• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Sarkozy et le mirage industriel

Sarkozy et le mirage industriel

La vente d’un réacteur nucléaire à la Lybie, même s’il est destiné à alimenter une centrale de désalinisation de l’eau de mer, pose une série de questions extrêmement sérieuses et délicates.

Tout d’abord, la France peut-elle et doit-elle une nouvelle fois porter la responsabilité, dans un seul but commercial, de disséminer la technologie nucléaire à des pays dont le moins que l’on puisse dire est que l’histoire ne plaide pas en leur faveur ?

Rappelons pour mémoire que nous sommes à l’origine des difficultés que l’humanité tout entière rencontre aujourd’hui avec l’Iran, puisque c’est la France qui avait vendu au chah d’Iran non seulement des réacteurs nucléaires civils mais également une participation au sein d’Eurodif pour disposer d’uranium enrichi. Les années 1980, qui ont eu des conséquences particulièrement sanglantes en France, ont illustré, grandeur nature, l’irresponsabilité de ce choix, laquelle se traduit aujourd’hui dans le chantage nucléaire qu’exerce l’Iran sur le monde dans son ensemble. Il est du reste assez surprenant que, lorsque la France prétend jouer un rôle dans une négociation avec l’Iran sur le contrôle du nucléaire, son attitude passée ne lui soit pas opposée par tous ceux qui subissent les conséquences de ce choix initial.

Mais l’Iran ne nous a pas suffi puisque nous avons récidivé avec l’Irak ; les deux poignées de main de Jacques Chirac à Saddam Hussein en 1976, la construction d’Osirak et la sulfureuse association d’amitié franco-irakienne sont encore dans toutes les mémoires. Et, par décence, nous passons sous silence les pots-de-vin et la mise en cause de personnalités françaises dans les grenouillages politico-économiques du régime irakien. Mais quel serait l’état du monde si Saddam Hussein avait pu disposer d’Osirak et, en sens contraire, quel aurait été le poids de l’Irak si ce pays n’avait pas disposé, grâce à la France, de technologie nucléaire, domaine dans lequel il faut arrêter de penser que le passage du nucléaire civil au nucléaire militaire se heurte à des obstacles infranchissables. L’histoire nous a d’ailleurs montré qu’ils ont été par deux fois franchis et peut-être davantage.

Dans ces conditions, est-il vraiment raisonnable de récidiver et de vendre à un pays aussi peu sûr que la Libye un réacteur nucléaire, même civil ? Est-il vraiment démocratique qu’une décision d’une telle importance, pour notre pays et pour le monde soit prise par le président de la République seul, sans même que le Parlement puisse délibérer sur un sujet aussi majeur !

En second lieu, l’utilisation de la technologie du nucléaire civil comme solution pour les pays en développement est-elle raisonnable ?

Trois raisons en font sérieusement douter :


- Les réserves en uranium que recèle la planète ne permettent en aucune manière de développer massivement le nucléaire. C’est une solution non durable et qui va très vite faire peser sur les réserves une pression considérable à même de changer l’équation financière du système.


- Ensuite, la technologie nucléaire exige un niveau de sécurité et de formation du personnel considérable. Comment s’assurer que ce niveau pourra être atteint et que l’humanité ne s’expose pas ainsi à des Tchernobyl en puissance ?


- Enfin, et surtout, le développement de la technologie nucléaire constitue un risque géostratégique et terroriste majeur. Outre le chantage nucléaire auquel nous nous exposons tous et qui existe déjà du fait de l’Iran, de la Corée du Nord, peut-être du Pakistan, demain de la Libye ou d’autres pays, le risque de dissémination des déchets nucléaires, de trafic de matériaux fissiles permettant la fabrication massive de bombes sales constitue des menaces supplémentaires dont le monde déjà particulièrement dangereux dans lequel nous vivons n’a vraiment pas besoin.

On peut comprendre que la France souhaite exporter sa technologie, pour renforcer ses entreprises leaders et assurer l’emploi de ses salariés. Mais, on ne peut que regretter que les choix qui sont faits et continuent à être faits favorisent les secteurs industriels du XXe siècle et sacrifient ceux du XXIe.

Demain, lorsque chacun aura compris enfin que le nucléaire n’est pas une solution durable et que le solaire, l’énergie des marées, la biomasse auront connu les développements auxquels ils sont appelés, il est fort à craindre que l’industrie française soit la grande perdante.

Ainsi aurions-nous opté pour un mirage industriel, en faveur des risques politiques les plus considérables que l’humanité puisse courir !

Corinne Lepage


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (99 votes)




Réagissez à l'article

146 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 27 juillet 2007 09:39

    Pourquoi la France n’aurait-elle pas le droit de vendre des centrales nucléaires civiles alors que les américains et les anglais prennent des parts de marché importantes et depuis des années en Libye ? ou ailleurs ?

    La technologie du nucléaire français est la meilleure au monde et n’a rien à voir avec le nucléaire communiste des anciens pays de l’est.

    La France doit pouvoir récuperer des marchés dans tous les domaines et dans tout les pays face à la puissance dominante américaine.

    Le discours de l’écologie doit etre modernisé et nous pouvons remercier Nicolas Hulôt d’avoir su remettre l’écologie à sa place et remettre les partis se définissant comme « vert » à leur vrai place dans l’échiquer politique c’est à dire vers l’extrème gauche.

    Il n’y a rien de pire que d’instrumentaliser un débat de société derrière des discours politiques extrèmistes qui réduisent la vision et les projets d’un pays.

    Oui,la technologie du nucléaire reste à ce jour la meilleure au monde dans la mesure ou elle respecte les normes et tant qu’une nouvelle énergie aussi puissante n’aura pas été découverte,il ne sert à rien de chercher à revenir en arrière.

    Le nucléaire est une solution durable et l’industrie française n’a pas à perdre des parts de marché avec des discours sur le nombril alors que les concurrents remplissement leurs carnets de commandes

    Merci de votre intervention sur Agoravox


    • slaf 27 juillet 2007 12:58

      Tout à fait d’accord le nucléaire est à ce jour la technologie la moins polluante de toute à la condition de bien traiter les déchets. Je vous invite à lire le physicien mondialement connu Lovelock (gaya). Car le problème majeur et capital actuel est le CO2. Certes l’utilisation des panneaux solaires photovoltaiques est non polluantes mais leur fabrication est très polluantes. Pour le reste, le peuple lybien mérite le nucléaire. Et notons que pour l’instant ce qui est signé n’est qu’un protocole qui prévoit d’ailleurs aussi une collaboration humaine. Je pense, et sans être un fan de notre président, que globalement sa pugnacité pour créer des zones de l’euro-méditerannée et eurAfrique est très bonne et qu’il prend les choses par le bon bout à savoir le développement économique et non le développement politique de ces régions.


    • iliaval iliaval 27 juillet 2007 14:59

      Pourquoi la France n’aurait-elle pas le droit de lâcher une bombe atomique sur un pays dit ennemi, l’Amérique l’a bien fait. Pourquoi n’aurait-on pas le droit de serrer la main d’un dictateur tunisien, lybien, etc. les américains l’ont bien fait eux. Pourquoi n’aurait-on pas le droit d’être des salauds vendeurs d’armes et de technologie meurtrière comme les autres ? Pourquoi n’aurait-on pas le droit d’être aussi stupides que les autres humains ? Hein, on se le demande. D’ailleurs, ne nous posons pas la question : nous avons élu Sarkozy comme président de la République. Pour un peu, on se croirait américains.


    • spartacus1 spartacus1 27 juillet 2007 16:54

      Comment peut-on se féliciter de la fermeture d’une centrale nucléaire en Corée du nord et vendre une centrale nucléaire à la Lybie de Khadafi ?

      M. Sarkozy, un zéro pointé pour votre totale incohérence. Bon, il est vrai que vous nous avez habitué à dire n’importe quoi et son contraire.

      Parce que, tant en matière de démocratie que de respect des droits de l’homme, Corée du nord et Lybie, même combat !


    • Surcouf 27 juillet 2007 17:36

      @ ludovic

      aujourd’hui, effectivement, le photovoltaique est une energie polluante quoi que dans une moindre mesure si l’on compare avec d’autre. Une centrale thermique au charbon par exemple.

      demain par contre, le photovoltaique a de bonne chance de devenir une énergie totalement non-polluante. voir panneaux solaires photovoltaiques de 3ème génération (DYESOL) et même un « breaktrough » annoncé pour 2015, le solaire photovoltaique organique....(en gros, c’est du biomimétisme, on émule la réaction d’une feuille d’arbre ou autre - le meilleur panneau solaire qui soit-.


    • jako 27 juillet 2007 20:32

      Bonjour juste un détail on oublie toujours pour ces centrales « non poluantes » le bilan catastrophique de leur construction et celle des betons et celle des acier utlisés une centrale nucléaire a probablement « pré-consommé » sa non production de CO2 par sa simple construction quand à sa destruction.......


    • ju ju 27 juillet 2007 22:49

      « La France doit pouvoir récuperer des marchés dans tous les domaines et dans tout les pays face à la puissance dominante américaine. »

      Alors aidons les coréens qui sont otages des talibans pour gagner des marchés en Afghanistan. En échange on pourrait fournir le nucléaire aux talibans, après tout ils ne sont pas si terribles que ça.


    • BMD 28 juillet 2007 08:59

      @Ludovic Charpentier,d’où tirez-vous que l’électricité photovoltaïque est une énergie pas chère.Même la centrale de Brendis en Allemagne, la plus grande et la plus moderne au monde,délivrera un courant vendu 7 fois plus cher que l’électricité nucléaire en France, et encore avec l’aide d’énormes subventions !Encore le mythe des énergies renouvelables gratuites. Mais il en est de même du pétrole et du charbon dans leurs gisements, tant que l’on ne les exploite pas ! D’autre part le solaire est une énergie intermittente. Si cet inconvénient n’est pas grave pour le chauffage solaire, car on sait accumuler la chaleur d’un jour sur l’autre, il n’en est pas de même pour l’électricité ! Il faut donc disposer de centrales thermiques que l’on appelle centrales de l’ombre parce que le bon public n’a pas conscience de leur existence ( et semble-t-il,il ne faut pas compter sur les mouvements écologistes pour les informer), pour suppléer à ce qu’on appelle l’intermittence , c’est-à-dire les variations de puissance de l’insolation au cours de la journée,et plus généralement de l’année.Dans le cas du solaire, c’est environ 80 % de l’électricité qu’il faut fournir avec des centrales thermiques. En Allemagne, ce sont des centrales à charbon qui servent de supplétifs !En Lybie, ce seraient des centrales au fuel ! Khadafi semble mieux informé sur la question que vous l’êtes ! Il n’a pas envie de gaspiller du pétrole ,qui est la source de sa richesse.On peut aussi le féliciter de choisir une solution préservant mieux l’environnement, puisqu’il évitera ainsi de grosses émissions de gaz carbonique, et de graves pollutions atmosphériques( SO2, oxydes d’azotes, suies etc...) dans la banlieue de Tripoli.


    • Fred 28 juillet 2007 10:05

      « Pourquoi la France n’aurait-elle pas le droit de lâcher une bombe atomique sur un pays dit ennemi, l’Amérique l’a bien fait. Pourquoi n’aurait-on pas le droit de serrer la main d’un dictateur tunisien, lybien, etc. les américains l’ont bien fait eux. Pourquoi n’aurait-on pas le droit d’être des salauds vendeurs d’armes et de technologie meurtrière comme les autres ? Pourquoi n’aurait-on pas le droit d’être aussi stupides que les autres humains ? Hein, on se le demande. D’ailleurs, ne nous posons pas la question : nous avons élu Sarkozy comme président de la République. Pour un peu, on se croirait américains. »

      mis a part la bombe atomique, il me semble que la france n’a pas attendu les us pour dealer avec les dictateurs.


    • Fred 28 juillet 2007 10:11

      je crois que beaucoup de gens en france oublie que leur comfort de pays developpe a un cout, notamment de nombreux deals avec des dictateurs. Alors on s’enerve en facade mais qui est pret ici a payer plus pour l’essentiel des ressources naturelles ? Tout le monde parle de partage avec les pays pauvres mais personne n’est pret a diminuer son train de vie.


    • BMD 28 juillet 2007 13:53

      @Jako, quand vous dites probablement, c’est je suppose une manière de dire que vous en êtes convaincu.Cela montre que vous êtes mal renseigné.Toutes les sources d’énergie demandent pour être développées de construire les éléments de la filière, et donc aucune n’est exempte d’une production de CO2 liée à cette construction. Mais il faut rapporter cette production au kWh produit. En ce cas l’hydraulique et le nucléaire, avec environ 20 g/kWh de CO2, ont la plus basse et le lignite employé en Allemagne ou en Grèce la plus haute, avec IOOO g/kWh. Le cas du solaire photovoltaïque et de l’éolien est plus complexe à traiter. A première vue, la production est à peu près également de 20 g/kWh pour l’éolien et de l’ordre de 120 pour le photovoltaïque actuel, à cause entre autres de la production de CO2 élevée qui accompagne la production de silicium. Mais, à cause de leur intermittence, il faut leur associer des centrales thermiques qui sont celles qui produisent sur l’année l’essentiel de l’électricité, 70 à 80 %. C’est donc le couple éolien- thermique ou photovoltaïque- thermique qu’il faut considérer,et on tourne alors autour de 900 g/kWh. C’est mieux que du charbon seul, mais pas tellement.


    • thibaut thibaut 28 juillet 2007 19:05

      Le nucléaire civil n’est pas forcément lié au nucléaire militaire : cela dépend du type de centrale (1). Le projet de centrale en Lybie est une centrale de type PWR (2) qui ne peut être utilisée a des fins militaires (pas de production de plutonium).

      Vous aurez donc compris pourquoi il n’y a pas ici comme vous le pensiez de contradiction. Fournir une énergie régulière, propre et sûre, non détournable à des fins militaires (contrairement aux réacteurs que developpent eux-même les Iraniens et Coréens du Nord) à un pays en grande transformation (la Lybie d’aujourd’hui ne demande qu’à commercer en paix, ses nouvelles ressources le lui permettent) est parfaitement en ligne avec la volonté qu’a Sarkozy de promouvoir le dévelopement économique de nos voisins méditéranéens.

      Ou peut-être devrait on laisser la Libye developer elle même un réacteurs utilisable à des fins militaires, comme les Iraniens et Nord Coréens ? je trouve qu’avec sa toute nouvelle puissance de négociation (ressources naturelles et immigration) c’est au contraire plutot réjouissant que Kadhafi ai accepté, d’autant plus que c’est une entreprise Francaise qui est choisie.

      (1) http://en.wikipedia.org/wiki/Nuclear_reactor

      (2) http://www.platts.com/Nuclear/News/8176475.xml?src=Nuclearrssheadlines1

      http://en.wikipedia.org/wiki/Pressurized_water_reactor


    • BMD 29 juillet 2007 08:43

      @Surcouf, illusion mon cher Surcouf, le photovoltaïque de masse restera une énergie fortement polluante via les centrales à charbon qu’il faudra lui associer, tant que l’on ne sera pas capable de se débarrasser de cette assistance obligatoire grâce à des stockages d’électricité au moins 10 fois plus performants que les meilleures batteries actuelles.Et çà ne semble pas être pour demain !Voir mes commentaires à Ludovic. Par contre, le photovoltaïque peut être une chance dans les pays qui n’ont pas l’électricité, en leur permettant d’avoir un peu d’éclairage,un réfrigérateur et un téléviseur pour écouter les discours de leurs dirigeants.Il ne faut pas beaucoup d’énergie pour cela, et quelques m2 de panneaux solaires assistés par une batterie( au plomb parce que ce sont pour l’instant les mieux adaptées)suffisent.Dans ce cas, les progrès des panneaux solaires seront précieux.


    • Francis, agnotologue JL 27 juillet 2007 09:47

      Madame Lepage, je viens vous dire qu’en règle générale, je suis en phase avec vos prises de position.

      Sur l’aspect technique abordé par cet article je n’ai rien à dire sinon mon approbation. En revanche j’aimerais dire un mot sur l’aspect politique.

      Vous écrivez : «  »Est il vraiment démocratique qu’une décision d’une telle importance, pour notre pays et pour le monde soit prise par le Président de la République seul, sans même que le Parlement puisse délibérer sur un sujet aussi majeur !«  »

      Il est clair que Mr Sarkozy gouverne avec et pour ses amis industriels : coups d’éclat et coups d’état permanents à tous les étages.

      Vous ajoutez : «  »Ainsi, aurions-nous opté, pour un mirage industriel, en faveur des risques politiques les plus considérables que l’humanité puisse courir !«  »

      On peut dire qu’en matière d’écologie, il pratique la politique du : « Après moi le déluge » !


      • Rage Rage 29 juillet 2007 15:44

        Bonjour,

        Je ne peux qu’adhérer aux positions que vous proposez dans cet article, tant l’omniprésent président endort la population par sa politique médiatique.

        La stratégie de M.Sarkozy est calquée sur la méthode américaine de l’occupation du terrain par le rapport de force : on s’approche des dictatures par le biais démocratique et ensuite on profite de la faiblesse des régimes pour leur vendre des armes ou de la technologie contre des pétro-dollars et autres argent sale.

        Peu importe qu’écologiquement on soit dans un non sens, que politiquement on réitère les erreurs du passé ou même tout simplement qu’on figure en photo sans sourciller avec un dictateur « soft » : l’objectif est de filer des marchés à Areva, Airbus, Vinci and co afin que ces « fleurons » soient ensuite aptes à financer le parti et les campagnes politiques...

        Que le nucléaire soit « dangereux », que le pays soit instable, que les geôles soient bondées d’intellectuelles : pour des personnes comme M.Sarkozy, peu importe les sacrifices tant que l’image véhiculée est bonne et que l’argent coule à flot.

        Par contre, pour les écolos, les pauvres, les intellectuels, et tout simplement les citoyens, il faudra s’attendre à payer cher le prix de cette politique « tout feu tout flamme » de la terre brulée : quand il faudra stocker les déchets et demander à des dictatures en bout de course de gérer leurs « parc nucléaire », il ne faudra pas s’étonner d’avoir des poubelles à ciel ouvert, des tchernobyl et des attentats issus de la pauvreté que l’on inflige à certain pendant que d’autres se gargarisent.

        Cela s’appelle construire aujourd’hui l’instabilité de demain.

        Le monde est dangereux, parce que nous sommes les premiers à financer cela et à insuffler la violence.

        Nous commettons les mêmes erreurs que les USA de Bush avec 10 ans de retard.


      • henri desire landru 27 juillet 2007 09:59

        j’ai bien mieux qu’une centrale nucleaire..... Je vous emmene en week-end a Gambais ravissante Corinne......


        • Jojo2 27 juillet 2007 11:28

          Ca va chauffer...


        • Jojo2 27 juillet 2007 11:32

          On vend ce qu’on sait faire : nucléaire, avions, trains, parfums, savonnettes, suppositoires. C’est ça la grandeur de la France.

          On aurait été incapable de vendre avec profit du solaire ou de l’éolien. On n’est même pas capable d’équiper la France.


        • Jojo2 27 juillet 2007 11:32

          Mince, je l’ai pas casé au bon endroit. Tant pis.


        • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 27 juillet 2007 10:04

          Madame Lepage,

          Au delà du fait que je partage votre avis sur la fourniture de cet équipement, je suis obligé de constater qu’il est obligatoire d’être dans le bon camp (celui du président) pour décider de ce qui est bon ou non pour l’avenir de la planète.

          Deux questions se posent :

          La diplomatie et le business sont-ils compatibles avec le respect de la planète ?

          et

          Les emplois sont-ils l’ennemi du développement durable ?

          En attendant, nous avons clairement pu constater que la secrétaire d’état est beaucoup plus mobilisé par les « ourseries » que par la prolifération nucléaire.

          Ainsi va le dessein (UMP) de notre pays.


          • Voltaire Voltaire 27 juillet 2007 10:09

            Article fort intéressant.

            J’en partage l’essentiel de l’analyse, à quelques bémols près.

            Premier bémol, sur la responsabilité décisionnelle du président de la république. Dans la mesure où il s’agit de nucléaire civil, il ne me semble pas que la frontière de la démocratie soit franchie. Néanmoins, il serait utile que le parlement débatte de façon sans doute plus large des limites que notre pays ou l’Europe doivent se fixer en matière de diffusion de technologies sensibles.

            Second bémol : les réserves d’uranium et l’évolution des technologies du nucléaire donnent à cette technologie une durée de vie nettement supérieure à celles basées sur les combustibles fossiles. Je ne pense pas qu’il faille faire entrer cet argument pour dénoncer cet accord.

            En revanche, vos remarques sur l’aspect sécurité, à la fois civile et militaire, sont fort justes.

            Les besoins en eau de la Lybie sont évident, et la désalinisation la bonne solution. Cette technique nécessite en effet un apport en énergie important, difficilement compatible avec les sources d’énergies renouvelable actuelles. Néanmoins, la solution la plus logique eût été le développement du solaire pour l’usage domestique d’électricité, afin de réserver la production à partir de combustibles fossiles (dont la Lybie est richement dotée) aux demandes industrielles.


            • alberto alberto 27 juillet 2007 10:41

              Voltaire : j’allais écrire un commentaire semblable au votre !

              Cela dit, Corine Lepage a raison de nous alerter sur les « procédures » de décisions d’acceptation de tels contrats militaro-industriels et de la philosophie ambiante selon laquelle un président considère que son élection constitue pour lui la fourniture par le peuple d’un blanc-seing lui permettant de prendre toute décision engageant la politique du Pays sans en référer à quiconque : c’est encore plus monarchique qu’un monarchie constitutionnelle !


            • Rage Rage 29 juillet 2007 15:50

              Voltaire :

              Concernant la désalinisation de l’eau de mer... j’émets de grandes réserves : rien ne dit que cette solution utilisée par des pays de « déserts » n’ait pas d’impacts importants sur l’environnement...

              Vider la méditerranée d’eau pour y laisser un taux de sel plus important, sans parler des volumes à traiter, personne ne peut dire que cela va se faire sans conséquences...


            • ytty54 ytty54 27 juillet 2007 10:34

              C’est un mirage industriel certainement mais c’est surtout pour notre président sa conception de la politique : occuper le terrain, que dis-je la scène, affirmer et imposer des principes ou des actions dans tous les domaines. Peu importe les questions qu’elles génèrent, l’essentiel est de le faire. Il y a du Machiavel dans cet homme là, la fin justifie les moyens, après les conséquences... il trouvera bien un responsable ! Bon, en même temps, Machiavel a fini bien seul et peu écouté...


              • spartacus1 spartacus1 27 juillet 2007 19:23

                Le président occupe le terrain, mais au détriment de l’image de la France dans le monde.

                C’est uniquement dans une certaine France, repercuté par la presse française, que l’on tresse des couronnes à N. Sarkozy, à l’étranger, c’est une toute autre chanson.

                Par exemple, en ce qui concerne l’Allemagne (je n’ai pas eu le temps de lire d’autres journeaux) l’accord nucléaire franco-libyen a déclenché une réaction en chaîne de critiques de la quasi-totalité de la classe politique allemande,

                Le chef du groupe parlementaire conservateur CDU/CSU au Bundestag, Karl-Theodor Freiherr zu Guttenberg (CSU) : "Il serait souhaitable que de telles mesures soient prises avec l’ensemble de l’Union Européenne

                Le ministre délégué aux Affaires étrangères, le social-démocrate Gernot Erler : « cette affaire est politiquement problématique », il met en garde contre le risque de prolifération dans le quotidien Handelsblatt.

                Le co-président des Verts accuse le président français Nicolas Sarkozy « d’activisme nationaliste débridé ... Cela ne m’étonnerait pas s’il ajoutait maintenant que Kadhafi est un démocrate sans faille, ».

                Comme on le constate, ce « jeu perso » de Sarkozy, uniquement pour ce qu’il croit être sa propre gloire, est en train, petit à petit, d’isoler la France sur le plan international. Or la France n’est pas un pays qui peut se permettre d’être seul, sans amis, dans le monde, ce temps est révolu depuis longtemps (si tant est que ce temps ait, une fois, existé).

                La politique de Sarkozy aura-t-elle sur l’image de la France dans le monde le même effet que la politique Bushienne pour les USA ? On peut, malheureusement, le craindre..


              • colza 27 juillet 2007 10:44

                Je voudrais ajouter que la France, par l’intermédiaire d’Aréva, se prépare à signer un contrat pour la fourniture de deux réacteurs nucléaires EPR avec la Chine.

                http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/269319.FR.php

                Sur bien des points, la Chine ne vaut pas mieux que la Lybie, notamment sur sa capacité à entretenir d’une manière fiable et sécuritaire, des centrales nucléaires.

                Mais le réalisme économique étant ce qu’il est.....

                Il s’agit pourtant de bien autre chose que de la vie de chiens et chats US smiley


                • BMD 28 juillet 2007 14:01

                  @colza,vous êtes bien méprisant avec les chinois. Avez-vous déjà travaillé avec eux. S’il y a des gens qui font attention à bien briquer leurs affaires, c’est bien eux, car comme ils ne sont pas riches, ils connaissent la valeur des choses.


                • Shrub Soley 28 juillet 2007 17:26

                  Tout à fait d’accord BMD pour les chinois. Mais je ne crois pas que ce soit la même chose pour leurs dirigeants.


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 27 juillet 2007 10:45

                  Bravo Mme Lepage pour votre article, auquel j’adhère entièrement. Et au passage, pareil pour mon copain Jean-Claude, dont je n’attendais pas moins la réaction.

                  J’ajouterais juste que le tapage médiatique et présidentiel de la fameuse « libération des infirmières bulgares » deux jours avant la signature de ce pacte dangereux franco-lybien, apparaît a posteriori comme d’autant plus obscène et ridicule.

                  C’est curieux que la France, pays « culturellement » agricole (si j’ose dire) et culinaire, continue à vouloir à tout prix exporter des centrales nucléaires, des bagnoles, des avions, des TGV et des lanceurs de satellites, au détriment de l’environnement mondial. On devrait se spécialiser plutôt dans l’alimentaire et les techniques de dépollution et de protection de l’environnement, non ?


                  • Surcouf 28 juillet 2007 01:26

                    Voltaire le souligne : un débat parlementaire serait utile. Sans attendre. Au niveau national et européen. On ne doit pas s’empécher de rêver que cela se produise dans une ONU renouvelée.

                    Le TGV est sans doute le moyen de transport au plus faible facteur d’émission après la bicyclette, la diligence et la brouette. J’exagère à peine. Arnold le sait bien, on l’a vu !

                    Quant aux lanceurs, s’il servent à la Science, et plus particulièrement à l’observation de Gaia, et donc à sa compréhension. Pourquoi pas.


                  • BMD 28 juillet 2007 15:01

                    @ vilain petit canard, si le TGV est aussi peu polluant( 2 à 3 g de CO2 par voyageur-km, c’est à l’électricité nucléaire qu’il le doit). S’il roulait au Danemark, où l’électricité est faite essentiellement au charbon, il serait 10 fois plus polluant !


                  • stephanemot stephanemot 27 juillet 2007 11:09

                    Après les infirmières bulgares et avant Ingrid Bétancourt, Le Petit Nicolas envisage de « libérer » Aung San Suu Kyi.

                    La Colombie et le Myanmar prochaines sur la liste des puissances nucléaires ? Comme l’écrivait Carrère d’Encausse : « La désalinisation commence ».


                    • Vilain petit canard Vilain petit canard 27 juillet 2007 11:50

                      Je suppose que vous vouliez dire « Après les infirmières bulgares avec l’aide d’AREVA, et avant Ingrid Bétancourt avec l’aide de Nescafé, Le Petit Nicolas envisage de »libérer« Aung San Suu Kyi avec l’aide de Total ».

                      Faudrait pas croire qu’on libère les gens gratuitement, quand même !


                    • stephanemot stephanemot 27 juillet 2007 12:04

                      ... à ceci près que Nestlé est une société suisse et ne s’inscrit ni dans le cadre du patriotisme économique français, ni dans celui de son grand frère européen.

                       smiley

                      à part Le Tour de France, je ne vois pas qui pourrait coller sa marque à la Colombie (pays de grands grimpeurs, jolies cultures de coca...)


                    • clairette 27 juillet 2007 13:28

                      @ Stéphan,

                      Nestlé, suisse à l’origine, mais multi-nationale, et (ça dépend des classements) : 5ème sur le plan mondial des grands lobbies agro-alimentaires ! Et pour le cacao, fournisseur principal : la Côte d’Ivoire !


                    • clairette 27 juillet 2007 13:30

                      @ Vilain petit canard :

                      encore un coin-coin de contentement en vous lisant !


                    • clairette 27 juillet 2007 14:00

                      @ Mme Lepage,

                      Merci de cet article bien écrit et limpide qui « remet les pendules à l’heure »... Tout à fait d’accord avec vous !

                      Et comme le disent de nombreux intervenants, les libyens ont quand même d’autres ressources à solliciter que le nucléaire !

                      On nous prend encore pour des imbéciles ! Oui, comme disait un autre post, « rendez-vous dans quinze ans » pour nous lamenter d’avoir permis à ce bon Kadhafi l’accès au nucléaire et à ses merveilleuses possibilités d’enrichir l’uranium, ce qui permettra à son pays et à ses petit-enfants d’avoir une véritable arme de destruction massive...

                      Et je ne serai plus là pour expliquer à mes petits-enfants (les nôtres, en France) et me justifier en essayant de leur démontrer que l’on ne m’a pas du tout demandé mon avis, ni celui de nos représentants élus (il paraît que l’on a pourtant encore un parlement...) pour conclure ce merveilleux marché !

                      Et pourtant, même si je refuse de m’en « laver les mains » et si j’ai honte de mon impuissance citoyenne à lutter contre cette décision « venue d’en haut » comme on dit dans ma campagne, je reste impuissante avec une grande colère intérieure...

                      Et je me calme , et je souhaite à tous un bon week-end !


                    • Vilain petit canard Vilain petit canard 27 juillet 2007 15:39

                      @ stephanemot

                      Flûte, flûte, et reflûte ! Bon, alors, à la place de Nescafé : ...« avec l’aide de Jacques Vabre »...

                      Catastrophe ! Mon voisin me prévient que Jacques Vabre a été racheté par l’abominable consortium américain Kraft Foods, qui vient d’absorber les biscuits LU !!!

                      On n’est plus chez nous ....


                    • BMD 29 juillet 2007 08:58

                      @Clairette, s’emporter contre les dangers potentiels de la livraison d’un réacteur nucléaire à Khadafi,OK.Mais trouver limpide l’article de Madame Lepage, qui comporte toute une liste de graves« inexactitudes » ,pour rester poli,je vous trouve bien naïve.


                    • Iceman75 Iceman75 27 juillet 2007 12:28

                      Un pays comme la Lybie a t il besoin du nucléaire ? Par sa position, ses richesses, ses besoins, le nucléaire ne semble pas la possibilité la plus intéressante. Pourquoi n’a t on pas penser à créer un joint venture sur une énergie d’avenir qui serait profitable non suelement à la Lybie mais aussi à nous. Il est loin le temps où la France expérimentait Themis dans le sud de la France. Nous avons tort de miser sur une activité où notre leadership est installé mais dont l’avenir à moyen terme est peu sur au lieu de commencer dès maintenant à travailler sur des solutions pérennes long terme et dont le cout serait ensuite largement compensé par ce qu’il nous rapporterait (brevets, licences...)


                      • Linda 27 juillet 2007 12:33

                        Mme Lepage, qui pourrait vous donner tort ?

                        Pour vendre du renouvelable, il faudrait déjà que nous soyons vertueux sur ce principe et la France n’est pas un champion de l’énergie renouvelable.

                        En ce qui concerne l’équipement, on ne peut pas dire que l’industrie française brille par son côté avant gardiste, l’exemple le plus flagrant étant la promotion du diesel pour les véhicules légers et le retard considérable pris dans le développement des véhicules hybrides qui selon certains de nos éminents experts n’ont aucun avenir ! Le mazout au moins ça c’est une valeur sure ! smiley

                        L’incohérence des politiques qui d’un côté offrent des incitations fiscales quand les communes prennent des arrétés pour interdire la pose de chauffe-eaux solaires par exemple.

                        Les citoyens qui se comportent comme des enfants gatés et se mobilisent contre les éoliennes parce que soit disant c’est moche dans le paysage. Les chateaux d’eau et autres pylônes c’est de l’art peut être ?


                        • BMD 30 juillet 2007 23:59

                          @Linda,« La France n’est pas un champion de l’énergie renouvelable » ; en ce cas, l’Allemagne l’est encore moins puisque les renouvelables y contribuent deux fois moins qu’en France à l’approvisionnement énergétique. La France produit en particulier beaucoup plus de bois-énergie( elle est dans ce domaine la première en Europe) et d’hydroélectricité que l’Allemagne. A force d’entendre sempiternellement rabâcher les mêmes âneries sur l’éolien et le solaire, les Français ont fini par s’imaginer que le renouvelable, ce n’était que celà.C’est vrai que nous faisons moins d’éolien que l’Allemagne, mais pourquoi diable devrions-nous développer à outrance une électricité qui est chère et dont nous n’avons pas besoin.La situation est différente en Allemagne et au Danemark, où l’électricité est surtout produite à partir de charbon ; Il est ainsi possible à ces pays de diminuer( un peu) leur dépendance au charbon et la terrible pollution qui l’accompagne( à ce sujet, consultez donc le lien proposé par Thibaut, http://www.ornl.gov/info/ornir... Vous y verrez qu’à puissance égale, une centrale à charbon envoie dans son environnement environ 100 fois plus de radioactivité qu’une centrale nucléaire.Mais comment les écologistes peuvent-ils donc s’obstiner à garder le silence sur cette question et se regarder encore dans la glace ?).mais en même temps, ils se lient au charbon pour très longtemps. Et il n’y a pas que les enfants gâtés qui s’opposent en France à un développement trop important de l’éolien ; il y a aussi les physiciens, qui savent que ce développement nous conduit tout droit à la construction de nouvelles centrales à charbon pour compenser l’intermittence du vent. Consultez par exemple à cet égard www.sauvonsleclimat.fr. Quant au choix du diesel léger par les constructeurs français, l’argument est que le diesel est bien moins coûteux et plus efficace que l’hybride sur les trajets routiers.C’est vrai, mais l’hybride est plus efficace en ville.Cela dit je pense comme vous que c’est une erreur sur le long terme. Les constructeurs français sont d’ailleurs en train de virer leur cuti et s’y mettent , ainsi d’ailleurs que d’autres sociétés. Le paysage devrait changer d’ici peu.Mais leurs objections resteront valables tant que l’on ne passera pas au véhicule hybride rechargeable sur le secteur (VHR), qui permettrait de substituer de l’électricité aux carburants dans d’importantes proportions.Mais attention,si le VHR permettra d’économiser de manière importante des carburants pétroliers cela aura aussi aura pour effet d’augmenter considérablement la consommation de charbon, ainsi que des émissions de gaz à effet de serre et des terribles pollutions qui l’accompagnent dans les nombreux pays où l’électricité est produite à partir de charbon. Par contre là où l’électricité est principalement d’origine nucléaire ou hydraulique comme c’est le cas chez nous, le VHR permettra de diminuer considérablement l’effet de serre et la pollution dues aux véhicules sans augmenter celles dues à la fabrication d’électricité.En France, nous n’aurions donc pratiquement plus d’effet de serre et de pollution due aux véhicules, et nous avons déjà très peu de pollution et d’effet de serre dus à la fabrication d’électricité. Cet exemple montre que le nucléaire a le potentiel de lutter non seulement contre l’effet de serre et les pollutions créés par l’usage du charbon , mais aussi contre ceux créés par les véhicules. Pourtant le seul message que l’opinion , qui est simplificatrice,retient actuellement des écologistes est l’antinucléarisme. La lumière s’est cependant faite chez certains et non des moindres : Lovelock, Moore( Greenspirit).Il existe même maintenant en France une Association des Ecologistes pour le Nucléaire ( AEPN).


                        • BMD 31 juillet 2007 00:37

                          @linda, mes excuses, le lien que je vous ai donné sur la radioactivité du charbon ne passe pas.J’essaye à nouveau http://www.ornl.gov/info/ornl.... Si çà ne marche pas, cliquez sur le lien de Thibaut


                        • patroc 27 juillet 2007 12:52

                          Article regroupant plusieurs sujets intèressants : La politique écologique de Sarko0, centrales nucléaires françaises exportées sur la planète (et tous les risques encourus, il faudrait un grenelle pour en débattre), la desalinisation de l’eau de mer (son « coût » énergétique, la pollution et le déséquilibre de l’écosystème aquatique avec le rejet du sel pur dans la mer pour au bout du compte avoir une eau trop « morte » pour la survie des espèces dont l’homme), enfin les arrangements économiques et financiers pour libérer des infirmières, trop opaques pour que ce genre de chose ne se reproduise pas régulièrement... Des sujets trop importants (surtout les deux premiers) pour laisser plein pouvoir à notre « guignol » national pour qui le « gain » est seul signe de bonne santé... Grave erreur pour chacun de nous...


                          • aurelien 27 juillet 2007 12:53

                            Et pourquoi pas le solaire pour désaliniser l’eau ?

                            Le président Sarkozy aurait-il des accointances avec l’industrie nucléaire plutôt qu’avec celle du développement de l’énergie solaire ?

                            Ah oui, c’est vrai, c’est Bernard Kouschner qui a signé l’échange...

                            Sarkozy a simplement libéré les infirmières bulgares avec l’aide de sa femme.

                            Ce ne sera donc pas de sa faute si des armes de destruction massive d’Al-Qaïda seront repérées par des services très secrets d’un éventuel gouvernement Giuliani...


                            • aurelien 27 juillet 2007 13:33

                              Sarkozy a écrit sur un livre d’or en Lybie :

                              « Je suis heureux d’être dans votre pays pour parler de l’avenir »

                              Parler de l’avenir pour omettre le présent, rien de nouveau dans la politique internationale.

                              L’avenir semble plus que jamais nucléaire avec un président comme Sarkozy au pouvoir.

                              Nucléaire et militaire... Des accords de défense ont aussi été signés( France 24 parle de « Rafales® » )

                              Au passage, personne n’a vu quelle est la marque des lunettes de soleil de Khadafi ? Je soupçonne Johnny d’avoir les mêmes smiley


                            • fouadraiden fouadraiden 27 juillet 2007 13:17

                              histoire d’être impartial lorsqu’il il s’agit de mettre les autres au pas nucléaire, l’auteur néglige gravement de rappeler que ce sont les autorités français,encore, qui ont permis à l’Etat Israélien de se doter de la dissuasion nucléaire. et c’est bien cette dissuasion qui permet aux israeliens de se comporter dans la région comme des maîtres absolus.la faute à qui ? à Kadhafi ou à la Françe,ami des Arabes .... ?

                              autre négligence de la part de l’auteur,aussi grave que la première, nous savons aujourd’hui qu’au moment même où les français construsaient la centrale à leur vrai faux ami Saddam(autre esbroufe arabe), tous les plans étaient livrés aux Israéliens. informations qui aura permis en 81 de bombarder avec une grande présision la centrale irakienne.

                              cet article est donc fondé sur du sable.

                              les armes ou les centrales que les Occidentaux livrent aux Arabes ne permet pas à ceux-ci de les retourner contre les Israéliens.nous en avons déjà eu mille fois la preuve dans le passé.

                              les Américians refourguent aux Saoudiens ,depuis longtemps ,tous leurs jouets militaires très sophistiqués.et vous pensez que ces abrutis de bédouins disposent pour autant d’une aviation capable de les défendre en cas d’attaque ? ou de menacer l’Etat juif peut-être ?

                              le scénario auquel on vient d’assister en Lybie est bien rodé par les Occidentaux.

                              soit vous êtes naif soit vous êtes malhonnête pour penser qu’un jour les Libyens pourraient représenter une quelconque menace contre les intérêts occidentaux(Isarel compris).

                              on doit même conclure l’inverse : tant que les Arabes auront besoin des Occidenatux pour de telles constructions ils passeront pour des incapables dans la défense de leurs intérêts légitimes.


                              • Romain 27 juillet 2007 13:20

                                Il faut voir le probléme à long terme. Aujourdhui on leur donne une centrale nucléaire. Dans 15 ans on les attaque parcequ’ils auront tenté de developpé leur propre centrale. C’est tout.

                                Je trouve complétement fou que les même qui veulent atomiser l’Iran parcequ’ils veulent fabriquer leurs centrales (armes ??) sont les memes qui saluent le geste de Sarkozy et approuvent sans sourciller. C’est vraiment 2 poids, 2 mesures. Vous etes des petites moutons. Béééé


                                • ZeusIrae 27 juillet 2007 13:23

                                  « Rappelons pour mémoire que nous sommes à l’origine des difficultés que l’humanité tout entière rencontre aujourd’hui avec l’Iran, puisque c’est la France qui avait vendu au chah d’Iran non seulement des réacteurs nucléaires civils mais également une participation au sein d’Eurodif pour disposer d’uranium enrichi. »

                                  La France a été loin d’être la seul dans cette « aventure ».Les Etats-unis aussi ont participé eux-aussi à la diffusion des techniques nucléaires au moyen-orient(dont Iran).

                                  Pour le reste la critique est valide.La Lybie n’est pas vraiment un client digne de confiance.C’est le moins qu’on puisse dire.


                                  • Servais-Jean 29 juillet 2007 03:07

                                    Oui mais en vendant une centrale au chah d’Iran on la vendait à quelqu’un de normal.

                                    Avez vous vu comment se tenait Khadafi à côté de Sarkozy ? Il était droit, raide, la tête en arrière, il ressemblait à une statue qui marche. Ce type n’a pas l’air clair. D’autre part la mise en cause des infirmières et du médecin bulgares contre l’avis de la terre entière concernant leur culpabilité devraient faire réfléchir.


                                  • Darwa 27 juillet 2007 13:41

                                    C’est avec ce genre d’articles et d’arguments que la Libye et les pays du Sud de manière génerale sont voués a vivre dans la misère . La peur du nucleaire c’est une fausse peur. Bien sur que le nucleaire est dangereux mais connaissez vous une autre source d’energie capable de répondre aux besoins de l’homme ? De toute façon le danger du nucleaire n’est qu’un argument éculé qui n’a pas lieu d’être dans la mesure ou le nucleaire constitue la seule source d’energie qui sera capable de compenser les besoins apres l’épuisement des energies fossiles en l’etat actuel des choses( a moins de construire des millions d’eolienne tout de suite). Mais recentrons-nous sur la libye. Vous invoquez les dangers de l’Iran. Pour commencer la libye n’est pas l’Iran. Ensuite au regard du droit international, est-ce que l’Iran est dans l’illégalité quand il construit des centrales nucléaires ? Non. Les Etats-Unis sont t’ils au regard du droit international dans l’illégalité quand ils envahissent l’Irak ? Oui. De plus considérer que Ahmadinejad ou Khadafi serait capable de balancer une bombe nucléaire (de la fabriquer deja), c’est prendre clairement les iraniens et les lybiens pour des cons. Que voulez-vous, avec cet article on avancera pas d’un pouce pour faire avancer le monde. depuis des siecles les pays de l’ouest ont pris les pays africains et du moyen orient pour des moins que rien et maintenant qu’une espece de detente avec la Libye se produit on remet du combustible sur le feu. C’est insensé surtout de la part d’une personne habituée aux affaires politiques.

                                    L’histoire ne plaide pas en la faveur de la Libye ? Peut-être. Et plaide t’elle en la faveur des occidentaux ?

                                    La question qu’il faut se poser s’est comment voit-on le monde dans les 50 ans a venir ? Refuser de coopérer avec la Libye sur le nucleaire sous pretexte qu’en 1930 elle a a fait telle ou telle chose c’est un argument fallatieux. Au moins si on leur fourni du nucléaire on saura d’ou ça vient et comment ça se passe en plus d’eviter la tentation de se fournir ailleurs


                                    • Romain Baudry 27 juillet 2007 18:44

                                      Il est tout de même un peu fort d’accorder le bénéfice du doute au régime libyen alors que celui-ci vient de mener publiquement à bien une prise d’otages qui lui a permis d’obtenir une rançon non-négligeable (et de redorer son blason diplomatique, ce qui est pour le moins paradoxal).

                                      Kadhafi n’utiliserait sans doute pas lui-même l’arme nucléaire, mais il pourrait très bien contribuer à sa dissémination.

                                      La question n’est actuellement pas de savoir si on fait confiance à la Libye et aux Libyens. La question est de savoir si on fait confiance au dictateur Kadhafi, qui a plusieurs fois démontré le peu de cas qu’il fait de la justice et des droits de l’homme.


                                    • Darwa 28 juillet 2007 03:52

                                      ecoutez l’histoire et pleine d’exemple de technologies civiles fournies a une nation. Vous dites ne pas faire confiance a Khadafi. Attendez que agoravox se decide a publier un de mes articles sur les dessous de la commision européenne et vous verrez a qui vous ferez confiance. Aujourd’hui, a l’istant present, je fais plus confiance a Khadafi qu’a Barroso ou tous les membres de la commisision européenne qui ont permis cet accord car je sais accorder le benéfice du doute et je sais que khadafi veut une nouvelle Libye et je le repete refuser cet accord en se basant sur des faits sortis de leurs contextes historique ,c’est le genre d’argument qui comdamne les pays du sud a vivre dans la pauvreté a jamais.


                                    • Darwa 28 juillet 2007 03:55

                                      De plus je pense que Sarkozy sait ce qu’il fait et par consequent declarer que Khadafi pourrait livrer le nucleaire a des dissident c’est prendre vraiment tout le monde pour des cons


                                    • karva 2 octobre 2007 23:37

                                      Monsieur,

                                      en tant que scientifique attache a la notion de progres, j’apprecie beaucoup votre intervention. J’ai une certaine connaissance des pays arabes (Algerie, Maroc, Egypte) et je comprends les besoins de developpement de ces pays. Je ressens aussi le mepris de nos bobos parisiens ecolos, et en particulier de madame Lepage vis a vis des besoins de developement de ces pays comme une insulte.

                                      Le cas de la Lybie : Khadafi a certainement fait des betises, mais faute rachetee est a moitie effacee : il a compris ce que ca coutait d’etre au ban des nations, et il a demantele les debuts d’installations nucleaires clandestines. Il a reconnu avoir acquis aupres du Pakistan des unites d’ultracantrifugation, et elles ont ete demantelees. Il suit maintenant rigoureusement les controles de l’IAEA. Ces controles sont tres rigoureux, et tout le monde, y compris la France, y est soumis, pour les activites civiles dans notre cas.

                                      Khadafi a fait d’autres betises, ou, disons son entourage (je pense qu’il sera aussi difficle a innocenter que notre Mitterrand pour le Rainbow Warrior..), et il a fallu qu’il paye pour les crimes commis, je pense en particulier aux attentats. Il n’est pas un democrate, mais on ne peut choisir un gouvernement pour les peuples-Bush a essaye, on voit le resultat !

                                      Quel est d’abord le probleme ? C’est d’abord celui du dessalement de l’eau de mer. Je ne veux pas ici insister sur le fait que c’est VITAL pour un pays comme la Lybie : elle est en train d’epuiser une nappe phreatique sous le desert qui met des dizaines de milliers d’annees a se renoouveler. Pour la Lybie, moins de la moitie des besoins en eau de ses 5 millions d’habitants peuvent etre satisfaits par les pluies...Comme Malte, elle DOIT s’appuyer sur le dessalement !

                                      Dans l’evolution technique, c’est le procede d’osmose inverse qui semble etre en train de l’emporter : il faut 4 KWh electrique pour dessaler un m3, alors que les procedes « thermiques » ont besoin de 50KWh (de chaleur) au minimum, avec quand meme 2-3 KWh electrique. Tous les projets espagnols du programme « agua » (au moins un demi-milliard de m3/An dessales) sont bases sur ce procede. Dans le cas espagnol, ils utiliseront du gaz et du petrole pour produire l’electricite : ils refusent le nucleaire, mais on trouve dans un article recent du « Courrier international » ce projet critique par les ecolos : ca va envoyer beaucoup de CO2 dans l’atmosphere.

                                      Si la Lybie veut produire massivement de l’eau (deux milliards de m3/an ??), elle a besoin de beaucoup d’electricite : pres de dix terawatt-heures : la production d’un gros reacteur. Elle n’a le choix qu’entre les hydrocarbures, elle en a, mais c’est sa seule ressource et ca s’epuise (sans compter le CO2), et le nucleaire.

                                      Le reste...c’est du vent : l’eolien est tres cher (trois fois le nucleaire) et c’est tres episodique, et le solaire, qui coute en photovoltaique dix fois le prix du nucleaire. Le solaire n’a aucune chance !

                                      DONC LE CHOIX DU NUCLEAIRE EST LOGIQUE, C’est un choix economique et ecologique !

                                      Je rajoute que l’EPR, ou autre : les US sont sur les rangs- n’est pas une bonne solution pour faire la bombe : les elements combustibles sont tres difficiles pour un pays comme la Lybie a demonter, ils ont cuit a peu pres 3 ans dans le reacteur, et ils contiennent trop de Pu240 et autres isotopes pairs qui empoisonnent une eventuelle bombe : si on veut faire une bombe au Pu, il faut des reacteurs « plutonigenes », qui fabriquent plutot du Pu239, le bon isotope (il faut « decharger » frequement le combustible, comme a Osirak, ou dans le reacteur que nous avons fourni aux israeliens vers 1970). La bonne methode pour la bombe aujourd’hui, c’est les centrifugeuses et le U235, comme il y a a au Pakistan et en Iran.

                                      Donc je pense que le choix lybien est un bon choix, meme si bien entendu, la vigilance des nations et de l’IAEA est necessaire. Ce n’est pas par hasard que de tels programmes se developpent aussi en Tunisie, en Algerie, au Maroc et en Egypte. Comprenons que nos connaissances techniques peuvent etre une aide por le developpement de ces peuples !

                                      Je pense que Madame Lepage est une bonne avocate, mais qu’elle n’a aucune culture scientifique et qu’elle dit n’importe quoi. Je suis surpris du nombre de courriers qui lui emboitent le pas sans reflechir. Il y a un politiquement correct qui aboutit a ce que beaucoup de gens pensent comme des moutons !

                                      Contribuons au progres de l’Afrique et a la lutte contre l’effet de serre !

                                      Karva


                                    • bj33 27 juillet 2007 13:57

                                      J’avais cru comprendre que le « The Great Man-Made River Project » smiley (www.gmmra.org, bldgblog.blogspot.com/2006/01/great-man-made-river.html) était destiné à assurer l’approvisionnement en eau potable de toute la Lybie.....

                                      Sacré Al Ghaddafi smiley ....


                                      • BMD 27 juillet 2007 15:51

                                        BJ33, ce projet pharaonique de capter les eaux souterraines d’un des grands aquifères souterrains d’Afrique du Nord pour en faire un fleuve en surface aurait mené à une catastrophe écologique de première grandeur. Mieux vaut encore une usine de dessalement qui n’utilise pas de pétrole ou de charbon, donc nucléaire.


                                      • BMD 27 juillet 2007 18:31

                                        @Madame Lepage, votre article est fort intéressant,et j’en retiens l’inquiétude de coopérer dans le domaine nucléaire avec le colonnel Khadafi. Mais il est me semble-t-il inexact sur bien des points. Tout d’abord,pour fabriquer une bombe atomique,il faut de l’uranium ou du plutonium enrichi à plus de 90%.Les accords avec le Shah, qui prévoyaient de livrer à l’Iran de l’uranium enrichi à quelques % pour faire fonctionner ses réacteurs civils l’empêchaient ipsofacto de fabriquer un bombe. Et sans doute savez-vous que le plutonium qui sort des réacteurs à eau sous pression (REP)construits par la France n’a pas la composition isotopique permettant de fabriquer une bombe.Il faut pour cela disposer de réacteurs d’un autre type, les CANDU Canadiens ou les réacteurs graphite-gaz. En France, ce sont des réacteurs spécialement dédiés qui ont fabriqué le plutonium de type militaire. Ce qui permet à l’Iran d’envisager de fabriquer une bombe, c’est la technique de la centrifugation à grande vitesse avec laquelle on enrichit maintenant l’uranium parce que cela consomme beaucoup moins d’énergie que la diffusion gazeuse. Il est donc possible à relativement peu de frais de faire un uranium suffisamment enrichi en uranium 235 ( en principe plus de 93%).Cette technique de centrifugation n’est pas un procédé français, mais anglo-germano-hollandais dans le cadre du consortium Urenco. Il va bientôt remplacer en France la diffusion gazeuse ce qui permettra de diviser par 60 la consommation d’énergie de l’enrichissement( actuellement environ 3% de notre production d’électricité). La question qui se pose, c’est de savoir qui a fourni la technologie des centrifugeuses à l’Iran.Il semblerait que ce soit le père de la bombe atomique Pakistanaise, qui l’a dérobée pendant un séjour dans un laboratoire Européen.Mais je ne peux l’assurer. C e Monsieur a déjà facilité la fabrication des bombes Nord-Coréennes et traficoté avec la Lybie.C’est bien parce que l’on s’est rendu compte des relations de la Lybie avec le réseau pakistanais qu’une crise a éclaté entre la Lybie et les Occidentaux.Le Pakistan est donc à la source de la prolifération actuelle et non la France. Mais peut-être avez-vous de meilleures informations ? La Lybie a donc ( volontairement ?)renoncé aux possibilités d’enrichissement pour la bombe et l’installation d’un réacteur civil français ne lui donne comme je l’ai expliqué aucune possibilité de ce côté. Quant à la prolifération en général,vouloir faire jouer un rôle majeur au développement du nucléaire civil me paraît très discutable.Dans tous les pays qui ont actuellement la bombe, le nucléaire militaire a précédé le nucléaire civil et les technologies du nucléaire civil proviennent du nucléaire militaire et non l’inverse ( nos REP français sont par exemple les héritiers de réacteurs de sous-marins atomiques américains.L’Iran est le seul à se cacher derrière un programme civil, mais il a depuis longtemps en tête un programme militaire si l’on en croît les services pakistanais !Le problème de la prolifération vient de la volonté de domination d’un certain nombre de nations ou de dirigeants. Nous faisons partie de ces nations et l’Iran semble vouloir en faire partie également.

                                        Côté fabrication de bombes sales( bombes avec un explosif disséminant des substances radioactives)il y a peut-être plus à craindre avec les sources radioactives médicales et industrielles, qui ne sont pas contrôlées avec la même rigueur que les combustibles nucléaires.Il n’y a pas très longtemps au Brésil, des enfants ont été gravement contaminés après avoir joué avec une source au Césium 137 dérobée à un hôpital et jetée sur un tas d’ordure après avoir été débarrassée de sa gaine métallique par les voleurs.

                                        On peut effectivement s’interroger sur la disponibilité de l’uranium, qui fait l’objet actuellement de bien des débats contradictoires.Mais il vaut mieux prendre le problème dans l’autre sens:il n’y a aura guère d’investissements dans de nouvelles centrales nucléaires si leur approvisionnement n’est pas garanti pour la durée de vie prévue pour ces nouvelles centrales, soit 60 ans. Aux dernières nouvelles, les réserves sont suffisantes pour les développements actuellement programmés,soit à peu près un doublement du nombre de centrales en fonctionnement sur les 30 années à venir.La relance de l’exploration, complètement arrêtée pendant des années faute de prix rémunérateurs, commence à donner des résultats, ce qui permettra sans doute d’eller au-de là.Quant à l’impact financier de l’augmentation des prix de l’uranium sur le prix de l’électricité nucléaire, certes, mais il sera moindre que celui du prix du charbon ou du gaz naturel sur le prix de l’électricité fournie par les centrales thermiques, étant donné qu’il représente 6% de ce prix contre 70% pour le gaz.Mais de toutes façons, pourquoi vous limitez-vous aux réacteurs actuels et ne faites-vous aucune mention des réacteurs surgénérateurs, qui permettent de multiplier les quantités d’énergie produites par 50 ou 60 pour une même quantité d’uranium, et d’utiliser l’uranium 238 déjà présent en France, qui est un sous-produit de notre industrie nucléaire. Ne me dites pas que vous ne le saviez pas, alors pourquoi ne pas en parler ? Vous dites que la technologie nucléaire exige un niveau de sécurité et de formation considérable et que l’on s’expose à des Tchernobyl en puissance. Puis-je vous faire observer qu’il y a actuellement 35 pays qui font fonctionner des centrales nucléaires ( 445 actuellement).Il n’y a eu à ce jour qu’un seul accident ayant entraîné une catastrophe humaine, celui de Tchernobyl précisément.Pourquoi pensez-vous que l’extension du nucléaire à d’autres pays commencerait à produire des catastrophes en série ? Serait-ce parce que vous pensez qu’il s’agit de pays sous-développés incapables de quoi que ce soit dans le domaine technique ?Et pensez-vous que le gendarme du nucléaire laissera s’installer des situations incontrôlables dans le nucléaire civil ? Cela dit des accidents en effet il y en a et il y en aura, mais quant à parler de Tchernobyl en puissance,aucune nouvelle centrale ne fonctionnera sur ce modèle !Les anciennes centrales de ce type sont à surveiller, mais faut-il rappeler une fois de plus qu’à Tchernobyl les sécurités avaient été mises délibérément hors circuit ! Votre plaidoyer pour les énergies renouvelables est fort sympathique,mais très superficiel. Le grand problème des énergies renouvelables, c’est leur potentiel énergétique assez médiocre, exception faite du solaire.Cela, vous ne voulez pas l’admettre et ce faisant, vous vous auto- illusionnez et vous illusionnez votre public. Mais l’exploitation en masse du solaire photovoltaïque( et c’est pourquoi la croyance que la Lybie peut tirer actuellement sans problème son électricité du solaire est une illusion !) passe comme celui de l’éolien par des systèmes de stockage de l’électricité au moins 10 fois plus performants que les actuels.Or la recherche piétine dans ce domaine. L’exploitation de l’énergie des marées demande des sites exceptionnels qui sont en très petit nombre sur la planète et entraînera de graves dégâts environnementaux. Et quant à dire que l’industrie française est et sera absente de ces développements, c’est abusif. La seule centrale marémotrice d’importance se trouve en France. La France est en tête en Europe pour l’utilisation de la biomasse. C’est en France que se trouve le pilote d’exploitation de la chaleur des roches profondes etc...Et il existe en France des compétences fortes dans le solaire. Suggérer que les énergies renouvelables sont les secteurs industriels du XXI siècle alors que l’énergie nucléaire est l’énergie du XXème siècle, je trouve cela étonnant:dans ce registre, je pourrais dire que l’industrie de la biomasse et celle de l’éolien sont des industries du néolithique ! Et si vous nous parliez un peu du charbon, industrie du 19me siècle qui sera aussi celle du 21ème au rythme où il se développe. Le charbon, avec ses accidents miniers, sa pollution atmosphérique, ses émissions de gaz carbonique.Le charbon que vous favorisez objectivement à cause de votre parti pris contre le nucléaire et de l’illusion que vous entretenez que la solution, c’est le renouvelable !Quel silence assourdissant de votre part et des associations écologiques ayant pignon sur rue.

                                        J’ai fait un rêve : enfin connaître des écologistes débarrassés de leurs positions dogmatiques et qui acceptent de discuter sans préalable des avantages et des inconvénients de chaque source d’énergie et de comprendre les contraintes physiques qui limitent leur utilisation . Des écologistes avec lesquels il deviendrait possible d’établir des dossiers clairs permettant de faire comprendre les possibilités réelles de chaque source et d’alerter sur des bases objectives des dangers réels des évolutions actuelles. Bien à vous


                                      • Djanel 27 juillet 2007 21:57

                                        Hors sujet


                                      • Iceman75 Iceman75 27 juillet 2007 23:47

                                        Rassurez vous, votre rêve peut devenir réalité. Oui la politique nucléaire française a quand même eu des avancées positives, mais souvenons nous qu’elle a été accompagnée au début par des recherches conjointes sur les énergies renouvellables : La Rance, Thémis, l’énergie hydroélectrique et même la géothermie... Depuis 20 ans, en dehors de quelques éoliennes, cela stagne. La France a été pionnières dans certaines de ces recherches et a tout laissé tomber car à court terme il ne lui semblait pas être possible de rentrer dans ses frais. Bon, on annonce un Themis II (ou 3 peut être car il y avait eu une évolution si mes souvenirs sont bons). C’est bien et espérons que les budgets de recherche iront à des solutions moins évidentes parfois mais o combien plus pérennes.

                                        Je vois avec délectation que notre président a fait sa grosse gaffe de début de mandat. Nos voisins allemands sont furieux de cette décision. J’espère que le retour de baton sera à la mesure de l’acte.

                                        Enfin, certains nous sortent les arguments que sans cela les pays pauvres resteront dans la misère. Mais pourquoi devraient ils copier nos erreurs alors que par leurs richesses naturelles ils ont des possibilités de se distinguer et même de devenir leaders avec notre aide. Oui souvenons nous que ce sont de ces pays que proviennent bon nombre des minerais exploités par des sociétés occidentales pour nous alimenter ensuite. Souvenons nous aussi de leurs positionnement par rapport au soleil. Ce que nous ne pouvons faire facilement chez nous peut très bien s’avérer une réussite pour eux. Et l’investissement consenti auprès d’eux leur permettra de développer des industries à forte valeur ajoutée dont ils manquent cruellement.


                                      • Vilain petit canard Vilain petit canard 31 juillet 2007 09:31

                                        @ Iceman75

                                        Vous dites « Depuis 20 ans, en dehors de quelques éoliennes, cela stagne. La France a été pionnière dans certaines de ces recherches et a tout laissé tomber car à court terme il ne lui semblait pas être possible de rentrer dans ses frais. »

                                        Justement c’est le problème actuellement : tout ce qui n’est pas rentable à court terme pour les petits cerveaux de nos dirigeants (politiques et économiques) est abandonné sans scrupules. Voir le procès fait depuis 20 ans à la Recherche fondamentale, qui « ne trouve rien d’utile aux entreprises » (cf. les stupéfiants discours de Raffarin Ier). Une nouvelle explication du monde, non ; un nouveau fer à repasser, oui.

                                        Et voilà pourquoi le niveau de la recherche française se rapproche de plus en plus de celui du Mali ou des Iles Fidji.

                                        Si en plus, « il faut arrêter de penser et retrousser ses manches », on peut craindre le pire... Histoire de visiter l’intérieur des cerveaux gouvernementaux, je suggère d’aller lire ce discours de Mme Lagarde, stupéfiant d’arrogance, sur l’attractivité de notre beau pays.

                                        Pendant le voyage, l’utilisation des cerveaux et des téléphones portables est interdite.


                                      • mandrier 27 juillet 2007 13:58

                                        Bonjour madame le ministre !

                                        La fourniture d’une centrale à kadhaffi est inopportune voire irresponsable quand on connait la franchise de cette individu (il suffit de regarder sa tronche de faux-jeton pour se rendre compte de la nocivité de ce type... Kadaffi n’est déja pas fichu de gérer des stocks de sang (sida !) et transfert son incompétence sur des infirmiers et médecins étrangers....

                                        Quand il aura disséminé des matières radio-actives dans des fûts de 200 litres, rouillés et récupérés après la fuite de l’Africa Korps en Cyrénaïque, que se passera-t-il ? Et s’il se sert de matières fissiles pour ses petites et bases saloperies (contamination d’opposants, de tribus bédouines, ou recherches expérimentales ???? Attentats)... Souvenez vous du DC10 d’UTA, de Lockerbie, et quelques autres choses moins connues au nord du Tchad.... Et s’il envoie certains de ses sbires disséminer des radio-nucléïdes dans le métro à Paris ou à Londres... Non, le Gaulliste que je suis trouve inacceptable un tel commerce avec un ennemi potentiel... ET qui paiera après ? Le jeune francais « de souche » militaire -évidemment !- qui aura à se payer des interventions de nettoyage après les saloperies d’un dictateur : merçi , j’ai déjà donné !...

                                        Alors ? que font les greenpeace et autres "écolos de terrain ??? Mais là c’est pas facile ! car Kadaff’ est dangereux... Vaut mieux aller faire des singeries dans les grues de Cherbourg !

                                        Non je ne vois pas pourquoi on ferait confiance à un type pareil !


                                        • bj33 27 juillet 2007 14:02

                                          Je croyais que « The Great Man-Made River Project » (www.gmmra.org et bldgblog.blogspot.com/2006/01/great-man-made-river.html) smiley était destiné à assurer l’apprivisionnement en eau douce de toute la Lybie......

                                          Sacré Al Ghaddafi ...... smiley


                                          • bj33 27 juillet 2007 14:04

                                            désolé du doublon, je ne voyais pas le commentaire précédent arriver....


                                          • Forest Ent Forest Ent 27 juillet 2007 14:23

                                            Cet article pose de bonnes questions.

                                            Personnellement, ce qui m’inquiète le plus est la vente de centrales à la Chine, pays 20 fois plus peuplé que la France, ayant des besoins en énergie quasi-infinis, ne disposant pas d’un équilibre politique garantissant l’exploitation dans des conditions sûres et sereines, enclin à occulter les accidents et problèmes environnementaux, ne pratiquant aucune transparence, etc ...


                                            • cflorian 27 juillet 2007 14:29

                                              l’argent n’a pas d’odeur et la croissance économique a aujourd’hui bien plus d’importance que notre planéte. on est en concurrence avec le reste du monde, donc on oublie les regles du jeu, les valeurs que l’on prone sont vite oubliées si elles nous genent pour gagner des marchés. on peut facilement comparer le marché mondial au tour de france des dernieres années : les moyens importent peu, seul le résultat final compte ! khadafi est devenu un ami que l’on remercie pour son geste « d’humanité ». par contre chavez est le diable qu’il faut combattre, c’est sur que l’on ne fera pas de benefice avec lui !

                                              une des grandes justifications de notre président consiste à dire que les autres pays passent des marchés avec la lybie. je ne trouve pas que cela grandisse sarkozy (lol)ni la france qui se déclare encore patrie des droits de l’homme.

                                              on veut conquerir de nouveaux marchés, on incite les autres pays à adopter le style de vie occidental. on oublie entre temps que la planéte ne pourra survivre à 10 milliards d’occidentaux. on veut vendre l’énergie, l’eau, convertir les pays en voie de développement à la société de consommation, notre économie ne s’en portera que mieux, c’est certain. mais pour la bonne santé de la Terre, on devrait plutot parler d’économie d’énergie, d’énergies renouvelables (le solaire a de l’avenir en afrique), de changement de mode de vie. la france est beaucoup plus dangereuse pour la planéte que l’iran, mais il ne faut surtout pas le dire !


                                              • Tuladis 27 juillet 2007 15:21

                                                Nestlé est certes une société de droit Suisse mais a dans son capital Madame Liliane Bettancourt (Rien à voir avec Ingrid) qui en détient 4% en propre en ajoutant à cela la participation croisée avec L’Oréal... Comme le monde est petit vu de Neuilly smiley Il semblerait aussi que Nicolas Sarkozy veuille éjecter Siemens du capital d’Areva (34%) mais ce n’est sans doute pas pour y placer Bouygues, tant il y a peu de lien entre le PDG du bétonneur français et notre président... smiley


                                                • Tuladis 27 juillet 2007 15:36

                                                  L’approche de Madame Lepage est bien plus systémique que la politique au petit jour de notre gouvernement. Si sur chaque enjeu, ce travail était mené en tout indépendance, nous n’irions pas aussi facilement multiplier les risques dans un monde déjà instable et que les conséquences du réchauffement climatique vont accroitre (Catastrophes à répétition, réfugiés climatiques...). J’ai le souvenir d’un cadidat à l’élection présidentielle qui était désireux de rompre avec les habitude du passé et en particulier avec la politique de compromis avec les dictateurs... « N’accorder notre soutien qu’aux régimes qui défendent la démocratie et luttent contre la corruption » Nicolas Sarkozy, http://www.linternaute.com/actualite/presidentielle-2007/dossier/comparatif-2e-tour/10-politique-etrangere-defense.shtml. Il est vraiment regrettable qu’il n’ai pas été élu, surtout qu’il affirmait aussi qu’il ferait ce qu’il disait...


                                                • Olivier Perriet Olivier Pierret 27 juillet 2007 15:40

                                                  Je ne réponds pas sur le fond de l’article mais je tiens à mettre ce commentaire sur cette affaire. La réaction de N Sarkozy me semble extrêmement dangereuse puisqu’elle revient à donner une prime à un dirigeant qui a organisé une sorte de prise d’otage sur des motifs abracadabrantesques. Si maintenant il faut retenir des coopérants, les torturer, les accuser de tous les maux, les emprisonner 8 ans pour être réintégré dans le concert des nations, on va se bousculer au portillon ! Et les ingénieurs qui vont aller en Libye, que va-t-on faire quand ils seront accusés d’espionnage ? On sait que de nombreux pays africains emploient de telles méthodes pour faire pression sur les Européens (cf. la Côte d’Ivoire de L Gbagbo). Mais se mettre à genoux devant eux aussi ouvertement, c’est incroyable : il n’y a qu’en France que personne ne s’en rend compte smiley


                                                  • Romain Baudry 27 juillet 2007 18:55

                                                    C’est bien mon avis et je m’étonne que si peu de gens fassent cette observation pourtant évidente (quant aux médias, c’est à croire que l’idée ne leur est même pas venue à l’esprit).


                                                  • Claude Claude 27 juillet 2007 16:52

                                                    Je n’ai pas tout lu , j’ai lu quelques messages comme quoi la France a le droit comme tout le monde de vendre sa technologie ..

                                                    En vertu de ces grands principes la France s’est dotee de l’armement atomique et a pendant les essais contamines des populations civiles , militaires qui subissent les consequences des essais nuclaires aussi bien en algerie qu’en polynesie.

                                                    La France a bien le droit , les personnes paient l’adition dans leur chair ainsi que leur descendance .

                                                    Ce n’est pas parceque les autres sont cyniques que nous devons appliquer les memes regles , au service de la promotion de l’image du president .

                                                    En ce qui me concerne j’imagine la stupefaction des pays qui combattent la proliferation nucleaire devant les « coups » de notre president

                                                    Claude (veterans des essais nucleaires)


                                                    • Reinette Reinette 27 juillet 2007 17:02

                                                      Rassurant

                                                      Vous aviez survécu au gaz moutarde, à la dioxine, à l’amiante, aux émissions de CO2, aux radiations de Tchernobyl, au syndrome de l’huile toxique, à l’encéphalopathie subaiguë spongiforme, au sang contaminé, à l’agent Orange, au chlorure de vinyle, à l’uranium appauvri, à la grippe aviaire ?

                                                      Peut-être n’échapperez-vous pas aussi facilement au Polonium 210 ou à l’une des sources radionucléidiques qui se baladent sur la planète - près d’un million répertoriées - sans aucun contrôle, selon l’Agence internationale de l’énergie atomique.

                                                      Césium 137 et Américium 241 pour bombe sale ou pour radiothérapie, c’est au choix...

                                                      103 cas de trafic illicite de matériaux nucléaires et radioactifs ont été enregistrés en 2005 par l’AIEA. Rien qu’aux USA, plus de 1 500 matériaux radioactifs ont été égarés dans le pays en dix ans.

                                                      Si, comme on nous dit, l’avenir est au nucléaire, une chose est encore plus certaine : le nucléaire est à l’avenir ce que le pétrole est à la mer.


                                                      • Reinette Reinette 27 juillet 2007 17:10

                                                        Pendant que Cadarache accueille ITER, symbole flamboyant de notre avenir énergétique, le vieux réacteur de Superphénix clapote dans une piscine qui fuit et des ferrailles contaminées pourrissent dans un coin.

                                                        Le nucléaire, c’est moderne comme une décharge !

                                                        (Le plutonium n’est pas le seul élément encombrant. Il y a aussi les déchets métalliques. C’est la Socatri, filiale d’AREVA, qui récupère les ferrailles produites par la filière nucléaire - dont celles issues des démantèlements - et les trie suivant leur niveau de contamination. Légalement, de tels déchets devraient rester dans le domaine du nucléaire, pour éviter toute forme de dissémination d’objets potentiellement radioactifs. Mais cela ne semble gêner personne).


                                                      • BMD 28 juillet 2007 18:00

                                                        @reinette,je m’adresse à vous plutôt qu’à Madame Lepage, qui sait déjà ce que je vais dire:souhaitez-vous vous shooter au polonium 218 ? Aller respirer le radon 222 émis par les centrales à charbon et qui est un gaz qu’aucun filtre ne peut arrêter. En 3,8 jours ce radon se transforme dans vos poumons pour moitié en polonium 218, dont la radiotoxicité est équivalente à celle du polonium 210, c’est-à-dire très forte, bien plus que celle du fameux plutonium 239 tant décrié. En même temps, vous vous shooterez au mercure et à l’arsenic, dont les centrales à charbon sont de grandes pourvoyeuses.A propos, j’espère que vous ne vivez pas sous le panache d’une centrale à charbon ? Heureusement , ce problème est plutôt celui des Allemands et des Danois que le nôtre, puisque nous avons encore très peu de centrales à charbon, mais ne désespérons pas,çà vient.La programmation d’EDF en prévoit, Poweo veut en construire au Havre,et certains élus de la Nièvre près de Lucenay. En effet, il faudra bien compenser l’intermittence de nos éoliennes et donner à nos affairistes de quoi se faire une bonne pelote avec l’électricité de pointe, dans le cadre de la libéralisation en cours du marché de l’électricité !


                                                      • BMD 29 juillet 2007 11:11

                                                        @Reinette, je constate que vous ne m’avez pas demandé pourquoi les centrales à charbon émettaient du radon 222.Je vais donc vous l’expliquer. Si vous le savez déjà,je vous prie de m’excuser, mais cela servira peut-être à d’autres sur ce site qui ne le savent pas:le charbon utilisé par les centrales contient des minéraux en grandes quantités, 15 % poids pour les charbons les plus purs, dont il est impossible de se débarrasser avant utilisation.Parmi ces minéraux, il y a des composés d’uranium et de thorium, éléments radioactifs relativement peu dangereux mais qui se désintègrent en donnant d’autres éléments radioactifs beaucoup plus dangereux,suivant une filiation qui comprend entre autres le radon 222 qui est un gaz et des isotopes extrêmement radiotoxiques dont le polonium 218, mais aussi le plomb 210 et le polonium 210. L’âge des charbons étant d’environ 300 millions d’années, ces désintégrations ont eu le temps de former des traces de tous ces produits qui se sont stockées dans le charbon.Des traces, cela n’aurait pas beaucoup d’importance, mais une centrale à charbon moyenne consomme 10 000 tonnes de charbon PAR JOUR .Ce sont donc des quantités notables qui se retrouvent dans les fumées. Le radon 222 est particulièrement préoccupant parce que c’est un gaz qui ne peut être arrêté ; Comme je vous l’ai expliqué, il se désintègre très rapidement en donnant du polonium 218 très radiotoxique ; Celui-ci est un métal qui s’accumule dans vos poumons. Sa durée de vie est courte, mais il donne ensuite rapidement du plomb 214, puis du bismuth 214, du polonium 214, tous à courte durée de vie et radiotoxicité modérée, puis ensuite du plomb 210 très radiotoxique qui lui a une demi-vie de 22 ans. Comme tous ces descendants du radon 222 sont des métaux, vous ne les éliminerez pas et ils s’accumuleront dans vos poumons. Il a été montré qu’une centrale à charbon émettait environ dans son voisinage 10 fois plus de radioactivité qu’une centrale nucléaire de même puissance et il s’agit d’une radioactivité bien plus dangereuse.Si l’on en tient comme le font tous les antinucléaires militants pour la théorie des faibles doses de radioactivité,selon laquelle le nombre de cancers est proportionnel à la dose de radioactivité reçue quelle que soit la dose, cela signifie que les centrales à charbon sont responsables de 25 fois plus de cancers dans le monde que les centrales nucléaires, car la quantité d’électricité produite à partir du charbon est 2,5 fois celle qui est produite avec le nucléaire. Si l’on ne croit pas à la théorie des faibles doses, cela ne tire guère à conséquence. Il y a mieux:puisque les centrales à charbon contiennent beaucoup de minéraux, elles produisent beaucoup de déchets. Si la France était équipée de centrales à charbon au lieu de centrales nucléaires,elle produirait ainsi chaque année environ 32 millions de tonnes de déchets solides où se concentreraient les éléments radioactifs ne s’étant pas échappé dans les fumées, environ 150 tonnes d’uranium et 300 tonnes de thorium.Ces déchets seraient « valorisés » comme cela est déjà actuellement en les utilisant pout des matériaux de construction et donc disséminés dans les habitations.Accessoirement, la France émettrait un demi milliard de tonnes de CO2 de plus qu’actuellement qu’actuellement. Selon l’Environmental Protection Agency ( EPA ), la production d’uranium et de thorium des centrales à charbon est à l’échelle de la planète d’environ O,5 kilog par habitant et par an ! Mieux encore, les éléments non radioactifs contenus dnas le charbon et qui sont dits « hasardeux » parce qu’ils présentent un problème pour l’environnement sont une bonne dizaine et parmi eux le mercure qui est également gazeux aux températures de combustion des centrales. Ce mercure se répand très loin et les centrales à charbon sont les principales responsables des contaminations de la chaïne alimentaire par le mercure aux Etats-Unis, et bien sûr dans les pays Européens qui ont beaucoup de centrales à charbon et qui en font profiter leurs voisins.Et le mercure est éternel car il ne se désintègre pas comme les isotopes radioactifs !Il s’accumule donc sans cesse et sans espoir de le voir disparaître ! Bien sûr, il y a également les grands classiques : le dioxyde de soufre, les oxydes d’azote,les suies, les aérosols,les hydrocarbures polycycliques aromatiques, responsables de maladies respiratoitres et de cancers des poumons. Les recherches faites dans le cadre du programme Externe de la Commission Européenne ont montré que les centrales à charbon étaient responsables d’environ 1000 années de vie perdues par an et par TWh d’électricité produite, contre 10 pour le nucléaire. Cela donne pour l’Allemagne environ 300 000 années de vie perdues par an à cause du charbon contre 1500 pour le nucléaire. Bien évidemment, Madame Lepage se gardera bien d’écrire un article sur cette question et les antinucléaires s’appliquent constamment à cacher cette situation. Pourquoi, parce qu’ils savent très bien que les sources d’électricité renouvelables sont incapables en l’état de se substituer quantitativement au nucléaire . Certains l’admettent implicitement, Bella Belbéoch a par exemple écrit un article qui a curieusement disparu du site de « Sortir du nucléaire », je cite de mémoire :« on ne sortira pas du nucléaire sans les centrales à charbon, à gaz, à fuel ». En somme, ces bons apôtres dans leur aveuglement préfèrent nous offrir un avenir au charbon, bien plus dangereux à tous points de vue que le nucléaire, et nous cachent volontairement cette dangerosité. En ont-ils parlé aux Allemands ou aux Danois ? Bien sûr que non.Et encore notez que je n’ai pas traité le problème de la mortalité par accidents et par silicose dans les mines, où les pollutions par les poussières ( attention également ici à la silicose)dues au transport par train et plus généralement à la manipulation du charbon, où les pollutions atmosphériques produites par la combustion lente du charbon accumulé sans précautions ( cas fréquent en Chine).Le charbon,c’est au moins 100 000 morts par an dans le monde en ce moment. Bon appétit !


                                                      • Greg 30 juillet 2007 03:04

                                                        Merci pour ce post qui a le merite de remettre les pendules a l’heure et de comparer la pollution reelle de deux moyens de production d’electricite.

                                                        J’espere que les pseudo ecologistes dogmatiques prendront le temps de le lire.

                                                        Cordialement,

                                                        Gregory


                                                      • corinne lepage 27 juillet 2007 18:04

                                                        Entendons nous bien Je ne réfute pas le droit de la france de commercer avec la Lybie ; Je m’interroge sur le bien fondé du marché choisi et de ses conditions à la fois sur le plan de la politique intérieure et des équilibres géostratégiques ;je préférerai que nous vendions des TGV ou des centrales solaires. De plus il faudra connaître les modalités financières de la vente:mode de financement, avances, prix etc...


                                                        • jako 27 juillet 2007 18:45

                                                          Bonsoir Madame la Ministre (ou Corinne si vous préférez) il y a un aspect souvent occulté (involontairement) c’est que le CEA et le CNRS est déja empli de savants d’origine non françaises donc le transfert de technologie s’opère déja. Merci pour votre article intéressant


                                                        • Djanel 27 juillet 2007 21:02

                                                          ex-ministre jako pour moi ce sera futur-ministre.


                                                        • Djanel 27 juillet 2007 21:48

                                                          Forcément, il y a transfert de technologie puisqu’il faudra maintenir les centrales en activité. C’est ce qui intéressent les Libyens sur le long terme et comme la physique ne fait pas de différence entre le civil et le militaire, Kadhafi a fait une très bonne affaire pour acquérir des connaissances militaires sur le dos des Français qui n’ont pas été consulté.

                                                          Le président a commis une action gouvernementale. Le choix de vendre une centrale et son transfère de technologie aurait du être débattu devant les députés et soumis à leur vote. Le Président vient encore une nouvelle fois de violer la constitution et le principe de la séparation des pouvoirs.

                                                          L’opposition n’a encore rien dit sur le sujet. Je ferai seulement remarquer seulement que les partis politiques veulent réformer une constitution qu’ils ne respectent pas. Autrement dit :ce sont les tricheurs qui changeront les règles à leur avantage.

                                                          Sûrement les Américains regarderont de très près ce contrat ainsi que les Israéliens, les Européens, les Russes, les Chinois, les Africains, les Arabes mais qui encore... tout le monde puis qu’il y a une course au réarmement actuellement.

                                                          Je crois que Sarkozy vient de commettre sa plus grosse bêtise en voulant consolider son image d’homme d’action. En plus il a parasité une tragédie qui secouait l’opinion publique depuis pas mal de temps. Que du négatif dans son action.


                                                        • alberto alberto 28 juillet 2007 11:05

                                                          Oui, Mme Lepage : Vous écrivez « De plus il faudra connaître les modalités financières de la vente:mode de financement, avances, prix etc... »

                                                          Dans le « etc... » , ne pas oublier les « compensations », les « commissions » des « agents » les « rétrocommmissions » (?) la hauteur des « transferts » de techno, les fournitures « annexes » (ça : les libyens aiment bien !)

                                                          Y a tout ça dans un contrat de ce type...

                                                          Bien à vous


                                                        • frédéric lyon 27 juillet 2007 19:22

                                                          Excusez-moi, mais je reposte le message de Lerma, car il me parait pertinent et correspondre étroitement à la question traitée par l’article de Mme Corinne Lepage.

                                                          Alors voici :

                                                          "Pourquoi la France n’aurait-elle pas le droit de vendre des centrales nucléaires civiles alors que les américains et les anglais prennent des parts de marché importantes et depuis des années en Libye ? ou ailleurs ?

                                                          La technologie du nucléaire français est la meilleure au monde et n’a rien à voir avec le nucléaire communiste des anciens pays de l’est.

                                                          La France doit pouvoir récuperer des marchés dans tous les domaines et dans tout les pays face à la puissance dominante américaine.

                                                          Le discours de l’écologie doit etre modernisé et nous pouvons remercier Nicolas Hulôt d’avoir su remettre l’écologie à sa place et remettre les partis se définissant comme « vert » à leur vrai place dans l’échiquer politique c’est à dire vers l’extrème gauche.

                                                          Il n’y a rien de pire que d’instrumentaliser un débat de société derrière des discours politiques extrèmistes qui réduisent la vision et les projets d’un pays.

                                                          Oui,la technologie du nucléaire reste à ce jour la meilleure au monde dans la mesure ou elle respecte les normes et tant qu’une nouvelle énergie aussi puissante n’aura pas été découverte,il ne sert à rien de chercher à revenir en arrière.

                                                          Le nucléaire est une solution durable et l’industrie française n’a pas à perdre des parts de marché avec des discours sur le nombril alors que les concurrents remplissement leurs carnets de commandes

                                                          Merci de votre intervention sur Agoravox"

                                                          ..................

                                                          Et je me ferais un plaisir de le reposter à nouveau, s’l était censuré une fois encore. Il suffit d’un simple copié-collé.

                                                          La réponse de Lerma est pertinente, dans la mesure où le développement du nucléaire dans le monde est une donnée inéluctable, afin de satisfaire les besoins énergétiques des pays en voie de développement, qui ont tout à fait le droit d’avoir un jour un niveau de vie équivalent aux ânes écologistes qui habitent dans nos contrées.

                                                          Madame Lepage, vous n’ètes pas sérieuse de mettre en balance le nucléaire qui seule peut produire massivement les quantités d’énergie dont l’humanité aura besoin, avec l’energie solaire (qui produit de petites quantités d’énergie, le jour quand il fait beau), la biomasse (qui produit surtout du gaz carbonique), ou l’énergie des marées (diantre, encore une lubie du général de Gaulle !).


                                                          • masuyer masuyer 27 juillet 2007 19:41

                                                            Frédéric Lyon,

                                                            pourquoi la France se priverait-elle de vendre la technologie nucléaire à l’Iran alors ?

                                                            Je serais vraiment curieux de lire vos arguments.


                                                          • masuyer masuyer 27 juillet 2007 19:44

                                                            Je note avec délectation que certains commentateurs qui se sont toujours montrés très « va-t-en-guerre » jusque-là semblent adopter un ton plus « real-politik » depuis que leur « champion » commence à être obligé (mais en doutait-il vraiment, la vie n’est pas une campagne présidentielle) de composer avec la réalité du monde.

                                                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


                                                          • jako 27 juillet 2007 20:37

                                                            c’est vrai masuyer mais vas tu reprocher ce s’adresser correctement à une personne  ? (meme si elle ne repondra jamais ???) salut à toi smiley


                                                          • Djanel 27 juillet 2007 20:57

                                                            Salut

                                                            Frédéric de Lyon sans le rugissement à pour habitude de dire n’importe quoi dans ses commentaires et de ne pas répondre quand on l’interpelle. Le bonhomme n’est pas intéressant. Comme il se réfère à Lerma on peut les mettre dans un même sac tous les deux et les jeter à la mer ce qui provoquera une pollution gigantesque du même type qu’une marée noire. Noire, c’est noir.


                                                          • ju ju 27 juillet 2007 22:43

                                                            La France doit pouvoir récuperer des marchés dans tous les domaines et dans tout les pays face à la puissance dominante américaine.

                                                            Alors aidons les coréens qui sont otages des talibans pour gagner des marchés en Afghanistan. En échange on pourrait fournir le nucléaire aux talibans, après tout ils ne sont pas si terribles que ça.


                                                          • masuyer masuyer 27 juillet 2007 23:03

                                                            Salut Jako

                                                            « (meme si elle ne repondra jamais ? ? ?) »

                                                            effectivement ces « stars de la politique », que la rédaction d’Avox aime à afficher en « tête de gondole », ne jouent pas vraiment le jeu du « média citoyen ». Il est difficile de faire le deuil de certains réflexes, « La parole vient d’en haut ».

                                                             smiley


                                                          • michel 67 30 juillet 2007 00:11

                                                            a mr masuyer, enfin je retrouve votre génie quelle joie quelle jubilation mais comment faites vous pour dépolyer une telle intelligence ? je vous prie de bien vouloir éclairer ma misérable lanterne vous qui m’avez gratifié de croisement de je ne sais plus quoi mais cela ne fait rien car j’ai parlé à un psy de votre cas en lui faisant lire quelques articles que vous avez pondus sur différentes affaires je vous précise que c’est un psy ivoirien voyez que même un lecteur de tintin au congo à de bonnes relations, et bien la réponse de ce psy ne s’est pas fait attendre vous avec un double complexe de supériorité et d’infériorité donc il faut que vous prouviez à tout le monde que vous exister en vous prouvant que vous avez la science infuse que vous d’une intelligence bien au dessus de vos moyens et que vous haissez toute contradiction sur vos éculubrations cela peut provenir d’un métier qui n’est pas assez valorisant pour votre personne et donc vous vous faites passer pour une personne très évoluée et bien voila qui est parfait maintenant je commence à mieux vous cerner vous êtes donc ce phar de l’humanité le plus intelligent le plus beau le plus fort,mais au fait quel est votre métier si valorisant ingénieur, médecin psy ou autre poste important dans notre glorieuse administration je crois aussi que vous vous prenez pour le nouvel albert schweitzer de toute l’afrique. Vous avez raison il faut bien r^ver cela fait du bien, et maintenant je ne vous critiquerais plus mais tous les jours je viendrais vous lancer des éloges dignes de votre auguste personnage et cela est de la part d’un misérable lecteur de tintin et autres lectures profondéments débiles mais souvent tellement réaliste bien à vous et à demain


                                                          • frédéric lyon 27 juillet 2007 19:50

                                                            Il n’y a strictement aucun problème dans le fait de vendre de la technologie nucléaire civile à l’Iran.

                                                            D’aileurs, les Russes le font et personne ne le leur reproche.

                                                            Si demain Areva pouvait décrocher un contrat en Iran, personne ne cracherait dessus. D’ailleurs, je pense qu’ils ont bon espoir d’y parvenir un jour, dès que l’Iran aura renoncé au nucléaire militaire de façon indiscutable et vérifiable.


                                                            • Le Hérisson Le Hérisson 27 juillet 2007 20:19

                                                              Madame,

                                                              j’apprécie en général vos prises de position et nous nous sommes même rencontrés il y a pas mal de temps alors que vous étiez ministre de l’environnement, lors des assises nationales des déchets ménagers. Je peux comprendre votre position sur le nucléaire. Malgré tout, de mon point de vue, il faut absolument que la France (re)découvre son industrie. Depuis des années, l’économie des services a été trop mise en avant (banques, grande distribution, assurances...). Mais la valeur ajoutée est faible et laisse la porte ouverte aux bénéfices uniquement financiers et pas sur la richesse produite. Résultat, la France a pris du retard par rapport à beaucoup de ses partenaires comme l’Allemagne ou le Danemark, voire l’Irlande. Sans parler des pays à l’économie émergente d’Asie. Pour cela, il faudrait que nos gouvernants optent pour une véritable stratégie industrielle, ce qui n’est pas le cas. Si vous ne l’avez fait déjà, je vous invite à lire l’ouvrage de Jean-Pierre Levet, ancien commissaie au plan, conseiller de plusieurs ministres, qui s’intitule je crois « L’avenir est à l’industrie », édition économica.

                                                              Souvent, l’environnement et l’industrie n’ont pas fait bon ménage. Mais il faut réformer notre pensée. L’industrie de demain sera une industrie du développement durable.

                                                              Bien à vous. Et continuez avec votre courage que j’ai souvent admiré.


                                                              • chris 27 juillet 2007 21:55

                                                                Sarkosy a son reseau de journaliste en France. mais a l etranger, c est pas gagner. personne n est dupe sur sa politique etrangere/economique.les precedents faisaient certainement la meme chose mais avec plus discretion. A l image de Blair : politique 100% pragmatique, sans aucune vision, l image de la France va en patir... Voir sa derniere visite en algerie...

                                                                extrait de CI : La Tribune (France) L’éditorialiste Pascal Aubert émet quelques objections à cet accord. « Notre plaisir serait entier sans cette petite gêne qui nous étreint lorsqu’on rapproche le nom de Kadhafi et le mot nucléaire. Certes, le dirigeant libyen a donné des gages en renonçant à tout usage du nucléaire à des fins militaires. (...) Et la collaboration exemplaire de la Libye avec les inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique depuis 2003 est un élément rassurant. Mais, d’un autre côté, il est difficile d’oublier que le chef de l’État libyen est un personnage fantasque au comportement imprévisible. Son passé chargé justifie tout de même qu’on n’en fasse pas du jour au lendemain un enfant de ch ?ur. »

                                                                Süddeutsche Zeitung (Allemagne) Jeanne Rubner critique l’attitude du président français. « L’incursion de Sarkozy dans le système de chantage libyen est tout sauf une prouesse diplomatique. La conclusion d’un accord nucléaire avec Kadhafi s’inscrit dans la tradition française qui consiste à vendre des réacteurs nucléaires dans le monde entier. Or, la Libye est encore une dictature - même si le pays est signataire du traité de non-prolifération des armes nucléaires. Certes, lorsqu’un pays a d’étroites relations avec l’Afrique du Nord, le chef d’Etat doit légitimement les entretenir - en concertation avec le reste de l’Europe. Le court-circuitage de l’UE dans l’affaire des otages témoigne toutefois d’un manque de tact. Désireux d’attirer l’attention, le couple présidentiel Sarkozy s’est mis en scène alors que d’autres responsables politiques européens avaient déjà négocié en silence, au terme d’un long travail, les conditions d’ouverture des geôles libyennes. Un résultat que seule la persévérance pouvait obtenir. »

                                                                Le Soir (Belgique) « Le développement aura raison du régime Kadhafi », estime Alain Lallemand, qui croit que les nouvelles relations économiques engagées avec Tripoli sont une riposte au régime du numéro un libyen. « Au minimum, nous attendons de la Libye qu’elle participe à l’entretien des intérêts communs (l’immigration, soit, mais aussi le trafic de cocaïne entre Tripoli et Zaventem) comme de bons voisins s’entendent à tailler leur haie. Mais l’Union ne peut en rester là. (...) La riposte aujourd’hui engagée est notre arme la plus forte, une sorte de bombe pénétrante à sous-munitions : lâcher les chiens du libéralisme, forcer la généralisation d’un confort - entre autres médical - aujourd’hui réservé à la caste du ’guide’, cela revient à terme à retourner le peuple de Libye contre son dictateur. Bref, lui pourrir sa ’Jamahiriya’, enfin dissoute dans une politique européenne globalisante. »

                                                                Gandul (Roumanie) Andreea Bratosin s’étonne de la visite de Nicolas Sarkozy à Tripoli. « Chaleureuses poignées de main mercredi à Tripoli entre Nicolas Sarkozy et le chef de l’Etat libyen Kadhafi, premier allié de Nicolae Ceausescu dans la ’lutte contre l’impérialisme’. Des grandes phrases sur le retour de la Libye au sein de la communauté internationale, la perspective d’une coopération avec l’UE, une adhésion envisageable à l’Union de la Méditerranée. Kadhafi, ancien ’chef du terrorisme’, ’membre de l’axe du mal’ - ainsi qu’il a longtemps été nommé du côté américain comme européen - le Ben Laden des années 1970, arborait un large sourire, conscient de sa victoire. Il faut dire qu’elle ne lui aura pas coûté cher. Il lui aura suffi de vendre les infirmières bulgares. »


                                                                • lyago2003 lyago2003 27 juillet 2007 22:21

                                                                  Trop tard ? Message : hélas il est déjà trop tard , la machine à cons tourne à plein régime depuis déjà trop longtemps sur tout nos grand écrans de télé achetés sur 3 générations avec l’ami Cetelem ! On nous le dit tout les jours , la France ,5ème puissance mondiale, est au bord du gouffre et si on y prend pas garde on bouffera bientôt tous des patates (OGM évidemment). Les jeunes ne pensent qu’à mettre le feu et dealent du shit ou des sacs Vuitton de contrefaçon toute la journée , ces fénéants de chômeurs ne veulent pas travailler et preferent escroquer l’état au lieu de bosser, d’ailleurs il est devenu quasiment impossible de trouver un travail vu que les entreprises ferment les une après les autres.Heureusement nous sommes encore en paix ! quoique ...les barbus sont prêts à passer à l’offensive avec des cocottes remplies de boulons et d’écrous chinois ! C’est la cata mais Dieu merci , Sarko et tous ses amis (tous de grands philanthropes) vont bientôt nous sortir de cette déchéance à grand coups d’heures supplémentaires et de défiscalisation de tout poil ! J-P Pernaud et Charles Villeneuve (les sentinelles du pays)vont enfin pouvoir se reposer un peu ! Ne serait-ce que 2 ou 3 ans parcequ’après une nouvelle éléction présidentielle arrivera et le monde redeviendra horrible et dangereux !Ils devront donc reprendre du service ! Franchement , elle est pas belle la vie UMP ?


                                                                  • moebius 27 juillet 2007 22:23

                                                                    Des jaloux... je n’aime pas Sarkosy, je ne vote pas pour lui, mais arretez de faire les fond de tiroirs de la presse européenne pour...


                                                                    • yayam 27 juillet 2007 22:59

                                                                      les journalistes au poteau smiley on va mettre des mini-cam dans les tréfonds de tiroir, allez oust !


                                                                    • yayam 27 juillet 2007 22:56

                                                                       smiley ne soyez pas naîfs, cet Etat est un « Etat-voyou » et il incarne la pire des visions politiques africaines, le contrôle du peuple par la force. Il ne présente pas les garanties suffisantes pour assumer la responsabilité d’un tel équipement « hyper-sensible » mais Ma réussite que je vous ai promis est à ce prix. Comme moi, il faudrait que vous ayez (enfin) le goût du risque... ...en plus, on désalinise, ça fait diminuer les risques cardio-vasculaires smiley


                                                                      • Parpaillot Parpaillot 28 juillet 2007 00:30

                                                                        Madame Lepage,

                                                                        Partageant totalement vos préoccupations, j’ai trouvé votre article très intéressant et empreint de sagesse.

                                                                        Si la politique est l’art du possible, elle doit aussi être responsable devant l’histoire même si parfois les pressions économiques sont telles qu’elles font oublier l’éthique la plus élémentaire au profit du mercantilisme, c’est ce que l’on nomme parfois la « Real Politik » !

                                                                        La dispersion de la technologie nucléaire et sa détention par certains régimes politiques peu fiables nous font froid dans le dos et nous incite à rester vigilants.

                                                                        Cordialement !


                                                                        • moebius 28 juillet 2007 01:38

                                                                          On désalinise, ça diminue les risque cardio vasculaire... oui, mais continuez, l’eau désalinisée est potable et permet d’irriguer des cultures... mais placez vos trés mini caméra au fond des tiroirs et restez vigilant


                                                                          • moebius 28 juillet 2007 02:05

                                                                            Capteur solaires ou centrale nucléaire ?... ou sont les californiens qui s’y connaissent mieux que nous en soleil ?-


                                                                            • Marc Bruxman 28 juillet 2007 02:13

                                                                              « Les réserves en uranium que recèle la planète ne permettent en aucune manière de développer massivement le nucléaire. C’est une solution non durable et qui va très vite faire peser sur les réserves une pression considérable à même de changer l’équation financière du système. »

                                                                              C’est une bonne raison. Autant garder l’uranium pour nous, cela permettra a la France de s’enrichir pendant le début de la crise du pétrole ce qui financera une partie des investissements nécéssaires dans des énergies plus clean.

                                                                              « Ensuite, la technologie nucléaire exige un niveau de sécurité et de formation du personnel considérable. Comment s’assurer que ce niveau pourra être atteint et que l’humanité ne s’expose pas ainsi à des Tchernobyl en puissance ? »

                                                                              Je suppose qu’Areva va se récupérer un beau contrat de maintenance. La lybie va pouvoir taxer les gains des malades du sida obtenus en échange de la libération des infirmiéres bulgares. Y’a bien de quoi financer un p’tit contrat de maintenance chez Areva non ?

                                                                              Et pis bon certains ont fait pétrole contre nourriture, nous on fait pétrole contre flotte désalinisée avec les lybiens. C’est de bonne guerre. Avec le fric de l’histoire des infirmiéres apparamment payé par le quatar, cela permet a ce pays de financer finement un réchauffement des relations entre l’Europe et un pays pétrolier. Au nez et a la barbe des Etats-Unis. Et pour Sarkozy c’est un coup de maitre avec l’alibi et le prestige de la libération des infirmiéres en plus. J’adores !

                                                                              « Enfin, et surtout, le développement de la technologie nucléaire constitue un risque géostratégique et terroriste majeur. Outre le chantage nucléaire auquel nous nous exposons tous et qui existe déjà du fait de l’Iran, de la Corée du Nord, peut-être du Pakistan, demain de la Libye ou d’autres pays, le risque de dissémination des déchets nucléaires, de trafic de matériaux fissiles permettant la fabrication massive de bombes sales constitue des menaces supplémentaires dont le monde déjà particulièrement dangereux dans lequel nous vivons n’a vraiment pas besoin. »

                                                                              Quel chantage ? Il n’y aura aucun de ces dictateurs suffisamment stupide pour nous envoyer un attentat ou une attaque nucléaire. Car il sait très bien ce qu’il se prendrait en retour. Personellement la bombe de l’iran ne me fait pas peur du tout, qu’ils l’aient ou non. Leur influence idéologique islamiste radicale me fait par contre bcp plus flipper.

                                                                              PS : Oui j’ai une vision cynique du monde. Et bien que je ne connaisse pas la réalité exacte de ce que j’avance, je ne serais pas surpris qu’elle ne soit pas trés éloignée des conneries que je racontes ici. En tout cas, on se marre bien ;)


                                                                              • La Taverne des Poètes 28 juillet 2007 11:02

                                                                                La politique extérieure de l’Etat frnaçais sent le gaz (cf : Turkménistan) ou la java des bombes atomiques.


                                                                                • Djanel 28 juillet 2007 12:03

                                                                                  La politique vu par Boris Vian. Le meilleurs et le plus efficace programme jamais réalisé en matière de défense nationale.

                                                                                  La java des bombe atomique.

                                                                                  http://www.youtube.com/watch?v=8p7ML64va5A


                                                                                • La Taverne des Poètes 28 juillet 2007 12:07

                                                                                  Je vois qu’il y en a qui suivent... smiley C’est bien à deux chansons que je faisais allusion. « Le gaz et la java des bombes atomiques » aurait pu faire un article. Mais en ce moment je jette toutes mes idées à la corbeille car il paraît que j’écris trop d’articles. smiley


                                                                                • zelectron zelectron 28 juillet 2007 13:11

                                                                                  Chère Madame Lepage,

                                                                                  Et si vous suggeriez à M. Sarkosy, un contrat de fourniture d’eau désalée à la Lybie ? (la centrale pourrait ainsi être protégée de l’espionnage, par tous les moyens : et cela aux frais exclusifs de Kadafi, bien sûr !) même le territoire de cette centrale devrait être cédé gratuitement à la France (ou l’Europe)avec accès direct par la mer sans intervention lybienne.



                                                                                    • Atlantis Atlantis 28 juillet 2007 16:52

                                                                                      bah, les français adorent qu’on leur mentent. on a eu droit au mittérandisme, puis au chiraquisme, à chaque époque sa manière d’embobiner la masse.


                                                                                      • aliciabx 28 juillet 2007 17:55

                                                                                        bravo, Madame, de réveiller les consciences... est-ce que votre réaction sera relayée par les autres médias ?


                                                                                        • maxim maxim 28 juillet 2007 19:22

                                                                                          tiens au fait pourquoi on leur fournit pas des céréales transgèniques à la Libye ,on leur fournit José Bové et sa troupe de faucheurs par la même occasion .......


                                                                                          • maxim maxim 28 juillet 2007 19:32

                                                                                            tiens au fait ,Kadhafi,maintenant qu’on est copains ,il pourrait envoyer du sable à l’ami Bertrand Delanoe ,pour Paris Plage ....

                                                                                            en échange ,on lui envoie deux machines à faire du vent : Denis Beaupin et Anne Hidalgo ......


                                                                                          • thibaut thibaut 28 juillet 2007 19:44

                                                                                            Dans l’article :

                                                                                            « Les réserves en uranium que recèle la planète ne permettent en aucune manière de développer massivement le nucléaire. C’est une solution non durable et qui va très vite faire peser sur les réserves une pression considérable à même de changer l’équation financière du système. »

                                                                                            Cette affirmation hasardeuse est démentie par les faits.

                                                                                            Nous (le monde) consommons 70.000 tonnes d’uranium par an. Les reserves actuelles sont de 4.7 millions de tonnes « économiques », 10 millions en tout. Une estimation de 35 millions de tonnes à terme. Finalement la quantité d’uranium contenue dans les océans et de près de 5 milliards de tonnes ; une reserve suffisante pour couvrir les besoins actuels du monde entier (650GWe) pendant environ 7 millions d’années.

                                                                                            sources :

                                                                                            http://www.iaea.org/NewsCenter/News/2006/uranium_resources.html

                                                                                            http://www.uic.com.au/nip75.htm

                                                                                            http://www-formal.stanford.edu/jmc/progress/cohen.html


                                                                                            • BMD 29 juillet 2007 15:36

                                                                                              @thibaut, L’uranium de l’eau de mer, ce n’est pas facile. Avant, il y a l’uranium des phosphates, estimé à 22 millions de tonnes.C’est un peu plus facile ( à noter que nos engrais sont radioactifs(uranium et radium, superphosphates, 5000 Bq/kg engrais NPK, 3000 bq/kg . J’espère que cela ne découragera personne de se promener en Beauce) Mais Madame Lepage a raison de dire qu’il faut examiner ce problème de durabilité.Il semblerait qu’il n’y ait pas de problème pour un doublement de la puissance installée d’ici à 2030 et pour les 60 ans prévus de fonctionnement de ces centrales. L’avènement des surgénérateurs changerait complètement la donne puisque le rendement énergétique sera alors multiplié par 60 ; et comme il sera possible dans ces conditions d’utiliser des minerais beaucoup plus pauvres, c’est plus probablement par 300 ou 400 qu’il faut alors multiplier les réserves . Et si l’utilisation du thorium devient possible, il faut encore les multiplier par 4. Il s’agit donc de milliers d’années de réserves.


                                                                                            • maxim maxim 28 juillet 2007 19:54

                                                                                              ah pis tiens ,Kadhafi s’est plaint à Sarkosy qu’il avait de moins en moins de couples de chameaux reproducteurs .... on a pensé à lui envoyer Olivier Besancenot ,et Arlette Laguillier ......


                                                                                              • seigneur_canard seigneur_canard 28 juillet 2007 20:45

                                                                                                Hum, Kadhafi est donc devenue quelqu’un de bien... Mince, il est fort not’ président. Par simple imposition de sa signature au bas d’un contrat, il rend une virginité aux despotes. Soigne-t-il aussi les écrouelles ? Et puis, ce qu’il y a de bien, maintenant qu’il est devenue gentil monsieur kadhafi, c’est qu’on va pouvoir lui refourguer tout et n’importe quoi. De la centrale nucléaire pour, parait-il, désaliniser l’eau de mer, jusqu’au fleurons de l’aéronautique militaire française. Nos zoulis et très cher Rafales. Que du bonheur, ça le changera des DC-10. Autant, dans un pays comme le notre qui n’est pas assis sur un puits de pétrole, je peux comprendre le choix du nucléaire (du moins temporairement), autant pour des pays qui en sont gorgé (de pétrole), j’ai du mal. D’autant, que comme cela a été rappelé ici, d’autre choix technologiques auraient pu être choisis. (energie solaire etc...) Malheureusement, je pense que notre sympathique lobby de l’atome a une certaine influence sur nos élites.


                                                                                                • netchou netchou 28 juillet 2007 22:14

                                                                                                  ho seigneur-canard,et dans la même veine ,sarkozy pourra aussi vendre du sable à la libye pour en faire du verre(à champagne,américain ,le champagne !)


                                                                                                • seigneur_canard seigneur_canard 28 juillet 2007 23:02

                                                                                                  Du sable, je ne sais pas. Mais il doit bien lui rester quelques sacs de « poudre aux yeux »...


                                                                                                • BMD 28 juillet 2007 22:59

                                                                                                  @iceman 75, le développement du nucléaire en France est la conséquence des chocs pétroliers de 1973 et 1979.De la même façon le choc larvé qui est en cours actuellement relance l’intérêt pour cette énergie.A l’époque des premiers chocs pétroliers, l’électricité était produite en France pour beaucoup avec du pétrole. Toutes les voies ont été explorées et en particulier le tour des énergies renouvelables a été fait.Elles ont été jugées à l’époque incapables de produire de grandes quantités d’électricité et force est de constater que la situation ne s’est guère améliorée.En particulier,l’intermittence de l’éolien et du photovoltaïque les empêche d’être délivrées en grande quantités sur les réseaux et cela durera tant que l’on ne saura pas mieux stocker l’électricité.C’est sur ces capacités de stockage qu’un gros effort devrait être fait plutôt que sur l’amélioration des performances des panneaux photovoltaïques. Mais sans doute est-ce beaucoup plus difficile.Le nucléaire n’a pas été développé autant chez les grands voisins de la France, mais il faut se rendre compte que l’Allemagne et l’Angleterre et même l’Espagne avaient encore de grandes quantités de charbon, l’Italie du gaz naturel.C’est surtout avec ces combustibles fossiles qu’ils ont fait leur électricité. L’effet de serre n’était pas alors une préoccupation. Malgré cela le nucléaire produit actuellement dans l’Europe des 27 autant d’électricité que le charbon. La France est paraît-il à la traîne dans le domaine des énergies renouvelables.C’est tout à fait inexact : elle est parmi les grands pays européens un de ceux où la proportion de renouvelables dans l’approvisionnement en énergie est le plus fort, deux fois plus que l’Allemagne par exemple.Cela est dû à une importante production de bois-énergie et d’hydroélectricité. Elle n’a pas en cela de mérite particulier:elle utilise tout simplement les possibilités que la nature lui a offertes.Bien évidemment la Suisse, l’Autriche, la Norvège ou la Suède font mieux, parce qu’ils ont des possibilités encore plus grandes dans ces domaines, et beaucoup moins d’habitants.En Norvège, toute l’électricité vient de l’hydraulique.Mais l’hydroélectricité est maintenant en France au taquet. La biomasse ne l’est pas encore. Comme je l’ai dit, solaire photovoltaïque et éolien ont un faible potentiel du fait de leur intermittence. Leur développement se justifie peut-être en Allemagne ou au Danemark pour réduire les nuisances dues au charbon ( ce sont des centrales au charbon qui y compensent cette intermittence),mais avec le grave inconvénient de contraindre ces pays à faire du charbon la base de leur approvisionnement énergétique, ce qui selon moi se révèlera au cours du temps être une stupidité de première grandeur. Cette justification n’existe même pas en France et je ne vois donc pas pourquoi nous nous engagerions dans la même politique stupide, en installant des centrales à charbon pour pouvoir avoir de l’éolien par exemple. Mais la pression sur l’éolien est devenue telle que cette stupidité est près de se produire. Nous pouvons par contre être critiqués pour notre faible utilisation de la chaleur solaire, et il y a incontestablement de gros progrès à faire dans son utilisation dans l’habitat. Mais croyez-vous que nos grands voisins soient tellement plus avancés, malgré les effets d’annonce ?L’Allemagne a produit en 2004 9265 TJ de chaleur solaire, soit l’équivalent de 0,2 Mtep, à comparer aux 348 Mtep de sa consommation énergétique ( source www.iea.org). La France il est vrai n’en avait produit que 783 TJ.


                                                                                                  • Iceman75 Iceman75 29 juillet 2007 04:03

                                                                                                    En effet, si nous ne sommes pas les meilleurs en énergie renouvelable, nous ne sommes pas non plus les plus mauvais et la situation de l’Allemagne et du Royaume uni n’est pas à citer en exemple. Comme je l’esquissais, le nucléaire a été une bonne solution sur cette période car c’était la seule solution non fossile et viable à court terme. L’hydro électricité est plutôt bien exploitée même si des progrès sur les turbines ont été fait depuis. La Rance a permis de relever les problèmes de l’énergie maremotrice et les couts de maintenance que cela engendre (usure des turbines, ensablement...). L’Eolien est plus une solution de support plutôt qu’une solution de remplacement, dans sa forme actuelle. Et le problème qui n’a pas été traité est le problème du stockage. Si il existe des gisements de minerais, il n’existe pas des gisements d’électricité. En réglant le problème du stockage, nous aurions permis de péréniser des solutions alternatives. Or nous avons de nombreux exemples qui montrent que lorsque les efforts de recherche sont important pour une solution, des progrès considérables sont permis...Les contre exemples étant valables aussi (pile à combustible).

                                                                                                    Tous les pays producteurs d’énergie fossile ont pris conscience que leur avantage ne durera pas et qu’il faudra trouver une solution. Tout l’enjeu est là et leur réflexion les amènera à certaines de nos conclusions passées. Même si chaque pays a ses spécificités, c’est avec une vision plus large que le problème devrait être envisagé. On voit mal par exemple pourquoi un pays s’arrogerait le droit d’utiliser l’énergie d’un fleuve en ne laissant que des broutille à son voisin en aval.


                                                                                                  • Romain de Pescara 29 juillet 2007 10:12

                                                                                                    @Corinne Lepage

                                                                                                    Manifestement vos fréquentations politiques récentes ont une mauvaise influence sur votre jugement et votre comportement de cybernaute citoyen. Le principe des sites participatifs et citoyens incluent l’auteur de l’article qui aura notamment l’élégance de répondre à ces interlocuteurs, contradicteurs etc.

                                                                                                    François Bayrou que vous avez rallié récemment et qui nous entonne à qui mieux mieux sa volonté de changer le fonctionnement politique n’aura pas eu l’effet voulu, en tout cas jusqu’à ce jour sur votre article. Quoi qu’entre nous ayant participé au CDS, il y a quelques années que je ne crois plus en ses sornettes.

                                                                                                    Nous ne doutons pas que vous puissiez être fortement occupée, cependant quelques petits mots de vous auraient suffit pour l’exprimer.

                                                                                                    Pourtant ces échanges de cyber citoyen sont un parfait laboratoire vous permettant de mesurer et l’impact et la sympathie que vous suscitez parmi ceux qui sont vos futurs électeurs et de trouver des arguments différents, nouveaux vous permettant d’ajuster vos propos en confrontation avec les citoyens que nous sommes.

                                                                                                    Ne loupez pas ce pari, vous dont j’apprécie les prises de position et les courageux combats.

                                                                                                    Cordialement

                                                                                                    Romain de Pescara

                                                                                                    PS : Il n’est jamais trop tard pour bien faire.


                                                                                                    • Djanel 29 juillet 2007 15:55

                                                                                                      Une engueulade pour rien. Elle ne lira même pas çà.


