• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

benedicte_gab

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 165 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • benedicte_gab 17 août 17:17

    J’ai le même âge et je ne suis pas d’accord sur bien des points.

    1 Il n’y a toujours pas d’allocations pour les jeunes de moins de 26 ans, mais quand j’avais 20 ans ce n’était pas un vrai problème et nombre d’entre nous quittaient le domicile familial facilement parce que du boulot on en trouvait, on trouvait aussi à se loger même si c’était pas le top sans qu’on vous demande d’avoir un CDI et un salaire supérieur à 3 fois le loyer ! ... actuellement les jeunes doivent rester chez leur parents ou se retrouvent à la rue ... un vrai progrès ! Quand aux boulots de merde actuel, ils sont légions et n’ont rien à envier à ceux d’antant, et quand vous percevez une allocation parce que vous n’en avez pas, c’est en contrepartie d’un flicage permanent assorti d’un chantage à vous la supprimer. Et ça fait de nombreuses années que les boulots faciles avec salaire croissant (qui n’ont jamais été la norme) sont rares, jamais la majorité de la population n’a accumulé les biens immobiliers (seule une minorité) les autres essaient seulement d’être propriétaire de leur logement et n’y arrivent pas forcément.
    2 pour le harcèlement sexuel et les viols, si les lois ont changé, la réalité n’a pas beaucoup changée pour les femmes qui en sont victimes, peu de plaintes en raison du parcours du combattant, peu de condamnations et les victimes présumées « affabulatrices » ou traitées en accusées ... les lois n’ont de valeur que si on se donne les moyens de les faire respecter et d’en respecter l’esprit ... ce n’est pas le cas et pas seulement dans ce secteur
    3 pour les soins médicaux, pareil pas de boulot ou pas d’alloc pas de sécu ça n’a pas changé, et plus de prise en charge à 100% comme quand j’étais jeune sauf si on paye une mutuelle ou si on est à la cmu complète ... mais je répète à l’époque trouver du boulot était facile et donc d’avoir une couverture sociale également.
    4 les taudis fleurissent depuis quelques années, sans que les marchands de sommeil ne soient le moins du monde inquiété, les gens à la rue ne cessent d’augmenter, y compris des familles avec des enfants, et le nombre de personnes n’ayant pas les moyens de chauffer décemment leur logement en hiver également
    5 pour les prises de positions concernant l’écologie, le féminisme, la politique et etc... la réflexion était bien plus profonde il y a 40 ans, que maintenant où il s’agit seulement pour la plupart de postures superficielles et ceux/celles qui réfléchissent vraiment se heurtent tout autant à la masse de ceux/celles qui ne veulent pas savoir et sont dans l’optique « après moi le déluge ». 
    6. les établissements d’enseignements publics étaient gratuits à notre époque comme maintenant, et le système de bourse existait pour l’université. Certes tout le monde ne faisait pas des études supérieures, et il y avait des choses à changer toutefois là aussi, si certaines choses sont allées dans le bon sens, le niveau a été considérablement abaissé et faire des études n’est nullement de nos jours synonyme de trouver un emploi, et on a multiplié les « diplômes » sans intérêt là où avant on formait sur le tas et tout aussi bien.

    Par contre nous étions plus « libres » il n’y avait pas une multitudes de lois et de règlements, d’autorisations à demander qui entravaient en permanence ce que vous aviez ou non le droit ou la possibilité de faire ... la société était moins carcérale, l’espace public moins privatisé ... un long développent serait nécessaire. Bref nous avons gagné un tout petit peu sur certains points et perdus beaucoup sur d’autres, sans pour autant que les problèmes importants soient résolus et que la société change d’orientation pour aller dans le sens du bien-vivre.

    Ce n’était pas une bonne société, et ça ne l’est toujours pas, mais la description misérabiliste que vous en faites ne correspond pas à la réalité et la réalité actuelle sur bon nombre de point est pire pour une partie significative de la population que ce qu’elle l’était quand j’étais jeune. J’ai toujours été en révolte contre la société dans laquelle je vivais, je n’ai jamais cessé de l’être et je suis encore plus déprimée maintenant qu’il y 40 ans, mais parce qu’on a pas avancé d’un iota dans le bon sens (selon moi évidemment) et pas seulement en France, et que je ne vois pas d’éclaircie à l’horizon. 



  • benedicte_gab 16 juin 16:21

    @Coriosolite
    Je suis d’accord. Le « bio » de supermarché est forcément intensif dans le meilleur des cas, ce qui n’est pas « écologique », le label ne garantit rien et cultivé par de grosses exploitation certainement peu respectueuses de leurs salariés. Ensuite faire venir du prétendu bio de l’autre bout du monde c’est une aberration ... 

    Maintenant en zone rurale c’est assez facile d’acheter en direct à des producteurs locaux, bio ou en raisonné. Dans l’Aude les producteurs sont sur les marchés, vendent à la ferme, à Narbonne certains se sont regroupés pour ouvrir un espace de vente ouvert toute la semaine, et pour les fruits et légumes ça ne coûte pas vraiment plus cher qu’à Lidl et moins que dans les hyper ... et les producteurs en question vivent mieux que ceux qui ont pour clients exclusifs les hyper, l’agro-alimentaire et les grossistes, et n’ont pas de mal à écouler leur production..
    Maintenant il faut manger de saison, réorganiser son alimentation, en hiver les fruits c’est « pommes », les légumes choux, carottes, oignons, navets, potirons,... personnellement ça ne me pose pas de problème, et sur le plan gustatif et nutritif il y a pas photo, et puis j’aime faire le marché et parler avec les producteurs c’est sympa.
    Dans les grosses agglomérations je pense que c’est beaucoup plus difficile et coûteux, et comme il n’y a pas de volonté politique de permettre l’installation de petites exploitations respectueuses de l’environnement bien au contraire ça ne va pas changer de sitôt. Mais il faudrait également remttre en route des petits commerces de proximité et sortir du tout hyper et discount.
    On est pas sorti de l’auberge !


  • benedicte_gab 1er juin 19:02

    rien d’intéressant à ajouter aux commentaires précédent ... article navrant 



  • benedicte_gab 1er juin 05:57

    @ à l’auteur

    article qui fait plaisir à lire, même si le constat est déprimant. J’aime bien Derrick Jensen, ma vision des choses est assez proche de la sienne ... et semble-t-il de la votre également :)



  • benedicte_gab 5 mai 17:39

    Merci pour cet article ...

    J’ai voté pour JL Mélenchon au 1er tour ...et j’hésitais entre l’abstention et voter pour Marine Le Pen même si ça ne me convient pas du tout, mais m’abstenir c’est finalement indirectement cautionner l’accession au pouvoir de Macron et un pire certain pendant 5 ans dans tous les domaines ... avec direct gouvernement par 49.3 pendant les vacances ... bonjour les pleurs à la rentrée ! Donc je vais assumer de voter contre les pressions venues de toutes part pour voter E. Macron ou blanc !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès