• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Deadlikeme

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 83 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Deadlikeme Deadlikeme 15 juillet 2010 12:53

    09h15 le neuf-quinze d’arrêt sur image

    Bettencourt : dilution, mode d’emploi
    Par Daniel Schneidermann le 15/07/2010

     

    La belle bleue ! La belle rouge ! Ce n’est plus une affaire, c’est un feu d’artifice, un chapelet de pétards. Admirez la vente-express par Woerth (Eric), de gré à gré, de l’hippodrome de Compiègne, à un ami d’ami. Ne ratez pas la dernière de Woerth (Florence), qui aurait postulé en 2009 auprès de filiales françaises de banques suisses. Tiens, vous avez risqué de manquer le dernier épisode des relations mère-fille chez les Bettencourt, demande de placement sous tutelle de la mère par la fille, et riposte immédiate de la mère sous forme de demande d’un « audit indépendant ». Entrez entrez, venez admirer notre interview exclusive de Banier, avec en « teasing internet » une lettre exclusive de Liliane Bettencourt, racontant comment la comptable lui a demandé « trois appartements ». Et la juge Prévost Desprez ? Vous avez bien noté, qu’elle va pouvoir instruire l’affaire de son côté, perquisitionner comme Courroye, et saisir tous les documents qu’elle souhaitera (du moins ceux que Courroye aura laissés) ?

    Et puis, il y a les partis de poche. Une trouvaille, les partis de poche, qui permettent de tourner en douceur les lois sur le financement des partis politiques. On connaissait celui de Woerth, dans l’Oise. Voici celui de Sarkozy, qui aurait ramassé quelques centaines de milliers d’euros des Bettencourt, en 2006 et 2007. Et même, qui pointe son nez, celui de Wauquiez. Mais attention : tout celà, comme dirait l’Inspection des finances, est parfaitement légal. Normal. Rien à signaler.

    La belle bleue ! Ce n’est pas l’étouffement qui menace le scandale Woerth-Bettencourt, c’est la dispersion, la profusion, l’émiettement. Il n’y a certes pas de « chef d’orchestre clandestin » à cet émiettement, qui est le meilleur allié de Woerth et Sarkozy. Il n’y a pas d’entreprise concertée d’étouffement d’affaire par noyade sous les sous-affaires, les scandales secondaires, les rebondissements de diversion. Mais ce sera bien le résultat, la dilution du scandale en bruit de fond, en feuilleton de plage. Cela dit, le problème est sans solution évidente. A moins que tous les investigateurs de la place ne se concertent pour créer un comité d’homologation de la révélation de la semaine, ce qui parait, à ce stade, peu probable.

     



  • Deadlikeme Deadlikeme 14 juillet 2010 12:23

    Absolument de votre avis ! Cette chaîne nuit gravement à la santé mentale !!!!



  • Deadlikeme Deadlikeme 12 juillet 2010 19:01

    A lire aussi sur
    http://www.alterinfo.net/Affaire-Bettencourt-Histoire-secrete-de-L-Oreal_a48074.html

    et les commentaires !

    DEtonnant ! Etonnant et surtout ô combien effarant



  • Deadlikeme Deadlikeme 12 juillet 2010 18:51

    http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#8652

    Le site Mediapart, qui a sorti « l’affaire Bettencourt », pose treize questions à Nicolas Sarkozy, mis en cause, qui doit être interviewé ce soir sur France 2 par David Pujadas...

    Ces questions lui seront-elles posées ? Réponse ce soir...

    • 1/ Le conflit d’intérêts, que révèle l’affaire Bettencourt, et dans lequel est pris Eric Woerth, est-il conforme à l’esprit de « la République irréprochable » que vous avez appelé de vos vœux ?

    • 2/ Florence Woerth, l’épouse de M. Woerth, n’a-t-elle pas reconnu elle-même le conflit d’intérêts reproché à son mari ?

    • 3/ Saviez-vous que votre ancien conseiller pour la justice, Patrick Ouart, renseignait une partie – Patrice de Maistre, gestionnaire de la fortune de Mme Bettencourt – dans le cadre d’une enquête judiciaire ?

    • 4/ Votre ancien conseiller justice se serait également vanté de pouvoir influer sur la justice, qu’en pensez-vous ?

    • 5/ Votre ancien conseiller justice aurait continué à transmettre des informations confidentielles après son départ de l’Elysée, comment l’expliquez-vous ?

    • 6/ Trouvez-vous normal que le bouclier fiscal ait permis de rembourser 30 millions d’euros à Liliane Bettencourt ?.

    • 7/ Etes-vous directement intervenu dans la gestion judiciaire de l’affaire Bettencourt/Banier ?

    • 8/ Vos liens d’amitié avec le procureur de Nanterre (ndlr, Philippe Courroye), ne jettent-ils pas un doute sur l’impartialité de la justice, dont vous êtes institutionnellement le garant, dans une affaire susceptible de vous mettre en cause ?

    • 9/ L’implication particulière du procureur de Nanterre ne justifie-t-elle pas le dépaysement du dossier ?

    • 10/ Les Bettencourt ont-ils financé en espèces, via Eric Woerth, votre campagne présidentielle en 2007 ?

    • 11/ Avez-vous déjà perçu des enveloppes d’argent liquide chez les Bettencourt ?

    • 12/ Liliane Bettencourt vous a-t-elle déjà fait des chèques ?

    • 13/ Diffuser les enregistrements réalisés chez Liliane Bettencourt est-il « fasciste » ?



  • Deadlikeme Deadlikeme 26 juin 2010 12:15

    et ici la bande son car on attend toujours la mise en ligne de la vidéo.....
    ben voyons........aux calendes grecques sans doute !

    http://www.dailymotion.com/video/xdtqhs_didier-porte-la-der-des-ders-sur-fr_webcam





Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès