• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Daniel Roux

Daniel Roux

L'Histoire s'écrit aussi aujourd'hui.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/08/2007
  • Modérateur depuis le 15/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 3291 1375
1 mois 0 46 0
5 jours 0 5 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 572 214 358
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Daniel Roux Daniel Roux 24 juin 09:21

    Si j’ai bien compris, les négociations qui débutent n’ont pour but que de définir les modalités de la rupture, c’est à dire et principalement, d’établir le solde financier, entre l’UE et la GB, qui pour l’instant, fait toujours partie de l’Union avec les droits et devoirs qui vont avec.

    Ce n’est qu’une fois la rupture effective que des négociations entre l’UE et la GB indépendante, commenceront.

    En tout cas, c’est la position officielle de la Commission.

    La stratégie de la GB est de tenter d’obtenir des garanties et le soutien de quelques chefs d’état, en les rencontrant un par un. La stratégie de la Commission est de présenter un front uni.

    En général, c’est le chacun pour soi qui domine les relations dans l’UE, comme l’a montré la décision unilatérale de Merkel sur le million de réfugié qu’elle comptait faire entrer en Europe.

    Trump, en jouant l’éléphant dans le magasin de porcelaine et en s’attaquant de front à l’Allemagne, qui, par réaction, se rapproche de la France, ôte un soutien décisif à la GB.


  • Daniel Roux Daniel Roux 23 juin 14:20

    A partir de quoi ou de quand, devient-on un intello ? Y a t-il un minimum requis, des diplômes d’état, pour être reconnu ou dénoncé, comme intello.

    Mélenchon à une licence de philo et a été prof de français. Est-ce un intello ?

    Un intello qui pratique une activité manuelle, est-il encore intello ?

    Y a t-il des intellos honteux ? Ne sommes-nous pas toujours l’intello de quelqu’un, moins intello.

    L’intelligence artificielle est-elle intello par essence ?

    Faut-il interdire les intellos ?

    Ayant suivi l’école de la vie - qui ne l’a pas suivie ?- ces profondes et intellectuelles interrogations ne font-elles pas de moi, un intello sans le savoir ?


  • Daniel Roux Daniel Roux 22 juin 15:16

    Le monde a mille et une facettes, sans doute plus encore.

    Il peut être expliqué par un géographe comme dans l’émission « le dessous des cartes ».

    Il peut aussi être expliqué de manière convaincante par un historien, un généticien, un politique, un psychiatre, un fou même.

    L’auteur est mathématicien, informaticien. Il a des connaissances sur le budo et le cinéma. Sa vision du monde est aussi intéressante que celles présentées par d’autres spécialistes et, bien entendu, aussi incomplète, sinon fausse.

    Tout système comporte ses failles, affirme t-il. Est-ce exact ? Qu’appelle t-on faille ? Le système solaire a t-il une faille ? Peut-on appeler faille le fait que le soleil, une naine jaune, est une durée de vie limitée ou est-ce une donnée banale qui indique que tout système a un début et une fin ?

    La dette, par exemple, est-elle une faille ou un virus utilisant une faille du système ?

    L’égoïsme ? L’avidité ? L’angoisse ? La finitude ? Que de paramètres..

    L’intelligence d’un homme y suffit-il ?


  • Daniel Roux Daniel Roux 21 juin 08:49

    Rien de nouveau sous le soleil. Ceux que cela intéresse trouveront tout ce qu’il recherche dans les écrits de Noam Chomsky, de Serge Halimi et Arnaud Rindel.

    Extrait de « Quand les journalistes (et leurs favoris) falsifient l’analyse critique des médias »

    « Depuis un quart de siècle, la contre-révolution néolibérale, la décomposition des régimes « communistes » et l’affaiblissement des syndicats ont concouru à la renaissance puis à l’hégémonie d’une pensée individualiste.
     Les institutions collectives sont démantelées ; celles que l’on édifie sur leurs décombres privilégient le consommateur désaffilié, l’« individu sujet ». La nouvelle idéologie dominante, qui accompagne cette grande transformation, la rend plus fluide, plus insensible aussi, en la proclamant « naturelle », produite par des forces telluriques auxquelles nul ne pourrait résister et qui, de surcroît, apporteraient dans leur sillage de nombreux bienfaits partagés.
     Dorénavant perçues comme « marxistes » et donc dévaluées à l’égal des régimes qui se prétendaient tels, les analyses structurelles de l’histoire, de la politique et des médias sont par conséquent dédaignées. Le refus de postuler que la spontanéité des « acteurs » et l’élan impétueux des « droits de l’homme » seraient les principes essentiels guidant la mondialisation expose au risque d’être qualifié d’archaïque, d’extrémiste ou de paranoïaque. »

    Mais le rappel est bienvenu puisqu’il provient d’une nouvelle génération de journaliste utilisant les nouveaux outils médias pour faire leur métier.

    Les élites ont toujours existé et ont toujours été coupé du peuple, physiquement et mentalement, et cela à tous les niveaux de la société.

    Combien de cadres supérieurs s’intéressent vraiment aux affres des employés ?

    La société humaine, comme toutes les sociétés, est hiérarchisée. Aucune autre organisation n’a prospéré, soit parce qu’elles ne correspondent pas à la mentalité humaine, soit parce qu’elle a été détruite.

    Que nous le voulions ou non, les rapports sociaux sont des rapports de force.

    Polony est certainement plus heureuse, indépendante et bénéficiant d’une certaine notoriété qu’elle ne l’a jamais été, salariée et donc, soumise à ses employeurs.

    Sa maîtrise des médias TV est sa grande force. Qu’elle en use pour informer le maximum de public.

    Une observation sur la forme : La musique nuit à l’écoute et la gestuelle est trop appuyée pour être naturelle. Le texte se suffit à lui-même.


  • Daniel Roux Daniel Roux 20 juin 16:36

    Pierre Dac ! Quel brio !

    Rappelez-vous ce célèbre sketch :

    Macron, le torse nu, est assis en tailleur sur une planche hérissée de clous. Sarkozy, un turban autour de la tête, l’interroge.

    - Pouvez-vous le faire ?

    - Oui, je peux le faire !

    - Il peut le faire ! C’est fantastique ! Bravo ! Applaudissons l’artiste !







Palmarès



Agoravox.tv