                                                                                                    • jrev jrev 29 juillet 2007 11:26

                                                                                                      Bravo Corinne Lepage pour cette position très claire sur les dangers de la prolifération nucléaire dans le monde. Je ne comprends pas que l’on puisse être aveugle à ce point pour ne pas souscrire à votre article sans conditions


                                                                                                      • frédéric lyon 29 juillet 2007 12:21

                                                                                                        Proposition très claire ? Comme l’eau de la fontaine, sans doute !

                                                                                                        Il n’y a pas de de solution simple au problème de l’energie, par conséquent la solution ne sera qu’une cote mal taillée, n’en déplaise à nos idéologues : un peu de ceci, un peu de celà.


                                                                                                        • corinne lepage 29 juillet 2007 12:58

                                                                                                          merci de tous ces commentaires ; Lorsque j’ai écrit ce papier , la presse européennee t allemeande en aprticulier ne s’était pas prononcée, pas plus que la diplomatie allemande. Leurs réactions aménent une difficulté supplémentaire au niveau de la diplomatie européenne et de l’axe franco-allemand. jusqu’où pouvons nous faire cavalier seul sur de sujets qui impliquent tous nos partenaires et la politesse grillée à la commission se fait sentir. Cette situation accentue plus encore notre responsasbilité toute particulière


                                                                                                          • Juliette_H 29 juillet 2007 14:51

                                                                                                            Tout à fait... En dehors des dangers du nucléaire, la conception de la politique étrangère que démontre ici NS m’inquièete grandement. J’espère sincérement qu’il n’envisage pas de conduire les affaires étrangères ainsi pendant cinq ans, car il risque de nous perdre beaucoup d’amis...

                                                                                                            Ignorer ce que pensent vos alliés, c’est une des erreurs magistrales qu’a faites Bush en partant en guerre en Iraq. Vendre une centrale nucléaire et partir en guerre, le fond n’est pas le même. La forme y est certainement pourtant.


                                                                                                          • yughurta 29 juillet 2007 17:00

                                                                                                            Sarkozy « le civilisateur »

                                                                                                            Depuis son élection a la tête de la République française, Nicolas Sarkozy tente de mettre en pratique sa politique de rupture avec la politique telle que pratiquée par son prédécesseur, Pour ce faire, il s’attaque a donner un certain virage à la diplomatie française.

                                                                                                            Mais a vouloir trop en faire avec des discours et des gestes qui vont dans tous les sens avec des propositions et des prises de position qui vont tout à fait dans le sens de sa droite natale. Tout cela fait penser plutôt à une diplomatie spectacle et renvoie à de très mauvais signes.

                                                                                                            Il veut faire croire au monde entier qu’il a avec son épouse, réglé l’affaire des infirmières bulgares en Libye , alors que la médiation qatarie et européenne est plus sûrement à l’origine du dénouement de cette crise.

                                                                                                            Il se mêle de même de la crise du Darfour soudanais en tentant de chercher des solutions tout en ignorant le gouvernement de Khartoum.

                                                                                                            Il se lance dans la quête d’une issue au problème libanais en s’attaquant au Hezbollah qui est une des parties qui seront les artisans justement d’une issue espérée par tout le peuple libanais.

                                                                                                            Il propose l’idée de créer une union méditerranéenne sans même en préciser les contours. Il n’est pas mauvais de faire des propositions au niveau stratégique mais aussi faut-il que ces propositions soient définies et comporter une assise de faisabilité minimum.

                                                                                                            Puis , dans la foulée Nicolas Sarkozy décide de visiter l’Afrique pour essayer de rompre avec le passé et mettre à jours une autre politique que celle de la « Françafrique » et du « pré carré », sans beaucoup y parvenir semble-t-il.

                                                                                                            Les discours dans ce sens tenus au Sénégal et au Gabon, pays amis de la France ont choqués les africains. Il semble bien que ces discours au franc parler plutôt trouble étaient plutôt a l’intention d’une partie des français surtout conservateurs et extrémistes de droite, mais ce discours ne passe pas en Afrique ou même ailleurs.<< L’Afrique à sa part de responsabilité dans son propre malheur : la colonisation n’est pas responsable des guerres sanglantes que se font les Africains entre eux>> a dit Sarkozy à Dakar.

                                                                                                            Autrement dit, que les Africains s’entretuent, c’est de leur faute. Cela n’est nullement le fait de ceux qui ont présidé à la création de frontières artificielles, de ceux qui ont pillé leur richesses,de ceux qui ont diaboliquement procédé au coupage de mains à la machette.

                                                                                                            Au fait Sarkozy, il est jeune, il faudrait peut être l’excuser, n’a pas parlé de ceux qui ont alimenté les haines entre ethnies en tentant d’effacer les identités et les langues ce fautif porte le nom de colonialiste.

                                                                                                            Toujours selon Sarkozy le fautif n‘est pas responsable de la venue de dictateurs et de corrompus, ces mêmes dictateurs et corrompus que le colonialisme a aidé a mettre place, toujours accueillis en grandes pompes par les capitale européennes a commencer par Paris, dont les comptes sont protégés par les banques du vieux continent. Et toujours armés par ceux qui les ont toujours soutenus même par l’intervention de leur propre force armée dans plusieurs cas.

                                                                                                            Et sur sa lancée Sarkozy dénie aux africains un quelconque héritage civilisationnel. <>, a-t-il dit à Dakar. En terme peu diplomatique cela s’appelle une insulte.

                                                                                                            La gravité de ces propos soulignent la conviction de Sarkozy quant à la supprématie supposée de la civilisation occidentale et de ce fait il demande aux africains d’assimiler une part de cette civilisation pour sortir de la misère.

                                                                                                            Il est vrai que cette gymnastique rappelle qu’il n’est pas loin des thèses des néo conservateurs américains et des milieux racistes de l’extrême droite européenne. Elle rappelle fortement l’etat d’esprit des missionnaires et colons venus civiliser les autochtones en Algérie et en Afrique de l’Ouest .

                                                                                                            Enfin, Sarkozy en est arrivé a proposer à l’Afrique un autre projet : l’Eurafrique. Est-il autorisé à parler au nom de l’Union européenne sur ce projet au trait flou comme celui de l’union méditerranéenne. Et pourquoi cette volonté de chercher a divisé entre l’Afrique du Nord et l’Afrique au-delà du Sahara en proposant deux projets différents.

                                                                                                            J’aime l’Afrique, a dit Sarkozy, et cet amour donne des craintes et on a tendance à ne pas le croire

                                                                                                            PS/

                                                                                                            L’indignation persiste en Allemagne contre l’attitude du président français Nicolas Sarkozy sur la scéne etrangere parés l’accord nucléaire civil signé avec la Libye, et en dépit des efforts faits par Paris pour rassurer Berlin.


                                                                                                          • yughurta 29 juillet 2007 17:09

                                                                                                            Une partie de mon commentaire n’est passée aussi je la répéte :

                                                                                                            Et sur sa lancée Sarkozy dénie aux africains un quelconque héritage civilisationnel. <>, a-t-il dit à Dakar. En terme peu diplomatique cela s’appelle une insulte.


                                                                                                          • thibaut thibaut 29 juillet 2007 16:34

                                                                                                            « Le monde est dangereux, parce que nous sommes les premiers à financer cela et à insuffler la violence. »

                                                                                                            La partition catastrophique de l’Inde et du Pakistan (Grande Bretagne). La guerre d’Algérie (France). Le dessin des frontières par en particulier la France et la grande Bretagne, encore une fois catastrophique et inducteur de tribalisme. Les colonies sauvagement sur exploitées, telles les colonies Belges. La semi décolonisation de l’Afrique par les puissances coloniales ; qui ont ensuite soutenu des régimes fondés sur un modèle colonial de gouvernance, c’est à dire très capable de laisser exploiter et sortir les ressources des pays concernés, mais peu démocratiques et donc plus interessés par les comptes aux Bahammas qu’au developement de leur pays. Ce sont des faits dont nous sommes en large partie responsables et qui « font un monde dangeureux » ; et ce qui est pire, un monde parfois gravement malade, comme en particulier une partie significante de l’Afrique actuelle.

                                                                                                            Cependant garder la tête d’un peuple sous l’eau (pas de soucis pour ses dirigants qui s’en sortent souvent pas mal) ne me semble pas la meilleure manière de « corriger le tir ». Quand un pays, quelque soit sa douloureuse histoire post coloniale, veut sortir de l’ornière, pouvont nous lui interdire les technologies civiles dont nous jouissons, encore plus si son besoin est vital pour son dévelopement (eau potable) ?

                                                                                                            L’énergie nucléaire civile est seule à aujourd’hui pouvoir répondre à le demande d’une centrale de désalinisation sans contribuer au réchaufement global. Devons nous considérer que nous ne sommes pour rien dans les problèmes actuels de l’Afrique et fermer la porte à tout dévelopement ? ou préferons nous leur laisser fabriquer une centrale pas seulement civile, ou encore des centrales au charbon (comme en Allemagne) et participer au réchaufement global ?

                                                                                                            Alors, quel est votre choix :

                                                                                                            1) leur interdire de developer une centrale de désalinisation ? (si oui : avec des moyens militaires ?)

                                                                                                            2) Les laisser construire une usine de désalinisation couverte en éléctricité par l’alternative au nucléaire dans ce cas de figure, c’est à dire une centrale à énergie fossile ? (solution a choisir si vous ne « croyez pas » au réchaufement global)

                                                                                                            3) Les laisser developper le nucleaire national sur le modèle Nord Coréen et Iranien ?

                                                                                                            4) Leur fournir de la Vittel gratuitement pour les 35 ans qui viennent ?

                                                                                                            5) Une autre idée ?

                                                                                                            Pour information, les autres pays dévelopant des usines de désalinisation jointes a une centrale nucléaire sont : l’Argentine, Egypte, Inde, Pakistan, Maroc et Corée du Sud.


                                                                                                            • Mohammed MADJOUR Mohammed 29 juillet 2007 18:59

                                                                                                              @ Auteur, Corinne Lepage !

                                                                                                              L’industrie française n’est pas un mirage Madame Lepage, c’est au contraire toute la fierté du « Mirage » qui a bien fait ses preuves en Irak et en Yougoslavie, toute une Gloire !!!

                                                                                                              « Rappelons pour mémoire que nous sommes à l’origine des difficultés que l’humanité tout entière rencontre aujourd’hui avec l’Iran, puisque c’est la France qui avait vendu au chah d’Iran non seulement des réacteurs nucléaires civils mais également une participation au sein d’Eurodif pour disposer d’uranium enrichi. Les années 1980... »

                                                                                                              Merci d’avoir mis en relief la politique nauséabonde de la France qui consiste à piéger les pays idiots pour finalement les accuser et les préparer aux bombardements alliés démocratiquement salutaires au nom des droits de l’homme et de la Liberté !

                                                                                                              « Enfin, et surtout, le développement de la technologie nucléaire constitue un risque géostratégique et terroriste majeur. »

                                                                                                              Madame Lepage, tournez s’il vous plaît la page du terrorisme car tout le monde a compris ! La guerre froide qui n’est pas encore finie et qui est la gloire du seul Occident a refroidi le Monde ! Le terrorisme actuel n’est que la suite : n’est pas terroriste qui veut !!! Il faut avoir les moyens et en matière de moyens vous savez...

                                                                                                              « Outre le chantage nucléaire auquel nous nous exposons tous et qui existe déjà du fait de l’Iran, de la Corée du Nord, peut-être du Pakistan, demain de la Libye ou d’autres pays, le risque de dissémination des déchets nucléaires, »

                                                                                                              Arrêtez et déchirez cette page qui pue la Désinformation, Madame Lepage !!! Dites plutôt le chantage nucléaire et la minable politique de dissuasion mise en œuvre par les pays dits intelligents auxquels le reste du Monde est exposé depuis des décennies... !!!

                                                                                                              Rassurez-vous vous avez produit autant d’engins et de déchets nucléaires que l’Apocalypse se passerait volontiers du peu probable pétard iranien...

                                                                                                              Vous avez raison, la technologie n’est pas une bonne chose pour les pays éternellement en voie de médiocrité ! Quelqu’un ci-dessus a bien fait de rappeler la solution à pérenniser pour éviter tout risque de prolifération scientifique et technologique : Tous les indigènes experts doivent converger vers les laboratoires du Cnrs afin de promouvoir le développement durable de la seule France !

                                                                                                              Ce n’est pas tout, il faut les fouiller chaque jour à la sortie des laboratoires, ils peuvent bien griffonner quelque chose...

                                                                                                              MOHAMMED.


                                                                                                              • herbe herbe 29 juillet 2007 19:19

                                                                                                                Et pourtant elle tourne ! :

                                                                                                                http://www.cyberpresse.ca/article/20070118/CPMONDE/701180794/1014/CPMONDE

                                                                                                                Pas dans le sens qu’il faudrait malheureusement...


                                                                                                                • corinne lepage 29 juillet 2007 19:20

                                                                                                                  Tout d’abord, voici la quatrième fois que je viens sur le site après avoir évidemment lu tous les commentaires ; 1 je n’ai pas condamné l’industrie nucléaire mais ai posé la question de sa soutenabilité et des risques qu’elle faisait courir entre des mains comme celle M.Khadafi. Je constate que la diplomatie allemande partage cette inquiètude 2 Je n’ai jamais dit que l’industrie française était un mirage mais que la prééminence donnée à l’industrie nucléaire sur les autres constituait un risque y compris de anture industrielle 3 En lisant certains commentaires sur les réserves d’uranium, je ne puis m’empêcher de penser aux laïus sur les réserves de pétrole que nous lisions il y a encore quelques années et dont nous savons aujourd’hui qu’ils étaient au mieux inexacts, au pire bidonnés 4 certes, il y a sans doute place pour du nucléaire en ce début de XXI éme siècle, mais que représente le nucléaire à l’échelle planétaire ? 5 Pourquoi sommes nous incapables de tirer les leçons du passé et recommençons nous inlassablement les mêmes erreurs pour les mêmes causes ? 6 Nous pouvons commercer avec la LYBie , mais le nucléaire est-il le seul produit exportable ?


                                                                                                                  • BMD 30 juillet 2007 15:35

                                                                                                                    @ Madame Lepage, je trouve extrêmement positif que vous vous exposiez à la critique sur un site comme celui-ci.Mais encore faut-il écouter les critiques et leur répondre avec précision. 1 Je ne comprend pas bien ce que vous appelez la soutenabilité de l’énergie nucléaire. S’il s’agit du problème des réserves, la question se pose effectivement et il ne faut pas l’éluder, et ce n’est évidemment pas le cas des constructeurs de centrales car la durée de vie d’une centrale nouvelle sera probablement de 60 ans.Il ne sert donc à rien d’en construire une si l’on ne peut pas l’alimenter pendant 60 ans.Vous pouvez trouver pages 17-22 du numéro 55 de la revue « clefs » du CEA une discussion sur ce sujet, d’où il ressort qu’en l’état actuel des réserves connues, il est possible de doubler la puissance de nucléaire installée dans le monde dans les 30 ans qui viennent. La référence au pétrole ( votre point 3 ) n’est pas très pertinente. S’il est exact que le plafonnement des capacités de production qui nous attend à brève échéance ( le fameux « peak oil »)a été superbement ignoré par les politiques et les économistes alors que les géologues pétroliers les avaient prévenus il y déjà 20 ans,et que les compagnies surestiment volontairement leurs réserves pour diverses raisons depuis quelques années,les réserves ont été au contraire sous-estimées jusque vers 1980 . L’exploration de l’uranium a été arrêtée il y a bien des années et commence tout juste à reprendre, et nous sommes donc pour l’uranium dans la situation de sous-estimation plutôt que de celle de sur-estimation.Mais surtout le développement des réacteurs surgénérateurs de la Génération IV règle ce problème des ressources en combustibles nucléaires pour 1000 ans. Je remarque que vous n’avez fait aucun commentaire là dessus. Pourquoi ? Vous trouverez également dans ce n°55 de « clefs » un état des lieux à ce sujet, qui montre que la recherche a été très active sur ce sujet depuis pas mal d’années dans plusieurs pays et qu’elle avance à bon rythme.On peut espérer un développement industriel important dès le milieu du siècle, c’est-à-dire nettement avant la fin pour l’instant prévue des ressources en uranium ; D’autre part l’uranium 238 que nous accumulons actuellement comme sou-produit de nos centrales deviendra un combustible, et cela nous rendra indépendant des approvisionnements extérieurs. Vos craintes sur Khadafi, qui n’en a pas ? Mais sur le point précis de la fourniture d’un réacteur pour le dessalement de l’eau de mer, j’ai essayé de faire comprendre mais visiblement sans succès que cette technologie n’était pas proliférante. Il est en effet impossible de faire une bombe atomique avec l’uranium enrichi à 4 ou 5 %utilisé dans ce type de réacteur. Et il est impossible de faire une bombe au plutonium avec les combustibles usés parce la composition isotopique de ce plutonium ne le permet pas . Si elle l’avait permis il aurait fallu de toute façon disposer d’une usine de séparation du plutonium qu’il est impossible de cacher( c’est bien pour cela que les iraniens essaient la voie de l’enrichissement de l’uranium avec des centrifugeuses, beaucoup plus discrète). Si ce réacteur est suivi par l’IAEA ce qui sera certainement le cas,un bilan des entrées et sorties de matières nucléaires sera rigoureusement suivi.Quant aux bombes sales, il n’y a pas besoin de dérober de matières nucléaires de ce réacteur.Il y en a suffisamment qui peuvent être achetées bien plus discrètement par ailleurs. Les ingénieurs lybiens verront s’accroître leurs compétences en contribuant à faire fonctionner ce réacteur. Mais ils peuvent également pour cela aller au Pakistan, ce qu’un certain nombre a dû déjà faire ! 2-En ce qui concerne l’industrie française, vous critiquez la prééminence du nucléaire sur les autres industries. C’est vrai qu’il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.Mais cette prééminence est-elle vraiment le cas ? EDF a effectivement la première capitalisation du CAC 40, mais Total a la seconde et AREVA ne s’y trouve pas.Presque toutes les compagnies industrielles qui y figurent n’ont rien à voir avec le nucléaire. 3- Vous vous demandez ce que représente le nucléaire à l’échelle planétaire ? Ce n’est pas énorme, mais c’est quand même 16 % de l’électricité mondiale, autant que l’hydroélectricité ,presqu’autant que le gaz, 30 fois plus que l’éolien et le solaire photovoltaïque réunis, mais 2,5 fois moins que le charbon. 4- A propos justement du charbon,vous ne faites aucun commentaire sur les risques qu’il fait courir ( j’ai indiqué de l’ordre de 100 000 morts PAR AN), sans même parler de l’effet de serre. Or le charbon est pour de très nombreuses années la seule véritable alternative au nucléaire pour la production d’électricité:le pétrole s’épuise,le gaz a l’inconvénient d’être devenu trop cher,est d’approvisionnement risqué, et sera épuisé très vite après le pétrole, l’éolien et le photovoltaïque, énergies intermittentes, ne pourront représenter que peu de chose tant que l’’on ne saura pas stocker l’électricité.Un doublement de la contribution du nucléaire, ce sera d’autant moins d’électricité qui sera produite à partir du charbon. Que pensez-vous de cette question, sur laquelle vous êtes bien silencieuse ?


