un jour ça fini par se voir ! par peser. devenir insupportable.

                                                                                                                      c’est pourquoi aujourd’hui il faut rapatrier équitablement le plus vite possible les richesses vers ceux qui les ont produites. avant que ça ne devienne trop fiévreux et que ça se passe dans la douleur.
                                                                                                                      mais comme le problème est mondial ça va demander beaucoup de temps.

                                                                                                                      alors il faut vite s’y mettre. à nous de trouver les hommes et les femmes capables de le faire et surtout, qui aient la volonté de le faire car sans blocages idéologiques.

                                                                                                                      • le journal de personne le journal de personne 26 mai 2011 14:43

                                                                                                                        Ruez-vous vers la rue !
                                                                                                                        ¡Toma la calle !

                                                                                                                        Enfin…
                                                                                                                        Le peuple n’est plus une putain
                                                                                                                        Ni vilaine… ni vilain…
                                                                                                                        C’est Rimbaud qui te le dit :
                                                                                                                        Splendide est ta beauté
                                                                                                                        Après le printemps, l’été
                                                                                                                        Arabe, berbère ou andalou
                                                                                                                        Nous rappellent que le peuple c’est nous !
                                                                                                                        Indignons-nous… Indignons-nous !

                                                                                                                        http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/toma-la-calle/


                                                                                                                        • platon613 26 mai 2011 18:55

                                                                                                                          Après l’Espagne c’est les Etats-Unis qui vont suivre !

                                                                                                                          L’Organisation des Nations Unies met en garde contre une crise de confiance du dollar. Au cas ou la devise américaine continuerait à perdre de sa valeur face aux autres monnaies, le risque d’effondrement serait réel...

                                                                                                                          http://www.news-26.com/econmie/581-lonu-craint-un-effondrement-du-dollar.html


                                                                                                                          • BA 29 mai 2011 10:35
                                                                                                                            Bon anniversaire !
                                                                                                                            Il y a six ans, le peuple français remportait une victoire contre ses élites patronales, économiques, financières, politiques, médiatiques.

                                                                                                                            Le référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l’Europe est une consultation populaire qui a eu lieu le 29 mai 2005. 
                                                                                                                            À la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l’Europe ? », 54,68 % des électeurs s’étant exprimés (hors bulletins blancs et nuls) ont répondu « non ».


                                                                                                                            Quels sont les cinq endroits de France où le « oui » fait ses plus gros scores ? 

                                                                                                                            Ce sont les cinq endroits les plus riches de France !

                                                                                                                            - Neuilly-sur-Seine : 82,51 % de oui !

                                                                                                                            - Paris, 7ème arrondissement : 80,52 % de oui !

                                                                                                                            - Paris, 16ème arrondissement : 80,03 % de oui !

                                                                                                                            - Paris, 8ème arrondissement : 79,67 % de oui !

                                                                                                                            - Paris, 6ème arrondissement : 79,41 % de oui !



                                                                                                                            • charles-edouard charles-edouard 29 mai 2011 17:29

                                                                                                                              un discours populiste de plus, mais une fois les rennes du pouvoir en main les objectifs change bien vite et nous avons droit à la douche glacé, que vous ayez quitter UMP ne change rien au probleme pour moi vous ete un manipulateur de plus qui se cache derrière des discours vertueux et populiste


                                                                                                                              • Gérard Luçon Gerard Lucon 29 mai 2011 18:12

                                                                                                                                a propos de certains commentaires relatifs à l’absence de participation de NDA aux débats,

                                                                                                                                NDA utilise des nègres, ce n’est pas lui qui écrit, sinon il répondrait, non ?


                                                                                                                                • Gérard Luçon Gerard Lucon 29 mai 2011 18:14

                                                                                                                                  quand à cette phrase : « Je ne suis pas anti système, le système est anti moi »

                                                                                                                                   

                                                                                                                                  c’est Mastrioanni qui dit, à peu près : « ce n’est pas le locataire du 6ème qui est contre le régime, c’est le régime qui est contre le locataire du 6ème » ....


                                                                                                                                  • lloreen 29 mai 2011 18:26

                                                                                                                                    Pourquoi attendez-vous que quelque chose change avec de vieilles recettes ?
                                                                                                                                    Les partis ? Réservoirs à ramasser les subsides de l’état( donc nous, via nos impôts), au service d’un caste et de leurs affidés pour servir de caisse de résonance à un « président ».
                                                                                                                                    Le président ?
                                                                                                                                    Grâce à l’article 49-3 de la constitution, il dispose de l’arme dictatoriale absolue.
                                                                                                                                    L’exemple parfait pour l’illustrer a été le vote du traité de Lisbonne.
                                                                                                                                    Les français ont voté NON à 53%.
                                                                                                                                    Résultat des courses : Sarkozy( un autre aurait été pareil) a fait voter le parlement qui lui est naturellement favorable( sinon , c’est la dissolution...) et nos zélés « représentants » ont voté OUI.
                                                                                                                                    Un président est une marionnette au service de lobbies de tout poil (militaire, industriel, financier, pharmaceutique...), qui rétribuent grassement les partis, et le président via les partis, outils parfaits qui fonctionnent comme des courroies de transmission.
                                                                                                                                    Dans sa première partie, le traité de Lisbonne (que les français n’ont pas voulu, je le rappelle...) stipule- sous des termes alambiqués- que la BCE n’a aucun compte à rendre aux
                                                                                                                                    français (ou autres européens, puisque nous sommes, nous les citoyens de l’eurodictature, logés à la même enseigne dans cet espace « libéro-concentrationnaire »).
                                                                                                                                    Résumé : non seulement nous n’avons rien à dire, et en plus ce que l’on fait de notre argent ne nous regarde pas.
                                                                                                                                    Bon, vous avez compris, j’espère, qu’il est inutile d’aller voter tant que dureront ces conditions dictatoriales.


                                                                                                                                    • Giordano Bruno 30 mai 2011 08:32

                                                                                                                                      Les récupérateurs de soulèvements populaires sont à l’affut. Gare !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès