• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cangivas

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 141 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Cangivas 4 février 2011 14:37

    La gauche est tombée dans le piège tendu par la droite.

    Le patronat est favorable à l’immigration (augmentation de la demande intérieure - logements, BTP, distribution, ..., dumping social, etc.).

    La droite répond favorablement à cette demande.

    Au vu de certaines conséquences, le populo parfois s’interroge.

    La gauche explique au populo que s’interroger c’est le début du fascisme.

    La droite est moins radicale, le populo peut s’interroger (mais pas réfléchir - faut pas déconner - et droite et gauche sont d’accord sur ce point ... ça ferait le jeu du FN).

    La droite aura réussi l’exploit de servir le patronat contre le populo, de détourner le populo de la gauche et de couillonner le populo avec l’aide de la gauche.


  • Cangivas 13 janvier 2011 16:02

    La particularité de Zemmour est, me semble-t-il, d’être emblématique et le porte-voix des doutes et des changements qui traversent les sociétés européennes et pas seulement la société française (alors que certains lui reprochent d’être trop franco-centré ou franchouillard).

    Pour faire court :

    - l’idée (née du XXème siècle) que l’Européen, le Blanc, est responsable des plus grands malheurs s’est imposée progressivement et naturellement dans l’esprit des Européens au point d’être une évidence ;

    - les associations anti-racistes n’ont pas eu à se forcer pour enfoncer le clou : le Blanc est indiscutablement le bourreau, l’Autre est indiscutablement la victime. Elles n’ont pas intérêt à ce que cette norme soit remise en cause ;

    - or cette norme est remise en cause en Europe (même en Allemagne) - quasiment aussi progressivement et naturellement qu’elle s’y était imposée - pour des raisons internes mais aussi externes (par ex. : les Chinois ne sont pas plus humanistes que les Européens).

    Kelman, Eolas, Bilger peuvent renouveler leurs propos, ça n’affecte pas cette norme, cette vision historique.

    Zemmour, lui, a la possibilité d’aborder tous les sujets (un jour la Chine en Afrique, un autre les votations suisses, les banlieues, les cantines scolaires, ...) qui ensemble tordent le cou à cette norme.

    Bref, des 4, Zemmour est le plus actif et le plus représentatif de ce que redoutent les associations anti-racistes, à savoir le changement de norme en Europe.


  • Cangivas 25 septembre 2010 18:12

    En parlant de défigurer... les Etats-Unis n’ont toujours pas signé la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_sur_l%27interdiction_des_mines_antipersonnel

    Vous êtes bien gentils avec Obama, le modèle du progressisme, ancien (et futur ?) Prix Nobel de la Paix sauf qu’il y a beaucoup de beaux discours... mais peu d’actes.


  • Cangivas 5 septembre 2010 17:05

    J’ai du mal à exprimer ce que je ressens mais bon je vais essayer.

    Je comprends le succès des Quick halal (plus largement du halal mais aussi d’autres évènements et comportements, le ramadan, le voile, ...) ainsi :

    - une partie de la population ne se sent pas européenne, ne s’identifie pas à l’Europe (quand bien même ces personnes lui trouvent quelques avantages : libertés individuelles) comme peuvent l’être des Français, des Allemands, ..., lambdas (y compris d’origine extra-européenne), pro ou anti-UE ;

    - mais s’identifie à une autre famille, une autre civilisation pour utiliser un grand mot, sans pouvoir ou songer à retourner dans le pays d’origine de leurs ascendants (pour des raisons économiques, de niveau de vie et aussi de libertés individuelles, droits politiques, ...) ;

    Selon moi, ça dépasse le comportement communautaire classique.

    Au sens où il ne s’agit pas seulement de se rapprocher des siens mais dans le même temps de marquer ses distances avec les valeurs, us et coutumes de l’Europe où l’on se trouve bloqué.


  • Cangivas 25 décembre 2009 18:32

    Excellent article mais qui, ce n’est pas un reproche, pose plus de questions qu’il n’en résout.

    La question que je me pose est est-ce que la cause du comportement de Nora Berra (altercation avec Clément, rupture du jeûne en public) est d’abord d’ordre générationnel ou non ?

    Je veux dire par là que peut-être, plus que la religion en elle-même, elle défend ce qui est (ou était) précieux aux yeux de ses parents... et il est possible d’imaginer que les enfants (de Nora Berra) auront un rapport plus distant avec la religion de leurs grands-parents. 

    Ou est-ce que la cause est autre ? Par exemple identitaire (consciemment ou non)... le comportement de Berra pouvant être significatif de querelles - entremêlant identité, politique, géopolitique et religion - à venir.

    Pour la masse des Français (plus largement des Européens, notamment, avec des variantes suivant les contextes historiques), la laïcité c’est - tout naturellement - le fait que la société et les individus ne sont plus soumis à la religion et que ce fait est accepté. Me semble-t-il.

    La laïcité établit une distance entre la société et la religion.
    Distance qui ne signifie pas négation. Les cathédrales, les calvaires, les abbayes, telles célébrations, tels produits, ..., font partie du paysage au même titre que Lully, Versailles, Louis XIV, Vauban, etc.
    On peut apprécier ces derniers, s’en inspirer, célébrer tels aspects, sans être pour autant un nostalgique de l’Ancien Régime, de l’absolutisme ou que sais-je encore et vouloir leur retour.
    Même chose s’agissant de l’héritage, des traditions, ..., chrétiens.

    A cette distance avec le fait religieux qui caractérise selon moi la laïcité, s’oppose la vision de la laïcité par Nora Berra (sauf erreur de ma part Fadela Amara tient les mêmes propos) pour qui la laïcité c’est permettre la pratique de toutes les religions mais aussi leur visibilité, leur exposition de façons égales dans la société...
    ... avec comme conséquence la course à la démonstration tout azimuth et une concurrence religieuse ou à connotation religieuse féroce. A l’américaine.







Palmarès