                                                                                                                  • breuil 29 juillet 2007 22:51

                                                                                                                    cet article est très intéressant ; cela m’a rappelé que je voulais en savoir plus sur le contrat d’Areva en Chine. La réponse la plus pertinente est venue ... du Medef : oui, à la demande de la Chine, Areva a accepté de faire un transfert de technologie des EPR : http://www.medefparis.fr/areva_chine.php


                                                                                                                    • Simond 30 juillet 2007 05:16

                                                                                                                      Au moment même où les infirmières bulgares expliquent à l’opinion publique horrifiée les tortures que Khadafi leur a fait subir pendant des années, on apprend qu’en échange de leur libération Sarkozy a proposé au colonel Khadafi, en plus de quelques avions de combat, l’accès au nucléaire en lui fournissant une centrale destinée, nous dit-on, au dessalement de l’eau de mer.

                                                                                                                      Quoi de plus généreux que de fournir de l’eau douce à la population libyenne !

                                                                                                                      Mais de qui se moque-t-on ?

                                                                                                                      Qui peut croire que la dessalinisation nucléaire de l’eau de mer est une solution raisonnable pour les Libyens, alors qu’ils disposent de pléthore de pétrole et de gaz, sans compter l’énergie solaire pour dessaler, à bien moindres frais et surtout sans danger, leur eau de mer ?

                                                                                                                      Qui peut croire un instant, pour un pays dont la consommation d’électricité n’atteint pas 15TWh, à l’intérêt d’un parc nucléaire alors qu’un seul réacteur EPR en fournit une douzaine ?

                                                                                                                      En revanche, c’est pour Khadafi une occasion en or d’accéder au nucléaire, avec la caution de la France. On nous dira qu’il s’agit de nucléaire civil et que l’étanchéité avec le nucléaire militaire est garantie. Rappelons cependant :
                                                                                                                      - qu’il suffit de disposer de déchets d’un réacteur nucléaire pour réaliser une jolie « bombe sale ».
                                                                                                                      - qu’il est possible de retraiter l’uranium irradié et d’en tirer le plutonium nécessaire à la bombe. L’Iran en est l’illustration.

                                                                                                                      Khadafi s’est-il acheté brutalement une conduite ? Les Libyens seraient incapables, au contraire des Iraniens, de parvenir à leurs fins ? Personne ne le croit ! Personne ne prétend qu’il n’y a aucun risque ?

                                                                                                                      On atteint là les limites de l’exercice : il ne suffit plus de gesticuler et d’occuper à tout prix le devant de la scène médiatique.

                                                                                                                      En acceptant ce troc honteux et irresponsable, nucléaire contre infirmières otages, Sarkozy expose la communauté internationale à des risques inconsidérés, et crée un précédent dangereux qui justifie d’avance le chantage et les revendications de tous les dictateurs de la planète.

                                                                                                                      Mais que ne ferait-il pour l’image ?


                                                                                                                      • Juliette_H 30 juillet 2007 09:55

                                                                                                                        DW, vous atteignez des records en realpolitik... Donner le nucléaire à un fou pour éviter qu’un autre fou ne cherche à l’avoir ? Pensez-vous vraiment qu’il s’agisse d’une stratégie sûre à long terme ? Ou même à court terme ?


                                                                                                                      • BMD 30 juillet 2007 11:01

                                                                                                                        @Simond,le risque politique est évident, mais raisonner en maltraitant le bon sens ne mène à rien. quelques remarques donc:il est effectivement tout à fait possible à la Lybie de dessaler l’eau de mer avec du pétrole et du gaz.C’est ce qui se pratique actuellement en Arabie Saoudite.Mais cela présente trois inconvénients : cela envoie des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, cela épuise les ressources, c’est plus coûteux que le nucléaire aux prix actuels du marché et cela le deviendra de plus en plus.C’est pourquoi de plus en plus de pays autour de la Méditerranée, qui souffrent d’un manque d’eau douce et qui vont de plus en plus en souffrir à cause du réchauffement climatique, songent à utiliser le nucléaire. Le solaire, contrairement à ce que vous dites, est beaucoup plus coûteux que le nucléaire.A cause de son intermittence, il faut de toutes façons utiliser des centrales thermiques pour compenser son intermittence et assurer une fourniture régulière d’électricité et il immobilise de très grandes surfaces. Khadafi a donc parfaitement raison sur le plan technique, mais il est dangereux politiquement. Ce réacteur fonctionnera avec de l’uranium enrichi à 4 ou 5 % que la Lybie est incapable de produire puisqu’elle ne dispose pas d’usine d’enrichissement.S’il cache quelque part des centrifugeuses pour enrichir l’uranium, ce ne sera certainement pas pour alimenter ce réacteur nucléaire !. Il lui sera également impossible d’en tirer du plutonium pour faire une bombe puisque le plutonium des combustibles usés n’aura pas la composition isotopique idoine et que de toutes façons il faudrait à Khadafi pour fabriquer du plutonium enrichi à plus de 90% une usine de retraitement comme celle de La Hague, qui cette fois-ci est impossible à cacher !.Quant aux bombes sales,il n’a pas besoin de dérober des combustibles usés pour cela car cela se saurait immédiatement par le bilan des matières nucléaires qui est tenu. Il y a bien assez avec les sources médicales et industrielles qui traînent un peu partout,ou les résidus de l’industrie russe.


                                                                                                                      • La Taverne des Poètes 30 juillet 2007 11:08

                                                                                                                        Dans la même logique,il faudrait distribuer des armes à feu à tous les dans les asiles.


                                                                                                                      • La Taverne des Poètes 30 juillet 2007 11:09

                                                                                                                        Correction : Dans la même logique,il faudrait distribuer des armes à feu à tous les fous dans les asiles.


                                                                                                                      • La Taverne des Poètes 30 juillet 2007 11:10

                                                                                                                        C’était en réponse à West. Je le précise car les réponses se placent n’importe où.


                                                                                                                      • Pinpin 30 juillet 2007 09:20

                                                                                                                        Les pays membres de l’AIEA se moquent bien du reste de la planète. La France, l’Allemagne, l’Angleterre , les USA et le Japon on décidé de se faire un max de tune avec l’énergie nucléaire, sans se soucier des conséquences écologiques de leurs actes.

                                                                                                                        Mais comme ils se sont appropriés l’exclusivité de l’enrichissement de l’uranium, de la fabrication des centrales et de traitement les déchets, tout en interdisant formellement aux autres pays d’acquérir par eux-même ces compétences, un gros pactol est en jeu.

                                                                                                                        Alors ils vont disséminer des centrales sur toute la planète, se foutant qu’en cas de conflits, elles peuvent devenir les cibles rêvées pour entraîner un maximum de dégats.

                                                                                                                        Quand les états arrêteront de chercher le profit maximum, une once d’espoir ressurgira pour l’Humanité.

                                                                                                                        En attendant, préparer vos combinaisons anti-radiations.


                                                                                                                        • thibaut thibaut 30 juillet 2007 14:12

                                                                                                                          @pinpin, si vous étiez soucieux d’écologie à proprement parler plus que de politique ou je ne sait quoi, ne seriez vous pas plutôt heureux de voir les progrès de la diffusion du nucléaire : c’est une énergie non productrice d’effet de serre, et qui qui ne rejette quasiment aucune radioactivité puisque le combustible utilisé est isolé. En comparaison les centrales à charbon (fort utilisées par des pays comme la Chine, les USA, l’Allemagne, qui n’ont pas le parc nucléaires de la France) rejettent chaque année des milliers de tonnes d’uranium et de thorium dans l’air chaque année (merci les allemands !).

                                                                                                                          Estimations des rejets d’élements radioactifs dans l’atmosphère des centrales a charbon, pour le monde entier, pendant un siècle :

                                                                                                                          Uranium : 828,632 tonnes (contenant 5883 tonnes d’uranium-235)

                                                                                                                          Thorium : 2,039,709 tonnes

                                                                                                                          source

                                                                                                                          http://www.ornl.gov/info/ornlreview/rev26-34/text/colmain.html

                                                                                                                          @BMD, merci de m’avoir corrigé plus tôt.


                                                                                                                        • BMD 30 juillet 2007 15:44

                                                                                                                          @Thibaut, merci pour ce lien qui confirme malheureusement mes craintes au sujet du charbon et dont je recommande la lecture à Madame Lepage.


                                                                                                                        • Pinpin 30 juillet 2007 23:26

                                                                                                                          Lancer une bombe sur une centrale a charbon, puis sur une centrale nucleaire.

                                                                                                                          Sans parler des problemes d entretien et de dementellement...

                                                                                                                          L idee de voir des centrales nucleaires a travers tous les pays de la planete est assez effrayante. Alors que l energie solaire est une voix bien moins dangeureuse, mais bien moins lucrative malheureusement.


                                                                                                                        • BMD 31 juillet 2007 10:54

                                                                                                                          @pinpin,le prix est actuellement un obstacle très important à l’utilisation de l’énergie solaire pour faire de l’électricité, mais cela devrait s’améliorer rapidement. L’obstacle le plus important est en fait la variation de puissance de l’insolation au cours du temps ( même en Lybie, il n’y a pas de soleil la nuit, le soleil tape plus dur au mileu de la journée que le matin ou le soir et il y en a moins en hiver qu’en été !),ce qu’on appelle l’intermittence:celle-ci oblige puisqu’on ne sait pas stocker de grandes quantités d’électricité à assister le solaire photovoltaïque par des centrales à combustibles fossiles si l’on veut assurer une fourniture régulière d’électricité.En France actuellement,ce qu’on appelle le facteur de charge du solaire, c’est-à-dire le rapport entre la puissance moyenne délivrée par une installation photovoltaïque au cours de l’année et sa puissance nominale n’est que de 20% environ. Sans doute est-il un peu supérieur en Lybie. Beaucoup des commentaires faits ici sur la fourniture d’une centrale solaire à la Lybie plutôt qu’une centrale nucléaire pour dessaler l’eau de mer,y compris ceux de Madame Lepage,sont assez affligeants car ils montrent une profonde méconnaissance de la question.Comprenez-moi bien.Je ne discute ici que de l’aspect technique. Du point de vue politique,je trouve moi aussi très préoccupant de récompenser ainsi une prise d’otages.Mais de son côté Madame Lepage profite de cette affaire pour régler ses comptes avec le nucléaire. C’est son problème, mais ce qui me dérange dans son discours, c’est qu’elle cite à l’appui des arguments techniques non valables. S’il y a un domaine où le solaire peut nous rendre actuellement de grands services, c’est dans le chauffage solaire ( les chauffe-eaux solaires) et plus généralement l’habitat.Là nous avons vraiment en France un gros effort à faire. Mais ce n’est pas cela dont a besoin la Lybie,ni de TGV comme le suggère Madame Lepage,c’est d’eau douce, et cela sera de plus en plus le cas avec le réchauffement climatique !


                                                                                                                        • Pinpin 31 juillet 2007 11:50

                                                                                                                          Pour ce qui est de l’alimentation électrique de nuit via des panneaux solaires, une partie de l’énergie produite de jour peut être stockée mécaniquement, puis redélivrée la nuit par un processus inverse, sans trop de pertes.

                                                                                                                          Si l’on commence à installer des centrales nucléaires dans toutes les dictatures de la planète, cela va mal se passer.

                                                                                                                          Cet évènement donne vraiment l’impression que les membres de l’AIEA sont prêts à vendre des centrales nucléaires à n’importe qui, envisageant une nucléarisation de la planète, mais sans viser une pacification de celle-ci.

                                                                                                                          A côté de cela, les USA vendent pour plus de 100 milliards de dollars d’armes sophistiquées dans la région en prévision de la future guerre en Iran.

                                                                                                                          Quelle avait été d’ailleurs l’une des 1ères cibles de l’Iran lors de son invasion de l’Irak : l’unique centrale nucléaire du pays.

                                                                                                                          De même, d’ici 2 ans, je ne serai pas surpris de voir un attentat sur une centrale nucléaire dans un pays de l’Occident (un attentat « iranien » sur le sol américain genre 11/09 par exemple).

                                                                                                                          Désolé d’être écolo-parano.


                                                                                                                        • BMD 1er août 2007 13:03

                                                                                                                          @pinpin,s’il était possible de stocker l’électricité dans des dispositifs de forte capacité massique,disons 10 fois supérieure à celle des meilleures batteries qui sont actuellement les batteries lithium-polymère,une grande partie des problèmes énergétiques de l’humanité seraient résolus car il deviendrait possible d’utiliser en masse le solaire photovoltaïque pour produire de l’électricité et cela se saurait. Il est effectivement actuellement possible de stocker de PETITES quantités d’électricité sous forme mécanique, à l’aide par exemple de volants d’inertie, auquel cas vous perdez seulement 10% de l’énergie, ou sous forme d’air comprimé mais en ce cas vous perdrez 50% de votre énergie.Vous trouverez beaucoup de renseignements sur ces questions et des éléments quantitatifs précis sur www.energystorage.org. Mais peut-être avez vous trouvé la solution et avez vous pris le brevet correspondant ? Le monde va alors bientôt être à vos pieds. En attendant, vous remarquerez que la centrale photovoltaïque actuellement la plus grande et la plus moderne du monde, celle de Brandis près de Leipzig( cherchez centrale de Brandis par Google) ne dispose pas de ces équipements miraculeux.L’électricité qu’elle produira sera régulée comme l’éolien allemand par les centrales à charbon allemandes. Un élément à prendre en compte est la surface nécessaire. La centrale de Brandis est également intéressante à cet égard. Si la quantité d’électricité délivrée annuellement par un panneau solaire est en Allemagne comme en France d’environ 100 kWh/m2/an, il faut tenir compte de la surface totale des installations, qui est à Brandis de 110 hectares et non de la seule surface des panneaux solaires. A Brandis, la quantité d’électricité délivrée annuellement par m2 d’installation sera de 36 kWh, soit environ 40 GWh au total.Installée en Lybie,cette centrale à cause du bien meilleur ensoleillement pourrait sans doute produire 50 % de plus soit 60 GWh. Pour produire la même quantité d’électricité que celle productible par le réacteur nucléaire annoncé, soit sans doute un peu plus de 7 TWh, vous constater qu’il faudrait plus de 100 centrales solaires du type de celle de Brandis, ce qu’on sait actuellement faire de mieux, et donc occuper une surface de plus de 10 km2 dans la banlieue de Tripoli sous les vents de sable.Mais le problème ne se pose pas tout à fait de cette façon.Pour raison d’intermittence du solaire comme je l’ai expliqué plusieurs fois, 80 % de l’électricité devrait être produite par une centrale à combustibles fossiles, à fuel bien évidement dans ce pays .Il faudrait donc seulement 20 Brandis, mais y ajouter une centrale à fuel délivrant 6 TWh annuellement, ce qui correspond à une production de CO2 d’environ 4 millions de tonnes de gaz carbonique par an et une mortalité par pollution atmosphérique de 5000 années de vie perdues par an ( le fuel lourd, c’est-à-peine moins que le charbon) si Tripoli se trouve sous le panache. Vous vous traitez d’écolo-parano.C’est votre affaire ! Je suis personnellement très favorable aux idées écologiques.Ce qui me dérange, c’est la manière dont certains mettent en pratique ces idées.N’y a-t-il pas d’autre moyen pour les faire avancer que de pratiquer la désinformation et l’amalgame et de jouer sur l’émotion ; est-il si difficile de fonder ses opinions, dans un domaine qui en dernier ressort relève de la physique, sur des faits plutôt que sur des impressions ? L’article de Madame Lepage, bien qu’elle soit une personnalité modérée, n’est pas exempt de ces critiques. J’attend toujours ses réponses sur trois points:les responsabilités réelles de la France sur la prolifération au Pakistan, en Corée du Nord et en Iran,l’intérêt des surgénérateurs pour multiplier nos réserves énergétiques et les dangers du charbon comme source d’énergie.


                                                                                                                        • Pinpin 1er août 2007 16:05

                                                                                                                          Merci bien BMD de ces quelques explications instructives.

                                                                                                                          Mais n’avez vous pas trouvé une solution alternative ? Installer 10 km^2 de panneaux solaires et dessaléniser de jour l’eau de mer ? (pas obliger de dessaléniser jour et nuit)

                                                                                                                          Et comme voous avez l’air assez calé dans le domaine, pourriez vous me dire ce qu’il se passerait si une bombe était larguée sur une centrale nucléaire ?

                                                                                                                          Et indépendemment, êtes vous pour l’installation de cette centrale en Libye ?

                                                                                                                          PS : quand je me prétends écolo-parano, cela veux dire que je me sens écologiste mais très pessimiste pour l’avenir de notre biosphère. Une extinction majeure est en route, la vie va être irrémédiablement bouleversée et l’homme en est responsable.


                                                                                                                        • BMD 1er août 2007 19:12

                                                                                                                          @pinpin 1-installer 10 km2 de panneaux solaires pour dessaliniser l’eau de mer. Pourquoi pas, si vous en avez les moyens.Combien coûteraient 100 Brandis ? Quelle serait la pollution atmosphérique due à la fabrication du silicium, nécessaire jusqu’à nouvel ordre, qui est produit actuellement par réduction à 1700 °C d’oxyde de silicium (silice) par du coke de pétrole et de charbon.Et par quel procédé compenser les variations considérables de puissance solaire dans la journée, et donc de la température de désalinisation ?Car si vous ne savez pas faire cela, ce n’est plus 100 Brandis qu’il vous faudra, mais 1000.Dans cet ordre d’idée, je vous propose plutôt 10000 km2 de marais salant. Au moins cela créerait de l’emploi.Cela dit, il sera peut-être possible de faire un jour ce que vous suggérez, mais quand ? 2-envoyer une bombe sur une centrale nucléaire, çà s’appelle un acte de guerre.Il y a bien d’autres manières possibles de déclencher une guerre et celle-ci en est une parmi d’autres.Quant à la résistance de la centrale, je ne suis pas spécialiste et il y a sans doute des bombes capables de percer les barrières en béton et de disperser le contenu du coeur.Posez la question à Areva. 3-Je ne crois pas que cette centrale présente les dangers qui ont été évoqués. Cependant, c’est un marchandage autour d’une prise d’otages.C’est aussi un coup de poker. Je suis contre. 4- quant aux dégradations de la planète dues à l’homme, vous prêchez un convaincu.Les hommes se comportent comme le font tous les animaux : ils prélèvent dans le milieu naturel l’énergie et les matières dont ils ont besoin pour assurer leur train de vie sans autre contrainte que le travail nécessaire pour cela et y rejettent leurs déchets sans autre forme de procès.La technologie leur permet d’avoir un impact individuel de plus en plus grand. Ils épuisent les possibilités de leur niche écologique et détruisent les niches écologiques d’un grand nombre d’autres espèces.S’ils ne s’autolimitent pas, la nature se chargera de les limiter, comme elle le fait pour les autres animaux.En fait, ce n’est pas la planète qu’il met en danger, elle en a vu d’autres, mais lui-même.Le nucléaire n’est pas ce qu’il y a de pire.Il peut même, en diminuant les impacts de la consommation d’énergie sur le milieu naturel, arranger les choses. Le pire, ce sont les actes quotidiens qui à l’échelle d’un homme représentent peu de chose, mais qui multipliés par des milliards entraînent des catastrophes.Et de ce point de vue, les actes quotidiens d’un Français provoquent les mêmes dommages que ceux de 20 Tanzaniens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès