• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Candide

Candide

Loin des ors de la République, loin des Ecoles de la pensée unique, loin des Corps constitués, contrariant quelques fois et enthousiaste parfois, tel le Candide de Voltaire en toute modestie, considérant que penser et écrire sont encore des droits. En un mot libre de toute appartenance. 
Ecrivain j'ai également commis quelques ouvrages de fiction, Terra Nova, Le Crépuscule des Dieux, Bienvenue à Alliance et quelques nouvelles.
Je vis désormais à Phoenix en Arizona, ville superbe et vie très agréable. 

Tableau de bord

  • Premier article le 23/07/2008
  • Modérateur depuis le 29/06/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 142 585
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 43 36 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires


  • Candide Candide 5 septembre 2010 03:10

    Et puis, comme disait Pascal en son temps : « dans l’incertitude, mieux vaut croire en Dieu, s’il n’existe pas cela ne nous coutera rien, mais s’il existe Bingo ! »

    Interpretation libre....

  • Candide Candide 4 septembre 2010 19:51

    Merci Bernard pour ce texte interessant et un peu polemique. Je vous livre ci-joint un texte que j’ecrivais il y a deja quelque temps :


    26 août 09

     

    Le péché fondamental de la science est de vouloir absolument nier l’existence de Dieu, à coup de formules mathématiques alambiquées, de constantes universelles « bienvenues pour combler les trous de la formule », de lois physiques intangibles où tangibles selon le besoin qu’on en a.

    La science réfute Dieu en disant que c’est en sorte la solution de facilité. Quand l’homme ne comprend pas il s’invente une puissance supérieure bien commode, dit-elle.

    Bref, devant l’immensité de la tâche qui est de vouloir expliquer l’univers, le pourquoi et le comment de son existence même, un seul constat s’impose : nous ne savons encore rien.

    Et si nous nous étions trompés de route, d’instruments ? La théorie des cordes, des branes, la dernière en date celle qui aurait 11 dimensions, voudrait expliquer le Big Bang par le choc de deux membranes. Premier constat, cette théorie accepte implicitement de dire qu’il y avait quelque chose AVANT le big-bang, les membranes elles-mêmes. Soit, mais si un univers est crée à chaque rencontre de deux branes, qu’en est-il de l’autre brane ? Crée-t-elle un autre univers parallèle à chaque rencontre elle aussi ? Le même univers en « inversé » ? Un univers parallèle ou un univers miroir ? Et combien peut-il y avoir d’univers ainsi crées ? Et puis de toute façon on en revient toujours au même point : qu’y avait-il AVANT la première brane ? Qui l’a crée ?

    La beauté, l’organisation fantastiquement équilibrée de la Nature expliquées par une théorie, une de plus, sont elles issues de cette symphonie vibratoire cosmique des cordes infinitésimales ? Et qui dirige l’orchestre ? Un orchestre qui jouerait sans aucune fausse note depuis la nuit des temps.

    Les trous noirs réunissent les deux théories, celle de la relativité générale et la théorie quantique, les forces G, S, EM et W. Qu’en est-il des cordes dans un trou noir ? Sont-elles annihilées ? Sont-elles indestructibles et par là même immortelles ? Que devient la symphonie ?

    Lorsque je regarde ma main, je vois des doigts bien sûr. Mais au-delà il y a des cellules et puis encore plus loin des atomes. Or ces atomes obéissent aux lois quantiques, alors que moi qui suit un énorme paquet d’atomes je subis les lois physiques classiques. En plus ces atomes qui constituent ma main, mon corps, le vôtre et tout ce qui nous entoure du plus petit brin d’herbe au soleil lui-même, ne savent même pas où ils se trouvent à l’instant T, d’après le principe d’incertitude. Nos électrons se baladent à des vitesses insensées plus vite que la lumière parfois, et nous on est là sans bouger. Bizarre non ? Logiquement d’après les théories scientifiques on devrait se trouver à plusieurs endroits à la fois, du-moins nos atomes le devraient, et je ne vois pas comment ils pourraient le faire sans nous. Donc je serais plusieurs, et vous aussi. Plusieurs en même temps. Oui, mais combien ? Et qui est réel dans tout ça, moi ou lui ou l’autre là-bas ? On parle aussi de phase quantique. Alors il y aurait non pas un, deux, trois, onze univers, mais des milliards d’univers qui vivraient tous en même temps mais sur une phase quantique, une vibration atomique, différente. Donc en ce moment un autre moi écrit aussi, baise sa femme, conduit son hélicoptère, mange des sushis, que sais-je encore ? Et tout ça à quelques millimètres de moi, mais à quelques secondes d’écart ou de millisecondes, qu’est-ce que ça peut bien faire ? De toute façon on ne se verra jamais, on n’est pas en phase.

    Et le Temps dans tout ça ? Il passe, oui ça on ne peut le nier. Mais est-ce qu’il reviendra sur ses pas quand l’univers, enfin le nôtre, se repliera pour retomber dans son trou noir et renaître plus tard ? Le temps pour nous est-il le même « ailleurs » ? Les secondes sont-elles partout les mêmes ? Ca doit dépendre de la phase aussi, ça.

    La théorie sur l’espace temps qui lie les trois dimensions de l’espace et la dimension du temps nous explique qu’au moment du big-bang, l’espace et le temps sont nés en même temps (sic !). Donc ils doivent mourir en même temps, à moins que le temps continue son bonhomme de chemin, tranquille. Mais pour aller où ? Pour qui ?

    Toutes ces questions me turlupinaient déjà pas mal, mais voilà maintenant qu’on vient nous parler de matière noire, de matière exotique, d’antimatière. Bref, encore un cauchemar pour mes neurones. Au fait, sont-ils composés d’atomes eux aussi. Parce que là ça va être coton de trouver un terrain d’entente entre les atomes de mes neurones, ceux de l’antimatière, et ceux de l’hélicoptère de mon autre moi qui se balade je ne sais où.

    Tiens, l’autre jour j’ai vu naître un gosse. C’est merveilleux un petit bout qui vient au monde, comme ça en gueulant. Et puis je me suis dit en le regardant : »Mais comment on fait pour avoir toujours le nez au milieu de la figure, deux yeux, deux pieds, deux oreilles, le tout toujours placé au bon endroit, comme si il y avait un plan scrupuleusement suivi par la nature ? » Allons-donc ça recommence, voilà que les atomes du bout de chou comme les miens suivent un plan maintenant. Mais qui est l’Architecte, nom de Dieu ?

     


  • Candide Candide 3 septembre 2010 03:55

    Bonsoir Pierre, bonjour Guy (la nuit est bien avancee a Bruxelle),


    Je viens de lire un article bien ecrit et documente. Neanmoins, je regrette l’amalgame entre les Tea Parties et l’extreme droite. A ce que j’en sais le mouvement Tea Party est surtout inspire par les founding fathers, Patrick Henri (Donnez moi la mort si je ne peux vivre libre), Thomas Paine (The common Sense) en tete, ainsi que Jefferson pour sa fameuse opposition a la creation d’une banque centrale. C’est un mouvement populaire de fond, en phase avec ce que pense l’Amerique profonde, avec l’esprit pionnier, aventureux, entrepreneur et responsable de ses actes et donc de leurs consequences.
    Comme toujours, les partis de l’establishment essaient de recuperer un mouvement populaire de fond. Mais il semble ici qu’ils n’y arriveront pas et c’est en cela que l’on ne peut savoir quelle sera la suite, electorale, emeutiere ou guerriere.
    Les americains sont meurtris, depossedes, humilies par une oligarchie financiere et des politiques corrompus.Et surtout ils sont decus par Obama sur lequel ils avaient fonde tant d’espoirs. Mais gageons que ce grand pays democratique trouvera l’energie de son rebond, en tout cas pour ma part j’y crois fermement.
    PS : It’s not easy to write in French with an american keyboard.

  • Candide Candide 22 février 2010 13:10

    à l’auteur,


    Vos articles se suivent et se ressemblent. Vous restez, imperturbable, dans votre haine anti américaine (vous auraient-ils refusé quelque chose ? vous semblez tellement frustré.)
    Votre admiration béate d’une dictature sanguinaire, naine absolue sur le plan économique, est presque comique. Je vous cite, car cela vaut son pesant de cacahuètes :
    Mais ces analystes, s’ils ne se trompaient pas sur ce point, n’avaient pas vu venir la crise. Les Chinois, si. Et ils avaient déjà planifié leur sortie de crise bien longtemps à l’avance, comme je l’avais annoncé dans un article déjà ancien. C’est en tout les cas la seule explication rationnelle à leur fantastique rebondissement du début 2008, alors que le monde entier pataugeait encore dans le marasme des subprimes.
    Je me demande bien ce que vous faites encore au Canada. Mais précipitez-vous donc chez ces braves gens pour leur prodiguer vos conseils avisés de stratège mondial.
    Et puis un jour, si vous avez le temps de changer de lunettes, peut-être lirez-vous quelques livres d’histoire, de géo-stratègie, afin que les cent millions de morts de la « révolution » culturelle aient au moins servi à vous ouvrir l’esprit.
    Accessoirement, monsieur de le messager des dieux, combien y-a-t-il de sociétés chinoise dans les cinquante premières mondiales ? Savez-vous que votre « futur » ex géant construit des villes entières qui restent vides, qu’il y a à Pékin 14 ans de stocks de bureaux vides, que le salaire moyen est inférieur à 1000 dollars par an, que la Chine ment honteusement sur ses propres chiffres, qu’elle a un taux de chômage supérieur aux nôtres, les chômeurs là bas sont renvoyés dans leurs campagnes manu-militari et avec le seul droit de fermer leur gueule. Cette gueule que vous avez la chance vous Monsieur de pouvoir ouvrir grâce à l’Internet, ses réseaux, sa technologie tous américains. 
    S’il existe encore une seule vraie démocratie au monde, elle est américaine. C’est d’ailleurs ce que pensent les dirigeants chinois qui ont tous une résidence aux USA. Ainsi que les 720.000 chinois aisés qui ont fait une demande d’immigration en 2009 aux Etats Unis d’Amérique. Remarquez, à vous seul si vous allez en Chine, vous allez compenser. Faites gaffe à votre cerveau quand même, il fait froid.

  • Candide Candide 13 février 2010 18:19

    Beau texte, il est vrai. Pour un peu on en pleurerait d’émotion. 

    Au fait quid de l’ANC, fondée en 1920 par Lénine et destinée à prendre le pouvoir en Afrique du Sud et contrôler l’approvisionnement des ressources naturelles nombreuses du pays, au détriment de l’occident ? Au fait quid des 17 gamins assassinés dans l’explosion de leur bus par l’ANC et Mandela en 1957 à Johannesbourg dans un attentat terroriste ?
    L’histoire se souvient-elle des raisons qui ont amené Mandela en prison, ou continue-t-elle à balbutier sur les poncifs assénés par les partis communiste comme autant de vérités mensongères ?
    On ne peut pas parler de l’Afrique du Sud sans évoquer le rôle du parti communiste qui a embrigadé et endoctriné des génération de noirs naïfs, dans le seul but de servir ses propres intérêts.
    Au fait, saviez-vous que mot « apartheid » est un mot anglais inventé en 1905 après la guerre meurtrière entre les Afrikaners blancs et les Anglais, la guerre des « Boers », paysans blancs installés en Afrique du sud depuis le 17ème siècle ? Ce mot voulait dire « développement à part » et était revendiqué par les Afrikaners blancs qui ne voulaient pas être absorbés par le colonisateur anglais. C’est d’ailleurs en Afrique du Sud que sont apparus les premiers camps de concentration, pour enfermer les « rebelles » Afrikaners qui osaient ne pas être d’accord avec les Anglais.
    Les blancs( hottentots, germaniques, français) sont arrivés par la mer au Cap sur une terre vierge et en ont fait au 17 et 18ème siècle un pays très riche. A cette époque il n’était nullement question de nation noire. Les Zoulous sont descendus du nord bien plus tard.
    On a exterminé les blancs de Rhodésie, les blancs d’Afrique du Sud, du Zimbabwé et de bien d’autres pays encore, au seul prétexte de servir la doctrine communiste, tout en exploitant les peuples noirs qui servaient de justification et de « bien-pensance » pratique. Ne soyons pas dupes, si l’histoire de ce magnifique pays a été occultée des manuels scolaires, c’est que cela arrangeait bien l’endoctrinement généralisé voulu par les communistes de l’époque. 
    Un jour on pourra réouvrir les livres d’histoire... et comprendre pourquoi le monde d’aujourd’hui n’est plus que décombres et haines recuites.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Présidence Sarkozy Economie






Palmarès



Agoravox.tv