• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Temps de travail : écarts entre les secteurs public et privé

Temps de travail : écarts entre les secteurs public et privé

Dans une étude publiée hier, l’Insee dresse un panorama de la France en activité. Il en ressort que les cadres sont ceux qui passent le plus de temps au travail. Plusieurs constats, sur la durée du travail dans les différents secteurs de l’économie. Premier constat, les salariés du public (Etat, collectivités locales, hôpitaux, HLM et Sécurité sociale) travaillent moins que leurs homologues du privé (entreprises privées, associations, et entreprises publiques) : 1580 heures pour les premiers, contre 1670 pour les seconds. Soit un écart de 90 heures par an. « Les salariés du public bénéficient d’une semaine et demie de congés supplémentaires », note l’INSEE. Les employés des organismes de Sécurité sociale comptent aussi parmi ceux qui travaillent le moins.

Ceci dit, pour assurer la permanence du service public, les médecins hospitaliers (2180 heures, les gendarmes (2080) et les pompiers (2070) effectuent des horaires bien plus élevés que la moyenne. Globalement, il apparaît que la durée du temps de travail est particulièrement élevée lorsque « le contact avec le client est essentiel ». Dans ce contexte, les cadres de l’hôtellerie et de la restauration comptent parmi les plus gros travailleurs (2190 heures). La durée du travail s’avère, en revanche, relativement basse dans l’action sociale, l’industrie des biens intermédiaires, l’automobile et l’énergie. Plus les entreprises sont petites, plus le temps de travail est élevé. Un salarié d’une PME de moins de 10 salariés travaille 1730 heurs par an, quand son homologue d’une entreprise de plus de 500 salariés fait 1620 heures.

Il me sera agréable de lire ce que cela vous inspire. Vous pouvez accéder à l’étude sur le site de l’INSEE. Et lire l’article de Virginie Malingre dans le Monde d’hier.


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • machinchose (---.---.129.40) 17 février 2006 11:48

    Personnellement il m’aurait été agréable de lire ce que ça VOUS inspire. Oh ! on le devine mais vous ne vous mouillez pas trop vous sentez le terrain un peu poujadiste alors vous préférez que vos lecteur l’emprunte à votre place. Je n’ai pas très envie de participer de ce concert de louange à l’idée selon laquelle on n’est pas sérieux si on travaille moins de 75 h par semaine (pour faire quoi on ait pas trop sinon ne pas avoir de vie hors du bureau mais bon). Je dirais également qu’un cadre a l’avantage d’avoir un boulot doté d’un interet et d’un salaire. C’est vrai que l’ouvrier à la chaine (vous devriez essayer à l’occasion le travail à la chaine) n’a pas toujours envie de faire plus. Mais dans le privé rassurez vous le chantage au chomage va lui donner des motivations c’est pas comme ces « flemmards de fonctionnaires »... ceci dit rien ne m’irrite plus qu’un agent de l’état qui est si peu motivé qu’on sort de son service avec une furieuse envie de privatisaion massive. Mais quelque chose me dit que ceux là vous les benissez secretement.

    autre chose : l’absence totale de dialogue que vous instaurez ici (vous faites votre article, on répond et puis basta) est assez étonnante pour un politique. J’aurais sincèrement aimé lire vos réponses sur le CNE/CPE ou sur Total...


    • Cyberthi (---.---.74.201) 17 février 2006 15:42

      D’autres données.... L’évolution des salaires dans le privé 2001 : + 2,4% 2002 : + 2,5% 2003 : + 2,4% 2004 : + 2,4% L’évolution des prix 2001 : + 1,7% 2002 : + 1,9% 2003 : + 2,1% 2004 : + 2,1% L’évolution des salaires dans le public 2001 : + 1,0% 2002 : + 1,4% 2003 : + 0,7% 2004 : + 0,5% de septembre 2004 à septembre 2005 privé : +2,8% prix : +2,1% public : +1%


      • machinchose (---.---.129.40) 17 février 2006 16:15

        hé hé hé ! mais M. Lambert expliquera que s’ils travaillaient plus ces feignasses... parce que c’est bien connu, les profs sont tout le temps en vacances et les seuls qui sont bien ce sont les policiers (et les pompiers) ... les clichés ont la vie dure chez certains. c’est triste quand c’est chez des gens qui exercent des responsabilités pubiques. Au fait M. Lambert le salaires des agents du sénat ??? et d’ailleurs l’ensemble du cout de fonctionnement du sénat ???

        mmmmh et pourtant c’est important de faire vivre les outils de la démocratie. Mais c’est un peu irritant de voir toujours les mêmes privilégiés réels taper sur toujours les même privilégiés de fantasme poujadiste.

        parce que n’importe qui peut devenir prof et être tout le temps en vacance... pourtant tout le monde veut devenir cadre sup à 80 heures par semaine ! bizarre ?


      • Jojo (---.---.199.118) 17 février 2006 23:14

        Quand je réfléchi chez moi à un problème (je suis dans la recherche publique) qui me turlupine, souvent pendant mes insomnies, je bosse ou je me repose ?


        • hobo (---.---.48.243) 18 février 2006 09:41

          dans l’enquete, ils ne font pas allusion aux avantages honteux des senateurs en termes financiers ? de leur utilité ? de leurs privilèges ? par rapport au privé bien sur.


          • fredal (---.---.4.38) 18 février 2006 10:56

            pas etonnant que peu de monde ne soit attire par certaine professions comme medecin en millieu hospitalier,hotellerie... : ca devient dur de gerer une vie professionnelle et familliale.


            • Leonard (---.---.63.167) 18 février 2006 11:56

              Arrmmmmmhhh ... Alors 5 semaines de vacances + 1 pour les jours feriers, nous disons 6 semaines sans travailler et j’en rajoute 1 pour les aleas de la vie, ca nous fait donc 7 semaines a ne pas passer au boulot, a 42h la semaine en moyenne ... Ce qui nous fait 1890h heures. Sur ce je rajoute les quelques samedis et dimanches pour finir le boulot a temps sous la pression : 4 samedi + 1 dimanche pour un total 30h supplementaires soit 1920h heure travaillees par an. J’ai donc 190 heures de travaillees de plus que la boite de 10 personnes (1730h). Ca me fait environ 4.75 semaines (a 40h) de plus au boulot que la boite des 10, c’est pas rien quand meme.

              Quand je compare mon salaire avec mes amis restes en france, pour un travail/responsabilite equivalent je gagne environ 30% de plus apres tous impots/prelevements/taxes par mois et mon temps de travail est d’environs 11% plus eleve. Ca fait un bon rapport temps/salaire quand meme. Mais en france on a decrete que moins on travaillait et plus on avait d’argent (cf les 35 heures bien evidement), quelle misere.


              • machinchose (---.---.129.40) 18 février 2006 12:11

                je ne vois pas très bien ou vous voulez en venir. on ne décrète rien. Mais on a le droit de choisir d’avoir une vie qui ne soit pas uniquement tournée vers les valeurs du fric et du boulot. mais c’est une façon de voir.


              • Fred (---.---.39.192) 19 février 2006 17:38

                Tout a fait mais pourquoi ne pas laisser le choix aux gens. Ceux qui veulent bosser aux 39 heures devraient pouvoir le faire et toucher un salaire supplementaire. A la place, nous sommes forces dans ce systeme de 35 heures qui a tue l’evolution des salaires.


                • machinchose (---.---.129.40) 19 février 2006 17:52

                  en même temps personne n’est réellement « forcé » (sauf quelques cathégories etc... mais tout ça change) et les cadres ne se plaignent pas des RTT. Ceci dit il est bien certain que les 35 h posent de nombreuses questions et problèmes et ne sont pas une réussite. Mais le sujet de l’article n’est pas là et j’aimerais lire maintenant les analyses de M. Lambert.

                  mais il a tendance à ne pas trop répondre.



                    • (---.---.55.10) 22 février 2006 14:20

                      C’est comique, quand j’étais ado, je voyais la droite comme le sanctuaire de l’immobilisme et du conservatisme grincheux. Mais maintenant c’est la gauche qui peut s’en prévaloir : le monde change et vous vous accrochez à vos éternels épouvantails : les méchants riches, les vilains patrons ...


                      • machinchose (---.---.129.40) 22 février 2006 15:19

                        ce serait bien au lieu de brandir des slogan made in UMP de discuter sur le fond peut être ?

                        maintenant que vous voilà grand vous avez perdu semble t il votre capacité à penser par vous même.


                      • paul (---.---.6.235) 22 février 2006 18:24

                        le fonctionnaria est le cancer de notre société. dans le monde entier lorsque l’ont dis foncionnaire,le rapprochement est automatique avec fainèant.


                        • Jojo (---.---.168.234) 22 février 2006 18:32

                          Faut un concours. L’orthographe compte...


                        • machinchose (---.---.129.40) 22 février 2006 18:42

                          là on sent le niveau de la reflexion !

                          ah oui ! bravo M ; Lambert vos amis sont les plus prompts à dégainer des argumentaires implacables.


                        • Richard (---.---.54.193) 18 mars 2006 02:05

                          Il a tout a fait raison, le gouvernement ne peut plus faire une reforme sans que les fonctionnaires et les syndicats manifestent. En suède l’économie était semblable a c’elle de la France d’aujourd’hui, en deux ans ils ont réussi a redresser l’économie en réorganisant les fonctionnaires.


                        • éric (---.---.166.26) 27 mars 2006 13:25

                          Le travail est bien mal partagé

                          Qu’y apprend-t-on ?

                          Que la durée annuelle du travail des salariés à temps complet s’est élevée à 1650 heures au lieu de 1607 qui est la durée légale.

                          Il est important d’insister sur « salariés à temps complet » car bien trop souvent les statistiques comprennent tous les salariés et donc ceux à temps partiel qui font chuter la durée moyenne annuelle du travail. Argument de poids pour traiter les français de fainéants

                          (voir http://www.diplomatie.gouv.fr/label_france/57/fr/07.html).

                          Quelques enseignements :

                          - Plus le contact avec le client est essentiel et plus la durée de travail est élevée. Ceci est d’autant plus vrai pour les catégories soumises à des heures dites « d’équivalence » (pourtant illégales voir mon blog).

                          - Inversement plus le salarié se trouve dans des secteurs ou les emplois se trouvent concentrés dans quelques grandes entreprises (automobile, énergie...) plus la durée de travail est faible car ce sont des secteurs dans lesquels les salariés disposent de grands pouvoirs de négociation avec l’employeur.

                          - Et donc, plus l’entreprise est petite et plus le temps de travail est grand.

                          Se pose ici une fois de plus la nécessaire égalité qui doit exister dans les relations construites sur un fondement contractuel. Faute de quoi, la partie dominante dans le contrat imposera sa volonté.


                          • x026790 (---.---.101.8) 6 avril 2006 18:23

                            A moins de taxer l’INSEE de partisanerie, one pourra qu’admettre les chiffres. Peut-etre est-ce pour cela que les reactions sont si vives, d’autant qu’elle sont produites par des gens pour qui les travail est une alienation, perception qu’on n’est pas forcement oblige de partager.

                            Je suis parfaitement pour une remise en cause negociee de l’intouchabilite de fonctionnaires.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires